« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 [Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Elliot Sandman



« Love it Light ! »


Elliot Sandman


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1710
✓ Disponibilité : A travers le temps et l'espace *.*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 27 Déc 2014 - 21:47


« Comme une Evidence. »

Comme une évidence by Grand Corps Malade on Grooveshark

    J'apparus juste derrière Lily et posai un casque sur ses oreilles. J'avais vu ça dans un film et j'avais trouvé ça absolument romantique. Par contre, j'avais eu un mal fou à trouver une musique adéquate. Il fallait quelque chose de beau, d'émouvant, de magnifique, à l'image de l'amour que je lui portais. Je voulais éviter les clichés du style "My heart still goes on" ou "You're my first, my last, my everything". Il fallait une chanson unique, qui la représenterait parfaitement.

    Mon choix s'était porté une musique qui n'en était pas vraiment une, mais dont les paroles, j'en étais certain, la toucheraient en plein coeur. J'appuyai sur le bouton "on" de mon I-Pod, et entourai ses frêles épaules de mes mains, avec douceur. J'étais toujours derrière elle.

    Même si je ne l'entendais pas, je savais que la chanson avait débuté.

    En fait, ça fait un moment que se croisent dans ma tête
    Des mots et des douceurs qui pourraient faire un texte
    Un truc un peu différent, je crois que ça parlerait d'elle
    Faut avouer que dans mon quotidien, elle a mis un beau bordel


    La voix de l'homme qui chantait était grave, rauque et profonde. Elle inspirait confiance tout comme elle rendait quelque peu anxieux. Je ne souhaitais pas lui faire peur avec mes sentiments. Elle savait que je l'aimais depuis longtemps.

    Sans m'en rendre compte, mes mains se crispèrent un peu trop autour des épaules de Lily. Une brusque angoisse m'étreignit. Et si elle n'appréciait pas ? Et si elle se sentait insultée ? Je ne voyais pas comment ni pour quelle raison. C'était en moi, c'était profond. Il fallait qu'elle le sache pour de bon.

    Mais j'ai un gros souci, j'ai peur que mes potes se marrent
    Qu'ils me disent que je m'affiche, qu'ils me traitent de canard
    C'est cette pudeur misogyne, croire que la fierté part en fumée
    Quand t'ouvres un peu ton coeur, mais moi cette fois je veux assumer

    J'ai un autre problème, il est peut-être encore plus lourd
    C'est que t'as pas droit à l'erreur quand t'écris un texte d'amour
    Moi, les trois prochains couplets, je voudraient que ça soit des bombes
    Si j'écris un texte sur elle, je voudrais que ça soit le plus beau du monde.


    Je la laissais écouter la chanson, me berçant au rythme imaginaire du piano et du saxophone. Je fermai brièvement les yeux...

    Là c'est loin d'être évident, moi je sais pas comment on fait
    Pour décrire ses sentiments, quand on vit avec une fée

    Il faut avouer qu'elle a des yeux, ils sont même pas homologués
    Des fois ils sont verts, des fois jaunes, je crois même que la nuit ils sont violets
    Quand je m'enfonce dans son regard, je perds le la je n'touche plus le sol
    Je me perds profondément, et j'oublie exprès ma boussole

    Depuis que je la connais, je ressens des trucs hallucinants
    Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
    J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
    J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées

    Je comprends pas tout ce qui se passe, y a pleins de trucs incohérents
    Depuis qu'elle est là rien n'a changé, mais tout est différent
    Elle m'apporte trop de désordre, et tellement de stabilité
    Ce que je préfère c'est sa force, mais le mieux c'est sa fragilité

    J'avais une vie de chat sauvage, elle l'a réduite en cendres
    J'ai découvert un bonheur tout simple, c'est juste qu'on aime être ensemble
    On ne calcule pas les démons du passé, on n'a pas peur d'eux
    Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

    Y a des sourires et des soupirs, y a des fou rires à en mourir
    On peut s'ouvrir et s'en rougir, déjà se nourrir de nos souvenirs
    Les pièges de l'avenir nous attendent, mais on n'a pas peur d'eux
    Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

    Et si c'est vrai que les mots sont la voix de l'émotion
    Les miens prennent la parole pour nous montrer sa direction
    J'ai quitté le quai pour un train spécial, un TGV palace
    On roule à 1000km/h, au dessus de la mer, en première classe.


    Lentement, voguant sur la mélodie, je nous téléportai sur les nuages d'Olympe. Nos pieds ne touchèrent plus le sol durant les trois couplets suivants. Sur la dernière phrase du dernier, la plaine verdoyante apparut autour de nous. Les nuages s'enroulaient et s'entortillaient dans le ciel bleu azur. Une lumière argentée tombait sur nous et sublimait la peau de Lily.

    Lorsque la musique prit fin, je la vis se tourner vers moi, portant toujours le casque. Je n'arrivais pas à analyser son regard. Elle semblait désorientée, incrédule, déçue. Attendez une seconde... comment ça, DECUE ? Après cette démonstration de tendresse absolue, comment pouvait-on ressentir ça ?

    Je la dévisageai, presque offusqué. Mais, ne me laissant pas démonter, j'étendis le bras pour lui montrer la nappe de pique-nique posée sur l'herbe verdoyante, ainsi que le panier rempli de victuailles qui nous attendait.

    "On est tout seuls, au paradis !"
    lançai-je d'un ton aigu.

    Trop aigu. Ah. Ok, c'est pour ça.

    Ce fut seulement une fois que j'eus parlé que je compris son expression faciale. Je me mordis les lèvres et cachai mes mains dans les plis de ma jupe.

    "Euh... oui je... je suis de nouveau une fille. Ca... ça ne part pas, en fait. C'est bloqué. A nouveau. Je dois être surement trop crevé émotionnellement pour redevenir viril."

    Pas étonnant, avec un bébé à s'occuper, des péripéties divines qui me tombaient dessus à longueur de temps, sans parler de l'entrainement intensif de mon oncle Arès...

    J'évitai le regard de la jeune femme, avant de lever timidement la tête vers elle, l'observant par-dessous ma frange brune. Un détail avait l'air de l'alarmer. Je baissai les yeux sur ma tenue avant de les relever brutalement, paniqué.

    "Oh non, non, non ! C'est pas du tout ce que tu crois ! Le coup de la robe, c'est... à cause d'Astrid. Elle a accidentellement mis le feu à mon armoire, alors... j'ai été obligé de prendre un truc à elle. Et c'est très inconfortable, si tu veux tout savoir ! Ca fait des courants d'air..."
    grommelai-je.

    Les pantalons, c'était beaucoup mieux. En parlant de ça, pourquoi n'avais-je pas couru dans une boutique m'acheter des vêtements de mecs ? Pourquoi avais-je mis le truc le plus ridicule qui soit ? POURQUOI ?

    Bonne question. Non sérieusement. J'étais tellement inspiré par mon élan romantique que je n'avais pas pensé à me comporter en mec. Super Elliot. Ta déclaration, Lily allait la kiffer à donf.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant



« Tic tac,
sonne le glas. »


Lily Olyphant


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2789
✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Jeu 1 Jan 2015 - 22:02

    J'étais en train de lire un livre. On avait passé une journée tellement bien avec Hippolyte que j'en étais revenue avec une tonne de livres de New York. C'était les même livres que chez nous, mais savoir qu'ils venaient de la grande ville, ça rajoutait un petit quelque chose et ça permettait de prolonger le rêve.

    "Hé !" avais-je dit surprise en sentant quelque chose venir se déposer contre mes oreilles. Vue la sensation c'était des écouteurs. On pouvait déjà supprimer l'hypothèse de l'agresseur, car rares étaient ceux qui nous faisaient écouter de la musique pendant qu'ils cambriolaient.

    "Elliot..."

    J'avais prononcé son prénom avec un petit sourire. Il me faisait quoi là? Mes yeux s'étaient levés vers le haut. Je ne savais pas ce qu'il allait encore inventer, mais je savais que j'allais bien en rire. Il avait un côté boulet tellement attachant, que ça me faisait sourire à chaque fois. Je m'attendais à tout et à rien quand le son était entré dans mes oreilles. Du texte? Même pas de musique? Enfin juste en fond et...

    Une fois la musique passée, j'avais passée une main sur mes joues avant d'ouvrir les yeux et me rendre compte que le décors avait changé. Bon sang...

    "Mon dieu..."

    C'était tellement beau. On était où? Olympe sans doute. Il ne m'y avait encore jamais amené et j'étais tout excitée à l'idée qu'un jour je pourrai voir de près à quoi ça ressemblerait. Cet endroit c'était une partie de lui. Je ne lui avais jamais demandée d'y aller car je me disais qu'un jour, quand il serait prêt, il m'y amènerai lui même et c'était là, maintenant, aujourd'hui. J'avais reniflé un tout petit coup avant de me tourner vers mon amour et de le regarder totalement... surprise. Il portait une jupe?

    "Tu portes une jupe?"

    Voilà qu'il jetait la faute sur Astrid. C'était assez méchant de mettre la faute sur ma petite Astrid. La prochaine sur sa liste ça serait Cassandre? Je l'avais fusillée du regard tout en me remémorant les paroles de la chanson et ce que j'avais éprouvé en l'écoutant. Mais ça ne m'avait pas empêchée de conserver mon regard noir.

    "Tu es en fille? Encore? Et tu as une robe parce que tu trouvais ça sexy? Même si à t'entendre c'est Astrid qui t'as forcée à la mettre? D'un côté fallait bien se douter que tôt ou tard tu finirais par porter une robe dans ce genre de circonstances. Mais c'est du grand n'importe quoi !"

    Je m'étais approchée de lui et j'avais pris la robe par le bas pour la tirer un peu comme si c'était une nape. Je voulais la voir en entier.

    "On ne met pas ce genre de robes quand on veut paraître sexy. Sérieusement, regarde tes jambes. Tu tiens ça de ta mère. Elles sont magnifiques, faut mettre une jupe un peu plus haute et pourquoi pas des collants. Ca rajoute un truc les collants. Ou alors t'essayes les mini short, ça fait mini viril, mini féminine."

    Cette fois ci je lui avais fait un petit sourire. Oui, je me fouttais de lui, mais il n'y avait qu'une seule chose qui comptait à l'heure actuelle. Fille ou garçon, je l'avais pris dans mes bras. C'était tellement beau, tellement romantique ce qu'il avait fait. Je ne voyais pas la fille, je voyais mon Elliot à moi.

    "Merci." lui avais-je murmuré avant de lui faire une bise sur la joue et de me reculer. C'était marrant, car il était plus petit que moi quand il était en fille. Et pourtant je n'étais vraiment pas grande. J'aurai pensé que quand il changerait de sexe, il serait de la même taille, mais non.

    "Wouah !" avais-je redis en voyant le pique nique par terre. Il y avait vraiment mis le paquet, mais on était dans l'endroit où je rêvais de venir et pas uniquement pour le décors. Je m'étais mordue les lèvres, j'avais eu un petit rictus et je l'avais regardé bien droit dans les yeux.

    "On est à Olympe c'est ça? La Cité est pas loin? Et il y a sans doute des livres dans cette Cité?"

    J'avais dit que depuis mon retour de New York j'étais devenue accroc aux romans?

    "Y'en a surement un qui parle de toi, tu ne crois pas? On pourrait aller voir!"

    Un livre qui parlerait de ce qui lui arrive et qui nous permettrait de pouvoir remédier à cela ça serait vraiment le pied. Même s'il ne semblait pas comprendre pourquoi je voulais un livre qui parlait de lui.

    "Tu es un mec, un garçon. Là tu es l'inverse, une fille. T'es sans doute pas le premier à qui c'est arrivé. Si on trouve les archives d'Olympe, on trouve la solution Elliot."

    Je lui avais fait un grand sourire tout en lui tendant la main. Il devait nous conduire non pas dans les plaines, mais dans la Cité, rayon Bibliothèque. J'étais déjà toute excitée !!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oui, il a un côté charmant...
MAIS T'ES complétement FOLLE !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman



« Love it Light ! »


Elliot Sandman


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1710
✓ Disponibilité : A travers le temps et l'espace *.*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 3 Jan 2015 - 22:40


« Comme une Evidence. »

Je baissai la tête comme un gamin pris en faute. Je fixai ma jupe, objet de la discorde. J'écoutais Lily, me mordant les lèvres, tout en pensant qu'elle avait tout à fait raison même si je pus m’empêcher de songer que le vêtement me faisait une silhouette élégante. Voilà que je réfléchissais comme une fille ! Je tapai du plat de la main sur mon front. Elliot, les vrais mecs ne veulent pas être "jolis", les vrais mecs rotent et crachent par terre !

Lily attrapa le bas de la jupe pour la soulever. Je la baissai d'un air indigné. Non mais, elle n'allait pas me déshabiller au beau milieu de l'Olympe ! Et si quelqu'un venait ? Je jetai un coup d'oeil alentour. Ouf, personne.

"Tu es sérieuse ? Tu... Tu es vraiment en train de me donner des conseils vestimentaires ?" fis-je en haussant un sourcil incertain. "Si tu insistes je mettrai un mini short avec des collants, la prochaine fois."

Je lui lançai un regard en biais, cherchant à savoir si elle plaisantait ou non. Elle choisit ce moment pour s'approcher de moi et déposer un baiser sur ma joue imberbe. Je souris en fixant mes chaussures. J'étais content qu'elle apprécie ma "déclaration", même si j'aurais aimé être un homme en ce moment.

"Euh... oui, c'est Olympe. C'est la maison de mes parents, même si je ne crois pas qu'ils y vivent."
répondis-je en me grattant la tête. "Je ne sais pas si les dieux lisent... Ils ont plutôt l'air de passer leur temps à se battre et à... faire des trucs pas très nets entre eux."

Mes joues rosirent légèrement tandis que je me détournai de ma petite amie. Je n'avais pas envie d'aborder ce sujet concernant ma famille avec elle. J'essayais tant bien que mal de mettre des œillères pour ne pas imaginer le passé sulfureux de ma mère. Je pouvais aisément me souvenir d'elle quand j'étais petit, cela me suffisait. Mon père, par contre, c'était une autre histoire... Il était tellement 'démonstratif' au naturel que c'était difficile de le voir autrement que comme un séducteur à la capacité mentale comparable à celle d'un organisme unicellulaire.

Je clignai des yeux, me rendant compte que Lily n'était pas du tout sur la même longueur d'ondes de moi, car elle me parlait toujours de livres.

"Hein ? Des livres qui parlent de moi ? Tu... tu crois ?"

J'avais vraiment de gros doutes. Maman avait déjà tenté de 'stabiliser' mon apparence, sans succès. Quant à Arès, il s'était contenté de hausser les épaules. Et j'étais sur que dans mon dos, il rigolait bien, celui-là. Il se serait beaucoup moins marré si ça lui était arrivé.

Lily s'élançait à la conquête de l'Olympe, me tirant par la main pour me faire avancer. Elle avait les yeux pleins de rêve et d'innocence, malgré tout ce qu'elle avait traversé. Comment faisait-elle ?

"Attends, Lily ! Je ne sais même pas où est la bibliothèque, s'il y en a une ! Tu ne veux pas plutôt qu'on..."

Je la tirai vers moi et la fis tourner pour qu'elle se retrouve au creux de mes bras. Je tournai la tête vers la sienne et repris d'une voix suave :

"... qu'on s'allonge dans l'herbe ?"

J'esquissai un sourire charmeur, qui s'effaça bien vite en constatant qu'elle n'avait pas l'air très emballé. Encore et toujours cette fichue apparence. J'étais persuadé qu'elle n'aurait pas refusé si j'avais les cheveux plus courts et du poil au menton. Je levai les yeux au ciel et soupirai :

"Bon d'accord, on va chercher la bibliothèque. Mais si je ne la trouve pas, on s'allonge dans l'herbe et on mange mon taboulé ! J'y ai passé une heure ! C'est hyper difficile d'éplucher des concombres !"

Véridique. Emma m'avait trouvé en train de piquer une crise dans la cuisine. Je n'arrivais pas à dompter l'économe. A quoi ça sert un couteau avec deux lames au milieu ? Je vous le demande. Heureusement, la Sauveuse me l'avait pris des mains et avait épluché le reste des concombres à ma place. Ca bien sur, je ne le dis pas à Lily. Elle aurait été capable de cracher dans le taboulé juste parce que Emma l'avait touché.

Je fermai les yeux et me concentrai, à la recherche de cette fichue bibliothèque. Des livres apparurent et s'empilèrent dans mon esprit, bien trop vite à mon gout. Déçu, je les laissai entrer dans ma tête, avant qu'ils se matérialisent autour de nous. Je me détachai de Lily après avoir ouvert les yeux.

Nous nous trouvions dans l'artère centrale de l'immense bibliothèque d'Olympe. Au-dessus de nous, une coupole en verre dispensant une lumière bleutée parfaitement irréelle, étant donné que le reste du lieu baignait dans une clarté orangée. Des rayonnages de livres couraient sur des kilomètres, se perdaient dans des dédales de couloirs, et s'élevaient sur plusieurs mètres.

"Wouah... une ville remplie de livres." fis-je, la bouche grande ouverte.

C'était ce que ça m'évoquait.

"Ne t'éloigne pas, Lily."
dis-je en la retenant par la main. "Je pense qu'on pourrait se perdre facilement, là-dedans."

"A qui le dites-vous ! J'ai perdu une vie entière en essayant de sortir de la section Stratégie Militaire ! Heureusement que j'en ai encore huit autres !" s'écria une voix fatiguée dans mon dos.

Je me retournai et dévisageai le chat noir et blanc qui m'observait d'un regard tranquille, fièrement assis sur son arrière train. A première vue, c'était juste un chat.

"Oh purée ! J'ai cru qu'il avait parlé !" m'esclaffai-je. "Faut que j’arrête les jeux vidéo."

Le chat plissa de ses grands yeux verts et poussa un miaulement courroucé avant de se relever et de me tourner le dos.

"Ces dieux, pas un pour rattraper l'autre..."
soupira-t-il, agacé.

Ma mâchoire en tomba. Eh oui, après tout ce qui avait pu m'arriver, l'idée d'un chat qui parle me laissait pantois. On n'était pas dans Narnia, quoi ! Olympe, c'était la lande du Réverbère ? Arès jouait Aslan ? Preum'z pour le rôle de Peter Pevensie ! Je me ressaisis et me plantai devant le chat pour le faire s’arrêter. Ce dernier me toisa d'un oeil hautain, sur la défensive.

"Vous allez essayer de m'acheter en me donnant une friandise Whiskas ?"
demanda-t-il d'un ton suspicieux.

"Non !"
fis-je sans comprendre.

"Dommage." répliqua le chat, déçu. "Bon, je vous écoute, Enfant."

"Je ne suis pas un enfant !"

Piqué à vif, je croisai les bras tandis que le chat s'asseyait à nouveau sans me lâcher de son regard perçant. Je me dandinai dans ma jupe, mal à l'aise.

"Excusez-moi, j'aurais du employer le terme 'nourrisson'. Vous êtes à l'aube de votre vie. Dieu Bambin serait plus exact."

Je bouillonnai sur place, les joues rouges de colère. Je n'osai meme plus croiser le regard de Lily. Les poings serrés, je me retins de donner un coup de pied dans ce chat à la noix.

"Qu'attendez-vous pour me poser votre question ?"

"Vous croyez vraiment que j'ai envie d'interroger un chat ?"
attaquai-je.

J'eus l'impression qu'il venait de hausser les épaules, ce qui était perturbant, puisqu'il n'en avait pas.

"Ceux qui se rendent en ce lieu ont toujours une question. Personne ne vient jamais par plaisir. Choisissez bien, car de votre question dépendra votre exercice."

"Exercice ?"
hoquetai-je.

Le chat hocha la tête avec lenteur, presque lassé. Je jetai un coup d'oeil à Lily. Toujours pas envie d'aller pique-niquer dehors ? Je la regardai, presque implorant. Je n'avais pas envie de faire un 'exercice', surtout que je n'avais pas tenue adaptée. Et puis... je connaissais bien les exercices divins, merci tonton. J'avais donné.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant



« Tic tac,
sonne le glas. »


Lily Olyphant


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2789
✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Dim 4 Jan 2015 - 0:24

    "Donc... Si j'ai bien compris, on peut vous poser une question?"

    J'avais eu l'impression que le chat avait haussé ses épaules. Ce qui était perturbant, puisqu'il n'en avait pas. Est ce que Elliot avait la même sensation que moi, ou non? Quoi qu'il en soit, je m'étais tapotée mes lèvres avec mon index plusieurs fois, faisant mine de réfléchir. Puis, en me rendant compte que je faisais la même chose que mon Elliot faisait d'habitude, je m'étais arrêtée, laissant mon doigt sur ma bouche et regardant mon homme - femme avec un petit sourire. Ca faisait longtemps qu'il ne faisait plus ce geste, ça manquait.

    J'avais redescendu ma main et je l'avais mise sur ma hanche. Puis j'avais ramené mon autre main sur ma hanche également, à la manière de Peter Pan et j'observai le chat de bas en haut. C'était pas un geste qui me demandait beaucoup d'efforts vue qu'il n'était pas très grand.

    "Est ce qu'on a le droit à une question chacun ou juste lui? Voir juste moi? Ou juste nous?"

    J'essayais de gagner du temps, car je ne savais pas combien de minutes il nous restait pour pouvoir poser notre question. Mais le chat s'était tourné et avait fait mine de partir. Je l'avais rejoint en trottinant.

    "Attendez ! Ne vous en allez pas, s'il vous plaît ! J'ai une question importante. Je l'ai trouvée. Voilà... Hum..."

    Je m'étais mise devant lui et je m'étais accroupie pour être à sa hauteur.

    "J'aimerai savoir pourquoi mon Elliot devient une femme un coup sur deux. Est ce que c'est déjà arrivé à quelqu'un d'autre? Dans quel livre on pourrait y trouver la réponse et surtout..."

    Je m'étais tue, car le chat avait mis sa patte sur ma bouche. C'était une situation vraiment très bizarre. Pourquoi je m'étais accroupie?

    "J'avais dit une question. Mais bon, c'est votre première fois, donc je vous accorde le droit de reformuler votre question." avait-il dit en retirant sa patte de sur ma bouche.

    "Merci..."

    Je m'étais redressée, je ne voulais pas qu'il recommence. Puis, j'avais réfléchi à comment formuler la question. Ca y est, j'avais trouvée!

    "Qu'est ce que mon Elliot doit faire pour être uniquement du sexe masculin?"

    J'avais regardé Elliot en lui faisant un petit clin d'oeil. Il pouvait être fier de moi. Puis, je m'étais tournée vers le félin, afin d'obtenir la réponse.

    "Merci."

    Je lui souriais, puis mon sourire disparu petit à petit au fil du temps qui s'écoulait. Il m'avait juste remeriée et il n'avait plus rien dit.

    "De rien..."

    Puis tout à coup, il s'était mis à marcher. J'avais secoué la tête. Tout ça était véritablement trop bizarre. Il nous avait conduit jusqu'à un rayon dont l'entrée indiquait "Cuisine pour les Braves". Puis, il s'était arrêté et il nous avait observé, sans rien dire, sans bouger... Le temps s'était une nouvelle fois écoulé.

    "La réponse est ici?"

    "Non."

    Puis plus rien... A nouveau. Je m'étais mordue les lèvres. Ce chat allait me rendre dingue.

    "Alors pourquoi on est là?"

    "Mais pour l'excercice, voyons. Heureusement que vous ne devez pas donner les réponses, car vous avez déjà beaucoup de mal avec les questions."

    Ah oui, il avait parlé de l'excercice, mais il n'avait pas dit qu'il allait se moquer de moi à chacune de mes phrases. Je l'avais fusillé du regard, laissant Elliot poursuivre. Moi j'en avais soupé de ce chaton.

    "Vas y, fait lui son excercice qu'on en finisse. Je ne sais pas ce qu'il a fumé Arès en mettant ce chat ici, mais il aurait pu choisir un meilleur guide."

    "Vous pourriez au moins vous donner la peine de chuchotter."

    Trop c'était trop. Je m'étais tourné vers le chat et je l'avais pointée du doigt, tout en m'avançant vers lui.

    "Chuchotter?? Vous vous fouttez de moi? Vous savez comment on appelle les gens comme vous? Des profiteurs! Si vous êtes vraiment le bibliothécaire, vous êtes là pour nous bibliothéquer... Enfin nous guider, nous montrer les livres, répondre à nos questions et pas nous donner des excercices. Mais ne croyez pas que ça va se passer comme ça, je vais déposer plainte auprès de Arès. Car oui, je connais Arès ! C'est le dieu des dieux, le plus puissant de tous, il mettrait la raclé à mon Elliot d'un claquement de doigt et Elliot est un dieu, alors de vous, il en fera qu'une bouchée si je lui dis que vous avez été... été... méchant ! Car oui, vous êtes méchant ! Vous êtes cruel ! Et vous... Vous... Qu'est ce qui vous prend?"

    Oh non, pourquoi il me regardait avec ces yeux? Pourquoi il avait les larmes aux yeux? Je m'étais à accroupie devant lui. Je ne savais pas quoi faire pour lui remonter le morale.

    "Je suis navrée, vraiment. Je ne voulais pas m'emporter. Vous êtes gentil, très gentil même. Et beau, très beau. Hein Elliot?"

    Je m'étais tournée pour le prendre à témoin, avant d'entendre le chat rire... Rire? C'était vraiment bizarre le son qu'il avait produit. Quand je l'avais regardé, il se moquait de moi. Tout ça n'était qu'une mise en scène! Non mais quel sale félin ! Je m'étais relevée et j'étais allée me mettre derrière Elliot pour m'empêcher de lui donner un coup de pied. J'avais croisée les bras et attendus patiemment que la suite arrive.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oui, il a un côté charmant...
MAIS T'ES complétement FOLLE !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman



« Love it Light ! »


Elliot Sandman


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1710
✓ Disponibilité : A travers le temps et l'espace *.*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mer 7 Jan 2015 - 1:06


« La cuisine pour les braves. Gloups. »

"La cuisine pour les braves". Ce rayonnage ne me disait rien qui vaille. Je jetai un regard anxieux aux tranches des livres, craignant qu'ils me sautent dessus sans prévenir. Des bouquins possédés, ça pouvait très bien exister, non ? Le chat n'avait déjà pas l'air très fiable. Peut-être était-il lui aussi sous l'emprise d'un esprit ? Il faudrait que je pense à prévenir tonton Arès, histoire qu'il fasse venir un exorciste dans sa bibliothèque divine. On n'est jamais trop prudent.

Lily s'emportait, ce qui était très très mauvais signe. Elle menaça le chat en lâchant que mon oncle était le plus puissant et qu'il ne ferait qu'une bouchée de moi. Euh... temps mort ! Que venait-elle de dire ? Me voyait-elle aussi insignifiant ? Bon, ok, je ne maitrisais pas mes pouvoirs, j'étais une fille la plupart du temps, mais ça ne voulait pas dire que j'étais minable non plus ! J'allais glisser quelques mots, histoire de garder une contenance, mais Lily n'avait d'yeux que pour le chat. J'avais écarquillé les miens en voyant ce dernier poser une patte sur sa bouche afin de la faire taire. Je fronçai les sourcils à ce souvenir. Il se permettait bien des choses, celui-là !

"Vous êtes gentil, très gentil même. Et beau, très beau. Hein Elliot?"

Le regard larmoyant de Lily s'était tourné vers moi, en même temps que celui du chat. C'était quoi ce sketch ? Pour un peu, ils avaient la même expression tragique. Bouche bée, je les fixais, avant de secouer la tête pour me ressaisir. C'est vrai qu'ils étaient adorables comme ça, mais ce n'était pas le moment de craquer ! J'étais l'homme de la situation, alors j'allais agir comme tel ! Pas de sentimentalisme ! J'étais un pic, un cap, que dis-je un cap, une péninsule ! Chaque homme est une ile. Et c'est ce j'allais être. Inébranlable.

J'allais dire quelque chose mais le chat -encore lui !- me coupa la parole en riant. Un chat qui rit, je vous le dis tout net, ça fait flipper. Le son est étrange, dissonant. A votre avis, pourquoi on appelle le fromage la Vache qui rit et pas le Chat qui rit ? Parce qu'une vache qui rigole, c'est sympa, alors qu'un chat... c'est glauque. Il émettait un grincement en continu alors que son museau ne souriait pas pour accompagner le mouvement. Seuls ses yeux en amande étincelaient d'un éclat malicieux.

Lily se releva pour venir se cacher derrière moi, ce qui était plutôt ridicule étant donné qu'elle était plus grande que moi. Je serrai les poings, envahi à la fois par un sentiment de toute puissance et de peur panique -je vous assure qu'on peut éprouver les deux à la fois.

"Vous voulez qu'on fasse l'exercice."

"Oui." répondis le chat en cessant de rire tout net.

"Quand on l'aura fait, vous répondrez à notre question."

"Oui."

"Vous vous payez un peu notre tête, en fait."

"Oui."

"C'était pas une question !" répliquai-je, agacé.

Le chat cligna des yeux, émis un miaulement amusé et se tourna vers le rayonnage le plus proche. Là, il prit son élan avant de sauter souplement sur le rebord boisé, puis il s'assit élégamment, ramenant sa queue rayée devant ses pattes avant.

"L'exercice se trouve dans cet ouvrage."
déclara-t-il en désignant un livre rangé dans l'étagère du bout de sa patte.

Ne souhaitant pas perdre davantage de temps, je me saisis du bouquin et poussai une exclamation outrée en lisant le titre.

"C'est un livre de cuisine !"

"Vous trouverez l'exercice à la page 157."
dit tranquillement le chat en léchant sa patte avant droite.

Je feuilletai rapidement d'un geste agacé, avant de plaquer la main sur la double page qui indiquait la recette des boulettes de viande sauce tandoori. Je lui lançai bientot un regard meurtrier par-dessus le livre ouvert.

"Donc, le plan, c'est qu'on cuisine des boulettes."
marmonnai-je.

"Il faut me comprendre. Cela fait des siècles que je ne mange que des croquettes ! Des croquettes, vous rendez-vous compte ?"
fit le félin en ouvrant des yeux ronds. "Pour un chat de ma condition, c'est purement insultant !"

"Il faudrait vous plaindre chez Arès." remarquai-je avec une moue faussement compatissante.

"Hum... j'ai déjà eu un mal fou à le convaincre de ne prendre que des Friskies, alors pensez-vous..." répliqua le chat en sautant vivement du rebord pour trottiner jusqu'à une table en en acajou sur laquelle était posée des récipients et des casseroles.

En m'approchant, je m'aperçus que sur la table était incrustées des plaques de cuisson.

"Vous voulez les spaghettis tant qu'on y est ?"
demandai-je d'un ton acide.

Le chat esquissa une expression horrifiée.

"Vous n'y pensez pas ! J'ai l'estomac fragile ! Les pâtes se mélangent aux boules de poils, ce qui en résulte une drôle de mixture lorsque je me fais vomir, et..."

"Eeeeeh ! A quel moment j'ai demandé des explications ?" m'écriai-je, écoeuré en agitant les mains devant moi. "On arrête ! On oublie ! Je veux pas savoir ce que vous dégobillez !"

Le chat cligna des yeux et se mit à m'observer, agitant sa queue comme un métronome. Son regard inquisiteur m'incita à m'activer. J'ouvris la barquette de viande hachée devant moi -genre, elle venait d'apparaitre- et levai les yeux vers Lily.

"Tu saurais cuisiner des boulettes, par le plus grand des hasards ?"
demandai-je à voix basse d'un ton faussement décontracté.

Je lançai un regard anxieux au chat. J'avais l'impression qu'il m'avait entendu, meme si j'avais à peine remué les lèvres. Ce n'était pas de ma faute si mes talents culinaires se résumaient à placer une barquette de plat préparé dans un micro-ondes !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant



« Tic tac,
sonne le glas. »


Lily Olyphant


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2789
✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Mer 7 Jan 2015 - 19:08

    J'avais hochée la tête à la question de Elliot. Est ce que je savais cuisiner des boulettes de viandes? Non... Mais je savais où on pouvait en avoir et rapidement. J'avais trifouillée dans mes poches pour en sortir mon portable et l'ouvrir. Puis, j'avais tentée de composer le numéro, mais il n'y avait pas de réseau. Je l'avais agité dans tous les sens, tentant de capter, mais rien. Tout ça, sous les yeux médusés de mon cher et tendre et de ce chat, qui avait posée une patte sur sa tête. Il croyait quoi? Que je n'arriverai pas à avoir du réseau?

    J'avais continuée quelques secondes, faisant un sourire confiant à Elliot, avant de m'arrêter net. J'avais la main en l'air, celle qui tenait le portable. Puis, je l'avais abaissée en me mordant les lèvres et en rangeant le portable comme si de rien était, avant de regarder mon homme.

    "Hum... On est peut être plus vraiment sur Terre, c'est ça?"

    Olympe c'était où? Déjà que j'étais pas très douée en géographie, mais en géographie divine, c'était encore pire. On ne pouvait pas m'en vouloir d'avoir essayé.

    "C'est dommage... Parce que Tony fait vraiment les meilleures boulettes de viandes de toute la ville. Tu sais, le gros Tony? Celui qui ne souris pas, qui ne parle pas et qui... Bon ok... C'est pas le moment, c'est ça? Bon... Quand il faut y aller." avais-je dit en tapotant mes mains et en prenant le tablier qui venait d'apparaître. Dessus il y était indiqué "La chef aux grandes oreilles". Ca m'avait fait sourire. C'était une gentille attention du chat, ou de je ne savais pas qui. J'avais donc mis le tablier et pris la viande. J'avais jetée un oeil sur la recette.

    "Ca n'a pas l'air si compliqué que ça. Faut apparemment prendre le pain, le mettre dans la viande et ajouter l'oeuf, le sel, le poivre, les oignons. Ca devrait être rapide à réaliser."

    J'avais regardée Elliot avec un sourire confiant. On allait s'en sortir comme des chefs. Même si au bout de dix minutes, les boulettes ne ressemblaient pas vraiment à des boulettes. D'ailleurs quand j'avais mis la première fournée dans le four j'étais revenu vers Elliot toute paniquée, lui prenant les fraises des mains.

    "Mais arrête d'écraser ses fraises! Pas de fruits avec les laitages, je te l'ai déjà dit !"

    On ne mélangeait pas des fraises avec des oeufs, même quand on adorait les fraises. En parlant de ça, je l'avais regardée avec un air septique, puis j'avais portée mon attention sur son ventre, avant de me remettre à mes corvées.

    "Tu as plus de ventre avec ce corps là."

    Elle n'était pas enceinte, c'était tout ce qui m'importait. De toute façon, je ne voyais pas comment ça aurait pu arriver. J'avais préparée la seconde fournée que j'avais également mise au four. Puis, toute exténuée, j'étais venue m'appuyer contre la table.

    "Tu vois, c'était pas difficile. Il suffit d'attendre que les boulettes gonflent, environ dix minutes et qu'elles s'applatissent."

    En y repensant, ça me semblait bizarre qu'elles doivent gonfler et s'applatir. Mais c'était ce qui était noté dans le livre de recettes à la page 157. D'ailleurs, j'étais allée voir à nouveau. Page 157 : les boulettes de viandes. Ca manquait de photos, mais en dehors de ça les recettes étaient très bien décrites. Et ça se terminait juste derrière à la page 160. Je m'étais stoppée en tournant la page... Puis, j'étais revenue en arrière. 157 et 160... Y'avait pas un blème? J'avais froncée les sourcils avant de tenter de séparer les pages.

    "Oh bon sang !"

    C'était quoi ça? Il y avait deux pages collées. "Les cookies de manie Nova" c'était ce qui venait après. C'était pour ça les fraises? Oh bon sang !

    "Sort tout de suite les boulettes du four !" avais-je hurlée à Elliot avant de tenter de récupérer le peu de viande qu'il nous restait pour voir ce qu'on pourrait faire d'autres. C'était à ce moment là que le minuteur avait sonné. Fin de l'excercice. J'avais ouvert grand les yeux.

    "Attendez! On a pas fini. Je suis sûr que vous pouvez attendre encore quelques minutes? S'il vous plaît..."

    Le chat m'avait regardé avec ses grands yeux, tout mignon. Il allait dire oui, c'était évident. Je lui avais fait mon plus beau des sourires.

    "Non."

    Ferme et catégorique. Sale chat!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oui, il a un côté charmant...
MAIS T'ES complétement FOLLE !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman



« Love it Light ! »


Elliot Sandman


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1710
✓ Disponibilité : A travers le temps et l'espace *.*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Dim 11 Jan 2015 - 0:03


« La main dans le bac ! O_o »

J'avais regardé Lily jouer avec son portable. Pensait-elle vraiment qu'il y avait du réseau dans un endroit pareil ?

"Les dieux ne sont pas à la pointe de la technologie, on dirait..."

Je lui lançai un regard un peu moqueur avant de m'occuper des fraises, car aussi surprenant que cela pouvait paraitre, il fallait des fruits dans cette recette de boulettes de viande. Je songeai que les chats avaient des gouts vraiment étranges, quand Lily me prit les fraises des mains en me grondant. Penaud, je baissai la tête, mes longs cheveux retombant devant moi. De toute évidence, comme ma copine n'avait pas besoin de moi pour cuisiner, je m'amusai à écrire un mot avec des morceaux de spaghettis. Peu à peu, un SOS au blé complet prit forme sur la table. Bien entendu, nul ne perçut mon appel. Et puis, je n'allais pas prier ma mère de se déplacer pour si peu. A force de la sonner sans arrêt, elle allait finir par ne plus venir. Je sentais déjà qu'elle était agacée.

"Sort tout de suite les boulettes du four !"

Le cri de Lily me fit sursauter. Je m'activai aussitôt, ouvris le four et attrapai le plat... puis le lâchai en poussant un juron sonore.

"La vache, c'est chaud !"

Noooon... à ton avis, Elliot ! Un plat qui a passé plus d'un quart d'heure dans un four serait-il chaud ? C'est étrange... Tu devrais peut-être prendre des cours de chimie niveau collège ?

Je me mis à sautiller sur moi-même, tenant ma main brulé de mon autre main. Je la secouai dans tous les sens, mais la douleur ne s'atténuait toujours pas. Subitement, je vis le chat pousser un bac rempli de glace du bout de la patte, sur la table, dans ma direction. Je plongeai la main dedans et soupirai de soulagement. Le froid faisait un bien fou !

Puis, je jetai un regard embarrassé au plat de boulettes renversé sur le plancher de la bibliothèque. Perché au bord de la table, juste à coté de moi, le chat l'observait, lui aussi. Sa queue battant par à-coups me rendait anxieux. J'avais peur qu'il me saute dessus à tout instant, griffes dehors. Ca pouvait se montrer teigneux un chat, quand ça n'avait pas sa nourriture.

Lily implora quelques minutes de plus afin que l'on termine l'exercice, mais le félin était catégorique. Son "non" ne laissait place à aucune réplique.

Je devais avouer que je m'en moquais un peu. Pour l'instant, je me contentai de savourer l'engourdissement de ma main dans le bac de glace pilée. Je lançai un regard apaisé à Lily, mais son expression me força à me ressaisir. Elle avait l'air sur le point de tuer quelqu'un. Je me redressai et baissant les yeux sur le chat, je lui demandai :

"Vous ne pouvez pas nous accorder un délai supplémentaire, exceptionnellement ? On a vraiment très envie de réussir l'exercice."

Un petit mensonge n'a jamais fait de mal à qui que ce soit, car je devais avouer que je n'avais plus très envie de tout ça. Je savais que c'était dans le but que l'on trouve un moyen pour que je reste un garçon 365 jours par an, mais je commençais à croire que c'était un peu cher payé. On se faisait mettre minable par un chat. Un chat ! Mon amour-propre ne pourrait pas en supporter davantage encore bien longtemps.

Le félin plongea son regard dans le mien, et je crus lire de l'étonnement au fond de ses prunelles vert sombre.

"Pour quelle raison pensez-vous avoir échoué ?" fit-il, interloqué.

"Ben..." répliquai-je en désignant le plat renversé de ma main libre.

Le chat cligna des yeux sans cesser de me fixer.

"Le but de l'exercice était de focaliser votre esprit sur une chose, pendant que vous en faisiez une autre sans vous en apercevoir. Vous êtes pris la main... dans le bac."

Il se remit à rire sans sourire pour autant, de façon nerveuse et très irritante, tressautant de temps à autre. Je le regardai d'un air ahuri, avant de comprendre... trop tard.

Paniqué, j'écarquillai les yeux sur le bac. La glace pilée s'était solidifiée, les petits cubes s'étaient mêlés les uns aux autres pour former une couche uniforme et impénétrable. Ma main était prise au piège à l'intérieur, sous vingt centimètres de glace !

"Dégelez-moi ça tout de suite !"

"Vous me prenez pour un magicien ?" s'offusqua le chat, posant une patte contre son buste. "Votre main va s'engourdir de plus en plus, devenir bleue, les muscles vont s'atrophier et pour finir, vous en perdrez définitivement l'usage."

"Vous m'avez piégé !" m'indignai-je. "Vous n'avez jamais voulu nous aider ! Vous êtes un ennemi de l'Olympe ! J'en mettrai ma main à couper !"

"Vous serez bientot amené à le faire." fit remarquer le chat d'un ton tranquille. "Et pour information, j'ai été créé à partir du moment où les dieux en ont eu assez de chercher dans la bibliothèque par eux-mêmes, donc évidemment, j'éprouve quelque ressentiment à leur égard, mais je ne suis pas sot au point de fomenter une vengeance contre eux. Ca serait tellement humain de ma part ! Non, votre exercice est très simple : soit vous décidez de couper la main avec la hache que voici (une hache apparut sur la table), soit vous vous supprimez."

Je fermai le poing, à deux doigts d'exploser le chaton qui jugea préférable de sauter de la table pour renifler d'un air circonspect les boulettes étalées sur le sol. Puis, après une hésitation, il commença à manger.

"Je vous laiche réfléchir pendant que che grignotte." dit-il entre deux bouchées. "Hum, vraiment délichieux Lily !"

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant



« Tic tac,
sonne le glas. »


Lily Olyphant


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2789
✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Dim 11 Jan 2015 - 19:55

    "De rien..." avais-je dit en regardant le chat d'un air des plus dégoûtée. Puis en voyant le regard de Elliot, j'avais toussoté et je m'étais approchée de lui, regardant le bac avec la main de mon chers et tendre.

    "Ah oui, quand même..."

    Ok, je n'y mettais pas vraiment du miens, mais à dire vrai je trouvais qu'Elliot en faisait beaucoup trop. Je savais qu'il était capable de contrôler la glace, mais aussi le feu et beaucoup d'autres choses. Il pouvait très bien faire fondre ce qui se trouvait dans le bac et en sortir sa main. N'est ce pas? Oh... D'accord... En fait son air de constipé, c'était justement parce que ça faisait quelques minutes qu'il se concentrait pour réussir à retirer sa main? Là, d'accord, je pouvais paniquer. J'avais agrippé son bras, pour tenter de faire sortir sa main.

    "Allez ! Fait un effort, pousse !"

    Je continuais à tirer, mais il semblait juste souffrir. Sans doute à cause du poids du bac qui l'empêchait de le soulever correctement. Sa main était un mélange de bleu et de rouge, bien que là c'était plus bleu qu'autre chose.

    "Ok, attends... Passe ta main dans la four."

    Il ne semblait pas enclin à le faire... Ah les mecs! Tous des gnognottes!

    "Bon peut être que c'est pas une si bonne idée que ça. Et si... Oh oui attends, je sais !"

    Quelques minutes après je m'étais retrouvé juste à côté de Elliot, en train d'agiter une alumette alumée juste au dessus du bac. Il y en avait déjà trois de consuméees sur la glace. Ca ne marchait pas.

    "Je fais de mon mieux, ne me regarde pas comme ça." avais-je dit en soupirant avant de regarder la hache, puis Elliot. C'était peut être pas si mal un mec avec une seule main. Emma s'en était bien sortit avec son pirate. Non, non, non !!! Y'avait certaines choses où c'était mieux à deux mains, ça ajoutait un petit truc. Ca m'avait fait sourire, mais voyant à nouveau la réaction de monsieur grognon, j'avais repris un air neutre.

    "Bon... Il l'a dit, tu peux te tuer et revenir. C'est pas vraiment un problème pour quelqu'un comme toi. Et en plus, on a pas encore testé ça pour ton soucis de changement de corps. Tu devrais peut être... essayer?"

    C'était ce que je voulais ou pas? Est ce qu'il y avait un risque qu'il mourrait vraiment? Le chat l'avait dit lui même, il ne ferait rien contre les Olympiens, alors il ne pousserait pas le fils de Hadès au suicide s'il ne savait pas qu'il reviendrait. Elliot ne risquait rien, c'était évident. Mais juste précaution, je lui avais pris son autre main.

    "Attends, on va trouver autre chose..."

    C'était plus prudent, même si j'avais aucune idée en tête. A moins que... Oh mais oui! J'avais saisi la hache et j'avais tranché la main de Elliot avant de pousser un grand cri.

    "AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!"

    C'était trop écoeurant ! Il était libre, mais c'était écoeurant !

    "AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!"

    Je ne savais pas si c'était lui ou moi qui criait le plus !

    "AHHHHHHHHHH MAIS T'ATTENDS QUOI ????" avais-je hurlée encore plus fort.

    C'était vrai ça! Il attendait quoi?

    "Tu peux régénérer ta main !!! Allez !! C'est trop dégoûtant !"

    C'était bien ça, non? Il pouvait régénérer sa main? C'était mieux que de risquer de se régéner intégralement. Lily avait toujours de très très bonnes idées... J'étais fière de moi et totalement... PANIQUEE !!!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oui, il a un côté charmant...
MAIS T'ES complétement FOLLE !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman



« Love it Light ! »


Elliot Sandman


[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1710
✓ Disponibilité : A travers le temps et l'espace *.*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Dim 11 Jan 2015 - 21:35


« La main dans le bac ! O_o »

Je fixai Lily avec des yeux ronds. Elle soupesait la hache dans ses mains tout en me proposant d'en finir. Elle était sérieuse ? Elle croyait quoi, que c'était si facile ? Non, c'était dangereux, méga dangereux ! Déjà, mourir n'avait rien d'agréable, ce n'était pas une expérience que j'avais envie de "revivre" et ensuite, j'ignorais si la régénération allait fonctionner. Peut-être avais-je eu de la chance la première fois, peut-être était-ce un cadeau d'un oncle ou d'une tante éloignée ? Comment savoir ! Mon existence toute entière aurait pu se résumer à un gros point d'interrogation. Je n'avais pas envie de l'agrandir davantage. Non, le mieux c'était de réfléchir posément à la situation. De peser le pour et le contre, même si ma main commençait sérieusement à s'engourdir. Mon poignet prenait une teinte violacée particulièrement flippante.

Cependant, Lily coupa net la question. Dans tous les sens du terme.

Sur le moment, je ne ressentis rien de particulier. Le choc m’empêcha de réagir aussitôt. Bouche bée, je fixai mon poignet sectionné duquel s'écoulait une quantité phénoménale de sang. On se serait cru dans Dreamcatcher.

Et subitement, la douleur surgit, malgré mon taux d'adrénaline au maximum. C'était si intense, si profond, si lancinant que je me mis à pousser un cri aigu, presque un ultrason.

Lily criait elle aussi, avec la hache ensanglantée dans les mains. Tétanisé, je ne faisais que hurler. Le sang coulait et coulait encore, glissant de la table pour tomber en flaque à mes pieds. Je tenais mon moignon dans ma main indemne.

Halluciné, je remarquai que le chat avait cessé de manger et fixai le spectacle, ses yeux en amande ronds comme des billes.

"Tu peux régénérer ta main !!! Allez !! C'est trop dégoûtant !"

Je posai enfin le regard sur Lily, la mâchoire grande ouverte. Ma gorge me faisait mal tant j'avais crié, mais la douleur ne partait toujours pas. J'eus le réflexe de plonger le moignon dans le bac à glace, mais me retins à temps en voyant ma main à l'intérieur. Cette vision cauchemardesque me souleva le coeur. Non, il ne fallait pas vomir, car je n'avais plus qu'une main pour tenir mes cheveux !

"TU CROIS QUOI, QUE JE PEUX EN FAIRE REPOUSSER UNE ?" hurlai-je. "JE SUIS PAS UN LEZARD ! JE SUIS LE FILS DE HADES ET APHRODITE ! TU LES AS DEJA VU FAIRE REPOUSSER QUELQUE CHOSE, TOI ?"

Mes joues étaient en feu. Je soupirai, soulevant ma frange, et fis quelques pas chancelants pour m'appuyer contre un rayonnage. Je ne me sentais pas en grande forme. En baissant la tete, je m'aperçus qu'un filet de sang m'avait suivi, et que je faisais une nouvelle flaque vermeille sur le plancher. La tête me tournait.

"Vous êtes en train de ruiner le sol de ma bibliothèque."
nota le chat d'un ton réprobateur.

Je tournai mon regard enragé vers lui.

"AH OUI ? COMME JE VOUS PLAINS ! VOUS VOULEZ QUE JE VOUS ARRACHE UNE PATTE POUR QUE VOUS VOUS SENTIEZ UN PEU PLUS CONCERNE PAR MON PROBLEME ?"

Le chat secoua lentement la tete d'un air las, avant de trottiner vers moi. Il sauta souplement sur l'étagère contre laquelle j'étais adossé, grimpa jusqu'à la hauteur de mon visage, et là, sortis un flacon de sa fourrure. Hébété, je l'observai. Il avait surement des poches intégrées. Il retira le bouchon en liège dans un "pop !" et me fourra le goulot dans la bouche. Je bus le liquide qui avait un gout de sirop pour la toux. Puis, il posa ses coussinets sur mon front moite.

"Vous avez de la fièvre." dit-il. "Ca va vous faire du bien."

Effectivement, je sentais une douce chaleur fourmiller dans tout mon corps, et endormir la douleur. Peu à peu, mes jambes flageolèrent, et je glissai lentement contre l'étagère, avant de m'abimer dans un sommeil de plomb, un sourire rêveur aux lèvres. [/color]

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Socrate LeChat



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Socrate LeChat


╰☆╮ Avatar : Steven Yeun & un chat trop meugnon

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 14
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 11 Jan 2015 - 22:53

Je regardai le fils de dieu s'affaler lentement contre l'étagère. Aaaah... Un peu de silence. C'était tellement bienvenu ! Je commençais sérieusement à m'impatienter. Moi qui vivait dans le silence la majorité du temps, je trouvais ces deux-là bien trop agités à mon gout. Bien entendu, il m'arrivait comme tout le monde d'avoir mon petit quart d'heure musical. Très rarement, je me branchai à une station radio de la ville mortelle la plus proche. Bon, je dois avouer que je le fais pratiquement sans arrêt. Il faut préciser que les humains ont une imagination débordante en ce qui concerne la chanson. Heureusement, personne ne sait mon inclination pour les tubes de Rihanna. Il n'y a que ma queue battant comme un métronome pour me trahir. A l'heure actuelle, c'est la chanson S&M qui passe dans mes ondes cérébrales.

I like I like it... come on !

Les cris hystériques de la demoiselle hérissèrent mon pelage. Je plissai les yeux me plaquai contre les livres bien rangés. Pourquoi tant de hurlements ? Oh, j'avais besoin d'un Doliprane...

"Calmez-vous !" dis-je d'un ton sec. "Elliot va bien. Ce qu'il a ingurgité fait baisser sa tension artérielle et va coaguler son sang, car s'il continuait à en perdre autant, il allait en mourir. Ce qui n'aurait pas spécialement posé de problème, mais j'ai l'impression qu'il le vivrait mal. Il faut le temps qu'il..."

Oh ! C'était la demi-heure Rihanna sur la station radio. Diamonds venait de commencer, faisant vibrer mes ondes. Je fermai brièvement les yeux, savourant les premières notes. Je retins un miaulement et me ré-intéressai à demoiselle Lily.

"Il faut le temps qu'il accepte l'inévitable. Vous ne lui avez pas laissé le choix. S'il veut avoir deux mains à nouveau, il va falloir qu'il meurt. A moins que quelqu'un ne prenne la décision pour lui pendant qu'il dort."

Je la fixai intensément, redressant la tête, mon buste parsemé de poils blancs se soulevant précipitamment.

"Vous êtes une femme épatante."
déclarai-je d'un ton impressionné. "Peu de gens auraient osé accomplir ce que vous avez fait. Vous avez le courage des héros du temps révolu."

Et vos yeux sont comme des saphirs brillant de mille feux, mais je me retins de dire cela.

You and I, you and I
We’re like diamonds in the sky...
susurra Rihanna à mon oreille.

Allais-je oser de me montrer plus éloquent ? Ce n'était pas dans mes habitudes. Mais c'était une occasion à saisir. Très peu de mortelles se rendaient jusqu'à ma bibliothèque. En fait, c'était la première que je voyais. La toute première.

"Dès que je vous ai vue, j'ai eu l'impression de redevenir un chaton..." lui avouai-je d'un ton vibrant. "Vous êtes une création de toute beauté. J'aimerais tellement..."

Mu par mes propres paroles, je sautai de l'étagère pour me précipiter jusqu'à elle. Là, je me frottai contre ses jambes en ronronnant.

"J'aimerais tellement que vous me preniez dans vos bras." avouai-je. "Jamais personne ne le fait."

J'attendis, mais elle ne semblait pas décidée à le faire. Attristé, je levai la tête vers elle, dressant les oreilles.

"C'est peut-être mon apparence qui vous perturbe." réalisai-je. "Un instant."

Sous ses yeux, je me mis à grandir. Ma silhouette s'allongea jusqu'à la dépasser d'une tête. Désormais, je me tenais sur deux jambes. Je portai un pantalon de costume, une chemise blanche surmontée d'un veston sans manche et des chaussures cirées. Je passai une main dans mes cheveux noirs plaqués en arrière par de la brillantine, et demandai, sans cesser de ronronner :

"Alors ? Un petit câlin ?"

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Laissez-moi prendre mon bain tranquille !
Bande de voyeurs !

Contenu sponsorisé








[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

[Fe] La Journée de la Jupe ♥ LILY





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour