LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 [FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Kairi Xenaheart


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Kairi Xenaheart


╰☆╮ Avatar : Susan Coffey

Ѽ Conte(s) : Kingdom Hearts
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kairi

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 131

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 10 Jan 2016 - 14:09

A priori Kairi avait fait une grosse bêtise alors qu'elle venait de rejoindre les autres, dans la pièce trop rose, les poches remplies de pièces d'or. Evidemment, elle n'allait pas laisser les autres sur place. Elle s'empara donc de la main d'Absinthe et d'Amélia et suivit ensuite le génie à travers un pont de pierre. Un endroit où l'ambiance était étrange puisque le dragon semblait n'être plus là...

Sauf que... Il revint bien vite, bondissant sur Absinthe qui protégea Kairi mais pas Amélia. Et la pauvre lionne en fit les frais puisqu'elle se retrouva bien vite près du bord du précipice, avant que... La queue du dragon ne s'abatte sur elle !

- NON !

Kairi repoussa alors rapidement absinthe, avant de courir vers l'ancienne lionne, essayant de la pousser. Mais c'était raté puisque le dragon venait de les attraper toutes deux. Et comme prévu plus tôt, il comptait bien en faire leur repas puisqu'il commençait tout juste à les précipiter vers sa gueule béante... Sérieusement, ça sentait le roussi cette histoire...

Dans tous les cas, Kairi espérait bien que l'un des membres du groupe ne finisse par faire quelque chose pour les sortir de là, vivantes...

Kairi : 55 % de vie [FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 4114364782
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43097-may-xenaheart- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43426-les-liens-de-kairi#405378 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43425-les-rp-d-une-des-princesse-de-coeur

Adam Pendragon


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Lα Belle & lα Bête ϟ Légendes Arthuriennes.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lα Bête ϟ Arthur.

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 1515184294-gif-adam1

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 543

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 10 Jan 2016 - 18:42





Les nuits d'Arabie


Tiens, les dragons, c’est vrai que ça faisait longtemps que je n’en avais pas vu… A vrai dire, je n’en avais strictement jamais vu et plus les minutes passaient, plus je me félicitais de cet exploit. On n’avait pas idée d’inventer une créature pareille et de la planquer au fond d’une grotte quand même ! D’ailleurs, comment est-ce qu’il avait fait pour survivre ici bas ? Un tas d’or ? Pas bête. Oui, tout le monde pouvait survivre avec de l’or, c’était indéniable… Non mais, ne me prenez pas pour un idiot ! Il mangeait quoi ici ? A part nous, j’entendais. Enfin, qu’il dévore une ou deux pintades ne me dérangeait pas le moins du monde, mais je sentais d’avance les regards courroucés du reste de la basse-cour si je venais à en faire la réflexion. L’humour de ce siècle semblait trèèèèès différent de celui de mon royaume, j’avais tenté de faire avec mais parfois j’avouais rester perplexe. Tout cela pour dire que la survenue soudain d’un lézard haut comme trois maisons ne laissait rien présager de bon. Absolument rien. Je m’étais écarté un peu des autres, ne supportant pas les réflexions continuelles de Zoltan – c’était quoi, un caniche ? – et n’ayant pas la moindre envie de rester à proximité de toute population pour le moment. M’isolant tranquillement dans l’une des autres pièces une fois Maxine endormie, je m’étais attendu à tout sauf à entendre la caverne se mettre à trembler – avec nous à l’intérieur – et surprendre des hurlements effrayés. Non, ce n’était pas mon ventre ça. Et non mais… D’où sortait tout cet or ?!

Surpris par l’afflux soudain de milliers de pièces et de joyaux, je perdis l’équilibre et me retrouvai embarqué dans le flot solide. Difficile d’imaginer qu’un monstre de mon poids puisse être balayé d’une manière aussi futile mais, c’était le cas. Je tentai désespérément de m’accrocher à quelque chose, traversant une pièce avant de parvenir à saisir une statue – ou quelque chose y ressemblant – et de me hisser de toutes mes forces. Soufflant et ébrouant mes poils – où des pierres précieuses s’étaient accrochées – je haussai un sourcil dubitatif en voyant voguer sur la marrée dorée… Un petit plateau en argent et, posé dessus, un lapin en salopette. Tient, ce n’était pas le doudou de la gamine ça ? Tendant la patte, je n’eu qu’à l’attraper quand il passa à ma hauteur, ce qui lui tira un couinement. Allons bon, quelle était encore que cette sorcellerie ?! Mais ej n’eu pas vraiment le temps de m’interroger d’avantage, le mur à côté de moi explosa littéralement sous le passage du dragon ! Ecarquillant les yeux, réfugié sur une pauvre statue à l’étrange forme de chameau, je le vis passer à proximité sans qu’il ne me remarque. Retenant mon souffle malgré moi, je sentis le frôlement de ses ailes avant qu’il ne les agite violemment et ne s’envole vers le haut de la caverne.

C’était sans doute ma chance, je la saisis.

Courir. C’était tout ce qui comptait dans ce cas de figure, non ? Courir et fuir la marée de pièces, traverser un pont sorti d’on ne savait où et parvenir soudain, après plusieurs pièces, au même niveau que les autres. Me redressant sur mes pattes arrières, j’évitai de justesse des pans entiers de murs qui commençaient à se disloquer et roulai sur le côté pour ne pas finir assommé. J’aperçu les brunes dans un coin de la pièce mais n’eut pas le temps de franchir l’espace nous séparant que le dragon plongea sur le sol dans un tremblement dévastateur. Son grognement notoire ne fit que vibrer d’avantage les parois de la caverne, où des fissures de plus en plus grosses se dessinèrent pour briser la roche. Je pestai intérieurement, étouffant un grognement rauque en plongeant en avant pour éviter un coup de queue de sa part. Ce n’était pas le moment de rester en arrière, vraiment pas ! Profitant que son attention soit tournée vers la droite, je me faufilai sur la gauche et aperçu Zoltan et Maxine un petit peu en avance. Bien, au moins, ils étaient en vie et pas encore semblable à ces pancakes (délicieux) que pouvait faire Belle… Mais pour combien de temps ?

Je vis la gamine ouvrir la bouche en me voyant mais je n’entendis pas vraiment ce qu’elle avait à dire, évitant à nouveau des chutes de pierre et roulant-boulant vers la sortie. Bon, le chemin semblait tout tracé et le dragon bien occupé alors… Je sentis une main me retenir : la gosse blonde. Quoi ? C’était par là la sortie, où est-ce que… Je vis alors ce qu’elle me montrait, avec insistance, depuis le départ : son index était pointé en direction des paysannes qui nous accompagnaient jusqu’alors. Ces dernières semblaient être le nouveau plat de résistance du dragon, qui claquait des mâchoires dans leur direction pour les accoler contre l’un des murs. Je haussai les épaules mais fronçai les sourcils. Je suis sûr que le coup des dégâts collatéraux n’allait pas mieux marcher que la première fois, c’est ça ? J’hésitai un court instant à leur venir en aide : qu’est-ce qu’elles avaient fait pour le mériter ? Rien, je pense. Je les avais déjà aidé une fois chacune, malgré moi, et je n’avais pas bien envie de recommencer de sitôt. Je n’étais pas un héros, j’étais un roi en rédemption coincé dans le corps d’une bête monstrueuse. On a fait mieux comme chevalier servant, non ? Et puis je n’étais l’esclave de personne donc, chevalier, ce n’était pas pour moi.

Alors pourquoi est-ce que, après avoir prit mon élan, j’abattis avec toute la force dont j’étais capable mes deux poings liés sur la tête du dragon ? Le bousculant de tout mon poids avant qu’il ne puisse refermer ses crocs sur les deux malheureuses, je fus embarqué dans mon élan et manquait de tomber.

« Dégagez ! »

Je l’entendis pousser un rugissement sourd, sa langue lâchant l’une des deux mais gardant fermement sa prise sur la seconde. J’avais eu le premier effet de surprise mais je n’aurais sûrement pas le second, il ne fallait pas trop rêver avec ces bêtes là. Et je n’avais absolument AUCUNE idée de comment les battre ! Je ne lisais plus d’histoires depuis très longtemps, j’avais oublié les contes – sauf ceux que Maxine racontait parfois – et je n’étais pas un spécialiste en bestiaire fantastique. Le monstre secoua sa tête, comme sonné, mais se dépêcha de reprendre appui sur ses pattes. Je lui assénai un nouveau coup dans l’œil pour lui faire passer l’envie de m’attaquer, rugissant à mon tour et laissant libre court à toute la colère impressionnante que ce corps pouvait abriter. Mes crocs claquèrent dans l’air avant qu’il ne me bouscule de sa tête énorme. Mes bras se refermèrent sur lui pour lutter, je sentis mes pattes glisser sur le sol plein de sable sous sa force et percutait rapidement un tas d’or et d’objets qui tombèrent à grand fracas. Trouver quelque chose. Trouver vite avant qu’Amelia ne se fasse dévorer toute crue, comme le bon petit morceau de viande qu’elle était ! Je n’allais pas la laisser finir en barbecue, si ? Pourquoi pas à la fin, j’aurais peut-être dû.

J’entendis soudain mon nom et, en même temps, le bruit cinglant d’une lame résonna à proximité. Tournant les yeux sur le côté, je vis une épée échouée juste à ma portée. Je gronderais celui qui venait de la lancer plus tard, pour le moment, je m’empressai de frapper à nouveau le dragon afin d’avoir quelques secondes de répit. Me précipitant sur la gauche, je saisis le manche de l’épée entre mes grosses pattes et, sans accorder le moindre regard au reste de la pièce, j’abattis la lame droit sur notre adversaire.

TCHACK.

Le bruit fut net, sourd, suivi d’un râle à vous en faire frémir jusqu’au pantalon ! La bête releva la tête avec tant de brusqueries que je vis la jeune femme se faire projeter en arrière, une gerbe de sang ne tardant pas à la suivre. Haletant, je donnai un coup de pied dans le morceau de langue vipérin resté au sol et qui s’agitait dans des spasmes d’agonie, passant à côté sans m’attarder de trop. Je venais sans doute de rendre le dragon encore plus furieux, mieux valait ne pas traîner ici !

Lâchant l’épée sur le sol, je me mis à courir – ou plutôt, galoper – en direction de la sortie. Cette fois je n’allais pas les attendre, je n’étais pas une voiture balai comme ils le disaient si bien. Je rattrapai juste Maxine au passage pour éviter qu’elle ne reste en arrière, la tenant dans l’un de mes bras sans faire cesser ma course avant de la jeter nonchalamment sur l’une de mes épaules comme un sac de légumes. Une nouvelle salle. Une seconde. A la troisième, je jetai tout de même un regard derrière moi pour vérifier qu’on n’avait perdu personne ne route – culpabilité, quand tu nous tiens… - Les brunes. Le génie. Maxine. Et le Dragon. Parfait, tout le monde était là. Hourra.


Adam : 60% [FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 1594046102
Pièces franchies : 7


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79350-from-nothing-c

Maxine Daitya


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Maxine Daitya


╰☆╮ Avatar : Elle Fanning

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des merveilles / La princesse au petit pois
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La soeur d'Alice et la princesse au petit pois

☞ Surnom : Loulou / P'tit Lu / Louloute / Lou
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1947

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Lun 11 Jan 2016 - 18:41


Les nuits d'Arabies

«  ON FUIT !!! »

On fuyait ? Oh eh bien si il le fallait vraiment ... Maxine sentit le génie passer ses bras autour de sa taille pour la soulever avant de se mettre a courir a toute jambes. Maxine ignorait que c'était la chose a faire pour vaincre un lézard cracheur de feu de plusieurs mètres de long. Dans les films ils prenaient plus tot des épées et des chaînes et tout un tas de trucs dans le genre. C'était dommage d’ailleurs, puisque personne ne pensait a demander au dragon si il voulait quelque chose, ou même s'excusait de l'avoir déranger. Bon, si, ca ca arrivait des fois, mais même. Et puis de toute façon il était claire qu'une lance a incendie serait beaucoup plus utile. Pourquoi le génie n'en faisait pas apparaître une ? Peut être que le dragon avait trop chaud a la gorge. Quoi que c'était bien dans la nature des dragons de cracher du feu. Mais si il avait un angine de dragon est ce que des médicaments suffiraient ?

«  Pourquoi on a pas les tapis ? »


"Ba-ah en fai-it c'est par-ce que ils so-ont enco-re dehors tu s-ais ?"


Ses mots étaient entrecoupés par la course du génie qui les fit passé au dessus d'un pont surplombant des profondeurs abyssales. Comment avait il pu oublier un détail aussi important ? Il n'avait pas remarqués que les tapis c'étaient sagement roulés les uns contre les autre ou au contraire étendu longuement sur le sable pour se reposer ? Après tout le vol jusqu’à Agrabah avait été long et éprouvant, et puis le petit groupe n'était plus tout léger. Rapidement , zoltan la posa a terre pour reprendre un passage du pont plus lent et mesuré dans un silence de mort. Avant que la course ne continue. Sauf que la bas, derrière ... n'étais ce pas Adam qui ... Elle s’arrêta, les yeux fixés sur l'étrange spectacle.

Mais qu'est ce qu'il faisait ? Les dragons ça ne se combattait pas a main nue ! Même si Adam avait de bons réflexes - les yeux étaient les parties les plus sensibles - il ne s'y prenait pas du tout comme il fallait. Mais alors pas du tout du tout. Un chevalier, non même pas : n'importe quel combattant qui se respectait, même si il n'était pas chevalier, combattait un dragon avec une épée ! Même Shrek avait réussi ! Bon, il c'était retrouvé avec une flèche dans les fesses, mais il n'y avait qu'a voir touts les films, les représentations, les histoires ... Un dragon, ca se battait avec une épée, tout le monde savait ca ! Sauf que visiblement non. Mais ce n'était pas grave, ce n'était pas la faute d'Adam. Et puis si il était blessé, elle serait triste. Elle ne voulait pas qu'il souffre, c'était déja assez compliqué pour lui de se transformer.

Regarder autour d'elle, analyser les formes, les dorures, les bouts qui dépassaient. Trouver une épée dans un fatras pareille relevait de l'exploit pourtant en quelques secondes, elle en avait repéré une et se mettait en devoirs de grimper sur un tas d'or pour l'attraper. En soit ca n'avait pas été difficile. Elle avait juste calculer, comparer les formes dans son esprit pour différencier une épée d'un sceptre ou d'une décoration. Une lame, une épée qui brillait a la lueur du feu, renvoyant un éclat orangé autour d'elle. Elle observa autour d'elle, et fixa son regard sur le dragon. Amélia. Kairi. Adam. Prendre en compte le poits et le déséquilibre de l'arme, calculer la trajectoire, les rebonds possibles, Sa orce a elle, celle qu'elle devait mettre. Non parce qu'ils étaient loins quand même et elle ne voulait pas qu'ils soient bléssés par sa faute.

"ADAAAAM !"


Elle la lança pour qu'elle atterrisse près de lui et sans perdre plus de temps fit demis tour et glissa tranquillement le long tu tas d'or alors que la bête libérait la derniere prisonnière. Maxine le vit arriver en courant, l'attraper et la balancer sur son épaule pour continuer sans s'arreter.

"Vou-ous fai-tes un con-cour de por-ortage de m-oi avec Zol-ta-a-an ?"


Non parce qu'elle se posait la question. Elle pouvait courir hein ! Ce n'était pas le problème. Enfin pas trop longtemps quand même, elle se souvenait encore quand elle avait essayé de tenir le rythme avec Zach - qu'est ce qu'il pouvait courir longtemps lui ! - et qu'elle avait finis sur le bas coté pliée en deux a tenter de contrôler sa respiration. Mais elle pouvait courir un peu quand même ! Mais bon, c'était amusant et puis elle pouvait voir tous les autres qui essayaient de tenir le rythme d'Adam, qui s’arrêta brusquement en glissant. Enfin ils venaient d'arriver devant les grands escaliers qui montaient vers la sortie, vers la grotte du Tigre.

Mais une ombre planait littéralement au dessus d'eux, formé par le dragon qui tournoyait sur le plafond de la grotte. Et tout a coup, il descendit dans un grand cri et se posa sur les marches, sa tête reptilienne se tournant vers les intrus qu'il fixait d'un air mauvais. Du sang gouttait de sa bouche t s'écrasait en grésillant sur le sable devant eux. Le sang des dragons est chaud. Tout le monde le sais. Très chaud.

Maxine se laissa glisser au sol, ravie de sentir le sable sous ses pieds. C'était toujours agréable de sentir le sable sous les pieds. Comme la mer, elle aimait bien la mer. et faire des châteaux de sable aussi. Et voir le soleil, et les étoiles. Parler a ses amis, les serrer dans ses bras. Mais pour ça, pour pouvoir les retrouver ils devaient partir d'ici. Même si c'était amusant. Les doigts liés dans son dos, elle observait la créature avant que son regard ne porte plus loin et qu'elle ne se mette a sourire sans raisons apparentes. Puis elle portant les doigts a ses lèvres et souffla dedans ... pour ne laisser échapper qu'un "pfffffrrt" pas très efficace.

"J'y arrive pas !"

La franchement elle était sincerement étonnée. Pourtant elle avait vue des tas de gens le faire ! Rapidement, elle retenta l'expérience avant de se mettre a froncer les sourcils. C'était beaucoup plus difficile que ce qu'elle croyait ! Pouvoir siffler c'était super dure en fait. Elle tourna les yeux vers Zoltan et une demis seconde plus tard, un sifflet géant apparaissait devant elle.

La princesse inspira, gonfla les joues et souffla de toutes ses forces dans l'objet, dégageant un bruit strident, avant qu'il ne disparaisse. Elle se pencha en avant, pour regarder Zoltan un peu plus loin, ses cheveux blonds tombant sur le coté alors qu'elle lui faisait un petit salut qui voulait dire "merci".

Il ne se passa, pendant un instant rien, si ce n'était que le dragon secouait la tête et avançait vers eux l'air menaçant, prêt a les dévorer et a se venger. Et tout a coup les tapis apparurent virevoltants en tous sens pour s’arrêter devant les membres du groupe après avoir éviter les coups de mâchoire qu'essayait de leur porter la bête. Surveillant que tout le monde avait un tapis - surtout Adam qui sous cette forme ne laissait pas reelement de place aux autres, elle grimpa finalement sur le sien et s'y installa avant de lui faire une petite caresse affectueuse.

"Bon, alors écoute, il faut qu'on essaie d'éviter le dragon parce que sinon il va nous manger ok ? Ou alors il peut nous brûler avec du feu et je n'ai pas très envie d’être brûlée parce que le feu ça fait mal tu vois ? Même si il y a des pommades mais ça marche toujours moins bien que de ne pas se faire brûler et puis ..."


Le tapis lui fit un signe du pompon, comme un salut lui indiquant que tout tapis qu'il était, il avait les même préoccupations pour le feu. S'élevant a quelques centimètres du sol, il se mit en route après les autres, clôturant la petite troupe qui bien qu'elle manqua de se faire croquer par ci par la ou qu'une gerbe enflammée ne passe au dessus de leur tête et ne roussisse leur cheveux, finit par réussir a passer la gueule de la caverne pour retrouvée l'air frai du désert la nuit. Sauf que rien n'était aussi simple. Alors qu'elle passait au dessus du dragon - en expliquant au tapis les différents degrés de carbonisation - la créature lui mit un coup de pattes. Déséquilibrée, la jeune fille se sentit glissée alors que e tapis tentait tant bien que mal de redresser le cap. Mais rien. A la douceur du tapis cedda rapidement le froid et la sensation de vide. La main tendue en l'air comme si elle avait pu s'accrocher aux autres.

"Je vais mourir."


C'était la seule pensée qui lui avait traversé l'esprit alors elle qu'elle tombait comme une pierre vers ce que certains appellent la mort, mais que d'autres nommaient le destin.

Son destin a elle s’avérait être le dos du dragon sur lequel elle s'écrasa, expulsant tout l'air de ses poumon et luttant pendant quelques affreuses secondes avant qu'ils ne se remplissent a nouveau. Maxine, par réflexe, s'accrocha a la première chose venue de tout la force de ses petits bras alors que dans un hurlement assourdissant, le dragon se remettait a battre des ailes pour s’envoler dans la nuit. En quelques instants il fendit les cieux, laissant la caverne aux merveilles derrière lui.

Luttant contre le vent qui non seulement lui mettait les cheveux dans les yeux mais en plus menaçait de la désarçonnait, Maxine s'accrocha de plus belle et se mit a grimper lentement vers le haut, escaladant son flanc pour atterrir sur le dos du dragon. Le souffle coupé par la vue, elle s'extasia un instant de la situation et de la vue qu'elle avait avant de s'accrocher de plus belle quand une turbulence manqua de la désarçonner. Si elle tombait a cette hauteur, pour sur elle ne s'en relèverai pas.

Bon, si elle analysait bien la situation, elle était en train de voler dans le désert d'Agrabah, de nuit, comme Jasmine l'avait fait avec Aladdin. Sauf que elle,, elle n'avait que Nounours, et que son moyen de transport s’avérait être un dragon au lieu d'un tapis.

Est ce que je dois chanter ce rêve bleu ?





Max : 70%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Wake up in the morning, stumble on my life
This is not about emotion, I don't need a reason not to care what you say, Or what happened in the end. This is my interpretation, And it don't, don't make sense.


©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t40866-maxine-littlepeas-la- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41162-liens-de-maxine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t42163-rps-de-la-princesse-au-petit-pois-maxine-littlepeas#391395

Bellamy Blutchet


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Bellamy Blutchet


╰☆╮ Avatar : Scott Eastwood.

Ѽ Conte(s) : Inventé.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Un pirate en or, fils du leviathan et d'une madame qui lui a transmis ses pouvoirs.

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 Qplh

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 367

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 12 Jan 2016 - 14:56



Les Nuits d'Arabie


.




J'aurais jamais cru courir pour ma vie, à cause d'un dragon. D'habitude, c'est moi qui fait apparaître les dragons pour mon maitre quand il le souhaite. Dédicasse à l'un d'eux, qui avait ravagé toute une ville. Le silence était perturbant. Moi même je me sentais pas confiant, et j'avais mes genoux qui s'entrechoquais. J'aimais pas ce silence. Le dragon jouait avec nous ! J'en étais certain. Je tournais la tête en plissant les yeux, avalant difficilement ma salive. Les autres suivait, jusqu'à. Jusqu'a. Jusqua ce que le rugissement raisonne entre les murs, et qu'une nouvelle cascade de roc s'effondre derrière nous, faisant trembler le pont. A partir de ce moment, je crois que la question ne ce posait pas, hein ? Courir, bien entendu, courriiiiir ! C'est en m'etranglant à moitié comme un coq que j'avais hurlé ses mots, ordonnant à ma troupe de faire de même. Puis nous nous engagions dans une espèce de grosse pièce, alors que je me retournais vivement pour voir que l'animal était bel et bien derrière nous.

Alors que Simone protégea Huguette, cependant elle n'eu pas le loisir de faire de même avec mon assistante. Je m'arrêtais en fixant la lionne, dont le pied était coincée dans une langue entourée autour d'elle et désireuse de la manger. Non mais...mon assistante quoi ! Y'avais plein d'autre monde qu'il pouvait manger, ceux qui parlait pour ne rien dire, le président des Etats Unis, les dieux, tous ce qu'il voulait, le Maire de Storybrooke, Angela, mais pas mon assistante ! Un cris non masculin s'échappa de mes poumons alors que j'ecarquillais les yeux en voyant le dragon choper Huguette à son tour.

▬ « Mais il est affamé ! » M'exclamais-je, au bout de ce qu'il me restait comme souffle pour avoir trop courru. Quelque chose attira mon œil, ensevelis sous les tas de pièce d'or. Je me dirigeais vers celle ci, en m’accroupissant pour gratter et jeter toute les pièces d'or derrière moi. Au bout d'un moment, mes doigt percutèrent quelque chose de noir et en feraille. Intriguée, je continuais de creuser jusqu'à sortir en tirant de toute mes forces, une énorme flèche noir. Ohhhh ma zette ! C'est pas le truc qui sert à tuer les dragons ca ? Je fixais la petite blonde qui venait de trouver une épée. J'ai faillis lui hurler comme quoi il fallait rien toucher, avant de me rappeler que ca venait déjà d'être fait, avec non seulement la grotte qui s'ecroule, la lave, et le dragon en plus. Donc en somme, en fait, elle pouvait toucher tous ce qu'elle voulait plus rien avait d'importance. Elle lança l'épée à la peluche qui fit son sauvetage de chevalier. C'était utile de leur dire que la flèche aurait plus d'effet que l'épée ? Ah beh apparement pas puisque qu'ils faisaient même pas attention à mes gérémiades pour les prévenir.

▬ « Héhooooo ! J'ai trou ...Non mais ...ecout...rhhhh. » Je croisais les bras en le regardant. Toujours à sauvée la veuve et les orphelins celui là ! Quoi Jaloux ? Même pas vrai. Je les regardais d'un œil boudeur, avant un bruit ne rententisse, sonnant la fin du combat. Ou la fin de toute les bonnes saveurs pour le dragon. Baaaaah, c'était quoi ce truc qui gigotait par terre la ? Un ricanement s'échappa de ma gorge alors que je pointais le doigts vers la dite langue. «  Ouuuh c'est qui qui va être privé de souris ? C'est le dragon ! Elle est ou la langue du dragonnet ? Elle est là ! » Je regardais la chose visqueuse moqueur, avant qu'elle ne sauta du sol dans une dernière tentative de s'enrouler autour de moi. Je fis un saut en arrière en hurlant, avant de rattraper la flèche entre mes mains.

Je me suis mis à les suivres tous en courant comme un dératé, alors que le dragon ne ce trouvais plus au dessous de nous. Gneh ? Je m'arrêtais au marche de l'escalier avec les autres, avant de lever la tête vers l'énorme masse noir qui planait au dessus de nous. « Oh géniale ! Parfait ! » Maugreais-je, en levant le bras vers celui ci. Il ce posta devant l'entrée, en plantant ses griffes de marbres sur le sol, et en relevant sa grande tête ecailleuse. Je déglutit face à son œil de braise, flamboyant. Qu'il est gentil le lezard. Très gentil lezard, oh ca oui. J'aperçus Maxine qu'essayait de faire des choses bizarre avec ses doigts sur sa bouche. Avant de me demander un sifflet.

▬ « Pourquoi ? Tu veux lui donner une croquette en lui demandant de lever la papatte ? »
ironisais-je. Ah mais nan, elle commençait à partir dans ses phrases dénoués de sens. D'un mouvement de la fin, un sifflet géant apparu face à elle. Bah quoi ? Elle voulait un sifflet non ? La gamine souffla dedans, me bouchant les oreilles en manquant de pleurer sous le son assourdissant. Peu être qu'un sifflet normal aurait convenu tout compte fait ...je levais la tête pour apercevoir les tapis volant. Une joie folle s'empara de moi, me précipitant vers la gamine pour encadrer sa tête de mes mains et lui donner un baiser sur le front. « Magnifique ! » la félicitais-je avant de sauter sur le tapis. Celui ci s'eleva dans les airs, avant de ce mettre à plonger vers la sortie à toute vitesse.

Je m'aggripais de toute mes forces, voyant la gueule béante de l'animal s'ouvrir, attendant son apéritif. Un hurlement s'échappa de ma gorge, avant que le tapis ne change de trajectoire et ne plonge vers la grande lumière, sortir à toute vitesse dehors, dans le sable. Suite à la vitesse, des grains de sable volaient un peu sur le coté, comme un surfeur sur ses vagues ! J'ordonnais au tapis de s'arrêter, attendant les autres, avant de remarquer qu'il manquait la gamine. «  Elle est ou ? » Demandais-je, avant que le dragon ne sorte à son tour de la caverne en poussant un rugissement à faire trembler la terre. Une petite bouille blonde s'accrochait péniblement à ses piques de son dos.


▬ « BON SANG ! » M'exclamais-je. Derrière nous, le tigre hurla en ouvrant une gueule béante, avant de plonger dans le sable et ce transformer en dune. Deux yeux étincelais, les scarabées. Je me dirigeais vers ceux ci que je glissais dans l'une de mes poches, avant de sauter de mon tapis. Je plongeais un regard vers Adam. « Bougez pas, je m'en charge ! » Avais-je dis d'un ton grave et sérieux, surprenant la cohue. Je sortis la grosse flèche qui tronait sur le tapis. D'un mouvement de la fin, une fumée bleu tourbillonna sur le sol, avant de ce transformer en une arbalète géante. Je levais les yeux vers la gamine et le dragon, commençant à devenir de plus en plus loin. Je crispais mes doigts sur l'arbalète, conscient de ce que j'allais faire. Si je n'y arrivais pas ... 

▬ «  Peluche, si on revient pas conduit tout le monde dans ma maison. Tu te souviens du chemin ? Si tu te souviens pas, le tapis s'en souviendra lui. Une fois là bas, Tu n'aura qu'a hurler le nom d'Angela, pour qu'elle vous fasse sortir de la lampe. » Pose pas de question aurait été mon mot final, mais soudainement je me rendais compte qu'en fait, des vies humaines étaient importante. Je voyais qu'il était pas d'accord, et qu'il voulait m'aider. Je posais la flèche sur l'arbalète géante que j'armais, avant de prendre appuie sur le bois pour me hisser sur la flèche. Voyant leur regard choquée, je leur fis un petit sourire. Ah moi de jouer les chevalier maintenant. Je leur prouverais à tous que j'étais pas complètement abrutis, et que je servais vraiment à quelque chose.

▬ « Ah mon tour d'être servant ! »
Dis-je en lui dirigeant un clin d'oeil. Puis, je tournais la tête vers la masse noirs dans le ciel. D'un mouvement du doigt, la magie bleu enclencha le macanisme. Je me cramponnais à la grosse flèche noir qui partit à toute allure. Mon cœur venait de remonter dans ma poitrine, effectuant un mélange plutôt nauséeux avec mon estomac. La vitesse me fit ouvrir la bouche tellement c'était trop fort pour moi. Géniale. Je devais ressembler à un gros phoque comme ca, non ? Je la refermais, alors que les larmes s'échappait de mes yeux. Non je pleurais pas, c'est la vitesse qui provoquais ca. Comme dans la cartoon, tu vois ? « Geronimoooooooooooo » Fus les dernières phrases que j'avais prononcé, alors que je voyais la terre s'éloigner de moi, m'offrant une vues des plus plaisante.

Le ciel ce rapprochait, dépassant les nuages alors que la grosse masse noirs ce rapprochait. Ou plutot, alors que je me rapprochais d'elle. Puis le choc. La flèche entra en collision avec le dragon, m'ejectant de mon poste. L'animal fut surpris et ejecter à son tour par le choc de la flèche. Maxine perda egalement sa position, tombant de l'animal. Je l'a rattrapais. Mais on tombais tout les deux dans le vide. Le choc de son corps contre le miens me coupa le souffle, alors que je voyais les nuages et le paysage défiler à toute allure, tel un saut en parachute. Je portais mes doigts à ma bouche, sifflant de toute mes forces le tapis volant. Je tenais la gamine autant que je pouvais, la serrant pour pas la perdre, alors qu'un rugissement ce rapprochais. L'animal venait de perdre également l'equilibre, la flèche planter dans son ventre. Il ce debatta dans les airs, bougeant et battant des ailes frénétiquement alors que tout était perdu pour lui. Plus jamais il n'allait revoler. Plus jamais il ne ressentirait cette saveur que provoquais le vent contre ses ecailles. Cela me fit un peu mal au cœur, mais je repris mes esprit quand sa gueule béante s'ouvrit vers nous, dans l'espoir d'avoir un dernier encas.

▬ « Wowwwwww, Tapis ! Tapis ! Tapis ! » M'ecrais-je, manquant je battre des pieds et des jambes en voyant les dents ce rapprocher, montrant un gosier qui commençaient à prendre une couleur rougeoyante. Le sol ce rapprochait dangereusement, avant que mon dos ne heurte quelque chose et que la bouche ne s'écarte soudainement de mois et la gamine. Je la lachais en me retournant sur le ventre, pour remarquer la couleur bleutée et mosaïque du tapis volant. C'était moins une ! Les dents c'était refermer à quelque millimètre de nous quand ils nous avaient receptionnée. Cependant, suite au choc le tapis perdit lui aussi son équilibre, et je voyais la terre ferme ce rapprocher avec une vitesse affolante.

J'encadrais la gamine contre mon torse en fermant les yeux, avant que je ne vole avec elle du tapis, tombant dans le sable. Je la lachais en roulant dans le sable, une douleur sourde venait de faire vibrer mon dos. Le souffle c'était de nouveau coupé dans mes poumons, et je tentais de reprendre mon air en bougeant des pieds et des bras comme un poisson sortant de l'eau. Mes mains formèrent une poing, que je frappais d'un coup dans ma poitrine. L'air ne revint pas. Je refis le geste une fois, deux fois, et l'air s'engouffra enfin dans mes poumons, en effectuant un bruit de noyée revenant à la vie.

▬ « Oh bordel, O bordel bordel » Je profitais des petites particules qui s'enfonçait dans mes poumons, avant de tourner la tête vers la gamine, qui avait reçu moins de blessure que moi. Je me relevais en tailleur, frottant mon dos, avant de remarquer un drole de liquide sur ma mâchoire. Oh c'est bleu. Ah beh voilà, je saignais ! Sauf que comme j'étais un génie, bleu, mon sang était bleu ! Je me tenais la mâchoire en me plaignant. Le dragon plongea un peu plus loin dans le sable, faisant trembler le sol avec une secousse brutale, ravageant une nuage de sable autour de lui, comme une grosse bombe. Je me protégeais la tête quand celui ci arriva, avant de retirer mes bras pour le voir continuer sa trajectoire plus loin. Je venais de tuer un dragon. J'ai tuer un dragon. Je fis un bon sur mes pieds en hurlant.

▬ «  J'ai tuée un dragon ! » Fis-je en levant le poing au ciel. Les autres arrivèrent enfin, effrayée, surpris, reconnaissant. Pourquoi ils étaient comme ca ? « Arrêter, vos visage son tordu ca fait moche ! » Oui en fait c'était pour dissiper toute la gentillesse qu'ils avaient subitement pour moi. Ca me mettait mal à l'aise et ca me faisait peur. Et le pistolet ? Oh le pistolet ! Pourvus qu'il soit pas casser ! Je le sortais d'un coup sec de ma poche, inquiet, avant de soupirer de soulagement en constatant qu'il n'avait rien. Je fixais alors qu'un petit mecanisme rond, qui necessitais une recharge. «  OH NON ! On a pas prit les cachet ! » Je commençais à effectuer un melodrame, les yeux ecarquiller, voyant déjà ma peau accrocher au porte manteau par Angela. Nooooon ! J'ai faillis dans ma mission !  « Adieuuuuu monde crueeeel ! » Fis-je en tombant à genoux dans le sable. Une mains me tandis des petits cachet ronds. Je relevais la tête vers Kairi, les prenant dans ma mains. Un sourire heureux au visage, je les rangeais avec le pistolet avant d'embrasser la jeune fille sur la bouche. « T'es géniale ! » m'exclamais-je. Puis, je pris le tapis en grimpant dessus.

▬« Allez, je vois sur vos visage là que je vous avez besoin d'une douche. » Fis d'une sourire malicieux, avant de les attendres et de lancer le tapis à travers le désert. Je mis ma mains sur mon cœur en passant devant le dragon. Il avait le droit à un hommage non ? Puis, enfin la cité d'Agrabah apparu dans notre vision. J'ai jamais été aussi content de revoir cette cité ! Le tapis plongea vers ma maison, avant de descendre de celui ci et de me tourner vers mon ami. « Merci beaucoup à toi et à tes frangins ! Vous êtes super, comme toujours ! » Fis-je en tendant le poing. Le tapis tapa avec ses pompom, m'arrachant un sourire, et j'ouvris la porte pour nous faire rentrer de nouveau dans notre pièce. Je fermais la porte quand ils étaient tous là, avant que la pièce ne change et ne ce transforme dans un endroit spacieux, habitant un studio parfaitement moderne avec télé, canapé et tout ce qui s'en suivait. « Bienvenu dans la lampe ! » M'ecriais-je. « Oui, c'est petit, mais quand on passe un millénaire dedans c'est déjà ca. » Puis je regardais le plafond, qui contenait un cercle ovale. Je m’éclaircis la gorge, en levant les yeux vers celui ci. «  ANGELAAAAAAAAAAAA !!! J'ai ton antidote ! Mais nous sortir d'ici ! GROS BONBON ROOOOOOOSE ! »


Zoltan : 70%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


 
Would you lie with me and just forget the world ?
Show me a garden that's bursting into life All that I am All that I ever was Is here in your perfect eyes, they're all I can see I don't know where Confused about how as well Just know that these things will never change for us at all If I lay here If I just lay here
(c) crackle bones

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45568-be-famous-be-genius-zoltan

Angela Pink


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Angela Pink


╰☆╮ Avatar : Karen Gillan ➹

Ѽ Conte(s) : Lilo & Stitch ¸.•
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Angel ϟ

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 177110mairie

☞ Surnom : seb ❧
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 467

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 12 Jan 2016 - 18:52




৩ Gros Bonbon ROSE ? [FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 2724229657






    "Tu veux que je te dise ? Tu veux que je te dise ? Tu veux que je te dise ?"

    J'avais plusieurs fois d'affilé tapoter sur la poitrine de la jeune femme qui se tenait face à moi. Elle voulait que je lui dise ?

    "Ni divin, ni soumis, c'est mon dada ! Le miens ! Tu n'es que de la contre façon. Et tu veux que je te dise ?"

    Elle avait beau me regarder avec ses yeux de biches, ça n'y changerait rien du tout.

    "Tu ne seras jamais à mon niveau. Car dans mon groupe y'a les plus grands, les plus forts, les plus beaux. J'ai même une déesse, alors tu vois... Tu ne fais pas le poids."

    "Pourquoi t'as une déesse si t'es contre les déesses ? C'est ça le problème, tu vois ! Tu remets totalement en question notre action. On est ni divin, ni soumis, on ne peut pas prendre des déesses avec nous."

    "Moi, je peux."

    "Alors c'est pas ni divin, ni soumis, vue que t'en as une et ça fait de toi une soumise."

    J'étais restée quelques secondes à me demander où elle voulait en venir. Je détestais Summer. Elle avait été une biche dans une autre vie et c'était le genre d'animal qui ne vous inspirait pas confiance. Ca vous regardait avec ses grands yeux, et... c'était pas de la confiance qu'on pouvait lire dedans.

    "Tu veux que je te dise ? Eh ben j'ai rien à te dire !"

    Je l'avais laissée là, gagnant la partie. Car je lui avais dit ce qu'elle voulait que je lui dise et qui avait fait de moi, celle qui avait eu le dernier mot. Car oui, je lui avais dit. Il ne me restait plus qu'à rentrer chez moi, ignorer ce qu'elle m'avait dit quand j'étais sur le départ et me faire un bon thé. C'était tout ce que je voulais.

    Une fois à la maison, je m'étais approché de ma bouilloire et allez savoir pourquoi, les dieux n'étaient pas avec moi aujourd'hui. Pourtant je ne leur avais rien fait. Mais bon, coup de circuit ou autre, la bouilloire avait grillée. J'avais beau eu chercher comme faire chauffer mon thé, une seule idée m'était venue à l'esprit : la lampe ! C'était pas dans ça qu'on faisait chauffer le thé à l'époque ? Je l'avais prise et j'avais retiré le capuchon avant d'aller chercher de l'eau.

    "ANGELAAAAAAAAAAAA !!! J'ai ton antidote ! Mais nous sortir d'ici ! GROS BONBON ROOOOOOOSE !"

    C'était quoi ça ? Quelque chose parlait en même temps que je marchais. Je m'étais stoppé et on entendait plus rien. Puis j'avais refait quelques pas et là une nouvelle fois c'était faite entendre.

    "Angelaaaa ! Youhou ! Angie !"

    C'était vraiment bizarre. Je m'étais stoppée et plus de voix. J'avais fait quelques pas et une voix.

    "BAISSE LES YEUX ! On est dans la LAMPE !!!"

    J'avais baissée les yeux et quelque chose me faisait de grands signes. Un truc tout petit qui ressemblait au génie.

    "Qu'est ce que tu fou là ? Alors c'est ça ? Pendant que moi je bosse tous les jours à tenter de redonner à Aloysius Black sa forme d'origine, toi tu t'amuses dans ta lampe ? Et en plus t'invite du monde ? Ce sont des génies aussi ? Enfin pas l'autre là, elle n'a pas l'air très fut fut."

    J'avais secoué la lampe et ils avaient bougés dedans, se retrouvant à plusieurs moments plaqués contre un mur ou un autre. Puis, j'avais posé la lampe sur la table à côté de l'évier.

    "Non mais c'est pas possible ça ! Tu sais quoi ? Je devrais te noyer ! Tu m'es d'aucune utilité ! Déjà le vernis que tu m'as donné en premier voeux est presque vide ! Quand à ton physique, j'avais demandé quelque chose de sexy, pas un truc tout flasque ! Et puis cette coupe de cheveux c'est horrible ! Et tais toi quand je parle !"

    Pourquoi il voulait parler en même temps que moi ? Si il continuait j'allais le laisser là dedans.

    "Tu sais quoi ? Je me suis rendu compte que je me débrouillais bien mieux sans toi. De toute façon tu es totalement inutile ! Je devrai mettre ta lampe en vente aux enchères et m'offrir de nouvelles chaussures avec l'argent récolté ! Si encore tu étais capable de trouver cette antidote, mais non ! Monsieur préfère s'amuser avec ses nouveaux amis. Et bon sang, arrête de parler, je ne m'entends plus !"

    Il était pénible. J'avais pris la lampe et je l'avais mise dans l'évier, sous le tuyau d'arrivée d'eau pour lui faire peur.

    "Si tu n'arrêtes pas de me couper, je fais couler de l'eau. Alors silence."

    Au même moment quelqu'un avait frappé à la porte.

    "Je dois y aller."

    "Non, Angie, attends ! Tu dois d'abord nous... AHHH !"

    J'avais ouvert le robinet pour inonder sa lampe. Ca n'allait pas prendre longtemps d'aller ouvrir. Un peu d'eau ne lui ferait pas de mal. Et puis c'était un génie, il ne pouvait pas mourir noyé.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Gros Bonbon ROSE ? [FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 2724229657



http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44022-chronologie-de-angela http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44023-la-bible-des-rps-de-angela-pink-la-peluche-rose

Amelia Peters


« Si on schtroumpfait ? »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3775

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Mer 13 Jan 2016 - 15:47

Kairi avait senti, et c'était bien normal, qu'Amelia lâchait sa main, se retournant bientôt pour voir le dragon l'entrainer vers sa gueule béante d'un coup de langue acéré. Elle aurait mieux fait de continuer de courir. Les autres avaient plus de chances de s'en sortir vivants ainsi. Mais quoique les deux femmes ne se soient pas réellement adressé la parole, Kairi ne l'avait pas abandonné à son triste sort. Non, elle l'avait carrément rejointe dans son triste sort ! Si ça ce n'est pas du travail d'équipe...
Au fond, c'était presque touchant, surtout de la part d'une quasi inconnue. Mais dans les faits, cela ne faisait qu'aggraver les choses puisque le dragon disposait à présent de deux en-cas. Est ce que ça fait mal de se faire dévorer par un dragon ? songea Amelia tout en cherchant une prise au sol où se retenir. Il fallait espérer que ses dents soient aussi longues qu'aiguisées.
Amelia en était à ce point de la réflexion lorsqu'Adam, véritable chevalier servant - et hirsute sous sa nouvelle apparence - surgit, semblant sortir de nulle part, pour délivrer Kairi. Ouf, un truc en moins sur la conscience, songea Amelia, un peu soulagée en dépit de sa situation toujours aussi précaire. Au loin, Zoltan avait trouvé une flèche pour venir la libérer mais Amelia n'en avait aucune conscience, trop occupée par sa situation.
Son cas, en effet, était plus délicat que celui de Kairi. Le dragon l'enserrait mieux et Adam avait beau frapper, cogner et que sais-je encore, la situation demeurait inchangée. Et Adam, haletant et pantelant, allait vraisemblablement finir par y laisser plus que quelques poils. Ce qui était tout bonnement hors de question. Maxine avait plus besoin de lui qu'Amelia n'avait besoin de lui.
Mais comment se faire entendre face à tout ce chaos ? Amy tentait en vain d'attirer son attention lorsqu'une épée, semblant elle aussi tomber de nulle part, comme quoi c'était apparemment la mode dans cet endroit, permit au chevalier de libérer la jouvencelle en détresse. Comme quoi, savane ou monde arabe, Diku était toujours à sa juste place, celle du boulet qu'on se traine.
Bientôt projetée hors des griffes du dragon, la jeune femme n'eut que le temps d'un signe de tête en direction d'Adam que déjà il fallait courir, encore et toujours, pour échapper au lézard géant.

Une pluie de sang plus tard, la petite troupe en était toujours à fuir le dragon quand soudain, Maxine s'arrêta, portant deux doigts à sa bouche. Elle sifflait, ou, du moins, elle essayait. Force était de constater que ce n'était pas concluant, mais Amelia, ne sachant elle-même pas siffler, ne se permit aucun commentaire. Quant à Zoltan, il fit apparaitre un sifflet géant, réglant en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ce léger contre-temps. Restait juste à savoir pourquoi Maxine avait...
- Les tapis ! s'écria Amelia en bondissant, le doigt pointé en direction de la fière troupe de carpettes. Tu es brillante Maxine !
Sans plus attendre cependant, zappant la partie "danse de la victoire", la jeune femme enfourcha son tapis et décolla, laissant la carpette faire son boulot. Incroyable ! songea t-elle en prenant de l'altitude. C'est mieux que la direction assistée !
Le vol, pourtant, ne tarda pas à se corser, au même titre que tout ce qu'ils avaient pu entreprendre auparavant. Une question de karma, sans doute. Le dragon, il faut l'avouer, était coriace. Il ne lui fallut que quelques instants pour emporter Maxine sur son dos, sous le regard baba de tout le monde. Elle aussi, elle est coriace, tenta de se rassurer Amelia.
En attendant, il fallait, et vite, un plan de secours et un bon.
- Elle est où ? demanda Zoltan.
- Elle est pas là ! lui cria bêtement Amelia, enfonçant une porte ouverte.

Une arbalète, un vol éprouvant en tapis magique et quelques bleus plus tard, tout le monde était de nouveau réuni. Certains dans un meilleur état que d'autres, certes, mais tout de même. Cartouches comprises, grâce à la présence d'esprit de Kairi. Il ne restait plus qu'à rentrer, non ?
Cela en avait en tout cas tout l'air. Ils avaient volé au dessus d'Agrabah puis rejoint la lampe du génie. Que pouvait-il donc bien se passer de plus ? Rien, absolument rien ! A une rouquine près.
Zoltan avait pourtant l'air confiant. Il suffisait de demander à Angela de baisser les yeux, de regarder dans la lampe, de les voir et pouf ! de les faire sortir. Rien de sorcier, a priori, surtout en comparaison à un combat contre un dragon.
Pourtant Angela, le bonbon rose à en croire Zoltan qui avait décidément un surnom pour tout le monde, ne semblait pas les entendre. De là où elle était, certes, Amelia ne voyait pas grand chose du monde extérieur mais pouvait être certaine d'une chose : Zoltan aurait mieux fait de parler à un mur.
Soucieuse de l'aider, mais aussi de rentrer un jour auprès des siens, Amelia s'approcha du génie :
- On pourrait peut-être crier tous ensemble pour faire plus de bruit ? suggéra t-elle.
Ce fut évidement le moment qu'Angela choisit pour déverser de l'eau glacée dans la lampe. Une vraie malade, cette femme. Et sourde, avec ça ! Zoltan avait pourtant la voix qui porte, zut ! Amelia, qui s'y connaissait en instruments de cuisine, aurait bien eu envie, également, et plus à titre personnel, de crier à cette femme qu'elle avait commencé à remplir une lampe à pétrole et non une théière et que donc elle n'avait pas le bon instrument pour sa verveine du soir. Mais c'était un détail, Amelia elle-même le reconnaissait volontiers. Suivant sa première envie, elle se contenta alors de hurler de toutes ses forces la rengaine du génie :
- ANGELA ON EST DANS LA LAMPE !
Et pendant ce temps, l'eau leur était déjà monter jusqu'à mi-mollet, nettoyant, il est vrai, boue, sable et sang, mais menaçant avant tout de les noyer.

Amelia : 60 %

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Absynthe Taylor


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Absynthe Taylor


╰☆╮ Avatar : La sublimissime Megan Fox

Ѽ Conte(s) : La Belle au bois dormant
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Maléfique

☞ Surnom : Absy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 136

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 13 Jan 2016 - 20:09

Je n'ai jamais cru en l'être humain. J'ai toujours cherché à le détruire. Puis j'en suis devenue un. Cependant, cette haine est toujours présente en moi. Puis-je pour autant m'auto-détruire ?
Les nuits d'Arabies
Absynthe ♦ participants
Euh ... C'est la gamine qui vient de partir à dos de dragon ? Je rêve ! Attendez ... Bon, ben ce fut rapide. J'avais à peine eu le temps de vérifier que Kairi allait bien que déjà, tout le monde était de nouveau réuni. Bon, ben nous n'avions perdu personne ... Quel dommage ! Comment ça, j'ai pensé tout haut ? Non, personne ne me regarde étrangement, donc je n'ai pas pensé à voix haute. Ouf. Je n'ai pas envie de me retrouver de nouveau avec ces satanés bracelets aux poignets.

Attendez, on est dans UNE LAMPE ? Comprenez-moi bien, si nous avions crié bien avant, pour attirer cette ... comment déjà ? Angela ? On aurait peut-être pu sortir bien avant, non ? Y'a juste à retourner la lampe pour cela ! Bon, là, je suis stupide, je suis bien placée pour savoir qu'avec la magie, la logique s'envole. Mais je ne pus m'empêcher de râler.

"T'es sérieux, on est dans une lampe ? Et elle pouvait pas nous secouer avant pour nous sortir ?"

Crier tous ensemble pour faire de bruit ? Mais elle me prenait pour une groupie ? Non, je n'userais pas de ma voix ainsi, et je la regardais brailler. Jetant un regard sur le sol, je m'aperçus que le niveau d'eau monter, monter et monter ...

"Mais c'est pas possible, on va jamais en finir ! Eh, toi ! Là-haut ! On n'est pas des poupées barbie à qui l'on peut faire prendre un bain ! Et en plus elle est froide !"

Je commençais vraiment à mourir de froid. Pour la peine, je fis apparaitre une boule de feu, que je partageais avec Kairi.

"Profites-en pour te réchauffer. Ma puissance de feu n'est pas assez élevée pour faire évaporer l'eau. Hey Bozzo, tu nous aides là ?"

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Evil Bitch
qui aime son corps

Kairi Xenaheart


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Kairi Xenaheart


╰☆╮ Avatar : Susan Coffey

Ѽ Conte(s) : Kingdom Hearts
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kairi

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 131

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 13 Jan 2016 - 21:31

Bon, Kairi était redevable deux fois envers Adam. Peut être qu'au fond, la grosse créature bizarre q'il était n'était qu'un gentil nounours. Elle n'eût cependant pas le temps de le remercier comme il se devait puisque tout s’enchaîna très vite.

Tout le petit groupe remonta donc très vite sur les tapis volants, sortant de la caverne aux merveilles, avant de se retrouver chez le génie... Qui s'apitoyait de son sort puisqu'apparemment les deux cachets avaient de la valeur pour lui. Kairi les sortit donc de sa poche, les lui mettant dans la main et le truc bleu l'embrassa alors sur la bouche. Hébétée, la rousse le repoussa alors, avant de lui donner un coup bien sentit de Keyblade sur la tête.

- Non mais ça va pas la tête, espèce d'abruti !

Mais elle n'eut pas le temps de demander plus d'explications puisque déjà, Angela, la détentrice de la lampe les faisait se noyer. Mais, elle était folle, elle aussi ?!?

- Angela ! mwen ké fend'tchou aw pendan papaw pa la AngelaAa !

Voilà qu'elle se mettait à se trémousser au rythme de la musique qu'elle chantonnait, histoire d'attirer la nana près de la lampe. Parce que sérieusement, l'eau était glacée, malgré la boule de feu qu'Absinthe venait de faire apparaître. Et en plus, ils devaient tous commencer à nager puisque l'eau commençait à arriver à leur taille...

Kairi : 55 % de vie [FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 4114364782
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43097-may-xenaheart- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43426-les-liens-de-kairi#405378 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43425-les-rp-d-une-des-princesse-de-coeur

Maxine Daitya


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Maxine Daitya


╰☆╮ Avatar : Elle Fanning

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des merveilles / La princesse au petit pois
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La soeur d'Alice et la princesse au petit pois

☞ Surnom : Loulou / P'tit Lu / Louloute / Lou
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1947

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Jeu 14 Jan 2016 - 20:59


Les nuits d'Arabies


Ce rêve bleuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ... je n'y crois pas c'est merveilleux ... Pour moi c'est fabuleux quand on est deux ! Nous partageons ce rêve bleu a deuuux ...


Bon, c'était difficile de faire les deux vois en chantant, mais dans l''ensemble, elle s'en sortait plus tôt bien. Ses bras commençaient a fatiguer et elle ne avait pas combien de temps encore le dragon comptait voler. Avec un peu de chance, il passerait au dessus de la mer et se laisserai tomber dans l'eau. Le tout était en suite d’espéré qu'elle se fasse ramasser par un bateau de marchands d'esclaves qui l’emmènerai loin et puis finalement son amoureux de toujours viendrai la sauver aprés avoir vécu des aventures plus dangereuses les unes que les autres. Mais elle n'avait pas d'amoureux. Dans ce cas, la situation la plus probable serait certainement celle ou son nouveau maître, un prince ou un bâtard, hériterai d'un royaume et tomberai amoureux d'elle.

Il y eut un choc et elle sentit ses doigts glisser de leur prise avant de chuter a nouveau vers le vide. Les yeux fermés, elle sentit rapidement qu'on l'attrapait et reconnu la voix de Zoltan - il était venue la chercher c'était gentil. Mécaniquement ses bras entourèrent la taille du génie alors qu'elle enfouissait son nez contre son torse. Il hurla quelques mots incompréhensible a cause du vent et tout a coup elle sentit un choc tout de même moins violent que ce a quoi elle s'attendait. Nouveau choc et elle finit enfin par rouler dans le sable sur plusieurs mètres, totalement incapable de contrôler son corps. Lorqu'elle s’arrêta, elle resta un instant immobile, le corps douloureux et l'esprit reprenant difficilement conscience.

L'adolescente se redressa et toussa un moment avant de se calmer, crachant un peu de sable qu'elle avait inspirer. Sa gorge la brûlait et elle était couverte de sable. Elle avait l'impression qu'un sifflement aigu emplissait ses oreilles et elle avait la vue trouble. Au bout de quelques instants, on l'aida a se relever pour l'aider a grimper sur un tapis pour se diriger vers l'ancienne maison du génie. Son ouie avait décidée de revenir rapidement et sa vision c'était affermie et quand elle arriva devant la maison du génie, elle était a nouveau prête a parler, entendre et voir. Elle aperçut 'ailleurs l'un des voleurs et s’apprêta a aller le rejoindre mais son chaperon l'interpella et elle se contenta d'un coucou de la main avant d'aller le rejoindre en sautillant. C'était rassurant de savoir qu'ils avaient réusssi a sortir du palais.

« Bienvenu dans la lampe ! Oui, c'est petit, mais quand on passe un millénaire dedans c'est déjà ca. »


Elle trouvait l'endroit plus tot coquet et se mit en devoir de chercher des vêtements pour Adam au milieu de l'armoire. Une tenue d'Elvis ... Des costumes .. Ah ! une chemise et un pantalon correcte. Le roi n'allait pas tarder a se re transformer, elle préférait prendre ses précautions. Et puis il serait content d'avoir de quoi s'habiller. S'approchant, elle lui mit le tas de vêtements dans les bras en échange de quoi il tira de son dos ...

"Jojo Lapiiiin !!! Merciii !! Je savais que tu le sauverai ! "


L'adolescente sauta sur la bête pour un câlin rapide avant de redescendre pour câliner la peluche. Tout a coup, elle sursauta en entendant Zoltan se mettre a hurler. Le sol c'était mis a bouger subitement, se balançant de droite et de gauche et Maxine s'accrocha au mur, avant de lever les yeux pour voir des cheveux roux encadrant un visage de géant. Oh ... Elle avait de très grands yeux et de grands narines aussi. Ou alors c'était eux qui étaient petits. Et puis tout a coup elle alluma l'eau du robinet au dessus de la lampe pour la faire se remplir Elle imbibait les tapis, les fauteuils et rapidement monta jusqu'aux chevilles des occupants de la lampe qui ne trouvaient rien de mieux a faire que de hurler dans le vide pour appeler Angela;.

"Mais elle est partie ! Elle ne va pas vous entendre vue la taille qu'on fait et puis e bruit de l'eau couvre ..."

Effectivement, le bruit de l'eau couvrait tout, même sa propre voix. Pourtant ils n'allaient pas rester la éternellement si ? Ça ne l'aurai pas déranger en soi mais sa serviette de bain avait disparue dans la grotte avant Adam, alors allez savoir ou elle pouvait être maintenant. Maxine observa un instant autour d'elle. Ils devaient l'écouter, ou plus tôt elle devait leur expliquer qu'Angela ne les entendrai pas et pour ça, faire en sorte qu'ils puissent l'entendre. En soit, ce n'était pas si compliqué. L'adolescente regarda rapidement les murs avant de s'approcher d'un rideau de perles et de le pousser, dévoilant un trou dans le mur. Avec un sourire ravi, elle grimpa dedans et se glissa le long du tunnel C'était étroit et elle du rapidement se mettre a ramper avant de retirer le nounours a dos pour finir par le pousser devant elle .Enfin elle atteignit la sortie et aprés s'être suspendue au bec de la lampe, se laissa tomber sur le sol. L'adolescente se réceptionna rapidement et observa autour d'elle, en se disant qu'être un minimoys c'était tout de même sacrément amusant. Tout état beaucoup plus grand, plus attrayant, plus lumineux. Et plus bruyant puisque l'eau continuait de remplir la lampe et que ses habitants continuaient a hurler.

Bon. Observer, analyser ... Elle attrapa un couteau et l'appuya contre le bord de l'évier pour finir par grimper dessus comme sur une échelle - un peu coupante et dangereuse tout de même l’échelle - et finit par atteindre le bord de l'évier, avant de courir pour rejoindre les poignées du robinet et de s'y accrochée de toutes ses forces pour essayer de faire tourner. Autant essayer de soulever la tour Eiffel a elle seule. Maxine lâcha rapidement le bouton et tourna sur elle même avant de s'élancer sur le plan de travail. Attrapant un torchon, elle le plia rapidement et le fit tomber par terre avant d'inspirer un grand coup et de sauter de la surface pour atterrir dessus comme sur un coussin. Elle n'avait pas beaucoup de temps au vu du bruit de l'eau qui emplissait l'air. Réfléchir, trouver un moyen ...

L'adolescente se mit a courir avant, après avoir passé quelques carreaux du carrelage, de s’arrête, essoufflée. Bon, la course ce n'était renflement pas son truc ... Maxine attrapa un élastique dans ses cheveux et se fit une queue de cheval avant de sortir sa tablette. En quelques secondes elle se connecta a la clim de la maison et la mit en route pour en suite attraper un paquet de mouchoirs en papier et d'en tirer un avant de le déplier pour le replier différemment.

Passant une main sur son front tout en se demandant si les ouvrier qui avaient posé le calage avaient fait exprès de mettre un nombre paire de carreaux, elle redressa son "parachute de poche et bidouilla sa tablette avant de la ranger. Au dessus d'elle, la clim se mit a souffler un peu plus fort et s'orienta différemment pour au final gonfler le mouchoir en papier et le faire s'envoler. L'adolescente, suspendue, admira la vue un instant avant qu'un nouveau vent ne fasse changer sa trajectoire pour qu'enfin elle aperçoive Angela. Elle percuta la rousse de plein fouet - ce qui devait lui faire l'effet d'un léger courant d'air a vrai dire - et s'accrocha a ses cheveux pour se mettre a grimper. Lorsqu'elle arriva au niveau de son épaule, elle se hissa dessus avec difficulté, soufflant, exténuée sous l'effort Elle n'était pas bonne en sport et avait l'impression d'avoir fait un marathon de 100 kilomètres.

Se redressant, elle resta quelques instant la, la tête penchée , la main sur le cœur a se demander si elle aurait le temps de prendre sa ventoline ou pas ... heureusement elle se calma et les battements de son cœur reprirent un rythme plus lent . Elle se remit droite et s'approcha de l'oreille de la rousse pour lui crier :


"MADAME ANGELAAAA !!! Est ce que vous pouvez venir éteindre l'eau de la lampe s'il vous plais ? Parce que vous savez il y a mes amis dedans ! enfin ce ne sont pas tous mes amis enfin peut être .Mais l y a l'eau et ils vont être coincés et je ne ais pas si ils savent nager. Vous savez nager ? Parce que moi je sais nager, 'ai appris quand j'étais une petite fille vous savez. Et puis si vous voulez du thé je peux vous en faire mais pas dans celle la sauf si vous avez fait exprès C'est le cas ? C'est parce que vous trouvez ça meilleur avec des meubles de génie ? Mais la il y aura du sable en plus parce que on est allé dans le désert et on a été dan la caverne mais en plus je me suis fais de supers amis parce que la bas il y avait des voleurs et on a chanté ensemble et après ils nous ont mis sur les tapis ! "


Sa voix était particulièrement aiguë et difficilement a entendre aussi se démenait elle pour parler fort afin que la rousse ne loupe pas une miette de son discourt. Une ombre passa au dessus d'elle et tout a coup, une main gigantesque s'abbatit a l'endroit ou elle était, l'écrabouillant totalement. Un peu sonnées, Maxine se redressa sur les coudes e ayant la tête qui tournait, avant de voir un doigt au verni rose fluo foncé vers elle ... et l'envoyer valdinguer d'une pichenette.

"Waaaaaaaaaaaaaaaaaaouuurf !"

La princesse percuta un manteau de plein fouet avant de tomber dans une poche, totalement sonnée. La tête lui tournait et elle avait l’impression que le sol et les murs de sa poche étaient constamment agités par de petites vagues.

Ca touuuuuurne ...... @.@



Max : 70% et totalement :hypnose:

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Wake up in the morning, stumble on my life
This is not about emotion, I don't need a reason not to care what you say, Or what happened in the end. This is my interpretation, And it don't, don't make sense.


©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t40866-maxine-littlepeas-la- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41162-liens-de-maxine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t42163-rps-de-la-princesse-au-petit-pois-maxine-littlepeas#391395

Adam Pendragon


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Lα Belle & lα Bête ϟ Légendes Arthuriennes.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lα Bête ϟ Arthur.

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 1515184294-gif-adam1

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 543

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 15 Jan 2016 - 20:58





Les nuits d'Arabie


Je crachai toute l’eau que je pouvais avoir avalé, me raccrochant à ce que je trouvais à portée de main pour ne pas mourir noyé. Si les transformations en bête provoquaient chez moi une douleur immense ainsi qu’un ressenti atroce, c’était encore pire dans l’autre sens : réduire, retrouver des bras et des jambes, redevenir cet humain aux cheveux blonds que je devrais être continuellement plutôt que ce monstre aux crocs aiguisés. Pour le coup j’avais senti l’entourloupe venir mais j’avais préféré rester en retrait, au cas où un piège nous tombait encore dans le coin du nez. C’était qu’on commençait à prendre l’habitude à force, le génie avait un don certain pour nous mettre dans des situations impossibles. Mon dos et mon ego s’en souvenaient certainement désormais malgré l’histoire de Maxine qui ne voulait pas s’effacer de mon esprit. Qui écrivait des contes autour des oursons sérieusement ? Mais la question n’était pas là, sûrement pas là !

« Je n’aurais jamais cru autant apprécier la présence d’une table… »

Repoussant en arrière mes cheveux blonds, je m’agrippai de toutes mes forces à une table en train de flotter dans la lampe. Dans une lampe, oui, une table. Moi aussi ça me laissait perplexe mais il ne fallait jamais vexer un fou soi-disant. L’eau qui nous tombait dessus était en train de remplir la pièce, dépassant désormais notre taille et provoquant alors un tourbillon au courant violent. Je tentai d’éviter les affaires qui tournaient, emprisonnées par l’eau, mais put tendre le bras pour attraper au moins un vêtement qui passait à portée : un pantalon. Parfait ! Je l’enfilai tant bien que mal pour ne pas rester indéfiniment nu là-dedans – sérieusement, la sorcière aurait pu penser à la possibilité de métamorphoser des vêtements au passage – et me vit contraint de lâcher la table à contre cœur. Notre histoire ne pouvait visiblement pas durer éternellement.

Ce fut le brouhaha. Les tourbillons. L’eau qui vous empli les poumons et vous étouffe alors que chacun crie son agonie à l’espèce de géante qui nous avait mit sous la cascade. Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait mais je savais que toute cette histoire allait très mal finir. A ce rythme on n’allait jamais rentrer vivant, quoi qu’il se passe et quoi que l’on fasse. Attrapant un rideau pour m’aider à me maintenir en surface, je vis passer à côté de moi l’une des protagonistes embarqués par le courant. Hors de question de tendre la main, j’étais un peu trop épuisé pour cela de toute manière. Et je leur avais déjà sauvé la vie deux fois, j’avais donc épuisé mon quota de bonnes actions pour au moins un siècle ou deux ! Que personne ne vienne m’en faire la réflexion ou j’allais me fâcher, sincèrement. Au premier commentaire, j’explosais la tête du malotru et lui rappelait qui dirigeait ce royaume jusqu’à présent.

« Je ne suis pas un bon samaritain, apprenez seule à nager. »

Alors que l’eau allait atteindre le haut de la pièce, le visage étrange de la géante réapparu au-dessus de nous. Elle fronça les sourcils en nous voyant… Lui avait-on déjà dit que cette tête ne lui allait pas du tout ? Une femme qui grimace n’est en rien élégante, sincèrement. Si je pouvais lui faire la réflexion je n’y manquerais pas, mais je n’avais pas vraiment la voix pour cela ou les moyens. Et puis, qu’est-ce qu’on s’en moquait bien au fond… On allait mourir noyés et tout ce qui m’interpellait c’était à quel point cette rouquine n’avait pas bonne mine. Je vis sa bouche s’ouvrir, sans doute voulut-elle nous communiquer quelconque sortilège frauduleux sans que je n’en comprenne un traitre mot. Il n’y eut bientôt presque plus d’air. Plus de possibilités. Je lâchai le rideau – ou bien céda-t-il sous la pression ? – et je cru ma dernière heure arrivée…

La pièce trembla dans un sens, puis dans l’autre.

Un instant il y eut le visage de la géante et l’instant d’après, tout partait en arrière. Un plafond puis une surface métallique. Je me retrouvai la tête en bas et, sans avoir put esquisser le moindre juron, sentit tout le poids de l’eau et de mon corps basculer par l’ouverture de la lampe ! Une chute libre tortueuse qui promettait de se briser magnifiquement le cou à l’arrivée contre le sol ! Voulait-elle tous nous tuer ? Elle n’avait sans doute pas trouvé meilleur remède ; plus la torture est lente et plus la mort est spectaculaire. Je ne pensais pas mourir un jour écrasé sous des litres d’eau, mais soit ; c’était bien indigne de ma personne, n’écrivez jamais une telle horreur dans mes mémoires. Que je reste ce roi ayant été maudit, mort pour sauver sa malédiction plutôt qu’en essayant de se prendre pour un poisson volant. Je fermai les yeux, attendant ma dernière heure en mettant les bras devant moi pour protéger mon visage. Réflexe de survie inutile et inconscient.

« Sainte mère des égarés… ! »

Le choc fut plus rude que ce à quoi je m’attendais. En réalité, il fut non seulement douloureux mais en plus… Lourd. Comment ça, lourd ? J’ouvris un œil en sentant un poids important sur moi et un mal de dos significatif. J’étais étalé en travers d’un… D’un évier ?! Les coudes appuyés sur le rebord et les jambes pendant dans le vide, je découvris jetée sur moi la plus petite des brunes – Kairi ? – et tournai vivement la tête pour éviter un coup de jambe d’Amelia. Sur le sol, la grande brune peu vêtue avait glissé, faute de place, et s’était retrouvé en-dessous du corps de Zoltan !

Je papillonnai du regard sans comprendre ce qu’il venait de se passer, trempé des pieds à la tête mais… Cette rouquine, n’était-ce pas la géante précédente ? Repoussant Amelia de sur-moi et me débarrassant de l’autre gamine, je pus m’extraire de l’évier non sans un juron douloureux et enfin me redresser. Elle était plus petite que lorsque nous étions dans la pièce…

Venaient-on de revenir à notre taille normale ? Enfin ? A Storybrooke ?!

Adam : 60% [FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 1594046102


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79350-from-nothing-c

Contenu sponsorisé







[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55 - Page 6 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 6 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

[FE] Les Nuits d'Arabies - Evenements #55





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes