« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wilson Wallander



« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Wilson Wallander


Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] Generation-Kuzco-1

╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E

✓ Métier : Ingénieur en robotique
Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] Q0IC1rg

☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1839

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Jeu 2 Oct 2014 - 11:58

what the fuck
We die only once, and for such a long time.



Tout était noir. Mais ça, c'était avant. Puisque d'un coup, tout devint blanc.

Wilson avait affreusement mal au crâne et un peu trop conscience de son propre corps à l'instant. Il avait l'impression d'avoir enchaîné des heures et des heures de sport, ses muscles étant douloureux et courbaturés de partout. Ses yeux étaient plissés et la luminosité extrême de la pièce dans laquelle il se trouvait le laissait en état de choc. En tournant légèrement la tête sur le côté, il remarqua qu'il était dans une sorte de chambre, mais franchement, la déco laissait à désirer. Le blanc, c'est une couleur neutre, c'est bien pour la vente, on peut se projeter et ça laisse libre cours à l'imagination mais... là c'était trop. D'accord, il devait bien avouer que c'était beau, d'ailleurs le décor extérieur, qu'il pouvait voir du coin de l’œil par la baie vitrée donnant sur un énorme balcon, semblait tout aussi magnifique que l'intérieur. Sauf que tout avait l'air irréel. Bien trop irréel.

Alors il se souvint, par brides que son cerveau le laissait entrevoir : la douleur, le sang dans la bouche, les démangeaisons et le cœur qui s'arrête de battre. Il serra ses mains contre sa poitrine, se demandant s'il était au paradis. Il en avait vécu des choses... rien qui ne lui permette de mériter une place sur un nuage pourtant.
Difficilement, le robot se redressa et se jeta à lui-même un regard. Sa tenue était la même que la dernière fois, celle qu'il portait au laser game, abîmée et déchirée à quelques endroits. Celle dans laquelle il était mort. Rien que cette pensée lui donnait la nausée et il eut envie de pleurer, d'un coup. Il se pinça, sans savoir si ça allait l'éclairer sur la situation et eut mal. Au moins, son corps était palpable, pas comme ceux des fantômes... Enfin... Il n'y connaît rien lui. Il ne sait pas ce que ça fait d'être mort.

« C'est trop bizarre. Il me faut un chocolat chaud. Pour réfléchir. »

Il parle tout seul, tourne en rond, lève les yeux, les rebaisse, se met à gémir parce qu'il est stressé... puis remarque qu'il est accompagné. Un autre jeune homme, qu'il n'avait pas remarqué avant et dont le visage lui rappelait vaguement quelqu'un... Jay, Jamie. Il était au laser game lui aussi. Pourtant, il était encore en vie après le jeu alors et Wilson ne se rappelait pas lui avoir fait face, en tant que... que l'Autre. Il ne l'avait pas tué. Ca le rassurait en un sens, de savoir que la présence de Jay ici n'avait rien à voir avec lui... Il se sentait coupable de tellement de choses déjà.. Elliot, la louve, la femme enceinte... Pas besoin d'en rajouter à la liste.

« Bonjour. »

A vrai dire il ne savait même pas s'il était réveillé, il ne savait pas si lui-même n'était pas qu'une projection, il ne savait rien. Il détestait ça. C'était inconfortable, déstabilisant et... Il avait soif... puis surtout terriblement peur.

La grande porte de la chambre s'ouvrit soudainement et, par réflexe, il se recula. Il n'avait aucune idée de ce qui pouvait encore lui arriver mais si, enfin, on pouvait le laisser tranquille et profiter de l'au-delà sans problème, il serait content.




made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I stay up all night, tell myself I'm alright. Baby, you're just harder to see than most. I put the record on, wait 'til I hear our song. Every night I'm dancing with your ghost. How do I love, how do I love again ?

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Jamie Skyrunner



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Jamie Skyrunner


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] Generation-Kuzco-1

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1070

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Jeu 2 Oct 2014 - 21:12

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] Tumblr_inline_n4m2ozc2PV1rwamg5Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] 10nujwj
Y.O.L.O. Mais quelle connerie.


« Bonjour. »
Noir. Tout est noir. Tout est noir et... Vide. Il avait l'impression de flotter mais il ne flottait pas. Et puis d'un coup cette voix. Bonjour. C'est simple ça. Bonjour. Sa tête lui faisait mal. Elle pulsait, à intervalles réguliers, de façon ténu, comme si elle suivait les battements de son coeur. Une pulsation douce, lente, lointaine. Pourtant, la voix, elle, était proche. C'était.... Etrange. Il ne savait pas exactement pourquoi mais il savait que c'était étrange. Pas cohérent du moins. Mais pourquoi, alors là, mystère. Avec un grognement, il se redressa de son... Lit? Il entrouvrit les yeux pour vérifier mais la lumière blanche lui brûla les rétines. Depuis quand la lumière chez lui était s....

La balance. Le Cavalier. La douleur. Les balles. Les Dieux. Aphrodite. Les morts. Sa mort.

Brusquement, ce fût comme si on le forçait à avaler l'air autour de lui, contre sa volonté. Sa gorge lui brûlait, et ses poumons se gonflaient à la limite du supportable. Il avait l'impression d'être passé sous un rouleau compresseur. Mais il savait que c'était bien pire. Il était mort. Or, il respirait. Il était mort, mais là, il était en vie. Malgré la douleur, il ouvrit les yeux aussi grand que possible comme si quelque chose, autour de lui, allait lui apporté une solution. Pourtant, ce n'était rien d'autre qu'une chambre. Magnifique, certes, spacieuse, et carrément trop blanche mais ce n'était qu'une chambre. Près de lui, il pouvait voir une ouverture révélant un extérieur fantastique mais il était un peu trop sonné pour en profiter pleinement.

-C'est quoi ce bordel?

Il ne savait pas trop à qui il s'adressait. Puis, il se rappela qu'on lui avait parler. On lui avait dit bonjour. Se tournant, il vit le second lit, le second occupant. Il dût plisser les yeux pour le voir distinctement. Il le connaissait. Il en était certain. Pas bien, m...

-Wilson?

Le petit gars de la partie de Laser Game! Celui avec les yeux grands ouverts en permanence! Mais qu'est-ce qu'il faisait ici? Mais qu'est-ce qu'ils faisaient ici?! Sa tête lui faisait mal, comme si en réalité, son cerveau n'était pas entièrement irriguer. Comme si quelques parcelles de sa cervelle était encore... Morte. La panique envahit son torse. Il était mort. Il était mort! Il savait qu'il était mort, il l'avait ressenti, il l'avait sentit quand le Cavalier avait quitter son corps! Baissant les yeux, il ne pût s'empêcher de regarder sa main, avant d'avoir une sensation de nausée.... La gorge d'Héra s'effritant sous sa paume... Il dû fermer les yeux, mais cela ne fit rien passer.

-Mais c'est quoi ce bordel? répéta-t-il pour la seconde fois, en serrant les dents.

Il sentait une colère sourde montée dans ses veines, sans parvenir à savoir d'où elle venait. D'accord, il était mort, mais là, il était vivant, était-ce une raison pour être en colère? Beaucoup de morts auraient sans doute voulu sa place. Mais Jamie sentit ses poings se serrés autour de son jean sale. Il sentait sa propre colère, mais aussi sa peur. Il était terrifié de sentir cette colère dans ses veines. La même colère que....

La porte s'ouvrit, et Wilson recula vers le fond de la pièce, par réflexe. Celui de Jay fût un peu différent. Il se leva, tendu comme un ressort, les poings serrés. Sa colère brûlait dans ses tempes. Il n'avait aucune idée de pourquoi il était là, ni même de ce que Wilson faisait ici, avec lui. Mais il était hors de question qu'il redevienne un pantin à qui on donne des ordres. Plus jamais ça...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Like a flower made iron

Bring me champagne when I'm thirsty and reefer when I want to get high. When I'm lonely bring my woman and set her right down here by my side. Well you know there shouldn't be no law, for people that wanna smoke a little dope. You know it's good for your head it will relax your body, don't you know. Well you know I'm gonna get so high, sho' nuff it's my way !

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Diane Moon



« Le plus beau
c'est GASTON ! »


Diane Moon


Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9644
✓ Disponibilité : Présente mais blindée de rps

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] _


Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Ven 3 Oct 2014 - 21:09

Deal With It


La cité, était ouverte, nous avions pu pénétrer dedans. Bien sur, il avait fallu « fêter » le couronnement d'Arès. Mais...Je n'avais, pas eu le cœur à faire la fête. J'avais, comme à mon habitude, affiché un « masque », celui-ci, était celui de la joie. Définitivement, je n'aimais pas l'Olympe. Rien, n'était dit, que j'y resterais. Storybrooke, était une ville sympathique, Et, en plus, elle avait une forêt. Il, n'était pas exclu, que je pose mes bagages, et y reste, le temps, qu'elle serait dans notre monde. Après...Eh bien, tout dépendra d'Apo, je suppose.
Néanmoins, je n'étais pas au bout de mes peines, ils étaient revenus, du moins, c'était ce que nous avions cru dans un premier temps. Mais, ce n'était pas les cavaliers, c'était leurs hôtes. Les pantins, de Cronos, leur avaient laissé un petit « cadeau ». Ils, avaient donc été transportés, dans la cité, dans une chambre. Et, qui devait se charger, d'annoncer la « bonne » nouvelle ? Moi bien entendu, ça n'aurait évidement, pas pu être quelqu'un d'autres. Il, avait fallut, toute la persuasion, de mon frère jumeau, pour que je renonce, à vouloir réexpédier, l'ex famine dans le monde des morts. J'avais donc, pris, sur moi. Et avait réfléchit, à ce que je ferais, lorsqu'ils se réveilleraient.
C'est là, où j'en étais, actuellement. Après, une grande inspiration, je me décidais, à entrer, là, où ils étaient. Le plus jeune (ou tout du moins en apparence), se recula, quant à l'autre, je sentis clairement, sa colère. Sans, y prêter, attention, je pénétrais, dans la pièce, et y déposais, un plateau, contenant nourriture et boisson. Quand, à moi, je tirais la chaise, entreposé, dans le coin, et m'assis dessus, croisant mes jambes, et ouvrit, ma canette de coca (j'étais partie, chercher de la nourriture, plus « adaptée » que ce qu'Arès voulait leur faire avaler) :

- Je ne vais rien vous faire annonçais-je calmement en guise de préambule

Je laissais, quelques secondes s'écouler, le temps qu'ils se calment, tout en buvant nonchalamment, le contenu de ma canette. Dès, qu'ils furent plus disposés, à m'écouter, je repris la parole :

- Oui, vous étiez mort, oui vous êtes revenu à la vie, non, nous n'y sommes pour rien

Je mettais, les points sur les i, pour commencer, il, n'était pas question, que l'on nous accuse, d'une chose que nous ne pouvions pas faire, en pensant que c'était uniquement, pour le plaisir de nous venger.
À nouveau, je laissais, quelques, secondes s'écouler, pour qu'ils digèrent l'information. Et continuais :

- Vos, cavaliers, vous ont laissé un « cadeau », vous êtes à présent des êtres divins

Je n'avais pas pris de gants, mais d'un côté, ce n'était pas à moi, qu'il fallait demander d'en prendre. Je n'étais, pas du genre à « materner », ça, ça, avait toujours été le rôle d'Aphrodite. Et, elle ne le ferait, plus à présent.
Reprenant, une gorgée, de coca, je décidais, une fois, encore, d'enfermer, mes émotions et mon ressentis, à double tour. De les cacher, de ne laisser personne y avoir accès. Je devais, faire mon devoir, juste mon devoir. Pas de sentimentalisme, c'était exclu, totalement :

- Bien, pour commencer, c'est quoi être divin ? Ce n'est pas uniquement, être super puissant, cela implique aussi des responsabilités. Pour commencer, si, j'étais, vous, j'éviterais de faire comme Hadès, et de la balancer à la tête des gens, si vous tenez à votre tranquillité. Après, ça veut dire, être quasiment immortel, oui quasiment, il y a toujours un moyen de se faire tuer, et de ne plus jamais revenir, mais, ça vous le savez déjà.

Oui, une petite pique, ce n'était, pas « méchant », j'étais juste comme ça, je lançais des piques aux gens. Et généralement, c'était plutôt, une bonne chose, si je le faisais à quelqu'un. Cela, voulait, en quelque sorte, dire, que j'acceptais la personne. Je devais faire, fis, de ma rage, et de ma douleur. L'hôte, de famine, n'y était pour rien. C'était, le cavalier, le responsable. Lui, il n'avait, été que la victime innocente. Oui, on n'avait cessé, de me le rabâcher, je pense que c'était clair, dans mon esprit, et que je l'avais, bien retenu :

- Il y a, plusieurs, manière de tuer définitivement, un dieu. La première, et sans doute, la plus connue, est l'arme divine. Elles sont au nombre de cinq : l'éclair de Zeus, le feu d'Hadès, l'épée d'Arès, le trident de Poséidon, et le marteau d'Hepaïstos. Parmi, ces cinq armes, deux sont en notre possession, l'épée, qu'Arès a avec lui, et le trident qui est à présent en ma possession. Quant aux trois autres, l'une n'est pas maniable, le seul à avoir réussit à la toucher en dehors de Zeus, est Hadès, l'autre a disparut avec Aphrodite, et la dernière, j'ignore, ce qu'il en est devenu, après la mort d'Hadès

Voyant, qu'ils n'avaient toujours pas touchés à ce que je leur avais apporté, je poussais un discret soupire. Bien, peut-être était-il temps, d'à nouveau les rassurer quant à mes intentions :

- Je n'ai pas empoisonné, la nourriture, si c'est ce que vous vous demandez, et même si je l'avais empoisonné, ça ne vous ferait pas grand, chose, puisque l'on aborde, le prochain point, la mort ne venant pas d'une arme divine.

A nouveau, je repris, une gorgée, de ma boisson. Le temps, de rassembler mes idées, et de savoir, comment, j'allais aborder, ce dernier point. Je devais, le séparer, en deux catégories, bien distinctes. Je réfléchie, quelques instants, les laissant, à nouveau, encaisser, les informations, que je venais de leur donner :

- Il y a évidement d'autres possibilités de mourir. Un sorcier, très puissant par exemple, peut nous tuer. Néanmoins, nous revenons, à la vie, nous régénérons. Cependant, nous ne pouvons le faire que sur notre propre ligne temporelle. Par exemple, si nous avions, notre apparence, de la trentaine avant, de mourir, nous pouvons prendre celle de la vingtaine, ou une autre.
Ensuite, il y a ceux qui vous ont possédé, et Cronos. Si l'un deux nous tue, c'est fini, nous ne pouvons pas revenir. Il, en va donc, de même pour vous.


Il, me semblait, avoir fait le tour, aussi, me levais-je, sans rien ajouter. Et me dirigeais, vers la porte, néanmoins, j'avais un avertissement à formuler :

- Vous êtes, autorisé, à rester dans la cité, toutefois, vu, votre nouvelle condition, vous serez sous surveillance, Arès a clairement dit je cite « au moindre faux pas, nous réglerons l'affaire » il est assez aisé, de bloquer une régénération.

Sans, un autre mot, je pris la porte, et la passais, la refermant derrière moi. J'avais, fait, ce que j'avais à faire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne

H£ll_m@st£r



« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »


H£ll_m@st£r


╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4597
✓ Disponibilité : Mardi : Journée père/fils avec Elliot. Jeudi : Anciennement, journée Père/Fille avec Ellie. Maintenant, journée Enfer Foudroyant avec Alexis !

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] _


Actuellement dans : « A la recherche,du Contrat Perdu ! »


________________________________________ Dim 5 Oct 2014 - 20:02

Les Cavaliers de l'Apocalypse
- Conclusion -

« Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. »





Famine se matérialisa dans l'univers créé spécialement pour contenir son maître. Quand aux trois autres cavaliers, ils étaient déjà là, sur cette planète en fusion, attendant impatiemment son retour. Ils l'avaient tous sentis, ils savaient que s'ils étaient ici au lieu de là bas, c'est qu'ils avaient échoués. Leur maître allait revenir et sa colère serait sans pitié sur eux. Ce qui ne tarda pas, car voilà qu'il arriva.

Une lumière jaillis, éblouissant tout sur son passage. Les cavaliers durent détourner leur regard. De la lumière sortit un homme, maigre, pâle, faible... Jadis un Titan. Il passa devant ses serviteurs sans leur adresser le moindre regard et il rejoignit son trône. Il s’avança vers le plus grand, celui de gauche, qui se tenait à quelques pas de là où il était arrivé.

"Maître... Vous avez échou..."

Ce n'était peut être pas dans l'intention de Famine de faire remarquer à son seigneur qu'il avait échoué dans sa quête du second univers. Il voulait sans doute être sûr que ce qu'ils redoutaient tous était bel et bien arrivé. Mais quoi qu'il en soit, les mots du cavalier étaient prononcés, tout comme la sentence. Quand Chronos se tourna vers Famine, d'un seul geste de la main, il le le réduisit en cendres. Il n'était plus rien, qu'un vague souvenir d'une puissance colossale qui avait jadis tué des gens d'une petite ville de Storybrooke. Un cavalier, un être qui n'existait plus désormais.

Quand au Titan, il pris place sur son trône avec beaucoup de difficulté, car marcher n'était plus chose aisée pour lui. Une fois à sa place, ses trois derniers serviteurs s'approchèrent de lui, attendant la suite. Il ne se fit pas prier, et contre toute attente, un sourire se dessina sur son visage, même si son corps semblait être sur le point de disparaître, devenant de plus en plus transparent.

"Je n'ai pas échoué... Ecoutez les... Tendez l'oreille..."

Du vortex d'où était revenu Chronos, il ne restait pratiquement plus rien. Tandis qu'il se refermait, on pouvait entendre des cris, non pas de désespoir mais de joie, des rires, des chansons... De là d'où cela provenait, les gens étaient heureux, célébrant la fin de ce qui aurait pu être leur apocalypse.

"On dit qu'au moment de mourir les cygnes font entendre un chant admirable, un chant de joie, d'espoir... C'est sans doute la plus belle et dernière chose qu'ils réalisent. Ecoutez les..."

On les entendait toujours, jusqu'au moment où le vortex se ferma définitivement sur cet univers toujours vivant. Chronos se leva, se tenant avec difficulté sur ses deux jambes.

"Je pensais avoir besoin de vous pour obtenir ce que je voulais, mais il ne devait pas en être ainsi..."

Une fois encore, d'un simple geste de la main, les cavaliers disparurent tous, dans un amas de fumée. Brisés, anéantis, ils venaient de quitter leur dernier hôte et ils ne fouleront sans doute plus jamais le sol de quelconque univers. Quand à Chronos, il souriait toujours.

"Ils vont chercher à comprendre. Ils vont tout faire pour nous empêcher de recommencer. Et ils vont la trouver, pensant qu'elle sera la seule à pouvoir les sauver. C'est à ce moment là qu'ils comprendront... Ils comprendront, mais il sera trop tard... Et on pourra enfin partir d'ici..."

Le Titan se tourna vers son trône et celui plus petit qui était juste à côté du siens. Il baissa la tête sur l'enfant de pas plus d'une dizaine d'années physiquement, qui se tenait là, sur le siège et qui observait le Titan sans prononcer la moindre parole.

"Oui, nous rentreront bientôt. Et..."

"Je pourrai y aller seul, t'ouvrir moi même le passage..."

Rares étaient ceux qui pouvaient couper la parole au Titan sans y laisser leur vie.

"Pardon."

Mais au lieu de s'énerver, au lieu de défier le jeune garçon. Le puissant seigneur, le colossal titan, laissa une nouvelle fois échapper un sourire.

"Nous ne devons jamais tricher, jamais la défier, Uriel. Il faut agir selon les règles, agir selon ses règles. Mais ne t'en fais pas, nous rentrerons. Oui... notre heure est proche."

Au moment même où le Titan prononça ces dernières paroles, il disparu. Le jeune garçon se leva, s'avança vers là où se tenait Chronos quelques secondes auparavant, puis, entendant un bruit derrière lui, il se tourna et découvrit le Titan sur son trône.

"Cinq millions d'années... Il commençait à se faire vieux, fatigué, comment trouves tu le nouveau?"

Le jeune garçon se contenta de sourire. En revenant dans notre univers, le Titan avait pu faire quelque chose qui ne lui était plus permis depuis fort longtemps. Il était désormais plus jeune, plus puissant et plus en forme que jamais.



made by pandora.





A suivre dans... Le Chant du Cygne...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


L'Enfer, c'est par là !
Et le Paradis est enfouis sous terre !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86361-chronologie-de-hades- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86370-les-liens-de-hades#1226470 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85352-hades-bible-de-rp-s-du-dieu-infernale#1199944 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978

Contenu sponsorisé








Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Evénement Divin #2 {7} : Les Cavaliers ~ Conclusion [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour