Magic
League 3

de Dyson

MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


14.11.18
Disney Rpg


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 Mords-moi sans hésitation } Douce Even

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aloysius Black


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Mads Mikkelsen

Ѽ Conte(s) : Le roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scar

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 591
✯ Les étoiles : 1478




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 7 Fév 2017 - 23:14

J’ai commencé à te haïr au moment ou tu m’as obligé à te désirer.

“- Et voila que le lion s’est épris de l’agneau...
- Comme l’agneau est stupide...
- Oui et quel masochiste ce lion !”

Quelle avait été longue cette journée… Harassante et ennuyeuse… A croire qu’elle n’en finirait jamais. La mort est paisible, simple. C’est beaucoup plus difficile de vivre. C’était malheureusement le lot des génies forcés de vivre dans un monde de poisson rouge, souvent le monde leur paraissait ennuyeux au possible d’autant plus quand ils étaient des tueurs en séries et qu’ils n’avaient plus rien à se mettre sous la dent. Frustré ? Oui, bien sûr, Aloysius l’était. Plus un seul cas intéressant, que de pauvres imbéciles enfermés dans leur étroite petite cervelle à se morfondre sans jamais trouver une solution pourtant simple et simpliste. Il fallait donc les pousser sur la voie, leur faire comprendre avec la lenteur de leur QI de bulot quel chemin parcourir pour enfin voir la lumière bénéfique à la sortie de la caverne… Platon s’en retournerait presque dans sa tombe. Même les détourner du bien, les pousser au suicide ou à commettre une erreur ne lui plaisait plus, aucun de ses récents patients n’avaient réellement attirés son attention. Il y avait bien Chostakovitch… mais on était encore si loin du but… Le voir tuer cet abruti de volatile qui leur servait de « maire » lui ferait tant plaisir mais bon… il faudrait encore patienter quelque peu avant de retrouver sa place sur son trône.

Avec un soupire, il avait finit par se relever de la chaise de son bureau pour ranger ses notes et son carnet dans sa mallette. Il rangea ensuite soigneusement dans l’un des tiroirs de son bureau son esquisse à peine ébauchée, ainsi que son fusain et son petit canif à dessin. Une fois le trésor sous scellée, il entreprit de faire le tour de son cabinet, de ranger ce qui avait été dérangé tout en se raisonnant mentalement sur l’idée qu’il ne pourrait pas commettre son prochain meurtre ce soir… C’était bien trop proche de son dernier, les gens risquaient de se méfier… Ils étaient débiles mais ce n’était pas non plus une raison pour leur laisser un panneau clignotant de ses exploits ainsi qu’un chemin fléché jusqu’à sa demeure. Non. Pas de plaisir ce soir. Pas de meurtre… La vie d’un tueur en série était faite de rationnement… C’était désolant.

C’était dans cet esprit quelque peu morose qu’il s’était donc apprêté à quitter son cabinet, persuadé déjà que sa soirée ne serait pas spécialement meilleure que la journée, et qu’il finirait par noyer son ennui dans la Casta Diva de Maria Callas, et dans un verre de bon vin. Il ne s’était absolument pas attendu à ce que son envie soit ravivée quelques secondes seulement après, en découvrant la plus incroyable des nouvelles clientes qu’il aurait pu lui être permis de voir à cet instant précis. Et pourtant… Il ouvrit la porte et s’apprêta à sortir lorsqu’un rapide coup d’œil dans sa salle d’attente le fit se stopper net, main gauche sur la poignée de porte, la droite occupée par sa mallette et son long manteau qui pendait sur son bras. Il ne cacha pas sa surprise lorsque ses yeux croisèrent ceux pleins de défis de la jeune femme assise dans son assistance. Ses sourcils s’élevèrent tandis qu’un sourire amusé naissait aux coins de ses lèvres. Il la voyait. Sa frustration. C’était au moins une des rares choses qu’il partageait avec Even Jones en cet instant précis. Cette horrible frustration et ce besoin insatiable de s’en départir.

- Mademoiselle Jones… en quoi puis-je vous êtes utile ?

Poli, courtois, bien que grandement amusé par la situation. Aurait-il pu franchement en être autrement. Il avait eu Sarabi dans son cabinet, Sarafina et maintenant Nala ? Elles allaient toutes lui rendent visite ou quoi ? Elles faisaient la queue, elle se le partageait, comment faisons-t-on au juste ? Simba était-il un si mauvais « roi » qu’après avoir perdu mère et belle-mère il en perdait même sa copine qui l’avait pourtant autrefois si ardemment défendu ? A-BRU-TI. Il ne pensait pourtant jamais la revoir. Voyez comme le destin le favorisait. Merci père Noël. La soirée s’annonçait soudainement plus lumineuse. Sans un mot mais sans la quitter des yeux, sa main droite se souleva malgré le poids de son sac et son index vint actionner de nouveau l’interrupteur, illuminant le cabinet. Il se déplaça un peu pour l’inviter à entrer et joignit la parole au geste :

- Entrez, je vous en prie. La prochaine fois, il sera cependant plus judicieux de prendre rendez-vous.

Il la vouvoyait, lui parlait comme à une étrangère… après tout, il était vrai que cette ville les avait quelques peu changé non. Son sourire s’agrandit de manière mauvaise lorsqu’il referma la porte et qu’il entendit le petit cliquetis du pêne demi-tour (HJ : non non je ne connais pas ce mot, j’ai dû chercher sur internet pour pouvoir m’exprimer ) se remettre en place après fermeture. Il était grand temps de s’amuser.



crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Journal d'Aloysius Black N° ??
Désolée Bill, je ne peux faire de pacte avec le diable car, vois-tu... je SUIS le Diable.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8516-soyez-pretes-pour-le-c http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8684-je-patauge-dans-limbecillite
 Page 1 sur 1

Mords-moi sans hésitation } Douce Even





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: Ϟ La Grande Régalade Rpgique :: ➹ What If