Magic
League 3

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

AWARDS :
Rentrée 2018
de Eulalie


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 Friends are always here for us ✖ Anya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Ava Blackthorn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Chloé Bennett

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 85
✯ Les étoiles : 1012




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 3 Mai 2016 - 16:28



Friends are always here for us
Ava & Anya


Maya remontait la pente. Ça se voyait. Les larmes me semblaient bien loin à présent. Et nous étions toujours là, que ce soit Meeko, Flit ou bien moi pour l'aider, l'accompagner. Pas question de la laisser seule. On était un peu envahissant à la longue, mais on tenait à elle. Aujourd'hui, j'étais d'ailleurs en route pour allé la voir. J'avais effectué ma demande pour changer de cursus à la fac. J'étais en pleine période de cours et non d'internat actuellement. J'en avais profité pour faire l'administratif et remplir la paperasserie. Vu les délais d'attente. Mieux valait m'y prendre maintenant, si je ne voulais pas voir ma chance filer à la rentrée.

J’attrapais en vitesse, un élastique pour nouer mes cheveux en queue de cheval, ayant renoncé depuis bien longtemps à tenter de discipliner même au minimum ma frange qui n'en faisait de toute façon qu'à sa tête, puis attrapant rapidement mes affaires, je me dirigeais droit vers ma voiture pour prendre la direction du parking de la forêt. Les rues étaient étrangement calme ce matin. Pas de chauffard contre qui s'énerver, pas de tortue de compétition, pas de motard qui décidaient de se montrer plus malin que les autres bref un vrai bonheur. Ça devrait être comme ça tous les matins. Même si là clairement, je croyais encore au père noël en pensant ça. J'étais juste dans un jour de chance -pour une fois que ça arrive. Et, j'étais bien décidé à en profiter. Aussi, en profitais-je pour pousser le volume de ma musique à fond et de chanter par dessus. C'était pas souvent que ça m'arrivait, mais bon comme il y avait personne pour profiter du spectacle hein j'allais pas me gêner.

J'arrivais finalement, devant le parking et m'y garait. Je continuais toujours à pied jusque chez ma meilleure amie. La force de l'habitude, et puis ça faisait revenir aux sources. Ces derniers temps, celle que j'étais dans le monde des contes, recommençait à se manifester et au fond, je ne faisais rien pour l'empêcher, j'étais même plutôt contente. Il, était temps de redevenir pleinement Nakoma. Parce que Pocahontas avait besoin d'elle. Je savais, qu'avec du temps et de la patience, elle reviendrait. Elle et Maya ne formaient qu'un.

J'arrivais finalement, au grand arbre lui servant de maison, et y entrait pour la trouver dans la cuisine. On discuta un moment, toutes les deux, je prenais essentiellement de ses nouvelles, lui demandant si son cadeau de la dernière fois. Et vu que la figurine trônait fièrement en évidence sur la table de ce qui lui servait de salon, je pu en déduire que oui effectivement, ça lui avait plu et je n'en étais pas peu fière. On se quitta finalement, après une bonne heure, tandis-que j'emportais, les herbes qu'elle m'avait donné pour Anastasia. On avait fait connaissance, à l'hôpital il y a quelques mois déjà, alors qu'elle cherchait les cours d'accouchement elle s'était retrouvé en plein service chirurgie -faut dire aussi que leurs indications sont mal foutus- depuis, comme je le lui avait proposé, je me fournissait en plante homéopathique et médicinal chez Maya, et passait chez elle, pour lui préparer son lot de tisane pour le mois. J'arrivais d'ailleurs pas loin de sa maison, une fois garé, je me dirigeais vers la porte pour y taper -allez savoir pourquoi je préférais ça aux sonnettes- :

- Anya ? Tu es là ? C'est Ava, je viens pour les tisanes !

Au cas où hein, je préférais avertir des fois qu'elle ai oublié, un trou de mémoire ça pouvait arriver à tout le monde

©TENNESSEE.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
SWEET LITTLE UNFORGETTABLE THING
I'ma do just what I want on the regular And it's really not my fault if you're scared of a Sweet little unforgettable thing, unforgettable Sweet little unforgettable thing, so incredible

Anastasia Romanov


« On va, on va te tondre »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7496
✯ Les étoiles : 18386




Actuellement dans : « On va, on va te tondre »


________________________________________ Mar 3 Mai 2016 - 23:14

Pouvait-on dire que les choses étaient revenues à la normale ? Plus ou moins. On pouvait sans se tromper dire que Dimitri était là et bien là, de retour chez lui, chez eux et que leur famille n'avait pas eu l'air aussi normale depuis novembre dernier.
Peu à peu, le jeune homme prenait ses marques en tant que père, déchargeant sa compagne de certaines tâches, en conséquence de quoi Marie avait pris l'habitude de passer moins régulièrement pour laisser leur intimité aux jeunes parents. Même si elle gratifiait encore Dimitri d'un regard sévère voir réprobateur. Elle ne s'accordait cependant que ces regards pour exprimait au jeune homme ce qu'elle ressentait, estimant sa petite-fille suffisamment grande pour se débrouiller toute seule et faire ses propres choix. Accessoirement, si malgré tout il faisait son bonheur, elle ne s'y opposerait pas. En d'autres temps, Dimitri avait su lui montrer qu'elle avait tort. Marie espérait donc qu'il saurait encore la surprendre aussi positivement. En attendant, elle veillait au grain. Mais de loin, sachant pertinent que sa petite-fille était comme son fils Nicolas et qu'elle aurait farouchement détesté toute forme d'ingérence.
En l'occurrence, Anya était une bonne maman. Pendant de nombreux mois, sa fille avait supplanté tous ses besoins, parfois même jusqu'aux plus primaires d'entre eux. Rien n'était trop beau pour Abigaëlle qu'elle couvait comme une louve. La petite était devenue le centre de sa vie, son point d'équilibre, son soleil et presque son oxygène. La jeune femme vivait pour et par son enfant. Ce n'était qu'ainsi qu'elle avait su surmonter toutes les épreuves que la vie avait choisi de lui imposer. Ce n'était que de cette façon qu'elle avait trouvé la force de ne pas sombrer quand son monde s'était écroulé.
Et puis, fin avril, Dimitri était revenu, chamboulant une fois de plus l'équilibre de la maison. Pour le meilleur, cette fois. Pour enfin être un père, un vrai. Pour voir sa fille grandir. Pour s'occuper d'elle et d'Anya, qui appréciait tout de même d'être dorlotée, quoiqu'elle ne l'avouerait jamais. Dorlotée et déchargée, d'ailleurs.
Pourtant, elle avait eu du mal à lâcher prise. Elle avait la sensation de devoir briser le lien le plus important de sa vie de perdre une partie d'elle même et ça, uniquement parce qu'à présent ils étaient deux à changer les couches et bercer leur fille !
Anastasia avait certes toujours voulu une famille. C'était son rêve depuis aussi loin que remontait sa mémoire. Avoir un passé et un avenir. Elle avait dû se battre pour ça. Mais elle avait réussi, plus ou moins selon ses plans. Mais jamais, à aucun moment, elle n'aurait pensé que la maternité lui ferait cet effet. Leur ferait cet effet. Car sa grossesse avait également changé Dimitri, sans parler de la naissance d'Abigaëlle.
Son retour n'était pas de tout repos mais la jeune femme dormait mieux quand son lit était occupé et animé. La maison également était plus animée. Tout était plus vivant, elle y compris. Elle reprenait une vie de plus en plus normale et envisagerait même peut-être bientôt de s'accorder du temps rien qu'à elle et d'être simplement Anya la jeune femme russe. En attendant, l'argent devait rentrer pour couvrir leurs dépenses et c'est sourcils froncés sous l'effet de la concentration que la rouquine travaillait dans son bureau, Hoover à ses pieds. Le père et la fille faisait probablement la sieste. La maison était calme, chiens inclus. Les doigts d'Anastasia semblaient voleter sur le clavier mais s'arrêtèrent en pleine course quand une voix familière lui parvint en direction de l'entrée.
- Anya ? Tu es là ? C'est Ava, je viens pour les tisanes !
Anastasia manqua de lui crier un petit quelque chose en retour, juste pour l'avertir qu'elle était effectivement là - comme souvent me direz vous - et disposée à la recevoir mais n'en fit rien, se rappelant que les oreilles d'Abigaëlle risquaient de ne pas apprécier.
Claquant son ordinateur portable, elle recula sa chaise et quitta le bureau, Hoover sur les talons. Elle croisa un Dimitri étonné qu'ils aient de la visite à qui la jeune femme adressa simplement un signe de la main lui signalant qu'elle s'en occupait. D'ailleurs, c'était son prénom qu'Ava avait appelé. Que Dimitri aille pouponner, c'était aussi bien comme ça.
La minute suivante, la porte d'entrée s'ouvrait sur Ava et son sachet de tisane mensuel. Ava ne tarda pas à le lui remettre, sur quoi Anastasia la remercia. Puis Anya s'effaça pour la laisser entrer et l'invita dans le salon, plus ou moins rangé comme à l'accoutumée.
- Fais comme chez toi. Excusons nous pour le désordre, Abigaëlle a déjà trop de peluches, commente Anya en accompagnant ses paroles d'un geste de la main. Alors ? Quelles sont les nouvelles ? J'imagine que tu reviens de chez ton amie Maya comme toujours ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Ava Blackthorn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Chloé Bennett

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 85
✯ Les étoiles : 1012




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 26 Mai 2016 - 14:44



Friends are always here for us
Ava & Anya


Le désordre n'était pas vraiment dérangeant. Après tout, il m'arrivait également d'avoir l'appartement encombré. Même si dans mon cas c'était plus de la paperasse et des cours que des peluches. Il y avait également, les produits dérivés Marvel, qui squattaient le temps d'être offert à Maya, mais eux n'étaient que de passage, ils n'étaient donc pas réellement considéré comme faisant partis du bazar que pouvait parfois être mon chez moi. Tout ça pour dire, que le désordre ne me dérangeait pas, puisque j'y étais plus ou moins coutumière :

- T'en fais pas pour ça va, lui dis-je c'est pas le genre de truc sur lequel je me focalise

Et puisqu'on parlait d'Abigaëlle, elle brillait étrangement par son absence. D'ordinaire, Anya ne la lâchait pas d'une semelle. Il était donc étrange, de les voir l'une sans l'autre. J'en étais parfois, venu à me demander, s'il ne s'agissait pas d'une espèce de « monstre à deux tête ». Même si, je pouvais comprendre, avec tout ce qu'il c'était passé dans sa vie, qu'elle veuille avoir sa fille proche d'elle. Là, dessus je ne cherchais pas à me mêler de ce qui ce passait. La vie en couple, les enfants etc... Ce n'était pas réellement à l'ordre du jour pour moi. Déjà, parce que ma vie était un chouilla trop instable. La preuve, j'étais en plein changement de cursus. Ou tout du moins, c'était une éventuelle prévision. J'aimais la médecine, mais je me rendais compte, que j'étais en fait plus branché « médecine douce ». Sûrement, des restes de mon ancienne vie d'indienne. J'aidais notre chamane, quand nous étions encore en Virginie, il envisageait même de plus, en plus, de me laisser prendre sa place. Un genre de mini révolution, au sein de la tribu. Mais d'un côté, on l'était déjà. Pocahontas, avait su ouvrir les esprits des autres. Et, je pense que le chef lui aurait laissé sa place :

- C'est bizarre d'ailleurs, je croyais qu'Abigaëlle et toi ne formiez qu'un
plaisantais-je oh laisse moi deviner repris-je en claquant mes doigts monsieur est là c'est ça ? Ça expliquerait pourquoi tu n'es pas en train de pouponner

J’appelais toujours le compagnon d'Anya « monsieur ». C'était un genre de surnom, vu que je ne l'avais jamais réellement rencontré, et que bon ça ne me dérangeait pas plus que ça à vrai dire, c'était Anya mon amie, je venais donc majoritairement pour ne pas dire uniquement pour elle. D'ailleurs, je songeais que je devrais lui dire, que j'avais suivit son conseil. En y pensant, ça me faisait sourire. Généralement, c'était moi qui dispensait les conseils aux autres, et non qui en recevait. Mais pour une fois, ce fut l'inverse, et j'avais écouté :

- Et c'est ça, je reviens de chez Maya, avec toutes les plantes qu'il faut, et puisqu'on en parle. Ton sommeil c'est comment en ce moment ?


Pour l'homéopathie, aussi il fallait savoir bien doser, je n'allais pas lui faire de la tisane, pour les troubles de l'anxiété si elle n'en avait pas besoin.

- Et tiens maintenant que j'y pense, j'ai fait ce que tu m'as dit, enfin disons que je teste. J'ai les papiers pour un stage, histoire de découvrir le monde de la psycho, si ça me tente vraiment, je me réorienterais à la rentrée. J'ai pris les papiers qu'il fallait à la fac.



©TENNESSEE.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
SWEET LITTLE UNFORGETTABLE THING
I'ma do just what I want on the regular And it's really not my fault if you're scared of a Sweet little unforgettable thing, unforgettable Sweet little unforgettable thing, so incredible

Anastasia Romanov


« On va, on va te tondre »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7496
✯ Les étoiles : 18386




Actuellement dans : « On va, on va te tondre »


________________________________________ Jeu 26 Mai 2016 - 20:36

Ava avait plus l'air d'une femme intuitive et proche de la nature - un peu hippie, potentiellement - que d'une maniaque du ménage mais mieux valait prévenir que guérir. Surtout avec un enfant aussi jeune et un véritable chenil de chiens. En fin de compte, c'était presque miraculeux que la maison, qui semblait parfois un peu étroite, ne soit pas plus encombrée que ça.
L'indienne ne manqua d'ailleurs pas de faire place à ses dons de perspicacité en remarquant qu'effectivement, Abigaëlle n'était pas dans les bras de sa mère. D'ailleurs, l'enfant aimait-elle se faire porter autant ? Anya ne s'était pas spécialement posée la question. Quand sa fille était née, elle ne l'avait pas lâchée, s'y raccrochant comme à une bouée de sauvetage alors que son monde presque parfait venait de s'écrouler.
Fatalement, elle avait pris l'habitude de pouponner, parce que c'était comme ça qu'elle avait gardé la tête hors de l'eau dans ce qui était sans doute le pire moment de sa vie. Mais il n'aurait pas été bon pour sa fille que sa mère la couve trop. Il fallait que l'une et l'autre se détachent un peu... pour mieux se retrouver. Et puis, Dimitri était revenu. Il devait prendre sa place de père et l'assumer. Anya découvrait donc les joies de la délégation et du temps pour soi retrouvé.
Ava, fine psychologue qu'elle était, approuverait probablement cette décision, si douloureuse avait-elle pu sembler. Pour l'heure, elle en plaisantait simplement. Et c'était une excellente chose.
- Monsieur est là, confirma la rouquine. Pour une fois, c'est son tour de se faire baver dessus. On sera que toi et moi. Je redécouvre peu à peu ce que ça fait d'être autre chose que Maman Anya, pouffa la jeune femme.
Mère. Fiancée. Traductrice. Princesse. Anastasia était foule de choses et il était bon qu'elle puisse explorer toutes les facettes de sa personnalité. Le retour de Dimitri le lui permettait plus que jamais, d'ailleurs.
Croisant les jambes, Anya observait son amie dont les traits étaient soudain moins plaisantins. L'instant d'après, elle recommençait à jouer au médecin, s'enquérant de son sommeil.
- Mon sommeil ça va et le tien ? demanda machinalement la rouquine avec un sourire. Plus sérieusement, je fais moins de cauchemars. Beaucoup moins, presque plus mais encore de temps en temps, depuis que "Monsieur" est revenu, explicita Anya en mimant les guillemets.
Il était probablement le meilleur remède pour Anastasia. Mais les plantes avaient beaucoup aidé pendant son absence et Anya continuait de les aimer.
Quant au surnom, elle s'en amusait beaucoup. Le Dimitri du monde des contes aurait apprécié, il aurait eu le sentiment de faire partie de la haute société, ce à quoi il aspirait alors. Mais le Dimitri qu'il était devenu dans ce monde aurait probablement arqué un sourcil perplexe avant de retourner à ses sombres pensées dérangées.
Il avait peut-être besoin de changer de psy. D'aller voir Ava, par exemple. Elle était de bons conseils et ne tarda pas à révéler qu'elle envisager de réorienter ses études dans ce domaine.
Anya sourit à cette annonce, un peu fière. C'était toujours gratifiant de voir qu'on vous écoutait.
- En voilà une bonne idée ! Tu ferais des merveilles, je pense. Même en tant que débutante. Je crois que n'importe qui d'un peu empathique serait de toute façon meilleur qu'Aloysius Black... Mais faut pas le dire trop fort, je ne sais si lui et Dimitri sont encore amis... Si tant est que cela ait jamais été réellement de l'amitié...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Ava Blackthorn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Chloé Bennett

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 85
✯ Les étoiles : 1012




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 28 Juil 2016 - 1:13



Friends are always here for us
Ava & Anya


Apparemment, le surnom de « monsieur » pour le compagnon d'Anya semblait avoir été définitivement adopté. Je trouvais ça amusant quelque part. A vrai dire, je crois que je lui avais jamais réellement demandé comment il s’appelait. Dès la première fois où nous, nous étions rencontré toute les deux je l'avais directement appelé « monsieur ». On pourra dire, que c'est un peu notre truc à toutes les deux. Que ça fairait un écho amusant à la première fois que nous nous étions vues.

- Mon sommeil se porte à merveille mais il faut dire que ce n'est pas moi qui faisait des insomnies ajoutais-je amusée. En tout cas, heureuse d'apprendre que ça va mieux.

Après tout, si son compagnon était la meilleur thérapie qui existe, je ne pouvais que l'encourager. Mais ça se voyait qu'elle allait mieux. Elle avait l'air plus épanouie. La maternité peut-être. J'étais pas franchement calé de ce côté là. Quant à la psycho, ça n'englobait pas vraiment ce genre de truc. Donc, je me contentais de supposition et de les garder pour moi. J'étais contente qu'Anya aille bien, et elle méritait d'être heureuse, c'était tout. Je hochais la tête à son commentaire sur Aloysius Black, on partageait grosso modo le même avis toutes les deux :

- En toute honnêteté il me file les jetons. Pour ça que je préfère allé chez le Docteur Dyson. Il faut que je termine de remplir tous mes papiers mais normalement c'est bon.


Et ça mottait un poids de la conscience. Je n'étais plus sans cesse tiraillé entre cette culpabilité d'abandonner un cursus. Mais honnêtement à bien y réfléchir, j'étais bien plus douée dans la médecine douce. Et la psycho me conviendrait clairement mieux que la chirurgie. Au final, charcuter des gens c'était pas tellement mon truc.

- En tout cas, ça fait plaisir de te voir heureuse. Honnêtement, tu es changée depuis la première fois où l'on s'est vu. Tu étais plus sombre, là tu es littéralement radieuse. C'est le retour de monsieur ou bien le fait de pouponner qui te rends comme ça ?

Je l'avais dit un peu en plaisantant, mais au final je m'intéressais réellement à la vie d'Anya. On était amie après tout, et les amies ça prends des nouvelles les une des autres. Enfin, techniquement. Quoi qu'il en soit, j'étais pas très au fait des joies de la maternité. Voir même de la vie de couple. Je n’avais aimé qu'une seule fois dans ma vie : Kocum. Le plus brave de nos guerriers. Malheureusement, lui n'avait d'yeux que pour Pocahontas. Qui le trouvait bien trop ennuyeux et de toute façon, lui préférait mille fois John. Et au final, Kocum était mort. Par ma faute. Je crois que je ne m'en étais jamais réellement remise. Je n'avais jamais considéré ma meilleure amie comme responsable. Après tout, ce n'était pas elle qui lui avait demandé d'y aller. Mais moi. Aussi, n'étais-je pas vraiment prête à donner mon cœur à quelqu'un d'autres. Et puis de toute façon, j'avais trop mauvais caractère pour ça.

©TENNESSEE.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
SWEET LITTLE UNFORGETTABLE THING
I'ma do just what I want on the regular And it's really not my fault if you're scared of a Sweet little unforgettable thing, unforgettable Sweet little unforgettable thing, so incredible

Anastasia Romanov


« On va, on va te tondre »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7496
✯ Les étoiles : 18386




Actuellement dans : « On va, on va te tondre »


________________________________________ Jeu 28 Juil 2016 - 19:30

Tant mieux. Anastasia fut rassurée et soulagée de savoir que son amie ne fréquentait pas Aloysius Black. C'était une personne en moins qu'il pourrait rendre folle. Quant au docteur Dyson, elle ne le connaissait pas. Ava avait l'air de lui faire confiance alors la rouquine voulait bien, elle aussi, lui accorder la sienne, de confiance. Après tout, pouvait-il décemment être pire que Black ? Probablement pas. Ni plus flippant. Mais il était certainement moins maniéré que l'ami de Dimitri. Car il fallait bien reconnaitre qu'Aloysius Black était un parfait gentleman. En apparence, du moins. Anya avait appris à se méfier des apparences et à gratter le vernis. Elle aurait simplement souhaité percé le psychiatre à jour plus tôt...
Mais l'heure n'était plus aux regrets. Dimitri était revenu depuis peu, Aloysius ne l'avait plus sous sa coupe. La jeune femme n'avait aucune raison de s'en faire.
Quant à Ava, elle la savait honnête et lisible comme un livre ouvert. Anastasia appréciait de plus en plus ce genre de personnes simples et honnêtes. Elles étaient reposantes et de bonne compagnie. Et du repos, la jeune maman en avait besoin. Elle avait eu assez de prises de tête pour les dix prochaines années. Au moins.
- En tout cas, ça fait plaisir de te voir heureuse. Honnêtement, tu es changée depuis la première fois où l'on s'est vu. Tu étais plus sombre, là tu es littéralement radieuse. C'est le retour de monsieur ou bien le fait de pouponner qui te rend comme ça ?
La remarque d'Ava tira Anastasia de ses observations sur Ava - qui avait l'air un peu nerveuse concernant sa réorientation - et la fit sourire puis rit un peu nerveusement.
Que répondre à ça ? C'était un peu gênant qu'Ava ait remarqué à quel point elle avait pu être sombre alors qu'elles s'étaient rencontrées au cours de sa grossesse. Une grossesse, c'est joyeux normalement, non ? Mais celle d'Anya n'avait pas été aussi épanouissante qu'elle l'aurait voulue. Au départ, elle n'avait vu qu'un médecin en devenir en la personne d'Ava. Ce n'est qu'après l'avoir croisée plusieurs fois qu'elle avait commencé à la considérer comme une amie, méfiante que la rouquine était alors.
Quand les premières contractions étaient arrivées en novembre et que Dimitri n'avait pas répondu présent, c'est vers Ava que la jeune femme paniquée s'était tournée et c'est Ava qui était venue la chercher dans son vieux pick-up pour l'emmener à l'hôpital. Naturellement, Ava avait encore été là quand Dimitri s'était fait arrêté. Ca aussi, c'était un peu gênant. Ava s'était retrouvée aux premières loges de ce qu'Anya aurait voulu garder secret. Mais au moins, il n'y avait plus la place pour les faux-semblants. Ava savait et Anastasia en avait conscience. Quelque part, cela rendait leur relation plus simple.
- Un peu des deux, sourit-elle finalement en haussant les épaules. Enfin, je suppose. Hum... ça a été un peu dur pendant un moment m'enfin, je t'apprends rien. Tu étais là ce soir là. Mais ça va mieux. Je redécouvre les joies de la vie de couple et Abigaëlle me rend chaque jour un peu plus heureuse alors qu'elle ne fait que sourire, manger, dormir et babiller... Et toi ? Tu as un copain ? Je me rends compte que je ne t'ai jamais demandé ce que tu faisais en dehors de la médecine et des tisanes et de ton amie Maya.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Ava Blackthorn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Chloé Bennett

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 85
✯ Les étoiles : 1012




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 18 Aoû 2016 - 22:30



Friends are always here for us
Ava & Anya


Je savais, que ce n'était pas simple pour Anya, de parler de cette période de sa vie. Il y avait eu beaucoup de choses qui s'étaient passé. Mais personne ne lui en voudrait de ne pas avoir été comparable à un rayon de soleil durant sa grossesse. C'était un cliché que de penser que toutes les futurs mamans, ont l'air d'être radieuse, et embellit par le fait qu'elles attendent un enfant. Parfois, tout ne se passait pas comme prévus. Il pouvait y avoir des complications avec le bébé, ou bien elles ne s'étaient pas attendus à être mère et j'en passais. Alors, non personne ne la jugerait et personne ne lui en voudrait. La période n'avait pas été facile pour elle, et j'étais bien placé pour le savoir. Je l'avais rencontré un peu par hasard, et on en était venus à discuter de ses craintes, notamment de ses cauchemars. C'est un peu là, où nous avions réellement commencé à nous fréquenter et de fil en aiguille à nous considérer comme des amies.

Je faisais pas spécialement gaffe aux nouvelles. En particulier quand il s'agissait du journal de la ville. J'avais vu de loin, la rédactrice en chef et quelque chose m'avait dit qu'elle était pas mega commode comme femme. Aussi, le fait que l'on se serve de son journal pour le genre d'article qu'avait publié Angela Pink à l'époque avait pas franchement dût lui plaire. C'était par hasard que j'étais tombé sur cet article. J’admets que j'ai eu envie de le faire bouffer à la soit disant secrétaire à la mairie. C'était plus fort que moi, un genre de réaction épidermique. J'aimais pas qu'on fasse du mal à mes amis. Parce que indirectement ça en avait fait à Anya. Je n'avais pas commenté, je m'étais contenté de lui apporter ses tisanes quand elle en avait besoin mais je n'avais pas pipé mot au sujet de « monsieur ». Parce que j'estimais que si elle voulait en discuter elle l'aurait fait, comme elle ne l'avait pas fait, c'était qu'elle ne le voulait pas et donc j'avais pas le droit de la pousser à la confession.

- Personne ne t'en voudras pour ça, tu sais Anya. Toutes les femmes enceintes contrairement aux idées reçus ne respirent pas la joie et la bonne humeur. Les choses se sont arrangés pour toi, et c'est ça qui est bien parce que tu le méritais.


Je réfléchit néanmoins à sa question. C'est vrai que contrairement à elle, je ne m'étais pas beaucoup confié. J'avais évoqué Maya, le fait que nous étions toutes les deux Amérindiennes, ce qui expliquait notre connaissance des plantes. Un peu le mode de vie de la tribu, mais sans entrer dans les détails. Je n'avais jamais évoqué Kocum par exemple. Ça me ferait peut-être du bien à moi aussi de vider un peu mon sac. Le tout était de réfléchir à comment en parler. J'étais pas friande de confession. Parce que voilà, c'était une partie de mon passé et que je construisais une autre vie ici à Stroybrooke. Même si j'aimerais parfois je suppose comme tout le monde que tout redevienne comme avant. Retrouver Pocahontas, qu'elle m’entraîne à nouveau à sa suite pendant que je dirais que ce n'est pas prudent, et finirait tout de même par la suivre, en prétextant qu'il fallait bien quelqu'un d'un peu raisonnable pour veiller sur elle.

- Honnêtement, j'ai personne en vue. J'étais amoureuse, quand j'étais encore en Virginie mais lui, il préférait ma meilleure amie et finalement il est mort. Alors, je suis pas vraiment prête à retenter l'expérience. Puis ça me va bien la vie de célibataire. Je suis pas certaine d'être vraiment faite pour vivre en couple au final. Sans parler du fait que j'ai des amis plutôt envahissant

Et c'était franchement un euphémisme.

©TENNESSEE.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
SWEET LITTLE UNFORGETTABLE THING
I'ma do just what I want on the regular And it's really not my fault if you're scared of a Sweet little unforgettable thing, unforgettable Sweet little unforgettable thing, so incredible

Anastasia Romanov


« On va, on va te tondre »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7496
✯ Les étoiles : 18386




Actuellement dans : « On va, on va te tondre »


________________________________________ Jeu 18 Aoû 2016 - 23:55

A première vue, Ava avait l'air d'une dure à cuire avec un sacré tempérament. Elle pouvait même paraitre obstinée avec son regard aussi profond qu'expressif. Mais au fond, c'était une crème. Elle était faite pour la médecine car on sentait qu'elle aimait apporter son aide aux gens, qu'il s'agisse de tisanes ou de paroles réconfortantes. Et ses paroles, justement, étaient particulièrement réconfortantes et touchantes. Anya lui décocha un sourire touché, ne voulant pas s'autoriser à étaler plus ses sentiments. Elle aussi, elle était une dure à cuir après tout ! Les violons c'était sympa mais il fallait savoir les ranger aussi de temps en temps et se bouger pour avoir ce qu'on veut et laisser un peu de place à la vie d'Ava au moins toute aussi intéressante que celle d'Anastasia.
La rouquine n'en connaissait pas grand chose. Ava parlait surtout du passé, racontant parce qu'elle sentait bien qu'Anya aimait ce type d'histoires, comment elle et les siens avaient vécu, ce qu'elle savait des plantes et de leurs propriétaires médicinales - domaine dans lequel Anastasia était totalement ignorante -mais n'avait, au fond, rien livré qui ne la concernait qu'elle et elle seule - en dehors toutefois de quelques mentions de Maya, la princesse indienne à la vie sentimentale apparemment chaotique. C'était peut-être un truc de princesses, après tout. Un petit plus réservé par ce monde aux têtes couronnées. Anya s'en était vaguement fait la réflexion tout en espérant que ce ne soit qu'une coïncidence.
Là n'était cependant pas la question. Anya avait fini par mettre les pieds dans le plat. Ce n'était plus à elle de parler mais à l’amérindienne réticente à se confier, ce qui se voyait. Anastasia ne pouvait que la comprendre. D'ordinaire, elle non plus n'aimait pas parlé de sa vie. Mais comme Ava avait de toute façon assisté à tous ses malheurs, cela avait rendu les choses plus naturelles de son côté.
Ava se lança néanmoins, racontant de manière concise ce qu'était sa vie amoureuse avant et maintenant. Et le fait est que ce n'était pas spécialement joyeux. Anya avait beau détester quand Dimitri faisait l'idiot, elle n'aurait jamais survécu à l'idée que lui ne soit plus. Elle avait d'ailleurs cru le perdre une fois, dans leur monde, et ce souvenir lui serrait encore le cœur quand il lui revenait.
- Tu as raison, on a pas besoin des hommes, commenta t-elle néanmoins avec conviction comme pour chasser la mélancolie ambiante. On est des femmes fortes et modernes et puis les hommes c'est tous des bébés ! Bon en vrai tu seras invitée à mon mariage le jour où on aura fixé une date mais je pense sincèrement que les femmes n'ont pas besoin d'un homme pour survivre. S'il n'y avait pas Dimitri je crois que je serais aussi célibataire et que je ne m'en porterais pas plus mal. Si tu veux échanger tes amis envahissants moi j'ai une chienne envahissante, à propos. Et je suis vraiment désolée pour ton amoureux de Virginie. Je parie qu'elle ne l'aimait même pas, c'est ça ? C'est tellement cliché, commenta Anya en roulant des yeux. Typique des hommes. Trinquons à leur bêtise monumentale et au fait que j'en aime quand même un envers et contre tout !
Anya secoua la tête. Des fois, elle s'exaspérait elle-même d'avoir autant de sentiments pour Dimitri. D'autres fois, elle le couvait des yeux quand il ne a regardait pas en remerciant le ciel de lui avoir enfin donné une famille. Au fond, les femmes aussi étaient peut-être compliquées mais la princesse russe ne l'aurait jamais admis.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Ava Blackthorn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Chloé Bennett

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 85
✯ Les étoiles : 1012




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 17 Sep 2016 - 13:41



Friends are always here for us
Ava & Anya


Honnêtement, si Anya n'existait pas, je crois avec sincérité qu'il faudrait réellement l'inventer. Son discours avait réussit non seulement à me faire sourire, mais à me faire rire. C'était un point de vu en demi mesure on va dire. Mi féministe les hommes sont des bébés, mi mère et compagne. Je trouvais ça amusant. Et, elle avait tapé dans le mille concernant Kocum. Même si, à bien y réfléchir, mon « histoire d'amour » ne me faisait plus grand chose. Je m'en voulais toujours, pour sa mort, ça je doute que ça parte de si tôt. Mais j'avais en quelque sorte appris de mes erreurs, et nous n'étions plus tout à fait les même qu'à l'époque avec Maya. Et puis, j'avais mes études, ma réorientation, ainsi que tout un tas de truc sur lesquels je devais me concentrer. Alors trouver « l'âme soeur » était bien bas dans l'ordre de mes priorités :

- T'en fais pas la rassurais-je c'est du passé, et je t'en veux pas. Je ne suis pas réellement le genre à étaler ma vie en mode tartine. Tu pouvais pas savoir.

Et puis, elle avait déjà eu l'air de s'en vouloir assez comme ça. Inutile d'en rajouter. Elle ne m'avait pas blessé ni quoi que ce soit. J'aimais pas trop en parler, mais je ne fondais pas en larme si je l'évoquais. Disons, que c'était juste à classer dans la catégorie « morbide » et donc pas trop le genre de truc qu'on balançait comme ça, même à une amie. Même avec Maya, je n'en parlais pas vraiment. Ça nous arrivait de l'évoquer, mais rapidement. De toute façon, ces derniers temps, je m'étais trouvé bien plus occupé à tenter de lui remonter le morale, au sujet de Klaus, pour que nous en parlions à nouveau :

- En revanche, tu as mis dans le mille. Pocahontas, l'a toujours trouvé beaucoup trop « solennel ». Un jour, elle a rencontré un colon anglais, qu'elle a trouvé bien plus intéressant que Kocum et ainsi a début leur histoire d'amour. Qui aurait cru qu'il deviendrait un tel abrutit après son passage ici ?


Non parce que soyons honnête, Klaus était le pire des cons. Et encore, j'estimais même être beaucoup trop gentille. Il était encore un cran au dessus du pire des cons. Et il était hors de question, qu'il s'approche à nouveau un jour de ma meilleure amie. De toute façon, il avait disparu de la circulation à l'heure actuelle et c'était tant mieux. Alors profitons, de cette période de calme dans nos vies :

- T'as raison, trinquons au fait qu'on n'a pas besoin d'hommes pour s'en sortir. Même si je suis très contente que tu m'invite à ton mariage le jour où il aura lieu

Avec sincérité et amusement, j'étais touchée. C'était bien la première fois qu'on envisageait de m'inviter à un mariage. D'un côté, mon cercle relationnel, était quelque peu restreint. Hormis Flit, Chipeur, Maya et maintenant Anya. Je ne croisais pas grand monde, grand monde. Sans doute, que j'aurais plus le temps quand je serais à la fac. Pour le moment, mon petit cercle me convenait, j'avais pas très envie de l'élargir. En particulier, à cause de mes trois amis envahissant. Oh je les aimait beaucoup. Mais parfois, je me demandais comment on faisait pour pas finir par se taper sur le système les un des autres. Question à méditer je suppose. J'avais le temps d'y réfléchir. Et au pire, on se poserait tous la question histoire d'être fixé.

- Au moins on a ça en commun dis-je amusée toi une chienne envahissante et moi des amis envahissant. Même si je pense que Hoover, a au moins pour elle, le fait d'être un chien et les gens ont plus tendance à vouloir la caresser qu'à l'envoyer bouler

Ce qui n'était pas trop le cas de mes amis en fait. Mais c'était amusant d'y penser

©TENNESSEE.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
SWEET LITTLE UNFORGETTABLE THING
I'ma do just what I want on the regular And it's really not my fault if you're scared of a Sweet little unforgettable thing, unforgettable Sweet little unforgettable thing, so incredible

Anastasia Romanov


« On va, on va te tondre »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7496
✯ Les étoiles : 18386




Actuellement dans : « On va, on va te tondre »


________________________________________ Sam 17 Sep 2016 - 18:25

Ava n'était non seulement pas rancunière mais en plus elle abondait dans le sens d'Anastasia. Que demander de plus ? Ou plutôt : que répondre à sa question concernant ce fameux Klaus, colon anglais apparemment, que le sort noir avait semble t-il changé.
Tiens donc, songea la rouquine. Encore un. Elle n'était pas réellement prête à discuter davantage des changements psychologiques de Dimitri. Tout n'était pas sa faute, ni celle du sort noir, et Ava connaissait déjà malgré elle la plupart des détails sordides. Anastasia ne préférait pas y revenir, ni avec quelqu'un, ni en pensées avec elle-même. Oui, Dimitri avait un jour été plus tranquille d'esprit, plus aventureux aussi et moins attaché aux chiens. Mais il avait évolué et n'était plus tout à fait cette personne. Anya ne l'en aimait pourtant pas moi.
Quant à Klaus...
- Cherche pas, c'est un homme, commenta simplement la jeune femme avec aplomb.
Mieux valait s'en tenir à ces déclarations féministes un peu extrêmes que d'en demander plus. Ava ne portait manifestement pas Klaus dans son cœur et devait avoir ses raisons - des raisons nécessairement liées à Maya, sa meilleure amie, dont Anastasia avait fréquemment entendu parler. Elle, en revanche, n'avait pas réellement eu l'occasion de mentionner ses retrouvailles avec Odette son amie d'enfance mi-femme mi-cygne. Il faut dire qu'on avait rarement l'occasion de mentionner pareil détail "comme ça".
Les deux femmes trinquèrent donc à la stupidité masculine en embrayant sur des sujets a priori plus légers. Hoover, par exemple. C'était un sujet sans risques. Tout le monde aimait Hoover et Hoover aimait tout le monde. Un peu trop, certes. Elle faisait cependant office de babysitter pour Abigaëlle et n'autorisait personne de "louche" à s'en approcher. Il fallait reconnaître que c'était à la fois pratique et rassurant.
- Oh oui, approuva Anastasia. Elle a une trop bonne tête pour qu'on se fâche contre elle. Abigaëlle aussi... songea la jeune femme à voix haute. Je vais être une mère épouvantablement laxiste, si ça continue ! Même quand elle ne faisait pas encore ses nuits j'étais incapable de crier sur elle alors que j'étais complètement morte de fatigue. Il faut pas faire d'enfants ça rend trop gentil. C'est juste un conseil pour toi qui n'en as pas encore. Moi, par exemple, j'étais plus cassante et je m'énervais plus vite. Maintenant regarde moi ! Un vrai bisounours ! Un bisounours avec des vergetures, en fait ! Je voudrais pas te décourager si tu envisageais de faire des bébés un jour mais ça change une vie. Crois moi.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Friends are always here for us ✖ Anya





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations