« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Up #47, l'animation Rp ☣️ AllôMairie? , l'animation Mairie ☣️ Fil Rouge Graphique & Rpgique ☣️ Instagram des personnages ☣️
Le Deal du moment :
Pokémon 25 ans : où acheter le coffret ...
Voir le deal

Partagez
 

 Every breath you take...} Diane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


ϟ Alexis E. Child ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Alexis E. Child

| Avatar : Kaya Scodelario

Every breath you take...} Diane - Page 2 Ti5Qp2

It's seems that we are a Family...
Let me introduce you Isaac.


Every breath you take...} Diane - Page 2 0ea0





Every breath you take...} Diane - Page 2 Da6n

Edition Octobre-Novembre 2020

Every breath you take...} Diane - Page 2 21op

Every breath you take...} Diane - Page 2 Badge_10


| Conte : Aucun
Every breath you take...} Diane - Page 2 378254admin

| Cadavres : 3492


Every breath you take...} Diane - Page 2 _



________________________________________ Ven 20 Nov 2015 - 20:16


«Every move you make, every vow you break, every smile you fake, every claim you stake :
I'll be watching you »

J’avais relevé la tête vers elle en l’entendant me dire qu’elle était dangereuse. Je m’étais exprimée… bien sûre qu’elle était dangereuse, c’était une déesse ! Mais elle me semblait moins dangereuse que les autres dieux, comme si elle était dotée d’une douceur et d’une empathie particulière. J’aurais préféré qu’elle évite de me rappeler à quel point elle était puissante, ce genre de personne m’impressionnait, j’avais envie de prendre mes jambes à mon cou face à elle, moi, pauvre humaine bien inutile. Mais j’oubliais assez vite ce qu’elle venait de me dire, me concentrant sur le reste, ce que je préférais, le moment où elle confirmait ce que je pensais. Effectivement, elle était plus humaine que ses frères et sœurs. Ça n’aurait pas semblé évident de prime abord quand elle était venue froidement me dire que mes pensées la gênait mais ça se voyait largement plus à présent qu’elle me parlait de sa vie, de son passé, avec une singularité déroutante, comme si je n’étais pas si différente d’elle… Elle m’aspirait confiance étrangement… Elle était la première réelle déesse que je rencontrais après Hippolyte ou Elliot…

- Je suis d’accord avec toi… Je ne pense pas que j’aurais aimé être immortelle… Comprends-moi bien, la mort me terrifie, il n’y a pas une journée où je n’y pense pas… j’ai d’autant plus peur maintenant que je peux supposer avec plus de précision qu’il n’y a rien après la mort, pas de paradis puisqu’il n’existe pas de dieu unique, pas d’endroit où vivre heureux à jamais puisque vous êtes là… Parfois, la nuit, je m’imagine morte… ça me semble fou de penser qu’un jour tu es et le lendemain.. pouf ! Plus rien ! J’arrive pas à me faire à l’idée que notre vie est si courte et qu’après on n’existe plus jamais jamais jamais pour le reste de l’éternité…

Je regardais à présent de nouveau droit devant moi, perdue dans mes pensées avant de reporter mon attention sur la déesse.

- Désolée je suis méga nulle… bref tout ça pour dire que malgré le fait que ça m’angoisse, je me dis que… si un jour je ne devais plus mourir, si je devais vivre éternellement en voyant les humains refaire toujours les mêmes conneries malgré leur soi-disant « évolution » (je faisais les guillemets avec les doigts pour exprimer mon scepticisme), voir les gens mortels que j’aime mourir les uns après les autres sans compter l’ennui du temps qui passe… ouais… ça serait vraiment affreux…

Le regard toujours dans le vague, je sursautais soudain, consciente de ce que je venais e dire :

- Oh mince désolée ! Je suis vraiment trop nulle punaise ! Pardon pardon ! Je t’ai pas vexé ? Ou fait de la peine ? Parce que c’était pas mon intention !

Je la regardais d’un air inquiet. Je n’avais pas peur d’une quelconque représailles, juste d’avoir fait du mal à quelqu’un qui n’avait rien demandé. Parfois je me disais que j’aurais dû naître muette, ça m’aurait évité bien des ennuis… mais cela n’avait pas du trop la gêner, on avait enchainé sur Elliot et elle avait souri quand je lui avais dit qu’il était mon meilleur ami. Pas un énorme sourire, juste le sourire suffisant pour montrer qu’elle n’aimait pas spécialement se mettre en avant mais que cette idée la séduisait. La sienne en revanche me laissait sceptique… Tout le monde servait à quelque chose… ouais sans doute, mais là dans l’immédiat, je voyais vraiment pas à quoi une crevette chétive comme moi allait bien pouvoir servir… A part être là pour les gens que j’aimais et qui eux étaient exceptionnels…

- Oui, il m’a un peu raconté ce qui s’est passé dans son passé, même si on passe plus de temps à décompresser qu’à parler de ça… C’est un garçon bien, il est vraiment adorable… Je l’ai connu parce qu’on jouaient ensemble à des jeux en lignes puis un jour on a fait une IRL, enfin on s’est rencontré dans la vraie vie quoi, parce qu’on s’était rendu compte qu’on habitait tous les deux Storybrooke et… voilà ! Depuis on se voit souvent… je l’adore…

Je laissais un silence s’installer avant de lui dire :

- T’en fais pas, il t’en veux pas… je pense qu’il aurait préféré que tout soit différent mais c’était pas de ta faute… et tu sais, je ne pense pas que « on ne rattrape pas le temps perdu s’applique à vous »… vous n’avez pas de date de fin, sauf si on vous tue et encore pas facile facile… alooors… vous avez tout le temps pour faire ce que vous n’avez pas pu faire… je suis sûre qu’il adorerait.

Je lui lançais un sourire encourageant. C’était irréel de parler de son meilleur ami avec sa tante qui n’était autre que la déesse Artémis sur laquelle on gueulait il y avait encore quelques minutes… Puis j’avais commencé de parler de ma propre histoire et l’émotion m’avait submergé une fois de plus, mais beaucoup plus violemment, comme si j’avais besoin de pleurer une bonne fois pour toute et que c’était avec elle que je devais le faire. Il n’y avait rien de plus étrange que de pleurer dans les bras d’une inconnue… mais avec Artémis, cela n’avait rien de dérangeant. Sans doute parce qu’elle était aussi gauche que moi gênée et que cela passait donc forcément mieux… unies dans le désastre. Je ne savais pas trop ce qu’elle était en train de me faire mais tout en pleurant, je me sentais apaisée mais de manière beaucoup forte et rapide que l’on est habituellement dans ce genre de cas. Je fermais les yeux et me laissais bercer par elle. C’était fou ce don que j’avais de toujours trouver une « maman » dès que j’étais perdue… Maman… c’était maman, dans une case une peu particulière, j’avais du mal à la caser, puis Regina… Regina je pense qu’elle était ma véritable maman, même si je n’avais jamais eu la force ou le courage de l’appeler ainsi. C’était celle qui avait combattue les monstres sous mon lit, celle qui m’avait lu des histoires, m’avait éduqué et comprendre le sens de la vie… Et Diane… Diane semblait être un peu cette figure de remplacement, ce havre de paix qu’il me manquait terriblement à l’heure actuelle. Elle n’était pas douée pour las interactions sociales et c’était pile ce qu’il me fallait à ce moment précis. Je ne voulais pas un psy, un génie de la com’ qui me donnerait pleins de conseil, je voulais juste quelqu’un avec moi…
Une fois calmée, je me redressais avec lenteur et ressuyait mes larmes d’un revers de manche.

- Je sais pas… Je sais pas si j’ai un rôle à jouer, je sais pas ce qui s’est passé avec mes parents… Qu’ils aient eu ou non un accident de voiture, ils m’ont quand même bien laissés dans les bois seule… Mais je les retrouverai… j’en suis sûre… un jour j’arriverai et je comprendrais… ça devient presque obsessionnel en ce moment… Regina me l’avait toujours interdit mais maintenant qu’elle ne fait plus partie de ma vie, plus rien ne m’en empêche ! Je repars de 0, j’ai l’habitude. C’est ma façon à moi d’être immortelle et de vivre pleins de vies…

Je lui souriais, sans doute plus pour me donner du courage que pour me réjouir de ce que je venais de lui dire. Elle m’expliqua les origines du dôme, de tout ce qui s’était passé jusqu’alors, les raisons qui avaient peut-être poussé Regina à faire tout ça mais je secouais la tête de gauche à droite.

- Le prends pas mal surtout mais… je suis pas prête à pardonner à Regin a… C’est totalement con, je le sais bien, t’es pas la première à me dire qu’elle n’y ai sans doute pour rien mais… j’y arrive pas je… bref…

Elle me proposa alors une chose incroyable : vivre habiter avec elle… Enfin avec eux… une coloc’ quoi… Un peu bizarre comme proposition, on ne se connaissait pas après tout… Mais il fallait bien avouer que le but d’une coloc’ était aussi de rassembler des gens qui ne se connaissaient pas… Pour le moment j’habitais chez David, mais je savais que ça ne durerait pas éternellement… Sans compter que vivre seule… Pour le moment c’était un peu compliqué financièrement parlant…

- Ben écoute… Pourquoi pas ? C’est vraiment gentil de me le proposer en tout cas.

Tout était en train de s’arranger ? Il semblerait que oui…






♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I prayed for You

But not a proper, timid prayer.
it was an aching, raging prayer.
Yes Child, you may never know how hard I prayed for you.
But I prayed deep and I prayed raw.
& here you are, My Baby


ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories


ϟ Diane Moon ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Every breath you take...} Diane - Page 2 Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 8760


Every breath you take...} Diane - Page 2 _



________________________________________ Ven 27 Nov 2015 - 22:07

Every Breathe You Take
Shut You're Emotion Up


Je restais songeuse, j'avais bien écouté ce qu'elle m'avait dit sur Elliot. Pour autant, j'avais toujours, cette stupide crainte, de trop m'avancer. Je veux dire, pour moi, les Sandman étaient clairement, ma famille. Mais, était-ce la même chose de leur côté ? Je, ne parlais pour Aphrodite. Elle, était clairement, la seule sœur, dont j'étais proche et inversement. Mais les autres, avaient-ils la même vision des choses que moi ? Il, était peut-être temps, pour moi, d'arrêter de me questionner. Sur ça, et sur tout en générale. Mon cerveau n'était hélas jamais au repos. D'où le fait que j'enviais bien souvent, le sommeil des mortels :

- Je pense, qu'il serait plus que grand temps, que je commence à me bouger un peu effectivement. Je n'ai que trop attendus, et j'ignore de quoi demain sera fait.

On, avait beau dire, « on a toute l'éternité devant nous », rien n'était moins sure hélas avec tout ce qu'il ce passait en ce moment. Mais, ce n'était pas le moment, de lui parler de mes problèmes divins, elle avait d'autres choses à faire. Je me contentais d'un simple hochement de tête, quand elle mentionna Regina. Je pouvais comprendre. On, avait beaucoup plus de mal, à pardonner, quand l'on avait été blessé. Encore, plus quand, il s'agissait d'une personne proche :

- Je, ne vais pas t'en vouloir pour ça, ce serait...Extrêmement hypocrite de ma part. Je, n'ai pas non plus, le pardon facile. Et, je sais ce que ça fait d'être blessé. On, a toujours beaucoup plus de mal, à accorder son pardon dans ces cas là.


Mon, passé regorgeait, de nombreuses blessures, que je n'avais jamais pu pardonné. Mais, étrangement, elles n'étaient pas, dût à mes frères et sœurs. Je, ne les connaissait pas, et n'avait pas de contact, plus poussé avec eux. Aussi, n'étions, nous jamais réellement, entré en conflit. Non, moi, je les devait hélas à la bêtise humaine. Je défendais les mortels, dans leur globalité, car je savais parfaitement, qu'il ne fallait pas faire d'un cas une généralité. Mais, il n'empêchait, que parmi eux, se trouvaient hélas, des gens dont la bêtise pourrait remporter des prix.

- Je viens d'y penser. Mais, je pense que même quand tu lui auras pardonner, tu ne retourneras pas chez Regina je me trompe ? Quelque part, ça t'as permit de prendre ton indépendance. Alors, si tu as envie de la prendre un peu plus, voici ce que je te propose. J'habite dans une grande maison, juste avant la forêt. On a le jardin, qui se termine dans celle-ci on va dire. Si ça te tente, il y a une place pour toi. On est pas beaucoup, en te comptant on sera six. Il y a Hippolyte, Peggy, Louise, Apollon bien sur et moi. On est...Une coloc un peu à part dis-je avec un sourire.

Il, était vrai qu'en y repensant, nous sortions réellement du lot. Il y avait : deux dieux, une demi déesse, une créature, et au milieu de ça, Louise, une ancienne princesse de conte de fée. Mais, pour rien, au monde, je ne changerais notre quotidien. Entre, les parties de Mario Kart, l'apprentissage, plus que laborieux, de la technologie par Apollon, l'éléctro ménager qui avait...Une certaine tendance, à être régulièrement, remplacé à cause du même boulet, me servant de frère jumeau. Oui, on formait une petite communauté, un peu à part, mais ça me plaisait. Au moins, nous n'avions, pas le temps de nous ennuyer.

Voyant, qu'elle était plutôt réceptive, à cette proposition, un petit sourire, s'afficha, sur mes lèvres, tandis-que je fit immédiatement, apparaître, un papier et un stylo, à l'aide duquel, j'inscris l'adresse, avant de lui tendre :

- Tiens, c'est notre adresse, si jamais ça te tente toujours, tu n'auras qu'à venir sonner à la porte. L'un de nous t'ouvriras, et si ce n'est pas moi, tu n'auras qu'à me demander, ou tout simplement dire, que je t'ai proposé d'emménager. Tu verras, on est pas méchant, et chacun est très différent des autres. Tu pourrais t'y plaire, je le pense sincèrement.

Je me relevais, jetant un dernier regard, du côté de la tombe de ma sœur, peut-être devrais-je demander d'y enlever son nom, puisqu'elle ne me servait non plus à la pleurer, comme elle m'était revenu, mais plutôt, à enterrer, mon passé. Une partie, était déjà faite avec Pitch. Mais, je savais, qu'il me faudrait du temps, pour tout laisser derrière moi. Je saluais, Alexis, d'un léger signe de la main, avant de prendre la sortie menant du côté de la forêt. Il, était temps, pour moi de rentrer. Mieux, valait enrayer une nouvelle idiotie de mon frère. Il, pouvait se montrer, particulièrement, inventif, quand il s'agissait de provoquer des catastrophes, chez nous. Mais, je l'aimais comme ça. Il, était ma famille. Ils étaient ma famille, et apparemment, je venais, d'accepter de laisser, quelqu'un d'autre y entrer.



made by pandora.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Every breath you take...} Diane





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Le cimetière