Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe]






« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lily Olyphant



« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


Lily Olyphant


Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2726

✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mar 13 Oct 2015 - 23:19






    "Vous n'êtes pas censé me fausser compagnie une fois de plus ! Je vous ai fait des lasagnes ! Des lasagnes au saumon, comme vous les aimez. Alors soit vous me donnez ce que je suis venu chercher, soit je vais aller voir Arès et je vais lui dire que vous avez été un grand vilain pas beau plein de poils !"

    Je sentais que j'étais capable de maintenir mon regard et de ne pas flancher. Oui, j'étais à Olympe et je n'étais pas une déesse ou quoi que ce soit de ce genre. Je n'avais pas de force, ni même de puissance. Je n'étais pas capable de produire du feu ou de geler tout ce qui m'entourait. Mais s'il y avait bien une chose dont j'étais équipée aujourd'hui, c'était de patience et de courage. Je n'étais pas ici pour moi mais pour ma fille. Sasha m'avait conduite jusqu'ici sans trop savoir pourquoi. Je lui avais juste demandée de le faire et que Hadès lui en serait reconnaissant. Je n'étais pas sûr qu'elle demanderait son dû au dieu des Enfers, mais Judah ne pourrait pas m'en vouloir d'avoir utilisé sa créature pour me rendre jusqu'ici. Je n'avais rien d'autre sous la main.

    "Sachez très chère que Arès n'est plus le maître d'Olympe et que c'est désormais le Seigneur Apollon."

    Le type qui se tenait juste devant moi avait eu un grand sourire, comme s'il venait de m'apprendre un truc.

    "C'est vrai ?"

    Bon ok, il venait de m'apprendre un truc... mais à ma mine d'abord septique, puis réjouie, je le sentais déstabilisé. J'adorais Arès, mais j'aimais bien aussi le beau Apollon. L'un ou l'autre, ils n'auraient pas été contre moi et ils auraient vue ma démarche d'un bon œil.

    "Une raison de plus ! Et vous voulez savoir pourquoi monsieur le pas gentil ?"

    J'avais glissée ma main dans la poche de mon pantalon pour en sortir mon portable. Ce dernier indiquait qu'il n'y avait pas de réseau, mais ce n'était pas grave, car je voulais juste accéder à mes messages. Parmi eux, il y en avait du dieu de la beauté. Les messages étaient remplis de photos d'éléphants que j'avais montré au capricieux jeune homme qui se tenait devant moi. Sur le coup il ne semblait pas comprendre, mais petit à petit ça allait lui monter jusqu'au cerveau.

    "J'étais un éléphant dans une autre vie. Et d'ailleurs je l'ai été ici aussi, il y a quelques semaines de cela. Et le beau Apollon a..."

    "Mais arrêtez de l'appeler le beau Apollon. C'est juste Apollon. Ou Seigneur Apollon."

    Je l'avais fusillée du regard. Il se permettait de me dire comment appeler le... beau Apollon ? Il ne pouvait pas comprendre ce qui se passait entre nous. C'était une relation cordiale, forte et intense.

    "Alors écoutez moi bien monsieur Socrate ! Vous allez immédiatement..."

    Je m'étais stoppée quand il m'avait mis un livre dans les mains et qu'il avait ajouté que ça n'allait pas être facile, avant de redevenir un chat et de s'éloigner. J'étais restée bouche bée quelques secondes avant de m'asseoir à une table et de feuilleter le livre très intéressant sur les baptêmes. Quelques minutes ou plutôt heures... ok... Quelques jours plus tard, après être revenue au moins trois... cinq fois à la bibliothèque, j'avais réussie à assimiler le maximum d'informations. Tout était clair, net et précis. Il n'y avait plus qu'une seule chose à définir : qui ? Pas pour moi, car j'avais déjà une personne en tête, mais lui il allait forcément amener n'importe qui le connaissant.


    Quelques heures jours plus tard...

    "Maintenant tu comprends pourquoi j'ai besoin de toi ? Ca va être un jeu d'enfant, tu vas voir ! Et puis ils parlent d'épreuves, mais ça doit être un truc comme quand on passe un examen. Même si j'en ai jamais passé jusqu'à aujourd'hui. En tout cas ça va être fun et on va s'éclater, tu vas voir !"

    Je sentais au regard de Neil qu'elle ne semblait pas être certaine qu'on allait véritablement s'éclater. Quoi qu'il en soit, j'espérais que Robyn serait de mon côté. J'avais tourné la tête dans sa direction.

    "Tu es ok ? Dit ? Tu l'es ? Hein ? Tu l'es ?"

    J'étais excitée comme une puce. Ma fille allait être batpisée et à la manière divine !!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oui, il a un côté charmant...
MAIS T'ES complétement FOLLE !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman



« Love it Light ! »


Elliot Sandman


Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1702

✓ Disponibilité : A travers le temps et l'espace *.*

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 17 Oct 2015 - 19:31


« C'est un beau matin pour saisir cette chance
Qui m'emmène au loin vers d'autres destins ! »

Lily avec un livre, c'est une mauvaise combinaison. Ce n'est pas cohérent. C'est comme imaginer Lara Croft avec un tablier de cuisine ou Daryl Dixon avec un bouquet de fleurs. Ca ne va pas. J'aurais dû sentir la catastrophe arriver... mais non. Quand j'avais vu la jeune femme sur le pas de la porte de chez ma mère, mon cerveau avait fait "Plop !" et plus rien d'autre n'avait compté. Pourtant, je m'étais entraîné plusieurs fois dans le miroir pour avoir l'air détaché lorsque je la reverrais. La ville étant petite, je savais que tôt ou tard je me retrouverai face à elle. Je m'y étais préparé. Le regard lointain et désinvolte, l'air assuré, le menton droit, la répartie qui tue : "Alors, ça roule ma poule ?". Tout était sous contrôle.

J'avais tout prévu, excepté que je perde toute mon assurance en la voyant. Bon sang, j'avais l'impression d'être un adolescent incapable de rester neutre face à la fille canon du lycée. Pourquoi me faisait-elle régresser comme ça ? Trois mois de bourrage de crâne, d'entraînement intensif pour me sortir de ma dépression, de coups de fouet d'Alexis -au sens figuré, bien sûr. Cinquante Nuances d'Elliot, ce n'était pas pour tout de suite. Tout ça, pour rien. J'avais cru devenir différent, plus mature, plus réfléchi, mais face à Lily, le bout de mes oreilles se teintaient de rose et je me mettais à fixer mes pieds. Terrible fatalité.

La vérité c'est que je me sentais toujours coupable. Coupable d'avoir créé une cassure dans son existence, de l'avoir gâchée. Si je ne l'avais jamais rencontrée, elle serait probablement en couple à l'heure qu'il est avec un gentil garçon sans histoire. Certes, elle s'ennuyerait car il n'aurait pas été aussi cool que moi mais elle aurait été hors de danger. Au lieu de ça, elle avait vécu un amour brûlant qui lui avait apporté une enfant devenue adulte en seulement quelques mois, et tout c'était soldé par un désastre doublé d'une rupture. Si je n'avais pas craint de changer l'avenir de façon catastrophique, je serais remonté dans le temps pour lui offrir la chance de ne jamais m'avoir rencontré. Sauf que je n'avais pas autant de courage. Je ne pouvais envisager un présent dans lequel elle ne me reconnaisse pas. Et puis Cassandre, que serait-elle devenue ? Je ne pouvais pas décider qu'elle vive ou qu'elle meure d'un claquement de doigts. Fallait que j'arrête mes conneries. Du coup, ces derniers mois, j'avais passé beaucoup de temps à réfléchir et tout ce que je pouvais en dire, c'est : ça colle un sacré mal de crâne.

Lily était donc venue me voir pour me dire qu'il était temps de baptiser Cassandre à la mode divine. Okaaay... Comme elle n'avait rien voulu m'expliquer, je m'étais rendu chez Socrate que j'avais réussi à soudoyer grâce aux talents culinaires de William Saurin. Trois boîtes de boulettes plus tard, le chat repu m'avait résumé toute l'histoire. J'avais été contraint de le caresser pendant qu'il me racontait tout. Sale carpette...

Tout devait se dérouler à Olympe. Il fallait un parrain et une marraine qui réaliseraient les épreuves afin que Cassandre accède à l'ultime étape qui la baptiserait pour de bon. D'après Socrate, c'était facile et sans danger, mais à entendre son ronronnement, je me méfiais. Il était bien trop sournois, ce type-chat.


Plaine d'Olympe, Jour J.

"Bon, t'es sûre que ça te tente ? T'es vraiment pas obligée. Le coup des épreuves, je trouve pas ça très clair. Si ça se trouve, ça va être mortel. Je le sens pas. Je peux très bien convaincre une autre déesse magique. J'en ai pleins. Ca m'embêterait de te perdre. Mon oncle Arès m'a dit qu'il existait une fille qui fait congélateur. La reine des neiges, comme le dessin animé. Je sais pas si elle est aussi sexy mais..."

M'apercevant que je m'égarais, je m'éclaircis la gorge et repris :

"Enfin je la connais pas, et quitte à mettre quelqu'un en danger, je préfèrerais que ça soit elle plutôt que toi. Okay si tu gagnes, tu seras la marraine de Cassandre, mais si tu perds la tête ? Ou un bras ? Ou les jambes ? On sait pas ce qui va se passer !"

D'accord, j'étais carrément flippé. Si j'avais pu, j'aurais combattu à la place d'Alexis. J'avais l'impression de la jeter en pâture à une bande de requins, ou pire encore. Je lui avais proposée d'être marraine car elle m'était vraiment très proche et avec ses pouvoirs, elle pouvait assurer face à l'inconnu, mais maintenant qu'on y était, je craignais pour sa vie.

Soudain, je vis Lily entourée par notre fille et... Robyn ? J'écarquillai les yeux et m'écriai, stupéfait :

"Mais... où est Wilson ?"

J'aurais pensé qu'elle aurait choisi l'éboueur comme parrain pour Cassandre. Après tout, Lily en pinçait pour lui et il fallait avouer que niveau puissance, il coiffait tout le monde au poteau. En plus, il avait fait naître Cassandre. D'un certain point de vue, il était lié à elle. Pourtant, Lily avait choisi quelqu'un d'autre. Mon cerveau mit quelques secondes à comprendre. Un faux sourire étira mes lèvres tandis que je levai mon index et que je le secouai de gauche à droite.

"Ah non non non ! Pas cette dingue dans l'arène ! Tu crois vraiment qu'elle est de taille à affronter ce qui l'attend ? Elle n'est même pas divine !"

Je jetai un regard oblique à la vendeuse de pâtisseries avant de lui tirer la langue. Ouais, tu fais pas partie du club. C'est moche, hein ?

"Moi, j'ai amené une de mes reines."
fis-je pompeusement en passant un bras autour des épaules d'Alexis. "Elle va carrément assurer."

Je hochai la tête d'un air assuré, genre "no problem". Subitement, toutes mes craintes furent balayées. Au pire, Robyn se faisait défoncer et on n'en parlerait plus. En tous les cas, ma championne allait exploser les scores !

"Mets-en leur plein la vue, je vais avoir l'air trop sexy !"
murmurai-je à mon amie à l'oreille.

C'était logique : si ma participante se surpassait, sa lumière allait forcément ricocher sur moi. Ca énerverait Lily qui me trouverait trop canon et... et rien en fait puisque mon but n'était pas de la reconquérir. Lui ficher la paix, Elliot, tu te souviens ? Tu dois passer à autre chose. Ouais...

Pourquoi ma conscience avait-elle la même voix que ma mère ? C'était perturbant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Alexis E. Child



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Alexis E. Child


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 378254admin

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2300

✓ Disponibilité : 4 Rps en cours : AUgustin (:green:), Erwin, Aloïs, Danny

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Dim 25 Oct 2015 - 0:34




Les 12 travaux de nous !


DANS QUELE FOUTUE MERDE JE M’ETAIS ENCORE FOURREE ?! Ouais… C’était la question du jour et elle passait en boucle à l’infinie depuis le début de la journée. Plus Elliot parlait et plus je sentais ma gorge se serrer, mon estomac se nouer. J’avais juste envie de lui dire de fermer son clapet mais même ça j’arrivais plus à le faire. J’avais plus de salive dans la bouche, mes mains étaient moites, j’avais juste l’impression que j’avais marché dans le désert depuis des jours sans boire… Avec un peu de chance, j’allais m’électrocuter moi-même et ça serait réglé ! Pourquoi j’avais accepté déjà ?

Aaaaah oui je me souviens ça y est ! Pour faire plaisir à mon ingrat de meilleur ami. Parfois j’avais l’impression qu’il me méritait pas ! Si si je vous jure que c’est vrai ! Il était au fond du gouffre depuis des mois, je le maintenais la tête hors de l’eau avec une difficulté des plus pointues, n’hésitant pas des fois à dormir avec lui chez sa mère de peur qu’il rechute pendant la nuit. Et puis d’un coup, paf, un jour, il m’avait dit qu’on devait se voir, je l’avais vu requinqué, illuminé, presque le Elliot que j’avais toujours connu pour m’annoncer qu’il allait baptiser Cassandre. Ouais… Ok ! Moi je m’étais dit que si ça lui faisait plaisir, pourquoi pas ? Un baptême ça pouvait pas être aussi terrible de toute façon… AH AH AH trèèèès drôle…. Sur le coup j’avais pensé qu’il été guéri de Lily, qu’il avait concentré tous ses efforts sur sa fille et moi, un père qui s’occupait de sa fille, ça me faisait trop craquer… c’est vrai quoi, je pouvais pas m’empêcher d’être émue devant un papa poule… peut-être parce que j’avais jamais eu de père, allez savoir ! Quoi qu’il en soit, j’avais vu ça d’un très bon œil et il me proposait même d’être la marraine. Ça m’avait touché, fortement touché, fallait bien que je l’avoue ! Elliot était quelqu’un à qui je tenais énormément et le fait qu’il me demande d’être la marraine de sa fille montrait tout l’amour et la confiance qu’il me donnait… C’était beau, très beau ! Même si techniquement, j’aurais jamais à m’acquérir de mes tâches puisque le père était immortel, la fille majeur et sans doute aussi bien plus solide que moi pauvre mortelle mais enfin bon…

Bref, tout ça pour dire que j’avais accepté, presque la larme à l’œil et ce n’était que le jour J qu’il m’avait expliqué l’envers du décor… A savoir cérémonie sur l’Olympe avec des épreuves de la muerte, Lily présente et Lily qui avait eu toute l’idée… J’allais me le massacrer… Mais j’avais un devoir envers Cassandre… Depuis que j’avais dit oui, je prenais mon rôle très au sérieux, même si elle, elle ne le savait pas encore. Mais pendant qu’on marchait vers le lieu de rendez-vous, il arrêtait pas de me taner sur le sujet, tenant de me rassurer maladroitement, avant d’affirmer qu’il était capable de nous prendre la Reine des Neiges en marraine pour éviter que je meure au besoin. Je m’étais arrêté d’un geste net pour le fusillé du regard.

- Non mais je rêve là ?!

Je levais un doigt accusateur :

- Si tu me sors encore que « tu as pleins de déesses magiques », je te promets que je t’envoie une décharge si forte que tu vas sentir le cochon grillé à des kilomètres, compris ? Tu nous a prise pour quoi au juste ? On est pas des manettes de stocks au cas où tu casserais la tienne, pigé ? J’y vais, j’assume ! Et pitié ferme-là où je te jure que je vais vomir…

Je reprenais la marche l’air un peu renfrogné. Parfois il nous manquait vraiment de respect, je sais même pas s’il s’en rendait compte… Il était mon meilleur ami, je ne connaissais pas des masses Elsa et deux autres étaient encore pour moi des réels mystères mais je nous considérais comme une équipe, les power rangers de la divinité quoi et je ne supportais qu’on parle de l’une de nous aussi mal… C’était déjà pas simple à accepter comme ça, pour moi en tout cas… On était arrivée devant les deux filles et je les saluais d’un sourire et d’un signe de la main. J’avais eu un passif avec Lily lorsqu’elle avait cru que je voulais lui piqué son mec, mais Ellie avait rectifié les choses et je la trouvais plutôt sympathique… Quant à Robyn, c’était une fille spontanée que j’aimais bien, même si elle avait perdu une main sur Neverland à cause de moi… Je venais de m’apercevoir avec joie qu’elle semblait avoir été recollée ou qu’elle avait repoussée, allez savoir et j’espérais qu’elle ne m’en voulait pas… Surtout que visiblement, il n’y avait pas de parrain mais deux marraines, il valait donc mieux s’entendre. Je souriais enfin à Cassandre, prête à devenir sa marraine si elle l’acceptait.

Puis Elliot avait décidé de mettre son grain de sel et j’avais croisé les bras en baissant la tête, les yeux rivés sur le sol. Ca allait finir mal cette histoire… Elliot devenait méga con quand il était en présence de Lily ces derniers temps… et mon coaching intensif n’y changeait visiblement rien… Robyn allait s’énerver et j’allais devoir me mettre entre tout le monde, Cassandre aussi sans doute et on allait tous finir à moitié cassés avant les épreuves. Je serais les dents en levant les yeux au ciel lorsqu’il m’appela sa « reine »… J’allais vraiment lui envoyer une décharge si ça continuait… Judah était bon prof, je commençais à me débrouiller ! J’eus un risque crispé lorsqu’il passa sa main autour de mes épaules en mettant de l’huile sur le feu et je tentais d’enlever vainement sa main qui me tenait solidement avec un sourire exagéré et gêné pour Lily. C’est qu’il avait de la force en plus ! Il l’avait collé à la glue sa main ou quoi ?! Il me demandait d’assurer pour avoir l’air sexy et avec un ricanement redoutable qui trahissait mon énervement je répliquais en lui parlant à l’oreille :

- Alors là mon gars tu calmes ta joie tout de suite ou je t’arrache les yeux, compris ? Tu veux que Lily m’explose la tronche avec la batte de Robyn ou quoi ?! Tu te rappelles ce qu’on s’est dit ? Je fais PAS semblant d’être ta copine !

Je parvins à me retirer de son emprise et le fusillant du regard. Il fallait vraiment qu’il se reprenne ma parole ! Puis je m’éloignais d’un air gêné pour me diriger vers Robyn et Cassandre :

- Salut Robyn, je suis ravie de voir que ta main a repoussée… Je suis vraiment désolée tu sais… J’espère qu’on va assurer toutes les deux… je… je suis contente de te revoir ! Et toi Cassandre… J’espère que tu m’accepteras en tant que marraine, t’as l’air aussi parachuté que nous ! Tu vas voir, je vais tout faire pour qu’on réussisse et je suis pas du genre marraine méchante.

Je rigolais d’un air gêné. Je la connaissais pas vraiment… C’était bizarre cette situation… J’osais pas encore parler à Lily… Je savais pas quoi dire… Mais il le fallait… Je m’approchais donc pour lui dire :

- Coucou Lily. J’espère que ça te dérange pas que je sois le choix d’Elliot… et… y’a toujours rien entre nous… Je préfère préciser parce que… enfin…

Je faisais des gestes incompréhensible le désignant lui, moi et quelques moulinets des bras. Je voulais expliqué le coup de la main sur les épaules, j’aurais pu le résumer par « il est con »… mais bon… devatn son ex, ça le faisait moyen… Et j’étais quand même là pour le défendre…

- Bref…

Je remettais une mèche de cheveux derrière mon oreille en me pinçant les lèvres, gênée… Punaise qu’il faisait chaud… vivement que ça commence, que je meurs, ça ira mieux après !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Put your lips on me and

I can live under water

ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories En ligne

Robyn W. Candy



« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Robyn W. Candy


Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] Zvh9xII

╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Maîtresse absolue des Ewoks
Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 908819teamewok

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1255

✓ Disponibilité : Home Sweet Home

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Dim 8 Nov 2015 - 1:30


Hey les gars... L'Olympe ça serait pas plutôt par là?

- Tu veux que je sois la marraine de ta môme ? Moi ? Mais tu te souviens que je suis pas douée avec les gosses ? Même si au final ta fille est adulte et tout maintenant. Mais quand même. Je l'emmènerais jamais faire du shopping ou on fera jamais de séances vernissage d'ongles. T'es prévenue.

J'avais un peu de mal à cerner Lily, parfois. Ça n'empêche pas que je l'adore un peu trop. Mais quand même. Elle a des idées à la con, c'est dingue ! C'est peut être une particularité de son ex vie d'éléphant. Je sais pas. Faudrait que je l'emmène voir un médecin, un jour.

Non parce que sérieusement, elle me collait limite le destin de sa fille entre les mains. Elle s'était ramenée dans ma boutique tout sourire, en demandant des muffins au beurre de cacahuètes en me précisant qu'elle avait un truc important à me demander. J'avais eu tout de suite des doutes. Quand elle demande quelque chose généralement, c'est louche. Une fois, elle était arrivée tranquilou et m'avait demandé si ça me tentait de monter un spectacle de claquette pour amuser Neil. Soit elle voulait mettre la honte à sa fille, soit elle voulait que je l'étrangle de mes propres mains. Ou les deux.

Au final, je m'étais quand même ramenée. J'allais pas lui foutre un vent. C'est ma meilleure amie. On fait pas ça à sa meilleure amie. Surtout quand c'est la seule qu'on supporte. Et puis j'avais besoin de m'occuper l'esprit. J'étais un peu trop obnubilée par un truc qui s'était passé un peu trop récemment. Même quand j'étais censée dormir, je me repassais en boucle sans pouvoir le contrôler le dernier baiser donné à... Hum hum. Non, ne surtout pas penser à ça. Ou à lui. Ça me mettait dans un état pas possible. Un sale état, même.

Ce qui explique pourquoi je me retrouvais dans un coin de l'Olympe, sur le point d'accepter de participer à des espèces de tests parce que Lily me l'avait demandé. Elle avait l'air trop contente. Je pouvais pas la laisser tomber. Surtout depuis ce qui s'était passé au Comic Con. Et avec ce débile de Girafon. Elle faisait genre que tout allait bien quand on se voyait, mais j'étais pas conne au point de trouver ça normal. Je l'avais à l’œil. Perso je la trouvais bien mieux sans lui. Sérieux, ce type la mérite même pas quoi ! Je l'ai toujours trouvé beaucoup trop bien pour lui. Elle est jolie elle, au moins. Lui, il ressemble à rien. Un croisement entre un nid d'oiseau et un bâtonnet de céleri. J'ai jamais aimé le céleri.

- Ouais bon, j'accepte.

J'avais croisé les bras, en soupirant et en levant les yeux au ciel. J'étais pas super méga emballée par tout ça. Déjà, je déteste les examens. J'en ai pas un seul en poche, et je considère ces trucs comme des formalités à la con qui permettent de trier les gentils petits moutons qui vont finir par faire pleiiiins de trucs importants. Moi je suis une rebelle. M'en fou de pas pouvoir me rouler dans un bain de billets comme ces prétentieux de richards Ma douche avec de l'eau, ça me va très bien.

- Alors déjà, je t'emmerde.

J'avais adressé un grand sourire à Elliot qui venait d'arriver me tirait la langue comme un sale gosse. Vu qu'il avait l'air d'aimer s'exprimer avec son corps de crevette, je fermais mon poing levé en laissant juste mon majeur tendu, en me mettant à battre exagérant des cils comme une attardée et en lui mimant un baiser. Oui, j'étais vraiment très contente de le voir ici. Qui en aurait douté ?

- Et c'est pas parce que j'ai pas du sang de « grand tout puissant dieu » dans les veines que je vais pas réussir toutes les épreuves et au passage te botter le cul.

Je m'étais rapprochée de quelques pas vers lui, en le défiant du regard, sans ciller. Petit prétentieux. Quand je vous dis que Lily mérite milles fois mieux que ce machin. En plus il avait emmené... sa copine ?

- Eh mais t'es la fille de Neverland ! Alexis, nan ? Mouais, ma main va bien. Un taré me l'a recousu, un vrai malade. Il créé des poupées vivantes qui adorent faire le ménage, du grand n'importe quoi. Par contre quand Sophie la Girafe dit que t'es sa reine, ça veut dire quoi ?

Je levais un sourcil suspicieux. C'était trop bizarre comme appellation, ça. Elle disait à Lily qu'il n'y avait rien entre eux, mais j'avais le droit de trouver ça louche. Reine, reine... ça fait quand même vachement escort girl. Je m'approchais de Lily et attrapais de manière possessive son bras, en fixant bien dans les yeux Elliot. Moi j'avais le droit de la toucher et pas lui. Ça fait mal, hein ? Que la dingue elle au moins puisse lui faire des câlins comme elle veut.

- Alors pas quoi on commence ? Genre ça se passe comme dans les vrais baptêmes, faut que quelqu'un fasse manger un drôle de truc à Neil et qu'on lui mouille le front ou un truc comme ça ?

J'ai jamais assisté à un vrai baptême, donc bon je suis pas hyper renseignée sur le déroulement de ce genre d'événements. N'empêche, je plaignais la fille de Lily. Ça doit être chiant de se retrouver du jour au lendemain en pleine guerre entre ses parents qui se fightaient limite à coup de marraines. Étonnant qu'elle ait toujours pas fait sa crise d'adolescence. Autant être amie avec Lily, c'est énorme, autant être sa fille, ça doit pas être facile tout les jours.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Neil Sandman



« Alive, it's alive ! »


Neil Sandman


╰☆╮ Avatar : ➹ Elizabeth Olsen

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ La fille de Dumbo & Elliot *-*

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4370


Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Mar 10 Nov 2015 - 17:51






    J'avais la sensation d'être en trop à mon propre baptême. Et pour être tout a fait franche, j'aurai préférée pouvoir m'éclipser sur la pointe des pieds, comme si de rien était. Car même si maman avait eu une bonne idée en voulant remettre au goût du jour les anciennes traditions, il y avait quelque chose dont je n'avais pas spécialement envie, c'était de mettre la vie de mes amis en danger. Dans notre présent je ne connaissais pas bien cette Robyn qui était venue représenter le côté marraine de la chose. A dire vrai dans le futur on avait une relation très... tumultueuse. Elle avait eu sa crise d'adolescence un peu en retard, où elle s'était mise dans l'idée de bien me faire comprendre que c'était sa Lily et pas la mienne. Ce qu'elle avait oubliée, c'était que Lily était aussi ma mère et que je comptais plus que tout pour elle. Bien que... la première heure, j'avais boudée. J'avais véritablement boudé vue ce qu'elle avait fait.

    Aujourd'hui, dans notre présent, alors que j'aurai dû être la reine de la fête, mon père n'avait rien trouvé de mieux de parler de ses reines à lui. Reines dont je faisais également partie à l'heure actuelle. J'avais croisée les bras en observant Elliot et j'avais secouée la tête pour lui faire comprendre qu'il se comportait comme un imbécile. Car il fallait véritablement être aveugle pour ne pas se rendre compte que maman était sur le point d'explosée quand il avait parlé de l'une de ses reines en insistant bien sur le fait que c'était la sienne et que si on en croyait les écrits, reine signifiait amante ou quelque chose de ce genre.

    Les hostilités s'étaient poursuivies quand Robyn n'avait rien jugée de plus utile que de lui montrer son majeur tout en le défiant, juste avant d'aller prendre maman par le bras pour bien lui montrer que c'était la sienne. Mon dieu, mais on le savait à force ! J'avais levée les yeux au ciel et mis mes mains sur mes hanches. Ca allait finir leur jeu ou on y serait encore demain.

    "T'inquiètes, c'est pas grave. De toute façon moi aussi j'ai quelqu'un."

    J'avais fixée maman du regard quand elle avait répondu à Alexis. Mais dans quel monde j'étais tombé ? Elle s'y mettait elle aussi maintenant. Là s'en était trop. J'avais soupirée un bon coup avant de me mettre au centre du groupe.

    "Vous savez, c'est pas obligatoire le baptême. Ca fait des siècles qu'on en fait plus à Olympe. Du moins plus de cette manière là. A dire vrai même toi tu n'as pas été baptisé." avais-je dit en désignant de la main mon père. Bien entendu, j'aurai pas dû, car le connaissant, il allait surement faire une crise de jalousie en disant que lui aussi voulait être baptisé. Je m'étais mordu les lèvres, avant de me tourner vers Alexis.

    "Ca me va parfaitement que tu sois ma marraine, même si... Enfin, c'est qu'un détail, mais bon."

    Est ce que j'étais réellement obligée de leur préciser que dans "parrain" et "marraine", il y avait une allusion au fait qu'il fallait un homme et une femme ? Car là deux femmes, ça n'allait pas trop le faire. Du moment qu'elles arriveraient à choisir laquelle des deux jouerait le rôle de l'homme une fois le moment venu. Mais bon, on en était encore loin. Bref... j'avais tournée la tête vers Robyn pour répondre à sa question.

    "C'est différent chez les dieux. Il y a une série d'épreuves. Trois. Une pour la marraine, une pour le... parrain et une pour l'enfant. Enfin moi. Il faut réaliser les trois pour que le baptême puisse avoir lieu. La première épreuve c'est une épreuve de courage, pour ça que normalement c'est la marraine qui la réalise. Quand à la seconde c'est une épreuve de force. On la confie souvent au parrain. Et la dernière c'est une épreuve de vaillance."

    C'était quand même important de régler le soucis du parrain avant de débuter, car laquelle des deux allait réaliser l'épreuve de force et laquelle s'occuperait de l'épreuve de courage ?

    "Il va falloir vous décider..."

    "Ah mais elles sont prêtes ma chérie ! On y va quand tu veux !" avait dit maman avec un grand sourire, tout en jetant un coup d'oeil agressif vers Elliot.

    "C'est que... Je parlais de se décider sur... celle qui aura le rôle de l'homme... Enfin du parrain."

    Je m'étais un peu écarté histoire de les laisser régler ça entre elles. C'était bien plus prudent.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


 
Noyer sa rupture
à Venise ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86359-chronologie-de-cassan http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86359-chronologie-de-cassandre-la-fille-aux-curly#1226381 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86359-chronologie-de-cassandre-la-fille-aux-curly#1226381 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80963-littlesexyass#1022190

Elliot Sandman



« Love it Light ! »


Elliot Sandman


Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1702

✓ Disponibilité : A travers le temps et l'espace *.*

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Ven 13 Nov 2015 - 15:31


« Comment se vautrer en dix leçons, par Elliot Sandman. »

- Alors déjà, je t'emmerde.

Ca, c'était dit. J'aurais pu lui retourner le compliment, mais je tentais déjà de me retenir de lui faire avaler son majeur dont elle m'affligeait. Je décidai de l'ignorer. Robyn était une tarée comme on en voit peu (et fort heureusement). Lui montrer de l'intérêt la conforterait dans son délire d'importance. Mais tout de même, Lily avait pété un plomb pour avoir songé à cette fille en tant que marraine pour Cassandre !

Elle s'approcha de moi comme pour me défier de... de quoi ? De l'attaquer ? Pff... même pas en rêve !

Quant à Alexis, elle n'avait pas l'air très réceptive . Pourtant, je vantais ses louanges ! Ca aurait dû lui faire plaisir, non ? Eh bien non. Elle s'éloigna de moi pour aller parler aux filles. Je me retrouvai un peu à l'écart. J'enfouis les mains dans les poches de mon jean pour me donner une attitude détachée, alors qu'en réalité je me sentais abandonné. Je savais que j'aurais dû amener un mec avec moi pour que l'on se serre les coudes, car je ne pouvais rien contre la solidarité féminine. Alexis était ma meilleure amie, et pourtant en présence d'autres filles, quelque chose de bizarre se passait et brusquement je n'existais plus. Oui, j'aurais vraiment mieux fait d'inviter un pote super virile, sauf que... depuis que j'étais arrivé à Storybrooke, ma liste de copains avait nettement diminué. Je les avais tous laissés derrière moi à Las Vegas. Ce n'était pas évident de garder le contact. Quand je les appelais au téléphone, ils me racontaient leurs vies, leur boulot, leur patron qui les gonflait. Et quand venait la question :

"Et toi, vieux ? Qu'est-ce que tu deviens ?"

Je buguais systématiquement. Une réponse me venait tout naturellement :

"Oh, c'est tranquille. J'ai vécu une histoire compliquée avec un ex-éléphant. On a eu une fille ensemble qui a pris vingt-six ans en quelques mois. J'ai appris que mes parents sont des dieux grecs avec toute la panoplie d'histoires incestueuses qui va avec. Ah, et sinon j'ai toujours mon lasergame mais j'ai décidé de freiner un peu les jeux en temps réel parce que j'ai tendance à créer un peu trop de zombies et de choses mortelles. Ca fait désordre dans une ville remplie de magie. Ce qui est cool c'est que je 'fuis' beaucoup moins qu'avant. Je ne laisse plus des mares d'eau derrière moi quand je marche, c'était quand même gênant."

Vous voyez le genre ? Du coup, quand mes potes appelaient, je restais évasif sur ma vie. Avec le temps, ils s'étaient sans doute lassés et de ce fait, on ne se contactait presque plus. J'avais évité la catastrophe de justesse le jour où j'avais évoqué mon lasergame. Mes potes étaient évidemment geeks et leur parler de ça avait eu le même effet que d'agiter un os sous le nez d'une bande de chiens. Je craignais toujours qu'ils se pointent à l'improviste pour me faire une surprise. Mais bon, ça faisait plusieurs mois maintenant que je n'avais plus de nouvelles de Barnaby, Jasper et Ethan. Cela aurait été trop bizarre de les revoir, de toutes façons. J'étais mort au moins 5 ou 6 fois depuis Las Vegas. J'avais l'impression que ma vie d'avant n'était plus qu'un rêve.

Avais-je vraiment été un ado boutonneux qui fantasmait sur la princesse Leia en bikini ? Bon ok, je fantasmais toujours sur la princesse Leia. C'était un fait. Certaines choses ne changent jamais.

"T'inquiètes, c'est pas grave. De toute façon moi aussi j'ai quelqu'un."

What ? Attendez... on peut rembobiner ?

Je dévisageai Lily et avant même que je comprenne, mes jambes m'avaient emmenées jusqu'à elle. J'étais planté comme un piquet face à elle, la fixant d'un oeil perçant et accusateur. Et... je ne savais pas quoi dire.

"Comment ça tu as quelqu'un ? C'est qui ?"

Oh bon sang... pourquoi n'étais-je pas né muet ? Ca m'aurait tellement rendu service en cet instant précis.

"Ben... tu devrais t'en douter, non ? C'est..."
fit-elle en tortillant ses mains l'une contre l'autre.

"C'est Apollon, c'est ça ?" coupai-je d'un ton féroce. "Le 'beau' Apollon ?!"

"Ben oui c'est lui !"
répliqua-t-elle aussitôt.

Aucune place au doute, elle avait répondu du tac au tac. Je me mordis les lèvres, me retenant de frapper quelque chose ou quelqu'un -et Robyn était hors de portée pour l'instant. Mes poings se serrèrent si fort que les jointures de mes doigts bleuirent, et de petits filaments électriques parcoururent mes phalanges. La foudre se lisait dans mon regard tandis que je fixais Lily intensément. Je savais qu'elle adorait Apollon, mais pas au point de...

"Tu sais quoi ? M'en fous."
fis-je en levant le nez en l'air. "Moi aussi j'ai quelqu'un."

J'entendis un petit claquement derrière moi, comme si l'une des filles avait plaqué une main contre son visage. Rien à cirer.

"Alexis c'est juste pour le sport, mais j'ai une vraie copine !"
poursuivis-je d'un ton hautain.

Je sentis un coup de jus heurter mes fesses. Je sursautai en laissant échapper un cri et me tournai vers Alexis. Mais je repris une attitude digne et reposant les yeux sur Lily, je déclarai -tout en me massant le bas du dos :

"Elle est super canon, elle est super belle, elle est jolie..."

Ca ne voulait pas dire la même chose tout ça ? Je secouai négligemment mes mains desquelles s'écoulaient un peu d'eau. Ah... ça faisait ça quand j'étais contrarié ou embarrassé. Il me fallait une fille qui allait la rendre super jalouse. Je n'en avais qu'une seule qui me venait à l'esprit, je la dégainai comme un revolver, persuadé que mon coup allait faire mouche :

"C'est Hope !"

Le regard qu'elle me lança me donna l'envie irrépressible de me transformer en souris pour me cacher dans l'une de mes chaussettes. Et bien sûr, ce genre de pouvoirs, je ne l'avais pas.

"Ouais, elle est... c'est une... affaire !"

Je portai une main à mon col de chemise et tirai dessus, de plus en plus mal à l'aise. Pourquoi avais-je tellement l'impression de m'enfoncer ? POURQUOI SURTOUT AVAIS-JE CITE LA PETITE AMIE TAREE DE MON PERE ?! J'allais vraiment pas bien dans ma tête. J'essayai de me réconforter en me disant que c'était dans mes gènes et que je n'y pouvais rien. Mouais...

"Et même Astrid ! Une fois, juste une !"

Mais qu'est-ce qui me prenait ? Pourquoi Alexis ne me redonnait-elle pas un coup de jus pour me faire taire ? J'avais l'impression d'être en free style, en roue libre, plus de cerveau, juste la bouche qui sort des conneries. Je tentais de m'imaginer Astrid dans ce genre de... Je fermai les yeux, profondément traumatisé. Penser à Hope n'aidait pas non plus. Il fallait que je change d'angle d'attaque car on n'allait jamais me croire.

"Non, c'est... je sors avec Angela Pink. La secrétaire du maire."
décidai-je finalement. "Elle met des mini-jupes." fis-je avec un sourire rêveur. "Tu vois ? J'ai une vie sexuelle plus épanouie que toi, d'abord ! Dans mon lit, c'est La Leçon de Piano tous les soirs !"

C'était un concours, vraiment ? Et pourquoi je citais ce genre de films ? O_o Je voulais lui faire croire n'importe quoi, tout pour contrecarrer Apollon. Moi aussi j'étais un dieu, m*rde ! Je pouvais assurer carrément avec plusieurs partenaires ! J'étais top niveau !

Je croisai les bras et la jaugeai d'un regard supérieur.

... avant de me souvenir -un peu tard- que notre fille était toujours là et qu'elle avait tout entendu. Je me tournai vers elle et lui lançai un regard embarrassé et navré. Puis je passai une main dans ma nuque tout en m'éclaircissant la gorge.

"Euh... oui donc ton baptême ma puce. On va... euh... qui fait l'homme alors ? Vous avez décidé, les filles ?"

Pourquoi cette phrase avait-elle une drôle de connotation, maintenant ? POURQUOI ? J'espérais que les épreuves allaient vite arriver, histoire qu'on oublie tout le reste. Très vite, si possible.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant



« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


Lily Olyphant


Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2726

✓ Disponibilité : En apesanteur. *-*

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Ven 13 Nov 2015 - 16:18






    "Ben oui c'est lui !"
    répondis-je du tac au tac.

    Il voulait se la jouer gosse de trois ans avec ses blagues à deux cacahuètes ? On allait y jouer à deux ! Je l'avais observé se mordre les lèvres, sentant la colère monter en lui et l'excitation en moi. C'était pas ma faute, il était en colère ! Ca aurait excité n'importe quelle fille qui se serait trouvée dans un rayon de deux kilomètres. Pourtant à en croire ce que je voyais autour de moi, ni Robyn, ni Alexis et encore moins Neil semblaient ressentir les même choses que moi à l'instant présent.

    "Tu as quelqu'un ? Toi aussi ? Vraiment ?"

    J'avais croisée les bras contre ma poitrine tout en le fusillant du regard. J'étais très curieuse de savoir quel nom il allait me sortir. Car c'était évident que si j'avais personne, lui non plus n'avait personne ! Et puis de toute façon je n'étais pas d'accord avec cette possibilité. Au loin, Neil s'était plaquée une main contre le visage. Je comprenais qu'il la mettait mal à l'aise avec ses bêtises. Il était en train de choquer notre fille. Quel père indigne qu'il faisait. Et après il s'étonnait qu'elle pleurait quand il la prenait dans ses bras ?

    "Le sport... ?" avais-je marmonnée en fusillant Alexis du regard. Je savais que cette fille était louche et que Ellie se trompait totalement sur son compte. J'avais fait des efforts, tout comme avec Emma à l'époque, mais toutes les filles étaient pareils, elles vous piquaient votre mec dès que vous aviez le dos tourné. Sauf Robyn bien entendu, mais ce n'était pas une fille. Enfin, pas une fille ordinaire. Et puis elle était badass et très sexy et... ça pourrait être un parrain parfait. Mais il ne fallait pas s'éloigner du sujet.

    "Hope ? Hope ? Tu te tapes ta belle mère ?"

    C'était sortit tout seul, une fois encore du tac au tac. Mais il était vraiment allé inventé une histoire pareil ? Lui sortir avec Hope Bowman ? La fille qui m'avait draguée par le passé et qui sortait actuellement avec Juju le divin des Enfers ? Il se payait ma tête ce type !

    Quand il avait cité Astrid je l'avais fusillée du regard.

    "Ne mêle pas Astrid à tout ça ! Elle est avec Jeremiel et tu n'as plutôt pas intérêt à t'imiscer dans leur histoire ! Choisi toi un célibataire quand tu veux inventer un truc pareil !"

    Un peu comme je l'avais fait, mais ça il n'était pas obligé de le savoir. D'ailleurs, Apollon était célibataire ? Peut-être que je devrais réellement sortir avec lui ! Peut-être qu'on formerait un magnifique couple et qu'il serait bien moins couche partout comme le disait Aphrodite. Dans tous les cas, il serait un père formidable pour Neil et surement un très bon mari lui !

    Elliot avait inventé une nouvelle copine - encore. Cette fois ci il avait misé sur Angela Pink, la folle de la mairie. Je n'aimais pas juger les autres, mais elle en tenait une sacré couche. Aphrodite m'avait racontée quand elle l'avait convaincue de rejoindre son mouvement : Ni divin, ni soumis. Je ne comprenais pas pourquoi elle avait fait ça, mais ça m'avait permis de me rendre compte que les dieux adoraient se moquer des mortels, surtout quand ces derniers ne savaient pas qu'ils étaient des divins. La maman d'Elliot faisait souvent cela et même si je voyais ce genre de choses d'un mauvais oeil, toutes les histoires qu'elle m'avait racontée étaient énormes. Ca donnait trop envie de devenir divine juste pour pouvoir faire la même chose. Mais ça, ça ne serait jamais possible...

    "On va la baptiser ! Oh oui qu'on va la baptiser, mais tu ne t'approcheras pas d'elle. Tu n'es plus invité Elliot Sandman !"

    Il parait que certaines personnes pouvaient bannir des gens de Neverland, moi je pouvais le faire d'ici, à Olympe. Enfin...

    "Du moins je pense que Apollon, mon Homme ne te laissera pas rester plus longtemps à Olympe vue que tu te comportes si mal avec moi et euh... avec... avec sa fille !"

    "Man... arrête..."

    Je m'étais approchée de Neil, passant devant Elliot et je lui avais pris la main.

    "Tu ne le sais pas encore Neil, mais je voulais que tu sois la première au courant. Avec Apollon, on va se marier."

    Une nouvelle fois elle avait mis sa main devant son visage et elle m'avait lâchée ma main, s'éloignant un peu.

    "C'est un très bon partit ! C'est quelqu'un de véritablement formidable et de très sexy et canon et beau et séduisant et... et... agréable au touché ! Tu devrais toucher son torse, il est vraiment tout doux !"

    Cette fois ci elle s'était tournée et elle m'avait fusillée du regard. J'aimais pas ce regard. Je n'avais rien fait de mal. Et c'était aux mères de faire ce regard à leur enfants et pas l'inverse, n'est ce pas ? Elle était venue jusqu'à moi et j'avais eu un petit mouvement de recul qu'elle avait très vite remarquée, ce qui l'avait faite se stopper.

    "Ca suffit maintenant. Vous vous comportez comme deux gamins. Maman ne sort pas avec Apollon !"

    "Si je sors avec lui."

    "Non ! Fini, stop. Tu arrêtes, tu te le retires de la tête et par pitié, ne parle plus jamais de lui comme si c'était un gâteau à la cacahuète que t'aimerait dévorer. C'est bien trop... flippant."

    Je ne voyais pas pourquoi. Il était un très bon gâteau, j'en étais persuadée. Ca me faisait penser que Robyn ne m'avait plus fait de gâteau à la cacahuète depuis bien longtemps. Je serai bien allée vers elle pour lui passer une petite commande, mais Neil semblait ne pas avoir fini de parler.

    "Quand à toi, tu vas faire de même et arrêter de raconter que tu as d'autres copines. Tu as toujours craqué pour maman et tu craques encore pour elle, alors arrête de dire n'importe quoi. Et je suis d'accord avec elle, n'inclus pas Astrid dans tout ça."

    Au moins une chose qui était bien et qui montrait que Neil était de mon côté, c'était qu'à chaque fois qu'Elliot ouvrait la bouche, elle le coupait pour pas lui laisser le temps de parler. Elle était douée ma petite.

    "Vous arrêtez tous les deux et maintenant on entre dans le labyrinthe. C'est là bas que ça a lieu."

    Elle était passée la première, en direction d'un endroit qu'on ne voyait pas encore. J'avais observée Elliot quelques secondes... Il avait réellement inventé tout ça ? Et il m'aimait toujours ? C'était stupide et absurde. Si il était toujours amoureux de moi, il n'aurait pas inventé toutes ces choses et il ne se serait pas comporté comme un enfant avec... Ce n'était pas une réaction de personne amoureuse. Je l'avais fusillée du regard une nouvelle fois avant d'aller prendre la main de Robyn et de suivre Neil.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oui, il a un côté charmant...
MAIS T'ES complétement FOLLE !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Alexis E. Child



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Alexis E. Child


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 378254admin

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2300

✓ Disponibilité : 4 Rps en cours : AUgustin (:green:), Erwin, Aloïs, Danny

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Mer 18 Nov 2015 - 20:24




Les 12 travaux de nous !


De touuutes les mouises dans lequel je m’étais jetée, tête baissée, à corps perdu, celle-ci était sans aucun doute la plus grosse. Je démissionnais… j’en avais juste ras-le-bol. Allez-y, enfermez moi dans une pièce avec l’Ombre de Neverland, des pirates cannibales, Davy Jones, le Kraken de Melody, Norman Bates, l’autre taré à la batte dont le me souvenais plus le nom, Muerte, tous les hommes du Dragon et lui-même par-dessus le marché, je serais laaargement plus heureuse qu’être là, maintenant, ici, avec un éléphant et un idiot geek qui se battait pour savoir lequel des deux allait rendre le plus jaloux l’autre. C’est bon, y’avait même pas besoin de faire quoi que ce soit, elles étaient là nos épreuves, toutes réunies en celle-ci : si on sortait tous vivant de cette bataille à la con, on aurait sans aucun doute baptisé Neil… C’était d’ailleurs la plus censée du « tas » à mon sens. En voyant la réaction de Robyn, je commençais à me souvenir pourquoi mon meilleur ami était un garçon, pourquoi j’avais toujours plus accroché avec les garçons et pourquoi on qualifié souvent plus mon esprit de masculin. Je me bourrais pas le mou avec des théories sans queue ni tête à la moindre des occasions. Les filles étaient des êtres fourbes par excellence et pour le coup, je ne pouvais pas leur en vouloir de se méfier de moi et de ma relation avec Elliot : elles ne me connaissaient pas assez pour savoir que je n’étais pas ce genre de fille… Quoi qu’il en soit, Robyn n’hésitait pas à en rajouter une couche, prenant possessivement le bras de Lily tout en me fusillant du regard… Pourquoi fallait-il qu’elle s’en mêle ? C’était pas notre histoire après tout ! Et il se passait RIEN avec Elliot, même s’il n’arrêtait pas de dire le contraire…

- Sophie la Girafe ? C’est qui Sophie la Girafe ?! Elle existe elle aussi ?

Une once d’enfance était passée dans mon regard, le sourire béat. Sophie la Girafe quoi… mon jouet préféré quand j’étais bébé, avec son plastique au goût plus que douteux et son « pouet » significatif… Je ne savais pas qu’un jouet pouvait aussi prendre vie dans le monde des contes… quoi que, à bien y réfléchir, c’était exactement ça dans Toy Story… Mais le regard de Robyn me fit comprendre que je n’allais pas réaliser mon rêve de nourrisson en la rencontrant car Sophie était en réalité… Elliot… J’avais suivi son regard jusqu’à atteindre le visage de mon meilleur ami et j’avais pouffé instantanément de rire face à la blague, qui était plutôt bien trouvée, il fallait le dire. Mais le regard de colère qu’il me lança me fit rougir instantanément et me coupa dans mon délire. Pour me redonner contenance, je raclais ma gorge :

- Hum… Pardon… Désolée… Donc euuuuh… on disait quoi ? Tu peux répéter la question ?

Je m’étais de nouveau tournée vers Robyn. Je comprenais Elliot, c’était pas vraiment sympa d’éclater de rire quand il avait besoin de moi comme ça, mais cette situation était tellement grotesque que je n’arrivais plus à garder mon sérieux. Allez savoir si les événements de mon enfance m’avait fait grandir trop vite, mais toutes ces gamineries me faisait bien plus sourire que me donnait l’envie de me lancer dans la bataille « Pour le cœur d’Elliot ».

- Aaah oui le coup de la « Reine »… ben… J’en sais rien… j’ai pas vraiment eu de manuel « Bienvenue chez les déesses magiques » quand l’autre abrut… enfin quand Chronos m’a choisi…

Le traîter «d’abrutis » à Olympe n’était peut-être pas le meilleur des choix. D’après ce que j’avais compris de mes… « cours »… si on pouvait dire ça comme ça avec Judah et Elliot, Chronos m’avait choisi pour mon meilleur ami et le type en question était maintenant libre depuis l’espèce de tremblement de terre que j’avais sentie au fond de moi… Donc bon… J’avais pas trop envie qu’il se pointe d’un coup et qu’il me casse la tronche en m’entendant le traîter de la sorte… je savais pas si c’était possible mais j’allais pas tenter le diable, un peu comme on ne veut jamais dire une troisième fois « la dame Blanche » quand on est seul la nuit sur la route… les deux premières fois si rigolote mais la troisième… ne sait-on jamais, mieux vaut s’en priver… Ouais… Chronos était ma dame blanche à moi…

- Elliot m’a dit qu’on avait juste besoin que je m’assois sur un trône comme on s’assoit chez le coiffeur et que j’attende qu’il renaisse ou un truc du style… Donc RIEN de sexuel à première vue, OUF !

J’avais eu un rire nerveux, tentant de me trouver un allier dans l’assistance, quelqu’un qui rirait avec moi mais bon… Entre Robyn la suspicieuse, Lily l’ex-copine toujours amoureuse et Neil la fille qui était AUSSI une des reines d’Elliot on pouvait vraiment dire que j’avais pas le meilleur publique… Oh punaise… Tuez-moi… Chronos Chronos Chron… Ouais non… Vous avez eu peur hein ? Moi aussi ! Bref !

Et on était reparti dans la bataille. Toujours plus haut, toujours plus fort, toujours plus ridicule ! En sentant l’orage arriver avec Lily je m’étais assise en tailleur pour les observer, un peu plus loin. J’étais bien là, le sol d’Olympe était confortable, c’était la première fois que j’y mettais les pieds, cool comme truc… J’étais tranquillement en train de réfléchir à ce que Neil avait dit tandis que tout le monde se tapait dessus. Elle avait raison, il fallait qu’on se décide, ils avaient eu la bonne idée de proposer deux filles pour le rôle mais il fallait bien un parrain et une marraine surtout que les épreuves n’étaient pas les mêmes… Curieusement, je me voyais mieux en marraine et Robyn en parrain, sans doute à cause de son style un peu bourru… Et puis j’aimais bien l’idée que le papa amène la marraine et la maman le parrain, ça changeait de la tradition de base, ça mélangeait les sexes, c’était bien cool… Mais une épreuve de courage contre une épreuve de force… J’étais la meilleure dans quoi au juste ?! Je me sentais comme Harry Potter avant le tournoi des trois sorciers ou Katniss Everdeen avant les Hunger Games, bref… je flippais à mort. J’avais eu un moment de lucidité durant lequel j’avais entendu que j’étais là pour « le sport ». Il me prenait pour quoi au juste ? Une sex-friend ? Une escort girl ?! Et moi qui tentait de renverser la balance en faisant comprendre qu’il ne se passait rien ! Il était bien le fils de son père ma parole ! Je lui lançais un coup d’éclair dans l’arrière train mais la dispute repartait de plus belle tandis que Robyn me fusillait du regard… mais c’est pas vrai…

Je revenais alors mentalement au parrain et à la marraine pour fuir leurs bêtises. Force ou courage ? J’étais pas spécialement l’un ou l’autre… Force, je devais sans doute en avoir plus que Robyn avec mon pouvoir, mais elle avait une batte ! Et la carrure largement moins chétive… Quant au courage… j’étais pas des plus courageuses mais sous la peur ou le stresse, je m’éveillais, devenant totalement inconsciente et prenant des risques à tout va… sur un malentendu, ça pouvait peut-être marcher… mais comment balancer à ma coéquipière « tu feras le mec ! » sans la vexer ? Je me souvins alors que j’avais une pièce dans la main. Je m’approchais d’elle et l’éloignait du groupe où le ton montait. Je lui montrais la pièce avec un sourire avant de mettre mes mains dans le dos et de les replacer devant elle.

- Si tu trouves la pièce tu es la marraine, sinon, tu es le parrain… ça te va ? Je me suis dit que ça pouvait être cool de laisser le hasard faire pour nous…

Elle ne semblait pas contre l’idée.

- Droite ou gauche ?

J’ouvrais la main qu’elle me demandait pour y découvrir… rien.

- Ok, donc tu serais le parrain, ‘fin, la parraine… ‘fin le parrain… bref t’as compris et moi je serais la marraine.

Je lui souris gentiment, tentant de détendre l’atmosphère.

- Ecoute, on est pas obligées d’être les meilleurs amies du monde mais c’est cool si on s’entends bien au moins pour Neil, ok ? Surtout qu’Elliot n’aide vraiment pas mais je peux t’assurer qu’il ne se passe rien entre nous et qu’il ne se passera absolument rien c’est trop… glauque…

Ma grimace exprimait à la perfection la probabilité de cette possibilité : nulle ! Ground Zero ! Au même moment, Neil explosait pour calmer le jeu, précisant à l’un et l’autre qu’aucun d’entre eux n’était en couple et qu’ils s’aimaient trop pour penser à quelqu’un d’autres… Comment ils avaient réussi à faire une gamine aussi censés à eux deux ?! Incroyable… Je jetais un regard à Robyn qui signifiait « Tu vois ? ». C’avait été le timing parfait entre Cassandre et moi, elle avait parfaitement exprimé l’idée que je ne POUVAIS PAS avoir une relation avec Elliot, dieux merci !

- Ouais et m’incluez pas non plus !

J’étais intervenue tandis que Neil précisé qu’on ne devait pas mettre Astrid dans cette histoire. J’avais levé la main en m’avançant.

- Sinon je vous jure que le prochain qui suppose que je couche avec Elliot, je le colle contre un mur Olympien ! Foutez-moi la paix bon sang ! C’est pas parce que je bosse au Rabbit Hole que ça y est c’est la fête !

Je m’étais approchée d’Elliot pour le fusiller du regard.

- T’es comme ton père ma parole !

C’était CA l’ennui avec les meilleurs amis (comme avec les amoureux d’ailleurs)… on se connaissait tellement bien qu’à force on savait EXACTEMENT où taper pour que ça fasse mal. C’était mauvais joueur, c’était dégueulasse mais c’était lui qui avait commencé, je l’avais prévenu ! Il m’avait bien plus manqué de respect que je ne l’avais fait. J’avais ensuite avancé vivement pour rejoindre Neil à l’avant :

- On s’est décidé… Robyn sera le parrain et je serais la marraine… Tu vas voir, on va gérer…

Je crois que je tentais plus de me rassurer moi-même qu’autre chose… Quelque peu calmée face à Elliot, je revins sur mes pas pour retrouver l’ex/nouveau couple, on ne savait plus trop à force.

- Je serais la marraine et Robyn le parrain, j’espère que ça vous ira…Elles ressemblent à quoi les épreuves au juste ?

Après tout, rien ne pourrait être pire que la bataille de « moi je » que je venais d’entendre…



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Put your lips on me and

I can live under water

ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories En ligne

Robyn W. Candy



« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Robyn W. Candy


Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] Zvh9xII

╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Maîtresse absolue des Ewoks
Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] 908819teamewok

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1255

✓ Disponibilité : Home Sweet Home

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 3 Déc 2015 - 13:05


C'est bien, c'est pas compliqué tout ça

Bon, enfaîte c'était plus un règlement compte qu'autre chose. Si Lily et Elliot voulaient se balancer à la tronche qui avait la vie sexuelle la plus épanouie, autant aller voir un psy pour les couples hein. C'était peut être pas le moment pour régler ce genre de choses ! Même si voir la Girafe se faire défoncer et devoir inventer n'importe quoi, c'était très amusant. Parce qu'il pensait vraiment qu'on allait le croire quand il parlait de toutes ses soit-disant « conquêtes » ? Non mais à part Lily, je vois pas qui d'autre aimerait se promener avec un truc pareil. Fallait bien reconnaître une chose, Alexis était courageuse pour se montrer en public avec lui.

- Le coup de la pièce ça me va. Je choisi ta main... droite. Ouais droite.

Pas de pièce. Bon bah tant pis hein. J'allais pas être reconnue marraine de l'année, et ça me gênait pas. Le rôle de parrain de toute façon, je trouvais que ça m'irait mieux. Au moins elle avait pas choisi direct qui elle voulait être. C'était bien ça. Et puis c'était elle qui devrait prendre le rôle de la gonzesse qui apprend à devenir une fille. Encore mieux.

- Je suis d'accord avec toi. Déjà que Neil s'en prend pleins les dents avec ses parents... Je vais faire un effort. Du moins avec toi. Pas sûr que je puisse toujours la fermer face à Elliot par contre.

Je lui avais adressé un sourire en coin, avant d'aller voir Lily, qui me prit la main. Apparemment, ça allait enfin commencer. Normalement. J'avoue quand même que me retrouver à faire des épreuves divines pour devenir un parrain suprême, c'était pas super méga rassurant. On sait jamais trop ce qui peut si passer. En plus je suis sûre qu'il y a des sales bestioles dans ce labyrinthe. Je le sens gros comme une maison. Tout le monde sait que sinon, c'est pas marrant.

Je m'étais avancée en tenant toujours Lily, par une espèce d'ouverture bizarre. Pourquoi il y avait pas de portes normales dans ce foutu endroit ? Ou au moins un endroit quoi ! Il y eu comme un souffle d'air froid et tout à coup, on se retrouvait dans un espèce de couloir, avec des très très hauts murs de pierres lisses, dont on ne pouvait pas voir le plafond. Il devait pas y en avoir, enfaîte. Si je levais la tête, je voyais juste une sorte de gros brouillard grisâtre. Super rassurant l'endroit, vraiment.

- Donc maintenant qu'on est dans le labyrinthe, faut qu'on retrouve la sortie ? Tout en essayant de gagner des épreuves, c'est ça ?

On nous avait pas super bien expliqué à quoi ça consistait, donc il restait des zones floues. Quasiment tout enfaîte. Apparemment, la première épreuve serait une sur... le courage, je crois. Neil avait dit qu'en général elle revenait à la marraine. Donc pas à moi, génial. Moi je me coltinerais la suivante, mais c'est pas grave. On verra si le niveau est vraiment difficile comme ça.

- Bon bah moi je vous propose d'avancer, hein.

C'était le truc le plus logique à faire. Sauf si on voulait rester au début pour toujours, ce qui était pas un super plan. Tout était silencieux, je voyais vraiment pas ce qu'on pourrait faire. En même temps, les divins avaient l'air d'être des gros sadiques, du genre à inventer des combats de gladiateurs. Ou une bonne grosse bagarre contre un monstre. Pas des harpies s'il vous plaît, pas ça... Je supporte pas ces grosses dindes, j'en ai beaucoup trop vu en un laps de temps trop court.

- Au faîte Lily, merci de m'avoir proposé de devenir la... euh le parrain de ta fille. Ça me fait plaisir. Bizarrement. Et même si Neil doit pas être super méga emballée.

J'avais froncé les sourcils, en retirant ma main de la sienne. Histoire qu'elle ait plus de liberté. Non parce que ça devait quand même être chiant que je la garde pour moi. Ça doit être pour ça que sa fille a toujours l'air outragée quand je grogne limite contre ceux qui approchent trop Lily. Pas ma faute si je suis possessive. Et puis c'est un honneur, généralement je réagis comme ça avec mes oréos, pas avec un être vivant.

- Eh c'est quoi ça ?

Je m'étais arrêtée avant qu'on passe un virage. Il y avait eu un drôle de bruit, comme juste à côté, dans un autre passage. Comme si quelque chose raclait contre le sol en pierre. Et il y avait une sorte de respiration hyper forte aussi. En gros, ça sentait le danger à mort. Ou un truc dans le même style. J'attrapais Alexis par le bras, qui se trouvait derrière moi, et la fit passer devant.

- Neil a dit que c'était l'épreuve de la marraine. Si là c'est vraiment une épreuve, c'est à toi de jouer. Tu as des pouvoirs, je suis sûre que tu vas t'en sortir ! Et puis au pire, si tu y passes, dis toi qu'on devrait pas tarder non plus et que tu pourras me frapper autant de fois que tu veux aux Enfers.

Je lui avais fais une petite tape sur l'épaule et je m'étais éloignée de quelques pas, pour éviter de prendre trop de risques non plus, on sait pas ce qui se passe. J'étais pas crevarde avec la brune. J'étais juste réaliste. C'est pas moi qui ait inventé le coup de la marraine qui se débrouille la première fois ! C'est bien Neil qui a dit ça, non ?





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Contenu sponsorisé








Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Les 12 Travaux des Gurlzs [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour