Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Pirate! [PV Wendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jack Sparrow


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 988
✯ Les étoiles : 2139




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 31 Mai 2017 - 18:45


Jack était assis au fond de la banquette sur une de ces célèbres tables de chez Granny. Il avait les jambes croisées sur la table, une bouteille de Rhum dans les mains et semblaient en grande discussion avec un homme qui semblait avoir été un Nain dans un autre monde. C’était fascinant pour lui. Il découvrait qu’en réalité il n’y avait pas une mais plusieurs terres… Et donc plusieurs Océan. Aussi, il rota bruyamment fit une grimace et prononça ces paroles angéliques :

« Et donc toi dans ton monde tu peux courir sans te cogner aux tables, alors qu’ici elles t’arrivent au niveau des hanches… En parlant de hanches, est-ce que tu… Enfin tu vois s’que j’veux dire ton matériel quoi... »


Le nain s’offusqua bruyamment et s’en alla, jurant et traitant Jack de nombreuses insultes. Avec un geste théâtre et chaloupant, il se leva, retira son chapeau triangulaire en vacillant :

« Enchanté, moi c’est Jaaaack Sparrooow… Que dis-je... »


Il se retourna vers la gérante et la pointa du doigt.

« Capitaine… Capitaine Jack Sparrow... »

Il se reposa avec force sur la banquette alors que la gérante lui lançait des regards mauvais. Il ricana puis commença à poser la tête dans ses bras, en regardant d’un œil vitreux sa bouteille de Rhum. Il était malade. Malade d’être cloîtré à terre, sans solution pour le moment que d’étudier comment sortir d’ici. Les femmes étaient belles, le Rhum était bon, mais qu’est ce que l’océan était triste par ici.
Il se redressa, s’appuya confortablement sur son fauteuil et but une nouvelle gorgée. Il sortit une pièce d’argent de sa poche intérieure et commença à jouer avec en la faisant passer entre ses doigts et en réfléchissant. Comment diable en était-il arrivé ainsi ? Lui, Jack Sparrow a qui rien n’échappait, même la mort. La Mort. Peut être qu’il était en réalité condamné. Dans un enfer où l’océan n’était qu’un lac vide et dans un monde de bateaux sans voiles. Il était perdu dans ses pensées, et il ne remarqua même pas qu’une personne était assise en face de lui. Par réflexe, il passa son pistolet sous la table et déclencha le mécanisme. Fixant son interlocuteur d’un regard vide, il déclara d’une voix goguenarde :

« Excusez moi, mais c’est une… vieille habitude. A qui ai-je l’honneur ? »
Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 683
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 4 Juin 2017 - 0:25

Pirate !
Wendy & Jack


Revenir dans le monde réel avait quelque chose de... bizarre après tout ce temps. Depuis des années elle ne se sentait plus a sa place ici, et parfois elle avait même l'impression de ne plus savoir comment fonctionnait ce monde. Tout était si loin de Neverland, de la piraterie... C'était la bas qu'elle vivait qu'était son âme Peu lui importait de détonner ici avec sa tenue pour le moins surprenante. Son sabre cliquetait a son coté et ses pistolets étaient attachés a sa taille. Dans ses manches et sa botte, des coutelas qu'elle avait l'habitude de planquer un peu partout. Ça lui avait déjà sauvé la vie...

Wendy raccrocha le combiné de la cabine téléphonique avant d'aller a la banque retirer de l'argent. Dingue ce qu'elle devait faire a chaque fois... heureusement, Daniel veillait sur ses intérêts, et sa fortune ne risquait pas de s’échapper de si tôt.. Ce qui l'arrangeait bien tout de même lorsqu'elle avait... certains achats a faire, comme aujourd'hui. de quoi calmer ceux qui ne reconnaissaient toujours pas son pouvoir, définitivement. Sa dernière expédition avec Rebekah c'était avéré fructueuse... Elle lui avait laissé les rênes du Walrus en attendant son retour. Ces achats, elle préférait les faire seules... Mais avant tout, elle voulait boire un coup. Ca faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas pris un thé a l'anglaise qu'elle était presque prête a tuer pour !

La jeune femme se dirigea tranquillement dans les rues de Storybrooke, avant d'entrer chez Granny et de s'installer a une table. C'était.... a la vois enivrant et déroutant de se trouver dans une salle aussi propre, elle qui c'était habitué a son "chateau" sur l’île du Roi, ou aux tavernes mal famés des ports ou elle avait fait escale. Elle haussa un sourcil rapidement en observant que le jeune homme qui était visiblement en train de quitter son service était le gamin qu'elle avait surpris sur l'une des îles du monde des conte quelques mois plus tôt Comme quoi cette ville était sacrément petite...

Wendy passa une main dans ses cheveux, courts, avant de se décider a commander. On venait de la servir lorsqu'elle remarqua la présence d'un homme... Pour le moins bruyant. Jack Sparrow... S'il disait vrai - et elle n'en doutait pas un instant vue son pas chaloupé - les choses risquaient de devenir.... intéressantes. Surtout lorsqu'il choisit sa table pour se rasoir, la confondant certainement avec la sienne. Ah les joies de l'alcool... lorsqu'il daigna cesser de se morfondre sous l’œil amusé de Wendy, les choses prirent, comme elle le présentait, une tournure intéressante.

« Excusez moi, mais c’est une… vieille habitude. A qui ai-je l’honneur ? »


La jeune femme eut un sourire un peu moqueur.

"Vous feriez mieux de baisser les yeux..."
lui indiqua elle en désignant le pistolet qu'elle pointait sur lui.

Ils s'entre menaçaient, c'était pas beau ? La différence c'était que son arme a elle était bien plus... moderne. Juste pour être certaine qu'il comprenne le message, elle releva lentement la sécurité, laissant les cliquetis de l'arme faire comprendre au pirate qu'elle ne plaisantait pas non plus. Son sourire ne bougea pas jusqu’à ce que dans un soupire, elle ne remette la sécurité et ne raccroche son colt a sa taille.

"Enfin bon.."
Elle chassa l’événement d'un geste nonchalant de la main, avant d'attraper sa tasse de thé et d'en boire tranquillement une gorgée. "Wendy Darling. Ravie de vous rencontrer enfin, Jack, je suis... une grande fan." ajouta elle en retenant un rire.

Elle fit signe a l'un des serveurs, un gamin, de lui ramener une nouvelle bouteille de rhum. Il hocha la tête et s'éloigna.

"J'ai... beaucoup entendu parlé de vous."
reprit elle sans le quitter des yeux. "Mais j'avais dans l'idée que vous seriez plus... fringant, plus énergique. La Terre ferme ne vous réussit pas on dirait.."

Elle était.. intriguée. D'après ses informations, la malédiction aurait du l'aider a s'adapter en en faire une personne « normale », cependant... Il fallait croire que le célèbre Jack Sparrow ne se plierait jamais aux règles des mortels. La bouteille de Rhum arriva a cet instant et Wendy glissa un billet dans la main du garçon, avant de prendre deux verres et de les remplir généreusement.

« On ne rencontre pas tous les jours une légende... »
lacha elle en faisant, d'une pichenette, glisser son verre vers le pirate. « Même si elle est en piteux état. Santé !» ajouta elle avec un rire un peu moqueur.

Elle avala son verre d'un trait, avant de le reposer d'un geste sec contre la table.

« Sur ce, je vous laisse, j'ai des choses a faire. Au plaisir de vous revoir Sparrow. Vous pouvez garder la bouteille. »


Wendy se leva, attrapa son tricorne et, le mettant sur sa tête, fit un clin d'oeil au pirate avant de s'éloigner tranquillement pour quitter le Granny. Amusant de le croisé la... dommage qu'il n'ait aucun interet a ses yeux... C'est seulement sur le pas de la porte qu'elle s'arreta.

"Dommage que vous ayez perdu la main... enfin... on sait tous que les légendes sont exagérées..." C'est sur cette sympathique provocation qu'elle quitta le Granny pour avancer dans les rues en sifflotant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Jack Sparrow


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 988
✯ Les étoiles : 2139




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Lun 5 Juin 2017 - 11:26


Jack resta en face de la demoiselle un instant. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était ravi d’avoir en face de lui quelqu’un qui lui était familier. Elle était vêtue comme dans son monde, et ça, il ne manqua pas de le remarquer et de le noter intérieurement. C’était la première fois qu’il était en face de quelqu’un qui était vêtu comme lui. La bonne nouvelle, c’était qu’il n’était ni mort, ni fou. Car il ne se souvenait que de très peu de chose de sa vie d’avant et il s’était même imaginé le fait qu’il est rêvé sa vie entière… Heureusement, elle venait de lui fournir la preuve que non. Car non seulement il s’agissait d’une pirate, mais en plus elle le connaissait… Enfin tout du moins sa légende.
Elle commença à parler. Lui qui pensait qu’il n’existait pas moineau plus piailleur que lui, et bien… On pouvait dire qu’elle lui faisait concurrence. Il se tut sans répondre, but à son tour le verre cul-sec. Il ne broncha pas du tout lorsqu’elle commença à lui faire signe qu’il s’agissait d’un vieil homme qui perdait la main. Il se contenta simplement de sourire, rangea à son tour son arme et la regarda partir… Au moment où elle se leva, sa main passa sous la table d’un aire mystérieux et extrêmement rapide. Il se resservit un verre sans répondre, qu’il vida d’un très en le levant vers elle. Il la regarda partir, posant son verre avec douceur sur la table. Elle était de dos, lui faisant un léger signe de la main dans l’embrasure de la porte… Quelle paire de fesse ! Alors qu’elle commença à s’éloigner. Un sourire mauvais se dessina sur le visage du Capitaine Jack Sparrow. Sans crier garde, il se leva de sa chaise et se dirigea vers la sortie. Elle était à quelques pas de lui et semblait pressée. Avec la dextérité d’un jeune homme sobre, il fit tourner le colt qu’il venait de dérober à Wendy au moment où elle était occupée à lui parler, se moquer de lui et le prendre de haut. Il arma le colt, qui semblait fonctionné comme toutes les armes… On avait absolument rien inventé. Il se mit en position de tir, se ferma un œil avec sa main car l’alcool commençait à avoir raison de lui… Puis…

BANG !


Il y eut une détonation qui raisonna dans toute la rue de Chez Granny. La balle alla se ficher dans le tricorne de la jeune femme, lui passant très proche de la tête mais la laissant indemne bien évidemment…

La rue commença alors à s’agiter, les gens commencèrent à hurler, d’autres prirent une espèce de petite boîte rectangulaire qui servait visiblement à la communication. Il avait remarqué qu’à chaque fois qu’il faisait quelque chose qui n’était pas dans les règles, les gens se servaient de cette petite boîte et que quelques minutes plus tard, la « police » arrivait. Il s’avança d’un pas sûr et chaloupé vers Wendy. Il posa alors le colt au sol donna un coup de pied dedans pour le faire glisser jusqu’à elle. De son autre main, il glissa dans sa poche les balles qui l’avait retiré pour être sûr que l’idée ne lui viendrait pas de faire la même chose que lui.

« Alors je vais pas y aller par quatre chemin ma p’tite chérie ! Déjà quand on est poli, on attend que son interlocuteur puisse parler avant d’partir. C’est la moindre des choses… même pour une pirate ! Deuxièmement, je n’sais pas qui t’as parlé de moi, mais comme tu l’vois, ici je ne suis pas réellement dans mon élément… »


Avec un sourire mauvais et un geste théâtral de son avant bras, il désigna la rue qui était en effervescence à l’issue de son coup de feu. Certains couraient, d’autres plus familier à ce genre de situation ne faisait que l’insulter d’ivrogne.

« Alors j’aimerai bien que tu me dises deux-trois p’tites choses à mon sujet, qu’on prenne le temps de boire un verre, de discuter calmement comme deux adultes, puis de faire ce que font deux adultes de sexe opposés quand ils en ont le temps… Enfin si on a l’temps, parce que d’après ma maigre expérience de ce monde, je sais que les p’tits soldats qu’on appelle « Policiers » vont mettre encore quelques secondes avant de v’nir. J’ne suis pas expert pour deux shilings en la matière, mais ce que je sais par contre ma chérie, c’est que quand ils vont arriver, ils vont voir deux pirates, avec une arme chacun. Et il en faudra pas beaucoup pour déduire qu’on est tout les deux responsables de ce p’tit chahut ! Alors maintenant on va pouvoir parler, puisqu’on est tout les deux dans l’même bateau ! »


Il avait marché vers elle tout en parlant. De sa légère démarche chaloupée, il était arrivé en face d’elle en même temps qu’il déblatérait ses paroles. Au moment où il arriva en face d’elle, la sirène de la marais-chaussée se fit entendre. Il lui saisit l’avant bras comme à une jeune mariée et lui chuchota d’un air amusé et enjoué :

« J’adore les mariages ! Mais je pense que c’est le moment où tu fais mentir les histoires ! Le moment où la demoiselle en profite pour sauver le pauvre pirate en détresse… Ca changera des habitudes... »


Et avec un sourire mauvais de pirate, il l’a regarda sans ciller, puis se mit à siffler cette petite musique de manière enjoué, car l'aventure était désormais devant lui :
[SIFFLEMENTS : ]

Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 683
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 14 Juin 2017 - 1:00

Pirate !
Wendy & Jack

Elle avait baissé sa garde. Elle c'était dis, dans un moment de stupidité affligeant qu'elle était... en sécurité. Qu'ici, personne ne la menacerait. Quelle idiote. Quelle.. idiote ! Elle c'était retourné au bruit de la détonation, totalement stupéfaite qu'il ait osé lui tiré dessus, non seulement avec son arme, mais en plus... Dans le dos ! Bon sang elle qui pensait que les Stoybrookiens étaient des mauviettes et étaient incapable de qui que ce soit, voila qu'elle tombait sur.. un pirate pure souche.

Le colt glissa jusqu’à son pieds et elle l’arrêta du bout de la botte, dardant un regard vipérin sur Jack qui s'approchait d'elle d'un pas... zigzagant. Et son discourt... non mais pensait il sérieusement qu'elle allait coucher avec lui ? Il avait fumé quoi ce Jack ? La mâchoire crispée, Wendy le fixa sans ciller hésitant entre lui fracasser le nez ou lui mettre son second flingue sous la gorge. Pourtant, même si elle détestait l'admettre, il avait raison. La police ne tarderait pas a arriver sur les lieux et elle n'avait nullement envie d'avoir a expliquer ce qu'elle faisait ici. C'était.. rha c'était particulièrement agaçant de voir que l'attention était dirigée sur elle alors qu'elle avait espéré rester relativement discrète.

Relativement, parce qu'avec sa tenue...

Sparrow venait de lui prendre le bras, comme si c'était... normal. Vraiment ?

"Le moment où la demoiselle en profite pour sauver le pauvre pirate en détresse… Ca changera des habitudes... »


"Vraiment ?"


Il l'avait fixé un instant avant de regarder ailleurs, comme si elle allait gentiment se laisser faire. Comme si elle allait gentiment lui prêter main forte... ils étaient pirates non ? Wendy lui fit un sourire radieux, un sourire qu'elle n'avait plus eut depuis longtemps... avant de lui faire un magnifique croque en jambe qui, aidé d'un mouvement fluide du bras, l'envoya s'écraser sur le sol. un air satisfait sur le visage, Wendy s'accroupit tranquillement face a lui, les coudes sur les genoux en prenant le temps, malgré les sirènes de la police, de lui faire un sourire victorieux.

"Mon cher Sparrow... primo, on ne parle pas comme ca a une femme. Deuzio on ne lui tire pas dessus avec sa propre arme et tertio... franchement, depuis quand avez vous besoin d'aide pour vous sortir de quelque situation que ce soit ?"


Elle avait tendue la main et lui avait tapoté le haut du crane comme a un enfant un peu turbulent, avant de se redresser, emportant avec elle le fameux tricorne du capitaine. Elle recula en lui envoyant un regard de défis.

"Vous me devez bien ca, vous avez abîmé mon chapeau..."


Puis, jetant un regard par dessus son épaule, elle s'éloigna en courant dans une ruelle transversale. Ce ne fut qu'après bien des détours qu'elle s'arreta et, sans surprise, vit le capitaine débouler derriere elle. Sans même prendre le temps de discuter ou de le laisser en placer une, elle lui tendit son tricorne.

« La prochaine fois, je ne serai pas aussi gentille 
» déclara elle tranquillement avant de lever la tête brusquement.

Au loin, une voiture de patrouille s’avançait lentement le long de la rue en étudiant visiblement les passants. Sans hésiter, Wendy étudia le terrain, traversa la rue et, aprés avoir fais un signe de tête a Jack, le poussa a entrer dans un grand bâtiment dans lequel ils s'enfoncèrent rapidement. A sa droite de grandes affiches représentaient les dernières nouveautés qui passaient en salles, accompagnées, non loin, de petites feuilles sur lesquelles étaient inscrites les heures de passages des séances. A gauche une confiserie vendait des bonbons et du pop corn ainsi que des boisons, juste a coté d'une petite salle d'arcade.

Wendy dissimula un sourire mauvais avant de se diriger vers l'un des vendeur, auquel elle acheta deux bouteilles de coca. Tranquillement, elle en secoua fortement une avant de la tendre au capitaine.

« C'est une boisson sans alcool..»
le prévint elle «  Oui oui, ca existe. Mais c'est très bon. Vous devriez essayer. »

Tranquillement, elle ouvrit sa propre bouteille et en but une gorgée avant de poser a nouveau son regard sur le pirate.

« Comment êtes vous arrivé ici ? »
demanda elle finalement en l'étudiant de haut en bas, les sourcils légèrement froncés. « Vous ne ressemblez pas a l'un des habitants de ce pays, vous avez l'air.... différent. Déphaser même. »

Elle attendit un instant, bue une nouvelle gorgée de coca avant de reprendre :

« Vous êtes arrivé recement. Vous n'avez pas l'habitude de ce monde ni de ces coutumes. Votre hygiène corporelle est... déplorable, et... vous parlez comme si vous veniez d'un autre temps. »


Elle eut un sourire amusé en songeant qu'elle même, venait d'une autre époque. D'un autre temps...

« Comment en êtes vous arrivé la ? »

Elle le laissa parler, écoutant ce qu'il avait a dire avant de laisser dériver ses yeux sur les panneaux lumineux... Et d'avoir un nouveau sourire. Elle n'avait pas oublié qu'il lui avait tiré dessus, et l'avait mis dans une galère pas possible, mais... elle savait prendre son temps, avais appris a ses dépends que la vengeance était bien meilleure quand elle arrivait par surprise...

Tranquillement, elle se leva, et d'un signe de tête l'invita a la suivre.

« Venez, on va se trouver un endroit plus... tranquille pour discuter.. 
»lacha elle en montant les marches qui menaient vers les salles de cinéma. Wendy avança jusqu'à enfin trouver la porte de sa salle dont le sujet du jour était un documentaire sur la seconde guerre mondiale. Elle ouvrit la porte et pénétra dans la salle, faisant fi du bruit qu'ils commençaient a percevoir, certainement pas assez inquiétant pour alerter le capitaine.

« La prochaine fois, réfléchissez avant de me tirer dessus ! »
lui envoya elle d'un air satisfait avant, d'un geste brusque, de pousser seconde porte et Jack en même temps, l'envoyant en plein cœur de la guerre.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Jack Sparrow


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 988
✯ Les étoiles : 2139




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 14 Juin 2017 - 16:33





En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, Jack se retrouva au sol. Le monde tourna autour de lui ainsi que les couleurs. Elles se mélangèrent et il se retrouva au sol, qu’il fixa d’un air dégouté. Il détestait le bitume, avec son odeur lui rappelant les chaussettes de Gibbs. Il avait encore fini au sol, il avait l’habitude de se faire traiter ainsi, même par des femmes. Surtout, par des femmes. Jack tourna la tête, son regard tomba directement entre ses cuisses alors qu’elle lui parlait. On en était déjà là ? La jeune femme lui déclara qu’on devait toujours se méfier des femmes. Ca il le savait, et plus que quiconque. Ensuite, elle lui parla de la fâcheuse manie, qu’il avait de toujours se sortir merveilleusement bien des situations. On lui avait donc parlé de lui ! Un sourire benêt se dessina alors sur son visage. Il allait répliquer, mais il sentit son tricorne lui échapper et il vit les bottes de Wendy partir. Son tricorne. Vieille harpie ! Si seulement elle avait su comment il l’avait gagné. Jack Sparrow avait sauvé son équipage du Capitaine Salazar en personne, et cela avait été un de ses nombreux et merveilleux cadeaux de remerciements. Et cette gamine aux bottes et aux allures de corsaire venait de lui dérober sous ses yeux.

Jack reprit ses esprits, roula sur lui même et se releva dans une cabriole. Dommage, il la vit tourner à gauche. Il se mit alors à courir à toute vitesse. Il aimait trop son tricorne et tout ce qu’il représentait pour se le laisser prendre ainsi. Le pirate stoppa sa course, elle venait de s’arrêter car le bruit désormais familier aux oreilles de Jack d’une voiture de Police venait de retentir. Elle lui annonça que la prochaine fois cela ne se passerait pas pareil et qu’il ne s’en tirerait pas aussi facilement. Elle finit par lui rendre son tricorne, qu’il remit aussitôt sur sa tête. La belle affaire ! Cette femme le prenait pour qui ? Il était, le Capitaine Jack Sparrow ! Il prit une mine dure, enfin faussement dure car il n’arrivait jamais à passer pour un vrai méchant. Il s’apprêta à lui asséner une réplique cinglante, longue et accusatrice comme il en avait le secret. Le pirate leva son doigt d’un air accusateur et… Elle le poussa dans un bâtiment ! Trébuchant, sa main heurta la poche de la jeune femme à lequel il se rattrapa. Ses doigts firent un geste étrange, puis Jack grogna un « WOW » typiquement Sparrowdien, trébucha à l’intérieur du bâtiment, se redressa comme une furie, son tricorne de travers.

Il détestait qu’on lui impose quoi faire ! Et surtout qu’on l’empêche de parler ! Cette femme avait dépassé les bornes.
Mais avant qu’il est pu faire ou dire quoi que ce soit, la jeune femme lui tendit une boisson noire d’aspect étrange. En fait, il aurait bien commencé à répondre, mais il venait juste de se rendre compte de l’endroit où il se trouvait. Des affiches comme il n’en avait jamais vu étaient étalées ça et là. Elles semblaient imprimées avec des personnes réels. Il n’en avait jamais vu des semblables. Il s’avança d’un pas soupçonneux, toucha l’affiche puis reporta son attention sur la bouteille qu’il tenait. Elle aussi semblait venue d’ailleurs. Il avait déjà vu l’art de peindre les bouteilles de rhum de ce monde, mais ne s’était jamais intéressées à d’autres. Son cerveau reprit ses esprits et les connections se reformèrent d’un seul coup. Mais on s’en foutait des affiches, de ce monde et de cette boisson. Il pointa la bouteille d’un geste accusateur vers Wendy :

« Une boisson sans alcool ! Vous m’en direz tant ! On ne t’a jamais appris le respect chez les Pirates ! Ecoute moi bien ma jolie. P’t’être bien que je suis pas de ce monde ! P’t’être même que je suis pas réel vois-tu ! Ou peut être que c’est TOI, qui n’est pas réelle ! »


Il décapsula la bouteille. Un geyser de cola lui explosa au visage. Jack Sparrow cligna des yeux. Fallait-il succomber à cette douce et enivrante ennemi qu’était la Colère ? Il se contenta de jeter un regard noir à la jeune femme et de se lécher la barbe avec sa langue énorme de manière grossière. Elle venait de franchir la ligne rouge. Cette pirate à deux balles allait devoir un jour payer sa dette à Jack Sparrow. Mais pas maintenant… Oh non…
Il poursuivit d’un ton mielleux à l’extrême, mettant ses mains devant son visage pour faire des gestes de plus en plus étrange.

« Tu vois, je viens d’me laver. Si je te dis comment je suis arrivé là, il va encore m’arriver quelque chose ou tu as fini de gouverner ma vie comme ce bon vieux George Ier ? Ouais, ça te surprend peut être mais maintenant j’te tutoie. Et je tutoie deux catégories de personne, ceux que j’apprécie et que j’respecte, et ceux que j’emmerde ! A toi de voir où tu te situes… Je suis arrivé, j’sais pas comment, j’sais pas où et avec une belle bande de vieux bâtards galeux qui commencent à me courir sur le mâts tu vois ! Alors maintenant le plan est basique, je récupère le Black Pearl, et je rentre chez moi... »

Elle le poussa doucement vers une porte pour qu’ils aient une discussion dans un endroit « plus tranquille. ». Elle avait peut être entendu parler de son célèbre navire et elle voulait sûrement l’aider à le retrouver, puis lui voler… Il connaissait les Pirates, et là il avait affaire à une sacrée louve d’mer. Voyant clair dans son jeu, il plissa les yeux et ricana comme un dément.

« Je vois clair dans ton jeu, sorci…. »

Sorcière. C’était le mot. Il n’avait pas eu le temps de lui dire mais elle venait de l’envoyer directement en enfer. Il venait de rentrer dans une salle immense, où de nombreux sièges étaient disposés en rang parfait. Face à eux, une immense toile où des images réelles semblaient se succéder. Il n’eut pas réellement le temps d’observer car des bruits de coups de feu et de coups de canon se firent entendre. Ouvrant grand les yeux et par un réflexe inné, il se mit alors à courir. D’un saut ample et assuré, il sauta sur le dossier du premier siège, se dandinant pour éviter les balles qu’il pensait réelles. Le Pirate sauta ensuite sur le dossier du rang suivant, et ainsi de suite… Dans une course étrange, il se demanda encore à lui même de qui il avait hérité de cet équilibre. Des gens le regardaient, assis sur des sièges d’un air étrange. Des fous, pour un monde de fou, voilà ce que c’était. Aussi, il hurla à une grosse dame :

« Je m’y connais un peu en canon et quelque chose me dit madame que vous devriez dégager avant que ca sente la poudre et la mort ! Place ! Place ! Dégagez, laissez passer le Capitaine Jack Sparrow ! »

Il s’arrêta à la dernière rangée. Jack remarqua qu’aucunes balles ne partaient. En fait, il s’agissait d’une illusion… Avec un sourire mauvais aux lèvres, il resta debout sur le dossier de la dernière rangée. Le pirate commença à lui faire des grands signes d’adieux, puis hurla en direction de Wendy pour couvrir les bruits du documentaire.

« Heureux de t’avoir connue ma jolie ! Désolé si j’tai offensé, mais sache que ta compagnie était merveilleuse ! Ne change jamais Joli-Sourire ! Ah, et sache que… »


Toujours en parfait équilibre sur le dernier dossier, il tendit d’un mouvement sec son bras à côté de lui d’un geste théâtral, et la cordelette de son compas glissa dans sa main pour qu’il puisse se suspendre devant lui.

« Ceci m’appartient ! J’ne sais pas comment tu l’as obtenu, mais ça m’dérange ! Maintenant deux options, soit tu fais demi-tour et tu reviens d’où tu viens. Alors, ta vie sera morne, détestable, mais au moins elle sera sans risques et tu pourras la finir heureuse ! Soit tu décides de me suivre, et ta vie deviendra un rêve. Tu me poursuivras en vain, mais ta vie sera pleine de couleur et d’actions qui te surprendront à chaque instant. Mais je ne te conseille pas d’essayer d’attraper celui que personne n’a jamais pu saisir ! Le Capitaine Jack Sparrow ! »


Ses jambes se plièrent, et d’un étonnant et parfait salto-arrière, il se retrouva sur le sol de la salle. Il sauta à nouveau par dessus une rambarde d’un geste vif pour quelqu’un de son âge, et il disparut par l’issue de secours. En ouvrant la porte, il saisit son compas qui commença à tourner sur lui même et s’arrêta pour donner un cap. Derrière lui ? Son cap était derrière lui… Malchance !

Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 683
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 18 Juin 2017 - 22:02

Pirate !
Wendy & Jack


Elle en aurait presque rit. Il était... indéfinissable drôle, et totalement imprévisible. elle avait crue qu'il se roulait en boule de terreurs, a la place Sparrow traversait la salle en sautant sur les sièges.

« Heureux de t’avoir connue ma jolie ! Désolé si j’tai offensé, mais sache que ta compagnie était merveilleuse ! Ne change jamais Joli-Sourire ! Ah, et sache que… »


Joli-sourire ? Pardon ? Les bras croisés sous la poitrine, adossée au mur de la sale, elle le fixa un instant les yeux ronds, sans savoir comment réagir, totalement stupéfaite. Avait il bu ? Bah ce n'était même pas la peine de se poser la question. On ne lui avait pas dis un truc aussi "gentil" depuis... Ouh, elle ne comptait même plus les années. Elle était la Reine Pourpre, pas une donzelle a draguer ! Que croyait il ? Qu'elle allait se mettre a glousser ? Jack exhiba le compas, le tenant sur le coté, exposant avec son sourire, une victoire implacable, acide, contre laquelle elle ne pouvait lutter.

Elle haussa un sourcil, sans répondre au capitaine, sans même faire mine de vouloir le suivre. Avec cette avance, s'eut été inutile et trop fatiguant. Il avait déjà pris de l'avance, il valait mieux.... trouver un autre moyen. Pourtant, elle ne s'amusait plus. Peut être que Jack estimait que le compas lui appartenait mais... a présent il était a elle, et si il pensait pouvoir voler la reine des pirates de cette façon, il se trompait lourdement. Wendy fit demis tour, quitta la salle de cinéma, ses bottes claquant sur le sol accompagnés du petits bruits légers de ses armes cognant les unes sur les autres. D'autres affaires l'attendaient.

Elle passa devant une cabine téléphonique et s’arrêta, hésitant un instant avant de pénétrer dedans et de glisser quelques pièces dans l'orifice. il y eut plusieurs sonneries puis on décrocha. La Jeune femme passa quelques instants a discuter avec la personne a l'autre bout du fil puis raccrocha, avant de reprendre le combiné et de taper un autre numéro. L'appel fut plus court et, après avoir raccroché, Wendy se remit en route. Elle marcha un moment jusqu’à atteindre le port. Tranquille, elle s'installa sur un banc et attendit, les yeux rivés sur l'eau. Dix minutes plus tard, le vrombissement d'une voiture se faisait entendre dans son dos et elle se leva, rejoignant une jeune femme a l'air revêche et aux cheveux blonds qui lui ouvrit le coffre.

"Je fais pas de livraisons, c'est claire ?"


Wendy hocha la tête.

"Ne t'en fais pas, c'est exceptionnelle, j'ai eut un imprévu. Il y a tout ?"


"Ouaip"
répondit l'autre en relevant le coin d'une couverture qui dissimulait des caisses en bois. "Apprends a mieux gérer tes imprévus Wendy. Je ne suis pas la pour rattraper tes bavures."

La jeune femme se retourna vers Emily qu'elle dépassait et la toisa, leurs regards s'affrontant durement tendis que ni l'une ni l'autre ne cedaient du terrain.

"Fais attention a ce que tu dis, tu pourrais le regretter."


"C'est une menace ?"


"Non, un fait."

Elles se toisèrent encore un moment avant de reculer. Wendy sortit sa bourse et attrapa une liasse de billets qu'elle tendit a Emily, avant de se tourner vers le bateau nuage posé non loin. Elle fit un signe de tête et deux hommes, accordé au bastingage descendirent et se mirent a décharger la voiture pour monter les caisses a bord. En même temps, Wendy plissa les lèvres et un sifflement aigu et puissant résonna sur le port. Immédiatement, un aboiement torturant lui répondit et un énorme molosse vint la rejoindre. Emily lui jeta un regard méfiant et grimpa dans sa voiture .. juste avant que Wendy ne l’arrête.

"J'ai besoin de retrouver quelqu'un"
lui dit elle en s'appuyant contre la fenêtre, laissant a la jeune femme le loisir de sortir une cigarette et de se l'allumer. "Tu as des contacts ici, tu sais comment t'y prendre, dis moi comment faire."

"Tu cherche qui ?"
demanda Emily en lui tendant le paquet que Wendy refusa, tendant a la place une nouvelle liasses de billets.

"Jack Sparrow. Oui, tu penses au bon. Il a quelque chose qui m'appartient, et je veux le récupérer."


Les deux femmes s'observèrent un moment avant qu'Emily n'allume le contact.

"Je verrai ce que je peux faire."
dit elle en empochant l'argent d'un geste vif avant de s'éloigner.

Wendy regarda la voiture partir et jeta un coup d’œil vers les deux hommes qui l'attendaient sur le pont, puis vers Arya. D'un signe, elle lui indiqua qu'elle avait encore des choses a faire et repartit dans les rues de Storybrooke, sa chienne a ses cotés. De toute façons, elle avait appelée la police et donné une description détaillée du pirate en expliquant qu'il l'avait volé. En soit, il ne lui restait plus qu'a attendre même si elle préférait ne pas s'attarder ici. il y avait trop de choses qui demandaient son attention de l'autre coté, et... même si elle se refusait a l'avouer, une angoisse sourde lui tenaillait le ventre. elle avait peur. Peur de rester a nouveau coincé ici. Peur de ne plus pouvoir rejoindre Neverland, d'être privée de sa maison a nouveau. Doucement, elle gratta la tête de Nana, se forçant a se contrôler au maximum. Elle n'était plus cette gamine après tout, non ?

Wendy pris une heure pour remettre ses affaires en ordre. Envoyer des photos et des nouvelles a Daniel, voir comment allaient ses affaires... et l'inviter a la rejoindre a Storybrooke pour définir un jour ou ils se verraient. Puis, alors qu'elle marchait tranquillement dans les rues, un mendiant s'approcha et se posta devant elle.

"C'vous la d'moiselle q'cherch'un gars ?"


"Un type qui pue l'alcool et qui a l'air de ne pas tenir sur ses jambes ? Oui c'est moi."


Elle attendit mais devant le silence de l'homme, soupira et tira une pièce d'or de sa poche. Les yeux du vieil home brillèrent un instant d'avidité et il repris :

"L'est au pub du Poney qui tousse ! Chais pas pourquoi ais il y est !"


Wendy lui remit sa pièce et repartis, l'air plus déterminée que jamais. Comme quoi, être en affaire avec la chasseuse de primes était une bonne idée, elle avait des ressources. Si elle avait pu elle l'aurait certainement engagée, elle aurait fait un bon pirate... quoi qu'un peut trop.. borné peut être. Lorsqu'elle poussa la porte du Pub, une épaisse fumée créait comme un second plafond. L'endroit, dont la porte était a moitié encastrée dans une alcôve, était en partie sous terre et éclairé par de vielles ampoules qui dispersaient une lumière jaunie autour d'elles. Elle le vit, heureux, déambulant entre les tables de sa démarche si particulière,, lui tournant le dos, son tricorne toujours soigneusement posé sur sa tête. Un sourire de prédateur passa sur le visage de Wendy qui s'approcha silencieusement, tira un poignard et le jeta sans la moindre hésitation vers le pirate. Le coutelas se planta juste devant son nez, dans l'une des poutres qui soutenaient la mezzanine de l'établissement.

Sans laisser le temps a Jack de faire quoi que ce soit ou même de prendre la fuite, Wendy s'approcha et, couteau sous la gorge, le plaqua contre la poutre dans son dos.

"Eh bien eh bien comme on se retrouve.... Jack."
dit elle tranquillement, un éclaire d’amusement dans les yeux. "Je vous ai manqué ?"

Jack tenta un mouvement et un grondement menaçant se fit entendre, lui faisant baisser les yeux sur Nana qui le fixait d'un air menaçant.

"Oh je ne vous ai pas présenté. Nana, voici Jack. Si tu veux tu peux le manger. Jack, voici Nana. Ne la contrariez pas, sa spécialité est d'arracher la gorge des pirates qu'elle n'apprécie pas."

Un éclaire passa dans ses yeux et elle la revit, les babines et le pelage recouvert de sang alors qu'elle même était méconnaissable. Rapidement, elle chassa sa vision de son esprit. Certain carnages étaient fait pour être oubliés. Elle fixa Jack un instant dans les yeux avant.. de le relâcher, purement et simplement. Elle n'hésiterai pas a lui envoyer sa chienne a la gorge et espérait que le message était passé. Elle même aurait pu le tuer comme ça mais... non. Pas comme ça

"Installons nous, discutons."
Elle choisit une table et s'assit sur ne chaise en bois, tendis que Nana continuait a grogner après Jack. "Je n'ai pas envie de vous courir après dans toute la ville alors je vais faire simple. Je vais récupérer ce qui m'appartiens, mais avant dites moi pourquoi vous avez besoin du compas."

D'un geste de la main elle commanda deux pintes a une serveuse alors que Nana s'asseyait sur le sol juste a coté d'elle.

"Je ne suis pas un montre, je vais écouter vos revendications, et en suite..."


En suite elle s'en irait.

"Mais avant tout ça je veux savoir comment vous avez fait pour atterrir ici."


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Jack Sparrow


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 988
✯ Les étoiles : 2139




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Lun 19 Juin 2017 - 13:35



Jack Sparrow sortit du cinéma en trombe. Il se mit à courir sur plusieurs mètres, passa d’une rue à l’autre en regardant de temps en temps derrière lui. Au bout d’un moment qu’il ne sembla pas définir, il s’arrêta pour reprendre son souffle. Personne. Cette mégère avait donc fini par abandonner. C’était quand même étrange qu’elle en soit arrivée là, à abandonner un bien aussi précieux. L’instinct de Jack lui dit qu’il allait la revoir sans tarder, et qu’il ne serait certainement pas en mesure de négocier. Il lui fallait un plan d’action, mais ça, ce n’était pas le plus important.
D’un geste mesuré et avec précaution, il sortit le vieux compas qu’il avait acquis il y a longtemps avant son titre de Capitaine du Wicked Wench, célèbre navire qui allait devenir le Black Pearl. Il observa un moment et le fit tourner autour de sa cordelette. Il regarda chaque détail, chaque éraflure pour vérifier qu’il s’agissait bien du sien. Après avoir eux l’intime conviction qu’il s’agissait de son compas, il l’ouvrit d’un geste devenu machinal. Jack haussa alors les sourcils. Quelque chose n’allait pas. Il n’indiquait absolument pas le même endroit que la dernière fois qu’il l’avait ouvert en sortant du cinéma.
Le pirate se stoppa fixant la destination en réfléchissant. Il devait agir vite, car il savait que cette maudite Pirate allait le retrouver. C’était très simple, si la direction qu’indiquait le compas avait changé, cela ne signifiait qu’une chose. Ce qu’il désirait le plus au monde, le Légendaire Black Pearl, était ici, dans cette maudite ville qu’était Storybrooke. Une sourire mauvais se dessina sur ses lèvres et il commença son chemin dans la ville, suivant son précieux compas.
Beaucoup de chose se bousculaient dans sa tête : comment allait-il récupérer son navire ? Pourquoi était-il ici, avec lui ? Un bâtiment de cette taille là ne passait pas inaperçu … Il continua d’avancer dans les dédales des rues, ruminant ses pensées. Il avait peut être l’air d’un imbécile qui réussissait tout par chance, mais lui savait que ce n’était pas le cas. Le Destin lui était toujours favorable, toujours mais il était aussi intelligent. Il finit par arriver devant une immense demeure, d’aspect sinistre et sombre. Une chose était sûr, c’était que le Pearl était là dedans. Comment ? Sûrement grâce à cette maudite magie qui semblait transpirer à travers tout le maudit béton de cette ville. Il resta planter devant l’entrée un moment. Son instinct ne lui disait rien qui aille. Fermant le compas d’un coup sec, il observa la demeure en silence. Pas aujourd’hui, pas maintenant, il devait réfléchir à un plan. Il rangea son compas et se tourna alors vers un individu qui faisait semblant de fouiller les poubelles, mais qui semblait le suivre depuis maintenant quelques minutes.
De sa démarche chaloupée, Jack Sparrow se dirigea vers l’homme qui sentait l’alcool bien plus fortement que lui et qui semblait chercher pitance dans les poubelles.

« Dit moi l’ami, tu sais qui habite ici ? »

L’homme se redressa d’un air nerveux et le fixa. Il ne savait pas si il avait compris que Jack l’avait démasqué, mais il poursuivit d’un air étrange. On pouvait lire de la peur et de la crainte dans sa voix :

« C’la maison de l’ancien Maire de la Ville, Aloysius Black. J’te déconseille d’y entrer si tu tiens à ta vie mon garçon... »


Jack Sparrow ricana nerveusement. Il n’avait pas peur d’entrer. Il était aller dans des endroits certainement pire que cette demeure et il avait dû connaître des personnes bien plus folles que son propriétaire. Mais ce n’était ni l’endroit, ni le moment pour récupérer son bien. Le Pirate sortit sa bouteille de Rhum et remarqua qu’elle était vide. Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres.

« Hé, Amigo, saurais-tu par hasard où il y a un endroit pour étancher sa soif et ses désirs ici ? »


Le piège fonctionnait à merveille. Le clochard l’observa et déclara d’un ton enjoué :

« Bien sûr que j’m’y connais ! L’Poney Qui Tousse, c’est à quelques rues d’ici ! J’taccompagnerai bien, mais j’ai tout un tas d’truc à faire, vérifier si cette merde est périmée ou pas… Tu vois l’genre ? »


Il le fixa un moment. Oui il voyait le genre. Le genre de chose qu’on ne peut pas laisser passer. Cet ivrogne était en pleine filature, et il venait de lui donner clef en main l’endroit où il se rendrait. Parfait pour négocier non ?

« J’te remercie l’ami ! Que la mer te garde ! »


Puis il se dirigea vers l’échoppe que l’homme désignait. Lorsqu’il y rentra, l’atmosphère lui sembla familière. C’était un pub, qui ressemblaient en tout point aux endroits qu’il fréquentait dans son monde. C’était presque facile. Pour patienter, il commanda à boire avec l’argent qu’il avait volé la veille. Sous l’effet de l’alcool, il sympathisa avec deux alcooliques de passage. Vacillant, il tituba entre les tables et se mit à hurler :

« A la santé d’Wendy Darling ! La femme la plus belle jamais renco… »


Sa phrase fut stoppé par une dague qui passa tout prêt de lui. Elle se ficha dans la poutre et vibra de son bruit si caractéristique. Il se retourna vers le maudit ivrogne qui venait de faire ça.

« Qui m’provoque hein ? Quelqu’un veut croiser l’fer avec le Capitaine… »


Mais comme d’habitude, il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’une jeune femme se précipita sur lui. Elle lui planta une dague sous la gorge. Son visage était extrêmement proche du sien et il ne put que sourire lorsqu’il vit à quel point elle était jolie quand elle était en colère. 

"Eh bien eh bien comme on se retrouve.... Jack. Je vous ai manqué ?"

« Wooow… Salut Joli-Sourire… Doucement avec ce couteau, tu vas finir par m’blesser… Tu ne voudrais quand même pas que ce bon vieux Jack passe l’arme à gauche avant d’avoir écouter sa petite proposition non ? Oh et par proposition, j’t’assure, y’a rien d’sexuel. J’ai du mal avec les ch’veux courts. »

Il mentait, il adorait ses cheveux courts qui juraient parfaitement avec sa mine farouche. Son regard se porta ensuite à l’espèce de molosse qui l’accompagnait. Une mimique de dégoût passa sur son visage. Nana ? C’était quoi ce nom à coucher dehors ? Tout en souriant de manière stupide, il analysa la chienne. Au vu de l’obéissance qu’elle lui accordait, ce clébard lui était intimement lié et il y avait une réelle relation affective entre eux. Jack Sparrow le garda dans un coin de sa tête. Si un jour il avait besoin de la faire chanter, il volerait ce foutu clébard.


"Oh je ne vous ai pas présenté. Nana, voici Jack. Si tu veux tu peux le manger. Jack, voici Nana. Ne la contrariez pas, sa spécialité est d'arracher la gorge des pirates qu'elle n'apprécie pas."


Jack Sparrow se tourna vers Nana comme si il s’agissait d’une personne réelle que l’on venait de lui présenter. De sa main libre, il leva son tricorne en guise de bienvenue.

« Salut Nana… Gentil toutou… Le même regard bienveillant que sa maîtresse hein ! Vous avez l’air d’inséparables ! Et quelle est donc cette nouvelle manie de tous avoir un familier. A c’rythme là, nos livres d’histoires seront rempli d’images de Pirates avec des perroquets ! Oh n’me regarde pas comme ça, j’ai connu un perroquet. Un mec charmant, pas très causant, mais vraiment sympa… J’ai hâte de discuter avec euh… Ce gentil caniche... »

Il se tendit légèrement. Il n’aimait pas spécialement les animaux, qui plus est les animaux qui pouvaient vous ruiner la vie en une seconde. Avec une poigne étonnante, elle le força à s’installer en face d’elle, le libérant de son entrave et lui proposa un verre. La bière se posa directement devant eux. Elle commença à parler. Elle avait besoin du compas ? Parfait. Elle n’était pas un monstre, ça restait encore à prouver… Elle allait écouter ses revendications ? Bien évidemment. Comment était-il arrivé ici ? Ca c’était une bonne question… Il prit soigneusement le temps de boire en écoutant, puis posant sa chope, il sortit le compas d’un geste théâtral, et le posa au milieu de cette dernière d’un coup sec. Ce dernier s’ouvrit et se mit à tournoyer dans tout les sens, la table trembla légèrement, juste assez pour que Wendy elle seule comprenne dans ce bar que ce n’était pas un objet à prendre à la légère.

« Alors pour commencer, Joli-Sourire, je ne sais pas comment tu es rentrée en possession de cet objet qui malheureusement pour toi ne t’appartient pas. Mais il va falloir que je t’informe de deux trois p’tites choses à son sujet, car je pense que tu t’en sers sans trop savoir de quoi il en retourne réellement... »


Il avait parlé comme à son habitude tout en souriant d’un air narquois. Il adorait négocier. Et surtout avec une pirate. Non seulement elle était belle, mais en plus cela faisait une éternité qu’il n’avait pas adressé la parole à une de ses collègues. Il but à nouveau une gorgée de bière et reprit calmement.

« Ce compas… Nous révèle ce que nous désirons le plus au monde, tu dois t’en douter. Mais pas que. Comme toute chose magique en ce monde et dans les autres, il y a… Des conditions que tu devrais connaître avant d’y toucher à nouveau. »


D’un air théâtral, il le referma et le fit glisser devant lui. Le compas redevint immobile comme un objet quelconque.

« Il t’a jamais fait ça pas vrai ? C’est normal… Parce qu’en fait, son véritable propriétaire, c’est moi. Pour… Le moment. Il m’a été confié, par le premier Capitaine Pirate du Wicked Wench… Oh ce nom ne te dit probablement rien, mais c’est l’ancien nom du Black Pearl. »


Il lui fit un léger clin d’oeil charmeur. Il ne savait pourquoi, mais cette information pouvait être importante pour quelqu’un de son rang. Il poursuivit calmement.

« Il ne peut avoir qu’un seul propriétaire, ça c’est la première règle. Il ne peut pas être abandonné, ou échangé contre quoi que ce soit, mais il peut être… Prêté, si son propriétaire le fait de manière volontaire, de bon coeur et sans contre-parti. Imagines comme c’est dur pour un Pirate de faire une telle chose... »

Il but encore une gorgée, fit bouger ses doigts devant lui comme si il était en train de l’hypnotiser puis poursuivit.

« Si ces règles ne sont pas respectées, il libère, ressuscite ou éveille votre plus grande peur qui vous traquera sans pitié… J’ne sais pas ce qui te fait le plus peur au monde Joli-Sourire, mais je n’pense pas que tu es une envie irrémédiable qu’elle se lance à ta poursuite... Alors on va faire un marché, et pas un échange. Car si tu as bien suivi les règles du jeu, l’échange n’est pas permis. Je te prête le compas de bon cœur et tu m’aides à disons… Sortir de cette ville, une fois que j’aurai récupéré mon navire. Car pour répondre à ta question, je n’sais pas comment j’ai atterri ici, mais j’aimerai quitter ce monde de fou pour revoir l’Océan. »

Il se cala plus profondément dans son fauteuil, posant une main sur son compas pour qu’elle ne le dérobe pas.

« Si tu me le promets, et il faut que j’ai une garantie, je te prête le compas. Si ce n’est pas le cas, ou si je vois que tu n’es pas honnête avec moi, je ne le prêterai pas de bon coeur, et là, je te laisse imaginée toute seule ce qui t’arrivera… Car je ne sais pas ce qui peut t’effrayer Wendy Darling, mais je doute que ce soit un simple fantôme… »

Il se pencha en avant et lui fit un autre sourire charmeur. Que lui arrivait-il ? Il ne faisait jamais ces conneries d’habitudes. Il s’ébroua mystérieusement et l’observa en ricanant.

« Et comme je savais que tu viendrais ici, et que j’ai déjà aperçu ce fichu molosse, j’lui offre ceci… C’est le fémur de Joey L’Boiteux. Il traînait là tout à l’heure et j’ai réussi à le convaincre de me filer son fémur, le pauvre ne s’en sert plus depuis qu’il a sa jambe de bois et il le garde comme un trophée… Seulement c’est un Pirate, sans argent, et mort de soif. On sait tous que ceux là sont prêt à tout pour du Rhum non ? »


Il sortit un fémur humain de sous la table, qui avait été là depuis le départ et le jeta en direction de Nana. Cette dernière s’en saisit, commença à mâcher mais fixait toujours Jack d’un œil soupçonneux.

« Ah, et aussi. J’veux un rencard, avant qu’on parte. Pas avec toi, mais avec Nana. Tu viens si ça t’dit, mais j’te préviens, tu devras tenir la chandelle. »


D’un seul coup, il mit les mains sur sa bouche, comme un enfant qui venait de dire une ânerie. Pour couvrir ce geste puéril, il se mit à tousser bruyamment. Reposant la main sur son compas, il le fit glisser sur la table et observa à nouveau Wendy d’un regard intense.

« Alors Joli-Sourire, j’peux te l’prêter de bon coeur ? »




Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 683
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 25 Juin 2017 - 21:40

Pirate !
Wendy & Jack


Elle avait promis d'écouter ses revendications, pas forcément d'en prendre compte. Ah la politique... Chez les pirates il s'agissait avant tout de savoir jour sur les mots et d'attendre le bon moment pour livrer ses ennemis a la compagnie des Indes. Une charmante histoire de faux semblants agrémenté d'une touche de mesquinerie. A la longue, on s'y faisait. D'un geste négligent elle attrapa sa boisson et, avant de la porter a ses lèvres, la renifla suspicieusement avant de hausser les épaules. Ici personne ne la connaissait, a part quelques "élus", il était peut être peu probable qu'on tente de l'empoisonner mais on était jamais trop prudent.

Enfin.

Il la prenait pour une demeuré, clairement. Ou une idiote. Est ce que pour lui, le fait qu'elle soit une femme signifiait qu'elle n'avait pas de cervelle ? Ceci dit, il avait tout de même une certaine habilité a captiver l'attention. Lorsqu'il parlait, on ne pouvait l'ignorer, faire comme si il n'était pas la. Cet homme avait un charisme naturel et savait l'utiliser, comme tout capitaine qui se respecte.
Le Pearl... Dire qu'elle n'avait pas voulue mettre la main dessus aurait été un mensonge. Le navire le plus rapide des mers des caraïbes... tout le monde le voulait, ceci dit, dans le monde des contes il ne s'agissait réélement que d'une légende... mais depuis longtemps, Wendy avait appris a ne plus croire aux légendes. Elles comportaient toutes une part de vérité, voir même plus ! Jack n'en était il pas la preuve vivante ?

Un sourire mutin passa sur ses lèvres lorsqu'il lui proposa un marché.

« Alors Joli-Sourire, j’peux te l’prêter de bon coeur ? »


"Joli-Sourire" se pencha en avant, plongeant ses yeux verts dans ceux de Jack.

"Jack Sparrow qui me propose un marché..."
souffla elle en croisant les coudes sur la table. "Je n'aurai jamais pensé que ca m'arrive. Quoi que."

Elle conaissais Jack , ou du moins, elle connaissait de lui ce qu'elle avait lu et vue. Et toutes ses sources étaient d'accord sur un point : on ne pouvait pas faire confiance a cet homme. Homme qui par ailleurs, venait de lui mentir allégrement ! Mais bon. Aurait il été lui même si il avait été honnête ? D'un geste souple, Wendy, sous la table, retira sa boute avec son pieds.

"Et tu penses que je vais te dire oui et te faire confiance ? Voyons..."
un sourire amusé passa sur ses lèvres. "Ton beau discours marche peut être sur les autres mais pas sur moi. dis moi, Jack, qu'est ce que le compas libère lorsqu'on a déja affronté toutes ses peurs ? Que se passe il lorsqu'on a déja réduit en cendres ses cauchemars ? Lorsque la peur n'est plus rien qu'un mot vide de sens ?"

Elle avait eut peur de perdre ses frères... Ils étaient morts. Elle avait eut peur de quitter Neverland.. elle en avait été privée, kidnappée et abandonnée pendant des années. Elle avait eut peur que Peter ne l'oublie, et il l'avait remplacé par Lily la tigresse. Elle avait eut peur de mourir... maintenant, elle se lançait sans hésitation dans les batailles. Elle avait eut peur des pirates qui se liguaient pour l'assassiner.. Mais avais finis par les tuer ou les assagir. Elle avait eu peur de changer, et a présent, elle portait le nom de Reine Pourpre, lorsque le sang qui tachait ses cheveux et ses vêtements, avait éclaboussé son visage la rendait méconnaissable. Elle avait eut peur que Davy lui prenne son plus grand trésor, elle avait eut peur de Davy Jones... Et avait finis par l'affronter, brisant son être sous le poids de sa colère, récupérant ses biens et plus encore. Elle avait vécu dans la peur pendant des années et a présent elle s'en sentait libéré.

Elle n'avait même pas peur de mourir, attendant la fin comme une sorte de délivrance. Une action finale qui mettrait fin au jeu qu'était sa vie.

Son pieds se mit en mouvement, touchant négligemment la jambe de Jack pour remonter lentement, descendre, dans un balet lent et sensuel. Elle apercut un éclaire se surprise dans ses yeux et se permit un sourire.

"Et puis quel interet de vivre si il n'y a pas un peu de risque ? Tu es un pirate, l'adrénaline coule dans nos veines non ?"


Wendy se redressa et s'appuya nonchalamment sur le dossier de son siège, remontant sa jambe au passage. Un coup d'oeil rapide autour d'elle lui permit d'évaluer la foule. Quelques hommes jetaient des regards dans leurs direction, mais rien de bien inquiétant. Elle revint a Jack.

"Oh, ma jambe te gène ? Je peux m'arreter si tu veux."
Elle retira sa jambe et remit rapidement sa botte avec un sourire aguicheur avant de se lever tranquillement et d'épousseter son haut. "Mais tu as raison, reprendre le compas ca serait beaucoup d'efforts pour rien. Je te le laisse..."

Wendy jeta un coup d'oeil a Nana qui se leva soudain. Un claquement de langue, et la terre-neuve s'éloignait vers l'une des portes. Seule, Wendy toisa Jack un instant avant de s'approcher de lui pour se pencher. Une main sur la table et l'autre sur le dossier de sa banquette, elle le fixa un instant, les yeux dans les yeux. Si il y avait une chose que Wendy aimait bien chez elle, c'était ses yeux. Changeants, d'un vert bleu déstabilisant. Elle avait compris que tout comme un couteau, son corps pouvait être une arme redoutable si elle savait s'en servir. Et depuis quelques temps, elle en usait et en abusait.

Le tintement de pièces se fit entendre a coté d'eux lorsqu'elle lacha l'argent qu'elle avait au creux de la main sur le bois.

"C'est moi qui invite, je te dois bien ca non ?"


La jeune femme se pencha un peu plus, tout prés jusqu'a ce que ses lèvres ne soient plus qu'a quelques centimètres de celles de Jack. Pendant un seconde elle sembla hésiter a continuer, pour finalement murmurer :

"Fais attention a toi Jack... les choses ne sont jamais ce qu'elles semblent être ici."


Et elle se recula. Wendy lui envoya un sourire charmeur suivit d'un petit clin d'oeil avant de s'éloigner tranquillement en le laissant la. Elle quitta la taverne et sortit, accueillie par Nana assise dehors et l'air frais de la nuit. La jeune femme fit quelques pas et plongea la main dans la poche arrière de son pantalon pour en tirer... le compas, qu'elle avait chipé pendant son petit numéro de charme. Elle le fit sauter dans sa main.

"Alors Nana ? Que veux t'on le plus au monde ?"

C'était une bonne chose de faite.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Jack Sparrow


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 988
✯ Les étoiles : 2139




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mar 27 Juin 2017 - 11:35



Jack écouta et observa Wendy avec attention. Il était captivé parce qu’elle disait. La peur n’était pas sa priorité ? Deux solutions possibles. Soit c’était du bluff et elle ne voulait pas délivrer d’informations supplémentaires sur elle, ce qui était tout à son honneur car le pirate aurait pu s’en servir. Soit elle n’avait pas conscience de ses peurs, et ça c’était plus dangereux. On pouvait lire au plus profond de ses yeux verts émeraudes le doux parfum de ceux qui n’ont rien à perdre. Le Pirate avait déjà vu ses regards, plusieurs fois, et à chaque fois ils ne lui avaient attiré que des malheurs. Elle poursuivit la conversation, et il sentit son pied glisser de manière sensuelle sur sa jambe. Que pensait-elle ? Qu’il n’avait jamais connu de femmes qui avaient déjà essayer d’agir de la sorte ? Ceci dit, vu qu’elle était particulièrement jolie, Jack n’éclata pas de rire comme il l’aurait fait en pareil occasion. Il ne bougea simplement par d’un pouce et se contenta d’un léger sourire couplé d’un regard surpris. Il but une énième gorgée de bière en la fixant puis reposa le liquide vertueux sur la table avec douceur.

« Ce n’est pas une jambe qui se frotte après mes cuisses qui m’empêchera de parler tu sais ? »


Elle se leva, s’approcha ensuite de lui pour lui parler. Extrêmement prêt. D’habitude, c’était lui qui utilisait cette technique pour perturber son interlocuteur. Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres du Pirate lorsqu’il entendit l’argent tombé. Il la fixait dans les yeux et observait tour à tour ses derniers et ses lèvres. Un pincement dans l’estomac se fit sentir, mais il n’en tint absolument pas compte et se contenta de conserver un calme étonnant. Puis, lorsqu’elle eut terminé et qu’elle fut partie en signalant qu’elle payait, il ne fut absolument pas surpris de voir que le compas n’était plus sur la table. C’était idiot, c’était basique. Il savait qu’elle était en train de lui dérober son compas au moment où elle s’était rapproché de lui. Mais il avait voulu profité de l’instant et il avait sacrifié peut être ce qu’il aimait pour le moment le plus au monde pour observer ce moment. Il se tourna vers elle au moment où elle allait partir et déclara d’un ton sombre et maussade :

« A la revoyure, Jolie-Sourire. »


Une fois qu’elle fut partie, son attitude changea du tout au tout. Le Jack Sparrow que le monde connaissait n’était plus là : joyeux, jovial, drôle, impénétrable. A sa place, le Pirate était assis et semblait observer la table sans la voir, d’un air absent et profondément triste. Très peu de personne ne l’avait vu ainsi, et il était content qu’aucunes connaissances ne soient là pour le voir. Il paraissait enfin faire son âge, ce qui n’était pas réellement bon signe. La mine sinistre, il leva sa main et commanda une bouteille de rhum pour lui tout seul. De sa botte, il repoussa les tabourets et le banc en face de lui pour bien signaler qu’il voulait boire sans personne. D’un geste lent, la main tremblante il ouvrit la bouteille de rhum et la fixa un long moment.
Qu’est ce qui le dérangeait ainsi ?
Il avait laissé passé peut être une des seules chances de rentrer chez lui à coup sûr pour les beaux yeux de cette Pirate. Il s’était enlisé, plus profondément que jamais. Tout ça parce qu’il avait ressenti une pointe d’émotion qu’il s’était toujours refusé d’avoir en lui. Il savait ce qui commençait à arriver, et il ne voulait pas sacrifier sa liberté pour ça.
Mais la perte de son compas en était la preuve inverse. Il avait été paralysé, et incapable d’agir. Pourtant, il la sentait encore, son parfum proche de lui, dérober son compas sous ses yeux. Son compas ? Sa liberté. C’était symbolique. Elle l’en avait privé sans qu’il n’est pu rien faire. Comme si les chaînes de ce sentiment s’étaient renfermées sur lui sans qu’il ne puisse rien faire.
Voilà ce qu’était réellement Jack Sparrow derrière ce masque de cabriole et de mimiques burlesques. 
Fier que personne ne soit là pour le voir, il se remémora les paroles de son père lorsqu’il était enfant.

« Tu as trop d’amour pour les autres et tu réfléchis trop pour être un bon Pirate Jackyboy… Abruti toi au Rhum, et ça ira mieux. »

Puis, d’un geste brusque qui ne lui ressemblait pas, il vida la bouteille d’un trait, lentement mais d’un trait. Chaque gorgée lui brûlait la gorge, et ce feu sembla calmer son coeur douloureux il ne savait pour qu’elle raison. Puis, d’un geste brusque, il posa bouteille sur la table et la fixa. L’alcool perturba peu à peu ses sens, et lui atténua ses réflexions douloureuses. Le visage de la jeune femme ne semblait plus être qu’un lointain souvenir dans le brouillard marin du matin. Mais alors qu’elle semblait disparaître dans le brouillard, deux yeux verts brillèrent et le brouillard se dissipa.
Jack Sparrow se saisit de la bouteille vide, se retourna et la fracassa sur le premier abruti assez bête pour rester à porté de lui.
La suite, inutile de la conter, vous la connaissez.


Quelques jours plus tard, lisière de la forêt de Storybrooke.


« Tu vas cesser d’me suivre minette, tu es épuisante… »


Jack Sparrow marchait le long de la forêt de Storybrooke. Depuis la dernière fois, il avait bien récupéré et il s’était fait une raison. Le Pirate avait pris la décision de ne plus jamais se laisser abattre et que quoi qu’il arrive, il ne laisserait jamais sa liberté s’envoler. Aussi, si jamais il venait à recroiser Wendy Darling, elle l’entendrait sur des kilomètres. Car il avait évidemment bien l’intention de récupérer son compas. Alors que les possibilités de son plan fusaient rapidement dans sa tête, il continuait d’avancer sur le bord de la route, comptant ses pas avec précision. Dans une main, il avait un sac rempli de dollars, dans l’autre une pelle. Comment en était-il arrivé là ?
Le soir où il avait quitté Wendy, deux hommes de la pègre de Storybrooke avaient parlé d’un braquage en préparation. Jack Sparrow s’était simplement laissé aller à les écouter. Il avait intégré leur plan, et au moment où ils s’y attendaient le moins, il avait dérober le sac rempli d’argent sous les yeux des hommes déconfits, et était parti une nouvelle fois accroché à un bus. Il se revoyait, hurlant aux voleurs depuis l’arrière du bus, le sac en bandoulière :

« Au revoir les amis ! Le Capitaine Jack Sparrow vous remercie pour l’aimable don que vous lui avez fait parvenir ! Conseil : toujours choisir des bars où il n’y a pas de Pirate pour monter un plan pareil ! »


Puis il était descendu au bout de la rue, et avait disparu dans une ruelle. Seulement une jeune femme l’avait suivi. Elle l’avait repéré, et avait compris que Jack était devenu riche en peu de temps. Elle l’avait suivi à l’hôtel, et avait tenté de le séduire pour récupérer ce maudit sac. Bien plus malin qu’elle, Jack Sparrow avait profiter de la jeune femme et de son corps, puis il s’en était allé le matin même avec son butin. Seulement cette pot de colle l’avait suivi et continuait de le harceler comme une fan que l’on traîne au bout du monde.

« Jack, attend moi ! Je veux savoir comment un Pirate planque un trésor ! »


Il s’était retourné et avait gardé en mémoire le nombre de pas qu’il avait fait. 631.

« Écoute ma belle, merci pour hier soir, c’était merveilleux, tu m’as appris à goûter aux femmes de ce monde. Mais ne crois pas que l’on piège le Capitaine Jack Sparrow comme ça. Je sais très bien que tu es à la solde de ceux qui veulent récupérer ce butin. »

D’un geste parfait et rapide, il sortit son nouveau pistolet à 8 canons et le pointa directement en direction de la jeune femme. Elle avait une vingtaine d’année, dans la fleur de l’âge. Elle semblait également ne plus rire du tout, et toute trace de sourire niais avait disparu. Elle venait d’être démasquée, et ça depuis longtemps. Elle se mit alors à ricaner, l’observant de ses yeux bleus d’un regard profondément mauvais. Elle ricana et finit par déclarer :

« Ainsi donc, il n’est pas si facile d’amadouer le célèbre Jack Sparrow… »


« Capitaine. Le Capitaine Jack Sparrow. »


« Oh, Capitaine si tu veux… Mais sache que c’était une sacrée idiotie de venir t’enterrer ici. Mes alliés sont en route, et ils comptent bien récupérer ce que tu leur as volé… D’ailleurs, à l’heure où nous parlons, ils sont en route… C’était vraiment une nuit merveilleuse mon Moineau… Mais tu es fait comme un Rat. »


Jack Sparrow pencha la tête un instant. Dans cette posture, il semblait plutôt curieux, comme un enfant qui essaie de comprendre ce que lui dit un adulte. Puis il finit par hocher la tête et rire aux éclats comme si il venait de comprendre quelque chose qui lui avait manqué depuis le début.

« Ah !… Je vois… Et bien, tu peux dire à tes amis, que je suis navré, profondément navré car je ne retrouvais sûrement jamais une paire de fesse pareille… Adieu ma belle. »

Sans prévenir, il abattit le canon de son pistolet et tira. Une détonation résonna avec force dans la forêt environnante si calme d’habitude. La jeune femme avait fermé les yeux, car elle était convaincue qu’elle était morte. Mais au lieu de cela, lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle se rendit compte que Jack Sparrow avait juste tiré dans son téléphone portable qui était explosé dans ses doigts.
Les événements qui suivirent furent très rapides. Plusieurs voitures noires de jais arrivèrent et freinèrent en faisant crisser les pneus sur la route qui longeait la Forêt. Plusieurs hommes descendirent et ils se dirigèrent vers la jeune femme.

« Où est Sparrow ? »


Paralysée par le fait qu’elle venait de se faire piéger, elle tendit un doigt tremblant en direction de la Forêt. Les hommes observèrent ce qui se passaient sous leurs yeux sans y croire. Jack Sparrow, le célèbre Pirate était monté dans les arbres et sautait de branche en branche, avec une habileté et une chance proche du divin. Les hommes le regardèrent faire longuement, comme si il venait de voir un miracle se produire sous leurs yeux. Le chef des hommes de main se mit alors à hurler :

« Qu’est ce que vous attendez à le regarder comme ça ? Qu’il tombe ? Attrapez moi Sparrow ! Je veux sa tête empaillée en haut de mon salon ! Quand à toi ma belle. Tu n’as accompli qu’une partie de la mission… Tu ne seras donc payé qu’en conséquent. »

La jeune femme le regarde d’un ton de défi et déclara :

« Tant pis. J’ai déjà été payé pour l’autre moitié. Sache que c’était un bien meilleur coup que toi Rodolphus. »





Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

On aurait dit un moineau.

Quand tu m'as voué à la mort sur cette île maudite nappée de sable, tu as oublié un truc primordial, camarade: je suis le capitaine Jack Sparrow!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 683
✯ Les étoiles : 220




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 2 Juil 2017 - 0:56

Pirate !
Wendy & Jack
Wendy , Foret de Storybrooke

Le temps semblait avoir été suspendu. En entendant ce bruissement dans les fourrés, Wendy avait immédiatement lâché son téléphone et avait tiré son revolver , prête a tirer sur l’intrus... qui s’avérait être un cerf aux ramures gigantesque qui la regardait avec un calme désarmant. Aucun d'eux n'avait daigné bougé, s'observant mutuellement, s'évaluant, alors que la jeune femme repoussait au fond de son esprit l'envie qu'elle avait de presser sur la détente.

Elle baissa son arme lentement face au majestueux cerf qui se tenait devant elle. La créature lui rendait son regard, immobile, avant de nonchalamment faire demis tour pour reprendre sa route. Wendy poussa un soupire et remis son pistolet a sa ceinture avant de laisser échapper un claquement de langue agacé, avant, d'une main, de repousser ses cheveux en arriéré. C'était ridicule... ça n'avait été qu'un animal, et même si pendant un instant elle avait été subjugué par la présence du cerf, son cœur battait encore a tout rompre et elle sentait ses mains trembler. Elle était sur le pied de guerre, prête a se battre, tous ses sens en alerte... Rha ! Elle détestait se sentir aussi... sur les nerfs pour rien ! Si encore il y avait eut une réelle menace...

Elle secoua la tête et se baissa récupérant le téléphone qu'elle avait laissé choir sans la moindre hésitation.

"Oui, je suis la, c'était rien au final..."
fit elle en reprenant la conversation qu'elle avait du abandonner. "Écoute Daniel, je lui fais confiance, alors ajoute la a la liste s'il te plais. Tu ne sais pas ce qui c'est passé, je pense que tu devrai venir a Storybrooke, les choses ont sacrément changé pour moi."

Elle eut un sourire amusé en repensant a son changement d'apparence. Ça, il allait être surpris.

"Il va falloir que tu refasse tous mes papiers, et... et puis j'ai envie de te voir. Ça fait longtemps.... Peut être que je pourrais t'embarquer là bas, ça te tenterai ?"

Elle attendit un instant avant de reprendre.

"Tres bien j'y serai. J'apporterai mon coffre, pour la banque... Non je le garde."


Doucement, elle passa les doigts sur le dé a coudre qu'elle portait a son cou. Il avait enfin retrouvé sa place légitime, elle ne le laisserai plus s'éloigner.

"Ok, prends soin de toi. A plus Dany."


Elle raccrocha, hésita une seconde avant de hausser les épaules et de mettre le portable dans sa poche. Puis elle repris sa route, cet arrêt dans la foret n'ayant pas été râlement prévu. Elle avait simplement dévié de son trajet en téléphonant, de peur que quelqu'un surprenne sa conversation, une vielle habitude... Wendy s’apprêtait a quitter le bois quand elle entendit des cris et des bruits de course. Intriguée, elle se dirigea vers ce qui lui semblait être l'origine du bruit... jusqu’à ce que soudain, un cri ne lui fasse lever les yeux. Elle aperçut vaguement une personne tomber du ciel et eut l'impression de se prendre une armoire sur la tête. Par réflexe pourtant, elle enfonça son poings de toutes ses forces dans... le truc qui lui tombait dessus.

Wendy s'écroula dans un cri - qui relevait plus du juron - et sentit tout le poids de l’inconnue s'écraser sur elle, lui coupant brutalement le souffle. Elle sentit tout l'air de ses poumons partir et, tendis que l'autre se redressait au dessus d'elle pour lui permettre de respirer, elle luttait avec son corps pour faire rentrer de l'air dans ses poumons. Lors qu’enfin elle pu prendre une bouffée d'oxygène, elle pu se concentrer sur autre chose que sa survie... et voir Jack.

"Ça vous arrive souvent de tomber du ciel comme ça sur les gens ?"
demanda elle d'une voix difficilement maîtrisée quoi que calme, ses yeux trahissant pourtant un agacement certain du a la douleur qu'elle avait ressentit. Puis, avisant leur position, elle lui jeta un regard amusé. "Tu ne vas pas un peu vite en besogne pirate ?"

Avec un grognement, elle le poussa sur le coté et tendis ses bras pour se redresser un minimum. Sa tête tourna un instant mais rien d’inquiétant Avec une grimace, elle passa une main a l’arriéré de son crane.. oh, une belle bosse allait voir le jour pour le coup. Wendy secoua - doucement - sa tête pour se remettre les idées en place... Mais a peine avait elle fait cela qu'elle apercevait des jambes et des pantalons noirs devant elle. Son regard remonta et la dizaine d'hommes qu'elle vit face a elle n'arriva qu'a lui faire hausser un sourcil surpris.

Lentement elle se leva, les jambes un peu flageolantes tout de même avant de jeter un coup d’œil vers Jack, puis vers les hommes. Une seconde elle hésita a le balancer aux crocodiles - enfin aux hommes en noir - mais quelque chose la retint. La solidarité piratesque sans le moindre doute, après tout, elle était la Reine. Tous les pirates étaient sous sa juridiction... Mais aussi sous sa protection. Et elle y tenait. Et ce n'était certainement pas parce que malgré son caractère étrange et sa manie de lui piquer des trucs, elle l'appréciait.

Elle se tourna vers Jack, lui tendant la main pour l'aider a se relever.

"Allez je n'ai rien a vous voler aujourd'hui."
lâcha elle pour le décider a accepter son aide. Pour autant, elle ne s’excuserait pas pour le coup de poing, il l'avait bien cherché a lui sauter dessus comme ça ! Puis elle se tourna vers les hommes.

"Messieurs ? Que puis je pour votre service ?"


Il l'observèrent un instant et celui qui semblait avoir le plus de neurones du groupe s’avança

"C'est lui qu'on veut, te mêle pas de ça et rentre chez toi. J'ai pas envie de faire du mal a une femme. enfin pas plus que necessaire."


Elle lui fit un sourire, un peu moqueur, un peu amusé. Un tueur avec des état d’âmes ? On aurait tout vu. Mais bon, pour une fois que ce n'était pas elle qu'on visait...

"La proposition est aimable mais je me dois de la décliner, merci quand même."


La jeune femme se tourna vers Jack, puis vers le bord de la falaise, a seulement quelques pas de la. Au loin, le grondement d'une chute d'eau se faisait entendre. Lentement, elle se mit a reculer, entraînant Jack a sa suite.

"Les pirates ne se plient a la volonté de personne. Jamais, c'est ce qui nous rends si.... attirants. Et si imprévisibles"

Et brusquement, entraînant Jack, elle sauta dans le vide, alors que les balles se mirent a siffler dans leurs dos et que des cris autoritaires s'élevaient. La chute fut brève et ils se retrouvèrent raidement submergés dans une eau glacée qui donna a Wendy l'impression de pénétrer sa peau jusqu'à ses os. Battant des pieds pour remonter a la surface, elle tentait de lutter contre les multiples tourbillons qui se trouvaient a cet endroit de la rivière. Si ils s'en sortaient, elle exigerai des explications !

D'un geste brusque, elle sortit la tete de l'eau et inspira une grande goulée d'air pour finir par s'accrocher a un rocher.

"Qu'est ce que vous avez fichu cette fois !"
cria elle a l'intention de Jack qui remontait a la surface.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Aventure nous tends les bras

Vivre ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave. C'est une aventure, c'est presqu'un jeu. Il faut fuir la gravité des imbéciles et voir toujours plus loin.
   
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Pirate! [PV Wendy]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Auberge Granny