Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 [Fe] Requiem pour un Poulpe - Evénement #36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage

Khloe T. Bell**


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 473
✯ Les étoiles : 167231




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Ven 26 Juin 2015 - 14:54


« Retour au bercail ? »

Et voilà. C'était la fin. Honnêtement, mourir d'une chute pour une fée, c'est carrément la honte. Le pire dans tout ça, c'est que je ne pouvais absolument rien y faire.

J'avais repris mon apparence miniature dans l'espoir que ça fasse moins mal, quand soudain, je sentis une main se refermer autour de mon corps. Je baissai les paupières, soulagée -seuls mes yeux fonctionnaient encore parfaitement, cherchez l'erreur- et les soulevant, je vis la grosse tête de Wendy me lancer un sourire goguenard.

Oh non, pitié ! Tout mais pas ça ! Ne me dites pas que Wendy vient de me sauver la vie ! J'aurais pensé que Peter ou Lily se jetteraient à mon secours, pas cette idiote de londonnienne ! Il fallait faire avec. En plus, je devais reconnaître que la chaleur de sa main avait un effet bienfaisant sur mon corps ; j'avais l'impression que ça le dépétrifiait tout doucement.

Elle me colla brusquement dans son sac de poudre. Outrée, j'aurais aimé lui crier dessus mais je ne le pouvais pas pour l'instant. Il y eut bientôt et grand choc et je fus éjectée du sac pour terminer ma chute en roulé boulé sur l'herbe. Aïe.

J'entendis Peter jouer à un jeu avec le leprechaun. Il en gagna plusieurs voeux qu'il énonça à voix haute.

"Je fais le voeux que vous ne puissiez plus parler, que Davy Jones se retrouve ligoté à un arbre, que Clochette apparaisse devant moi et me fasse des excuses et que le Jolly Roger ramène ses fesses pour que je puisse botter le popotin de son capitaine !"

Je fronçai les sourcils -oh, je parvenais de nouveau à le faire !- en entendant ce qui me concernait. En quoi je lui devais des excuses ? Ce n'était pas plutôt l'inverse ? C'était lui qui avait des tas de secrets dans ses poches et qui emmêlait la situation !

J'étais assise sur le sol, les jambes écartées, et je tentais de retrouver la liberté de mes mouvements. Je sentais peu à peu mes muscles se détendre. Ouf.

Je lançai un regard apeuré aux autres qui commençaient à s'en aller. Et moi ? Ils n'allaient pas me laisser là, tout de même ?

J'ouvris la bouche avec difficulté mais aucun son n'en sortit. Oh non, je ne pouvais même pas les appeler ! A travers les feuilles qui me cachaient, j'entendis le gamin perdu s'entretenir avec Davy, qui était attaché à l'arbre.

Je me concentrai sur mes ailes en serrant les poings et fermant les yeux très très fort, et soudain, je me sentis m'élever de quelques centimètres au-dessus du sol. Merveilleux ! Mes jambes étaient encore engourdies, mais tant que mes ailes fonctionnaient, je ne demandais pas mieux. Je m'envolai dans une gerbe de poussière dorée et rejoignis les autres qui descendaient vers la plage. Je me plaçai à côté d'Alexis qui s'empressa de me parler. Ah, enfin quelqu'un qui avait un tant soit peu d'attention pour les fées.

- Ravie de te voir Clochette ! La prochaine fois qu’on veut faire de toi une divinité, refuse poliment… ça finit toujours en sacrifie humaine ces histoires-là dans les films.

"Je n'ai pas dû voir suffisamment de films." articulai-je en m'appliquant, car j'avais l'impression que ma langue était engluée dans du caramel.

Il avait commencé à pleuvoir, si bien que je perdis de l'altitude, mais je m'acharnai à continuer. Hélas, l'averse était si intense que je tombai bientôt à genoux dans le sable. Mes ailes étant trempées, j'étais dans l'incapacité de voler plus longtemps. Je repris mon apparence humaine et me relevai vaillamment, les jambes flageolantes. Je rattrapai les autres d'un pas hésitant, jusqu'au bateau que Lily venait de faire apparaître. Il faut toujours avoir une indienne avec soi. Je lui tapotai l'épaule avec un grand sourire... qui disparut bien vite en voyant Wendy se jeter sur elle si violemment que mon indienne chuta dans le sable. Elle commença à lui hurler dessus, elle lui avait tout piqué, et gnagnagna. Je fixais ce spectacle d'un air ahuri. Puis brusquement, je relevai mes manches imaginaires, le regard fermé, prête à me jeter dans la mêlée. Elle allait très vite lâcher Lily !

Cependant, Wendy interrompit elle-même le combat, enleva sa robe et... plongea dans l'eau.

"Elle a vraiment un sacré problème, cette fille."
fis-je remarquer tout en aidant Lily à se relever. "Tu vas bien ? Elle ne t'a pas fait mal ?"

Je repoussai ses cheveux plein de sable de son visage, mais ce n'était pas facile comme il était mouillé. Heureusement, la pluie se dissipa. J'adressai un sourire complice à mon amie avant de dire, tout en observant Wendy qui sortait de l'eau, et qui ne ressemblait pas vraiment à un mannequin pour une pub Venus de Gillette :

"En plus, elle n'a vraiment rien pour elle."

Je m'esclaffai d'un air moqueur et étendis mes ailes pour les agiter pile quand Wendy revint vers Lily pour s'excuser. Elle fut sans doute copieusement arrosée. La mine supérieure, je m'élevai en zigzaguant jusqu'au bateau. Tout le monde me rejoignit quelques instants plus tard. Nous devions faire face à un nouveau problème : jamais le navire ne bougerait sans aucun vent.

J'atterris délicatement sur le bastingage et ramenai une jambe contre moi tandis que l'autre se balançait dans le vide. Je me peignis une expression d'indifférence pure quand Wendy vint quémander de la poussière de fée. Puis j'esquissai un grand sourire tout en ouvrant obligeamment la main vers la sienne et faire glisser la poussière dorée. L'étonnement sur son visage valait tous les trésors du monde. Qu'elle ne s'imagine pas que je lui donne parce qu'on est devenue les meilleures amies du monde. Oh, ça non ! Je m'étais montrée gentille avec elle uniquement pour que ma dette soit payée. De la poussière contre mon sauvetage.

Cependant, je ne m'attendis pas à un tel résultat : c'était encore mieux que ce que j'imaginais ! Wendy se retrouva la tête en bas et se heurta contre le bois du bateau. J'éclatai de rire en tapant du pied contre la rambarde.

"Laisse faire les professionnels."
déclarai-je en reprenant mon sérieux.

D'un geste théâtral, je m'élevai pour me mettre debout sur le bastingage et jetai des filets de poussière sur le pont du navire. Je me déplaçai sur la pointe des pieds le long de la rambarde. Une fois mon oeuvre achevée, je me retournai vers le groupe en levant les mains vers le ciel.

"TADAAAAM !"

Baissant les yeux, je m'aperçus que le bateau était devenu entièrement... rose. Le bois avait été repeint par la poussière. J'écarquillai les yeux, stupéfaite.

"Alors ça, c'est très étrange..."

Je tapotai des doigts contre mon menton. En plus, il n'avait pas l'air de s'élever. Le "soin gommant" des Leprechaun, en plus de m'avoir pétrifiée un moment, avait l'air de faire des interférences avec ma poussière de fée.

"Les Leprechaun ont détraqué ma poussière !"
m'écriai-je, indignée. "J'espère pour eux que ça n'est que temporaire, sinon je les..."

J'achevai ma phrase par un coup de pied qui fit tressauter le pompon sur le sommet de ma chaussure. Anxieuse, je refermai ensuite la main sur le collier que Killian m'avait donnée avant son départ. Je le gardais toujours sur moi, c'était une sorte de talisman pas très efficace mais en tous cas, j'avais l'impression qu'il était toujours auprès de moi. D'ailleurs, une odeur de rhum et d'eau de cologne parvint bientôt jusqu'à mes narines. Je fronçai les sourcils. Ca devait être normal sur un bateau de sentir de genre de fragrance...

"Oh puwain de bowdel de mewde !" s'exclama une voix.

Mes yeux s'écarquillèrent alors que mes ailes furent prises d'une sorte de frénésie. Je pivotai sur moi-même pour découvrir Killian. Il se tenait devant la cabine ouverte du bateau, vêtu en tout et pour tout d'une serviette de bain, avec une brosse à dents en bouche et un coussinet sur le bout de son crochet. Du dentifrice dégoulinait dans sa barbe.

"KILLIAAAAAAAAAAAAN !"
criai-je en fonçant vers lui avec la vitesse d'une fusée russe -car il y avait des ratés, je zigzaguais un peu.

Je l'attrapai au vol et le serrai fortement dans mes bras, si vivement qu'il manqua de perdre l'équilibre. Il cracha une bonne partie du contenu de sa bouche dans mes cheveux sous la violence du choc mais je me m'en moquais. C'était si bon de le voir et de sentir tous ses poils se coller contre mon décolleté ! O_o

Je me détachai de lui avec un sourire radieux, lui pris la brosse à dents pour lui serrer la main et la secouer dans tous les sens.

"Comment tu as fait pour revenir ? Pourquoi tu as un bateau tout rose ?"

Oui, je faisais comme si ce n'était pas de ma faute. De toutes façons, ma présence allait suffire à le ravir, non ? Pas besoin de s'encombrer de détails.


Tink : 100%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You know that place between sleep and awake? That place where you still remember dreaming? That's where I'll always love you... Peter Pan. That's where I'll be waiting.
Tinker Bell
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28273-all-the-world-is-made

Killian Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colin O'Donorgasm

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Crochet

☞ Surnom : Kiki | Willy | Josiane

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 852
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Ven 26 Juin 2015 - 23:26

Second star to the right...
« ...and straight on ‘til morning »

Vous connaissez ces cauchemars où l’on se réveil à moitié nu devant plein de monde ? Des personnes qu’on connait bien évidemment, sinon ce n’est pas marrant voyons ! Vous savez le genre d’embarras qu’on ressent ? Heureusement pour vous, ce ne sont que des cauchemars. Malheureusement pour moi, c’est la réalité… Si ce matin en me levant je pensais que j’allais me retrouver avec comme seul habit une serviette de bain sur un bateau au large d’une île, et bien je serai resté au lit… C’est dans un mouvement de sursaut des plus virils et sexy que je me suis retourné pour voir mes acolytes de Neverland sur le pont d’un navire. Bien sûr, ça devait être le moment où je me brosse les dents. Où serait le fun autrement ? Après un très beau ‘oh putain de bordel de merde’ amélioré grâce à la brosse à dent encore dans ma bouche, je regarde bouche bée Tink qui se jette littéralement sur moi… Pardon sœurette pour le dentifrice et autre petite chose que j’ai craché dans tes cheveux sous l’impact. Je la regarde médusé quand elle m’arrache la brosse à dent de la main pour me saluer de façon frénétique. J’hausse un sourcil l’air choqué par tout ça. Ces salutations passées je regarde autour de moi. Pourquoi je suis sur un bateau ROSE ?!

« Chacre beu ! »

Ah zut j’ai encore du truc dans la bouche… Je crache le peu qui me reste à côté de moi avant de me saisir de me pencher et de me saisir de la robe de Tink pour m’essuyer la bouche et la barbe de dentifrice. La pauvre. Pardon ? Je lui souris ensuite la prenant dans mes bras la faisant même tournoyer en l’air.

« J’en sais rien du tout ! J’étais chez Diana et d’un coup BOOM ! J’étais tellement inquiet pour toi ! J’ai appris ce qui t’étais arrivée… En fait c’est une espèce de mollusque qui m’a donné une note stipulant que tu as été kidnappé à Neverland. C’est Davy Jones c’est ça ? Je vais lui raccourcir les tentacules tu vas voir ! Je me préparais pour partir justement. »

Je lui montre ma tenue, si jamais elle ne l’avait pas remarqué, confirmant mes dires. Hélas, quand je me détache d’elle ma serviette s’ouvre manquant de tomber complétement au sol… Je la rattrape avec ma main ne couvrant que ma virilité. Trop de jeune femme présente sur le pont… Je vais les choqué si elles découvrent Killy…

« Euh… Léger soucis... Tu pourrais m’aider ? »

Qui de mieux que ma sœur pour me remettre la serviette autour de ma taille ?! Pas de secret ni de gêne entre nous voyons ! Après quelques secondes, les plus longues de ma vie, elle arrive enfin à me rattacher la serviette. Honneur sauvé. Un dernier sourire quelque peu embarrassé et j’observe le navire et l’équipage devant moi. Alexis ça fait tellement plaisir de la revoir, je lui souris de toute mes dents ne lâchant cependant pas une seule seconde Tink que je maintiens contre moi mon bras autour de ses épaules. Quand je vous dis que j’ai eu peur pour elle c’est la vérité ! C’est d’un signe de tête que je salue Lily et Wendy accompagné d’un petit clin d’œil pour la dernière.

« Tu fais dans le rose maintenant Peter ? »

Je le regarde d’un air moqueur l’observant de la tête au pied. Oui bon d’accord avec ma tenue je ne fais pas vraiment peur ni rien, mais voilà quoi. J’ai toujours mon charme naturel. Alors que lui… J’embrasse le haut de la tête de Tink avant de me dégager d’elle et d’avancer vers Peter. Oui. Le terrible Capitaine Crochet en serviette de bain croit faire peur à Peter Pan…

« Je croyais que t’allais la protéger ! Je pars et même pas quelques jours après j’apprends qu’elle se fait kidnapper par le poulpe ? Vous êtes des incapables ! »

J’observe ensuite le gréement du navire et le ciel. Pas une once de vent… j’observe ensuite la mer pour ne voir seulement qu’une île au loin. Ok, ça ce n’est pas Neverland…

« On se trouve où exactement ? »

L’île des Lepreuchan ?! Oh non…

« Quoi ?! On fou le camp d’ici et en vitesse ! La dernière fois que j’ai posé les pieds sur cette île je n’ai pas dormi plus de 10 jours ! Vous savez ce qui m’ont fait ?! Ils m’ont kidnappé et épiler tous les poils du torse un par un avec je ne sais quel outil de torture… Ah non je refuse de retourner là-bas ! »

Bon, bon. Réfléchis Jones… Réfléchis… S’ils pouvaient tous arrêter de m’observer ça m’arrangerait ! Ils ont jamais vu quelqu’un en serviette ou quoi ?! Rah ils me stress.

« Le Jolly Roger peut nous aider à rentrer, même sans le moindre alizé. »

Si je l’appelle en sifflant ça va fonctionner ? Je vais essayer. Le sommet du ridicule… Un des plus grands Capitaines qui siffle son navire en serviette… Mais ça fonctionne ! Je rigole en voyant mon navire naviguer fièrement vers nous. Je me dirige vers Alexis lui posant ma main sur son épaule.

« Prête à reprendre tes fonctions de second ? Aide-moi à relier les deux navires pour qu’on passe sur le Jolly. »

Le Jolly s’accoste de lui-même prêt du navire rose d’une mocheté incomparable, je fais signe à Alexis de se saisir d’une longue planche avec moi pour relier les deux. Oui, je ne vais pas aborder le navire en mode pirate avec soif de sang en serviette faut pas déconner ! Une fois de l’autre côté et les personnes auxquels je tiens arrivés sur le pont du navire, j’hésite à faire basculer la planche pour faire tomber les retardataires… Non. Bad form. Je m’avance jusqu’à la barre de mon bâtiment virant de bord pour nous éloigner du bateau de Barbie.

« Maintenant, dites-moi où se trouve le calamar ? Que diable s’est-il passé ici ?! »

Si le paternel était à proximité, peut-être que je pourrais lui faire un petit coucou… Lui montré un peu la rancœur que je lui porte… Quoi que vu ma tenue et sans arme à part mon crochet ça serait stupide.


code by Silver Lungs

Peter Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Robbie Kay & Ian Somerhalder

Ѽ Conte(s) : ➹ Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Peter Pan

☞ Surnom : ❥ seb



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 68
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 27 Juin 2015 - 1:05






    "Stop." ordonnais-je.

    Tout s'était précipité bien trop vite. On s'était retrouvé sur l'île, on avait suivi les traces de Clochette, on avait atteris chez les Lepreuchaun, on avais failli perdre Clochette, on l'avais récupérée grâce à Wendy, Lily m'avait posée une question à la quelle je ne souhaitais pas répondre et... Killian Jones était apparu ici, à proximité de l'île, sur ce bateau. Qui plus est, il était là en serviette de bain et il avait même manqué de la perdre. Je ne comprenais pas comment on avait pu en arriver là. Mais quoi qu'il en soit, ça devait prendre fin, maintenant.

    "Wendy ? Tu as raison, tu as le droit à une explication, mais pas ici, pas maintenant."

    Je n'avais pas envie d'étaler tout ça devant tout le monde, même si je sentais le regard insistant de certaines personnes. D'ailleurs, j'avais tourné la tête vers Lily. Je savais qu'elle aussi attendait une explication et qu'elle la voulait immédiatement. Alors soit... S'il fallait se lancer.

    "J'ai commis une erreur..."

    Je ne savais pas comment lui dire ça mieux. J'avais beau tenter de maintenir mon regard, de la regarder bien droit dans les yeux, mais ça n'était pas facile. Mon regard se détournait toujours d'elle pour jongler entre celui de Wendy et de Clochette. J'avais vécu tellement de choses différentes avec chacune d'entre elles. Je n'avais pas commis une erreur en me mettant avec Lily. J'avais commis une erreur en voulant me mettre avec chacune d'entre elles à différentes époques. Pan n'était pas fait pour vivre heureux avec une femme. Il était fait pour vivre seul.

    "Davy est attaché sur l'île et il est très bien où il se trouve."

    Je sentais que ça n'allait pas plaire à Killian qui voudra sans doute aller lui régler son compte, mais moi aussi j'avais un compte à régler avec Crochet. Dans son cas, c'était bien plus facile de le regarder dans les yeux et de lui montrer toute la haine que j'éprouvais envers lui.

    "Tu m'as trahis, tu m'as volé ce qui m'était le plus chers..." dis-je en jetant un coup d'oeil vers Wendy avant de fusiller une nouvelle fois Killian Jones du regard.

    "Je t'ai laissé partir la dernière fois parce que je ne voulais pas t'affronter. Je n'ai pas envie d'une guerre entre nous. A dire vrai, la seule chose que je souhaite, c'est de ne plus jamais te voir sur mon île. Je veux t'ôter une chose qui t'es aussi chère que ce que tu m'as pris."

    J'avais fait un pas dans sa direction, mettant mes mains sur mes hanches et je l'avais observé de bas en haut. Il me faisait pitié avec ce look ridicule. Ca résumait bien ce qu'il était. Un homme ordinaire, avec une serviette autour de la taille, des femmes autour de lui... un pirate.

    "Tu es bannis de Neverland."

    Il devait savoir ce que ça signifiait, tout comme Clochette à qui c'était déjà arrivé. S'il remettait les pieds sur l'île, l'Ombre le traquerait jusqu'à sa mort qui arriverait sans doute dans la minute qui suivrait. Killian Jones n'était plus le bienvenue à Neverland. Je me demandais comment il ferait pour trouver l'emplacement de l'île désormais...

    "Tu as ton navire. Tu as besoin de rien d'autre."

    Je m'étais élevé de quelques centimètres, attendant de voir qui me suivrait. Il n'était pas question que qui que ce soit d'entre nous reparte avec lui. Wendy allait venir avec moi, Clochette aussi et Lily. Elles tenaient bien trop à Neverland et elles savaient que si elles le suivaient je ne les laisserai plus jamais y mettre les pieds. Le choix était entre leurs mains.

    "Skunk." dis-je, pour être sûr qu'au moins une personne me suivrait.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Bangeraaaang Peter ! ৩


Actuellement dans : Les Profondeurs de l'Océan


Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 182
✯ Les étoiles : 474




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 28 Juin 2015 - 10:18



Requiem pour une poule (comme ça c'est pas ça ?)
ft. Peter, Clochette, Wendy, Lily, Alexis & la poule
Le pirate était apparu dans son bateau rose barbie (j’aime pas le rose) et j’avais regardé Clochette et lui faire leur petit numéro de retrouvailles heureuses… Alexis aussi semblait avoir le sourire et moi… ben moi je disais rien. Je sais, JE SAIS c’est bizarre ! Mais j’avais déjà commencé à fermer ma bouche quand l’autre, Wendy, c’était mise à péter un plomb… ralala trop de filles sous le charmes au centimètre carré ça fait des dégâts… toujours… c’est la règle absolue… Les filles je vous jure… Bref là je me taisais toujours mais parce que je réfléchissais… Je l’avais déjà vu quelque part le poilu… mais où est-ce que j’avais bien put le voir lui ?

J’avais continué à réfléchir tout en les laissant amarrer et j’étais passé un bateau à l’autre avant de comprendre. Oh punaise… mais oui ! Le poilu il avait débarqué en même qu’Alexis et toute la clique bizarre, c’était lui qui m’avait explosé la tronche quand j’avais dit à Clochette que je croyais pas aux fées ! On lui avait jamais dit de pas taper les filles ? (ouais je suis une fille quand ça m’arrange, ok ?) J’avais serrés les poings et les dents, mon regard s’était fait plus assassin… j’allais exploser… j’allais…

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!

Je m’étais mise à courir droit sur lui, avec mon super cri de guerre et mon poing droit brandi en signe de bataille imminente. Je lui avais sauté dessus mais vu mon poids et la taille, il avait tenu bon. Avec mon agilité, j’avais réussi à passer derrière lui en prenant appui sur ses hanches et je me tenais maintenant dans son dos, mes jambes encerclant son torse pour ternir en équilibre, le bras gauche entourant son cou, la main droit tapant sur la tête encore et encore et encore de manière acharnée.

- Je vais te tuer !!!

Je répétais exactement ce qu’il m’avait dit tout en continuant à abattre mes petits poings sur sa tête. Il essaye de me décrocher mais rien à faire, j’étais aussi collée sur lui que de la glue. Mais soudain…

- Stop.

C’était Peter qui avait parlé, j’avais relevé la tête pour le regarder tout en arrêtant mon poing dans les airs. Il semblait sérieux. Je descendrais rapidement du poilu, récupérer mon super nouveau chapeau de pirate qui était tombé dans la bataille et trottinait vers lui en ronchonnant un peu. Il avait dit stop, c’était stop mais bon, il aurait pu au moins attendre que je commence à le transpercer avec Aiguille, non ? Pique pique pique !

Peter s’était alors lancé dans plusieurs explications, des quarts de moitié de réponse pour Wendy et Lily (ils aimaient bien tourner autour du pot les trois là… fallait peut-être que je pense à les enfermer à la caverne aux merveilles…) et des mots pleins de colère pour le poilu. Lorsqu’il le bannis, j’eus un petit ricanement avide et je tapais dans mes mains, appréciant la tournure des événements. Puis il m’avait appelé et j’avais tourné la tête vers lui. Hum, oui ? C’est pour quoi ? Ah oui, il voulait que je confirme mon allégeance… Il était con ou il le faisait exprès ! J’avais promis de me battre pour lui autant qu’il le faudrait, il était comme un frère pour moi… le grand frère que j’avais jamais eu… je ne savais même plus d’ailleurs si j’avais eu des frères avant d’arriver ici… Mais lui m’avait recueilli, il m’avait accepté comme une fille et m’avait promis de garder le secret… Il était mon allié. J’avais hoché la tête vigoureusement, j’avais fait un petit garde-à-vous avant de confirmer ma pensée :

- Toujours avec toi Peter !

Puis j’étais partie me mettre derrière lui en trottinant, le chapeau du poulpe gigotant toujours sur ma tête à chacun de mes pas. Les autres avaient plus qu’à faire leur choix, le BON choix, le seul valable : Peter.


codage de coula.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pixie dust
Regarde bien cette étoile
Dans l’océan du ciel
Quand tes beaux rêves y font escale
Ils sont éternels


Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 688
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 28 Juin 2015 - 20:12





Wendy & Peter & Clochette & Lily & Skunk & Alexis & Poulpy
Requiem pour un Poulpe.


Bon. Le sol, ca faisait mal. Grande nouvelle pour Wendy qui venait de gouter les planches du pont. La jeune femme se redressa et s'assit en tailleurs, une main massant son crane douloureux, tendis qu'elle essayait de comprendre ce qu'il se passait devant elle. Il ne lui fallut pas longtemps pour hésiter a se jeter du pont. Est ce que les Leupreuchaun la laisserait vivre parmi eux sans essayer de la jeter du haut d'une falaise ? Peut être, elle n'était pas une fée après tout ... Avec des gestes prudents elle se décala vers le bord du pont avant de s'appuyer au bastinage et de soupirer. Non, elle ne devait pas fuir. Et puis elle doutait de beaucoup s'amuser en restant sur cette ile...

Clochette se jeta sur Crochet, le laissant a nue devant eux, au sens propre du terme. Pudiquement, la londonienne détourna le regard, le laissant se perdre sur la foret. Est ce que le Poulpe avait réussit a se détacher ? Si c'était le cas il ne fallait pas trainer. Le fait que son bateau ai disparu ne pouvait signifier qu'une chose : l'équipage était revenue, et elle n'avait pas spécialement envie de se retrouver face a eux. Surtout que Jones ferait tout son possible pour se venger de Skunk, c'était certain. Et lui ne se contenterai pas de lui donner quelques coups.

Enfin Crochet fut présentable. Elle leva les yeux au ciel devant son clin d'oeil et instinctivement chercha une arme pour se battre avant de se rendre compte qu'elle n'en avait pas. Fichtre, elle perdait les bonnes habitudes. Dire qu'avant a peine leur regards se seraient ils croisés que tous deux auraient tiré les armes pour se lancer dans un duel sans merci. Dire qu'a la base ce n'était sencé être qu'une simple partie de cache cache ... elle devait se trouver un couteau a tout prix.

"On est sur l'ile des Leupreuchaun" répondit elle laconiquement avant de tourner son regard vers Clochette et Lily. Crochet siffla son navire - il était sérieux ? Il sifflait le Jolly Roger ? - pour tirer l'autre navire. Mais pourquoi diable voulait il les aider ? Normalement il aurait du les abandonner a leurs tristes destin et laisser Peter trouver une solution ! Ou alors tous les ligoter pour les jeter par dessus bord. Sauf que d'habitude il avait un équipage pour faire le sale boulot. Soit c'est ca, soit il devient gâteux avec l'age ... Pensa Wendy en passant sur le Jolly avec Nana.

Sans perdre une seconde elle se dirigea vers les cartiers de l'équipage et se glissa derrière la porte tendis que des cris résonnaient l’extérieur. Une seconde après, elle ressortait, un couteau attaché a sa cuisse sous sa robe. Elle avait fait un trou dans le tissus, afin de faire comme une poche invisible qui permettait d'attraper l'arme en quelques secondes. Il ne serait pas dit qu'elle resterait désarmée sur un bateau pirate.

"Stop. Wendy ? Tu as raison, tu as le droit à une explication, mais pas ici, pas maintenant."


La jeune femme détourna le regard. Bien entendu, il repoussait encore. Elle savait qu'elle aurait du s'y attendre pourtant elle avait du mal a respirer. Pourquoi cela lui faisait il encore de la peine ? Depuis le temps elle aurait du s’endurcir non ? Elle laissa son regard dériver sur l'ile, le vent jouant avec ses cheveux, incapable de dire quoi que ce soit. Le soleil se reflétait sur la mer, le vent faisait bruisser les feuilles, les oiseaux chantaient. Ca aurait du être une journée heureuse. Et elle savait comment elle allait se terminer. Elle ne put retenir un sourire ironique en entendant Peter annoncer a Crochet que son père était attaché sur l'ile. Ah la la si il savait.

Mais comme a son habitude, Peter évita les explication et entama un petit discourt ou il finit par bannir Jones de Neverland. Peter s'éleva de quelques centimètres, c'était le signal de départ. Il appela Skunk qui le suivit, en brave garçon perdu qu'il était. Quand a la londonienne, elle sentait comme un étau sur son cœur. Elle fixa Peter, puis Lily, et Clochette, avant de revenir au jeune homme.

Elle voulut parler mais sa voix resta bloquer dans sa gorge et elle sentit ses yeux la piquer. Wendy serra les poings et la mâchoire, avant de relever le menton. Elle était une Darling que diable ! Et même si sa gorge était atrocement sèche, même si l'air passait difficilement dans ses poumons, même si elle avait l'impression qu'elle était en train de faire la plus grosse erreur du monde, elle ne se laisserai pas démonter. Ce n'était plus de la peur qu'elle ressentait a présent mais presque de la terreur. Pour ce qu'elle allait dire. Pour ce que ca impliquerai pour le futur. Pour ce que ca voudrait dire pour elle.

"Peter " comenca elle d'une voix étranglée. elle s’arrêta, inspira un coup et repris, se forçant a ne pas fuir son regard. "Je ne rentre pas. Pas cette fois. Pas maintenant." Sa main tremblait avec violence, et elle sentit la truffe de Nana se plaquer dessus pour lui apporter un peu de réconfort. Lentement, ses doigts se décrispèrent et elle s'accrocha a la fourrure comme a une bouée.

"Tu as bien vu comment c'était pour moi sur l'île" Et tu n'as rien fait pour m'aider... Peter Pan avait il jamais été rejeté par les autres ? Pouvait il seulement comprendre ? "Je ne peux plus rester comme ca. Je ne peux plus. J'ai besoin d'un peu de temps.".

Elle inspira, regarda le sol, puis revint au visage de Peter. Dieu qu'elle l'aimait. Sans savoir si c'était celui qu'elle avait connu qui gardait son cœur ou si cet amour c'était transformé en autre chose. Tout cela était bien trop compliqué. Elle jeta un regard a Jones qui semblait avir du mal a assimiler la nouvelle. Pour la première fois en plus de 100 ans elle ne suivrait pas Peter et resterait avec lui. Pan. elle devait se concentrer sur lui.

"Je sais que tu peux me bannir Peter, mais si tu me laisse le temps, je reviendrai. Je te le promet. J'ai besoin de ... respirer un peu. de ne plus être sans arret a me poser des milliers de questions. J'ai besoin de sentir que je ne suis pas de trop pour une fois dans ma vie. J'ai besoin de sentir qu'on ne me déteste pas. Besoin de savoir pourquoi je n'ai jamais ma place nul part. Je sais que c'est ma faute, on me l'a clairement fait comprendre depuis longtemps ..." elle jeta un regard rapide a Clochette, les bras serrés autour de son corps. La fée n'était pas la seule, dans le monde réel l'histoire avait été la même. Mais au bout de presque 130 ans, elle n'en pouvait plus. A cet instant, elle se sentait terriblement vulnérable. "Alors je veux comprendre".

Les paroles qu'elle venait de prononcer avait été les plus difficiles de sa vie. Elle avait toujours voulue aller a Neverland et pour la première fois, elle refusait. Peter semblait sous le choc lui aussi. Elle fit un pas vers lui et l'attira contre elle, les bras autour de son cou, murmurant a son oreille "Je garderai le dé sur moi. Tu pourra toujours me retrouver si tu le veux vraiment."

Ses lèvres frôlèrent la joue de Pan et elle recula de plusieurs pas, laissant la distance s'installer entre eux. Cet instant était censé être une promesse. Et pourtant elle avait la sensation que c'était un adieu.

Il ne la pardonnerai jamais.

© Cacadum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Lily la Tigresse


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Naya Rivera

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tiger Lily

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 91
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 28 Juin 2015 - 23:33




Je veux juste rentrer


Il y a des moments dans la vie où on ne comprend pas tout ce qui nous arrive, tout allait si vite qu'on n'en était presque perdu. Là c'était un de ses moments, à peine avais-je signer le papier pour mettre un terme à notre aventure ici, que Wendy se jeta sur moi en me hurlant dessus. À croire qu'elle avait avaler un piment, car même mon père n'était pas aussi bruyant quand il était en colère, ou sinon j'en avais tellement l'habitude que je ne m'en rendais plus vraiment compte. Que dire ? Que faire ? La voir avec les yeux humides me coupait toute envie de me battre ou bien de prendre une flèche pour l'empaler, de toute façon ça n'aurait servit à rien, si elle avait besoin de calmer ses nerfs une bonne fois pour toute … Peut-être qu'on pourrait enfin avancer.

Bon elle se jeta dans l'eau. Ma fois pourquoi pas, quand on mange un piment trop fort généralement on boit de l'eau fraîche, finalement c'était logique. Clochette m'avait aider à me relever, je lui avais souris en remerciement, et Wendy revient s'excuser, je ne dis rien, je n'avais rien à dire, c'était à Perter de s'expliquer, on lui avait demander, il allait bien finir par le faire ? De plus les excuses n'étaient surement pas sincère. Et puis j'avais désormais l'explication de Peter et nous avions gagné un bateau rose et un pirate.

Quand je disais que tout allait vite. Killian était là, en serviette devant nous, la bouche pleine mousse, si on disait que les pirates faisaient peur et qu'on voyait le capitaine à cet instant précis … On douterait fortement de l'information. En tout cas Tink ne perdit pas de temps pour se jeter dans ses bras et l'aider avec sa tenue légère, et je le saluais également d'un signe de tête. Avec quelque peinture il pourrait finir chez les indiens pour une fête. Ou pas, maintenant il était banni. Au moins Skunk avait pu se défouler un peu sur lui, tout le monde avait visiblement besoin de se défouler en ce moment.

En revanche je n'avais pas prévu le coup de Wendy, elle ne venait pas ? J'avais fini par m'accommoder de cette situation, et là tout aller changer ? Je ne saurai dire pourquoi, mais cela m'inquiétais, en particulier la réaction de Peter, n'avait-il pas tout fait pour la retrouver ? Là, tout ce que je voulais c'était retourner rapidement à Neverland et me reposer, moralement j'en avais besoin.

©mycandids&Me


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Un indien intimidé, rougit en embrassant une squaw

by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29551-a-la-file-indienne-in http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31741-le-monde-est-plus-vaste-que-neverland http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31338-les-histoires-du-calumet

Khloe T. Bell**


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 473
✯ Les étoiles : 167231




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mer 1 Juil 2015 - 16:55


« La fin n'est que le commencement, pas vrai ? »

Je regardais mon beau Killian tenir tête à Peter dans sa serviette de bain, puis siffler son navire. Les mains serrées l'une contre l'autre au-dessus du coeur, je les observais tour à tour avec un grand sourire. Sourire qui s'affaissa bien vite en entendant les propos de Peter. Oh non... ça n'allait pas recommencer !

"Vous ne pouvez pas mettre vos querelles de côté pour une fois ?"

Bien entendu, Peter m'ignora totalement. Il m'énervait quand il faisait ça ! Ses paroles résonnaient dans ma tête. "Tu m'as volé ce qui m'était le plus cher. Ce qui m'était le plus cher. Le plus cher..." Je baissai les yeux sur mes chaussures avant de les planter sur Wendy. J'aurais aimé que mon regard troue sa peau. Pendant un instant, j'eus envie de la bombarder de poussière de fée jusqu'à ce qu'elle passe par-dessus bord et ensuite la forcer à garder la tête sous l'eau pour qu'elle se noie. Beaucoup de mes problèmes auraient été résolu avec ce genre de fin. Mais je ne pouvais pas faire ça. Peter m'en voudrait, et sans doute qu'il me re-bannirait, comme il venait de le faire à... Attendez une seconde ?

Je sursautai et mes ailes tressautèrent. Avais-je bien entendu ? Je fixai Peter, la bouche ouverte en un "o" perplexe, avant de regarder Killian, puis Peter, puis Killian.

"Non, Peter, non ! Tu ne peux pas bannir tout le monde à tout va ! Tu ne peux PAS faire ça !" m'écriai-je en voletant jusqu'à lui. "Pas Killian, je t'en prie !"

Il venait de s'élever de quelques centimètres, comme pour défier les autres de le suivre ou pas. Je savais qu'il n'allait plus rester longtemps. Il nous pressait de le rejoindre. Son regard perçant et froid me faisait plus mal qu'un "je ne crois pas aux fées". Je fermai la bouche et me mordis les lèvres, cherchant une solution pour le convaincre de revenir sur sa décision.

Wendy en profita pour dévoiler son choix des plus surprenants. Elle allait du côté de Killian ! Je la fusillai du regard. Elle voulait me le piquer aussi ? Je croisai les bras et retournai jusqu'à elle qui venait d'embrasser la joue de Peter. Rouge de la tête aux pieds, je battis furieusement des ailes mais au lieu de lui administrer la gifle qu'elle méritait, je lui pris son sac des mains, l'ouvris en grand et plongeai une main à l'intérieur pour y déverser de la poussière de fée. J'avais fait tout ça sans la lâcher de mon regard incendiaire. Une fois qu'il fut bien rempli, je lui jetai dans les bras.

"C'est pour m'avoir sauvé la vie."
expliquai-je. "Une dette pour une dette."

Je la fixai toujours sans ciller. Elle n'était pas digne de confiance. Elle était manipulatrice, calculatrice, et pour une raison qui m'échappait, elle parvenait à séduire tout le monde avec son physique ingrat. Le plus important était qu'elle allait passer du temps avec Killian. Aussi je pris une inspiration profonde et poursuivis :

"Protège-le. Il te dira qu'il n'en a pas besoin, qu'il sait se débrouiller tout seul, mais il est très doué pour se mettre dans des situations impossibles. Alors, protège-le. Je le saurai s'il lui arrive quelque chose. Je sais tout."

Je la touchai du bout de l'index avant de me tourner vers Killian. Mes lèvres tremblèrent un peu.

"Oui tu as bien compris. Je ne pars pas avec toi. J'aimerais beaucoup mais... je ne peux pas. Pas encore. J'ai des choses à régler avant."

D'ailleurs, je n'en revenais pas de la décision que je venais de prendre. Je le serrai fort dans mes bras et me détachant de lui, je lui montrai le collier qu'il m'avait donné et que je gardais toujours sur moi.

"Tu es toujours un peu avec moi, comme ça."
lui dis-je avec un sourire.

Ce n'était pas un adieu. Cette fois-ci, j'étais persuadée de le revoir vite. Wendy était obligée de le ramener, ou alors, ça serait moi qui retournerait dans la réalité. L'autre monde me manquait, mais il n'y avait qu'ici que je pouvais être moi-même.

Je m'élevai ensuite pour rejoindre Lily et la prendre à son tour dans mes bras. Puis je piquai un baiser sur sa joue bronzée.

"On se reverra très vite. Essaie de ne pas trop grandir en attendant."

Je pivotai vers Peter qui me toisait d'un regard presque indifférent. Etait-il donc si persuadé que j'allais le suivre aveuglément ? Sone expression glacée me fit perdre un peu d'altitude, mais je me débattis avec ma détermination pour me placer face à lui. Courage, Tink. Courage.

Je pris une grande inspiration et déclarai en fixant un point à côté de son épaule :

"Tu peux me bannir aussi si la fantaisie t'en prend, je m'en moque. Je n'ai pas l'intention de te suivre. Je ne vais pas non plus rester avec Killian. Je vais tenter mes propres expériences. Après tout, ça m'a plutôt bien réussi la dernière fois."

J'hésitai à en rester là mais trouvant subitement le courage nécessaire, j'ajoutai en le fixant :

"J'espère que tu auras un peu plus de plomb dans la cervelle quand on se reverra."

Sur cette dernière phrase, je pris pleinement mon envol et partis comme une fusée vers la forêt. Je redevins toute petite pour qu'on ne puisse pas voir où je me rendais. Je me réfugiai derrière une feuille, dans un arbre, et laissai les larmes couler. Jamais encore je n'avais parlé à Peter de cette façon. Ca me faisait tellement mal et en même temps, c'était libérateur. Plus d'une fois, je faillis repartir en sens inverse pour demander pardon ou pour rejoindre Killian avant qu'il ne s'en aille. Je pouvais encore changer d'avis. Même si Peter ne voulait plus de moi, Killian m'accueillerait toujours à bras ouverts...

Non, il fallait que je sois forte. J'avais pris ma décision.

Je ravalai mes sanglots, séchai mes larmes et me redressai. J'écartai la feuille et m'envolai. Je mis quelques minutes à trouver le chemin. La jungle était vraiment très fournie, on n'y voyait rien. Enfin, je repérai l'arbre dans une clairière. Je fondis en piqué et me stoppai à quelques mètres du sol.

Il était toujours attaché et tentai de récupérer son épée plantée dans le sol, à seulement quelques pas de lui. J'émis un léger rire en le voyant se contorsionner pour tenter de l'attraper. Il tourna sa tête de poisson pas frais vers moi.

"Je suis des vôtres." lançai-je sans détour en voletant jusqu'à l'épée pour me percher sur le sommet du pommeau. "Qu'on soit bien d'accord : je ne rejoins pas votre équipage. Je n'ai pas envie d'avoir des tentacules et des écailles qui me poussent partout. Je veux juste savoir pourquoi vous aviez besoin de moi. Pourquoi vous m'avez enlevée. Comme je connais bien les pirates, je sais que vous n'allez pas me le dire. Alors voilà ce que je vous propose..."

Je m'envolai du pommeau pour me percher sur sa tête. Beurk, son front était en sueur et ses cheveux tout collants. Je secouai mes ballerines en grimaçant et m'élevai de quelques centimètres avant qu'il ne m'attrape de son unique main libre.

Je revins devant lui, à un bon mètre de distance et pris ma forme humaine pour l'observer d'un air désabusé, la main sur la hanche.

"Je vous libère et en contrepartie, vous m'emmenez avec vous. Vous pourrez me montrer pourquoi vous aviez besoin de moi -enfin, sauf si ça inclue ma mort bien sûr ! et tout le monde sera content ! Vous en pensez quoi ?"

J'attendis, attendis encore, ma chaussure tapotant contre le sol, et lorsque enfin il m'apporta un semblant d’acquiescement, je sautillai sur place et me dirigeai vers l'épée.

"Merveilleux ! On part tout de suite !"

Je voulais me dépêcher pour éviter de me dégonfler.

J'entourai le pommeau de mes mains et tirai de toutes mes forces. Rien. J'essayai de nouveau, toujours rien. Je pris appui fermement sur le sol et étendis mes ailes pour avoir plus de force et enfin, je sentis la terre abandonner son emprise sur la lame.

... un peu trop rapidement, d'ailleurs. Surprise par le poids de l'épée, je manquai de tomber en arrière. Je me rétablis à temps et basculai en avant, droit sur Davy qui écarquilla les yeux. L'épée s'abattit sur lui dans un sifflement terrifiant, avant de s'arrêter net dans un "Tchak !" incisif.

Pétrifiée, j'avais fermé les yeux, les mains toujours cramponnée au pommeau qui ne bougeait plus.

"J'ai tué Davy Jones, j'ai tué Davy Jones..."
répétai-je, les paupières plissées au maximum.

Je ne voulais pas regarder, je ne voulais surtout pas regarder. Pourtant, il le faudrait tôt ou tard. Je n'allais pas rester plantée devant l'arbre éternellement. Je n'entendais plus rien. Ca voulait bien dire qu'il était mort, non ?


Tink : 100%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You know that place between sleep and awake? That place where you still remember dreaming? That's where I'll always love you... Peter Pan. That's where I'll be waiting.
Tinker Bell
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28273-all-the-world-is-made

Davy Jones


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Lincoln // Dan Stevens (Le temps d'un RP, ou deux)

Ѽ Conte(s) : Neverland.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Capitaine du Hollandais Volant.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 139
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 2 Juil 2015 - 1:00




Hasta la vista, Baby


Parfois, on a vraiment envie de tuer certaines personnes.

« Je fais le voeux que vous ne puissiez plus parler, que Davy Jones se retrouve ligoté à un arbre, que Clochette apparaisse devant moi et me fasse des excuses et que le Jolly Roger ramène ses fesses pour que je puisse botter le popotin de son capitaine ! » Jones lui avait lancé un regard suspect lors de l’énonciation de tant de demandes, aussi farfelues qu’infantiles. A quoi jouait-il donc ? Mais pas vraiment le temps de se poser trop de questions ou de faire des plans sur la comète, car des liens enserrèrent brutalement le corps du Capitaine avant de le reculer violemment contre un arbre et de l’immobiliser. Soit. Soit, soit… soit. Des liens. Des cordes. De bêtes… cordes ? Il croyait sincèrement que cela pouvait immobiliser le Capitaine du Hollandais Volant ? C’était mal le connaître. La malédiction le dotait de certains pouvoirs, comme l’impossibilité de le maintenir prisonnier contre sa volonté. Après tout, il fallait bien qu’il y ait toujours quelqu’un pour repêcher les âmes des damnés, non ?

Pourtant, il n’esquissa pas le moindre mouvement. Au contraire, il réajusta même une corde sur son épaule pour qu'elle l'immobilise correctement. Puis il se contenta d’écouter ce ramassis d’âneries sans queue ni tête, ne dissimulant même pas le bâillement que cela provoqua chez lui. Sérieusement ? Juste ça, pour ça ? Il aurait mieux fait de tous les lancer par-dessus bord la dernière fois. Ça lui apprendra à faire preuve de magn… magnani… Même ce mot refusait de sortir dans ses pensées. La miséricorde était bien trop inconnue au bataillon de ses sentiments, si sentiments il y avait.

Puis ce fut le florilège des adieux déchirants suite au plan, foireux, du mioche à la sale tronche. « Et on prend le Hollandais pour rentrer ! » Hmm ? Cela le fit hausser un sourcil suspicieux. Et bien, s’il voulait essayer, il ne l’empêcherait pas de le faire. Il fallait peut-être juste tenir compte de l’équipage qui s’y trouvait, de la loyauté de Bill Turner et, surtout, de l’impossibilité à quiconque d’autre que Jones de conduire son bâtiment. Il n’avait donc strictement rien à craindre, encore moins venant de la part de Pan. Ce dernier avait perdu le privilège du navire le jour où il avait changé de casquette pour devenir ce petit gamin capricieux et insolent, rien de très concluant mais il ne faut pas critiquer le goût des demeurés. Sincèrement, troquer une place si confortable pour une île d’où on ne pouvait s’échapper ? Quel piètre négociant. Lui au moins avait la liberté de mouvement et l’avidité de la découverte. Même si au bout de plus de trois-cent ans, il commençait à avoir fait le tour de tout ce qui était explorable et imaginable. On n’arrête pas un homme qui voyage, alors un pirate avide de trésor… Jamais.

« Hé le poulpe ! » L’interpella une voix nasillarde qui lui fit crisser les dents. Il tourna le regard pour tomber sur le garnement en tenue de putois.

« Sérieusement, achètes-toi une paire de couilles. »

Toisa-t-il, en résistant à l’envie de se frotter l’oreille tellement la sensation était débectable et désagréable. Mais cela ne sembla pas arrêter le garnement qui se lança dans un flot d’attaques et d’insultes qui se mêlaient dans tellement d’aigus qu’il en devenait incompréhensible. Ou du moins, Jones ne daignait même pas faire l’effort de chercher à traduire ce dialecte païen, mais quand il lui envoya une pierre dans l’entrejambe il étouffa un juron douloureux. Bon sang ! Le grondement sourd de sa gorge rejoignit la noirceur de ses yeux. Il suivit du regard la seconde attaque dans l’un de ses tibias, là par contre il se contenta de lever les yeux au ciel. Enfin, au possible, avec une des parties importantes de son corps qui le lançait atrocement. On n’avait pas idée de viser la virilité d’un homme ? S’il l’attrapait, il allait lui arracher la sienne. Purement et simplement.

Encore plus lorsque Skunk s’empara de son tricorne noir. « C’est pour te faire pardonner ! A plus ! » Là, c’était sûr. Il allait d’abord lui arracher le service trois pièces puis les lui faire bouffer par le nez, avant de l’éviscérer et de le tuer lentement en le vidant de son sang par les pieds. On ne touchait pas à son tricorne. Personne ! Et si ses yeux glacés avaient pu lancer des éclairs, le garnement ne serait véritablement plus de ce monde. Il hésita à se libérer sur le champ pour le rattraper et lui apprendre la bienséance, mais ce fut au tour de Wendy Darling – délicieuse Wendy – de se planter droit devant lui en croisant ses bras sur sa poitrine. Aussitôt, un léger sourire moqueur apparu sur son visage.

« Que puis-je pour vous, mademoiselle ? Une réclamation éventuelle quant à l’inefficacité de votre recherche du grand amour ? »

Elle poussa un soupir agacé. « Bon. A vrai dire, j'étais venue pour te baffer moi aussi, mais finalement j'ai changé d'avis. » C’était tellement aimable de sa part. Il la tuerait en dernier, ou il la garderait pour en profiter un peu avant de la jeter aux requins quand elle n’aura plus la moindre utilité. Même si l’expérience lui avait appris qu’il valait mieux avoir la jeune femme blonde de son côté, ou du moins pas directement contre lui. La preuve lorsqu’elle planta vivement une épée dans le sol en face de lui. « Ne menace plus Peter à travers moi. Ne me menace plus. Jamais. » Quelle rancunière. Il lui aurait bien prit d’attraper sa jolie gorge pour la tendre entre ses doigts et la dévorer de baisers ou de morsures. Une jolie gerbe de sang pour contraster avec l’albâtre de son corps.

« Je n’oublierais pas ce précieux conseil, Wendy Darling. » Il appréciait de rouler son prénom quand il lui parlait. « Si vous n’oubliez pas qu’il a voulu vous faire disparaître de Neverland, la dernière fois que vous y êtes venue. »

Il échangea un simple regard entendu, l’air sûr de lui. Fier, au fond, d’avoir semé encore plus le doute dans les certitudes de ce petit bout de femme. Dommage, quelques années de plus et il l’aurait sans doute gardée. Sérieusement. Rien que d’imaginer ses petits seins sous sa tenue, il… Non. Non, on va éviter de faire ce genre de références pour le moment. Pas avec un système reproducteur en train de crier à l’agonie et le fait d’être encore attaché à un tronc au milieu de lepreuchaun muets. Enfin, plus vraiment, puisque les petites créatures disparurent à toute vitesse quand le groupe d’adolescents s’éloigna de l’endroit, laissant le Capitaine seul pour de bon, cette fois. Ca y est ? Plus personne pour le mur des lamentations ? Tant mieux. Bon, restait à faire mine d’attraper cette épée. Une autre solution aurait été bien plus simple, mais il avait l’honneur d’un pirate à sauver. Et quand un pirate est attaché, il se sert de son sabre pour se libérer. On a la classe, ou on ne l’a pas.

Et bien, on ne l’avait pas. Ou pas encore, du moins.

« Je suis des vôtres. » Résonna une petite voix cristalline que le capitaine avait déjà entendu, y compris dans les quelques minutes précédentes. Il leva les yeux pour découvrir soudainement… la fée ! La sacriponne de fée ! Cette petite créature qui s’était enfuie sur cette île et qui revenait vers lui comme si de rien n’était ? Son charme faisait-il autant de ravages que même ses victimes se décidaient à venir se jeter dans la gueule du loup de leur plein gré ? Il faudrait qu’il l’ajoute dans le journal de bord, celle-là. Mais en attendant, il préféra ne pas s’emporter trop vite et attendre de voir ce qui trottait dans la tête de la bestiole verte.

Il ne fut pas déçu.

« Je vous libère et en contrepartie, vous m'emmenez avec vous. Vous pourrez me montrer pourquoi vous aviez besoin de moi -enfin, sauf si ça inclue ma mort bien sûr ! Et tout le monde sera content ! Vous en pensez quoi ? » Jones pouvait parfaitement se libérer seul. Et s’il n’y parvenait pas, les craquements qu’il avait entendu juste avant la descente de la fée vers lui laissaient présager que certains membres de son équipage n’étaient pas très loin. Pourtant, quelque chose lui intima de laisser croire à Clochette qu’elle… pouvait gagner. Qu’elle pouvait avoir le maître mot sur un marchandage et qu’elle pouvait se donner un air suffisant en obtenant ce qu’elle voulait. Il pesa donc soigneusement le pour et le contre, faisant mine d’une véritable lutte intérieure avant que… Son menton ne s’abaisse dans un semblant d’accord. Tant qu’elle venait avec lui, il acceptait de lui faire gober toutes les couleuvres qu’elle pouvait bien prendre pour des anguilles.

« Merveilleux ! On part tout de suite ! » C’est comme si c’était fait. Ou presque.

Pouvait-on être aussi peu douée avec un corps de taille humaine ? Une épée, ce n’était pourtant pas la mer à boire ! Il suffisait de la soulever et de trancher dans le vif. Même Wendy ou cet idiot de Peter y parvenait, alors elle… Non. Apparemment non. Le capitaine fut partagé entre l’envie d’ouvertement se moquer d’elle, ou bien garder un semblant de sérieux. La première version l’emporta dans un bruit mesquin et narquois qui en disait long sur ce qu’il pensait. Cette fée allait vraiment devoir s’accrocher si elle espérait s’en sortir vivante sur le Hollandais Volant.

Et pour couronner le tout, elle perdit l’équilibre en extrayant l’arme du sol. D’abord en arrière. Puis, en avant. En avant ?!

TCHAK.

Le silence.

« J'ai tué Davy Jones, j'ai tué Davy Jones... » Se mit-elle a répéter inlassablement sans oser ouvrir les yeux. Ah bon, tué Davy Jones ? Où donc ? Il fit volte-face sur lui-même comme pour vérifier qu’elle ne parlait pas de lui. Non, il devait y avoir une erreur. Il était malheureusement bien vivant, et sûrement pas prêt à s’arrêter de sitôt. Maintenant qu’il tenait Clochette, il n’allait pas la laisser filer. Il réajusta son manteau dignement, jouant de ses épaules pour les détendre un peu d’avoir été maintenues contre un tronc. Désagréable. Détestable. L’arbre aurait pu mieux se tenir ; il le ferait abattre la prochaine fois.

Car pour le moment, il se dressait debout face à la fée Clochette, une main sur la hanche et l’autre appuyant de son index sur le côté de la lame. Un tintement. L’arme qui tomba au sol quand elle la lâcha et son air ahuri valu alors tout l’or du monde au capitaine. Quoique, dans un éclair de lucidité, il se demanda s’il allait sincèrement devoir embarquer une fée aussi stupide avec lui, ou s’il existait un autre moyen de se rendre où il voulait aller. Il se gratta le menton un instant, laissant à ses hommes la liberté d’apparaître tout autour d’eux dans des grognements réprobateurs. Une fée. Une fée. La fée. Capturer la fée ?

« Ah, messieurs. Miss si présente va nous accompagner pour le reste du trajet. » Déclara-t-il nonchalamment, comme s’il avait des choses plus importantes à penser. « Et elle le fera sans discuter, n’est-ce pas ? »

Il appuya son regard dans le sien. Pourvu que ses paroles atteignent le reste du cerveau ? Ils avaient eu un peu de mal à communiquer dans le laps de temps où il l’avait kidnappé. Peut-être qu’un retour à son allure humaine lui avait aussi octroyé leur intelligence supérieure ? Il la toisa. Non, peu de chances. Mais elle restait jolie. Et blonde. Deux bons points pour elle qui la maintiendrait en vie au moins un peu.

Bill Turner s’avança de quelques pas par rapport aux autres, interrogeant son capitaine du regard. Ce dernier hocha la tête en décroisant les bras. Alors le contremaître s’inclina légèrement face à Clochette puis il lui indiqua une direction de la main. Il dégoulinait encore un peu, l’effet de cette île sans doute qui les maintenait dans une apparence différente de celle de leur malédiction. Mais pour combien de temps encore ? Jones décida de ne pas s’y attarder d’avantage.

« Après vous, my lady. » Complimenta-t-il faussement en la laissant passer la première, profitant d’être à hauteur de Bill pour ordonner un « Au premier acte de mutinerie, descendez-la. » Froid.

Les fées étaient remplaçables. Pas son bâtiment. Prendre le risque de l’échouer une nouvelle fois sur une plage, alors que le kraken n’était pas à proximité, était une valeur qu’il refusait de prendre à nouveau. Et c’est ainsi que, accompagnés par une partie de l’équipage, le Capitaine accompagna son « invitée » jusqu’à la plage où les attendait son navire. Il avait été remis à l’eau et n’attendait plus que son dirigeant pour prendre le large. A bord, les âmes des marins s’activaient pour mettre de l’ordre. Si Jones remarquait le moindre défaut, il n’hésitait pas à faire tomber des têtes. Et même des corps entiers.

Ce ne fut qu’une fois à bord qu’il se tourna vers Clochette. Lui tendant sa main pour lui proposer de s’y accrocher. Il enserra dans son poing l’un des haubans, refermant ses doigts sur sa main quand elle daigna la lui tendre. Puis le premier ordre fut lancé et le Hollandais Volant sembla prendre vie. Grouillante. Fourmillante. Les hommes s’activèrent alors qu’il s’éloignait du bord. Davy Jones tira sur le bras de la fée pour l’attirer près de lui. L’emprisonner de son bras, au cas où elle changerait encore d’avis.

« Vous feriez mieux de vous accrochez, mademoiselle Clochette. Là où nous allons… Personne ne pourra plus vous sauvez. »

Il aperçut, brièvement, au loin sur l’horizon, un navire qui s’éloignait. Sur son plus haut mat se dressait la couleur noire des pirates. La tête de mort. Il n’y avait qu’un homme avec un bâtiment aussi pompeux, Killian Jones, son propre fils. Un élan de colère enserra sa gorge. Mais l’heure n’était pas à l’affrontement. Non. Il lui laissait cette longueur d'avance.

Pour le moment, ils plongèrent sous la surface de la mer, entraînant la fée vers le monde effrayant des abysses. Et vers son funeste destin.


- A SUIVRE... -



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

♦️ I HAVE FULFILLED MY DESTINY ♦️
you know me… never complain, never explain.


Alexis E. Child


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4331
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Jeu 2 Juil 2015 - 20:59




Requiem pour un poulpe



Les voyants pas arrivé, j’étais ressortie de la barque en pestant. Ce qu’ils pouvaient être lent ma parole, il se passait quoi encore ?! En arrivant sur place, je constatais que Wendy était en train de péter un câble… C’était inévitable… Je la comprenais… Je ne pouvais que la comprendre… Elle s’était sentie chez elle sur cette île pendant des années, elle n’avait que rêvé de revenir en pensant que rien n’avait changé et pourtant… Même si le temps semblait arrêté sur Neverland, il semblait tout de même pouvoir s’écouler… Peter avait trouvé Lily, avait presque oublié Wendy et elle ne trouvait plus sa place… Je ne l’enviais pas… Moi aussi j’avais parfois du mal à trouver ma place, mais je me consolais en me disant que j’étais la petite nouvelle, que j’avais besoin d’adaptation… Il n’y avait décidément rien de pire que de ne pas trouver sa place à la maison. J’avais voulu faire un pas vers elle pour la consoler mais je m’étais ravisée en la voyant partir comme un boulet de canon vers l’océan. Je m’étais alors laissée tombée sur le sol, lasse de tout ça, la tête baissée, tandis que j’enfonçais mes doigts dans le sable.

Neverland n’était pas tout à fait ce que j’avais imaginé… J’avais l’impression qu’avec Peter grandissant, on était passé à une version ado de l’île, avec pleins de peines de cœurs, et peu de jeux simples et insouciant… plus ça passait, plus je me sentais toujours aussi perdue mais je ne semblais pas trouver des réponses sur cette île… j’étais peut-être tout simplement pas une « enfant perdue »… juste « perdue » ? Peter l’avait dit le soir où on avait « dîné » sur la montagne… aucun de nous n’avait l’étoffe pour rester à Neverland et pourtant… j’étais restée… Il avait peut-être raison… j’avais peut-être tort…

Mais je n’avais pas vraiment eu le temps de réfléchir à tout ça que déjà que déjà Killian apparaissait. Un grand sourire illumina alors mon visage. J’étais heureuse, vraiment heureuse de le voir. Il était le seul capitaine de bateau pirate qui avait eu le courage (ou l’inconscience) de me faire suffisamment confiance pour me nommer seconde du Jolly Roger. J’avais détourné le regard lorsque la serviette était tombée, notre relation était bien trop paternalisante ou fraternalisante pour que je regardais le spectacle sans sourcillé. J’avais même rougis sur le coup, remettant mes cheveux derrière mes oreilles de manière gênée.

Lui aussi semblait content de me voir, il me demanda même si j’étais prête à reprendre mon poste. Je me contentais de sourire, sans vraiment apporter de réponse… Reprendre mon poste équivalait-il à repartir de l’île ? Etais-je vraiment prête pour ça ? Je préférais encore l’aider, cela m’éviter de devoir répondre ou réfléchir. En réalité, la réponse me vint beaucoup plus tôt que prévu et pas du tout de la manière dont je m’y serais attendu… Juste au moment où Peter décida de bannir Killian de l’île. Mes yeux s’écarquillèrent sous la surprise et je pris quelques secondes avant de tenter de négocier en balbutia :

- Qu… quoi ? Mais tu peux pas faire ça ! C’est le Capitaine Crochet !

Je le montrais d’un geste théâtrale de mes deux bras, le visage ahurie.

- C’est le méchant de l’histoire !!! Te vexe pas surtout !

La dernière phrase était adressée à Killian, de manière rapide mais plus calme… Puis je revins à l’attaque :

- Sir Barry lui-même le dit : vous êtes liés ! Vous êtes des alter-égos !! Tu peux pas vivre sans lui Peter et lui il peut pas vivre sans toi ! C’est écrit noir sur blanc !

Voyant le regard ahuris des « personnages » que j’avais autour de moi, je baissais rageusement mon bras :

- Laissez tomber !

Je me détournais, m’approchant du bastingage pour m’y appuyer et regarder l’horizon. Comment leur faire comprendre que leur histoire était écrite ? Et pourquoi il faisait ça d’abord ? Par égoïsme, pas pur égoïsme ! Il avait tout foiré avec Wendy, avec Clochette et commençait à perdre Lily et au lieu de se remettre en question, il accusait les autres… il agissait en… gamin… oui c’était ça… en gamin… On le retrouvait-là le petit Peter qui faisait des bêtises mais moi ça me convenait pas ça ! Ca me convenait pas du tout ! J’avais passé l’âge de faire ça, et cette île ne m’apportait rien, j’étais toujours aussi perdue mais je n’étais pas… je n’étais pas… une enfant… Je n’étais PLUS une enfant… VOILA ! Elle était LA la clé !! J’étais perdue dans ma vie mais j’étais plus une enfant perdue… Et j’avais une famille, des gens qui m’aimaient, contrairement à ces gamins qui n’avaient rien !! J’en aurais presque sauté au plafond de joie d’enfin comprendre ce qui me taraudait depuis mon arrivée mais j’étais bien trop énervée pour ça…

- TOI !!

J’avais fait volte-face à toute vitesse, en pointant un doigt accusateur sur Peter. Puis je m’étais avancée vers lui, tandis que Skunk se plaçait devant lui. Sans ménagement, j’écartais le gamin pour lui faire face, nos visages à quelques centimètres l’un de l’autre, mes yeux fusillant les siens, mon index pour seule barrière d’intimité.

- J’en ai ma claque de tes histoires de cœur ! Alors écoute-moi bien et enfonce-toi ce que je vais te dire dans le crane une bonne fois pour toute ! TU as perdu Clochette (je la pointais du doigt), TU as perdu Wendy (idem), TU es en train de perdre Lily (une dernière fois pour la route) OK ? C’est pas Killian, c’est pas moi, c’est pas Skunk, c’est pas elles, c’est TOI ! Et tu sais pourquoi ? Parce que sous tes airs de presque adulte, t’es incapable de prendre une décision ! ça fait une semaine que tu leur dis que vous allez parler « mais pas maintenant », tu crois que ça va durer combien de temps encore ? Hook a peut-être enlevé Wendy mais elle est revenue à toi, et t’as rien fait pour arranger les choses, t’es pas honnête envers Lily et t’es pas non plus honnête envers Clochette, mais tu t’attends à ce qu’elle te reste toutes fidèles ou à tes pieds ? Mais GRANDIS UN PEU BORDEL !

J’avais parlé très vite et j’avais hurlé les derniers mots, hors de moi. A présent, il me fusillait tout autant du regard.


- Je crois que tu n’as plus rien non plus à faire sur Neverland.

- Je crois bien aussi !

J’étais bien encore trop fâchée pour réagir à ce qu’il venait de faire et à ce que je venais de dire mais le contre coup arriva quand le bateau commença à s’éloigner sur les flots. J’avais le souffle coupé, les yeux écarquillé… j’étais en train de retourner à la maison… et j’étais pas encore 100% sûre de moi… Essayant de penser à autre chose, je me dirigeais vers Wendy qui était un peu plus loin. Elle me regardait. Je lui fis un faible sourire avant de perdre l’équilibre, les bras levés. C’était bizarre… le bateau était secoué comme si d’énorme remous le faisait tressauter. Je regardais les autres, la peur dans les yeux, et le choc fut si violent que je me retrouvais projetée par terre…

Pourtant, ce ne fut pas le parquet que je heurtais de plein fouet mais un sol chaud, poussiéreux et parsemés de petits cailloux. Il faisait une chaleur insoutenable, la mer s’était tue, tout était calme. Ce n’est quand me relevant que je compris qu’elle ne s’était pas seulement tue, mais qu’elle avait disparut, comme le bateau d’ailleurs… et l’équipage. Je regardais autour de moi, paniquée… J’étais seule… seule face au monde… Mais il s’était passé quoi ? Et j’étais OU ? J’aperçu une route un peu plus loin et un panneau… La main sur le front, un visière pour me protéger du paysage éblouissant, je me mis à marcher en direction de la route. C’est lorsque j’aperçus le panneau que je compris où j’étais :

Las Vegas 6 Miles

Me vint alors les seuls mots capables de résumer la situation :

- Et merde…

To be continued...




[/quote]

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 5 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

[Fe] Requiem pour un Poulpe - Evénement #36





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland