« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Le complexe divin [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Aryana Cloud-Sandman



« Tic tac,
sonne le glas. »


Aryana Cloud-Sandman


Le complexe divin [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Dianna Agron & Charlize Theron

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aphrodite

Le complexe divin [Fe] - Page 2 808687arya

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2839
✓ Disponibilité : Volage ^.^

Le complexe divin [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Sam 20 Déc 2014 - 0:21



I don't know where the lights are taking us
But something in the night is dangerous



And nothing's holding back the two of us
Baby this is getting serious
J'étais résolument décidée à frapper cet avorton de mon marteau. Tant pis s'il faisait partie de la famille, s'il avait subi autant que moi les affres de l'autre monde. J'en avais assez. Je voulais des réponses. J'aurais fait n'importe quoi pour les obtenir.

Quelqu'un me tira doucement en arrière. Je voulus résister mais bientot, je sentis la chaleur inattendue et réconfortante de Arès m'envelopper. Il posa la main sur mon avant-bras, comme pour m'enjoindre à me calmer. Puis, sa main glissa jusqu'à rencontrer la mienne et à m'enserrer la taille. Je fermai brièvement les yeux, envahie par toute cette douceur étrange venant de mon frère. J'avais l'impression que les années n'avaient plus d'emprise sur nous, que nous étions redevenus jeunes et insouciants. Pourquoi ne pouvait-on pas revenir en arrière ? Nous étions immortels mais damnés à jamais.

Tandis que je l'écoutais murmurer à mon oreille, je soulevai brusquement les paupières. Le temps des rêves était révolu. Nous n'étions plus des enfants stupides. Il fallait aller de l'avant, toujours de l'avant, pour éviter que le passé ne nous engloutisse.

J'eus un rictus amusé en voyant la pomme apparaitre aux genoux de Jeremiel. Arès poursuivit son interrogatoire sur Jeremiel, mais de façon un peu moins musclée. A croire que notre brève interlude l'avait adouci.

Par contre, Jeremiel semblait au contraire être plus agacé qu'autre chose par tout ces épanchements. Pas étonnant. Il était sans doute jaloux de ne pas recevoir de câlin de ma part, ni de mon frère. Tout ce qu'il aurait, c'est un coup de marteau s'il continuait de se montrer aussi borné.

La carte du temple apparut juste devant Arès. Je ne pus m’empêcher de lancer un regard triomphant à Jeremiel, dans sa cellule... qui dut très mal le prendre car il traversa les barreaux un instant plus tard. Surprise, je reculai de plusieurs pas tandis qu'il fondait vers moi comme un prédateur sur une proie. Je tournai le marteau dans ma main. Qu'il essaie un peu de s'approcher ! Il tapa plusieurs fois de l'index sur mon front et je levai la main pour le frapper, mais il s'éloigna à cet instant. Il commençait à sérieusement abuser de ma patience.

"Ah oui, tu attendais le bon moment pour me retrouver ?" répliquai-je d'un ton pincé. "Pourtant, j'avais plutôt l'impression que tu me fuyais. Quand on veut voir quelqu'un, on ne s'enfuit pas à l'opposé !"

Je savais qu'il se fichait ouvertement de moi. Marteau toujours en main, je croisai les bras et le toisai d'un oeil à la fois exaspéré et agacé. C'est alors qu'il se décida à révéler quelques informations intéressantes sur Gaïa et Chronos.

Puis, il déroula la carte, et je me penchai par-dessus pour lire avec avidité les quelques mots nous détaillant. J'aurais voulu en savoir davantage sur lui, surtout quand les mots se floutèrent, mais il fut alerté par autre chose. Le Sanctuaire... Voulait-il parler de l'endroit où j'avais demandé à Artémis de se rendre ?

"Ils reviendront."
certifiai-je avant de me tourner vers Arès.

Je plongeai mon regard dans le sien et glissai ma main dans la sienne, comme pour le rassurer. Je caressai les callosités sur ses doigts et ajoutai, avec moins d'assurance que j'aurais voulu :

"Je ne les aurais pas envoyés à la mort. Ils savent ce qu'ils font. Artémis a le trident avec elle. Quant à Dolos... nous savons qu'il est suffisamment sot pour braver tous les interdits. Ils reviendront."

Je me souvenais des paroles de Jeremiel. Il me proposait son aide... mais comment lui faire confiance ? Tout en restant face à Arès, je penchai la tête vers le prisonnier qui ne l'était plus, et lui lançai un regard à la fois méfiant et oblique.

"Comment t'accorder ma confiance alors que tu viens de sortir de ta cellule sans demander la permission ?"

Malgré tout, ses paroles étaient pleines de bon sens. Il avait l'air être contre Chronos, tout comme moi. Je me mordis les lèvres, sans oser regarder Arès. Allait-il vraiment sceller un pacte avec le titan ou n'était-ce qu'une machination de plus pour me brouiller l'esprit ?

"Il a raison. On doit rester soudé."
murmurai-je à mon frère en bravant le brasier de son regard. "Je ne cautionne absolument pas cet homme, mais il faut que l'on s'allie si l'on veut avoir une chance contre Lui."

Tout en terminant de parler, j'entrainai doucement Arès par la main pour me rapprocher de Jeremiel. Puis je me tournai complètement vers ce dernier.

"Alors, que proposes-tu ?"
fis-je froidement en haussant un sourcil. "Tu as une minute pour nous éblouir."

lumos maxima

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Evil is a point of view
Arpenter à jamais le royaume des cauchemars n'est pas sans une certaine ténébreuse splendeur.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7310-i-am-the-origin http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8991-l-eternite-est-ephemere

Jeremiel Othrys



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jeremiel Othrys


╰☆╮ Avatar : ➹ Norman Reedus

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Uriel

Le complexe divin [Fe] - Page 2 Astrielbadge_zps0h7bgqeh

☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 502
✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

Le complexe divin [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 21 Déc 2014 - 0:05

    "Ok..." avais-je dit en levant les yeux vers Aphrodite. C'était inutile de poursuivre sur Téménos maintenant. Ils étaient tellement têtus et sûr d'eux qu'ils n'écouteraient pas mes mises en gardes. J'avais une minute pour la convaincre que je ne lui voulais pas de mal, ni à elle, ni à aucun des siens? C'était tout ce que je voulais.

    "Chronos est enfermé dans une prison d'où il tente de sortir."

    Je voyais bien que dire cela une nouvelle fois, ça n'allait pas les convaincre que je disais la vérité, mais plutôt que j'aimais me répéter. Mais en réalité, je voulais juste remettre les choses dans l'ordre. D'abord, Chronos était emprisonné et il voulait s'enfuir. Ensuite, ce que je savais...

    "On peut le tuer avec les cinq armes divines réunies."

    Ca aussi ils le savaient, mais comme je l'avais dit, je ne faisais que remettre les choses dans l'ordre. Ce qui allait suivre pourrait sans doute bien plus les intéresser.

    "Et..."

    Dans la vie, il fallait faire des choix. Il fallait choisir à qui on voulait faire confiance et à qui on ne voulait pas. Si je voulais rester ici, je devais me fier à eux, comme ils devaient se fier à moi.

    "...je sais où se trouve sa prison."

    Là j'hésitais à aller plus loin, car ça n'était pas si facile que ça. Leur dire ce que je savais était une chose, leur faire accepter l'évidence en était une autre.

    "Elle n'est pas sur Téménos. Ce qu'indique la carte, ce n'est pas l'emplacement d'un titan, mais l'emplacement du Sanctuaire. C'est un lieu où vont les dieux quand ils... ne sont plus là."

    On m'avait appris que quand un dieu perdait la vie, il se rendait au Sanctuaire. Son esprit survivait mais son corps était détruit. Il ne restait plus grand chose de nous. Comme nous étions des créations des Titans et non de la nature elle même, nos âmes ne bénéficiaient pas du repos éternel comme c'était sans doute le cas pour les mortels. On continuait à errer à jamais à l'intérieur d'un Sanctuaire.

    "C'est mon père qui a créé le Sanctuaire. C'est pour ça que je sais qu'on ne doit jamais s'y rendre et que si on venait à y aller, on aurait aucune chance d'en sortir. C'est pour ça aussi que si ils sont déjà sur place, vous ne devez pas vous y rendre... seul."

    Je savais que c'était inutile de les convaincre de ne pas y aller, car ils étaient plus que têtus ces deux là. Du coup il fallait mettre toutes les chances de leurs côtés, s'ils comptaient réellement s'y rendre.

    "Il vous faut des soldats. L'armée Olympienne fera l'affaire. Et peut être aussi des créatures. Vous avez celles de l'Enfer. Vous devez rassembler une armée avant d'y aller, ça vous laissera peut être le temps de les sauver et de pouvoir quitter la planète avant que... qu'il ne soit trop tard."

    J'avais déglutis en pensant à ce qu'ils pouvaient rencontrer sur place.

    "Téménos nous fait voir des vestiges du passé. Il n'y a que la mort là bas. Quoi que ce soit que vous voyez, que ce soit... vos frères et soeurs morts, il ne faut pas en tenir compte. Dites vous qu'ils sont morts et ne tentez surtout pas de les ramener avec vous. On ne peut plus rien pour eux. C'est important. Vous ne devez surtout pas tenter quoi que ce soit pour les sauver. Prenez les vivants et laissez les morts là où est leur place."

    J'avais jeté un oeil vers Arès pour voir s'il était de mon côté ou non. Puis, vers Aphrodite. Ce qu'ils allaient voir dépasserait ce qu'ils pourraient supporter. Ils ne devaient pas fléchir s'ils décidaient d'aller à Téménos.

    "Je ne peux pas venir avec, je serai d'aucune utilité sur place. C'est... votre Sanctuaire, le miens est... Tu as déjà été dans le miens." avais-je dit en regardant Aphrodite. On s'était tous les deux retrouvés dans un autre Sanctuaire, même si elle n'en avait pas conscience.

    J'avais fait un pas vers elle et je lui avais pris la main. Ils portaient beaucoup d'importance au contact physique à ce que j'avais pu en voir.

    "Il t'as créé un monde, t'as créé une famille, il ne t'as pas laissée seule, dans le but que tu te trouves. Mais sur cette planète, dans ce Sanctuaire, il n'y a plus que des dieux déchus. Tout ce que tu y verras n'existe pas. Tout ne sera qu'illusion."

    Je l'avais relâchée avant de me tourner vers Arès. Puis de les regarder à tour de rôle.

    "Je pouvais quitter cette prison depuis le premier jour où vous m'y avez enfermé, mais je ne l'ai pas fait."

    Cette fois ci j'avais posé mon regard que sur Arès.

    "Je vais aller à Storybrooke et me tenir tranquille. Je suis ici pour les trouver toutes les cinq. Elsa, Emma et les trois autres. Je ne peux pas te dire qui elles sont, car je ne le sais pas moi même. Mais je sais comment les trouver. Dès que je saurais qui elles sont, tu auras tes réponses, pas avant. La seule chose que je veux c'est qu'on me laisse les chercher tranquillement. Je ne ferai rien contre vous, vous ne ferez rien contre moi. On doit se faire confiance. Et..."

    J'avais hésité, puis j'avais fait apparaître mon arbalète. Je l'avais tendu à Arès.

    "Quand tu auras tes réponses, tu me la rendras."

    Ce n'était qu'une arme, mais j'y tenais plus que tout. Je ne m'en séparais jamais. C'était une bonne preuve de confiance.

    "Elle peut te le dire, je ne m'en suis jamais séparé quand on était là bas. C'est ma monnaie d'échange. Mais si il lui arrive quoi que ce soit, notre marché ne marchera plus."

    J'avais légèrement souris.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« FEED ME ! »

« Le Dinosaure ça se mange ?! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43911-chronologie-de-jeremi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43910-la-bible-des-rp-s-de-jeremiel-othrys-le-vieux-fossile

Connor Williams*



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Connor Williams*


╰☆╮ Avatar : Gerard Butler

Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arés/Mars

☞ Surnom : Arès
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1019

Le complexe divin [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 21 Déc 2014 - 16:27

Jeremiel commençait enfin à réagir. Passant à travers les barreaux, il avait en effet la puissance d'un dieu, prouvé par ce seul acte.Puis vint encore les i,informations que je savais déjà mais je m'étais en effet mal exprimé, mea culpa. Je regardai alors la carte, les deux noms différaient mais seul le cycle de vie changeait.

Pendant ce temps, avec mes gestes, l'étreinte que je lui avais offert, Aphrodite se calma. Cependant, elle fut surpris qu'il puisse traverser les barreaux, l'observant, marteau à la main.

Jeremiel m'indiqua alors que le point rouge était un Sanctuaire. Non … pas possible … D'ailleurs j'avais sentit Apollon mourir … Non … Il fallait les chercher … C'était dangereux, et encore dangereux était un euphémisme, ils couraient directement vers leurs morts. Même si Aphrodite tenta de me rassurer, ça ne marcha pas.

J'aurais aimé parler mais Jeremiel fit ce que Aphrodite lui demanda et fit tout pour nous convaincre de le laisser partir. Encore une fois ce fut le tour des évidences avec le moyen de le tuer. Il savait où se trouvait sa prison, je le suspecte encore d'être cet enfant. Évidemment qu'il connait l'emplacement, Chronos était son père. Mais il résuma aussi ce qu'était le Sanctuaire, malheureusement j'étais aussi au courant.

Cette fois ci il me conseilla en stratégie militaire, pour qui me prenait il ? J'étais le dieu de la guerre, je savais quoi faire. Mais pour sa défense il avait raison, nous ne devions prendre que les vivants. Cela allait être dur. Mais je fus surpris de le voir tenir la main à Aphrodite et le regardait, attendant la réaction de la belle.

Maintenant, il me demandait de le laisser tranquille chercher d'autres dieux. Bizarrement, mon poing commençait à me démanger. Il me passa son arbalète fétiche comme preuve de bonne foi, m'expliquant l'importance sentimentale de son arme. Cette fois-ci, c'était mon tour de parler.

Avant tout, je nous transporta tout les trois au centre de la cité d'Olympe, là où se trouvait mon trône. Je m'assis alors dessus posant son arbalète à la gauche de mon symbole d'autorité. Les regardant tout deux, je fis alors apparaître mon sceptre et disparaître la carte. Et prit la parole :

«  Et pourquoi veux tu trouver ces cinq dieux ? »

Je repris alors faisant tournoyer mon sceptre entre mes mains :

«  De plus tu sais autant bien que moi que Chronos arrive bientôt, la brèche est là. Tu étais là en ta forme infantile »

Je lança un regard plein de compassion à Aphrodite, je ne voulais pas qu'elle l'apprenne comme ça. Je repris alors la parole encore

«  De plus tu es de notre côté mais au final, tu nous laisse aller chercher NOS frères seuls et toi t'entourer d'autres dieux dont personne ne sait rien. Ne te trouves tu pas toi même suspect ? Tu arrives de ton petit paradis, prêchant que tu es le Messie celui qui nous sauvera le plus, sauf que tu es le fils de Chronos, tu souilles des sanctuaires, demande à Emma Swan de me tuer et enfin retourne ma fille contre moi »

Je m'approche vers lui :

«  Bien sûr j'ai vu que tu fais quelques fois preuve de bonne foi malheureusement Chronos m'a tout dit sur les armes divines. Mais il arrive tu entends ?   Et comme par hasard c'est au moment où cette brèche est là que tu arrive ? Donc d'abord tu viens avec nous sauver frères vu que tu as l'air de bien connaître le Sanctuaire après je te laisserai peut être vagabonder dans cette ville maudite. Mais un seul geste suspect, un faux pas et soit je marcherais avec mon armée sur cette ville et tu sais que rien ne m'arrêtera pas même toi et ta vie restante, si j'ai bien deviné »

Je me mis alors de nouveau à sourire :

«  Soit j'activerais le Galan et je parie que tu sais ce que ça veut dire … »

Je le regarde sérieux, dur, ferme.

Puis un message vint en l'esprit d'Aphrodite :

«  Désolé de te l'avoir appris ainsi. Et sinon convaincant ? »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
My names means destruction, deaths ...  I can't be stopped !
“”

Aryana Cloud-Sandman



« Tic tac,
sonne le glas. »


Aryana Cloud-Sandman


Le complexe divin [Fe] - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Dianna Agron & Charlize Theron

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aphrodite

Le complexe divin [Fe] - Page 2 808687arya

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2839
✓ Disponibilité : Volage ^.^

Le complexe divin [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Dim 28 Déc 2014 - 23:59



I don't know where the lights are taking us
But something in the night is dangerous



And nothing's holding back the two of us
Baby this is getting serious
Mes yeux s'étaient écarquillés d'horreur à mesure que Jeremiel parlait. J'avais envoyé Artemis et Dolos à la mort. Il m'expliquait toutes les erreurs que j'avais commises. Je baissai nos yeux sur nos mains liées. Pourquoi faisait-il cela ? Cherchait-il à copier Arès ? Je fronçai les sourcils et il me relâcha. Aussitôt, je respirai mieux. Je n'aimais pas me sentir trop près de lui. Il ne m'inspirait pas confiance, même si je n'avais pas d'autre choix que de le croire sur parole. Il était notre seule source d'informations sur Chronos, et je ne pensais pas qu'il soit stupide au point de mentir à tous les dieux du panthéon. Mentir à Arès, c'était nous trahir tous.

Je le crus également lorsqu'il prétendit qu'il aurait pu s'échapper à tous moments de sa prison, qui plus est lorsqu'il fit apparaitre une arbalète dans ses mains. Il la confia à mon frère. Je ne pus m’empêcher d'afficher une moue incrédule. Quel étrange geste... D'un coté, il n'y avait pas mieux pour un guerrier que de donner son arme de prédilection à un allié afin de lui montrer qu'il est de son coté. J'acquiesçai à sa remarque. Je me souvenais très bien de cette arbalète. Elle faisait partie intégrante de lui.

Brusquement, je me sentie transportée ailleurs. Je plissai des yeux sur Arès, fièrement assis sur son trône, avant de les lever au ciel, exaspérée par son comportement. Premièrement, je détestais être téléportée contre mon gré, et deuxièmement, était-il sérieux ? Trouvait-il vraiment que c'était le moment pour poursuivre cette conversation ? N'y avait-il pas plus urgent à faire ?

Je tapai légèrement du pied, agacée.

Puis, en entendant les propos de mon frère, j'en perdis quelques instants mes précieux principes.

"Attends... comment ça tu as vu Jeremiel enfant aux cotés de Chronos ?"
répétai-je, interdite. "C'est impossible, il a toujours été dans l'autre monde avec moi !"

Je trouvais qu'il oubliait de me dire bien trop de choses, ces derniers temps. Je lui lançai un regard perçant, comme pour signifier : toi et moi, il faut qu'on ait une vraie conversation un de ces quatre. Mais il n'en tint pas compte, il était déjà reparti dans ses hypothèses.

Je piétinai sur place. Chaque seconde, chaque minute qui passait était une de moins pour secourir notre famille. N'y tenant plus, je m'avançai vers mon frère et posant une main sur la sienne, tenant le sceptre, je plongeai mon regard dans le sien pour lui dire :

"Il y a un temps pour chaque chose. L'interrogatoire est terminé. A l'heure où l'on parle, nos frères et soeurs sont en danger. On doit aller au Sanctuaire."

Je lus dans ses yeux qu'il voulait en finir avec Jeremiel, qu'il ne s’arrêterait pas tant qu'il n'aurait pas les réponses qu'il exigeait. Aveuglé par la colère, par l'impatience. J'esquissai un sourire attristé avant de lever la main pour caresser sa joue mal rasée.

"Tu dois apprendre à faire le vide, parfois." murmurai-je en m'approchant davantage.

Nos visages n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. J'aurais aimé ne pas en arriver là, mais il ne me laissait pas d'autre choix. Jamais il ne me laisserait partir. Je sentais son souffle sur ma joue. Hésitante, je baissai les yeux. J'expirai un peu d'air et posai mes lèvres contre les siennes.

Le baiser dura très peu de temps. A peine effleuré sa bouche, je me reculai. Je me mordis les lèvres, contemplant mon oeuvre.

Arès avait l'air hagard, rêveur. Ses yeux semblaient vides. Le baiser d'Aphrodite pouvait faire perdre la tête à n'importe qui pendant un court laps de temps, si je le désirais. D'autres frères en avaient déjà fait les frais par le passé, quand je m'amusais avec eux. Mais pas avec lui. Jamais.

"Je suis désolée, Arès..." chuchotai-je.

Je me composai un visage neutre et déterminé quand je pivotai vers Jeremiel. Je ne voulais surtout pas qu'il voit mon trouble, ni la honte envahir mes pupilles. Je l'observai d'un air farouche, tenant fermement mon marteau dans ma main.

"Reste là. Quand Arès reviendra à lui, dis-lui que je suis partie."
fis-je d'un ton catégorique.

Il répondit que c'était une mauvaise idée, ce à quoi je répliquais :

"Je ne te demande pas ton avis. Contente-toi de lui dire que je suis partie."

La tête haute, je disparus, direction le Sanctuaire. Jamais plus je ne pourrais regarder Arès en face. Ce qu'il fallait faire par amour pour les autres... J'espérais qu'il nous rejoindrait là-bas, et en même temps, je préférais qu'il reste en arrière. Pour la survie d'Olympe, pour qu'il reste au moins un dieu au cas où nul ne reviendrait du piège dans lequel je me jetais.

Pour l'amour de notre famille.

lumos maxima

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Evil is a point of view
Arpenter à jamais le royaume des cauchemars n'est pas sans une certaine ténébreuse splendeur.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7310-i-am-the-origin http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8991-l-eternite-est-ephemere

Jeremiel Othrys



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jeremiel Othrys


╰☆╮ Avatar : ➹ Norman Reedus

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Uriel

Le complexe divin [Fe] - Page 2 Astrielbadge_zps0h7bgqeh

☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 502
✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

Le complexe divin [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 29 Déc 2014 - 18:50

    J'étais resté assis dans mon coin, les mains devant moi, attendant qu'il se réveille. Car il dormait? J'avais un doute sur la question. Quoi qu'il en soit, un simple baiser et le grand maître d'Olympe était resté debout, le regard dans le vide, sans bouger. J'aurai pu lui enfoncer une épée dans le ventre, qu'il n'aurait pas bronché.

    J'avais eu un petit rictus au coin des lèvres en le voyant cligner des yeux. C'est pas vrai! Voilà qu'il revenait à lui. Je m'étais immédiatement relevé, car si il comptait passer ses nerfs sur moi, je voulais être prêt. Mais je doutais que c'était son attention. Il devait encore être sous le choc du baiser. Ca m'avait légèrement fait sourire.

    "Tu es bien plus impressionnant quand on t'embrasses."

    Mais ne comptez pas sur moi pour faire un essai et voir si je lui faisais le même effet. En tout cas, ça m'avait bien amusé cette situation et je n'avais pas envie de lui donner une raison de se venger sur moi.

    "Elle est partie. Sur Téménos je suppose. Et si tu demandes pourquoi je ne l'ai pas empêchée d'y aller, je crois qu'on sait tous les deux que quand Aphrodite veut quelque chose, elle l'obtient. Elle est plutôt douée."

    Je ne parlais pas que du baiser. Car pour ça aussi elle était très douée. Comment on pouvait lui refuser quoi que ce soit? ON était que de pauvres hommes en perdition, à attendre qu'elle nous embrasse. Ok... J'avais peut être été un tout petit peu abusé par son pouvoir. Enfin pas par un baiser, car on ne me faisait pas deux fois le même coup.

    "Tu devrais y aller. Vue que vous semblez tous les deux avoir en tête de vous rendre là bas, autant ne pas la laisser trop longtemps seule. Quand à moi, je vais rentrer à Storybrooke."

    Ce n'était pas un ordre, ni même une demande. Je comptais simplement rentrer à Storybrooke, retrouver la cabane dans les bois où j'avais emmenagé. Lui, il avait autre chose à faire, une mission qui l'attendait. Je ne pouvais pas me rendre sur Téménos et ma présence ne serait de toute façon d'aucune utilité. Si ils comptaient y aller, ils iraient seuls.

    "Il y a autre chose ou je peux disposer?"

    Mieux valait lui montrer qu'il restait le maître, même si je comptais de toute façon partir d'ici. Si on serait ami ou ennemi, ça ne dépendrait que de lui.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« FEED ME ! »

« Le Dinosaure ça se mange ?! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43911-chronologie-de-jeremi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43910-la-bible-des-rp-s-de-jeremiel-othrys-le-vieux-fossile

Connor Williams*



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Connor Williams*


╰☆╮ Avatar : Gerard Butler

Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arés/Mars

☞ Surnom : Arès
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1019

Le complexe divin [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 29 Déc 2014 - 21:58

Dernier post d'Arès voir : Conclusion de l'Equation de Dieu



http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t17061p50-fe-l-equation-de-dieu-evenement-20

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
My names means destruction, deaths ...  I can't be stopped !
“”

Contenu sponsorisé








Le complexe divin [Fe] - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Le complexe divin [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour