Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Merry Christmas
- bientôt -


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 [Fe] Les Trésors de Neverland - Evènement #46

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage

Davy Jones


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Lincoln // Dan Stevens (Le temps d'un RP, ou deux)

Ѽ Conte(s) : Neverland.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Capitaine du Hollandais Volant.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 139
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 6 Oct 2015 - 11:11




Bienvenue à Neverland, Capitaine



« Aïïïeeeeeeeeeeeeeeeeeuh ! Saloperie ! » Décidément, cette bande d’humains sur pattes n’avait pas l’air de savoir à quoi il se frottait… Ou plutôt, où il se trouvait. Pourtant, le capitaine ne pouvait qu’hausser un sourcil amusé : ce n’était pas comme si Wendy Darling ne les avait pas prévenus de ne toucher à rien. Il retint de justesse son soupir moqueur mais l’idée était là, elle. D’autant plus lorsqu’il les vit parvenir à franchir la clairière pour s’enfoncer à nouveau à travers la forêt, comme si tout était normal. Une procession bien bruyante. Il les avait rattrapé depuis un petit moment mais lui n’était pas assez stupide pour s’empêtrer dans les fleurs qu’ils avaient rencontrés ; il avait suffi de les laisser chercher la clef et de rester les bras croisés.

Il sentit la végétation s’agiter un peu autour de lui. Levant les yeux vers les lianes qui remontaient lentement, fières sans doute de leurs petites farces, il observa un instant les plantes et les fleurs se mettre à murmurer. Il se passait toujours beaucoup de choses sur l’île, en particulier quand personne n’était là pour les regarder : le traitement réservé à cette fleur rouge qui avait explosée était d’ailleurs des plus intrigant. D’abord un silence mortuaire avant que le vent ne s’engouffre dans les feuilles hautes et émette un sifflement.

Comme un signal, tout se mit lentement en mouvement : le bruissement des lianes, l’effleurement des pétales, la pousse des racines et la venue des insectes. La plante avait révélé leur secret, elle devait donc payer : peu à peu, chacun de ses morceaux fut éparpillé par des créatures à huit pattes, les lianes arrachèrent sa tige pour révéler ses racines, des ronces s’emparèrent de ses dernières pour les enfouir en leur cœur. Le liquide rougeoyant qu’elle avait lâché sur la jeune femme fut aspiré lentement par le sol et, bientôt, son existence entière sembla disparaître de l’île en elle-même.

Jones pencha la tête sur le côté, bras croisés. Le premier indice avait été trouvé, il en restait encore d’autres à rassembler. Se décidant à avancer, il s’engouffra à son tour à travers la végétation dense sans aucun bruit.

Et il n’eut, à nouveau, aucun mal à les rattraper. Après tout, Wendy avait choisi de s’entourer de personnages singuliers : un homme était quasiment à moitié mourant et l’autre avait la fâcheuse tendance à se relever après un assassinat. Rien d’irrespectueux, il avait attaqué en premier et Jones avait répondu, un banal duel qui avait encore fini en bain de sang. Pas de quoi en faire un drame. Et puis il y avait une jeune rouquine devenue rouge au milieu de cela. Il poussa un soupir en penchant la tête sur le côté, cherchant à comprendre quel était l’intérêt d’un équipage aussi bancal. La réponse lui parut évidente et il leva les yeux au ciel de ne pas y avoir pensé plus tôt : des faibles à sacrifier. Rigoureuse et excellente idée ! Lui-même aurait agi de la sorte. Remonterait-elle dans son estime ?

Non. Non, elle n’était pas encore suffisamment téméraire pour cela. Elle les avait défendue bec et ongle sur le Hollandais, mais il doutait fortement que c’était pour s’attirer leur sympathie. L’un des hommes possédait une de ses pièces de huit, détail à retenir soigneusement. Parfait, ce serait celui qu’il tuerait en dernier. L’autre, il comptait bien tenter l’expérience encore et encore pour voir s’il était vraiment résistant à tout. Un passe-temps comme un autre, mais Jones rencontrait rarement des immortels qu’il ne connaissait pas et le personnage l’intriguait. Il ne semblait pas venir du même monde que les autres, ceux-ci ignoraient réellement qu’il pouvait revenir à la vie… Intéressant. Très intéressant.

Il entendit une respiration lente à quelques pas de lui. Fronçant les sourcils, le capitaine tourna vivement la tête et chercha à travers les fourrés. Rien. Mais il l’entendait clairement. Se penchant derrière un tronc d’arbre, il découvrit une petite queue rousse au milieu des racines, immobile. Et il ne lui fallut pas longtemps pour remonter jusqu’à son propriétaire : un garnement accroupi, serrant contre lui une ce qui ressemblait à une lance. L’importun fixait de son regard vert droit devant lui, sur le qui-vive, se mordant la lèvre pour trahir sa nervosité ; et il semblait suivre des yeux le groupe de pirates qui faisait tant de bruit.

Il n’avait pas vu Jones. Une chance, ou une malchance pour lui. Mais quand il le remarqua, il eut un soupir de surprise étouffé et écarquilla le regard, hésitant entre bouger pour se défendre et rester immobile pour ne pas se montrer. Il ne devait pas être seul… Même s’il portait un de ces outils pour alerter les autres, comme un éclaireur. Les enfants perdus, satanés petits parasites de l’île. Il fallait cependant reconnaître que leurs méthodes pour protéger les leurs redoublaient d’ingéniosité !

Jones se permit un sourire satisfait à l’adresse du gamin, avant de simplement lever son index vers ses lèvres dans un Chhh silencieux. Le regard tranchant, il releva la tête pour aviser où se trouvait la reine, avant de reporter son attention sur le renard. Celui-ci n’avait pas bougé malgré l’affolement de son cœur palpitant sous son cou, sans doute prêt à réagir au moindre geste du…

Le capitaine fit brusquement un pas en avant. Et il déguerpit à une telle allure que, rapidement, il fut hors de vision. Jones se mit à rire intérieurement. Les « hommes » de Pan n’étaient pas encore suffisamment téméraires pour chasser des pirates, qu’ils reviennent quand leurs dents de sagesse auront poussées plutôt… Armés de leurs lance-pierre ou d’autres objets folkloriques. L’île appartenait aux audacieux et elle semblait actuellement en grouiller comme de la vermine.

Le groupe sembla s’arrêter de nouveau. Devant eux le chemin s’enfonçait en contre-bas et la lumière semblait avoir un peu plus de mal à franchir les barrières de plantes ; le sol était recouvert d’une brume épaisse mais fluide, fraîche. Grisâtre. Les croassements de la faune s’intensifièrent et quelques oiseaux aux couleurs vives se posèrent sur des branches un peu plus loin. L’endroit fut peu à peu plongé dans un silence seulement entrecoupé par un sifflement étrange. Inconnu. Même les volatiles se turent.

« Et bien, qu’attendez-vous ? L’indice suivant est devant vous, votre majesté. »

Déclara Jones en se penchant au-dessus de l’épaule de Wendy, frôlant son visage alors qu’un air satisfait se dessinait sur son visage. Agir par-derrière et par surprise, deux alliés de poids.

Et sans attendre, il les poussa tous les quatre en avant pour les faire chuter vers la brume.



Equipe Wendy
Distance parcourue : 2,5km
Indice : 1 clef.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

♦️ I HAVE FULFILLED MY DESTINY ♦️
you know me… never complain, never explain.


Jack Sparrow*


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirate des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le CAPITAINE Jack Sparrow !

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 6 Oct 2015 - 11:56



Là, c'était pas le bon moment...


« Je l’avais bien dit qu’il fallait pas aller par-là ! » Jack haussa un sourcil dubitatif au rabrouage du nain avant de hocher vigoureusement la tête. « Exactement ! » Compléta-t-il. « Le nain à paaaarfaitement raison, nous n’aurions vraiment pas dû aller par-là… » Il secoua la tête de droite à gauche en marchant lentement le long des parois de la caverne. « Stupide vraiment… Stupide idée. Killian, on avait dit qu’il ne fallait plus d’idées stupides, où sont passées tes bonnes résolutions ? Hmm ?  » Il leva le menton dans sa direction, comme pour obtenir une réponse, avant de lever les yeux au ciel. Ce gamin, décidément ! Non mais, les gens honnêtes et leurs idées parfaitement désorganisées… Honnêtement, il fallait mieux faire confiance aux hommes malhonnêtes, au moins on savait que leurs desseins étaient tracés à l’avance et qu’ils ne feraient jamais rien dans l’intérêt des autres. Facile et logique ! Alors pourquoi perdre du temps avec ces criards de vérité ? Très bonne question. Jack se demanda même s’il ne pouvait pas leur fausser compagnie discrètement.

« C’est comme ça que vous récupérez un coffre, désormais ? » Argua-t-il d’un ton narquois devant leurs vaines tentatives de traverser. Longeant la paroi rocheuse, il observa la sortie salvatrice. Puis à sa droite, le coffre. Hmm… le coffre. Sacré coffre. Trésor, trésor et encore trésor au bout ! Sortie. Trésor. Sortie. Trésor. « Et ça se dit de la haute piraterie ! » Souffla-t-il finalement d’un ton exaspéré, en posant son tricorne sur le sol. Il le pointa d’un index accusateur. « Pas bouger. » Se redressant pour réajuster son manteau sur ses épaules, Jack jeta un dernier regard au chapeau malicieux avec insistance. S’il bougeait, il allait subir ses foudres !

Marchant précautionneusement sur le bord du terrain, un pas après l’autre et les bras droits au-dessus pour maintenir son équilibre, il franchit les précieux mètres sans s’enfoncer le moins du monde et bondit en direction du coffre. Un « YES !! » victorieux s‘échappa de ses lèvres. « Quelqu’un a vu ça ?! » Demanda-t-il en se tournant, triomphant et théâtrale, vers le reste de la troupe mais… Personne ne le regardait. Non, trop occupé à sortir les belliqueux du piège.

Soupirant il fit un tour de tête pour se remettre face au coffre. Ses doigts s’agitèrent en l’air alors qu’il se penchait pour toucher le bois vieilli. Il observa le coffre, son renforcement, sa serrure… Il tira sur le cadenas une fois. Deux. Puis plusieurs fois comme pour essayer de le briser comme ça. « Diantre, c’est coincé ! » S’agaça-t-il en réessayant une autre fois. Lâchant brutalement le cadenas, il tapa sur le haut du coffre comme si cet éclat magique allait l’aider. Puis, plutôt que d’attendre d’avantage, il se redressa en… Emportant le coffre avec lui !

« Bon, qui a des compétences en serrurerie ? » Demanda-t-il en leur adressant un sourire encourageant. Par pitié, quelqu’un ! Qu’ils servent à quelque chose… Ou bien est-ce que la main de la miniature passerait à l’intérieur ? Il avait toujours entendu des rumeurs sur les capacités exceptionnelles des nains – outre leur petite taille. Savait-on jamais ? « Faites pas les timides… Le nain ? C’est le moment de vous mettre sur le devant de la planche, si j’peux m’permettre… Sans vouloir vous vexer. Faussement. Nullement. » C’était susceptible ces petites bêtes là.

Mais alors qu’ils bavassaient, un grondement sourd se fit entendre. Jack leva la tête vers le plafond en pierre, puis derrière lui. Le sol se mit à vibrer, puis trembler, recouvrant de sable l’endroit où se trouvait le coffre précédemment. Il fronça les sourcils. « Ca, c’était pas exactement prévu au programme… » Puis, avisant qu’un énorme morceau de pierre venait de dégringoler juste à côté de lui, il crispa son visage et serra les dents dans une grimace typique. « On dégaaaage !!! » Fuir, ça il savait quand et comment faire !

S’élançant vers les sables mouvants, il s’arrêta juste au bord. « Non !» Et avec sa souplesse légendaire, Jack sautilla jusqu’au bord, poussant à coup de coffre la grande rousse qui lui barrait le passage pour la mettre dehors avec les autres alors que la petite caverne commençait à s’effondrer très clairement ! Ils eurent juste le temps de s’extirper de l’endroit – et de récupérer son précieux Tricorne qui commençait à prendre la poussière – qu’un brouhaha phénoménal résonna dans leur dos – faisant rentrer la tête de Jack dans ses épaules. Les roches envahirent les sables mouvants et recouvrirent l’intégralité du lieu où ils se trouvaient très précisément.

Silence. Gloups. Jack remit son couvre-chef et paru réfléchir un court instant.

« Quelqu’un veut du rhum ?! Y’en a par-là ! » S’exclama-t-il soudainement en affichant un large sourire, au cas où ça effacerait le fait qu’ils avaient manqué d’y passer de peu. Mais ça allait, le rhum ça calmait tout et surtout les ardeurs. Soulevant le coffre sur son épaule, adressant un regard noir au schtroumpf quand ce dernier tenta d’en approcher la main, il avança de quelques pas. « En route, moussaillons ! On n’a pas que ça à faire… Ce boucan va attirer les pirates et on a un trésor à trouver avant Davy Jones. Alors, bougez votre fion !»

Un dernier regard derrière eux, tapotant le coffre comme un précieux doudou, et il s’élança à nouveau sur la plage à toute vitesse.


Equipe Killian
Distance parcourue : 2,5km
Indice : 1 coffre

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Ca va (encore) mal finir cette histoire...

The code is more what you'd call guidelines than actual rules.


Terrence Daitya


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jared Leto

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Cerbère

☞ Surnom : Oph



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 393
✯ Les étoiles : 1




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 6 Oct 2015 - 17:37

"Gniah gniah gniah !"

Terrence dut se retenir pour ne pas tirer la langue à Chovka. Cela aurait été d'un puéril. Lui qui voulait passer pour un homme parfaitement adulte et maître de lui. Ce fut pour cette raison qu'il s'enferma dans un silence boudeur pour le reste du trajet. S'enfonçant toujours plus à travers la végétation de plus en plus dense. Il commençait à en avoir assez de toutes ces plantes. Un bon feu de forêt et l'affaire serait réglée. Pourquoi personne n'y avait donc pensé ? Tout raser une bonne fois pour toute. Et il n'y aurait plus de problème de plantes carnivores, venimeuses ou urticantes. Et il ne put réprimer un ricanement en voyant le brun se faire attaquer par les plantes à son tour.

"Elles devaient te trouver à leur goût."

Petite réplique mesquine glissée au passage. Mais après tout, c'était de bonne guerre. Et il ne chercha pas à protester lorsqu'il proposa de quitter cet endroit afin de trouver un endroit un peu plus calme. Il commençait à étouffer lui aussi ici. Il n'était pourtant pas du genre claustrophobe mais la densité de la végétation ne le rassurait pas plus que cela. On ne voyait rien à plus d'un mètre de distance et n'importe qui pouvait s'être dissimulé entre deux plantes. Prêt à leur sauter dessus. Ou les épiant sans qu'ils en aient conscience. Il préférait largement les grandes étendues vierges de toutes végétations. Les plaines arides qui se révélaient beaucoup moins traîtres que ce genre d'endroit luxuriant.

Il poussa donc un soupir lorsqu'ils s'arrêtèrent au beau milieu du chemin qu'ils empruntaient. La suite n'avait pas l'air très engageante. La piste s'enfonçait davantage dans la pénombre en contrebas. La brume s'élevant du chemin ne donnait pas réellement envie de s'aventurer plus avant. Il se tourna vers Wendy le regard suspicieux. Il n'était vraiment pas chaud avec l'idée d'aller s'enfoncer dans la brume. Surtout s'il ne voyait pas sur quoi il posait les pieds.

"Tu es sûre que c'est par là ? Parce que très honnêtement, ça n'a rien de très engageant tout ça !"

Il leva un sourcil entendu en direction de la jeune femme. Il voulait bien partir à la recherche d'un serpent avec une marque bleue sur le dos. Mais il devait très certainement se trouver dans un autre endroit. Un endroit plus facile d'accès ! Non ? Non, bien sûr que non, ce serait trop facile autrement !

"Ce n'est pas que j'ai peur. Loin de là. Mais si, je pouvais voir sur quoi je marche, ça m'arrangerait."

Toutefois, il n'eut pas le temps de s'interroger plus sur le chemin à prendre lorsqu'une voix se fit entendre près de lui. Il eut à peine le temps de tourner la tête pour apercevoir le capitaine immortel. Il sentit une pression dans son dos et sous l'effet de surprise n'eut le temps de se raccrocher à rien. Il se sentit partir en avant tête la première. Lorsqu'il se redressa, il poussa un profond soupir en constatant qu'il était entouré de serpents. Tous plus moches les uns que les autres. Bon... Et maintenant ?

Il allait falloir trouver un moyen de sortir de là. En temps normal, il n'aurait pas cherché de chemin de traverse. Mais il n'était pas seul. Il devait protéger la reine. Et elle, elle n'était pas immortelle et elle ne pouvait pas se faire mordre par un serpent au risque de ne plus faire parti de ce monde. Il fallait donc qu'il sécurise la zone en trouvant un chemin pour qu'elle puisse passer sans encombre. Il esquissa un pas de côté sur la gauche. Évitant un nid de serpents pour se retrouver sous un amas de lianes touchant presque terre.

C'est peut-être ce qui causa sa perte d'ailleurs. Il était prêt à appeler la jeune femme, lui signifier que le chemin était libre de ce côté et qu'ils pouvaient parfaitement y accéder. Lorsqu'il sentit quelque chose lui entourer les épaules. L'immobilisant tout en serrant, serrant et serrant encore. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il aperçut le corps du reptile enroulé autour de lui. L'air commençant doucement à lui manquer.

"Ne venez SURTOUT pas par là. Y a gigantor qui a décidé de me faire un câlin !"

Une petite pointe d'humour avant qu'il ne soit réellement à bout de souffle. Tandis qu'il essaye de faire lâcher prise au boa. Il n'a jamais été fan des effusions d'affection de toute manière. Et maintenant, il va détester les câlins.


Terrence : 60%
Distance parcourue : 3 kms
Indices : 1 clé

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Like a family
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43458-au-plus-noir-de-la-nu

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 688
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 7 Oct 2015 - 3:10




Les Trésors de Neverland



Elle avait pouffé, avant de porter la main a sa bouche dans une tentative désespérée pour le dissimuler ou ne pas rire. Elle était reine bon sang, si elle se relâchait, elle était fichue. Le moindre instant d'inattention pouvait lui coûter la vie. D'habitude oui mais pas ici .... Non, elle devait toujours être sur ses gardes. C'était plus qu'une précaution, c'était une question de survie. Mais pour une fois ... juste pour une fois elle pouvait se laisser aller non ? A vrai dire, elle était entourée de ... d'amis non ? Enfin d'un amis, d'un presque amis et d'Anna.

« Faudrait avancer, elles ont l’air bien réveillées… Ça va vous deux? »

"Oui ca va merci, même si je donnerai n'importe quoi ou presque pour un peu de vinaigre .."
fit elle en se rappelant que ce produit permettait d'atténuer les sensations de démangeaison. "Mais ne t'en fais pas pour moi, il en faut plus pour m'abattre". ajouta elle avec un sourire rassurant.

En la voyant se retourner vers elle, Wendy laissa passer un couinement amusé, se retenant de rire, tout en détachant le châle qu'elle avait a la taille dans le but de lui prêter pour qu'elle s'essuie.

"Rhooo Terrence .."
lâcha elle comme si elle le grondait pour sa remarque.

Mais le reste de sa phrase se bloqua dans sa gorge et son geste resta en suspens lorsqu'elle s'aperçut que la jeune rousse ne lui tende la clef. Wendy la fixa, les yeux ronds et la bouche ouverte, totalement sous le choque. Elle la lui donnait vraiment ? Ce n'était pas une blague ? Son bras retomba lentement le long de son corps, alors que l'information montait au cerveau. Sa main droite remonta pour la clef lui tombe dans la paume de la main. Ses yeux papillonnèrent du visage d'Anna a la clef dans sa main pendant quelques instants comme si elle avait du mal a comprendre la raison d'un tel geste, avant que ses doigts ne se referment dessus et qu'un sourire presque timide ne naisse sur ses lèvres.

"Merci Anna... "
Fit elle, émue, avant de se reprendre et de lui tendre son tour le châle qu'elle avait.

C'était toujours pratique d'avoir un bout de tissus sur soi. Elle qui avait la sale habitude de devoir se faire des "pansements express" comme elle les appelait, c'était dis que déchirer ses chemises en mille morceaux, ca coûtait cher a force. Pas étonnant qu'elle ai du finir par mettre celles de l'ancien roi et dans lesquels elle flottait littéralement. Et puis on pouvait bastillonner quelqu'un, s'en servir de baluchon, attacher quelqu'un, s'en servir comme drapeau, serviette, arme, couverture, attacher deux tortues de mer ensemble ... Les utilisations étaient multiples.

L'attitude d'Anna l'avait réellement prise au dépourvu et c'est seulement en entendant Chovka la féliciter qu'elle revint réellement sur terre. Par Saint George n'était elle pas reine ? Et une reine se devait de faire face aux situations sans jamais montrer quand ca les troublait. Pourtant, elle avait une irrépressible envie de la prendre contre elle en la remerciant de lui avoir donner. Parce qu’elle lui faisait confiance ? La reconnaissait ? Impossible a dire. Wendy ne voulait pas y réfléchir, tout ce qu'elle savait c'était qu'Anna ne lui voulait pas de mal, sans quoi elle n'aurait pas manqué de lui faire une pique pour la rabaisser. Peut être que c'était une technique d'approche pour mieux la poignarder dans le dos après, mais elle en doutait. Et puis elle ne voulait pas passer sa vie a être paranoïaque. Alors même si elle ne le souhaitait pas réellement ... la Storybrookienne avait réveillé une chose qu'elle c'était efforcé de tenir loin d'elle depuis qu'elle avait obtenu la couronne : Sa capacité a accorder sa confiance facilement.

Wendy rangea précieusement la clef dans son corset en grommelant intérieurement. Que c'était elle dit déjà : Les apparences, tout se jouait sur les apparences. Elle devait enfermer au fond d'elle ce coté enfantin, joueur qu'elle avait toujours eut. Ne laisser voir au monde qu'un capitaine froid. Sans cœur. Capable de prendre des décisions. Capable de protéger les autres. Mais son impulsivité était difficilement contrôlable et depuis qu'elle avait posé un pied sur l’île - et malgré la peur constante qu'elle avait de voir débarquer Pan ou l'Ombre d'une minute a l'autre -, pour la première fois depuis très longtemps, elle s'amusait.

Le petit groupe se remit en marche quand tout a coup.

"Aïïïeeeeeeeeeeeeeeeeeuh ! Saloperie !"


D'un geste Wendy se retourna pour voir Terrence qui sursautais son doigt. Un sourire un peu mesquin sur les lèvres elle tapota l'épaule d'Anna pour ne pas qu'elle loupe le spectacle.

"Ca lui apprendra a te moquer tiens ..."
fit elle avec un sourire entendu a Chovka, avant de reprendre une seconde plus tard d'une voix un peu plus sérieuse :" Ca va aller ?"

Bon, il avait peut être ressusciter, mais ca ne l’empêchait pas de s'inquiéter, si ? Tout a coup,, elle aperçut son seigneur pirate qui se dégageait des lianes qui l'avaient elle même attaquer. Elle le fixa un instant, avant de porter par réflexe main a ses poches pour y trouver de quoi le soigner .. mais rien. Elle détestait ce sentiment d'impuissance ...

« On ferait mieux de se bouger, je ne pense pas qu’il y ait deux clefs dans le même coin… Trouvons un endroit plus tranquille pour regarder la carte… Je n’aime pas rester ici. »


Wendy hocha la tête, avant de reprendre un visage bien plus sérieux, un visage qu'elle abordait presque tout le temps a présent. Toute trace d'amusement ou de joie avait déserté son visage, ne restait que le capitaine.

"Oui tu as raison, de toute façon je ne pense pas que les pirates aient abandonner la partie si facilement. A moins qu'ils ne nous attendent quelque part pour nous voler les indices quand on les aura récupéré pour eux."


La technique était évidente. Soit ils les poursuivaient, soit ils leurs tendaient un piège, dans les deux cas ce n’était pas particulièrement réjouissant. Une main sur la tête de Nana pour s’empêcher de se gratter les bras jusqu'au sang, la jeune femme la caressa une seconde avant de se remettre en route. Tout a coup, la chienne s’arrêta et se mit a humer l'air, avant pencher la truffe vers le sol. Intriguée, Wendy l'observa avec attention? Avait elle trouvé une piste ? La bonne d'enfant se mit soudain a éternuer avec violence avant de revenir en gémissant vers sa maîtresse.

La jeune femme s'accroupit un instant et avec des gestes tendres, observa l'animal qui semblait avoir des problèmes olfactifs. "Et voila, la truffe bousillée par ses satanées fleures. T'en fais pas ma belle, ca va aller ..." murmura sa maîtresse en caressant le poil soyeux avant de se redresser. Tant pis pour ca, l'important c'était qu'elle n'ai rien, et malgré son air calme, la jeune reine s'inquiétait. Mais elle n'avait pas le temps de s'occuper de ca maintenant, c'était un problème mineur comparé a la bande de pirates qui devaient être sur leurs traces.

Wendy revint vers le groupe en prenant la carte que Terrence lui tendait et l montra aux autres, leur désignant leur prochaine destination. Évidemment, l'excitation repris bien vite le dessus et après avoir donné la carte a Terrence, elle s’élança rapidement entre les branches, les yeux brillants.

"Allez venez c'est par la !"


Wendy se glissait entre les buissons, avançait entre les arbres en s’enfonçant dans la végétation petit a petit, suivit du reste du groupe. Déglutissant, elle posait ses paumes sur l’écosse rugueuse des arbres, se concentrant sur le contact du bois pour essayer d'oublier un instant les démangeaisons qui la prenait. L'air était lourd, chargé d'humidité, rendant sa respiration difficile. Rapidement, elle eut l’impression de cuir sur place. La jeune femme releva ses manches et continua pourtant d'avancer. Qui a dit que les chasses aux trésors étaient faciles de toutes façons , pensa elle avant d'écraser un moustique sur son cou. Elle avait vécu presque tout sa vie sur l’île, elle avait l'habitude de ce genre de situations, alors ... elle arrivait a rester calme. La seule chose a faire c'était de s'hydrater et de se concentrer sur le trésor.

"Des que je trouve un truc avec un peu de flotte, je vous l'attrape, vous verrez ca nous fera du bien"
lança elle pour les motiver.

Tout a coup, elle. Même si sa chienne ne c'était pas mise a grogner férocement, elle n'aurait pas fais un pas de plus. L'endroit était peu éclairé, l'air si lourd que pour un peu elle se serait crue au fond de l'eau, et la sorte de brouillards qui tapissait le sol était tout sauf engageant. Et le sifflement non plus d'ailleurs. Non, hors de question de poser un pieds dedans.

"Tu es sûre que c'est par là ? Parce que très honnêtement, ça n'a rien de très engageant tout ça !"

"Je te rassure, ca ne me tente pas du tout. Mais oui c'est par la, pourquoi tu veux y aller en premier ?"

Pas le choix si ils voulaient avoir un second indice. Et puis le fameux serpent ... pourquoi un serpent a marque bleu ? Mais elle le comprenait, elle non plus n'avait aucune envie de marcher a l'aveuglette dans la jungle.

« Et bien, qu’attendez-vous ? L’indice suivant est devant vous, votre majesté. »


L'air se bloqua dans ses poumons lorsqu'elle entendit la voix grave du capitaine du hollandais glissé au creux de son oreille. Elle n'eut même pas le temps de se retourner qu'elle se sentit poussée en avant. Par réflexe, elle ferma les yeux et se ramena ses bras devant son visage alors qu'elle jusqu’à ce qu'elle ne s'écrase sur le sol après avoir roulé sur elle même. Quelques instant après un gémissement lui fit lever les yeux et elle vit Nana la rejoindre. Inquiète a bête s’approcha de sa maîtresse avant de la voir se relever.

"Ca va tout le monde ?"
lança elle un peu au hasard autour d'elle avant de lever les yeux. "JONES ! ESPECE DE ... DE CRETIN FINI ! ABRUTIE !"

Non seulement elle avait eut la peur de sa vie quand il était appary dans son dos, mais en plus il les avait poussé. Wahou ca faisait un bien fou ! Elle le fusilla encore du regard, se retenant difficilement de lui tirer langue avant de se tourner vers les autres ... et de s’arrêter net. Ils étaient entourés de serpents qui grouillaient a même le sol. Immédiatement elle se glaça, se crispa et recula pour se coller contre la paroi ... avant de s'en détacher aussi rapidement. Il y en avait vraiment partout. La rage bouillonnait en elle et elle avait l'impression qu'elle allait exploser. Wendy se retourna vers l'homme en lui jetant un regard noir. C'était quoi un test ? Il pensait qu'elle allait se ratatiner en pleurant ? Non mais il la prenait pour qui ? Elle allait lui montrer qu'elle était une reine digne de son titre non mais. Et puis il c'était attaqué a SON équipage.

Peu lui importait que son coté enfant ressorte a cet instant, tout ce qu'elle savait c'était qu'il n'allait pas en croire ses fichues yeux. La jeune femme fit rapidement le tour de l'endroit des yeux.

"Ne venez SURTOUT pas par là. Y a gigantor qui a décidé de me faire un câlin !"

"Ok, tu t'en sortira ?"


Oh oui, après tout sa fierté de mâle alpha était en jeux non ? Cette petite rivalité qu'elle avait vue naître entre lui et Chovka l'avait amusée. Peu probable donc qu'il demande l'aide d'une fille pour l'aider. D'un geste brusque elle se tourna vers la masse des serpents et .. avancant simplement en plein milieu, sans prendre garde aux morsures qu'elle sentait sur ses jambes. Elle allait atteindre l'autre coté puis trouverait une liane qu'elle lancerait a son équipage pour qu'ils sortent de la sans se blesser. Pour elle un capitaine devait aussi savoir se sacrifier pour les autres. Wendy shoota dans l'un d'eux avant de reprendre sa marche, le regard rivé vers l'autre coté qu'elle finit par atteindre. 'appuyant sur le mur, elle se retourna l'air de rien, comme si ses jambes ne la faisaient pas atrocement souffrir comme si elle n'avait pas l'impression que sa chaire était a vif. Qu'est ce que tu dis de ca hein ?

Tout a coup elle baissa les yeux et se mit une claque mentale. Avec ca elle en avait totalement oublié le serpent. Nana a coté d'elle elle jeta un coup d’œil autour en cherchant a récupéré une de ces lianes.

"Je vais essayer de trouver un truc ... "
leur dit elle en longeant le bord.

Wendy 65%
Indice : Clef
Km : 3km500


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Invité


Invité


avatar





Actuellement dans :

________________________________________ Mer 7 Oct 2015 - 21:45

Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...
Les trésors de Neverland

Je regardais l'ancien singe passer sans rien faire. Je ne le connais même pas et je le déteste déjà. Est-ce possible ? Et bien apparemment oui ! On pouvait détester quelqu'un dont on venait de faire la connaissance. Même si je ne bougeais pas, je continuais à m'enfoncer dans ces maudits sables mouvant. Le gamin, pas loin, n'était pas mal dans le pétrin aussi. D'autant plus que Killian aussi s'aider de sa tête pour s'échapper du sables. La pauvre ! Mais enfin, il fallait que je trouve quelque chose pour me sortir moi aussi de là. Je eu un petit sursaut en voyant un truc vert apparaître d'un coup sous mes yeux. Regardant la provenance, de ce qui avait l'aire d'être une liane, je vois Killian qui nous demande de nous dépêcher. C'est bon, c'est bon désoler ! Je penche pour attraper la liane, mais elle est trop loin. Et si je bouge de trop on risque de ne plus me voir. Bon après, ce ne serait pas une grande perte pour les personnes qui sont avec moi. Nous nous connaissions à peine. Je suis presque sur qu'ils ne pleureraient en aucun cas ma mort ! Le pire se seront mes parents ! Qui se chargerait de faire passer le message ? « Oh et je viens juste vous dire que votre fille vient de mourir ! » Je n'imagine même pas leur réaction …

Pendant que j'essayais donc d'attraper la liane, je vois Jack arriver près du coffre et tirer sur le cadenas. Il est au courant que un cadenas, c'était fait pour que l'on ne puisse pas l'ouvrir sauf avec la clefs ? Attraper !! J'ai enfin réussi à attraper la liane ! Et je me suis à peine enfoncer ! Je n'ai que la moitié du corps dans le sable ! Je suis même allez plus vite que le petit pour la rattraper ! Je le vois d'ailleurs toujours entrain de se débattre. Il est quand même pas mal enfoncer ! La rouquine et Killian ce sont quand même appuyé sur lui. Une fois qu'il tient le truc vert dans ses mains, Killian essaye de nous retirer de là. J'avais l'impression que plus le brun était entrain de tirer plus le sable essayait de nous retenir avec lui. Au bout d'un certain, j'arrive à m'extirper de là et me dépêche de rejoindre un endroit ou le sol et plus sûr ! J'ai presque fait aucun effort et pourtant je suis essouffler à mort. Je voulait rester assisse pour pouvoir reprendre mon souffle mais impossible … Alors que Jack a le coffre dans ses mains, j’entends un bruit sourd. Le sol se met à trembler, des roches tombent des mures. Jamais on n'allait pouvoir rester tranquille pendant ne serai-se qu'un petit moment ? J'aurais du retourner dans la forêt tant qu'il était encore temps. Au lieu de rester à écouter les paroles des pirates qui se disputer. Mais jamais je ne serais rester à les écouter si mes parents avaient été avec moi. Mes parents seraient avec moi si mon petit frère n'étaient pas partie. Et il ne serait pas partie si nous étions rester chez nous. Enfin, on finit toujours pas la même conclusion de toute manière !

Après un soupire, je me lève et commence a avancer vers la sortie. Passant bien évidemment sur le côté. Je ne veux pas retourner la dedans. D'ailleurs maintenant j'étais toute sale ! J'avais plein de sable mouillé sur mes vêtements. De quoi me rincer ne serait pas de refus ! Mais pas le temps d'y penser maintenant. Derrière moi, les personnes me poussent pour que j'aille plus ! Pardon, mais je fais de mon mieux pour avancer le plus rapidement possible ! On arrive à sortir de la grotte de justesse. Un gros rocher tombe juste derrière nous bouchant l'entrée du lieux. Il serait tombé plutôt, on y serait tous passer. Les pirates qui nous courraient après auraient été dessus ! Les pauvres, ils n'auraient même pas eu le plaisir de nous tuer eux même.

Personne ne parler avant que Jack propose du rhum avant d'avancer, toujours vers la plage. Franchement dans ses conditions, j'aurais bien voulu du rhum ! Ça m'aurait fait un bien fou. Je marche en arrière du groupe. Je ne connais personne ici. Enfin, si on m'avait déjà parler du capitaine crochet. Mais bon je ne le connaissait pas personnellement ! Je m'étais dis un jour, que je devais forcément rencontrer un jour le capitaine du Jolly Roger. Et regardez ! C'est fait ! Il est là juste devant moi. Moi même je n'arrive toujours pas à y croire. Depuis le temps ! On m'avait dit beaucoup de bien de lui. A part mon père mais sa c'est un cas particulier … On m'avait aussi dit que le JR était l'un des bateaux les plus rapides que l'on pouvait croiser. J'aimerais bien monté dessus un jours, juste pour voir à quoi il ressemble.

Perdu dans mes pensées, je n'avait même pas vue que devant nous, il y avait un énorme tas de méduses. Alors après les sables mouvants, il y a des méduses ... Super ! Et le gars au tricorne qui nous assure que la clefs du coffre et ici. Va la trouver dans tous ça ! Il est gentil lui … Marchait sur des rochers mouillés ce n'est pas très sûr. Ayant déjà fait l'expérience … Juste pour dire que je n'en ai pas de très bon souvenir ! Le groupe continue d'avancer quand même ! Très bien, bon à mon tour. Je recommence à avancer aussi. Mais cette fois, je préfère marcher sur les têtes des méduses au lieu de marcher sur les rochers. J'essaye de faire attention aux tentacules qui bougent encore très bien. Je n'est pas très envie de me faire pi ...

« Aye ! » criais-je. Si je vous dit que je viens tous juste de me faire piquer ! Quelle ironie n'est-ce pas ? « Mais c'est pas possible ! » Avec mon pieds, je tire dans la méduse qui vient de me piquer. Elle voltige loin, très loin. Je suis assez fière de mon coup là ! Il faut plus m'énerver maintenant ! Sinon ça va exploser ! Et voilà que sa gratte maintenant ! Je m'assoie sur un rocher pas très loin et remonte le bas de mon pantalon. J'ai une énorme plaque rouge sur la peau maintenant. J'aurais vraiment mieux fait de partir. Et puis pourquoi j'ai continuer à les suivre enfaîte ? J'aurais pus directement partir ? Mais non, il fallait que je continue la route avec eux ! Qu'elle stupide ! Sa se trouve, me faire attraper par les pirates auraient même été mieux ...






Scampi : 70%
Parcour : 3,5 km


Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 182
✯ Les étoiles : 474




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 7 Oct 2015 - 22:17



Les trésors de Neverland
“On a mieux qu’un trésor quand on sait s’en passer.”


Les pirates étaient tous des gros bébés et des incapables… Et je m’enfonçais, m’enfonçais, stoïque, le visage impassible, les bras toujours croisés. L’autre rouquine s’appuya alors sur moi et j’étouffais un grognement outré tandis que le sable m’arrivait à hauteur de bouche. Elle allait me le payer !! Si je sortais de là, j’allais la tuer ! Pic pic pic pic ! Avec Aiguille ! Tout partout ! Une passoire rousse ! Sauf que… Non en fait…. Je me sentis alors me faire extirper de ma prison de sable et constatait que c’était la même godiche… Bon ben… Tant pis Aiguille, pas aujourd’hui… J’étais peut-être chiante et insupportable, mais comme beaucoup d’enfants perdus, j’avais de l’honneur. C’était Peter (le Vieux) qui m’avait appris le sens de l’honneur. Elle venait de me sauver la vie… Je lui étais redevable, je me devais de lui rendre la pareille et j’alalis le faire, tôt ou tard… Mais là on avait d’autres chats à fouetter. Prenant pas garde aux autres, je me relever pour m’approcher du coffre, les yeux brillants. J’en avais rien à faire des autres et j’avais pas dit merci à la rouquine… Je disais pas merci, j’agissais… Les mots, c’est du vent… J’avais toujours préféré les gestes à la parole.

Perdue dans ma contemplation, je ne m’étais pas rendue compte que les autres s’en étaient tirés et je ne me réveillais que lorsque je vis Jack soulever le coffre. J’allais pousser un cri rageur mais il était déjà reparti dans le sens inverse, nous obligeant à le suivre. Si je savais crocheter une serrure ? Bien sûr que je le savais ! J’étais éclaireuse, c’était mon métier de braver le dangeret quand je me faisais capturer, fallait bien que je sache sortir de ma cage ! Mais c’était vraiment pas une raison de le dire aux autres, je me contentais donc de mes remarques acides :

- Je suis pas un nain, je suis un enfant MADAME !

Ben quoi ? Y’avait que les filles qui mettait du maquillage, non ? NON ? Ben alors ! Ma simplification était aussi conne que « tout ce qui est petit est un nain », je me mettais au niveau de cet imbécile, histoire qu’il comprenne bien tout ! Je me retournais vers Jones et le regardait d’un air dédaigneux de haut en bas :

- T’es encore là toi ? Je pensais que ta grosse tête te ferait couler deux fois plus vite… Héééé te barre pas avec mon coffre toi !

Jack était en train de se carapater et il en était hors de question. Lui courant après, je sortis la seconde de la grotte pour continuer le chemin. Réfléchissons… Il fallait que je récupère le coffre et que je me tire… Là je pourrais le crocheter tranquille… On était arrivé devant tout un tas de méduse à moitié crevée… Chboing, chboing, rien que d’y penser j’avais de nouveau envie de rire et je ne m’empêchait pas un petit ricanement. Puis la plus jeune des rouquines, puik puik oumba ou je sais pas quoi, avait décidé de se la jouer grande aventurière en marchant sur les têtes. C’était pas bête… mais c’est glissant une méduse… Croisant les bras, je la regardais s’exécuter, attendant le moment parfait où elle glisserait et… Chplaff kzzzzzz ! Ce qui ne tarda pas à arriver.

En entendant crier, mon ricanement s’intensifia pour devenir un véritable rire très nerveux, semblable à celui d’une hyène. Elle était vraiment pas douée ! Et j’avais touuuus les regarder s’éclater sur les méduses… J’aurais plus qu’à récupérer le coffre et à me barrer en courant. C’était MON île, je savais où aller, je la connaissais comme ma poche. Je pensais tellement fort que j’entendis que très lointainement madame Sparrow parler de « tester la résistance des nains » avant de me pousser violemment dans le dos, me faisant m’effondrer dans les bestioles en gelée… Et kzzzz kzzz kzzz kzzz… Mon cri était fou de rage tandis que je balançais les méduses qui me piquaient droit sur le pirate :

- JE VAIS TE TUER !!!! TU M’ENTENDS ?!? JE VAIS TE MASSACRER ET TU VAS BOUFFER DES MEDUSES PAR LE C…

Oh, une pièce ! Je lançais ma dernière méduse avant de récupérer rapidement la pièce qui se trouvait en dessous d’elle. Tout pareille aux autres… c’était mon jour de chance… Je la mit dans ma sacoche avant de fusiller Sparrow et Jones du regard, toujours assise au milieu des méduses :

- Vous voulez ma photo ?

Skunk : 50%
Kilomètres parcourus : 4,5
Pièces : 3

codage de coula.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pixie dust
Regarde bien cette étoile
Dans l’océan du ciel
Quand tes beaux rêves y font escale
Ils sont éternels


Anna D'Arendelle


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

☞ Surnom : Didi ou Marine



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 916
✯ Les étoiles : 689




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 7 Oct 2015 - 22:47

Anna ∞ So Many People
Snakes...Why Did it have to be snakes ?
Je retenais, de justesse l'agacement, qui avait pointé le bout de son nez quand Terrence m’appela « petite rouquine ». Je n'étais PAS petite. Qu'est que les gens, avaient tous à me qualifier de « petite ». D'accord, je mesurais, pas la taille d'un mannequin, et Rebekah devait me dépasser d'au moins quatre bon centimètres. Mais je mesurais tout de même un bon mètre soixante quatorze, et je dépassais Elsa, de plusieurs centimètres. Alors hein, non j'étais pas petite. C'est sur qu'on pouvait pas tous, être un grand dadet, de je sais pas combien de mètres, comme lui.

Je sortis de mes pensées, en voyant Wendy hésiter légèrement, en me voyant tendre la clef. Bah quoi ? C'était pas ce qu'il fallait faire ? Je veux dire, c'était la reine des pirates non ? Donc, ça fait d'elle, la chef d'expédition. Enfin, pour notre groupe du moins. Je sais pas moi, ça me semblait logique, de la lui donner. Après, peut-être que j'avais mal fait. Oh mon dieu, et si je l'avais froissé sans le faire exprès ? Je voulais, pas ça du tout, je voulais, juste être gentille. Mais, peut-être, que j'avais été trop gentille justement, et que j'avais fait une bêtises, et si c’était le cas est-ce qu'elle allait m'en vouloir ? Je voulais, pas qu'elle m'en veuille. Je veux, dire, je la trouvais, sympa moi Wendy, et j'étais super contente, de la rencontrer, et puis, je m'amusais bien.

J'étais littéralement, en train de psychoter -et encore le mot est faible- quand elle me remercia. Si elle me remerciait, ça voulait dire, qu'elle n'en m'en voulait pas non ? Mais, peut-être, qu'elle me remerciait, simplement pour être poli, que je l'avais véritablement froissé. Et si c'était le cas, comment est-ce que j'allais faire pour rattraper ma gaffe ? Oh et puis, zut ! Arrête de te prendre la tête, Anna. Tu verrais bien comment, les choses se passeraient par la suite. Et puis, elle m'avait tendu son châle pour que je m'essuie, ça prouvait bien qu'elle ne m'en voulait pas non ?

- Je t'en pris ! Répondis-je joyeusement, à son adresse même si ça m'a un peu sonnée, de la recevoir, en pleine figure, c'était amusant.

Neverland, était peut-être pas aussi chouette, que dans les bouquins, mais, il n'empêchait, que je commençais à vraiment bien l'aimer cette aventure. Et puis, lorsque Terrence, se fit attaquer, à son tour, par la végétation, c'est à grand peine, que je retins, l'éclat de rire. On disait, quoi déjà « tel est pris qui croyait prendre ? » et puis, de toute façon, j'étais d'accord, avec les autres, ça lui apprendrait, à se moquer. Simple, retour du bâton.

Au final, après qu'il se soit, à son tour fait agressé par des lianes, Chovka, fit remarquer, qu'il serait peut-être temps, d'avancer, aussi, nous, nous mirent à nouveau tous en route. Pour s'enfoncer, dans la jungle. Je laissais, Wendy, diriger, les opérations, de toute façon, elle avait l'air de connaître, les alentours, moi...Je me contentais, de suivre, le mouvement, on va dire. La végétation, de Neverland, était peut-être jolie, mais elle était pas franchement, accueillante, et mine de rien, il commençait un peu à faire chaud. Et, j'étais juste habillé, pour un mois de Septembre, frisquet. Pas un mois d'Août, caniculaire. D'accord, j’exagérais, mais mine de rien, je commençais à avoir la gorge sèche. Note à moi même, pour plus tard. Ne jamais, oublier de partir sans eau. Ça, serait sur ma prochaine, liste de chose, à tout le temps avoir sur soit.

En revanche, la brume, en contrebas, ne me disait, absolument rien qui vaille. J'étais pas trouillarde, mais j'avais quand même un certain instinct de survie. Celui, qui me poussais, à éviter, d'être trop impulsive, ou tête brûlée, et que j'aurais dût avoir, il y a bien longtemps. M'enfin on dira, que c'est mon aventure à Arendelle, plus tout le reste, qui aura réussit à me le faire développer :

- Je suis...Assez d'accord avec Terrence
avouais-je j'aimerais, aussi bien savoir, sur quoi je pose les pieds.

Non, parce que vu comment l'île, avait l'air d'être, j'avais pas envie, d'accidentellement, marcher dans une crevasse et de me casser la figure dedans. Je voulais, bien admettre, que j'étais maladroite, m'enfin il y avait des limites aussi. Sauf, que à peine Wendy avait-elle répondu à notre compagnon d'infortune barbu, que le capitaine du Hollandais volant, apparut, pour littéralement...Nous pousser en avant. J’atterris à plat ventre parterre, et me figeait totalement, laissant même Wendy, enguirlander, Jones senior sans que ça ne me fasse rien, totalement, focalisée, par ce qui était devant moi :

- Des serpents gémis-je pourquoi est-ce qu'il devait y avoir des serpents ?

Tentant, tant bien que mal, de contrôler mes tremblements, je me relevais, pour interpeller les autres d'une petite voix :

- Je suppose, évidemment, que personne n'a de feu sur lui, au vu de leur regards, interrogateur, je repris légèrement courage, juste assez pour lâcher pourquoi j'avais mentionné le feu : Ne me dites quand même pas que je suis la seule à avoir regardé Indiana Jones ?

J'aimais bien, Indiana Jones. Sauf, le dernier évidemment. Mais, le fait que quelqu'un comme lui, ai la trouille des serpents, ben...ça me donnait l'impression, d'être un peu moins cruche, d'en avoir peur. Parce que oui. J'étais totalement, tétanisée quand je voyais un serpent, et tous mes membres, se mettaient à trembler, j'en avais une peur panique. Toujours est-il que dans les films, le feu repousse ces sales bestioles. Alors, oui, ça m'aurait arrangée, d'en avoir sur moi, juste en cet instant. Note à moi même, rajouter un briquet ou des allumettes, la prochaine fois, en plus de l'eau.

Je déglutis, péniblement, tandis-que je tentais, de me frayer un chemin, par la droite. C'était encore, l'endroit, le moins fournit en reptile. Sauf peut-être, le serpent à sonnette, sur la branche....C'était pas venimeux, ces bêtes là ?

J'aurais peut-être pas dût, penser à ça, parce que du coup, j'étais encore plus terrorisée, et évidemment, la sale bestiole, décida de m'attaquer. Là, j'enclenchais le turbot, retenant, de justesse, le hurlement de terreur, qui se transforma simplement, en glapissement, tandis-que je fermais les yeux, ne voulant, pas voir, ce qui arrivait, ou ça passait ou ça cassait.

J'arrêtais, finalement, ma course, pour me rendre compte, que j'étais de l'autre côté. Aussi, ouvris-je totalement les yeux, pour m'inspecter. Ouf, il m'avait manquée. En, attendant, je restais, toujours, tremblante comme une feuille, la respiration, saccadée, et le cœur battant à la chamade. Je HAIS les serpents. Je, ne veux plus JAMAIS en revoir de toute ma vie.
code by Silver Lungs


Anna: 75% mais terrorisée
Kilomètres : 4km
Indice : Clef

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Chovka Zaïtsev


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jack Falahee

Ѽ Conte(s) : Bambi
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ronno

☞ Surnom : Gabriel / Ronnie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 648
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Oct 2015 - 22:04




Human - Mongolie
Smell your fear.

La moquerie n’est pas forcément néfaste. Surtout lorsqu’elle est un brin sarcastique. Peut-être avais-je été touché par les plantes, mais je n’avais pas fais l’idiot à venir titiller une plante de moi même. Je n’allais trop rien dire, mais il y a en moi cette petite part qui refuse de se voir moqué, aussi je fus bien content de nous voir reprendre la marche. L’éternelle impression d’avoir quelque chose dans le dos… Mais à chaque regard en arrière, mon ouïe était couverte par les pas de mes camarades de fortune; puis je ne voyais rien derrière nous… J’étais plutôt instable depuis ma sortie d’hôpital, aussi me dis-je qu’il s’agissait du sang qui tapait dans mes oreilles à cause de celui que j’avais perdu dans l’eau. Quand votre coeur pulse pour tenter de récupérer du rythme. Difficile de s’en convaincre, mais je préférais y croire, être suivit n’était pas dans mes jeux préférés.

Aussi laissai-je la route à Wendy, la suivant à la trace, suivant même le zombie sans moufter ; Lui non plus, je ne le quittais pas des yeux. Oh cessez donc de penser qu’il s’agit d’un jeu entre mâles. J’avais eus de par mes venues à Neverland la preuve que rien ni personne n’était de confiance tant qu’il ne l’avait prouver. Lui, il n’avait rien prouvé du tout, et fier cerf que j’étais, je ne pouvais que protéger ce que je pensais en danger. Comment pourrait-il se montrer vaillant? Il ne pouvait avoir peur de la mort, celui qui n’a pas peur n’a rien à prouvé, aussi le gardais-je sous les yeux, et mon sarcasme était une défense. J’étais peut-être fou, peut-être me trompais-je d’ennemi, mais je n’avais plus confiance en personne… Puis comme disais Staline ‘Méfie toi des hommes en qui tu as confiance’. Soit. Méfions nous. Neverland renferme beaucoup de surprises et je n’en avait pas apprécié beaucoup depuis la première fois, inutile alors que ce Terrence n’en soit une supplémentaire. Et ce même si Wendy semblait lui faire confiance.
Je suis une bête sauvage, pas un chaton de compagnie. -Sans offense à Adrien, c’est un chaton de toute beauté.-

Je lâchai un grognement lorsque nous nous arrêtons. Je les entends dire qu’ils voudraient voir où ils marchent, ils piétinent sur place et c’est bien compréhensible… Je n’ai pas le temps de dire que je passe devant si cela les arrange -Après tout, combien de fois Dimitri m’a-t-il découvert dans la forêt de nuit? Le sombre ne me fais pas défaut, peu, du moins.- Mais la voix dans notre dos me glace le sang, je voudrais reculer mais trop tard nous tombons déjà en avant pour atterrir en bas comme dans un mauvais film. J’ai tenté de m’accrocher au bras du capitaine, sans succès -Satané main handicapée. Ils auraient mieux fait de la couper!!!-
Je me redresse comme faire se peut, massant mes bras, le choc amortis n’a rien d’agréable… Et les lianes grattaient encore à la base de mon cou. Il faudrait trouver de l’eau, faute de vinaigre, ça adoucirait. Je tends la main dans le noir pour toucher le poil de la chienne de Wendy, un sourire, voilà au moins un animal qui a du courage. Pourtant elle me file vite entre les doigts pour partir sur le coté.
« JONES ! ESPECE DE ... DE CRETIN FINI ! ABRUTIE ! 
- Je crois qu’il vaut mieux te taire, plus tu l’insultera, plus il va jubiler. » Lui lançai-je tout bas. C’est toujours comme ça, pour être fier de soit il faut que l’autre vous insulte. Même si Wendy était dans le vrai, le jeu du capitaine avait été puéril au plus haut point. Avait-il peur? Je ne pu retenir un sourire à cette idée. Était-ce lui que j’avais entendu nous suivre? Il ne perdait rien pour attendre.
Je ne bougeais pas. Assit là, je préférais éviter de me relever trop vite ; Ils avaient tous remarquer mon état semi-mort, ils n’avaient pas tord, et je fatiguais, pour être honnête. Oh non, je ne serais pas honnête, je ne le dirais jamais, tant que Wendy ne serait pas en sécurité totale.

« Ne venez SURTOUT pas par là. Y a gigantor qui a décidé de me faire un câlin ! »
Gigantor? « Très bien, ça nous fera la paix. » grommelai-je à son encontre, tirant sur une des bandes pour la refermer. Gigantor? Je n’avais pas réalisé tout de suite, tournant les yeux vrs lui alors que ces derniers s’habituaient à la pénombre… Oh flûte… Étais-ce un constrictor? Pourtant aucun constricteur ne pouvait avaler un humain, c’est un mensonge que des idiots s’amusent à lancer sur internet… Neverland avait décidément bien des secrets.
C’est là que je réalisai que les sifflements m’entourant avaient une source. Ma main gauche était tombée directement sur un nid, dans ce nid, il y avait des oeufs, et immédiatement mes intestins se tordirent: J’étais peut-être capable de tuer un homme, mais ça, je détestais l’idée même d’avoir détruit la vie d’une bête ainsi. Me confondant en excuses à voix basse cela ne sembla pas apaiser les serpents qui défendaient leur nid, et j’eus beau me remettre sur mes jambes, je sentis une vilaine morsure venir m’engourdir l’arrière de la cheville, lâchant un grognement, je n’attendis pas une seconde pour me pencher et repousser l’animal, suffisamment pour pouvoir me reculer contre le mur, hors de portée. Ma jambe engourdie… « Merde » Un jour je cesserais de jurer. Mais ce fut à voix basse, inutile d’inquiéter qui que ce soit… Je remarquai sur ma gauche qu’il y avait toujours le constricteur et le zombie… Roulant des yeux, je passai au dessus des serpents comme je pus pour ne pas boiter en public, jusqu’à arriver à sa hauteur. Posant un genou au sol.
« ‘Gigantor’ dois avoir autre chose à faire. tu vas lui coller une indigestion. » Et avançant les main, j’entrepris de venir prendre la tête du serpent dans ma main valide, le tirant en arrière. Les serpents sont des animaux mal lotis, ils ont une position qui les paralyse, il est ainsi possible de les bouger sans danger pour eux, ou pour nous. Tout les animaux ont leur point faible. Il suffisait de se montrer patient envers eux...

« Me remercie pas. J’ai fais ça pour lui. » Je lui lançai un sourire jeune, l ‘énorme serpent posé sur les bras et tenu dans ma main au niveau de sa tête, approchant du mur pour l’y déposer et le voir grimper comme si de rien n’était… Que n’aurais-je donné pour être un cerf en cet instant? Là, je me sentais faible… Ma jambe me lançais, je pris soin de laisser tomber mon pantalon dessus -inutile d’inquiéter Wendy.-
« On doit aller par où pour sortir? S’il faut remonter lui mettre la tête dans la cave, croyez moi, je le fais. Plus vous les agacerez, plus ils vont mordre.»
Agacé? Oh. Si peu. Épuisé par contre, c’était une constatation juste…



Chovka: 50% ça sent le sapin.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

De ses pions je suis le fou.
⊹Prends mon cœur entre tes mains, serre le. Serre le jusqu'à ce qu'il n'explose.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27430-chovka-zaitsev http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27567-chovka-zaitsev-liens-et-problemes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27615-chovka-zaitsev-liste-de-rps

Rebekah Stormborn


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Cintia Dicker.

Ѽ Conte(s) : folklore germanique & légendes phéniciennes.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : une nixe, la fille du Léviathan.

☞ Surnom : Bekah.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1275
✯ Les étoiles : 591




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Ven 9 Oct 2015 - 18:29

Les Trésors de Neverland
Neverland IV

Après avoir extirpé le môme des sables mouvants, j’attendis tranquillement que Killian sorte à son tour. Je l’observai s’aider d’une liane pour sauver Scampi. Ingénieux le beau-frère.
Je balayai notre petit groupe de mon regard d’océan, l’air blasé. Une belle brochette de têtes de vainqueurs. On allait aller loin comme ça. Sérieux, si on réfléchissait deux minutes, on se rendrait bien compte que nos chances de choper le trésor avant l’équipe de la Reine ou encore Davy Jones, et ensuite de s’en sortir vivants étaient minces. Pour ne pas dire inexistantes. Je commençais sincèrement à me demander si tout cela en valait la peine. Peut-être étions nous en train de risquer nos précieuses vies (enfin surtout la mienne, hein) pour du vent. Eh quoi, ce serait pas la première fois qu’un soi-disant magot aura été inventé de toutes pièces au fond d’une taverne miteuse, par un groupe de pirates un peu trop imbibés. Je tenais à mes miches plus qu’à tout l’or du monde, alors si en plus cet or n’existait pas… Tenter la mort pour des fables d’ivrognes, très peu pour moi. J’avais encore de belles années à vivre. De plus, je savais que Kiki était de mon avis. C’était certes un vrai pirate, avec toute la cupidité qui va avec, mais il n’en restait pas moins lucide : Diana serait capable d’aller le chercher jusque chez Hadès pour lui faire subir sa colère.
D’un autre côté, nous étions allés trop loin pour reculer. Et je me disais aussi que, si le capitaine du Hollandais Volant en personne s’intéressait au fameux butin, c’est qu’il y avait une part de vrai là-dessous. Alors autant continuer encore un peu, et puis si les choses tournent au vinaigre, il sera encore temps de se carapater vers des contrés moins hostiles.

Toute la troupe finit par sortir du bourbier. Bon. J’étais en train d’envisager sérieusement l’idée d’ouvrir le coffre quand ce dernier fut attrapé par le capitaine Sparrow. Ah c’est comme ça ? Eh beh t’sais quoi ? Tu peux te le mettre où j’pense, ton coffre. Mes clefs, j’me les garde, nah. Qu’est-ce que je peux être gamine des fois… Je pris donc le chemin de la sortie, faisant cette fois-ci bien attention où je mettais les pieds. Il n’y aura pas toujours un gosse à qui se raccrocher. C’est alors que la grotte entière se mit à trembler comme une machine à laver en furie. Levant la tête, je sentis que le plafond n’allait pas tarder à céder. Jack, juste derrière moi, me donna des coups de coffre pour avancer. Il y en a qui tiennent à la vie, à c’que j’vois. Je sortis en trombe de ce qui faillit bien être ma dernière demeure. Une fois en sécurité, je poussai un profond soupir. Une pause, c’était trop demandé ? Apparemment, oui. Le capitaine du Black Pearl nous ramena vers la plage, et nous reprîmes notre progression sur le sable. En passant près de hautes falaises, je perçus une mélodie étrange et attirante. Bien plus attirante que ces bruits égosillés que baragouinent les sirènes. Je ralentis mon pas, intriguée. Cependant, voyant que Sparrow n’y faisait guère attention et continuait son petit bonhomme de chemin, je ne m’en souciai pas plus longtemps. Si on s’arrêtait à toutes les bizarreries que l’on croisait, on n’en avait pour des siècles !

Nous écartant de la plage, nous arrivâmes au milieu de rochers et de l’eau. J’allais m’enfoncer dans mon élément, l’air serein, lorsque je vis des masses informes à mes pieds. Des méduses ! Et ça grouillait de partout. J’aimais pas les méduses. C’est plus débile qu’un concombre de mer, ça ressemble à rien, ça n’a pas de cerveau, et en plus ça pique. C’est pas des créatures avec qui tu peux discuter, exposer tes arguments et parlementer. Nan, ça pique, c’est tout. N’étant pas une idiote finie, je décidai de faire un détour. Ç’aurait été le plan du siècle, si je n’avais pas tourné la tête vers un curieux crabe brillant, un peu plus loin. De ce fait, je n’aurais pas été prise par surprise par cette vague traîtresse qui me frappa de plein fouet. Ô Sainte Poisse, quand tu nous tiens… Je finis les quatre fers en l’air dans le banc de méduses. Et visiblement, celles-ci n’avaient pas beaucoup apprécié mes remarques désobligeantes à leur égard. Aaaïe ! Aïe, aïe, wouaaaïe ! Bordel de saloperies de méduses à la c*n ! Je bondissais dans une danse endiablée, fuyant ces affreuses gélatines des Enfers. Vue de l’extérieur, la scène devait être hilarante. Mais autant vous dire que moi, je ne me marrais pas du tout. J’étais couverte de brûlures. Au point où j’en étais, je ne pris même pas la peine de faire attention aux filaments démoniaques lorsque je me mis à déchiqueter ces saletés gélatineuses sur les rochers. Quand je fus certaine que plus aucune n’était en un seul morceau, je pus souffrir tout à mon aise. Pour apaiser un tant soit peu cette atroce douleur qui me transformait en merguez géante, je plongeai dans l’eau. La sensation de brûlure cessa, mais les marques rouges parcouraient toujours mon corps.
J’étais remontée à bloc, une vraie furie. De la vapeur sortait presque de mes narines. Le prochain qui m’cherche, j’le scalpe, j’le démembre, j’lui fait bouffer tout le sable de Neverland du bas vers le haut ! A bon entendeur…

Emi Burton


Rebekah : 65%
Distance parcourue : 5km

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t33258-rebekah-lachowski-ou- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t47291-rebekah-lachowski-daughter-of-the-sea http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t33455-les-rps-de-bekah

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 688
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 9 Oct 2015 - 22:14




Les Trésors de Neverland




- Je suppose, évidemment, que personne n'a de feu sur lui ? Ne me dites quand même pas que je suis la seule à avoir regardé Indiana Jones ?


Mhh comment dire, en général, se balader avec un chalumeau n'était pas la meilleur des idée quand on était sur un navire. Et on, elle ne connaissait pas Indiana Jones. Au temps Wendy avait fait toutes les recherches possibles pour en apprendre plus sur les pirates, Peter Pan, les voyages entre les mondes et les fées, autant le reste .... elle avait un peu de mal, étant donné qu'elle n'avait pas eut le temps d'étudier le reste de la culture populaire de ce nouveau temps.

Wendy se retourna et chercha son équipage du regard. Anna venait de traverser le creux a la vitesse de la lumière et était en sécurité. Quand a Terrence, elle avait vue Chovka se diriger de son coté pour aller lui prêter main forte - du moins elle l’espérait -. La jeune femme observa le sol grouillant de longues secondes avant d'inspirer a fond.. Et d'expirer aussi tôt. Puis elle poussa un serpent du bout du pieds et se ré engagea dans le creux. Elle devait trouver ce serpent a la noix, et il était hors de question de laisser les autres risquer leur peaux encore une fois. La jeune femme avança lentement, pas a pas, prête a esquiver au moindre mouvement. Tout a coud, un serpent se jeta sur elle et par réflexe elle bondit devant elle en esquivant le serpent, et se rattrapa du bout des doigts, avant de pousser dessus pour atterir quelques mètres plus loin dans un creux que les serpents avaient laissé libre. Elle se rétablit souplement et rajusta rapidement ses vêtements.

Puis elle repris son exploration, sans sucés. Ou était ce foutus serpent ? La jeune femme soupira avant de regarder a nouveau de gauche et de droite, avant de se décider a rentrer. Slalomant habilement entre les corps frétillants, la jeune femme revint vers le petit groupe qui c'était formée. D'un geste elle attrapa une racine et pris appuis sur le muret de terre pour s'élever quand tout a cou, elle glissa a moitié. Don pieds tomba dans un creux que dissimilait une multitude de serpents et dans lequel sa jambe s’enfonça lentement. Elle sentit une douleur a la cheville et d'un geste brusque, se redressa avant de grimper en vitesse. Une fois en sécurité, elle se laissa tomber au sol avant de brusquement se débattre avec sa botte, qu'elle retira avec un soupire de soulagement intense. La jeune femme jeta un regard a Terrence et lâcha d'une voix fatiguée mais ou perçait l'amusement :

"Non, je n'enlève QUE ma chaussure, je garde le reste, désolée".


D'un geste elle retourna la bote, trop lourde dans sa main pour que ce soit normale, pour en laisser tomber ... Un serpent dont le corps était strié de marques bleues.

Avec stupéfaction, Wendy le regarda quelques instants, avant de l’attraper par la tête, peu désireuse de se faire a nouveau mordre.

"On l'a eut !"
lâcha elle d'une voix sur excitée avant de se reprendre.

A genoux sur l'herbe elle maintint fermement l'animal, sans forcer pour ne pas lui faire mal, avant de remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. Puis de sa main libre, elle se mit a palper le corps de l'animal, on ventre, pour tout a coup, sentir un objet dure sous ses doigts.

"Bingo ... "
lâcha elle avec un sourire victorieux, avant de relever le visage vers les autres. "Il a un truc dans le ventre. Anna, mon foulard s'il te plais." fit elle en tendant la main vers la jeune femme. Une fois le tissus en sa possession, elle l’étala grossièrement sur le sol et déplaça le serpent dedans, avant de brusquement rabattre les bords du tissus sur lui. Puis elle les attacha ensemble et le tint a bout de bras.

"Voila ! Bon, vaut mieux avancer maintenant, on fera une pause tout a l'heure, je n'ai pas envie que Jones nous rattrape maintenant. Et puis la nuit tombe, vaut mieux nous éloigner."


Le petit groupe se mit en route et avança en silence jusqu'a une clairière ou Wendy les guida. La jeune femme posa son paquet prés d'un rochet, sous surveillance des autres et déclara en s'éloignant :

"Ne bougez pas j'en ai pour deux minutes. "

Elle s’enfonça dans les herbes hautes jusqu’à trouver un arbre qu'elle affectionnait. Agile comme un singe, elle grimpa et attrapa plusieurs mangues avant de se laisser tomber au sol et de revenir vers le groupe. Les bras chargés de fruits, elle les rejoignit et se laissa lourdement tomber a coté du baluchon-porteur-de-serpent, en laissant les fruits tomber devant elle. A l'aide de son couteau, la jeune femme coupa son fruit en deux et en dévora rapidement la moitié. Elle avait pensé qu'une pause leur ferait du bien. Vue l'était de Chovka, il était nécessaire de toute façon. Et puis Anna avait l'air de ne pas bien supporter le climat. Quand a Terrence ... elle c'était dit qu'il veillerai sur eux.
Elle ne voulait pas que par sa faute, ils ne s'écroulent.

"Bon. On a deux indices, il faut qu'on vois la suite avant de se trouver un coin pour dormir. Il faudra faire des tours de garde. Et je pense que Jones n'est pas loin, a moins qu'il ne soit déjà la, donc nous auront sûrement tôt ou tard le ... plaisir de sa charmante compagnie. "
lâcha elle avec ironie.

Elle expira lentement en essayant d'ignorer la douleur qui pulsait dans tous son corps.

Wendy 60%
Indice : Clef
Serpent
Km : 5 KM


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling
 Page 5 sur 10
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

[Fe] Les Trésors de Neverland - Evènement #46





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland