MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 [Fe] Une Nuit au Zoo - Evénement #22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Nikolaus Jamestown


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : John Smith



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 86
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 28 Fév 2015 - 13:16

Bienvenue dans Une Nuit au Zoo !
Installez vous confortablement et savourez notre nouvelle mission !


Wow... première journée de boulot et je m'ennuyais déjà. Je n'étais pas fait pour le travail tertiaire. Arpenter le zoo pendant huit heures d'affilée, ça n'était pas le genre de perspective d'avenir dont je rêvais. Surtout que j'en avais un, de job. En fait, être gardien me permettait surtout de pouvoir me promener en toute légalité avec une arme à feu. Cependant, la directrice du lieu n'y connaissait rien, car elle m'avait affublé d'une vieille mitraillette, une sorte de pétoire qui ne devait pas viser correctement. Heureusement, je ne sortais jamais sans mon fidèle Beretta 92.

Etrange, cette directrice, d'ailleurs. Bon, je n'allais pas me formaliser. Pour tout dire, croiser quelqu'un de censé dans cette ville relevait de l'exploit. Les gens ont tous un grain ici. Mais elle, elle avait quelque chose de... tordu. J'en connaissais un rayon sur les gens à force de les tuer -boulot, boulot... Miss Popochimalt faisait du trafic. Elle avait même le nez en plein dedans. Il ne m'avait fallu qu'un court entretien d'embauche pour être choisi. Un sourire et j'avais signé mon contrat.

En même temps que je lui faisais les yeux doux, j'avais remarqué des dossiers intéressants sur son bureau. Je les avais inspectés dès qu'elle avait eu le dos tourné, et j'avais découvert qu'elle comptait ouvrir une aile de musée jouxtant le zoo, abritant des artefacts plus ou moins prestigieux, et notamment une tablette magique. Mon intérêt s'était accru, car au lieu de m'encrouter à garder bêtement un zoo infesté de puces, j'avais vu la chance de retrouver mes vieux réflexes. Mon premier jour de travail se solderait par l'un des plus beaux casses du siècle : j'allais voler cette tablette, la revendre au plus offrant, amasser un max de fric et me payer une villa de rêve en Californie.

Je jetai un coup d'oeil au soleil qui filtrait à travers les vitres de l'enclos des pingouins. L'astre était sur le point de se coucher, gorgeant d'or le ciel et les nuages. Je plissai les yeux et plaçai mes lunettes noires sur mon nez. Je portai mon uniforme de gardien, sobre et noir, avec un bonnet assorti car miss Popochimalt avait insisté pour que je le mette, disant que ça mettait mes yeux en valeur. J'avais décidé de ne pas la contrarier. Il fallait qu'elle ne se doute de rien.

Ma mitraillette contre moi, je m'avançai vers les retardataires qui trainaient encore dans le coin banquise reconstituée. Je fis un tape sur le sommet du crane d'un rouquin et lui lançai :

"Allez gamin, t'es gentil tu prends la sortie."

Puis j'avisai un brun qui n'avait pas l'air commode, et lui montrai le panneau.

"Vous suivez les flèches, vous vous barrez. Les animaux ont assez vu vos tronches."

Une longue nuit s'annonçait, et je voulais que personne ne vienne trainer dans mes pattes. De toutes façons, les ordres sont les ordres : à la nuit tombée, plus personne ne doit rester dans le parc. En règle générale, je préférais n'obéir qu'à moi-même, mais encore une fois, mon affabilité garantirait ma réussite.

Mon regard s'accrocha à deux blondes plutôt pas mal. L'une un peu vieille et l'autre nettement moins. Aussitôt, je décochai mon sourire charmeur pour les accoster.

"Mesdemoiselles, que diriez-vous de rester plus longtemps ? Exceptionnellement, les portes du zoo restent ouvertes rien que pour vos beaux yeux. Ce serait idiot de refuser la visite guidée que je vous propose..."

Mon sourire s'élargit. Après tout, on n'était pas à deux minutes. Et puis, la Popochimalt n'avait surement pas des caméras partout. J'avais repéré un petit bosquet sympa dans l'enclos des girafes. On pourrait s'y réfugier le temps de... faire plus ample connaissance.

"Bien entendu, c'est une visite privée."
fis-je en fusillant du regard le rouquin et le brun qui n'avaient pas l'air d'avoir compris le message.

Ils voulaient un coup de mitraillette sur la tête ces deux-là, ou quoi ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I am the king of wishful thinking
I don't need to fall at your feet just cause you cut me to the bone. And I won't miss the way that you kiss me. We were never carved in stone.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8896-nikolaus-chasseur-de-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8992-nikolaus-kiss-kiss-bang-bang

Antropy Tiger


« Tic tac,
sonne le glas. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ed Sheeran.

Ѽ Conte(s) : Winnie l'ourson.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tigrou.

☞ Surnom : Davy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2930
✯ Les étoiles : 3351




Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Sam 28 Fév 2015 - 18:47


Une nuit au zoo
Ft. Adam, Anita, Krystal & Nikolaus
Bon, j’avais dit que si je m’en sortais face à Antalpy, je viendrais faire un don pour la captivité des fauves au zoo de la ville. Si, si, rappelez-vous, au Daily Mirror il y’a quelques jours, j’avais failli me faire charcuter puis dévorer par ce directeur général sorti d’on ne savait trop où, qui m’avait accusé de le bousculer. On n’a pas idée de regarder ses pieds quand on marche dans les couloirs, sérieusement monsieur ! Bon, tout ça pour dire que je semblai encore bien entier et sur mes pieds – je vérifie quand même, mais…. Non, c’est bon. Entier - et que ces derniers m’avaient alors conduit au bon endroit pour tenir ma promesse. Quand il en va de sauver la peau de ses fesses, vaut mieux honorer ses engagements. On ne sait jamais ce qui peut nous tomber dessus, vu qu’ils sont tous dingues dans cette ville.

Donc, quoi de plus naturel que de venir voir au préalable la face visible de son investissement ? Comprenez, avec un salaire de serveur et quelque fois de musicien, je ne risquais pas de filer une grosse somme et encore moins comme ça, en claquant des doigts. Non, j’étais peut-être téméraire et dépourvu de tout sens de la survie humaine, mais quand il s’agissait de claquer des sous j’étais sans doute comme tout le monde : à vouloir retirer la main plutôt que de laisser filer mon blé dans le bec de ces poules blindées. Non pas que je sois pingre, il ne fallait pas tout confondre, mais…

« Oh maman, regarde le monsieur ! Il a encore fait tomber toutes les boites de conserve ! »

Je tournai la tête, tiré de mes songes par la voix criarde d’un gosse pas encore prêt d’être pubère. Me tournant vers lui, je lui décochai pourtant un sourire amusé alors que le vendeur me tendait ma troisième peluche de l’après-midi : un poisson bleu et noir avec les nageoires jaunes, tout plat. Qu’est-ce que c’était que ce truc ? On aurait dit qu’un gaufrier s’était refermé dessus mais en avait oublié de le rendre potentiellement mangeable. Et devant l’air impressionné du gamin, je pris mon courage à deux mains et lui tendait ce précieux trophée obtenu chèrement – en vrai, j’avais payé une fois et fait trois strike d’affilés, mais chut – afin qu’il cesse de mettre de la bave partout. Pensez à ceux qui se cassent la figure dessus, un peu de bon sens ! Quitte à baver, autant y ajouter une ou deux peaux de banane et un panneau de signalisation. Là on serait sûr que la vanne va fonctionner. Si, si.

Je m’éloignai du stand en serrant dans mes bras l’énorme peluche de pingouin – ou de manchot ? Je ne sais jamais différencier les deux. C’est fourbe. Autant un lion et un tigre, y’a les rayures, ça aide. Mais alors ces deux piafs, c’est tout un mystère pour moi. Il faudrait que je songe à m’y plonger plus sérieusement… Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui c’est bientôt l’heure de fermeture et je n’ai pas encore pu voir les bassins ! Ni les fauves. Ni les reptiles. Ni… en fait, je n’ai rien vu du zoo. J’me suis contenté de flâner entre l’entrée et le premier croisement, avant de me rendre compte que ça faisait quatre fois que je passais devant ce vendeur de glaces et lui en achetait une – très bonnes d’ailleurs. J’avais d’abord cru qu’il me suivait, et je l’épiai un moment de derrière un banc avant qu’un couple ne décide de venir squatter à côté en se bécotant. Mis à découvert, ma cachette ainsi révélée, j’avais tenté de négocier avec un gosse pour qu’il me prête son ballon histoire de me cacher derrière, mais il avait refusé. Saleté de gamin ! Finalement j’avais pris tout mon courage à deux mains et j’étais allé accuser ce vendeur d’être un agent double ! Il m’avait regardé avec un drôle d’air, pourtant j’étais sûr de mon coup, et m’a avoué que je tournai en rond depuis le début de l’après-midi. Ah, c’était donc ça… Je me disais bien que le lampadaire ne pouvait pas AUSSI me suivre.

Terminant de manger la dernière glace qu’il m’avait gracieusement offerte, je parcourais les derniers mètres qui me séparaient du coin banquise avec mon pingouanchot sous le bras. Tient, mais en fait ce n’est pas trop mal fait ces trucs : avec les vitres on voit tout ! Dommage que ça ne soit pas pareil dans les cabines d’essayage. Je pouvais ainsi librement suivre des yeux ces étranges créatures noires et blanches vaquer à leurs occupations, sauter, plonger, nager, ressortir, glisser… Ouais. Jouer à la piscine municipale quoi. Collant mon visage à la vitre comme un gosse, je venais d’arriver à la conclusion que ma peluche était bien un pingouin, lorsqu’un truc me tapa sur la tête.

« Allez gamin, t'es gentil tu prends la sortie. »

Gamin ? Où ça ? Je cherchai des yeux autour de moi en me massant le crâne, sans trop comprendre. Non, pas de petit à l’horizon… Attendez, il ne venait pas de parler de moi quand même ? Mon dieu, avais-je l’air si jeune que cela ?! Aha, le pot de crème anti-ride de Granny pouvait aller se rhabiller, si ce type bizarre venait de me prendre pour un gosse, c’est que j’avais malgré moi inventé un excellent processus de rajeunissement ! Fier de moi, je me mis à sourire d’un air amusé en songeant à ce que j’allais pouvoir rétorquer à la grand-mère, quand il continua son manège en interpellant un autre type perdu dans le coin lui-aussi :

« Vous suivez les flèches, vous vous barrez. Les animaux ont assez vu vos tronches. »

« Oh, je trouve cela rudement intéressant comme concept ! Les animaux qui ont un avis propre sur les visiteurs du zoo. Doivent-ils remplir un formulaire de satisfaction après chaque journée, ou bien sont-ils interviewés aléatoirement au fil des jours ? Cela influence-t-il l’affluence du zoo ou leurs conditions de vie ? A-t-on des données statistiques sur le bien être en milieu reconstitué, ou bien le taux de suicide prématuré chez les chimpanzés grâce à cela ? Innovant et incroyable, je ne m’attendais pas à cela d’un tel endroit ! Tout ceci est follement intéressant, surtout de la part d’un gardien en combinaison de jardinage. »

Ah ça, pour l’ouvrir, je savais en général plutôt bien l’ouvrir. Même si mon interlocuteur – ou qui que ce soit d’autre – ne donnait sans doute aucun crédit ni aucun intérêt à mes paroles. En même temps, j’aimais parler pour ne rien dire, encore plus quand cela pouvait me faire gagner un peu de temps. La preuve, ça avait parfaitement fonctionné la dernière fois. Bon, voilà où j’en étais à l’heure actuelle mais, c’était mieux que de servir de brochette à l’autre grincheux malpoli du Daily Mirror. Alors que je jetais un coup d’œil à mon étrange voisin, je ne pus manquer le discours mielleux que notre agent de service venait de sortir à deux dames non loin de nous.

« Mesdemoiselles, que diriez-vous de rester plus longtemps ? Exceptionnellement, les portes du zoo restent ouvertes rien que pour vos beaux yeux. Ce serait idiot de refuser la visite guidée que je vous propose... »

Mesdemoiselles ? Y’en a au moins une qui doit être mariée dans le lot… Elle, elle n’a pas dû bénéficier de la crème antiride de Granny, même si les cheveux blonds ça aide quand même vachement à paraître plus jeune et délicat que ce qu’on est réellement. Je lui donnai volontiers une petite quarantaine, qui lui allait à ravir. Promis. Enfin, le type avait quand même fait le lien entre les cheveux roux et la jeunesse alors, je m’empourprai dans ma propre satisfaction égoïste en souriant innocemment aux deux jeunes femmes. En tout cas, la méthode de drague du gardien, outre d’être aussi énorme qu’un éléphant rose dans une deux-chevaux blanche, devait dater d’un peu plus loin que Mathusalem.

« Bien entendu, c'est une visite privée. »

Je haussai un sourcil, partagé entre le dédain et la surprise à son encontre. Parlait-il sérieusement ? Nous mettre dehors alors qu’il promettait une visite privée ? C’était trop tard, et ce n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd malheureusement. Et j’étais bien curieux quant à l’utilité d’une mitraillette dans un zoo après la fermeture officielle.

« Est-il prévu une évasion de gnou ou une attaque de lions, que vous trimballez un engin pareil ? Si c'est le cas, je ne peux que vouloir venir avec vous ! Promis, je ne ferais pas de bruit ! Surtout s’il y a des gnous, c’est dangereux de réveiller un troupeau qui dort il parait… »

Je ne pouvais décemment pas empêcher mes pensées de franchir mes lèvres sans avoir tourner ma langue sept fois dans ma bouche. Non, l’appât du gain – en l’occurrence une visite privée – était bien plus fort que l’idée même de m’en aller sans faire d’histoires. En même temps, j’étais doué pour les histoires.
© Belzébuth



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


HELL FROZE OVER
HIT THE GROUND ☽ seasons came, and changed the time. when i grew up i called him mine. he would always laugh and say: remember when we used to play. bang bang. i shot you down. bang bang.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro

Anita Jones


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Bell

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sarafina

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 703
✯ Les étoiles : 246




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 28 Fév 2015 - 21:02

Le zoo... Anita n'y avait pas mis les pieds depuis la fin de la malédiction. Depuis qu'elle avait arrêté son emploi au refuge en fait. En pleine dépression, elle avait tout envoyé balader, ne supportant plus de rester avec des animaux en cage alors qu'elle avait été une lionne auparavant. Mais aujourd'hui, complètement remise et plus sûre d'elle, la blonde avait voulu revenir dans un endroit qu'elle avait pas mal fréquenté avec Even et Nathan.

Parée pour flâner toute la journée dans le froid de cette journée d'hiver, la jeune femme avait pris beaucoup de temps pour aller jusqu'au zoo. Elle avait tellement traîné des pieds, de crainte de ne pas y arriver qu'au final, elle avait mis une heure à se rendre jusqu'au lieu, alors qu'il ne lui fallait qu'une petite demi-heure en réalité. Lorsqu'enfin elle y parvint, la lionne inspira un bon coup et pénétra dans l'antre des animaux.

Tout d'abord, elle commença par les volatiles, puis ce fut le tour des reptiles et des animaux aquatiques. Le plus dur était pour elle les animaux de la jungle, gnous, singes, zèbres, éléphants, girafes et bien sur, lions. Un à un, Anita passa devant chaque zone qui était dédié à ces animaux qu'elle avait côtoyé, apprécié, chassé... Elle finit par les lions et un brusque accès de rage la saisie. Elle ne voulait plus voir ses animaux enfermés là, ce n'était pas sain pour eux ! Sa mémoire de lionne revenue, la blonde savait encore mieux que les personnes lambda ce qu'ils pouvaient ressentir.

Se sentant sur le point de craquer, Anita s'en alla vers le coin de banquise. Elle se trouva un banc et resta là, sans bouger, à ressasser le passé, ses choix et décisions... Pour au final être interrompue par une voix qui leur annonçait, d'une façon assez cavalière, qu'il était temps de partir. Le zoo fermait. Se levant, la lionne s'arrêta pour écouter le rouquin et le gardien du zoo. Le rouquin avait la langue bien pendue. Un sourire éclaira le visage de la jeune femme, amusée qu'elle était par le comportement du jeune homme. Puis le gardien s'adressa à elle... Et à une autre femme. Se retournant, la chasseresse aperçut Krystal. La jeune protégée qui vivait avec Sarabi et Simba. Vu le souci d'adaptation qu'avait parfois Tama, Sarafina supposa que sa cadette était venue voir les lions.

- Krystal ! S'exclama-t-elle en souriant à la jeune lionne et en lui faisant signe de la rejoindre. C'est gentil à vous Monsieur, je suis sûre que vous nous montreriez des zones très... Particulières. Répondit-elle au gardien avec un sourire en coin.

Anita n'avait absolument pas l'intention de flirter, mais faire croire à l'homme qu'il avait réussi à attirer leur attention avec sa technique d'approche si visible était assez amusant. En plus, si ça pouvait les laisser rester encore quelque temps dans le zoo, ça n'était pas plus mal...

- Trop tard jeune homme, du bruit, vous en faites déjà pas mal ! Lança-t-elle en faisant un clin d'oeil au garçon. Mais ça ne serait sans doute pas plus mal pour vous de venir avec nous ! Ajouta-t-elle tout en regardant le gardien d'un air de dire "mais si, laisse-le venir, tu vas voir, on va s'amuser"...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je vais bien je te dis !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14471-et-me-voici-at http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14479-lien-d-une-lionne-joueuse http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15876-rps-d-une-lionne-quelque-peu-depressive#155302

Krystal Oliver


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Benson

Ѽ Conte(s) : Le roi lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tama

☞ Surnom : Nana/Krys
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 993
✯ Les étoiles : 202




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 1 Mar 2015 - 10:55





Je veux la cage aux lions ♥


Pour me détendre j'avais eu l'idée d'aller au zoo. C'était idiot, se détendre, voir des animaux en cage, c'était même plutôt con, mais au moins si là-bas je m'énervais, j'avais une super excuse : vouloir libérer mes cousins lointain. Car oui, je n'oubliais pas mon plan que j'avais en tête depuis que j'avais découvert cet endroit, qu'était de libérer tous les lions. Ensuite les autres félins et ensuite, le reste. Faut bien se nourrir non ?

J'avais cette fois découvert des stands que je n'avais pas vu avant, où l'on pouvait gagner des peluches d'animaux. Je voulais le lion. Mais je comprenais pas comment ça marchait, j'avais dis au bipède qui s'en occupais que je voulais le lion, et les autres aussi, pour remplir ma chambre -comme ça je me sentirai mieux, mais il m'avait dit que je devais payer pour lancer une balle. C'était quoi ce jeu de débile ? Contrarier j'avais prit la balle de la gamine qui jouait, et lui avait envoyer en pleine poire. Ça lui apprendra à pas me donner mon mâle en peluche.


« Sont tous stupides ses humains ou quoi ?! Comment ils font les lions aussi pour supporter de les voir tous les jours ... »

C'est que j'en avais envie moi de cette peluche. Je dormirai avec en plus. J'aimais pas dormir toute seule, avant c'était tous ensemble, là, j'aimai pas. Enfermé seule dans une pièce, je m'y faisais pas. Et puis c'était pas un tapis en peau de zèbre et des décorations qui rappelait la savane qui m'aiderait mieux à dormir. Arrivant devant la cage des grands fauves, je lâcha un long soupire, lorsqu'une lionne se posta devant moi.

« Salut, je sais ça fait bizarre, j'ai pas ma tête d'origine, ça doit te perturber hein ? »

A bien la regarder, et regarder sa cage, j'avais toujours pas la moindre idée de comment les faire sortir de cette endroit. Devait bien y avoir un moyen ? Peut-être que Simba saurait lui, tout boulet qu'il est. Finalement, je partis déçu me changer les idées jusqu'à ce qu'une voix m'appela par mon nouveau nom. Sarafina !!! Quelle surprise de la voir ici, peut-être qu'elle, elle m'aidera ? C'était la mère de ma meilleure amie, et entant que lionne, ça devait aussi lui faire mal au cœur de les voir ainsi.

Mais à peine le temps de courir vers elle et de la saluer qu'un humain vient vers nous. Il avait l'air aussi inintéressant que les autres jusqu'à ce que je remarque une mèche de crinière qui dépassait du truc horrible qu'il avait dessus. Pourquoi est-ce qu'il la cachait hein ?! J'avais qu'une envie lui arracher son bonnet pour voir ce qu'il y avait en dessous, et si ça en valait la peine, détruire se morceau de tissu.


« Des zones particulière ?! »

Comme l'intérieur de la cage aux lions ?! J'étais toute excité en le regardant et imaginant qu'on allait s'y rendre et que je puisse caresser tous ses félins. Ah le pur bonheur, j'étais prête à le suivre, et en plus Sarafina était d'accord. Je lui demanderai après la visite particulière s'il voulait venir à la maison tien.

« Une attaque de lion ?! Vraiment ? Les gnous moins, mauvais souvenir mais … Toi non. T'embêterai les lions, même les gnous je suis sûr, et puis les lions ont assez vu de gens bizarre toute la journée comme ça. »

Pour ça, l'humain avait eut raison. Déjà que moi en me baladant dans la ville je voyais défilé une ribambelle de tronche plus disgracieuses les unes que les autres, alors eux, enfermés dans leurs petites cages, j'osais imaginer leur calvaire. Mais s'il y avait une attaque de lion, j'en étais, ça c'était certain !

« Quoi ?! »

Il avait pas pourtant parler de ses beaux yeux à lui alors pourquoi il viendrait ? Ou sinon j'avais très mal compris. Mais ce rouquin sentait une odeur féline sans pour autant être un lion. M'énervait ses félins qui venaient pas de la savane, ça me perturbait !!! Un tigre ? Comme Rajah ? La mère de Nala avait un faible pour les rayés et c'était pour ça qu'elle voulait qu'il vienne avec nous ?

©mycandids&Me


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


As cats, I need to sharpen my claws ~~♥️
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8063-terminee-une-lionne-qu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8780-y-a-qu-au-cirque-qu-on-dompte-une-lionne http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8666-la-vie-sauvage-d-une-lionne-a-storybrooke

Adam B. Parker


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Max Greenfield

Ѽ Conte(s) : Film d'animation ; Moi, moche et méchant
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le chien Brutus

☞ Surnom : Charlie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 511
✯ Les étoiles : 53625




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 2 Mar 2015 - 6:03

Une nuit au Zoo
Dans la Jungle, Terrible Jungle

Adam prenait une photo, d'un éléphant. Il soupira « Encore une ». Où était-il ? Au zoo ; Pourquoi était-il là ? Tout simplement parce qu'on l'a entraîné ici ; Qui ? La seule et unique, petite fille a qui il pourrait donner sa vie pour elle : Agnès. Où était-elle là maintenant ? Partie. Elle l'avait laissé là, car avec sa petite tête qu'elle avait, Agnès avait oublié plusieurs rendez-vous. Alors, Adam pensait, qu'il allait être sauvé, mais il se trompait.

A ce moment là, elle fit ses yeux de petites licornes, sautillant partout, toute excitée, lui demandant, de rester et prendre les photos de tout les animaux du Zoo et lui avoir pleins de peluches, pour soit disant, par ses dires « C'est comme si on aurait fait notre sortie à deux ». Adam trouvait ça ridicule, lui disant, qu'il pourrait revenir une autre fois. Cependant, Agnès mit toute son âme d'enfant naïve en route et pour Adam, cela était foutu. Alors il accepta à son grand désespoir.

Depuis qu'elle avait quitté le parc, il avait pu prendre plus de la moitié des animaux en photos ; Fauves, Oiseaux, Lézard, Zèbres, singe ou d'autres encore, dont il n'avait pas retenu le nom. Il voulait surtout s'en débarrasser au plus vite, il essayait d'aller vite, tout en faisant bien les choses. Il souffla, il n'aimait pas cet endroit, voir, ces animaux enfermés, ça l'exaspérait. Pour lui, ils n'étaient pas libres, il dépendaient des êtres humains. Il n'avait envie que d'une seule chose, ouvrir toutes les cages et les faire sortir. Bref, il arrêta d'y penser, ça ne servirait à rien à part de le faire sortir de ses gongs.

Il aurait du emmener June, elle se serait sentie à sa place parmi les animaux, elle était parfois sauvageonne. Il aurait fait des expériences, la mettre dans une cage et voir l'intelligence d'un animal, les comparer, entre plusieurs animaux. C'est peut-être ce qu'ils faisaient, des expériences, les rendant moins animal, comme Rocket dans les gardiens de la galaxie -Adam connaissait le film en effet-. Les animaux ne sont pas bêtes, ils ont de bons instincts et ils servent au cycle de la vie sur terre. Donc, pour lui ce Zoo, gâchait tout ça, l'avenir de la planète. Ils sont fous ces humains. Enfin, ça le blasait et il s'en foutait pratiquement aussi. Lui, il avait rien demandé.

Il pinça ses lèvres, tout en changeant d'endroits, photographiant des...Loutres. Ça y ressemblait. Il savait ce que s'était d'être enfermé, ils ne l'ont pas souhaité. Adam non plus, n'avait pas choisi d'être pris au piège dans ce corps humain. Ils voulaient retrouver pendant un laps de temps sa vrai apparence, avoir des instincts simples, sans prise de chou, sans conscience en quelques sortes ou même de sentiments. S'était bien humain ça. Il ne se préoccupait pas de certaines choses avant.

Il s'approcha des bassins, un jeune homme s'était collé à la vitre, tel une ventouse, avec une grosse peluche sous le bras. Les peluches !! Il fallait qu'il en gagne, sinon Agnès, serait déçue. Cela sera sa dernière étape.

Soudain, il entendit un homme parler, ses oreilles en furent peu ravies.

"Allez gamin, t'es gentil tu prends la sortie."

Il faut qu'il s'achète des lunettes le gardien, lui un gosse ? Si ça lui faisait plaisir de penser qu'il en était un. La seule chose, c'est que ça annonçait la fermeture du Zoo. Adam, tant qu'il n'aurait pas ses peluches, ne sortira pas, il l'avait décidé ainsi. Et c'est pour cela que le gardien, lui assomma d'une réplique, qui le blasait plus qu'autre chose. Il croyait vraiment, qu'il va partir comme ça.


"Vous suivez les flèches, vous vous barrez. Les animaux ont assez vu vos tronches."

Il le regarda sans expression et sans bouger. Pourquoi le ferait-il. Il allait prendre le chemin du stand de peluches, pour qu'il puisse en avoir pour Agnès mais la réplique du jeune homme le stoppa et le fit rire. Si à chaque fois, il déblatérait autant de choses surtout dans ce style là, il allait bien rigoler. Il sourit au rouquin. Il l'aimait déjà bien lui. Il prit une photo de lui, un autre spécimen, ça peut être intéressant. L'agent, avec sa mitraillette, qui ne lui faisait ni chaud ni froid, sortie le grand jeu auprès de deux femmes. Adam eut un sourire amusée. C'est intéressant comme jeu.

"Mesdemoiselles, que diriez-vous de rester plus longtemps ? Exceptionnellement, les portes du zoo restent ouvertes rien que pour vos beaux yeux. Ce serait idiot de refuser la visite guidée que je vous propose...Bien entendu, c'est une visite privée."


Il se retint de rire, surtout qu'elle rentrait dans son jeu. Il réfléchit, visite privée...Pour Agnès, ça serait l'idéal ça, elle aurait encore plus de photo et même encore de plus près. Et puis, il ne travaillait pas, alors autant faire quelque chose, c'est pour la bonne cause. Jouons à visiter le Zoo en pleine nuit. De toute manière même si il le menace, il lui tirait dessus ou autre, il resterait là. Les peluches pourront attendre après. Adam était content, il avait trouvé son passe temps de la nuit.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18323-termine-mi-chien-mi-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18997-un-toutou-modifie-ca-vous-dit

Nikolaus Jamestown


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : John Smith



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 86
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 2 Mar 2015 - 22:37


Le duo de blondes était des plus alléchants. J'avais haussé un sourcil agréablement surpris en entendant la proposition indécente de la jeune femme, avant d’être encore plus charmé par la réaction (faussement ?) naïve de la plus jeune. C'était trop beau pour être vrai, je devais rêver... Quoi de mieux pour terminer une journée de boulot que d’être bichonné par deux nanas peu farouches et à l'allure sauvage ? Si Maya avait été là, elle m'aurait sans doute tapé avec ses chaussons lapin, mais elle n'était pas là. Et ce qu'elle ne savait pas ne pouvait pas lui faire de tort.

Mon sourire s'élargit tandis que je passai la langue sur mes lèvres tout en les observant d'un oeil à la fois critique et appâté, comme si je pesais la qualité/quantité de ce que l'on m'offrait.

Bien entendu, les deux gamins ne purent s’empêcher de jouer les trouble-fêtes. Le rouquin m'agaçait avec ses réflexions à deux balles. Il voulait que je lui en loge une entre les deux yeux ? J'avais pas vraiment apprécié qu'il me compare à un jardinier. Il voyait souvent des jardiniers tondre les pelouses en combi noire, bonnet et munis de mitraillettes ? Ca donnait pas envie d'aller visiter son quartier.

"Ouais, c'est ça. Y a des grizzlis qui se sont échappés de leurs enclos. Je dois sécuriser le périmètre alors t'es gentil, tu vas jardiner ailleurs."
répliquai-je d'un ton sec.

La petite blonde semblait en transe. Je décidai d'accentuer mon mensonge histoire de la faire chavirer définitivement.

"Et des lions. En fait, y a toutes les clôtures du zoo qui ont lâché." ajoutai-je en la regardant avec un air canaille. "On va aller sécuriser tout ça ensemble. Pourquoi nous encombrer de deux gars qui n'ont aucune expérience du terrain ?"

Pour commencer, j'attrapai l'appareil photo du brun et le jetai sur le sol avant de l'écraser avec le talon de ma godasse à crampons.

"No flash, please." dis-je entre mes dents.

Il se croyait où, à Disneyland ? Je le fusillai du regard et enlevai mes lunettes pour les faire glisser sur le haut de mon front, par-dessus mon bonnet. Le soleil déclinait sérieusement. Désormais, il n'était plus qu'une goutte d'or posée sur l'horizon. Je pivotai sur moi-même pour dire :

"On doit s'abriter au plus vite si on ne veut pas que les animaux nous attaquent. Et justement, je connais un endroit vraiment sympa. Ca vous dirait de visiter le musée qui jouxte le zoo, et qui n'est censé ouvrir que demain ? Une visite en exclu, rien que vous et moi ! Il renferme des tas d'artefacts magiques et inestimables !"

Je sortis les clés de ma poche quelques instants pour les agiter devant le nez des filles, avant de les ranger et de passer mes bras autour de leurs épaules pour les faire avancer dans la direction que je souhaitais. On n'était pas bien, comme ça ?

L'obscurité nous envahit alors que le soleil disparaissait totalement. Brusquement, je me sentis basculer en avant. Mes bras retombèrent le long de mon corps, comme si les deux jeunes femmes venaient de s'écrouler. Perplexe, je me retournai et me retrouvai cerné par deux lions sans crinière d'une taille respectable, ainsi que d'un chien noir aux dents proéminentes et d'un... truc orange sur ressorts.

"Oh puta*n." fis-je d'un ton maitrisé.

Je n'avais pas peur. Il fallait s'attendre à tout dans cette ville. J'étais juste légèrement stupéfait. Pourtant, c'est d'un geste tranquille et calculé que je levais mon arme dans leur direction, visant directement les lions.

"J'aurais vraiment du me la boucler au lieu de raconter des conneries sur les défaillances des clôtures."
marmonnai-je, très concentré sur mes cibles.

Ils étaient vraiment très rapides pour surgir comme ça derrière moi. Où étaient passés les jolies filles et les deux gamins ? Ils n'avaient pas pu les bouffer si vite !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I am the king of wishful thinking
I don't need to fall at your feet just cause you cut me to the bone. And I won't miss the way that you kiss me. We were never carved in stone.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8896-nikolaus-chasseur-de-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8992-nikolaus-kiss-kiss-bang-bang

Antropy Tiger


« Tic tac,
sonne le glas. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ed Sheeran.

Ѽ Conte(s) : Winnie l'ourson.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tigrou.

☞ Surnom : Davy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2930
✯ Les étoiles : 3351




Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Mar 3 Mar 2015 - 3:14


Une nuit au zoo
Ft. Adam, Anita, Krystal & Nikolaus
Elle avait l’air drôlement sympathique cette dame finalement ! Bon d’accord, je l’avais un peu trop jugé sur l’âge qu’elle avait l’air d’avoir, et pas du tout sur celui qu’elle donnait. Et vu ses paroles, elle ne devait pas être aussi vieille que mes petites pensées sournoises, c’était déjà ça ! Mais l’autre là, le gardien… Certain que lui dépassait la quarantaine. Pour me refiler le grade du sale gosse, c’est soit qu’il était aveugle, soit il avait arrêté de compter les années. Et comme il possédait une mitraillette, j’ose espérer qu’il n’était pas aussi bigleux que ça ! On n’a pas idée de foutre un truc pareil – même si ça ressemble à une vieille pétoire – dans les mains de n’importe qui. Encore moins du jardinier ! Mais ça se trouve il avait des lentilles ? Ah ah, un jardinier avec des lentilles… et son pote âgé se planquait aussi derrière les caméras de surveillance ? Non vraiment, cette situation devenait du grand n’importe quoi. Ou presque.

J’adressai un sourire entendu à la demoiselle blonde, même si elle semblait bien décidée à ne pas me laisser venir avec eux. Je le savais, que les filles étaient toutes des égoïstes ! Une attaque de lions, et elle voulait tout garder pour elle. Instinctivement, mon comportement immature commença à prendre le dessus et je m’apprêtai à répliquer quelque chose lorsque le type à la casquette sembla changer d’avis. Echangeant un regard intrigué avec le brun à côté de moi, je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit de plus qu’il attrapa l’appareil photo du jeune homme… pour le réduire en bouillie sur le bitume. Non mais, eh ! On n’a pas idée de faire ça ! C’est toujours les assurances qui doivent trinquer après, ce n’est pas très sympa pour elles.

« Je crains malheureusement qu’il n’ait la moins bonne note au tableau de satisfaction des animaux. En même temps, je n’aurais pas mis mieux. Il doit être un de ces éléments qui fait chuter la fertilité des chèvres rien qu’en les regardant… »

Ne pus-je retenir, en désignant le type qui venait de passer ses bras autour du coup des deux demoiselles… dames ? Demoiselles. Allez, ça serait demoiselles pour cette fois.

« Pas étonnant qu’il soit habillé en jardinier. »

Cependant j’adressai un regard compatissant au type qui venait de voir son appareil réduit à l’état de ferraille inutilisable. Me baissant pour observer les dégâts, je me relevais pour lui tendre les deux parties de la machine. Déjà mon attention envers les trois autres s’était dissipée pour me concentrer sur l’étrange résultat, essayant de comprendre comment un simple coup de semelle avait pu faire autant de dégâts. J’espère qu’il n’y avait pas de photos importantes dedans, genre celles de la voisine en train de se déshabiller, sinon ça risquait de le foutre mal ce gars-là. Il n’avait pas l’air trop méchant en plus…

Mais ça, c’était avant.

Je crois que je n’ai jamais eu aussi mal à la tête qu’à la seconde qui suivi. Comme si l’autre venait de me foutre un coup de mitraillette à l’arrière du crâne, comme dans les films quand on veut que le héros se la ferme et ne puisse pas voir où on l’emmenait. Je portai instinctivement ma main à l’arrière de mon crâne, lâchant par mégarde la seconde partie de l’appareil photo que je n’avais pas eu le temps de lui rendre. J’entendis le fracas, qui résonna dans mes oreilles comme si on avait décidé d’exploser à coup de batte les étagères d’une verrerie. Mais c’est quoi ce boucan ? Mon corps me lançait de toutes part, semblable à milles aiguilles qu’on m’implantait dans la peau, et je fermai les yeux dans un dernier réflexe de survie – ou de stupidité pétocharde. Que ça s’arrête. Faites que ça s’arrête…

Je rouvrais les yeux quelques instants plus tard. Dites, il ne venait pas de parler de clôtures qui s’étaient désactivées ? Parce que, j’avoue que là… Vu la taille du pingouin qui se trouve devant moi, je crois qu’il n’y a pas que les barrières qui se sont désactivées. Les systèmes neuronaux des personnes vivant ici aussi apparemment – à moins que ce ne soit une preuve supplémentaire de l’alimentation transgénique des animaux maintenus en captivités ? En tout cas, ce pingouin était énorme. Curieux, je le poussais du bout de la patte pour vérifier s’il était viv…. De la patte ? Quelle patte ?!

Avec surprise, je découvris que mes bras n’étaient plus vraiment humains. Mes tatouages avaient disparus pour laisser place à une sorte de fourrure duveteuse et… orange. Rayé, le orange. Je regardais mon ventre : jaune. Campé sur deux autres pattes rayées. Mes paumes sur le visage, je me rendis compte que mon nez avait laissé place à un museau allongé et pourvu de moustache. Un dernier essai sur la tête : deux petites oreilles rondes. Mais c’était quoi le… Attendez. Qu’est-ce que je sens dans mon dos ? Hop, tournicoti et… ma queue ! Oh mon dieu mais, d’où sortait-elle ? Cette si sublime queue allongée et aussi souple qu’élégante, qui me permettait de… oui. Oh oui, ça fonctionne !

Je venais de faire mon premier bond de joie ! Poussant une exclamation amusée, sentant l’adrénaline parcourir tout le duvet d’alpaga qui me composait, je bondis en avant pour atterrir sur le garrot d’un grand chien aux dents affutées. Tient, c’est bien grand les chien de nos jours…

« J'aurais vraiment du me la boucler au lieu de raconter des conneries sur les défaillances des clôtures. »

Fit une voix, que je reconnue. Tient ? Mais où étaient passées les deux blondes de tout à l’heure ? Parce que le jardinier il était encore là lui. Mais… Ah la mitraillette. Qu’est-ce qu’il fait ? Oh. Oh j’ai compris. Oh oui, j’ai compris.

« Tigrou aussi veut joueeeeer !! »

M’exclamai-je, alors que je m’appuyai sur la tête du chien pour sauter en avant, rebondissant sur le bitume pour aller m’agripper à la queue d’une des deux animaux se trouvant entre moi et l’employé du zoo. Nom d’un chat, c’était comme si toutes mes pensées inquiètes s’en étaient allées pour ne plus me focaliser que sur une seule chose : m’A-MU-SER.

« Un chat perché, deux chats perchés… Le troisième lassé, préfère de loin sauter ! »

Dis-je, alors que je bondissais pour changer de partenaire, apparaissant sur le dos de la seconde lionne – la plus vieille des deux – et rampant jusqu’à son cou pour m’agripper à ses oreilles de mes pattes en forme de moufles. Taïaut, allez, va attraper le jardinier, qu’on le transforme un peu en légume. Ca au moins ça avait l’air fun ! Surtout depuis que je n’avais plus aucune notion du danger ou du risque mortel que pouvait engendrer une mitraillette., même si elle était tenue par un aveugle porteur de lentilles.

© Belzébuth




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


HELL FROZE OVER
HIT THE GROUND ☽ seasons came, and changed the time. when i grew up i called him mine. he would always laugh and say: remember when we used to play. bang bang. i shot you down. bang bang.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro

Anita Jones


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Bell

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sarafina

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 703
✯ Les étoiles : 246




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 3 Mar 2015 - 20:03


Anita se retenait de rire, regardant d'un air qu'elle espérait impassible la joute verbale entre le rouquin et le gardien. Krystal s'ajoutait à tout cela, sans se rendre compte des paroles réellement échangées. La petite lionne n'avait pas passé assez de temps sous sa forme humaine et n'avait pas assez interagi avec eux pour bien comprendre tout cela. Mais c'était en partie ce qui rendait Tama attachante alors la lionne n'allait pas chercher à la changer.

- Oh, vous savez, qu'ils n'aient pas de l'expérience n'est pas un souci, j'ai l'habitude de former des jeunes... Répondit-elle au gardien. Ils pourront nous être utiles, on ne sait jamais.

Or de question qu'elles restent seules avec cet homme qui ne lui inspirait pas confiance. D'ailleurs, le fait qu'il détruise l'appareil photo du petit brun lui fit froncer les sourcils. Ca n'était aucunement nécessaire aussi voyait-elle très peu la légitimité de cet acte. Le soleil se couchait et lui nous avait invité à aller au musée qui n'ouvrirait que le lendemain. Sans trop d'enthousiasme, bien qu'elle le cacha, Anita suivit le mouvement et se retint de retirer le bras du gardien. Les contacts rapprochés, la lionne ne les offraient qu'à ceux qu'elle en jugeait digne. Lui avait pris cette liberté sans qu'elle ne l'y autorise et la jeune femme n'aimait vraiment pas.

Le soleil se coucha quand Anita ressentit une sensation très étrange. Elle bascula en avant et retomba à quatre pattes. Un mal de tête apparut, lui brouillant la vue durant quelques minutes. Voulant chasser cette sensation de malaise, la blonde se passa la main sur la tête. Avant de se rendre compte qu'elle n'avait plus les mêmes sensations qu'avant. Bordel, mais que c'était-il passé ?! Se redressant brusquement, la jeune femme se rendit compte qu'elle n'avait plus le même angle de vue qu'avant. En examinant son corps, elle se rendit compte qu'elle était redevenue une lionne. Elle était à nouveau Sarafina !

Un regard suffit pour lui faire comprendre que les autres aussi étaient redevenus des animaux. Sauf le gardien. Lui, il pointait son arme vers les deux lionnes. Un grondement sortit de la gorge de Sarafina qui n'appréciait pas tant que ça d'être prise pour cible. Pourtant, elle savait qu'elle devait être prudente si elles voulaient s'en sortir. Les humains étaient si sensibles lorsqu'ils se sentaient en danger...

Une voix la sortit de ses pensées. Le truc orange qui ressemblait à un tigre sur ressort avait envie de jouer. Pire que tout, il prit pour cible Sarafina et grimpa sur son dos avant de lui prendre les oreilles. Agacée, la lionne s'allongea brusquement. Si lui n'avait pas conscience du danger, elle si. Ayant toujours le Tigrou sur le dos, le félin se roula sur le dos pour s'en débarrasser. Une fois qu'il fut décroché, elle le cloua au sol en le maintenant avec une patte.

- Maintenant ça suffit ! Grogna-t-elle. Tu te calmes. Dit-elle d'un ton autoritaire, celui qui avait toujours fonctionné avec les lionceaux. Tama ! Pas touche ! Ajouta-t-elle en direction de sa cadette.

Elle la connaissait assez pour savoir qu'il fallait se méfier de son retour à l'instinct sauvage. La partie allait être serrée tant que le gardien ne se rendait pas compte qu'elles ne lui feraient pas de mal, le danger serait présent et bien réel.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je vais bien je te dis !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14471-et-me-voici-at http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14479-lien-d-une-lionne-joueuse http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15876-rps-d-une-lionne-quelque-peu-depressive#155302

Krystal Oliver


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Benson

Ѽ Conte(s) : Le roi lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tama

☞ Surnom : Nana/Krys
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 993
✯ Les étoiles : 202




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 4 Mar 2015 - 0:09





Je suis moi ♥ ♥ ♥


Utile à sacrifier pour nourrir les lions elle voulait dire non ? Car je voyais pas en quoi il pouvait être utile, il avait pas l'air fort. Par contre celui avec le truc qui cachait sa crinière lui plus déjà, un avait casser un truc humain dont une fois on m'avait dit le nom et l'utilité, mais comme j'étais pas passionné par ses choses, j'avais oublié. Et bien casser en plus, d'un coup de pied. Comparer à lui, Simba avait la force d'un mollusque, il fallait vraiment qu'il bouge ses fesses, autant pour être roi, qu'être un vrai mâle pour Nala.

Enfin lui était juste un peu trop proche, d'où il me touchait hein ?! Je lorgnais son bras, et si je mordais bien profond dedans ? Il avait l'air bien en chair, du bon muscle ça ! Ça avait quel goût un bon mâle du genre humain ? Certes ça serait du gâchis pour les femelles, mais il avait qu'à pas m'utiliser pour reposer ses membres, non mais il prenait les lionnes pour quoi hein ? Vais lui montrer moi, tant pis s'il m'emmener pas voir les lions en libertés, j'irais toute seule. Car mine de rien, ça m'avait totalement conquis cette histoire.

Mais alors que j'allais le morde, je me sentais comme prise de vertige, ma tête tournait et je me sentais vraiment mal. Étrange je n'avais rien bu pourtant aujourd'hui, et pourtant je me sentais comme cette nuit avec l'homme au chapeau à ruban. Qu'est-ce qui m'arrivait ? La femme du zoo n'était même pas là elle aussi, aucune raison pour que je me sente si étrange, et puis le sol semblait se rapprocher. Vraiment étrange, je ne sentais même plus le bras sur mon épaule.

Il fallait que je ferme les yeux un moment. Un moment qui m'avait semblé une éternité d'ailleurs, en secouant ma tête, je vis que j'étais proche du sol, comment j'avais fini allongé par terre moi ? Vraiment je ne me souvenais pas avoir bu. En me redressant, je remarquais une chose : mes pattes. J'avais retroué mon corps de lionne. Oh comme j'aimais venir ici, je n'en repartirai jamais ! Enfin si je voulais pas finir dans une cage !!!

J'allais faire la remarque à Sarafina, toute fière d'être de nouveau réellement moi-même qu'une chose me tira la queue me faisait poussé une rugissement de douleur. Si je choppe celui qui avait fait ça je l'égorge. Mais pas le temps, en regardant la cause de ma douleur je vis avec joie que Sarafina était redevenu elle aussi lionne, et qu'un tigre -le rouquin ?- était sur son dos. Enfin tigre si on pouvait pas appeler ça comme ça. Le genre de mâle inutile. En tournant ma tête pour voir si on était tous changé, je vis une chose fort intrigante. Je ne saurai dire si c'était un animal recraché suite à une mauvaise indigestion, ou si c'était une erreur de la nature suite à un croisement improbable. Ah moins qu'il ne souffre d'une sérieuse maladie de déformation physique.

« Mais pourquoi ? Si on peut même plus s'amuser ... »

Pourtant j'allais juste essayer d'écraser la créature étrange sous ma patte. Il était si petit, d'un coup de gueule je pouvais l'avaler, si ça se trouvait d'un coup avec mes griffes je pouvais le trancher et le tuer net. Mais je pouvais même pas essayer … Et puis le pas touche c'était pour quoi ? Pas touche aux autres animaux ou tout le monde ? Non car monsieur bonnet lui, il m'avait quand même touché, donc fallait réparation. C'était pas ses muscles et son morceau de métal qui allait me faire peur.

« Bon tu nous fait rentrer ou tu attends qu'on te dévore ? »

Non parce que bon, on allait pas rester planté là à se regarder dans le blanc des yeux tout de même ? Surtout en vue de l'injustice flagrant de Sarafina : elle, elle avait le droit de menacer le roux de mort, mais moi je devais pas toucher. Vraiment y'en avait que pour les anciens … J'étais vexée, et puis une petite morsure au passage, ou un coup de griffe c'était pas bien méchant, juste pour s'amuser. En souvenir de ma dernière journée au zoo.

©mycandids&Me


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


As cats, I need to sharpen my claws ~~♥️
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8063-terminee-une-lionne-qu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8780-y-a-qu-au-cirque-qu-on-dompte-une-lionne http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8666-la-vie-sauvage-d-une-lionne-a-storybrooke

Adam B. Parker


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Max Greenfield

Ѽ Conte(s) : Film d'animation ; Moi, moche et méchant
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le chien Brutus

☞ Surnom : Charlie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 511
✯ Les étoiles : 53625




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 4 Mar 2015 - 21:40

Une nuit au Zoo
Dans la Jungle, Terrible Jungle

Adam regarda un instant son comparse rouquin. Il se retint de rire à chaque réplique qu'il pouvait sortir. Cela confirmait ce qu'il avait déjà pensé à son sujet, il l'amusait bien. Bon c'était pas le tout mais il fallait qu'il continue sa quête de photo pour Agnès et aussi pour les peluches. Adam leva les yeux au ciel. Elle en avait déjà beaucoup pourtant. Mais bon, il voulait lui faire plaisir.

Cependant, le gardien ne fut pas du même avis. Il s'approcha de Adam et prit violemment l'appareil photo, le jetant au sol et l'écrasant avec son talon."No flash, please". Adam eut un temps de réflexion. Il regarda le gardien sans expression particulière. Pour se reporter de nouveau sur l'appareil. Il le regardait, il était bousillé, totalement. Il souffla et garda son calme.

Il n'avait pas peur de lui, il n'avait pas peur de sa mitraillette ou même de savoir si il était dangereux. Mourir, il en avait rien à faire, mais faire cela sans raison apparente était tellement ridicule. Alors, il se maîtrisa, valait mieux. Il ne savait pas comment, il était perçu mais il s'en fichait. Pour le moment, il fera profil bas.

Gentiment, il remarqua, le rouquin s'abaisser pour prendre certains éléments qui pourraient lui permettre de peut-être récupérer des photos. Il verra bien. Ceci dit, celle qui sera déprimée en voyant ce qu'il est devenu, il va devoir la consoler comme il pouvait. Ce n'était pas son appareil, c'était celui de Agnès. Certes, il avait décidé de ne rien faire pour le moment, mais il n'avait pas dit son dernier mot. Il souffla juste et remercia gentiment le jeune homme à ses côtés. Se marrant intérieurement quand son voisin, l'appelait jardinier.

Le fameux gardien jardinier, entoura de ses bras, les épaules des deux filles. Une des jeune femmes, la plus âgés, lui semble t-il, voulait qu'ils les accompagnent, prétextant comme excuse, leur apprendre les choses. Adam fronça des sourcils, il ressemblait à un jeune homme. Il sourit, ça s'était du compliment. Mais de là à dire sans expériences, ça s'était vite dit. Comme si elle les connaissait. Il leva les yeux au ciel. Il préférait rester silencieux. Ils avancèrent déjà en direction du musée. Il avait parlé de clôtures qui s'étaient ouvertes. Il pensa juste une chose à ce moment là ; parfait !

D'un seul coup, il vit le rouquin perdre l'équilibre, Adam se sentait étourdit, comme si on l'avait assommé et qu'il avait perdu connaissance pendant quelques secondes seulement. Il toucha le sol, à quatre pattes. Il secoua la tête et cligna plusieurs fois des yeux. Ne comprenant pas ce qu'il pouvait se passer. Il regarda autour de lui et vit le gardien pointer une arme sur...deux lionnes. Il n'eut le temps de tourner la tête, qu'il sentie quelqu'un sur son dos. Il passa devant lui, agrippant à différentes parties des lionnes. Sa queue orange rayé noire, semblait frétiller. Il sentait, qu'il avait envie de jouer et Adam, voyant cela, lui donnait envie de participer. Il aimait jouer, il n'y pouvait rien.

"Où sont-ils passés...les autres..." et en disant cela, Adam le su. Il se regarda subitement, se demandant pourquoi, il n'arrivait pas à se relever sur ses pieds et comprit. Il regardait vers ses mains, qui étaient devenues, des pattes. Il bougea sa mâchoire et cela claquait bien comme il faut. Il pouvait même les faire grincer entre elles ou ses dents pourraient aiguiser un couteau, pour le rendre plus coupant. Il regarda son arrière train et se mit à tournoyer sur lui même ne s'occupant aucunement de ce qu'il se passait autour de lui.

Il pouvait paraître idiot, mais il est de retour dans sa vrai nature, enfin même si il paraissait peu naturel. Un chien-Piranha ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait en croiser un. Il s'arrêta, il était heureux, enfin quelque chose de bien, qu'il lui arrivait. Il sentie un regard et il tomba sur celui de la lionne, ça devait être la plus jeune. Elle semblait ne pas savoir ce qu'il était. Pas étonnant. Il vit le fameux, tigre, enfin une sorte de tigre, plaqué au sol par l'autre lionne, qui lui prévint d'arrêter d'être aussi excité.

La plus jeune s'impatienta « Bon tu nous fait rentrer ou tu attends qu'on te dévore ? »

Ah les jeunes de nos jours. Le gardien ne semblait ne pas nous avoir reconnu, il avait la mitraillette visée sur eux et la jeune fille lionne remuait le couteau. La plus vieille semblait essayer de tempérer les choses. Adam pourrait aider, même si on le considérait comme sans expériences...mais il avait repris sa forme et ses pensées étaient tellement plus légères, moins pesantes, sa conscience était tout autre, il se souciait déjà de pas grand chose, alors à cet instant, il se souciait d'encore moins de choses. Pourquoi le ferait-il ? Si c'est pour se faire bouffer en essayant d'aider, pas la peine. Quoique....

Tout d'un coup, Adam s'excita, si il était de retour ainsi, c'est qu'il avait de nouveau ce qu'il pouvait faire avant. Finalement, cela risquait d'être fort amusant. Si il aurait pu, il se serait frotter les mains. Étrangement, malgré sa forme, il avait l'impression d'avoir encore l'aspect humain en lui. Tout ce qu'il ne voulait pas, alors il le mit de côté, pour faire revenir à la charge ses instincts premiers. Comment montrait-il son affection ? en déchiquetant, en étant bourrin. Comme agressait-il ? En étant bourrin. Comment jouait-il ? Toujours en étant bourrin. Oh oui cela risquerait d'être amusant pour lui. Il se sentait si bien maintenant.

Il regarda le groupe et d'un seul coup, il se mit à courir dans tous les sens, il voulait jouer, alors jouons mais cela ne ressemblerait pas au jeu du tigre orange fluo. Il n'arrêta pas de courir. "Et si nous jouons à trouver la cause".

Chose étrange, il arrivait à parler. Soit...Il bondit devant le gardien à force de courir comme un dératé, s'aidant de l'orange et jeta un liquide sur sa mitraillette. Adieu. Normalement, l'acide qu'il pouvait projeter détruisait tout sur son passage, Il était heureux, il avait bien retrouvé, son acide. Il se posta non loin d'eux.

Et maintenant que fait-on ? Le jardinier voudra sa mort ? surement.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18323-termine-mi-chien-mi-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18997-un-toutou-modifie-ca-vous-dit

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 6
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

[Fe] Une Nuit au Zoo - Evénement #22





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Le zoo