Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Merry Christmas
- bientôt -


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 [Fe] A la Vie, à la Mort - Evénement #24

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage

Peter Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Robbie Kay & Ian Somerhalder

Ѽ Conte(s) : ➹ Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Peter Pan

☞ Surnom : ❥ seb



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 68
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 12 Avr 2015 - 23:12



""Bangeraaaang Peter !""



    "Vous êtes bien loin de chez vous."

    Je t'ai appris à te battre, à voler. Je t'ai montré mon monde, nos jeux et nos coutumes. Tu m'as appris la joie, la passion, la jalousie... Il y a tellement plus de sentiments que j'aurai aimé découvrir et partager avec toi, et tellement d'autres que j'aurai préféré ignorer, tel que la tristesse, la colère, et la solitude...

    Je me tenais au sommet de la montagne. C'était de là qu'on avait la meilleure vue. Il y avait trois groupes qui avaient posés leurs pieds sur mes terres. L'un d'entre eux se trouvait pris au piège par Lily la Tigresse. L'autre avait élu domicile à proximité des Sirènes. Quand au dernier, il s'enfonçait dans les profondeurs de la Jungle Noire.

    Fox venait de faire apparaître son arc qu'il tendait en direction de la plus âgée des deux femmes. Quand à Rabbit, il avait sortit son lance pierre et visait la seconde inconnue. Les jumeaux s'étaient perchés dans un arbre, juste au dessus de leurs têtes, prêt à se jeter sur elles. Quand à Ours, il venait d'arriver juste à côté de moi, hésitant à sortir son arme face à la grosse bête qui se tenait là, tandis que les deux jeunes femmes tentaient de comprendre ce qui se passait sous leurs yeux.

    "Je suis chez moi. Et toi, tu es qui ? Tu es trop vieux pour être un garçon perdu, pourtant tu es habillé comme eux. Et tu n'es pas indien. Alors ?"

    Je n'avais pas tourné la tête dans sa direction, continuant de fixer la demoiselle qui se tenait devant moi et qui semblait si perdue. Les jumeaux s'étaient mis à chuchoter, dévoilant par la même occasion leur cachette. J'avais pour la première fois détourné mon regard de la jeune femme et j'avais levé la tête en direction des deux frères, tandis que Ours émettait la même interrogation qu'eux.

    "C'est Wendy ? Oui, c'est elle !"

    J'avais émis un petit sifflement entre mes lèvres et les questions s'étaient tues. Un souvenir avait effleuré mon esprit. Je me trouvais face à la jeune femme, dans un autre lieu, à un autre moment et je lui disais "Mentir, moi, jamais, la vérité est bien trop amusante." Mais ce n'était plus le même enfant perdu.

    "Peter a quitté le pays imaginaire. Suivez moi."

    Sans la regarder, je m'étais frayé un chemin à travers la forêt. Fox et Rabbit étaient sortis de leurs cachettes, menaçant les jeunes femmes de leurs armes pour les forcer à me suivre. Les jumeaux avaient commencés à descendre de leur arbre, regardant toujours Wendy avec la même interrogation, même s'ils n'osaient pas la prononcer. On avait marché plusieurs mètres. Le lieu où je voulais me rendre n'était plus très loin. On pouvait déjà en voir un morceau, vue à quel point il était imposant. Une fois devant, elle allait sans doute reconnaître l'endroit.

    "La Caverne aux Merveilles. Entrez dedans."

    C'est une caverne magique où on doit avouer ses plus sombres secrets pour pouvoir avancer. Elle nous servait également de prison.

    "Si vous réussissez à en trouver l'issue, vous pourrez rentrer chez vous." avais-je dit en émettant un autre sifflement avant de m'éloigner et de tourner le dos au groupe, observant la Jungle Noire au loin. Les enfants perdus se chargeraient de les forcer à entrer dans la Caverne. De toute façon, ils n'avaient pas le choix...


~~~~ ~ ~~~~

- Je veux apprendre à voler !

- Il suffit d'avoir des pensées agréables, un peu de poussières de fées et elles te propulseront dans le ciel ! C'est facile ! Essaye !

- Je crois que j'ai compris !

- Tu as pensé à quoi ?

- A toi...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Bangeraaaang Peter ! ৩


Actuellement dans : Les Profondeurs de l'Océan


Lily la Tigresse


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Naya Rivera

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tiger Lily

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 101
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 13 Avr 2015 - 12:29




Y'a pas comme un malentendu là ?


Pan responsable de tout ça ? Pourquoi est-ce qu'il fera ça hein ? Ramener son traitre de bras droit sur l'île. Pour se venger ? Du coup j'avais tout intérêt à le tuer ici et maintenant non ? Quoique, il voudrait peut-être le faire lui-même, ne jamais toucher les prisonniers des autres, même si là pour le moment c'était le mien. Quelque chose n'allait pas, si c'était en effet Peter, je l'aurai su, il me l'aurait forcément dit entant que bras droit, il savait bien qu'il fallait pas me mettre en colère, j'avais pas peur de le taper.

- Désolé de te décevoir, mais tu te trompe de personne, c'est pas lui.

Mais du coup c'était qui ? Tout en le regardant se balancer je réfléchissais à qui aurait pu faire ça si ça ne venait d'aucun des deux ? C'était vraiment bizarre cette histoire. En tout cas tant mieux, car il ne voulait pas reprendre son ancien poste. Je l'aurai pas laissé si aisément reprendre cette place de toute manière, elle m'était bien utile, et puis je me laisserai pas dépossédée comme ça. Si ça aurait été le cas, je l'aurai tué sur le champs, comme ça l'histoire aurait été réglé. Être second de Peter alors qu'il arrivait même à se libérer …

- S'ils sont pas assez fort pour survivre tant pis, ici seul les forts restent, c'est là qu'on voit les grands guerriers.

Chez les indiens seuls ceux qui avaient survécus dans la jungle noir était de grand guerrier, les autres ou ils étaient mort ou ils étaient rentrés à la maison. Ce dernier point était rare, mieux vaut être mort que lâche. De toute façon j'allais pas l'aider, à lui de montrer qu'il était capable de s'en sortir tout seul, le capitaine Crochet s'était ramollie à se point depuis qu'il avait quitté le pays imaginaire ? Ah non, il était finalement tombé, il avait l'air d'un vers-de-terre maintenant sur le sol, il était loin le grand pirate, et dire que c'était ça qui avait tuer des membres de ma tribut ? Je poussais un gros soupire, moi qui croyais que l'ancien bras droit de Pan était un peu plus débrouillard que ça, à se rythme j'allais le regarder mourir. Sauf qu'au lieu de soupirer j'aurai mieux fait de pas le lâcher une seconde des yeux ...

- On fait comme chez soi ?

Je haussais un sourcil. On pouvait savoir ce qui lui avait prit de s'agripper à moi pour pas tomber sachant pertinemment que ça ne servirait à rien ? À croire que c'était fait exprès, en plus il était pas le plus léger du monde, et il était bien trop plein de terre et de branche pour être agréable à regarder, même si je crachais pas sur le côté nature, les indiens vous savez … La situation ne me dérangeait pas jusqu'à ce que je réalise qu'on me touchait là un peu trop intiment à mon goût, et si je disais à mon père ? Une armée d'indien partirait à la chasse à l'homme sur le champs, l'idée était tentante. Quoique non.

- Ne recommence plus jamais.

J'avais pris ma lance et lui avait coller sous le nez, il était pas rasé d'assez près en plus. Personne ne devrait apprendre ce qui venait de se passer. Une fois debout grâce à son aide, j'hésite à lui venir en aide. Mais bon il me prenait pas les sentiments, et puis il avait demander poliment avec un compliment, il y avait plus qu'à partager un calumet de la paix et c'était bon pour une trêve jusqu'à ce qu'ils partent tous.

- Si les enfants perdus n'ont pas jouer avec eux avant.

On pouvait déjà les entendre, dire que j'avais attendu des heures qu'on tombe dans mes pièges et d'un coup tout le monde bougeait en même temps, ce que ça pouvait être agaçant. Mais bon j'espérais qu'on arriverait pas trop tard, si on devait transporter des cadavres non merci. J'avais tout de même envie de me venger pour tout à l'heure, un sourire narquois sur le visage, je vois sur l'arbre une plante parfaite, je me la frotte discrètement sur les mains avant de regarder Kilian avec un sourire.

- Au faite ça va aller, tu ne t'es pas fait trop mal en tombant ? Si jamais il y a un blessé j'ai pas envie d'être la seule à porter ...

Un petit massage pour détendre les muscles ? Me plaçant derrière lui, je passe mes mains à travers sa veste, pas pratique il était trop habillé, mais je pouvais atteindre ses épaules pour faire un semblant de massage. Je voulais surtout étaler cette plante qui démangeait sur lui. Ah père serait fière de moi, je ne me laissais pas touché impunément. Mais d'un coup de la fumée bleue apparut, j'avais des hallucinations comme la chaman maintenant ou quoi ? Une femme apparut avec une épée en main qui s'embrassa. Ça c'est de l'épée, je veux bien la même, ça serait pratique pour survivre dans la jungle noire.

Ses enfants ? Félicitation ? Il est à moi ? Enfoiré ? Adieu ? On m'explique là ? Elle avait disparut comme elle était venue. J'allais peut-être arrêté le calumet moi … Crochet avec une femme et des enfants et il … La mine désabuser je mis un coup sur la tête du pirate.

- Il faut honorer sa squaw ! Par contre je crois qu'il y a un gros malentendu va falloir lui expliquer ...

Je me sentais mal, si mal que j'en oubliais qu'il fallait sauver des gens, et surtout que Clochette était là. Comment on pouvait croire que MOI, je pouvais penser être avec ce pirate ? J'allais être malade. Je commençais à avancé en déprimant quand je remarqua qu'un chemin apparut sous mes pieds. Oh non pas ça … Je regardais Killian un peu inquiète.

- Vu que vous êtes ici, je doute que ça soit pour quelqu'un de ma tribut ...

Un de tes potes est mort, désolé. Mais j'allais pas remuer le couteau dans la plaie.

- Si les autres sont débrouillard ils prendront le chemin s'ils le voient, on devrait les retrouver dessus, de toute façon la route est sûr dessus.

On a plus qu'à se rendre jusqu'à la montagne sacrée maintenant.

©mycandids&Me


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Un indien intimidé, rougit en embrassant une squaw

by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29551-a-la-file-indienne-in http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31741-le-monde-est-plus-vaste-que-neverland http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31338-les-histoires-du-calumet

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 688
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 13 Avr 2015 - 17:16


Mission


A la vie

A la mort ..




Ce type était apparut et il fut rapidement claire pour nous qu'il n'était pas vennu seul. Les garçons perdu ... Un sourire naquit sur mes lèvres. Ils formaient la petite troupe de Peter et lui obéissaient. Sauf que là c'était moi et Alexis qu'ils tenaient en joue. Et il continuait a m'ignorer. Je n'aimais pas le regard insistant qu'il posait sur Alexis, ca la metait mal a l'aise. Tout doucement, je me tendis. Si il voulait lui faire du mal, il allait devoir me passer sur le corps.

"C'est Wendy ? Oui, c'est elle !"

"Salut les gars vous m'avez manqué ... "
Fis je sans baisser mon arme. Avec eux, on ne savait jamais, ils pouvaient parfaitement nous tuer "juste pour rire". "Vous allez bien ? Vous avez pas changer..." J'admirai la discipline qu'ils avaient. Mais en même temps ça me dérangeait profondément. Mais le pire fut quand il annonça : "Peter a quitté le pays imaginaire. Suivez moi."

Je restais immobilisée sur place. C'était faux, c'était forcément faux. "Tu ment." répondis je du tac au tac a l'inconnu pas si inconnu que ça. C'était venu tout seul, sans que j'y réfléchisse vraiment. "Peter ne quitterai pas le Pays, il ne voulait pas grandir. Il ne serait jamais partit". Il devait m'attendre ... Il avait promis ... Mes yeux me piquaient furieusement, mais je refusait de me laisser aller. Je n'aurai pas du croire cet homme, mais quelque chose dans sa voix me glaçait le cœur. Quelque chose qui disait que c'était définitif, sans retour possible. Il croyait ce qu'il disait : c'était pour lui une vérité immuable.

Encore une fois il esquiva mon regard et se mit a avancer dans les broussailles. Sabre en main, je m’avançais lentement à sa suite, étudiant son dos, sa manière de marcher. Deux autres garçons perdu descendirent des arbres. Fox et Rabbit, les jumeaux. Je leur fit un sourire forcé. Tout cela allait s'arranger, ce n'était qu'une blague de Peter n'est ce pas ? Ce n'était pas possible autrement...

Je serrai mon sabre a m'en faire blanchir les jointures. J'avais une furieuse envie de me jeter sur lui et de lui transpercer le ventre pour oser dire de tels abominations. "Tu ne sais pas de quoi tu parles..." murmurais je, rageuse.
Il nous amena face a la Caverne aux merveilles. Super. Et en plus il veut qu'on rentre dedans ? Les enfant perdu firent un demi cercle autour de nous, nous menaçants, tendis que l'adulte s'éloignait. Non, ça ne se passerait pas comme ca. D'un geste rapide je me baissais et attrapait une pomme de pin. Il me fallut quelques secondes pour la sous peser avant de jeter un regard a Alexis. Puis je pris mon élan et la jetais, l’envoyant en plein crane de l'homme. CHBONG. Cinquante points pour moi ! Ouais ! Et RIP la pomme de pain.

"Je connais les règles, je n'ai pas peur, moi". J'insistai particulièrement sur ce dernier mot. "Et toi ? Tu n'es même pas capable de me regarder dans les yeux ... ". Oui je le provoquai comme une enfant. Mais bon, c'était ce que j'étais au fond non ? "Peter est ici" fis je d'une voix forte, sure de moi. "Il est quelque par sur cette Ile et je vais le retrouver." Je ne le lâchais pas du regard, faisant un pas vers lui. Immédiatement, les armes des enfants perdu se concentrèrent sur moi et je leur sourit, amusée. "Je vais retrouver le "vrai" Peter, soit en sur."

Les armes étaient toujours pointées vers moi. "Le Pays Imaginaire est ma maison, je ne permettrai pas a quiconque d'essayer de m'en chasser, j'ai eu trop de mal à y revenir.". Ce que je voulais ? Le défier en duel, lui montrer de quoi j'étais capable et lui apprendre. Parce que plus le temps passait, plus je m’interrogeais. Plus je me demandais si l'homme que j'avais face a moi n'était pas celui que j'avais aimé. "Je ne me laisserai pas bannir, et je lui rendrai mon dé à coudre". Jamais je n'abandonnerai.

Je me tournai vers Alexis et m'approchai d'elle, posant une main sur son bras. "Ne t'en fais pas," lui dis je. "Après tout, une fille vaut mieux que vingt garçons, et c'est une belle aventure qu'on à face à nous." . Masquant le malaise qui me prenait, j'allais entrer dans la grotte quand je m’arrêtais. "Je ne sais pas ce qui c'est passé pendant mon absence mais si tu le vois ... dis lui que j'ai tout fait pour essayer de revenir. Ce n'était pas ma faute." Puis je me tournais vers Alexis. "Prête à affronter tes plus sombres secrets ?"




©Finnou
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Khloe T. Bell**


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 485
✯ Les étoiles : 167231




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Lun 13 Avr 2015 - 20:48


« Am I fading away...? »

Nous avions échappé aux enfants perdus de justesse. Je sentais la main chaude de Chokva autour de mon corps tremblant. C'était une sensation que je n'avais plus expérimenté depuis longtemps. Il ne me serrait pas trop fort, il me laissait suffisamment de place pour remuer légèrement. A l'abri dans sa paume, je m'accordais un peu de temps pour me régénérer. Je ne me fis pas un check-up complet car pour cela, il aurait fallu que je m'assoupisse, mais je me donnais de quoi tenir la suite de l'aventure.

Après une attaque d'un garçon perdu, je hochai ma petite tête qui dépassait des doigts du jeune homme. J'allais bien. Par contre, la dénommée Robyn venait de disparaître dans un trou qui s'était refermé sur elle. Peu rassurée, je repris tout de même ma taille "humaine standard" et sourit à Diana qui appliqua une goutte d'eau sur ma blessure. Elle était tellement gentille que je n'osais pas lui dire que je n'avais presque plus mal. Les blessures étaient toujours apparentes, mais la souffrance était amoindrie. C'était un truc de fée.

La sorcière disparut pour aller chercher Killian, mais elle revint à peine une minute plus tard. Son expression faciale avait changé. Tout semblait avoir été changé en elle. Elle se tenait un peu plus loin. Je plissai des yeux et fut parcourue d'un léger sursaut en voyant des larmes rouler sur ses joues. Aussitôt, je volai jusqu'à elle et posai une main sur son épaule pour lui demander ce qui n'allait pas.

L'angoisse me saisit brusquement. Si elle pleurait, alors qu'elle était si proche de Killian, c'était peut-être que...?

Je plongeai mon regard dans le sien, cherchant à découvrir ce qu'elle me cachait. Je voulais refuser l'implacable vérité. Ce n'était pas possible. Killian n'aurait pas perdu la vie au moment précis où l'on se retrouvait enfin ! C'était absurde !

Un chemin de graviers gris apparut juste à côté de nous, me prouvant le contraire. Je tressaillis et entrouvris mes lèvres tremblantes. Puis je secouai rageusement la tête, faisant voleter mes cheveux défaits. Non, Killian n'était pas mort ! Non, non, et non ! Je refusais ce scénario ! Neverland avait toujours été cruel avec moi, mais pas cette fois !

J'attrapai la main de Diana et commençai à emprunter le chemin, mes ballerines à pompons crissant sur le gravier. Au passage, je saisis brusquement la main de Chokva et l'entrainai à mon tour. J'étais bien décidée à savoir vers quel mort nous menait le sentier. Il n'apparaissait que quand quelqu'un perdait la vie... Je me mordis les lèvres et secouai la tête une fois de plus.

Je levai mes yeux remplis d'inquiétude vers la montagne sur laquelle serpentait et se terminait le chemin.

Je manquai de marcher sur quelqu'un. Surprise, je reculai d'un bond ; Diana et Chokva se prirent mes ailes sur le visage tandis que j'ouvrais des yeux ronds comme des billes. Killian se tenait devant moi, bien vivant.

Mon visage passa par toutes les nuances d'expression avant de se focaliser sur une seule : le soulagement. Je soupirai et esquissai l'ombre d'un sourire avant que ce dernier ne se fige. Je n'en pouvais plus. Je n'étais pas faite pour subir tant d'émotions en même temps ! C'était bien trop pour quelqu'un de ma taille !

Je lâchai les mains de Diana et Chokva et serrai les poings, les bras tendus en arrière, avant de me pencher et de "hurler" à Killian :

Je me suis fait un sang d'encre ! On a tous eu très peur ! Ne me refais plus jamais un coup pareil !

Constatant que mes cris silencieux n'avaient pas beaucoup d'impact, je terminai ma tirade par un bras d'honneur en direction du pirate. Le bout de mes oreilles en pointe se teintèrent légèrement de rose avant que je me détourne de lui, les bras croisés. J'étais bien trop heureuse de le savoir en vie pour ne pas lui en vouloir.

Je remarquai alors une jeune indienne à ses côtés. Cette fois-ci, la surprise et la joie remplacèrent la colère. Je décollai du sol pour me précipiter jusqu'à Lily la tigresse. Je pris ses nattes dans mes mains et les agitai pour la saluer. C'était notre code à l'époque où elle n'était encore qu'une petite fille. Puis je la serrai dans mes bras. La relâchant, je mimai une petite taille du plat de ma main.

Comme tu as grandi !

La dernière fois que je l'avais vue, elle était encore une adolescente, mais à présent, elle était devenue une vraie femme !

Puis, me reconcentrant sur le chemin de graviers, je me mis à compter tout le monde du bout de l'index. Oui, il en manquait deux. Wendy et la Tripoteuse d'ailes. Où pouvaient-elles bien être ? Je plaquai une main sur ma bouche, horrifiée que la Tripoteuse ait tragiquement perdu la vie. Wendy, ce n'était pas une grande perte, par contre.

J'en étais là de mes pensées quand un garçon perdu surgit d'un buisson. Il était plutôt grand pour son âge, tout dégingandé comme un élastique, rouquin et sa bouche était barbouillé de coulis rouge. Sa main contenait une quantité appréciable de baies. Un gourmand, sans aucun doute. Il avait l'air aussi surpris que nous. Au moins, il n'attaquait pas.

"Crochet !" balbutia-t-il en direction de Killian.

Je fronçai les sourcils avant d'en hausser un en direction du pirate, l'air de dire : "Tu le connais ?". Non, mieux valait aller à la source directement. J'en avais assez de finir par terre à chaque fois, il fallait que j'agisse la première, cette fois-ci.

Sans prévenir, je m'envolai et me plantai droit devant le rouquin qui s'était remis à manger sans lâcher Killian du regard. Je me mis à m'agiter pour lui demander son nom. Comme il n'avait l'air de ne rien comprendre et que j'en avais assez, je lui tirai l'oreille.

"Nooon ! Non Madame ! Aïe, arrêtez...!" couina-t-il en crachant une bonne quantité de baies sur le sol.

Constatant que ma méthode fonctionnait, je tirai de plus belle. Puis je le lâchai enfin, espérant qu'il se montre plus coopératif. Au lieu de cela, il recommença à enfourner des baies dans sa bouche, d'un geste nerveux. Je serrai les poings vers le ciel et poussai un cri de rage silencieux, me retenant de lui enserrer la gorge pour le secouer comme un prunier. Pour compenser, je lui donnai une tape sur la main. Toutes les baies dégringolèrent de ses doigts. Il étouffa un cri attristé avant de lever les yeux vers moi et de m'observer... étrangement.

"Vous perdez de la poussière..." constata-t-il. "Vous avez des ailes ! Vous êtes une, une... une fée !"

A chacune de ses paroles, ses yeux s'étaient agrandis de stupeur et de crainte. Je lisais la peur dans son regard. C'était bien la première fois que j'effrayais quelqu'un. Devais-je me sentir fière ou inquiète ? Raaaah trop d'émotions à la fois ! Je tapai du pied, mécontente. Quand cela allait-il cesser ?

"Je ne crois pas aux fées."

Sa phrase tomba comme un couperet sur ma gorge. Perplexe, j'entrouvris la bouche et sentis mon souffle se bloquer. Je manquai d'air. Avec difficulté, je portai la main à mon cou.

Le rouquin sortit son épée et répéta avec plus de détermination :

"Je ne crois PAS aux fées !"

Mes jambes se dérobèrent sous moi. Je m'écroulai brutalement sur le chemin de graviers. Les cailloux me faisaient un mal de chien. Je respirai par saccades, frappée en plein coeur par la réalité que le garçon était en train de remodeler. Une réalité dans laquelle je n'allais plus exister. Ma main descendit de ma gorge jusqu'à ma poitrine haletante. Mes ailes battaient faiblement, perdant de leur luminosité. Puis, elles se replièrent sur elles-mêmes, devenant ternes et opaques. Je me mordis les lèvres en étouffant un sanglot muet. En écho, j'entendais le garçon proférer sa phrase à l'infini...

Terrassée par le poids des mots, je roulai sur le dos, froissant mes ailes désormais inutiles.

Mon dernier regard fut pour Killian, Lily et les autres. Un regard noyé de larmes. Je voyais flou, je n'étais peut-être déjà plus qu'un souvenir qui mourrait dans leurs mémoires. Je ne voulais pas m'éteindre, mais mon existence tenait à si peu de choses...

Ma main glissa de ma poitrine et retomba mollement sur les graviers.

J'entendis alors le garçon formuler, très sûr de lui, presque content de lui :

"Peter m'a dit comment agir. Comment faire si on en rencontrait une."

Je fermai les yeux sur cette vérité monstrueuse. Si la réalité était ainsi, aussi cruelle, alors je ne voulais plus en faire partie. Mes paupières papillonnèrent et bientôt, je n'entendis plus rien.


Tink : 0% ???

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You know that place between sleep and awake? That place where you still remember dreaming? That's where I'll always love you... Peter Pan. That's where I'll be waiting.
Tinker Bell
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28273-all-the-world-is-made

Invité


Invité


avatar





Actuellement dans :

________________________________________ Lun 13 Avr 2015 - 22:18

Musique spécial sauvetage de fée ICI
Second star to the right!


Diana sécha rapidement ses larmes, Killian lui avait toujours dit que Neverland n'était pas une île pour les faibles. Tink était immédiatement venue la voir, à part les larmes, rien ne trahissait le drame qui venait de se passer dans le corps de Diana. Interrieurement elle bénissait son don de maitriser l'eau. Pour remercier la fée elle lui dit un sourire sincère. Puis un masque d'une neutralité absolue prit place. Elle redevenait maîtresse des apparences. Personne, jamais, ne devait savoir pour cette fille qu'elle venait de perdre.
Mais Neverland savait, Killian ne lui avait jamais parlé de ça. Mais quand Tink lui pris la main, quand elle les amena elle et Chovka sur ce chemin qui était apparu comme par magie, Diana comprit à la réaction de Tink ce que ce chemin signifiait en la voyant réagir en voyant Killian. Elle avait cru à cause des larmes de Lady Lake et de l'apparition du chemin que le pirate était mort. Diana déglutit avec difficulté, il fallait qu'elle parle à Killian, il fallait qu'elle lui dise en privée avant de devoir le dire aux autres. Killian méritait la vérité et la romancière n'était pas lâche.
Masque parfait de neutralité elle s'approcha alors du Capitaine du Jolly Roger et de Lily la Tigresse. Quand Tink se détourna de Killian pour se tourner vers l'Indienne, Diana demanda d'une voix d'une neutralité déconcertante.


- « Killian, je peux te parler en privé un instant? »

Elle avait fuit son regard, mais il accepta. Elle inspira, Neverland n'était pas pour les faibles, elle devait être forte, encore... Elle releva son regard plein de douleur et de colère, vers les iris océans qu'elle aimait tant. Elle lui annonça d'une voix brisée, mais aucune larmes ne perlèrent.

- « Je suis,... Enfin non, j'étais enceinte de grosso modo un mois. Je, ... je viens de perdre notre enfant.... Une petite fille d'après la grande prêtresse d'Avalon... Avec tout les événements d'aujourd'hui, mon corps n'a pas supporté, je suis désolée Killian...»

Elle puisa au plus profond d'elle même pour ne pas éclater en sanglots à la réaction de Killian. Elle avait honte et se sentait responsable de se drame. Mais ne rien montrer, toujours un masque de neutralité inquiétant, même si son regard montrait toute sa peine. Elle lui caressa les cheveux et lui dit avec douceur.

- « Tu m'as toujours dit qu'il fallait être fort pour survivre à Neverland. On doit être fort mon Captain. »

Elle deposa un baiser sur les lèvre du pirate quand elle pu et elle se tourna pour voir Tink avancer vers en enfant perdu. Instinctivement elle prit Excalibur en main et suivit la petite fée, Killian, Chovka et Lily à sa suite. Mais aux paroles du gosses elle se figea avant de voir les conséquences sur la fée. Elle balança une violente sphère d'eau sur le gosse pour qu'il se taise, avec la tête dans l'eau il pourrait plus blesser l'a plus chère amie de l'homme qu'elle aimait. Elle s'agenouilla près de Tink et elle se mit à lui parler avec toute la sincérité et la franchise qui faisait qu'on l'aimait ou qu'on la détestait. D'une voix convaincante et convaincue elle dit alors bien fort poiur que tout le monde enttende y compris la fée mourrante.

- « Tink, bats toi, moi je crois au fée, je crois en toi. L'enfant que je viens de perdre elle aussi elle croyait en toi. On crois tous en toi ici Tink, moi, Killian, Lily et Chovka. Je crois au fée! Je crois en toi, je crois au fée! Je crois en toi, je crois au fée! Je crois en toi, je crois au fée! Je crois en toi, je crois au fée! Je crois en toi, je crois au fée! Je crois en toi, je crois au fée!... »

Dès qu'elle avait commençait à parlé à la fée, elle avait libéré le gamin perdu de sa sphère d'eau, elle ne voulait pas se salir les main pour ça. Non c'était Peter Pan qu'elle tuerait, même si c'était la dernière chose qu'elle ferait avant de mourir, elle ferait tout pour tenir cette promesse silencieuse. A chaque fois qu'elle disait qu'elle croyait dans au fée et en Tink, elle frappait dans ses mains. Elle croyait chacune de ses paroles et elle continua à le répèter et a frapper dans ses mains jusqu'à ce que Tink ouvre les yeux. Elle lui sourit alors sincèrement à la petite fée. Durant tout le temps ou elle s'était occupé de la fée, qu'elle avait ouvert son coeur pour prouver qu'elle était sincère, convaincue et convaincante, elle n'avait rien calculé de ce qui l’entourait.


©️Aliana


Diana : 90%
Bébé en formation : 0%
Tink : X%

Killian Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colin O'Donorgasm

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Crochet

☞ Surnom : Kiki | Willy | Josiane

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 873
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mar 14 Avr 2015 - 1:04

Second star to the right...
« ...and straight on ‘til morning »

Seuls les plus forts restent. Seuls les véritables guerriers survivent au Pays Imaginaire. Ces mots ne faisaient que tourner dans mon esprit, ils me hantaient. Alexis, Chovka, Robyn et même Diana... Même s'ils ne se débrouillaient pas trop mal contre les sbires de Davy Jones, ils n'ont aucune expérience sur cette île. Rien ne se passe comme prévu ici. Des pièges tous les kilomètres. Le danger est derrière chaque buisson. Et s'ils tombaient sur de la Dreamshade ? Ils étaient condamnés. Clochette et Wendy sont les seules qui peuvent les guider et les sauver des dangers du Pays Imaginaire. Je pouvais rien pour eux alors qu'ils étaient là, à cause et seulement à cause de moi.

La voix de Lily me ramène à la réalité. Euh... Elle est sérieuse là ? Elle me fait un massage ? Mais c'est qu'elle est douée en plus... je me surprends même à fermer les yeux pour savourer cette sensation. Qu'est-ce que ça fait du bien ! Je peux sentir tous mes muscles se détendre à son contact. Je ronronnerai presque ! Quand je vais dire ça à Smee et aux autres ! Je me suis fait masser par la fille du Chef indien ! Une classe de fou. Enfin... Enfin que Diana débarque en mode : petite-amie furieuse !

« Attends, mais laisse-moi t'expliquer ! »

Je me dégage de Lily pour me diriger vers Diana, mais elle avait déjà disparu me traitant de tous les noms. Mais ce n'est pas vrai les femmes ! Je ne sais pas ce qu'elle a depuis un mois... C'est peut-être la période de ses règles... C'est ça avec les femmes non ? Quand elles sont de mauvaise humeur c'est à cause de ça ?

Mes pensées reviennent en ordre quand Lily me donne un coup sur la tête. Aie ! Attendez... Clochette blessée ?! Robyn disparue ? Mais c'est quoi ce truc qui me démange le dos ? J'utilise mon crochet pour me gratter le dos, comme un possédé. C'est horrible ! Si je pouvais me gratter contre l'écorce d'un arbre ce serait parfait...

« C'est toi qui m'a fait ça traîtresse ! C'était pour ça ton massage ! Et moi qui pensais que tu voulais juste être gentille... »

C'est bien les indiens ça ! J'en ai déjà assez de l'esprit de cette île ! Toujours faire des pièges aux autres, toujours 's'amuser'. Mon demi-amusement face à la petite blague de Lily s'efface très vite au chemin qui se dessine à nos pieds... Je ne sais que trop bien ce que ça signifie. Je relève la tête pour voir la montagne sacré surplombé l'île à plusieurs kilomètres. Je n'y suis allé qu'une fois dans ma vie et mon frère en est mort... Jamais je n'y ai remis les pieds. Faut dire que je n'ai aucune envie de donner mes camarades morts en offrande à ce soi-disant Dieu de Neverland... Le meilleur tombeau pour un marin est l'Océan. Mais je devais savoir... Et Lily avait raison, on allait retrouver les autres au bout de ce chemin maudit.

Le chemin me paraissait interminable... Clochette était blessée, mais impossible que le chemin se sont formé pour elle pas vrai ? Diana avait l'air en forme quand elle m'a hurlée dessus donc ce n'est pas elle... Mon faon et Alexis était des costauds. Robyn avait disparue... Est-ce que ce serait-elle ? Ça ne peut être Wendy j'en suis persuadée, Peter ne l'accepterait pas. Sans vraiment m'en rendre compte j'accélère mes pas vers cette montagne, le Dead Man's Peak.

Ne regardant pas devant moi je faillis renverser une personne. Instinctivement je la rattrapais par le bras pour voir avec bonheur qu'il s'agissait de Clochette. Ils étaient tous là ! Ou presque... Robyn, Alexis et Wendy manquaient à l'appel... Malgré mon soulagement, je baisse les yeux un peu honteux à ce qu'elle me hurle.

« Tu crois que j'ai fait exprès de me faire kidnapper ? Et par une fille en plus ?! Je me suis réveillé la tête en bas je te ferais dire ! C'était horrible. »

J'esquisse quand même un sourire quand elle me fait un bras d'honneur, trouvant ce geste plus mignon qu'autre chose. Elle me tourne même le dos ? Mais c'est qu'elle boude vraiment la petite fée ! Je roule des yeux à son comportement des plus enfantins.

- « Killian, je peux te parler en privé un instant? »

Il n'est jamais bon signe quand une femme vous dit ce genre de choses... Elle allait m'engueuler pour l'histoire avec Lily ? J'allais lui expliquer, c'est elle qui c'est échappé avant qu'on ne puisse en discuter ! Enfin bref. Alors que Clochette saluait son ancienne copine l'indienne je suivais ma dame à l'écart du groupe. La soudaine douleur dans ses yeux me coupent le souffle pendant une seconde. Mais ce qu'elle m'annonce après... Je sens une boule dans ma gorge se formait, je me sens incapable de parler, de respirer... J'ai une sensation de brûlure dans mes entrailles, des sanglots que je tente de maintenir renfermé à l'intérieur de moi. Je tombe soudainement à genoux devant Diana, le sol s'affaissant sous moi, mes jambes n'arrivant plus à soutenir mon poids. Je colle mon front contre le vendre de Diana, posant ma main et mon crochet sur sa taille comme pour me retenir à une ancre, ne retenant plus mes sanglots et mes spasmes de douleur morale. Je sens tout se détruire en moi.

« Notre enfant était là ? Notre fille étai... elle est morte... mon bébé... mon enfant est... tu ne m'avais rien dit et maintenant elle... »

Mes mots se meurent dans des sanglots alors que je parsème de baiser le ventre de Diana. Notre enfant dans son ventre. Elle le savait depuis notre voyage à Avalon et elle ne m'a rien dit... Sa main dans mes cheveux ne m'apaise en rien comme ce geste devrait faire d'habitude. Je me sens juste vide. Je me relève les yeux meurtries, mes orbites en sang à cause de mes pleures incontrôlables. J'en avais presque oublié les autres. Il faut retourner avec eux... Quand elle m'embrasse je ne réponds même pas à son baiser, je ne fais pas le moindre geste, restant statique.

Un enfant perdu me fait revenir à la réalité. Je l'observe, mais ma vision est encore troublée par toute cette douleur et cette rage que je sens monter au fur et à mesure, je n'arrive pas à le reconnaître. Je regarde stoïque, comme dans un autre monde Clochette attaquée ce garçon. Je ne me réveille de mon état de catatonie que quand ce monstre prononce les mots impardonnables. Les yeux écarquillaient je m'élance jusqu'à Clochette qui est tombée au sol.

« Tu restes avec moi t'as compris ?! T'as pas le droit de me quitter aussi ! »

Je dépose sa tête sur mes genoux la regardant étouffer des sanglots muets, je sens les spasmes de son corps contre le mieux, entendant en bruit de fond rien d'autre que ce monstre répétant à l'infini ce blasphème. Quand je vois la main de Clochette tomber sur le sol, je me tourne vers cet enfant, le regard remplis de haine. Malgré ma rage je dépose délicatement la tête de Clochette sur le sol avant de me relever la mâchoire et le poids serré. Le garçon perdu doit avoir compris ce qui l'attend, car je le vois reculé dans la crainte. Je vois la sphère d'eau de Diana le faire taire, mais rien ne semble pouvoir m'arrêter et me détourner de ma victime.

Intérieurement je remercie Diana de retirer cette sphère de son visage. Je veux l'entendre hurler. Je veux le voir souffrir. La rage monte de plus en plus tandis que je m'approche de lui, n'attendant même pas le moindre signe d'hostilité ou de défense de sa part je le frappe une première fois au visage de toute ma force. Bien sûr qu'il tombe au sol, ce n'est qu'un gamin. Je m'installe au-dessus de lui l'agrippant de mon crochet au niveau de son t-shirt égratignant son cou tandis que je le roue de coup. Un premier coup de poing, puis un autre et encore un autre... Je déverse toute ma rage et ma douleur sur ce gamin.

« Je vais te tuer ! Toi, Pan, Jones ! chaque personne de cette île ! j'vais tous vous tuer t'as compris ?! »

Je lui crache ces mots sans jamais arrêter de le frapper. Je n'écoute pas cette voix qui me dit d'arrêter. Que jamais je n'agirais comme ça, que ce n'est pas moi tout ça. Mais rien n'arrive à m'arrêter, comme si un démon avait pris possession de mon corps et s'enivrer de tabasser ce garçon perdu. Même Hook n'était pas aussi violent. Jamais il n'aurait osé toucher à un enfant... Ce n'est qu'un enfant après tout...
code by Silver Lungs


Jones: 90% | Etat mental: - 100% O.o

Alexis E. Child


« Alive, it's alive ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4341
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Mar 14 Avr 2015 - 11:53


Second star to the right...
Rêve ta vie en couleurs, c'est le secret du bonheur... } Feat Killian, Diana, Robyn, Chovka, Hope & Judah

Wendy avait pris les devants en affirmant qu’elle était chez elle. Elle avait pas tort ! Il suffisait de la regardait, elle évoluait comme un poisson dans l’eau ! Elle savait quoi manger, elle connaissait les habitants et moi… ? Ben moi rien du tout. Je la suivais, ouvrant mes yeux à tout ce qui nous entourait. Je n’arrivais pas à croire que j’étais au pays imaginaire ! C’était un endroit qui m’avait toujours fasciné et duquel je me sentais proche, dans le dessin animé du moins. Quand elle m’avait proposé l’épée, je lui avait gentiment et un peu honteusement demandé de changer d’arme. Elle avait accepté, plutôt ravie, à croire qu’elle préférait l’épée. De manière générale, les armes banches comme les armes à feux n’étaient pas trop mon truc aussi je préférais avoir un couteau, qui serait sans aucun doute plus simple à manier qu’une épée énorme et lourde…

Puis l’autre mec était apparu et tout s’était un peu précipité. Ma coéquipière avait tenté de me rassurer sur la fée qu’elle aussi était une fille, venant du monde réel qui plus est et qu’elle avait juste plus de pratique que moi. Sur le coup, je devais bien avouer que ça m’avait fait chaud au cœur mais à présent qu’on nous emmené je-sais-pas-trop-où je me sentais un peu comme un boulet à son pied. Je ne pouvais pas l’aider et elle me l’avait dit : elle ne m’abandonnerait pas. En sommes, je la mettais en danger… Je commençais à regarder les enfants qui nous avaient rejoints… Des garçons perdus, c’était vraiment trop cool ! Enfin… mis à part le fait qu’ils me tenaient en joue ! Wendy leur parlait comme des amis de longues dates et je retrouvais mon sourire :

- Hé mais je te connais-toi ! Et toi aussi ! Fox, Rabbit et les jumeaux !

Chantonnais-je en les montrant du doigt à chaque fois. J’avais tellement vu Peter Pan que j’avais l’impression de les connaître aussi bien que Wendy… ce qui n’était vraiment pas leur cas visiblement puisqu’ils me regardaient avec un air de « c’est qui celle-là ? Tu la connais ? Non et toi ? » Mais l’autre devant, j’avais beau cherché, il ne me disait rien qui vaille… Il avait froidement annoncé que Peter avat quitté l’ïle… l’en avait-il chassé ? C’était lui le chef maintenant ? On devait pas rigoler tous les jours avec lui… les Enfants Perdus semblaient si dociles… On arrivait devant une espèce de grotte et il nous demandait de rentrer dedans.

- Euuuuh… Pourquoi ?

Non mais il était hors de question que je rentre là-dedans moi ! C’était tout sombre, on voyait pas à deux mettre, et s’il y avait un truc qui voulait nous bouffer au bout ? Non non non hors de question. Et puis c’est quoi ça ? « Salut, t’es loin de chez toi, rentre dans le trou ! » Il m’avait prise pour un lapin ou quoi ? J’avais déjà du mal à écouter mes proches alors il croyait sincèrement que j’allais lui obéir ? Mais quand il nous proposa de rentrer chez nous, cela changea la donne. Rentrer chez nous… sains et sauf… Oui mais… C’était où chez moi ? Est-ce que j’avais vraiment envie de repartir ? Je n’avais plus Regina, j’avais David, certes et Mary, et Emma, et Henry mais… était-ce vraiment ma place ? Après tout je n’était qu’une erreur, un bug dans la matrice, je n’aurais jamais dut réussir à rentrer… Alors qu’ici, alors que tout ça… c’était l’aventure ! Je ne m’étais jamais sentie aussi vivante que depuis que Jones avait volé ce bus… Jones…Le groupe…

- Euh… et les autres ? Moi je repars pas sans eux ! Enfin si je repars…

J’avais marmonné la dernière phrase bien plus pour moi que pour eux. Ils étaient partis sans moi mais je refusais de leur faire la même chose, je savais à quel point ça faisait mal, comme on se sentait seul… même à plusieurs. En regardant Wendy pour voir ce qu’elle en pensait, j’avais vu qu’elle avait ramassée une pomme de pin. Après un regard complice, elle lança son projectile en plein de la tronche de l’adulte. Je ne pus réprimer mon sourire goguenard. Wendy se défendait bien, elle se rebellait et j’avais l’impression d’être soutenue. On se battait peut-être pas pour la même chose, mais on se battait ensemble, et ça c’était vraiment cool. Elle m’assura qu’une fille valait bien 20 garçons et je me mis à lui sourire, bien qu’au fond de moi, je rectifiais : une fille comme ELLE valait bien 20 garçons… moi si je valais quelque chose, c’était déjà pas mal… Mais je cachais ma gêne et m’apprêtais à rentrer avec ele dans la Grotte. Je sais pas ce qu’elle avait fait à Peter mais c’était du sérieux visiblement. Elle m’avait ensuite demandé si j’étais prête à affronter mes plus sombres secrets et après un pouffement, je lui avait fait la tête de « j’ai le choix ? » Avant de la suivre. Il eut un bruit de rocaille et tout devint sombre. Lorsque je me retournais, l’ancienne entrée était à présent faîte de pierre comme toutes les autres parois.

- Supeeeeeeeer… Et maintenant ?

Je m’étais avancée dans la caverne. Il faisait sombre là-dedans. Juste quelques faisceaux de lumières traversait d’on ne savait pas trop où. Je marchais pendant 5 minutes à la recherche d’une issue mais cela semblait couru d’avance. Que des culs de sacs, rien qui ne vaille vraiment le coup… on était piégées.

- Bon… C’est quoi les règles du « jeu » ?

J’avais écouté Wendy m’expliquer l’histoire de la Grotte. Alors c’était ça qu’elle entendait par « prête à affronter tes plus sombres secrets ? » si j’avais su, je serais pas venue ! Il était HORS DE QUESTION que je laisse cette foutue caverne bouffer goulument ce qui me rongeait à l’intérieur. Je m’assis sur une pierre et pris ma tête dans mes mains. C’était tellement honteux. Je n’avais jamais dit tout ça à personne, j’étais même pas sûre de savoir le formuler moi-même… Et il fallait que je raconte ça devant Wendy et la caverne ?

- Je peux pas faire ça Wendy… Je suis désolée…

J’avais replongée ma tête dans mes mains et je m’étais murée dans le silence pendant 20 bonnes minutes. Je n’entendais même plus ce que disais ou faisait ma coéquipière, j’étais juste en train de tenter de me donner du courage. Puis au bout de 20minutes, je bondis de mon rocher, je me mise à hurler :

- J’ai l’impression de ne jamais être aimée !

Tout en scrutant le plafond. Ma voix se répandit en écho tout autour de nous. Mais rien ne se passa. Absolument rien. Wendy m’avait dit que la caverne décelait les mensonges… J’avais pourtant pas l’impression de mentir… Je fermais les yeux et me plongeais au plus profond de moi… Je ne suis jamais aimée… Non… C’est faux. David m’aime, j’en suis sûre, Regina m’a aimé, et Mary, et Henry… et Emma… Non… J’avais des gens qui m’aimaient… Mais alors c’était quoi ? Je me revoyais à 4 ans, j’entendais au loin la voiture démarrer et disparaître avec hâte, je me voyais, complétement idiote, en train de chercher mes parents « qui s’étaient drôlement bien cachés dis donc ». Puis je me voyais dans le hall chez Regina, elle m’annonçant que j’étais désormais seule. Je me souvenais de la douleur. Je voyais l’amour des habitants de Storybrooke, puis le dôme qui m’avait éjecté, je revoyais Jones me faire second, Diana qui me regardait avec tendresse et protection, Hope qui commençait à m’apprécier, Chovka et Robyn qui me souraient et je me voyais seule sur cette plage, Wendy à mes côtés, tentant de m’annoncer avec tact qu’ils m’avaient laissés et étaient partis… A chaque moment, le scénario se reproduisait. Une boule s’était formée au fond de ma gorge. J’arrivais enfin à le formuler, à voir clair dans ma tête. Mais je ne voulais pas le dire, ça faisait trop mal, j’avais trop honte. Mais Wendy… Wendy comptait sur moi… Et elle était à présent celle qui m’appréciait… peut-être qu’elle ne m’abandonnerait jamais, elle ? Devais-je tenter ? J’ouvrir les yeux. Ils me piquaient férocement tandis que je regardais de nouveau le plafond. J’haletais, tentant de contenir toutes ces larmes, toutes ces douleurs que j’avais au fond de moi. Je ne voulais pas pleurer. Non. Il fallait rester forte.

- J’ai l’impression d’être jamais à la hauteur. J’ai l’impression de ne rien valoir et que c’est pour ça que les gens m’abandonnent les uns après les autres. J’ai l’impression que je le mérite, que je ne trouverais jamais personne de sincère. Quoi qu’il arrive, j’ai toujours l’impression d’être seule et sans famille et même si j’aime de tout mon cœur, j’ai toujours peur de souffrir le lendemain. Je… Je… Je me sens comme une enfant perdue…

Perdue… Perdue… Perdue… Perdue… Le mot se répercuta plusieurs fois dans les parois. Je pouvais entendre ma voix brisée en écho. Je ne pleurais toujours pas, mais j’étais épuisée de me contenir, épuisée d’une telle révélation. Il y eu un silence complet et monstrueux pendant quelques secondes mais je n’avais pas peur. J’avais dit ce que j’avais tout au fond de moi, je le savais et cette foutue caverne ne pouvait pas le nier. Soudain un grondement sourd se fit entendre, le sol trembla quelques secondes puis… Un passage se créa. Il y avait un grand gouffre au milieu de la caverne et un pont de pierre géant venait de se créer pour nous permettre de traverser. Je me retournais vers Wendy, toute tremblotante de fatigue et de tristesse :

- Tu viens ? Ça serait con de pas traverser et que ça disparaisse, j’ai rien d’autre en stock.

Je ne l’avais pas regardée dans les yeux. Je n’y arrivais pas. J’avais d’ailleurs dit ma phrase assez rapidement, pas très certaine de moi et j’avais détournée les yeux en commençant à traverser. Une fois arrivée au bout, je m’assis sur une pierre et regardais Wendy qui venait d’arriver.

- Bon ben bien sûr, on a toujours pas la sortie… Je crois que c’est à toi… Je peux me boucher les oreilles si tu veux ?

J’avais retrouvé le courage de la regarder dans les yeux à ma dernière question. J’avais un faible sourire. Elle allait être confrontée à la même chose, je me sentais moins seule, et comme je savais à quel point c’était horrible, je lui proposais de ne pas entendre. C’était la moindre des choses.


Vie Alexis : 95%
crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Chovka Zaïtsev


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jack Falahee

Ѽ Conte(s) : Bambi
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ronno

☞ Surnom : Gabriel / Ronnie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 648
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 14 Avr 2015 - 12:57




I never promised you an open heart or charity


Iamx - I come with Knives
(Cette musique n'annonce jamais rien de bon, Bienvenue dans le continuum )


Il aurait tout donné pour être ailleurs. Les courses poursuites en forêt n'avaient rien de très agréable. Elle réveillaient dans l'esprit du cerf un réflexe de fuite hors du commun. Ce n'est pas forcément un atout si ce n'est que lorsque vous êtes poursuivit par des enfants, c'est la meilleure chose à faire. Aussi manqua-t-il de paniquer en voyant Robyn disparaître quelques pas devant lui et la fée, et hurler son nom n'allait pas la faire remonter. Cette île était une malédiction. Déjà Hope qui avait disparue avant même d'arriver, puis Robyn, et tout cela devenait complètement dingue. Lui qui pensait être fou après avoir cramer le cadavre de son compagnon de vie. Il avait trouvé pire!

Il laissa la dame du lac soigner la jeune blonde, en profitant pour reprendre ses esprits. Quoiqu'il aurait peut-être put demander un peu d'eau à Diana, il crevait de soif et il avait l'impression d'avoir la salive pâteuse. C'était sans doute un contrecoup de la course et de l'ambiance moisie qui les entouraient.
Seulement il n'eut pas le temps de demander qu'elle était partie. Oui. Ramène le pirate, ce serait merveilleux, il pourrait peut-être les guider, car la jeune fée ne pouvait pas parler, et était en piteux état. Mais non. Non évidemment, il fallut qu'elle ne revienne le visage couvert de colère, de haine, et d'une chose imperceptible que le cerf cru reconnaître comme de la douleur. Mais quelle douleur? Clochette fut plus rapide que lui pour aller la voir et puis très honnêtement : Était-ce une sage idée d'aller voir la jeune femme alors qu'elle était dans cet état? Il n'arrivait déjà pas à calmer les peurs d'Adrien, alors qu'il vivait presque cinquante pourcent de la semaine avec lui. Il préféra laisser Clochette aller vers elle. Voilà, entre filles les choses se règleraient peut-être mieux. Lui se contenterait de veiller sur les alentours et peut-être qu'il comprendrait ce qu'il se passe plus tard.
Non. En fait il ne comprenait plus rien du tout.
C'est quoi ce chemin qui venait d'apparaître devant eux? Il se releva en esquissant un mouvement de recule. Hors de question d'avancer! Où que cette chose n'aille, il n'irait... Il irait. Puisqu'il n'avait pas le choix et dieu que cette fée à de la force quand elle ne fait pas dix centimètres!
Le voilà pieds nus, chaussures autour du cou, sur un chemin de cailloux. Il grinçait des dents, mais il pouvait le faire, après tout il venait de courir en forêt dans la même tenue et malgré des égratignures, il n'avait rien. Quoiqu'il prit une seconde de retard pour remettre chaussures et chaussette encore trempées. Rattrapant les deux jeunes filles au petit trot, pas très rassuré par ce chemin... Pourquoi la fée avait-elle voulu l'emprunter?

Il attrapa par reflex la canne de Wendy quand deux personnes débarquèrent; Encore des enfants? Non. Et ceci fut accueillit par un long soupire de la par du cervidé, Killian était là, bien en vie, et s'il était accompagné, sa compagnie semblait être de son coté, et possiblement , éviterait de les tuer.
D'ailleurs la réaction de la fée le fit sourire, restant en retrait, mais intrigué par la Dame du lac. Habituellement il n'écoutait pas les discussions privées. Ce fut plus fort que lui, son ouïe est un sens développé. Sans elle un cerf ne ferait pas long feu. Et ce qu'il entendit lui fit mal au coeur. Lui broya littéralement les entrailles -d'ailleurs ça ne semblait pas rendre le pirate très heureux, pour un peu il aurait eut peur qu'il ne lâche prise...-. Tout prenait un sens, le coup dans le bateau qui avait semblé lui faire plus mal qu'à quelqu'un de normal, la réaction dans la forêt, son inquiétude... Et merde.

Il avait fallut que le gamin des bois arrive à ce moment là, le tchétchène resserrant sa prise sur la canne blanche... Clochette semblait contrôler la situation. Jusqu'au 'je ne crois pas aux fées'. Il avait déjà entendu ça. Juste avant qu'elle ne redevienne miniature, des gamins avaient criés ça, avant de les attaquer...
" Eyh!"
Trop tard, le gamin répétait, encore et encore, et la fée était tomber, et lui, pourquoi ne bougeait-il pas? Pourquoi con de tchétchène que tu es ne vas tu pas lui enfoncer cette canne blanche dans l'oeil?! Il l'avait déjà fait, il a déjà enfoncer le bois d'un tropée dans la nuque de quelqu'un qui était pour lui une raison de vivre, il l'avait sentit briser ce cou trop fragile. Pourquoi n'avait-il pas réagit pour aller défoncer ce gosse avant que Killian n'ait attrapé Clochette au sol. Il était comme gelé sur place. À voir la dame du lac l'empêcher de parler.
Bouge toi Chovka.
Et pourtant non. Ce n'est qu'un gosse. Mais sa voix est un venin. Et déjà le pirate a fait ce que lui aurait du faire, lui exploser le visage. Diana est vers la fée, il entends canter qu'elle croit aux fées. Il la voit sans la voir avant que quelque chose n'attire suffisamment son attention pour que sa torpeur ne cesse pour qu'il ne se tourne d'un geste aussi vif que les cerfs dans les bois.
" LA FERME. Écoutez... "
Il est sûr d'avoir entendu quelque chose, il est sûr qu'ils ne sont pas seul... Mais rien. Tu deviens fou Chovka. Tu es fou. Depuis longtemps déjà.

Pourtant il entends toujours ce quelque chose.
Et le pirate fait trop de bruit pour qu'il ne soit sûr d'être observer, alors il se retourne, comblant la distance entre l'homme à la voix désespérée et l'attrape littéralement par les épaules, tirant sur le cuir avec la force qu'il a mit sur la tête du zombie avant d'arriver pour repousser Killian. Il faut qu'il arrête, le gamine st en sang, il fait trop de bruit. Trop de bruit.
" Arrête! Elle respire! Regarde!" Sa voix était encore une fois plus proche de sa langue maternelle que ce qu'il n'aurait voulu, mais il ne contrôle pas ça.
" C'est pas en le tuant que tu va ramener ta fille..." La fin de sa phrase se termina en un murmure étouffé.
Là. Sur le chemin, une créature haute comme un rhinocéros noir, aux pas pourtant trop silencieux, bouchait la couleur blanche des graviers, sa tête balançait de droit à gauche quand son poids la trainait ver le petit groupe. Une respiration lente, mais bruyante. Si on demandait au tchétchène de la décrire, il aurait dit d'elle qu'elle ressemblait au cadavre vivant d'un rhinocéros à moitié dévoré.
Il n'était pas fou, il avait bien entendu du bruit. Manquant de trébucher sur le pirate pour rejoindre Diana, la canne repliée vivement à la ceinture.
" Occupe toi de lui. Je la prends."
La fée avait l'air faible, même si elle respirait, le brun n'était pas sûr qu'elle puisse se relever tout de suite, si tant est qu'elle puisse se relever. Il jeta un regard à l'indienne, un regard noir. S'il apprenait que tout ça venait d'elle, il la tuerait de sang froid. Mais il avait une chose à faire avant. Laissant Clochette au sol pour venir attraper le tee shirt tâché de l'enfant perdu, le relever - ou plutôt le faire vaciller debout- pour le trainer jusqu'au milieu du chemin, et qu'il tombe sur le dos ou sur le ventre ne lui faisait ni chaud ni froid: il serait la première ligne de la bête, et avec un peu de chance elle le dévorerait avant de venir sur eux.
" Faut bouger. À moins que vous ne vouliez servir de repas! Je doute que ce soit herbivore!"
Super moment pour tenter de l'humour. Il se pencha vers la fée, qui était décidément plus légère quand elle était miniature qu'à taille humaine et ce avec ou sans ses ailes. Elle lui faisait mal au coeur. Et il n'attendrait pas Killian, Diana et l'indienne. Ils pouvaient courir, lui il voulait fuir.
Grand bien leur fasse s'il voulaient servir de cure dent!
Codage de Louna Blake,forum HP2005©


Chovka: 75/100 Santé
Zombis restant: ///
Créature: 100%!!!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

De ses pions je suis le fou.
⊹Prends mon cœur entre tes mains, serre le. Serre le jusqu'à ce qu'il n'explose.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27430-chovka-zaitsev http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27567-chovka-zaitsev-liens-et-problemes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27615-chovka-zaitsev-liste-de-rps

Invité


Invité


avatar





Actuellement dans :

________________________________________ Mar 14 Avr 2015 - 14:46

Second star to the right!


Diana se détourna alors de la fée, pour voir Killian massacrer le gamin. Elle resta interdite, Chovka réussi à stopper son pirate. Mais elle, elle comprennait tant la réaction de Killian. Et d'où l'herbivore il avait pris le droit d'écouter sa conversation privé avec son Captain. Elle lui expliquerait la bienséance plus tard à Chovka. Il y avait plus important à faire à présent. Elle laissa donc l'ancien cervidé s'occuper de la fée, alors qu'un bête monstrueuse faisait son apparition. Elle s'agenouilla près de Killian et elle lui dit le connaissant mieux parfois qu'il ne se connaissait lui même.

- « Killian, écoute moi, on a pas le temps de pleurer sur le bébé, je viens de sauver Tink, et maintenant tu vas bouger ton cul et t'assurer de mettre Tink en sécurité et de retrouver rapidement Alexis puis on la ramènera à David. Quand on rentrera tu pourras me hurler dessus, me quitte, me frapper et faire tout ce que tu veux, mais la dessuite Captain. Tu va bouger ton cul de Survivant pour pouvoir plus tard fracasser Pan et Davy Jones. »

Il l'avait entendu, il se releva et alors, la dame du lac pris Excalibur dans ses deux mains, elle faissait face à la bête maccable. L'épée flamboyait, elle savait déjà ce que la romancière pensée. Alors que la bestiole s'approchait de l'enfant perdu. Diana hurla à Lily et à Killian, Chovka ayant déjà fuit avec Tink

- « Je vous donne de l'avance, ne vous inquiétez pas pour moi j'ai la magie, vous seulement vos jambes...»

Oui c'était un ordre, mais elle ferait tout pour les protéger, tout sans exception. Killian courrait moins vite que ce dont il était capable, mais peu importe. Il ne restait donc plus que l'enfant perdu inconscient, Diana et la bête monstrueuse. Les autres, elle devait leur donner du temps pour fuir. Après avoir examiné le corps inconscient, il se tourna vers la dame du lac et chagea. Diana attendit le dernier moment pour esquiver et abbatre Excalibur sur la chair décharné de la bête, tel un torréador. Sauf qu'elle ne faisait pas ça pour jouer, non, certainement pas. Il rechargea et elle feinta de nouveau en blessant encore l'animal. Il s'arrêta alors de charger, l'observant avec beaucoup plus de méfiance. Il saignait, et Diana sentait un goût de cendre dans sa bouche. Elle faisait ce qu'elle devait certes, mais elle détestait ça. Elle se trouvait à présent à côté de l'enfant perdu. Tenant la bête toujours à l'oeil elle se baissa doucement pour constater qu'il respirait toujours. Elle utilisa alors le même sort sur l'enfant perdu, que celui qu'elle avait utilisé avec Myrdhinn pour récupérer son épée. L'enfant flottait dans l'air et la suivait. Elle murmura alors à la bête.

- « Je ne te veux pas de mal, pas plus qu'à lui à présent. Nous étions sur le chemin, car je viens de perdre mon enfant. »

Elle tenait toujours la bestiole en joug avec l'épée embrasée. Elle était tellement lasse, mais elle devait tenir, tenir jusqu'à ce qu'elle soit convaincue qu'ils étaient tous en sécurité. La bête semblait avoir compris ses propos. Elle hallucinait, non il devait juste se méfier, elle venait de vraiment l'esquinter. Alors qu'elle tournoyait attendant les prochaines charges de l'animal, elle mis son don en route sur l'enfant perdu pour apaiser sa douleur, elle lui expliquerai à son réveil quelle était son erreur, et que si il recommençait, elle le tuerait elle même. Mais pour l'instant, elle le sauvait...


©️Aliana


Diana : 90%
Bestiole étrange : 50%
Etat d'esprit de Diana : RAF de tout, tant que les autres sont en sécurité.

Lily la Tigresse


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Naya Rivera

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tiger Lily

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 101
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 14 Avr 2015 - 23:15




Que l'ombre vous emporte !


Bien que j'étais particulièrement gênée par le faite qu'on pense que j'en avais après le pirate, je rigole à sa réaction, comme si j'allais agir gentiment avec lui si facilement, il avait du sang rouge d'indiens sur les mains. Même si là, nous étions momentanément en drapeau blanc, je pouvais quand même faire une petite vengeance sans victime non ? Sauf s'il se loupait en se grattant le dos avec son crochet mais … ça serait de sa faute à lui.

- C'est pour m'avoir toucher, tu croyais pas que ça allait rester impunis quand même.

La joie fut de courte durée, le chemin mortuaire s'ouvrir à mes pieds jusqu'à la montagne sacrée. Qui était mort ? Forcément un de ses amis, survivre ici était difficile, alors pour des novices qui venaient d'arriver … Bah je les connaissais pas alors, la seule chose qui m'inquiétait c'était que Tink soit blessée, mais impossible d'imaginer que ça puisse être elle qui soit morte, n'importe quoi vraiment. J'avais hâte de la revoir, est-ce qu'elle aurait changé ? Moi j'avais surement grandit, à force je ne m'en rendais même plus compte.

Suivant la route, j'entendis quelqu'un marcher derrière nous, je me retournais et vit Tink dont les expressions faciales changèrent très rapidement. Ma joie fut grande, autant que mon sourire, je ne l'avais pas vu depuis si longtemps ! Elle agitait toujours mes nattes, ça m'avait manqué ça aussi. Je la serrai fort dans mes bras.

- Hélas moi je grandis.

Seul les indiens grandissaient ici, on était le peuple originel de l'île, et ça avait un côté frustrant parfois. Elle compta ensuite le nombre de personne, il en restait d'autre ? Surement ceux qui étaient mort du coup, visiblement une amie à elle. Bah Neverland hein … Puis un enfant perdu arriva vers nous, reconnaissant Crochet, mais pourquoi il était là lui ? On avait entendu des cris de guerres tout à l'heure, est-ce qu'il avait capturer quelqu'un ? Ou tué accidentellement quelqu'un. C'était possible après tout.

- Bah qu'est-ce que tu fais là ? Pourquoi tu … ARRETE !!!

Mes yeux s'étaient écarquillé comme pas permit. Le fou ! Que venait-il de faire ?! Savait-il se qu'il disait ?! Il avait l'air d'avoir peur, mais peur de quoi, c'était Clochette ! Elle avait son petit caractère, mais elle n'était pas effrayante, et comment on pouvait dire qu'on n'y croyait pas alors qu'on en avait la preuve sous les yeux.

- Tais toi !

Mais il continuait de plus belle, pourquoi il faisait ça ?! Mon corps s'était figé, comme si ce qui ce passait sous mes yeux n'était pas la réalité, c'était impossible hein ? Je nageais en plein cauchemars ? Ça expliquerait pourquoi il y avait tant de gens étranges, j'avais trop fumer sur la branche d'arbre. Oui, c'était l'explication. Tink ne pouvait pas finir comme ça, alors que je venais à peine de la retrouver.

Incapable de bouger, trop stupéfaite, je ne comprenais plus rien, une boule d'eau commença à noyer l'enfant. Pourquoi ? Pourquoi faire ça ? Oh non Killian pas toi non plus. Mais il se passait quoi là ? C'était un cauchemars. Et le drapeau blanc qu'il m'avait dit alors ? Il sait pourtant que ...

- NON KILLIAN ARRETE ! FAIT PAS CA !

C'est qu'un enfant ! On sûr le chemin ! Mais mon cri déchirant qui venait de tout mon être n'arriva à pas à prononcer la phrase en entier. Les sons restèrent au fond de ma gorge. Et mes yeux horrifier regardaient la scène. J'avais hurler, faire autant dans le sentiment n'était pas mon genre, mais là c'était un cas extrême, je n'aurai jamais cru cela possible, mais avec les étrangers … Même Crochet s'y mettait … Avait-il oublié ?! J'avais mal, terriblement mal. Je tombais à genoux, j'avais dû mal à respirer.

Impuissante, je voyais le sang tâcher le chemin … C'était une tragédie, ils devaient tous payer. Reprenant mes esprits, je serrai ma lance dans mes mains, le regard noir, observant la créature qui venait d'arriver. Il n'y avait jamais de créature sur le chemin, jamais il était sacré et eux, ils l'avaient souillé. Mais c'était quoi ces ordures ?! Ça venait d'arrivé et ça se croyait tout permit ? Ça détruisait tout l'ordre fragile qui régnaient depuis des années ?! Je bouillais de rage intérieurement.

Un jour j'irais chez eux et je détruirais tout, ils comprendraient peut-être le mal qu'ils faisaient. Ça leur apprendra à agir bêtement. Ils croyaient quoi ? Que tout était permit ici ?! Qu'ils meurent tous. Je soutenais le regard noir de l'intrus. Qu'il meurt, il souillait encore plus le chemin sacré, je me voyais le scalper vivant, le brûler vif après, commençant par des braises sur son crâne ensanglanté avant d'allumer le fagot de paille à ses pieds. Il fuit avec Clochette. Va-y court … Des monstres tous des monstres ignorant. Ils me faisaient doucement sourire. Je me relevais, sans plus aucune expression, le visage impassible, mais mon cœur était noir profond.

- Donner de l'avance hein ...

La bonne blague, j'avais envie de rire, mais mon visage ne laissait rien transparaitre. Je connaissais parfaitement cette jungle et c'était elle qui venait pour la première fois qui me donnait de l'avance ? On dirait une mauvaise blague. Je m'avançais doucement vers elle, l'observant malmener cette créature dont elle ignorait tout. Bande de barbare, mourrez ! Le sang continuait de couler sur le chemin … Ma haine ne faisait que grandir. Je récupérais l'enfant perdu qui flottait, tien c'était amusant, elle pouvait faire ça sans poussière de fée, qu'importe. Le serrant contre moi j'avançais vers l'animal, le regardant dans les yeux. Il était blessé … Je le caressais d'une main, mon père m'avait apprit comment faire, les mouvements avec les doigts pour qu'il se soumette.

- Vous n'aurez jamais dû venir, vous ne faite que tout détruire.

Même son enfant qu'elle avait porté avait été détruit, ainsi le chemin était pour elle. Ils répandaient le malheur. Ils attaquaient des créatures, des enfants sans même chercher à comprendre, même moi je ne les avais pas tué juste parce qu'ils étaient différents, et j'aurai pu, quand ils étaient tombés dans le piège. La prochaine fois, je ne ferais pas autant preuve de pitié. Posant le corps de l'enfant sur la bête, je sautais sur son dos à mon tour, un dernier regard à cette femme avant de partir en courant, tenant l'enfant et ma lance. Je fis sortir la créature du chemin, ça ne servait à rien de le souiller d'avantage, mais il fallait que je rattrape les autres. Quand je vis celui qui portait Tink, je fis en sorte que la créature bondisse sur lui, manquant de l'écraser, puis je récupérais Clochette que je ratrapais au vol.

- Elle n'est pas en sécurité avec des danger comme vous, vous causez assez de malheur comme ça. 

Je la serrais contre moi, avant de repartir vers la montagne sacré. Sur la route je sortis de ma sacoche un petit objet en bois taillé, il y avait des trous et des gravures dessus, des coquillages incrusté aussi. J'avais souffler dedans, il allait payer, au lieu d'attaquer une pauvre créature, il en aurait une bien pire. Bonne chance, et sans rancune. Il fallait pas souillé mon monde. La créature monta sur la montagne jusqu'à la source, je serrais toujours contre moi Tink avec ma lance, et de l'autre main l'enfant perdu.

Une fois arrivé, je dépose leur corps près de la source d'eau, et je les fais boire tous les trois, la créature au moins n'avait pas besoin de mon aide. Elle s'allongea ensuite, et posant les deux corps près de moi, je me mis entre les deux, assise contre l'animal, serrant ma lance contre moi. Je regardais en premier l'enfant, savoir pourquoi Peter lui avait dit d'agir ainsi. Était-il si rancunier ? Quand je le verrais je le taperais. Puis je regardais Clochette, je ne savais pas si elle pouvait m'entendre.

- Désolé pour tes amis, mais j'ai pas pu leur pardonner.

L'ombre, si seulement elle pouvait les faire partir vite ...

Team Lily → 100%

©mycandids&Me


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Un indien intimidé, rougit en embrassant une squaw

by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29551-a-la-file-indienne-in http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31741-le-monde-est-plus-vaste-que-neverland http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31338-les-histoires-du-calumet
 Page 6 sur 13
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

[Fe] A la Vie, à la Mort - Evénement #24





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland