« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-26%
Le deal à ne pas rater :
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
199 € 269 €
Voir le deal

Partagez
 

 Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+6
Wilson Wallander
Elliot Sandman
Hippolyte Sherman
Morrigan Ødegård
Evelyn Nichols
Hadès Bowman
10 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage


Hadès Bowman
« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »

Hadès Bowman

| Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] 5diz

« ROAD MIAM TRIP !!! »

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Lqg1

« Préparez le château,
on arrive ! »


Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] QP8Pp1

Autobiographie : Moi, à nu pour vous
Nombre de mots : 69666
Publication : bientôt
Co-écrit par Sasha Hale & Desmond Blake

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] 210318080852739182

| Cadavres : 4681



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mar 2 Sep 2014 - 2:56 « A la recherche,du Contrat Perdu ! »



- La Peste -



Le cavalier blanc arrive... Tenez vous prêt !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I Love You Always Forever


Je ne sais où va mon chemin mais je marche mieux quand ma main serre la tienne.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pe http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90858-hades-le-dieu-des-enfers#1308767 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pere-dieu-mari#1316855 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90721-rabbit-hole-depuis-avril-2015#1305782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978


Invité
Invité

Anonymous



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mar 2 Sep 2014 - 10:19

Le centre commercial... Si Taranee avait accepté de s'y rendre, c'était simplement pour accompagner Cornelia qui voulait refaire sa garde robe. Mais la nuit commençait à tomber et Kiana en avait marre. Et c'est donc après avoir pressée sa colloc de choisir entre deux robes de même couleur que tout bascula. Non mais sérieusement ? Pourquoi est ce que soudainement les gens se mettaient à courir comme des cinglés ?

Kiana sortit donc de la boutique, oubliant totalement son amie, fixant le soleil qui se levait... Puis qui se recouchait. Et là... Plus rien, le centre commercial était vide... Plus de Cornelia, il n'y avait plus qu'elle seule... La jeune femme décida donc de sortir au dehors du centre commercial, pour se rendre sur le parking. Parce que peut-être y avait-il du monde, non ?

-Youhou, y'a quelqu'un ?

La jeune femme attendit donc à l'ombre du bâtiment... Mais franchement, c'était très étrange ce genre de chose...


Invité
Invité

Anonymous



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mar 2 Sep 2014 - 10:32





Erythie && Morrigan && Kiana && Hippolyte && Evelyne


Les cavaliers de l'apocalypse – La Peste


Bon j'ai découvert énormément de choses dans cette ville, mais j'avoue qu'il me reste une chose à découvrir. Ce grand bâtiment qui est tout en matériaux réfléchissant. Bien décidée à en apprendre plus sur l'endroit, je me suis dirigée vers le bâtiment en plein milieux de l'après-midi et j'ai navigué dedans jusqu'au soir. Mais à quoi serve toutes ses choses, pourquoi ont-ils besoin de tout ça ? Des trucs qui s'allume à la simple pression d'un bouton et autre. J'avoue que c'est assez désappointant. Bred, je regarde un peu toutes ses personnes qui vident peu à peu les lieux quand soudainement, tout le monde se met à paniquer et à courir dehors. Je fronce les sourcils … qu'est-ce qu'il se passe encore ? Je soupire et décide de me diriger vers l'entrée histoire d'être aussi intelligente que les autres. Soudainement, je vois le temps se détraquer, le soleil qui se lève alors qu'il devrait se coucher, des nuages qui envahissent le ciel avant qu'il ne finisse par se coucher de nouveau en un éblouissant feu divin. Intriguée par tout ça, je sors sans pour autant partir en courant et je me penche jusqu'à toucher le sol sous mes doigts. Même la Terre en elle-même ne comprend pas ce qu'il se passe. Tout ce que je sais, c'est que même les arbres paniques. Je commence légèrement à ressentir cette panique, que se passe-t-il ? Franchement dès fois je me dis que j'aurais mieux fait de rester dans la maison intemporelle. Puis une personne commence à parler et à appeler des gens. Je m'approche d'elle, le visage fermé. Ce n'est pas le moment de sourire.

▬Bonjour, je m'appelle Erythie et ce qui vient de se passer là … c'est vraiment pas bon signe, même les arbres ont la frousse.

Heureusement que j'ai suivi les conseilles d'Hippolyte et que j'ai mis des vrais vêtements.






Evelyn Nichols
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Evelyn Nichols

| Avatar : Scarlett Johansson

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Vgqb

Je sens que ça va mal finir mais c'est pour une bonne cause... alors...

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Af3y

TechnoDino, rassemblement Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] 3864256854


Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] 378254admin


| Conte : Wall-E
| Dans le monde des contes, je suis : : EVEEEEE

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Qjpzp2

| Cadavres : 426



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mar 2 Sep 2014 - 14:54


Les cavaliers de l'Apocalypse - La peste
Wall-E... ~ "Et je vis : et voici un cheval blanc, et celui qui était assis dessus ayant un arc ; et une couronne lui fut donnée, et il sortit en vainqueur et pour vaincre. "



Evelyn s’était mise en mode « veille » pendant quelques heures, histoire de se ressourcer, de se rappeler les bons moments, quand elle n’était pas encore toute faîte de chair et de sang… Astrid était peut être rentrée, peut-être pas, la blondinette s’en contre fichait, elle n’était pas d’humeur à socialiser avec les humanoïdes. Ce qui était bien avec sa colocataire, c’est que l’ancien dinosaure ne cherchait pas à l’embêter, elle respectait ses moments de silences et savait faire preuve de présence quand Evelyn en avait besoin, elle était parfaite pour ce rôle et bien que toujours méfiante contre tout le monde, la blondinette avait appris à « l’apprécier »… dans la mesure du possible pour elle… Elle portait la combinaison en cuir ininflammable qu’elle avait cousu pour la mission que le maire lui avait donné. Elle aimait bien la porter, elle se sentait comme dans un uniforme, tout comme avant, lorsqu’elle s’appelait encore EVE.

C’est en se relevant de son lit que la jeune femme compris que quelque chose n’allait pas bien : elle eut un vertige… La biologiste n’avait JAMAIS de vertige, elle était bien trop maître de son corps et de son univers pour se permettre une chose que les humains avaient constamment lorsqu’ils se relevaient trop vite. Fronçant les sourcils, elle se retint à son lit avant de récupérer ses deux Smith et Wesson qu’elle accrocha à son holster de taille. Elle l’avait acheté quelques jours auparavant, les utilisant plus simplement que son bras, qui avait tendance à effrayer tout le monde en vie… Pourquoi les humains ne pouvaient-ils pas en faire de même ? C’était bien dommage, ça aurait évité beaucoup de problème… Le visage toujours impassible et les sourcils toujours froncés, elle ouvrit sa fenêtre et passa la tête dehors… Elle entendait des cris au loin… d’après ses calculs, les réverbérations des ondes trouvaient leur origine au centre commercial… Sans attendre, elle passa le corps à travers la fenêtre et sauta deux étages plus bas… Pas la peine d’utiliser la porte, elle n’aimait pas perdre son temps.

Elle se mit à courir aussi vite qu’elle le put en direction du centre commercial et lorsqu’elle arriva devant, aucunement essoufflée d’ailleurs, elle constata l’ampleur des désastres : les gens hurlaient, s’enfuyaient à toute jambe tandis que le temps semblait se dérégler. Le soleil se levait de nouveau à plus de 18h, puis de gros nuages assombrirent le ciel et enfin, le soleil se coucha… La nuit… calme, froide, terrible… En regardant autour d’elle, Evelyn constata que mêmes les plantes avaient des difficultés à s’adapter, celles capables de faire de la photosynthèse avaient du mal à se mettre à la page, à comprendre que c’était à présent l’oxygène qu’elle devait absorber tout en rejetant le CO2… Si elles ne se ressaisissaient pas rapidement, elles allaient mourir ! Horrifiées, les yeux grands ouverts, la blondinette se mit à courir vers les plantes en les caressant doucement. Elle avait déjà vécu dans un monde sans verdure, elle ne voulait pas recommencer… Et si elle vivait l’explication d’une terre désolée qu’elle avait connue en tant que robot ? Pourtant, il fallut se ressaisir : elle était une humaine avant et sa priorité devait changer : adieu les plantes, bonjour les humains et en parlant d’humanoïde, il lui semblait que deux femmes se trouvaient non loin d’elle… L’une était une parfaite inconnue, l’autre… elle l’avait déjà rencontrée, Erythie, la femelle qui parlait aux plantes…

Elle se dirigea alors vers la source de chaleur que dégageaient leurs corps et se retrouva dans un parking. Sans un mot ni un sourire, elle s’avança vers elles, et les regarda alternativement, le regard froid, le visage sans aucune émotion, comme privé de vie, le regard d’un robot en quelque sorte.

- Bonsoir.

Elle attrapa le poignet de l’inconnu à côté d’elle avec douceur. Ce n’était pas encore une ennemie, elle lui laissait une chance. Elle s’appelait Kiana Firewood, elle était la gardienne du feu, venait d’une ville du nom d’Heatherfield, avec ses amies, elles étaient les gardiennes de Kandrakar… Après être remonté jusqu’à la naissance de celle-ci, ce qui lui prit environ 3 secondes, elle relâcha son poignet et se tourna vers la femme des plantes. Kiana n’avait rien vu, mais elle n’avait pas encore touché Erythie :

- Comment cela est-il arrivé, sais-tu quelque chose ?





copyright Bloody Storm

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve


Morrigan Ødegård
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Morrigan Ødegård

| Avatar : Katheryn Winnick

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Tumblr_nbj0a4tFH21s7xoeto1_500

Just like the wind, I am wild & Free

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Kmg8fk5




| Conte : Mythologie revisitée et incrustation dans "Dragons"
| Dans le monde des contes, je suis : : Eris, déesse du Chaos, reconvertie en version viking. Longue histoire.

| Cadavres : 70



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mar 2 Sep 2014 - 23:13


Les cavaliers de l'apocalypse


Pestilence ▽ Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! » Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore.
Il y avait quelque chose dans le vent. Dans l'air. Dans tout ce qui m'entourait. Une énergie étrange crépitait, faisant remonter des frissons le long de ma peau et me laissant une sensation d’oppression. Une présence divine. Je les avais sentis bien avant. Avec la présence en grand nombre de mes frères et sœurs, cette ville était imprégnée d'aura divine. C'était plus agréable qu'autre chose. Il y avait une légère pression dû aux pouvoirs et aux relations tendus entre nous tous. Mais rien n'était comparable. C'était puissant, bien plus puissant que tout ce que j'avais déjà pu rencontrer. Plus puissant que Zeus lui même. L'ancien seigneur des dieux avait eu ce don de vous étouffer dans son aura divine même à des kilomètres. Ce n'était pas la même chose que je pouvais ressentir. À côté, Zeus paraissait bien faible. Quelle créature pouvait détenir un tel pouvoir ? Sûrement pas les monstres. Mais alors quoi ?

J'avais passé la journée la tête en l'air. Le climat étant changeant depuis quelques temps, et des nuages gris apparaissaient de temps en temps, avant de laisser le ciel redevenir tout à coup bleu. Rien que ces étranges changements me mettaient encore plus la puce à l'oreille. Il y avait quelque chose qui se préparait, et ne pas en connaître l'origine me mettait encore plus de mauvaise humeur.

La nuit commençait désormais à tomber, et je préférais être dehors qu'enfermée dans ces pièces ridiculement petites. J'étouffais entre les murs, l’extérieur était tellement plus supportable. Le seul bémol était les mortels. J'aurai aimé les voir s'effondrer tout à coup jusqu'au dernier et pouvoir enfin marcher sans en voir un, mais aucun miracle ne se produisait. J'aurai aimé les tuer moi-même à coup de hache mais étrangement, avec l'étrange sensation qui ne me quittait pas, je ne voulais pas attirer l'attention sur moi. Pas plus que d'habitude en tout cas. Comme si les humains n'avaient jamais vu de femme blonde. Leurs grands yeux stupides m'arrachaient un soupire et je devais me faire violence pour ne pas trancher leur gorge avec mon poignard. Ma patience avait des limites, et j'arrivais à la fin. Mes doigts me démangeaient et je rêvais d'attraper une arme. J'ai toujours eu du mal à canaliser mes pulsions.

J'avais finir par entrer dans cet immense bâtiment de verre qui ressemblait plus à une fourmilière à taille humaine tant ça grouillait de vie. Les gens se bousculaient et malgré l'heure tardive ils étaient toujours aussi nombreux. Ils n'avaient qu'à sortir de l'argent de leur poche pour se payer de quoi manger et s'habiller. C'était tellement pathétique. Ils ne connaissaient pas le travail, le respect des valeurs. J'avais bien fait de les tuer par centaine à l'époque.

Mais je n'étais pas là pour les étudier et supporter leur honteuse mode de vie. La présence qui me hantait était plus forte ici. Laissant un goût amer dans ma bouche, faisant pointer quelque chose dans mon esprit, comme si ça devait être une évidence mais que je ne voyais pas quoi. Peut être que ce centre-commercial était la source même de cette puissance. Un lieu maléfique qui cherchait quelque chose.

Alors que j'examinais des babioles dorées laissant penser que c'était de l'or, un brouhaha commença à résonner dans tout l'endroit. Quelque chose effrayait les mortels. Ils s'effrayent pour beaucoup de chose, mais parfois ils reconnaissent le danger. Je suivi le mouvement de la masse vivante et repoussais violemment les personnes qui me gâchaient la vue pour pouvoir voir à travers les vitres. Le soleil se levait. Pas de quoi prier tout les dieux connus. Mais la nuit vient juste de laisser tomber son voile sombre, et maintenant le jour pointe de nouveau. Pas très longtemps, de gros nuages aussi noir que la nuit qui avait disparu quelques secondes plus tôt envahissaient maintenant le ciel. Pour être quasiment immédiatement remplacé par un nouveau soleil qui cette fois disparu à l'horizon, laissant place au crépuscule. Effectivement, quelque chose ne tournait pas rond ici.

La panique générale s'installa, et les cris se mirent à envahir le centre-commercial. Ils poussaient tout le monde, se marchaient dessus en hurlant, cherchant à atteindre la sortie. Ceux qui osèrent me toucher furent projeter plus loin, mais je restais pendant les minutes de panique à la même place, fixant toujours le ciel redevenu noir. Ces mortels ne valaient rien. Je voulais savoir ce qui se passait. Je devais le savoir. Ça me rongeait au plus profond, tout en étant toujours aussi oppressant. Quelque chose allait se passer ici. Je voulais être là pour accueillir ce grand mystère. J'avais juste attraper ma hache accrochée au niveau de ma hanche gauche, et j'avais commencé à marcher silencieusement dans le bâtiment désormais vide. Je pouvais tout de même sentir des présences vivantes dehors. Qu'ils partent et me laisse seule. Le chaos n'a besoin de personne.
(c) AMIANTE



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- The future is open -
Trust in the Gods. Live for each moment. The gods will always smile on brave women.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8797-passion-protection-destruction-freyja#72951


Hippolyte Sherman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Hippolyte Sherman

| Avatar : Shelley Hennig

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] 4tez
Arrête de t'en faire. Je suis là maintenant, ok ?

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] 3401
Tu m'as vraiment manqué Peg !


| Conte : Inventé
| Dans le monde des contes, je suis : : la fille d'Arès.

| Cadavres : 812



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mer 3 Sep 2014 - 0:17




Les Cavaliers de l'Apocalypse.

Erythie && Morrigan && Kiana && Evelyne && Hippolyte


Parfois il y a des choses essentielles à la vie de tous les jours. Pour Hippolyte c’était le soda, elle avait besoin de cette dose de caféine. Et lorsqu’elle remarqua qu’il n’y avait plus aucune bouteille de soda, ce fut une véritable catastrophe. Il lui fallait son petit verre en bossant ses cours. Oui, c’est assez étrange, mais que voulez-vous, elle était comme ça. La rentrée s’était faite et c’était l’heure de se remettre au travail. Mais pour ça, il était primordial pour Hippolyte d’avoir son soda. Alors qu’importe l’heure qu’il pouvait être, la demi-déesse avait décidé de sortir son bout du nez dehors pour aller acheter cette fameuse bouteille. Cependant, en raison de l’heure tardive, les petits commerces de proximité étaient fermés. Il ne lui restait plus qu’une solution : Le centre commercial. Et c’est pourquoi Hippolyte se trouvait dans le supermarché du centre commercial. Plus précisément dans le rayon soda. L’étudiante hésitait entre prendre une ou deux bouteilles mais elle fut stoppée dans sa réflexion par des brouhahas. Sur le coup, cela ne lui avait rien fait. Du moins elle avait décidé de ne pas y prêter attention. En même temps, ce n’était pas ses affaires. Cependant, plus les secondes passaient plus la foule était stressée. Tout le monde semblait prendre la même direction afin de voir ce qui se passait, la raison de la peur des clients. Hippolyte, par curiosité, abandonna ses bouteilles pour suivre la foule. Une fois arrivé dans le Hall du bâtiment, Hippolyte put comprendre les raisons de cet affolement. Ils étaient en train d’assister à un couché de soleil. Sauf que c’était la nuit. Lorsqu’elle était sortie de chez elle, la nuit était déjà tombée depuis peu. C’était impossible que le soleil se recouche une seconde fois. Malheureusement, Hip’ n’avait pas tout vu. Là, elle assistait tout simplement à ce spectacle qui terrifiait tout le monde. Chacun avait essayé de sortir le plus vite possible du centre commercial, certainement pour regagner leur voiture et rentrer chez eux. Hippolyte les observaient en touchant machinalement sa poche arrière qui contenait un bâton. Bon ce n’était pas un bâton tout simple, il s’agissait plutôt d’une arme déguisée, pour faire court. Bref, Hippolyte pensait qu’elle serait plus en sécurité à l’intérieur, alors elle ne bougea pas. Si c’était un dérèglement météorologique, il était préférable d’être à l’abri que dehors. Mais lorsqu’elle scruta les alentours à l’extérieur, elle aperçut trois jeunes femmes dont deux têtes connus. Ce n’était pas le genre d’Hippolyte de s’intéresser aux autres comme ça, du moins à leur situation. Mais la jeune femme ne voulait pas forcément assister à leur mort prochaine, à cause d’un cyclone ou d’une tornade. Car oui, pour elle, il allait se passer une catastrophe naturelle. Hip décida donc de se rendre dehors, à l’endroit où se trouvaient les trois jeunes femmes. Arrivée à leur hauteur, elle se contenta de leur faire une remarque. « Je pense qu’il faudrait se mettre à l’abri, à l'intérieur. C’est mauvais signe ce ciel. » Pas de bonjour, rien. Non il n’y avait pas de temps à perdre avec les formalités.


love.disaster

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse


Elliot Sandman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Elliot Sandman

| Avatar : Pierre Niney *o*

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Try5

Tous les mots sont fins
quand la moustache est fine...


Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Eu7xoqr

| Conte : Intrigue Divine
| Dans le monde des contes, je suis : : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

| Cadavres : 1568



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mer 3 Sep 2014 - 20:19


« Too late for apologies... »

    Inutile de préciser comment je me sentais. Un idiot doublé d'un crétin complètement stupide et décérébré. Le digne fils de mon père, autrement dit. Je méritais totalement de me retrouver en prison. Lorsque le maire avait appelé le shérif, je n'avais même pas bronché. Je m'étais laissé faire. La gifle de ma mère m'avait fait bien plus mal. Pas physiquement, mais en profondeur. Cette façon qu'elle avait eu de me regarder... Comme si je la répugnais. Et c'était sans parler de l'expression des autres personnes. Ils m'en voulaient tous de les avoir embarqués contre leur gré dans une aventure apocalyptique avec de très faibles chances de survie. Néanmoins, j'étais soulagé de les savoir en vie. S'ils éprouvaient tous tellement d'animosité à mon égard, c'était que leur cerveau n'avait pas été infecté par une morsure de zombie.

    Je passai une main sur mes yeux fatigués. J'aurais pu mettre ce temps à profit pour me reposer un peu, mais trop d'images parasitaient mon cerveau. Tous ces souvenirs abominables, la culpabilité qui m'accablait... Je frottai mes paupières lourdes du bout des doigts, puis je baissai les yeux sur le sandwich et la bouteille d'eau posés à coté de moi, sur la couchette dure comme du bois. Emma était si prévenante... Même si elle m'avait arrêté, elle avait voulu s'assurer que je ne manquerai de rien durant ma garde à vue. La revoir en de telles circonstances était vraiment déroutant... Elle avait l'air de vouloir m'aider, mais je n'avais pas envie qu'elle le fasse. Je méritais tout ça. J'étais même prêt à payer le prix de mon irresponsabilité. Par ma faute, quelqu'un était mort. Un pauvre concierge qui ne reverrait jamais sa famille, si tant est qu'il en avait une.

    Je renversai la tête en arrière et restai appuyé contre le mur glacé, les yeux levés vers le plafond. Puis je regardai vers la minuscule fenêtre cernée de barreaux, qui dévoilait l'immensité de l'espace strié d'étoiles. Je me sentais nerveux. Quelque chose alourdissait l'air. J'étais comme oppressé. Je mis ça sur le compte de l'anxiété.

    D'une main molle, je me saisis du tube d'arnica. Je dévissai le bouchon mais hésitai avant d'en appliquer sur mon visage et mes mains. J'avais des bosses et des hématomes un peu partout, mais j'avais envie de garder ma douleur. Histoire de bien me rendre compte de ce que j'avais provoqué.

    J'étais en train d'hésiter quand je sentis une présence. Je crus qu'Emma était revenue, même si une drôle d'impression me nouait le ventre. Je relevai la tête et dévisageai le nouveau venu.

    "Wilson ?"
    m'étonnai-je, ouvrant des yeux ronds.

    C'était vraiment la dernière personne à laquelle j'aurais pensé. En plus de ça, c'était plutôt bizarre de recevoir une visite à heure aussi tardive... Emma avait-elle oublié de fermer le poste de police à clés ? Je fronçai les sourcils. Il n'avait pas l'air dans son assiette. Venait-il me délivrer ? Je ne voyais pas d'autre raison qui le pousserait à venir en pleine nuit.

    "Je suis vraiment désolé pour tout ça." dis-je avant même de coordonner correctement mes pensées. "Si tu savais comme je m'en veux... C'est sympa que tu sois venu, mais je préfère rester là. Je veux pas que tu aies des ennuis à cause de moi. Plus personne ne doit en baver par ma faute."

    C'était une bonne décision. Je hochai la tête pour m'en convaincre, avant de poser les yeux sur lui. Il avait un air vraiment... changé.

    "Tu es sur que ça va ?"

    J'avais mis un moment à le reconnaitre ce matin-même, mais c'était bel et bien le même Wilson avec qui j'avais fait les quatre-cent coups quelques jours auparavant (quand j'étais une fille, enfin c'est une longue histoire). J'observai mes mains, les tournant avec attention. Il était vrai que je ne me changeais plus en femme, du moins pour l'instant. Avec toutes ces péripéties, mes pouvoirs devaient être sans doute un peu annihilés. S'ils pouvaient l’être à jamais, ça me rendrait grandement service...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu


Wilson Wallander
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Wilson Wallander

| Avatar : George Blagden

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Tc3OOJi

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] 707537Tech4


| Conte : Wall-E
| Dans le monde des contes, je suis : : Wall-E

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] Q0IC1rg

| Cadavres : 1704



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Mer 3 Sep 2014 - 23:48

PESTILENCE
Just one more time before I go, I'll let you know that all this time I've been afraid, wouldn't let it show. Nobody can save me now, no nobody can save me now. Nobody can save you now. (…) The king is crowned, it's do or die. Nobody can save me now. The only sound is the battle cry.



Les mots s'enchaînaient, les images défilaient, semblant sans fin. Des liens se créaient dans son esprit et il devait se cramponner à ce cheval qui était venu à lui pour ne pas tomber en marche. Un cheval d'un blanc pur. L'allure était lente, néanmoins décidée, sachant très bien où il allait. Pourquoi. Wilson fronça brusquement les sourcils, fut prit de violentes nausées, son corps se cambrant et sa respiration se faisant plus rapide, trop rapide, étouffante. Ses yeux s'exorbitèrent et il sentit ses épaules s’affaisser sous la violence de... de tant de puissance concentrée le prenant pour hôte. Il se redressa difficilement et son visage semblait plus dur, sa mâchoire serrée, ses doigts serrant vivement la crinière de sa monture. Tout va bien, Will. Tout va bien. Le jeune homme essayait de se rassurer parce qu'il savait, à présent, qu'il n'avait plus le contrôle. C'était une sensation étrange, le vidant totalement. Ses mouvements n'étaient plus les siens mais ses pensées restaient intactes... Espionnées, cependant. La moindre tentative de cacher ce qu'il avait dans la tête était vaine. Pas besoin de demander. C'était son seul moyen de s'exprimer à présent, le seul moyen de pouvoir se dire qu'il était toujours là. Oui, il était toujours là.

Sa tête se tourna vers l'endroit où la prison se trouvait. Il savait déjà que telle était sa destination première depuis qu'il avait commencé à suivre la voiture du shérif. Sa gorge se serra, mentalement uniquement, ce qu'il trouva assez comique tout en le déprimant, simple spectateur qu'il était. Arrivé devant le bâtiment, il descendit du cheval. Wilson pensa immédiatement qu'il devrait lui donner un nom au lieu de penser seulement « la petite bête » ou « le joli dada ». Il essayait de se distraire, de ne pas passer à ce qu'il s'apprêtait à faire... il. Parce que ce n'était pas lui, juste son enveloppe charnelle servant de moyen de transport. Rien que ça. Lui n'y pouvait rien.

« Wilson ? »

Le jeune homme eu envie de secouer la tête, d'avertir Elliot que ce n'était pas lui, pas réellement. Cependant il ne pouvait rien de tout cela. Peut-être parler... et encore, il n'osait pas, il avait peur de ce qu'il pourrait entendre sortant de sa bouche. Il ignorait même comment il avait passer la porte du commissariat, sachant qu'à cette heure maintenant, il devait être fermé. Wilson préférait ne pas savoir. Pas tout de suite. C'était déjà trop, ce qui se passait de l'autre côté de son esprit, ce qui était en train de se préparer. Il écouta vaguement les excuses du demi-dieu, il ne voulait pas entendre tout ça, il voulait juste partir d'ici et ne pas avoir à observer.

« Tu es sur que ça va ? »

Le petit robot qui se trouvait encore là aurait bien aimer pleurer, à cet instant. Plus personne ne doit en baver par ma faute. Il n'avait plus à s'en faire. Son dérapage sera bien vite oublier si celui qui l'habitait arrivait à ses fins.

Je suis tellement désolé...

Et il passa à travers les barreaux, comme si rien ne barrait son chemin, un rictus de satisfaction se dessinant sans qu'il ne puisse l'empêcher sur ses lèvres. A l'intérieur, Wilson est prit de spasmes incontrôlables, désirant fermer les yeux plus que tout au monde mais ne pouvant le faire.
Sa main se leva dans la direction d'Elliot et, en une seule fraction de secondes, ce dernier tombait sur son lit de fortune, immobile.


Le cavalier continue sa promenade à cheval, profitant de ce décor changeant, inconstant, du soleil se relevant et de la nuit retombant. Il entend les cris des habitants, effrayés par un tel spectacle, mais poursuit sa route sans distraction. Will a l'impression qu'il va exploser. Que c'est trop. Tant de décharges le parcourent mais ce n'est pas... quelque chose que l'on peut décrire, on peut simplement le sentir. Quant à l'autre, il se contente de garder son regard rivé droit devant. Ce qui l'énerve au plus au point, le mettant en rogne contre sa propre personne, totalement.
Le centre commercial se dessine, vide, presque. Il distingue des individus encore présent sur ce parking qu'il traverse, les sabots de sa monture claquant sur le goudron, lui s'approchant sans ciller, inébranlable. Seul son arc (ce fichu arc) apparaît alors soudainement sur le côté de sa selle... comme s'il avait senti que le moment était venu de se joindre à lui. Mais le cavalier a un but, il ne vient pas par hasard. Ce n'est jamais un hasard. Il a une raison. Et il ne va pas s'arrêter sur le chemin pour faire coucou... Bien que Wilson aurait aimé avoir un peu de compagnie pour le soutenir, là.



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I stay up all night, tell myself I'm alright. Baby, you're just harder to see than most. I put the record on, wait 'til I hear our song. Every night I'm dancing with your ghost. How do I love, how do I love again ?

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617


Invité
Invité

Anonymous



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Jeu 4 Sep 2014 - 10:31





Erythie && Morrigan && Kiana && Hippolyte && Evelyne


Les cavaliers de l'apocalypse – La Peste


Nous étions maintenant quatre, quatre fous à attendre que ce quelque chose ce fasse. Quatre personnes en proie d'une panique évidente pour certain et caché pour d'autre. Moi, je ne peux cacher ma peur quand même les arbres crient de terreur. Mère Nature ne sait plus, elle est incapable de me dire ce qu'il se passe. Plus Evelyn, la personne que j'ai rencontré dans mon jardin botanique me pose une question. Mais comment puis-je savoir ce qu'il se passe ? Je n'ai pas tous les sens d'un dieux, je ne suis qu'une Nymphe qui est immortelle parce qu'elle sert de protectrice de la nature et qu'il en faut. Je ne réponds pas et Hippolyte se met à parler à son tour. Rentrer … ce serait effectivement une bonne idée, mais cette cabane ne pourra en aucun cas nous secourir. La seule chose à faire, c'est prier, prier pour que les dieux nous sauve, pourquoi pas Hadès ? Ou Arès ? Mais un dieu qui connaît le maniement des armes.

▬Je ne sais pas ce qu'il se passe, la Terre … elle est effrayée, elle nous dit e nous mettre à l'abri et d'attendre que tout ce calme. Mais à l'abri de quoi, elle refuse de me le dire. Mais une chose est sûr … c'est quelque chose de gros et de mauvais.

Je continue de regarder les personnes qui fuient vers la ville quand soudainement la marée se coupe en deux, laissant passer un personnage. L'air me manque soudainement et une image me monte à l'esprit. Un cavalier blanc … des cris … la peur … Je grimace et regarde l'apparition, je n'ai plus peur, tout le monde est en danger mais il faut les sauvé et nous sauver. La peste arrive, elle vient avec son arc et sa couronne nous vaincre. Hadès m'a raconté la légende quand il venait me voir. Mais jamais je n'aurais pensé qu'il apparaîtrais pour de bon. Je me retourne vers mes compagnes et soupire. Il passe près de nous sans nous adresser un regard.

▬Je vous présente le Cavalier Blanc … La peste. Ils sont plus fort que les dieux et la légende dit qu'ils sont sous les ordres de Chronos, le dieu du temps. Il est armé d'un arc et à normalement sur sa tête une couronne. Il est la pour gagner et vaincre sans jamais faillir … Nous sommes obligée de nous battre et de gagner sinon, c'est fini. Oh et une chose, il ne faut en aucun cas que vous ne le touchiez, il est … comment dire … contaminé et contaminant ?

Je sens soudainement dans l'air, le parfum d'un dieu, finalement peut être que quelqu'un va venir à notre aide ? Je souris un peu plus, même si ça ressemble à tout sauf à un sourire et je regarde le centre commercial.

▬Une déesse est là pour nous aider … il faut aller la retrouver, elle seule peut réellement nous dire pourquoi il est ici.

Je n'attends pas mes compagnes et cours retrouver Eris au centre commercial, je la sens, je sais qu'elle est toute proche et quand elle est devant moi, je la regarde dans les yeux.

▬Les cavaliers de l'apocalypse … nous sommes foutu Eris, il faut que tu nous aide sinon même tes précieux vikings y passeront. La Terre crie à l'aide et les gens meurent en le touchant, aide nous !






Invité
Invité

Anonymous



Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________ Jeu 4 Sep 2014 - 11:24

Alors que le chaos était de mise, Kiana s'était retrouvé avec trois autres personnes. Donc une fille qui l'avait pris par le poignet un moment, avant de la relâcher vivement. Personne ne se présenta. uisque de toute manière, il y avait bien autre chose à faire. Et que d'après la petite blonde, il y avait une puissance qui venait d'arriver. Tiens, d'ailleurs, pourquoi à chaque fois que Kiana rencontrait quelqu'un, il fallait que ce soit des Dieux ? Judah était-il dans les parages ? Si c'était le cas, peut-être pourraient-ils les aider ?

Mais lorsque la petite blonde leur présenta le cavalier de la peste, qui passa devant elles sans vraiment les voir, Kiana tourna son regard vers le dit cavalier, leva doucement sa main droite, préparant une boule de feu, juste au cas où. Parce que oui, elle ne voulait pas mourir. Surtout que c'était la faute de Cornelia si elle s'était retrouvée ici... A croire qu'elle attirait le danger comme un aimant elle aussi...

-Quand vous dites que si on ne gagne pas c'est fini... Ca aura de l'impact sur les autres aussi ?

Rien de mieux que de se mettre encore plus la pression, Kiana ! Quoiqu'il en soit, alors que le cavalier était partie, la jeune sorcière finit par faire disparaître sa boule de feu et suivre Erythie, qui disait ressentir la présence d'une autre déesse. Et pour Kiana, plus les personnes avec lesquelles elles se trouvaient étaient puissantes, plus elles seraient à l'abri non. Elle fit donc signe aux deux autres de suivre la cadence et attendit ensuite les directives des deux déesses, tout en surveillant les alentours, prête à se protéger avec un bouclier de feu si jamais le cavalier attaquait...


Contenu sponsorisé




Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe] _



________________________________________

 Page 1 sur 6
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Peste [Fe]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial