LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 [Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage

Harmony Ambrose


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Harmony Ambrose


╰☆╮ Avatar : Lily Collins

Ѽ Conte(s) : Wonderland
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : un personnage inventé

☞ Surnom : Antonin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 531

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 13 Aoû 2016 - 12:16

Le Monde de la Désolation

Harmony & Les méchants pas beaux

Le cerveau du fantôme. On était dans son cerveau. En une pignée de secondes il nous envoya dans ce qui devait être le château de Regina. Il y avait 8 gardes devant nous et chachun devait en prendre deux. Je leur fis face avec un grand sourire et je réussis en tuer un avec mon pinceau mais l'autre en profita pour m'attaquer au bras. Je réussis à me venger en le tuant à son tour. Puis l'on tomba dans ce que je reconnus être le labyrinthe de Wonderland après que le fantôme ait dit voir mon passé dans un hôpital. Laure et Park tombèrent alors et je me retrouvais seule. le ciel était toujours sans couleurs. Quand je me relevais, je vis que le labyrinthe s'était transformé en un hopital. L’hôpital psychiatrique que je connaissais bien. Malheureusement. j'entendais des pleurs, des cris d'agonie, des bruits d’électricité. je me jetais au sol en mettant mes mains sur mes oreilles.

-Non, c'est impossible...

Alors que ma vision commençait à se brouiller j'entendis une voix. celle de Lily. Ce qu'elle disait me fit sourire et j'eus la force de me relever.

-La ferme, Lily...

J'avais dit ça tout doucement, comme un chuchotement qui se perdait dans le vent. je n'étais pas énervé non, je souriais. grâce à elle -bien que je ne l'avouerais jamais- je réussissais à combattre mon passé.

-Désolé le Fantôme, mais ce n'est pas cette fois que tu me vaincras. L’hôpital n'es plus comme ça maintenant.

Le décor se détruit et je me retrouvais dans une étendue totalement noire avec en face de moi, une moitié de cœur. Le cœur du Fantôme. Je compris que deux des filles avaient déjà réussi, impossible de savoir lesquelles de suite. Je pris mon pinceau et visa le coeur pour en effacer un quart. Je me sentis soudainement emporter ailleurs. J'étais devant la tour de l'horloge de Wasterbrooke. Laure et MM étaient déjà présentes et je compris qu'il ne restait plus que Park. tout reposait sur elle. Je vis la masse immense du fantôme tomber à genoux. Il alalit bientôt êtré étruit. mais pour cela, park devait réussir.

-Park va réussir, je le sais. J'ai confiance en elle.

DEV NERD GIRL



Couleurs : 0%
Vie : 15%
En possession de : Garatéfèsses ; Ben et Nuts ; 27 billets verts ; Le super-pinceau

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Run away, little dinosaur
God creates dinosaurs. God destroys dinosaurs. God creates man. Man destroys God. Man creates dinosaurs.by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58402-terminee-wonderland-m

Aloysius Black


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Aloysius Black


╰☆╮ Avatar : Mads Mikkelsen

Ѽ Conte(s) : Le roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scar

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 590

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 15 Aoû 2016 - 15:50

Le monde de la désolation
“Il n'y a rien de plus difficile à consoler qu'un paysage désolé”

Aloysius observait le brun ténébreux à côté de Dyson avec un sourire amusé. Chacun de ses manquement aux règles simples de la politesse et de la bienséance, chacune de ses insultes donnait des frissons au psychiatre et augmentait ses envies de meurtres mais de le voir se débattre avec ses démons et toute cette colère qu’il gardait au fond de lui rendait le jeu on ne peut plus intéressant. Il lui faisait penser à Dimitri par moment bien que les deux hommes étaient assez différents. Mais il y avait une intelligence non négligeable chez ce Soreth. Intelligence dont n’avait pas fait preuve Dyson, ce qui le décevait un peu…

Pensait-il vraiment qu’il allait révéler son plan ainsi ? Se pensait-il dans une série B ou dans un mauvais dessin animé où le méchant, pas complétement triomphant dévoile méticuleusement son plan et ses faiblesses donc avant d’exulter d’un rire guttural et de perdre la face ? Non. Trop peu pour lui. Déjà sur la Terre des Lions, Scar n’était pas du genre à avouer ses plans. Il avait tout de même fait l’erreur d’en révéler une infime partie à Simba lorsqu’il l’avait pensé perdu et cela avait renversé toute la vapeur à son désavantage. Alors hors de question de réitérer cela. S’ils voulaient connaître ses intentions, il suffisait de le laisser terminer et ils verraient bien. En attendant, il était surtout question de ne pas perdre la face. Ce n’était pas prévu que tout ce petit monde soit là également, prêt à découvrir son plan.

- Vous êtes en train de commettre une terrible erreur… Je ne suis pas là pour faire le mal mais pour tous nous sauver.

Ce qui n'était pas vraiment faux... Du point de vue du lion du moins... Mais certains ne semblaient du même avis. Une jeune fille s'apprêtait à lui sauter dessus, retenue par Dyson. Aloysius la regarda avec un air surpris sans pour autant se départir de son sourire. C'est qu'elle avait du cran cette petite...

Une secousse violente les chamboula tous et le psychiatre tendit les mains comme pour garder l'équilibre.

- Mes amies sont à deux doigts de détruire le Fantôme de l'intérieur. Vous ne réussirez pas Aloysius !
- Je suis ravie de l'entendre. Vous ne comprenez donc pas que je suis de votre côté? Vous vous êtes fait manipuler Dyson. Je ne suis pas votre ennemi. Je sais que vous le savez au fond de vous.

Manipulé, oui. Mais par qui? Son confrère était un homme intègre qui avait besoin d'un certain temps pour poser les choses à plat et y réfléchir, ce qui en faisait gagner au maire. Voilà qui demandait à présent à la jeune femme qui avait voulu l'attaquer de faire on ne savait quoi. Mais le ténébreux semblait bien plus impulsif que ça...

Sans crier garde, il s'était jeté sur le psychiatre. Le lion avait eu le temps de venir et s’était cambré pour amortir le choc comme un rugbyman se préparant à recevoir le ballon. Les deux hommes avaient basculé, Aloysius le tenant fermement aux épaules. Le ténébreux avait beau avoir une musculature imposante, le tueur en série avait déjà plusieurs victimes et combats de corps à corps à son actif. Un rapide regard vers Dyson pour s’assurer qu’il n’y verrait que du feu et il pourrait passer à l’action. Effectivement son confrère se battait désormais avec la jeune femme qu’il avait retenue quelques minutes auparavant. Cependant les deux combattants n’eurent pas vraiment le temps de toucher le sol de Wasteland pour engager leur bataille car un portail s’ouvrit brusquement durant leur chute pour les renvoyer directement… à Storybrooke.

Le lion étouffa un petit son lorsque son dos toucha le sol et il repoussa le corps du ténébreux d’un geste nonchalant. Il avait visiblement perdu connaissance… D’un geste lent et maîtrisé le maire se releva pour observer les alentours. Ils étaient dans la forêt et ils n’étaient que deux… la source de la peinture. Encore un échec… qu’il faudrait assumer et repartir une nouvelle fois… Il posa un dernier regard sur le Ténèbreux… il semblait avoir récupérer ses couleurs… allons bon… bonne ou mauvaise nouvelle ? Il le saurait bien assez tôt. Pour le moment, il fallait remonter en scène et préparer une possible contre-offensive si les autres revenaient… avec leurs souvenirs.


crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
(c) MΛ☾ΛЯON





http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8516-soyez-pretes-pour-le-c http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8684-je-patauge-dans-limbecillite

Park Hyo-Jin


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Park Hyo-Jin


╰☆╮ Avatar : Arden Cho

Ѽ Conte(s) : Folklore Coréen, Rox et Rouky
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gumiho, Rox

✓ Métier : Etudiante en psychologie et assistante vétérinaire
[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 1513354029-browserpreview-tmp-6

☞ Surnom : Maëlle/Hyo/Park
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1291

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Mer 17 Aoû 2016 - 11:05





Troubles
Dyson, Harmony, Lily, Laure, MM & Park


Nous étions désormais tombé dans la tête du fantôme. Je ne savais pas si c'était bon signe où tout simplement un signe de mauvaise augure. Pour le moment, tout ce que je savais c'était qu'il était un cauchemar vivant. Pourquoi ai-je dû vouloir jouer les héros pour sauver un monde empli de toons ? Je n'ai jamais eu d'enfance alors je ne sais pas ce que c'est, d'où la raison de ma curiosité et parfois même de ma naïveté. Enfin ce n'était plus maintenant où je devais me plaindre. J'avais réussi à échapper à la mort une fois, j'y arriverais sans doute bien une seconde fois. A vrai dire, même si je ne voulais pas laisser paraître mon déséquilibre, j'étais aussi touché par la disparition de nos couleurs. Cela voulait dire que j'étais comme morte à Storybrooke. Plus personnes ne se souvenaient de moi. Je venais juste de retrouver Magnus, de trouver aussi une colocataire... et pourtant tout ça s'était effacé, aussi simplement qu'un bonjour. Bizarrement, au plus profond de moi je priais. Je priais de pouvoir aller à bout de se monstre comme j'avais pu tant le faire autrefois.

Je fus rapidement tiré de mes souvenirs lorsque je vis une scène se dessiner devant mes yeux. Nous avions atterri dans un château il me semble. Je vis alors les monstres d'encres se transformer à leur tour en chevalier noir. Je compris que nous étions arrivé dans le château de Blanche-Neige. Nous étions fasse à la garde de Régina. Deux des soldats s'approchent de moi. Je brandis alors la télécommande sans réfléchir et appuie sur le bouton. Je réussi à en transformer seulement un seul sous l'état d'encre. Le second tenta alors de me blesser mais je réussi à esquiver son attaque avec une agilité extrême. Je n'eus pas le temps de voir la suite. La scène avait déjà disparu dans un épais nuage noir. Nous arrivâmes alors dans un nouveau lieu. Storybrooke. La ville entièrement en noir et blanc donnait froid dans le dos. Pourtant nous ne restâmes pas à Storybrooke. Un vide venait de se créer sous nos pieds, m'entraînant avec Laure et Harmony. Seule Mary Margaret était resté dans la ville. Cette fois-ci dans notre chute, ce fut un ciel qui se dessina avec un labyrinthe. Pensant être enfin arrivé je laissais un soupir. Je n'aimais pas cette chute libre où nous ne pouvions rien contrôler. Mais hélas, le labyrinthe n'était pas non plus notre destination. Je pus seulement voir Harmony tomber sur le sol, tandis que nous étions de nouveau aspiré dans le noir. Je perdis alors rapidement de vu Laure. Une autre scène se dessina alors sous mes yeux. Une forêt. Bizarre...

C'est alors qu'en me retrouvant sur le sol, je compris dans quelle forêt j'avais atterri. Ma respiration se fit alors plus rapide. J'étais revenu dans le passé et pas à n'importe quel moment. Je compris que j'étais au moment même de ma mort, la scène où j'aurais dû mourir si la malédiction ne m'avait pas emporté. C'est alors que je vis Choi Dong-Yul appraître. Evidemment il n'était pas seul mais avec le Samjokgu. Je fus alors prise de panique, comment avaient-ils réussi à venir jusqu'ici ?! Allaient-ils achever ce qu'ils avaient commencé ?

Choi Dong-Yul s'approcha alors de moi, d'un air menaçant, il ne me laisse pas le temps de réfléchir et il réussi à me retirer rapidement mes armes. Le Samjokgu n'attendit pas plus longtemps pour me donner un coup de patte dans le dos, ré-ouvrant la griffure que je m'étais faite un peu plus tôt. Le prince enchaîne et me redonne un coup à l'avant. Il sort alors son épée et n'hésite pas à s'en servir pour me faire souffrir. Le chien à trois pattes en fait de même. Je ne sais pas pendant combien de temps ils s'acharnent sur moi. Tout ce que je sais, c'est que je perd de la force à vu d'oeil. Je suis incapable de me défendre, je me sens fatiguée et lasse, comme autrefois lorsque je m'étais retrouvée face à eux. Je me sentais impuissante et ils me rendaient vulnérable. Tout ce que je pouvais faire c'était de souffrir physiquement et mentalement. Pourtant à certains moment j'avais envie de riposter, de m'enfuir le plus loin possible pour que la torture ne cesse mais impossible. Je ne voyais que leur visage et leur regard amusé de me faire subir ce genre de torture... Pourtant il me semblait qu'ils n'avaient pas tant de cruauté autrefois, qu'ils voulaient juste me tuer. Ici, ils faisaient durer le plaisir. Je ne compte même plus les coups que je reçois, mon esprit est engourdi, je n'arrive même plus à savoir réellement ce qu'ils me font subir.

- Je vous en supplie... laissez-moi...

Ma voix semblait enroué après avoir crié pendant un long moment. Et maintenant je les suppliais... qu'est ce que je pouvais faire pitié...C'est alors que j'entendis mon salut. Je ne savais pas comment mais je reconnaissais la voix de Lily. Que pouvait-elle faire ici ? Pourquoi ne venait-elle pas m'aider ? C'est alors que je me concentrais sur sa voix. Et je pris enfin conscience de ce qui se passait. Ce n'était pas la réalité ! Ils n'étaient pas là. Tout ça était en mensonge créé de toute pièce par le Fantôme. J'ouvre alors les yeux, et m'accroche à la voix de Lily. Je n'étais plus terrifiée, je pouvais enfin me relever et je fis face à ceux qui me frapper. Mes yeux reprirent pour la énième fois leur teinte orangé, je n'étais pas sûr qu'ils retournent à leur couleur initiale avant la fin de notre voyage. Même si j'avais conscience d'être blessée, je fis en sorte de ne pas y prêter attention. Dans ce monde, la douleur était atténué, par contre, je risquais de souffrir lorsque je retournerais à Storybrooke.

La scène disparu enfin de devant mes yeux. Je vis alors le morceau de coeur, le dernier, celui qui allait clore le spectacle. Je pouvais constater que les autres devaient déjà avoir réussi. Je ne devais pas me raté. Je me devais de le tuer définitivement... enfin si c'était possible. J'eus alors un rictus. Décidément, pour une personne qui avait décidé de ne plus tuer... j'avais été plutôt heureuse de tuer le Savant Fou et maintenant le Fantôme. J'espérais que ça n'allait pas trop jouer sur ma vie à Storybrooke. Je brandis alors le pistolet à eau, qui était ma plus fidèle arme dans ce monde ( avec le diamant mais bon ). L'eau était mon élément et c'était une grande faiblesse pour le monde de Wasteland. A la bonne heure ! Je pressa alors la détente du pistolet à eau, heureuse d'être la dernière à pouvoir achever ce démon. Le dernier morceau de coeur enfin touché, je fus alors directement transporté à la tour de l'horloge de Wasterbrooke. Laure, MM et Harmony étaient toutes là. Elles étaient désormais en train de m'attendre.

Bizarrement, lorsque je vis le Fantôme tomber à genoux, je le suivis dans son geste fatiguée. Même si j'allais survivre au blessure que j'avais reçu. La peur que je m'étais faite mentalement m'avait totalement épuisé. Je lâchais alors un léger son:

- J'ai réussi...

C'est alors qu'un énorme son guttural sortit de la bouche du Fantôme, ressemblant à ce qu'on pourrait appeler un cri. Des rayons blancs se mirent à leur tour à sortir du corps titanesque. C'est alors qu'il implose, c'est alors que l'encre le composant se mit à s'affoler se mettant violemment à tournoyer dans les airs. C'était maintenant aux toons de faire le nécessaire. Notre part du marché était rempli. Nous avions réussi notre mission... Je regardais alors de mes yeux orangés les personnes autour de moi ainsi que l'encre. Allons nous simplement rentrer chez nous après ça ? Enfin, pour le moment j'espérais revoir Lily afin de la remercié, elle était celle qui m'avait permis d'affronter l'un de mes cauchemars...



codage by jacks ღ gifs from tumblr



Couleur: 0 %
Vie: 40 %
En possession de: Chaussures à ressort, un diamant vert et un pistolet à eau

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WITCH
HUNT
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t42652-le-ruse-petit-renard- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t53820-park-un-renard-pas-comme-les-autres http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t65620-ce-n-est-pas-du-futur-que-tu-as-peur-ce-qui-te-rend-anxieux-c-est-de-repeter-le-passe#634240

Tacko Tac


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Tacko Tac


╰☆╮ Avatar : Mika

Ѽ Conte(s) : Tic & Tac
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tac

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 21 Aoû 2016 - 16:57






Le monde de la désolation

« Colors... »




Une vague de froid finit par me faire ouvrir les yeux. Je me frottai la tête à l'endroit où le coup était venu. En partant de la grotte, Oswald avait dit que Lily n'était pas elle même. J'imagine qu'elle l'avait été encore moins lorsqu'elle eut l'idée de nous assommer.
Je tournai la tête. Elle n'était plus là. Tic, lui, émergea également. Je me relevai alors pour l'aider à faire de même.

Les pirates n'étaient plus là, le combat les avaient surement emportés plus loin dans la forêt ou dans la ville.
Les arbres ne s'agitaient plus. Leurs regards normalement effrayants étaient attentifs, et rivés sur un point précis, au sud ouest à peut prêt par rapport à l'endroit où l'on était.
Puis une secousse.

Viens, il se passe quelque chose, me dit Tic avant de prendre le chemin balisé que je suivis à mon tour également.
Lorsque l'horizon se dégagea des arbres qui nous empêchaient de le voir, la figure titanesque du Fantôme nous apparu aussitot, me donnant un frisson qui me parcouru l'échine.
Mais il venait de s'écrouler à genoux, et son expression affichait celle de la souffrance.

Et alors il finit pas imploser d'un coup, laissant de son corps l'immense masse d'encre qui voltigeait au dessus de la ville.
Ca y est, on y était. Wasteland était libérée.

Comment est-ce possible ? On n'était pas aux croix !

Tic afficha un sourire.
Ils l'ont fait, les amis d'Oswald ! Il me regarda alors. A nous de finir le boulot !
Je répondis aussitôt à son sourire, voyant dans ses yeux l'étincelle de l'aventure qui m'avait tant manquée. Tout ces périples, peut être qu'il aurait été mieux qu'ils n'arrivent jamais, mais je ne pouvais en être que plus heureux. J'avais tout retrouvé désormais. Mon frère.

Je tapai dans sa main, et nous prirent alors deux directions opposées, vers nos croix respectives, celles du Nord Ouest et du Nord Est. Si le cadavre du Savant Fou était toujours sur sa croix et qu'Oswald avait demandé à quelqu'un de rester à la sienne, ce dont j'étais certain, les Animaniacs devaient surement attendre aux leurs, et alors il ne manquait que nous deux, et le coup final viendra alors.

La cabane était chaude, l'énergie de ce point fort de Wasteland, comme les autres je supposais, était réveillée, prête à s'activer une deuxième fois et tirer de nouveau.

Lorsque de son côté Tac arriva à sa croix, elles se mirent à rayonner. La puissance de celles-ci sortit aussitôt pour se transferer en nos coeurs. Un rayon écarlate vint sortir de nos poitrines, un rayon puissant qui percutèrent le corps difforme et éteint du Fantôme qui finit alors par disparaitre.

D'abord, un silence total.
Ensuite, le bruit lointain de tous les Animatronics qui disjonctaient, et les monstres d'encre qui explosaient.
Et enfin, le grand cri victorieux de tous les habitants de Wasteland.

Je souris alors à mon tour. Tout était fini. La douleur, la tristesse, la nostalgie, la solitude. Tout.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
and one day, I know I will find them

Sherif Tacko Tac, ça claque pas comme nom ?
by lizzou.
Le Monde de la Désolation

Dyson L. Walters


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader de la Magic League ✗ Adjoint du maire ✗ Scénariste pour le cinéma
[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 18207

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Dim 21 Aoû 2016 - 19:09






Le monde de la désolation

« ... and memories.»




Tandis que Soreth s'élança sur Aloysius, je fus retenu par... Lily ? Un premier coup partit. Les mots qu'elle m'avait prononcé alors me revinrent. Cette fameuse partit sombre d'elle même qui tenterait de me tuer. Lily...
Incapable de la frapper, je me contentais de retenir ses coups, tandis que l'effort nous amena à l'écart de là où Soreth et Aloysius étaient.

Lily, réveille toi ! Ce n'est pas toi !

Un deuxième coup. Elle n'entendait rien. Et je ne savais pas comment l'aider, je ne savais pas pourquoi était-elle devenue ainsi. Je la plaquai contre la paroi, faisant tomber sa batte de baseball.

Je soupirai, fermant les yeux, regrettant avant meme de l'avoir fait, ce que je m’apprêtais à faire. Je la lachai alors, pour prendre la batte et la frapper avec à la tête, ce qui l'assomma.

Je suis affreusement désolé...

Quelque chose d'autre était tombé. La pièce de Lily. Je la ramaissai aussitot, tandis qu'un flash court rayonna plus loin. J'accourus au fond de la grotte, pour voir les sphères intactes mais Aloysius et Soreth manquant à l'appel. Ils avaient disparu.

Storybrooke...

Ils n'avaient pas pris de la peinture avec eux. L'un des portails que le psychologue avait du avoir sur lui s'était certainement activé.
J'espère qu'ils ne venaient pas d'emporter notre dernière chance de rentrer.

Un vent chaud parcouru Wasteland. Ce vent chaud, que je reconnus entre mille malgré le temps.

Prenant Lily dans mes bras, je sortis de la grotte. Le ciel reprit sa teinte grisatre, tandis qu'au loin, les cris de victoire se faisait entendre.
Elles avaient réussi. Ils avaient tous réussi.

* *
*

Au bout d'un quart d'heure de marche, je finis par atteindre le centre ville, au pied de l'horloge, là où tous les habitants de Wasteland, et tout le groupe étaient déjà, célébrant la victoire.

Félicitation ! Vraiment, merci à vous, vous étiez géniaux ! Fis-je alors.
Je dus les rassurer à l'égard de Lily, inconsciente.
Je pris dans mes bras mes compagnons d'antan que je n'avais pas vu depuis des années, reconnaissant Tic comme le detective que j'avais connu durant la malédiction.

Comment allez vous rentrer chez vous ? S'inquiéta-t-il. Même si vous avez un portail, vous ne pourrez pas le franchir. Sans couleur, vos proches vous ont oublié.

Je soupirai.
Soreth... Mickey, a pu passer le portail, peut être que...
Il a traversé avec quelqu'un qui avait encore ses couleurs, qui pouvait se souvenir de lui, dit quelqu'un que je ne reconnaissais pas.
Je m'appelle Harry, je viens de Storybrooke aussi, j'ai perdu mes couleurs lors de la vague, comme vous tous. J'étais l'apprenti de votre... hem. De votre créateur.

Je m'approchai de lui. Notre... créateur ?
L'homme à l'origine de vous tous, de Wasteland également, de l'encre.

Tous les habitants de Wasteland le regardèrent avec des questions pleins les yeux. Je pourrai répondre à toutes vos questions, vous raconter toutes les histoires, on pourra tous honorer sa mémoire, mais d'abord, il faut rouvrir un portail.

Honorer sa mémoire ?
Le regard du jeune Harry se voilà. Oui... il est mort à cause de tout cela, mais grâce à vous, ce n'était pas en vain.

Un silence morne s'installa alors dans la grande assemblée, les yeux de tous rivés vers le bas. Finalement, au bout d'une minute, je décidai de rompre le silence.
D'accord, alors, comment rentre-t-on à Storybrooke ?

Harry sortit un papier de son manteau.
Ca ne sera pas facile, espérons qu'il y a un moyen. J'ai retrouvé le dernier portail dans la mairie du Savant Fou. Mais il vous faut des couleurs pour sortir, être souvenu par d'autres en dehors de Wasteland. Autrefois, Oswald et Tac on put passer par le portail car le créateur et moi vous avions en mémoire, juste avant que la malédiction nous efface nos souvenirs. Aujourd'hui, il y a bien Aloysius et Soreth à Storybrooke, mais ça ne doit pas être suffisant. Aloysius ne doit certainement pas y penser tant que ça, quant à Soreth, il a sans doute perdu la connaissance avec un tel retour de couleurs immédiat.

Un nouveau silence s'installa. Quelqu'un s'approcha de moi, je reconnus Carrioca, qui posa la main sur mon épaule comme pour me soutenir, l'air désolé qu'il n'y ait plus d'espoir, tandis que les Revenants Solitaires pleurèrent soudainement de notre sort.

Mais je refusais d'y croire, et je crois savoir sans hésiter que notre groupe de Storybrookien refuse également d'y croire. Et Lily avait besoin de soin que je doute trouver dans le monde des toons.
Puis quelque chose me revint. Aloysius. Il avait ses couleurs, car il était protégé de la vague de dissolvant qui nous les a effacé.

Je me retournai aussitôt vers Madame Duck.

Nos enfants, où sont-il ?! Lui dis-je aussitôt.

Elvire Ecoutum Duck se retourna, faisant signe à ceux qui étaient certainement les serveurs de son diner, qui emmenèrent Lukas et Lily-Rose, qui illuminèrent pas quelque chose : leurs couleurs. Un sourire se dessina sur mon visage. Elle les avait protégé.
Tandis que Lily-Rose retourna dans les bras de sa mère, je serrai Lukas dans mes bras après qu'il m'eut sauté dessus avec un grand sourire, sans lacher Lily.

Voilà votre moyen de sortir ! S'écria Harry. La petite est un peu trop jeune, mais peut être que votre petit garçon peut le faire !

Je regardai Lukas dans les yeux. Tu vas être notre sauveur à tous. Tu vas sauver le monde petit gars ! Celui-ci ria.

Je fis un signe de tête à Harry, qui lança le portail sur un mur qui ouvrit notre porte, montrant derrière la même rue, mais colorée et habitée, de Storybrooke. Les habitants regardèrent alors la porte qui venait de s'ouvrir sur le mur de la bibliothèque avec surprise, tandis que je me mis au niveau de Lukas pour lui dire quoi faire.

Lukas, j'ai besoin que tu traverse cette porte, d'accord ? Fais le pour papa, s'il te plait. Et tu resteras juste derrière la porte, je serai derrière toi. Et alors tu penseras à tout ce que tu as vu très très fort, d'accord ?

Le petit garçon me fit un grand signe de tête, tandis que je dus prendre une grande inspiration pour trouver le courage de laisser mon fils passer un portail sans moi.

En deux pas uniquement, le voilà de l'autre côté, se retournant vers moi pour me regarder, pour tous nous regarder.

Et alors une grande secousse se produisit, une grande lumière envahit Wasteland.
Et lorsqu'on puisse mieux y voir, ce qui était fait était merveilleux. Tout le rideau grisé de Wasteland avait retrouvé des couleurs. Nous, eux, et toute la ville. On ne pouvait plus voir une parcelle en noir et blanc. Le ciel bleu éclairait ce renouveau, ce nouveau souffle.
Tous riaient, les toons retrouvaient des couleurs pour la première fois depuis des siècles.

Mais ces rires cessèrent bien vite, car les nouvelles couleurs de Wasteland ne soulignaient que mieux que la moitié de la ville ait été détruite par le Fantôme et ses armées.

Storybrooke est une ville surprenante. Et avec vos formes humaines, je suis sûr que vous pourrez très vite vous intégrer. Et puis après tout, l'apparence actuelle de Wasteland vous aura habitué à la modernité de la Terre. Alors ceux qui voudront rester, je le comprends. Mais je vous propose de venir avec nous, si vous le souhaitez.

Et alors les sourires reparurent. La plus grande majorité des habitants commencèrent à s'avancer pour passer le portail, précédé par nous-même, le portail se fermant alors derrière nous. J'avais retrouvé aujourd'hui souvenirs, et amis.
Les Storybrookiens regardaient surpris cette nouvelle assemblée inconnue.
Je me retournais vers Harmony.

Lily, elle a besoin d'aide, vraiment.

Et avant qu'on ne parte, moi accompagné de mes premiers compagnons de Wasteland, et Lukas dans mes bras, je me retournai vers le groupe.

Cette aventure a été mouvementée, et physique, mais vous avez assurés. Vous avez sauvé mon monde, mes amis, je vous en serai toujours reconnaissant.
Moi aussi ! Ajouta Tac. Merci beaucoup !
Quant à toi, Lukas, tu es mon sauveur !


*********************

Et pourtant, un processus s'était répété. Lorsque le lac des souvenirs de Wasteland avait libéré les couleurs de chacun, il a fait preuve d'une telle puissance magique, qu'il fallait un prix en échange, pour compenser cette énergie et ce vide. C'est alors quelques souvenirs qui fut arrachés à chacun de ceux qui avaient été présent lors de cette aventure. Oh, de petits souvenirs, le lac n'a absorbé que les détails. Ils avaient oublié les douleurs physiques que la perte des couleurs avait causé, mais surtout, les actes d'un homme avaient disparu de toutes les mémoires. Celui que l'on nomme Aloysius, ou Scar, n'avait, pour personne, agit à Wasteland, excepté dans sa propre mémoire.
C'est ainsi que le lac agit. Il retire des morceaux de souvenirs, sans que l'on ne s'en rende compte. Le maire de Storybrooke n'aura pas tout perdu, échappant à toute accusation qui pourraient ruiner sa carrière et sa réputation.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Amoureux perdus - Si les lourdeurs du coeur sont celles qui nous tueront, alors, mon amour, je n'ai pas de chance de survie. Mon cœur est rempli de souffrances : celles du passé, et celles causées à l'idée de te perdre.

Katrina Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Katrina Sparrow


╰☆╮ Avatar : Megan Fox

Ѽ Conte(s) : Pirate des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Katrina Yuna Sparrow

☞ Surnom : Kat, L'Etrange
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 559

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 21 Aoû 2016 - 21:57



Wasteland
Bizarrement ce n'était pas le chant mélodieux des oiseaux qui t'avait fait ouvrir les yeux, d'ailleurs, tu ignorais s'il y avait oui ou non des oiseaux dans ce quartier de Storybrooke car la pièce dans laquelle tu étais n'avait aucune fenêtre. La blancheur des murs t'éblouit et tu fus contrainte de plisser les yeux pendant quelques secondes afin de t'habituer à la lumière. Un hôpital, tu étais certaine d'être dans un hôpital.
A vrai dire, cela ne t'étonnait pas vraiment, les blessures que tu avais étaient assez conséquentes et ça ne t'aurait pas étonné de te rendre compte que l'arrière de ta cuisse s'était infecté. Tu ne sentais plus ta jambe. A vrai dire, tu ne sentais plus aucune des parties de ton corps, comme dépossédée d'enveloppe charnelle. Mais ce n'était pas le plus perturbant, en fait, le plus perturbant était cette espèce de combinaison en tissu louche que tu portais. Tu voulus regarder sous ton haut pour voir si tu étais à poil -oui oui, c'était ce qui te préoccupait le plus- mais tu pus découvrir avec surprise que tes poignets étaient attachés au lit avec des sangles. Tu commenças à remuer, terrifiée, regardant autour de toi avec une inquiétude palpable.
Tout était blanc, les murs, le sol, le plafond, les meubles et même les chaises sur lesquels certaines personnes étaient assises.
Relevant vivement la tête à la manière d'un suricate, tu pus te rendre compte que tes compagnons d'aventure étaient-là, attendant sagement ton réveil.
Tu tentas de garder ton calme quand tes "amis" s'approchèrent de toi, leur souriant plus que de coutume. L'un d'eux commença à parler, mais tu ne fis même pas attention à qui il était, le coupant sèchement:

-POURQUOI, tu ris nerveusement, regardant ailleurs en faisant craquer les os de ton cou, puis tu repris plus doucement cette fois:

-Mes très chers amis, pourquoi est ce que je suis attachée à un lit d'hôpital ?

La pitié se lisait dans leur regard, pitié dont tu ne supportais pas d'être victime. Tu étais comme un animal en cage, à l'affut du moindre échappatoire... Et l'échappatoire tu l'avais bien compris, c'était cette pitié.
Tu pris un air calme et serein qui ne te ressemblait pas et demandas d'une voix douce:

-Allez, détachez moi, il faut que j'aille nourrir les crapauds.

Ils eurent l'air gênés de te dire non. Tu ne pus t'empêcher de rire intérieurement, te visualisant en train de leur coller une bonne droite à tous -sauf à Lukas bien sûr- qui les gênerait sûrement. Tu serais alors très gênée de devoir les emmener à l'hopital et encore plus gênée d'assister à leur enterrement.
Tu respiras aussi doucement que bruyamment, fermant les yeux pour te concentrer sur le bon choix qu'il fallait faire. Ne. Pas. S'énerver.
C'est alors que tu entendis cette toute petite voix malicieuse:

-Ma pauvre chérie, ils sont censés être tes amis, n'est ce pas ?

La voix eu pour effet de te calmer. Tu penchas doucement la tête et répondis:

-Oui, je crois, mais est ce que des amis agissent de la sorte ?

-Tu lis dans mes pensées. Non, la réponse est non. Ce ne sont pas des amis, ce sont des menteurs. Menteur ! Menteur ! Menteur ! Hihihihi !

Tu plissas les yeux.

-Mais qui es-tu ? Est ce que tu es mon amie ?

-Évidemment ! Je suis Nightmare, mais les autres aiment m'appeler Dark Lily. Et je peux te prouver que je suis ton amie.

-Je préfère Nightmare. Et tu peux me dire comment tu vas me prouver que tu es mon amie ?

-Mais en te confiant un secret pardi ! C'est ce que font les amis n'est ce pas ? N'est. Ce. Pas ? Nightmare fit une pause puis reprit avec vivacité: Tu es enfermée dans un hôpital psychiatrique ! Hihihihihi !

A ces mots, la présence de la voix disparu et tu ouvris les yeux sur les visages horrifiés de tes camarades qui avaient écouté les paroles chuchotées à Dark Lily. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Tu te débattis dans un boucan pas possible, criant que tu les tuerais, que tu les tuerais tous !
La voix de Nightmare revint soudainement:

-Tu veux que je te dise qui a voulu que tu viennes ici ? tu hochas la tête, pour cela il faut d'abord que tu m'appelles Lily. Dis mon nom.

Tu avalas ta salive et chuchotas:

-Nightmare...

Soudain, tes yeux se dirigèrent seul, se posant d'abord sur Parquet en prononçant distinctement:

-Pic

Puis deux fois sur Harmonix dans un:

-Ni Douille

Passant par Lukas avec un:

-C'est toi...

Toute ta tête pivota vers Monsieur Dyson qui planta son regard bleu dans le tien. La voix lança joyeusement, riant plus fort que jamais, si bien que tu n'entendais plus qu'elle:

-L'ANDOUILLE ! Hahahahahaha !

Tu n'eus le temps de rien dire que la mer noire revint dans ton regard, avalant toute la lumière. Ta peau devint extrêmement pâle, presque fantomatique et les ondulations de tes cheveux disparurent pour les laisser si lisses que l'on aurait put te croire sortie de la piscine. Tes tatouages brillèrent d'une lueur noire, malsaine et un sourire carnassier vint pourfendre tes lèvres.

***

Je ris doucement, puis me débattais avec une violence presque surhumaine, jusqu'à ce que l'une des sangles craque, celle qui retenait l'un de mes poignets. Je jubilai, prendre le contrôle de ton corps était une chose dont je ne pourrais jamais me passer.
Au lieu de frapper la première personne qui passait, je tournai la tête vers Dyson et me penchai vers lui -qui s'était baissé pour être à ma hauteur. Je clignais doucement des yeux en souriant, le genre de sourire que faisait Lily et que tout le monde adorait.
Je posai ma main sur sa joue, que le contact glacé fit frémir, et je chuchotai en riant par moment, si près de son visage que mon souffle faisait trembler quelques mèches de ses cheveux.

-Tu me fais rire Monsieur Dyson, et est ce que tu sais pourquoi tu me fais rire ? je plantai mes yeux noirs dans les siens, c'est parce que tu te bats pour une cause perdue d'avance. Tic. Tac. Le temps passe et elle se meurt tandis que je vis à sa place. Tu veux lui parler ? Tu peux lui adresser quelques paroles désespérés, elle t'entend et elle te voit. je marquais une pause et reprenais de plus belle: mais le plus drôle dans l'histoire, c'est qu'à présent, à chaque fois que tu vas penser à elle, tu vas la voir mourante, et tu vas entendre ses cris de douleur. Mais la nuit, hihihi, la nuit, je n'ose même pas t'imaginer, fuyant les plaintes de ma Lily chérie, ignorant ses appels au secours.

J'éclatai d'un rire sinistre et ajoutai en haussant soudainement les sourcils:

-Oh ! Mais dites moi, c'est elle que j'entends pleurer ? Mais oui, évidemment que c'est elle. Dans ma grande bonté, j'accepte de vous faire passer le message qu'elle répète en boucle: Trahie, trahie, trahie, trahie. Bon, vous avez compris, je suppose que je peux arrêter ici.

Je brisais pendant un instant le contact visuel avec Dyson pour faire glisser mon regard inhumain sur les autres personnes présentes.
Des pas se firent entendre dans le couloir, sûrement les médecins qui venaient m'arrêter. Comme si ils le pouvaient ! Ce qui se passait dans l'esprit de Lily était hors de leur portée.
Tandis que deux hommes en blouses blanches entraient dans la petite salle, je déposai un baiser sur le front du jeune homme puis lui tapotai la joue en souriant:

-Fais de beaux rêves, Monsieur Dyson.

A ces mots, ton corps tomba dans un sommeil profond sous l'effet des tranquilisants qui t'avaient été administrés. Tes tatouages arrêtèrent de briller, ta peau reprit son teint doré et tes cheveux ondulèrent à nouveau.
Je ne pouvais être sage que lorsque tu dormais...

Feat les autres gens

Code de Frsoty Blue de Never utopia


Couleur: 0%
Vie: 75%
En possession de: Un manteau de pirate sans manches - une épée qui brille - LA plaquette d'illustrations (moins une illustration encre invisible, une montre et une enclume) - LA gourde remplie d'eau du lac

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I miss you, bro bro
But calm your ego oversize, I live very well without you, I even have a goose and a squirrel if you want to know everything! ©️ by anaëlle.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72598p10-piracy-in-the-vein

Invité


Invité


Anonymous



[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans :

________________________________________ Mar 23 Aoû 2016 - 10:20

Black and White
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Tout était terminé. Les Toons avaient réussi, nous étions enfin saint et sauf. Dyson était revenu avec Lily jusqu’à nous mais apparemment, nous avions le problème de nos couleurs, sans nos couleurs, nous ne pouvions pas rentrer à Storybrooke car tout le monde nous avait oublié là bas. Mais je refusais d’y croire, je savais qu’on pouvait rentrer. Et par chance, Dyson trouva le moyen. Lukas et Lily Rose, ils avaient été protégés et ils avaient leur couleurs. Je regarda le portail s’ouvrir et Wasteland retrouvait des couleurs avant qu’on ne traverse le portail et qu’on ne se retrouve à Storybrooke. Un sourire naquis sur mes lèvres, on était à la maison. Mais ma mémoire… Le fantôme était mort et nous nous étions retrouvés à Storybrooke. Je l’avais simplement oublié et tout ce qui s’était passé là bas… Tout m’avait semblé allait aussi vite mais mes couleurs étaient de retour, un sourire naquis sur mes lèvres, nous étions enfin revenue chez nous mais bon, j’allais surement passer un bon moment à l’hôpital vu les nombreuses brûlures et les nombreuses blessures que j’avais. Mais bon après avoir passer des radios et après avoir un nombre incalculable de pansements, dieu seul sait combien d’ailleurs, j’avais pu me rendre auprès de Lily avec les autres.

Elle s’était réveillée mais apparemment, on avait à faire à la dark lily. Je ne sais pas trop pourquoi mais je ne le sentais pas du tout. Alors qu’elle s’était à nouveau endormie, je décida de quitter les lieux, je ne pouvais pas rester ici. Je voulais retrouver José, j’avais encore trop de choses à lui raconter, trop de choses à lui demander. Respirant longuement, je quitte l’hôpital et me rendis à mon appartement pour me prendre une douche et pour pouvoir dormir, oui c’était une sacré aventure mais à présent, j’avais besoin de repos, juste ça, juste un moment en paix avec moi-même, c’est trop demandé ? Non justement vu que j’étais enfin à la maison, tout était terminé… Enfin.


made by pandora.






Laure: Couleurs: 0%
Vie: 30%

Mary Margaret Blanchard


« Prince de la Savane »


Mary Margaret Blanchard


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7842

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Prince de la Savane »


________________________________________ Mer 24 Aoû 2016 - 22:12

Tout était fini... Du moins, le méchant avait été syoppé dans son entreprise. Comme toujours dans les contes de fées, le bien avait triomphé... Et Mary Margaret avait retrouvé sa fille qu'elle n'avait pas tarder à serrer dans ses bras, brisant une nouvelle fois la malédiction qui la harassait depuis Lémuria...

Elle passa donc le portail magique jusqu'à Storybrooke en dernière, allant directement hérisser les cheveux du petit Lukas, tout en lui disant, un grand sourire aux lèvres :

- T'es un brave petit gars. Je me suis trompée sur ton compte. Et si tu veux venir jouer avec Lily-Rose et Nathan un de ces jours, tu es le bienvenu chez moi !

Compte tenu de ses blessures, elle préféra suivre tout le monde à l'hôpital où elle se fit soigner. Et puis elle rendit une petite visite à Lily, même si elle ne la portait pas vraiment dans son coeur depuis le début de l'aventure. Mais elle voulait juste savoir si elle allait bien... Ce qui n'était pas le cas, puisque Dark Lily semblait faire des ravages. Alors, plutôt que d'imposer cette vision à sa fille, elle préféra quitter le groupe discrètement et rentrer chez elle... Et puis, elle avait un compagnon et un fils à retrouver...

Vie : 55 %
Couleurs : 0 %

Lily-Rose
Vie : 95%
Couleurs : 85%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives


[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 724543BANSNOWHUNTER

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 XJJhp1
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

Park Hyo-Jin


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Park Hyo-Jin


╰☆╮ Avatar : Arden Cho

Ѽ Conte(s) : Folklore Coréen, Rox et Rouky
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gumiho, Rox

✓ Métier : Etudiante en psychologie et assistante vétérinaire
[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 1513354029-browserpreview-tmp-6

☞ Surnom : Maëlle/Hyo/Park
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1291

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 25 Aoû 2016 - 19:42





Troubles
Dyson, Harmony, Lily, Laure, MM & Park


Et voilà, désormais tout était fini. Il ne nous restait plus qu'à rentrer chez. Mais bon, s'il était aussi simple de rentrer chez nous ce serait bien connu. Même lorsque tout était fini, il y avait encore un problème. D'après Harry, il restait bien un portail pour rentrer. Sauf que nous n'avions plus nos couleurs et donc nous ne pouvions plus rentrer chez nous. Personnes ne pouvaient se souvenir de nous et il suffisait juste d'une couleur... C'est alors que Dyson fit appelle aux enfants. Qui étaient en couleur ! Bon notre vie dépendait d'un enfant mais c'était toujours mieux que rien.

L'enfant passa alors seul le portail, se souvenant ainsi de nous de l'autre côté. C'est alors que tout ce qui se trouvait à Wasteland retrouva de la couleur. Même nous. C'était tellement bon de se revoir en couleurs. J'examinais alors mes mains avec un sourire. En relevant les yeux, je vis la ville en ruine, cela me fit un pincement au coeur, mais ils allaient s'en sortir. Nous nous souviendrons d'eux. Pour leur bien.

Nous passâmes alors le portail pour arriver enfin à Storybrooke. La plupart des habitants nous regardaient étrangement mais nous nous en moquions. Nous étions de retour et avec de nouveaux habitants. Dyson nous fit un dernier remerciement. Ce qui était touchant, même si cela était court. Mais ce qui m'inquiétait le plus pour le moment était l'état de Lily. Elle était toujours inconsciente et son état semblait inquiétant. Même si tout le monde tous heureux, nous étions pour la plupart fatigué et blessé. Nous nous rendîmes alors à l'hôpital, afin de vérifier que tout allait bien et soigner nos blessures.

Une fois fait, je rejoignis Dyson et Harmony. Et nous nous fîmes rapidement rejoindre par Laure et MM. Nous étions désormais dans la chambre de Lily, elle était tenue par des sangles aux lits. Cela me brisait le coeur, je n'aimais pas l'idée de la laisser là. Même si en tant que futur psychologue je devais apprendre à voir des personnes ainsi. Mais en temps normal cela ne me dérangeait pas mais là... il s'agissait de Lily. Lorsqu'elle se réveilla, elle nous demanda de la laisser sortir. Je voulais tellement l'aider. Mais je savais que je ne pouvais rien faire. C'est alors que l'apparition de l'autre Lily arriva. J'aurais aimé sortir des crocs et l'a tuer mais elle restait dans le corps de Lily. Cette saleté était en train de tuer Lily. Mais pourquoi ?! Comment avait-elle pu en arriver là ?! C'est alors que son corps tomba. Elle se rendormit lentement. Cette image était désormais gravé dans ma mémoire, comme une sorte de cauchemar. On aurait pu croire qu'elle était réellement train de mourir, paisible. En réalité rien n'était fini. Nous sortîmes alors de la salle, je me retournai une dernière fois vers Lily.

" Je suis désolé... "

Et comme tout les autres je sortis. Je tapotai l'épaule de Dyson et partit sans dire un mot. Je n'avais pas vraiment envie de parler. Je sentais encore dans ma poche le poids du diamant, celui qui m'avait sauvé la vie et celui qui aurait dû me la prendre. Je retournais chez moi, la maison était vide, triste et morne. Je me posa sur le lit, me plaçant difficilement des aiguilles dans le dos, comme toute médecine asiatique pour contenir mes blessures et ma nature qui voulait se rebeller. Je fermais les yeux et attendait là, seule. C'est alors qu'une idée me vînt. J'allais devoir déménager, me trouver sans doute une collocation et trouver quelqu'un avec qui m'inquiéter. Je ne voulais plus rester seule et m’apitoyer sur mon sort. Cela me rappelait trop le passé. Et je devais tenir le coup, pour aider Lily en temps voulu...




codage by jacks ღ gifs from tumblr



Couleurs: 100 %
En possession de: Chaussures à ressort, un diamant vert et un pistolet à eau

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WITCH
HUNT
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t42652-le-ruse-petit-renard- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t53820-park-un-renard-pas-comme-les-autres http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t65620-ce-n-est-pas-du-futur-que-tu-as-peur-ce-qui-te-rend-anxieux-c-est-de-repeter-le-passe#634240

Harmony Ambrose


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Harmony Ambrose


╰☆╮ Avatar : Lily Collins

Ѽ Conte(s) : Wonderland
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : un personnage inventé

☞ Surnom : Antonin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 531

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 27 Aoû 2016 - 12:26

Le Monde de la Désolation

Harmony & Les méchants pas beaux

Park avait réussi. Bien sûr qu'elle avait réussi. Et après, tout le monde se rejoignit mais Harry (Potter ?) nous expliqua que nous ne pouvions pas rentrer chez nous sans couleurs. je roulais les yeux au ciel.

-Je rappelle qu'on est les gentils et qu'on est des personnages de conte. Et comme dans tout conte pour enfants, on a gagné et on peut rentrer chez nous. Alors, il va se passer quelque chose qui va nous permettre de rentrer à la maison. Vous allez voir, j'ai toujours raison.

En même temps, dans tous les films et les histoires ça finissait toujours comme ça. Et, comme pour me donner raison, les deux couches sur pattes arrivèrent et miracle, ils avaient des couleurs car grand-mère canard avait finalement servi quelque chose.

-Aller minus, traverse le portail qu'on en finisse.

Durant ce voyage, j'avais du offrir une information sans négocier et je m'étais lié d'amitié avec des personnes. Oui, même moi j'y croyais pas. Et même si je faisais comme je me fichais de tout ça, je m'inquiétais énormément pour l'état de Lily. Mais, ça ne devait pas se savoir. On réussit finalement à passer le portail. Dyson ramena pas mal de gens de Wasteland -pitié, faut faire des tris, on va pas accueillir n'importe quel idiot dans notre ville...- Les gens nous regardaient bizarrement mais je m'en fichais. lily était dans un sacré état. Dyson me dit qu'elle avait besoin de soin. Je n'eus pas le temps de répondre puisqu'il nous remercia tous.

-Ouais je sais, je suis parfaite, sans moi vous seriez tous morts, arrêtez de me complimenter, ça en devient gênant. Bon après vos petites embrassades on pourrait passer à un sujet plus important ?

Je pris Dyson par le bras et le mena à l'écart.

-Tu ne veux quand même pas que je l'emmène à l’hôpital psychiatrique ? Je décline toute responsabilité de cette décision.

Finalement, je me retrouvais assez vite dans le chambre de Lily. Je n'étais pas passé par l'hopital avant, trouvant le problème de Lily bien plus aggravant que le mien. Et j'avais raison. Elle n'était plus du tout elle-même. J'avais à lui parler, j’allais m'occuper d'elle. je connaissais mes collègues, ils n'étaient pas toujours très doux avec les patients. Moi bien plus depuis l'incident avec Alice...

DEV NERD GIRL



Vie : 15%
En possession de : Garatéfèsses ; Ben et Nuts ; 27 billets verts ; Le super-pinceau

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Run away, little dinosaur
God creates dinosaurs. God destroys dinosaurs. God creates man. Man destroys God. Man creates dinosaurs.by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58402-terminee-wonderland-m

Contenu sponsorisé







[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67  - Page 8 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 8 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

[Fe] Le Monde de la Désolation - Événement #67





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes