« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 [Fe] The World is Blue - Evénement #29

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage


Zachary Blue
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Zachary Blue

| Avatar : Matt Smith ➹

« Tu vas remettre tout
en ordre, maintenant !! »


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 659745lolo

| Conte : Stitch ღ
| Dans le monde des contes, je suis : : Lilo & Stitch ღ

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 650289fishstitck

| Cadavres : 272



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Jeu 21 Mai 2015 - 10:36






    Je sentais mon corps me lâcher. J'étais à deux doigts de partir dans un monde d'où je pourrai jamais revenir. Je convulsais de partout, me tortillant dans tous les sens, nu comme un vers. J'avais tendu mes deux mains en avant, toujours tremblotante, puis je les avais fait se rejoindre. Mes doigts s'étaient croisés formant un poing que j'avais enfoncé avec beaucoup d'élan dans mon ventre.

    "AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !" avais-je hurlé avant d'éloigner mon poing et de reproduire une seconde fois l'opération.

    "AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !"

    Ca faisait toujours autant mal. J'avais décroisé mes mains avant d'attraper Cléo par le col et de l'attirer vers moi.

    "Persil !! Persil !! Bogdanov !!! Kangourous !!! Canard !! Canard ? Pourquoi canard ?"

    Je criais, mais en prononçant le mot canard, j'avais vue qu'elle en tenait un dans sa main. Un détail qui m'avait échappé. Pourquoi elle avait un canard dans sa main ? Je l'avais regardée avec un air interloquet avant de la lâcher et de me remettre à convulser. Cette fois ci j'avais pris sur moi de me redresser pour me lever, mais ça m'avait pris un temps fou, sans compter que j'étais tombé deux fois entre temps.

    J'avais rejoins les deux mecs en titubant, qui étaient toujours entremêlés. Seule Cléo s'en était dégagée. C'était eux qui m'avaient bousculés et avaient fait éternuer Cléo. Je devais leur venir en aide. Je m'étais approché du premier à qui j'avais tendu la main et à pein il l'avait prise se relever que j'avais sentis des coup de jus arriver dans mes côtes. Je l'avais lâché aussi sec, me retrouvant projeter contre un mur. Je hurlais une nouvelle fois, avant de regarder les deux hommes et de voir qu'un était blessé à l'épaule.

    "Epaule ! Epaule !!" avais-je crié plusieurs fois, tandis que le robot infirmier c'était dirigé vers lui pour s'occuper de son épaule. Il fallait savoir parler à ces machines ! Le langage robot n'était pas à la portée du premier venu.

    En passant ma main sur mes cotes, je sentis un peu de sang. C'était quoi ? On aurait dit une trace d'ongles bien enfoncé dans la chair. Femme, blonde, agressive... Ca me rappelait quelqu'un. Je m'étais avancé vers elle, en boitant.

    "Tu m'as agressé ?? Tu t'en es encore pris à moi ???"

    Je lui aurai bien donné une bonne leçon, mais étrangement, je lui avais simplement souris en la remerciant. Quelque chose ne devait pas tourner rond chez moi. En tout cas cette blessure me ramenait à la réalité et me faisait oublier la douleur des coups de jus.

    Pendant tous mes déplacements, je ne m'étais pas rendu compte que l'ordinateur de bord n'avait pas arrêté de tirer. Mais étrangement, il avait pris pour cible une armée de fourmis qui alertée par le bruit qu'on faisait, tenter de quitter le vaisseau. Il ne restait plus grand chose de cette armée.

    "Ordinateur ?"

    "Deux petites minutes, j'ai presque fini."

    J'aimais pas déranger les gens en plein travail, mais je ne pouvais pas le laisser anéantir tout le peuple de Formicidae, à qui j'avais permis de créer sa nouvelle colonie à proximité de la bibliothèque de mon vaisseau, dans l'aile ouest.

    "C'est urgent !"

    "D'accoooord... Mais bon, c'est très mal élevé de déranger quelqu'un en pleine action."

    "Je sais..."

    Qu'est ce que ça pouvait être grognon un ordinateur de bord. Heureusement qu'il m'aidait à rompre la solitude quand je voyageais et quand Angel faisait grise à l'arrière du vaisseau.

    "Bon alors c'était pour quoi ? J'ai très envie de continuer à jouer. Je gagnais la partie en plus !"

    "Justement... Stop l'attaque. Met toi en pause et fait nous décoller d'ici au plus vite."

    Tout en parlant, je me tenais les cotes et je zieutais vers Oz. J'espérais qu'elle avait encore du persil sur elle, car on allait entrer encore plus rapidement en hyperespace que pour l'aller.

    "Hum... Il me faut un code d'identification pour une telle action. Puis, il faudrait remplir le feuillet vert et lancer une procédure officielle. Ca risque de prendre du temps et j'ai ma pause déjeuné dans douze minutes. Il faut que je me branche à la prise quelques heures. Sans compter que..."

    "Enclenche une procédure d'urgence !!"

    "Ok ok... Mais là il me faut un code d'identification. Vous l'avez ? Hein hein ? Dites, vous l'avez ???"

    Cer ordinateur me faisait parfois penser à un chien qui secouait sa queue dans tous les sens et sautiller constamment pour qu'on lui jette un petit no-nos. Il était vraiment bizarre. Je devrais faire cette mise à jour qu'on m'avait conseillé le siècle dernier. Quoi qu'il en soit, je pouvais tout stopper maintenant. Je pouvais mettre un terme à tout ça en donnant simplement le bon code d'identification. J'avais tourné la tête vers mon équipage. On avait formé une bonne équipe, même si je n'avais pas été là tout le temps. Ils avaient découvert une petite créature rouge que je gardais secrète pour quand le bon moment serait venu et ce moment n'était pas encore là.

    Elle m'avait juste permis de passer inaperçu sur cette planète, de récupérer les bons objets et de pouvoir rentrer au plus vite. Faire démarrer mon vaisseau était prématuré. Ce n'était pas encore le bon moment et la destination n'était pas la bonne. Quoi qu'il en soit, étant endommagé, il avait opté pour la planète où se trouvait le plus grand garage de toute la galaxie. C'était un choix judicieux, mais risqué quand on avait à bord l'être le plus recherché de cette même galaxie. Et cet être s'apprêter à s'identifier. J'avais jeté un oeil vers Cléo, lui faisant un petit sourire. Elle voulait le revoir ? Elle allait le revoir.

    "Ordinateur ? Code d’identification 6.2.6. Expérience Stitch."

    Les tirs s'étaient stoppés. Les fourmis allaient pouvoir rentrer chez elle sereinement, emportant avec elle les corps défunts, ou plutôt la poussière qui avait suivie leur exécution. Je m'étais tourné vers la femme au canard, m'approchant d'elle, tout en lançant une nouvelle consigne à l'ordinateur de bord.

    "Habits. Et répare tout le monde."

    Les nouveaux bras de Oz avaient disparus comme par magie, tandis que le robot infirmier terminait de réparer les plaies. Tout le monde retrouvait ses habits d'origine et quand à moi, j'étais en train de refaire mon nœud papillon de mes nouveaux habits. Une fois arrivé à hauteur de Cléo, je l'avais regardée bien droit dans les yeux.

    "Cléo Pescerosso, comme on se retrouve." lui avais-je dit avec un petit clin d'oeil avant de voir un laser rouge passer à proximité de moi et aller toucher le mur juste derrière la jeune femme.

    "Ca va pas la tête ???"

    "Désolé... Fausse manipulation. Dois je activé l'hyper espace ?"

    "Oui !! Allez !!"

    Fallait vraiment que je songe à cette mise à jour. Tout en reposant mon regard sur la jeune femme, je m'étais rendu compte que pendant le tir, j'avais pris sa main, celle qui ne tenait pas le canard. Quand au canard, il était toujours là, dans son autre main. On formait tous ensemble une bonne équipe. Mais il me restait un truc à faire, quelque chose que je rêvais de faire depuis que j'étais revenu. J'avais relâché sa main, posant la mienne dans son dos, tout en m'approchant d'elle. Je lui avais fait mon plus beau des sourire et quand mes lèvres s'étaient approchées des siennes, j'avais ouvert la bouche et...

    "ACCROCHEZ VOUS !!!!" avais-je hurlé en me sentant projeté en arrière, entraînant Cléo avec moi. L'ordinateur avait activé l'hyper espace, mais on était pas près... Je sentais qu'on allait à nouveau avoir besoin du robot infirmier et d'une ÉNORME MISE A JOUR !! Mais bon sang que c'était fun !!


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Expérience 626 au rapport ! »

« Il était une fois... ! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43913-chronologie-de-zachar http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43912-la-bible-des-rp-s-de-zachary-blue-le-stitch


Antropy Tiger
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Antropy Tiger

| Avatar : Ed Sheerαn.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 Opy-Carly01

We at a party we don't wanna be at.
Tryna talk, but we can't hear ourselves.
Read your lips, I'd rather kiss 'em right back...


YOU KNOW WHAT ?

It's kinda crazy 'cause I really don't mind
And you make it better like that


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 Opy-Carly04

| Conte : Winnie l'ourson.
| Dans le monde des contes, je suis : : Tigrou.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 697293clubwab

| Cadavres : 1640



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Jeu 21 Mai 2015 - 23:00



The world is bluuuue


On se serait vraiment, mais vraiment, cru dans Star Wars. Avec les bruits de tirs plasma dans tous les sens, il ne manquait plus que l’intervention des Storm Troopers et la boucle serait bouclée. Bon par contre, il fallait vraiment qu’on m’explique pourquoi est-ce que, sur les douze milles tirs lancés à rebondir de partout, il avait fallu que les deux seuls qui soient touchés… ce soir moi et Lounis ? – Enfin, Lounis et moi, c’est plus poli comme tournure. Même la blonde féroce n’avait rien eut, hormis un eu de peau sous les ongles arrachée à Leroy ; et Ozlem qui avait pourtant quatre bras, donc une surface corporelle améliorée de vingt pour cents par rapport à nous, s’en sortait comme une chef ! Non franchement, est-ce que cet ordinateur de bord n’était pas un peu sexiste sur les bords ? Fallait le dire qu’il préférait les demoiselles, on aurait au moins parié sur la voix aiguë de Bambi quand il se mettait à chanter pour nous tirer d’affaire. J’en toucherais deux mots au fabriquant si jamais je le croisais, on n’avait pas idée de programmer par avance la défaite d’un sexe ou de l’autre. Ce n’était absolument pas fair-play. Méchant ordinateur.

Je tenais mon épaule, sentant une odeur de brûlé qui me donnait plutôt envie de tourner de l’œil. Au cas où la balle que je m’étais pris quelques jours avant ne me suffisait pas, voilà que j’étais marqué dans un vaisseau extra-terrestre sans qu’on ne m’ait demandé mon avis. Je pensais que pour se faire un tatouage il fallait une autorisation dûment validée et signée par un majeur ? Je ne me rappelais pas avoir signé un tel papier… Encore un souci d’administration, ça n’en finissait pas. « Epaule ! Epaule !! » Clamait le Cap’tain en me désignant, sans que je ne comprenne trop pourquoi il me désignait par une partie de mon anatomie. Il se croyait dans Urgences sans doute… C’était un peu ce à quoi ça ressemblait, ne manquait que les brancards et les blouses blanches. Ouais mais non, j’avais vu assez de médecins pour un siècle ou deux-là. Et aviser Lounis blessé à son tour ne me plaisait pas plus que cela. Heureusement que le petit robot infirmier s’occupait de ça, la pommade ça faisait rudement du bien sur les plaies.

Je ronronnai presque quand il termina de boucler un bandage sur mon omoplate, me permettant de me redresser et d’essayer de bouger. « … Mauvaise idée… » Grognai-je en posant ma main valide sur mon bras pour l’empêcher de continuer cette idée stupide. « Est-ce que quelqu’un pourrait dire à l’ordinateur de… » - « Stoppe l'attaque. Met-toi en pause et fait-nous décoller d'ici au plus vite. » - « … Voilà, exactement. » Je désignais Zachary, la voix un peu éteinte sous la douleur provoquée par le tir que j’avais reçu. Et surtout, je cherchais Lounis des yeux. Je l’avais vu avec le robot mais… Ah le voilà. Prostré dans un coin, j’hésitai un cours instant entre lui et le canard avant de le choisir. Il avait l’air plus déplumé que le volatile par tout ça, alors bon. Une bonne action est toujours récompensée, non ? Je m’asseyais à côté de lui, glissant timidement ma main dans celle de son bras blessé en lui adressant un sourire encourageant. Pourvu qu’il reste au moins une petite poussière de Xanax dans ses entrailles pour ne pas qu’il parte en crise de panique. On était devant des gens quand même.

« Habits. Et répare tout le monde. » Que c’était impérieux et castrateur. J’adorais ça. Et voir l’ordinateur de bord obtempérer après qu’il ait enclenché la procédure d’urgence était juste un petit régale pour les pupilles et les papilles. Oui les papilles, car ça se mettait à sentir drôlement bon dans le vaisseau. Sans doute les moteurs en train de redémarrer… Je me trouvai toujours en costume, mais le vaisseau répara quasiment illico ma manche et mon veston déchiré, les remplaçant par des éléments neufs quoi qu’un poil serrés sur les bords. Je le savais, les soucoupes vibrantes en chocolat ! Cela ne pouvait être que de leur faute ! D’ailleurs, en parlant de ça, je tendis le bras et plongeai ma main dans la poche de Lounis. Il en avait récupéré une, non ? Ah la… Non pas ça. Ca ? Ah oui, la voilà ! Je l’extrayais d’un air de victoire avant de la faire rouler entre mes doigts sous son nez. « T’as tort de te priver, c’est plein de calories et bon pour le moral ! En plus ça vient d’une autre planète alors tu… »

BONG.

« ACCROCHEZ VOUS !!!! » Hurla le Captain d’une voix lointaine alors que tout basculait en arrière sous une accélération nette et brutale. Je roulai boulai en arrière, me demandant comment est-ce que mes jambes arrivaient à si bien passer au-dessus de ma tête sans aucun effort, avant d’être brutalement stoppé par l’un des murs arrière de la pièce. Avisant un siège qui m’arrivait droit dessus, je trouvai la force de me décaler sur le côté juste à temps en l’entendant s’exploser à côté de moi. Il y avait des trucs qui tombaient de partout et dans tous les sens, et je me mis les mains sur les yeux pour ne pas voir ça. Qui sait, si moi je ne les voyais pas, peut-être qu’ils me passeraient à côté ? Oui, c’était… Je me sentis glisser sur le côté dans un virage affreusement serré, dérivant vers la porte qui menait au couloir central et me raccrochant à l’embrasure pour ne pas chuter de plusieurs mètres sous la violence de la vitesse. Je n’avais jamais connu les montagnes russes. Mais putain, ça décoiffait ! J’adressai d’ailleurs un sourire amusé à Lounis qui venait de lâcher le tableau de commande auquel il s’agrippait et que je venais de rattraper par le poignet au passage. « Part pas trop loin mon chou, j’ai encore besoin de toi sur Terre ! » Lui lançai-je d’un ton profondément enjoué. Bon il pesait son poids, mais il fallait bien remplir ces – presque – deux mètres de haut avec autre chose que des os.

BING BONG kriiiiiiiiiiiiiiiiih.

Alors que commençai à m’habituer à être tiré vers l’arrière, je fus propulsé en avant au coup de frein du conducteur. Non mais, il avait eu son permis dans une pochette surprise ou quoi ?! J’évitai de peu l’un des fauteuils massant où c’était réfugié la lionne, m’agrippant à elle lorsque je passai au-dessus de sa tête et l’entraînant avec moi sur le sol. J’en avais lâché Bambi pour le coup, me retrouvant littéralement étalé parterre avec Krystal à quelques centimètres à peine de la rambarde de sécurité menant à la vitre principale du vaisseau. Il s’en était fallu de peu… « YEAHHH !!! Ah c'était trop bien !!! Je n’avais jamais été aussi vite ! Vous auriez dû vous accrocher à l'arrière. Pas de blessé ? » Résonna la voix dans les haut-parleurs. Je me mis alors à rire sans parvenir à m’arrêter, m’extirpant de dessous le corps de la blonde en m’exclamant un « Je suis partant pour un deuxième tour ! » Et c’était vrai. Krystal râlait d’ailleurs un peu de la fin de ce voyage, je la regardai en penchant la tête sur le côté. « De l’air ? Comment ça de l’air ? L’air y’en a dans l’atmosphère aussi je te ferais dire, un peu à la limite d’où nous nous trouvons ! Oui, atmosphère, atmosphère, est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?! » Je la saisis par les épaules. « On se calme ! Respire un grand coup, voilàààà…. Allez, va retrouver ton fauteuil vibrant, ça te fera plus d’effet que le yoga je pense. » Lui désignant le siège d’où je l’avais maladroitement extirpé.

M’asseyant sur le sol, je passai une main dans mes cheveux roux carrément décoiffés et dressés sur ma tête, les aplatissant du mieux que je pouvais pour ne pas ressembler à un monk. Ça n’était pas très joli d’après Summer… Quand je sentis quelque chose me tomber sur la tête. Regardant vers la vitre, comme si la vue de ma planète natale allait m’aider à comprendre, je finis par relever les yeux vers le plafond : tout un tas de trucs et bricoles nous tombaient dessus ! Je reçu d’ailleurs un jouet pour chien en plastique qui se mit à couiner quand l’ordinateur de bord nous expliqua un « Oups, désolé. Fausse manipulation. C'est le stock pris sur Scroogetoopia ! Oh mais tant que c'est là, servez-vous ! » Ah bon, servez-vous ?! Oh mais… Mais…

« LOUNIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS ! Regarde ce que j’ai trouvéééééééééé !! » Je me précipitai vers lui, évitant des petits tas de babioles et autres bricoles pour ne pas tomber et tenant à bout de bras un Furby rose et violet qui ouvrait de grands yeux brillants. Je le secouai devant lui alors que la bestiole répétait des « Câline-moi ! Câline-moi ! » A tout bout de champ en s’agrippant à mes mains. Ses oreilles se tournaient aussi bien dans ma direction que dans celle du faon, interpellant l’un et l’autre pour réclamer des étreintes. « Je peux l’adopter, dis, je peux l’adopteeeeer ? Regarde il est trop mignooooon ! aller je l'adopte, je suis majeur et vacciné et toi aussi ! Au pire tu l'emmèneras au vétérinaire quand je serais malade ! » En le bisoutant tout plein sous des ronrons de la bestiole et son éternel monologue. « Je vais l’appeler Groot ! » Ca lui correspondait bien, non ? « Ca te plaît,Groot ?! » - « Câline-moi !!! » Je voyais bien qu'on était sur la même longueur d'onde lui et moi... Puis je n'avais jamais eu d'animal de compagnie ! Même Francis, ma fougère, avait préféré foutre le camp que mourir de soif chez moi. J’entendis brièvement d’une oreille distraite l’ordinateur préciser : « Evitez juste de le nourrir après minuit… » Quoi, il avait peur qu'il se transforme en Furbremlins ? La bonne blague !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


'CAUSE I DON'T CARE WHEN I'M WITH YOU
You know I love you, did I ever tell you? ☽ I'm at a party I don't wanna be at and I don't ever wear a suit and tie. Wonderin' if I could sneak out the back. Nobody's even lookin' me in my eyes. Then you take my hand. Finish my drink, say, "Shall we dance?" Hell, yeah. You know I love you, did I ever tell you? You make it better like that...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro


Invité
Invité

Anonymous



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Sam 23 Mai 2015 - 1:42


The World is BLUE!
Lounis Masnaa ft. Les Avengers
[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 3522e0f43c1dc7e709dd1d94137824a2[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 480484large
____________________________________________


Il n'avait pas paniqué! C'était une grande nouvelle était donnée la quantité indéçente d'armes à feu -ou à laser peu importait- qui les tenait en joue. Évidemment, quand il les avait vu alors qu'il était en train de sagement poser l'arme donnée par le contrôleur dans un bac et sa pièce de vaisseau dans l'autre -où elle ne tenait pas vraiment du fait de sa taille- le jeune homme avait pâli, sa peau pourtant teintée d'origine semblant viré couleur de cachet d'aspirine. Le monde lui avait donné l'impression qu'il était en train de s'arrêter de tourner, et pour un peu, il se serait presque senti mal. C'était quoi ce délire que tout le monde avait pour les armes à feu?! Non cela ne tuait jamais correctement du premier coup, ou rarement, et la cicatrice de son épaule était là pour en témoigner!

Mais quelqu'un eut une idée brillante. Enfin, après avoir déclenché une pluie d’œufs tombés du plafond bien entendu, quoi de plus normal qu'une pluie d’œufs. Enfin, tout était que Ozlem lui donna un boitier, que Lounis attrapa poliment alors que ses grands yeux bruns n’arrivaient toujours pas à se décoller des armes qui ne semblaient attendre qu'un feu vert pour commencer à tirer. il devait faire quoi de cet télécommande? Ce n'était vraiment pas le moment de regarder la... Oh, ce n'était pas pour la télévision? Se concentrer sur la télécommande. d'accord. Il pouvait essayer. Et l'idée fut plutôt efficace, car le jeune homme sembla moins sur le point de s'évanouir lorsqu'il décida d'obtempérer. Alors, comment est-ce que cette chose fonctionnait? Ne pas se focaliser sur ce qu'elle commandait... Ne pas lever les yeux.

L'affaire devint bien plus difficile lorsque la peluche se mit à hurler au vaisseau de faire feu. Oh non, pas ça? Pas le feu, pas es coups de feu, pas les armes... Oh non. Non il ne devait pas paniquer, il devait garder son calme, se concentrer sur la télécommande, sur les boutons et pas sur ce qu'elle activait. De toute façon elle n'activait visiblement plus rien du tout, car peu importait sur quel bouton ses doigts appuyaient, rien ne se passait. Et si la télécommande occupa le jeune homme un moment, cela ne fut pas suffisant. Les coups de feu devinrent trop bruyant, perçant à chaque tir un peu plus la bulle de sûreté du jeune faon. Lorsqu'il sentit un tir passé le long de son bras, le jeune homme sursauta dans un couinement alarmé, et se redressa pour essayer de trouver une endroit où se mettre à l’abri. Mais il ne put aller très loin, en effet une vive douleur à son pied le fit retomber aussi sec, lui coupant le souffle alors qu'il se trainait comme il pouvait vers l'une des parois du vaisseau. Il était toujours visé mais par chance le vaisseau ne tirait pas très bien, et ses efforts se concentrèrent sur une colonie de fourmis qui fuyait comme elle pouvait.

Le jeune homme resta prostré dans son coin. Hors de question de lever les yeux, hors de question de se déplier. Il irait peut-être aider la jeune demoiselle qui semblait avoir des soucis aux vues de son ton lorsqu'elle demanda de l'aide, mais il le ferait plus tard.Pour le moment il faisait juste de son mieux pour ne pas se déconnecter de la réalité. La télécommande, pas ce qu'elle commande. La télécommande. Opy. Est-ce qu'Opy venait de le rejoindre? Cela eut le mérite de faire lever les yeux au jeune homme. Elle était réconfortante cette main autour de son bras même si ce dernier était un peu douloureux. Bien plus rassurant que ce robot qui au lieu de l'aider l'aurait certainement rendu fou. Trop de bruit. Trop de danger. Trop de douleur. Trop de tout. Il fallait qu'il rentre dans sa bulle, qu'il se déconnecte. Mais il y avait Opy'... Et les tirs cessèrent. Le temps de souffler un peu? Le jeune homme releva le nez en sentant le rouquin tripatouiller ses poches... Ah, la soucoupe. Pendant ce temps, le petit robot avait mis un pansement sur son bras, et serré son pied dans une bande accompagnée de sa fidèle compresse. Il avait aussi mis un pansement sur l’arête de son nez, là où elle avait pris un coup en heurtant le casque du contrôleur un peu plus tôt.

Il relevait enfin la tête pour offrir un petit sourire fatigué à Antropy lorsque tout se mis soudain violemment en mouvement. Le jeune homme, par réflexe oublia sa télécommande et attrapa le premier tableau de bord venu. Sa prise n'était pas bonne mais elle était suffisant pour tenir le coup... Jusqu'à un virage serré qui lui fit perdre l'équilibre, et glisser sans s'arrêter dans le couloir... Pour être attrapé par Opy'. Dieu merci! Il ne saurait dire comme il fit pour ne pas passer par la vitre ou un tout autre conduit quelconque mais il semblait en vie lorsque finalement, le vaisseau se stoppa net, laissant le jeune homme sur le sol un peu plus loin qu'Opy' et Krystal. Il s'était cogné la tête dans la procédure mais semblait entier, paniqué, mais entier. AH NON, lui n'était pas du tout partant pour refaire un tour!

Quoi? Qu'est-ce qu'il avait trouvé? Le jeune homme était encore un peu sonné lorsqu'Opy accourut vers lui en brandissant un... " Un furby?" Le jeune faon lança au petit monstre un regard surpris... Il voulait garder ça? Lounis avait un peu de mal avec les Furby, ces trucs à avaient une tête un peu effrayante, non? "... Oui. Garde le. " Mais il était incapable de refuser quelque chose à un Opy si plein d'entrain. S'il ne le faisait as dormir dans le lit de Lounis, il pouvait bien en faire ce qu'il voulait. Le jeune homme avança même une main -prudente- pour la poser sur la tête du petit monstre rose.. Bon, de cette couleur il n'avait lus l'air si effrayant que ça, ça allait.

Pris dans sa contemplation, le jeune homme sentit quelque chose le heurter avec une force un peu faible, mais qui réussit tout de même à faire sursauter le jeune homme. Lorsqu'il tourna les yeux, Lounis remarqua un petit robot qui tenait une boite. Elle ressemblait à une boîte comme celle qu'il avait récupéré avant d'arriver sur la planète qui contenait le Valentino, mais celle ci semblait moins prestigieuse, plus simple... Il haussa un sourcil face à l'insistance du petit robot à lui faire prendre cette boite, avant de l'accepter en remerciant poliment la petite machine. Voyons, qu'y avait-il là dedans? Lorsqu'il ouvrit la boîte, Lounis garda un œil perplexe. Visiblement, à l'intérieur se trouvait ce qui ressemblait vaguement à un costume "special job" que l'on pourrait acheter pour 70 Pounds à Londres...? Excepté que ce dernier était accompagné d'un petit mot:

" Camel Lion, le costume pour tous les goûts!
Ce costume s'adaptera parfaitement à toutes vos envies du moment. Votre volonté est son ordre.
Ce costume sera automatiquement fait sur mesure, et vous donnera un look aussi unique que votre personnalité!
Attention : Penser à laver le costume toutes les 24 heures pour éviter qu'il ne fane.
"

Le jeune homme resta dubitatif, mais il était aussi curieux, aussi ne perdit il pas de temps pour retirer le keffieh, la tunique, et tout ce qui allait avec dans l'optique d'essayer le dit "Camel Lion". Après tout tout le monde l'avait déjà vu nu, alors personne ne lui en voudrait de rester en caleçon le temps d'enfiler un costume. L'entreprise fut plutôt laborieuse à cause de son pieds, et de son bras, mais il s'en sortit, jetant enfin un regard à son nouveau vêtement... Plutôt déconcertant. Il était bien trop court, et grisâtre, voire presque tâché comme si on l'avait roulé dans la poussière sans vergogne... Rien de magique. Et cela n'égalait certainement pas un Valentino. Il avait juste l'impression de s'être roulé dans un champ de colza avec un vieux costume trop petit... On était loin du costume de parade blanc tiré à quatre épingles....

Et il ne comprit pas ce qu'il se passa, ni comment cela fut possible, mais il retira immédiatement tout ce qu'il avait pu penser. Comment pouvait-il maintenant se retrouver tout de banc vêtu alors que seulement quelques secondes avant, il était en train de se demander ce qu'on avait fait subir à ce malheureux vêtement?! Il jeta un regard interrogateur à Opy', comme si ce dernier allait avoir la réponse à sa question, jetant un nouveau regard au costume, puis à l'étiquette... Et... Et qu'est-ce que c'était qui vibrait dans sa poche là? Un téléphone? Tâtonnant ladite poche d'un air dubitatif, Lounis colla la main dans sa poche pour en sortir... c'était un stylo ça? Assorti au costume, même si les... Plumes qui l'ornaient n'étaient pas trop dans le thème... Mais quelle idée de faire vibrer un stylo? C'était bien inutile... Quoique, peut-être que cela le rendrait plus facile à retrouver dans ses affaires, lui qui perdait toujours tout? Il se pencherait sur comment retirer le capuchon plus tard, ce n'était pas le moment. Et le regard que lui jetait Opy' lui imposa presque immédiatement de remettre le stylo dans sa poche sans poser de questions? Quoi?! Lui n'avait pas le droit d'avoir aussi un cadeau mh?! Jaloux?!

" Si tu ramène Gizmo, je ramène le costume. " Et toc.
Et la tunique aussi. qu'il plia proprement pour la mettre dans la boîte à la place du costume... Il y mis aussi le stylo. Ce truc qui vibrait dans sa poche n'était pas nécessairement agréable. C'était même plutôt gênant. Avec un peu de change, il y avait un bouton off dessus. Difficile d'écrire avec sinon, non?


Lounis: 90%




Invité
Invité

Anonymous



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Sam 23 Mai 2015 - 13:57



    Le voyage du retour se fit un peu plus mouvementé que celui de l'allée. C'était donc très important le persil. Il n'avait pas eu tort le truc rouge, au moins pour ça. ça partait dans tous les sens, Ozlem ne comptait plus les fois ou elle était projetée dans tous les sens, finissant par s'accrocher à ce qu'elle pouvait. Fermant les yeux parce que bon, parfois, elle était un peu pessimiste, notamment sur ses chances de survie. S'imaginant déjà carbonisée dans le vaisseau crashé en plein désert du Sahara. Elle laissa s’échapper un petit "Je suis trop jeune pour mourir." avec un petit couinement.

    Elle ouvrit les yeux une petite minute après la stabilisation du vaisseau. Parce qu'il lui fallut un peu de temps pour se rendre compte que le vaisseau ne bougeait plus.

    "Vivannnnte ! Je suis vivannnnte !"

    Elle n'écoutait pas le vaisseau lui parler, n'entendant juste qu'un son flou dans son esprit alors qu'elle faisait l'inspection de ses membres pour vérifier qu'ils ne lui manquaient rien. Elle avait tout, y compris les restes d’œufs dans les cheveux. Il allait lui falloir une bonne douche pour se détendre et réfléchir un peu à tout ce qu'il s'était passé.

    Elle vit Oppy avec un gizmo firby dans les bras. Elle l'avait toujours su que ces petites créatures n'étaient pas normales, il fallait voir leurs têtes. Plus d'un enfant avait dû avoir une malheureuse surprise en découvrant la vérité sur l'après-minuit.

    Un stylo... Oz préféra éteindre temporairement son cerveau qui se serait mis sur des pensées pas très très propre. C'était fou ce que son cerveau pouvait avoir comme image en entendant certains mots comme "Yaoi" "vibrant" "banane" "saucisse" "fusée" ou encore bien d'autres trucs... Son petit stratagème pour occuper Lounis avait plutôt bien fonctionné.

    lle se tourna vers Krykry en souriant. " ça va? Pas trop secouée?" Elle avait dû l'être un peu comme tout le monde. Elle reçut un œuf dans les mains. Elle l'avait rattrapé juste à temps avant qu'il ne tombe sur le sol. Mais ce n'était pas un œuf comme les autres. C'était plutôt assez étrange. Elle décida de le garder. L'oeuf avait une étrange odeur...de poisson pourri. Non il n'était pas mangeable. Par curiosité, elle décida de le garder avec elle. Il n'était pas très très gros. Une quinzaine de centimètres environ. "Vaisseau? Je peux avoir une échographie de l’œuf?" Demanda elle alors, soudainement prise d'un instant lumineux. "Bien entendu." Une sorte de rayon scanna ensuite l’œuf, puis environ quelques secondes plus tard, les informations sur ce dernier s'affichèrent sur un écran. "Espèce : Scrout à Pétard, Non comestible, espèce classée XXXX, taille : 15 centimètres, Sexe : femelle, temps restant avant l’éclosion : inconnu."

    Les yeux d'Ozlem se mirent à pétiller de bonheur. Un bébé Scrout ! Elle ne savait pas ce que c'était exactement, mais elle voulait le garder, c'était certain. Bon, l'odeur, elle s'habituerait avec le temps. Elle montra l'oeuf sous le nez de Stitch et Cléo." Ta vu? Ta vu? J'ai un bébé Scrouuuuut!" Elle affichait un large sourire aux lèvres.


Krystal Oliver
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Krystal Oliver

| Avatar : Ashley Benson

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 Tumblr_o12vesnKUc1ut4l9ao7_r1_400

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 160015Lion1

| Conte : Le roi lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Tama

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 651895tama2

| Cadavres : 307



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Sam 23 Mai 2015 - 19:08

J'avais beau me cramponner de toutes mes forces sur ma proies, la mordre même, elle réussit à s'échapper. Dommage j'aurai voulu voir Oz le torturer avec un … Je sais pas quoi, mais sûr Sarabi m'en avait parler dans la cuisine, sauf que moi et la cuisine, à part manger, j'étais bonne à rien d'autre. En tout cas pas question que je le lâche, c'était ma proie et je l'aurai ! En plus avec tous ses trucs qui nous tiraient dessus, ça avait le don de me mettre hors de moi. Je les avais vu les documentaires dans la boite magique où les bruits de tire retentaient avant qu'on ne trouve un lion mort et un humain tout fière le pied posé dessus. Saleté d'humain, saleté de peluche, tous en pièces !

Mais voilà qu'il se jetais sur l'autre femelle, il pensait qu'elle allait le sauver ? Alors que visiblement elle était proche de Stitch ? Les deux autres mâles, la nourriture et la peluche, avaient percuté les deux autres, ce qui les avaient éloigné. Tien, d'ailleurs, elle avait éternuer, bon ou mauvais signe ça ? En tout cas Leroy avait du se prendre un sacré coup sur la tête vu comment il hurlait. Et puis il agrippa la femelle avant d'avoir des convulsion, mais qu'est-ce qui allait pas chez ce type ? Il allait les voir et en en touchant un, vola vers le mur. Sérieusement ?

En tout cas il parla d'épaule, hum c'était bon ça l'épaule, ah non il parlait de celle de peluche tigre, dommage, j'en aurai bien manger, mais je vis un robot. Depuis quand il était là lui ? Depuis que son cousin m'avait tirer dessus, je détestais ses machins. Puis Leroy s'avança vers moi, tant mieux ça m'évitait de lui courir après pour lui sauter dessus, ma charmante proies ! Mais, encore ? Comment ça encore ?

« C'est Stitch ?! »

J'étais plutôt surprise qu'il me sourit, ça me faisait un peu douter, la dernière fois il l'avait pas si bien prit. Mais ça devait être lui, Leroy je l'avais juste agressé une seule fois, sauf que je préférais Leroy, surtout quand Stitch parla de vêtement à l'ordinateur et que je m'en retrouvais avec d'autre.Oh non ! Voilà que je peux encore plus respirer … Mais le pire était à venir … Le retour aussi rapide que l'allé.

« AU SECOURS !!! »

Le vaisseau alla trop vite, et on avait tous basculer à l'arrière, comme à l'aller, sauf qu'à l'aller, j'étais sur un fauteuil massant et attaché, là QUE DALLE !!! Livré à moi même, comme un lionceau en pleine jungle étrangère. Par chance je revis mon fauteuil, mon tendre ami et je m'étais jeter dessus avant que quelqu'un d'autre ne me le prenne. Ah qu'il était bien ce fauteuil … Jusqu'à ce quelque chose m'agrippa et m'entrainant avec lui. Hein ?! Pourquoi, mais pourquoi ? Mon fauteuil … NOOOOOOON. Pas de deuxième tour non.

« Je te hais, me faut de l'air j'en peux plus de tout ça moi ... »

C'était tout ce que j'avais trouver à dire a la peluche de tigre, à cause de lui, j'étais plus sur mon fauteuil et j'avais mal partout. La brute. Ça aurait pu être pire en plus ! On aurait pu mourir. Je compris pas tout ce qu'il me dit ensuite, atmophère ? En quoi il aurait une tronche d'atmosphère hein ? Mais son idée de retrouver mes massages ça par contre … j'en avais bien besoin, sans me faire prier, j'y retournais savourer leur bienfait !

« A ton avis ? »

J'étais secouée, trop même, beaucoup trop. Mon estomac, ma tête, tout était retourné dans tous les sens, j'allais en plus d'être malade mourir. En plus un œuf tomba sur Oz, et bonjour l'odeur, jamais je mangerai ça de ma vie ! Elle demanda à l'ordinateur pour en savoir plus.

« Un scrout ? »

Un oiseau que je connaissais pas ça. Les deux autres mâles avaient aussi trouver quelque chose visiblement. Une peluche qui bougeait avec une peluche vivante, quoi de plus normal ? Ah moins que les deux ne soient vivantes ?! Et l'autre avait un vêtement, quelle idée vraiment surtout de vouloir le garder, moi qui me sentait serré dans les miens. D'ailleurs une boite me tomba dessus, je l'ouvris, mécontente d'être ainsi déranger pendant un doux massage et je vis … Des machins étranges dedans, des petits ronds avec de chaque côté du cylindre des petits trous et quand on les renversait ça faisait … un bruit. Boite à meuh je crois. … Pouet fit la première, comme le carnard en plastique de Simba qui trainait dans la salle de bain. La deuxième fit un bruit de grenouille, mwai. La troisième c'était un peu inquiétant « nous vous devons une reconnaissance éternelle », non vraiment pas rassurant un truc qui vous dit ça. La quatrième … Meuh. Logique. Ah ! La cinquième rugit ! Enfin une qui était utile, je la faisait rugir encore et encore toute contente avant d'essayer la dernière, des fois que ça soit pareille ou mieux. Non un horrible poussin avec des dents tranchantes et l'air menaçant en sortit ! Sans réfléchir je le jetais dans la boite avant de la refermer. Quelle horreur !!

Attention, atterrissage dans 10, 9, 8 …

Une petite secousse se fit ressentir, et par réflexe j'avais serrer la boite, pas question que je garde ce fichu canard malsain moi, quoique … pour faire peur à quelqu'un … Si. Par contre les secousse je m'en voulais plus jamais.

Voilà, on y est. Euh … Merci pour ce voyage. Merci d'avoir choisi notre vaisseau. Merci à Made in China, mon concepteur. Merci à …

A qui ? Ah d'accord, Stitch avait appuyé sur un bouton et la voix c'était éteinte, par contre l'histoire de China m'intéressait, un camarade de la Chine ? Paraît qu'il y avait de la bonne nourriture là bas, j'aurai voulu en savoir plus ...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


As cats, I need to sharpen my claws ~~♥️
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8063-terminee-une-lionne-qu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8780-y-a-qu-au-cirque-qu-on-dompte-une-lionne http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8666-la-vie-sauvage-d-une-lionne-a-storybrooke


Cléo Pescerosso
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Cléo Pescerosso

| Avatar : Rita Volk


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 1418844643-fangirl-07

| Conte : Pinocchio
| Dans le monde des contes, je suis : : Cleo the fish

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 650289fishstitck

| Cadavres : 165



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Lun 25 Mai 2015 - 22:03




Antropy, Lounis, Ozlem, Krystal, Zach & Cléo
The World is Blue

"Persil !! Persil !! Bogdanov !!! Kangourous !!! Canard !! Canard ? Pourquoi canard ?" Il l’avait attrapée fermement et elle cherchait une bonne réponse à la question, sous pression comme si c’était un quizz auquel elle avait un temps limité. « Huh ? » Un canard, pourquoi le canard ? Elle posa ses yeux sur le canard en même temps que lui, l’animal lui rendant son regard incompréhensif. « Parce que… il nage bien ? » Elle ne savait même plus à quoi elle répondait là (et puis c’était vrai, les canards étaient d’excellents nageurs). Il s’était de nouveau écroulé au sol, et Cléo en avait presque envoyée le canard dans les airs pour se précipiter vers lui. Prenant juste le temps de se décaler du chemin du petit robot infirmier. En plus tout le monde était blessé ou presque et tout le monde s’agitait, la petite blonde se contentai de tourner sur elle même en cherchant qui était la priorité. Le bouclé et le rouquin qui étaient blessés, Leroy sur lequel elle venait juste d’éternuer alors qu’elle avait reçu l’ordre express de ne pas le faire, la brunette qui avait toujours ses quatre bras, ou l’autre blonde qui semblait déçue de ne plus avoir Leroy à mordiller.

En fait il n’y avait que le canard qui semblait confortable.

"Ordinateur ? Code d’identification 6.2.6. Expérience Stitch." Le poisson leva vivement les yeux dans sa direction. Il lui souriait. Et ce n’était pas comme Leroy. Il était revenu. Un sourire rayonnant lui échappa et une euphorie grandissante s’empara d’elle. Il était revenu ! Et comme avant, encore mieux qu’avant, parfaitement comme avant. Avec son nœud papillon, et son sourire amusé, et son regard qui voyait tout. Elle était tellement soulagée qu’elle n’était pas sûre si elle devait rire ou pleurer. Elle était tellement concentrée sur lui qu’elle manqua complètement le tir dans sa direction. Il lui tenait la main, et c’était la seule chose qui importait. Il était là. Elle était dans ses bras. A peine à quelques centimètres… Avant qu’il ne soit projeté en arrière et ne l’entraine avec lui dans un petit cri surpris. Serrant fermement le canard contre elle pour ne pas qu’il se cogne contre quelque chose, elle gardait sa main dans celle de Zachary, son Zachary, malgré tout le tumulte. Et de se mettre à rire contre lui. Ce genre de chose… tout ça… c’était tellement mieux quand il était là. Elle n’avait pas la moindre idée d’où ils allaient atterrir et elle s’en fichait complètement. Un brusque choc (mais pas tant que ce à quoi elle se serrait attendu), la désarçonna complètement, et elle chercha à retrouver ses repères tandis que des objets continuaient à s’écraser à côté d’eux. Zachary avait atterrit dans un fauteuil de la salle de contrôle et Cléo était assise de biais sur ses genoux. Il l’empêchait de tomber en la retenant par la taille. A moitié allongée à cause du vol plané, la blondinette se redressa pour s’installer confortablement où elle était en lui souriant, passant un bras autour de son cou. L’autre blonde les dépassa sur son propre fauteuil, tandis que le rouquin et le bouclé glissaient derrière. Un autre choc violent dans le sens inverse les fit tous s’écrouler dans la grande pièce du départ. Cléo fit son possible pour garder le canard hors de portée des coins (sans jeu de mots) pointus et des autres objets volants.

Tombant sur le côté, le canard dans les airs, et rigolant comme elle n’avait pas rit depuis un moment (le rouquin semblait être du même avis qu’elle d’ailleurs). Ils s’étaient enfin arrêtés, elle jeta un coup d’œil autour d’elle, tout le monde était là et en un seul morceau. Elle s’assit en tailleur en souriant, le canard entre ses genoux qui agitait ses ailes pour se remettre les plumes en place après un voyage aussi mouvementé, et poussa un petit soupir de satisfaction. Une peluche tomba un peu plus loin contre la console, et la blondinette leva instinctivement les yeux vers le plafond pour voir tout un tas d’objets hétéroclites atterrir tout autour d’eux. Ils pouvaient en choisir un ? Elle se tourna en direction de Zachary un peu plus loin pour confirmation, et son sourire lui suffit. Elle vérifiait maintenant avant de se lancer ça serait plus sûr. L’ordinateur de bord de ce vaisseau avait quand même quelques drôles d’idées récemment. Toute contente elle se releva en zigzaguant entre les objets, tournoyant d’un côté et de l’autre, souriant au rouquin qui avait trouvé son bonheur, posant une main sur l’épaule du bouclé qui semblait avoir été secoué par tous ces tirs un peu plus tôt. Elle s’était rapprochée inconsciemment de Zachary en cherchant, la brunette s’approcha presque en sautillant d’eux avant de leur montrer un œuf de… quelque chose qu’elle ne connaissait pas, mais vu leur localisation ce n’était pas très étonnant. « Il faudra le mettre dans une couveuse, on en a pour les tortues de mer à l’Aquarium. Tu pourra l’utiliser si tu veux. » Elle était gentille, elle l’aimait bien, et puis elle ne refuserai rien pour le bien être d’un animal quel qu’il soit. Elle entendait des bruits d’animaux venir de la direction de la blonde sur son fauteuil massant, et elle préféra la laisser à ses découvertes (en plus elle lui faisait un petit peu peur, c’était pas sa faute, mais elle était un peu effrayante… juste un peu). Derrière une autre chaise renversée elle vit quelque chose briller et se pencha par dessus pour mieux voir. De l’eau ! Elle poussa un petit cri de ravissement, en faisant le tour du fauteuil.

C’était une simple bassine remplie d’eau. Sauf qu’elle était tombée sur le côté et que l’eau était toujours à l’intérieur, comme s’il y avait une gravité spéciale dans la bassine qui empêchait l’eau d’en sortir. Délicatement la petite blonde ramena la bassine dans une position normale et de se pencher au dessus, à part ce petit exploit elle ne semblait pas avoir quelque chose de différent d’une normale. Le canard aussi curieux avait penché la tête au dessus pour mieux voir. Elle ne savait pas comment elle le savait, mais elle savait que c’était de l’eau salée. Elle pouvait le sentir. Elle trempa un doigt dedans, elle était fraiche et agréable. Se relevant, la petite blonde s’assit sur le fauteuil renversé et sans y penser mit ses pieds à l’intérieur. Avant cette seconde elle n’avait pas réalisé à quel point le manque d’humidité l’avait perturbée. C’était juste une petite portion d’eau, mais elle pouvait s’imaginer nager dans l’océan. Elle faisait des dessins paresseusement en soupirant de satisfaction. Elle avait son petit coin d’océan. Et aussi bizarre que ça puisse paraître malgré toute la marche et la course de la journée, elle n’avait plus mal aux pieds. Peut-être que c’était une faculté de la bassine, mais elle était trop dans sa bulle pour y réfléchir plus. Attention, atterrissage dans 10, 9, 8 … Le poisson ouvrit les yeux qu’elle n’avait pas réalisé avoir fermés pour regarder autour d’elle, et s’agripper au côté du fauteuil sous elle pendant la petite secousse. Espérant surtout qu’ils ne repartent pas encore dans tous les sens comme un peu plus tôt, elle n’était pas sûre d’arriver à retenir la bassine et le canard en même temps. Elle sortit ses pieds de sa trouvaille pour la retenir entre ses chevilles, déposant des petites gouttes d’eau au sol, tout en récupérant l’animal entre ses bras.

Juste au cas où.

« Merci à vous. » C’était naturel de remercier le chauffeur après tout. En plus ils étaient arrivés sans être secoués dans tous les sens finalement.

BY .SOULMATES



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


we'll last forever
What I find is pleasing and I'm feeling fine.
Love is so confusing there is no peace of mind.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9065-cleo-filet-o-fish http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9101-cleo-sea-sick


Zachary Blue
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Zachary Blue

| Avatar : Matt Smith ➹

« Tu vas remettre tout
en ordre, maintenant !! »


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 659745lolo

| Conte : Stitch ღ
| Dans le monde des contes, je suis : : Lilo & Stitch ღ

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 650289fishstitck

| Cadavres : 272



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Jeu 28 Mai 2015 - 10:50






    J'avais passé un bras autour de Cléo pour la retenir. On était tous les deux assis sur le fauteuil et pilotage, ou plutôt j'étais moi assis dessus et elle sur moi, mais ça restait toujours autant confortable. L'avantage avec un poisson, c'est que ça ne pesait pas lourd. Du moins beaucoup moins lourd que quand c'était une tonne de bagages qui vous tombaient dessus, quand ces derniers étaient mal calés dans les compartiments du haut du vaisseau. Ca m'était déjà arrivé plusieurs fois et là pendant qu'on descendait, je me demandais si tout était bien callé.

    Seul hic... C'était la ceinture que j'avais zappé et non les bagages. Du coup on avait été ejecté une nouvelle fois et on avait tous roulés par terre. J'entendais Cléo rire, ce qui semblait l'amuser, du coup je m'étais mis à rire aussi. C'était plutôt contagieux, mais je n'avais pas mes médicaments sur moi...

    J'avais soupiré en voyant les cadeaux tomber. Comme quoi il fallait toujours que quelque chose nous tombe dessus. Cléo en avait récupérée un avant de me rejoindre. Je la sentais beaucoup plus proche. Elle devait me préférer à Leroy. D'un côté, je me préférai aussi à Leroy. Je me demandais bien quand je devrais le sortir à nouveau. En attendait, il était à l'abri, bien au chaud et il ne risquait pas de faire du mal à qui que ce soit !

    Un compte à rebours avait débuté et arrivé au bout, on avait bougé tellement rapidement qu'on avait rien sentis. Je savais très bien où se trouvait. Le vaisseau avait cherché un nouvel emplacement et on avait atterris, comme si de rien était. Bien entendu, tout cela devait rester entre nous, personne devait savoir ce qui nous était arrivé. Il y avait qu'une seule chose qui me manquait... Je m'étais tourné, j'avais regardé par terre et j'avais vue un très long cadeau encore emballé. Je m'étais mordu les lèvres en avançant vers lui. J'en avais profité pour remettre bien mon petit noeud papillon.

    Une fois devant le cadeau, j'avais levé les yeux vers Oz en lui faisant un grand sourire. Pourquoi elle avait encore quatre bras ?

    "Ordinateur ?"

    "STIITTCH ! Que puis-je faire pour toi ? L’atterrissage s'est bien passé ?"

    "Tu as oublié quelqu'un..." avais-je dit blasé. Il fallait vraiment que je m'occupe de sa mise à jour. Quoi qu'il en soit, l'ordinateur avait fait disparaître les deux bras de trop de Oz. Maintenant elle était à nouveau conforme pour son séjour sur Terre. Quand à moi, j'avais commencé à déballer le cadeau. C'était un banjo !!! J'adorais ces instruments.

    Je m'étais dirigé vers les garçons pour leur montrer ce que j'avais eu, tout fier de mon cadeau. Puis, quand Lounis avait voulu le toucher, je lui avais tapoté sur les mains avec un air glacial.

    "Pas touche ! C'est le miens ! Tu t'approches et je te désintègre."

    Puis, je lui avais fait un grand sourire, avant de reprendre mon air glacial.

    "Je suis sérieux, pas touche !"

    Il se prenait pour qui ? Je leur avais tourné la tête avant de me diriger vers Cléo et de lui tendre la main pour qu'on sorte dehors et qu'on marche au loin, sous le soleil couchant. J'avais déjà vue cette scène une fois et elle me plaisait beaucoup. Je rêvais de la vivre une seconde fois. Mais juste avant, une petite indication, du coup, je m'étais tourné vers le groupe en entraînant Cléo avec moi.

    "Qu'on soit bien clair. Il ne s'est rien passé! Vous n'êtes jamais allé dans l'espace! Tout ça doit rester secret! Le vaisseau est revenu à sa place d'origine, du coup c'est comme s'il ne s'était rien passé. Le premier qui en parle à qui que ce soit, j'irai le chercher et je lui volerait toutes ses chaussures gauches, de chacune de ses paires!"

    Ils auront l'air malin à n'avoir que des chaussures droites. Mieux valait qu'ils ne m'énervent pas, car j'en étais vraiment capable d'en arriver à ce stade!

    "Donc discrétion !"

    Je m'étais tourné après avoir demandé à l'ordinateur d'ouvrir la porte du vaisseau. Cléo toujours main dans la main, j'étais sortir avec mon banjo, en prenant un air tout fier. On s'en était tiré comme des chefs, tout allait pour le mieux, dans le meilleur des mondes ! Seul petit hic... C'était toutes ces armes pointées sur nous...

    "Oups..."

    Ok... Ca ne ressemblait pas du tout à la vision de Storybrooke que j'avais. C'était un retour discret, pourquoi tous ces soldats se trouvaient devant nous? J'avais tourné la tête vers le groupe, pour voir si quelqu'un comprenait ce qu'il se passait. Mais c'est moi même qui comprit, en voyant ce qu'il y avait derrière nous...


Spoiler:


    "Oh... Ok... Là on a un problème..."

    Je pense que je vais tuer l'ordinateur de bord ! Ce n'était pas du tout la bonne destination pour l'atterrissage !!!!!!!!! J'avais tourné la tête vers les soldats avant qu'une idée me vienne. Fallait rester zen. J'avais posé le banjo par terre et levé les bras en l'air pour que tout le monde m'imite. Puis, j'avais baissé un des mes bras et je l'avais mis dans la poche intérieur de ma veste. Toutes les armes suivaient mon bras. A ce moment là, je l'avais ressortit avec une paire de lunettes de soleil que j'avais mise sur mes yeux.

    "Je crois que je n'ai pas le choix... Amis de la Terre, moi c'est Stitch et, vous voyez ces lunettes, c'est.. Un déronilaseur... Enfin un truc qui va vous faire oublier ce que vous avez vue... Prêt ?"

    Je sentais les soldats retenir leur souffle tandis que d'autres se demandaient quand on allait leur donner le feu vert pour tirer. Je m'étais tourné vers le groupe en leur faisant un sourire confiant avant de regarder les soldats à travers mes lunettes de soleil et de les neuroliser...

    Mais...

    Ca ne semblait pas...

    Marcher...

    "Ok, d'accord, ce ne sont que des lunettes de soleil, mais qui tente rien n'a rien, n'est ce pas ?"

    J'avais beau faire mon plus beau des sourires, on ne semblait pas vraiment trouver cela amusant. Au pire, on allait tous mourir ou finir autopsié dans la zone 51 ? Ca ne serait pas la première fois en plus...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Expérience 626 au rapport ! »

« Il était une fois... ! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43913-chronologie-de-zachar http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43912-la-bible-des-rp-s-de-zachary-blue-le-stitch


Mr. Bubbles
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Mr. Bubbles

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 Tumblr_m6gl6iBfgY1qbyqj2o1_250

| Cadavres : 5



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Jeu 28 Mai 2015 - 11:01


- Allo ? Maman est près de toi ? -




    "Stitch... Encore..."

    Je l'avais vue tenter de neuroliser tout le monde, mais sans l'appareil, il n'irait pas bien loin. J'étais passé devant les soldats, me dirigeants jusqu'au groupe. Il y avait quelques personnes que j'avais déjà vue précédemment, quand Stitch avait déjà posé problème [En décembre dernier dans Expérience 5.1]

    "Cléo Pescerosso, le poisson. Quand à vous autres, je ne crois qu'on ait été présenté. Je suis l'agent Bubbles. Je travaille pour une branche secrète du gouvernement des Etats Unis d'Amérique qui contrôle la présence des extra terrestres sur notre planète."

    J'avais retiré mes lunettes de soleil, pour regarder chaque personne présente droit dans les yeux. Ils étaient tous étrangers à notre planète. C'était par conséquent tous des extra terrestres. On aurait pu les capturer, les analyser, mais depuis quelques temps, les extra terrestres ne sont plus une priorité. On a bien plus important à faire que de s'occuper d'eux.

    "Je vois que 627 est toujours vivant. Peut-être que je me suis trompé sur le fait que vous l'aviez abandonné. Quoi qu'il en soit, cela fait deux fois qu'on vous reprend depuis votre arrivée sur Terre. Il n'y aura pas de troisième fois. Surtout que..."

    J'avais levé les yeux vers le Mont Rushmore.

    "...ça risque d'être très compliqué à expliquer."

    Il y avait beaucoup de touristes en haut de la montagne. J'avais secoué la tête avant de soupirer et de remettre mes lunettes de soleil.

    "Le vaisseau est confisqué. On va vous reconduire jusqu'à la frontière de Storybrooke. Mais n'oubliez pas une chose !"

    J'avais baissé mes lunettes sur mon nez.

    "Je vous ai à l'oeil !"

    Je les avais remises correctement et je m'étais tourné en marmonnant que j'allais devoir faire oublier pas mal de choses aux touristes qui se trouvaient en haut du mont Rushmore. Ah si les président nous voyaient... Enfin sauf Lincoln bien entendu... Lui est sur une planète bien trop éloignée pour pouvoir observer le spectacle. Il devient quoi en fait ? Faudrait que j'aille prendre de ses nouvelles un de ces quatre...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Allo ? Maman est près de toi ? -




Zachary Blue
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Zachary Blue

| Avatar : Matt Smith ➹

« Tu vas remettre tout
en ordre, maintenant !! »


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 659745lolo

| Conte : Stitch ღ
| Dans le monde des contes, je suis : : Lilo & Stitch ღ

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 650289fishstitck

| Cadavres : 272



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Jeu 28 Mai 2015 - 11:08






    "Bon ! Tout est bien qui fini bien !" avais-je dit en claquant dans mes mains. Ok, on avait vécu une situation éprouvante, et notre retour ne s'était pas passé comme prévu. On avait confisqué mon vaisseau, mais bon, on allait quand même...

    "On rentre en voiture militaire ! C'est pas chouette ???"

    Rentrer avec des militaires ! C'était ce qu'il y avait de mieux. J'étais pas sûr que tout le monde partageait mon avis, car sur le chemin du retour, tout le monde était resté très silencieux. Quoi qu'il en soit, je savais que demain on ne parlerait pas de tout ça dans les journaux, car monsieur Bubbles, brave bête, allait s'occuper de tout ça ! Encore une fois, le monde ignorera tout sur ce qui s'est passé juste sous leurs yeux. Ah si ils savaient... Y'a tellement d'histoires à raconter.

    Une fois à Storybrooke, les militaires étaient repartis, quand à moi, je m'étais tourné vers Cléo en lui prenant la main.

    "Il y a encore un soleil... Il n'est pas en train de se coucher, mais ça peut le faire quand même notre départ au soleil couchant !"

    J'avais vraiment bien aimé notre aventure et la toute première fois où on s'était éloigné de cette manière là. Je voulais le refaire et maintenant. Tout comme revivre une aventure dans les étoiles. Il me restait encore beaucoup d'histoires à partager avec mon poisson et mes amis. Car désormais ils faisaient tous partis de mes amis et on savait tous ce qu'il en était de mes amis... Je ne les oubliais jamais... Et en cas de pépin, je ne les abandonnerai jamais... Tous pour Stitch, Stitch pour tous ! Ma nouvelle devise.

    Tout en s'éloignant vers le couché de soleil, je pouvais entendre quelqu'un derrière moi s'agitait. Il y avait au moins une personne qui avait totalement adoré cette aventure. Je pouvais l'entendre sautiller jusqu'ici. Qui sait... Peut être qu'une autre aventure allait très vite commencer pour lui...



FIN ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Expérience 626 au rapport ! »

« Il était une fois... ! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43913-chronologie-de-zachar http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43912-la-bible-des-rp-s-de-zachary-blue-le-stitch


Antropy Tiger
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Antropy Tiger

| Avatar : Ed Sheerαn.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 Opy-Carly01

We at a party we don't wanna be at.
Tryna talk, but we can't hear ourselves.
Read your lips, I'd rather kiss 'em right back...


YOU KNOW WHAT ?

It's kinda crazy 'cause I really don't mind
And you make it better like that


[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 Opy-Carly04

| Conte : Winnie l'ourson.
| Dans le monde des contes, je suis : : Tigrou.

[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 697293clubwab

| Cadavres : 1640



[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________ Jeu 28 Mai 2015 - 18:19

... OU PRESQUE ?



The world was blue...



Now, he will bee Happy !


J’avais enfin les pieds sur la terre ferme ! Et la bonne, cette fois ! Non parce que, le Mont Rushmore c'est sympathique au printemps, mais plus agréable sans des centaines de canons pointés sur vous. Storybrooke était presque plus chaleureuses. Je ne pensais jamais dire ça un jour mais… « I’M AN ALBATRAOOOOOZ ! » Ah non, mauvais texte. « ENFIN A LA MAISOOOOOOON ! » Ah là c’est carrément mieux ! J’allais me faire gronder par le scénariste moi… Je sautillai dans tous les sens sur l’herbe, retrouvant une liberté de mouvements non négligeable malgré mon épaule blessée et savourant de grandes inspirations d’air pur et bien pollué typique de Storybrooke. Ah, la civilisation. Ah, la plage déserte et son trop plein d’algues… « Lounis, on reviendra se baigner un weekend ? » Demandai-je d’un air un peu rêveur. Je ne savais pas spécialement nager mais les tigres savaient. Et comme j’étais un tigre, il allait de soi que je saurais ! Après tout je n’étais pas né de la dernière pluie, sinon je serais un peu dans la mouise vu le beau temps pourri qu’on avait eu à Storybrooke ces derniers jours.

Mais là, ça semblait aller, et même annoncer un joli soleil pour le reste de la journée ! Comment c’est romantique, le petit couple Stitch-Cléo qui se tiennent la main, le soleil qui se lève sur la surface de l’eau et… BEUARK, non mais y’a pas plus neuneu, sérieux ? Que je le choppe le type qui s’amuse à faire circuler ce genre de clichés à l’eau de rose, il allait m’entendre. Lounis ne devait pas être trop innocent au sujet, je le sentais. C’était inscrit sur son front, juste sous ses cheveux bouclés. Le pauvre, un jour je lui dirais que les films romantiques ne sont que des histoires inventées pour faire dormir les petits garçons ; mais je craignais qu’il ne s’en remette pas alors je repoussais au maximum le moment. Faudrait pas gâcher sa joie d’être revenu entier quand même !

J’agitai joyeusement Groot au bout de mes bras, lequel répétait encore inlassablement « câline-moi ! » même après des tonnes de bisous et de câlins – ce qui prouvait à quel point il tenait à moi, ce furby. Il devait manquer cruellement d’attention dans la soute du vaisseau pour être à ce point demandeur ; peut-être était-ce un caprice ? Non ça n’en avait pas l’air, ou alors c’était à l’intonation ? C’est comme les enfants, faut leur apprendre à s’asseoir et à donner la patte quand ils veulent quelque chose ? J’allais le dresser moi, le petit Groot ! « Fais-moi des câlins ! » Un vrai furby de compèt’ qui allait voir le jour à Storybrooke, même Decy allait me le jalouser à ce rythme. Peut-être que j’allais pouvoir me lancer dans l’élevage et devenir riche ? Oh tiens, une bonne idée ça ! Mais ça se reproduisait comment les furby ? Par télépathie messagique ? Ou à travers les yeux ? Han, ne pas le regarder ! Je posai mes doigts sur son regard et il se mit à gronder en parlant plus fort, ses petites pattes s’agrippant à ma paume et son bec se refermant sur mon doigt (gentiment). Bon apparemment ça ne lui plaisait pas. Et comme un coup de pied dans les noisettes ne plaisait pas non plus à l’espèce humaine, c’était peut-être que j’avais trouvé la bonne solution ?

POC.

Hm ? Je venais de sentir quelque chose me tomber sur la tête. Regardant autour de moi sans trop comprendre, je me grattai le cuir chevelu pour essayer de chasser la petite bosse désagréable que je sentais déjà pousser.

Poc poc poc.

Quoi ?! Cette fois, je levai les yeux en même temps que Groot. Qui est-ce que…

POC.

Une nouvelle noisette me tomba droit sur le visage pour percuter mon nez, me tirant un juron non entendable pour les oreilles fragiles que vous êtes. Je portais immédiatement la main sur mon appendice nasal, gardant les yeux rivés sur ce qu’il semblait se passer… dans les branches des arbres au-dessus de nous. D’abord des bruissements et du mouvement dans les feuilles. Puis brutalement, dans un couinement strident, deux écureuils apparurent dans les airs pour bondir d’un chêne à l’autre. Rapidement après, un autre plus gros tomba lourdement entre les feuilles, mais se rattrapa à une branche inférieure pour recommencer à grimper et rejoindre les deux fugueurs. Ils avaient l’air pressés dis donc.

Un coup d’œil à Groot, qui semblait comprendre aussi bien que moi ce qu’il se passait, puis je repris mon observation de l’étrange spectacle. Oui, étrange. En soit, les écureuils l’étaient déjà bien assez. Si, éloignez cette idée qu’ils ne sont que des petits rongeurs pas très gâtés par la nature ; la réalité est tout autre et j’en connaissais un sacré rayon. Méfiez-vous de la couverture du livre qui dort, on n’est jamais à l’abri de rien avec eux ! Ils sont fourbes, sournois, organisés, voleurs et… « Eyh mais, c’est la queue de Bourriquet !! » M’exclamai-je en désignant le bout de tissu bleu qu’ils étaient désormais deux à se disputer, chaque écureuil tirant d’un côté et de l’autre pour avoir la main mise sur le trophée. Ça y ressemblait en tout cas, avec le petit clou au bout, le joli nœud rose au-dessus de la touffe de poils… Emoustillé, je me mis à faire des bonds en avant. Bondir ! Bourriquet ! Voilà bien longtemps que…

Attendez, une minute. Pourquoi cette queue se trouvait là ? « Dites, vous ne l’avez quand même pas volée à Bourriquet ? » Grondai-je, l’air soudain sérieux en prenant mon visage le plus strict possible. Pas facile avec des cheveux roux. Ils arrêtèrent leur manège avant de me regarder de leurs petits yeux sournois, leur nez bougeant à toute vitesse alors que leur cerveau devait analyser l’information pour me répondre. J’en vis clairement un hausser les épaules avant de tirer d’un coup sec sur la queue pour la récupérer. « Ne m’ignorez pas et rendez-moi ça ! » Je venais de faire des pas vers eux pour me trouver juste en dessus, indiquant ma paume de l’index pour qu’ils y déposent le trésor. Ils refusèrent en se regardant les uns les autres. « Fais-moi des câlins... » Me conseilla le furby, d'un hochement de tête. « Très bien, puisqu’il faut négocier… » Je me baissai pour ramasser les noisettes tombées précédemment, cinq pour être exact, et les tendis devant moi. « … J’ai de quoi. » Ils n’allaient quand même pas refuser leur monnaie d’échange préférée, si ? Toujours avoir des noisettes ou ce genre de trucs sur vous, c'est pratique en cas d'extermination finale de la part d'écureuils... ou d'éléphants.

Le premier marsupial tendit la queue en tissu à son compatriote avant de s’avancer prudemment jusqu’à moi, tendant le cou pour venir renifler les noisettes. Méfiant. Patient. Avant d’éternuer en repoussant ma main de ses petites pattes et de remonter en courant rejoindre les autres bestiaux. « Non mais, non ! Je ne vous permet pas de dire qu'elle sont pourries ! Revenez ici, cette queue ne vous appartient pas ! Je vais le dire à Bourriquet ! Et à la police ! Et aux oiseaux ! Je vais le dire à AL SQUIRREL si vous ne... REVENEZ ! » M’exclamai-je, alors que je les vis tous les trois filer à toute allure à travers la forêt. Sans trop réfléchir – je n’en avais pas l’habitude – je m’élançai à leur poursuite en tenant toujours Groot-le-furby dans mes bras, courant et bondissant à travers les racines et branchages pendant plusieurs minutes. Je devais récupérer cette queue, par tous les moyens ! Elle appartenait à mon ami. Et on ne touche pas au service une pièce de mes amis, non mais ! Où est le respect animalier là-dedans ? Heureusement que je savais bondir vite !

Je ne m’arrêtai qu’en entendant soudainement un bourdonnement sourd résonner dans toutes la forêt. Ca, c’est en général le signal qu’un truc pas très cool va arriver… Je regardai prudemment autour de moi – aka je tournais la tête de tous les côtés pour espérer ne pas me faire percuter par un truc dangereux, comme une voiture sur un passage piéton, vous voyez le genre ? Bon en forêt, c’est pas évident de trouver des voitures roulant vites, mais savait-on jamais. Groot me tira l’oreille deux petites fois, avant de désigner du regard quelque chose à notre droite. « … Oh my, mais tu es génial ! Tu l’as trouvé tout seul ? » - « Fais-moi des câlins ! » - « Comme un grand ? Quelle intelligence ! » M’exclamai-je, oubliant alors les écureuils pour m’approcher de la petite ruche posée là, mignonne comme tout et surtout… pleine d’abeilles. « Du miel, j’adore le miel ! On va se régaler tu penses ? Viens on en ramène à Lounis et aux autres. Les tigres adorent le miel, c’est bien connu ! Regarde, je vais te montrer comment on se sert sans embêter les abeilles… »

Je m’avançai dans la direction de la ruche. Ca bourdonnait, dans tous les sens ça bourd… Ah non. Le bruit ne venait pas d’elle. Comment ça ? M’arrêtant à l’orée de la petite clairière, je me remis à chercher d’où provenait le bruit. Il n’y avait rien, pas d’insectes à l’horizon, plus d’écureuils sous la main et juste un furby qui me réclamait encore des câlins. Ce que c'était prenant ces bestioles, j'aurais mieux fait d'adopter un phasme : tu les nourris une fois puis tu les perds, rudement pratique. Pas comme la queue de bourriquet qui était tombée un peu plus loin. M’en approchant, je m’accroupis pour la récupérer et la faire tourner entre mes doigts. La soupeser. Elle était bien à lui. La coquine détachée.

« … Mais qu’est-ce qu’il se passe ? » Demandai-je à voix haute.
Plus d’abeille à l'horizon. Plus d'écureuil. Pas de Bourriquet. Plus de miel.
« .... PLUS DE MIEL ?! »


- Rendez-vous le 12 Juin pour la suite [Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 2275458379 -
[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 327045BEEHAPPY


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


'CAUSE I DON'T CARE WHEN I'M WITH YOU
You know I love you, did I ever tell you? ☽ I'm at a party I don't wanna be at and I don't ever wear a suit and tie. Wonderin' if I could sneak out the back. Nobody's even lookin' me in my eyes. Then you take my hand. Finish my drink, say, "Shall we dance?" Hell, yeah. You know I love you, did I ever tell you? You make it better like that...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro


Contenu sponsorisé




[Fe] The World is Blue - Evénement #29 - Page 7 _



________________________________________

 Page 7 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

[Fe] The World is Blue - Evénement #29





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage