Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 [Fe] Requiem pour un Poulpe - Evénement #36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 182
✯ Les étoiles : 474




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 29 Mai 2015 - 1:07



Requiem pour une poule (comme ça c'est pas ça ?)
ft. Peter, Clochette, Wendy, Lily, Alexis & la poule
Un gage… c’était un gage qu’il me disait… Ben purée, on l’avait pas loupé. Je m’esclaffais une nouvelle fois sans aucune retenue et en fit de même pour Lily qui semblait toute cramoisie d’un coup… J’étais décidément pas la seule à rien faire comme il fallait sur cette foutue île… c’était rassurant. Peter voulait nous montrer quelques choses et j’avais levé vers lui de grands yeux brillants d’excitations. Trop bien. J’en trépignais d’avance. Tapant dans mes mains, je me mis à sautiller gaiement en direction de la nouvelle, le sourire aux lèvres. Je lui attrapais le poignet en la forçant à foutre un pied sur le sable.

- Allez bouge-toi, l’Ombre te bouffera pas aujourd’hui, promis ! Et puis… tu sais te défendre je crois bien.

J’avais eu un sourire malicieux et mauvais. Elle me regardait avec des yeux ronds, des yeux qui me disait « chut ! Mais pourquoi tu dis ça ?! » Désolée ma belle, c’est ton secret contre le mien et le mien m’est plus précieux. Je lui faisais pas confiance de toute façon et j’avais prévu de mettre Pan au courant, même si je n’avais pas encore eu l’occasion… J’aimais lancer une petite mise en bouche, comme ça, l’air de rien. Elle avait fini par venir sur la plage et on s’était mis en route, moi sautillant toujours gaiement derrière Peter et Wendy. En regardant leur petit jeu gêné, je levais les yeux aux ciels. Ma parole… ils étaient tellement gnangnan, de vrais débutants, sans compter Lily et Clochette qui semblaient être de bonnes prétendantes… Il fallait vraiment qu’il calme ses pulsions le petit Peter, je l’aimais bien mais là c’était pousser Mémé dans les orties… tiens, ça devait être marrant ça…

Je commençais sérieusement à songer à éviter de faire de la nouvelle une ennemie… elle était la seule dans ce groupe qui semblait pas attirée par Peter et ça faisait plusieurs jours qu’ils s’engueulaient comme « papa et maman en plein divorce »… C’était elle avec qui je tenais la chandelle… autant tenter d’être sympa… enfin je crois… arf… C’était plus la peine d’y penser, on venait juste d’arriver à l’endroit où Peter voulait nous emmener. Il demanda de l’aide à Clochette et je me montrais d’un geste impérieux de la tête aux pieds :

- Qu’on me couvre d’or… Enfin de poussière de fée quoi !

A peine avais-je été en contact avec la poudre que déjà je m’envolais, prenant de l’altitude. J’aimais toujours autant voler, un peu comme la nouvelle, mais avec des acrobaties plus mesurées quand même. C’était moche tout ce gris, elles étaient où les couleurs ? Neverland avait été passé en machine à 90° ou quoi ? On finit par atterrir sur un bateau pirate et je me mis à sautiller de nouveau, observant tout ce qui se passait aux alentours. C’était trop bien, un vrai bateau pirate, mais à nous cette fois ! C’était la première fois que je montais sur une barque de cette taille ! Habituellement, nous garçons perdus, nous avions juste le droit de regarder les rafiots de loin, mais jamais de monter dessus… Puis une voix m’avait fait revenir sur mes pas. La voix d’un homme, différente de celle de Peter. Il venait de faire un baisemain à Lily et je regardais la main d’un air dégoûté :

- Berk, tu lui as bavé dessus… Tu serais pas plutôt un escargot de ta vraie nature ?

Je le regardais d’un air sceptique, un sourcil levé. Wendy avait alors attaqué… « Jones »… comme l’autre taré qui m’avait passé à tabac… C’était Davy Jones, lui ? Peter m’avait pas dit qu’il avait une tronche de poulpe ? Je le regardais de haut en bas. Si c’était le père du fils, j’allais pas l’aimer lui… et j’allais lui faire vivre un enfer… Wendy avait déjà commencé à attaquer. Il disait que la vieillesse ne réussissait pas à Peter. Ben voyons, il était bien trop heureux de le voir vieillir. C’était MON Peter, MON chef et j’en voulais pas un autre ! Les autres m’avaient expliqué comment ça marchait et je m’y refusais.

- Non mais t’as vu ta tronche ? C’est l’hôpital qui se fout de la charité là… Si Peter est vieux, toi t’es antique mon tout baveux…

Je le regardais avec un sourire mauvais. J’avais pas peur. J’avais peur de rien. Appelez ça de l’inconscience si vous voulez, je me fiche de ce que vous pensez. Même Wendy n’avait pas réussi à me faire garder le silence, on insultait pas mon chef comme ça, vu ?


codage de coula.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pixie dust
Regarde bien cette étoile
Dans l’océan du ciel
Quand tes beaux rêves y font escale
Ils sont éternels


Khloe T. Bell**


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 473
✯ Les étoiles : 167231




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Ven 29 Mai 2015 - 19:21


« Un étranger venu d'ailleurs ! Ooooh... »

"Clochette, poussière de fée pour tout le monde." Evidemment ! On voit que ce n'est pas lui qui fait tout le boulot ! Je trouvais Peter bien arrogant, et puis surtout, il se tournait carrément les pouces sur l'Île. Je ne me souvenais pas que les anciens Pans aient un aussi grand poil dans la main que lui. D'ailleurs, j'avais l'impression d'avoir un tout autre regard sur lui maintenant que j'étais revenue. Ca m'agaçait beaucoup qu'il ne me dise pas la raison qui l'avait poussé à me débannir de Neverland. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir insisté ! A force, j'avais arrêté. Je craignais de trop l'exaspérer et qu'il change d'avis à mon sujet. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas dit mon dernier mot. Je finirai par savoir le fin mot de l'histoire ! Les fées sont connues pour être têtues. Bon, d'accord, surtout moi.

Sans masquer mon agacement, je me rendis toute petite et saupoudrai allègrement tout le monde poussière dorée. Oh, on s'envole ! C'est merveilleux ! Si jamais cette cruche de Wendy s'extasiait une fois de plus sur ce phénomène, je la noyais. Heureusement pour elle, elle n'en fit rien.

Nous nous rendîmes jusqu'au bateau qui mouillait au large. Une fois à bord, je gardai mon apparence pocket et m'appuyai contre le mât en bâillant.

"Un bateau, hum... absolument fascinant." fis-je, une main devant la bouche. "Tu sais Peter, il faudrait que je te fasse visiter le monde réel. Parce que si tu t'émerveilles devant un trois mâts, je n'imagine pas ta tête devant Space Mountain !"

Oui, mes références s'arrêtaient surtout à Disneyworld, mais il faut préciser que j'y avais pratiquement vécu ces six derniers mois. De plus, j'adorais tout ce qui allait vite. Une fée accro à l'adrénaline. Il faudrait que je pense à installer des propulseurs au bout de mes chaussures à pompons, comme ceux sur l'armure du milliardaire. Tony Stark, je crois... Dès que je retournais dans le monde réel, il fallait que je me procure son numéro de téléphone pour lui demander conseil.

J'en étais là de mes réflexions quand un truc à l'air pas très frais fit irruption sur le navire. Un homme qui avait l'air de transpirer pas mal. J'esquissai une grimace de dégoût quand il prit la main de Lily. La pauvre ! Puis il la lâcha pour se tourner vers moi. Là, il me lança un regard qui me gela jusqu'aux orteils. Brr... c'était qui ce type ? Son odeur m'était familière. Une odeur d'algue et de mollusque...

« Et une fée ! Tu ne m’avais pas dit qu’elles étaient de nouveau autorisées sur le territoire. Coquin, tu sais pourtant que les cachotteries se payent chères ? »

"Vous êtes marié avec lui, peut-être ?"
répliquai-je du tac-au-tac en haussant un sourcil.

C'était sorti tout seul, mais il lui parlait comme une mégère mécontente de revoir son mari après qu'il ait passé la journée au bistrot.

"Ca ne m'étonnerait pas. Peter a une fille dans chaque port..." ajoutai-je à voix basse en observant la voile du mât avec un intérêt soudain.

Ca aussi, c'était sorti tout seul. Je trouvais l'expression bien adaptée, même si l'inconnu allait sûrement mal le prendre d'avoir été considéré comme une fille le temps de la métaphore, car bien entendu, j'avais parlé d'une voix fluette mais suffisamment audible pour que tous puisse saisir les mots. Tant pis. De toutes façons, il n'avait pas l'air commode.

Je réfléchis à ce que Wendy venait de dire. "Jones... Jones..." Beaucoup de Jones étaient devenus pirates. Ca m'énervait que cette fille en sache plus que moi à ce sujet. Peter lui avait-il confié encore d'autres secrets ? En tous les cas, je venais de mettre le "doigt" sur l'odeur qu'il charriait partout avec lui. Je savais qui était cet homme.

"Tu avais la même odeur que lui !"
fis-je, surexcitée en désignant Peter du doigt. "Sauf que quand tu es devenu Pan, tu as eu la décence de commencer à prendre des bains !"

Je sautillai sur place avant de m'arrêter pour regarder l'homme devant moi d'un air hautain.

"Vous êtes le capitaine du Hollandais Volant !"

Le ton de ma voix n'aurait pas été différent si je venais de lui dire : "t'es moche et tu pues du bec.". D'ailleurs, j'approuvais totalement Skunk sur le fait qu'il était antique comparé à Peter. Sans doute un jaloux.

Je haussai les épaules et soudain, mon regard s'éclaira en apercevant un baquet rempli d'eau, juste à côté de Lily.

"Oh, ça c'est parfait !"

De toutes façons, ils avaient l'air d'en avoir pour un moment avec leur affrontement verbal, aussi je mis ce temps à contribution pour reprendre ma taille normale et rincer mes cheveux couverts de miel orange à l'eau claire. Les abeilles avaient dit de ne pas garder trop longtemps le miel, il risquait d'abîmer le cuir chevelu à la longue. Je renversai la tête en avant et plongeai ma chevelure dans l'eau. Je recommençai plusieurs fois. Puis, constatant qu'ils avaient tous arrêté de parler, je me tournai, la tête inclinée dans un drôle d'angle, avec mes cheveux trempés ramenés sur mon épaule, pour leur dire :

"Continuez ! Ne vous préoccupez pas de moi !"

Puis tandis que je les essorai dans mes mains, j'ajoutai, à l'adresse du capitaine qui avait perdu son Hollandais Volant :

"On dirait que vous n'avez jamais vu quelqu'un se laver les cheveux !"

Vu l'état des siens, j'étais prête à croire que c'était le cas. Ressentant un brusque élan de sollicitude, je lui tendis le baquet avec un grand sourire.

"Vous voulez un shampoing ? J'ai encore un peu de miel si vous voulez !"

Je désignai Alexis qui en avait gardé un peu sur le sommet du crâne. Elle ne s'en était pas rendue compte.


Tink : 100%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You know that place between sleep and awake? That place where you still remember dreaming? That's where I'll always love you... Peter Pan. That's where I'll be waiting.
Tinker Bell
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28273-all-the-world-is-made

Alexis E. Child


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4331
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Sam 30 Mai 2015 - 18:47




Requiem pour un poulpe



J’avais entendu dire que Skunk s’était fait passer à tabac par Killian et je n’avais jusqu’alors pas compris pourquoi… J’avais confiance en lui, je ne sais pas trop ce qui restait du fameux « capitaine Crochet » de Disney, mais Jones était un homme qui semblait vouloir devenir meilleur et qui n’aurait pas frappé un enfant comme ça, sans raison. Mais maintenant que je voyais le comportement du petit putois, je commençais à avoir une vision nettement plus claire de la situation et moi aussi j’aurais bien envie de lui en coller une ou deux à ce gamin péteux. Il s’était approché de moi et m’avait tiré le bras pour que j’atterrisse sur la plage. Bien sûr, j’avais résisté, ce qui décrédibilisait totalement le « oui ça va » que j’avais lancé à Wendy qui me regardait de plus en plus étrangement. La suite des paroles du sale gosse me laissa sans voix et mes yeux s’arrondirent de surprise… Il avait soigneusement choisit ses mots, je le voyais dans son petit regard malin et malsin… Il avait bel et bien vu quelque chose le jour là… mais quoi ? Exactement toute la même chose que moi ou quelque chose d’un peu plus réaliste ? Je constatais qu’il était parvenu à ses fins puisque j’avais maintenant les deux pieds dans le sable. Je retirais vivement mon bras de son emprise, serrant les dents pour résister à l’envie furieuse de lui arracher la tête.

Pas d’Ombre en vue… OUF ? Pour éviter d’éveiller plus de soupçons, je décidais de me mettre en marche, tête haute et sourire aux lèvres. Je me rapprochais de Wendy qui me promettait de bien rigoler et j’hochais la tête d’un air énergique. Un peu mon neveu qu’on allait s’amuser ! J’étais en train de risquer ma peau, c’était pas pour rien quand même oh ! Je laissais ensuite Clochette me recouvrir de poussière de fée et décollait immédiatement, voltigeant encore et encore… décidément, je m’en lassais pas de ces vols… Wendy volait main dans la main avec Pan, je me décidais donc de ralentir l’allure pour les laisser un peu seuls… Je savais plus quoi faire : il semblait être avec Lily, Clochette semblait avoir eu aussi une relation avec lui et Wendy, bon ben là ça crevait les yeux… Existait-il une seule fille sur cette foutue île qu’il ne s’était pas tapé ma parole ? On devrait l’enfermé au Rabbit Hole ce type… Je constatais que les couleurs des paysages venaient à manquer. Je me rapprochais donc de Lily et Clochette pour poser ma question :

- Hé… Pourquoi tout est gris ici ? C’est normal ? Ca a toujours été comme ça ?

Puis vint le moment de l’atterrissage. Tout en douceur, tout en douceur, tout en douc… Je fis un bruit assourdissant en atterrissant et m’accrochait au bois pour ne pas tomber. Ben voilà, j’étais sur mes jambes au moins ! Pas la peine de chipoter pour le bruit ! Le petit Putois était parti explorer le navire tandis que je restais avec le reste du groupe. Un bateau pirate… ça me rappelait Killian… ma vie… ce que j’avais décidé d’abandonner. Mais je n’étais pas malheureuse. Ils me manquaient, mais j’étais bien ici. J’étais une enfant perdue, j’en étais presque sûre… même si j’étais plus « perdue » que « enfant ». Un bruit me fit me retourner en même temps que Lily et je fis un mouvement de recul quand je vis le type tout prêt de Lily. Pendant qu’il lui parlait, je me rapprochais de Peter :

- Euh… C’était le bateau la surprise ? Et lui il était prévu au programme ou pas ?

Vu la tête de Pan, il avait pas tout à fait l’air au programme non… Il fit un baisemain à Lily tandis que j’haussais un sourcil en mettant mes mains sur les hanches. Ooooh mon gars… toi t’avais un profil qui m’était bien familier dans le genre « je suis un libertin qui aime la compagnie des femmes »… j’en avais déjà vu pleins au Rabbit Hole dans ton genre et on finissait toujours à un moment ou un autre par me tripoter. J’allais coller mes fesses contre le bord du bateau et j’allais plus bouger de ma place… J’avais juste fait un signe de la main d’un air nonchalant avec un sourire un peu forcé lorsqu’il demanda l’identité des « charmantes créatures » et je lançais un rapide regard vers Pan lorsqu’il lui fit une remarque sur son âge. Ouais moi aussi je trouvais ça bizarre mais j’avais pas encore eu le temps d’aborder le sujet, vu qu’on passait notre temps à s’engueuler… La moufette était déjà en train de le défendre et Wendy avait repris son air revêche qui lui allait si bien.

Euh attendez… vous avez dit Jones ? Je sentis mon cœur faire un bond dans ma poitrine. Physiquement, il lui ressemblait pas mal… Serait-ce possible qu’il soit… un parent ? Mais un parent du côté obscure de la force alors parce qu’il avait pas l’air des masses sympathique le mec, un peu pervers sur les bords… Un vrai pirate quoi… STOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOP Vous avez dit… DAVY JONES ?! Oh punaise si on commençait à mélanger « Pirates des Caraïbes » à « Peter Pan » j’allais pas m’en sortir moi… C’était tout pareil qu’à Storybrooke : tout aussi bizarre et tout mélangé. Je sentais déjà le mal de tête qui pointait le bout de son nez. Et pourquoi qu’il avait pas une tronche pleine de tentacule d’abord si c’était Davy Jones ? Me désintéressant de la conversation qui devenait trop dure à suivre pour moi, je rejoignis Clochette qui était en train de se nettoyer les cheveux. C’était pas con ça… A l’aide de mes mains, je tentais d’aplatir mes cheveux. Il était connu que la transpiration des paumes permettait d’annuler l’électricité statique sauf que… pas aussi rapidement normalement. A peine avais-je passé mes doigts dans mes cheveux que ceux-ci retombèrent en cascade pour reprendre leur forme initiale. Ça picotait un peu dans mes mains mais enfin bon… Je constatais que certains de mes doigts étaient tous collant et j’observais Clochette, qui me pointait du doigt en parlant de shampoing et lui dit avec une moue désappointée :

- J’ai encore du miel dans les cheveux, c’est ça ?

En voyant son sourire ravi, j’entrepris de me nettoyer les cheveux à sa suite. Je vidais le baquet par-dessus bord et versait le reste d’eau contenue dans une cruche un peu plus loin. Une fois le travail fini, je me décidais à revenir sur le devant de la scène, histoire de comprendre un peu comme « Pirate des Caraïbes » était apparu là. J’essorais mes cheveux, ressuyait mes mains et m’avançais vers le type pour lui serrer la main d’une manière peut-être un peu trop conventionnelle. Ouais ben désolée je savais plus trop où j’en étais, ok ? Et je finis par lui dire, d’une voix qui se voulait sûre d’elle :

- Jones… Vous avez un lien de parenté avec Killian Jones… je le connais bien… enfin, connaissait… Bref c’est compliqué… J’ai été sa Seconde le temps d’une mission suicide… Mais il est vivant hein, je vous rassure… enfin, vous avez pas l’air très inquiet…

Ouais… Nan il avait pas l’air inquiet… je sais pas trop l’air qu’il avait mais pas inquiet en tout cas…



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Peter Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Robbie Kay & Ian Somerhalder

Ѽ Conte(s) : ➹ Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Peter Pan

☞ Surnom : ❥ seb



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 68
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 31 Mai 2015 - 18:01






    A peine arrivé sur le bateau, qu'on avait été accueilli par un pirate. C'était chose courante, mais pas sur ce bateau là. Qui plus est, ce pirate n'était autre que Davy Jones. Et s'il était de la partie, ses créatures devaient également se trouvaient à quelques pas de nous. J'étais passé devant Lily quand elle avait aperçu le pirate, portant ma main à mon épée. J'étais prêt à l'utiliser contre lui depuis fort fort longtemps.

    "Eloigne toi d'elle Jones..."

    Il y avait bien trop de personnes que j'appelais comme ça. J'avais déjà fait le ménage des Jones en laissant le pirate partir, mais c'était pas pour que son père prenne ses aises à Neverland.

    "Qu'est ce que tu fais là ?" lui avais-je répondu du tac au tac. Je ne voulais pas prendre le temps de parler. Je n'aimais pas sa présence à bord de mon navire. Mais ça, il devait s'en douter.

    "Ne t'approche pas d'elle !"
    avais-je ordonné pour la seconde fois en désignant Clochette. Il n'était pas question qu'il touche à elle, ni même à qui que ce soit d'autres. Qui plus est, je ne lui aurai jamais permis d'approcher une fée, car je savais oh combien la poussière de fées pouvait être précieuses pour ce genre d'énergumènes. Et... Et? Hein ? J'avais tourné la tête vers Wendy en faisant une grimace.

    "Manquée ? Comment ça manquée ? Tu l'as déjà croisé ? Non, mais t'as approché tous les pirates ou quoi ?"

    Je n'étais pas jaloux, absolument pas. Je ne savais juste pas qu'elle l'avait déjà croisée. Mais c'est vrai qu'il arrivait souvent que je n la voyais pas pendant une journée entière. Elle allait sans doute chez les pirates. J'aurai dû bien plus la surveiller ! Quoi qu'il en soit, au moins Skunk avait contre attaquée le pirate en le traitant de vieux. Je lui avais fait un petit sourire, tout fier d'elle. Elle avait un tempérament de feu, c'était une alliée de taille !

    Une nouvelle fois j'avais tourné la tête vers quelqu'un qui avait dit quelque chose de plutôt surprenant... Mais là d'un tout autre genre ! J'avais fusillé du regard Clochette quand elle avait dit que j'avais une femme dans chaque port. Déjà, il n'y avait qu'un seul port à Neverland et ensuite, c'était totalement faux !

    "Attends! Je n'avais pas du tout la même odeur que lui. J'ai jamais été un poulpe moi. Et si je ne m'abuse, la seule fois où j'ai désobéi à l'Ombre, c'était pour toi, alors trêve de bavardages !"

    Me souvenir de ma vie de capitaine du Hollandais Volant, c'était pas la chose qui me plaisait le plus. Mais quoi qu'il en soit, j'avais passé de merveilleux moments à bord de ce navire et j'aimais beaucoup ma vie d'avant. Etre Pan, c'était pas ce qu'on pouvait croire. Ca impliquait de bien trop nombreux sacrifices. J'avais jeté un oeil vers Clochette avant de reporter toute mon attention sur Jones.

    "Pourquoi tu es ici ? Qu'est ce que tu nous veux ?"

    Tout en m'adressant à Jones, j'avais vue le cinéma qu'était en train de réaliser Clochette juste à côté. Cette fille était totalement folle ! Finalement, j'avais beaucoup moins de regrets maintenant...

    "Sa quoi ?" avais-je dit à l'adresse de Alexis. On m'en cachait encore beaucoup des choses ?

    "Bon, stop ! Ca suffit maintenant ! On se tait. On est à Neverland et c'est mon île. Tout comme ce bateau est à moi. Alors règle numéro une, plus de cachotteries. Si vous avez encore un truc à avouer, faites le maintenant !"

    Je les avais tous observés du regard, me rendant bien compte qu'ils cachaient tous quelque chose. Mais bien entendu, je le faisais moi aussi... Je ne pouvais pas leur reprocher d'avoir des secrets, du moment qu'ils en avaient pas un aussi important que ceux qu'ils avaient déjà dévoilés !

    "Bien... Que Jones soit vivant ou non, ça n'a pas d'importance. La seule chose qui compte c'est si toi tu vas le rester !"

    J'avais sortit mon épée et je l'avais pointée sur Davy.

    "Tu sais qu'il t'es interdit de t'approcher de mon île. Que se passerait t'il si j'appelais qui tu sais, là maintenant ? Tu plongerais dans l'eau pour essayer de fuir ? Je trouve que tu es resté capitaine du Hollandais Volant bien trop longtemps, il est peut être temps de passer le relai, non ?"

    Mais s'il venait à mourir, il fallait que les choses se faisaient bien, car il n'était pas question qu'il prenne ma place de Pan. De toute façon, je n'avais pas l'impression que c'était ce qu'il cherchait. Que pouvait-il bien vouloir ? J'avais hésité, puis j'avais rangé mon épée.

    "Tu n'en vaux pas la peine. Quitte ce navire, maintenant. Quand aux autres, j'espère que vous savez obéir aux ordres, car quand on navigue sur les flots, il faut savoir être réactif !"

    Je m'étais dirigé vers la cabine du capitaine, dans le but d'aller me changer, car il n'était pas question que je porte ces collants plus longtemps. Il m'avait fallu moins de deux minutes avant de ressortir, vêtu tout de vert de la tête aux pieds et avec un petit chapeau. J'adorais mon chapeau de Pan et ma petite plume dessus.

    "Lily, tu fais remonter l'ancre. Skunk, tu montes sur le mat, tu pourras nous prévenir si tu vois un truc arriver au loin. Clochette, tu... Tu continues à te débarbouiller les cheveux et évite de te noyer dans le baquet. Alexis? Tu... Tu passes un coup sur le pont."

    Elle n'avait qu'à pas me cacher qu'elle avait été la seconde de Killian ! De mon pire ennemi !

    "Wendy ?"

    Je m'étais tourné vers elle. Est ce que je pouvais lui faire confiance ou pas ?

    "Tu prends la barre! Direction droit devant jusqu'au petit matin! Quand à toi..."

    Car oui, Davy était encore là...

    "Je t'ai déjà dit de partir, tes tentacules baveuses abîment mon sol..."


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Bangeraaaang Peter ! ৩


Actuellement dans : Les Profondeurs de l'Océan


Davy Jones


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Lincoln // Dan Stevens (Le temps d'un RP, ou deux)

Ѽ Conte(s) : Neverland.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Capitaine du Hollandais Volant.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 139
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 31 Mai 2015 - 21:27




Come to papa, Neverland


Il fallait avouer que le spectacle ne l’avait pas déçu, une vraie pette représentation burlesque et grotesque pour savoir qui aurait le dernier mot sur les autres. Les demoiselles étaient loin d’être en reste, ce qui tira un sourire sur le coin de bouche de Jones alors qu’elles taillaient volontairement dans le vif du sujet. A commencer par la jeune Wendy, une blonde qui aurait pu être délicieuse si elle n’avait pas l’air aussi perdue dans cet univers – il avait un faible pour les blondes. Et si elle n’était pas sans arrêt accompagnée par cette sous-espèce stupide baptisée… Comment déjà ? Ah oui, chien. Des trucs sans cervelles à vous en couper le souffle sous leur stupidité massive. La preuve, elle grognait contre lui. Si l’animal avait été pourvu d’un cerveau, elle aurait compris qu’il pouvait la faire mettre à mort pour ce simple bruit guttural.

Mais il était dans son bon jour et, avisant l’air courroucé de Peter, il leva sa main aux bagues mordorées pour répondre au geste de Wendy. Un nouveau sourire sur son visage, presque enfantin s’il n’était pas aussi terrible. Avant qu’il ne porte la main sur son menton mal rasé et ne frotte sa peau.

« Vois-tu ? Je trouve aussi. C’est beaucoup plus pratique pour séjourner sur le sol de Neverland, on se fait bien moins remarquer. »

Et ce n’était pas peu dire ! Il plaisantait en réponse, amusé qu’elle s’affiche aussi négligente devant les autres. Un vrai garçon manqué, dommage qu’elle soit du côté de l’autre type à collants. Tant de potentiel gâché par un mauvais choix… Désespérant. Les filles d’aujourd’hui étaient encore plus cruches que leurs prédécesseurs, indéniablement. S’il suffisait de mettre des bas à paillettes, le capitaine préférant amplement garder son intégrité et sa dignité que de se vêtir d’un tel attirail ignoble. Si Wendy montait un peu dans le peu d’estime qu’il avait pour elle, Peter continuait de s’engoncer dans les méandres de la fosse des Mariannes.

Il ignora d’un geste vague les propos de la petite créature insignifiante à ma gauche, ne manquant cependant pas de lui adresser un regard des pus entendus et désobligeant. En revanche, les paroles de la fée l’intéressèrent immédiatement malgré leur mordant maladroit. Lui, une des femmes de Peter ? Oh… il pointa son index vers la fée, d’abord méfiant en penchant un peu la tête sur le côté, puis doucement il désignant Pan derrière lui de ce même index. Nouvel aller-retour. Avant que son visage ne s’éclaire faussement.

« Précisément ! Judicieux ! Une fille dans chaque port… Voilà bien une idée que j’applique depuis des décennies ! Mon bon petit Peter, tu te ferais plus pirate que tu ne l’es déjà ? »

Il lui adressa un clin d’œil entendu, ne s’offusquant visiblement pas de la comparaison. Déjà il se mettait à réfléchir comment jouer la manœuvre pour qu’il ne se retrouve pas forcément avec six prétendantes d’un côté des contes et seulement deux dans l’arrêt suivant… c’était un peu compliqué, Scarlet refuserait de quitter le bordel qui l’employait, mais elle se marierait tellement bien avec Joanna d’un point de vue des saveurs. Il adorait particulièrement le savant mélange de l’exotique et des valeurs sûres d’une femme à la poitrine généreuse. Non vraiment, il faudrait qu’il demande à Scarlet la prochaine fois.

Mais soudain, se fut à la fée de se mettre à s’exclamer des propos trahissant les pensées qui défilaient dans son esprit. C’était parfois pratique qu’elles ne puissent ressentir qu’une seule émotion à la fois, ça lui permettait de parfaitement comprendre ce qu’elle pouvait bien vivre dans sa petite caboche. « Vous êtes le capitaine du Hollandais Volant. »

« Tu es plus perspicace que tu n’en as l’air. »

Répondit-il sur le même ton condescendent, brisant alors la suite de bonne humeur qu’il se targuait d’afficher depuis le début de ces petits entretiens. Un air dur et froid, intransigeant sur les bonnes manières de s’adresser à son titre. L’espace d’un instant, court instant. Terrible. Les fées étaient un peu limitées niveau intelligence, mais elles faisaient de très fidèles compagnies. A prendre avec des pincettes surtout… mais leur rappeler leur place coûte que coûte. Jones n’ignorait rien de leurs pouvoirs et de l’immense possibilité qui s’offrait quand ils se mettaient au service d’un homme. Ou d’un capitaine. Cette fée n’était sûrement pas là par hasard, Jones n’en était que plus que ravi.

Mais quand elle lui proposa par la suite de se laver les cheveux, il réafficha son air gourmand en haussant les épaules, avisant la demoiselle brune qui s’était décollé de son pied de bois pour se laver les cheveux à son tour. Jones croisa un bras sur son torse, l’autre posant son coude dessus et pinçant son menton d’un air intrigué par le spectacle. Etaient-elles en train de répéter une nouvelle pièce ? Peut-être que l’une allait s’en prendre à l’autre et la frapper de la bassine pour mouiller leurs vêtements ? Oh, très bonne idée. Si elle frappait asse fort, elle pouvait lui érafler la joue ou l’arcade. Quelques coups supplémentaires et elle serait sonnée. Il aimait l’idée. Vraiment, il aimait ça.

Dommage que les filles ne fassent pas une telle chose, non. En tout cas, il y en avait un autre qui aurait mérité de se prendre une bassine dans la figure pour finir étalé sur le pont principal. Peter. « Pourquoi tu es ici ? Qu'est-ce que tu nous veux ? » Jones s’apprêtait à rétorquer quelque chose, mais la brunette décida de ce moment-là pour aborder la question de l’arbre généalogique… « Jones… Vous avez un lien de parenté avec Killian Jones… » Il haussa un sourcil intrigué. « Je le connais bien… enfin, connaissait… Bref c’est compliqué… J’ai été sa Seconde le temps d’une mission suicide… Mais il est vivant hein, je vous rassure… enfin, vous n’avez pas l’air très inquiet… » - « Sa quoi ? » Oh, d’autres cachoteries. Encore des cachoteries. Ça sentait bon le marchandage tout cela.

« Voyez-vous ça... »

Prononça-t-il, en la toisant un peu plus attentivement des pieds à la tête, d’un air à la fois amusé et intéressé par tout ce qu’il se passait sous son nez. Décidément, il n’avait même pas besoin de lancer les hostilités puisqu’ils avaient visiblement bien assez affaire entre eux. Quel équipage de bras cassés, pas de quoi monter quelque chose de cohérent. Ca et le rafiot pourri jusqu’à l’os, il comptait aller où ? S’échouer sur l’île ? Il n’avait même pas dû se rendre compte que l’ancre état encore amarrée sur un bas-fond. Et ça se prétendait un ancien pirate, ça ?

« Bien... Que Jones soit vivant ou non, ça n'a pas d'importance. La seule chose qui compte c'est si toi tu vas le rester ! » Lorsque Peter sorti son arme, le sourire porté sur le visage du capitaine s’étira tellement qu’il en devint dangereusement satisfait. Comme s’il voyait sa proie faire exactement tout ce qu’il voulait. Un petit jeu mesquin auquel Jones ne répondit pas par un duel – même si la tentation était extrêmement forte. Selon le code de la piraterie, lorsqu’un duel était lancé, il fallait y répondre. Son sabre le démangeait durant le discours du garnement, si bien qu’il se surprit à poser sa main sur le manche, prêt à l’extraire si l’autre décidait d’attaquer.

Il n’en fit rien. Le pleutre. « Tu sais qu'il t'es interdit de t'approcher de mon île. Que se passerait-il si j'appelais qui tu sais, là maintenant ? » Il frémit. D’excitation. Un éclair de défi parcourant son regard. Mais la suite ne lui plut pas vraiment. « Je trouve que tu es resté capitaine du Hollandais Volant bien trop longtemps, il est peut-être temps de passer le relai, non ? » Un rictus agacé fit grincer ses dents, alors que sa prise se resserrait entre ses doigts. Ca le démangeait. Les deux hommes se toisèrent respectueusement, aussi dégouté l’un de l’autre, n’ignorant pas les secrets de leurs grades et de leurs passassions. Si le capitaine mourrait, il y en aurait un nouveau. Mais si Pan mourrait, c’était au capitaine de prendre sa place. Aucune de ses possibilités ne les satisfaisait pleinement, ils étaient au moins d’accord sur ce point. Restait à savoir qui serait le plus rapide à évincer l’autre sous le nez de l’Ombre.

« Tu n'en vaut pas la peine. » L’insulte était à peine dissimulée. L’âme d’un pirate ne supporte pas les dénigrements à son rang ou à sa place, et Davy Jones représentait le côté ultime de ces corsaires des mers. La susceptibilité était un attrait particulièrement ragoutant de leurs situations et, même si l’homme parvenait à se mesurer pour endormir la méfiance de ses ennemis, il n’en restait pas moins l’hôte d’un ego plus que surdimensionné. Il le fixait d’un œil noir, hésitant sans doute entre le transpercer en plein thorax ou bien d’abord lui couper un bras ou deux. Se maîtriser. Les ailes de son nez frémirent sous le flots de sensations mortelles qui l’envahissaient. Se contenir. Pas encore. Pas… encore.

« Ne jamais sous-estimer son adversaire, gamin. As-tu oublié la plus ancienne de tes leçons ? »

Souffla-t-il simplement en finissant par lâcher à son tour le manche de son sabre. S’en suivit tout un tas de petits mouvements qui laissèrent le champ libre à Davy Jones pour reprendre un à un les éléments de la rencontre. Le temps filait. La fée. Cette petite peste de Wendy. La délicieux mais ingénue Lily. L’étrangère aux cheveux sombres. Tout ce petit monde qui suivait les commandements d’un autre enfant ayant pris de l’âge. Il semblait qu’il oubliait quelqu’un… Ah oui.

Profitant de la disparition de Peter, il fit quelques pas souples de côté pour venir se placer entre la fée et le reste du groupe, juste derrière la petite créature vêtue de noir. Il avait cru voir sa bouche s’agiter dans des paroles incompréhensibles mais profondément désagréables à l’oreille. D’un mouvement de poignet discret, il vint saisir avec une poigne violente la gorge de l’enfant perdu entre son pouce et son index. Il la souleva de quelques centimètres sans que cela ne semble lui demander le moindre effort, son regard gris se plongeant dans celui de l’immondice ici présent.

Sans rien dire, il tendit alors le bras pour buter sur le bastingage et pencher dangereusement le corps de Skunk par-dessus bord en ne le retenant que par cette prise. Ecrasant les joues rondes du bébé, il ignora les mouvements de bras qu’il fit à son attention pour espérer le faire lâcher. Davy Jones était pire qu’un crabe, quand il tenait il était impossible d’en échapper.

« Voyons, que faire de toi… ? »

Enonça-t-il à haute voix, partagé entre l’envie de le lâcher dans les eaux pour une leçon… ou bien de lui écraser la carotide jusqu’à ce que son cerveau n’implose. Mais ça, c’était avant que la voix de Peter ne se fasse entendre dans son dos pour le sommer de quitter le bâtiment. A nouveau une insulte. Décidément ! Jones haussa les épaules.

« … Tu as raison, évitons de nous traîner des poids morts. Je te débarrasse de quelques kilos alors. »

Répondit le capitaine en jetant, tout bonnement et simplement, le gamin par-dessus bord. Il l’avait insulté, non ?

Il n’attendit cependant pas de le voir franchir les flots – le bruit qui s’en suivit était suffisant – pour se retourner vers le reste du groupe. Immobilisés sous la surprise. Parfait. Il lui fallait cet élément-là pour les prendre de revers. Agir plus vite qu’eux. Il avait eu le temps de s’entraîner à la fourberie et aux réactions imprévisibles. Un petit bruit interpella son attention en provenance du pont supérieur : perché sur l’une des écoutes, se trouvait un petit macaque qui venait d’émettre un couinement caractéristique.

Jones n’hésita pas. Il prit appui sur ses jambes pour se précipiter vers sa gauche et se ruer sur la seule personne qui l’intéressait depuis le départ : la fée. S’il s’était montré et présenter à eux, c’était dans un but bien précis. Se méfier de ses acquis. Se méfier de ses ennemis. Pan oubliait décidément beaucoup de choses pour les remplacer par d’autres depuis qu’il vieillissait. Lui en tout cas n’avait pas oublié. Et c’est donc en saisissant fermement Clochette par la taille qu’il prit appui sur le bastingage et… sauta à son tour en direction des flots avec sa prisonnière. Joignant ses jambes, il perça l’écume qui s’assombrissait au fil des secondes et disparu sous la surface.

Dix secondes. Trente secondes. Une minute.

Des bulles apparurent à la surface de l’eau à côté du navire, le faisant dangereusement chavirer sur le côté pour l’écarter du tourbillon en train de se former. Puis, dans un fracas immense les flots semblèrent se scinder en deux pour ouvrir un passage. Passage où s’engouffra de toute sa puissance un immense navire aux voiles grises et au bois vert, recouvert de nombreuses algues et coraux, reconnaissable entre mille. Sur l’une des dérives, on pouvait deviner un premier alignement de canons soigneusement sortis dans la direction de son adversaire. Avec puissance, le Hollandais Volant jailli de toute sa hauteur au-dessus de la mer, avant de lourdement retomber sur l’écume dans d’énormes vagues.

Accroché à l’un des haut-bancs, Davy Jones. Son visage humain s’était effacé en l’espace d’un instant, laissant apparaître la véritable apparence du monstre des mers : des tentacules luisants sous son menton et une énorme pince enserrant un sac. La fée avait disparue de ses bras. Pourtant, a bien y regarder, le sac semblait bouger et se débattre sans parvenir à s’extraire. Le capitaine n’ignorait pas que les fées, sous le coup de l’émotion, pouvaient reprendre leur taille initiale. Les rendant alors plus facilement capturables… et dissimulables. Il l’observa un moment, avant d’être rejoint par le singe qui avait sauté à sa suite. Il lui confia le sac et le laissa glisser jusqu’au pont pour s’engouffrer à l’intérieur des cabines pour le mettre soigneusement à l’abri. Il ne faudrait pas perdre une si précieuse cargaison.

Penchant la tête sur le côté, le capitaine baissa les yeux vers l’étrange équipage qui emplissait son navire. Un ramassis d’humains, ou ce qui y ressemblait, plongés au milieu d’autres corps à différents stades de décompositions, plus ou moins décorés avec tout ce qui pouvait se trouver sous les mers. Une armada d’âmes prêtes à lui obéir au doigt et à l’œil, terriblement plus nombreuses que le mince équipage de Pan et… particulièrement immortelles. Un détail qui prenait de son importance quand il le fallait. Et parmi ces charognes, il y en avait un qui tenait saucissonné le garnement qui avait été jeté à l’eau précédemment.

« Monsieur Turner. » Ordonna Jones. « Nous n’avons pas besoin de nous encombrer d’une bouche à nourrir… Les nôtres sont suffisamment remplies. »

Davy Jones fixait soigneusement Peter Pan en parlant, alors que son quartier-maître jetait un regard navré à Skunk. Il l’avait rattrapé au vol et avait pris soin de l’attacher avec un autre homme, avant de le bâillonner. En attendant que Jones ne décide de son sort… Ce qu’il venait de faire. Aussitôt, Bill le Bottier souleva le gosse et le rejeta à l’eau entre les deux bâtiments, totalement détaché du sort qui pouvait bien l’attendre. Un pirate obéit à son capitaine. Un pirate ne vit que pour son navire et son capitaine. C’était la terrible loi qui les régissait tous.

Jones souleva alors son tricorne à l’attention du petit groupe, profondément satisfait de la tournure des évènements. Mais il ne fallait pas trainer. Leur temps était compté, surtout le sien, et la présence du Hollandais Volant n’allait pas tarder à alerter une entité bien plus effrayante encore.

« Au déplaisir, Pan. Il ne te reste plus beaucoup de temps pour prendre soin de ceux qu’il te reste… Si tu en es encore capable. »

Il désigna Wendy du menton, avant de faire un signe de la pince. Aussitôt tout l’équipage se mua en branle-bas de combat. Jones descendit par les cordages pour atterrir dans le bastingage et se muer dans la foule active, laissant ses hommes gérer le départ du navire qui s’éloignait rapidement de celui de Pan.

Et en moins de temps qu’il n’en fallut pour le dire…
Le Hollandais Volant disparu de leur vue à tous.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

♦️ I HAVE FULFILLED MY DESTINY ♦️
you know me… never complain, never explain.


Lily la Tigresse


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Naya Rivera

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tiger Lily

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 91
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 2 Juin 2015 - 0:05




Ma Clochette !!!


- Parce que la mélancolie délave tout. 

C'était ce que j'avais dis à Alexis concernant le paysage gris. Moi dès que je commençais à avoir de tristes pensées, je ne distinguais plus les couleurs, j'y arrivais plus. Le monde perdait sa saveur. C'était dingue comme les émotions pouvaient jouer sur la perception du monde qui nous entourait, où c'était peut-être juste moi ? Un lien avec être une native de cette île ? Un jour je demanderai à père, il avait toujours réponse à tout.

Parfois je me disais que je ferai mieux de tuer par réflexe, sans attendre de savoir qui ou le comment du pourquoi, juste je prends une flèche et je la plante, point. Au pire je pourrais toujours m'excuser auprès du cadavre en l'apportant au Dieu de l'île. J'avais déjà entendu parler de lui, je savais beaucoup de chose, mais pourquoi était-il ici ? Et puis il me faisait quoi là ?! J'en étais si surprise que j'oubliais de réagir pour lui ôter la vie. Mais si je le tuais, ça risquerait de causer deux trois problèmes … Pourtant ma flèche derrière moi me faisait cruellement de l'œil. Par chance Peter se plaça devant moi, m'évitant ainsi de passer à l'acte.

En tout cas cet homme ne m'inspirait guère, visiblement Wendy l'avait déjà vu, mais sous une autre apparence, car il n'avait pas de tentacule, ou sinon on ne voyait pas tout. En aurait-elle vu plus de lui ? Je ne voulais même pas le savoir. Toutes y aller pour les remarques, mais ce fut celle de Clochette qui me fit tiquer, une femme dans chaque port ? Non, n'y pensons pas. Peter avait eut la même odeur que lui ? Sérieusement ? Je regarde Peter, pas sûr de le voir de la même façon après cette information. Quoique, on s'en fou finalement.

Ma fée s'approcha vers moi pour … Utiliser un bac d'eau et se laver les cheveux. Ma fois, pourquoi pas, on avait rien à faire pendant la querelle des deux autres. Les hommes entre eux parfois pouvaient être ennuyeux. Regarder les deux filles se lavent les cheveux étaient presque plus passionnant, car Alexis avait rejoint Tink, d'ailleurs pourquoi ensuite elle allait lui serrer la main ? La seconde de Killian ?! Bah dis donc … Enfin ce qui m'intriguait, pourquoi avait-il était content que Peter le menace avec une arme ? Et puis pourquoi Peter était partit ? Je ne lâchais pas Davy Jones du regard, et d'un coup je saisis mon arc et mes flèches pour le tenir en joue, mais une erreur et c'était Skunks que je transperçais. Lorsqu'il le lâcha elle partit seule, un bête réflexe de surprise, et je manquais ma cible.

- Tss. 

Un petit singe attira mon attention, par sa faute je ne pus réagir attend, Clochette disparut sous mes yeux, et tirer des flèches dans l'eau ne la ferait pas revenir. J'avais courut jusqu'au bastingage, me penchant mais rien, que des petites bulles à la surface. Puis un navire jaillis des eaux, dessus, Davy Jones, bien que son apparence fut quelque peu changer, et dans un sac notre petite fée. Cet homme était mort. Une flèche manqua le petit singe, je m'en mordis les lèvres.

Puis je vis Skunks, décidément, la dernière fois avec Killian, maintenant Davy, avec les Jones il avait pas de chance. Mais là son sort était bien plus cruel, en étant attachée, impossible de nager pour sortir de l'eau. Laissant mon arc, je sautais à l'eau, tranchant ses liens avec une des flèches. J'allais m'habituer à le sortir d'affaire.

- Décidément, après le fils, le père, tu as vraiment quelque chose avec cette famille.

Puis nous étions remonté sur le navire, où j'y retrouvais ce petit luminion, le pauvre était désormais tout seul. Je le pris dans le creux de mes mains, et pour le consoler, je lui tendis la barrette que Clochette m'avait ramené de son monde, une jolie barrette tressé pleine de couleur. Il réagit, d'un coup en le reniflant il s'excita, bougea dans tous les sens, et fit des bulles, plein de petite bulle avec sa trompe. Et elles pointaient dans une direction, il indiquait un chemin, tout concentré qu'il était.

- Tout le monde, on se prépare, on suit la direction qu'il nous indique sans discuter ! Et vite, si on veut retrouver Clochette ! 


©mycandids&Me


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Un indien intimidé, rougit en embrassant une squaw

by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29551-a-la-file-indienne-in http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31741-le-monde-est-plus-vaste-que-neverland http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31338-les-histoires-du-calumet

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 688
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 2 Juin 2015 - 22:52





Wendy & Peter & Clochette & Lily & Skunk & Alexis
Requiem pour un Poulpe.




Clochette et Alexis faisaient leurs toilettes, Peter et Jones s’engueulaient, et il faisait beau. Wendy leva les yeux vers les nuages, adossée au bastinage pour sentir le vent frôler sa peau. Ca faisait du bien.

"Manquée ? Comment ça manquée ? Tu l'as déjà croisé ? Non, mais t'as approché tous les pirates ou quoi ?"


Étrangement, dis comme ca ca ne lui plaisait pas. A croire qu'elle avait courtisé la moitié de l'Ile. Malgré tout ce qu'il disait, elle aimait bien les pirates et les trouvait sympathique. La plus part n'étaient pas si méchants. Ils ne faisaient que tuer des gens et récupérer des trésors ... A bien y réfléchir, c’était tous des psychopathes en puissance. Mais ce n'était pas la question.

Elle se rappelait bien que sa rencontre avec Jones Sr avait été ... Distrayante. Elle avait faillit y passer au moins dix fois. A vrai dire, la jeune femme ne savait toujours pas par quel miracle elle avait encore la tête sur les épaules.

"Et alors, ca te pose un problème ?"
avait elle finalement répliqué en lui jetant un regard vide.

Qu'elle sache elle avait bien le droit de faire ce qu'elle voulait non ? Il lui arrivait de faire des expéditions "spéciale garçons perdu" auxquels elle n'était pas conviée. A vrai dire, il les avait en général tenu éloigné les uns des autres. La londonienne avait donc du trouvé de quoi s'occuper, et les pirates, - quoi que dangereux - étaient de bon compagnons de jeu. Ou croyait il qu'elle avait amélioré ses talents de sabreuse ? Contre les noix de coco ?

Wendy avait attrapé une mèche de cheveux en observant les autres du coin de l'oeil. Peter qui s’énervait parce qu'il n'avait pas le contrôle, puis qui menaçait, et Davy qui s'amusait de la situation. Pan partit se changer, tendis que Lily tenait Jones a l'oeil. Quand a elle, elle s'éloigna et grimpa sur le pont supérieur avec Nana pour observer les alentour a la recherche du Hollandais Volant. Jones ne resterai pas loin de son bateau, sans son équipage. Il avait beau etre une raclure a l'égo surdimensionné, il n'était certainement pas stupide, au contraire. Et il ne sortirai pas de son trou sans une bonne raison. Bref, ca sentait l'aventure a plein nez.

Et qui disait aventure disait danger. Cela se confirma quand il prit Skunk par la gorge et la balança par dessus bord. La jeune femme lâcha un juron dans sa barbe avant de regarder autour d'elle pour chercher une arme. Rien. C'était presque déprimant. Attaquer Jones en étant désarmée ? Elle tenait a la vie, merci bien. En partant de Neverland, elle avait appris a quel point elle était importante. Peut etre étais ce ce qui la différenciait le plus des autres habitants.

Wendy jeta un regard vers Peter quand il lui demanda - ordonna ? - de prendre la barre. Lui et sa manie de vouloir tout contrôler... Quand a Skunk il était un enfant perdu. Se faire balancer a la mer était normal pour lui normalement. Tout a coup, Jones bondit sur Clochette, l'attrapa et sauta par dessus bord.

Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Au lieu d’être débarrassée d'un enquiquineur, on me retirait les deux ! Elle était pas belle la vie ? Mais avant qu'elle ai pu profiter de cet instant, le Hollandais Volant fendit les flots pour se montrer a eux. Elle fronça les sourcils et porta mécaniquement main au sabre qu'elle n'avait pas. Elle détestait être désarmée face a un ennemi. C'était particulièrement désagréable. Durant une demis secondes le visage tentaculaire de Jones leur apparu. "Chassez le naturel il revient au galop ...." souffla elle sans le lâcher des yeux. De Clochette, plus de traces. elle avait sans doute repris sa taille initiale. Quand a eux, leurs petite embarcation était a la Mercie du Hollandais. Les canons dégoulinants d'eau pointés sur leur coque n'attendaient qu'une chose pour faire feu. Un simple mot du capitaine et ils finissaient en cure dents.

Wendy, qui avait été arrosée par l’apparition du navire, du se retenir pour ne pas reculer de plusieurs pas par réflexe. Hors de question de laisser ces pirates croire qu'elle avait peur d'eux. Elle avait vécu des centaines d'aventures, ce ne seraient pas des hommes mi poisson mi hommes qui allaient l'effrayer. Ou alors un tout petit peu.

Le menton bien droit, elle s’avança même jusqu'au bord du bastingage et claqua la langue sur le palais pour calmer sa chienne. Ses yeux enregistraient tout ce qu'ils pouvaient sur le navire. Ou étaient les canons, la taille de la coque, la formation de l'équipage. Trop d'informations qu'elle essayait d'assimiler d'un coup. De toute façon, il fallait etre fou ou stupide pour se fier seulement a l’extérieur du vaisseau.

Elle apperçut Skunk, ligoté au milieu d'eux. Au moins, il fallait reconnaitre qu'il ne manquait pas de courage le gamin! Sa mine résolu devait faire plaisir a Peter. Jones le fit jeter a la mer - encore, a croire qu'il manquait d'imagination le pauvre - et salua Pan a sa manière. La jeune femme leva un sourcil quand il la désigna du menton. Il la menaçait ? Au moins, c'était fait avec une certaine classe. Bien qu'elle n’appréciât pas. Qu'il essaie de lui faire quoi que ce soit et il verrait comment elle se défendait.

Mais c'était surtout cette histoire de temps qui l'inquietait. Pourquoi ne lui restait il pas beaucoup de temps ? Elle devait l'interroger. Wendy avait vu Lily plonger pour s'occuper de Skunk et remonter sur le navire.

"Peter, réveille toi et remonte moi l'encre !"
S'écria elle quand tout le monde fut a bord. Ils n'allaient tout de même pas rester planter la jusqu'a la fin des temps !

D'un geste brusque, elle tourna la barre de toutes ses forces vers la droite pour faire pivoter le bateau qui ... commença a faire demis tour. Enfin elle était libérée de Clochette, et bien qu'elle fusse particulièrement intriguée par les paroles de Jones, elle ne voulait pas se lancer a sa poursuite pour aller la libérer. Lorsqu'elle avait essayer de la "sauver" face a la fée bleu, c'était uniquement par esprit de contradiction. Elle ne supportait pas qu'on lui donne des ordres de cette façon.

Mais rapidement Peter vint lui faire part de son mécontentement quand a leuur cap, lui disant de suivre le lumignion.

"Et qu'est ce que ca nous apportera de la retrouver ? "
demanda elle en bougonnant et en changeant de cap a nouveau. Et puis zut, elle n'avait pas a lui obéir. D'un geste elle lacha la barre et se tourna vers Peter, en colère. Elle n'avait pas a lui obéir aveuglément. "C'est vrai ca, pourquoi tout le monde la veut ? Entre toi, la fée bleu et Jones, il serait temps de m'expliquer. Il y a un truc pas normal avec elle, alors si je dois encore me farcir son sale caractère et si tu veux m'avoir dans ton équipe, tu as intérêt a me donner une bonne raison."

Ce n'était un secret pour personne ici que la fée et Wendy ne s'entendaient pas. Dés son rivée, la première chose qu'avait fait Clochette avait été d'essayer de la tuer. Pas vraiment de quoi bâtir une relation saine et amicale ... Au début, l'enfant qu'elle était avait té bléssée et avait essayer de comprendre, de voir ce qui n'allait pas chez elle. Mais plus les années et les mauvais coups avaient passés, moins elle avait essayer. Au bout d'un moment, elle c'était mise a riposter. Depuis, elles étaient plus ou moins en guerre perpétuelle. Alors Peter avait intérêt a être convaincant ou elle prendrait la poussière de fée qu'elle avait prit avec elle et retournerai chercher le trésor qui accompagnait le bracelet de rubis qu'elle avait a la cheville.

Elle savait qu'elle n'était pas "indispensable". Elle était seulement ... elle. Wendy Darling. Une fille normale, sans pouvoirs, sans magie, sans rien d'autre que sa volonté pour avancer.
Raison de plus pour pouvoir partir sans culpabiliser.



© Cacadum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Peter Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Robbie Kay & Ian Somerhalder

Ѽ Conte(s) : ➹ Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Peter Pan

☞ Surnom : ❥ seb



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 68
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 4 Juin 2015 - 11:08






    On venait de perdre totalement le contrôle de la situation. Je ne savais pas comment cela avait pu arriver aussi vite, sans doute parce qu'on n'était pas préparé à une attaque de Davy Jones. On était en pleine partie de cache cache, je comptais amener tout le monde à la crique, leur montrer quelque chose d'unique et on s'était fait pirater notre propre bateau. Si il y avait bien quelqu'un que je détestais plus que tout, plus que Killian Jones en personne, c'était ce satané Poulpe !

    Il avait d'abord éjecté Skunk hors du bâteau, et avant que Lily se jette à l'eau pour aller la récupérer, il avait plongé à son tour, emmenant Clochette avec lui. Là s'en était trop. J'avais sortit mon épée et je m'était approché du bord pour me jeter à l'eau à leur suite, mais trop tard, le Hollandais Volant avait fait son apparition. Ok, les choses allaient encore plus mal de minutes en minutes. Je pouvais voir leurs canons se préparer à faire feu. Il fallait se la jouer prudent, sinon on y passerait tous. Surtout que la poussière de fées qui permettrait aux autres de pouvoir s'envoler se trouvait sur le bateau adverse.

    "Jones ! Lâche la tout de suite !"

    Je savais qu'il n'allait pas m'écouter, d'ailleurs ses autres créatures étaient apparus à leur tour, préparant le bateau au départ. S'il croyait qu'il arriverait à quitter cet endroit, il se trompait ! Je m'étais envolé pour aller vers le bateau, mais Wendy m'avait tenue par le bras. C'était sans doute ça qui avait permis à Davy de prendre la fuite. Il m'avait observé une dernière fois en me disant de prendre soin des miens tant que je pouvais encore. C'était justement ce que j'essayais de faire en tentant de récupérer Clochette !

    "Lâche moi!" hurlais-je à Wendy en me dégageant le bras. Mais le bateau avait déjà pris la fuite. Et maintenant elle voulait que je lève l'ancre ? Elle allait nous faire perdre du temps à nous mettre à sa poursuite plutôt que si on avait attaqué quand ils étaient encore là ! Quand à Lily, elle était revenue avec Skunk et elle avait utilisée le Lumignon pour connaître la route à prendre. On avait un cap, ça allait faciliter la vie.

    "Qu'est ce que tu fais??"

    Pourquoi Wendy ne prenait pas la bonne route ? Je l'avais forcée à faire demi tour et elle s'était mis à dire que ça nous apporterait rien de retrouver Clochette. Qu'est ce qui lui prenait ?

    "Elle est des nôtres. Tu as oublié qu'on est censé protéger les nôtres ? C'est le temps passé avec Killian ou tes années à Londres qui t'ont transformés en pirate ?"

    Elle avait à nouveau changée de cap pour prendre la bonne route, mais sans pour autant s'arrêter de rechigner. Elle me demandait pourquoi tout le monde voulait Clochette? La fée bleue ! Davy Jones ! Moi ! Comme si elle avait un truc à part, quelque chose d'unique qui faisait que tout le monde voulait l'avoir avec eux. Mais c'était qu'une fée ! Une simple et stupide fée ! Car si elle n'était pas revenue à Neverland, tout ça ne serait jamais arrivé ! Elle n'aurait pas pu rester comme Wendy à Londres ou n'importe où ailleurs qu'ici ?

    "Elle n'a rien de spécial, alors arrête de me prendre la tête et prend le bon cap !"

    Mais ça ne la calmait pas pour autant. Maintenant elle parlait du sale caractère de Clochette et du fait qu'il faudrait lui donner une bonne raison pour se lancer à sa poursuite. Elle avait un don inné pour me mettre hors de moi !

    "On va la retrouver ! On va suivre le Hollandais Volant et mettre une raclée à Davy Jones ! Il n'est pas question qu'on lui laisse Clochette ! Je l'ai déjà perdu une fois, je ne veux pas la perdre à nouveau ! Plus jamais ! Tu m'as entendu ? Je ne veux plus perdre les gens que j'aime !"

    Je m'étais stoppé, sentant mon coeur battre à cent à l'heure. Je détestais Clochette pour ce qu'elle m'avait forcée à faire. Je détestais Wendy pour m'avoir abandonnée. Et je détestais Lily pour... pour... Parce qu'elle est avec moi maintenant ! J'ai besoin de me retrouver seul, de prendre du temps, d'essayer de comprendre tout ce qui m'arrivait en ce moment même. Je ne pouvais pas y arriver avec elles trois dans les pattes, mais je ne pouvais pas non plus les éloigner de moi, pas maintenant. Une chose était sûre, je ne voulais pas en perdre une seule. Et si ça impliquait de les mettre tous en danger, ça n'avait pas d'importance...

    "Tu vas garder le cap droit sur le Hollandais Volant !"

    Ce n'était plus le gentil Peter qui lui parlait, mais le capitaine du bateau. Si elle voulait se rebeller, elle n'avait qu'à rejoindre Killian. Ca ne serait pas la première fois d'ailleurs. Mais ici, on obéissait à mes ordres et on faisait route vers là où se trouvait Clochette. Je m'étais détourné de Wendy pour rejoindre Lily.

    "Veille à ce qu'elle ne change pas de cap en cours de route."

    J'avais été plutôt froid avec Lily. Ca me faisait mal, mais d'un autre côté, je devais m'imposer, montrer qu'il fallait faire ce que j'ordonnais. On n'avait plus le temps pour la discussion, il fallait agir et agir vite. Je m'étais approché de Skunk et je l'avais faite venir à l'écart avec moi.

    "Tu es petite, tu peux facilement te cacher. Quand on sera à proximité du Hollandais Volant, je veux que tu montes à bord et que tu trouves Clochette. Une fois fait, rentre immédiatement, ne nous attend pas. Tu m'as compris?"

    Elle était une enfant perdu, elle m'obéirait, je n'avais pas besoin de m'inquiéter sur ça. Même si face à moi c'était Skunk... J'avais regardé au loin Alexis. Je ne savais pas si elle serait de mon côté ou non, mais si elle voulait vraiment rester une enfant perdu et sur cette île, elle allait devoir faire des choix parfois difficile et jamais en faire un qui irait contre moi. J'étais retourné dans la cabine, histoire de réfléchir à quoi faire une fois qu'on sera face à Davy Jones. Je ne pouvais pas le laisser s'en tirer, mais j'étais incapable de le combattre.

    Je m'étais approché du coffre qui servait de couchette et je l'avais soulevé. A l'intérieur, il y avait une tonne de choses, de livres, d'objets divers. Ils avaient tous leur importance. Davy n'avait pas fouillé mon bateau, il était là que pour Clochette. Tout ça avait été prémédité et il avait sans doute une bonne raison pour faire tout ça. J'avais pris un des livres qui se trouvait là, puis j'avais refermé le coffre. Je devais en finir une bonne fois pour toute avec ce Davy Jones. J'avais une idée en tête depuis pas mal de temps, mais il me fallait juste le bon moment pour la mettre en pratique et la bonne motivation. Il s'en était pris à quelqu'un qui m'était très chers. Il avait été plus loin que n'importe qui d'autre... A part son propre fils... Aussi pourris l'un que l'autre. Peut être même que je pourrai mettre fin aux deux Jones en une seule fois... Le plan pouvait marcher.

    Je m'étais assis sur ma chaise et j'avais posé le livre sur la table devant moi. Je l'avais ouvert, montrant ce qu'il renfermait. Car ce n'était pas un vrai livre, mais un petit coffre en forme de livre. A l'intérieur, il y avait une fiole. Je l'avais prise en main et secouée. Je pouvais voir la poussière de fées danser à l'intérieur. Mais cette poussière de fée n'était pas ordinaire. C'était de la poussière de fées bleus. Juste la quantité qu'il me fallait. Ca allait marcher, c'était évident...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Bangeraaaang Peter ! ৩


Actuellement dans : Les Profondeurs de l'Océan


Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 182
✯ Les étoiles : 474




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 4 Juin 2015 - 23:22



Requiem pour une poule (comme ça c'est pas ça ?)
ft. Peter, Clochette, Wendy, Lily, Alexis & la poule
Peter ne voulait plus de cachoterie… Que celui qui veuille parler parle ou se taise à jamais. Ouais ben c’était le moment alors. J’avais pas encore réussi à lui placer deux mots en privée depuis que toutes ses courtisanes étaient revenues… C’était quand même largement plus simple quand il n’y avait que Lily. Je jetais un regard en coin à la nouvelle avant d’ouvrir la bouche pour commencer à expliquer ce que j’avais vu sur la plage : l’électricité, tout ça quoi. Mais avant que je n’eu le temps de dire quoi que ce soit, la nénette m’avait prise dans ses bras, m’écrasant la tête contre son ventre pour éviter que je parle. Elle était maligne celle-là… Je la soissonnais même de vouloir me tuer… C’est que je commençais à étouffer dans son bide moi… je la repoussais violemment pour reprendre mon histoire mais Peter avait déjà lancé des ordres. La mine renfrognée, je regardais Alexis. T’avais gagné une bataille mais pas la guerre ma belle. J’arriverais à la caser mon histoire, j’en étais sûre. J’avais alors amener ma main droite à ma tempe, comme un militaire recevant des ordres et je m’élançais vers le mat…

Enfin j’essayais… Ouais parce que quelque chose m’en empêchais… Je forçais mais non, rien à faire… Euh attendez… Il est bizarre ce sol… Il est pas palpable… Relevant la tête je constatais que l’espèce de vieux débris m’avait soulevé et me fixais droit dans les yeux.

- Kesta ? Tu veux ma photo ?

J’avais plissés les yeux, l’air méchant. Fallait pas trop me chauffer à moi, il me connaissait pas l’asticot. Il me demandait ce qu’il allait faire de moi.

- Ben tu vas me poser gentiment au sol comme un gentil monsieur, allez, le vioc, on s’exécute… Hé ! Au SOL pas par-dessus bord ! T’es sourd en plus ?

Je venais d’élever la voix au moment où mes pieds commençaient à se balancer dans le vide. Ma voix était un peu étouffée parce qu’il me compressait les joues ensemble, ma bouche formant un cul de poule. J’avais horreur de ça bordel, il comprenait rien l’ancêtre ou quoi ? Je commençais à me débattre, tentant de l’atteindre des mes bras et de mes pieds. J’avais pas peur, qu’il me foute à l’eau s’il voulait, j’avais vu pire… C’est d’ailleurs ce qu’il fit… ça y est, il est content papy, il a fait une bonne blague ? Mon corps s’enfonça de quelques mètres dans l’eau à cause de la chute mais je me mis à battre des jambes pour remonter à la surface. Au moment où ma tête allait fendre l’eau, je sentis une main m’agripper et… Je me retrouvais sur un autre bateau… Avec le calamar… Qui me balançait direct à ses pirates un peu moches et zombifiés…

- Ah ben maintenant que je vois ta tronche, je comprends mieux pourquoi ta main elle sentait le poisson pas frais. Tu m’as empoisonné les joues, c’est dégueu comme odeur !

Il en fallait plus pour que j’arrête de balançait des piques et je m’étais mise à les crier tout en me débattant tandis qu’ils s’étaient mis à 3 pour m’attacher solidement. Puis soudain, il fit un signe… On me rebalançait à l’eau :

- Non mais t’es sérieux là ? Tout ça pour ça ? Il s’en souvient plus qu’il l’a déjà fait sa blague le pap…

PLOUF ! Sauf que là c’était plus marrant du tout. Mes jambes battaient l’eau avec force mais les liens m’empêchaient de remonter à la surface… j’allais mourir noyée… C’était Crevette qu’on aurait dut m’appeler punaise… je n’abandonnerais pas, je lutterais jusqu’à l’épuisement ou… jusqu’à ce que Lily vienne me sauver. J’étais furieuse. Arrivée à la surface je m’empressais de reprendre un grand bol d’air et me mis à hurler immédiatement :

- JE VAIS LE TUER !! JE VAIS LE MASSACRER ! JE VAIS LE FAIRE FRIRE !!

Mes potes évitaient toujours de me mettre en rogne, Peter aussi d’ailleurs… Et si les autres ne savaient pas encore pourquoi, ils allaient bientôt le savoir. Je suis quelqu’un qu’on peut qualifier d’hyperactive… Mais pas seulement pour exagérer un peu mon caractère hein, la maladie. Je suis atteinte d’hyperactivité, pour de vraie ! Bien sûr, je ne le sais pas, parce que dans mon ancien monde, cette maladie n’existe pas et puis ici… voilà quoi, je vous fais pas un dessin… N’empêche qu’après un tel coup d’adrénaline, mélangé à la colère… inutile de vous dire que je suis bien déclenchée… J’avais nagée jusqu’au bateau à toute vitesse et était remontée à bord avec agilité. Je sautais par-dessus le bastingage et retombais les deux pieds sur le pont, les poings serrés, regardant autour de moi comme une fure.

- IL EST OU ? IL EST OU LE TRUC QUI PUE ? JE VAIS LUI CREVER LES YEUX !!!!! JE VAIS LE CREVER !!!

Je me retournais vers Peter en hurlant de toutes mes forces :

- IL EST OU ?!?

Visiblement il s’était fait la malle… Alors là mon grand il était hors de question que je te laisse partir sans ma vengeance et puis sans récupérer Clochette… ouais il semblait qu’elle avait disparu avec lui… J’avais voulu la tuer une fois mais bon… elle faisait partie de la dream team maintenant et on laissait jamais personne derrière… J’étais montée en haut du mat pour faire mon travail d’éclaireuse… Rien… Rien à l’horizon… Punaise j’allais me le faire à la broche… Réalisant que le bateau suivait une direction plutôt… floue… dirons-nous, je me penchais en contre-bas pour voir Peter se prendre le choux avec Wendy. Toujours aussi survoltée, j’attrapais un cordage et me lançais dans les airs en hurlant :

- NON MAIS C’EST PAS BIENTOT FINI OUI ?! ARRETEZ DE JOUER A LA POUPEE ET REDRESSEZ LA BARRE BORDEL ! J’AI UNE POULE A CUISINER !

Hors de question de l’appeler le « poulpe », c’était encore trop d’honneur pour sa minuscule et misérable personne ! Je venais t’atteindre le sol quand Peter se dirigea vers moi. Ben voiiiilàààà ! Il reprenait enfin son rôle de chef. J’hochais la tête une seule fois d’un air décidé. J’avais compris et j’allais exécuter mon boulot. Ça allait barder, c’était moi qui vous le disais… Bon pas aujourd’hui parce qu’il m’avait dit de dégager avec Clochette… mais bon… je finirais pas l’avoir ! Sans attendre une seconde de plus, je remontais sur mon point d’observatoire. Cela faisait environ 6 heures que j’étais toute seule en haut de mon mat, à jouer avec Aiguille quand soudain :

- TERRE A L’HORIZON !!

Et pas qu’une terre… De là où j’étais, je le voyais clairement… Cette épave de bateau échouée sur le sable… Le Hollandais volant… Il s’était passé quoi ?

Nous arrivâmes au sol quand je montrais l’épave de mes deux mains d’un air navré, tout en regardant Peter :

- Et voilà ! ET VOILA ! Et maintenant je fais quoi hein ? Y’a plus rien à sauver là ! Oh bord…

Mais en voyant le regard grave qu’il me lança, je me tus instantanément. Il n’était pas d’humeur. Préférant éviter sa colère, je me mis à courir vers l’épave pour m’acquérir quand même de ma mission. J’arrivais en haut de l’épave et commençait à sauter ça et là, m’enfonçant toujours un peu plus quand finalement je ressortis ma tête de là. Rien… Rien du tout. Je secouais la tête de gauche à droite d’un air navré, tout en haut de mon épave.



codage de coula.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pixie dust
Regarde bien cette étoile
Dans l’océan du ciel
Quand tes beaux rêves y font escale
Ils sont éternels


Alexis E. Child


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4331
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Ven 5 Juin 2015 - 0:11




Requiem pour un poulpe



Davy Jones avait juste répondu par un « voyez-vous ça… ». Je savais pas trop comment je devais le prendre et à vrai dire, je n’eus pas le temps de réfléchir que Peter s’excitait déjà. Pendant 3 secondes la terre n’as plus tournée autour de lui, c’était la panique, ouf on a frôlait la catastrophe… Non mais c’est pas vrai, il était toujours obligé de tout ramener à lui. Je sais pas trop pourquoi mais sa petite crise de mégalomanie m’a rappelé un épisode d’une série que j’adorais regarder à Storybrooke… C’était d’ailleurs un des trucs qui me manquait le plus sur l’île… Game Of Thrones… « Any man who must say, "I am the king" is no true king » mon pauvre Tywin comme t’avais raison dis donc… Pan en était la preuve parfaite. Excédée, je fis volte-face sur cette injustice effroyable. Il était en train de me traitait de cachotière là, je rêvais pas ? y’avait qu’un seul truc que je cachais et ça n’était sûrement pas ça !

- Ben c’est quand même pas ma faute si t’as les oreilles bouchées ! Je l’ai dit le jour où Killian est parti quand j’ai dit à Monsieur Mouche de reprendre sa place car je restais sur l’île ! Si t’écoute pas quand on parle viens pas te plaindre par la suite !

Je détournais le regard de l’un et l’autre et allait me replacer entre Lily et Skunk. C’était reparti… encore une chamaillerie… En même temps, il les cherchait ! J’avais horreur qu’on m’accuse pour rien ! Peter nous demanda alors si quelqu’un d’autre avait quelques choses à dire et je vis le petit mec ouvrir la bouche. Oh que non mon grand, tant que j’ai pas géré le dossier moi-même, tu dis rien du tout. Je l’avais attiré contre moi et lui avait collé la tête sur ma poitrine… Enfin sur le ventre plutôt, il était trop petit pour atteindre la poitrine… Tant mieux d’ailleurs… je cherchais pas à le traumatiser, c’était qu’un gamin après tout… Je finis par le lâcher… Pan s’était détournée et donnait des ordres à tout va. Je balayais le pont ? Non mais il m’avait bien regardé ? Il cherchait à se venger c’était sûr !

- Tu sais quoi Peter ? Ton balai tu peux te le foutre dans le… Hé !

Je n’avais pas pu terminer ma phrase. Jones avait soulevé Skunk et le passais par-dessus bord. Moi qui m’étais éloignée, je dus courir pour les rejoindre mais il l’avait déjà lâché. Je m’écrasais contre le bastingage, les deux mains posées dessus et je me penchais en avant avec tant de force que je crus que j’allais passer par-dessus bord. Punaise… Il avait disparut sous l’eau le gamin… Et il devait avoir l’âge de mon frère Henry… C’était hors de question que je cautionne ça.

- Mais vous êtes malade ?!

Mais je ne reçus jamais de réponse. Il avait agrippé Clochette et se jeta par-dessus bord avec elle.

- CLOCHETTE !!

Je tendis les mains vainement pour tenter de les rattraper au vol mais rien à faire, ils étaient déjà hors de portée. Il fallait que je saute, je les suive quand soudain… Un énorme bateau jailli de l’eau. Le Hollandais Volant… J’eus un mouvement de recul en voyant la tronche de Davy Jones. CA c’était le vrai Davy Jones ! Et même si la fan en moi était plutôt contente, le reste de mon corps était plutôt du genre révulsé… Il fallait dire qu’entre le voir au cinéma et en vrai, c’était pas la même hein… Même avec des lunettes 3D on atteignait pas la version réelle… Skunk se fit rejeter à l’eau et Lily réagit avant moi en sautant par-dessus bord puis… Le bateau disparut. Sous le choc, je me laissais glisser au sol, le dos contre le bastingage. On avait perdu Clochette… On… Avait… PERDU… Clochette… Mes mains tremblaient de manière incontrôlable. C’était bien marrant jusque-là, mais j’avais jamais affronté un vrai méchant comme ça…C’était du sérieux là, on rigolait plus… Il allait lui faire quoi d’abord ? Je pus réagir que pleinement lorsque j’entendis Wendy et Peter se chamailler, Skunk gueulant dans le tas. Pour une fois, j’étais d’accord avec lui, c’était vraiment pas le moment de se prendre la tête pour des histoires de cœur. Je me relevais d’un bond, montais les escaliers quatre à quatre et les bousculaient avec un « roooh mais poussez-vous » bien dosé, pour prendre la barre. Je remettais le bon cap et Wendy se décida à y mettre de la bonne volonté aussi. Elle était mon amie, la seule personne dont j’étais sûre qu’elle m’appréciait sur cette île, je ne voulais pas me disputer avec elle. Je plongeais mes yeux dans les siens avant de lui dire :

- Je suis désolée d’avoir été aussi violente. Je sais que tu ne l’aimes pas. Mais tu me connais… Je ne laisse personne derrière. Jamais.

Je jetais un regard neutre à Peter et redescendais sur le pont inférieur pour rejoindre Lily. Elle était avec le Lumignon. J’adorais ce truc. Je souris à l’indienne avant de caresser la bestiole qui continuait à faire des bulles gaiement.

- Salut Bébé Lumi’, t’inquiète pas, on va la retrouver ta maman.

Je tournais la tête et voyait Peter qui m’observait au loin. J’étais sans aucun doute la personne en qui il avait le moins confiance sur ce bateau : les deux autres étaient dans une situation amoureuse étrange avec lui et Skunk était un enfant perdu… Mais j’allais pas les laisser tomber, Clochette devait être sauvée. Il disparut dans sa cabine et je me décidais à le rejoindre. Il fallait qu’on parle, il fallait que je m’explique… Pourtant, en entrouvrant la porte, je constatais qu’il était déjà occupé avec une fiole contenant de la poudre bleue. Oups… Quelque chose me disait que je ne devais pas être là… Refermant la porte le plus doucement possible, je remontais sur le pont et me trouva un coin pour m’assoir, à côté de Wendy qui tenait toujours la barre. 6h plus tard, nous arrivâmes enfin sur la terre ferme… A côté de l’épave du Hollandais Volant… C’était quoi ce bordel ? J’espérais qu’il n’était rien arrivé à Clochette… Pitié… Le putois signala qu’il n’y avait personne à bord du bateau… Un bon point… non ? Et je baissais les yeux quand je vis… des traces de pas… de tous petits pas…

- Hé ! Regardez ça !

Je pointais les pas et me mis en route pour les suivre, ignorant si les autres me suivaient. Je m’arrêtais en constatant qu’ils menaient à une forêt.

- Bon ben… C’est la seule piste qu’on a… On y va ?

Un grognement assourdissant retentit alors, me faisant vers un grand bond en arrière, les mains en avant, en signe de protection… Ca ressemblait à un bruit de…

- Euuuuh… Rassurez-moi… y’a pas de T-Rex à Neverland hein ? On est toujours à Neverland, n’est-ce pas ? Pitié dîtes moi qu’il y a plusieurs îles de Neverland…

Cette histoire ne me disait rien de bon… Soudain, la musique de Jurassic Parc se mit à retentir pas très loin de nous. Je la reconnu immédiatement… Déjà parce que c’était culte, ensuite parce que j’adorais ce film… Je me précipitais vers l’endroit d’où provenait le bruit et je tombais sur… un téléphone portable… Ouais… ok… si on veut… Je regardais les autres avec des yeux rond avant de le ramasser. Après quelques secondes d’hésitation, je me décidais à décrocher :

- A… Allô ?
- Sarah Connor ?
- Aaaaah non… Alexis Child plutôt… Et toi t’es qui, Terminator ?

Bip Bip Bip…

La personne avait raccrochée… Bon ben… faux numéro hein… J’haussais les épaules avec un air abasourdit. Je rappelais le dernier numéro mais le téléphone sonna dans le vide. Super… Je me décidais à garder le portable avec moi… comme ça… juste au cas où… et me tournait vers les autres…

- Bon… On fait quoi ? Parce que bon, ce bruit de T-Rex, c’est pas méga rassurant quand même…


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

[Fe] Requiem pour un Poulpe - Evénement #36





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland