Aventures
en cours :

Magic League
Août 2017


Zootopie 2
Juillet 2017

Age de Glace
- bientôt -
Septembre 2017



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Magic League - le 82ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Wonder Bekah ♥ - Maître du jeu : Spider Dyson ♥
Tu ne peux pas sauver le monde seul... Mais avec eux, tu peux !

Partagez | .
 

 Si la peluche est pas vivante, c'est pas drôle [DysonxLily] abandonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dyson Walters


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9215
✯ Les étoiles : 123




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Lun 13 Juin - 20:53




Si la pecluche est pas vivante, c'est pas drôle

«Même qu'on va l'appeler Ted »





Allez Lukas, arrête de bouger s'il te plait, pourquoi tu veux pas mettre ton pantalon !

Naaaaan S'écria-t-il avant de courir à travers toute la maison en riant.

Rappelle-moi pourquoi je t'ai appris à marcher ?

Alors que je m'apprêtais à courir pour lui mettre son pantalon, on sonna à la porte. Je soupirai, elle était déjà arrivée et je galérais encore à mettre son pantalon à un enfant de 2 ans et demi qui commençait à adopter l'hyperactivité des Tweedles. La prochaine fois, je les surveille lorsqu'ils joueront avec Lukas.

J'ouvris la porte, souriant à Lily. Mademoiselle Tom ! Je content de te revoir. J'arrive dans deux petites secondes, j'ai un amateur de slip qui refuse de mettre son pantalon.

Je courus à l'étage, où Lukas faisait mine de se cacher dans la caisse à jouet. Lukaaas, si tu mets pas de pantalon tu pourras pas avoir de nouvelle peluche !

Et un Lukas bondissant sortit de sa malle en vitesse lumière, et étrangement, j'eus beaucoup moins de peine pour lui mettre son pantalon.

J'avais dis à Lily qu'on irait aujourd'hui acheter une nouvelle peluche à Lukas. J'étais content, elle adorait mon garçon, et lui l'adorait aussi. Autant que les peluches, je ne savais pas trop. Je ne l'expliquais pas, mais la passion qu'il avait pour les peluches était plus forte que l'envie de ne pas mettre de pantalon qui, selon ma théorie, était sans doute l'incarnation d'un fantôme pour lui (sinon je ne trouve pas d'autres explication à cette haine).

Votre carrosse est avancé Mademoiselle Tom, fis-je en ouvrant la porte de la voiture après avoir attaché Lukas sur son siège auto.

Peeluche Peeluche Peeluche Peeluche Peeluche !

Je pense que j'avance bien pour la recherche du reste de ton trésor. D'après quelques connaissances, il y aurait un endroit reculé de la forêt, à la limite de Storybrooke, où se trouveraient des objets étranges qui sont enfouis sous quelques centimètres de terre depuis la création de la malédiction. J'ai la conviction que je pourrai trouver ne serait-ce une pièce là-bas.

Lukas connaissait déjà par coeur le centre commercial. Ou plutot le chemin vers le magasin de jouets. J'avais beaucoup de mal à le tenir dans mes bras pour l'empêcher de courir partout.

Voilà, on y est Taz !

Il courut tout au fond du magasin, suivit par Lily et moi.
Je fus distrait au bout d'un moment par un étrange monsieur à l'extérieur du magasin. Un étrange individu avec un grand chapeau et une grande veste, qui avait l'air de ne pas vouloir être vu. Il sortit une étrange fiole de sa poche qu'il fracassa par terre.
Je vis le liquide vert s'écouler, et le chemin du liquide se dirigea vers notre magasin. Très vite, une grosse fumée verte se forma.

Par les esprits oubliés de Wasteland...

On commença à crier pour sortir, il y avait sans doute des chances que ça soit toxique. Alors que le centre commercial se vida, et que les fontaines anti-incendies du plafond se déclenchèrent, sans doute à cause de la fumée, je courus au fond du magasin pour chercher Lukas et Lily pour qu'on s'en aille nous aussi.

Mais bien évidemment -sinon l'histoire n'est pas drôle, vous imaginez bien-, on avait déjà fermé le magasin. Avec nous à l'intérieur. Attendez... sérieusement ? Hé ! On est là !

Il n'y eut personne pour nous entendre.
Enfin... presque.

Hey ! Moins fort, j'suis pas encore habitué à ce que mes oreilles entendent quelque chose !

Je me retournais pour voir... Manifestement c'était pas un gaz toxique...

Lukas, tout content, se mit à courir pour dire bonjour à tous les jouets du magasin qui prenaient vie.
Je n'avais pas en tête de lui acheter une peluche vivante...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
The show must go on !
La vie a été une mosaïque brisée pendant si longtemps, et j'en vois encore les fissures. Si l'aventure de l'existence est et restera toujours compliquée, je sais qu'il y a assez de noms gravés sur la surface de mon cœur pour y arriver. Ils me donnent du pouvoir. Et un pouvoir implique de grandes responsabilités.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink En ligne

Katrina Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Megan Fox

Ѽ Conte(s) : Pirate des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Katrina Yuna Sparrow

☞ Surnom : Kat, L'Etrange

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 675
✯ Les étoiles : 132734




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 13 Juin - 23:35



Teddy Bear
C'était une journée normale à un petit détail près, ce jour-là, tu te rendais au centre commercial avec Monsieur Dyson et son fils Lukas, mais le plus intéressant -ne nous leurrons pas- c'est votre but: le magasin de jouets ! Tu avais une collection phénoménale de peluches, tellement phénoménale que tu avais été obligée de les laisser au manoir quand tu étais partie, tellement phénoménale qu'il était facile de se perdre dans la pièce où elles étaient enfermées.
Dyson t'avait parlé de l'adoration de Lukas pour les peluches, mais tu ne lui avais pas dit que tu étais dans la même situation psychologique. Tu t'étais juste contentée de hocher doucement la tête en souriant.
Tu sonnas donc chez Dyson à une certaine heure, après avoir attendu avec impatience que les aiguilles s’alignent, et tu avais été ravie de découvrir la maison tout à fait charmante de ton ainé. De ce que tu vis, c'était bien décoré et accueillant.

-Mademoiselle Tom ! Je suis content de te revoir. J'arrive dans deux petites secondes, j'ai un amateur de slip qui refuse de mettre son pantalon.

-Je trouve les slips très intéressants, je devrais lui montrer ma collection.

Tu éclatas d'un rire franc avant de compléter en souriant, pas le moins gêné du monde:

-Désolée, y'a malheureusement pas de filtre entre mes pensées et ma bouche.

C'était l'explication la plus rationnelle que tu avais trouvée pour expliquer que tu disais toujours des conneries. A ces mots, Dyson se rua à l'étage, un pantalon à la main et réussit -grâce au chantage- à convaincre son fils de mettre son pantalon.
Tu saluas le petit homme en faisant une petite révérence, l'air malicieux, puis tu sortis à sa suite, laissant Monsieur Dyson fermer la porte à clef. Heureusement que tu avais toujours habité avec des gens responsables parce que toi, tu n'aurais jamais eu la formidable idée de fermer à clef. Tu ne savais pas comment faisait ton ainé pour vivre seul, mais tu étais sûre d'une chose: il devait être très fort.
La compagnie pour toi était indispensable, ce n'était pas une question de sociabilisation mais plus une question de "larbinrisme", tu avais besoin de quelqu'un pour effectuer les tâches ménagères, ne pas faire brûler la cuisine, réparer ce que tu cassais, arranger tes bêtises, et cetera. Dans ton royaume natal vous appeliez ces gens des servants, mais apparemment ici c'était péjoratif. Les gens étaient tous des moumounes, pas capables d'appeler les choses par ce qu'elles étaient.
Et après on te demandait pourquoi tu avais si peu d'amis proches... Les gens ne sont pas intéressants et ils se croient tellement... spéciaux ? Oui ça doit être le mot.

-Votre carrosse est avancé Mademoiselle Tom

Tu ne pus t'empêcher de rire, tu avais entendu cette formulation de pète-sec toute ta vie, enfin du moins toute ton enfance. Ça te rappelait les bals et tu adorais ça, les robes de bal étaient les plus belles et tu savais très bien danser. Education de princesse oblige.
Tu grimpas donc dans le-dit carrosse et t'installas confortablement sur ton siège, attendant le départ. Dyson tourna la tête vers toi comme si il attendait quelque chose, ce à quoi tu répondis par un plissement d'yeux. D'un mouvement de tête, il indiqua la ceinture. Tu pris l'objet de torture dans les mains et t'attachas. La ceinture cingla ton ventre et tes cuisses dans un bruit de fouet et tu lanças un regard noir au conducteur.
A mi-chemin, Lukas se mit à clamer joyeusement:

-Peeluche Peeluche Peeluche Peeluche Peeluche !

C'est donc tout naturellement que tu te joignis à lui en riant, les yeux brillants et le regard fixé sur un bâtiment qui n'était autre que le centre commercial.
Quand tu arrêtas de gueuler joyeusement -pas parce que tu étais fatiguée mais plus parce que tu n'en avais plus envie-, Dyson décida de te parler du Trésor de Lily Jones -sujet qui soit dit en passant te passionnait-.

-Ces connaissances sont Regina Mills ? Tu devrais demander à la sorcière, je suis sûre qu'elle en a caché une bonne partie !

Tu fronças les sourcils, outrée à l'idée que quelqu'un ait déplacé le magot que tu avais caché avec application dans le monde des contes.

Dès que vous arrivâtes dans le magasin de jouets, Lukas s'élança vers les peluches, rapidement suivit par toi et Dyson. On aurait dit que tu claudiquais car tu ne savais pas si tu voulais courir aussi ou si tu voulais marcher comme une personne de ton âge.
Et puis la fumée verte, et puis les cris, et puis...

-Les habitants de Storybrooke sont vraiment cons, je sais même pas pourquoi ça m'étonne encore...

Tu comprenais que la première fois avec la fumée violette ils n'avaient pas pigé, tu comprenais que la deuxième fois avec la fumée qui a amené la magie ils n'aient pas pigé, mais là ça commençait à devenir lassant, quand est ce qu'ils comprendraient que les terroristes ou les trucs dans le genre s'emmerdent pas à faire des fumées de couleur ? Vous étiez pas en boîte mais dans un magasin de peluches.
Tu t'installas sur une chaise et ouvris un parapluie canard au-dessus de ta tête, décidant même d'en tendre un grenouille à Lukas. Tu l'aimais bien ce ptit gars, tu voulais pas qu'il attrape un rhume ou une connerie dans le genre, et puis il fallait que tu lui montres ta collection de peluche, très important ça. Si il était cloué au lit avec quarante de fièvre, pas sûr que Dyson veuille l'emmener.
Et le magasin ferma, laissant les douches de fortune qui pleuvaient sur vos tête en route. Tu soupiras, cette douche surprise avait comme un goût de déjà vu déplaisant qui te rappelait des personnes déplaisantes.

-Attendez... sérieusement ? Hé ! On est là !

Tu ne pus t'empêcher d'étouffer un petit rire devant l'air légèrement paniqué de ton ainé.

-Hey ! Moins fort, j'suis pas encore habitué à ce que mes oreilles entendent quelque chose !

Tu faillis tressaillir en entendant cette voix. Un nounours doué de parole, eh bein au moins il te restait tous tes souvenirs, c'était déjà ça !
Tu lanças un regard malicieux à Lukas qui était déjà partit saluer les peluches avant de te souvenir d'un rêve que tu nourrissais étant plus petite.
Tu partis après avoir adressé un clin d'oeil complice à Dyson. Loup ailé me voilà !
Tu courus vers Calcifer, le loup roux aux ailes qui s'enflamment dans le dessin animé, mais quelque chose d'autre attira ton attention, quelque chose de beaucoup plus... intéressant.
Les commerçants appelaient ça la "collection disney grandeur nature" mais tu préférais lui donner le nom d'arène de combat. Tu entras dans la sorte de salle en souriant bêtement, ils se tenaient tous là, la reine des neiges, mickey, la fée bleue, mais surtout... les pirates -en version très moche du dessin animé- !
Tu appelas Dyson et son fils pour qu'ils viennent voir ce qui devait être le truc le plus cool du magasin !
A l'heure qu'il était, ils devaient déjà avoir fait copain-copain avec tous les jouets présents.
Feat Monsieur Dyson

Code de Frsoty Blue de Never utopia
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72598p10-piracy-in-the-vein

Dyson Walters


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9215
✯ Les étoiles : 123




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Jeu 28 Juil - 21:18




Si la pecluche est pas vivante, c'est pas drôle

«Même qu'on va l'appeler Ted »





J'en étais presque à regretter qu'un tel événement s'était produit en l'absence de Derek & Duncan -c'était bien la première fois que je les regrettais ces aspirateurs d'énergie-. Coincés dans un magasin dans lequel un... un fou ? amateur de jouets ? grand rêveur ?... avait donné vie aux jouets entreposés, ça aurait été le rêves de ces deux grands dingues.
Mais manifestement, Lukas avait également ce point de vue, et ça ne déplaisait pas à Lily non plus.

Et je devais avouer que bien que singulier, c'était assez drôle.
Lily était partie explorer les allées vivantes tandis que je rattrapais Lukas qui était en train de terroriser un groupe de canards en plastique pour le bain.

Merci Monsieur ! Me dit l'un d'entre eux avec une voix qui me rappelait celle de Donald. Je crois que ce fou de petite taille voulait nous jeter dans la marmite !
Oui ne faites pas l'innocent, on connait vos atrocités ! Vous mangez les canards ! Dit un autre à côté.

Je me retenais de dire que l'on ne mange pas les canards en plastique, je n'étais pas sûr que ça leur plairait.

Ce petit n'est pas fou, vous savez, c'est mon fils, il s'appelle Lukas. Excusez-le, c'est un enfant passionné de jouets, mais rassurez-vous, il ne les mange pas ! Vous comprenez, vous voir bouger, c'est une première pour lui, il est tout content !

Mais qu'est-ce qu'il est très beau cet enfant, haha ! S'écria une voix très aigu que moi comme Lukas connaissions.

Je me retournai pour voir un Mickey grand de 50cm, rigoler avec Lukas qui s'était précipité aussitôt vers lui. Je riai. Ce Mickey avait la voix exacte du dessin animé, mais le vrai Mickey que j'ai connu il y a bien longtemps n'avait pas une telle voix singulière.

Dis tu veux voir ma maison ? Il suffit de dire : Miska, Moska, Mickey Mouse ! Leva-t-il alors les bras en l'air. Répète après moi !

Les deux nouveaux amis s'écrièrent ensemble, avant de le répéter une nouvelle fois. Désemparé, Mickey se gratta la tête, ne comprenant pas la situation. Normalement elle devrait apparaître, je ne comprends pas !
Ta maison elle est pas là !

L'explication de Lukas semblait lui contenter. Tandis que j'observai, amusé, eux deux discuter, une voix se fit entendre derrière moi.

J'aime beaucoup les enfants hein ! C'est mignon ces p'tites choses. Mais j'avoue que j'ai souvent envie d'une petite biere, et ça, les gamins peuvent pas comprendre. C'est pour ça que j'suis content qu'il y ait au moins deux adultes avec cet enfant, dont un homme, un vrai !

Je me retournai, intrigué. A côté de moi se trouvait un ours en peluche claire, assis sur la table qui présentait les dinosaures - le modèle de celui de Toy Story - qui s'agitaient derrière lui.

Vous avez souvent envie d'une petite biere ?

Si on oublie le fait que ce n'est pas vraiment ce que j'attendais d'un ours en peluche...
Vous êtes en vie depuis trois minutes !

L'ours, insatisfait, se mit debout sur la table et me regarda, déçu. Les humains ne peuvent pas comprendre ce que nous ressentons... Quelle vie ! Dis moi, j'sais pas vraiment qu'est-ce qu'est-ce que cet étrange type m'a fait respirer, mais j'ai enfin une chance de sortir de ce présentoir qui à force me faisait mal au cul.

Quel langage si poétique pour une peluche en plus ! Alors moi, c'que je te propose, c'est que j'me tire avec vous. Moi j'aime bien les gosses, on s'ra ami, tout bénef ! Et moi je pourrai voir du monde. Parce qu'ici, la seule vue que j'ai ce sont les barbies en face de moi. Pas déplaisant comme vu mais à la longue, je pourrai vous dire précisément leur tour de poitrine à force de le mater. Et en plus je pourrai tenter de retrouver ce type, parce que sa drogue, c'est de la bonne !

J'haussai les sourcils. De tout ce qui avait pu m'arriver de singulier -et je me suis fait pendre par une fleur, donc y avait déjà un niveau élevé-, c'était sans doute la rencontre la plus surprenante que j'avais faite. Le fait que tous les jouets d'un magasin avaient pris vie, bon, je m'y étais fait au bout de la première minute. Après tout, Storybrooke est connue pour les surprises qu'elle nous réserve.

Je ne doute pas une seconde que vous... L'ours secoua la tête négativement, refusant ce vous ... tu aimes bien les enfants, après tout on t'a crée pour ça. Mais avec ce que je viens d'entendre, je ne suis pas sûr que j'aimerai cette compagnie pour mon fils.

L'ours semblait indigné. Attends pour voir, Lukas il va m'adorer !
Il sauta sur la tête de Lukas au loin, renversant dans son élan les dinosaures derrière lui. Lukas ria aux éclats aussi fort qu'il le pouvait, tout excité par un ours en peluche qui faisait des bonds sur lui.

Il se mit rapidement à courir, la peluche debout sur ses épaules, tout content. Il finit par revenir vers moi et me regarder.
J'vais l'appeler Ted !

Ted, donc, me regarda d'un air malicieux en me faisant un clin d'oeil. Je plissai les yeux, disant silencieusement que ce n'était pas juste de s'y prendre ainsi.

Lily finit par nous appeler depuis l'arrière du magasin. Lukas se précipita pour la voir, avec Ted sur l'épaule, que je suivis.
J'émis un sifflement impressionné. Des personnages de Disney qui faisaient ma taille, voire plus grand encore étaient là. Je saluai un nouveau Mickey, beaucoup trop grand cette fois-ci tandis que nous entrions pour voir Lily à côté des pirates du dessin animé Peter Pan.

Je lui souriais. Je doute que ces gens là ressemblent beaucoup aux pirates que tu as connu !

Son regard croisa celui de la peluche de Lukas. Ah, je te présente Ted, le nouvel ami de mon fils, dis-je exaspéré, tandis qu'il faisait un clin d’œil coquin à Lily.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
The show must go on !
La vie a été une mosaïque brisée pendant si longtemps, et j'en vois encore les fissures. Si l'aventure de l'existence est et restera toujours compliquée, je sais qu'il y a assez de noms gravés sur la surface de mon cœur pour y arriver. Ils me donnent du pouvoir. Et un pouvoir implique de grandes responsabilités.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink En ligne

Katrina Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Megan Fox

Ѽ Conte(s) : Pirate des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Katrina Yuna Sparrow

☞ Surnom : Kat, L'Etrange

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 675
✯ Les étoiles : 132734




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 11 Aoû - 12:27



Teddy Bear
-Je doute que ces gens là ressemblent beaucoup aux pirates que tu as connu !

Tu haussas un sourcil et répondis en riant:

-Si, beaucoup même figures-toi !

Tu pinças le nez du monsieur Mouche qui émit une sorte de bruit de klaxon, un sourire jusqu'aux oreilles.

-Celui-là ressemble beaucoup au véritable Mouche, c'est vraiment perturbant... Il faisait partie de l'équipage du Capitaine Crochet, enfin je suppose qu'il en fait toujours partie...

Une ombre passa devant ton regard, mais Monsieur Dyson ne dû pas s'en rendre compte puisqu'il te présenta la peluche de Lukas que tu avais repéré un peu plus tôt:

-Ah, je te présente Ted, le nouvel ami de mon fils.

La peluche t'adressa un clin d'oeil, auquel tu ne préféras pas faire attention. Tu ébouriffas la fourrure sur le crâne du-dit Ted tout en te présentant à ton tour, tout sourire:

-Capitaine Lily Jones, mais tout le monde m'appelle Tom.

Tu allais chercher autre chose à faire, mais tu fus interrompue par une voix grave qui s'adressait directement à toi:

-Capitaine ? Il n'y a qu'un Capitaine au Pays Imaginaire, et c'est moi !

Tu te retournas lentement pour faire face à un homme moustachu que tu n'aurais pu reconnaître autrement qu'en ayant vu le dessin animé Peter Pan. Le Capitaine Crochet te faisait face, avec ses cheveux longs et sa moustache à la pizzaiolo italien. Tu éclatas de rire devant l'air convaincu du "pirate". En vérité, il faisait franchement honte à toutes ces autres personnes qui exerçaient la piraterie, et encore plus au véritable Killian Jones.
Crochet tira sur sa moustache en plissant le regard, t'observant de haut puisque faisant bien une ou trois têtes de plus que toi.
Tu lui décochas un regard amusé, sautant pour attraper le bicorne violet de ton "ainé", puis tu saisis son épée dans une sorte de faux bruit métallique. Mais ce qui était amusant, c'était que les peluches croyaient avoir toujours vécu, et ce Crochet géant croyait donc qu'il avait un jour navigué. C'était beau de rêver...
Tu posas le bicorne sur ta tête, ébouriffant la plume blanche qui le surplombait, puis tu lanças d'un air malicieux, pointant l'épée en plastique dur dans la direction du pirate:

-JE suis le seul Capitaine du Pays Imaginaire à présent

Crochet et sa moustache s'approchèrent si près de toi que tu pus sentir leur haleine poussiéreuse.

-Ah oui ? Et où est ton équipage, Capitaine ?

Tu souris d'un air assuré, ce qui amena le doute dans le regard du pirate. Tu mis deux doigts dans ta bouche, sifflant si fort qu'on l'entendit aux quatre coins du magasin. Des peluches et des jouets se rapprochèrent en émettant des sons qui leur étaient propres.

-Mais, mon équipage est tout autour de moi, Matelot

Le pirate, voyant qu'il était sûrement en danger décida de s'incliner, mais c'est en voyant une sorte de crocodile en plastique arriver qu'il alla se cacher derrière Monsieur Mouche, tremblant des pieds jusqu'aux bouts des moustaches. Ce qui provoqua le rire de Lukas, entrainant tout le monde avec lui.
Ce gamin était trop mignon avec ses petites mains et ses quelques dents de lait en moins. Tu pris le bicorne violet, puis tu le posas sur la tête de Lukas en souriant. Qui sait, peut être voulait-il devenir Capitaine Pirate ?
Feat Monsieur Dyson

Code de Frsoty Blue de Never utopia

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I miss you, bro bro
But calm your ego oversize, I live very well without you, I even have a goose and a squirrel if you want to know everything! © by anaëlle.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72598p10-piracy-in-the-vein

Dyson Walters


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9215
✯ Les étoiles : 123




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Dim 6 Nov - 11:55




Si la pecluche est pas vivante, c'est pas drôle

«Même qu'on va l'appeler Ted »






Psst, Captain Jones elle a un numéro ? Me souffla la peluche depuis l'épaule de Lukas.

Je me penchai vers lui haussant les sourcils. Je peux savoir ce que tu vas faire avec un numéro de téléphone ?

Tu as bien de quoi téléphoner chez toi non ?
J'ai jamais dit que...

Captain Crochet, haut en couleur comme dans le Disney -pour ceux qui ne l'ont pas vu, son physique décrédibilise sa "méchanceté"-, nous interrompit, clamant être le seul capitaine de pirate qui puisse exister dans le secteur.

Désolé de vous décevoir mais vous vous êtes pas mal éloigné du Pays Imaginaire.

Lukas sautillait d'impatience alors qu'un duel entre pirates s'annonçait, avec épées en plastique et suspense garanti.
Ce fut digne d'une scène de film. D'une comédie.
Pour le grand plaisir du petit, l'armée de Lily se dessina autour de nous. Encerclé de jouet, Ted, sur l'épaule de ce premier, prit une pause de conquérant, comme s'il avait accomplit quelque chose de grand dans l'équipe victorieuse, alors que Crochet tremblait de terreur à la vue d'un crocodile.

Je pouvais me réjouir que, cette fois-ci il se passait quelque chose (toujours, dans cette ville étrange), mais qu'il ne consistait pas à être enfermé dans un autre monde et frôler la mort suspendu à une tige de rose ou devant un miroir illusoire. La situation était certes singulière et je me demandais bien comment le propriétaire allait retrouver son magasin (et comment nous nous justifierions) mais elle avait le mérite de ne pas être mortelle, et amusante. Ce genre de péripéties dans lesquelles il ne me déplaisait pas d'être avec Lily et Lukas.

JOUETS ! Nous devons exploser Storybrooke !

Ah. Oui, je me disais aussi.

L'assemblée se retournait vers la voix qui avait lancé ça. Depuis l'autre pièce, dans un angle qui permettait d'avoir aisément vu sur nous et nous sur elle, se tenait une image taille réelle de Lara Croft qui faisait la pub du dernier jeu vidéo.
D'un oeil curieux je tournais le regard. Les posters, les affiches ou les images en carton voyaient eux aussi leurs personnages vivants et conscients.
Nous voilà donc devant une Lara Croft en carton qui bougeait les bras en saccadé à cause de sa nature -elle ne devait pas ressentir la douleur, à se plier elle même pour bouger un minimum-, qui tenait des armes aussi inoffensives qu'elle, fixée sur sa base, qui s'adressait d'un air grave à la population.

Nous sommes libéré de l'impuissance face aux hommes mais la bataille n'est pas gagnée ! Clamons respect et égalité pour nous aussi ! Justice à tous ! Si les hommes en sont incapable, nous allons exploser Storybrooke !

Je suis presque sur que le personnage de Lara Croft n'a pas été crée comme ça.

V'la autre chose.
Ce carton lui enlève tous les atouts de sa poitrine, remarqua Ted en chuchotant avant d’élever la voix : Wowowo ! Du calme je vous pris. Exploser Storybrooke me semble un peu radical.

Je me retins d'ajouter que j'aimerai bien les voir tenter d'exploser la ville, de leurs bras de plastique et de carton.

En revanche ! On peut faire tout ce qu'on veut maintenant ! ON S’ÉVADE !

Nous voilà trois humains mêlés dans une tentative d'évasion de jouets. Super, j'ai même plus besoin de montrer des films à Lukas, on est en plein dedans.
Je laissai échapper un rire devant le constat de la situation, alors que d'une même voix tous hurlèrent un grand "oui" pour approuver.
Lara Croft Carton fit un geste que je ne compris pas en raison de son manque total de souplesse, mais qui semblait refléter de la réflexion.

Très bien, l'ours en guimauve a surement raison. Docteur La Peluche Carton, rapport des lieux !

L'image en carton du personnage de dessin animé Docteur la Peluche qui était postée à l'entrée juste devant le grillage et la vitre qui fermaient l'endroit jeta un coup d'oeil dans le centre commercial et répondit sans tourner la tête, en étant incapable.
Les lieux sont vides !

Parfait ! Mario, casse moi ce barrage !

Un poster de Mario Bros qui affichait Mario dans sa tenue blanche se mouvait pour l'afficher bras en avant, afin de lancer une boule de feu, qui n'eut pour unique effet de détruire un koopa à ses côtés. Etant incapable de se libérer de cette affiche, il aurait été surprenant de voir du feu en sortir.

Je me tournai vers Lily. Je te mets au défi de trouver à l'avenir une situation encore plus particulière. Je balayai des yeux l'assemblée et je devais avouer qu'il y avait de quoi rigoler, ce dont Lukas ne se privait pas.

Levez les yeux, ce mur possède une entrée secrète ! Dit Capitaine Crochet derrière moi, assez intrigué.
C'est un conduit d'aération, pas très secret puisqu'on en trouve partout.
Docteur La Peluche Carton, quelle est l'importance des risques ?
Euh...
On y va ! Humains, veuillez nous y conduire !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
The show must go on !
La vie a été une mosaïque brisée pendant si longtemps, et j'en vois encore les fissures. Si l'aventure de l'existence est et restera toujours compliquée, je sais qu'il y a assez de noms gravés sur la surface de mon cœur pour y arriver. Ils me donnent du pouvoir. Et un pouvoir implique de grandes responsabilités.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Si la peluche est pas vivante, c'est pas drôle [DysonxLily] abandonné





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial