Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Evénement #40 : La Fiancée de Frankenstein [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Emma Swan


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3300
✯ Les étoiles : 1241




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Lun 20 Juil 2015 - 21:40


La fiancée de Frankenstein

Feat: Emma,Jefferson ,Killian,Duncan,Heather & Fuyuki

Je vérifiais une dernière fois que j'avais mes papiers dans mon sac a main,tout semblait y être même mon billet d'avion,au moins je n'aurait pas a courir dans tout les sens pour retrouver mon passeport ou mon portable.Je fermais mon sac d'un geste ferme avant de me diriger vers la cuisine pour attraper un donut que je coinçait entre mes lèvres avant d'enfiler ma veste en cuir rouge,j'attrapais mes clés de voiture avant de quitter la maison,l'air frais du matin faisant voler mes cheveux sur mon visage.Je retire les mèches de cheveux de devant mes yeux ,entrant dans ma voiture une fois que j'ai déposer mon sac de voyage sur la banquette arrière."C'est partie."Je démarrais le moteur ,prenant la direction du manoir du chapelier qui semblait avoir été invité au manoir Frankenstein lui aussi.

Je terminais mon donut rapidement,m'essuyant la bouche avec une serviette avant de m'arrêter devant le manoir du Chapelier qui semble déjà m'attendre,je lui adresse un sourire avant de sortir de la voiture pour l'aider a déposer son sac sur la banquette arrière avant de me tourner vers lui ,j'hésite quelque instant avant de placer mes mains sur chaque côté de son visage ,plaçant mes lèvres sur les siennes pendant plusieurs seconde avant de me reculer."Bonjour...j'espère que tu n'a rien oublié."Mes joues sont rosie et ce n'est surement pas a cause de la fraicheur.Je tourne les talons avant de m'engouffrer encore une fois dans la voiture,un sourire plutôt large sur les lèvres,j’attends qu'il soit attacher avant de redémarrer ,direction l'aéroport de Boston.

"Sa sera ta première fois en avion ,non ?."Je demandais alors que nous franchissions l'ancienne frontière de la ville ,je savais qu'ils nous faudrait déjà 6 heures d'avions pour nous rendre en Europe et sa pouvait être plutôt impressionnant pour ceux qui n'avaient jamais prit l'avion.J'allumais la radio,trouvant ma radio habituelle.

Quelques temps plus tard

Je garais la voiture au parking de l'aéroport ,coupant le moteur une fois fait avant de sortir ,récupérant mon sac de voyage et mon sac a main."On va essayer de retrouver Killian et Diana avant d'enregistré nos bagage ...suis moi."Je lui adresse un petit sourire,sortant mon portable ,remarquant un texto de Diana m'indiquant qu'ils étaient déjà arriver et qu'ils nous attendaient déjà près de l'endroit pour enregistré les bagages."Ils sont déjà la."Informais-je le chapelier tout en continuant de marcher.

Levant les yeux de mon portable après avoir répondue a Diana une dernière fois a ses texto ,je lui fit un signe de la main quand je croisa son regard,un grand sourire s'afficha sur mon visage,je déposait mon sac avant de la prendre dans mes bras une fois assez près."Bonjour tu va bien ?."Questionnais-je avant de porter mon attention sur Killian,un rictus moqueur au lèvre"Presser de monter dans l'avion Jones ?."

Ouvrant ma sacoche j'en sortait un thermos avec une tasse en plastique dessus avant de tendre le tout au chapelier."Tient du thé mais c'est non drogué...tu ferais mieux d'en boire avant qu'on enregistre les bagages comme nous n'avons pas le droit a se genre de bouteille dans un avion,je mettrais le thermos dans mon sac de voyage."J'observais les autres personnes passer près de nous,remarquant un visage quelque peut familier non loin,un certain Duncan je crois,j'espérais qu'il ne soit pas invité au manoir,sachant pertinemment que tout ceux invité serait en danger.

Dans l'avion

Nous venions d'embarquer dans l'avion,je déposait ma sacoche au dessus de mon siège avant de prendre place près du couloir ,les deux autres place occuper par les deux autres hommes qui m'accompagnait .Je devait veiller a ce que lui et Killian passe un bon vol."Si vous ne vous sentez pas bien j'ai des cachets dans mon sac,ils vous feront dormir,sinon vous pouvez toujours regarder un film sa vous occupera."J'espérais que le vol ne se passe pas trop sans problème.

Code by Fremione.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I will stay here
I will stay here with you, because I love you.

Killian Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colin O'Donorgasm

Ѽ Conte(s) : Peter Pan | Once Upon A Time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Crochet

☞ Surnom : Kiki la Légende



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 878
✯ Les étoiles : 100




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mar 21 Juil 2015 - 12:36

La fiancée de Frankenstein.
Les cinglés font du ski.

Pourquoi j’ai accepté d’accompagner Swan déjà ? Ah oui, la dette envers elle… et aussi cette.. invitation... J’ai regretté mon choix dès que Diana et moi sommes arrivés dans ce qu’ils appellent un aéroport. Trop de bruit, trop de monde et franchement c’est quoi ces machines qui volent ? On va monter là-dedans ? Je suis quelque peu… nerveux oui. J’accepte de monter dans la voiture de Diana car elle est décapotable, mais cet engin à l’air très… étroit ?

« Donc, tu me dis que cette chose vole ? Comme le Jolly Roger ? » Je déglutis quelque peu à la réponse de Diana. « Plus haut… comment ? Non en fait me dis rien… » Je veux rien savoir.

Après m’avoir fait dépouiller de mes affaires personnelles, j’ai protesté pourtant, on se retrouve à coté de cette machine qui emmène les bagages je ne sais trop où. La soute à bagage c’est ça ? Trop compliqué tous ces mots technique, tout ce que je sais c’est qu’on m’a volé ma prothèse en argent et mon sac de marin… Je me retrouve sans rien à part les pauvres affaires que j’ai sur mon dos à savoir ce t-shirt, jean simple sans oublié mes lunettes de soleil. C’est important les lunettes, je peux plus m’en passer. Autre chose dont je peux plus me passer, mes tongs. Ah cette chose c’est magique ! Diana m’a dit que où l’on allait il y aura de la neige et que les tongs n’étaient pas la meilleur de mes idées, mais je m’en fiche. On n’a pas encore les pieds dans la neige à ce que je sache ? Donc j’ai le droit de les garder. Puis j’ai toujours des vêtements plus chaud et des chaussures adéquates dans mon sac que la machine m’a volé… Merci à David de m’avoir prêté un de ses pulls, il est peut-être un peu trop grand pour moi, mais pas grave c’est l’intention qui compte.

L’appréhension du voyage monte de plus en plus quand je vois Emma arrivé avec son chapelier. Oh il est du voyage parfait ! Diana a un câlin et moi j’ai le droit à un sourire moqueur ? Je suis triste.

« Content de te voir aussi Swan. Ton monde est barbare ! Ils m’ont confisqués mon crochet ! » Je lui montre mon attache en cuir privé de mon attache favorite. Je serre ensuite la main de Jefferson en lui souriant. « Chapelier. »

Je me retourne de nouveau vers Emma le regard inquiet. « Swan, rappelle-moi, combien de temps on a dans ce navire d’acier ? »

J’avale de travers en entendant… 6 heures. Je me tourne vers Diana pour une dernière étreinte en lui murmurant à l’oreille.

« Si jamais je ne survis pas à ce vol, mes trésors sont stockés dans la pièce fermé de la cale du Jolly Roger. Les plus précieux sont dans un coffre-fort dans ma cabine à côté de l’entrée. Je te confis la vie de mon navire d’accord ? Smee sera à tes commandes. Et oubli pas de raconter une histoire à Rumpy le soir. »

Bon, les instructions c’est fait. Le temps que Jefferson déguste son thé j’ai encore le droit au câlin avec ma fiancée. « Profites de ton thé, mate. J’ai pas pu le faire avec mon rhum… Des barbares je te jure. »

Dernier baiser et dernier je t’aime, je t’appellerai tous les soirs tout ça tout ça, ah qu’on est romantique quand on sait notre fin arrivé… Bon, c’est l’heure ! Je laisse Diana à contrecœur suivant d’un pas traînant mes compagnons jusqu’à ce monstre d’acier. C’est encore pire à l’intérieur, c’est tellement étroit… dieu je vais mourir… C’est un peu incertain que je m’installe entre Jefferson à ma gauche et Emma à ma droite. Ok. Je déteste ce truc c’est officiel. C’est trop enfermé ! Et c’est quoi ce mini hublot… Je sens déjà les gouttes de sueur sur mon front…

« Swan…? Je peux te tenir la main ? »

code by Silver Lungs

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Fuyuki-Yokai Sugahara


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane DeHaan

Ѽ Conte(s) : Folklore japonais (histoire imaginée)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Kitsune - un yōkai

☞ Surnom : Cyr'

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 280
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 21 Juil 2015 - 16:26





special trip to Switzerland...

to a new world of gods and monsters



Quand il a reçu une invitation pour ce voyage, Fuyuki a tout de suite accepté. Le contexte était étrange, et n'annonçait pas de simples vacances heureuses avec de nouveaux amis, ça allait être mouvementé, il en avait conscience. Il n'y allait pas pour le séjour, ni pour la destination, bien que la Nuisse -ou quelque soit le nom de ce pays- soit attirante, mais surtout pour le voyage.

Il n'avait jamais monté à bord d'un avion. Il n'en avait jamais vu non plus. Et puis, toute cette technologie, Fuyuki n'aimait pas trop, surtout si l'on prend en considération le taux de pollution que cela produisait -il ne manqua d'ailleurs pas à s'excuser a la forêt par avance- mais l'avion allait voler, car c'en était le principe, et rapprocher ses passagers du ciel, de la famille d'origine de l'ancien renard, les étoiles.

Rien qu'à cette idée, Fuyuki était tout excité, lui qui avait toujours rêvé de se rapprocher de ses parents et de leur constellation -car notre kitsune est né du rayonnement de deux étoiles-.

Il ferma sa valise. Petite, Fuyuki n'étant pas très matérialiste. Il y avait le nécessaire au niveau toilette et habits -chauds, car on lui avait dit qu'il faisait froid en Nuisse-. Il avait demandé à Rebekah de veiller sur Allycia. Cette idée ne lui plaisait pas, le renard haïssant celle-ci, mais il savait qu'elles s'appréciaient beaucoup et que par conséquent, il ne devrait pas y avoir de problème. Surtout que sa fille était en âge de se débrouiller et qu'il avait confiance en elle.

Il s'était dirigé vers la première ligne de bus, n'ayant pas de voiture, pour se diriger vers l'aéroport. Il ne connaissait pas le reste du groupe, le voyage n'en serait que plus palpitant. Mais il avait eu contact avec l'ancien shérif, qui menait l'expédition, pour les retrouver une fois sur place.

Quand il les eut enfin trouvé grâce aux indications de Mademoiselle Swan, il n'en fut que plus pressé de prendre cet appareil repoussant qui était néanmoins une navette vers le firmament.

Je suis Fuyuki, ravi de faire votre connaissance.

***

6 heures de vol semblait assez long et pesant, mais satisfirent tout de même Fuyuki. Une longue rencontre avec ses ancêtres le ravissait. Une fois l'avion pleinement entré dans le ciel nocturne, Fuyuki approcha son visage du hublot, aux anges.
Rapidement, il repéra la constellation qu'il avait présenté à Olly quelques semaines plus tôt, celle d'où il vient. Un sourire immense se dessina sur son visage.

-Salut la famille ! Résonna une voix nonchalante dans sa tête
-Oh non ! Vous êtes là aussi ? Répondit Fuyuki à ses démons.
-On est dans ta tête idiot, bien sur qu'on est là.

Ils ne se dirent plus rien. Fuyuki se contenta de contempler le ciel, heureux comme jamais.




codage by jacks ღ gifs from tumblr


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
When the sun goes down and the lights burn out, then it's time for you to shine, brighter than a shooting star, so shine no matter where you are !

Actuellement dans À la poursuite de demain !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45073-a-demon-plays

Jefferson Hyde


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 569
✯ Les étoiles : 25894




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 21 Juil 2015 - 20:04



Jeff au pays de la fondue

« Grace, tu peux te débrouiller, tu es sûre ? De toute manière j'ai… grumph… discuté avec tes autres « parents », tu peux aller chez eux le temps que je revienne de Suisse. Ah, et bien sûr, n'hésite pas à aller au tea shop de Hackery ou chez Absinthe, ils se feront un plaisir de t'accueillir si tu as besoin de quelque chose ! Et surtout, si tu préfères que je reste, tu me le dis tout de suite, c'est exactement ce que je ferai ! »

Et de toute manière, Jefferson n'avait pas laissé le choix à ses compatriotes de garder un œil sur Paige durant tout le temps où il serait absent. Un père inquiet, protecteur, voire même anxieux ? Mais pas du tout… tout du moins, essayer de taquiner le Chapelier avec cette force paternaliste et vous risquez un bain de sang en différé.
Mais passons !
Ce fut un simple message que Jefferson avait reçu ; une invitation au voyage, une nouvelle aventure qui se présentait après la petite course de moineau de l'autre jour. Décidément, les gens ne pouvaient pas se passer de sa présence dès qu'il s'agissait de sortir de leur zone de confort… aaah les humains lambdas. Des gens fascinants, bien qu'un poil ennuyeux les trois quarts du temps. Et il y en avait si peu qui sortaient du lot…
Et on pouvait peut-être commencer par l'évidence : la shérif. Enfin, l'ex-shérif, apparemment ; mais Jefferson se contredisait de ce que les choses légales dictaient. La shérif resterait toujours la shérif. Emma. Douces nuits sans aucun sens et belles journées monotones et sucrées passées à ses côtés… Aaah ! Des découvertes en tous genres. Le Chapelier n'aurait jamais cru cela possible, de retomber amoureux un jour, après feu la mère de Paige ; mais Hackery et Absinthe n'avaient pas arrêté de lui répéter que si « ça c'était pas de l'amour alors ils étaient partisans des idéaux de la Maudite Grosse Tête ». Donc, c'était de l'amour, point-barre, c'est ça ? Mais c'est si ennuyeux de coller une étiquette à tout, enfin ! Non ! C'était une aventure, une découverte, des chemins qui s'entrecroisaient, des battements de coeur affolé, des frissons et des sourires, parfois niais, parfois moqueurs.
Enfin ! Il y avait aussi le Pirate ; un charmant personnage, rencontré au hasard du bal de Noël -il en avait vécu des choses en une soirée, quand même…-, et qui l'avait laissé avec le sentiment que ces deux-là étaient faits pour s'entendre. C'était même lui qui avait initié le Chapelier au port d'accessoires un peu plus… légers, même si la seule chose que Killian avait réussi à le convaincre de porter -après avoir fait la grimace en le voyant habillé comme en plein hiver par 30°-, c'était une bonne paire de tong -et c'était vrai que c'était plutôt agréable en somme-.
Et nous pouvions encore en citer quelques rares autres, mais le temps pressait ; Jefferson embrassa Paige sur le front, avant de la prendre dans ses bras, puis saisit son sac de voyage, son manteau et le premier haut-de-forme qui lui tomba sous la main, avant de franchir la porte principale de ce manoir -du moins il le croyait… ah oui ! Emma arrivait dans sa petite voiture là-bas !-. Que prend un Chapelier avec lui, vous croyez ? Un chapeau, certes. Un manteau, c'est la moindre des choses ; du thé ! Cela va de soi ! À vrai dire, sa petite valise était principalement remplie d'ingrédients en tous genres, de sachets de thé maison et seulement de quelques vêtements ici et là… l'essentiel.
Il attendit quelques instants que la voiture s'arrête, faisant claquer ses tongs pour passer le temps, avant de rejoindre la portière passager d'un pas rapide et de balancer ses affaires là où il y avait de la place -un vieux réflexe…-. Puis, souriant, il se laissa emporter dans le geste d'Emma, tandis que leurs lèvres se rencontrèrent quelques secondes. C'était étrange, cette spontanéïté ; enfin, pas étrange, après tout, ça faisait quand même des mois que les deux individus se tournaient autour dans un magnifique tango argentin -pourquoi argentin, d'ailleurs ? Chilien, ça sonne mieux !-. Mais après tout ce temps à traficoter comme des ados, on pouvait penser que la routine s'était installée, que l'ennui perçait ; et pourtant pas le moindre ennui, juste des picotements, des frissons, des battements de coeur affolé -oh pardon, je me répète ?-.

« Bonjour, shérif ! Non… rien d'important en tout cas. »

Il n'ajouta rien de plus, laissant un petit sourire énigmatique perler sur ses lèvres, tandis qu'Emma démarrait la voiture pour prendre la direction de l'aéroport.
Traverser l'ancienne limite de la ville procura une sensation très étrange au Chapelier ; certes, il n'était pas exactement resté à Storybrooke depuis tout ce temps, mais tous les voyages qu'il avait fait jusque là était de purs accidents complètement inopiné, et n'avaient jamais nécessité de véritablement changer d'endroit, du moins sur la même planète ; il n'y avait pas eu d'éloignement. Mais là, dans une voiture, partir de la ville de la manière la plus normale du monde, lui procurait un sentiment… fascinant.
Et un léger pincement au coeur à la pensée de laisser derrière lui presque tous les être qui lui était cher.

« Oui ! Absolument, mais ce n'est pas mon premier vol… j'ai déjà testé les pterodactyles et les moineaux, alors jusque là, le ciel… très peu pour moi ! »

**

Ils parvinrent à l'aéroport, après un voyage animé jusqu'à Boston. De là, ils étaient censés retrouver le pirate et sa bien-aimée, une femme avec laquelle Jefferson avait eu l'occasion de danser le temps d'une chanson, lors de ce fameux bal. Elle semblait au premier abord terriblement sérieuse -beaucoup trop, au goût du Chapelier-, mais après une discussion aussi brève que fascinante, le Chapelier avait décelé une profondeur d'esprit étonnante en la demoiselle, le laissant avec un petit sourire au coin des lèvres -Peut-être que finalement, les humains lambda n'étaient pas si ennuyeux…-. Il répondit à l'impulsion d'Emma par un sourire, en profitant pour lui saisir la main tandis qu'ils se dirigèrent vers le couple des mers.
En arrivant là-bas, Jefferson commença par s'incliner légèrement face à Diana, indifférent aux badauds de l'aéroport qui lui jetaient des regards curieux -un type en manteau, haut-de-forme et tongs, forcément, c'est pas exactement courant-, avant de la saluer.

« Dame Lake, je suis ravi de te revoir. »

Vous voulez toute la vérité ? Jefferson savait très bien se tenir. Il savait très bien répondre l'essentiel et se taire quand il le fallait ; il connaissait toutes les règles de bienséance, la politesse, les bonnes manières. Il avait après tout passé 28 ans à observer l'Humain Lambda dans toutes sa splendeur. Il avait tout simplement choisi de passer à côté de toutes ses règles, parce que franchement, qui trouve ça drôle ? Qui ne s'ennuie pas à mourir dans ces conditions ?
Mais à ce stade, il avait décidé de se tenir un peu, surtout du fait qu'il savait d'avance qu'il n'allait pas, mais pas du tout apprécier le voyage en avion. Et puis, différentes personnes inspiraient différentes réactions ; et dame Lake lui évoquait la noblesse, et une envie soudaine de se montrer sous un jour plus galant, plus maintenu, de la même manière que Paige lui inspirait d'être un père -sur-protecteur, ou qu'Emma lui donnait juste envie de savourer la moindre seconde qui passait sans se soucier de l'ennui, de l'ennui et de l'ennui.

« Captain Lapin. »

Bah oui, Killian aimait le rhum, le rhum c'était de l'alcool, on vendait de l'alcool dans les bars, le bar le plus branché de Storybrooke, c'est le Rabbit Hole, Rabbit Hole ça veut dire Tanière du Lapin, dans la Tanière du Lapin il y a du rhum, Killian aime le rhum, donc Captain Lapin ! Logique, non ?
Le Chapelier répondit à sa poignée de main avec la même fermeté, ma foi ravi d'avoir un copagnon d'infortune dans l'avion, et il lui fit un sourire façon colgate, laissant déjà son esprit voguer vers les… facéties à lesquelles les deux comparses allaient pouvoir s'adonner. Oh bien sûr, avec l'aide d'un peu de ci et d'un peu de ça qui traînait dans la valise du Chapelier…
Mais en attendant, le thé n'attendait pas, et l'avion ne l'aimait pas ; alors Jefferson saisit le thermos tout en s'appuyant sur quelque chose derrière lui -il ne savait pas quoi, ça pouvait tout aussi bien être un gamin d'une rambarde mais à ce stade il s'en fichait royalement-, avant de boire quelques longues gorgées. Le liquide chaud lui brûla légèrement la gorge, mais cela ne lui arracha pas même une grimace tant il y était habitué. À vrai dire, quand Emma avait parlé de drogue, il s'était contenté de lui dire que « de la drogue ? Mais non voyons, pour qui me prends-tu ! » avant de tapoter machinalement la poche de son pantalon -un truc classe, une partie d'un costume complet, comme il aimait porter en plus du manteau et du chapeau.

« Danke viel mal, Captain. » Bah oui, parler en allemand, c'était parfaitement logique dans de telles circonstances ! Ils allaient en Suisse après tout, le pays, du fromage, du chocolat, des montres et du suisse allemand que même les allemands comprennent pas ! « De vrais barbares, mais apparemment ils ne savent pas très bien chercher… quand ils ne savent pas ce qu'ils cherchent ! »

Jefferson adressa un clin d'oeil au pirate, avant de prendre une dernière gorgée. Il était tant de monter à bord, et il ne se réjouissait guère de passer du temps dans ce monstre en acier… Certes, il avait passé beaucoup de temps à observer le monde et en savait probablement beaucoup plus que Killian sur la technologie moderne ; mais pour le coup, il n'avait pas envie de tester. Observer, c'était déjà largement suffisant.
Prenant place à côté du hublot, le Chapelier se mit à scruter le paysage, quand il ressentit des picotements dans son estomac ; l'impatience montait. Il n'avait qu'une hâte : atterrir et explorer de nouveaux horizons. Et c'est avec un sourire malicieux que le Chapelier accueillit le pirate, qui venait presque de s'écrouler dans son siège tant il ne semblait pas réjoui par le voyage.

« Voyons, Captain, un peu de courage ! Tu verras très vite toutes les possibilités qui s'offrent à toi, dans ce monstre de métal !.. »

Et ce disant, Jefferson adressa un clin d'oeil à Emma, qui l'observait déjà d'un air légèrement suspicieux.

Duncan D. Aileas


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Luke Evans

Ѽ Conte(s) : Du Folklore Dracula
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dracula

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 457
✯ Les étoiles : 1141




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mer 22 Juil 2015 - 12:41


Duncan avait été réveillé une bonne partie de la nuit, pour le peu qu'il dormait, il en avait l'habitude. Il était allez voir Willy, à sa boutique. Heureusement, qu'il y était surtout pour l'heure. Il l'avait écouté parlé sur les nouveaux produits arrivés dans les étalages. Il adorait l'écouter, ça l'apaisait en même temps. Il avait accepté tout de même un petit chocolat chaud, malgré qu'il ne sentait pas vraiment le goût, mais cela il préférait le garder pour lui-même, il n'avait pas envie de le rendre triste en lui avouant que malheureusement les saveurs, il ne pouvait les savoir. La seule chose qui rattrapait les choses, son odorat, ce qui l'aidait dans certains moments. Il avait pensé à lui dire, mais il préférait apprendre à le connaître, le découvrir. Il avait laissé tout le côté ; je m'approche pas trop des personnes. Alors il profitait de chaque moment et ce qu'il connaissait petit à petit il aimait bien. Même ses maladresses. Même si parfois, il pouvais en désespérer.

Il sourit. Il lui avait parlé de l'invitation également, lui disant qu'il aurait aimé l'emmener en voyage, pour lui faire voir d'autres horizons et puis la Suisse, il aurait aimé, le pays du chocolat. Cependant, il pressentait fortement que ça n'allait pas être de tout repos, alors si il était en sécurité, s'était déjà mieux que si il l'accompagnait. Mais ça, il avait omis de dire ce qu'il pensait sur les dangers de l'aventure. Il voulait passer un peu plus de temps mais il devait finir de se préparer.

Sur l'invitation, il n'y avait pas écrit que son nom mais aussi de celui de son apprentie, enfin s'était l'appellation que le carton donnait. Alors il avait vu Hearther, lui en parlant simplement, donnant juste comme persuasion que ça permettait de voir d'autres choses que la ville et que l'action allait être surement au rendez-vous. Bizarrement, elle avait été convaincu avec peu d'arguments, mais elle en avait surement besoin. Lui aussi, d'ailleurs.

Il regarda si tout était dans son sac, il attendait Heather pour l'amener avec lui à l'aéroport. Son chien avait été promené et une dernière caresse pour lui, une porte claqua. Il releva même pas son regard sachant qui s'était. Il daigna le faire tout de même, sinon il risquait de ne rien voir.

Sa soeur se tenait devant lui, faisant de grand geste -imaginer en langage des signes- « Tu es allé voir Willy ? Tu lui as dit au revoir ? Comment tu l'as fait ? -imaginer la vitesse qu'elle a la pipelette- Tu lui as fait un bisous, un câlin ou serré la main ? » continua t-elle. Duncan leva la main l'interrompant.Il répondit tout en faisant les gestes en réponse « ça ne te regarde pas voyons ». A ces paroles, elle fulmina. « Dis moi, sinon je l'interroge lui et je sais que tu n'aimes pas que je le dérange avec ça ! » signa t-elle souriante, semblant victorieuse.

Duncan déespérait du comportement de sa petite sœur. Depuis qu'elle avait rencontré le chocolatier, elle faisait tout pour ….les rapprocher le plus rapidement possible, voilà. Mais il n'avait pas besoin de son aide, ça donnait des situations, très étrange et ça il le devait à son amour de soeur. Il lui lança un regard noir. Mais elle en démordra pas si il ne disait pas ce qu'il avait fait. Elle serait même capable de l'empêcher de prendre l'avion et d'aller à la boutique, interrompre Willy et donner l'ordre de re faire la scène. A cette pensée, il ria jaune.

« Il faut que je termine de me préparer, tu veilles sur Sparkies avec les copains et ne les soûle pas trop » lança t-il en signant. Lyra leva les yeux au ciel « pfff tu n'es pas drôle » . Duncan rigola, il le savait fort bien.

Il rangea les dernières affaires, regardant du coin de l'œil ce que lui disait sa petite soeur; Elle lui racontait les différentes choses apprises sur la ville. Elle aimait les potins, elle aimait parler tout court. Il entendit une autre porte claquer. Heather était enfin là. Les deux femmes se saluèrent. A force, Heather avait appris quelques signes et il lui en avait appris d'autres, pour au moins tenir une conversation. Il la salua aussi, l'interrogeant si elle n'avait rien oublié. Après un petit verre partagé. Il était l'heure du départ.

« Allez on y va ! » signa t-il tout en le disant. Quand ils étaient tous les deux, il ne le disait pas à voix haute mais quand des personnes se trouvaient dans la même pièce, il comprenait comme s'était insupportable d'être mis à l'écart, à ne pas comprendre, alors il le traduisait en même temps.

« Faites attention à vous hein ! » traduisait le brun. Sa sœur avait un peu peur pour eux, au fond elle sentait que ça n'allait pas être facile et elle ne voulait pas voir son frère ni ceux qu'elle connaissaient blessés. Duncan lui caressa un instant la joue. C'était bien avec elle, que les gestes de tendresses, il faisait le plus. Même si il évitait la plupart du temps. Mais elle, elle agissait par les gestes pour pas mal de choses et ça avait été toujours ainsi. « Ne sois pas triste, ça va être super de voir autre chose, je te rapporterais quelque chose » , elle sourit « pour Willy aussi n'est-ce pas ? ». Elle perdait pas le nord....Heather ria à la traduction, tapotant le dos de Duncan, pour lui donner courage. Comme si il n'allait pas lui rapporter quelque chose. Il ne répondit même pas, ce qui excita comme une puce un peu plus la jeunette. Il monta sur la moto qui était devant la maison, donnant un casque à sa comparse de voyage.

Elle se mit à nos côtés. Duncan lui sourit « Pas de fête ici et tu le sais pertinemment », elle baissa légèrement la tête. « Bon allez fais attention à toi, je te donnerais des nouvelles », sa mine changea et elle lui fit un Bécot sur la joue, faisant la bise à Heath', souhaitant bon voyage et de faire attention. Elle se recula un peu pour leur laisser de l'espace. Duncan se retourna et signa quelque chose avant de se mettre en route vers l'aéroport.

Il la guetta dans le rétro et il la vit sautiller sur place toute heureuse, il ria. Il lui avait donné simplement cette réponse « Je l'ai embrassé » mais cela voulait dire tellement de choses, mais à la fois très peu. Ça semblai lui suffir.

Il se dirigea vers l'aéroport de Boston. Ils firent bonne route, sans encombres jusqu'à là-bas. Heureusement, qu'il avait un porte bagage. Son sac était resté à ses pieds. Il le prit et ils entrèrent dans le terminal qui les intéressait, allant enregistrer leur bagage. Il est vrai que quand il avait vu l'invitation, cela l'avait intrigué, alors comment résister à son envie et puis ça lui permettait de sortir autre part.

Il croisa quelques personnes personnes, dont l'ancienne shérif, il ne savait pas vraiment qui était invité, mais il lui semblait avoir entendu que le Shérif partait en Suisse. Il verra bien cela. Elle n'était pas seul d'ailleurs, il les connaissait plus de vu pour certains. Il reporta son attention sur Heather.

« On aura la surprise de voir qui sera de ce voyage aussi » annonça t-il. « Beaucoup de mystères entoure ce voyage. » finit-il par dire. Ils étaient enfin à leur place, côté à côté, le hublot laissé pour Heather. Il savait ce que s'était de prendre l'avion, même si cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas pris. Et puis, il pouvait voler lui même de base.

C'était partie, six heures de vols, voyons si il se passe déjà quelque chose. « Hâte » demanda t-il à Heather, même si savait déjà un peu la réponse, sentant les différentes pulsions dans son corps qui se produisaient.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28326-i-m-not-alone- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29069-dracula-vous-invite-a-son-bal-masque#251249

Heather Baskerville


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Keira Knightley.

Ѽ Conte(s) : Les Douzes Chasseurs, Barbe Bleue, Le Chien des Baskerville (rien que ça).
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la maudite descendante de Barbe Bleue.

☞ Surnom : Nemy.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 191
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 23 Juil 2015 - 1:14

La Fiancée de Frankenstein
Emma & Killian & Jefferson & Fuyuki & Duncan & Heather

« Vous avez couru. quinze. kilomètres. »

Cette voix artificielle résonna dans mes écouteurs, enfoncés dans mes oreilles. La course du matin, c'était mon petit rituel pour bien commencer la journée. Et celle-ci allait être particulièrement importante. Après presque trente ans recluse à Storybrooke, j'allais enfin partir ! Le voyage devait me mener jusqu'en Suisse, au manoir Frankenstein. La neige, le ski, la culture européenne... Et le chocolat. J'aimais le chocolat. Ça promettait ! Duncan avait reçu notre invitation, et m'avait convaincue d'accepter. Oh, je n'avais pas été très difficile ! L'aventure, je n'attendais que ça. Alors je ne m'étais pas faite priée. Cela me ferait du bien de m'éloigner un peu de cette ville, de mon passé, de tout. Ce serait un peu comme une interlude dans ma vie. Un souffle.

Yeux fermés, je laissais l'eau fraîche couler sur mon visage, dévaler mes courbes jusqu'à mes pieds. Il fallait que je me détende, le trajet allait être long. Nous allions faire escale à Paris, avant de repartir pour notre destination finale. Je me voyais déjà dans les rues de la capitale française, sur les Champs-Élysées, au sommet de la Tour Eiffel, dans les galeries du Louvre... Pourvu que j'ai le temps de tout visiter !
Une serviette autour de mon corps, et une autre enrubannant ma tête, je me mis à préparer ma valise. Il ferait froid en Suisse, c'était certain. Je pris donc tout ce qui pourrait me tenir au chaud, une combinaison de ski (beaucoup trop moulante à mon goût), des affaires de survie (j'allais m'essayer au ski hors piste, alors mieux valait être parée), et tous les indispensables de voyage. J'enfilai ensuite une tenue confortable : un jean gris, un pull fin dans les tons de rouge, des bottes motardes et un long manteau noir. Domptant en vitesse ma crinière de miel, je l'a coiffai d'une capeline de feutre sombre. J'adorais les chapeaux.
Puis, je descendis à la cave. Après avoir ouvert l'ensemble des coffres, je me caressai le menton, dans une intense réflexion. La plupart des femmes se retrouvent dans cette situation devant leur armoire débordant de vêtements, et bien moi c'était devant des malles chargées d'armes. Chacun ses goûts. Mon choix se porta finalement sur une artillerie légère et discrète : trois petits calibres, dont un silencieux et un revolver de poche. J'espérais sincèrement ne pas avoir besoin de m'en servir, mais je ne pouvais pas partir sans. C'était comme partir sans brosse à dent, sans pyjama ou sans chaussures. Impensable. Toutefois, le direz-vous, comment allais-je leur faire passer la douane ? Pas de souci, j'avais toujours ma carte de la CIA. Avec ça, vous pouviez débarquer à la Maison Blanche avec un bazooka sous le bras.

Je ne pris même pas la peine de sonner avant d'entrer chez celui que je considérais comme une sorte de mentor, Duncan. Il m'avait proposé de m'emmener jusqu'à l'aéroport. Sa petite sœur était là. Je la saluai chaleureusement avant de faire de même pour son frère. La jeune femme était adorable, et je l'appréciais beaucoup. Elle était sourde de naissance, et sa joie de vivre n'avait fait qu'augmenter le respect que j'avais pour elle. Celle-ci s'inquiétait pour nous, elle n'était pas ravie à l'idée que l'on parte si loin. Les aux revoir furent longs, mais le temps de partir était arrivé.

Le trajet en moto fut agréable et sans encombres. L'aéroport de Boston était immense. Une véritable fourmilière humaine. Des gens allaient et venaient dans tous les sens, et un brouhaha incessant montait à la tête. Dans mes faux souvenirs, j'avais déjà pris l'avion des centaines de fois, tout comme j'avais conduit hélicoptères, avions de chasse, et toutes sortes de moyens de locomotion. Mais là, on y était pour de bon, et la seule véritable expérience de vol se résumait à celle de l'aérodrome de Storybrooke.
À l'enregistrement des bagages, j'aperçus quelques Storybrookiens qui feraient partie du voyage. Il y avait Emma Swan, l'ancien shérif, accompagnée d'un homme que je reconnu comme étant le capitaine Crochet (la main en moins, vous savez). Je vis également un personnage plutôt original, en haut-de-forme et tongs. Aucun doute, c'était Jefferson, le Chapelier. C'était chez lui que j'avais acheté le couvre-chef que le portais actuellement.

Au moment du passage aux rayons X de mes affaires de cabine, le douanier eut la désagréable surprise de voir apparaître sur son écran mes trois pistolets. Il lança un regard effaré à son collègue, qui n'en revenait pas non plus. Avant qu'ils n'ameutent la sécurité, je leur brandis ma carte. Leur air n'en fut pas plus rassuré, mais ils me laissèrent passer sans un mot. Finalement, la Malédiction avait ses avantages...
Dans l'avion, Duncan me laissa la place côté hublot. Il savait que je n'étais pas de nature très patiente, et que je redoutais l'ennui plus que tout. Il était gentil tonton Dundun, hein ? De l'autre côté du couloir, je remarquai que le pirate n'était pas très rassuré à l'idée de s'envoyer en l'air de cette façon-là. Les premières fois sont toujours impressionnantes (ça devient très ambigu, là, je vais arrêter).
Les moteurs se mirent à vrombir. C'était le début d'un grand périple, je le sentais.

« Hâte ? » me demanda Duncan alors que l'avion décollait.

Je tournai ma tête vers lui, un sourire malicieux aux lèvres, et le regard pétillant. Si j'avais hâte ?

« Très », lui répondis-je dans un petit rire.

Cependant, plus le sol s'éloignait, plus un étrange sentiment m'envahissait. J'avais un mauvais pressentiment, et mon instinct ne me trompait jamais. Ce voyage ne serait pas de tout repos, à n'en pas douter.

Emi Burton

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Bons baisers
de Suisse
♥️

Brace yourselves
because winter
is coming


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t37341-heather-baskerville-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t37537-this-time-i-m-the-fighter-instead-of-the-hurted

Emma Swan


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3300
✯ Les étoiles : 1241




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Jeu 23 Juil 2015 - 12:19


La fiancée de Frankenstein

Feat: Emma,Jefferson ,Killian,Duncan,Heather & Fuyuki
Je regardais autour de moi,essayant de repérer si d'autre gens de la ville se trouvait a bord de cette avion,l'inconnue qui m'avait envoyer une lettre avait bien préciser que d'autre gens serait présent avec moi et je savait déjà que c'est gens la serait surement en danger.Je posait mon regard sur un jeune homme au cheveux blond qui se présentait a moi,un Storybrookien donc."Enchantée Fuyuki...je suis Emma Swan,je te présente Killian Jones et Jefferson.Je bougeais la main lentement en direction des deux hommes a mec côtés tout en souriant,avant de remarquer que Duncan était aussi présent a bord de l'avion avec une jeune femme,j'espérais que se soit tout.

Le jeune homme s'installa dans son siège ,le pilote de l'avion annonça que nous allions décoller,en effet le moteur se mettait en route,a mes côtés Killian ne se sentait pas rassurer,je tournais la tête en direction du chapelier qui m'adressais un clin d’œil,tout de suite mon expression passe de neutre a suspicieuse,qu'allait-il encore faire ? Je secouais la tête avant d'attraper la main du pirate."Si vraiment tu te sent pas bien ,je te passerais un cachet.Informais-je le pirate tendis que l'avion commençait a rouler en direction de la piste de décollage,j'était détendue car ce n'était pas la première fois que je prenais l'avion,n'ayant pas subie la malédiction ,j'en connaissait un peut plus que les autres sur les moyens de transport non magique.Je me décidais d'attacher la ceinture de Killian ,laissant Jeff se débrouiller tout seul,j'était sur qu'il comprendrait le système ,je m’asseyais sur mon siège avant de m'attacher,observant les hôtesses se placer dans le couloir ,nous étions a l'avant de l'avion donc la notre était une jeune femme rousse qui parlait au micro ,expliquant au fur et a mesure les consignes de sécurité.

"Mais puis-ce que je vous dit qu'on va s'écraser ! je l'ai vue dans une vision ! je suis médium moi madame ! Il est hors de question que je reste a bord de cette engin de torture...ouvrer cette maudite porte ! Ouvrer la porte !"Une femme avec un foulard vert sur la tête était en train de s'agiter sur son siège,je fronçais les sourcils,se n'était pas le moment d'annoncer ce genre de chose,surtout quand les deux hommes a côté de moi prenait l'avion pour la première fois.Un stewart venait de donner un cachet a la femme en vert,qui finit par l'avaler mais sa n'avait pas l'air de lui plaire plus que cela.Le calme finit par revenir a l'intérieur de l'appareille.

"Pfiouu un peut plus et sa tournais au bazar"Je murmurais alors que nous accélérions enfin sur la piste de de décollage,je sentait que Killian me serrait la main."Relax tout va bien se passer."Je jetais un coup d’œil en direction du Chapelier pour voir si il allait bien puis je sentait qu'on se penchait en arrière,l'avion venait de décoller,nous montions a présent dans les airs pendant plusieurs seconde avant que celui-ci ne se redresse."Voila maintenant on peut profiter du vol pour se détendre...vous pouvez vous détacher ...Jones tu veut un cachet ?.Demandais-je tout en fouillant dans mon cuir rouge pour la plaquette plaçant celle-ci sur le plateau en face de moi.

Code by Fremione.


Fuyuki-Yokai Sugahara


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane DeHaan

Ѽ Conte(s) : Folklore japonais (histoire imaginée)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Kitsune - un yōkai

☞ Surnom : Cyr'

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 280
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Ven 24 Juil 2015 - 11:50





special trip to Switzerland...

to a new world of gods and monsters


-Fuyuki ? Interrogea les démons dans la tête du renard.
-Quoi ?! Répondit-il sèchement.
-Tu vas rester scotché à ce hublot encore longtemps ? La constellation de nos parents est passée, et on s'ennui là.

Fuyuki se redressa sur son siège observant le petit écran devant lui. Se demandant à quoi cela pouvait bien servir, il effleura sa surface du doigt, quand une image apparut soudainement.

C'est un film, il faut mettre vos écouteurs ! lui indiqua-t-on.

Fuyuki éteignit alors l'écran, n'étant pas adepte de ceci. Il tourna la tête, se levant légèrement pour observer tout l'avion. Le film devait être la seule distraction. Pourquoi n'avait-il pas pensé à amener son livre. La lecture au coin du feu était un passe-temps qu'il aimait beaucoup.

Il se leva, et alla voir les hôtesses qui rangeait plein de choses dans plein d'endroits.

Excusez-moi, vous auriez du thé, s'il sous plait ? Bien chaud, et bien parfumé. Oh, et deux tasses s'il vous plait.

On lui apporta ses deux tasses de thé avec sourire, et Fuyuki s'approcha de celui qu'Emma lui avait présenté comme Jefferson. Il était assez drôle et avait l'air sympa. Fuyuki l'avait vu avaler un thermos de thé entier dans l'aéroport.
Il m'a semblé que vous aimez le thé également. Je ne sais pas ce que vaut celui là, mais je vous en ai prit une tasse. Je l'ai demandé bien parfumé, j'espère qu'il sera à votre goût.

Il lui tendit sa tasse, et resta à coté de lui, pour que le chapelier lui dise s'il appréciait. Il leva le regard sur le reste du groupe.

Oh, vous voulez que je vous apporte quelque chose ?




codage by jacks ღ gifs from tumblr


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
When the sun goes down and the lights burn out, then it's time for you to shine, brighter than a shooting star, so shine no matter where you are !

Actuellement dans À la poursuite de demain !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45073-a-demon-plays

Duncan D. Aileas


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Luke Evans

Ѽ Conte(s) : Du Folklore Dracula
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dracula

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 457
✯ Les étoiles : 1141




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Sam 25 Juil 2015 - 3:05


Duncan observa un instant le paysage qui s'offrait à eux à travers le Hublot où se trouvait Heather. Il aimait bien regarder au moment du décollage, ça ouvrait un chapitre pour une nouvelle aventure. ça pouvait bien être excitant dit comme cela, mais en discutant un peu avec Heather, ils se doutaient bien que ça n'allait pas être de tout repos. C'était peut-être en partie cela qui les avaient fait aussi décidé. Un bon entraînement mais aussi de belles rencontres. Ça ne pouvait que faire du bien à sa comparse, il viellera sur elle de toute manière. Il repensa au coup qu'elle avait fait dans l'aéroport. Ce n'était pas étonnant, il s'en ait douté dès le début et ils étaient rentrés dans le panneau. Bon lui aussi avait un peu abusé de certaines petites armes pour en faire passer quelques unes. Chacun ses méthodes comme on dit.

Cependant, ce n'était que des accessoires mais il n'allait pas jouer les héros non plus, il était loin d'en être un. Il voulait surtout découvrir ce qu'il en était, cela l'intriguait et puis s'était si historique. Alors comment refuser une telle offre.

Il regarda un instant du coin de l'oeil sa voisine, l'escale à Paris doit beaucoup l'enchanté, il sentait qu'il allait connaître les rues de Paris par choeur à force de marcher dans celle-ci, quand elle l'entraînera. Enfin, il se rappelait un peu de cette ville, à l'époque il y avait déjà mis les pieds, elle était assez impressionnantes, intéressante même.

"Heather, dis moi, que comptes-tu faire à Paris ? Tu as déjà ton programme ?" demanda t-il même si il se doutait de la réponse. Il sourit légèrement à cette image d'elle, arpentant les rues, excitée, avec ses armes cachées au cas où il y aurait une attaque. Arrêtons-nous là valait mieux.

Les musées, ce sont des endroits qu'il aimerait voir, il aurait tellement voulu montrer cela à Willy, une prochaine fois, ils iront. Enfin, tout ce qui touche à l'histoire, ça l'intéressait, alors être avec Heather pour visiter, ça ne le gênait guère, chaque rues, noms des métro racontent quelque chose, une histoire. Alors, il sera un bon élève. Et puis, comme ça, il fera un cours dédier sur la capitale parisienne. Duncan était content de son idée. Dès que ça parlait d'histoire, il pouvait être une autre personne, moins calme, un peu plus exubérante. Il fallait qu'il se contienne un peu tout de même.

"Je vais faire un petit tour et me présenter à Mlle Swan et ses compagnons, vu qu'ils ont l'air tout aussi inviter" annonça t-il, aimant observer de prime abord et constatant l'évidence même. Il n'avait pas dit quelque chose d'intelligent mais plutôt quelque chose de logique.

Il espérait qu'elle trouverait quelque chose pour s'occuper, il savait sa patience absolue. Il passa à travers les rangés de manière humaine, Certains le regardèrent, certaines avaient de larges sourire dans les deux genres, d'autres étaient trop préoccupé sur leur tâches ou encore certains dormaient déjà. Il arriva à la rangés où les trois compagnons y étaient. Il remarqua un jeune garçon, de Storybrook aussi, lui semble t-il. Il sourit gentiment à celui-ci et regarda l'ancienne Shérif, faisant une petite révérence comme dans le temps, il pourrait très bien faire un baise main, mais il n'était pas sur que ça soit le bienvenue.

"Bonjour, excusez-moi de vous interrompre, mais je tenais à me présenter, puisque j'ai l'impression qu'on est tous invités" Commença t-il, Inclinant la tête pour saluer les comparses de voyage. "je m'appelle Duncan Aileas, enchentté de faire votre connaissance. Mon amie Heather est également du voyage" la présent t-il également, indiquant sa place où elle y était à ce moment là.

Il les laissa se présenter également. Ils avaient l'air d'être sympathique et avec leur caractère propre, même bien prononcé, assez entier. Duncan se fera un plaisir de les découvrir. Il n'était pas très expansif mais il faisait un effort de paroles, surtout quand s'était hors histoire.

Il ressentit quelques petits stress venant de l'homme aux côtés de Mlle Swan, il ne devait pas beaucoup aimé ces engins. Il se tourna vers le jeune homme et lui tendit un livre. "Tenez si vous voulez vous occupez pendant le voyage" se conenta t-il de dire à celui-ci. Il s'adressa à l'homme au chapeau. "Oh vous aussi vous aimez les chapeaux, je sens que vous vous entendriez bien avec Heather" s'exclama t-il, neutrement mais toujours convivial. Il reporta son attention sur la jeune femme blonde. "Hâte de voir ce que cela nous réserve", déclara t-il.

Il parla encore quelques instants avec eux, avant de se décider à retourner s'asseoir. Il ne fallait pas non plus trop gêner les allées et puis ils auront bien l'occasion de se parler durant le séjour. Il retrouva Heather.

"Je pense que cela ne peut qu'être intéressant" déclara t-il à sa voisine. Dans ses pensées quelque chose se passa. Il sentait son sang pulser. Il prit une gorgée de sa bouteille non transparente. Il avait quand même prévu pour le début quelque chose. Tant d'humains dans cet avion. Il sourit intérieurement. Bon voyage.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28326-i-m-not-alone- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29069-dracula-vous-invite-a-son-bal-masque#251249

Jefferson Hyde


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 569
✯ Les étoiles : 25894




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 26 Juil 2015 - 0:09



Jeff au pays de la fondue

Jefferson se trémoussait sur son siège et soupirait très régulièrement. Il n'avait pas de place ; pas qu'il soit claustrophobe, mais les espaces réduits, ça voulait dire des possibilités réduites. Et ça, pendant six heures. Génial !..
Se tournant vers Killian, il réalisa que le pirate semblait des plus nerveux, presque malade. C'était si désagréable que ça l'avion ? Bon, en même temps c'était un pirate ; il avait l'habitude de l'agitation des vagues, pas des perturbations aériennes. Tiens ça pouvait être marrant de le mettre en garde contre d'éventuelles secousses…
Nooon, ce serait pas très… gentil. Depuis quand le Chapelier était devenu gentil au fait ? Fou, cinglé, toqué qui n'a pas les yeux en face des trous ; mais gentil ? Gentil ?! Noooon, ne vous y trompez pas. C'est surtout une question d'hypocrisie doublée de narcissisme et d'un petit faible devenu gros pour LA gentille de l'histoire j'ai nommé, Emma Swan. Quoiqu'il paraitraît qu'elle a des tendances dark en ce moment… Dark-Jeff, vous iriez si bien ensemble tu ne trouves pas ? Aaah, décollage. L'avion s'est envolé, c'est l'heure du thé ! Et ça tombe bien, voilà le petit qui se ramène avec des tasses fumantes qui réveille les papilles.
Un grand sourire aux lèvres, le Chapelier saisit la tasse et la fit passer juste devant le nez de Killian, qui n'avait vraiment pas l'air bien.

« Aaaah, Captain Lapin, sens moi ce fumet, cette merveille, la plus belle invention de tous les temps ! Aaaah le thé, un délice théologique inventhé par Théophile le le Thégnieux, un grand ami de Timothé le magnifique ! Goûte ! Tu te sentiras bien mieux qu'en prenant de vulgaires cachets bien chimiques… goûte ! Attends, je vais le faire avant toi, histoire de savourer ce doux breuvage en exclusivité... »

Et pendant que la madame dans le fond de l'avion faisait un scandale, Jefferson se cala confortablement dans son siège, portant la tasse à ses lèvres. Sa bouche entra en contact avec le liquide, et tandis que le goût du thé se répartit sur ses papilles, son expression changea du tout au tout, d'une expression comblée à la tronche d'un touriste qui s'est fait cordialement avoir par un clodo armé d'un iPhone 6.
Recrachant brusquement le breuvage, Jefferson se leva d'un bond, répandant le reste de la tasse sur son voisin de devant -muahahahaahahha !-, profitant de l'abjectivité -oui, inventons des mots !- du thé -sacré, c'est sacré, on ne sert pas un thé aussi horrible !- pour causer un peu de trouble au sein des voyageurs.

« MAIS C'EST SCANDALEUX ! Servir un thé pareil mais ça va pas ?! Fuyuki, bois pas cette horreur, je vais te faire goûter du VRAI thé dès qu'on sera sorti de ce bolide métallique ! Une promesse, te dis-je c'est une promesse ! JE VEUX VOIR LE PILOTE ! Un vrai pilote ne servirait pas un thé pareil dans son engin ! »

Saviez-vous que tout cela n'était qu'une diversion ? Eh oui, le Chapelier est moins con qu'il en à l'air -si si, je vous jure…- ! Avec l'autre médium, les passagers s'agitaient sur leur siège, un peu nerveux de voir cette drôle de femme parler d'engin de torture, de vision et du fait qu'elle devait absolument descendre… mais à la place, ils avaient maintenant devant eu un cinglé en haut-de-forme et tongs qui s'agitait pour une histoire de mauvais thé. Une diversion, vous dis-je ! Car désormais, au lieu de se demander pourquoi l'avion était un engin de torture, et donc si il allait éventuellement se cracher, la plupart des convives échangeaient des regards un peu surpris et perplexes, se disant que les deux hurleurs devaient avoir un rapport l'un avec l'autre et que si elle voulait tellement descendre de l'avion, c'était parce que le thé était mauvais… On croise des fous partout, surtout autour du Chapelier ! Et puis, un « public » rassuré, c'est un public inattentif, un public qui allait probablement en voir de toutes les couleurs durant le voyage...
Et une autre diversion se présenta, en la personne de Duncan, tandis que Jefferson haussa un sourcil. Un bien bel homme qui venait se présenter… gentleman, courtois, calme en toutes circonstances. Voilà quelqu'un avec qui le Chapelier pourrait avoir des conversations des plus intéressantes…
Du tout au tout, le Chapelier passa d'agité à parfaitement maître de lui-même, et il s'inclina de manière théâtrale devant le nouvel arrivant, répondant à la politesse par la politesse.

« Mais bien le bonjour, cher Duncan ! Évitez le thé, il est abject. Oh mais je la reconnais ! Enfin, je reconnais son chapeau, c'est l'une de mes créations… je les connais toutes. C'est comme si tous les chapeaux formaient une seule et même entité ; ils sont tous liés les uns aux autres, fabriqués par les mêmes mains, la même adresse… ! Je passerai certainement vers elle pour lui demander si elle s'occupe bien de son couvre-chef. Un chef-d'oeuvre ! »

Et sur ces paroles, le Chapelier se rassit calmement, adressant un sourire au petite groupe avant de faire comme si rien ne venait de se passer.

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 8
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Evénement #40 : La Fiancée de Frankenstein [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ L'Europe