MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 [Fe] L'étoffe fragile du monde [2,5] - Les intrépides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

D&D Hatters


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : K.J. Apa

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je suis Dee, je suis Dum, nous sommes les Tweedles Twins !

✓ Métier : Pompiers, mais aussi informaticiens, roboticiens et mécaniciens indépendants !


☞ Surnom : Tweedles Twins, Double D, Wonder Twins, vas-y on adore les surnoms !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1145
✯ Les étoiles : 6489




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 18 Jan 2017 - 8:51

Précédemment : L'étoffe fragile du monde [1] - Les perdus
Ce RP se situe chronologiquement au milieu de L'étoffe fragile du monde [2] - Les coureurs






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides






Dyson avait insisté, encore et encore, pendant les deux semaines qui ont suivi l'enlèvement de Lukas, pour que Derek et Duncan restent à Storybrooke durant leur "séjour" au Texas.
Ils avaient fini par accepter, mais se sentaient très mal par rapport à ça : la culpabilité les rongeait, et ils ne le vivaient pas bien. Les Vertigos avaient pris Lukas pendant qu'il dormait, alors qu'il était sous la responsabilité des jumeaux. Dyson ne leur portait aucune accusation, mais ils n'en avaient pas besoin.

Ils avaient tenu leur engagement : Daniel, chez les fées, recevait régulièrement les visites des Tweedles, quant à Pirate, ils ne le quittaient pas.

En réalité, il fallut quelques jours après le départ de leurs amis pour quitter les Etats-Unis. Enfin, pas volontairement, et pas de la façon la plus attendue : Ils leur avaient suffit de traverser leur frigidaire pour arriver à Zootopie, en plein scandale de mariage de malades et de zoophiles. C'est en rentrant, sans être véritablement certains que les événements à Zootopie avaient été réels, qu'ils avaient reçu un message de Dyson, alors qu'il était parti depuis déjà un petit bout de temps.

Un message très simple.

MARY DANVERS TREINEN FARM URGENCE
MA VOITURE EST A PORTLAND SERVEZ VOUS DE L'ARGENT DANS MON BUREAU

Ils s'arrêtèrent dans leur élan, alors qu'ils étaient en chemin pour la pâtisserie d'Amelia, qu'ils avaient rencontré durant leur voyage inattendu. Les frères se regardèrent, un air intrigué sur le visage.

"Urgence". Dyson veut nous dire quelque chose d'important. Il a besoin de notre aide. Mais il a écrit ce message très brièvement...
Il avait certainement pas le temps de développer... Ils doivent être en train de courir, pourvu que rien ne leur arrive.

Duncan regarda une nouvelle fois le message.

Si on fait ce que Dyson attend de nous, il ne leur arrivera rien.
Mais on sait pas ce qu'il veut de nous !

Ils firent aussitôt chemin inverse pour retourner chez eux, afin d'allumer leur ordinateur et d'ouvrir Google, pour y taper "Mary Danvers" ayant supposé que ces deux mots étaient à séparer ensemble, ressemblant à un nom.

Au bout de 5 minutes, ils trouvèrent une Mary Danvers qui pourrait correspondre.

Mary Danvers travaille dans une société de recherche pharmaceutique.
De recherche pharmaceutique... tu crois qu'elle a élaboré la drogue des Vertigos ? Ils ont dit qu'ils se servaient d'une drogue pour anesthésier ceux dont ils volent les organes ! Comment ça s'appelle déjà ?
Ca s'appelle Vertigo, d'où leur nom tordu, et c'est fort probable : le site indique qu'elle n'est pas recevable puisqu'elle est en voyage dans le Wisconsin afin de promouvoir l'un de leur produit. Et si elle emmenait du vertigo pour le transférer aux trafiquants ?
Si c'est le cas, c'est notre ennemi. Dyson veut qu'on l'arrête.

Duncan resta silencieux quelques minutes de plus, pour taper les mots "Treinen Farm". Il tomba sur une image surprenante.

Treinen Farm est l'un des plus grands labyrinthe de maïs de la campagne américaine. Il est très très beau !
Géant ! On va dans un labyrinthe ! S'excita Derek.
Ouais, mais oublie pas, on est en mission ultra sérieuse ! On va rejoindre les héros du type "NCIS", alors ne perdons pas notre sérieux ! Treinen Farm se trouve... dans le Wisconsin ! Dyson doit savoir que Danvers s'y rend.
Un bon lieu pour une transaction de drogue. Enfin je crois. On a trouvé notre destination ! Dyson a dit qu'on peut prendre l'argent dans son bureau. Et sa voiture à Portland. Il va falloir arriver à Portland avant.

Duncan haussa les épaules.
On prendra nos vélos pour arriver à la voiture. Mais on ne peut pas y aller seuls ! Une telle aventure périlleuse, il nous faut un autre héros à nos côtés. Quelqu'un de malin, quelqu'un... d'intrépide !

Les jumeaux se regardèrent, la même idée les traversant.

***************

Salut Violette ! On aurait besoin de ton aide !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
    we've got four eyes to you
    papa gave us his blue eyes, to make you smile everyday, everytime. mama gave us her green lost ones to give you hope as much as she wanted us happy.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69406-guess-who-s-wh

Violette Baudelaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Browning

Ѽ Conte(s) : Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaires
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette, la fille au ruban qui a des idées de fous !

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 211
✯ Les étoiles : 18




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 18 Jan 2017 - 13:37






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides





Klaus. Prunille. Ils me manquaient tellement tous les deux. J’avais promis à papa et maman de toujours veiller sur eux si jamais il leur arrivait quelque chose et aujourd’hui j’étais là et j’ignorais où ils se trouvaient, j’avais échouée. Lourdement. Je me lève et monte les escaliers avant d’entrer dans ma chambre et de refermer la porte derrière moi, mon regard se posa sur mon bureau, je ne l’avais pas revu depuis longtemps… Mes mains passent doucement dessus et je ne tarde pas à sentir la reliure du ruban. Je m’en saisis et le fais tourner entre mes doigts.

« Allez Violette, tu es une Baudelaire, ressaisis-toi. »

Je noue le ruban autour de mon poignet et m’assois sur le sol avant de tirer de sous mon lit un carton poussiéreux. Je l’ouvre et en tire des livres, des trucs peu utiles et ma main finit par taper contre ce que je cherchais. Je m’en saisis et l’entoure de mes doigts, les reflets or de la longue vue se reflète sur mon miroir. Je me relève et m’assois sur mon lit. C’était la dernière chose qu’il me restait de mes parents mais je n’avais jamais compris à quoi elle servait. La posant à mes côtés, je me saisis de mon macbook et l’ouvre avant de taper sur google Baudelaire. Je ne sais pas trop pourquoi mais je voulais voir ce qui apparaîtrait sur le net.

Rien. Nothing. No. Nada. Qu’est-ce-que je pensais trouver ? Une réponse à mes questions ? Où étaient réellement mes parents ? Etaient-ils vraiment mort dans l’incendie qui avait détruit ma maison ? Je referme violemment l’ordinateur et me lève, faisant glisser la longue vue dans la poche de mon gilet gris. Alors que je redescends, la sonnette de l’entrée retentie. Je me dirige vers la porte et ouvre, faisant face à deux rouquins que je ne connais que trop bien.

« Salut Violette ! On aurait besoin de ton aide !
- D&D, je suis contente de vous voir. Entrez. »

Je les fais entrer avant de refermer la porte derrière eux. Je m’assois avec eux sur le sofa et les laissent m’expliquer ce qui les tracassent avant de me dire qu’ils auraient besoin de moi pour les aider avec les instructions qu’ils ont eu de Dyson et surtout qu’il y allait avoir de la route. Rozz, Clifford, Lukas et les autres… Ils m’expliquent tout, je les regarde, écoutant avec attention. Ils m’expliquent le chemin que nous allons avoir à faire, trois heures de vélo pour aller à la gare de Portland.

« Vous pouvez compter sur moi ! »

Je leur souris. Une fois mes bottines enfilées, je les regarde tous les deux et on quitte la maison avant que je ne ferme à clé et ne me retrouve face aux vélos. Bon. Trois heures en vélo, c’est pas grand-chose mais je pouvais bien trouver quelque chose… Dénouant mon ruban de mon poignet, je le noue dans mes cheveux et ferme les yeux pour réfléchir. Plusieurs minutes passent avant que je ne pose mon regard sur les fils enroulés autour du grillage. M’en saisissant, je pousse doucement les jumeaux et m’accroupis pour en entourer les roues du vélo avant d’attacher le tout aux pédales. Les faisant tourner, je souris lorsque je remarque que l’invention fonctionne, les roues par leur vitesse sont conductrices d’électricité et donc permettent au vélo d’aller plus vite sans trop se fatiguer. Je me relève et me tourne vers les jumeaux.

« On aura peut être trois heures de trajet à vélo mais au moins, on ne se fatiguera pas trop. Quand vous pédalerais, l’électricité crée par la vitesse de roulement des roues sera transmise à travers les fils et donnera plus d’élan aux pédales, permettant ainsi au vélo d’être plus maniable et donc de moins se fatiguer. On y va ? » dis-je avec un sourire.

[/quote]

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Une orpheline au lourd secret
ÊTES-VOUS PRÊTS A CONNAÎTRE LA VÉRITÉ ?

D&D Hatters


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : K.J. Apa

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je suis Dee, je suis Dum, nous sommes les Tweedles Twins !

✓ Métier : Pompiers, mais aussi informaticiens, roboticiens et mécaniciens indépendants !


☞ Surnom : Tweedles Twins, Double D, Wonder Twins, vas-y on adore les surnoms !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1145
✯ Les étoiles : 6489




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mar 7 Fév 2017 - 16:32






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides






Ils avaient regardé Violette bricoler. C'était une des raisons qui avaient poussé les jumeaux à devenir amis avec elle : ils se sont bien entendus pour leur passion de bricolage. En revanche, les jumeaux le savaient et ne se le cachaient pas : la Baudelaire était bien plus douée qu'eux, et c'en était fascinant ! Ils étaient tous très doués, mais on ne pouvait retirer à Violette son inventivité à pouvoir construire n'importe quoi dans n'importe quelle situation avec uniquement les moyen du bord. Les Tweedles n'étaient pas capable de tant.

Ouah ! C'est trop cool ! Fit Derek devant les vélos modifiés.
Bravo Violette !

Ils montèrent alors sur les vélos, et se mirent en route, avec un étrange sentiment, un mélange de hâte devant l'aventure, et d'appréhension, de quitter Storybrooke pour une affaire si dangereuse. Mais bon, ils étaient soldats de la reine, à Wonderland ! Ils avaient toujours connu une vie trépidente, après tout.

*** ***
*

Trois heures plus tard, la grande gare de Portland, Greyhound s'était enfin dessinée sur l'horizon. Les jumeaux en prenaient conscience désormais : ils avait quitté Storybrooke en terrain inconnu, pour aller se noyer dans l'immensité d'un pays. Le début de l'immensité du monde. Ici, ils n'avaient pas de repères, et risquaient beaucoup plus que lorsqu'ils étaient protégés par les limites de la ville, même si elles étaient ouvertes désormais.

Ils prirent une grande inspiration, pour retrouver leur courage. Dyson, Mary Margaret, Midnight, Lily, Park et Regina avaient besoin d'eux. Lukas avait besoin d'eux. Et ils pouvaient compter sur la présence ingénieuse de Violette. Dyson les pensait capable d'accomplir cette tache, alors ils en seraient capables. Mary Danvers ne fera pas ce transfert de Vertigo.

La voiture de Dyson est là !

Duncan se pencha, pour trouver les clés là où ils les savait cachées : au dessus d'une des roues avant. Les vélos entassés à l'arrière, Duncan se mit au volant.
Et voilà. A moins que vous voulez qu'on prenne quelque chose à boire et manger ? On a 19H de trajet maintenant. Plus l'essence, j'imagine.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
    we've got four eyes to you
    papa gave us his blue eyes, to make you smile everyday, everytime. mama gave us her green lost ones to give you hope as much as she wanted us happy.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69406-guess-who-s-wh

Violette Baudelaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Browning

Ѽ Conte(s) : Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaires
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette, la fille au ruban qui a des idées de fous !

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 211
✯ Les étoiles : 18




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 10 Fév 2017 - 12:58






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides





Je souris aux jumeaux.

« Merci les garçons, allons-y. »

On démarre, le voyage dure bien trois heures, lorsque nous arrivâmes à destination, je compris que ça avait marché parce que je n’avais mal nulle part, mon invention avait marché. C’est avec un sourire aux lèvres que je dépose le vélo et m’étire pour réchauffer mes muscles du dos. Nous n’étions plus à Storybrooke, nous étions en terre inconnue mais je savais qu’on ne risquait rien ensembles.

Je déposa le vélo contre le mur et me dirige vers la voiture avec les garçons avant de regarder Duncan récupérer les clés sur la voiture et je m’attendais au 19h de trajet. Je m’installa et posa mon regard sur les jumeaux.

« 19h de trajet ? Je sais ce qu’on peut acheter pour éviter de devoir trop s’arrêter. »

Je prends mon sac à main et en sors trois billets de dix dollars.

« Je reviens tout de suite. »

Je me dirige vers la boutique non loin de nous et achète des bouteilles de jus de fruit, trois barres de chocolat, des fruits et deux bouteilles de soda, avec deux paquets de chewing gum. Une fois payé, je prends le sac et quitte la boutique avant de monter dans la voiture.

« Voilà, j’ai pris les trucs principaux dont on aura besoin pour le voyage, et même des paquets de chewing gum. » leur dis-je avec un sourire « On peut y aller ! »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Une orpheline au lourd secret
ÊTES-VOUS PRÊTS A CONNAÎTRE LA VÉRITÉ ?

D&D Hatters


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : K.J. Apa

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je suis Dee, je suis Dum, nous sommes les Tweedles Twins !

✓ Métier : Pompiers, mais aussi informaticiens, roboticiens et mécaniciens indépendants !


☞ Surnom : Tweedles Twins, Double D, Wonder Twins, vas-y on adore les surnoms !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1145
✯ Les étoiles : 6489




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 12 Mar 2017 - 8:12






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides






8h plus tard

Un trajet en voiture, aussi long de surcroît, n'était pas des plus passionnants, et pouvait rapidement devenir ennuyant. Et pourtant, les jumeaux adoraient. Les sentiments d'aventuriers qu'ils avaient eu en parcourant le Pays des Merveilles lorsqu'ils y vivaient revenaient : le monde leur était inconnu, et parcourir autant de terres américaines inédites, était tout simplement sublimes.

Les voilà actuellement dans l'Etat de l'Ohio. Ils n'avaient pas eu la chance de rouler dans Cleveland, qui n'était pas sur leur trajet, mais parcourir la région des Grands Lacs étaient magnifique.

Alors que le trio passa le panneau de la ville de Toledo, au sud de Détroit, Derek sortit son téléphone pour faire une recherche sur internet.

Il faut qu'on soit le plus rapide possible, mais on pourrait au moins prendre 1h ou 2 pour dormir, sinon on sera mort. On pourra s'arrêter, faudra dormir dans la voiture, mais il y a une superette pas loin où on pourra acheter quelque chose à manger.

Il leur fallut 10 minutes pour parvenir à la supérette. Violette, Duncan et Derek firent leur achat, dans les limites du budget qu'ils s'imposèrent, pour ne pas être à court d'argent pour les prochains péages, avant de reprendre la route vers une aire d'autoroute.

Mais ils durent abandonner l'idée de se reposer, lorsqu'ils croisèrent, sur l'autre fil, une voiture qui leur fit presser le pas.

Duncan, regarde...

Duncan, qui conduisait, l'avait vu aussi. Venant de l'autre sens, il y avait au bord d'une voiture de police de hommes qui regardaient le trio. L'un d'entre eux avait une photo en main, et pointait les rouquins du doigt, comme pour confirmer qu'ils étaient ceux de la photo.

Duncan regarda l'éfigie de la voiture, pour y lire El Paso... C'est vachement loin d'ici ! Elle est pas censé être là.

Le coeur de Duncan faillit rater un battement.

C'est la ville de Clifford, qui était venue avec les Vertigos. Ils sont là pour nous.
Comment ils peuvent savoir qu'on est là ?!

Ils avaient maintenant dépassé la voiture qui s'éloignaient, mais qui ne tarderait pas à faire demi-tour pour les rattraper, alors que la sirène commençait déjà à retentir.

Violette ? Prépare toi à devenir une fugitive !

Il appuya violemment sur l'accélérateur.

Il faut à tout prix qu'on les sème, accrochez vous !

Ils avaient tous eut de la chance qu'aucune autre voiture ne se trouvait là, car Duncan avait appuyé sur l'accélérateur à quelques mètres d'un virage serré. Ils réussirent à le passer, mais cela relevait du miracle. Duncan perdit quelques secondes pour tourner la voiture dans le bon sang, mal tournée à cause du violent virage.

L'aire de repos qu'ils avaient prévu de rejoindre se montra finalement.

Ok, alors c'est vraiment pas responsable, mais on va détacher nos ceintures maintenant ! Faut pas qu'on perde de temps. A la seconde où la voiture est arrêtée, faut qu'on soit sorti !

La voiture prit encore de la vitesse, alors que la voiture de police passait tout juste le virage. Il y avait une chance pour que les policiers n'aient pas vu le trio se diriger vers cette aire d'autoroute.
Duncan commença à appuyer sur le frein pour leur éviter un arrêt trop violent qui pourrait leur couter la vie sans ceinture, afin de se garer maladroitement.

MAINTENANT !

Ils sortirent aussitôt de la voiture. Alors que Duncan appuyait sur la télécommande pour la fermer, tous trois s'élancèrent pour se cacher n'importe où avant que les policiers ne puissent les voir.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
    we've got four eyes to you
    papa gave us his blue eyes, to make you smile everyday, everytime. mama gave us her green lost ones to give you hope as much as she wanted us happy.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69406-guess-who-s-wh

Violette Baudelaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Browning

Ѽ Conte(s) : Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaires
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette, la fille au ruban qui a des idées de fous !

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 211
✯ Les étoiles : 18




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 14 Mar 2017 - 11:22






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides





8H de trajet c’était quelque chose d’énorme mais en même temps, j’avais été prévenue mais apparemment ça semblait amusant pour les jumeaux, en tout cas, c’était plus amusant que Storybrooke en soit. Puis alors que nous venions de passer la panneau de Toledo, Derek exprima le fait qu’il fallait qu’on soient rapide mais qu’on dorme malgré tout parce que sinon on allait vraiment être crevés et c’était pas le mieux pour aller aider Dyson et les autres. Approuvant d’un signe de tête, l’arrêt à la supérette n’allait néanmoins pas être tranquille.

« Euhm…D’accord. » dis-je simplement.

D’après ce que j’avais compris, le fait qu’ils soient là alors qu’ils ne devraient pas n’était pas bon signe et du coup, il fallait à tout prix qu’on puisse les semer. Duncan appuya fortement sur l’accélérateur tandis que je me tenais difficilement à la portière mais alors que la voiture s’était stoppée, je retira ma ceinture à la volée et sortis de la voiture avant d’être suivit par les garçons tandis que les flics s’arrêtaient.

« Venez ! »

Courant derrière le bâtiment, je m’adossa contre ce dernier, ayant été suivie par les rouquins. Mon cœur battait à m’en rompre la poitrine, je reprenais ma respiration mais très rapidement compris que les policiers avaient reconnus la voiture.

« Ils sont pas loin, dépêche toi ! »

Ils rentrent dans l’épicerie et hurle à la femme :

« Où sont passés les gosses ? »

Mais il en ressorte trop rapidement à mon goût. Ils se dirigent vers nous. Tournant la tête à droite puis à gauche, je réfléchis. L’unique moyen était le bloc de climatisation en haut que venait de remarquer Duncan ou Dyson, j’arrivais jamais à les différencier mais en tout cas avec le bloc en métal, on pouvait facilement monter.

« Il faut qu’on monte sur le toit ! »

Avec l’aide des jumeaux, je pousse un peu le bloc pour pouvoir monter dessus et alors que je commence à monter, les policiers nous tombent dessus. Il fallait vite qu’on se tire.

« Courrez les garçons ! »

Je me mets à courir, suivie de près par les jumeaux avant d’ouvrir la voiture et de monter côté conducteur tandis que Derek prends un couteau dans la boîte à gants pour crever les pneus de la voiture des flics tandis que je mets le contact. Tournant rapidement, il monte dans la voiture et j’appuie sur l’accélérateur, démarrant en trombe, il fallait à tout prix qu’on se casse d’ici.

« C’est totalement illégal mais tant pis ! »

Un léger sourire né sur mes lèvres tandis que nous reprenons la route.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Une orpheline au lourd secret
ÊTES-VOUS PRÊTS A CONNAÎTRE LA VÉRITÉ ?

D&D Hatters


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : K.J. Apa

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je suis Dee, je suis Dum, nous sommes les Tweedles Twins !

✓ Métier : Pompiers, mais aussi informaticiens, roboticiens et mécaniciens indépendants !


☞ Surnom : Tweedles Twins, Double D, Wonder Twins, vas-y on adore les surnoms !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1145
✯ Les étoiles : 6489




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 7 Mai 2017 - 17:13






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides






Les jumeaux ne s'écrasèrent contre le dossier de leur siège avec soulagement que 30 minutes plus tard, lorsque le trio soit finalement certain qu'ils les avaient semés.

Mais ils ont traversé tout un pays pour nous trouver, je crois bien qu'on entendra parler d'eux bien assez tôt. Faudra faire attention.

Encore un peu sous l'effet du stress, Derek laissa échapper un petit rire nerveux. La dernière fois qu'on a vécu un truc comme ça, c'était à Wonderland ! Bien content que tu sois avec nous Violette.

Duncan sortit une carte qu'il avait rangé dans la boite à gant lorsqu'ils avaient embarqué dans la voiture quelques heures auparavant, qui détaillait les alentours du labyrinthe, ainsi qu'une photo aérienne de celui-ci qu'il avait imprimé.

Le tout maintenant c'est de s'y rendre sans encombre, en espérant que d'autres poulets pourris ne viendront pas nous déranger.
Et d'y arriver au bon moment, ils pourraient ne pas être dans le labyrinthe quand on y sera.
S'ils y sont, le message de Dyson peut signifier encore plein de choses. Mais au moins, j'ai une photo du dédale, on pourra s'aider de ça pour se repérer. Quant aux alentours, c'est sur, faudra enquêter avant de s'engager n'importe où.

Il finit par relever les yeux.
C'est la vie de Lukas qui est en jeu, tout ça c'est notre faute, parce qu'on a pas su veiller sur lui comme il faut. Un ton de culpabilité semblait ronger ses mots. Oui. Faut pas qu'on se loupe. Merci encore de nous aider Violette, c'est pas tous les jours qu'on a à vivre un truc comme ça, dit-il sans se douter de toutes les désastreuses aventures qu'elle a connu.

Tu fais quoi ? Demanda Derek en voyant son frère penché sur son téléphone.
Le premier message de Dyson a clairement été envoyé dans l'urgence, j'essaye de savoir si ça va mieux maintenant en essayant de l'appeler.

Son regard s'illumina lorsque Dyson décrocha. Immédiatement, Duncan mit le haut-parleur.
DYSON ! On a reçu ton message, on est en route pour Treinen Farm pour arrêter cette Danvers ! Quelqu'un nous aide ! Ca va vous ?

Merci ! Désolé, j'ai pas le temps de vous parler, il faut juste que vous vous dépêchiez de les arrêter !

Il raccrocha. Les jumeaux comprenaient, il était sous le stress et manifestement... il se passait quelque chose.
Mais... Les arrêter ? Mary Danvers n'était pas seule ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
    we've got four eyes to you
    papa gave us his blue eyes, to make you smile everyday, everytime. mama gave us her green lost ones to give you hope as much as she wanted us happy.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69406-guess-who-s-wh

Violette Baudelaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Browning

Ѽ Conte(s) : Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaires
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette, la fille au ruban qui a des idées de fous !

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 211
✯ Les étoiles : 18




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 25 Mai 2017 - 19:53






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides





Je pose mon regard sur l’horloge de la voiture, minuit et demi. Je commençais vraiment à fatiguer, il fallait qu’on s’arrête, je ne pouvais pas conduire dans cette situation là. On s’était arrêté à Chicago pour prendre de l’essence et manger et ça j’en avais bien profité mais à présent, il fallait qu’on s’arrête pour pouvoir dormir. On était pressés par le temps, on avait aucune réservation dans un motel, on avait rien du tout mais il fallait à tout prix que l’on puisse dormir. D’après le panneau, nous nous trouvions présentement à Madison, la capitale du Wisconsin. Après avoir roulé à travers la ville, on finit par s’arrêter sur le parking du « Super 8 Madison ».

« On peut essayer ici ? Je sais pas si faut réserver, on peut toujours demander. » Posant mon regard sur l’hôtel, malgré les différences, ça me faisait penser au Bates Motel. Puis en plus, c’était trop facile d’accès et dans notre cas, c’était pas très bénéfique. « Ça me fait penser au Bates Motel, je crois qu’on va aller voir ailleurs. », « Il avait quoi comme problème le Bates Motel ? », je me retourne et me racle la gorge avant de finalement reprendre la parole « Le dirigeant du Bates Motel, Norman Bates était un sociopathe, psychopate et meurtrier. Il a tué pleins de gens... Dont une nana dans sa douche »

« D’accord Violette, tu peux quitter ce parking s’il te plait ? », « On y va ! », je démarre et on se dirige vers le Nord avant de finalement s’arrêter sur le parking de l’Aloha Inn Motel qui semble beaucoup moins imposant et cher que le Super 8. D’après Duncan et internet, ce serait l’endroit où des familles qui ont des problèmes d’argent trouvent refuge, où il y a peu d’étrangers qui viennent et surtout c’est peu fréquenté. Parfait non ? Je me gare et regarde les rouquins « Restez-là, je vais voir si y’a de la place. », je sors de la voiture et me dirige vers l’entrée avant de m’approcher du comptoir avant de voir une annonce « Recherche nouveau propriétaire ». Levant le regard, je croise celui de la propriétaire et lui souris, comprenant qu’elle veut vendre son motel.

« Bonjour je m'appelle Violette Ba...Morgan, je m'appelle Violette Morgan et j'ai besoin d'une chambre pour la nuit. », au cas où, j'allais pas lui dire qui j'étais vraiment... la propriétaire me sourit, d’abord surprise « Bonjour ! Oh, vous ne semblez pas d'ici, ça fait plaisir de voir des touristes ! Bien sûr, vous êtes toute seule ? ». Elle sort son cahier et l’ouvre tout en continuant de me parler avec un ton sympa « D’où venez-vous comme ça ? ». Je me mords la lèvre inférieure « Oh, on vient de loin. ». Je me voyais mal lui dire d’une ville nommée Storybrooke où des personnages de contes vivent. « Et euhm…je suis avec mes frères, on va retrouver nos parents. », pas mal comme mensonge, ça passait crème en tout cas.

« Oh c'est adorable ! Vous allez passer les fêtes de fin d'année avec eux ? Dîtes moi combien sont vos frères et je vous dirige vers votre chambre ! », je lui souris « Oui voilà… Ils sont deux, je vais aller les chercher. », « Très bien, j'ai une chambre avec trois lit, ça vous fera 45dollars chacun. Elle coute plus chère, mais je peux bien vous faire cette faveur, pour vous. », « c’est gentil à vous. » lui dis-je avec un sourire. Je retourne vers la voiture et regarde les deux garçons qui m’attendent adosser à la voiture « Bon Derek, Duncan, on a une chambre, surtout ne faites pas de conneries. Vous êtes censés être mes frères et on va retrouver nos parents pour les fêtes de fin d’années. », la proprio nous rejoint avec une clé avant de nous amener jusqu’à notre chambre « Passez une bonne nuit ! », « Merci. » lui dis-je avec un sourire avant d’entrer.

« Bon je pense qu’on risque rien ici. » ajoutais-je en fermant la porte à clé. « Ouep, ça a l’air d’aller… » « Je me souviens pas que les expéditions à Wonderland étaient aussi éprouvantes ! » ajouta Duncan avant de se laisser tomber sur le lit. « Vous savez, j’ai connu pire. » dis-je avant de m’asseoir sur le lit et de détacher mes cheveux. « Espérons juste que ce sera pas trop long, plus tôt ça se termine, mieux c’est. », « Je suis totalement d’accord ! » après avoir enfilé un short et un long tee-shirt, je m’endors rapidement. Il est 7h30 sur le réveil lorsque j’ouvre les yeux en entendant les frappements à la porte. « Excusez moi de vous déranger si tôt ». C’est la proprio « Vous êtes réveillés ? ». « hum… », je me lève difficilement et me dirige vers la porte, suivie par Derek et Duncan avant de voir la propriétaire déjà habillée. Bizarre.

A ses côtés se trouvait un homme en costard. « Je vous présente Hank Danvers. Il a répondu à mon annonce pour vendre le motel, il était si convaincu qu'il a déjà acheté le batiment ! Je voulais vous le présenter pour que vous n'ayez pas de mauvaises surprises en vous réveillant. Bonne chance avec vos parents, il est temps pour moi aussi de voyager ! ». Duncan se précipite pour répondre « Enchanté M. Danvers ! Madame, on ne vous a pas connu bien longtemps, mais votre gentillesse fut un plaisir ! », « Enchanté Messieurs, Dames » ajouta Danvers « On va vous laisser, c’est un plaisir. », je sais pas trop pourquoi mais je le sentais pas lui. « Au revoir. ». En fermant la porte, Duncan se retourne vers Derek et moi, affolé « Hank Danvers, comme Mary Danvers. Ils nous ont retrouvé ! ». Oops.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Une orpheline au lourd secret
ÊTES-VOUS PRÊTS A CONNAÎTRE LA VÉRITÉ ?

D&D Hatters


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : K.J. Apa

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je suis Dee, je suis Dum, nous sommes les Tweedles Twins !

✓ Métier : Pompiers, mais aussi informaticiens, roboticiens et mécaniciens indépendants !


☞ Surnom : Tweedles Twins, Double D, Wonder Twins, vas-y on adore les surnoms !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1145
✯ Les étoiles : 6489




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 1 Juil 2017 - 19:53






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides





Duncan prit une grande inspiration. Au pays des merveilles, ils étaient impliqué dans une guerre royale, un complot, qui est certes d'une très grande envergure, comme celui-ci n'allait pas les arrêter. Ils avaient dans cette pièce des aventuriers, dont l'une était inventrice de tout à partir de rien.

Il fallait admettre que le schéma qui se dessinait lentement était très bien dessiné : leurs ennemis étaient forts. Du Texas jusqu'au Winconsin, en allant jusqu'à leur petite Storybrooke, ils avaient toujours su les retrouver, et voilà que, en cherchant Mary Danvers, son mari les rencontrait ici en rachetant le motel dans lequel ils étaient. Tout ça était bien plus qu'effrayant, mais il ne fallait pas céder à la peur.

Bon. Tant pis pour la réflexion, on n'a plus le temps. Ce type va bientôt nous manger alors on doit partir maintenant.
C'est bien aujourd'hui, selon le site, qu'elle va à Treinen Farm, mais c'est dans...

Il regarda sa montre.

5h... Mais je suppose que se cacher là-bas en attendant sera toujours plus efficace que se cacher ici.
Génial. Préparons-nous rapidement. Tant pis pour la voiture, on doit sortir par derrière pour pas se faire repérer, on prendra un taxi. Violette, tu veux bien ouvrir la fenêtre s'il te plait ?

Et ils se préparèrent sous la peur de voir Hank Danvers débarquer. La seule chose qui l'en empêchait à l'heure actuelle, c'était l'ancienne propriétaire qui lui parlait encore. Mais elle n'allait pas tarder à partir, et ils le savaient tous.

Comme prévu, ils sautèrent de la fenêtre pour s'en aller sans que Danvers ne les voit, afin de rejoindre le plus rapidement possible l'autoroute la plus proche. Désormais, ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne remarque leur absence et se mette à leur poursuite.
Heureusement, ça ne fut pas si compliqué de prendre un taxi. Le conducteur leur indiqua qu'il lui falait environ une demi-heure pour se rendre au labyrinthe indiqué.

Tu as déjà fait un labyrinthe, Violette ? Nous on en a connu un, celui de la terrible Reine à Wonderland. Il était...
Fou...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
    we've got four eyes to you
    papa gave us his blue eyes, to make you smile everyday, everytime. mama gave us her green lost ones to give you hope as much as she wanted us happy.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69406-guess-who-s-wh

Violette Baudelaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Browning

Ѽ Conte(s) : Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaires
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette, la fille au ruban qui a des idées de fous !

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 211
✯ Les étoiles : 18




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 2 Juil 2017 - 19:40






L'étoffe fragile du monde

2,5 - Les intrépides





Bon, on était cruellement dans la merde. Danvers venait de racheter le motel dans lequel on se trouvait et il était clair qu’on devait partir. Faisant un signe approbatif de la tête, je m’approcha de la fenêtre et m’empressa de l’ouvrir avant de rapidement me changer. Prenant mon sac, je sors par la fenêtre, suivie par les garçons avant de finalement prendre la parole « Allons-y vite ! ». On quitta le motel et après avoir pris un taxi à l’autoroute, nous finîmes par arriver jusqu’au labyrinthe. Il était intense, punaise.

« Oui. Une fois. » énonçais-je aux garçons avant de leur faire signe de me suivre. Il fallait qu’on entre dans le labyrinthe, j’espérais juste qu’on allait pas s’y perdre mais en tout cas, au moins, on était en vie, et j’espérais que ça durerait longtemps. On rentre dans une ferme avant de finalement payer trois entrées pour le labyrinthe avant que la femme nous emmène à l’entrée du champ de maïs. Des champs… On était entourés de champs, de granges et de tout le tsoin tsoin avec les vaches, et tout le tsoin tsoin. On longe le champ de maïs avant de se retrouver devant l’entrée du labyrinthe.

On ne tarde pas à arriver à une intersection. Réfléchissant, je respire longuement avant de faire signe aux deux rouquins de me suivre dans le chemin de droite. Je suivais mon instinct, on allait arriver au bout du labyrinthe, j’en étais sûre. Etant donné que c’était un grand labyrinthe, on longea une courbe qu’il formait en quelques minutes avant de finalement se retrouver devant une nouvelle intersection. « On prends le premier chemin les garçons ! » dis-je avant de me diriger dans le dit chemin.

On se retrouve très rapidement devant une nouvelle intersection. Mais cette fois, trois intersections. « On prends le chemin du milieu les garçons. » énonçais-je avant de me diriger dans le chemin d’en face, suivie des deux rouquins. Arrivés au bout du chemin, des voix nous parviennent du chemin de droite. Lointaines, presque incompréhensibles mais ça ne me disait rien qui vaille. En tout cas, quelqu’un cris sur une autre personne. On se dirige vers la droite afin de courir pour les rattraper Au bout d’une vingtaines de minutes, on se retrouve dans une salle étoile avec cinq entrées. « Venez ! » dis-je en tirant les garçons avant qu’on se cachent.

« C'était l'autre chemin qu'il fallait prendre, putain ! Le tout premier, je t'avais dit ! », je fronce les sourcils « Danvers a dit vers le sud, l'autre chemin allait vers le nord ! » « Mais Ducon, je te dis que ce chemin emmenait vers le bas du labyrinthe ! ». C’est les deux hommes de tout à l’heure. Le téléphone de « Ducon » se mets à sonner. Il pose sa mallette par terre pour répondre. « Oui... on y sera, ça va pas durer 20 ans non plus ce labyrinthe à la con. ... Oui, la deuxième mallette est bien avec nous, on l'a reçu hier. La première ? ... Ok. La troisième devrait entrer dans le labyrinthe dans une heure. ... Ouais on se dêpeche. ». Il raccroche son téléphone et trébuche dans la mallette qui s’effondre en s’entrouvrant. L’autre lui parle, agacé « Mais dépèche toi Merdeux. », l’autre referme la mallette rapidement et ils partent tous les deux mais mon regard se pose sur un sachet vert qu’ils ont laissés tomber.

Sortant de ma cachette avec les garçons, je me dirige vers le sachet vert et le regarde avec surprise avant de déchirer un morceau de tissus de mon pull et m’empare du sachet avant de l’ouvrir. « Je me demande bien ce que peux être ce liquide vert. » énonçais-je aux garçons. Il y en a un peu qui tombe par terre, je lève le regard vers les garçons « C’est tombé de la mallette. » ajoutais-je. « Je parie que c'est de la drogue. Ils parlaient de malettes... y en a plusieurs donc ? ils arrivent petit à petit dans le labyrinthe. Sauf qu'eux sont la deuxième mallette, il faut trouver le rendez-vous final avant que la dernière ne soit livrée ! » énonce Duncan. « Il ne faut pas prendre le même chemin qu'eux, sinon on pourrait être en retard. Ou pire, ils pourraient nous griller ». Ce n’était pas totalement faux. Ne voulant pas suivre les deux hommes, je fais signe aux garçons de me suivre et on prends l’un des chemins à gauche, espérant ne pas avoir de mauvaises surprises.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Une orpheline au lourd secret
ÊTES-VOUS PRÊTS A CONNAÎTRE LA VÉRITÉ ?

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

[Fe] L'étoffe fragile du monde [2,5] - Les intrépides





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Les Etats Unis