MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1231

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Lun 3 Avr 2017 - 14:10





Keep Calm And Don't Panic

Heeu non, non c'est pas une vanne on va VRAIMENT être parent

Ainsi fût convenu. Aujourd'hui, je devais voir Aaron et lui expliquer...La situation quoi. Je voulais qu'il soit le premier à savoir, parce que soyons honnête : il était le plus concerné dans cette histoire. Enfin du moins autant que moi. Comme j'avais pas eu de texto en mode panique pour tout annuler. Je supposais que Hope ne lui avait rien dit, et qu'il n'avait pas vu cette émission à la con. Ce qui était un excellent point pour moi. Pour le moment, en dehors des gens présent, à Tokyo personne ne savait pour cette histoire. Aster, ne m'avait pas appelé pour demander des explications, et Jack...Était Jack. Rien à signaler à l'horizon. Pour le moment, la grossesse n'était pas encore très visible. Mais, j'allais devoir l'annoncer à mes proches dare dare si je voulais faire les choses dans les règles. J'avais plein de truc à faire aussi. Du genre prendre rendez-vous pour une échographie. Mais tout ça, ça viendrait une fois qu'Aaron serait au courant. Et mine de rien, j'étais un peu stressé. Je me rappelais, de ce qu'il avait dit après Noël. Et ouais ça me stressait un peu...beaucoup même pour être honnête.

Évidemment, comme j'étais enceinte la bicyclette était à proscrire. Si courir avait eu l'effet que ça avait eu sur moi. La bicyclette c'était juste pas recommandé. Faudrait que je me débrouille avec mes jambes. Je grimaçais intérieurement songeant à ce que ce serait quand je ressemblerais plus à une baleine qu'autre chose. Enfin, pour le moment j'en étais encore loin...Techniquement. Mais n'empêche, ça irait vite. Le temps passait toujours trop vite de toute façon. Et encore une fois, j'étais en train de m'égarer je sais pas où parce que c'était pas le sujet premier. En fait, je crois que c'était parce que je balisais à mort quelque part. Donc, je partais un peu partout pour surtout pas me concentrer sur ce qui allait se passer.

J'avais rien dans le ventre, et j'avais pas osé manger de peur de devoir prendre la direction des toilettes pour cause de nausée. Mais là, j'aurais pas dit non à un chocolat chaud. Je pouvais peut-être faire un gros crochet par chez Granny. C'était pas du tout sur le chemin, et ça me laisserait du temps devant moi.

Ouais courageuse, mais pas téméraire. J'avais retourné la manière de le dire à Aaron, un million de fois dans ma tête hier pendant que je regardais mon film -ce qui faisait que je n'avais en fait strictement rien suivit- et en fait, j'en étais venu à la conclusion que j'étais méga nul pour imaginer des scenarios. J'étais hyper douée, pour me faire un tas de film quand j'étais stressée, mais imaginer ne serait-ce qu'un dialogue, et répéter à l'avance ce que j'allais dire, c'était pas trop mon fort quoi. Mais, fallait que je passe outre, que je me file un coup de pied au derrière et que j'avance un peu. J'allais pas faire comme Elsa, et fuir dès qu'il y avait un problème. Je passais mon temps à râler à cause de ça, si je m'y mettais aussi, clairement on n'était pas sortie de l'auberge.

Et pendant que j'étais en train de faire une de mes activités favorite -à savoir psychotter- je me rendais petit à petit compte, que je m'approchais dangereusement, de chez Aaron & Hope. Donc en gros soit je repartais en courant comme une pleutre. Soit, comme je me le répétais limite en boucle depuis tout à l'heure, je prenais mon courage à deux mains comme une grande fille. Et, j'avançais. Dilem, dilem....

Finalement, c'est la gorge nouée, et en déglutissant avec beaucoup, beaucoup de peine que je décidais de continuer ma route, arrivant à l'interphone :

- C'est Anna
dis-je d'une voix étrangement enrouée.

Adieu tout mon courage. Mais là, je pouvais plus trop faire demi tour. Je montais avec le plus de lenteur possible vers l'appartement tandis-que mon coeur tambourinait dangereusement, dans ma cage thoracique. La porte de l'appart étant entrouverte je supposais que c'était pour que j'y entre. Mais, je m'étais attendue à tout sauf ça : Aaron.Devant la télé.En train de regarder cette émission totalement débile.

Mon sang ne fit qu'un tour il fallait à tout prix que j'arrête ça :

- Stop ! M'exclamais-je. Tu vas poser cette télécommande parterre. Tout de suite. Et tu vas éteindre la télé. Tout de suite ! et heuuu discute pas !
Terminais-je

D'accord...Pour la crédibilité on repassera parce que franchement, n'importe qui m'aurait rit au nez. J'avais plus l'air débile qu'autre chose. C'est sans doute pour ça que je lui avait moi même prit la télécomande des mains pour éteindre la télé. Et aussi parce que je paniquais. Tout le monde venait de pénétré dans le bar au chat. Autant dire, que c'était le début des ennuis. Et il était PAS QUESTION. Qu'il l'apprenne de cette façon. Pas avec une émission à la con, orchestré par des chroniqueurs qu'ont rien dans la tête, et un beau père qu'a pas la même notion de "faire plaisir" que le commun des mortels.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 4 Avr 2017 - 12:48


Y'a pas de Sushis !
Vraiment, ça ne me dérange pas ces doigts... sa main... sur ton ventre.



    En soit, ça ne me dérangeait. Je voulais dire par là que Anna était une fille magnifique. Elle avait des cheveux envoûtants. Ils étaient doux, parfumés, légèrement ondulés, brillants tel un Soleil. Ses lèvres étaient toutes douces, ce qui faisait que j'en étais devenu totalement accroc. Elle avait un teint éclatant et une silhouette harmonieuse. Et je ne parlais même pas du fait qu'elle était pleine de vie, qu'elle avait un humour pétillant, et qu'on pouvait absolument parler de tout avec elle. Du coup, ça ne me dérangeait pas que les autres garçons la regardent. C'était même plutôt normal, vue toutes les qualités qui la rendait si unique.

    Mais, ce qui me dérangeait, c'était ces doigts. Pas les siens à elle, mais celles d'Emmet. Je l'avais déjà croisé lors d'une de nos précédentes aventures et je l'avais trouvé plutôt sympathique. Je l'aurai plus vue à caresser le ventre de Melody que celui de Anna. Je comprenais un peu mieux ce que la jeune femme avait voulu dire dans son texto, qu'il allait falloir qu'on se parle. Car déjà que j'avais assisté à une scène de douche entre Merida et ce même Emmet, je me demandais bien de quoi Anna voulait qu'on parle. Ou plutôt, quels étaient toutes les choses qu'elle voulait m'avouer.

    On était ensemble depuis pas très longtemps et on... on... on s'était amusé plus que d'ordinaire à Noël. Mais je pensais que c'était quelque chose de sérieux qui durerait toujours. J'avais constamment en tête cette histoire de la relation parfaite, si bien que j'en oubliais parfois que c'était tout bonnement impossible. En plus, autant elle avait des qualités incroyables, autant j'avais des défauts considérables. Et puis physiquement j'étais loin d'être comme elle, ou comme cet Emmet. Pour sa défense, elle n'avait pas sa mémoire et elle ignorait où elle se trouvait réellement et ce qui allait s'en suivre. Du coup, ça ne me pouvait pas me déranger plus que cela, car ce n'était pas mon Anna qui se trouvait là dans ces images qui défilaient sur mon écran de télévision. Même si c'était bien une véritable main, de véritables doigts qui lui caressaient le ventre.

    « Je t'ouvre. »

    C'était ma seule réponse à l'interphone. Anna venait d'arriver et j'en étais au moment où ils allaient manger dans un local de chats. Est-ce qu'on allait leur servir des chatons ? Mon père m'avait déposé cette vidéo ce matin même, sans rien me dire en dehors que c'était un cadeau pour Anna et moi et en s'en allant immédiatement. Je pensais le regarder qu'avec Anna, mais comme Merida n'avait pas arrêtée de me parler de ce qui s'était passé, lors de notre petit déjeuner du matin même, je n'avais pas pu m'empêcher de lancer la vidéo.

    « Stop ! M'exclamais-je. Tu vas poser cette télécommande parterre. Tout de suite. Et tu vas éteindre la télé. Tout de suite ! et heuuu discute pas ! »

    Anna avait elle même saisi la télécommande pour éteindre la télé. Ca annonçait rien de bon. D'accord... il y avait eu plus que des doigts et une main sur son ventre ? C'était pas grave. En plus, je ne stressais pas. Je venais de mettre mes mains dans les poches arrière de mon jeans, avant de finalement en retirer une pour me la passer dans les cheveux.

    « Tu veux boire un truc ? De l'eau ? Du thé ? J'ai des jus de fruits aussi. Ou manger quelque chose ? Il y a des restes d'hier. Sinon je vais chercher quelque chose dehors, en bas. Y'a un restau, y'a de quoi faire. »

    Sans lui laisser le temps de répondre, j'étais partit chercher ma veste dans la penderie, puis j'étais revenu avec une veste en jeans sur les épaules.

    « T'as qu'à me dire ce que tu veux. Y'a un italien, un fast food et un restaurant de Sushis. »

    Je m'étais mordu les lèves en faisant allusion au resto de Sushis. C'était vraiment pas une bonne idée de parler de ça. Je sentais qu'elle voulait ouvrir la bouche pour prendre la parole, mais je la coupais continuellement.

    « Tu sais pour Tokyo, c'était... c'est une bonne émission. Tu t'es bien débrouillé et... Merida a bien aimé. Ca ne me dérange pas du tout. C'est... oula... aucune conséquence tu vois ? Il s'est absolument rien passé. Et puis t'avais pas toute ta mémoire de toute façon. »

    A moins qu'elle y avait pris goût et qu'elle était venue m'annoncer qu'elle préférait me quitter pour continuer avec Emmet. J'osais même pas imaginer la suite de l'aventure. La seule idée qui me venait à l'esprit là, c'était de trouver une arme divine pour aller buter mon père. Il trouvait vraiment que c'était un cadeau de m'offrir le film de ma rupture avec Anna ?

    « J'ai vraiment faim là. Je te monte un truc. N'importe quoi. Je verrai bien ce qu'ils ont. »

    Ok, ça me dérangeait plus que je l'imaginais. Laissant Anna dans le salon, j'avais quitté l'appartement afin de descendre les marches pour quitter l'immeuble. Je ne savais pas où j'irai, mais je ne pouvais pas affronter ce genre de situation où tout allait m'échapper. C'était ça le plus dur... jusqu'à maintenant j'avais jamais vraiment eu quoi que ce soit rien qu'à moi, tel qu'une relation qui me plaisait à fond et que je pouvais partager avec la fille en question. Et c'est quand on a toutes ces choses que c'est le plus dur. Car quand on a rien, on a rien à perdre, mais quand on a quelque chose, on peut à tout instant le perdre et je n'étais pas prêt à encaisser ça. Pas maintenant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1231

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mar 4 Avr 2017 - 14:29





Keep Calm And Don't Panic

Heeu non, non c'est pas une vanne on va VRAIMENT être parent

Fallait rester zen, soyons zen du sang froid dans les veines soyons zen.....

Allez savoir pourquoi, mais j'avais cette chanson en tête, là juste maintenant. Dès que j'essayais d'ouvrir la bouche, Aaron me coupait perpétuellement la parole. Et c'était pas le jour. Genre vraiment pas. J'étais déjà suffisamment, stressé comme ça. J'avais rien avalé ce matin par peur des nausées. Ce qui était totalement con. Parce que j'étais plus toute seule. Fallait aussi que je nourrisse le bébé. C'était pas les restes que j'avais mangé en quatrième vitesse hier après mon chocolat qui me feraient tenir.

Intérieurement, ça bouillonnait, ça bouillonnait genre sévère. Et malheureusement, la goutte d'eau qui fit déborder le vase, ce fût lorsqu'il décida de prendre sa veste, pour sortir. J'y pouvais rien, la patience et moi ça faisait deux. J'étais je le reconnais, un peu trop brute de décoffrage par moment, je devrais apprendre à me contrôler à être moins rentre dedans. Mais, j'avais tout aussi malheureusement compris que des fois, faut pousser une gueulante pour se faire entendre il y a pas d'autres moyens :

- Ok...Non vraiment ok. Tu sais quoi, j'étais venu pour discuter d'un truc important. Mais au final, vu que t'as pas l'air ouvert à la discussion, je me suis tapé le chemin à pied pour quedalle. Donc, au final comme ça ne sert à rien. Je vais rentrer chez moi. Et, l'annoncer à mon meilleur ami, plutôt qu'à toi qui est après moi la personne la plus concernée. J'avais demandé à Hope, de faire en sorte qu'il puisse pas te trouver lorsqu'il le saurait, parce que clairement il allait avoir envie de te tuer. Mais encore une fois, j'crois que ça sert à rien. Si tu finit congelé faudra pas te plaindre !

Ça ne voulait RIEN DIRE ! Mais genre rien du tout. Je m'étais emportée, et j'avais même pas songé à la cohérence de mes propos. Et le pire ? C'es que j'étais trop énervée pour y penser. Et fallait pas que je m'énerve. J'avais lu quelque part, que ça pouvait faire du mal au bébé il me semble. j'étais plus tout a fait sûr, ça remontait quand même. Ca devait être, un jour où j'avais dût allé chez le medecin parce que j'éais malade. Pas ma faute s'il y avait jamais, rien à lire dans les cabinets médicaux d'abord.

- J'te souhaite un excellent visionnage, ajoutais-je sur un ton dégoulinant de sarcasme puis qu’apparemment, t'as l'air de trouver l'émission génial. Parce que moi je vais te dire, ça avait rien de génial. C'était même nul, il y a pas d'autres mots. Ils étaient tous absolument DEBILE, pas un pour rattraper l'autre. Et si j'avais pu mettre mon épée sous la gorge du Hanouna là, je l'aurais fait avec PLAISIR. Il aurait moins fait le malin là cet abruti. Et en plus, je me suis même pas excusé au prêt d'Emmet pour lui avoir balancé mon pied dans la tronche et avoir dit qu'il avait une barrette de case en moins. Mais d'un côté, je suis pas sûr que je doive m'excuser par respect pour Mel. Parce que c'est mon amie, et que c'était pas cool, de la part d'Emmet non plus de rouler un patin à une blondasse. Même si c'était pour retrouver la mémoire. Donc au final, je sais toujours pas si je dois m'excuser ou si part respect pour Mel vu ce qu'il s'est passé avec la blondasse, je dois pas le faire.

Heuuuu, c'était moi ou je partais encore plus dans le n'importe quoi. Non, parce que je voyais pas trop le rapport en fait. Ni même, ce que Mel venait faire dans c'thistoire non plus d'ailleurs. Mais, c'était pas grave. J'avais toujours, tendance à partir on ne sait où quand je m'énervais, et à balancer tout ce qu'il me passait sur la tête. Genre ce que je faisais là quoi en fait :

- Maintenant, tu m'excuseras mais je vais allé chez moi, et me cuisiner un truc...de chez moi. Parce que j'ai rien mangé ce matin de peur de pas tolérer la nourriture, mais j'ai faim, et je suis pas toute seule. Donc, j'ai pas le droit de jeûné. J'ai suffisamment espionné les cuisinières quand j'étais gamine, pour savoir me préparer Ce qu'il faut. Et j'ai les ingrédients à la maison de toute façon.


Comme de toute façon, mon discours n'avait ni queue ni tête depuis le départ, autant continuer là-dedans. C'est donc la tête haute, que je dépassais Aaron -étant donné que moi contrairement à lui j'avais pas enlevé ma veste, ni même mon foulard- et commençait à descendre l'escalier. Surtout ne pas se retourner, et ne pas montrer qu'on est à deux doigts de pleurer. J'avais encore suffisamment de fierté pour ça.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 4 Avr 2017 - 16:02


Y'a pas de Sushis !
Vraiment, ça ne me dérange pas ces doigts... sa main... sur ton ventre.



    En fait c'est ça... elle a bel et bien quelqu'un. Ca faisait deux fois qu'elle évoquait le fait qu'elle n'était pas seule. C'était vraiment utile de faire tout le chemin - et à pied comme elle disait, afin de simplement me dire qu'elle avait trouvée mieux que moi ? J'aurai pu me mettre en colère et j'aurai peut-être dû. Mais elle s'emportait déjà pour deux. J'avais même pas compris à quel moment c'était partit en vrille, vue que de base, c'était moi qui aurait dû mal le prendre. Peut-être que si je m'étais contenté de lui caresser le ventre dès son arrivée, tout ça ne serait pas arrivé.

    Là où je buggais un peu, c'était quand elle parlait de demander pardon à Melody. Parce que je pense que c'était une bonne chose et qu'elle aurait dû aller la voir en première. Je ne l'aurai pas mal pris si elle était d'abord partie chez Mel afin de s'expliquer avec elle, avant de venir me dire à moi qu'elle piquait le copain de ma meilleure amie. C'était étrange comme les gens pouvaient changer, car je ne voyais pas du tout Anna comme ça. Elle semblait être la fille hyper sérieuse et tellement adorable... fallait que j'arrête de voir que des compliments chez elle et que je m'habitue à lui trouver des défauts.

    D'ailleurs, en parlant de défauts, elle en avait plein. Déjà, elle s'emportait parfois si facilement qu'elle mélangeait tout et qu'on n'arrivait plus à comprendre la raison de la dispute. Ensuite... elle faisait le chemin jusqu'à son petit ami pour lui dire qu'elle le quittait, avant d'aller voir une de ses amies pour lui dire qu'elle lui piquait son mec. Et surtout... elle... ok, c'était peut-être trop tôt pour lui trouver des défauts. Car j'avais beau envisager la suite, et tout ce qu'elle allait m'avouer, j'avais un mal fou à mal la juger. Elle était si adorable, tout se passait si bien... pourquoi y'avait eu cette idée à la con de mon père ? Et de quelle blonde elle parlait ?

    « Tu sais ? Moi aussi je sais cuisiner. Et je cuisine de très bonnes choses. Y'a déjà Merida qui a goûtée plein de mes plats et je comptais t'en faire tout autant profiter, voir même plus. » dis-je en la rattrapant dans l'escalier.

    Quelqu'un pouvait m'expliquer pourquoi il y avait autant de marches par chez moi ?

    « Et j'ai toujours trouvé que t'avais un beau ventre. Je ne te l'ai peut-être pas dit, mais voilà, c'est dit. Et j'aurai pu te le dire bien plus tôt. Je pourrai te complimenter tout le temps. Je pense toujours un truc bien de toi. Que ce soit physique, mental ou quoi que ce soit d'autres. Pour te dire, je te cherchai un défaut et je t'ai trouvé des qualités en plus. »

    On venait d'arriver en bas des marches. Plus de marches désormais, juste une porte vitrée qui menait vers l'extérieur.

    « Tu sais, c'est peut-être ce que j'ai mangé hier. Ca venait du restau d'en bas et c'était pas top. J'aurai dû cuisiner moi même. Si t'as mangé un truc du même genre, c'est peut-être pour ça qu'on s'emporte si vite. »

    J'avais posé la main sur la porte d'entrée. D'ordinaire je l'aurai mise sur la poignée pour lui ouvrir la porte et la faire passer la première, mais là, c'était simplement pour pas qu'elle ouvre la porte. Je ne voulais pas la retenir de force ici, mais quelque chose m'empêchait de la laisser partir. On s'était encore jamais disputé. C'était vraiment con de débuter au moment où on se quittait.

    « Je suis désolé... vraiment... Je comprend que tu ais dit à Merida de rien me dire et à Jack de... enfin j'ai pas très bien compris le rôle de Jack dans tout ça. Mais je sais que t'avais pas ta mémoire, que c'était compliqué et en plus c'est à cause de mon... imbécile de père ! » dis-je en donnant un coup de pied dans la porte, avant de retirer ma main et de me reculer.

    Si elle voulait partir, je ne pouvais pas l'en empêcher. Je m'étais contenté de m'asseoir sur les marches.

    « J'ai vraiment pas envie que ça s'arrête... Je ferai avec, mais t'as pas idée à quel point je t'aime... »

    Aimais... pas aime. Fallait que j'apprenne à parler de notre relation au passé. J'avais même pas envie de demander si c'était Emmet ou quelqu'un d'autre. C'était pas moi, du coup ça n'avait aucune importance...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1231

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Mar 4 Avr 2017 - 16:47





Keep Calm And Don't Panic

Heeu non, non c'est pas une vanne on va VRAIMENT être parent

Les disputes, ça arrivait...Fréquement. Mais le plus souvent, c'était ou avec Elsa ou Jack. Et encore, on arrivait pas à resté fâché très longtemps avec mon meilleur ami. Je descendais les escaliers furibonde, Aaron à mes trousses, qui essayait sans doute de calmer les choses. Même si me complimenter sur mon ventre franchement...Non merci. Je faisais pas partie de ces nanas qui ont besoin d'être rassuré quand elles sont enceinte. Qui ont absolu-ment besoin qu'on leur dise que oui elles restaient belle malgré tout. La grosseses ça avait rien de glamour. J'avais commencé, à me documenter vite fait en regardant le net sur mon smartphone pendant que je me préparais. Et honnêtement ça me convenait. J'avais pas besoin qu'on me dise que j'étais belle, je m'en foutais. Je savais que j'allais ressembler à une baleine d'ici quelques mois. Et je faisais avec. En revanche, le truc qui fit électrochoc c'est lorsqu'il parla de son père. Étrangement, ça me calma direct, à la place j'avais une grosse boule dans la gorge :

- Alors t'as vu l'émission en entier lâchais-je d'une voix blanche.

J'étais arrivé trop tard. En fait, il était en train de la revisionner. Il savait déjà tout. Pas besoin, de lui annoncer, il était déjà au courant. Et maintenant ? Qu'est que je faisais. Il disait qu'il pouvait "faire avec" mais c'était "faire avec" que je voulais. Je voulais, savoir s'il était prêt ou pas. Parce que, je voulais pas que ça se termine. Et, je voulais pas avorter non plus en fait. Je voulais pas prendre une vie, pas la vie de mon bébé. C'était pas possible :

- Je veux pas que "tu fasse avec" je veux que tu dise ce que tu veux vraiment faire. Je sais qu'il y a l'IVG et tous les trucs comme ça, et je pourrais encore le faire, ça ne fait que quarte semaine, je crois. Mais, je veux pas. Je veux pas le tuer. C'est trop me demander.

Je déglutis péniblement, et décidait qu'au final le couloir à droite de la cage d'escalier était devenu totalement fascinant.

- Elsa, va déjà être contre quand je lui annoncerais. Et j'espérais, que tu réagisse mieux. Je sais, que tu voulais pas que ça arrive...Si vite. Mais c'est là, et faut décider de quoi faire. Je veux pas passer tout le restant de ma grossesse à me battre. Ou les gens sont pour, ou ils sont contre. Mais, c'est suffisamment épuisant de se battre quand on l'est pas. Alors, quand on l'est. J'ai pas envie, c'est tout.

Mon ventre se mit subitement à gargouiller, et je regrettais de pas avoir prit mon sac à dos pour le coup. J'avais juste glissé de l'argent dans ma poche de veste, au cas où j'en aurais besoin. Mais, j'avais pas pensé à emporter ne serait-ce qu'un paquet de gâteaux :

- Je vais me chercher un truc, je peux pas jeûner. Dis-je simplement, ils font du à emporter pas loin. Je passe souvent dans le coin pour faire des livraisons. Enfin, quand j'en faisais parce que là, ça sera plus possible. Si, je ne cours pas, je ne fais pas de vélo non plus. Pas bon, pour le bébé.

Super, Anna t'avais pas plus plat comme sujet de conversation ? Autant parler du fait qu'il caillait dehors. Et que j'avais hâte que le printemps arrive. Ouais parler météo c'était tout aussi plat comme sujet de conversation. Franchement, ça allait pas du tout.

- J'te laisse réfléchir dis-je simplement

Je me tournais pour ouvrir la porte, et par la même occasion me prendre le courant d'air frais en pleine poire. Je hais l'hiver, quand il fait juste froid et qu'il y a pas de neige. Je pourrais peut-être demander à Jack, de faire neiger tiens. C'était pas une si mauvaise idée si on y réfléchissait. Ouais enfin si, je pouvais pas trop tenir la distance pour les batailles de boule de neige. En fait c'était hyper handicapant d'être enceinte


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Aaron McAdams


Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 378254admin

╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 237880snow

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 0

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 4 Avr 2017 - 17:35


Y'a pas de Sushis !
Vraiment, ça ne me dérange pas ces doigts... sa main... sur ton ventre.



    Pourquoi elle pensait que j'avais vue l'émission en entier ? Elle était totalement perturbée à cette idée et je ne comprenais pas pourquoi. Ca faisait quoi si je l'avais vue jusqu'au bout ? Qu'elle me dise elle-même qu'on rompe ou que je le découvre dans l'émission, ça revenait au même. Dans tous les cas, ce n'était pas facile à encaisser et rien me permettrait d'aller mieux. Mais je prenais sur moi, je tentais de rester neutre, de ne pas lui jeter la faute dessus et d'accuser le coup du mieux que je pouvais. Je m'étais relevé, essayant de faire comme si ça allait, que ça me faisait rien, que je la comprenais, que je la soutenais.

    « C'est pas grave si je fais avec. Ca me va très bien même. Et je sais pour l'IVG et tout ça. Mais je pourrai être là quoi qu'il arrive. Enfin si ça venait à arriver un jour. J'ai pas envie de te perdre. Je suis prêt à pratiquement tout accepter. Même que tu l'as embrassé. Enfin si on se contente d'un petit bisou et sur la joue de préférence. On aura besoin de tuer personne. De toute façon, tu m'imagines aller le voir pour lui casser la figure ? C'est plus lui qui me démonterait. »

    Je tentais de rendre cette blague la plus amusante possible, afin de nous détendre. Mais j'imaginais vraiment pas devoir aller jusqu'à me rendre chez Emmet pour lui casser la figure. Il avait rien fait de mal le pauvre. Il n'avait pas de mémoire lui non plus. Et Anna ne possédait pas un tatouage sur le corps où il y avait noté : "attention, a déjà un petit copain : Aaron !". Qui j'étais pour en vouloir à l'un des deux ? Le seul truc que je ne pigeais pas, c'était cette histoire de IVG et surtout le fait qu'elle me disait que ça remontait à quatre semaines. Comment ça ? C'était y'a même pas deux jours Tokyo. Pourquoi elle me parlait d'une date plus antérieure et surtout quand elle avait encore toute sa mémoire...

    Pendant les minutes qui suivirent, je l'avais laissé parler, me contentant de l'observer, de tenter de tout déchiffrer et de bien comprendre que je faisais peut-être fausse route. Mais alors là... totalement fausse route. Son ventre s'était mis à gargouiller et j'avais baissé les yeux pour l'observer quelques instants. C'était quoi ce bruit ? On émettait une sorte de gargouillis quand on avait faim. Mais là c'était un gargouillit de quatre semaines ? Ca pouvait gargouiller déjà à quatre semaines ? J'avais un mal fou à me concentrer sur le réel problème.

    « Tu es enceinte ? »
    murmurai-je à la jeune femme qui venait d'ouvrir la porte, avant de quitter le hall.

    Ca sonnait comme une évidence dans ma tête. L'IVG, Jack, le gargouillis, les quatre semaines... Elle était enceinte ? Enceinte d'un bébé ? C'était tout autant évident ça. Mais enceinte de moi ? De nous ? Ca faisait quatre semaines... j'avais calculé aussi vite que je pouvais, remontant à mon enfance, revenant à plus récemment, lors de Noël. Ca coïncidait plus à Noël qu'à il y a vingt cinq ans.

    « Wouah... » murmurai-je une nouvelle fois en fixant le sol.

    Je ne m'attendais pas du tout à quelque chose de ce genre. Qui plus est, Anna ne m'avait pas entendue car la porte s'était refermée et elle devait déjà marcher au dehors. Qu'est-ce qui était le mieux à faire ? La rattraper ? La laisser partir ? J'avais songé à tout. Au fait qu'il y avait eu un autre homme, que j'étais peut-être pas si parfait que ça, mais à aucun moment j'avais envisagé le fait que l'autre homme serait en réalité un bébé. Un petit bébé dans son ventre.

    « Anna est enceinte... » dis-je une nouvelle fois pour moi-même.

    « Putain tu m'as fait peur ! »

    Pendant un instant, j'avais songé si fortement à mon père, qu'il était arrivé dans le hall juste à côté de moi, arborant une serviette de bain autour de la taille et des poils qui dépassaient de partout. Bon sang ! Il n'aurait pas pu apparaître jeune pour une fois ? Et pourquoi il se rasait ? C'était un dieu, il pouvait faire disparaître ses poils de barbe d'un claquement de doigts.

    « Je pensais à un truc grave. »

    « Un truc grave ? Tu kidnappes ma copine, tu lui fais perdre la mémoire et j'apprends qu'elle est enceinte de moi. C'était quoi le truc plus grave que ça pour lequel j'aurai dû t'appeler ? » demandai-je en levant la tête dans sa direction.

    « Ben je ne sais pas ! Et puis c'était une belle aventure. Tu sais qu'elle a adorée ? Je l'ai sentis dans son regard. Elle voulait pas faire tout un truc parce qu'on était en public, mais je pense vraiment qu'elle a aimer ! »

    « Mais non ! Putain, t'es trop con, elle n'a pas aimée du tout ! »

    Oh mon dieu... voilà que je me mettais à parler comme mon père. Et il fallait que ça arrive au moment où moi même j'allais devenir père !

    « A chaque fois que tu t'approches de moi, il m'arrive une merde ! Tu ne te rends pas compte des dégâts que tu créés ? »

    « Ben quoi ? Tu ne veux pas du bébé ? »

    « Si ! Mais c'est pas la question ! Là je parle de toi et de moi. Tu peux pas tenter d'arranger quoi que ce soit de te montrer gentil avec elle, de m'apporter une vidéo de ton escapade à Tokyo pensant que ça me ferait plaisir. Faut que t'arrêtes ça ! »

    « Ok. » se contenta t'il de me répondre. « Tu ne veux pas qu'on continue cette discussion à un autre moment ? J'étais en train de me raser là et n'importe qui pourrait passer dans le hall et nous déranger. »

    « Ouais... » dis-je en me dirigeant vers la porte.

    « Aaron ? » m'interpella t'il, tandis que j'allais sortir. « T'imagines ? Un petit gars ou une petite fille dans la famille ! Ca va être trop chouette. On va bien s'en occuper ! »

    Oh non... je n'allais pas lui dire cela à voix haute, mais il n'était pas question qu'à un seul moment le bébé se retrouve en tête à tête avec lui. Grand père ou pas, il ne l'aurait pas chez lui et à aucun moment. C'était impossible de lui confier la garde d'un enfant, même pour une journée. Je ne lui avais pas répondu, me contentant de quitter l'immeuble. Heureusement que j'avais pris ma veste, car il faisait froid au dehors. J'allais devoir courir pour rattraper Anna. Heureusement elle n'avait pas marché vite et au bout de quelques minutes, je lui emboitais le pas.

    « Anna ! Attends ! »
    lui dis-je en me mettant devant elle pour la forcer à s'arrêter de marcher.

    J'aurai dû réfléchir à quoi lui dire. Maintenant que c'était clair dans ma tête, je pouvais avoir une réelle discussion avec elle.

    « Tu es enceinte. Les gargouillis, c'est le bébé... »

    Ok... je n'étais peut-être pas si clair que ça dans ma tête. C'était vraiment pas le bon moment pour qu'elle me prenne pour un dingue.

    « J'avais pas compris ça... je suis désolé. J'ai pas vue l'émission, pas totalement. Je... »

    Je ne savais pas quoi lui dire. J'avais aucune idée de ce que je devais dire. Elle attends quoi de moi ? Que je sois là sans doute, mais j'étais là, juste face à elle. Je ne savais pas si il fallait faire plus. Si je devais dire que ok j'étais d'accord. Si il y avait un papier à signer ou autre. Bon sang... on allait avoir un bébé. C'était vraiment vrai... et tellement tôt.

    « On ne va pas se battre. Y'en aura pas besoin. »

    Elle avait dit qu'elle ne voulait pas être comme tous ces couples qui se battaient pour savoir si ils allaient le garder ou non. Si c'était le bon moment. Je ne voulais pas me battre. Je ne voulais pas la perdre. Je ne voulais pas le perdre lui non plus.

    « Y'en aura pas besoin. » répétai-je, avant de me passer une main dans les cheveux et de reprendre mon souffle.

    Car pour la rattraper j'avais couru et je venais de me souvenir que sans mes supers pouvoirs de demi dieux, mon coeur ne ralentissait pas si facilement que ça.

    « On va avoir un bébé. On va en avoir un. »

    J'avais la sensation que mon sourire voulait tout dire et pouvait tout arranger. Car oui, je le voulais moi aussi ce petit gars. Ou cette petite fille. Oh mon dieu... ça voulait dire que c'était du sérieux de chez sérieux avec Anna. C'était flippant. Vraiment flippant. Plus de retour en arrière possible. Une nouvelle page se tournait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Anna D'Arendelle


« Dernière force. Dernière chance. »


Anna D'Arendelle


Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1231

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans : « Dernière force. Dernière chance. »


________________________________________ Lun 24 Avr 2017 - 14:18





Keep Calm And Don't Panic

Heeu non, non c'est pas une vanne on va VRAIMENT être parent

Les mains dans les poches, j'étais en train d'affronter le vent, parce que évidemment, un mois de Février n'est rien s'il y a pas du vent ultra glacial. Généralement, je m'en fichais, j'étais en bicyclette, mais quand on était à pied, c'était tout de suite beaucoup moins chouette. De toute façon, c'était pas le moment de râler sur le temps, un tas de pensée s'entrechoquait dans ma tête. J'avais un peu planté Aaron dans le hall de son immeuble, mais là tout de suite, j'avais pas envie de continuer la dispute. Fallait pas que je stresse trop, et fallait surtout que je mange une bonne fois pour toute. A partir de maintenant, finit le jeun le matin. Tant pis, si je rends tout à cause des nausée. Au moins, j'aurais fait l'effort de me nourrir. C'était ça le plus important. Enfin, je crois. Faudrait que je fasse des recherches sur le sujet, parce que franchement j'étais bien larguée. J'étais encore en train de réaliser ce qui était en train de m'arriver.

« Anna ! Attends ! »

Je me retournais, pour faire face à Aaron. Ne sachant pas trop quelle attitude adopter, je m'étais simplement arrêté, les mains toujours au chaud dans mes poches de veste -prochaine fois je prends des gants- attendant qu'il parle.

« Tu es enceinte. Les gargouillis, c'est le bébé... »

Heeeeu, les bébés ne gargouillent pas. Si mon ventre a gargouillé c'est parce que j'ai la dalle comme je me tue à le répéter. Mais bon, apparemment ça rentre par une oreille, ça sort par l'autre. En tout cas, le reste me soulagea. J'avais l'impression d'avoir un poids en moins sur mes épaules. C'était...Je sais pas. J'avais envie de pleurer, mais j'étais heureuse. Je crois que c'était le stresse en fait, maintenant que c'était passé, j'étais sur le point de me transformer en fontaine. Ce qui était totalement débile. Mais, je m'étais tellement mis la rate à l'envers pour toute cette histoire, que ben fatalement, maintenant je lâchais les vannes.

- Alors...Tu es sur, tu veux le garder ? Parce que va falloir que je prenne plein de rendez-vous va falloir que je passe chez un gyneco pour faire une échographie, et régulièrement pour s'assurer que le bébé va bien, et puis va aussi falloir se documenter sur comment se passe la grossesse et...

Et je m'interrompis brusquement, me rendant compte que comme à grande habitude je faisais une tonne de plan sur la comète. Respire Anna nom de dieu ! calme toi, et prends les choses petit à petit. Déjà, sans lui laisser le temps de protester, j’attrapais Aaron par le bras, et le traînait limite jusqu'au restaurateur à emporter sans rien dire de plus :

- Tu choisis ce que tu veux, c'est moi qui paye dis-je simplement en regardant les panneau indiquant tout ce qu'ils proposaient. C'est pour m'excuser de la dispute

J'avais quasiment marmonné la dernière phrase, trouvant subitement que mes chaussures étaient fascinantes. La preuve, je n'arrêtais pas de les fixer, les mains encore et toujours dans les poches. Clairement, j'étais pas méga dégourdit sur ce coup là.

- Va falloir, l'annoncer aux autres dis-je. Hope est déjà au courant, mais Melody, et Jack et ma soeur, et puis Aster aussi ils le sont pas.


Est-ce qu'on comprenait vraiment ce que je disais ? Non parce que j'avais plus l'impression que ce qui sortait de ma bouche ressemblait à un genre de marmonement incompréhensible. J'osais pas regarder Aaron dans les yeux, et mon regard s'était porté sur les différents panneaux, faisant mine de réfléchir à ce que j'allais prendre :

- En revanche : on est d'accord ? Pas question, de le confier à ton père quand il sera né. Et ce sous aucun prétexte ! M'exclamais-je farouchement en me tournant vers mon petit ami

J'avais pas suffisamment confiance en son père, pour ça. Vu tout ce qu'il s'était passé dernièrement, je préférais être prudente de ce côté là. Pas question, d'être une mère irresponsable


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Great clouds roll over the hills
But if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? And if you close your eyes, does it almost feel like you've been here before ? How am I gonna be an optimist about this?


Contenu sponsorisé







Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Keep Calm And Don't Panic ๑ Aaron





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations