Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Méfaits accomplis ! ♛ Jamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Robyn W. Candy


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux

☞ Surnom : Even



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2297
✯ Les étoiles : 14815




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Jeu 17 Mar 2016 - 0:23


Tu tortures même les dindes?

Le cœur battant, j'étais enfouie sous les draps qui grattaient, les yeux fermés pour faire semblant de dormir. J'attendais que les bruits de pas dans le couloir disparaissent. Si je sortais directement, je risquais de perdre une oreille. Parce que la surveillante, c'est un sacré dragon ! Limite elle grogne dès qu'on mâche la bouche ouverte pendant le repas. Faut pas qu'elle s'étonne si le cuistot en chef la remarque même pas. Y a que les fayots pour l'aimer. « M'dame, m'dame ! Elle m'a jeté des petits pois dans la figuuuure ! ». Bande de rapporteurs. Ils doivent aimer me voir nettoyer les toilettes. Au moins, je peux tremper leurs donuts dans les cuvettes en toute discrétion.

Au bout de longues minutes, plus rien. Je repoussais les couvertures et enfilais mes bottines en cuir en faisant gaffe de ne pas réveiller la fille qui dormait dans le lit à côté. Elle ronflait tellement qu'elle devait rien entendre de toute façon. Un vrai veau celle là. Elle avait une jambe hors des draps et le visage à moitié enfouit dans son oreiller, qui était tâché à cause d'un filet de bave qui dégoulinait de sa bouche grande ouverte décorée d'un appareil dentaire. Elle, je la surnommais affectueusement « la boule à facette ».

Je me penchais pour attraper mon sac à dos caché sous le lit et passais une bretelle sur mon épaule, avant de m'approcher de la porte et de poser ma main sur poignet. Je plaquais mon oreille contre la surface de bois peinte en un blanc qui commençait à tourner au grisâtre, en vérifiant qu'il n'y avait personne qui m'attendait dans le couloir dès que j'ouvrirais. J'avais vraiment l'impression qu'y avait rien. Tout doucement, je tournais la poignet ronde, en fermant les yeux, prête à me faire agresser par un « MADEMOISELLE CANDY ! DE CORVÉE TOILETTES PENDANT SIX MOIS ! ». Mais c'était juste le couloir plongé dans le noir. Je me détendis aussitôt, et me glissais hors de la chambre en refermant prudemment la porte derrière moi, en évitant de la claquer. C'était mieux gardé que le coffre fort d'une banque, cet endroit. Limite y a des chiens de garde dehors pour nous bouffer si on essaie de faire le mur.

Mais j'étais prête à prendre le risque. Y avait un concert ce soir, au Rabbit Hole, auquel je voulais à tout prix aller. Le groupe « Sugar Rock » était du coin, et ils faisait du hard métal super cool. J'avais acheté leur premier disque pendant une sortie du musée, et j'avais adoré. Oui, parce que j'avais pas visité le musée, j'étais restée à la boutique en face jusqu'à ce que le surveillant me retrouve deux heures après. On voit le niveau de surveillance. Apparemment, ce qui l'avait inquiété, c'était le calme dans le groupe. Je m'étais faîte engueulée, et ils m'avaient confisqués la vraie épée que j'avais réussi à acheter. Par contre, ils avaient pas trouvés les barres de chocolats et le CD que j'avais caché dans mes fringues.

Ma montre numérique à cadran phosphorescent qui était accrochée à mon poignet indiquait 21h. Il me restait plus que une demie heure pour arriver au début du concert. J'avais intérêt à speeder. Mon plan était parfait. Je devais aller jusqu'à la cuisine sans me faire choper, et passer par la fenêtre en escaladant la gazinière. Tout en évitant ce connard de chat borgne qui miaule comme si on l'égorge à chaque fois qu'il voit quelqu'un dans la cuisine qui n'est pas sa maîtresse. Je croise toujours les doigts pour qu'il finisse un jour par accident dans le four. Ça me gênerait même pas de le manger tellement il est crevard comme animal.

Je redressais la bretelle de mon sac, en avançant collée aux murs, avec l'impression d'être un ninja en mission. J'étais habillée tout en noir en plus, ça allait trop bien pour le rôle ! Vu que c'était un concert de rock, j'avais mis ce qu'il fallait. Un débardeur noir, une veste en faux cuir et une jupe noire par dessus des collants déchirés. Avec le crayon noir qui entourait mes yeux et mes paupières charbonneuses, ça le faisait juste trop bien. Me manquait plus que la guitare électrique et j'aurai eu l'air d'une super chanteuse. J'avais même détaché mes cheveux bruns pour l'occasion, même si ils gonflaient sur ma tête alors que j'avais mis trois plombs à les brosser.

Le bruit d'un truc qui se fracasse par terre me fit me retourner dans un bond digne d'un kangourou. Bordel ! J'étais trop jeune pour mourir d'une crise cardiaque ! C'est qui qui voulait que je clamse ? Ça devait être ce foutu ch...

- Aaaahhhh !

Je poussais un cri alors que je percutais violemment quelqu'un. J'avais pas vu ! J'avançais à moitié retournée, sans regarder devant moi, alors qu'il y avait un virage dans le couloir... Merde, je m'étais faite eu ! Je tombais au sol, sur les fesses, ce qui m'arracha un petit glapissement de douleur. Sûrement rien à côté de mon oreille qui allait se faire pincer jusqu'à ce que je perde toute sensibilité à vie.

- Toi ! Dégage de là !

Je m'étais relevé en m'aidant du mur, les yeux plissés pour juger le débile qui m'avait fait flipper. Skyrunner. Le petit sauveur de toute le monde. Que ce qu'il foutait là ? Depuis quand c'était un rebelle ? À moins qu'il bosse pour la surveillante ! Ça m'étonnerait même pas de lui, je suis sûre que c'est un rapporteur de première catégorie.

- Si tu préviens la surveillante, je t'en colle une. Fous le camp !

Il allait faire tout louper, comme d'hab. J'étais prête à lui faire bouffer mon sac pour passer. Personne m'empêcherait d'aller à mon concert !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Should I Stay or Should I Go ?
I you say that you are, I'll be here until the end of time. So you got to let know. Should I stay or should I go ? This indecision's bugging me. Exactly who I'm supposed to be ? Come on and let me know.

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1629
✯ Les étoiles : 1025




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Jeu 17 Mar 2016 - 22:34

  
Abnégation: ou comment être gentil peut frôler le masochisme


La lune était magnifique pour une nuit de printemps, mais bon sang qu'est-ce qu'il faisait froid! Il aurait probablement du passer une veste ou un pull ou n'importe quoi avant de se décider à sortir de son dortoir, mais vu qu'il s'était décidé à la dernière seconde, il devait se contenter d'assumer les frais de son 'oubli'. En grelottant. Certes.
L'idée lui avait prit après s'être octroyé un petit goûter post-diner. Le repas du soir était souvent un moment 'tendu' pour les plus jeunes, tiraillés par la fatigue, et Jamie avait à coeur de s'assurer que 'sa' table pouvait profiter calmement de ce moment. Ce qui l'obligeait assez souvent à ne faire que grignoter un peu de pain, et un verre de lait. Rien d'assez consistant si il avait du écouter les conseils de l'infirmière attitré de l'orphelinat, mais Jamie s'en contentait facilement. Voir Jack recommencer à manger valait toutes ses crampes d'estomac vide. Jamie avait prit le petit blond sous sa protection depuis quelques semaines désormais. Bien qu'il ne fasse pas parti de son dortoir, il avait ressenti une profonde compassion pour ce petit garçon sauvage, hargneux, que les surveillants avaient surnommé 'l'animal' à cause de ses réactions... Instinctives. Si ils avaient prit une seconde pour lui demander son histoire, peut-être qu'ils auraient pu comprendre un quart de son comportement. Et encore! Certains jours, Jamie doutait même de leurs capacités à simplement les considérer comme des êtres humains. Ils n'étaient qu'une bande de gosse, sans passé, et sans avenir. C'était tout. A quoi bon s'y intéressé? Il lui avait fallut du temps. Pas mal de temps. Pour parvenir à approcher Jack sans se prendre un coup. Une morsure. Pour éviter de se faire mettre en détention pour l'avoir fait hurler. Mais il avait finit par s'habituer à lui. A l'accepter. Pas complètement, c'était sur, mais Jamie n'en demandait pas tant. Le simple fait qu'il vienne s'asseoir à leur côté à sa table le comblait de joie, qu'il mange, même peu, même sans cesser de regarder autour de lui avec méfiance, c'était tout ce que Jamie voulait. Pas plus. Il progressait, à son rythme, et c'était très bien. Même si ça demandait à ce que Jamie se lève par moment pour dissuader une petite peste de venir bousculer ces copains. Ou un petit imbécile de cracher dans leurs cruches.
Ce qui l'avait mener à se faufiler dans la cuisine, dès que l'absolue certitude d'avoir une nouvelle insomnie c'était confirmé. Encore. ça ne faisait que la troisième cette semaine... Jamie poussa presque un soupir de lassitude en le réalisant, dévorant pour la peine la banane qu'il avait piquer. L'infirmière s'était inquiété la dernière fois, lors de la visite médicale. Elle lui avait demandé si il dormait bien, et Jamie avait répondu que non. Elle lui avait rappelé l'importance d'un sommeil réparateur et Jamie avait hocher la tête. ça c'était arrêté là. De toute façon, qu'est-ce qu'elle aurait pu faire? Qu'est-ce qu'il aurait pu faire? Rien du tout. Il ne dormait juste pas assez. Ce n'était pas la mer à boire. Alors oui, cela le portait souvent à s'endormir en plein cours de biologie, mais il finissait toujours par s'autoriser une sieste en détention. Il faisait avec. C'était tout.
Tout comme il faisait avec lors de ses insomnies. Au début, il s'était prit à lire, beaucoup, mais garder la lumière allumée dérangeait les autres, et sa lampe torche lui avait été confisqué il y avait longtemps. Il s'était mit en tête de rêver éveillé, mais cela l'avait assez vite mener à un profond sentiment d'angoisse, sans qu'il comprenne pourquoi. Alors il s'était résolu à bouger. Marcher. Courir. Grimper. Explorer. Un peu de tout, dans le plus grand des silences. Il avait rapidement fait le tour de l'orphelinat, s'amusant à en étudier les recoins interdits aux élèves le jour, et ceux qui changeait d'apparence la nuit. Lui qui détestait la bibliothèque le jour s'était mit à l'adorer de nuit. Il avait l'impression d'être dans l'antre d'un magicien, à passer ses doigts sur les tranches poussiéreuses. Et puis, se mettre debout sur ses tables alors que la gardienne leur tirait les oreilles aux moindres éternuements, il n'y avait pas meilleure vengeance! D'autant que la table du fond donnait sur une fenêtre rouillée, laquelle donnait elle même accès à l'escalier de secours. Lequel menait au toit.  C'était par là qu'il s'était glisser, lorsqu'il avait aperçu la lune, brillante et chatoyante, à travers les vitres de la cuisine. Jamie adorait la lune. Les étoiles. L'espace en général. Bien que ses professeurs aient le don le plus épique pour rendre ce sujet passionnant des plus aberrant, Jamie conservait une curiosité à toutes épreuves concernant ces confins sombres et éloignés, aussi mystérieux qu'attirants. Il était resté à l'observer un long moment, sa respiration se mêlant à l'air glacial, dans un panache de buée, alors qu'il serrait peu à peu ses bras autour de lui en rentrant la tête dans les épaules. Pour finalement abdiquer, claquant à moitié des dents. Avec un sourire, il se laissa glisser jusqu'à bas de l'échelle de secours, retournant dans la bibliothèque dans le plus grand des silences, avant de se frictionner les bras, laissant échapper un léger bruissement de lèvres. Ses doigts étaient raides, et il les secoua vigoureusement en se dirigeant vers la sortie de la salle, se demandant ce qu'il allait pouvoir faire de sa nuit, qui ne faisait que commencer. Sauf qu'il n'eut pas même le temps d'y songer vraiment. Parce qu'il n'eut pas le temps de faire plus de quelques pas dans le couloir avant de tomber sur la furie la plus charbonneuse du monde.
-Ro... Byn?!
Il avait chuchoté contrairement à elle, dans un souffle ahuri. Non mais c'était quoi cet accoutrement? On aurait dit le croisement parfait entre la famille Adams et un clip de seconde zone. Jamie la dévisagea sans cacher son ressenti face à une telle tenue. C'était... N'importe quoi. Et surtout c'était Robyn. Donc c'était dangereux. Du moins, ça finissait toujours pas lui se prenant une énorme gifle. Au départ, Jamie avait voulu lui laisser une chance. Se dire que peut-être c'était sa manière de communiquer. Mais il avait bien fallu qu'il se rende à l'évidence: cette fille était une peste. Point. Pas de débat nécessaire.
-Mais qu'est-ce que tu fous là?! demanda-t-il en agitant la main pour lui signifier de baisser d'un ton. C'est quoi ces fringues, tu vas où?
Pas qu'il ai la moindre envie de le savoir. Enfin si. Par curiosité. Où est-ce que ce genre de tenue était encore légal?
-Bosser avec l'Ogre? Mais t'es dingue! Si elle me voyait dans les c...
Le regard incendiaire de Robyn finit par le faire taire. Il se foutait bien de ce que cette fille pouvait penser de lui. Elle le lui avait déjà bien fait comprendre. Mais elle ne l'écoutait même plus, alors il n'avait aucune raison de continuer à lui parler. Un sale coup d'épaule de sa part manqua de l'envoyer contre le mur, et Jamie se massa le muscle en la voyant partir d'un pas raide dans le couloir. Dans so dos, il tendit son majeur, levant les yeux au ciel à l'instant où un bruit strident les fit sursauter tout les deux. Un feulement. Rauque. Mais terriblement audible. Ce chat immonde s'était assit au bout du couloir, feulant à s'en déchiré la gorge pour attirer sa maîtresse. Le visage de Jamie devint blanc, avant de se retourner pour constater que celui de Robyn avait prit la même teinte sous le charbon. Un 'merde!' facial.
-Ramène toi! lui lança-t-il dans un chuchotement, en la dépassant pour entrer à nouveau dans la bibliothèque. Elle eue un regard explicite et Jamie la fusilla rapidement des yeux. il n'avait aucune affection pour cette fille. Mais si l'Ogre attrapait un seul pensionnaire hors de son dortoir à une telle heure.... La punition risquait d'être salé. Et Jamie était même prêt à collaboré avec Robyn pour éviter ça.
-Magne toi! lui intima-t-il alors qu'il lâchait la porte d'entrée de la bibliothèque.
Qu'elle le suive ou pas, lui ne comptait pas finir en tourte au sous-sol.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- H.E.R.E-

I don't mind where you come from, as long as you come to me. I don't like illusions I can't see them clearly. I don't care; no, I 
wouldn't dare to fix the twist in you. You've shown me eventually what you'll do. I don't mind. I don't care. As long as you're 
Here.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Robyn W. Candy


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux

☞ Surnom : Even



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2297
✯ Les étoiles : 14815




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Ven 18 Mar 2016 - 22:46


Tu tortures même les dindes?

C'était sa faute si le chat s'était ramené ! Obligé. Tomber sur ce crétin alors que j'essayais de fuir discretos, ça voulait tout dire. C'est comme quand on passe sous une échelle ou un truc du genre, ça porte malheur. À cause de lui, j'allais me faire choper par le Dragon et devoir passer la serpillière à vie dans la salle de bain et les toilettes. Voir même devoir éplucher les patates. Histoire que je perde mes doigts au passage. Connasse de surveillante. Connard de chat. Connard de Skyrunner.

Les dents serrées, à deux doigts de pousser un grognement, j'entrais à mon tour dans la bibliothèque quelques secondes après lui. J'avais essayé de trouver un meilleur plan, mais je savais pas la position exacte de la surveillante, alors c'était pas la peine de faire la forte tête et jouer avec le feu. Même si j'avais pas envie que ça soit grâce à ce débile que je sois sauvée. Il allait encore rajouter sur sa liste de bonne action un nouveau nom. Nan mais pourquoi il devient pas un ange hein ? Y a déjà son auréole qui brille au dessus de sa sale tête.

Eh mais... Si il voulait me piéger ? Qu'il y avait la sauvage dans la bibliothèque qui m'attendait, pour m'attraper et le féliciter pour m'avoir récupéré ? Je m'arrêtais d'un coup, dans l'allée principale de la pièce. Sinon pourquoi il se baladerait dans le coin la nuit, hein ? Il me prenait pour une conne à ce point ?

Je le retrouvais assis derrière une étagère, à surveiller discrètement la porte. Je jetais mon sac à côté de lui violemment, ce qui le fit sursauter, avant de me mettre par terre à mon tour. En laissant un espace entre nous, quand même. Je voulais pas me faire contaminer par un contact rapproché. Mais si je voulais pouvoir l'engueuler sans indiquer ma présence, valait mieux que je sois pas à l'autre bout de la bibliothèque. Sans hésiter, je lui assénais une petite claque derrière la tête, pour ensuite empoigner ses vêtements au niveau de ses épaules, et l'attirer vers moi en le menaçant méchamment du regard.

- J'te préviens, si c'est un piège, je te fais bouffer un de ces bouquins. Compris ? Le Dragon à côté de moi, c'est rien.

C'était pas super facile d'avoir l'air menaçante en murmurant, mais ça se voyait que je plaisantais pas. Pour preuve, j'attrapais un énorme livre derrière moi, et l'agitais juste à côté de son visage. Ce truc devait faire au moins milles pages bordel ! Qui aurait envie de lire un monstre pareil ?

- On se fait choper, je t'éclate la gueule avec ça. Donc t'as plutôt intérêt à trouver un bon plan pour qu'on foute le camp avant que... La porte s'ouvre ! Elle s'ouvre ! Merdeee !

Je me plaquais un peu plus contre l'étagère dans mon dos, en me tortillant pour tenter de voir quelque chose à travers les bouquins sans me faire voir. On était quasiment au fond de la pièce, mais j'avais très distinctement entendu la porte grincer. Et puis c'était des bruits de pas ça ! Je lançais un regard à Jamie, en essayant de lui faire passer un message mental du genre « On fait quoi ! Alerte ! On va crever ! ». Mais je voyais pas d'éclat dans ses yeux paniqués. Nouveau regard noir de ma part, pendant que je secouais le livre que j'avais toujours à la main pour le menacer. Eh mais...le bouquin ! J'avais pas un plan, mais une idée. Je savais pas si ça pourrait marcher, mais là j'étais légèrement paniquée. Sans hésiter, je lançais le bouquin vers l'allée, en le faisant glisser au sol. Il s'arrêta en plein milieu, à la vue de la surveillante. Et probablement son chat, vu ce qu'elle disait.

- On dirait que tu avais raison, mon petit chéri...

Je grimaçais, en faisant semblant d'avoir un haut le cœur. Je sais qu'elle est méga moche et désespérée, mais quand même... Et ce chat a vraiment une sale gueule. Il a la tête toute écrabouillée comme si il s'était pris un mur, un pelage tout pelé et un croc qui lui sort de sa bouche puante, ce qui lui donne un air de sale prétentieux. Qui se ressemble s'assemble hein. En tout cas, cette fois, je pouvais clairement voir la surveillante qui se rapprochait du bouquin. Elle était au rayon juste derrière le notre. Elle avait l'air encore plus imposante comme ça. Sûrement parce que j'étais recroquevillée, le cœur battant la chamade. Mes doigts agrippèrent la lanière du sac à dos posé à côté de moi, et lentement je changeais de position, pour m'accroupir, les muscles tendus. Ça allait être rapide, très rapide.... Il fallait attendre qu'elle se penche pour choper le bouquin. C'est une maniaque, elle laissera jamais un truc traîner par terre. Faut juste sauter sur l'occasion...

- MAINTENANT !

Je me propulsais d'un bond vers elle, jeta mon bras en arrière pour prendre de l'élan et de la puissance... et abattis le sac dans son dos, ce qui la fit basculer vers l'avant. Je lâchais mon sac et bondis par dessus le chat qui poussait des miaulements qui ressemblaient à un type qu'on étripe, pour courir à toute vitesse vers la porte. Ma vie en dépendait là.

- Cours bordel ! Dans la cuisine ! Vite dans la cuisine ! La cuisine j'ai diiiis !

Fallait qu'on se barre d'ici avant que le monstre se remette debout et nous poursuive. De toute façon si elle nous chopait, on était mort. Alors y avait plutôt intérêt à fuir. N'empêche, depuis le temps que je voulais lui en foutre une !


=

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Should I Stay or Should I Go ?
I you say that you are, I'll be here until the end of time. So you got to let know. Should I stay or should I go ? This indecision's bugging me. Exactly who I'm supposed to be ? Come on and let me know.

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1629
✯ Les étoiles : 1025




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mar 29 Mar 2016 - 21:07

  
Abnégation: ou comment être gentil peut frôler le masochisme

Une minute. Elle aurait attendu une foutue minute de plus et Jamie lui aurait désigné calmement mais intelligemment la fenêtre déverrouillée par ses soins à deux mètres d'eux. Ils auraient pu calmement s'y faufiler, grimper sur toit, redescendre par la gouttière et revenir vers les douches avec autant de simplicité que de silence. Mais non! Mais non, parce que c'était Robyn et que rien, jamais, de près ou de loin, ne pouvait se passer calmement dès lors que cette foutue hystérique était impliquée! Jamie aurait pu l'étriper. L'étrangler. La zigouiller, et la donner à manger à ce foutu chat qui venait de planter ses griffes à moitié moisie sur le seul centimètre carré de peau nue existant entre ses chaussettes et son jeans. Foutue chat psychopathe mutant! Comment il faisait pour toujours savoir où mordre, griffer, ou même simplement trouver l'endroit où ils étaient les plus vulnérables? C'était une bestiole à vous faire haïr toutes les bestioles de la Terre, exactement comme Robyn était le genre de filles à vous donnez des idées de Vatican éternel.
Mordant ses lèvres pour se retenir de beugler à son tour, Jamie décocha un coup de pieds fulgurant à la Bête, lui arrachant un feulement aussi moisi que lui. Non seulement elle était débile, mais en plus elle hurlait à plein poumons histoire de bien être repérable et identifiable par cette sorcière de surveillante! Mais qu'on lui dédie un oscar, un mythe, un monument! Crétine. Certes, elle était à moitié sourde, et vu comme son front avait sonné creux contre le montant en bois, peu de chances qu'elle ai le moindre souvenir clair de cette voix, mais n'empêche que ça restait une idée à la con, de même que de donner l'emplacement où elle souhaitait se rendre. Elle n'avait jamais vu un film de James Bond ou quoi?! Règle numéro un, la discrétion, règle numéro deux, le filtrage d'informations! C'était pourtant pas compliqué! Et gueuler comme elle l'avait fait signait clairement l'arrêt de mort des éclats de rires à la cantine et des sorties bibliothèques... Même à moitié sourdre, elle savait que des pensionnaires étaient hors de leurs dortoirs. Mais ça, Miss Candy-je-me-fous-de-tout-le-monde-sauf-de-moi ne devait pas s'e préoccuper beaucoup plus...
Un grondement digne d'un dragoneau asmatique et obèse plus tard, Jamie courait à son tour dans les couloirs, se demandant clairement pourquoi il n’assommait pas la masse de cheveux bruns qui voltigeaient devant lui, histoire de la laisser bien en évidence en pâture à l'autre dingue. Cela aurait été tellement, mais alors tellement, tellement plus simple! Et plus sympa, aussi, il devait l'avouer. Assommer Robyn faisait partie de ses rêves et voeux réguliers, et pour être franc, l'occasion n'avait jamais été aussi opportune. Mais Jamie restait ce fichu chevalier blanc en armure de laiton que les filles du dortoir des 'princesses du lisseurs' admirait tant, et il ne lui fallut que deux secondes pour choisir de ne pas le faire. Cela n'était pas lui, malgré tout la tentation de la chose. Et malgré le regard assassin et le coup de genoux dans le bas ventre qu'elle lui asséna à la seconde où il finit par la rattraper, la saisissant par le coude pour l’entraîner dans un couloir adjacent. Sa main se crispa autour de son coude, la griffant un peu au passage, alors qu'il accusait le coup et la décharge de douleur, la tirant en arrière pour la fracasser à moitié contre le mur. Elle manqua de le frapper à nouveau, et Jamie faillit perdre un doigt lorsqu'il plaqua finalement sa main sur sa bouche, la fusillant du regard.
-Boucle là!
Elle murmura une insulte bien placée contre sa paume, mais Jamie la plaqua encore plus sur sa bouche, cherchant rapidement des yeux une échappatoire dans cette partie de l'Orphelinat qui n'en comportait pas assez. Le feulement pourrie de la Bête et le raclement de chaussure de sa propriétaire se firent brusquement entendre, proches. Jamie avait vu juste. Cette horrible dame avait prit l'escalier de secours, lui faisant gagné un sacré temps pour atteindre les cuisines. D'un geste sec, Jamie tira rapidement sur le bras de Robyn, lui disloquant à moitié l'épaule pour la forcer à s'accroupir.
-Baisse toi, chuchota-t-il avant d'aviser une porte de salut presque clichée.
D'un geste rapide, il désigna les toilettes pour hommes, dont l'accès à l'extérieur était aussi connue que l’irascibilité de son vis-à-vis, se précipitant aussi vite que possible vers la porte qu'il ouvrit avec précaution. Robyn n'avait pas bouger, toujours accroupie, semblant un instant pesé le pour et le contre de foncer et continuer à suivre son fichue plan malgré les bruits de pas qui se rapprochaient. Honnêtement, Jamie était prêt à l'abandonner à son sort. Mais après une demie-seconde, elle sembla entendre un minimum de raison, rampant à demie pour le rejoindre, restant tout deux, stupidement, derrière la porte à demie-ouverte. Ils restaient deux enfants, et la tentation de voir leurs malices dupés, héroïquement, une adulte si exécrable valaient le risque de se faire prendre. Jamie sentit presque son coeur cesser de battre quand il vit l'ombre de l'Ogre se découper dans le couloir, retenant son souffle avant de se redresser, ouvrant stratégiquement la quatrième porte des toilettes, dont le velux était aussi large que peu haut. En quelques gestes, il fit comprendre la manoeuvre à Robyn, qui le considéra comme le dernier des demeurés, avant de consentir à grimper, lissant sa jupe sur son arrière-train. Jamie leva les yeux au ciel, détournant les yeux cependant. Cette fille était décidément une foutue harpie. Et même pas jolie, en plus, avec ces fringues ridicules. Il finit par soupirer, avant de se glisser à son tour dehors, atterrissant souplement sur le couvercle des bennes de l'Orphelinat, qui avaient été vidées le matins même, heureusement, puis sur le sol. Avant de reçevoir une météorite sur l'épaule et de se faire littéralement arrachée l'épaule. Robyn le fusilla du regard, récupérant le sac que Jamie se trimbalait depuis qu'il l'avait récupérer sur le corps effondré de l'Ogre. Maso, comme toujours.
-Mais de rien surtout, cracha-t-il à voix haute, se massant l'épaule comme jamais, la fusillant tout autant du regard.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- H.E.R.E-

I don't mind where you come from, as long as you come to me. I don't like illusions I can't see them clearly. I don't care; no, I 
wouldn't dare to fix the twist in you. You've shown me eventually what you'll do. I don't mind. I don't care. As long as you're 
Here.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Robyn W. Candy


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux

☞ Surnom : Even



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2297
✯ Les étoiles : 14815




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Ven 15 Avr 2016 - 23:00


Tu sais que je vais te faire du mal ?

Mais quel petit con ! Mon plan était parfait, et il le suivait même pas ? Tout ça pour m'emmener dans les toilettes dégueulasses des mecs et me mâter les fesses en plus ! J'savais pas qu'il était pervers à ce point. Faudrait que je dise aux autres de se méfier de lui parce que c'est un obsédé qui essaie de regarder sous les jupes des gonzesses. Ça casserait peut être son image de Jean Valjean à la noix. Comment ça se fait que tout le monde aime un crétin pareil ? Il y a des idées de plans complètement pourraves en plus ! Sérieux, le jour où l'invasion zombies commence, je le veux pas dans mon groupe. Quoi que je pourrai toujours lui couper un pied avec une hache et le laisser se faire dévorer pour ralentir les morts-vivants et m'enfuir tranquilou. Il aime bien aider les gens, ça devrait pas trop le gêner hein !

- Nan mais t'es sérieux ? Tu crois que je vais te remercier ? Y a pas de raisons ! Tout est ta faute, t'as tout gâché ! Maintenant tu fous le camp, et tu me lâches ! Sinon j'te fais bouffer mon sac !

J'avais fais mine de vouloir lui donner un coup de tête, en serrant les dents de manière menaçante pour lui montrer que j'hésiterai pas à lui en foutre une en plein dans sa sale gueule. Fallait mieux qu'il reste dans le noir enfaîte, vu sa tronche. Au moins vu que les lampadaires étaient pas puissants, je le voyais pas très bien. Mes yeux allaient pouvoir se reposer un peu. Je suis sûre que le regarder trop longtemps à la lumière du jour, ça rend aveugle. Doit y avoir que les myopes pour vouloir lui rouler des pelles dans le placard à balai où tout les ados en chaleur vont pour se peloter. C'est juste dégueulasse ! Faut qu'on m'explique l'intérêt de fourrer sa langue dans la bouche de quelqu'un d'autre. Hors de question que je fasse un truc pareil un jour. Je lui vomirai dessus sinon, c'est obligé !

- Et merdeeeuuh ! Le concert va commencé ! Ah bah génial ! Bravo hein ! Pourquoi tu te balades en pleine nuit aussi ? Ça t'arrive d'utiliser le minuscule cerveau que la nature a bien voulu t'offrir pour compenser ton physique de crevette dégénérée ? Ou le casque aussi gras que les frittes du cuisto qui te sert de coupe de cheveux t'empêche de réfléchir ?

Je lui avais lancé un autre regard noir, pendant que je mettais mon sac sur mes épaules d'un geste agacé. L'autre il se permettait de se trimballer avec mon sac, genre c'est à lui quoi ! Est-ce que moi je touche à ses petites affaires ? Non, je suis un minimum polie, quand même. Et puis maintenant, il était contaminé. Limite j'aurai préféré qu'il reste dans la bibliothèque avec le Dragon. Il aurait au moins évité de choper le virus de la débilité profonde.

- T'as de l'argent ? Faut que je trouve un taxi. Ou un bus. Ou j'sais pas quoi ! Mais vu que tu m'as quand même forcé à entrer dans les toilettes des mecs, que par ta faute je vais me faire punir à vie par le Dragon et qu'en plus t'as même pas pris soin de mon sac, je veux une compensation. En liquide. Aboule le fric, tout de suite !

J'avais tendue la main vers lui, en lui faisant signe de se dépêcher de me donner l'argent. Il avait pas le droit de refuser. Sûrement que je pourrai pas voir le début de mon concert, et ça serait sa faute. Donc il me devait bien ça. De toute façon si il refusait, je l'assommerai avec mon sac et je lui volerais tout ce qu'il a sur lui. C'est la dur loi de la jungle, hein.

- Après, tu dégages. Trouves un moyen de rentrer là dedans sans te faire choper, vis dans la poubelle, pars loin, très loin... M'en bat les steaks, je veux plus voir ta tronche, ok ? Maintenant je vais me débrouiller sans traîner le roi des boulets. Ouais, je parle de toi ! T'es encore moins doué que Pete, et pourtant lui c'est un nulos ! Ouh ! Mais c'est pas ton ami ? J'comprends, entre crétin vous vous regroupez, non ?

Un sourire moqueur s'était affiché sur mes lèvres, pendant que je passais la paume de ma main sur ma jupe pour la lisser et la nettoyer d'une trace de terre. Sur le noir, c'était juste pas du tout classe. Je suis sûre qu'il a fait exprès de me faire passer par là, juste pour que je sois dégueulasse. Ça m'étonnerait pas de lui tient !

- Allez, j'me casse, tu sers clairement à rien ! Tu m'étonnes que...

Je n'avais pas fini ma phrase, parce qu'en me retournant pour partir toute seule comme une grande, j'étais rentrée dans quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Vachement grand le quelqu'un. J'étais censée le mordre tout de suite ou pas ? Peut être que si c'était un tueur en série, je pourrai lui balancer Skyrunner, un peu comme un sacrifice. Si ça se trouve, c'est un fétichiste des ados qui ressemblent à un poulet!



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Should I Stay or Should I Go ?
I you say that you are, I'll be here until the end of time. So you got to let know. Should I stay or should I go ? This indecision's bugging me. Exactly who I'm supposed to be ? Come on and let me know.

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1629
✯ Les étoiles : 1025




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Lun 16 Mai 2016 - 21:32

Juste pour être sûr: c'est toujours illégal de tuer quelqu'un sans motif?

Lui arracher un à un chacun des cheveux noircis qui lui recouvrait le crâne à la pince à épiler. Mieux! A la bande de cire froide. A grand coup. Bien sèchement, bien violemment. Qu'elle hurle un coup, cette espèce de psychopathe... Jamie se massa l'épaule en la fusillant du regard, à deux doigts de taper sur la poubelle comme un demeuré pour rameuter tous les surveillants du bloc. Et tant pis si il devait aller à l'isolement ou se faire détruire les doigts à la règle en bois! Lui casser les pieds, l'empêcher d'aller.... là où elle voulait aller? Ou est-ce qu'elle voulait aller d'ailleurs, avec cet accoutrement grotesque? Et avec son fric, non mais elle avait cru quoi! Les doigts de Jamie le démangeait. Sa paume semblait irrésistiblement attirée par sa joue, à un point innommable... Et pourtant, Jamie se contenta de soupirer, fermant les yeux pour s'exhorter au calme. Cette saleté de Robyn n'était qu'une folle-dingue, c'était connu, mais il n'allait pas tomber aussi bas. Il valait mieux que ça, mieux qu'elle, et de toutes manières il n'était pas comme ça. Ce n'était pas dans sa nature profonde, comme aurait dit l'infirmière de l'Orphelinat. Pour être franc, Jamie n'en savait rien. Il se sentait parfois capable de faire bien des choses, pas toujours rose, mais à cet instant, il voulait surtout s'éviter la prison à vie. C'aurait été lui donner de l'importance. Autant l'ignorer et profiter de sa 'sortie impromptue de l'enceinte' pour découvrir les blocs alentours sous un nouvel éclairage! Malgré le froid qui lui mordait les bras dès la lisière du t-shirt. Quel imbécile aussi il faisait... Pour peu, il se serait fichu une claque à l'arrière de la tête. Mais il n'eut même pas le temps de formuler la pensée d'un tel geste. Tout occuper à fantasmer sur l'arrachage de cheveux de cette folle, et encore blinder de l'adrénaline provoqué par la course poursuite avec le Dragon, Jamie avait oublié un léger, petit, infime détail: l'Orphelinat se trouvait à l'Ouest de la ville. Près du pont au Trolls. Les quartiers malfamés quoi.
C'était pourtant un détail qui avait son importance, et vu la tête que tirait le mec qu'elle venait de bousculer, c'était même d'une importance capitale. Vitale, si Jamie se décidait à écouter son instinct. Déjà à la lumière du jour, ce genre de type avait le mot 'Dégage' de tatouer sur le front, mais au milieu de la nuit, c'était encore plus flagrant. Gé-nial. Il fallait vraiment que ça lui arrive. A lui! A cause d'elle!! Se friter avec l'un des gangs du coin, pour le plaisir de ces... Y avait-il la moindre chose agréable chez cette harpie, Jamie avait décidé depuis un temps de trancher que non. Mais ce n'était visiblement pas de l'avis de tous, ou peut-être était-ce ses sens de Chevalier Servant en Armure Blanche qui se braquaient aussitôt sur 'danger imminent' qui lui donnèrent cette idée saugrenue, encore était-il que l'espèce d'adulte en devenir au crâne rasé qui leur faisait face agrippa la bretelle du sac de Robyn avec une force... Calculée. Juste assez pour qu'elle vienne rebondir sur son torse, son regard louchant allègrement sur -bon, ok, ça il lui laissait- les torches au marron qui laissaient dépassé la lisière d'un soutien gorge rouge. La réaction de Jamie fût épidermique. Autant il haïssait cordialement Robyn. Autant il existait une chose qu'il parvenait à haïr encore plus qu'elle: c'était qu'on puisse s'attaquer à une personne plus faible. Particulièrement une femme. Rien à voir avec un féminisme mal placé, Jamie ne pouvait tout simplement pas rester de marbre face à une demoiselle en détresse. C'était plus fort que lui. Ancré dans ses gènes.
-Lâche la!
Sa voix résonna dans l'allée, avançant déjà vers cet espèce de minable, ignorant allègrement les yeux revolver de Robyn, franchissant les quelques pas qu'elle avait réussi à mettre entre eux.
-Alors alors, qu'est-ce qu'on a là?lança-t-il en retour, tirant un peu plus sur la bretelle du sac, qu'elle refusait de lâcher. Laissez moi devinez, vous êtes des orphelins pas vrai?
Son ton était méprisant, comme si ce simple état de fait était une honte et Jamie ne pû s'empêcher d'apposer sa main sur celle de l'autre crétin... Se retrouvant plier en deux en moins d'une seconde. Militaire ou pas, sa botte avait l'arrondi doublée d'acier, et l'estomac de Jamie sembla sur le point de lui sortir par la bouche.
-On se détend ma mignonne, on se détend! Ton pote doit apprendre à pas vouloir jouer les héros c'est tout.
Le souffle coupé, Jamie n'avait qu'une envie: lui affirmer qu'il n'était absolument pas son 'pote' mais le simple fait de se retenir de vomir retenait déjà pas mal de son attention.
-Alors comme ça vous faîtes le mur? Et vous allez où comme ça, au beau milieu de la nuit? Je suis sûr que vous n'avez même pas le droit d'être là, pas vrai ma jolie?
Serrant les dents, il se redressa avec peine, juste assez vite pour le voir passer son index sur la joue de Robyn... Avant qu'elle ne le morde. Le cri qu'il lâcha fût explicite, tout aussi vif que la gifle qu'il lui asséna, la faisant tituber en arrière. Jamie n'en demanda pas plus. Avec un grondement, il fonça tête baissée, fracassant son front contre les côtes de l'homme, l'envoyant valsé contre la benne la plus proche dans un vacarme pas possible. Sa tête se mit à pulser, et le macadam entama son genoux lorsqu'il retomba dessus mais il n'eut pas vraiment le temps de s'y attarder. Le coude qu'il lui envoya entre les omoplates lui arracha le souffle de la gorge, suffoquant quand il prit un upercut bien placé en pleine mâchoire. Pourquoi avait-il donc fallu qu'il tombe sur un skinhead entraînée pour sa première 'baston' réelle? Le béton lui râpa la joue, mais il parvient à lui asséner un gros coup de pieds, bien placé. Même sans métal, sa chaussure lui arracha un couinement rauque, et Jamie réitéra, encore plus violemment, bien que compatissant aussi. Il n'y avait clairement pas de coups plus efficaces et plus traitres. Redoutable. Profitant de son avantage, il se traîna en avant, se relevant difficilement avant de chercher Robyn des yeux... La trouvant au moment où un aboiement de chien se fit entendre, deux ruelles plus loin.
-Lenny?! T'es où bordel?!
Le grognement de l'homme au sol lui donna un léger indice quand à son patronyme et son envie de rencontrer ses amis se mit soudain à avoisiner le zéro absolu. Il ne prit même pas la peine de lui dire de courir cette fois. Jamie prit ses jambes à son cou, partant dans la direction la plus diamétralement opposée à celle des voix, Robyn sur ses talons. Peu importait le souffle coupé. L'envie de vomir. La mâchoire qui pulsait. Le mince filet de sang à la commissure de ses lèvres. Entre ça, et se faire bouffer par un chien, Jamie avait rapidement fait son choix. Il était même près à lui payer son foutu taxi pour partir plus vite d'ici.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- H.E.R.E-

I don't mind where you come from, as long as you come to me. I don't like illusions I can't see them clearly. I don't care; no, I 
wouldn't dare to fix the twist in you. You've shown me eventually what you'll do. I don't mind. I don't care. As long as you're 
Here.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Robyn W. Candy


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux

☞ Surnom : Even



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2297
✯ Les étoiles : 14815




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Sam 9 Juil 2016 - 0:39


Tu sais que je vais te faire du mal ?

Je courrais comme jamais j'avais couru de toute ma vie. Si le prof de sport m'avait vu, il aurait été sacrément fier de mes progrès, vu qu'en général j'attendais qu'il ait le dos tourné trois secondes pour me barrer discretos dans les vestiaires pendant que les autres abrutis continuaient à tourner en rond comme des poissons dans leur bocal, avec cette tenue dégueulasse que tout le monde porte à tour de rôle et qui schlingue la transpiration datant des années 80. Là, j'allais pas simuler une crampe. Sauf si je voulais me faire égorger dans un coin par des gros cons. Je préférai encore me faire bouffer par un chien. Déjà que ce salopard m'en avait collé une ! J'avais encore la partie droite du visage qui me brûlait et le goût du sang sur la langue parce que je m'étais mordue l'intérieur de la joue quand sa main m'avait violemment frappée. Il m'avait fait méga mal !

- Faut... que... j'marrête...

J'en pouvais plus. C'était comme si mon cœur palpitait dans ma gorge parce qu'il essayait de remonter pour chercher de l'air. En plus j'avais un point de côté super violent ! Si on continuait de courir comme des gros malades, j'allais sûrement clamser sur le bas côté, la langue enflée et de la bave au coin des lèvres. Et Skyrunner, comme il serait perdu, il se nourrirait de mon cadavre et deviendrait cannibale avant de partir vivre dans la forêt où il se nourrirait d'écureuils vivants. Ça se passait toujours comme ça dans les films que je me matais en douce à l'époque où j'avais réussi à me procurer une télévision. Charlie était le dealer de l'orphelinat. Enfin il l'avait été, parce que maintenant il était en taule pour avoir bossé avec des trafiquants de drogue. Le con, moi j'aurai arrêté dès mes dix huit ans, histoire de rien risquer.

- On... On les a semé là, c'est bon non ?

On avait fini par s'arrêter, et je m'étais laissée glisser le long d'un mur parce que les muscles de mes jambes étaient en feu. Ma respiration était moins sifflante que quand j'étais entrain de courir, c'était déjà plutôt rassurant. J'avais pas envie de crever d'une crise cardiaque comme une petite grand mère. Je commençais à me faire vieille, mais quand même !

- Putain mais que ce qu'on va faire ? On est perdu chais pas où ! T'aurais pas pu essayer de t'enfuir quelque part où on risquera pas de se faire emmerder par des pervers pédophiles ? Non, bien entendu ! De toute façon vu comment tu te bats, vaut mieux pas que je compte sur toi pour être protégée ! Je commence à me demander qui joue le rôle de la nana entre nous deux, vu ta façon de te manger le sol !

Je passais le dos de ma main sur mes lèvres, en lui jetant un regard encore plus noir que le ciel. Fallait bien un fautif dans l'histoire, et ça allait pas être moi. Limite j'avais rien fais comparé à lui. Tout était sa faute. Pour pas changer. En même temps, quand on est un gros boulet, on l'est jusqu'au bout hein. Même une foutue patte de lapin pourrait pas lui apporter de la chance ! Ça risquerait probablement de se transformer en malédiction surtout !

- On va crever ici, comme des cons ! On y voit que dalle, y a personne à part des malades dans le coin et en plus cette fois, c'est clair, j'ai loupé mon concert !

Je frappais le sol de mon poing fermé en rejetant la tête en arrière, les dents serrées. C'était méga important pour moi, et maintenant c'était mort ! Il s'en foutait bien entendu, il avait des goûts musicaux de merde, mais moi au moins, j'aurai pu être entrain de bouger mes fesses au milieu de gens cool et intéressants. C'était lui qui portait malheur enfaîte ! Ça devait être dans ses gênes !

- Si on retourne à l'orphelinat, on est morts. Si on reste dehors, on est morts. Quoi qu'il arrive, on est dans la merde jusqu'au cou ! Vu que c'est toi qui nous as mis dans cette situation, tu vas trouver une solution ! Et tout de suite ! Avant que nos nouveaux potes nous retrouvent et que leur molosse nous bouffe vivant. Peut être que pour une fois, t'auras une idée intelligente pour changer !

J'attrapais une canette de coca vide et à moitié écrasée pour lui balancer dessus. Il l'esquiva, et je croisais les bras pour caler par dessus ma tête, en attendant qu'il ait une idée brillante. Même si ça devait prendre du temps, vu comment il était long à la détente, il était hors de question que je nous sorte de là. Pour une fois, il allait devoir se débrouiller tout seul. Au lieu d'être un assisté de la vie.

- Les enfants ? Vous êtes perdus ? Vous avez besoin d'aide ?

Une vieille Coccinelle Volkswagen rouge venait de s'arrêter devant nous, et une vielle dame nous adressais un sourire de derrière son volant, la vitre du côté droit complètement abaissée. Je jetais un coup d’œil à Skyrunner. Est-ce qu'on avait besoin d'aide ? Ouais, carrément. La petite vieille devait avoir dans la soixantaine, et elle avait pas l'air méchante. Je me méfiais quand même. Les vieux pouvaient être des sacrés connards. Fallait pas se faire avoir par le côté préhistorique. Est-ce que je devais répondre à cette cousine du T-Rex ?

- On devait aller à un concert, mais on a eu des problèmes, et mon... euh... hum hum... amiii, il... hum... il a été blessé. Il saigne et tout.

Fallait jouer sur le sentimental et le tragique. Même si ça m'avait à moitié arraché la gueule de traiter ce crétin d'ami. J'allais pas dire qu'il pouvait rester à crever là, j'avais quand même une conscience. Et puis si il devait souffrir, ça devait venir de moi. En plus si la police nous retrouvait, elle risquait de penser que c'était moi qui l'avait tué si il en restait plus qu'un cadavre.

- Oh mon dieu ! Vous n'avez aucun adulte pour vous aider ? Aucun parent pouvant venir vous chercher ?

Elle se tordit le cou pour apercevoir le pauvre petit chou au visage abîmé malgré sa ceinture toujours accrochée. Elle avait l'air complètement désolée pour lui, pauvre chéri.

- C'est ça le problème, on a plus d'argent ni rien, les personnes qui se sont attaquées à nous, elles en ont profité pour nous racketter au passage. On peut plus contacter mes parents.

Là, je mentais carrément. Mais j'allais pas lui dire que j'étais une orpheline parce qu'elle risquait de me ramener à l'orphelinat direct, ce qui était logique en soit, mais je tenais encore un peu à la vie. Valait mieux faire genre que j'avais mes parents plutôt que perdre une main.

- Je peux vous emmener chez moi, si vous voulez. Comme ça, vous pourrez téléphoner à vos parents et ils viendront directement vous chercher. J'habite à dix minutes d'ici, ne vous en faîtes pas ça sera rapide ! Il vaut mieux que vous soyez en sécurité plutôt qu'à traîner dans les rues la nuit, et vous risqueriez de tomber de nouveaux sur ces voyous ! Les rues ne sont pas sûres de nos jours, à mon époque au moins nous avions un couvre-feu, et il n'y avait que les gangs pour sortir en pleine nuit. C'était dangereux de quitter son domicile après vingt heures, vous savez. La ville devenait un vrai coupe-gorge !

Pendant qu'elle continuait son monologue sur sa vie aussi passionnante que des Chiffres et des Lettres, j'attrapais Jamie par le bras et l'entraînais vers la porte arrière de la voiture, en lui faisant un signe de la tête.

- Monte dans cette bagnole. Tout de suite.

Je préférai qu'il grimpe d'abord. Histoire de voir si c'était pas un piège. Pendant qu'il s'installerait sur la banquette arrière, j'observerai le regard de la petite vieille dans le rétroviseur. Si elle avait un air maléfique, je lui laisserai sa proie et je me casserais vite fait bien fait. Fallait ce méfier un, moi je trouvais ça louche une grand-mère se baladant en pleine nuit dans son vieux tas de ferrailles !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Should I Stay or Should I Go ?
I you say that you are, I'll be here until the end of time. So you got to let know. Should I stay or should I go ? This indecision's bugging me. Exactly who I'm supposed to be ? Come on and let me know.

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Méfaits accomplis ! ♛ Jamie





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours