MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 [Fe] Magic Circus - Evénement #42

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage

Antropy Tiger


« Tic tac,
sonne le glas. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ed Sheeran.

Ѽ Conte(s) : Winnie l'ourson.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tigrou.

☞ Surnom : Davy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2930
✯ Les étoiles : 3351




Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Jeu 10 Sep 2015 - 17:54




Grabuge au Circus !


Les Jeux à Hauts Risques ? C’est quoi ça exactement ? Ca se mange ? Non aller, ne soyons pas stupide, je le sais en plus que ça ne se digère pas bien ce genre de trucs. Des morceaux coincés entre les dents, de quoi vous occuper un moment et vous expédier direct chez l’une de ces dentistes hyper sadique là… Brr, rien que de penser à ça j’en suis parcouru de frissons ! Je me passai machinalement la langue sur les dents pour chasser les petites aspérités que je sentais pour le coup, persuadé que ça allait me porter malheur ça, encore ; ne pas provoquer le destin valait mieux que de s’y jeter à corps perdu. Alors si je pouvais m’éviter un petit voyage au pays des fraiseuses et autres engins de torture, ça m’arrangeait carrément. On n’avait pas idée de garder légaux des métiers pareils ! « Un bon moment ? Vous vous foutez de moi ? Je ne sais même pas ce qui s'est passé ! » Ah tiens, voilà que l’autre monsi…demoiselle commençait à sincèrement s’énerver ! C’est bien, elle avait raison, j’approuvais totalement. Enfin, je ne savais pas exactement de quoi il était question, occupé à compter le nombre de fils de barbe à papa entre mes molaires et mes canines, mais je trouvais qu’elle s’exprimait drôlement bien. Je voterais pour elle la prochaine fois, une vraie porte-parole !

Ah moins que je ne doive voter pour la demoiselle éléphant, qui n’était en soit plus vraiment un éléphant ? « Voilà. Vous avez votre bout de papier, votre joue en feu et on vous a permis de gagner sans doute plein d'argent. Maintenant rendez-nous le beau Apollon ! » Iiiirk, mes oreilles m’envoyèrent des signaux d’alarme devant cette terrible faute d’accord ! On dit le bel Apollon voyons, comme le grand type blond qu’on avait tout à l’heure… Ou à la rigueur, le beau fessier qu’il possède, même sous la robe ! Mais en aucun cas on ne se permet d’utiliser cet adjectif pour désigner quelqu’un. Qui pouvait être assez tarte pour supporter un tel quolibet que Apollon ? Ah part le dieu des bouquins de grec là, je ne voyais pas vraiment… Mais c’est vrai qu’il ne s’était pas transformé en animal, comme nous tous, en y repensant. Et Lounis m’avait parlé de sortes de dieux ou de jedi rencontrés au Comic-Con… Des trucs immortels avec des pouvoirs badass. Je me tapotai le bout des lèvres en y songeant, me permettant de rester un tantinet silencieux jusqu’à ce que tout notre décor ne change !

« Oh non, mais… MAIS MAIS MAIS ! Mais pas déjà ! On commençait juste à s’amuser un peu, c’était trop drôle d’être une otarie en plus ! Bon pas pratique du tout avec les nageoires et le manque d’eau mais… Vous savez que vous devriez investir dans une piscine forestière ? Le genre de truc qui ferait un carton ! Comme.. Comme… Comme les parcs aquatiques en fait, mais en forêt et pour les animaux. Avec, genre, trois glands l’entrée et rasage de bain obligatoire ? Oh mon dieu le carton ! Oh j’ai toujours mon chapeau ! »

Je gloussai de satisfaction à cette remarque, en l’attrapant un peu plus fermement au cas où l’autre énergumène en rouge déciderait de me le reprendre. Donné c’était donné, voyons ! Je fus tiré de mes pensées par Lily qui, comme une gentille petite maman traînant sa troupe d’enfants aux bras cassés, nous interpella sur l’importance de déguerpir d’ici rapidement. Elle était gentille, elle, je commençais déjà à bien l'aimer. Les femmes de poignes, toussa toussa... Je hochai la tête avant de coller deux doigts sur mon front, juste en dessous du haut-de-forme, lui faisant un salut militaire.

« Yes, maman ! »

Puis lui emboitai le pas sans demander mon reste, jetant quelques regards curieux vers l’instigateur de tout ce subterfuge… il avait l’air quand même bien satisfait de ce qu’il avait produit. Bon ok, les effets étaient franchement cool, mais les corbeaux avaient été grave flippants ! Et puis les macaques quoi, je me rappelai encore de la chute qui m’avait propulsé sous un arbre d’où Lily avait manqué de m’écraser. J’avais été récompensé par les beaux bras musclés d’un beau gosse, mais quand même, le choc. Ecrasé par un éléphant !

« Oubliez pas l’idée de la piscine ! Et chauffée, of course, sinon j’vous envoie les délégués sanitaires pour une inspection surprise ! »

Je senti une petite main se glisser dans la mienne et fut fort surpris de découvrir que la petite demoiselle blonde s’était glissée entre Lounis et moi. Je haussai un sourcil, l’interrogeant du regard mais il semblait tout aussi perturbé que moi par son intrusion. « Ca serait mignon des petits tigres et des petits faons. Vos bébés seraient drôlement adorables ! » Oh mais, que… de quoi est-ce qu’elle parlait, cette mignonne petite créature ? Des bébés faons et des bébés tigres ?! OH MY GOD C’ETAIT TROP ADORABLE !! Elle continua de nous décrire l’étendue de ses talents de baby-sitter alors que mon sourire continuait de s’agrandir sous les idées saugrenues qui germaient dans ma tête. Je me mit à sautiller en marchant, amusé malgré mes joues un peu rouges lorsque je remarquai l’air terriblement embarrassé de Lounis. Bah alors ? Il n’y avait jamais pensé lui ? Moi je trouvais ça drôle. Et puis dis avec tant de spontanéité…

J’attendis qu’elle se mette à fredonner pour définitivement basculer dans son camp : lâchant sa main, je passai mes bras autour de son cou pour lui faire un câlin et enfouir mon visage contre ses cheveux blonds. Elle sentait bon le parfum de bébé et… l’argile. Original comme choix, ce n’était pas très récurent, mais soit. Appuyant ensuite mon menton sur sa tête, sans la lâcher, je fixai Lounis d’un air terriblement sérieux.

« On l’adopte ? Steuplé steuplé steuplé steuplééééé !!! Elle est trop mignonne, regarde ! »

J’attrapai le visage d’Astrid pour le tourner vers Bambi, lui tenant gentiment les joues pour la faire sourire d’avantage encore.

« Elle fera pas de bêtises et elle sera très sage ! En plus elle pourrait s’entendre avec mon Furby, lui aussi il adore les câlins ! Steupléééé, Loulouuuuu, je ferais attention et je prendrais soin qu’elle ne fasse pas de bêtises à la maison ! Elle est trop adorraaaaaaable !!! »

Je me mettais à couiner en prononçant ses mots, continuant de marcher en tenant Astrid dans mes bras ; et s’il refusait, je passerais à la phase 2 de mon plan : le regard larmoyant du chat potté. Il ne pouvait jamais résister à ça ! Bon en soit, on n’adoptait pas d’humains adultes, c’était illogique. Mais ça ne coûtait rien d’essayer, non ? Savait-on jamais, sur un malentendu, ça pouvait marcher !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


HELL FROZE OVER
HIT THE GROUND ☽ seasons came, and changed the time. when i grew up i called him mine. he would always laugh and say: remember when we used to play. bang bang. i shot you down. bang bang.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro

Zira Ibn Zayn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Louis Garrel

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Zira

☞ Surnom : Gab
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 48
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 10 Sep 2015 - 20:31



Remember me.



Ils ne méritaient pas d'applaudissements, ni les uns, ni les autres. Ils n'étaient pas là pour le spectacle; Ils étaient là pour passer un bon moment, et s'étaient retrouvés dans la fâcheuse positions de devoir tuer, ou se faire tuer.
Il faut avouer que coté soirée de folie, on a connu mieux. Sauf si le choix de chacun est de ressortir entre quatre planches bien évidemment. Mais rares sont encore les personnes dans ce cas là, alors Zira aurait préféré un clou du spectacle un peu plus... Invisible à ses yeux et visible à ceux des humains normaux. Il aurait préférer entendre rire quand il y avait des clowns sans pouvoir comprendre la blague. Ou mieux: Il aurait aimer que Zachaël soit là avec lui pour un cirque normal. Mais ça n'avait pas été le cas, loin de là.

Il fut reconnaissant envers Lounis dont il saisit le bras délicatement. Il n'avait aucun point de repère, mais il ferait confiance au faon qui avait prouvé plus que son courage là bas. Et puis personne n'a la mauvaise idée de faire marcher un aveugle dans la mauvaise direction. Ce serait d'un goût particulièrement douteux. -Quoique Zira n'aurait pas eut la même confiance envers le tigre, qui avait fait ses preuves en matière de remarques désobligeantes!-
Il fut d'ailleurs surpris de la hauteur du bras, habituellement, de part sa grande taille, les gens qui l'aidaient semblaient bas, mais Lounis lui... Était bien plus grand qu'il ne l'aurait imaginer en l'ayant vu sous sa forme animal! La vie réserve parfois quelques surprises...

Il entendit la petite blonde s'approcher, sans pour autant lâcher le bras de Lounis, quoique ses propos serrèrent son coeur. Oh il ne voyait rien, mais il venait de revivre un rêve des plus désagréable et entendre le monde autour de lui vivre comme si de rien n'était n'avait rien d'adorable. Riez, jusqu'au jour où vous perdez ce que vous pensiez avoir à vie... Aussi préféra-t-il se retirer en silence une seconde, flattant le bras de Lounis pour le remercier de l'aide. Il avait à faire semble-t-il en s'occupant du tigre et de la jeune fille.
C'est là qu'on lui... Tendit sans vergogne un papier?! Il tourna la tête à droite, puis à gauche, le visage respirant l'appel à l'aide. Ce monde est fait pour ceux qui voient. Ceux qui, comme Zira ont perdu ce sens, restent tapis dans l'ombre, attendent leur heure comme des crocodiles au fond du nil. Et son heure, il l'aurait, il le savait.
Seulement, il entendit une petite voix s'approcher de lui, ainsi que des pas discrets. Des pas de cerf, celui qui ne veut pas se faire remarquer dans la forêt. Il lâcha un sourire, ne s'attendant pas à ce genre de petite attention quand il lui demanda s'il avait besoin d'aide pour rentrer.
"J'ai ça. S'il y a moyen de me le remplir en cochant le plus de case négatives possible, je t'en serait reconnaissant... Toutes les cases négatives, entendues? "
Oh il se moquait un peu, le rire accompagnant ses mots était moqueur, mais il fallait bien ça pour se détendre non? Il accepta même de prendre le bras de Lounis comme il l'avait fait auparavant.
"Si tu me ramène, je t'offre quelque chose à boire en remerciement. Je pense que c'est mérité."
Même si c'était un peu ironique... Un cerf qui rentrerait dans la tanière d'une lionne. Il leva d'ailleurs le nez vers l'assemblée, sans grand succès pour discerner quoique ce soit, évidemment, mais plutôt par habitude.
"Le tigre peut venir, s'il ne touche à rien. À rien du tout."
Quoi, il n'était pas si terrible après tout. Promis, lui ne dirait rien, sauf peut-être à Zachaël qu'il avait revu le ciel une fois.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You were my duty, you are now a memory.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34215-zira-ibn-zayn-100 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t38755-mon-chant-d-espoir-zira

Lounis Masnaa


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Mika

Ѽ Conte(s) : Bambi (de Bambi)
☞ Surnom : Mika
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1098
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Jeu 10 Sep 2015 - 21:47





Come, Break me Down.


Lily, Astrid, Phoebus, Zira, Antropy & Lounis








Le faon avait observé ce qu'il se passait d'un œil un peu absent, détaillant les différentes personnes sans un mots. Il réfléchissait, à un peu tout, et un peu rien à la fois. A ce qu'il venait de se passer, à ce qu'il avait bien de la peine à comprendre. Trop d’évènements, trop de bouleversement qu'il avait eu bien de la peine à suivre malgré les efforts qu'il avait fait. Oh, cela avait quelque chose d'agréable d'avoir l'espace de quelques temps, récupéré son corps d'autrefois. Il devait avouer que les bois lui manquaient. Il avait toujours trouvé ça charmant, les bois, et peut-être que cela lui donnait, quelque part, une certaine impression de protection qu'il n'avait pas lorsqu'il avait une forme humaine. Lui, quand il n'avait que ses deux jambes et sa grande taille pour faire valoir ses arguments, on le traitait d'individu stupide avant même de savoir quoique ce soit sur lui. Il connaissait l'impression de vulnérabilité que l'on pouvait ressentir, et ce, même avec un trouble qui l'empêchait de comprendre réellement l'empathie.

Et c'était un peu pour cette raison que le faon était allé chercher Zira pour lui proposer son aide. Il aurait aimé, lui, qu'on l'aide quand il avait des soucis de quelques sortes qu'ils soient, alors pourquoi ne pas proposer un peu d'aide à son tour à quelqu'un qui, même avec des airs un peu rebutés, n'était finalement pas si méchant? Ou méchante en l’occurrence. Lounis connaissait une Zira, et celle qu'il avait vu dans les dessins animés n'était pas un modèle de sympathie... Mais ils avaient tous droit à une seconde chance non? N'était-ce pas ce que leur avait donné cette nouvelle vie à Storybrooke? Et avec Lounis, pas de soucis à se faire: il ne mènerait pas l'aveugle quelque part pour blaguer. Parfois on avait tendance à dire que le jeune homme était un peu dénué d'humour d'ailleurs... Oh, il avait de l'humour, il était juste maladroit avec. Et il était bien éduqué: l'humour, il n'en faisait que lorsque cela ne pouvait nuire à personne.

Le jeune homme avait ramené Zira près d'eux, et s'était arrêté, surpris, par l'arrivée de la petite blonde -qui faisait vraiment petite vue d'ici-, qui commença à leur parler enfants? Quoi donc? Enfants mais pourquoi? Il lança ça et là des regards embarrassés, tantôt à Opy', tantôt à Astrid, et même à Zira qui, malheureusement, ne pouvait pas le soutenir faute de pouvoir le voir. D’ailleurs il avait remarqué que ce dernier s'était un peu éloigné et... Et son attention fut de nouveau réclamée par Opy' qui était en train... " C'est un caprice ça Opy'? " Lui souffla t-il d'un ton suspicieux, en jetant un regard à la pauvre petite blonde. Ça, c'était le risque à proposer de pareilles choses au tigre à ressors. " Elle n'a pas proposé qu'on l'adopte elle, elle a proposé... autre chose. " Difficile de dire s'il était embarrassé ou mal à l'aise. C'était généralement une idée qu'il refoulait, lui il n'avait pas la capacité de s'occuper de qui que ce soit. Pas même de lui-même la plupart du temps. Et puis, quelque part il y avait autre chose. Et Summer quand elle s'était souvenue de leur existence n'avait pas perdu une seule seconde pour lui en parler. Les jumeaux. Non, on n'y pense pas à ça aller. " Adopte là si tu veux, mais c'est toi qui lui donne sa laitue, et qui la promène. " finit par céder le jeune homme, esquissant tout de même un petit sourire entendu à la blondinette, tirant la langue à Opy' par la même occasion.

Il sursauta quand on tapota son épaule pour, presque littéralement, lui coller un papier sur le visage. Lounis porta une main au papier récupérant de l'autre le stylo qu'on le pressait de prendre... C'était quoi ça? Il fronça les sourcils en lisant entre les lignes, avant de relever les yeux vers la compagnie pour comprendre de quoi il s'agissait... Et de voir notre malheureux Zira en proie à un cruel dilemme... Il leva un index pour signifier à la compagnie de les attendre un instant avant de trottiner vers le lion. " Un peu d'aide? " Visiblement, à en crois par son regard, il en avait besoin... Et d'ailleurs, il ne refusa pas. Cocher toutes les croix négatives? Lounis retourna la feuille pour lire les petites lignes... OH des questions! Aussitôt dit aussitôt lu, aussitôt répondu. Pour sa feuille bien évidemment. Avant de reporter son attention sur celle de la lionne. " Mh... " il relu les question du verso. " Je mets aussi non à "avez vous trouvez ces jeux problématiques?" ? Je peux mettre oui à celle là? " Il n'attendit pas la réponse et le fit tout de même, avant d'attraper vaillamment la main de l'aveugle, lui coller le stylo entre les doigts et la poser sur le coin de la feuile qu'il cramponnait fermement. " Là, il faut faire une croix si on ne peut pas signer. Vous êtes au bon endroit, y a qu'à faire un croix et comme ça, je n'aurai pas signé illégalement. Je tiens la feuille. " Et une fois fait, il récupéra le tout et se dirigea vers le chargé des formulaires pour faire des deux formulaires... Deux grosses boulettes qu'il lui envoya à la figure avec force. " Voilà, débrouillez vous avez ça, et la prochaine fois que vous essayez de tuer mon petit ami, je me charge de vous moi-même. Non mais, y a plus de politesse. "

Il trottina sans se faire prier vers le petit groupe, rattrapant le bras de la lionne, et de l'autre côté, la main de Opy', en lui jetant un regard... "Ça va aller? Tu vas t'en sortir avec ton nouvel enfant? " Lounis stop, ça suffit! En tout cas, lui, ça l'amusait nettement plus que de devoir gérer des tueries, des attaques, des éboulements et autres forêts de l'oubli. C'était tout de même moins stressant.




Lounis : 85%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I CAN LIVE UNDERWATER

It’s enough to lose your head, Disappear and not return again. ©️ signature by anaëlle.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27435p10-moineau-lounis-mas http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27566-lounis-le-faon-connait-des-gens http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28706-lounis-recapitulatif-de-rps

Phoebus Light


« You Are Not Alone »


avatar




╰☆╮ Avatar : Alexander Skarsgård

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3539
✯ Les étoiles : 4605




Actuellement dans : « You Are Not Alone »


________________________________________ Sam 12 Sep 2015 - 22:45

MAGIC CIRCUS
Magique, c'est ça ouais. Je vais tous me les faire.



C'était le pompon. La cerise sur le gâteau. Le clou du spectacle !

On la confondait avec Apollon, maintenant ? Elle avait de la barbe qui avait poussé peut-être ? On voulait l'appeler Apolline ? Qu'est-ce qui n'allait pas chez cette jeune femme blonde ? Quelque chose d'étrange se dégageait d'elle, elle l'avait senti dès le début. Mais là, c'était encore plus remarquable. Levant les yeux au ciel, la mine renfrognée, la déesse avait néanmoins prit la main de Lily dans la sienne sans rechigner. Son regard plein de haine n'avait pas lâché l'homme habillé de manière bien trop démodé jusqu'à ce qu'il disparaisse. Elle ignorait d'où il venait, ce qu'il faisait, pour quelles raisons. A dire vrai, elle ne se sentait pas bien différente de d'habitude, ne sachant ce qu'il avait pu lui – leur – faire subir. Oh, si on oublie bien évidemment le fait qu'elle avait été abandonnée comme un pauvre ballon de baudruche. Celui qu'on lâche malencontreusement deux secondes et qu'on ne prend plus la peine de rattraper une fois qu'il s'est trop légèrement envolé.

Heureusement, son ex belle-fille avait rattrapé le coup en la prenant à ses côtés, sinon elle n'aurait plus répondu de rien. Ce n'est pas parce qu'elle n'était plus avec Elliot que Lily devait soudainement ne plus lui prêter la moindre attention. Certes, elle n'avait jamais pu être une mère pour elle. Elles n'étaient pas vraiment de la même taille, alors elle ne pouvait lui prêter ni vêtements ni chaussures. Puis elles ne partageaient certainement pas les mêmes goûts cinématographiques, alors on pouvait oublier les soirées au cinéma. Quant aux discothèques... Elle préférait y aller seule pour ressortir accompagnée, emmener Lily avec elle n'était pas réfléchi.
Comment, c'est pas comme ça qu'on devient une bonne maman ? Bon... Elle n'avait pas toujours été très douée dans le domaine avec Elliot. Mais elle avait les bases, au moins... non ?

Secouant la tête, ne préférant pas y penser, elle accompagna pendant un bout de chemin son 'groupe' dont elle ne connaissait pas même la moitié des gens le constituant. Puis, s'excusant bien poliment avec un sourire pas forcé du tout, elle avait disparu en un rien de temps. Elle voulait telleeeeement prendre une douche ! Une bonne douche chaude, pour enlever cette saleté qui s'était installée sur elle pendant l'escapade en forêt. Elle n'avait pas mit longtemps à décider de la suite de sa journée. Peu importe ce qui s'était passé, même si elle ne s'en rappelait pas, elle avait envie d'oublier. Quoi de mieux qu'une petite fête dans une grande ville ? S'apprêtant d'une robe noire bien moulante, se maquillant plus que de raison et laissant ses cheveux au vent, elle n'avait pas tardé à claquer des doigts pour rejoindre une fête bien privée à laquelle elle se mêla sans difficulté.

Puis, sur le dance-floor, alors que son corps se déhanchait et que tout le monde la regardait bizarrement, elle ne put s'empêcher de se sentir – encore – vexée. Qu'est-ce qui se passait bon sang ? Même les humains la trouvaient déplorable, maintenant ? Ils se sentaient supérieurs et elle n'était pas assez bien pour eux ? Elle en avait giflé un qui rigolait de manière bien peu discrète en la dévisageant. Sans se rendre compte que le pauvre avait bondit suite à l'impact et se retrouvait assommé près d'un mur. Elle en avait frappé un autre qui avait voulu l'arrêter, sans savoir ce qui la prenait. Elle n'était pas si violente, d'habitude. La sécurité n'avait pas tardé à l'arrêter, la prenant par les bras avec plus de difficulté que ce qu'elle n'aurait pensé, la faisant sortir par la porte de derrière comme une malpropre. Elle avait crié, hurlé même, défoncée la dite porte qui ne ressemblait plus à grand chose, avant de s'éclipser pour rentrer chez elle. Cette soirée était désastreuse. Sa vie était désastreuse. Elle était désastreuse. Ses cheveux en bataille ne ressemblaient strictement à rien !

Alors, étrangement, elle se mit à ressentir comme... des migraines ? Ce n'était jamais arrivé avant, du moins pas de la sorte, pas physiquement comme ici. En général, elle se trouvait en souffrance mental – oh, c'était un peu le cas là. Mais maintenant, elle ressentait comme une tentative de rejet de son corps... C'était ça ? On lui avait fourré un truc à l'intérieur ? Elle était contaminée par elle-ne-savait-quoi ? ELLE ALLAIT MOURIR ? Pas pour longtemps, techniquement, elle reviendrait. Mais elle n'avait pas prévu de mourir aujourd'hui !

Elle n'avait pas fait attention à la pièce dans laquelle elle était arrivée, trop préoccupée à s’apitoyer sur son sort. Si elle avait ne serait-ce que jeter un coup d’œil, elle se serait très vite rendue compte qu'il ne s'agissait pas de sa chambre. Pourtant, elle alla simplement s'allonger sur le lit – notant qu'il était moins confortable que d'habitude. Et ce fut la dernière chose dont elle se souvint.

Le lendemain...

Il avait ouvert les yeux. Passant une main sur son visage, Apollon se redressa, bien intrigué. Pour la simple et bonne raison qu'il se trouvait dans son lit, dans sa chambre, de beau matin et... Qu'il ne dormait pas. Oh, il lui arrivait de s'allonger et de penser à des milliers de choses, mais jamais de s'assoupir. Il n'était pas sûr que ce soit ce qui s'était réellement passé, à dire vrai. A moins que Diane ait trouvé le moyen de lui imposer le sommeil pour qu'il la laisse un peu tranquille à certains moments. Parce qu'il est vrai que les images déroulant dans sa tête avait la consonance d'un terrible cauchemar...

« Bon sang. C'était pas un rêve. »

Il se retrouva à retomber sur son matelas d'un geste lourd, voyant la tenue dans laquelle il se trouvait. Elle lui arrivait même pas sous le caleçon cette foutue robe ! Les yeux écarquillés, commençant lentement à se souvenir de ce qui était arrivé, il ne trouva que le temps de ramener la couette jusqu'à son menton de manière un peu trop violente lorsque la porte s'ouvrit sur Artémis.

Elle resta plantée là, immobile, avant de se mettre à pouffer en sortant son portable et en le mitraillant sans qu'il n'en comprenne la raison. Il avait caché la robe, pourtant ! Il s'était teint les cheveux aussi peut-être ?

« Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? »

Pour une fois, ce n'était pas sur le ton de rigolade mais vraiment paniqué, que le grand dieu blond se redressa d'un bond pour aller face à un miroir de sa chambre. Quelle horreur... Le maquillage... Il avait coulé, sans doute parce qu'elle avait pleuré, lui donnant le droit à des yeux de pandas, mais aussi à une quantité bien trop importante de fard à joue et de fard à paupières répartie sur son visage, tout comme ce rose pailleté qui ornait ses lèvres. C'était ça le truc collant, alors ?

Il ne se demandait plus à présent pourquoi, la veille, il n'avait pas fait énormément d'effet à la population. Lui aussi se serait auto-jeter à la porte s'il avait été conscient de tout cela. Même si avoir chanté du Céline Dion pendant une partie de la nuit avant de crier que la liste de ses amants était tout autant respectable que celle d'Athéna... Ce n'était pas non plus très flatteur. Il espérait juste qu'Artémis dormait, elle, n'ayant pas eu l'occasion d'entendre ses déblatérations de ce délire causé par ce mégalo du cirque.

Apollon n'eut pas besoin de se retourner pour deviner que sa jumelle était toujours là, se faisant un plaisir d'ajouter cette série de photographies au mur de la honte de la famille. Il se retourna, passant une main par-dessus son épaule comme si sa chevelure était toujours aussi longue et... féminine. Quitte à se retrouver comme un imbécile, autant continuer sur sa lancée. A son humble avis, il en restait toujours aussi incroyablement charismatique et attirant. Dans un autre style que celui qu'il avait l'habitude d'avoir, certes.

« Hum, Diane, je te prierai de m'excuser mais j'ai besoin de me refaire une beauté ! »

S'il n'arrivait plus aussi bien à copier ses mimiques, être 'vraiment' Aphrodite avait seulement été marrant deux secondes. Il préférait encore ne pas être des plus convaincants mais être redevenu Apollon plutôt que de vivre comme déesse de l'amour encore une journée. Il était bien plus cool en mec, en vrai. Totalement même.



made by pandora.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

this is a mad world
Je comprends rien à ce qui se passe non plus Merida,
mais quelque chose me dit qu'il y a un truc qui cloche.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 6 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

[Fe] Magic Circus - Evénement #42





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt