MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 Back to Black } Mamounette ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alexis E. Child


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


Alexis E. Child


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5183

Back to Black } Mamounette ♥ _


Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Lun 27 Juin 2016 - 21:18




I've died a hundred time


J'avançais dans la rue richement bordée de jolis maison, le regard droit devant, le visage déterminé. J'avais l'air fine avec mon plâtre et mon poignet cassé, j'avais un peu honte aussi mais, pour une fois, je n'avais pas peur. Pas peur de ce que j'avais décidé, de ce que j'étais en train de faire... Juste effrayée par l'avenir. Et si je voulais me calmer je devais aller jusqu'au bout de ce que j'avais entrepris... Et c'est ce que je faisais en ce moment même. Je me supris même à ne pas ralentir l'allure en arrivant devant chez Regina. J'aurais pourtant cru que c'était à cet endroit là que je me mettrai à douter sur le bien fondé de ma démarche... Mais en fait non, tout me pousser à continuer. Je sonnais donc sans attendre tout en remettant une mèche de cheveux derrière mon oreille et voyait enfin son visage étonné passer l'encadrement de la porte.

- Salut m'man... Je... Je peux entrer? Faut que je te parle...

A son regard je pouvais déjà voir qu'elle s'attendait au pire et je tentais d'ignorer son froncement de sourcils inquiet en la voyant poser les yeux sur le plâtre. Je lui passais devant en lui précisant :

- T'inquiète... Ça fait partie des choses sur lesquelles je vais te donner des explications... Salut toi!

Je passais une main douce sur le ventre rebondi de ma mère. Le temps passait. Et ça se voyait rien qu'aux formes qu'elle prenait. J'avais mis du temps à me faire à l'idée, mais je m'y mettais doucement. Après tout, elle acceptait souvent de rien savoir, de passer après Diane sur certaines de mes confidences... J'aurais été si injuste, si égoïste de pas comprendre qu'elle avait besoin d'avoir son bébé à elle. Un nouveau petit frère... A protéger... Peut être de moi... Mais plus de mon pouvoir. C'était la première fois que je la touchais sans vraiment avoir peur de lui envoyer un arc électrique. Grâce (ou à cause?) de Judah, je le sentais bien plus sûre de ce que je savais faire. Ça aussi il faudrait lui expliquer.

- Il fait beau... Ça te va si on se met sur la terrasse?

Elle avait accepté et quelques minutes plus tard, après l'avoir aidé du mieux que je pouvais avec mon bras en moins, on se retrouvait à siroter nos boissons. J'avais eu le droit à de la citronnade maison, avec des framboises entières à l'intérieur, comme quand j'étais gamine. Un vrai cocktail électrique et acide, un truc qui me correspondait bien. Je tentais de lui sourire d'un air un peu moqueur mais sympathique à la fois en lui lançant :

- Bon je sens que ça va pas durer longtemps avant que tu me questionnes et que tu me tue pour mon poignet cassé - oui il est cassé, mais je gère je t'assure - donc je veux d'abord qu'on se pose sur toi... Comment tu vas? Et comment va Petit Daniel? Il a intérêt d'être un champion comme Henry, parce qu'avec la soeur qu'il a, il a pas fini...

Le pire était à venir mais autant commencer par un peu de légèreté. Elle était toujours ma mère, elle l'était plus que jamais et j'avais eu tort de l'évincer de ce que je vivais en cherchant à la protéger... J'étais peut-être divine sur certains points, elle était sans doute celle qui pouvait le mieux comprendre ce que je vivais à l'heure actuelle...

J'accueillais ses nouvelles avec bénédiction. Elle semblait aller bien, s'épanouir... C'était tout ce que je voulais, qu'elle aille bien... Et qu'elle ne me voit pas devenir le désastre que je risquais de devenir... Ou qu'elle le prévienne... Parce qu'elle savait ce que c'était. Lorsqu'elle commença à me questionner, je restais silencieuse et lever mon bras valide, coude sur la table, pour lui montrer.

- Regarde...

Des éclairs bleutés se mirent à crepiter au bout des mes doigts, ils s'y envelopperent et bientôt un gant d'électricité vint se poser tout autour de ma main, de mon bras, sans me blesser. La foudre faisait partie de moi. D'un signe de tête, je lui montrais une feuille posée au sol, un peu plus loin. Verte, luxuriante, elle était encore très vicace, elle mourrait lentement. D'un geste vif de mes doigts la foudre se dirigea vers elle, l'enveloppa sans la toucher et la souleva du sol. Puis mon poing se referma lentement sur lui-même, lentement, les arcs électriques commencèrent à se rapprocher de la feuille dangereusement avant de la réduire en cendre, comme j'avais réduis en cendre Judah quelques jours plus tôt. Avec un sourire plein d'ironie et de dégoût pour moi-même, je lui dis enfin.

- T'as vu comme je progesse vite? Un vrai petit génie de la foudre... Une zeusette en jupette...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Il n'y a pas d'autre amour que celui
qui consiste à donner sa vie
pour ceux qu'on aime
ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Regina Mills


« Da ! »


Regina Mills


╰☆╮ Avatar : Lana Parrilla

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les Sept Nains ✦ Rumplestiltskin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Méchante Reine ✵ La petite fille du Meunier

✓ Métier : Propriétaire/Barmaid du "Roni's"
Back to Black } Mamounette ♥ The-Evil-Queen-in-season-6-once-upon-a-time-40085890-500-220

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8448

Back to Black } Mamounette ♥ _


Actuellement dans : « Da ! »


________________________________________ Lun 4 Juil 2016 - 15:17



"Mother's love is magic"

L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs. - Wilde



C’est étrange comme le destin peut jouer avec vos émotions, vos sentiments et pourtant, c’est quelque chose d’assez intense. Puis la grossesse, puis ma relation avec Alexis et Henry qui était dans un point un peu instable, à vrai dire le jour de l’annonce de ma grossesse, je m’en étais doutée mais pas à ce point là. Puis Robin était partit, puis il était revenu et à présent il cherchait par tous les moyens à me rendre la vie plus facile, mais bon, je suis pas malade, je suis juste enceinte. Je descends les marches et me rends dans le salon avant de me diriger vers l’une des tables basses avant de prendre une photo qui était dans un cadre en bois blanc. Je respira longuement tout en sentant Daniel qui bougeait, faisant apparaître un léger sourire sur mes lèvres.

Caressant la photo du bout du pouce, je retenais des larmes de tristesse. Elle était si heureuse sur cette photo, elle l’étais réellement, je m’en souvenais, je l’avais pris avec elle. Elle était petite, oui elle devait avoir sept-huit ans, elle était si innocente. Je posa la photo sur la table en entendant la sonnette de la porte d’entrée. Je me rendis donc jusqu’à la porte, vêtue d’une robe bleue mettant joliment mon ventre en valeur, chaussée d’une paire de ballerines noire avant de finalement ouvrir la porte. Lorsque je posa mon regard sur elle, je cru rêver mais non elle était belle et bien là.

« Je…Oui entre. Tu es chez toi après tout. »

Je posa mon regard sur son bras dans la plâtre avant de relever un regard interrogateur sur son visage et cette dernière me fis comprendre qu’elle m’expliquerais avant qu’elle ne passe une main douce sur mon ventre, saluant son futur petit frère, faisant naître un léger sourire sur mon visage. Je referma la porte derrière elle avant que cette dernière ne me demande si on pouvait se mettre sur la terrasse vu qu’il faisait beau.

« Oui, on sera bien. » dis-je simplement.

On se rendit dans la cuisine pour préparer les boissons et une fois parés, on se rendit toutes les deux sur la terrasse avant de s’asseoir. J’étais heureuse qu’elle soit là, qu’elle soit près de moi, comme avant. La photo me revint en mémoire, elle était si mignonne, si innocente et puis le temps avait passé et puis elle avait eu ses pouvoirs et puis toute cette aventure et…ce bras dans la plâtre mais elle ne me connaissait que trop bien. Elle savait que je ne tarderais pas à lui demander ce qu’elle avait bien pu faire. Je respirais longuement, mes brûlures d’estomac étaient bien plus fréquentes mais apparemment, d’après le médecin c’était tout ce qu’il y a de plus normal.

« Tu ne me connais que trop bien ma chérie. Je suis fatiguée mais ça va, Robin m’aide pas mal même si avec lui j’ai plus l’impression d’être malade qu’enceinte. Mais sinon, bébé Daniel me donne pas mal de brûlures d’estomac, mais il dort la plupart du temps, donc je me repose un peu. Je pense que ce sera un vrai combattant comme son frère et comme sa grande sœur. » lui dis-je avec un sourire.

Je respira longuement avant de finalement reprendre la parole pour lui poser des questions à mon tour :

« Et toi ? Comment tu vas ? Et comment t’es-tu cassé le poignet ? Et tes pouvoirs ? » dis-je finalement.

Elle ne tarda pas à me montrer magnifiquement qu’elle canaliser ses pouvoirs et qu’elle réussissait à s’en servir avec brio. La feuille qui avait été réduite en cendres prouvait mes dires. Je souris à ma fille avant de poser un regard fière sur elle :

« Je suis vraiment fière de toi lexie. Au fait, je voulais te montrer quelque chose. »

Je me leva avant de me rendre dans le salon et d’en ramener la photo d’elle qu’en elle était enfin, en plein automne sur la grande place entourée de pleins de feuilles et dont certaines tombées sur ses chevelure, la rendant encore plus mignonne :

« C’est ma photo préférée, je l’a regardais juste avant que tu sonnes. J’aime beaucoup ta bouille. » dis-je avec un sourire.

Laissant un léger silence s’installait, je repris finalement :

« Alors dis m’en plus… » dis-je simplement.

Code by Sleepy


Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Pompiere" rel="stylesheet"> <link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Nothing+You+Could+Do" rel="stylesheet"> <center><div style="width:450px;text-align:justify;">
<center><img src="http://66.media.tumblr.com/4dc12b40f40a9411ec44b9f42bfc1a9a/tumblr_o1y9se8YsN1rem8dyo7_r4_250.gif" style="opacity:0.5;width:200px;border:2px double #D2DAEB;padding:2px;"> <img src="http://67.media.tumblr.com/tumblr_mdvugbiTBo1rrwilbo1_500.gif" style="opacity:0.5;width:200px;border:2px double #D2DAEB;padding:2px"></center>
<div style="padding:5px;margin-top:-18px;text-align:center;font-family: 'Nothing you could do', cursive;font-size:18pt;color:#B9CFD0;line-height:15px;">"Mother's love is magic"</div>
<div style="padding:5px;margin-top:-25px;font-family:'pompiere', cursive;font-font-size:14px;letter-spacing:4px;">L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs. - <i>Wilde</i></div>
<img src="http://midnightsocietytales.com/wp-content/uploads/2014/02/Divider-1.png" style="margin-top:-40px;width:450px;">
<div style="text-align:justify;font-family:times new roman;font-size:12px;padding:5px;margin-top:-40px;">
Croyez-moi, Vicomte, on acquiert rarement les qualités dont on peut se passer. Combattant sans risque, vous devez agir sans précaution. En effet, pour vous autres hommes, les défaites ne sont que des succès de moins. Dans cette partie si inégale, notre fortune est de ne pas perdre, & votre malheur de ne pas gagner. Quand je vous accorderais autant de talents qu’à nous, de combien encore ne devrions-nous pas vous surpasser, par la nécessité où nous sommes d’en faire un continuel usage ! Supposons, j’y consens, que vous mettiez autant d’adresse à nous vaincre que nous à nous défendre ou à céder, vous conviendrez au moins qu’elle vous devient inutile après le succès. Uniquement occupé de votre nouveau goût, vous vous y livrez sans crainte, sans réserve : ce n’est pas à vous que sa durée importe.

En effet, ces liens réciproquement donnés & reçus, pour parler le jargon de l’amour, vous seul pouvez, à votre choix, les resserrer ou les rompre : heureuses encore, si dans votre légèreté, préférant le mystère à l’éclat, vous vous contentez d’un abandon humiliant, & ne faites pas de l’idole de la veille la victime du lendemain ! Mais qu’une femme infortunée sente la première le poids de sa chaîne, quels risques n’a-t-elle pas à courir, si elle tente de s’y soustraire, si elle ose seulement la soulever ? Ce n’est qu’en tremblant qu’elle essaie d’éloigner d’elle l’homme que son cœur repousse avec effort. S’obstine-t-il à rester, ce qu’elle accordait à l’amour, il faut le livrer à la crainte : Ses bras s’ouvrent encor quand son cœur est fermé. Sa prudence doit dénouer avec adresse, ces mêmes liens que vous auriez rompus. A la merci de son ennemi, elle est sans ressource, s’il est sans générosité ; & comment en espérer de lui, lorsque, si quelquefois on le loue d’en avoir, jamais pourtant on ne le blâme d’en manquer ?

Sans doute vous ne nierez pas ces vérités que leur évidence a rendues triviales. Si pourtant vous m’avez vue, disposant des événements & des opinions, faire de ces hommes si redoutables les jouets de mes caprices ou de mes fantaisies ; ôter aux uns la volonté de me nuire, aux autres la puissance ; si j’ai su tour à tour, & suivant mes goûts mobiles, attacher à ma suite ou rejeter loin de moi ces tyrans détrônés devenus mes esclaves ; si, au milieu de ces révolutions fréquentes, ma réputation s’est pourtant conservée pure, n’avez-vous pas dû en conclure que, née pour venger mon sexe & maîtriser le vôtre, j’avais su me créer des moyens inconnus jusqu’à moi ?</div></div>
<div style="margin-top:-10px;text-align:center;font-family:pompiere;font-size:9px;">Code by Sleepy</div></center>


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Darkness my old friend
Regina Mills ☽ Au bord du gouffre, j'ai sauté la première. On m'a laissé tomber. J'ai fait des choses atroces, inommables, sombres, et je dois vivre avec ce passé lourd de conséquence car jamais je n'aurais droit au bonheur. Obscurité, vieille amie, je t'ouvre grand les bras.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t51403-regina-on-ne-nait-pas-mauvais-on-le-deviens#487677

Alexis E. Child


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


Alexis E. Child


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5183

Back to Black } Mamounette ♥ _


Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Lun 26 Sep 2016 - 19:32




I've died a hundred time


J’avais souri avec difficulté quand elle avait parlé de moi comme une grande sœur exemplaire… J’espérais de tout cœur qu’il serait tout sauf comme moi… Heureusement qu’Emma avait déjà pris le côté déesse magique du feu et que mon petit frère à venir était un garçon sinon j’aurais sans doute commencé à paniquer en l’entendant parler de brûlure d’estomac à l’idée qu’il puisse être le dernier de nous toutes… Mais non, tout allait bien pour lui, c’était juste moi la tordue… J’avais fini par montrer la nouvelle étendue de mes pouvoirs à ma mère et sa fierté m’avait fait l’effet d’une douche froide. C’était fou ce que l’amour maternelle était aveuglant. Elle ne comprenait rien. Elle ne devait pas être FIERE, elle devait être DEGOÛTEE, REPUGNEE, me CHASSER de chez elle. J’étais un monstre… ne le voyait-elle donc pas ? Ben non. Apparemment pas. Elle s’était levée pour ramener une photo de moi gamine. Raaaah pourquoi elle rendait les choses aussi dure ?! J’avais envie d’hurler mais je comprenais qu’elle ne faisait ça que par amour et non par envie de me détruire. Elle ne savait pas après tout. Je me contentais de regarder la petite fille souriante et insouciante que j’étais, des feuilles mortes pleins les cheveux. Elle me regardait et me narguait à travers le temps, comme si elle me disait « tu vois, à cette époque t’étais heureuse… et puis t’as commencé à te plaindre de ne pas être magique et Papy Chonos il t’a puni ». Ouais c’était ça qu’elle me disait avec son regard illuminé. La garce.

- J’ai… J’ai toujours aimé l’Automne. La plus belle des saisons pour moi.

J’avais tenté de gardé un air détachée mais la boule dans ma gorge grossissait à vue d’œil. J’allais pleurer. Je ne devais pas pourtant. Je devais souffler et rester calme. Dieu que c’était dur. La mâchoire serrée, je me rendis vite compte qu’il ne servirait à rien de contenir mes larmes plus longtemps et j’éclatais en sanglots avant de prendre Regina dans les bras.

- J’ai peur maman.

J’avais dit ça, le visage enfuit dans son coup et ses cheveux. J’avais peur, j’étais terrorisée, au ça oui et je savais que je ne serais pas capable de m’expliquer tant que je n’aurais pas fini de pleurer à chaude larmes. Regina avait gardé son calme, elle me caressait les cheveux et attendait que je me calme. Quand le moment fut enfin arrivée, je me rassis et ressuya mes larmes d’un revers de manche en reniflant bruyamment, fuyant son regard comme pour garder un peu de pudeur. Ne tenant plus, sans la regarder, je lâchais froidement :

- J’ai tué quelqu’un.

Je me mordais les lèvres en sentant le silence qui se prolongeait et s’affaissait sur mes épaules.

- Je sais pas si ça va te rassurer… mais… C’était un dieu en fait. Du coup… Il est revenu à la vie. J’ai… J’ai tué Hadès.

Je replongeais mon regard dans le sien, les dents serrés et la regard durement pour qu’elle comprenne toute la douleur de ma situation.

- Ce pouvoir est en train de me ronger, de me détruire de l’intérieur. Il est beaucoup trop puissant pour moi. Tu te rends compte ? J’ai compris que je pouvais réduire n’importe qui en cendre… C’EST MEGA GRAVE !!!

Je perdais un peu ma contenance. Je buvais une longue gorgée de ma citronnade avant de poursuivre.

- C’est comme ça que je me suis cassée le poignée… Judah m’a poussé à bout. Il m’a dit des choses horrible sur moi, sur ma mère biologique, sur… mon existence et… et j’ai pété les plombs… Je me suis jetée sur lui et j’ai commencé à le taper de toutes mes forces. Il encaissait et il me disait qu’il attendait plus. Il s’est dégageait de mon étreinte… au moment où j’allais frappé, il s’est téléporté et mon poing s’est fracassé sur le sol… C’est comme ça que j’ai brisé mon poignet. Puis après il a attaqué. Il m’a envoyé valsé, il m’a brûlé mais… je m’en fichais… J’étais comme possédée, prête à tout… et je l’entendais encore et encore me dire d’utiliser mes pouvoirs et… j’ai fini par le faire… Ce que j’ai fait à la feuille-là.

Je lui montrais le tas de cendre d’un signe de tête.

- Tout pareil… j’ai enveloppé son corps d’ondes électriques et j’ai vu sa douleur… mais il souriait, il était content de moi… il m’a proposé de faire la paix et il m’a lâché… sauf que moi… j’étais tellement en colère…j’arrive pas à croire que j’ai fait ça… j’ai… j’ai maintenu mon sors et lorsqu’il s’est reculé ben… ça l’a tué… Je l’ai tué VOLONTAIREMENT. Et franchement j’y ai éprouvé un certain plaisir…


Je me passais les mains sur le visage d’un air horrifié avant de continuer en faisant des grands gestes.

- J’ai…. J’ai l’impression que mon pouvoir me pousse à faire les mauvais choix et qu’il ai aidé par un maître qui est censé m’aider à les contrôler mais en me poussant du mauvais côté de la barrière… Un peu comme toi et Rumplestilskin… Je suis la méchante reine et Hadès est mon Ténèbreux… C’est… c’est abominable…

Je posais mes coudes sur la table violemment et prenait ma tête dans mes mains en regardant la table.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Il n'y a pas d'autre amour que celui
qui consiste à donner sa vie
pour ceux qu'on aime
ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Regina Mills


« Da ! »


Regina Mills


╰☆╮ Avatar : Lana Parrilla

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les Sept Nains ✦ Rumplestiltskin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Méchante Reine ✵ La petite fille du Meunier

✓ Métier : Propriétaire/Barmaid du "Roni's"
Back to Black } Mamounette ♥ The-Evil-Queen-in-season-6-once-upon-a-time-40085890-500-220

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8448

Back to Black } Mamounette ♥ _


Actuellement dans : « Da ! »


________________________________________ Dim 2 Oct 2016 - 23:53






Back to Black

« Tu me fais confiance ? Back to Black } Mamounette ♥ 4049562214 »



J’étais heureuse de revoir Alexis. Ma fille me manquait, ça c’était plus que sûr mais en la voyant, je savais qu’elle n’allait pas très bien, enfin si elle semblait allez bien mais elle savait qu’elle ne pouvait rien me cacher. Puis finalement, je me leva avant d’aller prendre la fameuse photo et lui tendis. Elle la regarda avant de me dire qu’elle avait toujours aimé l’automne, je lui souris avant de répondre à mon tour :

« L’automne est une belle saison avec toutes ses couleurs. » dis-je simplement.

Ma fille n’allait pas bien, je le sentais. Une mère sens toujours ses choses-là. Finalement, elle finit par éclater en sanglots avant de se ruer dans mes bras, je l’a pris contre moi et tenta de tout faire pour la calmer. Elle avait tué quelqu’un ? Une légère boule d’inquiétude naquis dans mon ventre mais je ne fis rien pour le faire voir. Elle allait m’expliquer de toute manière. Je lui caressait les cheveux doucement, attendant qu’elle se calme. Finalement, elle finis par se relever avant de dire avec froideur qu’elle avait tué quelqu’un.

Au début, ce fut un choc, ce qui est normal pour une maman d’entendre que son enfant à tué quelqu’un mais au fond, je suis la Méchante Reine, l’origine d’un bons nombres de maux que je ne compte plus dont des centaines de meurtres alors je n’allais pas m’amuser à crier sur ma fille non ? Je ne quittais pas Alexis des yeux avant que cette dernière ne me dise qu’elle avait tué Hadès. Ne répondant rien, je croisa néanmoins son regard et compris que cela s’avérait être de plus en plus grave, l’ampleur de ses pouvoirs lui faisait peur et c’est quelque chose que je pouvais comprendre.

« Alexis… » murmurais-je tandis qu’elle continuait en m’expliquant tout.

Hadès…Il était clair que j’allais le tuer, ça il pouvait en être certain, il tentait de pousser ma fille du mauvais côté ? Ce n’est pas passer dans l’oreille d’un sourd, parole de sorcière. Elle m’annonça qu’elle avait éprouvé un certain plaisir à tuer volontairement Hadès. Au fond, elle me rappelait moi au début quand je commençais à apprendre la magie avec Rumple’ mais que j’en avais peur. Je ne quittais pas ma fille des yeux lorsqu’elle se compara avec Hadès à Rumple’ et moi. Au fond, ce n’était pas totalement faux. Je respira longuement avant de regarder fixement ma fille aînée.

« Chérie… » dis-je avant de respirer longuement une nouvelle fois. « Il t'a poussée à bout... Je comprends ce que tu ressens, j’ai ressentie la même chose au début. Certes, la première fois que j’ai aimé utilisé la magie, c’est en envoyant ta grand-mère à travers un miroir mais le fait est que j’ai aimé faire cela et que j’ai aimé tuer des gens volontairement et tu as raison, je suis devenue mauvaise parce que Rumple’ m’a poussé du mauvais côté mais toi tu as quelque chose que moi je n’avais pas à ce moment là… »

Elle tourna son regard vers moi. Je me mordis la lèvre avant de reprendre tout en ne quittant pas ma fille des yeux :

« Toi tu as Henry, tu as Mary Margaret, tu as David, tu as Emma, la plupart des divins qui te permettront de rester sur le bon chemin et puis tu m’as moi qui ferait tout pour t’aider à contrôler tes pouvoirs. J’ai passé la limite une fois et je ne veux pas que tu vives la même chose que moi. Toi tu as toute ta famille autour de moi, moi je n’avais personne…Enfin si mon père mais qui n’a pas réussi à me rendre meilleure. »

Je pris sa main dans la mienne avant de reprendre :

« Tu as confiance en moi ? »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Darkness my old friend
Regina Mills ☽ Au bord du gouffre, j'ai sauté la première. On m'a laissé tomber. J'ai fait des choses atroces, inommables, sombres, et je dois vivre avec ce passé lourd de conséquence car jamais je n'aurais droit au bonheur. Obscurité, vieille amie, je t'ouvre grand les bras.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t51403-regina-on-ne-nait-pas-mauvais-on-le-deviens#487677

Alexis E. Child


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


Alexis E. Child


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5183

Back to Black } Mamounette ♥ _


Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Mar 7 Mar 2017 - 16:10




I've died a hundred time


A mon signal, déchaîne les enfers… Je crois que j’aurais pu vraiment dire cette phrase à Regina que sa tête n’aurait pas été bien différente de celle qu’elle faisait à cette instant. Des flammes dansaient dans ses pupilles et si elle avait pu lancer des éclairs à travers ses yeux, elle l’aurait fait. Mais lorsqu’elle posa sa main avec une incroyable douceur sur la mienne, tout en maintenant mon regard et en me lançant un faible sourire, j’avais compris que ce n’était pas à moi qu’elle en voulait, mais bien à Judah. Je sentais qu’elle voulait m’aider, qu’elle voulait me soutenir, quoi qu’il arrivait et quoi que j’avais fait. J’aurais pu lui dire que ma vocation était de détruire la Terre, Jupiter, Venus ou même Saturne qu’elle m’aurait aidé, même si j’avais débarqué chez elle, le glaive en main, un cadavre sous le bras, avec une toge et des porte-jarretelles à moitiés arraché pour ajouter du glaucque et du ridicule à la situation. C’était ça que j’aimais chez ma mère… elle avait peut-être fait des mauvaises choses dans sa vie, mais elle avait appris de ses erreurs et je savais que quoi qu’il arrive elle serait là pour moi… j’avais juste peur de ce que je pouvais moi-même devenir.

J’avais l’impression de m’avancer vers un destin beaucoup trop grand pour moi… que j’avais aucune marge de manœuvre pour l’accepter ou m’en éloigné. J’avais l’impression d’être comme Œdipe, qui à force de tenter de fuir le destin était allé à sa rencontre… comme ce marchand de Badgad qui avait un rendez-vous avec la mort … A Samarra, là où il avait décidé de fuir pour lui échapper… J’avais toujours aimé les histoires, les contes, les énigmes et j’aimais parfois me dire qu’outre cette histoire de Templiers, mon atterrissage dans cette ville était loin, bien loin d’être un hasard tant tout cela me passionnait. J’aimais les films aussi, comme ceux que je regardais avec Regina et Henry depuis que j’étais toute petite… je me souvenais de ce film de l’antiquité… comment déjà ? Gladiator. J’avais à peine 7 ans la première fois que je l’avais vu et j’avais tellement aimé les décors, les batailles, l’histoire, la musique qu’elle m’en avait offert le DVD que je regardais souvent quand je m’ennuyais, en pyjama, en grignotant du popcorn pendant que dehors, la pluie tombait. J’aimais toujours autant ce film… mais maintenant il me terrorisait presque… j’avais l’impression d’être Maximus, cet esclave destiné à un si grand destin, celui de libérer Rome, rendre Rome à Rome… Ou celle qui devrait vaincre Titus... mais par mes pouvoirs, mes actions et mes pulsions j’avais bien plus l’impression d’être l’impitoyable Commode qui décimait sans scrupule.

- Tu as confiance en moi ?

J’avais relevé la tête brusquement. Je ne m’étais pas aperçu que je m’étais plongée sur profondément dans mes pensées. Mais Regina avait raison… Elle, elle avait été seule face à tout ça, moi j’avais ma famille, mes amis, des soutiens précieux et nécessaire pour éviter de perdre pied. Tout comme Maximus avait eu ses soutiens tandis que Commode avait choisi la solitude. J’avais alors eu un faible souvenir, signe que l’espoir revenait, je m’étais levé pour la prendre dans les bras et j’avais fini par lui dire :

- Oui, maman. J’ai confiance en toi.

FIN



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Il n'y a pas d'autre amour que celui
qui consiste à donner sa vie
pour ceux qu'on aime
ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Contenu sponsorisé







Back to Black } Mamounette ♥ _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Back to Black } Mamounette ♥





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations