Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Le retour de la fille prodigue {Loki Solo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Loki Pleiades


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emma Watson

Ѽ Conte(s) : La Planéte au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Morph le Buble-Gum rose !



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 244
✯ Les étoiles : 125




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 25 Juil 2016 - 0:54


Le retour de la fille prodigue

"Mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé." LC 15
Loki



Loki poussa un profond soupire et laissa tomber son sac sur le pas de la porte. Ca faisait plusieurs minutes qu'elle avait sonner et il n'y avait eut toujours aucun mouvement de l'autre coté du rideau. Pourtant, il était cinq heures passé, ils devraient être là non ? A nouveau sa main se leva et elle pressa le bouton du carillon. Rien. Pestant, la jeune femme entreprit de faire le tour de la maison et de passer par la porte arrière, après avoir repris son sac sur son épaule. Elle traîna sa valise sur quelques mètres avant de s’arrêter devant la porte vitrée, évidemment fermée elle aussi. Tout ce qu'elle espérait, c'était de ne pas les déranger en plein … Enfin voilà quoi.

Loki s'accroupit et poussa le gros pot de terre qui se trouvait a coté de l'entrée, avant de récupérer la petite clef en métal qui était caché dessous, avec un sourire victorieux. Sans hésité elle l’inserra dans la serrure et tourna, s'autorisant un petit sourire victorieux en entendant le claquement sec du verrou. Attrapant ses affaires, elle les balança sans plus de cérémonie sur le parquet vernis du salon, avant de pénétrer a son tour chez elle dans un énergique :

« Je suis rentrée ! »

La salon était vide, plongé dans l'obscurité comme le reste de la maison. Les rideaux, tirés, ne laissaient passer qu'un mince filet de lumière qui laissait apercevoir la poussière qui se mouvait doucement dans l'air au rythme des mouvements de Loki. L'endroit semblait vide, abandonné depuis longtemps. C'était comme si le temps c'était arrêté. On pouvait voir ca et la des cadres photos posés sur l'immense cheminée a sa droite, face a laquelle on trouvait deux canapés de cuir. Quelques peintures ornaient sobrement les murs, des images qui avaient bercé son enfance. Sans plus attendre, elle tira les rideaux, laissant entrer la lumière de cette fin d'après midi avant de se diriger vers la chambre de ses parents. Inquiet tout de même de ce silence pesant qui régnait ici.

« Y a quelqu'un ? Vous auriez pu venir me chercher a l'aéroport quand même non ? Parce que franchement ... »

Elle s’arrêta, sa voix s’éteignant comme une bougie qu'on souffle en constatant que la chambre était vide. Lentement, elle pénétra dans la pièce et en poussa les volets, avant de se retourner, les bras appuyés contre le rebord de la fenêtre. Tranquillement, elle passa une main sur le la commode qui était a coté d'elle et fit une trace dans la couche de poussière conséquente qui s'y était installée. Ils n'étaient pas la depuis un moment. La jeune femme baissa la tête, les doigts serrés, accrochés a cette fenêtre comme pour ne pas tomber. Luter contre ses sentiments, qu'ils ne deviennent pas envahissant, qu'ils ne lui obstruent pas la vue. Au bout de quelques instants, elle releva le visage, l'air décider. Loki sortit de la chambre de ses parents et récupéra ses sacs avant de les balancer dans sa propre chambre, se sentant un peu rassurée malgré elle. Au moins son antre n'avait pas changée. Elle se laissa tomber sur son lit, observant le plafond d'un air soulagé. Combien de nuits avait-elle passé à essayer de s'en souvenir ? Combien de fois était-elle imaginée à cet endroit, dans cette chambre, là où étaient entreposés de nombreux souvenirs d'enfance ? Et pourtant, tout semblait différent. Ses parents auraient eu être la il n'aurait pas dû être absent. Elle ne savait pas ce qui se passait, mais Loki sentait clairement que quelque chose n'allait pas. Tout semblait avoir changé dans cette ville, Jamie, sa famille et pourtant tout semblait presque identique. La jeune femme soupira un instant avant de se redresser d'un geste brusque. Elle n'allait pas se laisser abattre pour si peu !

Sans attendre, il se dirigea vers son bureau et se mit à fouiller dans les papiers qui étaient posés dessus. Il lui fallut quelques minutes pour mettre la main sur une sorte de petit carnet qu'elle feuilleta un moment avant de pousser un soupir de soulagement. Il était bien là, comme il l'espérait. Sans hésiter, elle courut jusqu'à la cuisine et attrapa le téléphone était accroché au mur dérapant quelques instants sur le parquet. Quelques instants plus tard, elle composa le numéro, le combiner près de son oreille, anxieuse. La tonalité retentit plusieurs fois avant qu'une voix masculine ne se fasse entendre.

« Allô ? »

L'émotion lui coupa la gorge. Ca faisait tellement longtemps ! Tellement de temps ...

« Allô papa ? C'est moi ! Loki ! Tu vas bien ? Je suis tellement contente de t'entendre, tu n'imagines pas ... »

« Loki ? »

[color=#FC5D7F] « Où est-ce que tu es ? Je suis à la maison, il n'y a personne ! Ou est maman ? »

« Mais… mais qu'est-ce que tu fais là ? Comment es-tu rentrée ? Depuis quand es-tu là ? »

« Je vous ai envoyé une lettre il y a des mois pour vous prévenir que je rentrais ! T'as pas pu l'oublier quand même ! »

Il y eut un long silence au bout du fil, qui répondit à sa question muette, à toutes ses interrogations. Elle laissa passer quelques secondes, avant de lâcher :

« Vous n'avez rien reçu c'est ça ? »

« Pas le moindre papier depuis six ans. »


À nouveau, un silence. Un de ces silences qu'elle connaissait, un silence qui lui faisait peur. Ézéchiel n'était pas du genre à ne rien dire, mais la c'était comme si il lui cachait quelque chose.

« On peut se voir ? »

« Viens me voir ce soir au bureau » lâcha-t-il finalement. « Il y a des choses dont nous devons parler. »

« Très bien, à tout à l'heure. »

« À tout à l'heure. »


Il y eut un bruit, puis plus rien. Loki resta immobile quelques instant, le combiner toujours proche de l'oreille, elle s'y accrochait, comme si elle pouvait retenir son père. Rien. Pas de lettre pendant six ans. Pas la moindre nouvelle, qu'avaient-ils pu penser ? Qui avaient-ils pu tous croire ? Pourtant dés quels arrivait quelque part elle leur envoyait une lettre, un papier. N'importe quoi qui ferait l'affaire. Elle avait toujours attendu une réponse, préciser lorsqu'elle restait plusieurs mois au même endroit afin de recevoir leurs lettres. Mais non, elle n'en avait jamais eut et au bout d'un moment, elle c'était fait une raison. Et comme elle, ils n'avaient jamais rien reçu. L'avaient ils crue morte ? Oui, certainement, et ce coup de téléphone devait remettre en question beaucoup de choses.

Lentement, Loki raccrocha, avant de se laisser glisser le long du mur en ramenant ses jambes comprennent. Dans un geste protecteur, il entoura ses genoux de sépare et plongea la tête vers le sol, en position fœtale comme si ça pouvait la protéger du monde. Six ans. Ils n'avaient pas reçu la moindre nouvelle pendant six ans, et maintenant, elle débarquait a nouveau dans leurs vies. En avait elle seulement le droit ? Le droit d'imposer un retour dont ils ne voulaient certainement pas ? Ils avaient dû faire leur deuil, l'avaient chassées de leur vie, de leurs mémoires. Essayer de vivre avec ce poids sur la conscience. Pour qui se prenait elle à vouloir revenir comme ça, comme si de rien n'était ? Loki soupira, levant les yeux par-dessus ses bras pour contempler le salon où elle courait si souvent lorsqu'elle était enfant. Ses yeux devinrent humides et elle serra les dents, refusant de se laisser aller à ce sentiment de solitude qui commençait à monter en elle. Elle avait sa famille ici, et elle ne voulait pas la laisser partir.

C'était certainement égoïste de sa part, mais elle n'y pouvait rien. Elle aimait sa famille. Et ces six ans d'éloignement n'y changeaient rien. Mais ce n'était pas d'elle dont il s'agissait.


Code by Fremione.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Loki and Jay - Mix 1


Et de toutes facons qui a dit que je pouvais pas le garder d'abord ?
♠️ BLUEBERRY
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61574-loki-m-pleiades-le-bu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61900-rps-du-buble-gum-ambulant-loki-pleiades#589781

Loki Pleiades


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emma Watson

Ѽ Conte(s) : La Planéte au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Morph le Buble-Gum rose !



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 244
✯ Les étoiles : 125




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 26 Juil 2016 - 11:54


Le retour de la fille prodigue

"Mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé." LC 15
Loki



Elle poussa porte du bureau, laissant le lourd battant tourner sur lui-même pour finir par la laisser claquer dans son dos. Ce n'est pas le son d'une, Loki s'avança, jetant de petits regards autour d'elle. À sa droite, un gigantesque bureau en bois verni, sombre, sur lequel se trouvait divers papiers et une lampe qui éclairait doucement le reste de la pièce. Le fauteuil de cuir qui était installé derrière et, son regard se porta sur la silhouette qui se découpait dans la lumière de la lune, en face de la baie vitrée qui faisait office de mur face à elle. L'homme se tenait droit, fier, un verre à la main et le regard perdu vers l'horizon laissant ses pensées vagabonder au loin. Il ne l'avait certainement pas entendu et Loki fit un pas en avant de toussoter pour signaler sa présence. Le dos de l'homme se redressa, si c'était possible avant de se tourner. Un menton carré, des yeux bleus perçants, et des cheveux poivrent et sel. Mon costume était noir, sombre et se confondait avec l'obscurité qui régnait dans la pièce. C'est un avait un aspect irréel et pendant un instant Loki se demanda si elle ne rêvait pas. Son père et elle s'observèrent pendant quelques instants, sans oser faire un pas l'un vers l'autre comme possédé par une pudeur étrange qui les empêchait de s'embrasser après six ans absence.

Ézéchiel observa sa fille pendant quelques instants. Elle avait changé, que ce soit de l'extérieur ou en elle, ça se voyait dans son regard. Sa mâchoire se serra, et il ne put dire un mot se contentant d'un simple signe de tête pour la saluer. Puis d'un pas réel, il brisa la tension qui s'était installée entre eux et la rejoignit, passant à côté d'elle pour poser une main sur son épaule avant d'aller rejoindre la petite armoire à alcool qui se trouvait derrière elle.

« Bonjour Loki. Tu veux boire quelque chose ? »

Le qui resta interdite pendant un instant, se demandant si elle se trouvait bien là où elle pensait être. Était-ce une illusion ? Un rêve ? Était-ce comme ça que son père devait l'accueillir ?

« Non merci. »

Tout lui semblait bien trop étrange, bien trop irréel. Ézéchiel elle lui jeta un coup des rapides qu'elle capta immédiatement, alors qu'il l'analysait.

« Tu as fait bon voyage ? »

« Oui. » Elle avait l'impression de ne rien pouvoir dire de plus, l'impression que cette discussion était vaine que tout était brisé. C'était comme si les liens qu'elle avait eu avec lui haver disparu pendant ces six longues années. « Je vous ai envoyé des lettres. » Dit-elle sans s'en rendre compte. « Je vous en ai envoyé à chacune de mes haltes, je savais que certaines ne pouvaient par viendrait pas mais… mais je pensais que vous aviez des nouvelles ! »

Ézéchiel se servit un verre de whisky, écoutant d'une oreille attentive sa fille qui s'expliquait. Ça avait toujours été comme ça entre eux, il ne disait rien la laissait parler jusqu'à ce qu'elle ait finit et à ce moment-là seulement il se permettait d'ouvrir la bouche pour clore la discussion définitivement. Ses paroles étaient indiscutables, et jamais elle ne devait désobéir. Ça avait toujours été comme ça avec lui, il avait une sorte d'autorité naturelle, celle que possédaient les dirigeants des rois, celle qui forçait le respect.

« Je suis rentrée, j'ai vu la maison. Vous n'y habitez plus ? »

« Non. »

« Pourquoi ? »

Il soupira, comme sous le poids d'un immense fardeau avant de nouveau tourner le visage vers elle. Elle le vit. Cet éclat nouveau dans ses yeux, ce remord qui le possédait de l'intérieur. Dans gestes, son père lui indiqua l'un des canapés de cuire et l'invita à s'y installer, avant de la rejoindre.

« Beaucoup de choses ont changé ici. »

Loki croisa ses jambes l'une sur l'autre, un bras posé s'ouvre l'accoudoir du canapé la main sous le menton, pour observer son père dans les moindres détails. Capter le moindre signe de son corps, le moindre frémissement. La moindre perte de contrôle. Elle ne voulait pas l'interrompre, elle voulait comprendre.

« Depuis quand es-tu ici ? »

« Je suis arrivée ce matin. »

« Je me suis souvenue de tout. De tout Loki. »

« De tout quoi ? »

« De tout ! De ma vie avant, de ma famille de mes frères et sœurs… cette malédiction nous aura tout pris, mais en même temps elle m'aura donné une fille et une femme. Malheureusement… » Il soupira. « Tu ne peux pas revenir à la maison. »

« Quoi ? Et pourquoi ? Qu'est-ce que je fais de mal ? Ce n'est pas ma faute si les lettres ne sont pas arrivées ici ! Je ne comprends rien a ce que tu dis, ca n’a aucun sens ! »

Elle c'était levée d'un bon, les poings serrés, tremblante de colère face à tant d'injustice.

« Tu n'y es pas du tout. Notre foyer n'existe plus, il n'a jamais réellement existé. La malédiction m'a fait poser ta… m'a fait épouser Mary, mais ce n'est pas un choix que j'aurais fait de moi-même. L'idée de détruire ce mariage me répugne, et je ne pourrais jamais rattraper cette erreur mais je ne veux pas infliger mes fautes à mon royaume, et il en va de même pour toi. Je t'ai adopté, et même si c'était sous la contrainte, je ne peux défaire ce lien qui nous unit. »

Loki sentit son seul cœur s'est arrêté de battre, la. Il ne pouvait pas avoir dit ça. « Sous la contrainte ? » Comment ça ? Personne ne l'avait forcé, il avait été très heureux de la prendre avec lui non ? Non, c'était impossible. Elle se souvenait de toutes ces promenades, de toutes ces longues soirées à travailler tous les deux sur ses devoirs pour être sûr qu'elle réussisse ses examens, de la manière qu'il avait de l'observer jouer sur le tapis à ses pieds entourés de petits playmobiles qui guerroyaient gaiement. De l'odeur de sa pipe qui avait imprégné son bureau dans lequel elle se glissait parfois.

« De... de quoi tu parles ? Tu dis n'importe quoi papa... »

Ca ne pouvait pas être vrai. C'était impossible, elle ne comprenait pas la moitié de ce qu'il disait. Cette discutions était trop folle, elle ne pouvait pas être. Ezéchiel avait toujours su trouver les mots, il était calme, posé. Un roc sur lequel on s'appuyait pour faire face à la tempête. Il n'avait jamais fuis ses responsabilités. Jamais elle ne l'avait vue aussi hésitant, à chercher ses mots. C'était comme si une autre personne avait pris sa place.


"Ecoute, je sais que ce n'est pas une situation facile, elle ne l'est ni pour toi ni pour moi. Je... ne m'attendais pas à ce que tu rentres." Lâcha-t-il finalement. ""A vrai dire, personne ne s'attendait à te revoir."

Loki accusa le coup et le laissa tomber en arrière dans le canapé.

"Je vois..." dit-elle dans un souffle, alors que ses mains accrochaient le cuir du canapé.

"Je préfèrerai qu'on ne se voit pas pendant quelques temps, il faut que... je trouve une solution."

La jeune femme hocha la tête comme un automate, avec l'impression de n'être subitement devenue qu'une enveloppe vide. Elle n'arrivait plus à penser rationnellement, n'arrivait plus à penser tout court. Tout allait trop vite, tout manquait cruellement de logique. Pourtant il y avait encore une chose à laquelle elle voulait se raccrocher, un espoir.

« Et maman, elle est où ? Peut-être qu’elle, elle sera contente de me revoir, qui sait ? » lâcha elle finalement d’une voix amère en retenant ses larmes.

Ezéchiel baissa la tête, refusant de l'affronter.

"Ta... Mary a un cancer. Elle est à l'hôpital depuis des mois. Les médecins disent qu'il ne lui reste plus longtemps à vivre, je suis désolé."



Code by Fremione.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Loki and Jay - Mix 1


Et de toutes facons qui a dit que je pouvais pas le garder d'abord ?
♠️ BLUEBERRY
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61574-loki-m-pleiades-le-bu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61900-rps-du-buble-gum-ambulant-loki-pleiades#589781

Ezechiel Hollen


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Viggo Mortensen

Ѽ Conte(s) : Les douze frères
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ezechiel, l'ainé

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 1 Aoû 2016 - 23:38


Le retour de la fille prodigue


Lorsque je m'étais réveillé de cette malédiction, j'avais découvert que j'étais marié, que j'avais adopté un enfant, et donc j'avais réduit à néant les chances de faire un bon mariage qui m'aurait permis de récupérer mon royaume, ou du moins d'obtenir quelques avantages. Mary était une femme douce, aimante et dans une autre vie, peut-être l'aurais je aimé. Mais ce n'était pas le cas ici. Je devais avant tout me concentrer sur mes objectifs, à savoir offrir à ma famille le meilleur environnement possible. Et à cause d'elle, à cause de cette malédiction j'avais perdu à jamais les chances que j'aurais pu avoir. J'aurais pu briser le mariage, faire comme n'avait jamais existé, après tout il ne s'agissait que de quelque chose de contraint que je n'avais pas décidé moi-même ! Et dans ce monde, les divorces étaient fréquents. Pourtant, je ne u m'y résigner, cette idée me répugnait. Je n'avais pas été éduqué dans cette vision des choses. Mary n'était qu'une ancienne savante de mon propre château, une femme sans famille, qui à l'époque des comptes, ne possédait pas la moindre éducation. Notre voyage avait changé la donne, et dans ce monde, elle avait été professeur de lettres dans l'université de la ville, avant que le cancer ne soit détecté. Nous avions apprit la nouvelle juste après le levé de la malédiction, et depuis mes contacts avec elle c'étaient particulièrement amoindrie. Elle recevait toujours mon soutien financier, mais je n'étais jamais allé avoir l'hôpital. Je n'avais jamais réussi à affronter la discussion que nous aurions dû avoir a ce sujet, au point ou j'avais du admettre qu'une certaine affection me liait a elle. Cette lâcheté m'étonnait de moi-même, je n'avais pas cherché à aller plus loin. Quand a ma « fille », elle avait disparu et je m'étais dit qu'elle ne reviendrait jamais.

Enfin je l’espérais.

Et maintenant, elle se tenait la, devant moi. À quémander des réponses que je peinais à pouvoir le fournir. Se superposant à l'image de la jeune femme qui se tenait dans mon bureau, je voyais cette petite fille courir les bras tendus vers moi, tournoyer dans la nouvelle robe que je lui avais choisie pour remplacer ses pantalons déchirés et tachés de boue, je voyais l'adolescente qui me parlait de voyages, celle qui venait me voir dans le hangar lorsque je devais préparer la voiture pour me raconter les déboires de sa vie d'enfant. Contrairement à ce que j’espérais, ce n'était pas une étrangère qui se trouvait face à moi, c'était bien ma fille, ma fille unique que malgré moi j'aimais. Et je n'avais aucune idée de la manière dont je pouvais l'accueillir. L'idée même de l'accepter dans ma maison ne m'avait pas effleuré, ou plutôt je refusais de l'envisager. Nous n'avions à vrai dire aucun lien de sang, elle ne pouvait prétendre être héritière au trône du royaume, et je ne pouvais laisser sa présence générer des conflits avec mes frères. De son côté elle devait se souvenir de sa vie du monde des contes non ? Pourtant, elle ne fit pas même mention des retours de ses souvenirs, se contentait d'agir comme avant, comme si tout tait « normal ». Il fallait croire que pour elle, nos relations devaient rester les mêmes.

Les paroles que je prononçais furent difficiles à dire, et pourtant je réussis à mener à bien cette tâche, après tout c'était mon devoir. Je ne pouvais faillir. Je ne pouvais mettre mon royaume en danger simplement pour une fillette avec laquelle je n'avais pas le moindre lien. Ce fut visiblement difficile pour elle, et pendant un instant, je crains que son voyage ne lui ait en partie fait perdre la raison. Pourtant, je la comprenais je m'exprimais avec difficultés. Jamais je n'avais autant été pris de court.Finalement, Loki sembla se faire une raison et se rangea à mes arguments. Si j'avais pu j'aurais certainement esquissé un sourire fier, mais je ne pouvais me laisser aller à une telle faiblesse. Je devais lui annoncer l'état de sa mère.

« Nous avons appris la nouvelle il y a deux ans. »
Lâchais-je d'une voix fatiguée. « Tu devrais peut-être aller la voir, ça lui ferait certainement du bien. Et sache que la maison est toujours ouverte, tu peux reprendre ta clé et y habiter autant que tu voudras, je m'occuperai des charges, de toute façon personne n'y vit plus. Je virais sur ton compte de l'argent tous les mois, ne te fais pas de soucis. Je ne suis pas indigne je ne vais pas te lâcher comme ça. »

« La maison ? Maman ? Comment ? »
Elle resta silencieuse quelque seconde, comme pour absorber toutes les informations que je lui avais donné.

Loki leva un regard accusateur vers moi comme si elle m'imputait les raisons du malheur qui avait frappé sa mère. Brusquement, elle se leva, les points tremblants de rage et de peine. Pendant une seconde, je plus que ces cheveux avaient changé de couleur et viré au noir, mais rapidement je mis ça sur le compte de l'obscurité ambiante.

« Comment peux-tu être aussi égoïste ? Comment peux-tu me dire des choses pareilles ? Tu dis que... que rien ne sera comme avant, tu me vire de la maison, et juste après tu dis que tu veux que je reste ? C'est du grand délire ! »


Je me levais à mon tour, pour pouvoir y faire face. Être son égale, la dominer même.

«  Loki écoute-moi... »

« Non ! Ca suffit, je t'ai largement assez écouté ! »
Les larmes avaient commencé à déborder de ses yeux, malgré elle. Loki ne pleurait jamais, ou plutôt elle pleurait rarement, seule dans son coin. Elle n'aimait pas attirer l'attention sur ce genre de détail, c'était une fille courageuse. Mais avec sa mère et moi, ca n'avait jamais réellement marché, surtout avec Mary, elle lisait en sa fille comme dans un livre. « Je ne comprends rien a ce que tu dis, tu ne veux plus me voir mais en même temps... »

Elle inspira, se passa une main sur le visage pendant que je la fixais avec un pincement au cœur.

« Rentres a la maison, repose toi.Nous reprendrons cette discutions dans quelques jours... quand nous aurons fait le point tous les deux. Vas voir ta mère, reprends tes marques et nous aviserons...  »

Je la vis hocher la tête, de l'autre coté de la table basse. Lentement, je m’avançais vers elle et attrapais son sac avant de passer une main dans son dos pour la diriger lentement mais sûrement vers la porte. Une fois qu'elle fut de l'autre coté du battant, elle marqua une pause, puis leva les yeux vers moi.

« Je t'aime papa. »


« Moi aussi. »
fis je avec une hésitation.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son coeur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière.
Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.

Loki Pleiades


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emma Watson

Ѽ Conte(s) : La Planéte au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Morph le Buble-Gum rose !



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 244
✯ Les étoiles : 125




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 10 Sep 2016 - 22:43


Le retour de la fille prodigue

"Mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé." LC 15
Loki
Elle était allongée sur son lit, le regard tourné vers le plafond qui était couvert d'étoiles fluorescences. La poussière avait pris possession de la maison, elle ne l'avait jamais vue dans un tel état. Au loin, elle voyait la lumière du soleil qui lentement remplaçait l'obscurité de la nuit. Elle avait passé la nuit a réfléchir, la nuit a repasser les événements dans sa tête. Elle avait pleuré, séché ses larmes, réfléchis, pour finir par prendre son coussin ans ses bras afin de le serrer fort contre elle dans l'espoir qu'il ferait partir cette sensation désagréable qu'elle avait au creux du ventre. Et au final, elle avait passé la nuit les yeux ouverts, a luter contre cette envie de fuite qu'elle avait ressentie malgré elle. Pour un peu elle aurait voulue quitter Storybrooke, oublier tout ce qu'elle avait appris ici pour retourner en Italie aider Dino gérer sa Famillia.

Elle ne le pouvait pas, et elle le savait.

Loki finit par s'extirper difficilement du lit pour passer dans la salle de bain, les muscles douloureux. Elle passa un pantalon par dessus ses sous vêtements et attrapa un t-shirt propre qu'elle fit passer par dessus sa tête, avant d'attraper ses clefs, son téléphone et quelques billets, pour finir par sortir de la maison. La rue était propre, comme dans son souvenir. Les façades des maisons respiraient l'aisance, l'éducation. Elle était dans un quartier résidentiel huppé après tout. La jeune femme s'étira face au soleil, un rituel qu'elle faisait depuis toujours, avant de se mettre en route, laissant les rayons de la « grande étoile » lui réchauffer le dos. L’hôpital se trouvait a l'autre bout de la ville, aussi elle marcha un long moment avant d'y parvenir, achetant un petit déjeuner rapide avant de grimper dans la chambre de la malade, qu'une infirmière lui indiqua.

Doucement, elle frappa a la porte avant de passer la tête dans l’entrebâillement.

Mary leva les yeux du magazine qu'elle lisait et son visage se transforma a la vue de sa fille. Sans perdre une seconde, Loki, rassurée par cette invitation silencieuse a venir la rejoindre, entra dans la chambre et lui sauta dans les bras, dissimulant difficilement l'émotion qui la prenait a la gorge. Elle enfouis son visage dans le cou de sa mère, inspirant son odeur, sentant cette sensation chaleureuse qui la prenait lorsqu'elle était là.

« Tu m'as tellement manqué... »

« Toi aussi mon cœur... »


Elles restèrent un moment comme ca, a simplement profiter de la présence de l'autre jusqu'à ce que doucement, Mary ne se détache de Loki en lui demandant de lui raconter ses voyages. La jeune femme ne se fit pas prier et s'installa confortablement sur le lit de sa mère pour commencer a lui conter ce qu'elle avait vue. Son discourt était joyeux malgré son regard teinté d'inquiétude qui de temps a autre, se déplaçait sur la chambres ou les infirmières qui passaient. Elle ne voulait pas l'inquiéter. Ne voulait pas lui ajouter plus de raison de s'en faire que ce qu'elle avait maintenant. Ce ne fut que de longues heures plus tard que, profitant d'une accalmie, elle put l'interroger.

« Comment tu te sent maman? »

Comme d'habitude, le regard de Mary devint pétillant et son sourire plus large encore.

« Je vais très bien ma chérie, regarde, ma chambre est agréable, j'ai la télé et je peux lire autant de magazine que je veux, et les infirmières sont très gentilles. Il y a même un jeune homme qui viens me faire du charme de temps en temps ! »


Elle avait l'air heureuse, pourtant Loki ne s'y trompait pas.

« Et papa ? » lacha elle d'une voix amer.

Mary marqua une pause, hésitante.

« Ton père travail beaucoup, il est occupé... »


« Maman ! Comment tu peux le défendre encore ? Comment tu peux le laisser faire ! Vous vous aimez non ? Alors pourquoi est ce que vous n'êtes plus ensemble ? »

« C'est la vie Loki ! Les choses changent, il faut s'y faire... »


« Je ne suis pas d'accord ! Il n'a pas arrêté de... » Elle s’arrêta, hésitante elle n'aimait pas ce qu'elle avait entendu, elle n'aimait pas ce qu'il lui avait dit, elle ne pouvait pas l'accepter. « Il a dit... qu'il avait été forcé de m'adopter. »

Elle avait baissé la tête, les yeux rivés sur ses mains dont les doigts s’entrelaçaient difficilement. En toute honnêteté elle avait peur de ce que sa mère allait lui répondre. Qu'elle lui dise que c'était vrai, que tout ce qu'ils avaient vécu depuis le début n'était qu'un mensonge, que rien n'était vrai. Elle en avait terriblement peur. Son ventre se tordait et elle avait du mal a respirer. Loki n'avait jamais oublier ses parents biologiques, ceux qui l'avaient élevés dans sa prime jeunesse. Mais elle avait créé un véritable lien avec Mary et Ezechiel, au point ou elle avait accepter de porter leur noms, même si elle avait gardé l'ancien. Son véritable nom : Loki Morph Pleiades-Hollen. Un nom a rallonge duquel elle ne gardait, couramment, que le Loki Pleiades. Mary posa une main sur celles de sa fille et la força a lever des yeux embués vers elle, avant de lui caresser la joue avec affection.

« C'est faux ma chérie. Ton père t'aime, ne doutes jamais de ca. C'est juste que les choses ont changées depuis ton départ et il a du mal a l'accepter. »


Loki baissa les yeux, rassurée mais honteuse. Et en colère d'une certaine façon. Elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c'était de sa faute, mais d'une certaine facon c'était terriblement injuste.

« Mais j'ai essayé de vous écrire ! Mes lettres ne sont pas arrivées c'est tout ! Je n'ai.. je... Je ne voulais pas... »


Qu'ils l'abandonnent. Qu'ils la laissent. Mary l'interrompit soudain, avec un sourire doux.

« Ce n'est pas par rapport à ça ma chérie. Mais plus a ceci. »

Et d'un geste elle fit apparaître une flamme au creux de sa main, faisant bondir Loki hors du lit pour finir par s'écraser par terre.

Code by Fremione.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Loki and Jay - Mix 1


Et de toutes facons qui a dit que je pouvais pas le garder d'abord ?
♠️ BLUEBERRY
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61574-loki-m-pleiades-le-bu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61900-rps-du-buble-gum-ambulant-loki-pleiades#589781

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Le retour de la fille prodigue {Loki Solo}





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours