« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 [Fe] The World is Blue - Evénement #29

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage


Cléo Pescerosso
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Cléo Pescerosso

| Avatar : Rita Volk


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 1418844643-fangirl-07

| Conte : Pinocchio
| Dans le monde des contes, je suis : : Cleo the fish

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 650289fishstitck

| Cadavres : 165



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Sam 2 Mai 2015 - 13:23




Antropy, Lounis, Ozlem, Krystal, Zach & Cléo
The World is Blue

Elle s’était figée exactement où elle se trouvait en entendant la remontrance de Zachary. Avant de baisser les yeux vers le sol en tortillant ses doigts devant elle. « Pardon… Je ne voulais pas être malpolie… » Elle se sentait terriblement mal maintenant, elle avait mis… une entité, mal à l’aise sans le vouloir, elle aurait du mieux réfléchir à la situation. Ici tout est différent, pas étonnant que les choses et les réactions soient différentes aussi. Elle préféra se taire et laisser les autres faire puisqu’elle ne faisait que des bêtises apparemment. C’était plus sûr pour tout le monde si elle restait à l’écart. La petite blonde se poussa du chemin de Zachary quand il la repoussa un peu plus loin pour mieux voir. Elle l’avait fâché, pire… elle l’avait déçu. Ça lui donnait envie de pleurer. Elle se retint en se disant que ça poserait plus de problèmes qu’autre chose, et pour l’instant elle en avait causés assez. Elle suivit les mouvements du groupe à la lettre, se dirigeant où on lui disait d’aller, gardant obstinément les yeux rivés au sol, même en sentant les yeux de Zachary sur elle. Avant de continuer à suivre docilement sans rien dire.

C’est seulement une fois entourée d’inconnus et avec l’exclamation du rouquin qu’elle se décida à lever les yeux. Et ils étaient armés. Se sentant paniquer légèrement (est-ce qu’elle avait encore fait quelque chose d’offensant ?), elle se fit un devoir d’imiter les autres en levant les mains juste à ses épaules (elle était trop crispée pour les lever plus haut).

Et c’est alors que le cocktail apparut…

Alors, déjà pour bien comprendre la situation, il faut savoir que quelque soit les circonstances, Cléo ne boit jamais d’alcool. Est-ce une bonne où une mauvaise chose que le cocktail qui provoqua une sorte de petite révolution se trouve entre ses mains (pourquoi elle !?), nul ne le sait. Toujours est-il qu’elle était probablement la moins encline à y gouter comme l’avait fait son précédent propriétaire (surtout qu’elle savait qu’on ne buvait pas à des boissons offertes par des inconnus). Mais considérant la situation, elle estima donc de son devoir de protéger le verre coloré ne serait-ce que parce qu’elle n’aimait pas gaspiller ni polluer. Elle répondit au regard que lui envoyait le gentil bouclé par un bien à elle, donc à la fois perdu et terrifié. Mais heureusement il semblait déjà plus savoir quoi faire qu’elle, puisqu’il lui agrippa doucement les épaules pour la déplacer avant d’attraper au vol le rouquin qui fuyait toujours le Mr aux tentacules avant de s’excuser. Ah… elle aurait pu faire ça aussi, elle était douée pour faire des excuses. Elle se contenta de hocher significativement la tête pour confirmer ses paroles. Le cocktail toujours à la main. Jusqu’à ce qu’une banane ne vole au-dessus du groupe, et Cléo se contente de juste suivre le mouvement au mieux parce qu’elle était officiellement dépassée par la situation.

C’est l’autre blonde qui les sauva tous, ils étaient effrayés par une cuillère en bois qu’elle venait de trouver, et Cléo se dit vaguement que ça venait peut-être d’une vie antérieure. Comme à Storybrooke. Elle la première avait encore des frissons à cause des baleines, et pourtant elle en connaissait des très aimables. Bien qu’elle doutait que la malédiction ai frappé aussi loin (une autre planète c’est un peu trop hors de portée même pour une méchante reine non ?). Elle se détendit en voyant les individus agressifs d’un peu plus tôt obéir aux ordres de la blonde rapidement, se mettant même à cuisiner pour elle. Et elle apprit d’ailleurs de cette manière que quoi qu’ai été la jeune femme dans sa vie antérieure c’était définitivement une carnivore. « Les filles vous voulez un bout ? » Huh… elle plissa légèrement le nez en voyant les plats arriver, mais vu que c’était elle qui décidait, Cléo s’installa poliment avec un petit sourire à son encontre, déposant ce fameux verre à cocktail sur la table ne sachant pas ce qu’elle devait en faire à présent, et observa les plats qui s’entassaient les uns à côté des autres. Elle posa doucement sa main devant sa bouche mal à l’aise. Elle n’en était pas au point d’en avoir des hauts le cœur, il n’y avait que la viande crue pour lu faire cette effet (les sushis, oh par la grande Tortue les sushis, elle en frissonnait encore), mais les paroles de Zachary résonnait dans son esprit et elle préférait se méfier. Repérant un aliment ressemblant étrangement à une carotte elle s’en saisi avant de le renifler curieuse. Ça n’avait pas l’air d’être de la viande, sûrement un légume (peut-être même une vraie carotte, ils avaient bien des bananes).

Elle en était toujours à la contemplation de son légume (?) quand un homme imposant habillé de cuir fit son apparition en demandant le nom d’une certaine Sarah. « Je ne connais pas, désolée. Mais demandez au panneau dehors, peut-être qu’il pourra vous aider. » La brunette semblait un peu secouée de son apparition et Cléo l’observa un instant interdite. Est-ce qu’elle le connaissait ? Elle ne l’avait jamais aperçu à Storybrooke pourtant. En voyant l’homme s’éloigner vers la direction qu’avait indiquée la brunette, elle ne pu s’empêcher d’ajouter précipitamment : « Oh et surtout ne lui tournez pas autour ! Bonne chance ! » Elle ne remarqua pas immédiatement le discours un peu décousu de sa voisine de table, à part « rhum » elle ne saisit pas vraiment de quoi il retournait, mais elle lui tapota la main gentiment en signe de soutient. Avant de reporter son attention sur sa carotte (pas carotte ?), est ce que les légumes poussaient seulement sur cette planète ? ça manquait sérieusement d’humidité pour ça. Ou alors ils importaient. C’était plus probable… "Toi, c'est ta faute... pourquoi ta pas donner le susucre hein ? On va tous mourir par ta faute ! Si on meurt ici, je te tue tu m'entends, je te tue !" La blondinette se redressa sur son siège en la fixant incrédule. Elle ne pouvait pas faire ça ! « C’était un accident ! » Elle se força à prendre une inspiration pour calmer la panique qui l’avait envahie à l’idée que quelqu’un s’en prenne à Zachary, et de reprendre de manière plus sereine.
« La violence ne résoudra rien... » Elle n’aimait pas la violence, elle n’aimait pas ça du tout. Comme la viande crue. Où les gens qui polluent l’océan. S’ils pouvaient y être confrontés le moins possible ça serait vraiment parfait.

Et elle était tellement mal à l’aise depuis leur départ du vaisseau, tout le monde sait que le sable ça s’infiltre partout quand c’est sec. Pas comme sous l’eau où il s’agit d’un douce couverture (où se cachent souvent les prédateurs, c’est traitre le sable, c’est traitre).

Elle se tourna vers le groupe d’inconnus. « Excusez-moi... » Est-ce qu’elle pouvait leur demander des choses ? Elle ne voulait pas provoquer à nouveau un conflit, ou faire un impair comme un peu plus tôt. Son ton hésitant était perceptible par tout le monde. Mais ils semblaient en de meilleures dispositions qu’un peu plus tôt. Peut-être que cette fois ça se passerait bien… « Est-ce que... heu, est-ce que ça serait possible d’avoir… des vêtements ? » Elle se posait plus la question à elle même, qu’à eux. Du moins jusqu’à ce qu’ils se précipitent presque tous en même temps hors de la pièce et que la petite blonde se ratatine dans son siège, elle avait encore dit quelque chose qu’il ne fallait pas. Elle aurait peut-être du rester chez elle, dire à Zachary qu’elle était malade et ne pas bouger de la journée. Au lieu de venir et causer des problèm-- « Comme ça ça ira ? » Une pile de linge lui tomba presque dessus dans la précipitation du trio de lui passer des vêtements en premier. Elle retint d’une main le tas un peu interloquée, avant de réaliser qu’elle n’avait offensé personne finalement et de leur offrir un sourire éclatant. « Oui, c’est parfait, merci ! »

Au milieu du tas de tissu, les uns plus éclectiques que les autres, elle dénicha un noir agrémenté de dessins et formes dans les tons rouges et orangés. En l’affichant devant elle, elle réalisa qu’il s’agissait d’une jupe ample qui lui arrivait environ à mi mollet, avec des pointes sur les cotées, un peu plus longues. La forme lui rappelait tellement une nageoire qu’elle ne pu s’empêcher de la conserver, ainsi qu’un simple petit haut blanc à bretelle assez court. Le fait qu’une petite culotte bleue en dentelle fasse son apparition au milieu du tas ne la fit rougir qu’une petite seconde avant qu’elle l’empoche aussi dans la foulée. Sans attendre elle passa ses trouvailles, la jupe bien qu’ayant la taille haute, n’atteignait pas le bas du débardeur, et une partie de son ventre apparaissait entre les deux bandes de tissus. C’était joli. Et ça ne la dérangeait pas du tout, c’était déjà mieux que d’être nue de son point de vue. « Il y en a plein d’autres si vous voulez. » Elle s’était adressée à tout son groupe, un peu honteuse de ne pas leur avoir proposé tout de suite. Elle était tellement contente d’avoir des habits tout à coup qu’elle fit une petite pirouette sur place, la jupe voletant autour de ses jambes comme une vraie nageoire. Un petit rire lui échappa, enfin quelque chose de familier.

BY .SOULMATES



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


we'll last forever
What I find is pleasing and I'm feeling fine.
Love is so confusing there is no peace of mind.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9065-cleo-filet-o-fish http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9101-cleo-sea-sick


Zachary Blue
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Zachary Blue

| Avatar : Matt Smith ➹

« Tu vas remettre tout
en ordre, maintenant !! »


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 659745lolo

| Conte : Stitch ღ
| Dans le monde des contes, je suis : : Lilo & Stitch ღ

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 650289fishstitck

| Cadavres : 272



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Sam 2 Mai 2015 - 13:40






    Cuillère en bois ! Il nous fallait une cuillère en bois !! Heureusement, la blonde sauvage, agressive et nue avait trouvée ce qu'il nous fallait et elle avait maintenue à distance les créatures qui nous avaient attaquées. Ils étaient désormais à ses ordres !

    Première chose qu'ils avaient fait pour elle, c'était de préparer un bon repas. Elle avait des goûts bizarres. On aurait pu leur demander une multitude de choses, dont les objets qu'il nous fallait, mais non, elle pensait qu'à manger. C'était un véritable glouton cette femme !

    Vue que tout le monde était décidé à manger, j'étais partit pour faire de même. J'avais pris le cocktail qu'avait posé Cléo sur la table, afin de le boire cul sec et de le recracher immédiatement. Cétait quoi ? De la bave de scalphondre ? J'aimais pas ce genre de choses ! La dernière fois que j'en avais bu c'était en 34 après Jumba. Un truc véritablement écœurant et pas du tout approprié pour moi.

    Je m'étais levé d'un bond de sur ma chaise pour affronter la blonde qui venait de m'accuser d'être responsable de tout ça ! Ce n'était qu'un susucre ! Comme si ça aurait pu changer la donne !

    "Tu sais ce qu'il te dit le susucre ?"

    Heureusement, Cléo était intervenue. Vraiment très utile cette fille. Faudra que je songe à en faire quelque chose un de ces quatre. Si je reprenais mes activités de pirate de l'espace, elle pourrait toujours m'accompagner. Quand à la blonde, je trouverai sans doute une planète où la revendre, soit en kit, soit une seule pièce !

    "C'est exactement ça ! La violence ne résout rien !" avais-je dit en confirmant les dires de la jeune femme hyper utile et en reposant mon blaster sur la table...

    Une pile d'habits étaient tombés du ciel sur la jeune femme. Je m'étais tourné vers elle. Pourquoi avait-elle demandée des habits ? On devait passer incognito ici ! Je m'étais approché du tas, farfouillant dedans, jetant la moitié, tandis qu'elle s'habillait. Je n'avais rien trouvé d'intéressant. En me tournant vers Cléo, j'avais pu remarquer qu'elle faisait virevolter sa jupe.

    "Arrête de faire ça, ça risque de créer un courant d'air, voir même un trou noir. Tu n'aimerais pas ça."

    Pourquoi elle ne pouvait pas se comporter correctement comme tout le monde ? Je m'étais dirigé vers un des aliens, en récupérant mon blaster sur la table base.

    "Vous avez des tenues de l'espace ? Je refuse de porter une robe à volant et avoir l'air aussi boursouffler avec que cette jeune femme !" avais-je dit en indiquant Cléo du doigt. On m'avait fait apparaître des vêtements, qui tout comme pour la jeune femme, m'étais tombés dessus. Puis, ce fut un casque. J'avais pu me reculer juste à temps, avant de me le prendre sur la tête.

    "Mais ça ne va pas la tête ???"

    J'avais pris le casque et je l'avais jeté au loin. Il s'était cogné contre un mur avant de tomber et je l'avais entendu se plaindre. En plus ils étaient mal polis ces casques ! J'avais enfilé rapidement une combinaison rouge. C'était ce qui m'allait le mieux au teint. Puis, j'avais rangé mon blaster dans la poche arrière de ma combinaison avant de regarder l'alien.

    "Il me faut des composants pour réparer mon vaisseau ou un vaisseau tout neuf. C'est un garage, ici, n'est ce pas ? Je vous échange la blonde contre l'équipement nécessaire !"

    Allaient-ils accepter ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Expérience 626 au rapport ! »

« Il était une fois... ! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43913-chronologie-de-zachar http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43912-la-bible-des-rp-s-de-zachary-blue-le-stitch


Invité
Invité

Anonymous



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Dim 3 Mai 2015 - 11:47

    La violence ne résout jamais rien. Ouai ce n'est pas faux. Mais en même temps, Ozlem avait une furieuse envie de pointer une arme sur Capitaine qui commencer vraiment à l'énerver. Miss Fury était apparemment quelqu'un de raisonnable. Oui mais ça ne pardonnait pas le comportement du capitaine.

    Fury demanda ensuite des vêtements. Ozlem hésita un instant avant de mettre une sorte de toge grecque qu'elle avait trouvée dans le tas. C'était léger, on ne sentait presque pas le tissu sur sa peau. Krystal n'avait pas l'air de vouloir mettre un vêtement.

    "Reste comme ça si tu te sens plus à l'aise." Avait elle dit en souriant.
    Le capitaine proposa un échange avec les monstroplante. Pardon?

    "Non mais ça va pas? Personne n'échange krykry d'accord? Avant je vous aimais bien, mais là, vous avez dépassé les bornes. Bon fury, vous n'avez pas l'air d'être quelqu'un de méchant, et je vois que vous êtes assez proche de monsieur capitaine, mais Franchement, là c'est trop!" Ozlem ne s'énervait pas, elle était resté on ne peut plus calme. Elle n'avait pas d'arme, sinon elle aurait bien tiré sur monsieur trop d'ego.

    "Okay, les hum... Gars...les gars? Ne prenez pas la blonde, Krykry, je vous échange stitch... Mais..."

    Elle vit Stitch lui faire des grands gestes l'interrompant...quoi encore? C'était bien fait pour lui. L'homme sort un petit appareil, une sorte de détecteur. Qui était visiblement en panne. Mais c'était Stitch qu'ils semblaient vouloir. S'ils leur donnaient à stitch, ils seraient peut-être tranquilles. Ozlem tourna la tête vers Krykry avant de faire quelques pas en direction du monstroplante.

    "S'il vous plaît, mes amis et moi ont été tranquillement sur notre planète et on s'est fait kidnapper par lui, on veut juste rentrer chez nous." Ozlem avait pris tout son air mélodramatique, le plus convainquant possible. Ce n'était qu'à demi-faux en même temps, ils avaient bien été embarquer sans rien avoir demandé. Elle tourna la tête vers ses quatre autres compagnons, ouai, elle savait vraiment se mettre dans le pétrin...encore.


Krystal Oliver
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Krystal Oliver

| Avatar : Ashley Benson

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 Tumblr_o12vesnKUc1ut4l9ao7_r1_400

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 160015Lion1

| Conte : Le roi lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Tama

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 651895tama2

| Cadavres : 307



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Dim 3 Mai 2015 - 23:49

Commença on était plus sur la terre ? Là on marchait sur quoi alors ? Rah j'y comprenais rien c'était affreux ! Seul point positif, c'était qu'une arme humaine leur faisait peur, un peu de calme, et des gens aux petits soins, massages et repas, que demander de plus ? Je veux bien rien comprendre plus souvent si en échange j'ai ça ! Un mâle, qui ressemblait à un vrai mâle entra dans la pièce et chercha une certaine personne, je regardais tout le monde qui semblait ébahit par ce type. Il était connu ? Il me disait rien, je lançais un regard interrogatif à Oz.

« IA ? Ultron ? Susucre ? »

Oui je ferais mieux de rester à manger ma viande, moins compliqué, pas besoin de réfléchir, mâcher et avaler point. Mais je relevais la tête, un combat de femelle pour le mâle en peluche ? Et puis, la violence ça résout beaucoup de chose, elle avait tord, quand les hyènes venaient sur notre territoire, on en tuait une ou deux et les autres partaient. Puis elle avait parler de vêtement, oh non pourquoi, j'étais si bien à sentir l'air chaud sur ma peau, j'avais donné un grand coup de spatule en bois sur la table contrarié. Avec un peu de chance ils n'en auraient pas ? Bah si … Je grognais. Une chance l'autre femelle me dit de rester comme j'étais.

« J'y comptes bien ! Pour une fois que je suis pas obligé de porter des vêtements ! »

Échanger Krykry ? C'était qui ça ? Ah oui moi ! J'avais vraiment du mal parfois avec mon nouveau nom, pourquoi un nouveau nom d'ailleurs, j'étais Tama ! TAMA ! À croire que seul Scar me comprenais vraiment, et dire ça c'était vraiment perturbant. Et puis pourquoi la peluche bleu avait pas l'air d'accord, moi je préférais l'idée de la femelle, mieux vaut lui que moi ! Et puis c'était quoi l'appareil qu'utilisait les hommes tentacules ?

« Pourquoi m'échanger ? Je veux pas, prenez la peluche, elle a raison ! »

Mais la créature ne semblait plus l'écouter, au contraire il avait l'air perturbé par quelque chose et regarda Stitch de haut en bas avant de s'exclamer à haute voix.

« Ce type est Stitch ? L'expérience la plus recherchée de tout l'univers ??? »

Une expérience recherchée ? Sérieusement ? Tigrou était peut-être dans la merde lui aussi, c'était une peluche, mais si c'était des expériences, ça expliquait surement pourquoi c'était des peluches vivantes alors que dans la chambre de Simba elle bougeait pas.

« Mais il est nul je l'ai vaincu une fois. »

Pas besoin d'en faire tout une histoire de quelqu'un qui, d'un coup de griffe, pouvait être mis K.O. L'hybride répara l'appareil qu'il approcha de la peluche, ce dernier n'avait pas l'air bien, des gouttes de sueur perlait son front. Il était malade ? Ou la peluche lui faisait peur ? D'ailleurs Stitch non plus n'avait pas l'air bien, mais quand même, un truc n'allait pas … BIP !

« Code d'indentification : 12.5.18.15.25 - 12 L 5 E 18 R 15 O 25 Y - Identification reconnue : LEROY »

Hein ? L'appareil avait parlé comme dans la boite toute moche qu'ils appelaient vaisseau. Les trois autres avaient l'air content de cette information, mais moi je restais choqué, Leroy ? C'était qui ça Leroy ?!

« Leroy : prix 12.000 Skippy »

Eux salivaient en le regardant et sortirent des armes, et moi je cherchais où j'avais entendu le mot Skippy … Dans une émission dans la boite à image de Sarabi !!!

« Skippy ? Le kangourou ? 12 mille kangourou ? »

Mon souvenir de leur goût au zoo me fit également saliver. Tout ce que je pourrais avoir comme viande ! Et j'aurai même de quoi partager avec tous les lions !!! Je me demandais du coup si Stitch ne valait pas plus, mais pourquoi la voix avait dit Leroy est pas Stitch ? Il avait la même tête, je m'en souviens je l'avais d'une éventré, et de deux il avait repris sa forme humaine quand j'étais avec Hope, il avait voulu me tuer. D'ailleurs elle était passé où sa cicatrice ?

« Hey Stitch ta cicatrice elle …
- Pourquoi vous dites Stitch alors qu'il s'agit de Leroy ?
- Bah ... »

Pourquoi il me faisait des signes lui ? C'était pas une erreur ? J'y comprenais plus rien, marre d'être perdue moi. Ses gens étaient tous cinglés ! TOUS ! Et puis pourquoi je pouvais plus parler ?! Voilà qu'il m'avait énervé, j'hésitais vraiment à leur donner … Mais non sinon j'aurai plus de voix !!! Effrayé je lui attrapais le poignet pour aller plus loin, se cacher dans un coin -ce qui n'était pas utile puisqu'on était chez eux- et faire de grand geste pour récupérer ma voix !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


As cats, I need to sharpen my claws ~~♥️
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8063-terminee-une-lionne-qu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8780-y-a-qu-au-cirque-qu-on-dompte-une-lionne http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8666-la-vie-sauvage-d-une-lionne-a-storybrooke


Antropy Tiger
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Antropy Tiger

| Avatar : Ed Sheerαn.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 Opy-Carly01

We at a party we don't wanna be at.
Tryna talk, but we can't hear ourselves.
Read your lips, I'd rather kiss 'em right back...


YOU KNOW WHAT ?

It's kinda crazy 'cause I really don't mind
And you make it better like that


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 Opy-Carly04

| Conte : Winnie l'ourson.
| Dans le monde des contes, je suis : : Tigrou.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 697293clubwab

| Cadavres : 1640



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Lun 4 Mai 2015 - 21:51



The world is bluuuue


Bon. Mon détecteur de survie venait d’activer un truc dans mes synapses pour me faire comprendre que toute cette situation ne sentait VRAIMENT pas bon du tout. Déjà parce que dans ce garage, ça puait la poubelle, l’huile de moteur et les vieilles pièces en train de rouiller dans un coin – avec tout le mini folklore biologique qui va avec ; et ensuite parce que ça commençait sérieusement à devenir encore plus n’importe quoi que d’habitude. Non pas que les situations logiques soient de celles que je côtoyais le plus souvent, c’était même tout le contraire et pas des moindres, mais parfois ça faisait pas trop de mal d’avoir un tantinet soit peu de normalité dans sa vie. Bon un seul coup d’œil à Lounis me permettait de me rappeler pourquoi j’appréciais mon existence actuelle sans la changer, alors ce n’était pas pour tout de suite que je changerais ça. Mais bon, là, c’était pas top ce qui était en train de se passer. Déjà y’avait les filles en train de se partager un phacochère parterre. Moi le seul que j’avais jamais connu c’était Pumba, dans le Roi Lion, et je lançais des regards noirs à Krystal pour oser s’en prendre au papa adoptif de Simba. Non mais, les lionnes des fois, ça ne savait pas s’arrêter de chasser ou quoi ? Enfin là elle n’avait pas trop chassée, on lui avait plutôt mit la nourriture sous le nez. Au zoo au moins, elle avait mis en place ses talents de félin ; serait-elle en train de rouiller ? Pourtant elle n’avait pas l’air de devenir bleu aux plis des coudes. Non, vraiment, un mystère. Et une traitrise. J’irais le répéter à Timon pour la peine, en espérant que le châtiment serait exemplaire ; on ne dévore pas impunément le roi des pets soufflés à vous en faire écrouler des girafes ! Un maître dans l’art de la flatulence. Mon respect total pour ce personnage, dommage qu’il ne soit extrait que d’un conte pour enfant… Du moins je l’espérais. Car si cette cuisse lui appartenait, il aurait du mal à battre son record d’odeur putride pour cette année.

Ayant revêtu un costume – ce truc m’était littéralement tombé dessus quand l’autre avait demandé à s’habiller, j’avais eu un mal fou à boutonner le veston. Et déjà les manches de la chemise remontaient au-dessus de mes coudes pour me permettre des mouvements plus amples, j’avais horreur d’être bridé ou retenu ! En parlant de ça, je boudais un peu Loulou de m’avoir retenu pour le coup. Non mais, ces pirates en peau de poulpe avaient osés bafouer l’une des règles d’or de la préparation des cocktails et ils ne semblaient même pas s’en indigner ; et c’était d’ailleurs ce même cocktail que j’étais en train de siroter après l’avoir récupéré à la jeune fille blonde. Aspirant sur la paille avant de souffler pour en faire des bulles, je restais assis en tailleur non loin des autres. Mon regard bleu passait de l’un à l’autres des protagonistes, penchant un peu la tête d’un côté ou de l’autre quand j’essayais d’être d’accord ou non avec ce qui était proposé. Echanger la fille contre des pièces de rechange ? C’était entendable. Après tout, une humaine à poil pesait amplement moins lourd que le vaisseau qui nous avait amené ici, non ? Alors on y gagnait au change ; ou au moins, au poids. Moi j’aimais ce qui était grand et lourd – bon Lounis avait qu’un des deux attributs, mais ce n’est pas grave on lui pardonne – et en particulier quand ça passait en dessous de la ceinture. Mais ça… Ca usait moins le dos quand il fallait y porter, vous voyez le genre ? Puis un meuble, ça vous remplit un espace et donne l’impression que votre appartement est plus plein que ce qu’il est réellement. J’avais d’ailleurs acquis un coffre il n’y a pas longtemps et… Bah oui, quand je disais grand et lourd en dessous de la ceinture, je parlais du catalogue Ikea. Evidemment. Vous me prenez pour qui ? Ou quoi ? Y’a pas que moi qui ai lu TÊTU apparemment…

L’appareil bizarre se mit à bipper et à énoncer à haute voix une suite de chiffres et de lettres. Oh, ça je connaissais ! J’avais joué un moment à des chiffres et des lettres à la télévision ! J’étais même incollable à la fin, je pouvais avoir n’importe quel tirage je trouvais au moins toujours un mot à quatre lettres ! Bon c’était le niveau facile, mais quand même. Ils étaient pompeux tous ces gens à vous sortir des mots comme « éclectique » ou encore « trampoline », alors qu’une « pipe » bien placée, ou encore un « canard » où il fallait, et tout de suite ça avait plus d’allure, vous ne trouvez pas ? Pas besoin de jouer au dictionnaire ambulant, il fallait apprendre à parler comme le commun des mortels voyons. Pas étonnant que ce jeu ne passe plus que sur les chaînes des vieux dans les maisons de retraite, il n’y avait qu’eux pour avoir le temps d’ouvrir leur encyclopédie et retenir ce genre de trucs. Enfin, je l’avais lu l’encyclopédie, celle en quatorze volumes. Mais je l’avais pas spécialement trouvée intéressante, une introduction bien menée mais des chapitres complètement fouillis, un désordre de mots et démots sans réellement d’actions ou d’hypothèses, et puis un suspens qui se terminait en eau de boudin avec le zèbre qui débarquait toujours à la fin. Non vraiment, on avait vu mieux comme roman pour s’endormir le soir. Quatorze bouquins juste pour ça, on en venait à regretter d’avoir claqué son argent en l’air ; je l’avais dit à mon libraire, il m’avait adressé un drôle de regard condescendant avant de se remettre à trier ses papiers. Ingrat, va. C’était lui qui m’avait recommandé de la lire en plus, me disant que ça m’occuperais. Ouais bah, la prochaine fois, je l’embaucherais pas comme scénariste, lui ! Avec des idées aussi tordues et stupides, on allait encore se retrouver au fin fond d’une galaxie inconnue, avec des types mollusques et une fille à poil qui veut dévorer tout le monde. Ah mais, attendez, ce n’est pas ce qui est exactement en train de nous arriver, là ? « Oh purée… Le libraire ! Où est ce foutu libraire ?! »

Leroy. Stitch. Leroy. Stitch. Je passais d’un nom à l’autre en essayant de percuter pourquoi le Cap’tain avait droit à un nouveau prénom et pas nous. C’était injuste, moi aussi je voulais être scanné pour avoir un nom de code ! J’étais une peluche vivante après tout ! Et pas n’importe laquelle, le seul tigre bondisseur de toute la forêt des Rêves Bleus ! Et ouais, ça en jette. Surtout du miel, ça on en jetait des tonnes et des tonnes à cause de toutes nos bêtises… Mais ça rendait triste Winnie, alors on se dépêchait d’aller en piquer à nouveau à Jean-Christophe ou aux abeilles ; mais elles avaient des dards, et les dards ça faisait mal. Le petit garçon nous avait expliqué un jour qu’il valait mieux d’attendre que le miel arrive directement en pot pour en manger, je ne savais pas que les abeilles fabriquaient aussi le verre ? Toute une organisation rudement bien fondée ! J’avais surveillé pendant des jours des ruches pour m’assurer de la véracité de ses propos, mais c’était toujours Winnie qui récoltait les pots et moi les remontrances de nos amis à ailes. En même temps, depuis que j’avais refusé la demande en mariage de l’une d’entre elles, je n’étais plus exactement le bienvenu au pays des insectes. Tiens d’ailleurs, j’espère qu’aucune d’entre elles n’avait mis quelque chose dans mon cocktail ? Les pièges surprises sont ceux qui font le plus mal. La boisson vidée, je retirai la paille et la fausse moustache pour observer le fond. Non, ça n’avait pas l’air d’avoir été marqué… Les fourbes. Elles parvenaient même à me faire penser à elles alors que j’étais peut-être à des années-lumière – c’était le cas de le dire – de leurs satanés ruches !

Je disais en début de pensée que cette situation sentait le danger. Pire, le roussi. Comme la couleur de mes cheveux, mais en moins joli. Lorsque la machine cessa de parler, ils nous regardèrent. On les regarda. Ils nous regardèrent encore. On les regarda à nouveau. Au troisième regard, je su instinctivement qu’il fallait se lever si on ne voulait pas se prendre un tir perdu ou ce genre de trucs ! Déjà que ça me rappelait fatalement des mauvais souvenirs, je réalisai rapidement dans le tohu-bohu qui suivi que je n’étais pas aussi bien remis de mon « accident » que je le pensais. Je faisais la forte tête – et je savais cogner dur, comme dans le plexus solaire de ce type qui avait voulu se jeter sur moi – mais le premier bruit de coup de feu me provoqua un long frisson loin d’être agréable. J’en avais entendu des tirs de plasma et de laser, je connaissais même le bruit des sabres laser de star wars ! Mais celui des balles, je me rendis très vite compte que je le redoutais. J’avais toujours été intrigué par la capacité de Lounis à s’inquiéter de l’orage en le prenant pour une partie de chasse, mais les bruits qui retentirent me ramenèrent violemment ce fameux après-midi. Le 4x4. Le feu rouge – ce maudit feu rouge ! – et ces braqueurs qui veulent me piquer ma caisse. Le coup de feu qui part maladroitement. Le sang. Plein de sang sur mon nouveau tee-shirt… Puis cette balle. Cette foutue balle qu’ils m’avaient retiré de l’estomac, m’avaient dit Lounis, December et Adrien. Non, vraiment, je n’avais pas envie de retenter l’expérience ! Pourtant je restais là, interdit, le verre à cocktail me glissant des mains alors que je bondissais en arrière pour éviter un tir de plasma dans ma direction. Merde, il fallait faire quoi au juste, là ?

« Cap’tain ? Cap’tain, on a un problème !!! Appelez Houston ou on va tous mourir !! Houston, houstoooon !!! Capmmfmmfffffhhhh !!!! » Un des types à la face de poulpe venait de me percuter de plein fouet et d’abattre sa main sur ma bouche pour me faire taire ! Non, mais, non ! Ah ça, ça recommençais, je n’avais pas eu de mains sur la figure depuis au moins l’école secondaire ! Pas juste, vraiment pas juste ! Et j’essayais de me débattre pour le virer de là, roulant boulant avec lui sur le sol avant de me cogner contre l’un des tas de pneus – ou ça y ressemblait du moins. C’est qu’il pesait vachement lourd, le bougre ! Ils mangeaient quoi les poulpes de nos jours pour être aussi balèze ? Des bouteilles en plastique et du pétrole ? Et après on se demande comment ça se fait qu’on est en train de flinguer notre planète… Mais c’est les pieuvres qui viendront nous réduire à néant, la preuve ! Finalement, pirate des caraïbes n’avait peut-être pas si tord dans son scénario. Tendant le bras, j’attrapais d’ailleurs une poignée de tentacules pour les tirer de toutes mes forces. Il allait dégager de là avant que je ne m’énerve, celui-là ? Faut pas énerver Thor, mon gars. Thor quand il se décide à agir, ça fait mal. Bon pas tout de suite, tout de suite j’étais juste un tigre en peluche dans une mauvaise posture. Et pas de mauvais jeux de mots cette fois, promis.

  • Objets à récupérer : 0/3
  • Ennemis abattus : 0/6
  • Dignité d’Opy : Partie à la chasse depuis longtemps.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


'CAUSE I DON'T CARE WHEN I'M WITH YOU
You know I love you, did I ever tell you? ☽ I'm at a party I don't wanna be at and I don't ever wear a suit and tie. Wonderin' if I could sneak out the back. Nobody's even lookin' me in my eyes. Then you take my hand. Finish my drink, say, "Shall we dance?" Hell, yeah. You know I love you, did I ever tell you? You make it better like that...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro


Invité
Invité

Anonymous



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Mar 5 Mai 2015 - 8:19


The World is BLUE!
Lounis Masnaa ft. Les Avengers
[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 3522e0f43c1dc7e709dd1d94137824a2[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 480484large
____________________________________________

Au regard que lui jeta la gentille Fury, le jeune home remarqua qu'il n'était visiblement pas le seul à être un peu perdu. S'il avait le temps de souffler, il demanderait volontiers à Opy' si ce dernier comprenait ce qu'il se passait, mais pour le moment, personne n'était visiblement décidé à lui expliquer ce qu'il était en train d'arriver. Le jeune homme faisait des efforts monumentaux pour essayer de suivre, et surtout, de ne pas relâcher l'attention. S'il perdait pied, il allait encore paraître bizarre et il n'en avait aucune envie, pas ici, pas maintenant. Mais quelque part dans le fond de sa tête, il lui paraissait tellement improbable, tellement étrange, qu'ils se retrouvent d'abord, à bord d'un vaisseau, et en plus sur une nouvelle planète... On les avait mis à nus, il ne savait toujours pas pourquoi et il était encore plus ou moins bloqué sur la disparition de son costume... c'était un peu comme si son esprit, pour se protéger d'éventuelles attaques supplémentaires, s'était mis en veille.

Évidemment, il avait quelques moments de lucidité... Un petit cerf dans un sapin, une petite tentacule qui avait l'air de peiner à trouver son chemin, tant de petites chose qui arrivaient à agripper l'esprit du jeune homme. Pour le reste, il semblait tout occulter. Il ne valait mieux pas se demander ce que faisait un sapin de Noël en pleines rues, ni un vendeur de brosses à dents, ni un tas d'être au visage tout sauf humain, et pas non plus un panneau qui parlait. Mais s'il pouvait suivre le groupe avec un air de zombie fantomatique, il pouvait difficilement à cet instant, ignorer les hommes aux visages de poulpes qui se dressaient face à eux, et qui ne semblaient pas du tout sympathiques. Il aurait tout donné pour retourner chez lui pour une fois. Et une chose était sûre: il ne dormait pas. Avec les somnifères, quand il arrivait enfin à dormi, il ne rêvait pas. Et ce n'était pas plus mal. Ses rêves étaient loin, très loin de voyages bizarres dans l'espace. Non, ils étaient plein de chasseurs, d'armes à feu, de chiens et de neige qui recouvrait tout de son épais manteau blanc...

Alors évidemment, voir des armes, quelles qu'elles soient, pointées sur lui, ou pire peut-être, sur Opy', et par extension, sur n'importe qui de leur petit groupe, ne mettait pas du tout Lounis à l'aise. C'était un peu comme s'il avait été en apnée depuis qu'il avait passé la porte. alors il faisait comme s'il était calme, tentait même de parler un peu plus que ce à quoi il avait certainement habitué ses amis... Mais ce ne fut pas très efficace. Ce fut un peu comme si on avait refusé de lui expliquer la situation... Et s'il finit par lâcher les épaules de Antropy, ce fut surtout qu'il avait d'autres choses à penser, avec ses deux grands yeux rivés sur le pistolet -peu importait qu'il soit laser ou pas à vrai dire- qui ne semblait pas décidé à s'abaisser...

Ce qui arriva ensuite laissa le jeune homme encore plus perdu. Il avait bien de la peine à suivre... Quoi? Manger? Ah non, lui il ne mangeait pas ça. Déjà qu'il devait aller demander à son voisin de palier -pas la vieille bique, l'autre voisin, le bruyant qui ramenait toujours un tas de jeunes filles à toutes heures de la nuit et de la journée- à chaque fois qu'il voulait faire manger trois lardons à Opy', alors il n'avalerait rien qui ressemblait à de la viande. Hors de question et il serait formel sur ses positions. De toutes façon, la blonde un peu étrange sembla décréter que le repas était pour les dames. Grand bien leur fasse, ce n'était pas lui qui s'en plaindrait aux vues du menu. Mais l'intérêt dans tout ça fut que le cerveau en surchauffe du jeune homme eut droit à quelques minutes de repos malgré les bizarreries.

En effet, voilà qu'arrivaient des vêtements! Et le sourire qu'il lança à la petit Fury fut sans équivoque. Il n'aurait pas osé demander lui-même, mais quelle ne fut pas sa joie à l'idée d'enfin pouvoir trouver quelque chose qu'il reconnaisse! Évidemment pas super aisé de trouver de quoi s'habiller... encore une fois, un simple coup d’œil à la pièce suffit au jeune homme pour remarquer qu'il était encore le plus grand, surtout comparé aux hommes poulpes... Et il fouina un peu dans les tissus en vrac, jetant un regard au rouquin... Oh, il était mignon comme ça. Il faudrait qu'il aille le lui dire quand lui-même aura revêtu quelque chose de décent... Mh... AH! Voilà quelque chose qui lui irait à peu près correctement même si cela devait s'avérer un peu court! Blanc et doré... Mh, il un mélange qu'il ne faisait pas souvent, mais pourquoi pas! Ce fut avec une application toute contrôlée que le jeune homme enfila cette jolie tenue qui avait de très gros points communs avec ces tenues traditionnelles des Émirats Arabes-Unis.... Ou peut-être était-ce le Qatar? Ah, il avait appris cela récemment mais avec tous les évènements récents, son palais mental était sans dessus dessous et il n'avait pas le temps de faire du rangement pour se souvenir d'où exactement il connaissait ces tenues. Mais c'était très élégant, du moins, c'était à son goût. Et plus passe partout dans le désert qu'un Valentino.

Et il allait aller pour se déplacer jusqu'à Opy' bien décidé à le complimenter que visiblement l'agitation revint. Il y eut ce grand gars... Il ne connaissait pas beaucoup le cinéma -il avait de la peine à comprendre bien des choses de ce qu'il voyait à la télévision- mais il reconnu vaguement l'homme de Terminator? Il ne savait pas ce qu'il faisait là .... une reconstitution? Il ne pourrait malheureusement pas le lui demander, ni lui crier qu'il n'était pas anti-résistance, que l'homme vaqua à son chemin.... Ok. A bientôt peut-être? Et il ne fallu pas beaucoup plus de temps pour que la cohue reprenne. Ca parlait fort, ça s'agitait, ça commençait à s'échauffer... Oh non pas encore.

Quand il entendit les coups de feu et même s'il n'avait pas été visé, le jeune homme eut un instant l'impression d'étouffer. Où était Opy' au juste? Où étaient les autres? Il n'y voyait plus rien... Il repoussa le keffieh qui lui tombait sur le visage, papillonnant des paupières... Opy. Il devait savoir où était Opy'. Et face à l'agitation qui régnait, la tâche lui semblait difficile... Il avait entendu du verre se briser, Et la voix bien connue de son petit chanteur se faire étouffer à peine avait-il commencé à crier... Non non non, ça n'allait pas du tout. Et où étaient les autres?! Que fallait-il faire au juste? Qu'est-ce qu'ils fichaient dans ce coin?! Pourquoi ce fichu capitaine les avait encore emmené dans une zone à risques?! Il allait en prendre pour son grade si Lounis mettait la main dessus.

On lui avait dit qu'il y avait eu erreur pour le costume du Hulk. Il n'avait pas moufté et s'était fait griffer le dos sans rien dire -les traces étaient d'ailleurs encore largement visibles- mais il avait bien entendu. S'ils avaient su. Il était pacifique. On lui avait dit que c'était en partie du à son autisme, et à sa trop grande gentillesse. Il n'y avait d'une personne qui était une exception par rapport à cela, et c'était Chovka, le tchétchène à cornes. Il ne lui voulait pas foncièrement de mal à ce gaillard, mais c'était quelque chose en lui qui le rendait agressif quand il le voyait... Ce fut à peu près ce qui se passait dans son esprit lorsqu'il remarqua la tignasse rousse dans un tas de... De quelque chose de vaguement similaire à ses pneus, tenue par un mec à tentacules. Cette ombre qui passe sur le visage, cette impression que tout votre sang descend dans vos bras et vos jambes, quitte votre tête... Lounis était un gentil géant, un mec d'un peu plus d'un mètre quatre-vingts-dix, aussi gras qu'un bout de pain sec, mais Lounis avait aussi ses mauvais moments. Il ne devenait pas vert, mais la force qu'il mis pour envoyer le sac à dos dans la tête de poulpe de l’assaillant de SA peluche ressemblait à s'y méprendre à celle d'un homme arrosé de rayons gammas au petit déjeuner.

Et il mis autant de force à tomber emporté par la force de son propre sac à dos.
" Oh mon Dieu, je suis navré... " couina le jeune homme à l'intention de tête de poulpe.... Mais ce dernier, face contre terre, tentacules flasques et vaguement visqueuses n'eut aucune réaction. Oups... Il avait fait une bourde là? Rattrapant son sac en secouant la tête, le jeune homme semblait à peine se réveiller. Il semblerait qu'il ait eu une absence, et qu'il ait encore fait une bêtise... Opy. Où était Opy?! Ah! Juste là! Il en avait besoin, là, tout de suite. Et il se précipita vers le rouquin avec un regard à la fois paniqué et rassuré. Plus paniqué que rassuré. "Ça va?! Ils ne t'ont rien fait?! J'ai entendu des coups de feu! Où son les autres? Il n'a pas fait lâcher tes points?! ... Je crois que je l'ai un peu amoché... J'ai pas voulu, je t'assure! Tu es très élégant." Tout sortait sans qu'il prenne presque le temps de respirer. Ils étaient un peu à l'écart de la cohue, dans le tas de pneus, mais au train où allaient les choses cela ne durerait pas... Et ce n'était vraiment pas le moment de laisser ses mains trembler, et son flot de paroles dés-harmonisées prendre le dessus. Il allait encore paniquer, et la dernière fois, ça avait coûté la vie à un téléphone dernière génération -et son remplaçant à l’effigie d'Hello Kitty, bien que mignon, ne l'égalait pas-, un ami à l'hôpital sans qu'il ne puisse rien y faire, et une mise à sac de son appartement par lui même juste parce qu'il ne savait pas gérer... Il venait de mettre quelqu'un à terre! Il ne savait même pas comment il avait pu faire ça! Il n'était pas méchant! Et ça lui faisait peur. C'était vraiment lui qui avait fait ça? Est-ce que Opy' allait bien? Comment se débrouillaient les autres?!

Il allait avoir besoin d'une triple dose de Xanax, ou quelque chose comme ça. Il était hors de question qu'il perde sa respiration, ce n'était vraiment pas le moment. C'était déjà gênant dans son appartement, alors pas ici! Si qui que ce soit approchait la peluche tigre, il lui enfonçait sa fourchette bleue dans l’œil. Il ne serait plus à un près. Le Xanax ce sera quand ils seront en sécurité. Pour le moment, il avait juste un mal fou à se battre contre son petit côté monstre vert et il aurait bien besoin d'un berceuse.

Lounis: 100%
Ennemis abattus: 1/6
Objets récupérés: 0/3



Cléo Pescerosso
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Cléo Pescerosso

| Avatar : Rita Volk


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 1418844643-fangirl-07

| Conte : Pinocchio
| Dans le monde des contes, je suis : : Cleo the fish

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 650289fishstitck

| Cadavres : 165



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Mar 5 Mai 2015 - 17:46




Antropy, Lounis, Ozlem, Krystal, Zach & Cléo
The World is Blue

Cléo regardait les autres se choisir des habits avec un petit sourire, au moins ils n’étaient pas contre l’idée (sauf la blonde qui lui avait offert à manger, mais elle n’avait pas l’air de lui en vouloir non plus de lui proposer). Elle avait arrêtée de tournoyer, mais faisait un petit mouvement avec le tissu de gauche à droite, pour rester en mouvement. Elle se figea avec sa jupe à la remarque de Zachary. C’est comme s’il l’avait giflée. Même ça… même ça elle ne pouvait pas le faire correctement. Elle se contenta de baisser les yeux au sol, en se tortillant les doigts devant elle. Avant de les relever vivement, un peu humides, à sa prochaine exclamation. Boursoufflée… ? Pourquoi est-ce qu’elle… Elle ramena ses yeux sur le tissu, levant un pan doucement sans l’agiter. C’était vraiment… ? Elle du se mordre la lèvre inférieure pour l’empêcher de trembler, tandis qu’elle sentait les larmes s’accumuler. Elle ne pouvait pas pleurer, elle allait causer des problèmes si elle le faisait, elle ne… pouvait pas…

"Je vous échange la blonde contre l'équipement nécessaire !" Elle ne voulait même plus savoir. Elle était occupée à respirer calmement, se concentrant, elle était certaine que si elle ne se surveillait pas elle allait se mettre à sangloter. Elle avait fait n’importe quoi depuis leur départ du vaisseau, elle c’était plutôt bien débrouillé pour ne pas être un fardeau au début, mais depuis l’aquarium sans gravité et les poissons volants et le presque baiser— … depuis qu’il y avait eu des éclairs. Tout était devenu… elle ne…

Sauf que non.

Elle releva la tête en fixant son regard sur leur Capitaine. Beaucoup plus calme d’un coup, elle laissa échapper une larme qu’elle essuya distraitement. Le panneau, elle pouvait comprendre. C’était culturel, elle avait fait un faux pas. Mais certaines choses… non. Certaines choses n’avaient pas de sens. Des petites choses, mais qui accumulées devenaient vraiment significatives. Et la réponse à sa question d’un peu plus tôt lui vint comme un éclair : il ne va pas bien. Jamais il n’aurait dit une chose pareille en temps normal. Il était direct, et parfois maladroit, mais jamais blessant. Quoi qu’il se soit passé sur le vaisseau, il n’était plus lui même. Il venait de proposer d’échanger une personne contre un objet ! « Ce type est Stitch ? L'expérience la plus recherchée de tout l'univers ??? » Oh non ! Une terreur soudaine s’empara de la petite blonde. C’était comme la dernière fois, ils voulaient emmener Zachary. Ils voulaient l’emmener ! « Identification reconnue : LEROY »

hein ?

Elle tourna la tête si vite dans sa direction qu’elle se demanda une seconde si elle ne s’était pas déboité quelque chose. « Lui aussi vous ne l’avez pas abandonné ? » Les dernières paroles de Mr Bubbles résonnaient en boucle dans sa tête tandis qu’elle ouvrait la bouche et la fermait sans savoir quoi dire. Du temps où elle était un poisson, elle aurait probablement laissé échapper une bulle d’air. Ce n’était pas possible, c’était Zacha—Stitch. C’était bien lui quand elle était arrivée sur le vaisseau, elle ne pouvait pas le confondre avec un autre, ce n’était… C’est l’heure… Il avait dit ça juste avant que tout ne change, est-ce qu’il savait ce qui se passait. Ce n’était plus lui maintenant, plus son Zachary, mais un autre avec la même apparence. Et une émotion qu’elle n’avait pas ressenti depuis longtemps, très longtemps, l’envahie… la colère. Elle n’y était tellement plus habituée qu’il lui fallu une minute avant de la reconnaître. Elle se sentait tellement impuissante, il avait fait quelque chose à Zachary et elle ne pouvait rien y changer, elle ne comprenait pas ce qu’il avait fait, elle n’était même pas sûre que ce soit vraiment un usurpateur devant elle, ou un usurpateur qui avait pris l’apparence de Zachary. Comment est-ce qu’elle pouvait espérer inverser quoi qu’il ai pu faire. Elle n’était qu’un poisson ! A côté d’elle la blonde de tout à l’heure s’agitait sans faire un son, comme si elle avait perdu la voix. Mais Cléo n’arrivait pas à lui prêter attention.

Le bruit qui éclata tout à coup la fit sursauter. Mauvais calcul. Au lieu de se coucher au sol pour éviter d’être touchée, elle se retrouva en pleine ligne de mire des tireurs ennemis, et fut touchée en conséquence en poussant un cri de douleur. Son épaule la brula soudainement comme si elle avait reçu une morsure empoisonnée, tandis que son cerveau enregistrait l’information qu’on venait de lui tirer dessus. La sensation lui était tellement étrangère, qu’elle n’était même pas sûre de savoir si c’était grave ou pas. Sous le choc, elle regardait son épaule comme si elle pouvait lui donner les instructions sur quoi faire dans cette situation. Second mauvais calcul. Une ombre la surplomba, mais le temps qu’elle tourne la tête, elle était propulsée violemment contre le sol avec un petit cri de surprise, ses cheveux éparpillés dans tous les sens l’empêchait de voir quoi que se soit. L’individu d’un peu plus tôt à présent à califourchon sur son dos pour l’empêcher de bouger tandis qu’elle pouvait entendre distinctement le bruit artificiel de son arme en train de charger. Il voulait la tuer ! Elle se mit à gigoter dans tous les sens en gémissant, à la fois blessée et effrayée, plus qu’elle ne l’avait été jusqu’alors et incapable de trouver le calme nécessaire pour réfléchir et trouver une solution. Il était bien trop fort comparé à elle. S’ils avaient été dans l’eau elle aurait pu… quoique, une tentacule lui tomba sur la joue alors qu’il se penchait vers elle pour raffermir sa prise.

Mais elle n’avait rien fait aux poulpes !

BY .SOULMATES



Cléo = Coincée par un méchant ! Sauvez-mwouuuuuaaa ! :snif:
Ennemis abattus = 1/6
Objets récupérés = 0/3

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


we'll last forever
What I find is pleasing and I'm feeling fine.
Love is so confusing there is no peace of mind.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9065-cleo-filet-o-fish http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9101-cleo-sea-sick


Zachary Blue
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Zachary Blue

| Avatar : Matt Smith ➹

« Tu vas remettre tout
en ordre, maintenant !! »


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 659745lolo

| Conte : Stitch ღ
| Dans le monde des contes, je suis : : Lilo & Stitch ღ

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 650289fishstitck

| Cadavres : 272



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Mar 5 Mai 2015 - 18:59






    Pourquuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuoi ??? Pourquoi elle avait tout gâchée en disant qui j'étais ? Pourquoi elle les avait forcé à sortir leur appareil scanner afin de découvrir qui se trouvait face à eux ? Et surtout... Surtout... Pourquoi je valais que 12 mille Skippy ?

    "Vous devez faire erreur ! J'en vaut bien plus ! Dans les 30.000, peut être même 40.000 ! 12 mille, non mais franchement ! Dans quel monde on vie ! Hein ? DANS QUEL MONDE EN VIE ??" avais-je dit en secouant plusieurs fois Krystal après l'avoir agrippée par le col.

    Elle n'avait vraiment pas besoin de nous mettre dans une situation pareil. La suite s'était enchaînée très vite et ça attaquait dans tous les sens. J'avais vue le rouquin passer à l'attaque, mais aussi le bizarroïde ! C'était d'ailleurs le seul qui s'en sortait plutôt pas mal.

    Il fallait analyser la situation. On avait six ennemis face à nous et désormais plus que cinq. Il nous restait également trois objets précieux à récupérer. J'avais l'impression d'être dans un jeu vidéo ! Ce qu'il fallait faire en priorité, c'était de prendre les objets. Une fois fait, je pourrais redécoller à bord de mon vaisseau et s'il reste des ennemis, on pourra sacrifier certains des membres de notre équipe pour nous en sortir.

    J'avais tapoté mon menton pour réfléchir à la meilleure des solutions, quand tout à coup, l'idée ultime me vint à l'esprit ! Je m'étais précipité vers la brune et j'avais fouillé dans ses poches pendant qu'elle combattait. C'était pas évident, mais alors pas évident du tout. Si cette femme avait du persil sur elle, elle avait peut être d'autres choses intéressantes.

    "Bingo !!" m'étais-je écrié en sortant un poivrier de sa poche (o_O). Je l'avais ouvert et j'en avais reniflé une bonne quantité avant de le jeter par terre, de tituber un peu et d'éternuer. Ca avait fait un vacarme pas possible.

    "Oooh.. Aie..."

    J'avais oublié à quel point c'était dérangeant la transformation, mais après avoir éternué, je m'étais retrouvé plus petit, beaucoup plus petit même et tout rouge. J'avais aussi deux bras de plus, deux mains, deux coudes... Enfin tout ce qui partait du haut des épaules jusqu'aux petits doigts était en double.

    "LEROY ! C'est lui !!"

    Évidemment que c'était moi ! La machine l'avait dit ! La seule chose où elle s'était trompée, c'était pour le nombre de Skippy. Faudrait que je me fasse arrêter pour voir réellement si j'en valais bien 12.000. J'avais montré mes dents bien jaunes à un alien qui s'était précipité sur moi, avant de sauter d'un bond, afin de l'éviter. Il ne s'était pas arrêté pour autant. Par contre le mur derrière moi l'avait stoppé pour quelques instants.

    Bon ! Les objets ! Ils étaient où ? J'avais regardé autour de moi d'un air tout agité, en voyant au loin un individu sauter sur Cléo !

    "NOOO OOON !"avais-je hurlé sans le vouloir. Je m'étais mis une main sur la bouche. Pourquoi je hurlais ? C'était une perte acceptable.

    Je voyais d'ici qu'elle tentait de se débattre, de gigotter dans tous les sens, tandis que la créature avait fait apparaître une tentacule qui lui caressait la joue. C'était ignoble ! J'avais vue au loin un des objets qu'il nous fallait, mais... Roooh ! Je m'étais précipité vers la créature et j'avais fait un très grand bond, mettant en avant mon pied droit.

    "BANZAIIIIIIIIIIII !" avais-je hurlé en enfonçant mon pied dans la tronche du truc qui avait été propulsé au loin. Quand à moi, j'étais retombé sur mes pattes et je m'étais approché vers Cléo pour lui tendre une main et l'aider à se relever.

    "Tu pu plus que d'habitude ! Essaye d'arranger ça !"

    Elle avait de la bave qui se trouvait sur la tentacule de la créature qui coulait le long de sa joue. Non seulement c'était hideux, mais ça puait. Beurk ! J'avais tourné la tête pour voir ce qu'il nous restait. Quatre individus + les pertes acceptables de notre groupe et toujours aucun objet.

    "La brune ! Derrière toi !!"

    J'espérais qu'elle m'entendrait et verrait derrière elle l'un des objets qu'il nous fallait.


    Cléo = Libérée, délivrée !!! [Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 3864256854
    Ennemis abattus = 2/6
    Objets récupérés = 0/3

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Expérience 626 au rapport ! »

« Il était une fois... ! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43913-chronologie-de-zachar http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43912-la-bible-des-rp-s-de-zachary-blue-le-stitch


Invité
Invité

Anonymous



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Mar 5 Mai 2015 - 20:11

    Bon, d'accord, elle avait fait une boulette en dévoilant l'identité de presque Stitch – parce que d'après le poulpe de l'espace, c'était un certain Leroy – ça encore ce n'était pas de sa faute, elle ne savait pas. Mais elle avait aussi tenté de rattraper sa boulette en négociant lamentablement le prix, négociation qui avait fini par échouer. C'était trop de demander d'être tranquille cinq minutes .
    Ozlem aimait bien Krykry, elle n'allait pas la laisser partir. Non mais, et puis s'ils ne voulaient pas du capitaine Stitch...ou Leroy...ils allaient devoir le ramener sur terre, parce qu'il fallait bien rentrer un jour ou l'autre.

    "Bha si elle est recherchée dans tout l'univers pourquoi vous n'avez pas été foutu de la trouver ? Bande de...de tentacule cassée ! Cerveau de bulot ! "

    Oui, les bulots n'avaient pas de cerveau, et puis c'était tout dégueux, baveux et ça avait un très mauvais goût.

    "Nan mais oui là si vous jouez aux chiffres et aux lettres aussi sans prévenir pas du jeu."
    Ozlem soupira. Quand elle entendu le mot « Skippy » Elle ne met pas longtemps à deviner qu'il était question de la monnaie intergalactique et non de kangourou. Pourtant, c'était assez amusant comme image."


    « Non ça doit être de l'argent, comme les dollars, ce qui sert à payer ici, comme quand tu fais tes courses au supermarché, tu payes en dollars à Storybrook. Ici les dollars c'est les Skippy. »

    Il fallait lui expliquer quand même, ils n'étaient pas des sauvages eux. Pourquoi on avait plus Stitch déjà hein ?

    « Rhooo Stitch Leroy c'est presque le même, sauf que l'un est rouge et méchant, l'autre est bleu et un peu étrange, mais ça reste des peluches aliens ! »

    Opy voulait un libraire d'ailleurs. Pourquoi il voulait un libraire ? C'était le moment de lire le journal . Non, ce n'était pas le moment de jouer aux cartes ou de lire ou d'apprendre à compter aux écureuils et tenter de transformer des tortures en ninja. Non, c'était le moment d'être BADASS !

    « Laisse ton libraire ou il est Chaton, ce n'est pas l'heure. ! »

    Elle n'était pas très loin dopy, elle n'avait pas bougé, pourtant, Krykry avait couru pour se mettre à l'abri et le tigre s'était fait aplatir comme une crêpe par un monstroplantopoulpe étrange.

    Cléo s'était elle aussi faite écraser. Ozlem soupira en voyant ça. Non mais franchement, elle ne comprenait pas comment on pouvait être aussi boulet parfois. Pourtant Cléo c'était fury, enfin avant...quand elle avait ses vêtements de Fury. Ce n'était pas le moment d'attendre l'heure du thé avec Hadès...il fallait bouger...ouai maintenant ça serait bien...genre maintenant...là...tout de suite.

    Bon, elle ne bougeait pas, son corps s'était mis en mode off, pourtant, son cerveau fonctionnait très bien, elle tentait de trouver mentalement la phrase qu'il fallait pour faire bouger tout ça. Il y avait des tirs de partout et dans tous les sens, comment voulaient-ils qu'elle se concentre mentalement ? Ce n'était pas évident de bouger quand son corps veut pas


    Elle réussit néanmoins et heureusement, à tourner le regard vers un objet métallique ou dans un alliage inconnu qui trainait au sol.

    « J'ai trouvé ! » Annonça elle en plongeant sur le sol pour attraper l'objet.

    Ne voyant pas qu'un tir ennemi l'aurait touché en pleine face si elle n'avait pas bougé à temps. Elle se releva brusquement, reculant d'un pas. Son pied venant écraser la...tentacule pédestre d'un monstre juste derrière elle. Mais elle ne le voyait pas, elle ne le sentait pas. Toutes les odeurs se mélangeaient ici et ça sentait mauvais de toute manière. Non, Elle recula son coude et donna un violent coup dans le ventre de l'alien avant de l’assommer avec l'objet du vaisseau.

    Elle se tourna toute contente et vit le truc allongé sur le sol.
    « Non mais depuis quand on peut faire la sieste dans un moment pareil ? Mais quel débile celui-là. »

    Elle alla ensuite vers la cachette de Krykry en lui tendant la main libre.

    « Tu vois ça . Je sais pas exactement à quoi il sert, mais c'est pour le vaisseau, faut trouver des trucs comme ça, je sais pas combien, faut aller au vaisseau, c'est comme Sonic. Le hérisson mutant dans le jeu vidéo, il faut courir...a trois ? »

    Ozlem ne lui laissait pas trop le choix à vrai dire. Le but était de courir, de récupérer les pièces et d'aller au vaisseau. Ils avaient déjà un objet en leur possession..[/b]

    Objet: 1/3
    Ennemis : 3/6 [Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 3864256854


Antropy Tiger
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Antropy Tiger

| Avatar : Ed Sheerαn.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 Opy-Carly01

We at a party we don't wanna be at.
Tryna talk, but we can't hear ourselves.
Read your lips, I'd rather kiss 'em right back...


YOU KNOW WHAT ?

It's kinda crazy 'cause I really don't mind
And you make it better like that


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 Opy-Carly04

| Conte : Winnie l'ourson.
| Dans le monde des contes, je suis : : Tigrou.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 697293clubwab

| Cadavres : 1640



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________ Jeu 7 Mai 2015 - 10:18



The world is bluuuue


Je venais de passer d’un état de petite proie prisonnière d’un poulpe – ça faisait donc ça d’être un poisson ? – à celui de jouvencelle en détresse que son prince venait de tirer des griffes d’un terrible dragon ! Enfin, le dragon n’avait pas vraiment fière allure mais le prince valait le coup, dans sa grande tenue libanaise drapée. Même s’il venait de pourfendre mon ennemi à l’aide de son sac à dos – mais qu’est-ce qu’il avait mis dedans ? Plus jamais je ne m’en moquerais… - et de s’en excuser platement ensuite. « Oh mon Dieu, je suis navré... » Non mais, loulou, quand on dézingue quelqu’un comme tu viens de le faire, on ne s’excuse pas hein ! Enfin, pas comme ça et pas de cette manière, même si c’était bien son genre de se plier en quatre quand il marchait sur le pied de quelqu’un… Alors un sac dans la figure, ça ne risquait pas de se passer d’excuses. Je m’étais redressé sur les coudes, surpris de pouvoir soudain respirer et m’exprimer plus librement, me massant la mâchoire et la gorge qu’il avait honteusement serrées. Je rêve ou cette pieuvre de l’espace avait essayée de me tuer ?! Non mais on n’a pas idée de s’en prendre aux invités de cette manière ! J’étais increvable en plus, c’était bien connu, non ? Ils avaient essayé avec un flingue, alors des mains… En revanche, l’avantage de cette attaque surprise était qu’elle m’avait cloué le bec pour au moins quelques minutes. J’avais juste la bouche ouverte, de surprise, en faisant l’effarante constatation que Lounis venait de me sauver la vie. Mais lui, il était déjà à un autre stade.

« Ça va?! Ils ne t'ont rien fait?! J'ai entendu des coups de feu! Où sont les autres? Il n'a pas fait lâcher tes points?! ... Je crois que je l'ai un peu amoché... J'ai pas voulu, je t'assure! Tu es très élégant. » Ouah, beaucoup d’informations d’un coup, là ! Je regardai autour de nous à la recherche des autres mais je reportai très vite mon attention sur mon grand petit faon. Je le voyais trembler de tout son être, les mains nerveuses et la logorrhée aléatoire trahissant son état de trouble profond. Peut-être que le Xanax se décidait enfin à ne plus faire effet sur Hulk ? Ça allait être embêtant ça, s’il se transformait en monstre vert. Où était Romanov pour lui chanter une berceuse ? Ah mais, non en fait. Pas de Romanov, je n’en veux pas. Pas touche à mon Lounis. Elle avait l’air gentille, pourtant… non. Non, pas de Romanov. Je me redressai sur mes genoux pour m’approcher de lui, venir simplement passer mes bras autour de lui pour le serrer contre moi. Poser mon menton sur sa grande épaule, tapotant gentiment son dos du plat de ma main. « Là, làààà. Ça va aller, Lounis. C’est pas grave si tu l’as amoché, il a tenté de m’étouffer donc, on va dire que tu as rééquilibré la balance de la bienséance. Puis on aurait été un peu dans la mouise si tu n’étais pas intervenu, comment on aurait fait pour s’envoyer des sms si j’étais resté mort ici et toi vivant sur Terre ? Soit logique un peu. T’as fait une bonne action. Si, si, très bonne. Merci à toi, mon Loulou. » Je relevai le nez pour le regarder, saisissant son visage sur mes dernières paroles en plongeant mes yeux dans les siens. Il fallait qu’il se calme et se rassure. J’étais en vie et lui aussi, c’était le plus important, non ?

Ah oui non, il restait l’équipage tient… Pourtant je me penchai quelques secondes pour réaliser le truc le plus niais que je pouvais voir dans les films : l’embrasser au moment où ce n’était PAS DU TOUT le bon timing pour le faire ! Sérieux, qui se roule des pelles quand y’a des explosions de partout, dans les films ? Ou quand ils se font poursuivre ? Non, vraiment, erreur monumentale de scénario – encore ! – mais j’avais eu envie de le remercier pour son geste, aussi involontaire qu’efficace. Je pressai mes lèvres contre les siennes dans un baiser un peu timide, puis je le libérai et esquissai un sourire à son attention. « On ferait mieux de déguerpir d’ici et… Oh, qu’est-ce que c’est que ça ?! » Je venais d’apercevoir un morceau de métal brillant semblable à ce que tenait Ozlem quand elle était passée à côté de nous ! Du coup, je changeai prestement mon point d’attention, de Lounis vers le dit objet. « Là ! Loulou, debout, on n’a pas le temps de faire des prières libanaises, on se bouge le derrière ! Hop hop hop, lève-toi et marche ! » alors que moi j’étais déjà sur mes deux jambes à filer vers l’objet de mes convoitises.

Je plongeai en avant en évitant un des hommes, lui aussi il voulait me choper ou quoi ? Doucement les gars, y’a du monde ua portillon, pas la peine de se bousculer ! Ou il finirait comme l’autre et… Ah tient, lui aussi il était parterre ? Et un troisième ! Non mais, bien fait, c’était quoi ça de s’attaquer à Fury ? On ne touche pas Fury. Bravo Cap’tain… Euh ? What ? Attendez, Stitch n’est-il pas censé être bleu ? Bon, avec quatre bras d’accord, mais bleu à la base, non ? Pourquoi celui-là était rouge ? Et… « Aaaaaaah !!! » Eclair de lucidité. Leroy. Ils avaient dit Leroy ! Donc c’était pas Stitch, mais Leroy, le Cap’tain ! Aaaah, d’accord. D’accord, okay… Oups ! Je bondis sur le côté pour éviter un second assaut de la part du type qui avait fait apparaître le cocktail dans ma main – bon d’ailleurs – avant de saisir la première chose qui me tomba sous la main pour le frapper avec : un canard. Et un sacré canard, un col-vert je vous prie. Je ne sais pas ce qu’il venait foutre là mais pour le coup, je l’avais lancé à la figure du tentaculaire qui s’était effondré sous l’attaque surprise ! Faut dire qu’un canard c’est impressionnant, non ? Celui-ci c’était mis à crier en battant des ailes et griffant le visage de mon assaillant, j’en profitai donc pour saisir le morceau de métal brillant et tirer… Et me rendre compte que ce n’était qu’un petit carré coincé derrière de la ferraille, d’à peine dix centimètres sur quinze. Euh… pas sûr que ça nous soit très utile, si ?

Dans le doute je l’embarquais, avant de me retourner. Le canard s’était calmé mais il semblerait qu’un des deux derniers assaillants veuille lui sauter dessus… Aussitôt, hop, je courrai et me baissai pour le récupérer sous son nez avant de foncer vers Lounis. « Personne touche au canard ! » M’exclamai-je en leur tirant la langue. J’attrapai ensuite le poignet de Lounis pour l’embarquer avec moi à la suite du reste du groupe. Les filles s’étaient planquées dans un coin, Fury et la peluche dans un autre endroit. Le choix était rude ! Tellement que je restai planté devant l’entrée sans savoir de quel côté aller, jetant alors un regard implorant à mon ami. Et m’assurant que le canard replié sous mon bras faisait de même, sinon ce n’était pas drôle.

  • Objets à récupérer : 2/3 (le canard ou le morceau de métal ? [Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 1375884928 )
  • Ennemis abattus : 4/6 [Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 3864256854


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


'CAUSE I DON'T CARE WHEN I'M WITH YOU
You know I love you, did I ever tell you? ☽ I'm at a party I don't wanna be at and I don't ever wear a suit and tie. Wonderin' if I could sneak out the back. Nobody's even lookin' me in my eyes. Then you take my hand. Finish my drink, say, "Shall we dance?" Hell, yeah. You know I love you, did I ever tell you? You make it better like that...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro


Contenu sponsorisé




[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 4 _



________________________________________

 Page 4 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

[Fe] The World is Blue - Evénement #29





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage