« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Oublions vite les soucis de cette année ➹ APOPO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Diane Moon



« Le plus beau
c'est GASTON ! »


Diane Moon


Oublions vite les soucis de cette année ➹ APOPO 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Oublions vite les soucis de cette année ➹ APOPO Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9577
✓ Disponibilité : Présente !

Oublions vite les soucis de cette année ➹ APOPO _


Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Jeu 12 Nov 2015 - 22:24

Oublions vite nos soucis
Ah ça pour les oublier...On peu dire qu'ils le seront vite


Clairement, j'avais besoin de me changer les idées. Il, y avait beaucoup, trop de choses, qui s'étaient enchaînés dernièrement, pour commencer, j'avais atterris, au Mexique, sans pouvoirs, à cause d'une fichu médaille. J'avais d'ailleurs demandé à Apollon, la permission de faire des recherches là dessus, et il venait souvent se joindre à moi. Après, j'avais croisé Lily sur Olympe. Bon, ça à la limite, encore c'était plutôt une bonne nouvelle. Sauf, qu'il avait fallut, que Poséidon, ai la « bonne » idée, de s'incruster....Je l'avais envoyé paître. J'avais été clair, sur le sujet. Lui et moi, c'est du passé. La relation frère/soeur que nous avions, n'existe plus et n'existera plus. A mes yeux, il est mort. A côté de ça, il y avait eu la ballade dans le passé. Et la « charmante » rencontre du dragon. J'avais apporté le tableau à mon frère, je lui avait demandé s'il à lui aussi il lui paraissait familier. Et, nous avions fait des recherches, malheureusement, infructueuse à ce jour. J'avais envie de hurler de colère et de frustration. Sauf que je m'étais retenu, j'avais prit sur moi, et je m'étais intérieurement ordonné de rester calme.

Si en plus tout ceci, n'avait pas été suffisant. Alexis, avait décidé de subitement disparaître le mois dernier. Elle me l'avait joué Louise, et du coup elle aussi, avait eu droit à la saturation de sa boite vocale. Et l'on ne pouvait pas dire que mon frère, avait été d'une grande aide ah ça non malheureusement. Hormis, me corriger sur le nombre de messages que je lui laissais, et se moquer de moi, en me traitant de « maman poule » et de « flipée ». Je crois qu'on aurait dit deux gamins, à notre manière de nous chamailler. J'avais finit par littéralement, me jeter sur lui sur l'étrangler, et c'est après avoir manqué d'ameuter toute la colocation, parce qu'évidemment, on était bruyant à rire comme deux imbéciles, et un roulé boulé nous éjectant de mon lit sur lequel on était à la base assis. Que j'avais déclaré forfait, -non sans l'avoir traité de crétin au préalable-

Quoi qu'il en soit, c'était Noël, et qui dit Noël dit cadeaux et tout ce qui va avec. Cette année encore, je m'étais fait harceler pour installer un arbre, et pour qu'on le fête. Si l'an dernier, ça avait été Louise et Peggy uniquement, cette année, elles s'y étaient mises à trois, et le pire ça avait été qu'Apollon, les avaient soutenus. Le faux frère. C'est donc en maugréant, même si au fond, ça ne me dérangeait pas tant que cela -l'excuse religieuse aurait été pire que de la mauvaise foi- que je les avait tous embarqué direction Portland pour trouver un arbre qui plaise à tout le monde. Ça n'avait pas été une partie de plaisir. Mais alors, pas du tout. Entre Apollon, qui voyait trop grand, et le reste, je m'étais réellement demandé, pourquoi j'avais accepté.

Et c'est finalement, après d'âpres négociations, que je leur avait à tous, fait accepté un compromis. Alors, on avait installé, le sapin, et on avait sortie les décorations de l'an dernier. Et chacun s'était occupé, des cadeaux des autres. Même si j'avais dût réexpliquer trois fois à Apollon, comment on s'y prenait -à croire qu'il n'avait rien retenue de l'an dernier- parfois, il me faisait perdre patience. J'avais eu envie de le secouer pour que l'information rentre....Mais, je m'étais contenu. Du mieux que je pouvais certes, mais je m'étais quand même contenu.

Et c'est ainsi que le 24, on avait organisé notre petit réveillon de Noël, entre nous. Rien de bien folichon, mais Noël, c'était avant tout passer du temps avec sa famille. Et, c'était justement ce que nous étions en train de faire. On avait tous profité de la soirée et Apollon de la nourriture surtout. Nous, n'avions peut-être pas besoin de manger, mais cela ne nous empêchait pas d'en apprécier le goût, et je savais que mon frère adorait ça.

Le lendemain, chacun faisait ce qu'il voulait. Alexis, était partis à une réunion de famille pour la journée, Louise était sortie, de même que Peggy. Ne restait que moi, Apollon étant sur Olympe. Pas de congé pour le maître de la cité. Enfin, ça c'était ce que je croyais.

J'étais tranquillement allongée sur mon lit, en train de lire « un chant de noël » de Dickens, quand mon jumeau débarqua soudainement dans ma chambre. Haussant un sourcil je me relevais, parré à la prochaine bêtise qu'il allait me sortir :

- Didi on est le 25 Décembre

- Merci Apo' je pense que je sais quel date on est. Tu veux aussi que je te confirme le jour et l'année ?
Rétorquais-je moqueuse

- On doit allé au bal

Nouvel haussement de sourcil, plait-il de quoi est-ce qu'il me parlait. La dernière fois qu'il m'avait proposé d'aller à une fête...Non en fait, je préférais ne pas m'en souvenir. La vision d'Hadès et Apollon se léchant les amygdales me collaient des frissons d'horreurs rien qu'en y repensant :

- Non


La réponse était clair et net. Malheureusement, ce qui devait arriver, arriva et mon frère se lança dans une tirade sur le pourquoi du comment, on devait y aller tous les deux. En fait, ses arguments n'avaient pas changé d'un iota en cinq millions d'années. C'était toujours les mêmes, pour lorsqu'il me trainait aux expositions, sorties opéra et autres vernissage, au fil des siècles. En fait, ce n'était pas ses arguments qui me convainquaient à chaque fois, c'était sa manière de s'agiter. Il me donnait presque, mal au crâne -si tant est que c'était possible pour moi d'avoir mal au crâne- et je finissais, par rendre les armes vaincus. D'accord on irait à ce fichu bal :

- D'accord on y va, mais sans Aphrodite et sans Hadès est-ce que c'est clair Phoebus Light ?

Il était rare que je l'appelle Phoebus, tout comme il était rare que j'utilise son nom d'emprunt. Mais, Apollon plus fête, c'était déjà synonyme de catastrophe alors si en plus notre sœur et notre frère s'ajoutaient....Non, définitivement non.

Et c'est donc ainsi, que nous, nous retrouvions au bal de noël, organisé par la mairie. La salle était bondé comme à son habitude je présumais. Pour être honnête, je n'y avait jamais réellement mit les pieds. L'an dernier, nous étions en mission sur Téménos au moment des faits. Un nœud se forma dans mon estomac, à cette pensée. Non, pas ce soir, Artémis, tu avais promis à ton frère de l'accompagner et tu allais t'amuser, parce qu'il avait toujours le don de te redonner le sourire.

C'est tout naturellement, à son bras que je nous dirigeait vers le buffet, quand une jeune femme hystérique accourut en plein milieu de la piste allons bon qu'est qu'il se passait encore ? Apparemment, elle semblait terriblement éprouvée. Faisant signe à mon frère de rester là, je m'approchais doucement d'elle :

- Allons mademoiselle calmez vous, qu'est qu'il vous arrive ?


- T...Toilettes bredouilla-t-elle

Toilettes ? Eh bien quoi ? Avait-elle prit peur en se remaquillant ? Bien que l'idée fut fort tentante, je me retins d'émettre le moindre bruit d'amusement.

Mes efforts pour lui soutirer des informations, furent hélas, plus qu’infructueux. C'est donc résignée et agacée que je me décidais à me diriger vers ces mystérieuses toilettes hantés. J'avais déjà vécu une histoire de fantôme, du moment qu'elle n'était pas comme la précédente...Un frisson me parcourut à la pensée de ce que j'avais vécus. Non pas maintenant. Me mordant furieusement la lèvre, pour ne pas pleurer, j'inspirais finalement un grand coup et ouvrit la porte sans aucune délicatesse. Avec un froncement de sourcil, je balayais l'endroit du regard, il n'y avait rien. Qu'est que cette pauvre femme avait vu pour être à ce point terrorisé ? Discrètement, dans un unique froissement de tissus, je m'avançais afin de mieux inspecter l'endroit. Quand un bruit venant d'une des cabines se fit entendre. Serait-ce notre mystérieux fantôme ? Ouvrant la porte à la volée je restais...Pantoise, un renne, un foutu reine avec le pied coincé dans le cabinet, et se débattait furieusement, pour tenter de s'en sortir. Était-ce une farce ? Si c'était le cas, elle était de très mauvais goût :

Apollon, ici maintenant !
Lui criais-je mentalement.

Si c'était un tour de cette andouille, il allait amèrement le regretter....



made by pandora.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light
 Page 1 sur 1

Oublions vite les soucis de cette année ➹ APOPO





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ La Mairie