Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Halloween Party
de Sasha Hale


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 Troubles [DysonxAvaxParkxAegis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dyson Walters


« A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10122
✯ Les étoiles : 4678




Actuellement dans : « A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


________________________________________ Sam 14 Mai 2016 - 12:22






Troubles

« How to fix a broken soul»





Chaque mot, chaque regard, chaque sentiment, chaque larme comme chaque rire peut révéler ce qu'il y a au plus profond d'une personne. Chaque petit détail peut raconter la vie de quelqu'un. Ce qui donne à celui à qui on se confie le pouvoir de réparer ce qui est cassé. Ce qui fait tout le charme de la psychologie. Nous sommes bien plus que psychologue ou docteur. Nous sommes des confidents, parfois même des amis.

J'omettais de dire que le métier pouvait révéler ce qu'il y a au profond du psychologue même, je n'aimais pas tellement certaines choses au profond de moi même.
J'essayais de répéter ce que j'ai appris en étude de psychologie. Le problème c'est que je n'ai jamais fait d'étude. Ce n'étaient de faux souvenirs donnés par la malédiction, dont certains devenaient flous, le doctorat que j'ai aujourd'hui m'ayant été donné par le sort. Comme la majorité des habitants de cette ville. Alors je ne puisais pas uniquement dans ces faux souvenirs inspirés de la vie de ce monde. Je ne savais pas vraiment si ce que je disais s'inspirait de l'expérience ou de moi.

C'est pourquoi le meilleur moyen d'aider quelqu'un, de comprendre ce qui se cache dans son coeur, savoir ce qui est noir ou blanc, ce n'est pas d'apprendre dans les livres, internet, ou simplement à l'aide de cours. Le meilleur moyen, c'est de parler, d'essayer. De faire jouer ses propres sentiments pour aider ceux de vos patients. Parce que ce n'est pas la connaissance du domaine qui aidera. C'est vous.

Je souris à Park et Ava. Lorsqu'on m'avait appelé pour accueillir deux stagiaires, je n'étais pas forcément d'accord. Puis Mademoiselle Redheart a réussi -je n'explique toujours pas comment- à avoir des séances gratuites avec moi. Le résultat m'a fait réfléchir disons.
Ouaip, ça peut être très intéressant de leur apprendre.

J'ai demandé à deux de mes patients s'ils étaient d'accord pour faire une séance avec vous. Je vous donnerai leurs dossiers, pour voir ce qu'on a fait ensemble, bien entendu. Mais j'aimerai que vous leur parliez avec ce que vous ressentez, pas seulement en fonction de ce qu'il est écrit. Vous êtes d'accord ?

Le téléphone du cabinet sonna. Je m'excusai auprès d'Ava et Park, et je décrochai.

Quoi ? Mais quel genre d’hôpital vous êtes ? Elle s'est enfuie, par là où tout le monde entre et sort, et personne ne l'a vu ?! Ecoutez, je sais où elle est. Laissez tomber.

Je raccrochai et me tournai vers les filles, sourire tendu aux lèvres.

Un peu d'entrainement ? Montez dans la voiture, je vous explique en chemin.

Sérrés dans la voiture, qui en plus de ne pas être ultra spacieuse, était encombrée à l'arrière par le siège enfant de Lukas -va vraiment falloir que je prenne une autre voiture-, je démarrai.

Il arrive parfois ce genre d'imprévu, c'est pour ça que mon emploi du temps n'est jamais rempli totalement de rendez-vous chaque jour. Nous allons rendre visite à Mademoiselle Aegis -Aegis est son prénom, mais j'ai un mal fou à prononcer son nom, je vous le montrerai à l'écrit-. Elle a beaucoup de difficulté, comment dire... elle est parfois... "hanté" par une seconde nature qu'elle a en elle, si vous voulez -il faut savoir que bien souvent, dans une ville magique créée par une malédiction qui a touché plusieurs monde, la psychologie est à voir différemment que le reste de ce monde-, une seconde nature dont j'ai beaucoup de mal à cerner, je ne dirai pas "instable" mais compliquée, qui tente de reprendre le contrôle. C'est pourquoi Aegis se réveille souvent là où elle n'a pas le souvenir de s'y être rendu. L'hopital l'a recueillie, elle a fait une nouvelle crise et... et s'est échappée, sans que personne ne le voit, sans que je sache comment. Et on se rend là où je parierai qu'elle est.

Je souris aux filles.

Ca commence bien, n'est-ce pas ? Dis-je, ironique.

Nous arrivâmes au lac. Je savais qu'elle était là. Lorsqu'elle était sous son contrôle, elle cherchait souvent à s'y rendre. Cela à surement à voir avec qui elle était (ou elles étaient) avant Storybrooke.
Comme je m'en doutais, je vis Aegis au bord du lac, assise. Je m'approchai.

Aegis ? Est-ce que ça va ? C'est moi, Dyson Walters. Je viens vous aider.

Pas de réponse.

Odile ?
Il me semble une fois avoir entendu ce nom lorsqu'elle me parlait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink

Aegis O. Sobechtchanskaïa


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Alicia Vikander *o*

Ѽ Conte(s) : Le lac des Cygnes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le blanc et le noir version canard de luxe

☞ Surnom : Even

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 28
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 15 Mai 2016 - 23:46



Venez faire un tour dans ma tête, la porte est ouverte


Ça avait commencé avec un murmure. Les mots étaient incompréhensibles, à peine perceptibles. Je ne pouvais pas comprendre ce que la voix tentait de me dire. Mais j'avais eu peur. Si peur. Les murmures s'étaient mués en hurlements qui résonnaient dans ma chambre, à l'unisson avec le cri qui jaillissait de ma gorge. Je la voyais, dans le miroir accroché au mur. L'ombre difforme, qui faisait racler ses ongles contre le verre, qui tentait de sortir. Elle me voulait du mal. Je le savais. C'était moi. Moi qu'elle voulait. Je m'étais recroquevillée par terre, cachée derrière le meuble en bois ancien recouvert de livres et de disques de musique classique. Les mains plaquées sur les oreilles, j'avais compté jusqu'à dix. Puis jusqu'à vingt. Puis trente. Puis quarante. En espérant que l'ombre s'en aille. Qu'elle me laisse.

Quand j'avais rouvert les yeux, je n'étais plus chez moi. Il faisait froid. La peau de mes jambes nues frissonnait sous le vent, et mes cheveux fouettaient mon visage. J'étais dehors. Dehors. Le monde extérieur. Simplement habillée d'une robe blanche, sans ma canne, sans mes gants. J'étais exposée. Et je n'arrivais pas à me souvenir pourquoi j'étais là. J'avais perdu le contrôle. Encore une fois. Et j'étais perdue pour de bon. Je tournais sur moi-même, l'air hagard, incapable de comprendre. Ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Je prenais des médicaments. Je n'étais plus censée avoir des hallucinations. Je n'étais plus censée voir le monde se déformer. Parce que ce n'était que ça. Les ombres. Les voix. C'était juste des illusions. Parce que je ne me sentais pas bien. Parce que j'étais malade. Je ne devais pas avoir peur. C'était la peur qui me faisait tomber. Je pouvais être forte. Je pouvais tenir bon. Il fallait que je respire. Que je ferme les yeux. Que je ralentisse les battements de mon cœur. Je ne devais pas céder à la peur. Il n'y avait pas de raison d'avoir peur.

- Respire. Lentement. Calme toi.

Ma voix était tremblante, mais je tentais de me raccrocher à ces quelques mots. Comme si ce n'était pas moi qui les avait dit, mais le médecin. Il m'avait conseillé de faire ça pour chasser mes démons. Pour revenir à la réalité. Mais même les yeux fermés, j'entendais encore. Et je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir peur.

- Pathétique.




Le lac. Il était si calme. Il n'y avait personne. Juste moi et lui. Même les oiseaux avaient décidé de se taire, comme pour me laisser savourer cet instant de liberté. L'eau l'avait toujours calmé. Et ironiquement, arrivait à me calmer aussi. Alors que ce n'était pas moi qui avait été changée en cygne.

Je poussais un soupire, et du bout des doigts caressait l'herbe humide sur laquelle j'étais assise. Je n'avais pas beaucoup de temps, il fallait en profiter. Ça devenait de plus en plus facile de prendre le contrôle. Que ce qu'elle pouvait être conne, à se voiler la face. Ma jumelle me pensait morte, alors que j'étais toujours là, coincée dans son pitoyable esprit, à devoir partager son corps cassé. Elle n'aurait pas pu éviter la tentative de suicide et juste partir ? C'était très chiant de tenter de courir avec une jambe qui partait en vrille. C'était plus un pingouin qu'un cygne là.

- Monsieur le psychologue. Que ce que vous faîtes ici, avec vos jolies assistantes ?

Je penchais la tête vers l'arrière et adressais un sourire aux nouveaux arrivants. Est-ce qu'il couchaient avec ces filles ? Ça ne m'aurait même pas étonnée, tient. Deux midinettes encore toutes fraîches, qui résisterait à ça ?

- Gigi parle trop. Je suis bien Odile. Ravie de vous parler en direct. Vous êtes plus intelligent que je l'imaginais, je suis surprise.

Mes yeux pétillaient de malice. Je ne savais pas combien de temps je pourrai rester éveillée, mais pour une fois que j'avais le droit de papoter un peu... Faire pleurer Odette était un passe-temps plutôt sympa, mais à force, ça me donnait mal à la tête. Elle pleure vraiment comme une demoiselle en détresse, avec un espèce de sifflement du nez, c'est fou comme ça donne envie de la baffer pour la faire taire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I hate myself for loving you

Ava Blackthorn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Chloé Bennett

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 79
✯ Les étoiles : 112




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 26 Mai 2016 - 16:43



Troubles
Let's play would you ?


J'avais suivit le conseil d'Anya donné il y a de cela plusieurs mois en arrière, lors de notre première rencontre et effectué une demande de stage en vue d'une réorientation. Le docteur Fields, m'avait soutenue et appuyé dans cette démarche, m'aidant également, à me préparer pour ce futur stage. J'avais opté pour cabinet du docteur Walters. Parce que, le docteur Black me filait les jetons, d'une, et que je me voyais mal allé taper à sa porte la bouche en cœur et demander un stage. Sans, compter qu'en plus de ça, il était maire, donc il devait avoir autre chose à faire de ses journées, que d’accueillir des stagiaires. Quoi qu'il en soit, ma demande avait été accepté, et j'avais fêté ça dignement, avec Meeko, Flit et Maya. En plus, j'avais appris que j'allais pas être seule, ce qui était plutôt cool. J'héritais d'une collègue en la personne de Park. Je ne la connaissais pas, mais j'avais eu un bon feeling en la voyant la première fois. Et puis, on allait être amené à se côtoyer plus souvent, alors, autant sympathisé sinon, ça risquait de pas être super drôle.

Assise, sur ma chaise, j'écoutais religieusement, les paroles du Docteur Walters, en profitant, pour gribouiller des notes de temps en temps, sur ce qui me semblait utile. J'étais de plus, en plus à l'aise dans ce milieu. Bien plus qu'en chirurgie. C'était quelque chose, qui avait l'air de mieux me convenir. J'aurais dût songer à cette réorientation, bien plus tôt. Mais bon, j'avais toujours été quelqu'un de butté. Et, abandonner un cursus en plein cours, me semblait signe d'échec. Même, si à bien y réfléchir je n'avais fait en tout et pour tout, que deux véritables années de médecine. Le reste, c'était la malédiction, qui me l'avait plus ou moins « implanté » dans la tête. Aussi, au final, n'éprouvais-je pas tant de remords que ça, à l'idée d'abandonner la chirurgie. De plus, la psycho, c'est aussi une branche de la médecine. Plus « floue » certes, mais il n'en restait que je suivais toujours le même cursus, je changeais juste de spécialité.

De plus, j'appréciais grandement l'idée que pour réussir il fallait utiliser nos sentiments, et non des théories basés dans des bouquins. Sans, compter que nous allions, enfin pouvoir faire le grand saut. Certains patients avaient acceptés, que nous commencions à pratiquer sur eux. J'étais autant excité, qu'angoissé à cette idée. Malheureusement, les choses semblaient se gâter. Le doc, reçut un coup de fil, qui n'envisageait rien de bon. Je lançais un coup d'oeil significatif à Park. Ça sentait vraiment pas bon, cette histoire, encore plus, quand il nous proposa un « entraînement » avec un sourire tendu. Une fois dans la voiture, on eu droit au résumé complet. Une de ses patientes, était apparemment, « hanté » par une autre personnalité. A vu de nez, ça ressemblait à ce que l'on qualifierait de « schizophrénie ». Néanmoins mon instinct, me poussait à me méfier. C'était plus compliqué que ce qu'il n'y paraissait.

Nous arrivâmes, finalement à bon port, et je laissais le doc, se charger de l'approche. Néanmoins, quelque chose me disait, que pour réussir à en savoir plus, il fallait entrer dans le jeu, « d'Odile ». Hors entrer dans le jeu des gens, c'était ma spécialité. Combien de temps, tu vas tenir face à moi hein ? Parait que je suis plutôt tenace dans mon genre :

- Toi en revanche, t'as pas l'air d'avoir inventé le fil à couper le beurre
dis-je simplement, faisant mine d'inspecter mes ongles

Si j'avais pu, j'aurais laissé un sourire se dessiner sur mon visage. Je connaissais pas Aegis, mais du peu que j'en savais, j'avais de l'empathie pour elle. Cette fragilité, me faisait quelque peu penser à Maya. Et, j'avais toujours détesté qu'on s'en prenne à elle. Alors, que le jeu commence Odile.

©TENNESSEE.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On My Own ✽
Bring me out, from the prison of my own pride, my god i need a hope, i can't deny. In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own

Park Hyo-Jin


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Arden Cho

Ѽ Conte(s) : Folklore Coréen
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gumiho

☞ Surnom : Maëlle/Hyo/Park

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 929
✯ Les étoiles : 232




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Sam 18 Juin 2016 - 16:53





Troubles
Dyson, Aegis, Ava & Park


J'avais enfin validé ma première année en psychologie. Lorsque j'avais reçu mes résultats, je n'avais pas attendu pour faire une demande de stage auprès d'un vrai psychologue. J'avais choisi le Docteur Walters. Je ne savais pas pourquoi mais cet homme m'inspirait vraiment confiance. J'avais attendu un moment avant d'avoir sa réponse, qu'il avait finalement donné comme étant positive. J'avais découvert lors de ma première fois que je n'étais pas la seule à débuter comme stagiaire pour lui. Il y avait aussi une autre jeune femme du nom d'Ava. Elle avait l'air vraiment sympathique, je ne savais pas encore si je pouvais lui faire confiance mais j'allais apprendre avec elle. J'allais voir par moi même si elle pouvait être quelqu'un dont je ne devrais pas me méfier.

Le Docteur nous avez réunis aujourd'hui afin de réellement nous faire débuter notre apprentissage. Il nous expliquait tou ce qu'il avait pu apprendre et ce qui serait bon pour nous. Il nous disait de ne pas rester fixer sur nos livres et de tirer nos propres expériences. Nous devions être des confidents pour nos patients, nous devions aire jouer nos propres sentiments mais comment faire lorsque nous ne savons même pas les maîtriser ? J'allais vraiment devoir apprendre à faire ce genre de chose. Je savais que le métier de psychologue n'était pas simple. Ce stage me permettait de briser des barrières en moi-même. Je ne devais plus me méfier des autres mais plutôt essayer de m'ouvrir à eux. Comme pouvait le faire un patient à son psychologue et aujourd'hui c'était à nous de devenir des psychologues. Monsieur Walters nous confia que nous allions avoir notre premier patient sur qui s'expérimenter. Je me demandais bien qu'elle genre de personne je pouvais avoir. J'avais déjà aidé des gens à s'intégrer à Storybrooke comme Barthélémy ou même Morgann. Mais la sensation d'avoir enfin un vrai patient était toute autre.

Lorsque le téléphone sonna je revins à la réalité. J'entendis le Docteur Walters s'énervé au téléphone, il devait s'agir de l'hôpital d'ailleurs. Ma curiosité était piquée à vif et je me demandais ce qu'il pouvait bien se passer. Ava me lança un regard lourd de sens auquel je répondis de la même manière. Le Psychologue revînt finalement vers nous en nous proposant un entraînement. Il nous indiqua de monter dans la voiture ce que nous fîmes de suite. Durant la route, il nous expliqua qu'une patiente s'était enfuie et qu'elle était atteinte de schizophrénie d'après ce que je comprenais. Le Docteur Walters eut d'ailleurs du mal à prononcer son prénom, il devait vraiment avoir un problème avec les prénoms songeais-je.

Nous arrivâmes enfin au lac. D'ailleurs pourquoi le lac ? Je savais que c'était un endroit isoler mais c'était assez rare de venir ici seule. Peut-être avait-elle envie de se noyer ? Si c'était le cas ça risquer d'être un gros problème. Dyson s'avança vers une jeune femme tout simplement assise devant le lac - au moins on ne risquait pas qu'elle se noie- Il commença par l'appeler par son prénom mais voyant qu'elle ne répondait pas il en tenta un autre. Ce devait être le nom de l'autre personnalité d'Aegis. J'espérais juste que sa schizophrénie ne soit pas comme celle du "Docteur Jekyll et Mr Hyde". La jeune femme se reconnu au deuxième prénom et nous fit un sourire inquiétant. Mon instinct de renard en frisonner. Elle avait quelque chose de malsain en elle ou alors tout simplement une envie de vengeance ? Dans tout les cas je ne connaissais que trop bien ce sentiment. Avant que le Docteur puisse répondre, ce fut Ava qui le fit à sa place en lançant un réplique cinglante. Finalement je pense que j'allais beaucoup aimer cet entraînement. Et puis il fallait savoir jouer avec ses sentiments comme j'avais un pris un peu plus tôt et si elle était comme moi dans le passé, nous risquerions de beaucoup nous amuser.

Ma première réaction suite à cette brève analyse fut de m'avancer à la même hauteur que le Docteur afin d'être face à la fameuse Odile. J'allais enfin pouvoir poser ma première question:

- Pourquoi ne laisses-tu pas Aegis ? Tu as quelque chose contre elle ?

Bon ok, ma première question n'est peut-être pas très pertinent mais bon autant s'adresse à elle comme-ci elle était une vraie personne et puis il faut bien que je débute non ?




codage by jacks ღ gifs from tumblr


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Goobye Lily.
Je ne suis plus à Wasteland et pourtant j'ai l'impression de perdre chaque jour de plus en plus mes couleurs. ©️ Lilie

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t42652-le-ruse-petit-renard- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t53820-park-un-renard-pas-comme-les-autres http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t65620-ce-n-est-pas-du-futur-que-tu-as-peur-ce-qui-te-rend-anxieux-c-est-de-repeter-le-passe#634240

Dyson Walters


« A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10122
✯ Les étoiles : 4678




Actuellement dans : « A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


________________________________________ Jeu 28 Juil 2016 - 16:41






Troubles

« How to fix a broken soul»





Le regard d'Odile traversait les mêmes yeux qu'Aegis et pourtant il semblait bien plus sombre, bien plus... dur.
C'était la première fois depuis que je la connaissais que je parlais à Odile face à face. C'était troublant de voir comment son emprise était si forte qu'elle était entièrement une autre personne.

Gigi parle trop. Je suis bien Odile. Ravie de vous parler en direct. Vous êtes plus intelligent que je l'imaginais, je suis surprise.

Toi en revanche, t'as pas l'air d'avoir inventé le fil à couper le beurre.

Malgré moi, un sourire discret se forma sur mes lèvres à la remarque d'Ava.

Pourquoi ne laisses-tu pas Aegis ? Tu as quelque chose contre elle ? Prit Park aussitôt. C'était une question intéressante. Pourquoi ne cessait-elle pas d'hanter la conscience d'Aegis ?

Vous la portez responsable de quelque chose qu'elle vous a fait par le passé ? Pourquoi diable réduire Aegis dans son propre esprit ? Que cherchez-vous réellement ?

Je ne savais pas réellement si s'approcher d'elle était une bonne idée. Ainsi, je me dirigeai vers le bord du lac , à quelques mètres de celle-ci, observant l'étendue devant nous.

Je ne vous ai pas cherché. Quand j'ai su qu'Aegis n'était plus dans sa chambre -d'ailleurs bravo, malgré la surveillance vous voilà ici-, je savais qu'elle était ici. Au bord du lac. Ce que je pense, même si vous vous montrez plus "forte" qu'Aegis, c'est que vous êtes aussi ou presque mal qu'elle. Le lac vous apaise, n'est-ce pas ? Il vous calme.

Je tournai la tête vers la jeune femme.

Vous cherchez quelque chose ? Vous libérer ?

J'observai Ava et Park. Vous n'êtes pas non plus du genre à apprécier la compagnie, je crois, pensai-je à l'ombre de mépris qui avait voilà son regard à la vue des ces deux premières. Pourtant je suis convaincu que ça vous ferait du bien.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink

Aegis O. Sobechtchanskaïa


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Alicia Vikander *o*

Ѽ Conte(s) : Le lac des Cygnes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le blanc et le noir version canard de luxe

☞ Surnom : Even

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 28
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 9 Aoû 2016 - 21:18



Venez faire un tour dans ma tête, la porte est ouverte


Pourquoi ne pas laisser Aegis... Excellente question ! Peut être parce qu'elle avait toujours été préférée ? Que mes parents l'avaient toujours plus aimé que moi ? Qu'elle était le cygne parfait alors que j'étais le vilain petit canard ? Que j'avais toujours été celle que personne n'aime ? Celle qui n'est pas intéressante ? J'étais toujours passée en seconde, pendant qu'Odette brillait, parfaite, aimante, amusante, belle, intelligente, fascinante. Il n'y en avait toujours eu que pour elle. Alors que nous étions jumelles, que j'étais née la première. Mais la pauvre petite était si malade, si faible ! Pourtant elle ne pleurait jamais, alors c'était plus agréable. Même la gouvernante qui était censée s'occuper de moi m'avait dit un jour que c'était injuste parce que mes parents la préférait. Il n'en avait rien à faire, de moi. Ils n'avaient voulu qu'une enfant, j'étais juste un problème imprévu, une pièce rapportée. Alors j'avais toutes les raisons de ne pas vouloir laisser Aegis sans moi pour lui rappeler qu'elle garce elle était.

- Je suis quoi pour vous, enfaîte ? Un cobaye à disséquer pour que les élèves puissent apprendre à analyser correctement les cerveaux des fous ?

Je n'aimais pas l'indienne, ça c'était officiel. Les gens me craignaient, en général, ils n'essayaient pas de me provoquer. J'avais le contrôle sur Gigi, pour l'instant. Si je le voulais, je pouvais aller dans le lac et la laisser se noyer un peu. Ça me ferait mal aussi, mais pas autant qu'à elle. Au final, c'était pour moi plus plaisant qu'autre chose.

- En tout cas bravo, sherlock ! J'essaie de quitter le corps de ma jumelle, effectivement. On s'est toujours ressemblé énormément, mais devoir partager le même qu'elle... Ce n'est pas vraiment le rêve. Je ne suis pas un cas de schizophrénie, mais bien quelqu'un d'autre qu'Aegis. Disons qu'on était à moitié morte toutes les deux quand la malédiction suprême s'est ramenée, il a dû y avoir un problème à ce moment là. Donc maintenant je suis coincée avec cette conne !

Je soupirais avec exagération, en souriant d'amusement. Ce n'était pas si désagréable, de parler à quelqu'un. Pour une fois qu'on s'intéressait à moi et pas aux états d'âmes de miss parfaite... Heureusement que j'aimais la voir perdre pieds, parce que sinon, c'était terriblement agaçant de l'entendre se plaindre toutes la journée ! Elle n'était pas la seule à souffrir, dans cette histoire !

- J'ai un problème avec ma sœur, mais c'est normal, non ? Toutes les sœurs se disputent ! Et puis vous n'allez pas me faire croire que vous ne la trouvez pas chiante ! Sincèrement, elle n'a aucun intérêt ! J'ai eu un aperçu de vos séances avec elle, elle passe son temps à se plaindre!

Je levais les yeux au ciel, agacée rien qu'à me rappeler ses pleurnicheries et ses grands yeux de biche apeurée, racontant que des choses sortaient de l'ombre pour lui murmurer des choses terribles. Elle ne se rendait même pas compte que toutes ces hallucinations, c'était le résultat du duel entre le cygne blanc et le cygne noir. Odette contre Odile. Et je continuais à penser que j'avais toutes mes chances de gagner.

- Quelque chose à dire, Pocahontas ? Ou une remarque peut être ?

Je me penchais en arrière pour battre des cils à l'attention de l'indienne. Étant donné qu'elle ne savait pas la fermer quand il le fallait, j'avais hâte d'entendre ce qu'elle avait de si intéressant à dire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I hate myself for loving you

Ava Blackthorn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Chloé Bennett

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 79
✯ Les étoiles : 112




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 19 Sep 2016 - 13:01



Troubles
Let's play would you ?


Ma remarque ne lui avait pas plu. Et ça se voyait. Sans doute, avait-elle l'impression que la terre entière tremble dès qu'elle apparaissait, sauf que je n'étais pas comme ça. J'étais prête à balancer mon poing droit dans la figure de Klaus s'il reparaissait un jour, quitte à m'en prendre un en retour. Alors non, c'était pas elle qui réussirait à m'effrayer. Les bras croisé, j'observais, Park, et le Docteur Dyson, tenter de dialoguer avec elle. Personnellement, je préférais la position que j'avais actuellement. Légèrement en retrait, pendant que les autres parlaient, ça me permettait une meilleure étude, et une meilleure observation.

Quoi qu'il en soit, ce ne fût pas sans informations. Je réussis tout de même à apprendre certaines choses concernant « Odile ». Elle ne se livrait pas vraiment, mais j'avais l'habitude. Pocahontas, n'était pas non plus vraiment le genre à faire une tartine de ses problèmes. Pour autant, j'avais toujours réussis à voir ce qui clochait, et à mettre le doigt dessus. Sans doute, pour cela que finalement, la pyscho était la branche qui me parlait le plus. Avant de vouloir, régler les soucis, des autres, il fallait d'abord comprendre la personne, et à ce moment là uniquement, dès qu'on l'aurait cerné, l'on pourrait tenter de commencer à pouvoir creuser un peu plus profondément, et tenter de s'occuper de tout faire pour qu'elle aille mieux. Parce que c'était ça, en réalité que je voulais, que les gens aillent mieux. Pour ça, que j'avais délaissé la chirurgie. Je préférais les aider, plutôt que de les charcuter.

- Quelque chose à dire, Pocahontas ? Ou une remarque peut être ?

Léger haussement de sourcil. Wouaw, quelle répartie. Elle espérait quoi ? Que j'allais m'offusquer de ce surnom ? En réalité j'avais plutôt envie d'en rire. Oh, « Odile », n'était sûrement pas allé chercher loin, pour le trouver, mais elle avait misé quasiment dans le mile. J'étais juste pas « Pocahontas » mais « Nakoma ». La plupart des gens, ignoraient qui j'étais. D'un côté, j'apparaissais environ trente secondes dans le dessin animé. Est-ce que ça me faisait quelque chose ? Oui. J'appréciais grandement cet « anonymat ». Pourquoi ? Parce que, ça me permettait, d'être vraiment moi, sans que l'on me compare à ma version dessin animé. Et ça, en toute franchise, je ne l'aurais échangé pour rien au monde :

- Ah non désolée, c'est pas moi Pocahontas, mais je dois quand même saluer l'effort. T'y étais presque. C'est pas grave, tu feras mieux la prochaine fois

J'étais sarcastique, et j'en avais parfaitement conscience. Ce petit jeux m'amusait grandement. J'avais plus ou moins commencé à voir qui elle était. En gros, c'était le cas de jalousie classique. Papa maman on toujours préféré sa sœur à elle, et elle décide que donc elle est en droit de se venger. J'aurais bien pathétique, mais mon job était aussi quelque part d'aider les autres. Alors, aussi insupportable soit Odile, il fallait savoir mettre ses sentiments de côté par moment. Même, si je n'allais pas me priver de mes sarcasmes et de mes remarques. Tant qu'elle se focalisait là dessus ça m'arrangeait à vrai dire :

- Quand je disais que tu semblais pas très fut-fut. Votre...Union on va dire dans le même corps, est dût à la magie. Si tu tiens tant que ça à quitter le corps de ta sœur, tu n'as qu'à aller la personne qui a jeté ce sort. Elle s'appelle Regina Mills. Parce que si tu continue à malmener ta sœur. Ce n'est pas seulement elle, qui va disparaître mais également toi. Et puisque tu tiens tellement à nous faire savoir à quel point, ta vie est pourrit, parce que on a toujours préféré ta sœur, disparaître, n'est pas la bonne solution, t'as plutôt l'air d'être du genre à avoir envie d'exister. Enfin, je dit ça, je ne dit rien. C'est ta vie pas la mienne, fait en ce que tu veux.

Je croisais les bras sur ma poitrine, adoptant une attitude nonchalante. Chacun sa manière de procéder avec elle. La mienne, était nettement moins sympathique que celle du Docteur Oswald, ou bien de Park, mais comme elle ne pouvait pas s'empêcher de chercher conflit et provocation c'est que ça avait l'air de marcher


©TENNESSEE.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On My Own ✽
Bring me out, from the prison of my own pride, my god i need a hope, i can't deny. In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Troubles [DysonxAvaxParkxAegis]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives