Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Bons Baisers de Bruges [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aaron McAdams


« Hadès c'est le plus beau »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 362
✯ Les étoiles : 583




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Ven 8 Jan - 18:28




« Je t'ai à l'oeil, spice di dragon
aux yeux sombres et au regard de braise ! »





    C'était peut-être ça l'enfer, passer toute l'éternité dans Bruges ! En tout cas l'idée m'avait traversée l'esprit que c'était pour cette raison que la personne que je cherchai était venu se loger dans ce coin paumé du monde. On était en Belgique, le pays de la fritte et de la fricadelle, dont tout le monde apparemment savait avec quoi elle était faite, mais que personne voulait en dévoiler le contenu.

    J'avais voyagé en avion jusqu'à Londres, puis en autocar jusqu'ici. Depuis notre retour de Neverland, plusieurs mois s'étaient écoulés. J'avais perdu toute trace de Melody et j'avais essayé de prendre du recul avec Louise et les autres personnes qui comptaient pour moi. Cependant je m'étais promis de retrouver la trace de mon père et de lui dire ses quatre vérité. C'était à Los Angeles que je l'avais retrouvé et... c'était une longue histoire.

    Quoi qu'il en soit, on avait mis un trait sur le passé et on s'était mis d'accord pour se construire un futur correct quand je serai prêt. D'un côté, ça l'arrangeait que ce ne soit pas aujourd'hui vue qu'il avait une nouvelle publicité à tourner. J'étais d'ailleurs repartit de Los Angeles avec cinq pots de glaces Häagen Dazs et une valise qui fuyait au bout de quelques heures.

    A Londres j'avais pris la décision de me détendre un peu, de changer d'air. J'avais passé plusieurs nuits au Manoir Blackstorm et je me faisais toujours réveiller de la même manière. Des gardes olympiens apparaissaient dans la demeure et la fouillait avant de repartir. Je savais qu'ils la cherchaient. Je me demandais juste quand cela cesserait et si c'était uniquement pour lui poser des questions ou pour tout autre chose.

    Un soir, alors que je n'arrivais pas à dormir, je m'étais aventuré dans diverses chambres et j'avais trouvé une boite sous un des lits. Egéon venait souvent ici se reposer la journée. Je me demandais ce qui lui était arrivé. Je n'éprouvais plus rien du tout pour lui, mais il avait disparu du jour au lendemain. L'idée que Mel l'avait récupéré à l'hôpital m'avait traversée l'esprit, mais je n'en avais pas la moindre certitude. Tout comme pour madame Lancaster. Pourquoi elle nous avait abandonnée à Neverland ? Est ce qui lui était arrivé quelque chose ? Je n'en avais pas la moindre idée. La seule chose que je savais, c'était que désormais je comptais faire un bout de chemin tout seul.

    La boite renfermait divers objets. Certains je les avais déjà vue auparavant, tandis que d'autres je n'avais aucune idée de leur utilité. Parmi les objets, il y avait cette fiole que j'avais prise avec moi et que je gardais toujours à mes côtés. Je savais qu'une telle boite existait, je ne savais juste pas où il la rangeait et à dire vrai je n'étais jamais partit à sa recherche. Puis une idée avait germée dans ma tête. Et si moi aussi j'essayais ? Je ne voulais pas devenir quelqu'un comme lui, mais je voulais tenter de comprendre par quoi il avait dû y passer pour en arriver là.

    Après divers contacts, diverses recherches et aucune chance de réussite, ce n'était pas moi qui l'avait trouvé mais lui. Comme disait toujours Egéon, c'était lui qui venait à nous si il le jugeait nécessaire et non l'inverse. On m'avait communiqué un nom de ville, une adresse et je m'y étais rendu. C'était ici, en Belgique, à Bruges. Je tentais de manger cette chose visqueuse qu'on appelait fricadelle tout en arrivant sur le pont où on avait rendez-vous. Au loin un film était surement en train d'être tourné de nuit, car il y avait des caméras et j'avais vue un nain passer devant moi avant d'arriver sur le pont. Je lui avais fait un signe de la main, mais il ne m'avait pas répondu. Il avait des yeux bizarres.

    Puis, elle était apparue. J'avais bugué quelques secondes avant de l'entendre soupirer. Elle devait être ici pour les mêmes raisons que moi et ignorer totalement que j'allais être de la partie. Je l'avais observée quelques secondes sans rien dire avant d’apercevoir quelqu'un au loin, appuyé sur la rambarde du pont. Il nous observait, ses lunettes de soleil remontées sur le haut de son crâne. Il ne collait pas avec le décors... ça ne pouvait être que lui. J'étais passé devant Melody et j'avais fait quelques pas dans sa direction.

    "Aaron, c'est bien ça ? Content de faire ta connaissance. J'ai très souvent entendu parler de toi. En bien, je te rassure. Mais... Un instant. C'est elle, c'est ça ?"

    J'avais tourné la tête ves Mel avant d'observer l'homme une nouvelle fois.

    "Bon sang, la sirène ! Ca faisait tellement longtemps que j'entendais parler de toi. Tu n'as pas été facile à trouver la première fois. Abandon, orphelinat... c'est toujours beaucoup de paperasse à éplucher. Vous êtes ensemble ou pas ? Histoire de savoir où en est votre histoire, car c'est difficile à suivre."

    Il nous avait pointé du doigt à tour de rôle pour voir lequel répondrait le premier. Je m'étais contenté de le fusiller du regard avant de secouer la tête de gauche à droite. C'était une très mauvaise idée de vouloir le rencontrer pour mieux comprendre ce qui avait poussé Egéon à agir de la sorte.

    "Fricadelle ? Je peux ?"

    Sans attendre ma réponse, il avait pris la saucisse dans ma main et il avait commencé à la manger en poussant de légers gémissements.

    "Oh mon dieu que c'est bon ! Ca faisait longtemps que j'en avais plus mangé ! Tu en veux ?"

    Il avait montré le restant de saucisse à Mel avant de lui sourire.

    "Comment tu réussis à te cacher si bien ? Lui est assez stupide pour se cacher dans le Manoir Blackstorm, mais toi... J'ai mis du temps à te trouver. Ce que j'aimerai la prochaine fois, c'est que tu gardes ce téléphone sur toi, ça sera bien plus facile pour te joindre."

    De sa main valide, il avait lancé un téléphone à Mel qui s'était brisé par terre vue qu'elle n'avait pas tentée de le prendre. Il avait eu un petit rictus avant de mettre le restant de sa saucisse en bouche.

    "Ché pas grave ! Che t'en dochnerai un autre !"

    J'avais levé les yeux au ciel avant de me tourner vers Mel.

    "Pourquoi tu es ici ?"



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« On va trouver une solution... »
« ...pour le faire arrêter de pleurer ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Melody Blackstorm


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Stewart

Ѽ Conte(s) : La Petite Sirène 2
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Melody, the only one

☞ Surnom : Natoune



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6186
✯ Les étoiles : 734




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Sam 16 Jan - 23:11


I'm dancing with the devil

When I feel your touch it burns my skin.

"Y a des gars qui racontent qu'ils ont vu une sirène nager pas loin."

"T'es sérieux, Alessandro ? Une sirène ? Faut pas déconner. Ce genre de trucs, ça n'existe pas."

Le type devant moi pouffa de rire tout en me lançant un drôle de regard. Je baissai la tête sur les cageots remplis de poissons morts. Ils me fixaient de leurs yeux vides, jour après jour. Ca ne m'atteignait pas. Ce n'étaient que des poissons. Ca faisait un mois que je traînais dans le port de Rome. J'avais réussi à me dégotter un boulot proche de l'eau, histoire que je ne mette pas longtemps à m'enfuir si jamais un dieu se pointait dans le coin. Je vivais toujours dans la paranoïa de voir débarquer Arès, Artémis ou Aphrodite, même si jusqu'à présent, j'avais eu beaucoup de chance. Je vivais la majeure partie du temps au fond de l'eau, mon berceau de vagues, mais j'étais contrainte d'en sortir pour me nourrir. Du coup, en triant le poisson après la pêche au gros, j'obtenais un peu d'argent que je pouvais échanger contre des vêtements ou de la nourriture. Je ne faisais qu'un repas par jour. Je ne mangeais que le nécessaire à mon organisme. Je n'avais plus goût à rien.

Pourtant, la rencontre avec Alessandro m'avait fait me souvenir qu'il est bon parfois d'entretenir des relations humaines. Il était amusant et toujours accompagné par une odeur d'algues. Pêcheur de métier, il m'avait déjà raconté sa vie de long en large. Il avait trois enfants en bas âge, une femme douce et aimante et pour une obscure raison, il s'était obstiné à s'approcher de moi. Sans doute que la présence d'une jeune femme comme moi était inhabituelle dans un travail comme celui-ci. Il désirait en apprendre davantage, mais c'était perdu d'avance. J'étais fermée comme une huître.

"Je te dis juste ce qu'on raconte. C'est des histoires de marins."

Je roulai des yeux, agacée qu'il insiste autant sur le sujet des sirènes. Il faudrait que je me montre plus prudente à l'avenir. Déjà que j'avais fini tomber dans l'un de leurs filets la semaine passée... Je l'avais évité de peu.

Puis, je l'avais remarqué. Cet homme en noir qui se tenait à quelques mètres. Il détonnait drôlement avec le reste du décor dans son costume impeccable et ses lunettes de soleil. Il m'avait adressé un bref signe de la tête, comme pour me signifier qu'il souhaitait s'entretenir avec moi.

Je m'excusai auprès d'Alessandro qui me regarda partir avec un air soucieux. Je me plantai devant l'homme qui énonça sans détour :

"Il vous attend à Bruges."

"Qui ça ?" fis-je, méfiante.

"Il a déjà apporté son aide à votre frère et désire vous faire bénéficier de ses services, à votre tour."

Je frémis, observant l'homme en noir à la fois anxieuse et intriguée. J'avais déjà vu ce genre de types, à Las Vegas... A l'époque, ils n'avaient pas été de mon côté. Pourquoi avaient-ils changé d'avis ?

"Votre ami vous attend également là-bas."

Je me reculai d'un pas, cette fois-ci certaine que ce type se payait ma tête. Il me connaissait mal, je n'avais plus aucun ami. Tous perdus sur une île où l'on ne grandit jamais, sur laquelle l'enfance pourrit. Le simple fait de me souvenir d'eux me creva le coeur.

L'homme en noir partit comme il était venu. Je ne m'aperçus pas de suite de son départ, comme si mes pensées avaient été focalisées ailleurs. Ses paroles trottaient dans ma tête sans cesse. Qui était cet obscure personnage qui souhaitait m'aider ? Egéon avait eu de l'aide pour apprendre la magie mais il ne m'avait jamais dit de qui il s'agissait. Etait-ce la fameuse personne qui me demandait à Bruges ? Pourquoi une telle destination ? Je ne savais même pas où ça se trouvait.

Quelques jours plus tard, j'arrivai enfin à destination, après une longue traversée à me cacher de bateau en bateau. La Belgique ! Un lieu glacial et perdu ! Etait-ce une blague de mauvais goût ?

Dès l'instant où je posai le pied dans cette ville, je sus que l'on s'était payé ma tête. Certes, les lieux étaient enchanteurs. Dans la nuit de février, le vent faisait danser des nappes de brouillard dans la lumière blafarde des réverbères. Il n'était pas tard, car des caravanes vendaient de la nourriture -curieuse idée. Je passai devant l'une d'entre elles, enfonçant les mains dans les poches de ma longue veste. Elle descendait jusqu'à mes genoux. Mes jambes étaient nues malgré la bise. Je n'avais pas extrêmement froid ; mon corps était habitué aux brusques changements de température. En dessous de ma veste, je portais un short en jean ainsi qu'un débardeur orange. C'était ce que je portais à Rome. Mes cheveux emmêlés et encore un peu humides se couvraient peu à peu de givre.

J'arrivai jusqu'au lieu de rendez-vous, un pont suspendu au-dessus de l'eau noire. Deux hommes m'attendaient : l'un d'entre eux était charismatique et assez vieux, l'autre seulement à deux mètres de moi, était occupé à terminer une saucisse dans une barquette en plastique. Je laissai échapper un soupir, même si j'étais heureuse de le voir. Et soulagée de constater qu'il avait guéri de ses blessures, même s'il arborait une cicatrice à l'arcade sourcilière.

L'homme sur le pont nous observait, nonchalamment appuyé contre la rambarde, des lunettes noires masquant ses yeux. Aaron se dirigea vers lui sans préambule. Je lui emboîtai le pas. Apparemment, il nous connaissait bien. Perplexe, je le fixais, les mains toujours dans les poches. Puis il me proposa le reste de saucisse qu'il avait pris à Aaron. Je secouai lentement la tête d'un air écoeuré. C'était qui ce clown ?

"Tu t'es caché au manoir ?" fis-je en écho aux paroles de l'inconnu. "T'es sérieux, là ?"

Je m'étais tournée vers Aaron, avant de sortir ma main de ma poche pour esquisser un geste exaspéré. Il était un cas irrécupérable.

L'instant d'après, l'inconnu me lançait un téléphone qui s'écrasa à mes pieds. Je jetai un coup d'oeil au portable qui poussait un couinement d'agonie avant de hausser un sourcil en direction de l'homme.

"Pourquoi tu es ici ?"

Ah, cette fameuse question, je l'attendais. Je passai une main dans mes cheveux couverts de givre, entendis de légers craquements et l'enlevant, je déclarai nerveusement :

"J'ai reçu une invitation, en quelque sorte."

Je jetai un coup d'oeil à l'inconnu qui esquissa un sourire sardonique.

"Vous avez aidé mon frère à l'époque." dis-je sans détour en me plantant devant lui. "Vous voulez faire de même avec moi, je me trompe ? C'est à cause de ce que nous sommes ? Parce que nous sommes les enfants de Poséidon ?"

Je voulais ardemment savoir ce qui l'intéressait tant chez nous. Ce que nous avions de différent à ses yeux. Je me mordis les lèvres, réfléchissant à toute allure, et finalement demandai en essayant de voir au travers de ses lunettes noires :

"Qui êtes-vous ?"

Je remis les mains dans mes poches et le toisai d'un air hautain. Il ne fallait pas qu'il croit que j'étais à sa merci.

"Apparemment, vous vous vantez de savoir qui nous sommes, alors j'aimerais que vous vous présentiez. C'est la moindre des choses. Il se peut que je ne sois pas intéressée par ce que vous proposez."

Il me semblait un peu trop sûr de lui et même s'il émanait de lui une aura impressionnante, je ne voulais pas me montrer faible. Je n'avais aucune raison de me prosterner à ses pieds, plutôt crever. J'avais déjà tout perdu, mais il me restait encore ma dignité.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

★ I know you I walked with you once upon a dream ★
But if I know you, I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28746-en-eaux-troubles-melody-s-adventures

Aaron McAdams


« Hadès c'est le plus beau »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 362
✯ Les étoiles : 583




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Sam 6 Fév - 17:54




« Je t'ai à l'oeil, spice di dragon
aux yeux sombres et au regard de braise ! »





    Dans une chambre d'hôtel, à Bruges...

    J'avais lu le texto de Louise qui disait qu'elle était allée au cinéma voir un film qui venait tout juste de sortir, et qu'elle avait fait des ombres chinoises avec ses mains sur l'écran, vue qu'il n'y avait personne dans la salle. Je m'étais souvent retrouvé tout seul au cinéma, mais l'idée de faire cela ne m'était jamais venu à l'esprit. Généralement je restais assis dans le calme, attendant patiemment le début de la séance. Une fois, tandis que j'étais seul devant un film avec une route, les lumières s'étaient éteintes ainsi que l'écran. Le projectionniste pensait que personne était venu et il était déjà prêt à fermer. On m'avait oublié dans la salle et quand je l'avais quittée, il avait pensé que j'étais resté après le précédent film. Heureusement que j'avais gardé le ticket, même si il n'avait pas voulu tout rallumer juste pour moi.

    Ca ne m'était arrivé qu'un fois, mais c'était le genre de souvenirs qui vous marquait. Sinon il y avait eu cette fois aussi où il y avait bien plus de monde dans la salle et où je m'étais fait attaquer par une mouche en pleine séance. Je tentais de la faire partir tandis qu'elle y mettait encore plus de courage à me tourner autour et à se poser sur ma joue, puis mon nez, mes cheveux. On avait fini par me demander de quitter la salle, prétextant que je dérangeais les personnes autour. Pas ma faute si le paquet de pop corn s'était trouvé là et qu'il avait fini par terre et sur deux personnes se trouvant à mes côtés. Tout était de la faute de cette mouche.

    "Tu devrais rentrer avec moi." avais-je dit à la jeune femme dans cette chambre d'hôtel qui ne ressemblait pas à une salle de cinéma. Mais elle avait un point en commun avec cette dernière, c'était qu'une mouche était bel et bien présente et qu'elle commençait dangereusement à me tourner autour.

    "Je sais que ce qu'il t'a proposé est tentant... pour toi, mais tu peux encore tout arrêter. On pourrait commencer une nouvelle vie, loin de tous ces complots, ces attaques, des dieux et de tout ce qui a tendance à pourrir notre existence."

    Je me demandais si c'était le bon moment pour lui parler du job que j'avais décroché avant de partir. C'était pour les vacances de Pâques et j'allais bosser à Coney Island, le rêve pour tout habitant de la cote-est. Elle pourrait venir me voir, faire un tour de montagne russe, manger du maïs grillé, au lieu de rester ici à Bruges et d'attendre que ce cinglé la rappelle.

    "J'ai décroché un job et j'aurai un appartement. Un endroit très calme, surtout la journée."
    avais-je dit en rangeant mes mains dans les poches arrières de mon jeans.

    "Il sera petit, mais avec assez de place pour deux. Je crois. J'espère."

    A dire vrai j'en avais aucune idée, je ne l'avais pas vue. Quoi qu'il en soit, j'étais sûr que je ne voulais pas rester ici et que ça serait mieux pour elle de venir avec nous.


    "Egéon, Egéon, Egéon... Un brave garçon mais toujours trop pressé. Bien qu'il était méticuleux, il fallait bien lui laisser cela. Enfin il le faut encore, car il n'est pas mort à ce qu'on m'a dit."


    Je me souvenais de ce que ce Dragon avait dit dans la ruelle, sur le pont. Il avait évoqué Egéon et le fait qu'il pourrait nous aider à le ramener. Ce n'était pas la première personne à faire cette offre à ma sirène, mais aucun d'entre eux pouvait réellement réaliser cet exploit. Il fallait faire notre deuil et en rester là. C'était ce qui arrivait quand on menait une bataille et qu'on ne s'arrêtait pas au moment où on savait que tout était perdu.


    "Je suis le Dragon. Certains m'appellent comme ça, d'autres me connaissent mieux sous le nom d'Elijah Snake. Il y en a même qui font le lien entre Hadès et moi. A dire vrai on n'est pas si différent, mais c'est une longue histoire que je pourrai te compter un jour, si tu le souhaites, ou si tu fais partit du plan final. Tu sais ce que c'est qu'un plan ?"


    Son plan était très simple. Il voulait revenir là où tout avait commencé pour lui et changer quelques détails. Je ne savais pas vraiment à quoi il faisait référence mais une chose était sûre, il en avait après les dieux et c'était évident ce qui avait le plus intéressé Melody. J'aurai préféré qu'on ne fasse jamais sa rencontre. Encore un qui allait réussir à la convaincre que sa cause était noble et la meilleure de toutes.

    "Rentrons, rentre avec moi."



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« On va trouver une solution... »
« ...pour le faire arrêter de pleurer ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Melody Blackstorm


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Stewart

Ѽ Conte(s) : La Petite Sirène 2
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Melody, the only one

☞ Surnom : Natoune



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6186
✯ Les étoiles : 734




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Ven 19 Fév - 0:00


I'm dancing with the devil

When I feel your touch it burns my skin.

L'entrevue avec Monsieur Snake flottait dans ma tête comme autant de petites bulles. Bulles de pensées agitées. Mon front était appuyé contre la vitre glacée de la fenêtre. Dehors, la grêle tombait, provoquant de petits claquements contre le verre. Tous ces chocs minuscules résonnaient dans mon crâne, confortait le chaos de mes songes. Impossible de réfléchir au milieu de tout ce vacarme. J'aurais aimé me trouver au fond de l'océan, dans le silence. Mais ce n'était pas possible. Il y avait Aaron, et cette opportunité que l'on m'offrait. J'aurais été stupide de refuser.

J'étais presque bercée par le son de sa voix. J'avais oublié à quel point elle était douce. Un bref instant, je fermai les yeux et imaginai que nous étions des mois en arrière. A l'abri dans l'hôtel Blackstorm. Tous les deux à se raconter des histoires, à plaisanter. Pourquoi le bonheur ne se trouvait-il que dans mes souvenirs ? Chaque jour, j'avais l'impression qu'il s'éloignait un peu plus. Inaccessible.

Aaron me suppliait presque de l'accompagner dans son bled paumé. Je restai encore quelques secondes, immobile à observer Bruges noyée sous les rafales de vent et de pluie glacée, avant de me redresser et de me tourner vers lui.

"Je t'ai tabassé à mort et toi tu veux qu'on habite ensemble."
déclarai-je, presque exaspérée. "Quand tu me parles, j'ai l'impression d'être dans une sitcom au rabais."

Je passai une main dans mes cheveux emmêlés et allai m'asseoir en tailleur sur le lit deux places.

"Ca ne sera plus jamais comme avant, Aaron."
repris-je d'un ton dur. "Tu t'en doutes, non ? T'es pas aussi mou du bulbe que tu en as l'air ?"

Je me mordis les lèvres, réagissant un peu tard que j'avais été blessante. Puis je haussai les épaules. Quelle importance ? Nous n'étions plus amis. Nous n'étions plus rien du tout. Nerveusement, je fis glisser mes mains le long de mes jambes croisées afin de toucher mes orteils. Je faisais souvent ce geste lorsque j'étais anxieuse ou mal à l'aise.

Monsieur Snake m'avait proposé de s'associer avec lui. Il m'avait assuré que j'avais du potentiel, tout comme mon frère. Je m'étais sentie soutenue, chose qui ne m'était plus arrivée depuis un temps considérable. Je m'étais résignée à errer de plage en plage comme une fugitive. Mais il me promettait d'obtenir vengeance et réparation. Même s'il n'avait pas l'air des plus honnêtes, il était le seul à vouloir la même chose : la fin des dieux. Du moins, c'est ce que j'avais cru comprendre. Pour prouver sa bonne foi, il nous avait payés la chambre d'hôtel pour la semaine en nous précisant de faire du tourisme. Je me doutais qu'il allait revenir me voir. Nous devions accorder nos violons.

"Même si je voulais disparaître à jamais, c'est impossible."
révélai-je dans un souffle. "On me traque. Si je reste trop longtemps au même endroit, on va me faire la peau. M'enlever les arêtes et les os et me transformer en sushi. Ou pire encore."

Je resserrai mes doigts autour de mes pieds, parcourue d'un frisson. Le dos courbé, je fixais Aaron à travers un rideau de cheveux.

"Toi, tu es libre d'aller où tu veux, alors qu'est-ce que tu attends pour t'enfuir ?" fis-je entre mes dents, presque envieuse de sa situation.

Même si mon visage était en partie caché par ma chevelure folle, je savais qu'il était de ceux qui voyait quand quelqu'un avait peur. Ca se lisait dans mon regard. Je tentais de ne pas le montrer mais c'était inutile : il me connaissait trop bien. Alors, penchant la tête, je révélai dans un souffle :

"Des gens ont cherché à me capturer. Toujours quand j'étais sur la terre ferme. Je sais que ce sont eux. Ils ont envoyé leurs chiens me chercher. Ils me réservent soit une cage, soit un aquarium à Olympe ! Mon seul refuge, c'est l'océan. Il n'y a que sous l'eau que je suis en sécurité. Tu vois pourquoi je ne peux pas refuser l'offre de M. Snake. Il est mon passeport pour la liberté. Sans lui, je suis condamnée à rester sirène."

Alors qu'avec lui, j'ai l'espoir de pouvoir redevenir libre de marcher. songeai-je tout en relevant la tête.

Je me mordis de nouveau les lèvres et après une hésitation, tapotai la couverture à côté de moi, comme pour inviter Aaron à me rejoindre.

"C'est notre dernière nuit ensemble, tu le sais."

Ma voix était un peu étranglée. Ca me rendait amère de m'apercevoir à quel point il m'avait manquée. J'aurais aimé qu'il m'accompagne dans mes desseins mais ce n'était ni bon pour lui, ni pour moi. Nos chemins devaient se séparer pour toujours.

"Tu mérites d'avoir une belle vie. Tu es quelqu'un de bien, toi."
ajoutai-je d'un ton enroué.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

★ I know you I walked with you once upon a dream ★
But if I know you, I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28746-en-eaux-troubles-melody-s-adventures

Aaron McAdams


« Hadès c'est le plus beau »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 362
✯ Les étoiles : 583




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Jeu 10 Mar - 14:20




« Je t'ai à l'oeil, spice di dragon
aux yeux sombres et au regard de braise ! »





    C'était notre dernière nuit ensemble. Elle l'avait dit, elle me l'avait rappelé, car je le savais déjà. Je me doutais que ça ne durerait pas tous les deux. On s'était rencontré, on s'était apprécié, je l'avais aimé, elle m'avait frappée et voilà qu'on se retrouvait et même si tout semblait pareil, tout était différent. Je ne voyais plus la Melody que j'aimais tant face à moi. Ce n'était pas elle qui avait changé, mais son combat. Elle luttait pour son frère, pour son père, pour sa vie, alors qu'à l'époque elle semblait si sûre d'elle, pleine d'espoir, prête à tout pour retrouver son père. Désormais elle n'avait plus rien ni personne et elle faisait tout pour éloigner la dernière personne qui lui restait.

    « Tu sais que je n'ai pas envie que ça s'arrête ? Tu le sais ça ? »

    Elle devait le savoir. J'avais envie de cette nuit avec elle. J'avais envie de toutes les nuits avec elle. Si elle abandonnait cette idée de s'allier à ce fou de Elijah. On ne savait rien sur lui, à part qu'il était en partie Hadès et en partie le Dragon. Pourquoi Egéon avait eu besoin de lui ? Est ce que tout aurait été différent si il n'avait jamais croisé sa route ? Quoi qu'il en soit, une fois encore il se mettait sur notre chemin et ça allait une fois de plus mal tourner. J'en avais la certitude. Cette fois ci je risquais de la perdre, mai de la perdre pour de bon.

    « J'adore tes expressions. Mou du bulbe, ou y'a pas de quoi en faire une sardine. Tête de plancton aussi. Si on venait à ne plus jamais se voir, je suis sûr que ça finirait par me manquer. Tout finirait par me manquer. »

    J'avais dit cela en m'approchant d'elle et en remettant une de ses mèches de cheveux en arrière.

    « Ca doit te faire bizarre de ne plus te transformer en sirène dès que tu touches de l'eau. Même si au final c'est bien plus pratique. Tu peux désormais prendre des douches. »

    Je n'insinuais pas que je voulais prendre une douche avec elle. Le lit me convenait parfaitement. C'était conventionnel et à ma portée.

    « J'ai parlé avec Neil et je ne pense pas que ce soit eux qui te suivent. Ca ne serait pas logique, vue qu'ils savent où tu es. Enfin, ils ne le savent pas, mais ils se doutent. »

    J'avais tenté de faire comme si de rien était. Peut-être qu'elle n'avait pas entendue. Quoi qu'il en soit, j'avais pris une grande inspiration. Si c'était véritablement la dernière fois, il allait falloir que ce soit véritablement magique. J'avais retiré mon pull, le posant sur le lit, puis je m'étais tourné vers la jeune femme. Elle était sublime. Il me restait mon tshirt et avant de le retirer, je m'étais avancé vers elle, posant mes mains sur ses joues pour l'embrasser tendrement. Chose qu'elle n'avait pas prévue, c'était que je le fasse, car elle s'était reculée d'un geste brusque.

    « Ah... Généralement tu n'embrasses pas quand tu... enfin avec un garçon ? »

    Je préférais avec bisous, ça donnait un côté bien plus romantique. Elle ne semblait pas partager mon point de vue, car elle faisait mine de ne pas comprendre.

    « Va pas croire que je tiens absolument à t'embrasser tout le temps pendant qu'on... enfin tu vois... ? Mais au moins au début pour se mettre en condition ? Je ne suis pas habitué à ça. Enfin pas avec toi mais avec d'autres. Pas beaucoup d'autres d'ailleurs. »

    Pourquoi je continuais à parler ? Elle voulait de l'action, il fallait agir pour ne pas l'ennuyer. J'avais retiré mon tshirt que je n'avais pas posé mais jeté sur le lit, puis je m'étais approché de la jeune femme pour l'embrasser une nouvelle fois. Et une fois encore elle s'était reculée. Ca devenait vraiment très gênant. Je l'avais observée ne comprenant pas à mon tour ce qui lui arrivait.

    « Pourquoi tu te recules à chaque fois ? C'est pas la première fois qu'on s'embrasse. Et vraiment j'ai pas envie que ce soit uniquement... Enfin je sais que tu veux que ce soit notre première et dernière fois, mais on peut y mettre un peu de sentiment, non ? »

    Soit elle ne comprenait rien, soit on s'était mal compris. D'un seul coup je me sentais un peu nu. J'avais toujours ce qu'il fallait en bas, mais en haut plus rien. J'avais ramené mes mains sur mon torse pour le couvrir un peu.

    « Tu... enfin nous... toi... moi ? Maintenant c'était pas ça que tu me disais tout à l'heure ? »

    Je me sentais vraiment nu et très mal à l'aise. Comment j'avais pu comprendre un truc pareil si ce n'était pas ce qu'elle voulait ? Qu'est ce qu'elle avait essayée de me dire du coup ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« On va trouver une solution... »
« ...pour le faire arrêter de pleurer ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Melody Blackstorm


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Stewart

Ѽ Conte(s) : La Petite Sirène 2
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Melody, the only one

☞ Surnom : Natoune



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6186
✯ Les étoiles : 734




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Jeu 24 Mar - 11:45


I'm dancing with the devil

When I feel your touch it burns my skin.

Les rayons du soleil filtraient à travers les rideaux peu épais. Je sentais la chaleur baigner ma peau, la brûler presque. Je grognai et me retournai dans les sables du lit. Aaron dormait juste à côté, la tête à moitié noyée sous l'oreiller. Il semblait si paisible... Avait-on tous cette expression de plénitude absolue en dormant ?

J'avais l'impression que mes songes étaient hantés. Quand je fermais l'oeil, je ne me reposais pas et me réveillais toute aussi courbatue et fourbue que la veille. Je ne savais plus ce que c'était que de se détendre. De profiter...

Je repensais à ce qui s'était passé la veille, lorsqu'il m'avait embrassée plusieurs fois... Trop perturbée, je l'avais repoussé. Il n'était vraiment pas clair dans sa tête. Comment pouvait-il continuer de m'aimer alors que je l'avais tabassé quelques mois plus tôt ? Que je lui avais bien fait comprendre que j'étais un monstre ? Je n'y comprenais rien... Ce type était le plus masochiste de tous. Quelque part, son acharnement me touchait. Je savais que je n'aurais pas survécu s'il m'avait tournée le dos, lui aussi. J'avais besoin de sa présence, comme un baume qui réchaufferait mon coeur glacé.

"Non, c'est pas ça que j'ai voulu dire." avais-je répliqué, presque furibonde alors que je le voyais croiser les bras sur son torse nu. "Je parle de passer une dernière nuit ensemble et toi tu penses aussitôt à coucher ? T'es vraiment un mec..."

Au moins, aucun doute là-dessus : même s'il était un peu mou du bulbe la plupart du temps, Aaron restait bel et bien un homme avec le cerveau à sa juste place. Je me sentis déçue. Il avait toujours été mon ami et bien souvent, on avait failli déraper mais... jamais jusqu'à ce stade. On s'était embrassé, mais je préférais me dire que c'était une mauvaise passe, que ça ne signifiait absolument rien. A présent, je ne pouvais nier l'évidence : il était amoureux de moi. Il me voyait comme une fille désirable, plus comme la petite Mel. Je ne savais pas si je voulais ça. De toutes façons, à quoi bon y réfléchir ? Je n'étais pas destinée à avoir une vie bien rangée. Lui méritait d'avoir une petite amie, des sorties au restaurant, un appartement bien meublé et deux brosses à dents sur le lavabo... Tout ce que je ne pouvais pas lui offrir. En étant à mes côtés, il se condamnait. Il n'aurait jamais ça. C'était à lui de voir s'il voulait gâcher sa vie. Je n'avais plus la force de le repousser.

Je m'étais abandonnée dans la chaleur de ses bras, et depuis bien longtemps, j'avais eu une nuit calme, sans vagues déferlantes de cauchemars. J'avais serré mes mains autour de son bras, surprise encore une fois par la dureté de ses muscles. Il n'en avait pas l'air, mais il était fort. Ma tête reposait au creux de son épaule.

En me réveillant, je m'étais rendue compte que j'avais roulé jusqu'au bord du lit, comme si en dormant mon instinct de protection avait repris le dessus et m'avait éloignée de lui.

Il ouvrit lentement les yeux, sentant sans doute mon regard peser sur lui. Nous nous observâmes quelques instants dans la lumière du jour qui donnait un reflet cuivré à sa peau nue. Puis, brisant le silence trop pesant, je déclarai :

"Tu as des yeux de sole. Tes yeux ont la même forme. Mais tu es une vraie tanche."

J'esquissai un sourire moqueur qui se transforma en rictus avant de me redresser et de repousser la couverture. J'étais en culotte et débardeur, avec mes cheveux emmêlés qui cascadaient dans mon dos. Je me levai d'un bond et repoussant le rideau, je jetai un coup d'oeil au dehors. Bruges était calme et déserte, comme enveloppée dans un brouillard surnaturel. Le givre recouvrait les toits et les rebords des trottoirs.

Je pivotai sur mes pieds et tapai dans mes mains avec entrain, sans me départir pour autant de mon expression renfrognée. Aaron remua dans le lit en grognant, gêné par le bruit.

"Debout ! Si tu veux rester à mes côtés, il faut que tu puisses me suivre. Alors je vais t'apprendre à nager. Faut que tu sois frais comme un gardon car on part dans deux minutes. Le fleuve Zwin nous attend. Ca va te réveiller."

Mon sourire se fit plus narquois alors qu'Aaron me dévisageait, presque paniqué. Oui, on allait plonger dans le cours d'eau glacé de Bruges. Il serait rare que pour fuir, on trouve une rivière ou un océan à température ambiante. Autant habituer le corps du jeune homme à s'endurcir. Après tout, il était un demi-dieu. Il s'en remettrait.

"Si tu ne t'en sens pas capable, alors c'est même pas la peine de te projeter dans l'avenir avec moi." dis-je sur un ton dans lequel pointait la déception.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

★ I know you I walked with you once upon a dream ★
But if I know you, I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28746-en-eaux-troubles-melody-s-adventures

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Bons Baisers de Bruges [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ L'Europe