LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 [FE] Tomb Raider - Evenement #56

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

Jonah Maiava


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Jonah Maiava


Ѽ Conte(s) : Tomb Raider
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jonah

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 13

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 2 Jan 2016 - 12:59

" Ça faisait un bail. "

Ha, elle venait de sourire, là, juste là, un tout petit sourire. Jonah fit de même. Un bail? Ouai humm...ça faisait...il n'avait pas une très bonne notion du temps qui c'était écoulé, mais à en voir l'allure de son amie, il se doutait un peu que pour elle, le temps n'avait pas opéré de la même manière.

La voilà à peine arrivée qu'elle voulait repartir? Storybrook? Jonah ne cacha pas sa curiosité face à cette annonce mais Lara préféra reporter son histoire à un autre moment.

"Lara, tu es chez toi ici."

Il n'était pas certain qu'elle l'ait entendu, elle suivait l'autre petite dans la cabane.
Jonah décida de les laisser chercher, à deux elles étaient déjà assez. Il rejoignit un petit groupe qu'il avait repéré à l'extérieur du village. Ils ne semblaient pas être d'ici, ils étaient sans doute de cette fameuse ville dont venait de parler Lara.

"Je suis un ami de Lara. Se présenta-il au groupe. Jonah. Au lieu de s'appeler Truc et muche ce serait plus agréable de savoir vos noms, pour empêcher une quelconque confusion."
Il baissa la tête vers le roux et le loup à coté de lui.

"Je vois que vous avez déjà fait connaissance. Ne vous en faites pas ils sont dociles, s'ils sont ici c'est que mon camp est à ma recherche, ils ont du envoyé les loups pour me retrouver et me libérer."

Il examina chacun d'eux. Honnêtement le roux avait l'air un peu dissipé à coté de la brune au regard perçant . Elle avait un petit quelque chose dans le regard d'intimidant, Jonah en avait assez rencontré des personnes pour ne pas l'être. A côté il y avait un un autre gars. Lara arriva avec l'autre petite, Jonah s'avança vers elle.

" Lara il faut vraiment que je te parle. "

Elle n'avait pas l'air très enthousiaste. Elle pensait qu'il voulait lui parler de quoi? Il la regarda avec un air un peu grave, c'était une discussion qu'ils devaient absolument avoir.

"Où était-elle ? Où est-ce que tu l’as trouvé ? Et elle est partie où ? "


Ha, le sujet avec soudainement l'air de plus l'intéressée.

" J’ai été enlevé avec quelqu’un avant d’arriver ici. Brune, les yeux très bleus, tu l’as déjà vu . Elle avait une pierre en main. La même que celles qui composent ta couronne. Les hommes avaient l’air particulièrement intéressé par la pierre."

Ils revinrent vers le petit groupe et le loup. Jonah tourna la tête vers la blonde qu'il n'avait pas remarquer plus tôt.

"Oui, il n'y a pas meilleurs pisteurs que les loups. Les autres doivent me chercher."


" On dirait que ton enlèvement n’a pas plu à certains."

" Tu crois?" Dit-il avec un léger sourire.

Lara ne pris pas plus de temps pour annoncer qu'il y avait eu une divergence d'opinions sur les cartes. Elles en avaient toutes les deux trouver une, et étaient toutes les deux persuadées qu'elles avaient la bonne carte.

"Deux têtes de mule pour le prix d'une."
Souffla Jonah au roux que le loup avait adopté...a moins que ce ne soit l'inverse.

" Il nous faut la pierre pour rentrer, et la fille. Donc le premier qui la trouve appelle l’autre. Vérifiez les prisons, les hôpitaux, les salles communes, les caves… Elle doit bien être quelque part… "

"La fille est brune avec des yeux d'un bleu...très bleu..." Ajouta il. Oui ils cherchaient une fille mais s'ils ne savaient pas de quoi elle avait l'air ils pouvaient ne pas ramener la bonne. "Elle n'est pas en très bon état non plus." C'était peut-être aussi important de le préciser. Il regarda la petite brune avec son morceau de carte. "Je vais avec Lara." Il n'était pas question de la perdre encore. Jonah passa la barrière et atterrit discrètement sur le sol de l'autre côté. Il rejoignit Lara et jeta un coup d'oeil à la carte. "Je passe devant, vous me suivez. S'il y a un truc c'est chacun pour sa pomme, si vous vous faites prendre compter pas sur moi pour venir vous chercher." Travail de groupe? Pas vraiment pour lui. Il le savait, si tout le monde se faisait prendre, ils n'auraient aucune chance. Il partit vers l'est après avoir étudié la carte. Lara ne fit que confirmer ses propos. "Si jamais on se fait repérer et toi non, tu continues sans nous. Tu vas voir là où tu avais été enlevé et enfermé au début. On se retrouvera après, mais notre présence pourrait les alerter et ils peuvent la faire changer d'endroit ou pire..." Jonah avança silencieusement de maison en maison, plusieurs gardes étaient présents. Gardes qui ne se rendit pas compte de sa présence.

Il arriva devant le cachot où plusieurs gardes étaient plantés. Il chercha un moyen d'attirer les gardes ailleurs sans succès. Il bondit rapidement devant l'un des deux gardes lui donnant un coup de poing en pleine tête puis un coup de genou dans le ventre avant de le laisser s'effondrer sur le sol et de se tourner vers l'autre garde. Il ne parvint qu'à l'assommer et se rua à l'intérieur de la maison le plus rapidement possible. Il tomba nez à nez avec deux autres gardes. Sans se poser de questions, il engagea le combat et mit le premier K. Ô en l'assommant de coup de poing, Il se tourna vers le second et le frappa avant qu'une toute petite réflexion retint son second coup. Il le frappa à nouveau, l'homme était assez sonné pour répondre à ses questions sans contre-attaquer. "La fille, brune aux yeux bleus blessée elle est où? Vous en avez fait quoi? La patience n'est pas une de mes vertus...tu m'adis où elle est tout de suite !"




Eloise A. St-James


« On flotte tous en bas ! »


Eloise A. St-James


[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 378254admin

╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9015

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Sam 2 Jan 2016 - 17:56

Était-il sérieusement entrain de discuter avec un loup ? Eloise regarda le rouquin qu'elle s'était prise à aller aider avec un air de totale incrédulité. Qui aurait essayé de venir en aide à une personne attaquée par un loup alors qu'elle était armée de couteaux ? Ce mec était franchement déconcertant et la déesse n'arrivait pas à le cerner. Pourtant, sa tactique fonctionna car le loup se calma petit à petit et commença à obéir aux ordres. La guerrière savait que certains avaient des dons avec les animaux, mais si on lui avait dit que ce serait le cas de ce rouquin, elle aurait bien rigolé ! Cependant, vu qu'il l'avait aidé, elle se garda de tout commentaire.

- Une lanceuse de couteaux ? Répéta-t-elle, glaciale. Je suis Athéna, la déesse de la Guerre et de la Sagesse. Je n'ai véritablement rien à voir avec tes lanceurs de couteaux et ton cirque... On m'appelle Eloise à Storybrooke.

Elle aurait dû lui couper la tête non ? Ou au moins une oreille... Mais vu qu'il blablattait un peu trop et qu'il s'était déjà mis en tête de lui donner des ordres - ça, ça méritait un doigt en moins -, la déesse décida de ne pas trop lui prêter attention. Elle avait besoin de trouver de quoi arrêter le saignement de sa cheville mais déjà le rouquin était revenu avec une rapière accrochée à sa guitare. Où avait-il trouvé ça ?! Il lui fila des anti-douleurs et lui donna même les vêtements, enfin les bouts de vêtements, qu'il avait trimbalé avec lui. Il était peut-être peu discret, mais le petit roux était vachement utile en réalité.

- Merci. Dit-elle du bout des lèvres.

Elle n'aimait pas vraiment se sentir redevable envers quelqu'un et préférait se dire que le guitariste remboursait juste la dette qu'il avait envers elle parce qu'elle lui était venu en aide. La déesse avala les comprimés et pansa au mieux sa cheville tandis que le roux s'occupait de son nouvel animal de compagnie.

- On rejoint les autres... Dit-elle avant de ramasser un objet qui se trouvait être un kit de soins.

Et c'est donc ensemble qu'ils rejoignirent le reste du groupe. Là, Eloise remarqua le nouvel arrivant et les deux cartes. La petite brune et la fille de ce monde en avaient chacune une et étaient toutes les deux persuadées d'avoir la bonne. Sans trop discuter, la guerrière se plaça aux côtés de la brune et de son ami noir. S'il fallait miser sur quelqu'un, autant que cela soit sur eux.

- Eloise... Répondit-elle à Jonah quand celui-ci se présenta.

Ainsi donc, Lara était la fille originaire de ce monde. C'était cool de l'apprendre maintenant alors qu'ils avaient déjà parcouru pas mal de chemin à ses côtés... Tout le monde se mit en mouvement pour rechercher la fille brune aux yeux bleus qui avait le dernier bijou censé compléter la couronne. Quand il fallut escalader la barrière qui entourait le village, Eloise grommela un peu, d'autant plus que le bandage improvisé à sa cheville se prenait dans les fils de fer... Au final, la déesse parvint à arriver à destination et se faufila avec les autres et s'engouffra dans le cachot, à la suite de Jonah qui leur avait libéré le passage en assommant les gardes.

Tandis que l'homme interrogeait le garde, Eloise se faufila au sous-sol. Il y avait quatre pièces, deux à gauche et deux à droite. La déesse ouvrit la première sur la droite mais ne trouva rien. Elle alla donc sur la gauche et ouvrit la seconde porte. Là encore, rien du tout. Du bruit se fit entendre de la première porte à gauche mais le regard de la brune fit attirer par la seconde porte de droite. Elle ne parvenait pas à voir ce qu'il y avait dedans mais espérait bien y trouver la fille. Elle entra dans la pièce, complètement noire et ne trouva rien de bien intéressant si ce n'était deux couteaux. Chic, cela remplacerait les deux qu'elle avait perdu en affrontant le loup !

Alors qu'elle allait ressortir, Eloise vit le visage de l'un des gardes que Jonah était censé avoir assommé avant que la porte ne se referme sur elle. Mécanisme extérieur, lourde porte de bois, obscurité profonde... La déesse était dans la merde, elle n'avait aucun moyen de sortir par ses propres moyens !

- FAITES MOI SORTIR D'ICI ! Hurla-t-elle à plein poumon.

Tant pis s'ils se faisaient découvrir, elle ne voulait que sortir d'ici. Foutu monde sans magie et pouvoirs... Cela aurait fait longtemps qu'elle aurait réussi à sortir sinon !

Eloise : 100% et enfermée
Expérience : 1 point et 70%
Objets : 7 couteaux, 1 kit de soins majeur

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'll always love you... ♥️

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Mary Margaret Blanchard


« Prince de la Savane »


Mary Margaret Blanchard


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7842

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Prince de la Savane »


________________________________________ Dim 3 Jan 2016 - 8:13

Bon à priori, Nolan s'était débrouillé puisqu'il venait de la rejoindre, en lui demandant si elle n'avait pas eu trop de casse, après avoir bousculé l'homme dans le vide. Elle allait donc répondre, avant de voir un autre garde arriver par derrière et donner un coup de cross au Chasseur. Et ce dernier ne réfléchit même pas avant de le balancer lui aussi par-dessus la rambarde. Les yeux écarquillés par ce geste, Mary Margaret ne reprit contenance que lorsque Nolan l'entraîna au rez-de-chaussée de la tour. En réalité, elle était un peu choquée que lui puisse tuer un homme comme il venait de le faire.

Arrivée en bas des escaliers, elle remarqua alors une ceinture avec des couteaux. Cinq au total. Elle ne se fit pas prier pour la ramasser et l'accrocher à sa taille. Ca pourrait toujours servir après tout, non ? Et ils rejoignirent donc les autres, qui semblaient parler de deux groupes. Avisant donc qu'Eloïse avait choisit la facilité en suivant Tara, elle porta son regard sur Rosalie, en lui disant :

- Je viens avec toi. Et je suis Mary Margaret.

Oui, parce qu'avec toute cette agitation, personne ne s'était présenté en réalité. Nolan revint donc quelques instant plus tard près d'elle et ils fermèrent donc la marche, sans un mot. Peut être était ce parce qu'il fallait être discret. Ou peut être aussi que la princesse en voulait un peu au Chasseur d'avoir commis deux meurtres de sang froid, allez savoir. Dans tous les cas, ils arrivèrent bien vite près d'un bâtiment à l'allure sombre : une prison.

Ou plutôt ancienne prison puisque l'endroit semblait être à l'abandon. Si Rosalie alla directement dans les bureaux, suivie de Nolan, Snow, elle, préféra rester en bas et suivre son instinct.

- Je fouille les autres cellules. Si vous avez un problème, criez !

N'attendant même pas de réponses des autres, la maîtresse d'école s'aventura donc dans le couloirs des autres cellules, alors que les autres montaient à l'étage.

Remarquant alors que la plupart des cellules avaient dû subir une attaque à la bombe, puisqu'il leur manquaient un toit, la brunette soupira. Peut être que finalement elle aurait dû monter avec les autres. Quoique...

Parce qu'en y regardant de plus près, elle pouvait voir des touffes de poils de loups. L'attaque avait été lancée par Jonah alors ? C'était une attaque pour que la fameuse fille aux yeux bleus s'échappe ? C'était une gentille alors ?

Tout à ses réflexions, elle remarqua alors que les débris bougeaient. Vive, elle attrapa son arc et une flèche et visa, avant de voir un museau, puis... Un tout petit ourson. Petit ourson qui avait l'air effrayé et abandonné. La princesse rangea donc son arme. Elle s'approcha alors doucement du petit ours qui semblait mal en point. Du sang coulait de sa patte arrière droite, sûrement blessé par une balle, son oeil gauche était gonflé, griffé et fermé et il avait de nombreuses plaies ouvertes sur le corps.

- Viens par là toi, je vais te soigner !

Après tout, certaines faisait ami ami avec des loups, elle pouvait donc bien faire la même chose avec un ourson, non ? Surtout que dans le monde des contes, elle avait le don de communiquer avec les animaux. Sauf que là, le nounours était récalcitrant puisqu'il venait de fuir, laissant une trainée de sang derrière lui...

- Ok... Attends moi !

Elle fit donc demi tour pour sortir de la cellule et suivre les traînées de sang, à l'affut du moindre cri des autres pour aller les aider. Mais elle retrouva bien vite le petit ourson, qu'elle attrapa alors dans ses bras. Et le petit animal commença alors à se débattre et à grogner, alors qu'elle le serrait plus fort, en murmurant :

- Hey calme toi. Je veux juste te soigner.

Sauf qu'elle aurait dû faire plus attention en réalité. Puisque ce n'est que lorsqu'une gigantesque ombre passa au dessus d'elle qu'elle leva la tête, et lâcha l'ourson... Maman ourse était là. Et à priori elle n'était pas très contente.

Retenant donc sa respiration et ne bougeant pas d'un centimètre, la brunette se mit à espérer que Nolan arriverait par derrière et ferait de la carpette d'ours mais... Aucun signe de Chasseur grognon dans le coin. Et si elle criait, maman ourse allait l'attaquer. Mary Margaret commença donc à reculer doucement, et la maman ourse ne tarda pas à lui envoyer un coup de patte, si rapide qu'elle ne put pas l'éviter, en plein ventre, ce qui évidemment la vie voler à l'autre bout de la pièce.

Bon au moins, elle était couchée au sol, peut être que si elle ne bougeait pas, maman et bébé ours allaient partir, non ? En tout cas, elle avait retenue la leçon, la prochaine fois qu'elle verrait un loup, un griffon ou un ours, on ne s'amusait pas à le pourchasser pour essayer de le soigner !

Expérience : 50 %
MM : 75 % de vie


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives


[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 724543BANSNOWHUNTER

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 XJJhp1
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

Hans Morgan*


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Hans Morgan*


╰☆╮ Avatar : Armie Hammer

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hans des Iles du Sud

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 146

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 3 Jan 2016 - 17:01


   
Tomb Raider
Hans le pas boulet (pour une fois) & Les doués


   
Le loup était toujours sur moi. Et moi j'étais toujours en danger. J'entendis d'un seul coup une grenade exploser pas très loin de moi. je tournais la tête pour voir qui l'avait lancé et je vis que c'était la blonde qui avant lancé le caillou tout à l'heure. Bon apparemment, elle était plutôt douée pour lancer les choses car elle ne me fit ni mal à moi, ni mal au loup qui réussit à s'enfuir. Elle s'approcha de moi, me tendant une main pour m'aider à me relever tout en me lançant une pique. Je lui souris sans répondre à sa pique.

-Merci. Je vous revaudrais ça.

Puis, je rejoins les autres tout en boitant. je vis que le roux avait réussi à domestiquer un des loups. Sérieusement ? Moi il essayait de me tuer et lui il restait bien gentiment derrière lui ? Lara et Rosalie nous rejoignirent assez vite accompagné d'un nouvel homme. Je me dis que ça devait être Jonah. suivi de l’homme à la hache et sa compagne. Là, Lara nous expliqua qu'elle et Rosalie avait chacun trouvé deux cartes différentes et que chacune était persuadée qu'elles avaient raison. Je jetais un léger coup d’œil aux cartes et bizarrement je sentais plus que Lara avait raison. Mais quand je vis qu'Athéna alla dans le groupe de Lara, je souris à Rosalie et partit avec elle. je l'aimais bien, et Allie venait aussi avec nous. Et je l'aimais bien aussi. Et puis, même si Lara trouvait la fille mystérieuse, elle était sensée nous prévenir, donc de toute façon... Mary-Margaret se présenta. Je fis de même. pas pour paraître sympathique, mais ce serait bien plus pratique comme cela.

-Je m'appelle Hans.

Au bout d'un certain temps, Rosalie jeta la carte nous informant qu'elle ne menait à rien. J'avais raison, Lara avait la bonne carte. Mais bon. Tant pis. Plus tard, on arriva devant un bâtiment gris. Cela semblait être une prison. On rentrait chacun notre tour dans la prison. Rosalie alla dans les bureaux, Mary-Margaret, elle fouilla les cellules du bas et Nolan partit avec Rosalie. Je fis comme Mary-Margaret et fouilla les cellules. Mais pour ne pas tous être groupé dans le même endroit, je partis dans celles du haut.
Je commençais à fouiller quelques cellules. Dans les deux premières, je ne découvris rien. Mais, dans la troisième, en décalant un peu le lit, je découvris des traces de griffe. Et en bougeant un peu le meuble, je découvris un trou creusé dans le mur. il descendait jusqu'à un petit buisson. Je ravalais ma salive et descendit en espérant ne pas trouver l'origine des griffes en bas. Quand je descendis le trou, le buisson tomba sous mon poids et m’engloutis. J'étais tomber dans une galerie à première vue.  Je découvris par terre un kit de soin mineur et trois couteaux de lancés à usage unique. Je les rangeais et décidait de me soigner parce que je boitais toujours et j'avais toujours mal au bras. Tout en me soignant, je regardais ce qu'il y avait autour de moi. Il y avait des dessins sur les murs. des dessins qui expliquaient comment piéger un animal, comment fabriquer des armes...
Une fois soigné, je me relevais et vit des flèches. Je levais un sourcil. Elles n'étaient pas de la même couleur. Certaines étaient vertes, d'autres bleu, d'autres rouges sang et encore d'autre marrons ! je compris rapidement que les flèches rouges désignaient un cadavre et les vertes désignaient un camp. Je repensais au loup qui m'avait attaqué et aux griffes que j'avais trouvés quelques minutes plus tôt et décida de ne pas prendre le rouge. je partis donc vers les flèches vertes. Pendant une heure, je ne croisais personne, j'hésitais plusieurs fois à rebrousser chemin. mais je changeais d'avis en me disant que ce serait de remonter le trou de toute façon.
Mais, à un croisement, j'entendis du bruit. je me cachais dans un des couloirs et vit un homme avec loup derrière lui. Le loup avait l'air docile, comme celui que le roux avait réussi à domestiquer. L'homme rebroussa chemin pour vérifier qu'il n'y avait personne. Je tournais la tête et m'accroupis pour ne pas me faire voir, ce qui marcha. Quand je me relevais, la tête retourné, il n'y avait plus personne. J'eus un petit sourire aux lèvres. Enfin la chance me souriait.


   


Hans : Vie : 75% --> 100% grâce au kit de soin et Expérience : 60%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Oui, je suis papa. Et cet enfant va souffrir. Tu n'aurais jamais dû croiser mon chemin, petite enfant...

               
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20018-terminele-manipulateu

Allie Stern


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Allie Stern


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Peau de Mille Bêtes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La princesse

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 233

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 3 Jan 2016 - 19:58





Tomb Raider

- J'y compte bien. Je saurais vous le rappeler en temps voulu. Je m'appelle Allie.

Le jeune homme se présenta à son tour. Hans, c'était un nom plutôt commun dans son royaume. Mais, heureusement il ne semblait pas la connaître donc, elle pouvait être tranquille. Il boitait, elle l'aida à rejoindre les autres, le soutenant quand le terrain était trop accidenté. Ils retrouvèrent vite tout le monde. En voyant le loup, Allie voulut commença à chercher le surin qu'elle avait trouvé tout à l'heure pour se défendre. Cela lui fit réaliser qu'elle devrait le mettre dans un endroit plus accessible. Enfin, il semblait que ce loup avait été domestiqué par le roux. Comment pouvait-on faire ami-ami avec une bête sauvage, cruel et imprévisible. Elle préféra rester loin de cette chose.

La leader, du nom de Lara, avait un nouveau plan. Elle et l'adolescente avaient trouvé deux cartes et chacune convaincue que la sienne était la bonne. Il allait falloir de séparer à nouveau. Allie se décida pour le groupe de l'adolescente, elle avait l'air tellement sûre d'elle que l'ancienne princesse lui fit confiance. En même temps, cela lui permettait de ne pas se retrouver avec le roux et sa bestiole.

Le groupe avança tranquillement, chacun se présenta et Allie en fit de même. Il y avait donc Mary Margaret qui semblait en couple avec Nolan, Hans et Rosalie. Maintenant, ce serait beaucoup plus simple pour s'identifier.

Au bout de quelques pas, il s'avéra que la piste était fausse, la carte qu'avait Rosalie n'était pas la bonne. Evidemment... Ils arrivèrent à proximité d'un grand bâtiment, la prison du village dans lequel ils se trouvaient un peu plus tôt. Rosalie choisit d'explorer les lieux. Il avait dû y avoir une rixe ici. Il y avait du sang par terre et des vêtements. Cela était étrange. Ils se séparèrent encore, chacun fouillant un étage. Allie prit alors une initiative.

- Je vais voir aux alentours. Vu l'état de la prison, peut-être y aurait-il d'autres indices à l'extérieur.

Allie ressortit du bâtiment sans attendre, en espérant que quelqu'un avait entendu ce qu'elle avait dit, sinon cela aurait été embêtant. Mais il était trop tard, elle courrait déjà, faisant le tour de la prison. Elle ne trouva rien, si ce n'est d'autres vêtements abandonnés. Elle allait donc s'enfoncer un peu dans la forêt environnante. Rien non plus. Elle tomba sur ce qu'elle prit pour une sorte de camp d'entrainement. Il y avait des flèches brisées au sol et sur les arbres des cibles peintes. En fouillant, elle ne trouva rien de plus, toujours des flèches inutilisables, des arcs tordus. Mais, à sa grande surprise, elle trouva également un kit de soin majeur, du moins si on en croyait l’étiquette, qu'elle fourra en vitesse dans son sac.

Des bruits de pas se firent entendre. Allie plongea dans les fourrés pour ne pas se faire remarquer. En regardant à travers les feuilles, elle vit passer sur le sentier non loin, un groupe d'hommes armés, arc, flèches et couteau uniquement, mais ils étaient au moins huit et se diriger droit vers la prison. D'ailleurs, un sifflement se fit entendre dans le bâtiment. Les ennemis accélérèrent le pas. Allie voulut partir tout de suite prévenir les autres, en coupant à travers bois, elle pourrait peut-être atteindre la prison avant eux. Elle aperçut alors trois loups qui suivaient la piste des hommes sur le sentier. Ce n'était pas possible. Elle était maudite. De toute façon, elle n'avait pas le choix, elle devait retourner auprès des autres pour leur dire tout ce qu'elle avait vu.

Allie courut entre les arbres et les buissons. Elle se retourna rapidement. Elle avait de la chance dans son malheur, les loups ne la suivaient pas. Elle atteignit le bâtiment mais il n'y avait personne. Elle était arrivée avant les hommes armés, mais où étaient les autres?

- Où êtes-vous? Il faut vite partir, vite !

Seul le silence lui répondit. Qu'allait-elle faire maintenant? Quelle merveilleuse idée elle avait eu de s'éloigner des autres. Elle était seule et elle devait vite trouver une cachette pour ne pas se faire repérer par les ennemis qui allaient débarquer d'un instant à l'autre. Elle se dirigea vers les cellules, elle croiserait peut-être un membre du groupe.

BY .SOULMATES



Allie 100%
Expérience 1 point + 55%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hantée par mon passé
⊹ lumos maxima
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t47985-terminee-mon-pere-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48532-liens-d-allie#458291 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48122-pense-bete-d-allie-stern

Antropy Tiger


« Tic tac,
sonne le glas. »


Antropy Tiger


╰☆╮ Avatar : Ed Sheerαn.

Ѽ Conte(s) : Winnie l'ourson.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tigrou.

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 697293clubwab

☞ Surnom : Davy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2920

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Dim 3 Jan 2016 - 23:16



On prend tous un sens interdit un jour...


« Deux têtes de mule pour le prix d'une. » Là pour le coup, je ne pouvais qu’acquiescer les paroles de ce grand bonhomme à la peau brune. Il était même un peu effrayant en fait, mais pas autant que mon patron au All New Rabbit Hole – et pourtant, Judah n’avait même pas la peau cramée malgré ses jeux avec des flammes ! Je jetai un regard suspicieux au bonhomme, m’écartant d’un pas de lui au cas où il planquerait un briquet dans ses poches. Vu les dégâts, il devait pas bien savoir se servir de ça, je préférai ne pas lui tendre l’allumette qui me ferait prendre la même teinte ; si vous saviez à quel point c’est difficile de ne pas virer à l’écrevisse déjà dès qu’on croise le soleil, alors si je pouvais éviter les brûlures au quatrième degré ça m’arrangeait complètement et carrément. Je devais faire le bonheur des vendeurs de crème solaire à moi seul quand Lounis me les achetait et m’en tartinait, en y pensant bien. Il faudrait que je le rembourse un jour pour de tels frais, mais j’avais peur de connaître le montant et puis… Et puis Bambi était parti donc, la question ne se posait plus vraiment. Envolé. Evanouit dans la nature. Parti en expédition et jamais revenu. En fait, c’était la première aventure que je faisais tout seul depuis que je l’avais connu et c’était assez étrange de ne pas avoir sa grande ombre en train de vous cacher la lumière… Quand je lui raconterais tout ça par mail il n’en reviendrait pas ! Bon, l’option de revenir vivant n’avait pas été réservée au départ, mais je me doutais bien qu’on finirait par trouver un arrangement. Après tout, que serait un jeu sans ses protagonistes principaux ?

L’index tapotant mon menton, j’observai l’arbre sur lequel les autres étaient montés afin de franchir la palissade. Un couinement résonna à mes pieds alors que le loup se couchait, m’adressant un regard interrogatif. « Je sais Loupiot, je sais... Moi aussi je me demande pourquoi la photosynthèse ne peut fonctionner que le jour et ne pas s’aider de la lumière lunaire la nuit. » Il tourna la tête à ma réflexion et je pris cela comme un acquiescement, avisant un peu notre environnement qui se révélait ma foi assez complexe à diligenter. Si je tenais celui qui s’occupait de l’entretien des jardins extérieurs, il allait sévèrement m’entendre ; c’était quoi ce travail d’amateur ? Même moi et une tondeuse on faisait un meilleur travail et pourtant c’était évident qu’il ne fallait même pas me confier un sécateur sous peine d’avoir des blessés ! Poussant un soupir exaspéré, je pris soin d’au moins dégager un peu le tronc d’arbre de toutes les lianes qui s’y agglutinaient visiblement depuis un moment. « Même Tarzan se serait emmêlé les pinceaux dans un bazar pareil ! On ne mélange pas les lianes avec le lierre, ça les abîme et après il faut leur faire un traitement spécial pour les rendre moins cassantes… Regardez-moi ce travail d’amateur ! » J’entendis venir un « chut ! » de quelque part mais impossible de savoir d’où, alors je décidai de l’ignorer royalement. Si même les végétaux se mettaient à réclamer le silence on était pas sorti de l’auberge ! C’était le monteur de son qu’il fallait gronder, pas moi.

Finissant mon triage, je m’apprêtai à bondir jusqu’aux branches lorsque je me rendis compte de la présence du bestiau encore couché sur le sol. « Ah oui, t’es pas un kangourou toi... » Il lui manquait les gants de boxe en tout cas. Il me fallut quelques secondes pour réfléchir à le hisser là-haut, et encore d’autres pour faire le lien avec les lianes que je tenais encore dans les mains. « Bingo ! » Je m’avançai vers lui et le vit esquisser un mouvement de fuite… Avant de fermer les yeux et d’attendre sagemment que j’ai terminé de m’occuper de lui : soigneusement, je passai des lianes sous son ventre et autour de ses pattes afin d’un faire une armature, les nouant entre elles au niveau de son garrot et faisant un joli nœud. Détachant d’autres lianes, j’attachai l’extrémité de celles-ci à l’armure du loup et admirai mon œuvre. « T’as presque l’air d’un mage niveau 70. Encore un effort, j’suis sûr que t’en as dans le ventre mon Loupiot ! » La bête s’ébroua, reniflant l’étrange tissage autour d’elle mais ne sembla pas vraiment broncher. Tant mieux, je n’aimais pas les pneumonies. « Tu reste sagement là, ok ? Je vais te faire traverser. » Une tape sur la tête plus tard et je réajustai ma guitare pour bondir d’un saut jusqu’à la première branche. Me redressant comme si j’avais fait ça toute ma vie – un peu mon n’veu, un tigre qui rebondit c’est d’un équilibre parfait ! – je jetai les lianes sur une branche un peu plus haute et suffisamment épaisse pour supporter des kilos. Ce n’était pas un poussin que j’avais à tirer, ça avait un peu plus de dents que ça quand même.

« Loupiot, t’es ready ? Steady ? Go ! » Tirant de toutes mes forces, je me laissai presque tomber en arrière pour hisser le loup à la bonne hauteur. A peine fut-il vers ma hauteur qu’il s’aida de quelques branches pour se soulever jusqu’à moi, haletant comme un malheureux et soufflant tout ce qu’il pouvait. « Bah alors, faut faire du sport dans la vie. » Le taquinai-je gentiment en défaisant le filet de lianes avant qu’elles ne fassent des dégâts. L’hygiène c’était important. Lui accordant des caresses bien méritées, je vis Lara me faire des gestes et je désignai alors le sol derrière la palissade. « Saute ! » Ordonnai-je à Loupiot, le voyant partir et bondissant à sa suite de tous mes ressorts pour ratterrir du bon côté de la barrière. Parfait, une réception au top de la forme et même un bonus pour l’absence de chute à l’arrivée, ce loup méritait les félicitations du jury ou je ne m’y connaissais pas !

Alors que je posai à mon tour les pieds sur le sol, j’entendis un petit craquement suivi d’un grognement sourd. Baissant les yeux, je découvris un pied glissé sous ma converse. A qui appartenait-il ? La réponse ne se fit pas attendre : la brune, Lara, me houspilla violemment du regard avant de tout simplement, et délibérément, m’écraser le pied à son tour ! « AÏEUUUUUUUUH, mais bordel mais ça fait maaaaaaaal !!!! » Criai-je à son attention, abasourdi par tant de mauvaises manières ! « Pas étonnant que Mulan ne soit pas mariée si elle a les mêmes manières que toi !! CA VA PAS BIEN ? Mon piiiiiied ! Mon pied bon sang, je sens plus mes oretiiiiiiils !!! » Je couinai en sautillant à cloche-pied, tenant mon pauvre bout de chaussure alors que le loup se mettait à grogner sur l’auteur d’une telle blessure ! Ma première blessure de guerre, sérieusement, et il fallait que ce soit la perte de mes orteils à cause d’une susceptible ! Je manquai de me casser la figure sous la perte d’équilibre que ça provoquait chez moi, mais à la place de ça je me cognai à quelqu’un qui passait visiblement par là : une femme. « Encore une, mais c’est une coalition ou quoi ?! » Pestai-je, m’arrêtant pour essayer de bouger mon pied et vérifier que je n’en avais pas perdu un morceau au passage.

« Monsieur, est-ce que tout va bien ? » Bon, apparemment mes doigts de pied étaient fonctionnels. Mais ma converse portait une magnifique trace de bottes qui allaient mettre un temps affolant à partir au lavage ! Je jetai un regard noir à la responsable de mon état, ouvrant la bouche pour lui dire quelque chose avant de la voir soudain porter un index à sa bouche et m’intimer silencieusement de me taire. « Non ça ne va pas, j’ai perdu au moins 15% de ma barre de vie pour le coup tellement ça fait mal ! » Outragé, je désignai mon pied à la nouvelle venue, insistant avec mon index sur l’endroit précis où ça me faisait un mal de chien. D’ailleurs, de chien, où était passé le lo… « Mais qui vous a fait ça ? Ca doit être atrocement douloureux… » Oh, quelqu’un qui comprenait mon malheur ! J’ouvris de grands yeux étincelants et m’apprêtais à outrageusement dénoncer Lara avant de se rappeler de son geste. En général, quand quelqu’un vous regarde en passant lentement son pouce sous sa gorge, ce n’est pas un signe amical n’est-ce pas ? Non ? Il me semblait bien. Donc, elle allait le tuer le reste des doigts et du crâne si je parlais trop vite ? Dommage, c’était ma spécialité d’ordinaire.

« Une… Fille. Une fille, oui, un peu plus loin ! » Je désignai vaguement des bâtiments sur la gauche, elle regarda dans cette direction avant de me regarder à nouveau. « Qui ? Je n’ai croisé personne alors que j’arrive de là-b… » - « Vous aimez la guitare, mademoiselle… ? » Elle me toisa, surprise que je change de sujet aussi brutalement. « Béatrice, et oui j’aime la… Guitare. » Un immense sourire apparu sur mon visage alors que je me dépêchai de laisser apparaître la mienne entre mes mains, pinçant une corde pour laisser résonner sa voix si mélodieuse. « Parfait ! Je suis guitariste ? Vous en faites ? Moi j’ai commencé il y a des années, mais je ne sais pas toujours bien la maitriser… c’est que c’est fourbe ces petites bêtes là quand on en prend pas soin ! Vous en prenez soin, vous ? Nul doute que oui, vous avez un teint splendide on vous l’a déjà dit ? Brillant au soleil, moi je suis roux, et les roux ça bronze pas ça crame. Je crame comme un homard mais sans les pinces, puis moi on ne me met pas à la casserole ! » Elle gloussa sous mon flot de paroles et j’agrandis mon sourire, pinçant les cordes dans deux ou trois accords rapides qui eurent pour effet de lui faire applaudir légèrement, malgré sa méfiance. « Béatrice, vous avez un rire adorable ! » - « C’est gentil, mais on ne me l’a jamais dit non plus... Qui êtes-vous ? Je ne vous ai jamais vu et… c’est bien dommage ! » Je pris un air conspirateur en m’approchant d’elle, me balançant d’un pied sur l’autre en faisant fit de la douleur provoquée par mon pied endoloris. « Je m’appelle An… Carlisle. Enchanté. »

Je tendis la main pour serrer la sienne lorsqu’un grognement sourd résonna autour de nous. Oups, le loup… Il n’allait pas me faire une crise de jalousie parce qu’une jeune fille me parlait quand même ? Béatrice ne me serra pas la main, commençant à regarder autour d’elle, un poil effrayée. « Ne vous en faites pas, c’est mon ventre. » Je désignai ma bedaine sous la guitare. « Je meurs de faim ! Je ferais mieux d’aller chercher de quoi manger avant d’alerter tous les environs de ma présence, vous ne croyez pas ? » Elle sembla hésiter un instant, affrontant mon regard comme pour vérifier que je mentais… Je pouvais presque sentir Lara en train de retenir son souffle derrière moi. Puis, finalement, la femme haussa les épaules, hocha la tête et m’adressa un joli sourire. « Oui, il vaudrait mieux. Faites attention à vous, qu’aucune autre jeune fille ne vous blesse sur la route ! » Elle m’adressa un clin d’œil et je m’inclinai alors qu’elle s’éloignait sur le chemin, se désintéressant complètement de moi, du loup ou de l’autre brune violente.

Je gardai mon sourire, poussant un large soupire satisfait et me félicitant mentalement d’une telle prouesse ! Me tournant vers Lara, je levai la main en signe de victoire avant de voir le loup bondir vers moi et venir se frotter à mes jambes. « Tu me fais une petite crise de jalousie, mon Loupiot ? » Me moquai-je gentiment en lui flattant l’épaule, réajustant ma guitare pour me mettre à jouer comme si de rien était. « It's late in the evening, glass on the side, I've been sat with you for most of the night... ! » Je m’élançai en direction du village, n’entendant pas les paroles de menaces ou n’importe quelle réaction de mon attaquante. Bien trop occupé à jouer de la guitare en m’approchant nonchalamment d’un bâtiment un peu plus loin. Béatrice avait dit qu’elle aimait la guitare alors il n’était pas question de la décevoir ! Peut-être que les aborigènes qui peuplaient ce village aimaient aussi la musique ? C’est en testant qu’on apprend.

« Ignoring everybody here, we wish they would disappear… So maybe we could get down now ? » Chantonnai-je en franchissant une porte sous les yeux abasourdis d’un homme qui ne tenta même pas de m’arrêter – sans doute éblouit par mon talent ? Non, n’exagérons rien. Je venais d’entrer dans un endroit bizarre en fait, il faisait tout sombre. Je m’engageai dans un couloir et… tombait sur des cellules. « I don't wanna know if you're getting ahead of the program… Oh, bonjour messieurs ! » A l’intérieur un homme me fixa, la bouche ouverte de stupeur. Mais pas le temps de sourire d’avantage que, soudain, je sentis un violent coup faire résonner tout mon crâne et me faire basculer en avant. J’entendis Loupiot grogner non loin et, essayant de me relever, je n’eu d’autre choix que de rouler sur le côté quand l’homme à l’intérieur tenta à son tour de me frapper ! « Non mais je ne chante pas si mal que ça quand même ?! » M’exclamai-je, essoufflé, découvrant mon premier assaillant aux prises avec le loup.

Ils étaient trois. Deux derrières moi, un devant et… Oh, un quatrième sur le sol. Quand je relevais le nez, j’entendis des cris provenir d’une des cellules et reconnu la voix – bien qu’elle ne m’avait pas habitué à hurler de cette manière. « Athéna, déesse de la guerre et de la sagesse !! » Elle m’avait appris son nom, c’était la moindre des choses que de la nommer correctement, non ? Et vu ce qu’elle demandait, elle était coincée. Bien coincée. Un peu comme moi. « La clef ! Loupiot, cherche la clef des... OH ?! » Je venais de tapoter sur le torse de l’homme évanouit et d’en tirer un trousseau ! Bingo ! Me relevant comme je pouvais, j’évitais de justesse une nouvelle attaque et me précipitai au milieu des cellules. « Nom d’un chat, non d’un chat, non d’un chat !! » Le loup sur les talons, je l’attendis avant de bifurquer et d’entrer dans une des cellules. Avec toute la force que je pouvais, je repoussai la porte pour enclencher le verrou et me laissai tomber en arrière, reculant pour éviter qu’un des types ne m’attrape ou quoi ! Ils voulaient me tuer ou bien ?

« T’inquiète pas, Athéna déesse de la guerre et de la sagesse, j’ai les clefs ! » Je brandis mon trophée en avant, reprenant mon souffle alors que Loupiot, à côté de moi, grognait et hérissait son poil en fixant l’un des hommes à l’extérieur de la cellule. Un sourire moqueur sur le visage, j’agitai nonchalamment le trousseau devant moi. Bon, je pouvais bien attendre quelques secondes, hm ? Triturant les clefs, je découvris un petit poulet rose qui fit « pouet » quand j’appuyai dessus ! Intrigué, je me redressai sur mon séant et observait le porte-clés. Un autre, une peluche en forme de poisson, semblait maintenir une clef qui ressemblait… A une clef de voiture. « Qu’est-ce que... » Je tournai les bouts métallique et pu lire, distinctemet sur l’une d’elle, le mot « home » Non, ne me dites pas que… « Y’a encore des imbéciles pour attacher ensemble leurs clefs de voiture et de maison ? Mais s’il en perd une il les perd toutes !! JAMAIS ! Jamais on ne doit attacher ces clefs ensemble ! Deux trousseaux, c’est la sécurité ! Sé-cu-ri-té vous dis-je ! » Erreur fatale ! Bas de gamme ! Débutant ! Et ça se disait des gardes ça ? N’importe quoi, même pas capable de garder un trousseau de clefs correctement, ni de fermer ses cellules et…

« Et merde, la cellule. » Oui, la cellule.
Celle où je me trouvais présentement. Verrouillée, il allait de soi.
Ce n'aurait pas été drôle sinon.


* * * * *


Antropy : 90% [FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 4049562214
Loupiot : 75% 


Expérience : 1 point + 5% (à reévaluer demain)
Objets :
- Une guitare [FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 4049562214
- Une boîte d’antidouleurs
- Une rapière

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


'CAUSE I DON'T CARE WHEN I'M WITH YOU
You know I love you, did I ever tell you? ☽ I'm at a party I don't wanna be at and I don't ever wear a suit and tie. Wonderin' if I could sneak out the back. Nobody's even lookin' me in my eyes. Then you take my hand. Finish my drink, say, "Shall we dance?" Hell, yeah. You know I love you, did I ever tell you? You make it better like that...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro

Lara Croft


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Lara Croft


╰☆╮ Avatar : Barbara Palvin

Ѽ Conte(s) : Tomb Raider
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lara Croft

☞ Surnom : Tara, Tachou, Rara (:suspect:)
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 200

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 4 Jan 2016 - 7:24



Tomb Raider



On était arrivé à un endroit pas trop fréquenté du village et assez facilement accessible. J’étais monté habilement à l’arbre pour me réceptionner sur le toit de la maison à côté. Jonah avait fait de même, suivis d’Eloise qui s’était rattrapé sur le sol. Les deux avaient été discret pour que nous ne soyons pas repérés. Mon regard se posa ensuite sur le roux, sceptique. Clairement, il me faisait bien plus peur que les autres à sauter partout et avec son nouveau toutou. Bien évidemment, lorsque j’émis l’idée de laisser le loup derrière nous, il refusa catégoriquement. Je soupirai, regardant le roux de haut. Il était pas possible celui là. On n’allait pas perdre du temps pour un simple loup ! C’est pas comme si on le laissait dans un endroit qu’il ne connaissait pas.

- Trouve un moyen de le faire passer alors, mais vite, sinon, on décampe sans toi le rouquin !

Je croisais les bras sur ma poitrine pour le regarder réfléchir dans tout les sens. J’étais impatiente de voir ce qu’il allait nous dégoter. Malheureusement, j’avais légèrement peur que cela nous porte préjudice. Surtout vu à quel point il était doué avec son corps. Après quelques minutes de recherche, le garçon finis par décrocher plusieurs lianes des arbres. L’épaisse végétation les rendait résistantes et solide à presque toute épreuve. Comme soulever un loup dans les airs.

- T’es vraiment pas bien toi…


Pauvre loup. Ils avaient fait des progrès dans leur dressage vu le calme et la patience de l’animal anciennement sauvage. Après l’avoir attaché à la corde, le roux l’envoya au dessus de la branche pour ensuite tirer de toutes ses forces. Le loup monta, de plus en plus haut jusqu’à arriver à ma hauteur. Toujours les bras croisés et un air amusé sur le visage, je le regardais.

- Besoin d’un petit coup de main le gringalet ?


Après m’être assez délecté de ce spectacle, j’attrapais la corde pour aider le loup à s’en dépatouiller. Franchement, il devait se demander sur quel malade il était tombé. Ou alors, il était aussi décalé que le roux. Dans ce cas là, il ne pourrait que bien s’entendre. Une fois tout le monde de l’autre côté, je leur lançais un dernier regard avant d’avancer et de plonger dans la gueule du loup. Façon de parler…

- C’est bon, tout le monde est prêt ? Pas de pause pipi ?


Je vis le roux ouvrir la bouche, dans l’optique de répondre. Je lui renvoyais un regard noir, lourd de sous entendus. Il n’y avait que lui pour répondre à ce genre de question. Détournant mon regard, je pris la carte pour essayer de nous repérer. Ces quelques années à Storybrook m’avait bien rouillé puisque je peinais à trouver une bonne direction. N’en laissant rien paraître, je gardais la tête à une allure rapide et discrète, suivis des autres. Jonah finit par me rejoindre, surement en voyant mes difficultés. Même en en laissant rien paraître il avait appris à me connaître et savait décrypter mes attitudes. S’en était presque effrayant.

Il me sourit, ce qui me fis souffler légèrement. Je lui tendis la carte, il connaissait mieux le village que moi pour l’avoir traverser il n’y a pas longtemps et son sens de l’orientation était surement plus développé que le miens. Du moins, pour l’instant. Il ouvrit la bouche ensuite, annonçant clairement la couleur. Les autres furent surpris, et moi de même. J’étais plus étonné que ces mots soient sortis de sa bouche et non de la mienne. C’était plutôt moi qui tenait ce genre de discours d’habitude. Mais tant mieux, c’était exactement ce que je voulais. Profitant d’être à côté de lui, je glissais discrètement.

- Si jamais on se fait repérer et toi non, tu continues sans nous. Tu vas voir là où tu avais été enlevé et enfermé au début. On se retrouvera après, mais notre présence pourrait les alerter et ils peuvent la faire changer d'endroit ou pire...


Même s’il venait de le dire, je voulais être sûre qu’il ne reste pas auprès de nous. Même si la situation devient critique. Critique au point de perdre la vie. Il fallait que ce soit clair. Il prit l’avant du groupe, continuant son chemin. Eloise le suivait de près et nous étions un peu plus loin avec le roux. Je lui lançais un regard blasé.

- Arrête de t’agiter comme ça, ton petit numéro va nous faire repérer !


Il me lança un regard. Je tournais la tête vers Jonah qui s’éloignait de plus en plus. Je commençais à accélérer, pour suivre ses pas lorsque le roux me marcha sur le pied. Une grimace se forma sur mon visage alors que je retirais rapidement mes orteils de son talon.

- Rah ! Mais t’es vraiment pas possible ! Tu peux pas faire attention ! Sérieusement !


Mes nerfs commençaient à saturer avec lui. Je commençais sérieusement à monter en pression. Laissant mon énervement prendre le dessus, je m’approchais de lui pour lui écraser les orteils aussi.. Bon d’accord, un peu plus violemment qu’il venait de me le faire. Ne m’attendant pas à ce que le roux réagisse de manière démesuré… Qu’elle naïveté, je sursautais en le voyant se mettre à hurler de douleur, surjouant le tout. Les yeux écarquillés, je tentais de l’attraper pour lui plaquer ma main sur la bouche.

- La ferme ! Mais ferme là ! Tu vas nous faire repérer ! Pu…


Trop tard. Je me retenais difficilement de l’étriper devant tout le monde. Mais ce n’était pas une preuve de paix, et puis il pourrait toujours me servir d’appâts si quelque chose tournait mal. Une femme qui allait rentrer dans sa maison, entendit le garçon, ce qui attira son attention. Elle s’approcha de nous pour lui demander ce qu’il se passait. Mes yeux dérivèrent sur le loup qu’elle n’avait pas encore vu. Rapidement, j’essayais de pousser la bête en murmurant.

- Va-t-en ! Cache toi ! File ! Oust ! Basta ! Go away ! J’peux te la faire dans toutes les langues mais vire !


Le loup venait tout juste de disparaître quand le doigt du garçon se pointa vers moi, m’accusant de tout ça. Le temps que la femme se retourne, je lui lançais un regard noir, lui intimant de fermer sa grande bouche pour ne pas attirer plus l’attention. La jeune femme me regarda pendant que je la fixais d’un air innocent, priant pour que le roux ait enfin repris ses esprits. Heureusement pour moi, il bafouilla quelques mensonges, ce qui suffit à faire partir la femme. Plus crédule qu’elle, tu meurs. Mais au moins, on venait d’éviter une catastrophe. La regardant s’éloigner de loin, je murmurais entre mes lèvres.

- J’arrive pas à croire qu’elle ait cru à un bobard pareil. Les gens croient vraiment n’importe quoi maintenant.


Je lançais un regard au roux qui me regardait d’un air peu mécontent de lui. Je levais les yeux eu ciel, en ajoutant.

- Pense pas que c’est grâce à tes talents de menteur, un enfant de cinq ans aurait fait mieux. Bon, maintenant, tu tâches de te fondre dans la foule, ok ?


Je ne le savais pas encore, mais j’allais sérieusement regretter ces paroles. J’aurais largement préféré sortir un truc du genre « soit discret » même si la discrétion n’était pas son fort. Les répercutions auraient été moins pire qu’à ce moment précis. Il sortis sa guitare, la positionnant sur son torse. Lui demander ce qu’il faisait me brûlait les lèvres, mais j’avais peur de la réponse, j’espérais me tromper, j’espérais que cela cache une idée de génie. Comme s’il pouvait avoir une idée de génie.

Le roux se tourna vers moi, faisant vibrer ses cordes avant d’entamer une chanson. Le rouge me monta aux joues, j’étais à deux doigts d’exploser et de lui fracasser sa guitare sur la tête. Calme, calme, pas de meurtre. Quoi que.. Ici, il n’y a aucune règle… Il se mit à m’expliquer ses gestes, alors que je tentais vainement de l’arrêter.

- Mais à quoi tu joues ?! T’as quoi dans le ciboulos ?! Tu vas nous faire tuer arrête ça où je te crame cet instrument de musique idiot et je te laisse partir en fumé avec !


Trop tard, du monde commençait à se retourner, à nous remarquer, et surtout, à trouver ce comportement bizarre. Je vis des passants s’arrêter, puis des gardes passer entre eux. Il marchait d’un pas déterminé vers le roux, avec des idées surement pas très chouette dans la tête. Le loup commença à grogner, mais son maître… Nouveau maître, s’en fichait pas mal, emporté par sa mélodie, il continua sa route.

- Tant pis pour toi ! De toute manière, on aurait pas pu tous survivre… Et puis tu fais un magnifique appât.


Je n’avais aucune idée de si le roux m’avait entendu. Je m’en fichais pas mal. Je m’éclipsais, le laissant continuer ses petits jeux en direction de ce qui semblait être l’ancienne cellule de Jonah. A deux doigts d’arriver à l’endroit où devait être Eloise et Jonah, le roux se fit attraper par un garde qui lui envoya un méchant coup dans la tête, le sonnant à moitié. Une légère grimace se forma sur mon visage alors que le deuxième qui l’avait suivis tenta à son tour, mais rata malheureusement sa cible.

Soudain conscient de sa bêtise, le garçon se mit à courir. Très intelligent, peut être que tu pourrais les occuper un moment comme ça. Espérons que tu ne meurs pas trop vite. Baissant les yeux vers les cellules, je commençais à m’inquiéter en ne voyant ni Jonah, ni Eloise. Couverte par Antropy, je m’approchais discrètement des cellules pour regarder leur contenu. Deux étaient ouvertes tandis que deux autres renfermaient apparamment des individus. Passant devant la première, je discernais un homme, les habits sales et la mine blafarde. Il n’avait pas l’air très bien.

- Sortez moi de là… S’il vous plait sortez moi de là.


Sa voix résonnait comme une supplication. Ce genre de ton, je l’avais entendu des dizaines de fois, ce n’était pas cela qui allait m’appâter, désolé mon grand. J’avais légèrement plus d’expérience que ça et je ne t’ouvrirai pas au risque d’avoir un ennemis de plus. Même si, vu sa position, nous avions surement des ennemis communs. Dans l’autre cellule, un visage familier m’apparu.

- Mais dans quel pétrin vous vous êtes fourrés sérieusement !


Je levais les yeux au ciel, voyant Antropy passer à toute vitesse à côté de moi, attraper des clés et aller s’enfermer dans une des cellules. Hébétées et choquée, je regardais la scène, la bouche ouverte en forme de « o ». Je mis quelques secondes à reprendre mes esprits. Je devais avoir rêver. Vraiment ? Il venait de prendre des clés et s’enfermer dans une cellule LUI-MÊME ? Je ne pouvais pas le croire. C’était trop stupide. Le pire dans tout ça était l’éclat des clés des cellules qui brillait dans les mains du garde assommé. Il avait en plus attrapé les mauvaises ?! Désespérée, j’attrapais les bonnes clés, profitant du spectacle d’Antropy pour libérer Eloise.

- On est vraiment mal là…


Je n’eus pas le temps de dire plus de choses que deux hommes me foncèrent dessus, poings en avant. Le premier me frappa à la tête, tandis que le deuxième m’enfonçait son poing dans le ventre. Un cri de douleur m’échappa, alors que je me pliais en deux, à moitié sonné. Les hommes profitèrent de cette faiblesse pour repartir à l’assaut contre le roux, heureusement pour moi. Eloise sortit de sa cellule sans que les hommes ne la voit, trop occupé à fermer la serrure de la nouvelle cellule du roux. Je réfléchis quelques secondes, regardant Antropy derrière les barreaux. Je me tournais vers la brune en soufflant légèrement.

- Au pire ? C’est pas une grande perte ?


Levant les yeux au ciel, je finis par me raisonner, très difficilement. Bon d’accord, on le prend avec nous, le loup peut être utile. Le roux, j’en suis pas sûre, mais bon… Autant arrêter de réfléchir, sinon, je vais l’abandonner. Sortant mon arc, je pris une flèche pour l’encocher et viser calmement les hommes occupés. Un tir à la tête, c’est tout ce que je demande. Mais ça fait tellement longtemps que je n’ai pas manié l’arc. Je prend une inspiration lente avant de décocher ma flèche qui se fige dans le crane de l’homme, le faisant tomber raide mort.

Eh bien… L’arc, c’est comme le vélo, ça s’oublie jamais on dirait. Si le premier tir a été fait calmement, les autres font être légèrement plus… Ennuyeux. Les deux hommes restant se retournèrent vers moi, et commencèrent à me charger, couteau en main. Rapidement, j’encochais une nouvelle flèche visant de nouveau la tête de l’homme qui arrivait en courant. L’homme bougeant, il n’était pas très facile de viser la tête. Je finis par abaisser mon arc pour viser son torse. La flèche partit s’enfoncer dans son estomac, ralentissant sa course et le faisant se tordre de douleur. Le loup, quant à lui, sortit les crocs pour l’enfoncer dans la cheville de l’autre homme, le faisant tomber et saigner abondement.

Profitant de la diversion, je filais vers la cellule de Antropy pour lui ouvrir. Tournant rapidement la clé, la serrure céda sans trop de difficulté. La porte s’ouvrit, libérant le roux.

- Maintenant, on va faire un truc que tu sais faire : fuir.


Il ne fallu pas lui dire deux fois, le roux s’élança devant moi, rapide. Je laissais Eloise et Antropy commencer à partir le temps d’ouvrir violemment la porte de la maison d’où j’avais aperçu Jonah par la fenêtre. Lorsque j’ouvris la porte, l’un des hommes étaient en train de larmoyer en regardant Jonah.

- J’vous jure je sais rien de plus que ça, laissez moi, ne me tuez pas !


Encore une pauvre mauviette. N’ayant pas plus de temps à accorder au spectacle, je décochais un regard à Jonah en articulant rapidement.

- On se casse ils vont être trop nombreux vite !


Je fis marche arrière, rejoignant les deux fuyards. Il fallait qu’on trouve un endroit où se cacher. Tournant rapidement dans plusieurs intersections, j’essayais de perdre les deux hommes derrière nous. Avec leur blessure plus ce que leur avait possiblement infligé Eloise et Antropy… Ou plutôt son loup, on allait peut être pouvoir les semer rapidement.

Après plusieurs minutes de courses effrénées, je vis un grand bâtiment se dessiner vers ma droite. Un grand bâtiment avec une croix verte ainsi qu’un serpent, surement un hôpital. Bifurquant rapidement, j’interpellais les autres. Je ne perdais pas mon objectif de vue de la retrouver.

- A droite ! On va se cacher dans le bâtiment !


Une fois devant la porte, je m’approchais de la poignée, fixant une grosse chaine qui nous empêchait d’entrer. Bien sur, c’était fermé, forcément. Me mettant en quête de quelque chose pour crocheter la serrure, je tentais d’y insérer mon couteau pour ouvrir le mécanisme. La lame était trop grosse se coinça à l’intérieur, bloquant le mécanisme, définitivement. Je la ressortis, toute esquinté. Résultat, un couteau endommagé et une serrure définitivement bloquée. Clairement, ce n’était pas ma journée. De mauvaise humeur, je sortis mon arme à feu en serrant les dents. Visant la serrure, je décochais une balle qui la fit exploser.

- Comme ça, plus de problème.


Laissant tomber la chaine à côté de moi, j’entrais dans le bâtiment, apparemment fermé. Bizarre, un hôpital qui ferme dans une ville, c’est quand même plus qu’étonnant. A moins que…

Lara : 70%
Expérience : 80% - en cours
Homme 1 : Mort. [FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 2852471132
Homme 2 : 70%
Homme 3 : 90%

Nolan Wright


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Nolan Wright


[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jamie Dornan

Ѽ Conte(s) : Blanche-Neige
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le jumeau du Chasseur

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 477

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 4 Jan 2016 - 14:14

Tomb Raider

Mary-Margaret, Lara, Hans, Rosalie, Allie, Antropy et Eloise


C'était lui où Mary-Margaret lui faisait la gueule là ? Et pourquoi d'ailleurs ? Il n'avait rien fait de mal... À moins qu'elle ne lui en veuille à cause des ses blessures ? C'était possible d'en vouloir à quelqu'un parce qu'il était blessé ? Normalement non, mais enfin, avec les femmes, on ne savait jamais véritablement alors bon... Le Chasseur le prenait mal cependant et comme il ne savait pas véritablement comment agir avec elle, il la laissa bouder puisque c'était apparemment ce qu'elle voulait faire.

Quand ils se retrouvèrent devant la prison, Nolan suivit Rosalie et eut la surprise de voir que Mary-Margaret ne le suivait pas. Bon, ok, là, c'était clair, elle lui faisait la gueule. Elle allait vite devoir oublier cette méchante habitude parce que le brun était quelqu'un de franc et il attendait des gens qui l'entouraient qu'ils en fassent autant. Elle avait un truc à lui reprocher ? Elle n'avait qu'à le lui dire bon sang ! En attendant de la retrouver pour mettre les choses à plat, le garde forestier vint en aide à Rosalie qui avait trouvé un mec qui les prenait pour les méchants. Nolan avait réussi à le plaquer au sol mais c'était pris un violent coup dans les côtes. Bordel de m*rde... Ça commençait à bien faire là ! Plus ou moins rageusement, le brun flanqua un coup à l'homme pour l'assommer au moins un peu. En voyant le mec être sonné mais continuer à chercher une arme, il soupira.

- Reste tranquille, je vais m'éloigner un peu ok, je ne te veux pas de mal...

Mais le mec était trop dans son trip pour faire attention à ce qu'il disait et s'enfuit dans les galeries. Nolan en avait assez de courir, surtout si c'était pour aller dans un dédale de couloirs qui lui étaient inconnus, au contraire du type qui avait certainement pu les explorer un moment... Aussi se tourna-t-il vers Rosalie.

- Fais ce que tu veux avec lui, moi je vais voir où est Mary-Margaret. Lui dit-il avant de sortir à son tour.

Il mit un peu de temps, mais parvint finalement à trouver sa compagne. Aux prises avec un ours... Forcément, elle s'éloignait et s'était mise dans la merde ! Ça lui apprendrait à lui faire la gueule sans raison... Enfin, en voyant l'ours lever la patte pour s'en prendre à sa compagne, le garde forestier fut rapide. Il dégaina sa hache et la planta dans la nuque de l'animal. L'arme resta plantée dans la chair et cela saignait abondamment, mais au moins, l'ours avait une nouvelle cible à présent, lui. L'animal le chargea et le griffa légèrement au visage. En réponse à cette défiguration qui resterait sans doute un peu visible, le Chasseur attrapa sa rapière et la planta dans le thorax de l'ours qui recula en grognant de colère et de douleur.

Le jeune homme en profita pour se relever et remarqua alors une silhouette près d'un arbre qui lui donnait l'impression d'essayer de se cacher... Alors que Mary-Margaret préparait son arme pour s'occuper de l'ours, Nolan se faufila discrètement vers l'homme. Tant pis pour sa hache, il se contenterait de la rapière maintenant... Une fois parvenu à l'arbre, il fit face à un homme qui le tenait en joue avec son arc.

- Baisse ton arme petit, sinon je te vise entre les deux yeux...

Nolan haussa un sourcil. Personne ne l'appelait petit... Déjà parce que ça faisait bien longtemps qu'il ne l'était plus et ensuite parce qu'il n'avait rien d'un gringalet venu en vacances dans la forêt... Alors sa main se resserra sur sa rapière et il défia l'homme du regard.

- Vas te faire. Baisse ton arme et je baisserais la mienne. Répondit-il sèchement.

Mais Nolan n'avait pas fait attention à ses arrières et un homme s'était faufilé dans son dos et l'assomma d'un seul coup bien net. La dernière pensée du Chasseur fut pour Mary-Margaret avant qu'il ne tombe dans les pommes.

Nolan : 70% et assommé
Expérience : 2 poinst et 80%
Ours : 35%

Objets :

- 1 rapière
- 1 kit de soin mineur



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
Huntsman and Sherif. What's else ?

“Protéger et servir... Ça va, je connais.”
           
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27804-i-was-the-hunt http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27901-les-liens-du-chasseur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27902-journal-d-un-chasseur

Allie Stern


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Allie Stern


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Peau de Mille Bêtes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La princesse

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 233

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 4 Jan 2016 - 20:34





Tomb Raider

Allie s'enfonçait de plus en plus dans les couloirs desservant les cellules. Il n'y avait personne. Où avaient-ils pu tous passer? Elle vit alors, non loin, une femme aux prises avec plusieurs hommes. C'était Mary Margaret. Allie devait vite faire quelque chose, mais elle sentit un bras la tirer en arrière et une main s'apposer sur sa bouche, une main gantée de cuir. Il ne manquait plus que ça. Elle qui avait voulu prévenir tout le monde à temps, il était trop tard, les hommes armés qu'elle avait aperçus étaient déjà là. Elle commença à se débattre inutilement.

Cela ne servait à rien. Sa poigne était trop forte et à se débattre ainsi, elle allait suffoquer à cause du gant qui lui couper la respiration. Autant ne rien faire et garder ses forces pour plus tard. C'est alors que l'homme relâcha sa prise et força Allie à le regarder.

- Oh ! T'es drogué ou quoi ? Réveille-toi !

Cela lui donna une idée. Il lui était arrivé au Rabbit Hole de croiser certaines personnes sous l'emprise de substances plutôt illicites. Ils bougeaient, sembler normaux mais comme endormis, les yeux dans le vides. Allie essaya de reproduire ce regard. Elle fixa un point au-delà du visage de l’homme ce qui sembla faire son effet.

- J'ai trouvé celle-là. Mais elle est bizarre.

Les autres s'approchèrent. Huit, elle avait été optimiste, il était plus d'une dizaine. Cependant, elle ne montra rien. C'était dur de n'avoir aucune réaction mais c'était nécessaire. Allie venait de voir du coin de l'œil Nolan et Mary Margaret, tous deux évanouis. Si elle voulait rester pleinement consciente, elle devait faire croire que justement elle ne l'était pas. Elle suivit le mouvement empruntant un sentier, essayent de mémoriser le chemin, ce qui n'était pas une mince affaire dans cette forêt où tout se ressemblait.

Ils arrivèrent à un campement. Des tentes un peu partout, mais rien d'autre si ce n'est une cabane. Allie était toujours poussée par un des ennemis. Il l'amena jusqu'à un poteau, la fit s'assoir par terre et l'attacha. Elle ne résista pas. Elle n'eut aucune réaction quand elle sentit qu'on lui enlevait son sac. C'était bien la peine d'avoir volé ce surin et ce kit de soin un peu plus tôt. Il en fit de même avec les autres toujours inconscients. Elle le suivit du regard sans trop le fixer et remarqua qu'il entra dans la petite cabane qu'elle avait vu tout à l'heure pour ressortir les mains vides.

En face d'Allie se trouvait Mary Margaret. Elle commençait à émerger et les hommes le remarquèrent aussitôt. Mais l'ancienne princesse était trop loin pour entendre leurs paroles et elle ne pouvait montrer à la jeune femme qu'elle était là sans attirer l'attention. Nolan était juste à côté, complétement dans les vapes. Il fallait faire quelque chose pour le réveiller, mais quoi? Allie essaya de bouger et fut surprise de constater qu'il y avait un peu de jeu dans ses liens. Ce n'était pas suffisant pour qu'elle puisse les dénouer mais elle pouvait fouiller le sol avec ses mains. Elles rencontrèrent alors des petits cailloux. Décidément. Elle en attrapa un, se tourna pour être de trois-quarts par rapport à Nolan et jeta le projectile. Il atterrit en plein sur sa joue, mais ce n'était pas suffisant. Elle en chercha un autre. Cette fois, elle mit un peu plus de force et il percuta son nez. Les yeux du brun commencèrent à papillonner, c'était bon signe.

- Nolan, c'est Allie, ne bouge pas trop, sinon ils vont nous remarquer, chuchota-t-elle.

Elle s'interrompit une seconde pour vérifier qu'elle n'attirait pas trop l'attention mais les hommes étaient plus occupés avec Mary Margaret pour remarquer que la blonde amorphe de tout à l'heure avait repris un semblant de poil de la bête.

- Ne te débats pas. Ca ne servira à rien, reste tranquille. On est dans un campement. On est à environ à bien un voire deux kilomètre de la prison. La route a été longue mais ils marchaient lentement. Bref. On noua a pris nos affaires. Ils sont dans la cabane là-bas. Il faut trouver un moyen de ....

Elle entendit un bruit. Allie reprit sa posture nonchalante et son regard vite. Elle scruta les environs doucement. Le buisson en face avait bougé. Elle en était certaine. Pourvu que ce ne soit pas un loup.


BY .SOULMATES



Allie 100%
Expérience 2 points + 15%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hantée par mon passé
⊹ lumos maxima
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t47985-terminee-mon-pere-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48532-liens-d-allie#458291 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48122-pense-bete-d-allie-stern

Mary Margaret Blanchard


« Prince de la Savane »


Mary Margaret Blanchard


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7842

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans : « Prince de la Savane »


________________________________________ Lun 4 Jan 2016 - 23:13

Bon après avoir fait un vol plané, Mary Margaret avait décidé de se relever. De toute manière, rester allongée n'était pas son genre. Elle rattrapa donc le nounours tout mignon, essayant de se reculer le plus vite possible de l'autre ours géant. Mais ce dernier n'étai pas d'accord à priori. Parce qu'il venait de lui donner un énorme coup de pattes, l'égratignant au passage à son bras déjà blessé par la balle d'auparavant. Evidemment, l'ourson en profita pour se dégager, le temps qu'elle voyait défiler trente-six chandelles devant ses yeux.

Reprenant peu à peu ses esprits, elle encocha donc une flèche à son arc, s'approcha de l'ours en chancelant et... Trébucha, tombant à la renversa, lâchant sa flèche au hasard. Flèche qui se brisa contre un mur de la cellule alors qu'elle embrassait le sol, de nouveau sonnée.

L'ours s'était alors retourné et lui faisait dos. Snow arqua les sourcils, se demandant bien à qui il s'en prenait avant de la voir : la hache de Nolan plantée dans son dos. Et merde. A trop vouloir jouer le Chasseur presque Charmant, Nolan venait d'arriver. Et il s'en prenait visiblement plein la tronche à cause de sa connerie. Elle porta donc sa main sur sa ceinture de couteau de lancer et en attrapa un. Elle se mit alors à viser et lança l'arme de tout ses forces pour la planter dans le dos de l'ours, juste à côté de la hache.

Ce fut assez douloureux pour lui pour qu'il se détourne de Nolan un instant et elle ne perdit pas une seconde pour retenter une attaque à l'arc, en s'approchant pour être le plus prêt possible de son ennemi. La flèche atteint donc le poitrail de la bête qui s'effondra, dévoilant un Nolan assez mal en point, à l'extérieur du bâtiment.

Mary Margaret allait d'ailleurs le rejoindre pour l'aider mais elle fut figée sur place par le petit ourson qui revenait vers sa mère, en geignant. Et il essaya de la réveiller, de son museau, avant de constater qu'il ne pouvait pas le faire. Il s'allongea alors près d'elle, la tête contre son thorax et Snow ne put s'empêcher d'éprouver de la pitié pour le pauvre ourson...

Ourson qui avait détournée son attention tellement facilement qu'elle n'avait pas vu les hommes derrière elle et qu'elle venait d'être assommée... Ce fut alors le trou noir total...

Elle ne reprit connaissance que bien plus tard. Et d'ailleurs, elle sentait déjà son coeur s'emballer alors qu'elle observait les alentours. Des tentes, un feu de camp juste devant elle et Nolan juste dans sa ligne de mire, face à elle. Toujours inconscient. A ses côtés, Allie, qui semblait totalement amorphe. Mais le pire dans l'histoire c'était qu'ils étaient attachés à des poteaux, assis à même le sol.

Essayant de défaire ses liens, la brunette se mit donc à bouger fébrilement. Parce que depuis son passage dans la cabane d'Eden, tout ce qui se rapportait à des cordes ou autre lui donnait des sueurs froides. Elle s'arrêta alors soudainement après s'être fait plus mal à son bras déjà blessé qu'autre chose, avant de porter son regard sur Nolan, toujours dans les vapes. Première chose, le réveiller. Et Allie semblait avoir compris puisqu'elle commençait à jouer avec les cailloux.

- Nolan ! Réveille toi !

Bon, en tout cas, ses cris avait attiré un homme à un arc. Homme qui ne tarda pas à braquer son arc sur elle alors qu'elle déglutissait lentement. Généralement, c'était elle l'archère qui s'amusait à tirer sur les autres... Pas l'inverse...

- Nolan ! Active, c'est pas l'heure de dormir !

Apparemment, l'homme devait en avoir marre de ces cris puisqu'il venait de la frapper avec le bout de son arc. Jamais deux sans trois dit-on... C'était donc la troisième fois qu'elle voyait les chandelles valser devant ses yeux.

- Les mecs ramenez vous la brune est réveillée !

La brune en question poussa un profond soupir, avant de lancer un regard vers Nolan qui émergeait. Bon, au moins, avec Allie, ils pourraient peut être élaboré un plan ingénieux pour se sauver de là avant que mort ne s'en suive.

Quatre autres hommes rappliquèrent alors et la princesse dût retenir une grimace de douleur lorsqu'un de ces derniers la força à se lever. La douleur de son bras ajouté à la brûlure des cordes sur sa peau ne faisait pas un bon mélange. Mais elle ne leur ferait pas ce plaisir. Et puis de toute manière, elle se devait de faire l'appât pour sauver Nolan et Allie du bordel dans lequel elle les avait mis. Parce que oui, c'était sa faute.

- Alors, qu'est ce que vous avez fait de la fille ?!
- La fille ?!?
- T'as intérêt ou toi et tes petits potes vous allez passer au feu ou avec une flèche dans le tête, on rigole pas.
- Grouille toi te répondre on a pas que ça à faire !

Voyant qu'ils étaient vraiment menaçants et que les deux autres derrière ne semblaient pas faire grand chose pour se sortir d'affaire, Snow soutint donc le regard de celui qui l'avait frappée un peu plus tôt et finit par répondre, ne sachant pas de qui voulaient parler les hommes :

- Quelle fille ?!?

Bon apparemment, ça avait fait mouche puisque les quatre hommes avaient fini par regarder l'homme à l'arc qui ouvrait la bouche plusieurs fois pour la refermer. Peut être qu'il allait la détacher ? Dans ce cas, elle irait chercher Nolan pour un câlin parce que là, elle en avait réellement besoin.

- La fille à la pierre, celle que vous voulez à tout prix enlever !

La fille à la pierre que Tara cherchait ! La fille qui pourrait les faire rentrer à Storybrooke ! Voyant que Nolan et Allie semblaient en train de monter une tactique, la princesse reporta alors toute son attention sur l'homme, faisant fit des brûlures de la corde sur ses poignets.

- Tu ne la connais pas ?

La brune hocha donc négativement la tête, toujours aussi impassible, avant de questionner alors, curieuse :

- Non je ne la connais pas... En quoi est-elle importante pour vous ?

Elle n'obtint cependant aucune réponse puisque les hommes s'étaient éloignés d'elle, chuchotant fébrilement. Snow en profitant pour porter son regard sur Nolan, le suppliant du regard de faire quelque chose, avant que l'homme qui la menaçait plus tôt ne revienne vers elle pour reprendre la discussion :

- Si t'es pas des leurs, t'es de quel camp de braconnier ? On aime pas les gens de cette espèce, surtout avec le mal que vous causez à la nature et aux animaux.

Ah... La question fatale. Que pouvait-elle répondre à ce genre de chose au final ? Elle se mordit donc les lèvres, avant de se dire que de toute manière, elle ne pouvait pas tomber plus bas en disant la vérité.

- En fait... C'est compliqué ! On vient d'un autre monde, appelé Storybrooke. On a été transportés dans ce monde-ci par magie. On ne sais vraiment rien de cette fille et on ne vous sera pas vraiment utiles. On ferait mieux de rentrer chez nous d'ailleurs, mais pour cela, il faudrait qu'on soient libérés...

Il y eut alors un moment de silence durant lequel Mary Margaret pensait avoir réussi son coup mais l'homme finit alors par rire, d'un rire tonitruant, en lançant, alors que ses compagnons riaient en coeur :

- De la magie... On aura tout entendu ! Gardons les en otage pour le moment, elle viendra bien les chercher si elle en a besoin !

Dépitée, Snow lança alors un regard désolé à Nolan. Evidemment, elle ne pouvait pas faire une démonstration de magie puisqu'ici, elle n'avait pas l'air de fonctionner. Elle soupira alors, se mettant à gigoter de nouveau, retenant un haut-le-coeur à cause de sa blessure par balle. Vraiment, pourquoi est ce que Nolan ne lui avait pas appris les fondamentaux lors de leur courses poursuites dans la forêt enchantée. Se défaire d'un piège par exemple ?

Expérience : 40 % (level up )
MM : 65 % de vie [FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 4070235387

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives


[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 724543BANSNOWHUNTER

[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 XJJhp1
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

Contenu sponsorisé







[FE] Tomb Raider - Evenement #56 - Page 3 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

[FE] Tomb Raider - Evenement #56





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes