Aventures
en cours :

Magic League
Août 2017


Zootopie 2
Juillet 2017

Age de Glace
- bientôt -
Septembre 2017



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Magic League - le 82ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Wonder Bekah ♥ - Maître du jeu : Spider Dyson ♥
Tu ne peux pas sauver le monde seul... Mais avec eux, tu peux !

Partagez | .
 

 L'Amour est un cadeau ? [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aaron McAdams


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2188
✯ Les étoiles : 20




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Jeu 24 Nov 2016 - 18:40



« Non, mais qu'avez vous dit ?

L'Amour est un cadeau ?»





    En une quinzaine de jours, j'avais réussi à trouver un emploi et un appartement. Pour ce qui était de l'emploi, j'aurai pu tomber bien plus mal. Quand à mon logis, ce n'était pas vraiment un chez moi, mais plus un chez nous. Oui, j'aurai pu proposer à Anna d'habiter avec, mais ça l'aurait brusquée plus qu'autre chose. J'aimais bien la relation qu'on entretenait depuis que je l'avais embrassée à la Nouvelle Orléans. On se textotait, on se voyait secrètement après son job et j'évitais autant que je pouvais de croiser Jack ou son patron, un dénommé Aster. La preuve, je ne savais même pas à quoi ressemblait le son de sa voix. Je n'avais fait que l'entrevoir au loin. Du coup, quand je parlais de chez nous, je voulais dire chez moi et chez ma patronne.

    C'est assez bizarre, je le conçois, d'habiter avec son patron. Mais selon ses dires, ça rendait notre collaboration bien plus facile et efficace. Ainsi, je pouvais être présent à tout moment quand elle avait besoin de moi pour mener à bien sa tâche. Ce n'était pas une activité des plus faciles, vue qu'il fallait pas mal converser au téléphone, se rendre dans divers endroits, commander des fleurs, de la nourriture et selon les dires de ma patronne, s'équiper de bouclier et de gilet par balle pour se rendre à la pâtisserie du coin. Toujours selon elle, cette boutique était la meilleure de la ville, mais c'était une folle qui la dirigeait. Pour ma part, je ne trouvais pas Robyn si désagréable que cela, même si elle réussissait à me faire un peu peur. En tout cas, c'était une bonne chose de loger chez ma patronne, car je ne pouvais pas être en retard à mon travail et puis c'était des horaires très variées.

    « Mon café est froid. » lança Hope avec une moue tout en observant sa tasse.

    Je venais tout juste de sortir de la douche et de m'habiller. J'étais à deux doigts de quitter l'appartement pour me rendre à mon rendez vous, quand la jeune femme assise sur le canapé, s'était exprimée.

    « Va m'en faire un autre. »

    Je l'avais toisée de bas en haut. Elle était sérieuse là ? J'étais pas le genre de mec à recevoir des ordres. On avait été clair tous les deux. Je lui rendais des petits services pour compenser le fait qu'elle ne me faisait pas payer de loyer et en échange, elle me respectait et je touchais que la moitié du salaire que toucherait une personne ordinaire. En quelque sorte c'était comme si je payais mon loyer, mais la jeune femme aimait croire qu'elle me logeait gratuitement, et qu'ainsi, elle faisait sa bonne action.

    « Il y a de l'eau dans le thermos. Tu n'as plus qu'à te servir. »
    lui répondis-je avec un petit sourire, tandis qu'elle fit mine de réfléchir.

    « Ca serait dommage que quand tu reviennes il y ait tes affaires sur le palier, et ta clef qui n'entrerait plus dans la serrure. »

    « Ca serait dommage que la prochaine fois que le radiateur tombe en panne un soir d'hiver, tu fasses appel à ton copain Hadès... »

    Pas plus tard que cette semaine, j'avais réussi à réparer le radiateur, ce qui lui avait valu la chance de ne pas faire appel et d'être ensuite redevable, envers son petit copain du moment. Enfin selon les dires de ce copain, c'était son mari. Il avait un papier qui attestait les faits.

    « Ouais, bon... » fit-elle à contre coeur. « Mais, rentre avant minuit. »

    J'avais regardé la pendule, puis je lui avais adressé un petit regard en plissant les yeux.

    « Il est 11h. »

    « C'est juste pour dire. Je ne veux pas que tu t'imagines que tu es le Roi ici. C'est toujours pareil avec les mecs ! On vous donne la main et vous prenez tout le bras ! Enfin, un truc du genre. Allez, casse toi, tu m'énerves ! »

    Elle attrapa un magasine fort intéressant et s'intitulant "Closer", qu'elle ouvrit devant son visage pour ne plus me voir. Elle était énorme, j'adorais ! Je ne lui avais pas encore dit que j'avais déjà vue le dessin animé et que j'en étais fan. Du coup, juste avant de sortir, je m'étais rendu dans la cuisine, j'avais pris un chocolat et j'étais venu le poser sur la table basse devant elle, avant de me diriger vers la porte.

    « Puisque tu allais dans la cuisine, t'aurais pu remplir ma tasse ! »

    Mais la porte était déjà fermée et même si je l'avais entendu, j'étais attendu, moi. Il était onze heures et mon dernier texto en date pour Anna, était qu'on se donnait rendez vous devant la patinoire, dans très exactement quinze minutes. Il allait me falloir dix bonnes minutes pour traverser les rues qui me séparaient de l'endroit et pour récupérer un petit quelque chose sur la route. Comme tout s'était passé correctement, j'étais arrivé pile à onze heures quinze devant la patinoire.

    « Tu sais à quoi j'ai pensé ce matin ? » dis-je à Anna à peine arrivé devant elle. « A la fois où tu m'as confié qu'au réveil, tu as les cheveux un peu dans tous les sens... Du coup... Tiens ! » ajoutai-je en lui tendant un petit sac.

    Dans le petit sac, il y avait deux objets bien précieux que j'avais récupéré sur la route. Le premier était un bonnet de nuit style Noël avec un petit ponpon. Et le second... un appareil photo. J'avais croisé les bras en observant sa réaction.

    « Pour le bonnet c'est juste la connerie, tu n'es pas obligé de le garder. Mais l'appareil photo jetable, j'y tiens. A dire vrai, j'aimerai que tu appuis sur le petit bouton en haut et que tu prennes une photo au réveil. J'ai trop envie de voir ça ! » dis-je avec un grand sourire.

    Je ne me moquais pas, je me contentais de la taquiner. Et puis, c'était un cadeau, ça ne se refusait pas. Il n'y avait que la pellicule que je voulais récupérer, le reste était pour elle. Avec tout ça, j'en oubliais les bonnes manières !

    « Salut ! » m'exclamai-je avec un petit signe de la main.

    Oui, le coucou arrivait bien après la première discussion. Je ne faisais pas les choses dans le bon ordre, mais j'avais envie de sortir ma bêtise avant. Et puis, je ne savais jamais comme lui dire salut. Est ce qu'il fallait lui serrer la main ? Lui faire une bise sur la joue ? La prendre dans mes bras ? Lui faire un petit signe de la main comme je venais de faire ? Lui envoyer le salut par texto ? L'appeler pour lui dire salut, même si elle se trouvait face à moi ? Arrêter de me poser plein de questions inutiles ? J'opterai pour la dernière proposition la prochaine fois ! Ces questions c'était du n'importe quoi.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

9 mois, 272 jours, 6530 heures...
lui, toi, moi ?!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-li http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

☞ Surnom : Didi ou Marine



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1174
✯ Les étoiles : 40




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 30 Nov 2016 - 22:55





L'Amour Est Un Cadeau ?

Comptez pas sur moi pour chanter la suite

Retour au calme, et à la normalité. Après la Nouvelles Orléans, franchement ça faisait du bien. C'est pas que j'avais quelque chose de spéciale contre les divins hein attention. Ça serait franchement un peu hypocrite, quand on sait qu'Elsa est une déesse magique ou un machin du genre, et que Aaron est un demi dieu. Donc, j'avais rien de spéciale contre eux. Non, c'est juste que moins j'en voyais et mieux je me portais. Vivre des aventures, ça m'avait toujours fait rêver, mais l'histoire du virus fantôme décimant toute la population de demi dieux du monde, me filait encore des cauchemars. J'en avais rien dit à personne. J'étais pas une chochotte non plus. Et en plus, je passais mon temps à répéter que je n'étais pas une petite chose fragile qu'il fallait protéger. Donc, pour toutes ces raisons. J'avais gardé ça pour moi. De toute façon, dès que je m'étais remise au boulot, je n'avais pas vraiment eu le temps de trop m'épancher sur le sujet. Mine de rien, ça aidait pas mal ce truc pour oublier ses soucis. On avait une petite période de calme, mais ça ne durerait pas. Bientôt, on allait à nouveau être surchargé parce que ça serait la période de Noël. En gros, production en masse, vente et livraisons en masse. De quoi avoir l'esprit bien occupé.

J'avais dit à Jack, qu'il allait devoir apprendre à partager, suite à notre aventure divine. En effet, on pouvait dire qu'on était officiellement ensemble avec Aaron. C'était bizarre. Non pas que je sois avec Aaron, mais que je sois avec quelqu'un tout court en fait. Parce que j'étais toujours plus ou moins partit du principe que j'avais la poisse dans mes relations amoureuses. Je m'étais fait avoir comme une nouille par Hans, et Kristoff on pouvait pas dire que j'avais les même sentiments que lui. Donc en gros, voilà. Je m'étais dit que j'avais la poisse, qu'une mauvaise fée s'était penché sur mon berceau quand j'étais bébé et autres truc du genre. Donc, que je finirais sans doute vieille fille, à l'inverse de mon meilleur ami qui se serait sans doute trouvé quelqu'un.

Mais, si j'avais laissé entendre au dit meilleur ami, qu'il allait devoir partagé je n'avais pas pour autant dit, qu'on se voyait tous les jours après le boulot avec Aaron. Non parce que allez savoir pourquoi, Jack avait sa tête « je prépare un coup fourré et tu sauras pas quoi » lorsque j'avais « officialisé » notre relation avec Aaron. Ce qui me rendait un chouilla méfiante quand même. Je le connaissais suffisamment maintenant, pour savoir que quand mon meilleur ami tirait cette tête là, ça annonçait des ennuies en perspective. Alors, histoire de pallié à ce petit soucis. Motus et bouche cousu. Et tant qu'à faire j'avais aussi changé mon code de déverrouillage histoire qu'il ai plus accès à mon portable et mes textos. C'était privé ! Et pas question qu'il renvoie un truc débile comme il avait envoyé la dernière fois. Sans compter qu'on continuait à s'envoyer des textos avec Aaron.

De toute façon, aujourd'hui, c'était le jour des comptes, comme à mon habitude j'avais la journée pour faire ce que je voulais. Aster, préférait généralement s'en occuper tout seule. Personnellement, ça m'allait largement. C'est pas que tous ces chiffres me filaient mal à la tête mais si quand même un peu. Et du genre beaucoup si l'on voyait ce que je voyais dire. En gros, les chiffres et moi on étaient pas copain. Surtout, quand il s'agissait de la comptabilité. Je détestais ce truc. Bon, à vrai dire c'était surtout parce que je passais mon temps à faire la compta de Jack. J'avais finit par développer une allergie à ce machin. Depuis, je ne pouvais pas voir un livre de comptabilité et encore moins une calculette en peinture.

On s'était donné rendez vous avec Aaron devant la patinoire, aussi avais-je mit mon réveil suffisamment en avance pour avoir le temps de me préparer. Pour une fois, la douche avait été à une température normale. Ce qui était un miracle. Jack la réglait toujours au petit bonheur la chance ce qui avait le don de m'agacer prodigieusement. Et après il osait me traiter de furie quand je lui balançait une bouteille de shampoing dans la figure. J'y étais pour rien moi, s'il savait pas faire les choses correctement. Lavée, et habillée, j'avais eu laaargement le temps de m'occuper de ma tignasse. Parce que oui, la tronche que j'ai au réveil dans le dessin animé c'est pas un gag destiné à faire rire. C'est VRAIMENT la tronche que j'ai en me réveillant. On m'avait souvent demandé si je me battais pas avec mon oreiller. Honnêtement j'en savais rien. Tout ce que je savais, c'était que je me réveillais sans cesse avec un pétard monstre dans les cheveux.

Une fois que j'eus réussit à faire un truc de potable de potable avec mes cheveux, j'avais enfilé, veste, bottine plate, foulard et sac à dos, avant de me diriger en quatrième vitesse dehors, et d'enfourcher ma bicyclette. Pédalant à vive allure dans les ruelles de la ville, j'arrivais en tant et en heure avec un freinage plus ou moins contrôlé. Ouais ok, j'ai freiné sec et j'ai faillit me casser la binette ça va on allait pas en faire une histoire. De toute façon, en regardant mon portable je me rendit que j'avais cinq minutes d'avances. Heureusement, que j'avais pris mes gants parce que ça caillait sec dehors.

Finalement, Aaron arriva je m'apprêtais d'ailleurs à le saluer mais il ne m'en laissa pas le temps commençant directement à parler. Je plissais les yeux franchement méfiante lorsqu'il me sortie un appareil photo. Il voulait que je prenne une photo de moi au réveil les cheveux totalement en pétard. Non mais et puis quoi encore !

- Il ne me sied guère d'accéder à votre requête
rétorquais-je en utilisant mon ton le plus Elsa

Et TOC ! Bien fait. D'abord l'histoire des chansons, maintenant les cheveux ça commençait à bien faire hein. Déjà, que Jack s'était copieusement foutu de moi la première fois qu'il m'avait vu au réveil. Sa réaction fût grosso modo « bwahahaha t'as VRAIMENT cette tête là le matin ? ». J'avais faillit lui faire bouffer un coussin d'ailleurs suite à ça. Non mais est-ce que moi je faisais des commentaires sur ses cheveux le matin. Non, je me permettais pas. Alors qu'on foute la paix, zut à la fin.

- En revanche
repris-je je garde l'appareil. On avait bien dit qu'on allait à la patinoire aujourd'hui non ? C'est l'occasion de faire des photos de se crée des souvenirs et d'autres trucs du genre.

J'allais peut-être lui faire peur en fait, si je me mettais déjà à faire des plans sur la comète. Roh et puis zut ! J'aurais qu'à dire que c'était sa faute avec son appareil photo. C'est vrai fallait bien lui trouver une utilité à ce machin

- Et si on rentrait avant de mourir de froid ? Proposais-je j'ai hâte de voir comment tu te débrouille sur des patins

Je lui adressais un regard amusé. Vu qu'il avait déclenché les hostilité, il allait devoir en subir les conséquences. Quand on me cherche on me trouve. Même au sujet des taquineries. Surtout au sujet des taquineries en fait. Là, il pouvait être certain que j'allais pas le louper.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Aaron McAdams


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2188
✯ Les étoiles : 20




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Jeu 1 Déc 2016 - 19:47



« Non, mais qu'avez vous dit ?

L'Amour est un cadeau ?»





    Parce qu'elle comptait vraiment se rendre à la patinoire ? Je pensais qu'on s'était simplement donné rendez vous devant, sans pour autant entrer afin d'enfiler des patins. Je n'étais même pas sûr de réussir à tenir sur ces choses. C'était pas un truc que seul les filles arrivaient à faire ? Je ne parlai pas du patinage, mais de garder l'équilibre. Les garçons, on n'était pas très doué pour rester debout sur des patins, ou pour quoi que ce soit d'un peu trop minutieux. Non, vraiment, c'était pas une bonne idée de nous rendre à l'intérieur. J'avais fait mine de faire demi tour, mais Anna m'avait agrippé par le bras pour m'entraîner à l'intérieur à sa suite.

    « Je veux bien essayer, mais si ça ne marche pas, faudra pas m'en vouloir. Je suis pas aussi doué que toi avec tout ce qui touche la neige. »

    Elle avait vécue à Arendelle, un pays de glace et de froid. De ce fait, elle était sans doute bien plus douée avec tout ce qui touchait à la neige que moi. Elle était peut-être même née avec des patins aux pieds. Pourquoi je n'étais pas né avec des patins moi aussi ? Avec Egéon on avait passé beaucoup de temps à faire divers sports et activités, mais jamais de patinage. Sans doute pas assez viril pour lui. C'était aujourd'hui que je regrettais vraiment de ne pas avoir choisi ce sport à l'époque.

    « Hum... En parlant de souvenirs et de trucs de ce genre... Tu fais quelque chose à Noël ? »

    Ok, c'était peut-être bien trop tôt pour évoquer Noël, vue qu'on était que début novembre. Mais j'avais vraiment très envie de passer le prochain Noël entre amis et Anna était une très bonne amie. Bon ok... J'avais envie de passer Noël avec elle. C'était loin, mais j'assumais le fait de faire des projets deux mois à l'avance.

    « C'est pas obligé qu'on le passe ensemble, mais je me disais que la montagne, la neige... Enfin, ça te ferait peut-être trop pensé à chez toi. Mais dans tous les cas, si tu n'as rien de prévu et que tu veux te créer d'autres souvenirs avec moi et pour Noël, ça serait vraiment trop bien de fêter tout ça ensemble. »

    Est ce que je ne cherchais pas le moyen de la combler avant de lui montrer à quel point elle allait se ridiculiser à patiner à mes côtés, vue que je tomberai un coup sur deux et que tout le monde aura les yeux rivés sur nous ?

    « Oh tiens, regarde ! » dis-je en lui montrant un type en train de tomber sur la glace. « C'est dingue ça. On voit le futur ! C'est moi ! » ajoutai-je avec un grand sourire.

    Puis, on était arrivé devant le type qui louait les patins et je l'avais regardé avec un aussi grand sourire que j'avais fait à Anna.

    « Pitié, dites moi que vous affichez complet et qu'il n'y a plus de patins disponibles ! » m'exclamai-je à son encontre avant qu'il me souris.

    « Il nous en reste, monsieur. Vous chaussez du combien ? »

    « 53. » dis-je sûr de moi, tandis qu'il passa sa tête par dessus le comptoir pour regarder mes pieds.

    « Je dirai plutôt un petit quarante, ou quarante et un ? »

    Cette fois ci, je l'avais fusillé du regard.

    « C'est ça qu'on appelle la solidarité masculine ? C'est du quarante cinq. »

    Il m'amusait, mais je ne voulais pas lui montrer. Il demanda à Anna sa taille de pied avant de nous tendre deux paires de patins.

    « Vous louez des pommades contre les bleus aussi ? »

    J'allais tomber tellement de fois, que mieux fallait prévoir. Mais il se contenta d'encaisser la location des patins et de nous indiquer un endroit où nous chausser. Une fois assis, j'avais regardé mes chaussures. Pourquoi je devais les retirer ?

    « Et si tu patinais et je restais avec mes chaussures à côté de toi ? »
    lui demandai-je avec un grand sourire confiant.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

9 mois, 272 jours, 6530 heures...
lui, toi, moi ?!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-li http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

☞ Surnom : Didi ou Marine



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1174
✯ Les étoiles : 40




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 5 Déc 2016 - 1:35





L'Amour Est Un Cadeau ?

Comptez pas sur moi pour chanter la suite

Je rêve ou bien Aaron tentait de se défiler ? Ah non pas question mon coco ! On était ici, maintenant on allait y rester. Sans lui laisser le temps de protester je lui agrippais le bras, le forçant à me suivre à l'intérieur. Fallait pas me chercher, maintenant il allait devoir en subir les conséquences. Et passer la matinée au moins à la Patinoire, était je l'estime une bonne compensation, pour avoir voulut que je prenne une photo au réveil avec mes cheveux dans tous les sens.

« Je veux bien essayer, mais si ça ne marche pas, faudra pas m'en vouloir. Je suis pas aussi doué que toi avec tout ce qui touche la neige. »

A la bonne heure ! Le voilà qui rendait les armes. Et le fait que je sache patiner n'avait rien à voir avec l'endroit d'où j'étais originaire. Pendant la malédiction je passais beaucoup de temps à la patinoire pour décompresser. Ça avait un peu été mon refuge. Aussi, depuis le temps avais-je largement appris à me débrouiller avec des patins. D'ailleurs, je fit semblant d'ignorer sa question au sujet de Noël. J'étais sûr que c'était un stratagème pour tenter de me dissuader de l'emmener patiner. J'en avais rien à faire qu'il patine comme un as ou pas, c'était pas franchement ce que je lui demandais à vrai dire. Je me retins de pouffer devant son numéro avec le gérant. Et après avoir annoncé, que je chaussais du trente huit, il nous donna à tous les deux une paire de patin. J'enfilais tranquillement la mienne, tandis-qu'Aaron essayait encore de trouver un moyen de se défiler. Secouant la tête je me tournais vers lui :

- Tu sais que en chaussure sur de la glace tu as beaucoup plus de chance de tomber qu'avec des patins ? Et même, j'ai de sérieux doute concernant le fait qu'ils t'autorisent à le faire.

Et puis ça serait bête d'en avoir loué une paire pour rien. Mais ça, je me contentais de le garder pour moi et d'observer la patinoire. Elle était pas mal bondé, rien à voir avec les horaires auxquelles j'y allais généralement. Je voyais surtout des enfants, des familles ou bien des couples. Rarement des gens seules. Généralement, ils préféraient tard le soir, avant la fermeture. C'était à ce moment là que j'y allais, quand j'avais besoin de me vider la tête. L'endroit était quasi vide, et j'avais limite la glace pour moi toute seule. Mais c'était pas le sujet. Pas celui d'aujourd'hui du moins.

- Pour Noël j'ai rien de prévus dis-je changeant subitement de sujet. Normalement, ça devrait être mon premier « vrai » Noël. Jusqu'ici je le fêtais pas franchement. Je sais que la Mairie a organisé des bals les deux dernières années, mais j'avais personne avec qui y aller, et de toute façon cette année ils ont pas décidé de renouveler l’événement.

Ça faisait un peu bizarre dit comme ça non ? En fait j'avais l'impression que j'étais en train de lui dire, que j'aurais aimé aller au bal avec lui. Pas que j'aurais pas voulut hein ! Mais c'était pas ça le message que je voulais faire passer de base. Je devrais peut-être songer à reformuler mon machin histoire qu'il y ai pas de mal entendue

- Ce que je veux dire
repris-je c'est que non je ne fais rien de spéciale pour Noël. J'aurais espéré que Jack, soit libre pour qu'on puisse le fêter tous les deux. Jusqu'ici j'étais toute seule. C'est tout nouveau notre coloc, ça date du Printemps.

Et en fait, je partais totalement ailleurs. Je veux dire, Aaron s'en foutait je pense de savoir depuis combien de temps j'habitais avec mon meilleur ami. C'était pas ses oignons après tout. Donc ça devait pas l'intéresser des masses ce genre d'histoires. J'étais franchement nul pour suivre une ligne conductrice quand je parle et non pas partir dans tous les sens comme j'en avais l'habitude. Des fois sérieusement je me mettrais des bonnes paire de baffes, ça me ferait pas de mal tiens

- Enfin bref, tout ça pour dire que non je n'ai rien de prévus. Et que oui, ça serait sympa de passer Noël ensemble. Oh ! J'ai une idée ! Et si on invitait Melody et Jack aussi ? Ça serait l'occasion de renouer contacte avec Mel et puis je suis sur que Jack serait contente de nous accompagner. Enfin si tu veux bien hein, c'est pas obligé non plus. On peu être juste tous les deux sinon c'est bien aussi

Non mais c'était possible de faire plus débile que moi ? Je battais sérieusement tous les records. Vite, changeons de sujet, noyons le poisson bref faisons en sorte qu'il oublie tout ça. Heureusement, je venais de finir de chausser mes patins et j'étais fin prête à m'élancer sur la piste

- Et pour patiner je vais t'apprendre. Enfile la paire qu'on t'as donné, et prends moi les mains. Tu verras c'est super facile !




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Aaron McAdams


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2188
✯ Les étoiles : 20




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Lun 5 Déc 2016 - 10:56



« Non, mais qu'avez vous dit ?

L'Amour est un cadeau ?»





    On pouvait y aller ensemble au bal ! Voilà ce que je comptais lui répondre, mais elle avait enchaîné tellement vite que j'en avais pas eu l'occasion. De toute façon, comme elle l'avait fait remarquer, il n'y avait pas de bal cette année. Pourquoi la mairie n'avait rien organisé ? Ils avaient attendus que je sois en couple pour stopper tout projet permettant de donner une occasion aux jeunes couples de faire la fête ? C'était méchant de leur part, même si je doutais que ce soit fait exprès. Quoi qu'il en soit, elle allait passer Noël toute seule, ça j'en étais convaincu. Du coup, j'allais forcément l'inviter à passer Noël avec Jack... Hein ? Ah non... Pourquoi Jack ? C'était avec moi.

    Elle avait dit qu'elle espérait que Jack l'inviterait à Noël. Mais j'étais déjà en train de le faire ! Il n'avait pas le droit de me voler mon Noël. Pourquoi quand je rencontrai quelqu'un, son ami se comportait comme le Grinch ? Anna était mon cadeau et je ne voulais pas l'échanger ! Enfin, par mon cadeau, j'entendais que l'Amour était un cadeau et qu'elle était l'Amour. Enfin, mon Amour. Est ce que je m'embrouillais totalement ? - oui. Est ce que je ne faisais que penser tout ça et je ne le disais pas à voix haute ? - oui. Ouf... J'aurai pu me ridiculiser comme pas deux.

    Tandis que j'allais protester en lui disant que c'était pas Jack qui devait passer Noël avec elle, mais moi et que j'étais prêt à l'inviter au bout du monde pour la faire changer d'avis et préférer le passer avec moi, elle avait émis l'hypothèse d'inviter Jack. Un Noël à trois c'était super... Puis elle avait ajouté Melody. Je ne comprenais pas où elle voulait en venir. Melody et Jack étaient en couple ? A moins que c'était dans le sens où chacun inviterait son ami. Si on invitait nos amis, ça voulait dire que quoi qu'il arrivait, on le passerait... ensemble ? Elle avait confirmée cela tandis qu'un sourire se dessinait sur mon visage.

    « Oui oui... Bonne idée. De toute façon j'avais rien de prévu ce Noël et puis comme ça on sera en cadeau avec nos amis. »

    Hein ? J'avais trop bien compris ce que je voulais dire par là. J'avais la sensation que toutes mes pensées précédentes et mes paroles s'étaient mélangés. Mieux valait ne pas revenir dessus et enfiler mes patins comme si de rien était. A ce moment là, elle avait dit qu'elle m’apprendrait à en faire et qu'elle me tiendrait les mains. Ca ne pouvait pas être difficile du coup, n'est ce pas ? Une fois les patins mis, je m'étais levé, oubliant que mes pieds n'étaient pas à plat contre le sol, du coup je m'étais très vite retrouvé assis. Heureusement, je n'étais pas tombé par terre. Après avoir croisé les bras comme si de rien était, j'avais levé les yeux vers Anna.

    « C'était fait exprès. Je voulais me rassoir quelque instants. » dis-je avant de regarder ailleurs et de me relever en faisant bien attention. « Voilà, maintenant je suis près. »

    Mais fort heureusement, elle m'avait pris la main, car j'avais un mal fou à rester sur mes patins. Comment qu'ils faisaient ces gens sur la piste ? Il y avait du monde en plus. D'un côté, si je me collais à une ou deux personnes, je ne pourrai pas tomber. Mais est ce qu'ils accepteraient ? Quand à Anna, elle semblait être à l'aise sur des patins. J'avais vue juste, elle avait dû faire ça toute sa vie. Demain je l'emmènerais faire du billard. Là au moins j'étais doué.

    « On peut peut-être y aller doucement pour débuter ou... Ahhh ! » m'écriai-je en me retenant de justesse à Anna qui était passée devant moi, en me tenant les deux mains. « Tu m'as sauvé la vie. Ou juste le coxis. »

    Une chute ça pourrait faire très mal. Pourquoi je n'avais plus ma résistance de demi dieu ? Hier matin, je m'étais surpris à tousser plusieurs fois, comme si je couvais un truc. C'était dingue ! Je tombais jamais malade auparavant.

    « Je vais tenter d'aller jusqu'à... là bas. » dis-je en indiquant le bout de piste qui était à cinq mètres seulement vue qu'on était au milieu de la piste. « Mais si tu me tiens les mains, c'est bien aussi. »

    Et puis étrangement elle a les mains chaudes et douces.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

9 mois, 272 jours, 6530 heures...
lui, toi, moi ?!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-li http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

☞ Surnom : Didi ou Marine



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1174
✯ Les étoiles : 40




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 5 Déc 2016 - 22:23





L'Amour Est Un Cadeau ?

Comptez pas sur moi pour chanter la suite

Comme ça on sera en cadeau avec nos amis ? Heuuuuu il y avait que moi qui avait l'impression qu'il s'était totalement embrouillé ou bien...Le mieux c'était de pas faire de commentaire. Même si j'en avais une furieuse envie, et que je me mordais les lèvres pour pas franchement éclater de rire. Vraiment, Aaron avait le don de me surprendre. Et de me faire rire aussi. Ce qui était je l'estime des super qualités. Bon à vrai dire, je savais pas trop les qualités qu'il fallait pour être en couple, mais personnellement ces deux là m'allaient parfaitement.

Je l'avais laissé tenter de se dépatouiller au début, notamment lorsqu'il me fit le coup du « c'est fait exprès » lorsqu'il tenta de se lever. Là encore je fit pas de commentaire, me contentant de hocher la tête d'un air grave, comme pour affirmer ses propos. En vrai je me mordais l'intérieur des joues pour pas juste exploser de rire. C'était pas cool pour lui. En plus, c'était même pas de la moquerie, c'était juste qu'il avait le don de me faire rire en fait.

L'entrée en matière ne fût pas brillante, mais en même temps, s'il n'avait jamais patiné de sa vie, c'était normal. Je pense que le mieux était qu'il se détende. Et maintenant que j'y pensais, je crois que c'était le bon moment pour commencer à lui apprendre comment vivent les humains lambda sans pouvoir et sans rien. Parce que mine de rien, je crois qu'il avait de sacrée lacune à ce sujet

- Ah non, non je t'ai clairement sauvé la vie rétorquais-je à sa réponse. D'ailleurs, dès qu'on sortira d'ici je vais aller demander ma médaille d'héroïne

Je lui adressais un grand sourire pour lui montrer que je plaisantais. Et regardait la distance entre l'endroit où il voulait aller et celui où nous nous trouvions à l'heure actuelle. Le mieux c'était de commencer en douceur et par les bases. Des trucs comme la position à adopter, et les choses à ne pas faire au risque de se casser purement et simplement la binette. Ce qui n'était pas notre but. Bon, il ne risquais pas grand chose, dans le sens où s'il tombait, du moment qu'il sache bien se rattraper il n'y avait pas de risque de fracture. A vrai dire, quelque chose me disait qu'il allait aussi falloir que je lui enseigne comment bien se rattraper quand on tombe. Je venais de trouver ma nouvelle vocation : coach en normalité. Qui sait, peut-être que si j'y arrivais avec Aaron, ça aurait des effets sur Elsa. Bon, ok. Là j'étais mesquine. Ma sœur, était « normale ». Enfin normale, pour quelqu'un venant tout juste de débarquer du Moyen Age. Mais on va dire que c'est pas sa faute, qu'elle sait pas comment se lier aux gens et que donc elle restait bloqué sur ce qu'on lui avait inculqué comme si elle venait de débarquer d'Arendelle il y a un mois et pas depuis une trentaine d'année....J'étais un peu en train de comparer Elsa à une inadapté sociale là non ?

Le mieux c'était encore de ne pas penser à ma sœur. De toute façon, je voyais même pas pourquoi j'avais fait le rapprochement avec elle alors que le sujet de base c'était la normalité. Enfin, si un peu quand même mais bref, c'était pas le moment de penser à Elsa et puis c'est tout !

- Première leçon dis-je à Aaron, la position. Tiens bien mes mains et fait exactement ce que je fais : redresse toi, ne te raidis pas, penche toi légèrement vers l'avant et veille à fléchir tes genoux comme ça dis-je en lui montrant ce qu'il fallait faire

Je lui souriais toujours pour l'encourager, tandis qu'il prenait la position que je lui avait montré. On allait y arriver. Et de toute façon, le but n'était pas qu'il soit un champion du patin en seulement une seule et unique journée. C'était le genre de choses qui venait petit à petit

- On va y aller en douceur et faire des petits pas pour commencer. Tiens bien mes mains, je vais commencer à reculer, et toi tu devras avancer en même temps que moi.


Tranquillement, j'amorçais le mouvement, veillant à faire des petits pas toujours afin qu'il trouve son équilibre et ne finisse par le derrière sur la glace.

- Au fait tu as une idée de destination pour Noël ?


Bah oui, c'était plus sympa si on discutait en même temps, et en plus c'était une super tactique de diversion, parce que comme ça il ne pensait pas forcément au fait qu'il ne savait pas patiner et ça pouvait l'aider à se détendre et se laisser aller doucement.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Aaron McAdams


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2188
✯ Les étoiles : 20




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Mar 6 Déc 2016 - 10:54



« Non, mais qu'avez vous dit ?

L'Amour est un cadeau ?»





    J'avais fait exactement comme elle avait dit. Je lui avais pris les mains, elle patinait en arrière et j'avançais dans sa direction le plus prudemment possible. Ce n'était pas facile de tenir debout, mais avec Anna, tout devenait beaucoup plus simple. Je pensais être devenu un véritable professionnel, mais heureusement qu'elle avait été là pour me retenir, car à vouloir aller trop vite, j'avais failli tomber. J'étais déjà à... cinq mètres de ma position de départ. C'était pas si mal, n'est ce pas ? La piste en faisait combien ? On n'était pas obligé d'aller jusqu'au bout aujourd'hui. Mieux valait procéder par étape. Cinq mètres tous les ans. C'était parfait ça, n'est ce pas ?

    Mais Anna semblait vouloir continuer et même si je devais finir à l'hôpital, je n'avais pas envie de la décevoir. Elle semblait tellement enclin à vouloir m'aider. Et puis, se retrouver face à elle, la voyant me sourire, ça me donnait la force nécessaire pour continuer. Je lui avais d'ailleurs rendu son sourire avant de répondre à la question qu'elle m'avait posée. A dire vrai, je ne savais pas du tout où fêter Noël. C'était qu'une idée que j'avais lancé comme ça.

    « Tu penses quoi de la montagne ? Avec la neige et tout ça ? Ou alors Coney Island. J'y ai passé beaucoup de temps, c'est peut-être pas l'idéal, mais c'est un peu notre chez nous. »

    Dans le sens où on s'était rencontré là bas. Enfin, pas rencontré, mais on y avait passé beaucoup de week end ensemble. Et puis c'était un peu grâce à Coney Island qu'on était en couple, n'est ce pas ?

    « Tu veux inviter ta soeur ? » lui demandai-je avant d'éviter une chute. « Wouah ! C'était moins une ! »

    Une fois à nouveau droit, on avait continué à avancer et au bout de quelque mètres, je m'étais arrêté, tandis que des gens passaient à côté de nous.

    « Anna ? » lui dis-je d'une toute petite voix.

    Il y avait quelque chose que j'avais envie de lui dire, mais là sur la patinoire ce n'était pas le meilleur des endroits. J'avais envie de passer Noël avec elle. Ca c'était une chose de sûre, mais j'avais aussi très envie de... l'embrasser. Je ne savais pas comment m'y prendre pour lui faire comprendre. C'était une chose normale dans un couple de se faire des bisous, n'est ce pas ? Et sur la glace ça pouvait avoir un côté romantique si pendant toute la durée du bisou, j'arrivais à tenir debout sur mes patins. En tout cas ça valait le coup d'essayer !

    « Pour Noël, je pense qu'on peut s'organiser un truc à plusieurs, si c'est ce que tu veux. On sera tous les deux aussi, mais avec nos amis. Y'aura qu'à choisir la destination. Celle qui te fait rêver ! Mais avant Noël... Aujourd'hui... là... enfin si ça te va... J'aimerai bien t'embrasser. »

    Ca se demandait ce genre de choses ? Elle me tenait toujours les mains. Elle était toujours face à moi. Il y avait toujours des gens autour de nous qui patinaient. J'étais toujours à deux doigts de tomber à la moindre occasion. J'aurai peut-être dû attendre qu'on soit dehors pour lui parler de ça. Si elle venait à le prendre mal et à me laisser en plan, je ne pourrai jamais rejoindre tout seul la sortie. Je finirai par ramper sur la glace jusqu'à la porte. Ca serait un spectacle pas du tout beau à voir.

    « Au cas où tu n'es pas d'accord, ne me laisse pas en plan sur la glace. J'y arriverai jamais sans toi. » ajoutai-je avec un petit sourire.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

9 mois, 272 jours, 6530 heures...
lui, toi, moi ?!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-li http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

☞ Surnom : Didi ou Marine



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1174
✯ Les étoiles : 40




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 11 Déc 2016 - 19:07





L'Amour Est Un Cadeau ?

Comptez pas sur moi pour chanter la suite

Inviter ma sœur moui pourquoi pas. Le jour où elle aura décidé de s'adapter un minimum à la vie de Storybrooke et qu'elle aura compris que très franchement, me geler la tête et le cœur, c'est un tout petit peu de la gnognotte comparé à ce que j'avais vécus dernièrement. Sans parler du fait, qu'elle passait son temps à me fuir. Ah on avait pas vraiment résolut ce problème. Je l'avais pas revus depuis quasiment un an. Je retenterais en début d'année sait-on jamais. Peut-être que si je la vois une fois, tous les ans on progresserait. A pas de tortue certes, mais on progresserait. En plus, Elsa, ne savait même pas que j'avais quelqu'un. Je lui avait fait la vanne du « je suis en couple avec Jack et on attends des triplés » après être revenu de Neverland l'an dernier, et j'ai bien cru qu'elle allait me faire une syncope. Alors, lui dire que cette fois ci j'avais vraiment quelqu'un et que non c'était pas une blague....J'étais pas sûr qu'elle soit prête. Elle était resté bloqué au moment où j'avais six ans et que je jouais encore à la poupée. Elle a pas très bien compris que j'en avais vingt cinq malheureusement.

- Je suis pas certaine que ça soit une bonne idée d'inviter Elsa. Disons qu'on a pas vraiment encore résolut tous nos problèmes


La montagne c'était bien comme idée, j'aimais bien. Ça me rappellerait un peu Arendelle, même si je pense qu'il y ferait jamais aussi froid. Arendelle en hiver, c'était super beau mais on se les caillait un max. Même dans le château, et pourtant on allumait limite toutes les cheminées. Conney Island j'étais moins emballé, justement parce que c'était un peu notre « chez nous ». Je veux dire, c'était là où on s'était retrouvé et où on avait vraiment apprit à se connaître avec Aaron. Alors, l'idée d'y amener Jack et Melody même si je les aimais beaucoup me séduisait pas trop trop.

- La montagne ça serait bien dis-je finalement

Je lui jetais un regard interrogateur lorsqu'il m’appela à nouveau le tout avant de piquer un fard pour sa demande. C'était pas que je voulais pas hein, c'était juste que là avec tout ce monde, ça me gênait un peu. Même si l'intention était touchante. Je veux dire, il était quand même en train de me demander la permission de m'embrasser. Mine de rien, ça me faisait tout drôle. Je me voyais pas, être gênée par une simple histoire d'embrassade publique.

- Tu sais, peu importe la destination lui dis-je il y en a pas de particulière qui me fasse plus rêver qu'une autre. L'important, c'est qu'on soit ensemble pas vrai ?

Je venais de détourner mon regard pour pas qu'on voit mon visage qui venait très certainement de prendre une teinte encore plus foncé que celle de mes cheveux. Tout ça, c'était un peu nouveau pour moi, et je m'y prenais un peu comme un manche à balais je devais l'admettre. J'espérais juste que Aaron ne m'en veuille pas trop. Je suppose que ça viendrait avec l'habitude. Après tout, ça faisait pas longtemps qu'on était ensemble, c'est normal que ce soit un peu bizarre au début. Il fallait, le temps que je m'y habitue justement, que les choses viennent petit à petit.

- T'as la permission de m'embrasser lui dis-je mais dehors ajoutais-je avec un sourire amusé je te propose de choisir le reste de la journée. On reviendra à la patinoire pour la suite des cours de patinage un autre jour t'en dis quoi ?

Dehors ça me convenait mieux. Là, avec tous ces regards qui se braqueraient automatiquement sur nous, parce que les gens ne pouvaient s'empêcher de regarder dans ce genre de moment, ça me mettrait trop mal à l'aise. Et puis de toute façon, on serait plus tranquille dehors. Il y aurait moins de monde plus d'intimité. Bref ! Les choses seraient mieux. Et puis au moins comme ça, il pourrait aussi choisir quoi faire du restant de la journée. Ce serait équitable, vu que là j'avais choisis d'aller à la patinoire. Moitié/moitié en quelque sorte.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Aaron McAdams


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

☞ Surnom : seb ☮



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2188
✯ Les étoiles : 20




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Dim 11 Déc 2016 - 19:27



« Non, mais qu'avez vous dit ?

L'Amour est un cadeau ?»





    Elle s'était mise à rire après ma demande ? Je concevais que cette demande était tout ce qu'il y avait de plus ridicule, mais était elle véritablement obligée d'en rire ? A moins qu'il s'agissait d'un rire nerveux et dans ce cas là, c'était tout a fait excusable. En tout cas, j'étais resté bouche bée en entendant ce qu'elle m'avait dit. Elle revenait à la discussion sur la destination au lieu de répondre à ma question ? Elle comptait me laisser en plan, sans la moindre réponse ? Bien sûr que j'avais envie qu'on soit ensemble pour Noël et que ça me faisait plaisir qu'elle dise que l'essentiel c'était ça, mais j'avais posé une question, moi.

    « Super ! » lui répondis-je à ce qu'elle venait de me dire, avant qu'elle enchaîne sur le fait que j'avais la permission de l'embrasser.

    Je n'avais pas pu m'empêcher de sourire. Elle, elle riait quand je lui parlais de ça, et moi je souriais. C'était une bonne combinaison. En tout cas, elle était d'accord, mais à condition que ce soit dehors. Hum... c'est vrai que sur la glace, devant tout le monde, c'était pas l'idéal. Elle avait également ajoutée qu'elle me laissait choisir le restant du programme pour la journée.

    « On pourrait rester dehors toute la journée ? » lui répondis-je avec un grand sourire.

    Ben quoi ? C'était bien dehors que je pouvais l'embrasser, n'est ce pas ? Alors, autant rester au dehors tout le restant de la journée. Je n'avais rien de prévu, ça tombait bien. En tout cas, elle m'avait entrainée avec elle jusqu'à la sortie de la piste et on avait retiré nos chaussures, avant de les rendre.

    « On a des déambulateurs spéciaux pour la glace. » m'avait dit le mec quand je lui avais rendu les patins.

    « Mais comme il est méchant ! » rétorquai-je.

    « Elle vous a tenue tout le long de votre parcours. »

    « Alors c'est là que vous vous trompez... »
    débutai-je, avant de regarder Anna, puis de regarder l'homme. « ...c'est moi qui l'aidait. Elle a du mal à tenir debout en ce moment. Faut l'excuser. »

    J'avais accompagné mes paroles en passant un bras autour de la jeune femme pour la maintenir contre moi.

    « Vous voyez, même dehors je suis obligé de la tenir. » dis-je en souriant.

    Le type souri à son tour avant de nous souhaiter une bonne journée. C'était sans doute le truc le plus débile et gnangnan que j'avais fait aujourd'hui. En tout cas, une fois au dehors de la patinoire, je n'avais pas oublié ce que la jeune femme m'avait autorisé à faire. Et à peine on avait franchis les portes... non non... si je l'aurais embrassé à peine après avoir franchis les portes, j'aurai pu passer pour un obsédé qui n'attendait que ça. C'était sans doute pour cette raison que je l'avais embrassé avant de sortir, dans le couloir qui menait au dehors. Mais il n'y avait personne, donc j'avais le droit.

    Ca c'était fait d'une manière très simple. On marchait, et au passage, je l'avais lâchée. Car en réalité, oui, elle savait marcher toute seule. Même si je lui aurai bien pris la main, mais c'était peut-être trop tôt. Ou alors c'était le bon moment... Quoi qu'il en soit, on marchait dans ce grand couloir, quand j'avais fait la chose la plus logique qui soit.

    « Ah en fait ! J'allais oublier ! » lui avais-je en lui prenant la main pour la faire se tourner et en m'approchant d'elle afin de passer mes mains autour d'elle et de l'embrasser tendrement.

    « Tu n'as pas précisé si c'était dehors, dehors. Ou dehors, dehors. Enfin en dehors de la patinoire ou juste de la piste. Mais si je me suis trompé, pour me faire pardonner, je peux t'embrasser à nouveau. Ou alors si tu veux te venger, tu peux m'embrasser toi. Un garçon n'aime pas du tout quand une fille se jette sur lui pour l'embrasser. Oula, non, on n'aime pas ça. »

    J'avais toujours mes bras autour d'elle en disant cela. C'était un aveux des plus cruels à avouer. Car oui, les garçons n'aimaient pas du tout ça. Pas du tout, de chez pas du tout. D'ailleurs ils aimaient tellement pas du tout ça que je l'avais embrassé à nouveau avant qu'elle le fasse elle même. J'avais deux bisous d'avance. C'était plutôt une bonne journée !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

9 mois, 272 jours, 6530 heures...
lui, toi, moi ?!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-li http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t71587-chronologie-liens-de-aaron-mcadams#708012

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

L'Amour est un cadeau ? [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ La patinoire