Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Une visite à la morgue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Alex Jayden


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 503
✯ Les étoiles : 2869




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 25 Juil 2016 - 0:35

       

       
Une visite à la morgue...

Faust Z. Null & Alex Jayden

       
        Alex était tout excité ce matin-là, comme un enfant le jour de Noël : en effet, il avait réussi à trouver un nouveau client, un couple qui ne comprenait pas comment la mort - accidentelle - de leur fils unique avait pu avoir lieu, sans que personne ne puisse rien y changer. En effet, d'après les informations qu'il avait trouvé sur Internet, le jeune adolescent s'était fait fauché devant son lycée, à l'heure de sortie scolaire, par un chauffard conduisant une Mercedes noire. Les témoins - constitués pour la majeure partie par des camarades du défunt - n'avaient pas pu confier l'immatriculation exacte, seuls les quatre premiers caractères avaient pu être donnés : 6493 - ??.

        D'un naturel très curieux, l'ancienne licorne avait mené son enquête de son côté, parvenant à glaner certaines informations qui avaient échappées aux policiers, que ce soit pas indifférence ou par négligence, et il avait réussi à isoler trois véhicules qui pouvaient correspondre à celui du "meurtrier". Il ne comptait pas l'offrir en pature aux parents endeuillés, ce serait une bêtise innomable au vu de leur état et un autre mort n'était pas souhaitable non plus. Non, s'il faisait ça, c'était plus pour sa satisfaction personnelle, pour combler sa curiosité.

        Et il devait avouer qu'il était assez doué lorsqu'il enquêtait. Mais, pour l'instant, il avait mis tout ça de côté, et il comptait profiter d'un moment de calme pour se rendre à la morgue et observer d'un peu plus près la dépouille de l'enfant. Certes, ce n'était pas la partie la plus amusante de son job, mais ça lui permettait de glaner pas mal d'informations utiles : les vêtements que portaient l'enfant, ce qu'il avait dans ses poches au moment de sa mort, une possible cicatrice, tâche de naissance ou même tatouage, ... En bref, tout un tas de petits détails qui prouvaient la véracité de ses propos. Et, cerise sur le gâteau, l'enquête qu'il menait à côté - si elle aboutissait - pouvait être le produit d'une pseudo-collaboration entre l'esprit du jeune homme et lui. Génial, n'est-ce pas ?

        Il s'habilla conveablement, c'est-à-dire avec une chemise blanche, une de ses habituelles cravate rouge, son jeans et ses chaussures, ainsi que son trench coat, et il ordonna un minimum ses cheveux. Tout ces petites attentions devaient lui assurer une plus grande crédibilité pour son rôle du jour : un médecin. Il prépara également une sacoche, y rangeant sa tablette de Ouija, la goutte qui allait avec, ainsi que du gros sel et de la peinture (blanche, rouge, et noir) puisqu'il comptait bien essayer d'entrer en contact avec l'âme du défunt. Ne disait-on pas que les victimes de mort violente avaient du mal à quitter la Terrex puisqu'elles ignoraient leur propre décès ? Dans ce malheur, il parviendrait peut-être à entrer en contac avec cet esprit, ce qui constituait un de ses rêves les plus fous.

        Il emprunta un taxi pour se rendre à l'hôpital, et utilisa le prétexte de fumer une de ses cigarettes pour observer les allées et venues incessantes des occupants du bâtiment : un bon point, cela lui serait plus simple de s'infiltrer sans se faire remarquer. Et, pour être tout à fait honnête, son intrusion se passa encore plus facilement que tout ce qu'il avait pu imaginer : personne ne prêta attention à lui, et sa tenue ainsi que son air concentré lui permirent une totale immersion dans le monde de la médecine. Il put entrer dans un des vestiaires, emprunter une blouse ainsi qu'un badge nominatif - mais sans photo, pour son plus grand bonheur - et il se rendit rapidement au sous-sol. Il fit un détour par le secrétariat de l'étage, empruntant le trousseau de clefs, et se dirigea sans trop d'erreurs devant la salle mortuaire.

        Le blanc lui semblait presque éclatant, au milieu de tous ces accessoires gris acier. Il observa un instant le registre, repérant rapidement le nom de son "client" et il nota mentalement le numéro du casier où il se trouvait. Puis, il posa sa sacoche dans un coin, avant d'utiliser une des clefs pour ouvrir le casier. Il ne put réprimer un frisson lorsqu'il fut face à face avec le défunt, éprouvant un minimum de compassion pour sa famille : mourir si jeune, ce n'était pas normal. C'était même contre-nature. Il portait toujours les vêtements qu'il avait le jour de l'accident, déchirés à de multiples endroits du fait du choc, et il releva plusieurs détails qui seraient utiles pour leur séance. Il enfila une paire de gants qui se trouvaient dans les poches de la blouse, avant d'observer les poignets, les chevilles et la base de la nuque, emplacement fréquents de tatouages chez les jeunes. Et cela ne manqua pas : il put remarquer une ancre stylisée au creux du poignet gauche du garçon, et il reposa doucement le membre raidi, avant de se reculer.

        Il hésita un instant, se demandant s'il devait laisser le tiroir ouvert lors de la séance, puis il se dit que cela ne devait avoir aucune espèce d'importance et il le referma, prononçant une prière mentalement à l'adresse de l'enfant.

        Enfin, il se recula et récupéra sa sacoche, choississant un emplacement entre deux tables d'autopsie en métal pour s'installer. Il commença par tracer un cercle en utilisant le gros sel, tout en marmonnant une autre prière, puis il sortit le pot de peinture blanche pour tracer une étoile à cinq branches au sein du cercle - fort heureusement pour lui, la peinture qu'il avait choisit partait à l'eau, il n'osait imaginer la tête des employés s'il découvrait de tels symboles au sol. Il sortit ensuite la planchette Ouija, qu'il positionna soigneusement, plaçant la goutte au milieu de celle-ci, et posant des bougies à chaque coin du plateau. Il patienta quelques instants, s'assurant que la peinture était parfaitement sèche (la possibilité d'avoir une partie d'étoile sur son postérieur ne l'emballait guère), avant de s'asseoir à l'intérieur du cercle, posant son index et son majeur sur la goutte. Il prit une grande inspiration, récitant une dernière prière censée repousser toute âme malveillante, avant de poser la question fatidique :

« Esprit, es-tu là ? »

       
codage by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Faust Z. Null


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Adam Anderson

Ѽ Conte(s) : L'étrange Noël de Mister Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Zero

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 328
✯ Les étoiles : 1324




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Lun 29 Aoû 2016 - 1:53


Une visite à la morgue

Faust bailla, il était trop tôt encore, il était si confortablement bien installé dans les bras de ses hommes. Mais il devait se lever, pourtant il avait éteint se fichu réveil, mais son directeur se faisait le réveil supplémentaire, lui chatouillant le cou de son nez, le faisant frissonner. Il se retourna, se trouvant face à lui, lui caressant la joue. "Toi aussi tu dois aller travailler", il était si bien là, il ne voulait pas bouger, mais quand il le faut, il le faut. ils s'embrassèrent et allèrent prendre leur douche ensemble. Pour bien commencer une journée quoi de mieux après tout. Il prit un petit truc à manger, allant chacun de leur côté à l'hôpital. Encore et toujours son envie de pas trop se mêler et pourtant, ça commençait à faire son petit bonhomme de chemin. Facilier avait juste quelque petites choses à faire, sinon ils auraient fait la route ensemble.

Ce matin là, il préféra marcher, il aimait bien se promener, prendre l'air, ça lui permettait de réfléchir un peu, d'envisager la journée. Avant d'entrée dans l'établissement, saluant quelques personnes qu'il connaissait au préalable, il se retourna avec cette sensation bizarre encore une fois, comme si il était suivi. Il secoua de nouveau la tête. il entra au final, saluant encore et encore, jusqu'à atterrir au sous-sol là où un trop pleins de dossiers l'attendaient. Il se demandait ce que pendant la nuit les employés faisaient quand ce n'était pas lui qui y travaillait sérieusement. il entra soufflant déjà de leur manque de professionnalisme.

Il posa toutes ses affaires. Il feuilleta tous les dossiers et l'un après l'autre il vérifia avec les personnes amenées ici. Il avait rencontré tout un tas de chose et parfois un peu étrange il fallait bien avouer. Il avait mis sa blouse, commençant son travail minutieusement. Il avait tendance à être absorbé par celui-ci, ne voyant pas l'heure défiler. Et c'était lorsqu'un homme entra pour prendre la relève le temps de sa pause, qu'il s'aperçut qu'ils étaient déjà midi, et qu'il était temps de remplir un peu son estomac. D'ailleurs il se rappela que Facilier aurait voulu qu'il passe manger avec lui. Il mettait un pieds d'honneur à vouloir le voir manger correctement. Il en avait relevé les yeux au ciel à cet instant.

Il reposa sa blouse, prenant quelques affaires, laissant le surveillant à son activité bien trop peu passionnante, tout en prenant l'ascenseur pour se diriger vers le bureau du directeur. Il frappa, et entendit un entré. Il sourit en voyant le repas bien mis sur le bureau. Il était parfois si romantique. Ils mangèrent tout en bavardant tranquillement, heureux de le voir manger. Il redescendit tout en ayant bien dit à tout à l'heure à son homme, à sa façon.

Il fronça des sourcils, il n'y avait pas un chat, pas un bruit. Il s'approcha doucement de la morgue, étant comme un fantôme. Il observa l'homme qui était présent, assis au milieu d'un cercle, une étoile à cinq branche dessinées sur le sol, lui en tailleur, une planche posée et une parole. Il se gratta la tempe, se demandant ce qu'il faisait vraiment là, même si la réponse semblait plutôt évidente. Il n'y connaissait pas grand chose à ce genre de truc mais n'était pas incrédule non plus. Lui qui était un ancien chien fantôme sur ce point là, ça aurait pu être assez compréhensible, mais son monde était un monde de peur, une fête bien connu, et parfois il jouait à cela. Il eut un faible sourire, son petit côté chien joueur pouvait parfois l'emporter.

Peut-être n'était-ce pas le bienvenue, sachant que s'était surement du sérieux, mais le fait qu'il soit ici, sans qu'on l'ait invité, ne pensant réellement pas que ça soit un médecin depuis le temps qui l'y travaillait, il allait juste s'amuser pendant un instant. Comme un fantôme, il avançait, silencieusement, il s'y approchait, sa main frôla la planche, faisant bouger la pointe, pour composer un "oui". Il se déplaçait en lévitant, devenant presque transparent, passant à travers plusieurs chose pour ne pas se faire prendre. il souriait légèrement. Son corps le traversa, pour lui faire sentir une quelconque présence.

Il s'éloigna, prenant sa place vers la porte de son bureau avec une vue plongeante sur ce qui se passait sous ses yeux, regardant l'homme. Il toussota légèrement, faisant signe de sa présence, comme si il venait plus ou moins d'arriver. "Il ne me semble pas que vous êtes un médecin d'ici Monsieur..? " il mit sa tête sur le côté, attendant une réponse, sans un sentiment particulier, juste légèrement amusé par la situation.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19593-faust-null-le- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58249-un-ancien-chien-fantome-au-doux-nom-de-zero-etrange-noel-de-mister-jack#552849

Alex Jayden


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 503
✯ Les étoiles : 2869




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 1 Sep 2016 - 23:48

       

       
Une visite à la morgue...

Faust Z. Null & Alex Jayden

       
        Le silence qui régnait dans la morgue était presque surnaturel, et correspondait parfaitement à l'activité à laquelle s'adonnait l'ancienne Licorne. Il s'en accommodait parfaitement : cela lui permettrait d'entendre si un médecin, interne, ou autre s'approcherait de la salle où il se trouvait. Il commença à se relaxer, penchant la tête d'un côté puis de l'autre tout en faisant légèrement craquer sa nuque pour se libérer des quelconques tensions qui sévissaient dans son corps. Une fois que cela fut fait, il souffla légèrement, veillant à ne pas troubler l'ambiance très particulière.

        Il ne sut pas exactement combien de temps il resta ainsi, mais cela ne lui parut pas si long que ça. Comme la goutte ne bougeait pas, et que l'esprit restait toujours silencieux, il décida de faire un long décompte, partant de dix pour arriver à zéro, et il réitéra sa demande, toujours aussi respectueux du calme :

« Esprit, es-tu là ? »

        Et il repassa dans le côté "attente" de la Force. Et, pour la première fois dans toute sa carrière d'arnaqueur, de pseudo-médium et de passionné du surnaturel, il obtint une réponse. Au départ, le mouvement fut si subtil qu'il cru que cela venait d'un mouvement réflexe, mais la pression sur sa main s'accentua légèrement, et l'esprit auquel il avait affaire semblait se moquer de l'inscription "Oui" déjà présente sur la planchette, puisqu'il préféra décomposer le mot lui-même. Des étoiles brillaient dans les yeux d'Alex : pour la première fois de sa vie, il parvenait à communiquer de façon concrète avec l'Au-Delà ! Il allait pouvoir se forger une véritable réputation de médium ! Ce qui, en soit, constituait presque son rêve depuis qu'il était tout petit !

(Mon Dieu, mais c'est trop génial ! Pitié, faites que ce ne soit pas un esprit malfaisant, je suis pas habilité à me débrouiller avec eux. Pitié, pitié, pitié, pitié...)

        Il savait que le nom du jeune garçon qui s'était fait renversé était Jake Abel, et c'était un bon moyen de savoir si l'esprit auquel il avait affaire était honnête ou s'il s'agissait d'un mauvais esprit. Il souffla une nouvelle fois doucement, formulant sa prochaine question dans son esprit afin de pouvoir l'énoncer clairement à haute voix :

« Esprit, comment t'appelles... »

        Il ne put terminer son interrogation puisqu'il entendit quelqu'un toussoter légèrement, ce qui le fit sursauter. Mince, il s'était tellement plongé dans sa séance qu'il en avait oublié totalement l'univers qui l'entourait. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir inventer comme excuse ? Un rapide coup d’œil au matériel qui était étalé autours de lui ne permettait pas d'arranger son cas. Il osa tout de même lever les yeux pour observer son nouvel interlocuteur, penchant légèrement la tête sur le côté. Il hésité à lancer un timide « Heu... Coucou ? » mais il s'en abstint, d'un part parce qu'il ne pensait pas que cela constituait une bonne entrée en matière, et d'autre part parce que ce fut le nouvel arrivant qui prit la parole en premier :

" Il ne me semble pas que vous êtes un médecin d'ici Monsieur..?"

        Ah, il cherchait à savoir comment il s'appelait ? Pourquoi pas, après tout... Mais était-ce pour ensuite aller porter plainte contre la police ? Il faillit grimacer : si tel était le cas, cela ne l'arrangerait surtout pas... Et plus particulièrement si la police parvenait à faire le rapprochement entre ses activités ici, à Storybrooke, et celles qu'il avaient eut aux Pays de Galles. Il plissa légèrement les yeux, avant de soupirer. Oh, et puis il n'était plus à ça près... Cela ne ferait qu'une entrée de plus dans son dossier. Rien de dramatique, en soi. Ou presque.

« Jayden. Alex Jayden. Et, effectivement, je ne suis pas un médecin... Il grimaça légèrement. Dîtes, vous n'allez pas me dénoncer, hein ? Si vous voulez, je peux tout remettre en ordre et nettoyer tout ça, mais vous n'avez pas besoin de prévenir la sécurité, et encore mois la police... S'il vous plaît ? »

       Une touche de politesse ne pouvait pas lui faire de mal dans sa situation, n'est-ce pas ? Il se rendit compte que l'autre possédait un certain avantage sur lui, puisqu'il connaissait son identité, mais que la réciproque ne s'appliquait pas. Et l'interroger à ce sujet n'était pas interdit, du moins aux dernières nouvelles...

        Il retira ses doigts de la goutte, et se concentra totalement sur son vis-à-vis, s'efforçant d'avoir l'air un peu plus normal. Non parce que dans l'immédiat, il devait plus ou moins passer pour un fou, et comme il se trouvait dans un hôpital, la section dédiée à la psychiatrie ne devait pas être loin. Et il ne comptait pas finir là-dedans... Il n'était pas fou. Du moins, pas dans le sens Storybrookien du terme : à Wonderland, la folie était monnaie courante et ne choquait personne puisqu'elle faisait partie des normes.

« Heu... Et puis-je me permettre de vous retournez la question ? Qui êtes-vous ? ... Vous travaillez vraiment ici, vous, c'est ça ? »

       
codage by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Faust Z. Null


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Adam Anderson

Ѽ Conte(s) : L'étrange Noël de Mister Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Zero

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 328
✯ Les étoiles : 1324




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Jeu 29 Sep 2016 - 19:00


Une visite à la morgue

Faust s'amusait intérieurement, le voir si sérieux, peut-être qu'il pourrait prendre ça pour de la moquerie, mais s'en était pas. Après tout, tout un monde existait, les dieux, leur conte, d'où il venait aussi, alors pourquoi pas cela. Les esprits ils savaient que ça existaient dans un sens, il y en avait là d'où il venait, mais dans son monde s'était différent. Il observait cet homme qui semblait heureux et surpris de la réponse faite. Lui était plus ou moins un esprit, plutôt un véritable fantôme si on allait par là. Si il le découvrait, il n'imaginerait pas sa tête. Il ressemblerait peut-être à un poisson.

Il toussa et sa réaction prit sur le fait, le fit plus sourire encore. Il était toujours contre l'embouchure de la porte. Il le regardait bataillé avec lui même pour savoir comment réagir. Il devenait doué pour lire les expressions, et puis il avait appris en essayant de différencier les comportements de Dark et Shadow, choses difficile, quand au début, on ne pouvait savoir à qui on s'adressait réellement. Même parfois, il s'interrogeait encore. Il attendait une réponse de sa part, se demandait qui il était réellement et pourquoi il faisait cela, l'objectif était plutôt clair mais la raison ne l'était pas forcément. Il l'écoutait, il voyait qu'il ne voulait en aucun cas qu'il appelle les flics. A vrai dire Faust était joueur sur ce coup et curieux, ce n'était pas dans son option mais là encore, ça allait lui donner peut-être une occasion pour en rajouter une petite couche. Il n'avait rien à faire ici, ça le lui donnait droit de le taquiner un peu.

Il se mordit quelque peu la lèvre, évitant d'éclater de rire ou de sourire un peu trop pour ne pas qu'il est de soupçons . Il s'avança vers l'homme, regardant le matériel exposé et le cercle, comme si il ne l'avait jamais vu avant.

"Je ne pense pas que vous devriez vous souciez de mon travail ici, vous devriez plutôt vous inquiétez pour vous, vous avez été pris sur le fait. Ce lieu est interdit aux visiteurs non autorisé et surtout si vous n'êtes pas de la famille d'un des patients de la morgue" sa nature de faire peur était aussi une autre raison, on ne se refaisait pas, même si il était un gentil chien, il aimait regarder son maître faire peur, il était le roi et avait parfois se réflexe ci.

Il l'observa. "Donnez moi une bonne raison de ne pas prévenir la sécurité puis les flics ?" et il pointa du doigts le cercle et tout le reste. "Et qu'Est-ce que c'est tout cela ? Pourquoi aviez vous besoin d'être ici ?" il l'interrogeait, une sorte de façon de stresser peut-être une personne. Il n'avait pas à se justifier lui, alors que ce n'était pas lui en faute, mais plutôt cet homme nommé Alex. Il le faisait marcher, il le savait et il attendait le moment propice pour lui dire l'autre vérité.

Pour l'heure, le jeu était ouvert et puis curieux d'apprendre sur ce qu'il faisait réellement. Une façon de lié les deux. Il croisa les bras, tapant légèrement du pied, attendant une réponse. Il ajouta tout de même. "Ceci est mon véritable lieu de travail" il lui faisait plaisir de répondre au moins à une de ces questions, plus ou moins en tout cas.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19593-faust-null-le- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58249-un-ancien-chien-fantome-au-doux-nom-de-zero-etrange-noel-de-mister-jack#552849

Alex Jayden


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 503
✯ Les étoiles : 2869




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 18 Oct 2016 - 23:32

       

       
Une visite à la morgue...

Faust Z. Null & Alex Jayden

       
        Le nouvel arrivant prit tout son temps pour observer son matériel, ainsi que les symboles qu'il avait soigneusement tracé et, suite à un temps qui lui parut horriblement long, il reprit la parole pour lui signaler qu'il devrait plutôt s'inquiéter pour son cas, puisque le lieu était interdit à tout ceux qui ne faisait pas parti de la famille. Alex grimaça légèrement, réfléchissant à tout allure pour trouver une excuse valable, justifiant sa présence à la morgue.

« Heu... C'est même interdit au médium de la famille ? … Enfin, je veux dire que la famille cherche désespérément à reprendre contact avec leur fils, donc je me disais que me rendre à la morgue serait sans aucun doute la meilleure des façon pour essayer de discuter un peu avec lui... Ça ne constitue pas, en quelque sorte, une autorisation spéciale ? … Non ? »

Parce que, en soi, il n'avait causé aucun grave dégât au lieu, ni même au défunt en lui-même. Au contraire : il s'était montré très respectueux envers le mort, et avait veillé à utiliser une peinture particulière pour ne pas saccager la morgue. Cela constituait de bonnes circonstances atténuantes, franchement. Il pouvait – presque – passer pour un bon samaritain.

Par ailleurs, tout son matériel sembla intrigué l'homme, puisqu'il finit par lui poser des questions à ce sujet, non sans lui demander une raison valable pour qu'il ne prévienne pas la sécurité, en plus des flics.

«  Écoutez... C'est pas la peine d'en venir à de telles extrémités, d'accord ? Je me rends, et je ne fais pas de blessés... De toute façon, mis à part vous, je n'ai personne d'autres à blesser. Je vous l'ai dit, je suis là pour tenter d'entrer en contact avec un des morts que vous gardez. Rien de plus. Et tout mon matériel me sert à faire des séances de spiritisme. Erm... Si vous vous inquiétez au sujet de la peinture, c'est pas la peine, elle part à l'eau. Je pourrai... Enfin, je nettoierai tout ça avant de partir, si ça vous convient. Parce que ça ne me dérange pas du tout, et c'est la moindre des choses... »

Au moins, il venait d'obtenir la confirmation que oui, son vis-à-vis travaillait bien ici. Ce qui lui donnait vraiment l'occasion de prévenir la sécurité et les flics, et le plus légalement du monde. Peut-être qu'il parviendrait à l'amadouer en se montrant le plus honnête possible ? En tout cas, jusqu'à présent, il n'avait dit que la vérité, rien que la vérité. Cela devait jouer en sa faveur, non ?

       
codage by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Faust Z. Null


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Adam Anderson

Ѽ Conte(s) : L'étrange Noël de Mister Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Zero

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 328
✯ Les étoiles : 1324




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mer 16 Nov 2016 - 0:25


Une visite à la morgue

Faust en était plus que amuser à vrai dire. L’homme se justifiait suite à ses questions. Il faut assez intrigué par tout ce matériel. Il connaissait sans vraiment connaître ce genre de choses. Eux qui dans leur monde avait une spécificité à devoir faire peur pour une certaine fête, s’était comme hanter toute une journée tout un peuple d’humains. Il était un fantôme de base, certes un chien fantôme, alors il pouvait concevoir les esprits mais de là en avoir déjà vu s’était tout autre chose. Il n’y croyait pas forcément. Dans cette ville pourtant la croyance de toute existence n’était plus à refaire. Il y avait de tout, mais de monde très différents aussi. Alors de là à être étonné par cette croyance était loin du compte. Il n’était pas fermé, si il le serait, ce serait plutôt un comble puisqu’il avait vécu grâce à une croyance en une fête. Au contraire, il était assez curieux et il était vrai que son petit jeu l’avait tenté, peut-être n’était-ce pas amusant, et que si l’homme devant lui l’apprenait il se mettrait en colère. Il le comprendrait, même si Faust ne partait pas d’une mauvaise intention.

Il pencha la tête sur le côté. Il regarda un instant le corps du jeune homme. Il prit le dossier et examina ce qui avait été dit. Il ne l’avait pas autopsier pour le coup celui-ci, s’était son collègue qui l’avait fait. Sa mort semblait être plutôt accidentelle mais pourtant un détail le chiffonnait. Il reporta de nouveau son attention sur l’inconnu.

“Ecoutez...je ne préviendrais personne. A vrai dire ce que vous faites m’intrigue et j’aimerais beaucoup que vous m’expliquiez comment cela marche. Si vous voulez même, nous pourrions recommencer” il regarda de nouveau le jeune homme. “Il y a un détail qui me paraît perplexe malgré la cause du décès dite accidentelle, alors si cela vous permet de rassurer la famille, ça sera déjà un petit pas de fait” il s’avança vers l’homme et lui chuchotant. “Par contre...ne me prenez pas pour ce que je ne suis pas, certes tout ceci n’a pas l’air dangereux, mais vous êtes entrée dans une zone interdite sans autorisation. Médium n’est pas assez reconnu pour qu’on vous autorise l’accès” il n’avait pas dit cela méchamment bien au contraire, il préférait être clair.

Faust avait un ton franc, et pouvait ne pas passer par quatre chemins. Du moment que sa vie n’en était pas mêlée le reste, il s’en fichait. Il ne savait pas encore quoi penser de l’homme, et peut-être que d'essayer sans interrompre cette fois-ci, lui en dira plus sur celui-ci. Et puis pourquoi ne pas essayer de nouvelles choses. L’amour donne des ailes non ?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19593-faust-null-le- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58249-un-ancien-chien-fantome-au-doux-nom-de-zero-etrange-noel-de-mister-jack#552849

Alex Jayden


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 503
✯ Les étoiles : 2869




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 15 Jan 2017 - 3:15


Faust Z. Null & Alex Jayden.

Une visite à la morgue...

Passé les premiers moments, son interlocuteur ne semblait plus si surpris que cela par sa présence, et semblait même profiter de la situation : il s’intéressa d'abord au corps, puis à son dossier, avant de reprendre la parole, et...


Alex resta bouche-bée une poignée de secondes, sans se préoccuper de l'air idiot que cela devait lui donner. Enfin... Si, cette information finit néanmoins par lui monter au cerveau, et il secoua légèrement la tête en reprenant un air plus sérieux. On ne pouvait même pas lui en tenir rigueur : la réaction était proportionnée à l'incroyable bonne nouvelle que venait de lui annoncer le médecin - il devait forcément l'être, vu qu'il s'y connaissait en médecine - : il acceptait de garder le secret. Et mieux encore.

Il était d'accord pour participer à la séance ! Même si c'était sous couvert d'un intérêt plus ou moins scientifique, ce n'était pas rien ! Les yeux de l'ancienne Licorne se remirent à briller, tandis qu'il parvenait enfin à se détendre. Non pas qu'il se sentait chez lui dans cet environnement froid et... Mort ? Mais il n'avait plus à se soucier de la police.

Pour se donner une contenance, il fit craquer chacun des os de ses doigts, avant de demander :

« Vous ne connaissez pas les planchettes Ouija ? Il lui semblait naturel de commencer par cela. Pis il voulait essayer d'en savoir un peu plus sur l'autre. Non mais, c'était pas juste, il avait été obligé de tout lui révéler... Hmhm. Cela me surprend un peu. Surtout vu comment elles sont représentés de nos jours : limite, ce sont elles les vraies stars des films d'horreur, à la place de ses pseudo-acteurs qui sont censés réussir à jouer les effrayés ou les possédés mais qui, au final, ne parviennent qu'à se ridiculiser et à faire rire les spectateurs... Heu... Pardon, je m'égare. En réalité, leur fonctionnement est tout simple : il suffit simplement de posséder le plateau et la goutte. Il pointa du doigt l'un et l'autre des objets susnommés. Les deux réunis permettant aux Esprits de se manifester et de communiquer... A condition qu'ils en aient l'envie. »


Il releva les yeux pour observer son vis-à-vis. D'une part, il tenait à s'assurer que l'autre le suivait plus ou moins - mais cela ne devait pas être si compliqué que cela à comprendre, surtout après avoir ingurgité des pages et des pages entières de propos médicaux poussés, non ? - et d'autre part pour vérifier qu'on ne tentait pas de le piéger en gagnant du temps, afin que l'autre puisse appeler les secours, d'une quelconque manière. Comme tout se passait bien, il hocha la tête en souriant.

« Bien. Je peux comprendre que ça puisse sembler déroutant, présenté comme ça... D'ailleurs, vous n'avez pas idée du nombre de sceptiques que j'ai eu l'occasion de rencontré, et qui m'ont traité de fous avant même que je ne puisse me justifier, et... Je dois avouer que venant d'un médecin - ou de quelqu'un du même genre, je ne fait que supposer puisque vous ne m'avez rien dit à votre sujet - votre compréhension me surprend. C'est chouette de rencontrer des gens aussi ouverts d'esprit ! ... Oula, je m'égare encore. Désolé. Je suis un peu une pipelette quand on me lance sur le sujet... Il aborda un petit sourire, aussi contrit que sincère, avant de reprendre. ... Donc, je disais que cela dépendait grandement de l'humeur des Esprits que l'on cherche à contacter. La plupart du temps, mes interrogations restent sans réponse pour une durée indéterminée, mais... Juste avant que vous n'entriez, j'ai eu une réponse ! Vous vous imaginez ?! Il s'agit peut-être de ce jeune garçon, ou... Il fronça légèrement les sourcils, avant de jeter un rapide coup d’œil à son environnement. Ou peut-être de l'un de tous ces morts, mais... J'ai eu une réponse ! »

On pouvait clairement lire la joie sur le visage du médium - joie qui devait probablement paraître assez déplacée dans un tel lieu, mais il était loin de se soucier des apparences pour l'instant ! C'était juste génial ce qui venait de lui arriver !

« Bon après, si vous faites partis des sceptiques, ils pensent que réponses sont dues à des mouvements réflexes. Quand ce n'est pas une partie de notre subconscient qui s'en mêle, mais... Il haussa les épaules. Je ne comprends pas pourquoi ça semble si bizarre de penser que certains morts puissent rester coincés sur Terre et peuvent chercher un moyen de communiquer avec les vivants. Si ça vous parle plus que les films d'horreur, ce que je fais peut se rapprocher de Ghost Whisperer. Bon, les larmes et la féminités en moins, mais... Le principe même y est. Dans le sens où les esprits peuvent être amicaux - à leur façon - ou bien... Mauvais, tout simplement. Vous pensez que vos morts se classent dans quelle catégorie ? »

Il sourit une nouvelle fois, sans aucune trace de moquerie ou autre. Il était juste heureux que quelqu'un daigne l'écouter... Surtout un quelqu'un qui avait la possibilité de faire débarquer les très connus "monsieur en blouse blanche".

« Alors, vous souhaitez toujours vous joindre à moi ? »

Alex espérait simplement que ses explications n'avaient pas définitivement refroidi son interlocuteur. Et qu'elles ne l'avait pas non plus fait changé d'avis sur sa décision de ne prévenir personne.

Au final, le médecin finit par se rapprocher de lui et l'ancien équidé faillit sautiller de joie sur place - oui, oui, tout en étant assis. Ne jamais sous-estimer un Wonderlandien, ils sont capables de tout. Mais il faillit, seulement. Parce que les dernières paroles qui furent prononcées étaient un poil... Menaçantes n'était pas réellement le mot, puisqu'aucune méchanceté ne semblait transparaître, mais elles n'en constituaient pas moins un avertissement assez impressionnant.

En particulier quand vous avez l'habitude d'être un sacré baratineur. Même s'il n'était pas en flagrant délit de mensonges - pour une fois -, cela réussit presque à lui donner des sueurs froides. Presque. Mais son passif lui servit tout de même à rebondir prestement le sujet.

« Dîtes, si vous n'êtes pas convaincu à la fin de la séance, ou bien que l'Esprit ne daigne plus nous manifester le moindre intérêt, vous n'allez pas le prendre mal ? Ce genre de choses arrivent fréquemment lorsque l'on est médium... Mais j'espère pouvoir rendre ma profession plus connue. Histoire que de futures confrères évitent de se retrouver dans des situations aussi... Délicates ? Parce que devoir travailler dans l’illégalité, mine de rien, c'est plutôt crevant. Du coup... J'ai votre parole pour ce point ? ... S'il vous plaît ?»

Une petite formule de politesse ne pouvait guère faire de mal. Surtout quand la demande était aussi surprenante et abracadabrantesque que la sienne.


(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Faust Z. Null


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Adam Anderson

Ѽ Conte(s) : L'étrange Noël de Mister Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Zero

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 328
✯ Les étoiles : 1324




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Lun 23 Jan 2017 - 18:12


Une visite à la morgue

Faust le regardait assez simplement, toujours aussi amusé de voir l'homme se tortiller de joie et encore plus sous le choc de sa potentielle proposition de participer. Il avait légèrement sortie un peu rire en voyant l'homme s'excité comme une puce. Il voyait très clairement qu'il n'avait pas l'habitude qu'on lui dise et propose cela et Faust ne pouvait qu'apprécier le côté si candide de l'homme qui profitait de l'instant.

L'ancien fantôme, l'écouta attentivement. Si, cela lui disait vaguement quelque chose, ayant vu quelques films d'horreurs, un peu limite parfois. Mais dans leur monde, s'était plutôt leurs tête et apparences qui faisaient peur. Lui aurait été dit comme "esprit chien" peut-être. Par contre communiquer avec lui, aurait été sûrement assez délicat. Il rit de nouveau alors que l'homme partait dans sa folie, tout heureux de pouvoir expliquer les choses.

"Je connais...enfin par rapport aux films, je dois dire que je trouve ça étrange certains. l'idée d'une planche est assez bien trouvé et si cela marche réellement pourquoi pas" il était sincère. Il ne rejetait pas toutes les autres idées, pourquoi être fermé. Lui qui sortait de plus avec deux personnes dans un même corps, il ne pouvait rien dire sur toutes ces autres choses. Son regard se planta dans celui de son homologue, cherchant à voir si il suivait et si il souhaitait toujours continuer ou fuir en appelant les flics.

Il se racla légèrement la gorge. "Ne vous inquiétez pas, je ne vous vois pas comme un fou sauf si vous tentez de m'assassiner ou agissez comme un psychopathe, là je dois bien avouer que je vous dirais fou" plaisanta t-il sans une once de méchanceté. "...et ...vous m'avez catégorisé. Médecin peut-être ou du moins travaillant ici" il fit un petit sourire mystérieux, juste pour taquiner son homologue, qui cherchait à se renseigner sur lui. "ne veut pas dire fermer...certes je ne peux pas vous dire le contraire sur le faite que la science est plutôt une de leurs croyances plus que le côté "magie" ou tout autre chose surnaturels. Mais si il y a bien une chose que j'ai appris dans cette ville, s'était qu'elle regorgeait d'habitants de toute horizon" il sourit à l'homme. "Alors bon ...ne me jugez pas trop vite, peut-être qu'au fond c'est moi le psychopathe" il fit un regard assez étrange et se mit à rire de bon coeur. Il se calma un peu. "Enfin content que cela vous rende si joyeux".

Il se mordit légèrement la lèvre lorsqu'il lui dit penser que s'était peut-être le jeune homme, l'esprit qu'il lui aurait parler, là il ne devait pas lui dire que c'était lui, il le prendrait sans doute très mal. Et il savait qu'il ne tricherait pas pour la suite des éventements, il était sincère dans sa démarche et tout en s'approchant. Il observa une nouvelle fois le symbole peint sur le sol. Il espérait que ça s'enlève par contre assez vite sinon c'était lui qui aurait des soucis.

Il fronça des sourcils réfléchissant à la série citée. "cela me dit vaguement quelque chose. Mais comme j'ai dit il est fort possible que des personnes soient coincées ici... Un peu comme nous en fait" il balaya les personnes malheureusement décédées. Il n'avait pas travailler sur les dossiers. "il y a sûrement des personnes de toutes horizons" il se tourne vers l'homme. Tout en s'approchant, il le prévint tout de même qu'il ne devait pas l'entourlouper. Il ne voulait pas non plus se faire complice et de retrouver dans la mouise si s'était un charlatan. Certes il savait profiter mais il restait prudent pour le reste.

Il hocha de la tête à sa demande. Il s'assit sur le sol faisant comprendre qu'il était bien partant. "nous verrons ce qu'il se passe et si c'est vraiment le jeune homme ou un autre... Je vous donne du crédit pour votre réelle passion sur les esprits vos yeux ne mentent pas sur ce point" il déclarait les choses clairement normalement. "vous pouvez m'appeler Faust" il lui sourit toujours avec ce petit mystérieux et taquin. "vous venez ? Voyons ce que les esprits pourraient nous apprendre" * il le laissa lui expliquer la marche à suivre, étant à l'écoute et sérieux dans ce qu'il faisait. Il ne voulait pas rire de lui. Respectant ce qu'il avait vu dans son regard. Il savait ce que s'était d'être passionné. Autant l'encourager un peu. Peut-être quil avait raison.. On le saura à un moment où un autre. Il connaissait bien un vampire... Ou un sorcier Vaudou.

Ils se concentrèrent. Il le laissa diriger la séance restant attentif. Un long frisson le parcouru comme un sentiment de présence. Est ce que le fait d'avoir été un fantôme le rendait sensible ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19593-faust-null-le- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58249-un-ancien-chien-fantome-au-doux-nom-de-zero-etrange-noel-de-mister-jack#552849

Alex Jayden


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 503
✯ Les étoiles : 2869




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 19 Fév 2017 - 21:06


Faust Z. Null & Alex Jayden.

Une visite à la morgue...

Alex fut encore plus ravi – si, si c’était possible – de constater que son vis-à-vis semblait se défaire de sa volonté d’être intimidant, et il eut même l’occasion de l’entendre rire ce qui, en soit, constituait un petit miracle : quelques instants plus tôt, il se serait plutôt imaginer derrière les barreaux plutôt que de tenir une conversation agréable et bien plus détendue.

D’ailleurs, il eut le plaisir de s’entendre dire qu’il n’était pas fou – même si cela semblait loufoque de la part d’un Wonderlandien, c’était toujours rassurant de le savoir – et il assura qu’il ne comptait pas se comporter en psychopathe : cela aurait été une bien drôle manière de le remercier d’avoir été aussi attentif, alors qu’il aurait tout simplement pu l’envoyer sur les roses. Par ailleurs, le médecin finit par lui faire remarquer d’un air taquin qu’il avait été injustement catégorisé, et cela lui coupa la parole pour… Deux secondes environ.

« … Oups, navré. Ce n’est pas dans mes habitudes pourtant… Mais ça ne recommencera pas ! Ou alors, si je recommence, je vous autorise à me donner une petite tape sur la tête. Qui sait, ça parviendra peut-être à me remettre les idées en place… Même si j’en doute. »

Il ne sembla pas plus effrayé que cela à l’éventualité que ce soit son interlocuteur le psychopathe – au contraire, il se mit à rire avec lui, sans tenir compte du fait que cela pouvait éventuellement être interprété d’une étrange façon. Il souhait bien du courage à celui qui tenterait de le psychanalyser, c’était un coup à y laisser sa santé mentale.

Par la suite, il remarqua le coup d’œil jeté à sa peinture, et il comprit de suite ce à quoi pouvait penser l’autre. Pour lui montrer qu’il n’avait rien fait de réellement dégradant à la pièce, il sortit une petite bouteille d’eau de son sac, avant d’en verser un peu sur le pentacle, qui commença à perdre ses couleurs. Puis, il frotta doucement l’endroit décoloré, pour lui faire voir que le sol avait retrouvé son aspect d’origine.

« Vous voyez ? Il n’y a pas à s’en faire. Tout nettoyer ne prendra que quelques minutes… Dans le cas où je serai vraiment peu motivé. Il se mit à rire, tout en reformant le dessin. Mais ça n’arrivera pas. Tout sera propre et bien rangé, promis ! »

Croix de bois, croix de fer, s'il mentait, il finirait en Enfer ! Même s'il n'avait jamais été très friand des responsabilités, il voulait bien prendre celle-ci. Parce qu'après tout, il ne risquait plus grand chose à présent.

Et s’il n’avait pas réussi à apprendre grand-chose sur ce mystérieux inconnu, il parvient tout de même à avoir un moyen de le nommer : Faust. C’était toujours ça de pris, n’est-ce pas ? Et visiblement, tout son charabia ne l’avait pas découragé le moins du monde, puisqu’il prit place en face de lui, avant de l’inciter à commencer. L’ancien équidé s’autorisa un dernier sourire, rayonnant, avant de prendre un air un peu plus sérieux, qui collait plus avec l’activité qu’ils comptaient pratiquer.

« Alors… Il vous suffit juste de poser votre index sur la goutte – voilà, comme ça. Il joignit le geste à la parole, lui faisant la démonstration. Et… Il ne faut jamais manquer de respect à un Esprit, dans le cas où il souhaiterait nous parler : il faut être poli, lui dire bonjour, formuler de belles phrases, et une fois que tout sera terminé et si l’expérience à été concluante, il ne faut surtout pas oublier de lui dire au revoir. A moins que vous ne souhaitiez garder l’Esprit avec vous… Pour le restant de vos jours si l’exorcisme ne fonctionne pas. Aussi, il faut essayer au maximum de faire le vide dans votre tête, afin de ne pas vous laissez perturber par vos réflexions, et si nous tombions sur un Esprit malveillant, il pourrait s’en servir contre vous, pour vous faire tourner en bourrique… Ou pire. Ça me semble être un bon début. Si vous avez des questions sur des points que je n’aurai pas eu l’idée d’aborder, c’est maintenant ou jamais ! »

Il lui laissa le temps de réfléchir un peu, puis reprit.

« Vous êtes d’accord pour essayer de parler au garçon ? Ou alors, si vous souhaitez communiquer avec un membre défunt de votre famille, c’est possible aussi. Après tout, j’ai ce qu’il faut… Tout en parlant, il sortit un morceau de papier de son sac, ainsi qu’un crayon, et les plaça non loin du Ouija. Il suffit juste d’écrire le nom et le prénom de l’individu en question, la date de naissance et la date de mort. Bon, c’est pas dit que ça fonctionnera mieux avec quelqu’un que vous connaissez, mais… C’est une proposition. A vous de voir ce qui vous intéresse le plus. Il ne put réprimer un sourire amusé. Moi, je pourrai toujours revenir ici plus tard, en espérant avoir autant de chance que maintenant… Sinon, je pourrai vous appelez si jamais je me retrouve chez le Sherif ? Non pas que ce soit une perspective qui m’enchante mais – qui sait – si jamais je me retrouve sur une affaire de ce genre, ça pourrait arriver… A moins que je ne perfectionne ma technique d’approche. Et que j’ai l’air un peu moins louche, aussi. … Oups, je m’égare à nouveau. Désolé. Du coup… Qui voulez-vous contacter ? »

Lorsque leur choix fut arrêté, Alex récita mentalement une prière basique – on lui avait dit que ça pouvait servir de protection, dans le doute, ça ne pouvait pas faire de mal – puis il attendit quelques minutes qui lui servirent à se re-concentrer, puis il posa une nouvelle fois la question « Esprit, es-tu là ? ». Il espérait être aussi chanceux qu’un peu plus tôt, mais il savait qu’il était tout à fait possible que l’Esprit concerné ait décidé de ne plus se manifester. Peut-être parviendraient-ils à attirer l’attention d’un autre fantôme… Après tout, leur duo – un médecin et un espèce de menteur passionné – était on ne peut plus intriguant, non ? Il était donc logique qu'un Esprit au minimum se manifeste...

Après tout, la Mort, ça ne devait pas être si amusant que ça au final. Pour une fois qu'ils avaient l'occasion de discuter et de s'amuser un peu, ça aurait été dommage de ne pas en profiter !


(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Faust Z. Null


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Adam Anderson

Ѽ Conte(s) : L'étrange Noël de Mister Jack
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Zero

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 328
✯ Les étoiles : 1324




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Ven 7 Avr 2017 - 14:49


Une visite à la morgue

Faust ne pouvait réellement ne pas faire disparaître son air amusé et taquin sur son visage. L'enthousiasme de son homologue, le rendait vraiment de bonne humeur et leur échange plus agréable au fil du temps, puisqu'il avait réussi à détendre et rassuré l'homme qui se prénommait Alex, lorsqu'il s'était présenté. Et s'était avec plus de légereté qu'ils parlèrent, échangeant, tout en lui faisant comprendre que rentrer dans une case n'était pas quelque chose de très appréciateur pour lui. Il fit un petit sourire à sa remarque, regardant pendant un instant un balai entreposé dans un coin de la pièce, notant l'approbation de pouvoir le taper si il recommençait.

"Je prends note, je ne manquerais pas de vous le faire rappeler avec un petit coup de balai"
fit-il avec un grand sourire, se traitant par la suite de psychopathe, riant de bon coeur, s'en suivit du rire de Alex. Qui d'ailleurs ne semblait plus avoir peur de quoique ce soit, sa gestuelle parlait pour lui ainsi que son regard. Faust ne se prenait pas la tête malgré qu'il reste sur ses gardes, il ne le montrait pas, se prêtant donc au jeu, prenant place après que l'homme lui ait montré que cela se nettoyait facilement.

"Vous m'enlevez un poids, et je compte bien surveiller votre travail de nettoyage, soyez sur que je veillerais au grain" lui fit-il dans un petit sourire narquois.

Il était en tailleur, suivant à la lettre les consignes, posant un doigt sur l'objet de la planche qui se déplacerait si un esprit communiquerait avec eux. Il le regarda un instant, tout en réfléchissant si il avait des questions, pour le moment non...Il se savait poli de nature, alors il le ferait par automatisme. Il n'aurait donc pas d'esprit frappeur qui le hanterait, il avait déjà son ancien lui, et deux hommes qui hantaient ses pensées, ça le suffisait amplement.

"Non je n'ai pas de questions pour le moment, nous pouvons commencer quand vous le souhaiter" disait-il songeur. Et il le devint un peu plus par ce qu'il lui suggéra, le regardant sortir le bloc note. Le visage de sa petite soeur apparue dans son esprit. Il secoua la tête discrètement, voulant l'effacer. Il partait dans ses pensées un instant. Cela ne pouvait être guère possible, le pendant la malédiction n'avait pas existé alors, l'esprit de sa petite soeur n'existait pas.. Il n'en savait rien et en réalité il ne préférait pas savoir. La douleur refit surface et il ferma un instant les yeux avant des les rouvrir comme si de rien n'était, comme si rien ne s'était produit, reprenant son regard habituel et sa bonne humeur du jour.

Il secoua négativement la tête. "Je viendrais vous chercher..mais je pense que vous devriez revoir vos techniques d'approches, vous êtes bien tombés aujourd'hui. Et personnellement, contacter l'esprit du jeune homme me va très bien" il lui sourit. "Et je vous laisse mener la danse, après tout c'est une première, autant que je sois là en tant qu'observateur, peut-être la prochaine fois, si il y en a une" déclara t-il simplement.

Ils se concentrèrent. Et comme une frisson qui le parcourut, son âme fantomatique se réveillant en lui, il laissa les paroles de Alex se suspendre, posant cette fameuse question "Esprit es-tu là", un long frisson de nouveau le parcours. Dans son monde ce genre d'esprit aurait pu exister, tout comme ces fameux jouets que les enfants ou même adulte, avaient peur, comme si ils étaient hantés. Il n'avait pas peur de ces choses là, mais le sensations pouvaient surprendre, ce n'était pas exactement les même forme qu'eux.

D'un coup son regard se posa sur la planche, l'objet bougeait dans leur main. Il fronça des sourcils, regardant son partenaire, tout en reportant son attention sur l'objet, formant un "Yes" progressivement. Faust ne tremblait pas, il ferma les yeux un instant, pour laisser ses sens agir. Après tout, si il pouvait plus ressentir encore sa présence, autant essayer. Et bizarrement, se froid, cette légère lumière qui clignotait, il sentie une autre présence. Il rouvrit les yeux regardant Alex qui posait la question si s'était le jeune homme, en disant son nom. Et un autre "Yes" se formait.

L'ancien chien fantôme regardait un peu plus son partenaire qui semblait réellement surprit que cela marche. Mais d'un coup, un gros bruit se fit entendre à l'extérieur de la pièce et un claquement de porte les firent tout d'eux sursauter, bien trop concentré dans ce qu'ils étaient en train de faire. Le noir se fit un instant avant que les lumières se rallument, les une après les autres, il ne sentait plus cette présence. "Au revoir..." murmura t-il poliment ayant suivit les consignes de l'homme. Il avait eu la curiosité de savoir et malheureusement ses collègues qui heureusement n'étaient pas entrés avaient eu le malheur de débarquer et faire un peu trop de bruit.

Il se sentait légèrement frustré, car ils auraient pu apprendre plus sur ce que le jeune homme avait subit...une vérité, la vérité. Il se releva, se frottant les mains. Il n'avait pas eu peur, mais il était perplexe sur le coup, il y croyait et n'en doutait pas, mais la sensation qu'il avait eu n'était pas forcément agréable, et l'homme ne devait pas savoir qu'il avait eu ce genre de sensations plus développés..sauf si l'autre l'avait ressenti. Et puis pourquoi Alex semblait si surpris...

"Vous pensiez que cela n'était qu'une passion ? Vous ne pensiez pas en croiser ?" posa t-il sérieusement la question, se grattant la tête. Après tout l'homme voulait apprendre à le connaître, alors autant faire de même aussi. Même si Faust jouait beaucoup sur les sens des mots pour éviter qu'on entre plus dans sa vie plus "amicalement parlant". Il ne se prenait pas la tête, profitant du moment et actuellement, il voulait connaître ce garçon étrange. "Avez vous déjà eu affaire à un esprit ?" demanda t-il.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19593-faust-null-le- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58249-un-ancien-chien-fantome-au-doux-nom-de-zero-etrange-noel-de-mister-jack#552849

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Une visite à la morgue...





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville