Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Séance relooking et décoinçage ! [PV Victoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eloise A. St-James


« Tête Couronnée »


avatar




╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

☞ Surnom : Licia



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7560
✯ Les étoiles : 17700




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Sam 16 Juil 2016 - 17:35

Les choses s’étaient un peu calmées. Athéna avait dû faire des choix, aux vues des révélations que le voyage temporel avait apportées. La déesse avait appris pas mal de choses, notamment deux qui l’avaient fait se remettre en question un peu plus en profondeur. La guerrière avait déjà commencé à essayer de se rapprocher de sa famille… Mais avec le retour des souvenirs de son enfance, cela semblait être encore plus primordial. Il avait cependant fallu un peu de temps à la jeune femme pour admettre certaines choses. Comme le fait qu’elle descendait d’un Titan aigri, imbu de lui-même, et lié à la Mort. Japet. Le bras droit d’Ouranos. Il était son père et s’il avait su qui elle était, il n’aurait pas hésité à lui passer son espèce de fourche-trident au travers du corps, la combattante l’avait bien vu quand Prométhée et lui s’étaient affrontés.

Puis il y avait eu la seconde révélation. Le retour des souvenirs de leur enfance à tous… Les liens qu’ils avaient alors entre eux… Athéna s’était souvenue. Elle avait un frère. Un petit garçon turbulent qui avait toujours tout fait pour la faire tourner en bourrique mais qui avait pris soin d’elle les soirs où l’orage de Zeus déchirait le ciel. Dolos… Un homme qu’elle avait légèrement pleuré pour toutes les conneries et les bons moments qu’ils avaient passé ensemble. Ils avaient même couché ensemble à quelques reprises, sans que cela ne perturbe plus que cela la jeune femme. Après tout, ils n’étaient pas censés avoir de liens de sang… Aujourd’hui, la guerrière pleurait le frère dont elle s’était souvenue. Le grand frère qui l’avait souvent poussé dans ses retranchements mais qui lui avait donné les moyens de faire face à beaucoup de choses…

La tête pleine de ses révélations, Athéna avait fait un choix. Celui de laisser tomber l’homme qu’elle avait aimé mais en qui elle n’avait plus aucune confiance, pour repartir sur l’Olympe et se rapprocher de sa famille. C’était ce qu’ils étaient, depuis des siècles. Depuis leur création. Et puisqu’Héra venait de revenir à la vie, la déesse avait décidé de tenter aussi avec elle. Les deux femmes ne s’étaient jamais vraiment appréciées, la brune trouvant que la blonde se laissait trop faire par son époux. Oh, elle comprenait. Elle-même n’arrivait à se rebeller contre Zeus qu’occasionnellement… Et se prenait en général une bonne raclée qui la calmait légèrement, mais qui nourrissait bien trop son envie de meurtre et son ambition de renverser cet abruti et de lui passer son épée au travers du corps…

Héra avait été longtemps isolée, Athéna s’en était rendue compte en y réfléchissant un peu plus. Elle n’était pas spécialement proche des autres à ce qu’elle se rappelait et avait l’interdiction de sortir du palais. Elle n’avait jamais vu le monde extérieur, les mortels et tout le reste… Même pas après la mort de Zeus puisque la blonde avait été enfermé dans la boucle temporelle avant de périr face aux Cavaliers. La guerrière avait donc décidé que cela devait changer.

Elle s’était habillée simplement, une robe grise, les talons qui allaient avec et s’était dirigée vers l’aile qu’Héra avait réintégré à son retour. En arrivant devant la porte de ses appartements, la brune toqua pour signaler sa présence puis pénétra à l’intérieur, n’étant pas d’humeur à patienter. Elle trouva sa sœur et la regarda avec cet air taquin que certains avaient craint par le passé, parce qu’il annonçait des blagues en perspectives. Mais là, pas de blagues, juste l’envie de montrer le monde à sa sœur.

- Avant que tu ne me jettes, sache que je suis venue en paix et avec une proposition. Maintenant que tu es de retour et libre de tout enchaînement de ce gros balourd… Que dirais-tu de visiter le monde ? J’aimerais te montrer mes coins préférés et te faire découvrir des cultures diverses, qui m’ont toujours fascinées… Proposa-t-elle. Mais avant, on aura besoin d’une séance de relooking, parce-que tes robes sont magnifiques pour Olympe… Ou le Moyen-Âge. Les temps ont changé et si tu gardes cet accoutrement, tu te feras remarquer. J’ai de bonnes adresses pour changer de look… Viendras-tu avec moi ?

Ça commençait par une main tendue. Comme avec Artémis, Athéna était prête à laisser les vieilles rancunes de côté. Cela serait sans doute un peu plus difficile avec Aphrodite, mais la brune faisait des efforts de ce côté-là aussi… Et Héra était quand même plus calme que la déesse de l’Amour. Aucune raison que ça se passe mal donc…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm a murderer... And I like that !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 508
✯ Les étoiles : 42




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 30 Juil 2016 - 23:26

And I won't look back I can go the distance
...


Dans la vie, nombre de choses étaient imprévisibles. Hera avait pu le découvrir durant ses longs siècles de vie. La surprise n’était pas toujours bonne d’ailleurs, elle l’avait même rarement été et pourtant, des fois le bonheur naissaient là où on ne l’attendait pas d’une personne qu’on aurait jamais cru capable de nous donner ce pouvoir… Si une version d’elle-même plus futuriste avait pu entrer en contact avec elle bien des années auparavant pour lui annoncer ce qui était en train de se passer à présent, l’ancienne Hera lui aurait sans aucun doute rit au nez. Et pourtant… pourtant c’était vrai. Athéna était venue. Elle était là, devant elle, avec son sourire sournois et la blonde la dévisageait froidement, sans ne plus bouger un seul muscle de son visage ou de son corps, son verre de vin suspendu à quelques centimètres de ses lèvres.

Les deux femmes ne s’étaient jamais appréciées, il fallait bien l’avouer. Après tout, rares étaient les personnes avec qui la reine avait eu une certaine affinité durant toutes ces années de mensonges où ils avaient cru être une « famille ». Que des foutaises… tant à cette époque qu’à présent. Athéna n’était pas la personne que la déesse détestait le plus, il y avait bien sûr cette traînée d’Aphrodite qui s’accrochait à sa première place avec ses griffes de harpies… mais la déesse de la… « sagesse » n’était pas bien loin derrière, lui ayant à plusieurs reprises montré à quel point sa « reine » était inutile et archaïque, dans son palais maudit, à côté de son mari dérangé. Ce sourire-là annonçait de nouvelles piques ? Soit, Hera les attendait en bonne joueuse, les paroles acides n’avaient jamais été quelque chose dont elle avait manqué. Après tout, elle n’avait jamais eu les armes ou une fonction particulièrement guerrière ou plaisante… le mariage, les femmes en couche et la femme par extension quand elle n’était pas objet de désir (ça c’était le boulot d’Aphrodite) n’étaient pas aux yeux de tous ces machistes des fonctions très reluisantes…

Pourtant, lorsqu’Athéna avait ouvert la bouche, rien de mauvais n’en était sorti. Elle était venue en paix ? Allons bon… La blondinette s’était contentée de faire une moue peu convaincue en prenant une gorgée de son vin lorsque soudain la question la percuta de plein fouet. Visiter le monde ? Elle avait dégluti, les yeux grands ouverts sous la surprise et avait posé lentement son verre sur la table tout en dévisageant la brunette qui continuait de parler. Et voilà qu’elle lui parlait des endroits qu’elle avait le plus aimé… elle voulait lui montrer cela ? Sous prétexte qu’elle était veuve ? Mais ce n’étaient que les intimes qui étaient proches à ce point… elles n’avaient jamais eu cette relation.

- Laisse-moi deviner… Tu t’es levée un matin avec des souvenirs de ton enfance et tu as découvert par le plus grand des hasards que nous étions véritablement sœurs, c’est ça ? Et tu es venue pour te faire pardonner. Si c’est le cas, dis-le-moi tout de suite car je ne suis pas encore au courant de cette nouvelle.

Un rictus méprisant avait envahi ses lèvres tandis qu’elle se levait et détournait le regard de la femme. Elle lui avait même fait un compliment… et s’inquiétait qu’on la remarque, lui proposant même ses adresses pour changer de « look ». La déesse blonde ne put s’empêcher d’éclater d’un rire sans joie.

- Non… Vraiment ? Tu veux faire tout cela pour moi ? Laissez-moi résumer… Tu veux me montrer le monde, les endroits qui te tiennent à cœur, tu trouves mes tenues « magnifiques » me faisant un compliment au passage et tu me proposes même de me montrer où changer de tenue dans des endroits dans lesquels tu as confiance car tu t’inquiètes qu’on puisse me remarquer ?

Elle avait éclaté de nouveau de rire. Elle avait énumérer tout cela en faisant mine de compter sur ses doigts mais la dernière phrase était vraiment trop cocasse. Comme si on pouvait la remarquer… on ne l’avait jamais ô grand jamais remarqué…

- Tu t’es acheté une culpabilité au milieu de ces humains ou je vais encore être l’objet de l’une de tes railleries ?


Il était dur de lui faire confiance. Comment pouvait-elle ? Elle était en train de lui offrir la chose qu’elle avait toujours voulue… La seule et unique chose… sortir, découvrir le monde, les humains, la vie, ces femmes et ces bébés qu’elle protégeait. Ces couples droits et aimants, unis par le mariage, les cultures, les chants, les tenues et les monuments… tout ce qu’elle avait toujours que découvert par les livres, dans les moments de répis que lui laissait son mari. Elle s’était même choisi un nom d’humaine, un nom secret, qu’elle avait gardé pour elle… Victoire. Victoire Adler… car l’utiliser aurait réellement relevé d’une victoire et Adler… car c’était un mot allemand pour désigner l’aigle, symbole de l’homme avec qui elle était unie. Elle ne l’avait jamais révélé… ou si peu… qu’à deux dieux en vérité… le premier avait été Zeus, qui lui avait de suite interdit de l’utiliser, interdisant tous les autres dieux de le faire. Le second… l’avait entendu par bruit de couloir… et ne l’avait appelé que comme cela….

Mais elle voyait dans le regard de la déesse de l’art martial qu’elle disait vrai, qu’elle était sincère et le choc n’en fut que plus grand. Avait-elle vraiment changé au point d’accepter de tendre une main aussi grande à sa « sœur » ? Hera avait déglutit en se détournant, s’approchant à pas souple de son balcon pour se laisser bercer par la légère brise. Le vent était un élément rassurant… qui lui rappelait un être si cher qu’elle ne parvenait pas à retrouver. Athéna lui proposait la paix… c’était sans doute la seule occasion qu’elle aurait… fallait-il vraiment la gâcher ?

- C’est d’accord.

Elle s’était retournée brusquement.

- C’est d’accord. Je viens avec toi. Montre-moi le monde que tu aimes.


crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
   

       

           

       

       Tachons d'entrer dans la Mort...
... Les yeux ouverts.
©️ Frimelda

Eloise A. St-James


« Tête Couronnée »


avatar




╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

☞ Surnom : Licia



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7560
✯ Les étoiles : 17700




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Dim 7 Aoû 2016 - 16:06

La petite moue pas convaincue d’Héra après sa proposition faillit faire grimacer Athéna. Bon d’accord, elles n’avaient jamais été proches, mais était-ce une raison pour rejeter aussi rapidement l’idée que les gens pouvaient changer ? Ou à défaut, essayer, comme ce que la déesse était entrain de faire ? La brune comprenait néanmoins cette attitude. Elle-même aurait réagi ainsi si juste après son retour, Artémis s’était mise à agir de cette façon avec elle. Mais la guerrière trouvait qu’elles avaient mis trop de temps, la chasseresse et elle, à aller de l’avant et oublier le passé. Cette fois, pas question de refaire la même erreur.

- Navrée, mais non. Je sais que j’avais un frère, mais il est mort… Et je n’avais jamais rien eu à me faire pardonner de lui. Répondit-elle avec un sourire amusé. Ceci dit, j’en déduis que tu as eu le retour de quelques souvenirs toi aussi, intéressant… Nous ne sommes que trois j’ai l’impression à avoir recouvré nos souvenirs d’enfance… Réfléchit-elle à haute voix. Je suis là parce que j’ai conscience que si je n’ai jamais apprécié ta façon d’être quand le tyran était là, je ne savais sans doute pas tout… Et que je n’aurais jamais dû me faire une opinion si tranchée sur toi à l’époque. Avoua-t-elle en fixant la blonde.

Athéna n’aurait jamais pu accepter le traitement que Zeus avait infligé à son épouse. Jamais. Mais Héra et elle n’avaient pas le même tempérament ou les mêmes façons de réagir. Cela lui avait pris longtemps pour comprendre… Pour admettre qu’Héra avait peut-être été elle aussi obligée de jouer un rôle qui ne lui plaisait guère. Et la guerrière était une personne très fière, qui n’aimait pas se tromper et encore moins le reconnaître. Or là, elle faisait un véritable effort. Parce que la blonde n’avait plus besoin d’être isolé. Et qu’ils n’avaient pas intérêt à le permettre.

La déesse laissa sa sœur reformuler, se moquer et être incrédule face à ce qu’elle lui proposait. Athéna n’avait pas grand-chose à répondre à tout cela… Elle comprenait aisément que c’était bien trop beau pour être vrai et qu’elle avait fait déjà pas mal de crasses à Héra par le passé quand Dolos trouvait une bonne idée… La guerrière se chargeait alors de l’organisation et de la stratégie pour arriver à leurs fins et immanquablement, ils parvenaient à réaliser leurs mauvais tours… Que la blonde se méfie autant était plus que compréhensible…

- Ce n’est pas aussi simple que ça tu sais, d’essayer de changer… Se contenta-t-elle de répondre. Pas quand tu as passé tant de temps à jouer un rôle…

Sa culpabilité, Athéna l’avait toujours eu. Simplement, elle s’était vite rendue compte sous le règne de Zeus qu’il lui fallait porter un masque, être impitoyable et froide pour survivre. Artémis avait fait de même. La guerrière était allée jusqu’à coucher avec Hadès pour perdre sa virginité et ainsi utiliser le sexe pour parvenir à ses fins. Cela ne lui avait pas vraiment servi avec les dieux cela dit, parce qu’elle n’était pas si proche que ça d’eux alors…

Héra partit sur son balcon pour réfléchir ou autre, laissant Athéna là où elle était. La brune resta à sa place, attendant la décision de sa sœur. Elle se contenta de la regarder, d’essayer de lui montrer qu’elle était sincère, qu’il n’y avait aucun coup fourré sous cette proposition… Quand la déesse du mariage se décida et accepta, la guerrière eut un grand sourire. Elle inclina la tête et saisit la main de sa sœur.

Elles réapparurent bien loin de l’Olympe et des États-Unis. Athéna l’avait emmené dans une boutique de mode, à Paris. Une boutique où elle avait ses habitudes et où les gens savaient qu’ils ne devaient pas se poser de question ou être surpris de la voir arriver comme ça, d’un seul coup. Avec un professionnalisme sans pareil, Tilda Saint-Just vint rejoindre sa meilleure cliente.

- Bonjour Tilda. Fit la déesse avec un grand sourire. J’ai besoin de vos services pour ma sœur. Elle a besoin d’une garde-robe complète et je compte sur vous pour la satisfaire. Si c’est le cas, vous recevrez un pourboire conséquent…

Sur ces mots et avec un sourire entendu, Athéna se tourna vers sa sœur.

- Tilda va voir avec toi les tissus, couleurs et modèles qui peuvent te plaire. Choisis ce que tu veux. Pour me faire pardonner de mon attitude passée, c’est moi qui offre.

Ce n’était pas grand-chose en réalité. La guerrière était si riche… Elle pouvait se permettre toutes les folies du monde. D’autant plus qu’au besoin, elle pouvait faire apparaître de l’argent quand elle le souhaitait. Mais c’était un geste qu’elle voulait faire pour elle…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm a murderer... And I like that !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 508
✯ Les étoiles : 42




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 1 Sep 2016 - 20:32

And I won't look back I can go the distance
...


Athéna était des plus surprenantes, il fallait bien qu’Hera l’avoue. Elle semblait si sincère dans sa démarche et réellement affectée parce qu’elle avait pu faire ou dire par le passé. Elle répondait avec patience et tolérance à ses railleries, ce qui lui donnait clairement l’impression que la brunette avait changé. Une telle joute verbale aurait sans doute mené à un combat ou des railleries plus violentes de la part de la déesse de la Sagesse… C’était si simple… On ne pouvait vraiment pas dire qu’Hera était une guerrière et elle n’avait clairement pas une arme pour se défendre elle… Mais c’était sans doute tout cela qui avait poussé la brune à la réflexion…

Ce qu’elle avait dit sur les souvenirs était des plus percutants… Ils n’étaient que trois à avoir retrouver leurs souvenirs ? Mais alors qui était le troisième ? Et pourquoi eux ? Cette seconde question, sa « sœur » ne pourrait sans doute pas y répondre mais la première… si elle était capable de compter, c’était qu’elle avait connaissance des noms et des visages des heureux élus… La question brûlait les lèvres de la reine mais elle jugea à juste titre qu’elle n’était sans doute pas encore assez proche de l’autre déesse pour la questionner… Cela montrerait uniquement son avidité de savoir et il était hors de question de montrer ce type de sentiment qui pouvait montrer à quel point on pouvait avoir besoin des autres… Elle lui poserait la question plus tard, quand le moment y serait plus propice…

Jouer un rôle… elle aussi ? Voilà qui devenait intéressant… C’était sans doute cela aussi qui avait poussé Hera a accepté le pari, à partir avec elle. Ô combien elle savait le changement difficile… aux yeux de la déesse du mariage, on ne pouvait changer sa température que de 1 ou 2 degré mais on sortait tout cuit du four… pas question de changer radicalement… elle n’avait en tout cas jamais vu le miracle se produire… Si Athéna était ce miracle, c’était sans doute qu’elle n’était pas aussi mesquine qu’elle l’avait laissé paraître toutes ses années… et voilà donc le masque qu’elle avait dut porter…

L’arrivée à Paris fut plutôt brutale pour la blonde. La bouche légèrement entre-ouverte, elle observait tout ce qui avait autour d’elle comme si elle était une lépreuse morte de faim, qui avait le pouvoir de se nourrir par les yeux… C’était incroyable… il y avait tant de choses à voir, à décourvrir… Elle était sur Terre… ENFIN… au milieu de tous ces humains dont elle avait lu l’Histoire à travers les âges, leurs succès et leurs travers. Elle avait appris la géographie aussi, les comportements sociaux, sans jamais avoir la chance de les appréhender… Sa gorge se noua soudain face à l’émotion mais elle se reprit bien vite en déglutissant et en tendant sa main à l’humaine.

- Bonjour… Vous pouvez m’appeler…


Elle prit une grande inspiration. Elle n’arrivait pas à y croire, qu’elle pouvait l’affirmer enfin, haut et fort.

- Victoire. Je suis ravie de faire votre connaissance.

Elle s’était retournée vers sa « sœur » avec un léger sourire sur les lèvres.

- Tu peux m’appeler Victoire aussi si tu préfères… Plus personne ne m’interdis de le porter et plus personne ne t’interdis de le prononcer… merci… pour… ce que tu t’apprête à payer pour moi… Tu… tu veux bien venir avec moi s’il te plaît ? Je suis pas certaine de savoir ce que je veux…


Elle avait ensuite suivi Tilda qui lui avait montré de nombreux tissus, unis ou non, brodés, ornés, colorés, sombre… Du daim, du coton, du cuir, du velours, de la toile… Tant de choses à voir et à retenir… Tout cela, Hera le connaissait déjà, c’était la façon de l’agrémenter de manière plus moderne qui posait plus problème… La couturière se proposa de commencer par ce qu’elle aimait bien porter de manière générale et la déesse jugea la question astucieuse.

- J’aime les corsets… Enfin je n’ai toujours eu l’habitude de porter que ça… Des choses qui sont proche du corps… j’aime les ceintures aussi… et la couleur… Et… je n’ai jamais essayé mais cela fait plusieurs années que je rêve de pouvoir le faire… Je… Je veux porter un pantalon.

Elle semblait décidée. Son regard était toujours froid, sa démarche impériale, mais changer d’attitude prendrait forcément du temps. La coutière ne semblait pas s’en offusquer outre-mesure et commença à lui proposer différents habits. Notamment une tenue quelque peu chic et « garçonne » qui lui plaisait pas mal mais sur laquelle elle hésita longuement en se regardant encore et encore dans les miroirs avant de s’adresse à Athena :

- Tu en pense quoi ? Dans mes livres, seuls les hommes portent des tenues de ce genre… je ne risque pas de choquer ?

On lui proposa ensuite une autre tenue avec un pantalon mais plus réservé qu’elle montra également à Athéna pour commentaire. Vint ensuite différentes robes plus ou moins courtes, plus ou moins classes et colorés, une longue tunique en toile fine bordeaux à porter avec un legging en cuir. La couturière lui conseiller d’accommoder ses tenues avec des « baskets » ou des « bottines », des « escarpins » et des « ballerines » et Hera dut concéder de s’asseoir à un moment ou un autre…

- J’ai beaucoup trop d’informations en même temps. Je ne comprends même pas la moitié des mots qu’elle utilise.

Elle éclata de rire avant de reprendre un air sérieux.

- Tu as du beaucoup t’amuser à accommoder ta vie en fonction des années qui passaient… Ce doit être grisant…

Elle la regardait avec sérieux, droit dans les yeux. Elle aurait aimé comprendre ce qu’elle avait pu ressentir au fil du temps, ne serait-ce que pour s’habituer elle-même à sa nouvelle vie… mais elle savait que rien n’était comparable. Pour Athéna, s’avait été progressif… pour elle, c’était plutôt brutal…


crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
   

       

           

       

       Tachons d'entrer dans la Mort...
... Les yeux ouverts.
©️ Frimelda

Eloise A. St-James


« Tête Couronnée »


avatar




╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

☞ Surnom : Licia



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7560
✯ Les étoiles : 17700




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Mer 7 Sep 2016 - 11:02

Athéna avait mis le temps. Mais elle avait réussi à convaincre Héra qu’elle ne préparait aucun coup fourré. La brune avait bien compris les doutes de sa sœur. Après tout, la guerrière lui en avait fait souvent voir des vertes et des pas mûres par le passé. Ceci dit, la déesse n’était plus vraiment la même. Elle avait été naïve au départ, au tout début de leur existence. Et avait été obligée de mettre un masque pour se protéger, se faisant plus fourbe, cruelle et mesquine qu’elle ne l’était en réalité. Oh, elle possédait bien tous ces défauts. Mais ils n’étaient pas aussi cultivés que ce qu’elle avait bien voulu montrer. Petit à petit, la combattante devenait ce qu’elle aurait dû toujours être.

Quand la blonde accepta de prendre le risque, la brune les téléporta à Paris. Elle eut un petit sourire en voyant l’air d’Héra. Sa sœur regardait tout, était profondément curieuse de tout ce qui l’entourait. Et qui aurait pu l’en blâmer hein ? Retenue recluse dans le palais à cause de Zeus, la déesse du mariage n’avait jamais vu le monde. Ce qui avait été une injustice énorme, mais en voyant que la principale intéressée ne protestait pas, la guerrière n’avait jamais rien dit et avait ajouté ça aux raisons qui la poussaient à s’en prendre à la Reine.

En entendant le nom que s’était choisie sa sœur, Athéna eut un haussement de sourcils. Tiens donc. Héra n’avait pas cherché longtemps, le nom était sorti avec force et détermination. Sans doute avait-elle réfléchi à ce qu’elle pourrait et voudrait faire si un jour elle échappait au joug de Zeus… Et cela, la brune ne le comprenait que trop bien. C’était entre autre ce qui lui faisait regretter de ne pas avoir été celle qui avait mis fin aux jours du tyran…

- Je t’appellerai comme toi tu le veux. Fini de décider à ta place. Lui dit-elle en lui souriant doucement. Bien sûr que je viens, je ne vais pas te laisser dans cet océan de tissus, tu risquerais de te noyer ! Plaisanta-t-elle.

Un lien était entrain de se créer. Un lien qu’Athéna appréciait et dont elle espérait bien voir l’évolution. La déesse resta en observatrice, laissant la blonde faire ses choix et interagir avec Tilda qui s’étonnait sans doute de se retrouver avec une cliente de ce genre. Mais la guerrière avait confiance, la couturière n’oserait jamais poser des questions indiscrètes et ne parlerait pas. Déjà parce qu’elle recevrait un bonus à la fin, mais aussi parce qu’elle savait parfaitement que sa cliente la plus fidèle ne laisserait pas passer une indiscrétion de sa part et ne manquerait pas de faire de sa vie un enfer…

- Il te va parfaitement. Lui assura-t-elle en souriant. Et non, tu ne choqueras pas, cela fait des années à présent que les femmes mettent des pantalons, c’est devenu normal. Il aura fallu le temps, je te l’accorde, mais bon… Expliqua-t-elle sans perdre son sourire.

Elle eut un autre sourire en entendant Tilda parler de différentes chaussures tandis que les étoffes volaient et s’enchaînaient les unes après les autres. Oh oui, Héra allait avoir besoin d’un petit temps d’adaptation. Le choc devait être assez énorme, mais la guerrière ne parvenait pas à imaginer, puisqu’elle avait subi les changements du monde quand ceux-ci étaient apparus.

- Elle te parle de chaussures. Expliqua-t-elle. Je t’emmènerai dans un magasin exprès pour les chaussures après, histoire de coordonner tes tenues avec et comme ça, je te montrerai tout ça. Promit-elle. C’est vrai, évoluer en même temps que l’Histoire, voir enfin les démocraties et l’égalité se répandre dans le monde… Je crois que le meilleur, ça a été quand enfin, on a permis aux femmes de participer à la vie politique en votant. J’imagine à peine le choc que ça doit être pour toi… N’hésite pas si tu as besoin d’informations. Lui proposa-t-elle.

De toute façon, elle était un peu là pour ça. Lui faire découvrir le monde et répondre aux questions qui ne manqueraient pas surgir au fur et à mesure des découvertes.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm a murderer... And I like that !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 508
✯ Les étoiles : 42




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 1 Nov 2016 - 17:28

And I won't look back I can go the distance
...


On lui laissait le choix. Pour la première fois de sa vie, on lui laissait le choix de ce qu’elle désirait faire ELLE à propos de sa propre vie… Voilà une chose qui devait paraître bien plus courante dans ce monde à présent ou nombres de femmes pouvaient vivre par elles-mêmes mais qui lui était encore totalement inconnu. Aussi elle accusa le coup de la remarque d’Athéna avec les yeux légèrement écarquillés avant de la suivre à l’intérieur avec un sourire. Cela serait plus facile que prévu finalement. Il n’y aurait pas à batailler et cela était extrêmement plaisant. Les essayages avaient ensuite commencé et Athéna s’était montrée extrêmement patiente, commentant ses choix et répondant à ses questions concernant les évolutions de la mode féminine. Tilda avait continué à la conseiller à propos de chaussures et peu après, les deux femmes avaient quittés la boutique. Hera avait les bras chargés de sacs en tout genre et il était clair qu’elles se dirigeaient à présent vers une boutique de chaussure…. Tout en parlant d’évolutions historiques.

- Oui… nous pouvons parler d’un choc je pense…



- Et qu’en est-il du mariage ?

Elle était à présent sur un podium, entourée de différentes boites éventrées, dont des papiers ressortaient, des chaussures gisaient ça et là comme la résultante d’une horrible bataille que la déesse avait mené. Elle avait essayé des cuissardes, des bottines, des bottes, des sandales, des baskets, des ballerines. Au diable les saisons ! Il y avait tant à voir ! Elle était à présent perchée sur des escarpins et se contorsionnait dans tous les sens en s’observant sous toutes les coutures, croisant parfois le regard de sa « sœur » dans le miroir.

- Je veux dire… Toutes ces évolutions des femmes sont absolument admirables. Crois-le ou non, mais j’ai toujours considéré que nous avions sans aucun doute un plus grand rôle à jouer dans ce monde que celui d’être un ventre et une épouse aimante. Je n’ai d’ailleurs pas été que cela pour mon mari… Mais ça, je pense qu’il est plus difficile de le percevoir de ton point de vue ou de celui de nos frères et sœurs mais je ne tiens pas à en parler présentement. La seule chose que j’aimerai savoir, c’est comment se porte le mariage ? Ouf, je vais les enlever, mes pieds commencent à souffrir.

Elle se laissa tomber sur le podium avec grâce avant de retirer les chaussures et de les jeter sur le reste de la pile des choses qu’elle prenait. Se massant les pieds, elle croisa de nouveau le regard d’Athéna avant de poursuivre :

- Il suffit de voir mon mari. Zeus avait pour fonction d’être le dieu de tous les hommes… entre autres… Et quand on voit déjà quelle était sa vision de la femme, je ne peux que supposer que le combat n’a pas dû être simple pour elles. Maintenant qu’elles ont figure de décision et qu’elles travaillent de leur propre chef sans être esclave, je suppose que certaines règles du mariage ont été abrogées ?

Il était légitime qu’elle pose cette question… après tout le mariage faisait partie de ses fonctions primaires. Le mariage, les femmes en dehors de leur sexualité et les femmes en couche et notamment les naissances. Zeus était au masculin ce qu’elle était au féminin et même si ces changements étaient perçues pour elle comme un changement souhaitable, elle venait à s’inquiéter pour ce qui unissait une femme à un homme… elle en était la gardienne, c’était son rôle de le préserver. Avant qu’Athéna ne puisse ouvrir la bouche, elle la prit d’avance.

- Tu sais quoi ? Je pense que je vais me choisir directement une tenue de cette époque, il est temps de se remettre à la page… et je vais mettre ces chaussures-là… est-ce que je peux te demander un service ? Pendant que j’utilise cette cabine peux-tu me renvoyer ces affaires s’il te plaît ?

Elle attendit de voir la réaction d’Athéna avant de se mettre dans la cabine, enlever sa robe de reine et la glisser dans un sac qui ne tarda pas à disparaître avant de s’habiller de manière un peu plus moderne. Elle s’observa dans le miroir quelques instants. Ce n’était pas mal du tout… ses cheveux venaient entre d’un autre temps… elle récupéra ses attaches pour en faire un chignon plus décontracté qu’elle avait vu porté en traversant la rue. Ses cheveux, son allure, c’était une des choses qu’elle maîtrisait le mieux. Zeus la désirait toujours impeccable malgré le fait « qu’elle soit de loin la moins jolie des déesses qu’il avait à diriger »… C’était sans aucun doute une raison qui faisait qu’il n’avait jamais pris la peine d’utiliser sa jeune apparence avec elle… mais après tout, c’était à elle de faire ce qu’il désirait et non le contraire. Elle ressortit de sa cabine et retrouva Athéna qui semblait l’attendre. Un peu gênée, elle se racla la gorge avant de lui dire :

- Je voulais… je voulais savoir… si nous arrêtions quelques minutes cette virée relooking des plus importantes mais également épuisante pour parler… Tu as fait le premier pas… J’apprécie. J’ai conscience à avoir beaucoup de choses à rattraper et… j’ai soif.


Elle lui fit un petit sourire en coin.

- J’ai toujours rêvé de découvrir le Café de Flore et nous sommes à Paris alors… est-ce qu’on peut y aller ? Tu me raconteras tout sur ce que j’ai loupé sur l’expansion des femmes, le mariage et… tout ce que tu voudras me raconter.


Elle commençait vraiment à penser que cette virée était loin d’être une mauvaise idée… Elle n’avait jamais passé autant de temps à parler avec l’un de ses confrères… pas même son mari. Et elle appréciait.



crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
   

       

           

       

       Tachons d'entrer dans la Mort...
... Les yeux ouverts.
©️ Frimelda

Eloise A. St-James


« Tête Couronnée »


avatar




╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

☞ Surnom : Licia



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7560
✯ Les étoiles : 17700




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Dim 13 Nov 2016 - 14:14

S’entendre aussi bien avec Héra avait de quoi surprendre. Athéna avait fait des efforts de son côté, certes, mais elle ne s’était pas attendue à ce que tout se passe aussi bien. Il y avait eu une si grande animosité entre elles par le passé… Mais les siècles et la remise en question de la déesse de la sagesse avaient sans doute eu plus d’impact que ce que quiconque aurait pu prévoir. C’était sans doute bien mieux comme ça de toute façon…

Si les achats dans la boutique de vêtements étaient finis, il leur restait encore plein de choses à acheter. Aussi les deux sœurs se dirigèrent-elles vers la boutique de chaussures. Puisqu’Héra avait ses vêtements avec elle, il serait très simple de coordonner le tout pour qu’elle ait un look d’enfer et plus en vigueur avec les codes actuels de la mode.

- Quand tu le voudras, je serais là si tu le souhaites. Répondit-elle à une remarque de sa sœur. Qu’est-ce que Zeus lui avait fait ? Athéna était curieuse, mais puisqu’Héra l’avait averti qu’elle ne souhaitait pas en parler pour le moment, elle estimait qu’elle n’avait pas à insister. Plus ou moins mal. Déclara-t-elle avec sincérité. Les gens se marient toujours autant, mais les mariages ne tiennent plus autant qu’avant. Nous avons le divorce à présent et certains mortels cumulent les unions pour mieux s’en défaire quelque temps plus tard…

Athéna eut un sourire en voyant sa sœur se masser les pieds. Bienvenue au 21ème siècle ! Les chaussures faisaient régulièrement souffrir quand on n’en portait pas souvent. Du moins, quand on ne portait pas celles de ce siècle. Mais Héra allait s’y faire, c’était certain. Elle avait toujours eu une grâce folle, même si la guerrière s’était souvent amusée à la rallier par le passé.

Héra voulait de plus amples informations sur les changements des règles du mariage, mais sans laisser le temps à Athéna de lui répondre, la blonde décida de se changer pour mettre une tenue plus contemporaine. La guerrière l’aida en lui donnant les vêtements qu’elle lui avait désignés. Puis une fois tout cela fait, la brune laissa sa sœur se changer et fit un peu le tour du magasin, trouvant une paire de bottes qui lui faisait envie. Il aurait été dommage de ne pas profiter de cette virée shopping…

- Je savais que t’allais avoir une allure folle avec ces nouveaux vêtements. Dit-elle en voyant sa sœur sortir de la cabine.

Puis la blonde fit une demande : faire une pause dans le shopping pour prendre un instant pour discuter autour d’un verre. La brune hocha doucement la tête, comprenant qu’il n’avait pas forcément été facile de lui demander quelque chose.

- Allons-y ! S’exclama-t-elle avec un sourire après avoir fait disparaître les sacs contenant leurs achats.

Athéna eut l’idée de faire prendre le métro à sa sœur. Se téléporter, c’était bien gentil, mais cela ne lui montrerait pas les progrès réalisés au fil des siècles. Rapidement, les deux déesses arrivèrent au café qu’Héra voulait voir. Elles prirent une table en terrasse, puisque le temps était encore chaud et clément.

- Pour répondre à tes précédentes questions, les règles du mariage ont changé oui… En bien pour les femmes. Lui dit-elle une fois qu’elles furent installées. Quant au reste… Je crois que tu apprendras mieux certaines choses en les vivant. Je t’accompagnerai si tu veux. Mais il y a tellement de choses… Soupira-t-elle avant de devenir plus sérieuse. Je sais que tu te poses des questions sur ce que je t’ai avoué dans ta chambre. Nos souvenirs… Dit-elle par la suite. Artémis, toi et moi, nous semblons être les seules à nous souvenir. En tout cas, Apollon non et je peux te dire qu’il n’arrête pas de nous tanner avec ça ! Grommela-t-elle. Avec lui, j’ai visité… Le Temps. Nous avons été dans le passé, quand les Titans régnaient encore. Et bien je peux te dire que ça n’était pas la joie ! Ils étaient encore plus esclaves de leurs désirs que nous… Ah et j’ai découvert pas mal de choses. On avait déjà appris en février que Gaïa n’était pas notre mère et que nous avions été enfants avant. Et bien… Depuis le voyage dans le temps, je sais qui est mon père. Japet, Titan des Morts. Et j’avais un frère biologique, Dolos. C’est de lui enfant, que je me suis souvenue quand Heimdall nous a rendu nos souvenirs. Raconta-t-elle.

Athéna avait pleuré ce frère-là, pas celui qui s’en était pris à Lily avant qu’Elliot ne le tue. Quel dommage que leurs souvenirs ne leur aient pas été rendus bien plutôt… Peut-être que certaines choses n’auraient pas été aussi désastreuses. Ou peut-être que si. De toute façon à présent, elle ne saurait jamais ce qui aurait pu être…

- Tu te souviens de quoi toi ? Demanda-t-elle. Quoi que. Tu n’es pas obligée de me le dire hein… Tint-elle à préciser.

Elles n’étaient pas assez proches pour ça si Héra ne le souhaitait pas. Du moins, pas encore… Parce qu’Athéna avait conscience qu’une amitié pourrait naître entre elles.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm a murderer... And I like that !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Victoire Adler


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 508
✯ Les étoiles : 42




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 7 Mar 2017 - 11:00

And I won't look back I can go the distance
...


Si on lui avait dit qu’elle en arriverait là avec Athéna… l’aurait-elle seulement cru ? Tout changeait autour d’elle, sa « sœur » était là pour le lui montrer mais visiblement, elle-même avait bien changé… Elle l’avait regardé avec un air un peu surpris lorsqu’elle lui avait annoncé qu’elle serait à ses côtés le jour où elle souhaitera parler de ce que Zeus lui avait fait… Elle… serait là ? Quelqu’un avait-il seulement était là toutes ces années ? Elle était touchée par ces mots mais se sentait incapable de l’exprime d’une quelconque manière que ce soit, bien trop peu habituée à ce genre de discours. Elle se contenta de fuir le regard d’Athéna en baissant les yeux, déglutit et acquiesça d’un signe de tête quelque peu raide.

Elles avaient fini par sortir de la boutique, pour partir à la rencontre et à la visite de cette ville incroyable qu’était Paris. Hera avait souri avec délice en prenant le métro, insensible à cette crasse ambiante, cette odeur acide et ce spectacle de désolation. Tout cela paraissait presque supportable face à cette grave découverte qu’elle faisait. Elles étaient sorties des bouches de métro et s’étaient dirigés vers ce café qui l’avait tant fait rêvé avant de prendre place en terrasse tout en goûtant au plaisir de la chaleur et du soleil sur sa peau. C’était une belle journée… Oui… Une très belle journée. Effectivement, le mariage semblait si loin de toute cette euphorie ambiante, ce qui désolait un peu la déesse tout en la rendant heureuse de ce nouveau vent de nouveauté. Ici, les femmes n’étaient plus engoncées dans des tenues moyenâgeuses qu’elles avaient pu lire par le passé, plus de corsets, de cage, de porte-jarretelles. Juste des femmes libres, dans des soutien-gorge qui se voulaient confortables, dans des pantalons… la tenue libératrice avant de délivrer l’esprit sans doute. Puis Athéna était venue à lui parler de choses qui l’importaient bien plus, plus graves aussi…

Avec d’autres des leurs, elle en était venue à visiter le Temps. Que cela devait être passionnant… Avait-elle serré la main à Brontë ? Pris le thé avec Franklin ? Ou assisté à des combats à mort avec Titus ? Avait-elle put entendre la conférence qui avaient fait de Saturne une « planète » hors de notre système solaire ? Elle se prenait à rêver à cela… comme une humaine en définitive, ce qui la blessait soudainement. Non. Athéna n’avait pas besoin de rêver à voyager dans le Temps pour voir ce qu’elle avait loupé… Elle n’avait rien loupé. Elle était là depuis des millénaires et ces gens, elles les avaient sans aucun doute vraiment connu, peut-être même que certains avaient été des amants… Alors qu’Hera n’avait rien vu durant tout ce temps. Mais elle chassa rapidement cette idée, elle enleva de ses rêveries toges, glaives et autres fantaisies pour se concentrer sur les mots de sa « sœur ».

Ils en avaient appris des choses… Gaïa n’étaient pas leur mère à tous… pourquoi leur avait-on menti ? Et la voix de son mari ne cessait de la hanter depuis qu’elle avait retrouvé ses souvenirs « Tu te souviens ? De nos parents… » Il s’était toujours souvenu. Pas fou, empli d’un trop plein de lucidité qu’Hera avait tenté de sauver par tous les moyens, devenant l’objet des sévices… Ils avaient bien tous des parents différents, ils n’étaient pas frères et sœurs… Ce qui ne lui avait posé aucun problème, à lui, de demander sa femme en mariage… il le savait, qu’il n’était pas elle…

- Et bien et bien… que de nouvelles… Japet, n’est-ce pas ? Titan des morts ? Il sembleraient donc que nos attributs ne soient pas héréditaires, que nos habilités à sauver les uns et les autres ne nous vienne pas de nos parents… Sinon… il aurait sans doute été plus logique que Japet soit le père d’Hadès n’est-ce pas ? Et Dolos en frère… où est-il à présent ? Je ne l’ai pas encore revu…


Comme un autre qui lui faisait terriblement de mal… Elle cacha cette douleur dans un tendre sourire suite à la demande d’Athéna. Elle n’était donc pas obligée de lui dire… Elle n’était pas donc pas obligé de TOUT lui dire… ce qu’elle préférait… du moins pour le moment…


- Je me souviens de moi enfant… et de mon mari… Isolé… Il semblerait que ce soit moi qui ai fait le premier pas vers lui. Je voulais qu’il devienne mon ami, NOTRE ami… qu’il soit accepté par nous, ce qui n’était pas encore le cas… Ironique, n’est-ce pas ?


Elle eut un sourire à la fois moqueur et amer à ce souvenir.

Je crois que tu as eu peur toute ta vie, Zeus.

Cette peur avait était celle destructrice de l’enfant… et elle avait été le doudou sur lequel on e défoule. Elle ne voulait pas parler d’Hermès pour le moment, ni même du fait que Zeus se souvenait de tout. Ils auraient bien le Temps. Pour le moment, l’important était de savourer la vie… un vent de liberté soufflait dans les rues de Paris.

FIN



crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
   

       

           

       

       Tachons d'entrer dans la Mort...
... Les yeux ouverts.
©️ Frimelda

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Séance relooking et décoinçage ! [PV Victoire]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives