MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Evénément Divin #5 {15} : Jurassic World

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Mary Margaret Blanchard


« A fond les bolides ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8089
✯ Les étoiles : 11996




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Lun 29 Déc 2014 - 17:25

Mary Margaret préféra de loin ignorer la réplique de Jefferson. Elle lui lança d'ailleurs un regard noir, avant de passer devant lui, pour aller rejoindre Pascal, alors que la petite blonde prenait la parole :

"Je m'appelle Astrid. Je suis un diplodocus, même si ça ne se voit pas. Et... vous ne vous trouvez pas en Amazonie. Vous êtes loin, très loin de votre monde. Enfin, pour être plus exacte, c'est bien votre monde, mais il y a très longtemps."

Mary Margaret arqua donc un sourcil, tournant son regard émeraude vers l'autre fille, qui semblait vraiment sincère. La princesse haussa donc les épaules, avant de s'emparer du paquet de M&M's de Pascal. Non parce que sérieusement, elle avait besoin de manger pour oublier qu'elle était totalement perdue dans une ère où la population de Storybrooke n'existait pas. Et que ces gosses allaient sûrement mourir de déshydratation vu le manque d'attention de la part de leur père. Et c'est là que, pour la première fois de sa vie, Snow se mit à prier pour que sa belle-mère passe chez elle et lui prenne ses gosses. Au moins, ils ne manqueraient de rien... Mais passons. Parce que la blonde venait de lui voler SES m&m's, pour les donner à un ? Un quoi déjà ?

-Hey mais ? Rends moi ca ! C'est à moi ! Pas à ce Echitrucmuche !

Tiens, d'ailleurs, le truc en question venait de vomir sur les chaussures du crapaud. Mary Margaret éclata alors de rire, tout en fixant Pascal qui n'avait pas l'air heureux du tout. Elle haussa alors les épaules, tout en disant :

-Allez, j'suis sûre que tu trouveras une boutique de chaussures dans... 60 milliards d'années !

Jeremiel finit par donner ses directives et Snow ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Parce qu'elle ne voulait pas être derrière le Chapelier, qui se croirait donc supérieur à elle. Elle lanca donc un regard noir à l'homme, voulait lui dire quelque chose, avant de finalement être coupée par un coq qui hurlait son chant. Et c'est bien évidemment Jefferson qui le drogua...

-Abruti... Vieux pervers...

Elle se contenta donc de suivre le caméléon et l'autre fou, sans réellement faire gaffe aux deux blonds et au chef de file, derrière. De toute façon, elle était bien décidée à leur faire faux bonds à tous à un moment donné, en emmenant Pascal avec elle ! Et alors que le groupe marchait et bien elle constata un truc louche, sur un tronc d'arbre que Pascal allait coupé pour passer. Elle retint donc son poignet en criant :

-NON ATTENDS ! REGARDE !

Elle s'approcha donc du tronc en question, posa sa main dessus pour enlever es feuillages naissants dessus, dévoilant une inscription au couteau dessus. Vous savez, comme les dessins que se faisait les petits amoureux à l'école ? Et bien sauf que là, il était inscrit...

-"LOL" ???????

Elle lança donc un regard interrogateur à Pascal, se demandant si c'était lui qui avait fait ce genre de truc avant de se tourner vers Jefferson, les bras croisés sur sa poitrine, lui lançant un regard noir :

-C'est toi qui à fait ç...?

Mais elle n'êut pas le temps de finir sa phrase que déjà et bien son regard se porta sur le tronc juste derrière Jeremiel, qui portait la même inscription. Elle finit alors par aller voir, pour confirmer la chose, tout en demandant alors :

-Vous pensez qu'on est pas seul ici ? Je veux dire... Qu'il y ait d'autres humains ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives




http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

Kris Reindeer


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Douglas Booth

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kristoff

☞ Surnom : Cyr'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 552
✯ Les étoiles : 38711




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 30 Déc 2014 - 5:42

"Jurassic World"


J'avais baffer le chapelier. Ca fait du bien. Bien que le dégénéré avait l'air d'aimer ça.

Le temps des dinosaures. Super. Vraiment ? Dans les prisons de Sugar Rush, je croyais que ma vie ne pouvait être pire. Je m'étais trompé. Elle pouvait.

▬Et donc les diplodocus ne savent pas différencier un homme d'une femme...

Un lézard était arrivé, et je sus tout de suite que ce n'était pas une bonne idée de lui donner un bonbon. Et ce sont les chaussures du p'tit gars qui en témoigneront.
Alors un coq était sorti de la cabane, et Jeff s'était pris d'un malin plaisir à le doguer pour l'endormir, en me lançant au passage un clin d'oeil. Je lui fit un grand sourire rapide puis un regard noir.


▬Vous manquez vraiment d'imagination hein. Je veux dire, même le roi débile de Sugar Rush m’appelait comme ça. L'armoire à glace à un prénom ! Je m'appelle Kris !


Mary Margaret avait l'air de détester le chapelier encore plus que moi. Ça ne m'étonnait pas, vu le mental du type.
Mon attention se reporta vers Astrid. Elle me faisait penser à une enfant. C'en était surement une en tant que diplodocus. Je me demandais comment un dinosaure avait pu être maudit, la malédiction ayant été lancée des milliard d'années après son ère. Et pourquoi un seul ?
C'est Mary Margaret qui me fit sortir de mes pensées en me faisant froler la crise cardiaque. Elle avait hurler comme pas possible. Elle se dirigea vers un arbre où elle découvrit une inscription dessus. Gravée au couteau.
LOL ? Sérieusement ? C'était pas normal ça, voire quasiment impossible. J'eus le même reflexe que l'institutrice et me tourna vers Jeff. Alors l’archère se dirigea vers un autre arbre où un début d'inscription était cachée derrière des feuilles. Trop haut pour elle, j'enlevais les feuilles et vit...

▬Tiens, c'est pas une inscription mes des griffes...

Alors l'arbre explosa littéralement et un morceau de bois se planta en pieux profondément dans ma jambe. Un dinosaure, bien plus gros et menaçant que le précédent les avait trouvé.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I felt in love again
I feel something strange with you,
Something strong,
So let's begin this dance of love with the music of New-Orleans
Icy Heart


The dance of the New-Orleans
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14828-ice-man-of-the-mounta http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34550-je-fais-toujours-les-mauvais-choix http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15205-kris-recapitulatif-des-rps

Astrid Littlefoot


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Kinney

Ѽ Conte(s) : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Petit-Pied <3



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 915
✯ Les étoiles : -200




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 31 Déc 2014 - 14:53

Jurassic World

Il y a certaines choses que tu vois avec tes yeux, et d'autres que tu vois avec ton coeur.

Je fis un pas en direction du coq quand le Deux-Jambes au chapeau s'en saisit pour déverser une fiole dans son gosier.

"Ne lui faites pas de mal !"

Le coq cessa bientot de s'égosiller. Sa tête se renversa sur le coté et il resta inerte.

"Vous l'avez tué !" couinai-je.

Cependant, Chapeau me rassura en disant qu'il s'agissait d'un somnifère. Je ne connaissais pas ce mot, mais il y avait "somme" dedans, ce qui signifiait dormir. J'étais plutôt douée avec l'étymologie, étant donné que j'étais née au commencement de toute chose.

Il l'avait laissé piquer un roupillon sur la terre meuble. Ce n'était pas une bonne idée, avec tous les dangers qui rodaient. Personne ne se soucie jamais des êtres innocents. Je me penchai et pris délicatement l'animal à plumes, l'emportant jusqu'à la cabane en bois que j'ouvris. Une fois à l'intérieur, je regardai de tous cotés, à la recherche d'un endroit agréable. Je finis par placer le coq endormi sur un lit de fortune. Je rabattis la couverture qui grattait jusqu'en dessous de la tête de l'animal. Je m'assurai qu'il était bien bordé puis je sortis.

Un grognement gigantesque ébranla subitement la foret. Je tressaillis et me précipitai jusqu'au groupe. On est toujours plus fort ensemble. Et surtout, c'est nettement plus rassurant d'affronter l'inconnu en compagnie des autres.

Le monsieur en pyjama prit l'initiative de tailler les lianes et les branchages avec son sabre. Je lui emboitai le pas, malgré les directives de Jeremiel. Je ne voulais pas rester en arrière. C'était mon monde, je le connaissais mieux que quiconque. S'il y avait un quelconque danger, il fallait que je sois la première sur le coup pour les aider. Je me fis bientot dépasser par Mary Margaret. Elle était surexcitée et désignait quelque chose sur un tronc d'arbre. Je trottinai jusqu'à elle, plissant des yeux sur l'étrange inscription.

"Lol, ça veut dire quoi ?"

En tous les cas, aucun dinosaure à ma connaissance n'était capable de graver ce genre de messages. Mary Margaret désigna un autre tronc d'arbre qui portait la même marque. Sa question me fit rentrer la tête dans les épaules. Peut-être était-il temps de leur dire ? Je croisai le regard de Jeremiel. Il n'avait pas l'air partant pour leur annoncer.

Kris -qui était une fille ou un garçon, finalement ? Je ne savais plus, ces propos me laissaient perplexes- parla de griffes. Je voulus m'approcher mais à cet instant précis, l'arbre explosa littéralement. Le souffle me projeta trois mètres plus loin. Je heurtai le sol violemment. Je grimaçai, enlevant les mains de devant mon visage. J'avais quelques égratignures sur les bras, mais rien de sérieux. Ca ne faisait pas trop mal.

Les autres personnes étaient tombées, pour la plupart. Je levai les yeux sur l'immense dinosaure qui nous faisait face. Je voulus reculer, avant de me pétrifier sur place. Ne pas bouger. Ne surtout pas bouger. Les tyrannosaures ne voient pas bien, ils remarquent le mouvement, ils sentent la peur... Je sentais la vie grouiller en moi plus que jamais, alors que j'aurais aimé savoir imiter la mort à la perfection. J'espérais que les Deux-Jambes n'auraient pas la grande idée de remuer. Un seul geste, et nous étions perdus.

Le Dent-Tranchante huma l'air au-dessus de nos têtes, ses yeux jaunes a demi-aveugles nous cherchant. Quelqu'un poussa un cri. J'expirai un peu d'air, fermant les yeux sur l'horreur qui nous attendait.

Le T-Rex grogna à son tour et s'agita entre les arbres, renversant un autre tronc du bout de sa queue. Ses pattes rachitiques s'agitèrent avant qu'il ne fonde sur nous, la gueule grande ouverte. Je poussai un hurlement et me reculai, mais pas assez vite...

Soudain, quelque chose le heurta avec une violence inouïe. Le Dent-Tranchante vacilla et bougea la tête, comme s'il était à moitié sonné, avant de pousser un grognement furieux en direction de ce qui l'avait attaqué. Un Long-Cou venait d'entrer en scène, et balançait de nouveau sa queue dans sa direction. Elle le projeta quelques mètres plus loin, arrachant plusieurs arbres au passage. Il se releva d'un bond, bien décidé à lui sauter dessus, mais un second Long-Cou lui bloqua le passage, avec un nouveau coup de queue si puissant qu'il fit vibrer l'air ambiant. Le combat dura quelques instants avant que, sans doute lassé de se prendre des coups de queue à répétition, le Dent-Tranchante ne s'éloigne, poussant un grognement de mauvaise augure qui sous-entendait : "Je reviendrai !".

Je me relevai, bouche bée sur ce spectacle éblouissant. Cela me rappelait tout un flot de souvenirs vraiment douloureux, et en même temps... la liesse qui m'envahissait soulageait n'importe quelle souffrance.

Les deux Long-Cous étaient encore plus grands que dans mes souvenirs. Leurs ombres projetaient une obscurité sur nous. Emerveillée, j'écarquillai les yeux. Je les reconnaissais ! Je pris une grande inspiration et m'écriai :


"Aaaaaruiiiiii ?"

Les Deux-Jambes n'avaient sans doute entendu qu'un grognement aigu un peu étrange, mais ce n'était pas de leur faute, ils ne comprenaient pas le dinosaure. Je dansai d'un pied sur l'autre, guettant la réaction des Long-Cous qui ne se fit pas attendre.

Subitement, ils penchèrent leur tête de concert vers moi tout en émettant un son grave et continu qui était presque un chant. Je posai les mains sur chacune de leur énorme tête plate, avant de laisser échapper un petit rire ému.

"Ce sont mes grand-parents !" expliquai-je aux autres d'un ton émerveillé.

Ils m'avaient retrouvée ! Tout était possible, dans mon monde... Oublié, Storybrooke. Le cauchemar était enfin terminé. Je fermai les yeux et posai le front contre celui de ma grand-mère, avant de leur tourner le dos pour observer le petit groupe. Mes yeux se posèrent alors sur Kris qui était assis sur le sol maculé de rouge. Sa jambe était blessée. Il la tenait en grimaçant. Un bout de bois la perforait.

"Oh, Kris !" fis-je, plaquant une main sur ma bouche. "Et vous ne l'aidez pas ?" demandai-je aux autres. "Il faut faire quelque chose !"

Je me mordis les lèvres, désemparée. Grand-Père se pencha davantage vers moi pour grogner quelque chose à mon oreille. Je hochai la tête et lançai d'un ton assuré :

"Grand-Père propose de soigner Kris. Il faut d'abord enlever le bout de bois et ensuite, il pourra faire quelque chose pour lui."

Je voyais à leurs regards qu'ils n'avaient pas l'air très emballés. Pourquoi les Deux-Jambes étaient-ils si obstinés ? Je me tournai vers Chapeau, qui me semblait le plus ouvert du groupe.

"Monsieur Chapeau, vous êtes de mon coté, n'est-ce pas ?"
demandai-je avec de grands yeux plein d'espoir. "Petit Pyjama n'a pas l'air contre non plus, j'en ai l'impression."

Peu a peu, je leur donnais tous un nom, étant donné qu'ils ne m'avaient pas dit comment ils s'appelaient. De toutes façons, les prénoms étaient tous censés représenter la personne, il n'y avait que les humains pour tout compliquer sans cesse.

Je les observais avec insistance, tout en caressant le cou de Grand-Père qui les fixait lui aussi de ses grands yeux gris.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ I'm in the middle of starting over ❞
The colors and the stars seem a little brighter. ⊹ Tomorrow isn't far away! Through the hardest part I'm working towards a happy ending.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10706-astrid-o-la-grande-va http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10887-astrid-if-we-hold-on-together-i-know-our-dreams-will-never-die http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25875-the-great-story-of-littlefoot

Kris Reindeer


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Douglas Booth

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kristoff

☞ Surnom : Cyr'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 552
✯ Les étoiles : 38711




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 31 Déc 2014 - 15:37

"Jurassic World"


Expulsé à terre, j'eus le réflexe de me lever. Ne serait-ce que pour fuir l'horrible chose qui me faisait face. Mais je tomba à nouveau à terre à cause de la douleur fulgurante à ma jambe due au pieu de bois qui m'étais planté dedans. Je me força à me lever pour courir quelques mètres, ayant la jambe en feu, voire pire. Tout mon corps avait mal, où alors n'était-ce qu'une impression. Après tout ce qui s'est passé dans ma vie, j'avais tout de même toujours pu dire avoir vécu des situations similaires ou pire. La prison de Sugar Rush m'avait fait rappeler la prison de Regina, et mon voyage mystérieux, embêtant et inexplicable au temps des dinosaures me faisait pensé à celui vers Sugar Rush justement. Mais cette situation là, c'était comme la drogue de Jefferson -la douleur en plus- : je n'avais rien vécu de tel. Lorsque la méchante reine m'avait séquestré pouvait y ressembler, mais ce n'était rien face à la douleur qui me faisait rage, et qui augmentait alors que je m'achevais littéralement en forçant dessus pour courir juste trois mètres.
Juste trois mètres car c'est cette distance là que je pus parcourir avant de m'écrouler par terre, ayant vidé ma capacité à résister à la douleur. Je retournai la tête, et la gueule du tyrannosaure était juste là, avec ses dents aiguisées et son horrible haleine, prête à me décapiter. Je fermai les yeux, mes rien ne se passa. Je les rouvrit, et ne vit rien. Il n'était plus là. J'entendis un tronc d'arbre se fracasser. Le dinosaure venait d'y être propulsé par... Je levai la tête, et vit un cou énorme. Un dinosaure immense au cou immense et aux pattes immenses.
A l'aide de mes bras, je rampai pour me dégager de cette scène avant d'être écraser pas l'un des monstres. La bataille entre ces deux derniers faisait rage pendant cinq minutes qui me parurent cinq siècles. J'entendis un rugissement, et le tyrannosaure battait en retraite.
Alors l'ancienne dinosaure cria un mot étrange à l'encontre des deux énormes dinosaures. Il y en avait un deuxième que je n'avais pas remarqué.
Attendez... même humaine elle arrivait à leur parler ? Quel ne fut pas mon étonnement lorsqu'elle nous dit, après un câlin, que c'étaient ses grands-parents. Ah ouais. Ça en jette.
Alors elle vit ma jambe et cria, apparemment effrayée et inquiète pour moi. L'innocence de cette fille ne pouvait que me toucher. En revanche je n'aimais pas du tout qu'on ai pitié pour moi. Bien que Louise avait souvent pitié pour moi. Et je n'avais plus l'habitude que l'attention soit portée sur moi.

▬Ça va, ça va, vous... ouch ! ... inquiétez pas.

▬Grand-Père propose de soigner Kris. Il faut d'abord enlever le bout de bois et ensuite, il pourra faire quelque chose pour lui.

▬Quoi ? Tu es sérieuse là ? Et puis un dinosaure hyper grand sait s'y prendre. Je peux perdre tout mon sang si c'est planté au mauvais endroit. Garanti moi que c'est sans risque, et si je vous laisse faire et que je meurs, vous recevrez de mes nouvelles quand je serai aux Enfers !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I felt in love again
I feel something strange with you,
Something strong,
So let's begin this dance of love with the music of New-Orleans
Icy Heart


The dance of the New-Orleans
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14828-ice-man-of-the-mounta http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34550-je-fais-toujours-les-mauvais-choix http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15205-kris-recapitulatif-des-rps

Mary Margaret Blanchard


« A fond les bolides ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8089
✯ Les étoiles : 11996




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Mer 31 Déc 2014 - 16:04

Mary Margaret aurait du se douter que la jungle n'était pas toute calme. Et qu'elle aurait dû prévoir de faire un vol plané trois mètres plus loin aussi. Elle se ratatina donc littéralement sur Jefferson qui lui servit de coussin amortisseur, avant de tenter de se redresser. Mais le rugissement qui suivit la fit trembler de peur. Elle préféra donc rester sur le ventre, face à Jefferson, essayant de faire le moins de bruit possible, alors que son coeur battait la chamade dans sa poitrine. Tiens, d'ailleurs, elle devait s'agripper fortement à Jefferson vu la tête qu'i tirait...

Il y eut ensuite des autres bruits d'explosion et Mary Margaret serra de plus en plus fort la main du chapelier, tout en lâchant :

-C'est la fin... Morte à 28 ans...Puis David est même pas là pour me sauver...

Lapsus révélateur ? Peut être mais passons. La jeune femme ferma donc les yeux, prête à être mangée toute crue, avant que le silence ne se fasse. Elle ouvrit alors les yeux, fixant Jefferson, avant de voir Astrid bouger. Elle arqua donc les sourcils et roula sur le sol pour se relever à son tour, faisant comme si rien de ce qui s'était passé n'était arrivé. Elle écouta donc le cri étrange de la blonde, avant de dire, à l'attention de Jeremiel et de Jefferson :

-J'ai même pas eu peur une seule seconde !

Et maintenant et bien c'était au tour de la blonde de délirer à fond. Ces dinosaures étaient ses grands parents... Mais ouais... Et elle, elle était la reine d'Angleterre peut être ? La princesse leva donc les yeux au ciel, et finit par lâcher :

-Vous êtes tous complètement dingues...

Elle fit donc volte face, voulant se débrouiller par elle même comme elle avait toujours fait, avant de voir l'autre blonde à terre, un bout de bois dans la jambe. Elle s'approcha donc d'elle et s'agenouilla, tout en lui disant alors :

-Toi, tu m'énerve aussi à te plaindre. Tais toi un peu.

Elle tira donc le bout de bois de la jambe de la princesse blonde en détresse, en lui disant :

-Vous êtes bien tous des hommes, toujours à pleurer au moindre bobo. Accouchez et vous comprendrez votre bonheur d'être un homme.

Elle tourna donc son regard vers Pascal, qui était lui aussi en retrait, tout en lui demandant alors :

-Tu fais quoi toi ? Tu les suis ou tu me suis ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives




http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

Astrid Littlefoot


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Kinney

Ѽ Conte(s) : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Petit-Pied <3



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 915
✯ Les étoiles : -200




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 31 Déc 2014 - 16:26

Jurassic World

Il y a certaines choses que tu vois avec tes yeux, et d'autres que tu vois avec ton coeur.

Kris était radicalement contre l'idée de laisser faire Grand-Père, mais c'était sans compter Mary Margaret, une femme forte au tempérament de feu. Impressionnée, je la regardai enlever le morceau de bois de la jambe de la grande blonde. Un hurlement déchira la foret. Grand-Mère leva la tête, inquiète à l'idée que le cri de Kris n'ameute d'autres prédateurs. Heureusement, Grand-Père ne perdit pas de temps. Malgré les protestations paniquées de la blonde, il pencha la tête vers elle, ouvris le museau et sortis sa langue vraiment énorme. Il enroula cette dernière autour de la jambe et lécha quelques instants. Puis il s'écarta et redressa son long cou pour me lancer un regard entendu. Je me penchai alors vers Kris et posant une main apaisante sur son bras, je déclarai :

"Ca va aller mieux. Attends juste un peu."

Il n'avait pas l'air de vouloir se calmer, mais bientot, il dut sentir des picotements parcourir sa jambe. Je posai les yeux sur celle-ci et découvris, sans surprise, la plaie devenir un tout petit peu moins apparente. Quelque chose comme un film protecteur, un peu comme ceux qui servent à emballer la salade avant de la mettre au frigo, recouvrait la blessure et une bonne partie de sa jambe.

"La salive de diplodocus a des vertus curatives." leur appris-je.

Puis, me penchant de nouveau vers Kris, j'ajoutai :

"Attention, ta blessure est encore ouverte. La salive a séché dessus et la protège. Je pense que tu peux marcher. Ca te fera mal, mais je n'ai rien de mieux à te proposer."

Je me relevai, époussetai mes genoux et me tournai vers Mary Margaret, me souvenant de sa dernière phrase.

"Tu veux qu'on se sépare ?"
fis-je, anxieuse. "Non, c'est une très mauvaise idée. On est plus fort ensemble. En plus, mes grand-parents proposent de nous emmener dans un endroit sur. On peut monter sur leur dos, ils n'y voient pas d'inconvénient."

Joignant le geste à la parole, Grand-Mère plia la patte avant pour nous donner un appui pour grimper. Je leur souris.

"Alors, vous décidez quoi ? Un tour en Long-Cou, ça ne se refuse pas !"

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ I'm in the middle of starting over ❞
The colors and the stars seem a little brighter. ⊹ Tomorrow isn't far away! Through the hardest part I'm working towards a happy ending.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10706-astrid-o-la-grande-va http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10887-astrid-if-we-hold-on-together-i-know-our-dreams-will-never-die http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25875-the-great-story-of-littlefoot

Pascal Méléon


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Arthur Darvill

Ѽ Conte(s) : Raiponce
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pascal



☞ Surnom : Pascal
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1000
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 31 Déc 2014 - 17:38

Vous savez, j'avais affronté la mort des dizaines de fois. Beaucoup pour un caméléon au passage, mais je m'en étais toujours sorti de peu. J'y avais laissé des plumes (ou des écailles?), mais je tenais encore sur mes deux jambes. Pourtant, lorsque le rondin de bois explosa pour révéler cette horreur sortit du plus profond de l'histoire. Je sentis son souffle sur ma nuque, où plutôt sur mon visage, sous la forme de l'haleine putride du carnassier qui se tenait devant nous. Et malgré mon entrainement et mes beaux discours sur le courage, mon corps refusa de bouger devant cette vision d'horreur.
J'étais tétanisé.
Juste paralysé, c'était instinctif, c'était la peur qui ressentait une proie en face d'un prédateur. Je ne pouvais plus bouger tandis que mon regard croisa les yeux de la bête, brillant d'une soif de sang datant de plusieurs millénaires. Revenant d'une époque sauvage dans laquelle nous étions plongé, le rêve était terminé. Lorsque Pascal croisa le regard, il sut que le cauchemar allait commencer, il sut que chaque personne dans ce groupe était en danger de mort constant. Ça le frappa avec la puissance d'un camion, il fallait toujours se souvenir d'une chose désormais. C'était la jungle, et c'était la loi du plus fort.
Je n'avais pas de force à revendre, mais j'étais malin, c'était comme ça que je survivais, parce que j'étais malin. Alors il fallait que je trouve un plan, rapidement, maintenant, sinon on allait tous crever et ce n'était pas encore dans mes plans.

Pascal mit la main sur le pommeau de son sabre, plus pour se rassurer d'autre chose, je pourrais toujours faire diversion durant une poignée de seconde et me rendre invisible, oui, j'étais le mieux placé pour m'échapper. Allez Pascal, respire une dernière fois, vide ta tête et... Et il attaquait, mer...

Pascal entendit ses oreilles bourdonner sous l'effet du choc qui toucha le carnivore, bordel, je ne savais pas qui avait tiré au boulet de canon dessus mais un truc d'une telle puissance pouvait nous tuer net. La vache, c'était un coup de queue qui avait fait ça? Alors quelle était la taille du... Dinosaure...
On va partir sur très grande, hein? Messieurs aiment bien sauver les pitits humains du haut de leurs 2 étages? Enfin ils avaient envoyé boulet le T-rex jusqu'à l'autre bout de la jungle, c'était donc une excellente nouvelle.

"Aaaaaruiiiiii ?"

A tes souhaits blondine.
Au tiens, nos gigantesques sauveurs viennent nous dire bonjour? Alors comme ça la petite pouvait parler dino? Enfin moi je m'entendais avec les caméléons alors rien de surprenant, c'était comme si les caméléons pesaient une centaine de tonnes et boxait les crocos de l'époque. La routine.
A ce rythme, plus rien ne me surprendra, je veux dire j'avais tout vu entre Dun Broch en guerre, les magiciens, les dieux et même Storybrooke en elle-même. Je veux dire, j'étais habitué à l'étrange maintenant.

"Ce sont mes grand-parents !"

...
Okay, je retire ce que j'ai dis, des grands-parents dinosaures? Bonjour les repas de famille.

"Oh, Kris !" fis-je, plaquant une main sur ma bouche. "Et vous ne l'aidez pas ?" demandai-je aux autres. "Il faut faire quelque chose !"

Oui, Kris blessé, laisse-moi voir ça. Oula, c'était un méchant éclat de bois, j'avais vu pire après des batailles, même moi je m'étais mangé flèches et épées. Mais il fallait quand même s'en occuper, je n'étais pas médecin mais je connaissais au moins les bases, c'était essentiel après une bataille. Il y avait toujours un lot de blessé plus ou moins grave, et ce genre de soin pouvait faire la différence.
Pascal se pencha sur la blessure de Kris avant de l'examiner plus méthodiquement, insensible au reste du groupe et aux deux gigantesque tête qui les observait.

"Grand-Père propose de soigner Kris. Il faut d'abord enlever le bout de bois et ensuite, il pourra faire quelque chose pour lui."

▬Quoi ? Tu es sérieuse là ? Et puis un dinosaure hyper grand sait s'y prendre. Je peux perdre tout mon sang si c'est planté au mauvais endroit. Garanti moi que c'est sans risque, et si je vous laisse faire et que je meurs, vous recevrez de mes nouvelles quand je serai aux Enfers !

Oui, il fallait retirer le bout de bois et faire un garou au-dessus de la plaie, c'était le minimum. Il m'aurait fallu des bandages et de quoi nettoyer la plaie. Mais si jamais nous faisions trop vite il y avait un risque que des éclats restent coincé dans la blessure. Et là ça allait être moche, très moche, alors il fallait être précautionneux et éviter de se précipiter.
Oh bonjour Marie, que viens tu faires ici? Non parce que...

-Vous êtes bien tous des hommes, toujours à pleurer au moindre bobo. Accouchez et vous comprendrez votre bonheur d'être un homme.

"Attention, ta blessure est encore ouverte. La salive a séché dessus et la protège. Je pense que tu peux marcher. Ca te fera mal, mais je n'ai rien de mieux à te proposer."

Ou tu peux aussi arracher le machin cash, sans prendre de précaution, aller, fait, je vais le regarder mal tourner en m'appuyant sur un arbre. Je veux dire ce n'est pas comme si c'était dangereux? Pas vrai? Et appliquer de la bave de dino dessus tant que l'on y est! Enfin bon, ça ne saignait plus, c'était déjà ça.

-Tu fais quoi toi ? Tu les suis ou tu me suis ?

Heu... Se séparer?


"Tu veux qu'on se sépare ? Non, c'est une très mauvaise idée. On est plus fort ensemble. En plus, mes grand-parents proposent de nous emmener dans un endroit sur. On peut monter sur leur dos, ils n'y voient pas d'inconvénient."


Pascal croisa les bras, regardant tour à tour Marie et la blondine, et le dinosaure herbivore qui l'examinait du regard. Il analysa bien la situation durant... Cinq secondes à tout casser? Avant de prendre la décision logique qui permettrait à tout le monde de s'en sortir vivant. Du moins pour l'instant. Il regarda une dernière fois le tronc d'arbre défoncer avant de soupirer.

"Marie, je ne sais pas ce que Jeff, je peux t'appeler Jeff? Merci." Fit le caméléon sans attendre sa réponse " T'as fait dans le passé, mais ce n'est pas une question d'eux contre nous. Nous devons former un groupe, et si un groupe n'est pas soudé. Alors il se fait bouffer par un groupe plus grand. Nous nous en sommes sorti par miracle cette fois seulement, mais dit toi que cette jungle grouille des potes du dino qui a faillit nous bouffer. Alors c'est simple, je choisis de faire le voyage sur les mastodontes, sans vouloir vous offensez, qui sont peut-être notre seule chance de survie. Et je compte bien rester en vie en même temps que tout le monde."

Le caméléon se faufila parmi le groupe pour rejoindre la blondine sur le dos du dinosaure. Il s'était peut-être montré un peu sec, mais c'était valable pour tout le monde, autant pour Jeff que Kris. Ils devaient comprendre que notre nombre était la seule chose qui pouvait nous sauver, notre seul avantage. Alors se séparer était la dernière chose à faire. Même si cela voulait dire qu'il fallait chevaucher des dinosaures...
...
Et puis sincèrement, chevaucher des dinosaures! C'était pas une occasion en or? Pascal s'autorisa un grand sourire avant de marcher en équilibre sur la colonne vertébrale du dinosaure pour remonter jusqu'à la gigantesque tête de la grand-mère d'Astrid. Puis il s'assit en tailleur avant de regarder le reste du groupe plus bas en leurs faisant un signe de la main.

"Tu remercieras tes grands-parents de ma part, Astrid. C'est très sympa de nous offrir le voyage."

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Fire and Blood.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t3083-pascal-meleon-le-meill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t3127-z-avez-des-mouches http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t3252-l-histoire-d-un-cameleon

Jefferson Hyde


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 471
✯ Les étoiles : 25894




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 31 Déc 2014 - 18:46

Wait, you're talking about real life dinosaurs ?

Tandis qu'Astrid, en bonne samaritaine, mettait le coq en sécurité dans la cabane du pseudo-badass, un rugissement d'une puissance insoupçonnée retentit dans le lointain. Un large sourire apparut sur le visage de Jefferson ; était-ce le t-rex qui venait dire bonjour à son papa ?

« Moi, un pervers ? Vieux d'accord... Mais voyons Mary Margaret Blanchard, tu me connais, je ne suis pas si machiavélique que j'en ai l'air, j'aurais pu le tuer le coq... »

Le Chapelier faisait exprès de sous-entendre que quelque part dans ses poches se trouvaient probablement une ou plusieurs fioles contenant du poison mortel, même si jusque là Jefferson ne s'en était jamais servi. Il n'était pas fondamentalement méchant, il aimait simplement rendre les gens dingues, alors ces éprouvettes-là servaient en cas d'extrême urgence. Face à un ennemi de plusieurs mètres de haut avec de longues dents, par exemple.
Le petit groupe se fraya un chemin à travers les arbres, l'homme au sabre se servant de ce dernier comme d'une machette pour déblayer un peu le passage. Et bien sûr, quand un message des plus captivants apparut sur un arbre, tous les regards se tournèrent vers lui. Jefferson leva les mains, indiquant qu'il n'y était pour rien.

« Eh du calme, j'étais avec vous tout du long, et j'aurais pas écrit ça moi... Quoique j'aimerais bien rencontrer le type qui a fait ça en plein ère jurassique ! »

Il n'eut pas le temps de continuer sur un monologue de sa création, car t-rex était effectivement au rendez-vous, faisant exploser un arbre au passage. Kris fut blessé, mais Jefferson n'eut pas le temps de considérer cela comme justice par rapport à la baffe de tout à l'heure car tout le monde fut projeté sur trois mètres... Mary Margaret Blanchard plaqué sur lui.
La première chose qu'il fit fut de plisser les yeux puis se mordre la lèvre sans comprendre ce qui se passait. Il fixa Mary Margaret Blanchard quelques secondes, avant de vouloir se secouer dans tous les sens comme un enfant qui fait un caprice.

« Mary Margaret Blanchard, je sais que je suis irrésistible mais faut pas exagérer... »

Vu qu'il ne pouvait voir autre chose que la face de mademoiselle pure et chaste, Jefferson dût se contenter du vacarme qui se tramait autour de lui. Visiblement, deux autres créatures très lourdes avaient débarqués, et se trouvaient du côté des humains, car le t-rex sembla s'éloigner en ronchonnant, avant que le calme ne revienne enfin. Mary Margaret Blanchard roula sur le sol pour se relever souplement, et le Chapelier fit de même de son côté, écoutant attentivement Astrid et son discours, ainsi que les gémissements de Kris.
Jefferson soupira. Hormis Astrid qui semblait dans son élément, aucun de ces ignards ne semblait profiter de l'extraordinaire chance qu'ils avaient. Le Chapelier était-il donc le seul à s'amuser un peu ? Il étaient des milliards d'années dans le passé, nom d'une tasse à thé vert fluo ! Une aventure palpitante les attendait et aucun ne dégnait sourire au moins un peu !

« Oh, Dirty Dancing, je propose d'écouter l'experte en dinos, je pense qu'elle est la mieux placée pour savoir ce qui est bien ou non pour nous tous ! »

Jefferson n'était pas en train de prendre un parti ; mais bon, il n'était pas du côté de Kris, alors dans cette situation particulière, ça lui faisait plaisir d'être du côté opposé de l'armoire à glace. Pour une fois, il approuva de la tête Mary Margaret Blanchard, qui prit les devants. Grand-papa diplodocus le couvrit de bave épaisse, et l'homme au chapeau pouffa légèrement, avant que mademoiselle pure et chaste ne propose de se séparer.
Jefferson n'en avait strictement rien à cirer de ce que serait la décision finale. Tout ce qu'il avait retenu, c'était « un tour en Long-Cou, ça ne se refuse pas ! ». Comme un enfant devant un cadeau de Noël, le Chapelier se dirigea vers l'une des énormes créatures, impatient de monter à bord. Oh que c'était palpitant ! Un tour en dinosaure ! Ce n'était pas la même chose que faire de la corde à sauter avec un t-rex, mais quand même ! Il se tourna cependant vers Pascal, à moitié innatentif à la conversation en cours.

« Oh tu peux m'appeler Jeanne d'Arc si ça te fait plaisir, là tout de suite j'ai juste envie d'aller faire un tour en dino ! Roooh, quand je raconterai ça au Jabber et aux Wonderlandiens ! Il ne vont pas en revenir ! »

Et, suivant Pascal, Jefferson grimpa sur le dos de Grand-Maman, parcourant sa colonne vertébrale comme sur un fil d'équilibriste. Une fois installé, il flatta la peau écailleuse du dinosaure comme une encolure de cheval.

« Merci pour la balade, chère Grand-Maman diplodocus ! »

Jeremiel Othrys


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Norman Reedus

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Uriel



☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 585
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 1 Jan 2015 - 18:29


- Ce monde qui est le tiens -




    Quoi qu'on pouvait en dire, il y avait certaines certitudes. La première, c'était qu'Astrid pouvait bel et bien parler aux dinosaures. La suivante, c'était qu'il y avait une petite chance, ou malchance, ça dépendait les conséquences que ça aurait sur notre survie, qu'elle soit bien de cette époque là. Ce qui laissait présager que sa présence à Storybrooke n'était pas dûe au hasard. Restait à savoir si elle était venue pour notre bien ou notre fin.

    Ils étaient montés à tour de rôle sur le dinosaure, tandis que moi j'avais préféré rester à terre. Mon côté "dinosorophobe" allait sans doute me poursuivre, mais je préfèrais rester mettre de mes mouvements. Et sur un dos de Diplodocus on était à découvert. Il y avait des animaux volants, on les avait entendus. Mieux valait rester prudent. De toute façon ces créatures avançaient doucement, j'arriverai à les suivre.

    Le trajet avait été lent et j'avais commencé à me tailler mon baton pour qu'il soit pointu du bout. On était arrivé dans une sorte de clairière et les Diplodocus s'étaient stoppés. C'était là que chacun allait commencer à descendre. C'était un coin idéal pour camper pour la nuit, car je nous voyais mal harpenterd la forêt de nuit, sans rien voir. Personne avait pensé à ramener une lampe de torche je supposais.

    "Tu me lèches et je te réduis ton cou de quelques centimètres." avais-je dit en pointant mon doigt sur le museau du Diplodocus qui s'était penché vers moi.

    Ils étaient un tout petit peu trop familier à mon goût. Astrid était descendue du dinosaure et je m'étais approché d'elle. Elle avait sans doute mal pris le fait que je ne voulais pas monter sur ses "grands parents", mais c'était bien plus prudent.

    "Tu pourrais leur dire de protéger les alentours? Histoire qu'on ne se fasse pas surprendre?"

    Même si elle allait broncher, je voulais qu'elle fasse ce que je lui demandais. Notre sécurité était le plus important. Avant qu'elle s'en aille, je l'avais retenue par le bras. Histoire qu'elle se tourne et me regarde.

    "Je te crois."

    Elle pouvait parler aux dinosaures et elle venait d'ici. Il restait plus qu'à découvrir qui était à l'origine de ces Lol, même si je me doutais très bien de qui il s'agissait... Encore lui évidemment... On aurait pas pu tomber sur un dieu, un titan ou une créature des enfers, non... Il avait fallu que ce soit lui. Si elle voulait leur dire, c'était le bon moment, vue qu'on était au calme, mais on pouvait aussi très bien attendre.

    Je l'avais relâchée et je m'étais mis à la recherche de bois pour faire un feu. Bien que c'était peut être une bonne idée d'indiquer notre emplacement. Juste des braises feront l'affaire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« FEED ME ! »

« Le Dinosaure ça se mange ?! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43911-chronologie-de-jeremi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43910-la-bible-des-rp-s-de-jeremiel-othrys-le-vieux-fossile

Astrid Littlefoot


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Kinney

Ѽ Conte(s) : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Petit-Pied <3



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 915
✯ Les étoiles : -200




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Ven 2 Jan 2015 - 20:27

Jurassic World

Il y a certaines choses que tu vois avec tes yeux, et d'autres que tu vois avec ton coeur.

Je croisai le regard de Petit Pyjama et lui souris, rassurée qu'il soit de mon coté. Il me rejoignit sur le dos de Grand-Mère avant de grimper jusqu'à sa tête. Grand-Mère s'ébroua un peu, surprise qu'il prenne autant de libertés, et je m'écriai en riant :

"Tu peux les remercier toi-même. Ils ne comprennent pas ce que tu racontes, mais ils savent très bien ce qu'est la gentillesse."

Joignant le geste à la parole, je caressai la peau dure de Grand-Mère qui émit un son profond et doux à la fois. Chapeau faisait la même chose que moi, ce qui plongeait mon aïeule au comble de la joie. Grand-Père ouvrit la marche, faisant trembler le sol à chaque pas. Sa queue se balançait aussi souplement que son cou.

Mon sourire ne me quittait plus. J'observai le paysage absolument magnifique. La jungle n'était pas si grande que cela, tout compte fait. Au loin, des plaines désertiques s'étendaient, tandis que des monts grisâtres se noyaient dans l'or du soleil couchant.

"Les montagnes qui brulent..." murmurai-je.

Je glissai doucement le long de la colonne vertébrale de Grand-Mère pour m’arrêter dans le creux de son dos, là où commençait son cou. Les jambes dans le vide, je me penchai en avant pour étreindre mon aïeule. Puis je lui demandai d'une voix douce :

"Vous nous emmenez là-bas, c'est ça ?"

Elle hocha la tête, ce qui manqua de faire tomber Petit Pyjama de son perchoir. Je continuai de caresser sa peau rugueuse, au comble de la joie. Puis, mon regard tomba sur Jeremiel qui marchait dangereusement près de Grand-Père. Il trouvait cela plus prudent de se promener à coté des pattes d'un immense dinosaure plutôt que d’être sur son dos ? Ce Deux-Jambes était vraiment étrange.

Enfin, mes Grand-Parents s’arrêtèrent dans une clairière. Je descendis de Grand-Mère, glissant sur sa queue comme sur un toboggan, et atterris plutôt mal, m'égratignant les coudes à l'arrivée. Je me relevai en grimaçant et entendis les propos de Jeremiel à l'égard de Grand-Père. Je fronçai les sourcils, esquissant une moue désapprobatrice, mais il s'approchait déjà de moi, me donnant de nouvelles directives. Je ne répondis rien, me contentant de le fixer avec la même expression. Puis, je lui tournai le dos, mais il me retint par le bras. Je pivotai vers lui. Ses paroles n'avaient pas beaucoup de consistance pour moi. Il me croyait, et alors ? Je savais que je n'étais pas folle. Je parlais aux dinosaures puisque j'en étais un. C'était logique. Il n'y avait que les Deux-Jambes pour trouver ça prodigieux.

N'y tenant plus, je déclarai d'un ton réprobateur :

"Grand-Père dit que tu t'es montré grossier avec lui. Que tu l'as menacé ! Il n'est pas rancunier, il a dit qu'il t'écraserait avant que tu puisses lui tordre le cou, mais... je n'apprécie pas qu'on agresse ma famille. Demande-lui pardon."

Je croisai les bras pour montrer que j'étais catégorique, mais il se détourna de moi pour chercher des morceaux de bois. Estomaquée, je restai immobile quelques secondes, avant de le suivre d'un pas énervé.

"Excuse-toi auprès de lui !"
ordonnai-je. "C'est mon monde, ici ! Tu n'as pas le droit de menacer ma famille !"

Meme si c'est pour de faux, ça compte ! songeai-je.

Je pensais subitement à Cera. Elle aussi se montrait toujours bornée et considérait qu'elle n'avait besoin de personne. Elle avait traité ma mère d'idiote et je m'étais battue avec elle... Je n'avais pas envie de donner un coup de tête à Jeremiel pour lui faire entendre raison. Il devait comprendre, il n'avait pas d'autre choix.

Je le rattrapai et me plantai devant lui pour qu'il se stoppe. Là, je le fixai en respirant par saccades. Je ne savais pas ce que j'allais faire, mais j'allais le faire ! Mon regard tomba sur le petit tas de bois qu'il tenait dans les bras. Je donnai un coup dedans et tout tomba à ses pieds.

J'ouvris la bouche mais à cet instant précis, un cri se fit entendre. Je levai les yeux vers Grand-Mère et m'aperçus qu'un ptérodactyle venait d'attraper Petit Pyjama dans ses pattes griffues. Bon, peut-être que se promener à dos de Long-Cou n'était pas si sécurisant que cela, tout compte fait... Avec sa mâchoire, Grand-Mère tenta de saisir ses jambes qui battaient dans le vide mais le ptérodactyle prit rapidement de l'altitude, emportant Pyjama qui se débattait en vain.

Un silence de mort tomba dans la clairière. Désemparée, je me tordis les mains. Comment retrouver Petit Pyjama ? Il avait l'air si gentil, en plus... Non pas que j'aurais préféré qu'un autre Deux-Jambes se fasse attraper mais jusqu'à présent, il était celui qui était le plus de mon coté, avec Chapeau.

Soudain, une idée m'effleura l'esprit. Je m'approchai d'un arbuste qui croulait de baies rouges et sucrées. Je savais que les ptérodactyles en raffolaient. Je poussai un cri strident pour les faire venir. S'il y en avait un, il y en avait forcément d'autres. Ils se déplaçaient toujours en groupes. Grand-Père me lança un regard réprobateur, et je lui expliquai rapidement que ce n'était pas le moment pour me faire un discours sur le fait qu'aucune race n'était censée parler avec une autre race.

"Et eux, alors ?"
résumai-je en désignant les Deux-Jambes qui m'entouraient.

Grand-Mère émit un son qui signifiait 'tu as raison' et Grand-Père poussa un grognement résigné qui fit s'envoler une bonne partie des feuilles de l'arbre juste en face de lui.

Je leur lançai un regard mutin avant de lever le doigt vers les silhouettes qui s'agitaient dans le ciel. Il y en avait une dizaine qui volait en cercles de plus en plus bas et rapprochés. Finalement, cinq ptérodactyles se posèrent dans la clairière, nous observant d'un oeil austère. Ils nous dominaient de toute leur hauteur. Prenant mon courage à deux mains, je m'adressai au plus imposant, sans nul doute leur chef :

"Vous devez nous aider, je vous en prie. L'un des vôtres a enlevé un spécimen comme celui-ci."

Je désignai Kris.

"Deux Jambes, une tête avec des poils dessus, et avec une peau sans écaille. ça vous dit quelque chose ?"
demandai-je timidement.

Le chef me fixa sans ciller d'un air inquisiteur. La tension était palpable. Je tentai de ne pas penser au fait qu'il pouvait me couper un bras de son bec comme une paire de ciseaux le ferait avec une feuille de papier. Enfin, il émit une sorte de pépiement lassé et déclara d'une voix flutée -qui n'allait pas du tout avec son apparence inquiétante :

"Oh, ça doit encore être Rzatek. Je me disais bien qu'il avait attrapé un drôle d'animal. Il aime collectionner les choses étranges. Les yeux de poissons, les dents des petits amphibiens..."

Il se tut, avançant sa patte griffue vers moi. Je me reculai prudemment.

"Vous pourriez lui dire de... ne pas collectionner les yeux de notre Petit Pyjama ?" l'implorai-je.

"Je peux même faire mieux que ça."

Dans un élan absolument splendide, le chef pivota légèrement et étendis son immense aile vers moi, comme pour m'enjoindre à le monter. Les quatre autres ptérodactyles l'imitèrent. Je déglutis avec peine et me tournai vers les Deux-Jambes, qui n'avaient du retenir de toute cette conversation que des "RRRUARRR HIIIK RRRUUU AAAK !" et autres cris.

"Ils nous proposent d'aller retrouver Petit Pyjama."

A mon regard, ils durent comprendre que c'était très périlleux. Je n'avais jamais volé à dos de ptérodactyle, et ils n'étaient pas connus pour être très sympathiques. Mes Grand-Parents s'agitèrent brusquement, car ils comprenaient l'étendue du danger.

"Je n'ai pas le choix."
dis-je en levant la tête vers eux. "Je reviens vite."

Prenant une grande inspiration, je montai sur le dos du ptérodactyle qui se redressa subitement. Je me raccrochai à son cou tandis qu'il prenait son envol. Un cri s'arracha à ma gorge. Le vent fouettait mes joues et chantait dans mes oreilles. Le ptérodactyle monta presque en piqué à une vitesse ahurissante. Soudain, il perça un nuage et je découvris le crépuscule dans toute sa splendeur. Il plana un court instant dans l'air vibrant, me laissant le temps d'apercevoir Petit Pyjama au loin, toujours aux prises avec l'oiseau-dinosaure.

"Droit devaaaant !"
criai-je à ceux qui m'avaient suivis pour secourir le Deux-Jambes.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ I'm in the middle of starting over ❞
The colors and the stars seem a little brighter. ⊹ Tomorrow isn't far away! Through the hardest part I'm working towards a happy ending.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10706-astrid-o-la-grande-va http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10887-astrid-if-we-hold-on-together-i-know-our-dreams-will-never-die http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25875-the-great-story-of-littlefoot

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Evénément Divin #5 {15} : Jurassic World





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt