MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

  I'm pregnant And you're the godfather ๑ Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna



☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1022
✯ Les étoiles : 2590




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 3 Juin 2017 - 23:03





I'm pregnant And you're the godfather

En gros ça veut dire que tu vas être tonton quoi

L’autre jour, je m’étais demandé si Aaron en faisait pas un peu trop avec ses listes. Franchement, j’aurais mieux de m’abstenir de me poser la question, parce que j’étais en train d’établir la liste des choses déjà faite et à faire. Donc en fait si on y réfléchissait bien, j’étais pas beaucoup mieux que lui en fait. Distraitement je griffonnais sur un bout de papier les choses déjà faite : Prendre rendez-vous pour la première échographie : check, décidé des parrains/marraines : check. Maintenant, il allait falloir que je commence à songer à des prénoms. Je ne saurais pas le sexe du bébé avant le mois prochain. C’était sûr que je ne choisirais pas un prénom venant de chez moi. J’estimais que nous n’étions pas trop mal tombés avec Elsa, mais je me souviendrais toujours de l’arbre généalogique de notre famille. Le pire étant que ça c’était l’arbre généalogique du côté de mon père. Du côté de ma mère j’osais pas imaginer. Entre les noms nordiques et les noms germaniques il y avait de quoi pas être gâté. Actuellement, j’habitais dans le Maine en Amérique, alors mon bébé aurait un prénom américain. Comme son père quoi. Je griffonnais dans un coin de ma feuille cet argument.

Armée de mon crayon, j’entourais plusieurs fois la phrase annoncer la nouvelle à Jack. Aujourd’hui, c’était le jour j. Maintenant j’étais sûr, et j’avais même pas eu besoin de l’imposer à Aaron. Jack allait faire partie de cette aventure avec moi. Je lui demanderais aussi conseil concernant le travail, espérant qu’il abonderait dans mon sens : j’étais à peine en début de grossesse il y avait pas besoin que j’arrête de bosser. Puis franchement j’allais faire quoi pendant tout le restant de la dite grossesse ? Rester à la maison sans rien faire ? Ah ça non ! Pas question. Déjà que c’était dur de me dire que je ne pouvais plus prendre ma bicyclette, et que je ne devais pas courir non plus. Ni même me battre à l’épée. Alors rester tout le temps à la maison définitivement non.

Je grimaçais j’avais voulu faire une liste mais au final, ça ressemblait plus à un immonde gribouillage qu’autre chose. J’crois qu’au final, j’allais largement abandonner cette idée. J’étais nulle, et encore c’était un euphémisme. Je savais pas coordonner mes idées, ça partait dans tous les sens. Et pour peu que j’ai un crayon ou stylo en main et ça partait dans tous les sens.

Néanmoins, j’avais dit que je devais annoncer la nouvelle à Jack aujourd’hui non ? Alors il était temps de le faire. J’avais répété pendant des jours devant le miroir de la salle de bain. Quitte à passer pour une cinglée qui parlait toute seule. De toute façon, je m’étais dit que depuis le temps il me connaissait, et que Jack ne s’inquièterait donc pas si je me mettais à parler toute seule. Enfin…Je l’espérais quoi.

Je m’élançais légèrement en arrière avec mon siège à roulette, inspirant un bon coup. Courage ma fille, il allait pas te bouffer. Tapotant mes joues dans le but de me donner du courage, je sautais sur mes pieds. Prête à faire le grand saut.

Gonflée à bloc –enfin j’espérais- je me dirigeais droit vers le salon :

- Jack assieds-toi faut que je te parle tu vas passer ta journée dans le noir

En fait il était déjà assis, puisqu’il regardait la télé….Okay…D’accord. J’avais pas du tout l’air débile. Est-ce que j’essayais une nouvelle entrée pour rattraper ce massacre ou bien….Roh et puis zut ! De toute façon j’étais déjà suffisamment ridicule alors un peu plus ou un peu moins franchement….

- Okay heu t’as qu’à rester assis de toute façon. C’est mieux pour parler enfin si toi t’es assis et moi debout parce que ça sera du face à face. Alors que si t’es assis et moi aussi on sera l’un à côté de l’autre et ça sera compliqué pour se parler. Enfin non mais faudra se déboiter la nuque pour se voir. Et puis c’est mieux si on est face à face.

Roh non mais sérieux, que quelqu’un m’assomme ou je ne sais quoi. J’avais une de ces capacités à m’enfoncer…Je sais pas, c’est pourtant pas compliqué de parler suffisait d’aligner sujet, verbe complément. Mais non moi faut que je fasse une tonne de détour que je me perde en route, jusqu’à oublier le sujet principal pour finalement y revenir en ayant sûrement paumé la personne à qui je parlais en cours de route :

- Bon oublis tout ce que je disais. Faut que je te parle d’un truc hyper important. Parce que tu es concerné. Et que je voulais d’abord être sur avant de le dire, quitte à l’imposer Aaron je m’en fichais. Fallait d’abord que je sois sûr et certaine qu’on était sur la même longueur d’onde de ce côté-là avec lui. Parce qu’il faut qu’il comprenne aussi que tu es comme ma sœur. Enfin, je suis pas en train de dire que t’es une fille hein, ni que t’es une sœur. Juste que t’es comme Elsa quoi.

Heuuu, au lieu de m’assommer on pouvait pas plutôt m’achever en fait ? Non parce que ça devenait de pire en pire. Je savais même pas ce que j’essayais de dire au final. Enfin, si je sais ce que je voulais dire, mais dans tout ce que je disais je ne savais pas ce que j’essayais de dire. En gros, j’arrivais pas à retrouver le message que je voulais faire de base passer. Nerveusement, je me mis à me mordiller l’ongle de mon pouce droit avant d’essayer une fois de plus de me jeter à l’eau :

- Okay. J’ai passé deux bonnes années à courir après Elsa, pour finir par lui rentrer dans le lard et me rendre compte qu’elle était toujours en mode mega flippée de la life. Mais toi. Toi t’as été là, t’as été ma première véritable famille, et ça je peux pas l’oublier. T’es comme mon frère, et ça changera jamais pour moi. C’est pour ça que je voulais être sûr avec Aaron. Qu’on était sur la même longueur d’onde. Jack. Je suis enceinte, et je veux que tu sois le parrain. Je veux que tu fasses partie de cette aventure avec moi. Et je voulais être vraiment certaine qu’Aaron le comprenait. J’aurais été capable de lui imposer le truc, mais je voulais être vraiment sûr encore une fois.

Je me dandinais nerveusement d’un pied sur l’autre. J’avais pas l’air fine et pas très finie non plus. Et ma confiance semblait avoir fondu comme neige au soleil d’un coup.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1131
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 24 Juin 2017 - 5:54





I'm pregnant And you're the godfather

Jack & Anna




J'avais levé les yeux. Seiya et ses copains étaient encore en train de grimper les marches du sanctuaire en courant. Franchement, ces gars avaient une endurance folle ! C'était épatant ! Et ça n'avait pas du tout l'air crédible mais bon. C'était les chevaliers du zodiac, ils devaient forcément faire plus que nous, misérables mortels. Je plongeais ma cuillère dans mon bol de céréales et la portais a ma bouche en manchonnant S'eut été moi, j'aurai largement abandonné Saorie a son triste destin.. Franchement, a quoi servait elle celle la, a part a se faire kidnapper et manquer de les faire tuer ? Hein ? Heureusement que toutes les princesses n'étaient pas comme ça, nous les mecs on aurait été bon pour disparaître tiens.

Je manchonnais tranquillement - en me demandant accessoirement si "notre" Athéna était aussi cruche que cette punk - quoi qu'avec mes cheveux blancs je pouvais parler.... - quand Anna se planta devant moi? J'haussais un sourcil devant son injonction, sans pouvoir répondre au risque de répandre du lait et des miettes de céréales sur le canapé et le tapis. J'aimais notre canapé il ne méritait pas ça Tranquillement, j'attrapais la télécommande et éteignit le son, laissant le reste de la vidéo tourner.

"Okay heu t’as qu’à rester assis de toute façon. C’est mieux pour parler enfin si toi t’es assis et moi debout parce que ça sera du face à face. Alors que si t’es assis et moi aussi on sera l’un à côté de l’autre et ça sera compliqué pour se parler. "

... Oui, forcément, mais encore ? N'était ce pas le principe pour discuter d'être au même niveau en général ? Rapidement j'enfournais une nouvelle cuillère dans ma bouche pour m’empêcher de parler. Il y avait des moments dans ma vie -rares mais présents tout de même - ou je sentais qu'il fallait que je la boucle. Et l’état un de ces moments. Mais bon, j'allais jouir du spectacle. Voir Anna aussi.... Aussi flippé, c'était géant, mieux qu'un Marvel !

- Bon oublis tout ce que je disais. Faut que je te parle d’un truc hyper important. Parce que tu es concerné. Et que je voulais d’abord être sur avant de le dire, quitte à l’imposer Aaron je m’en fichais


Je fronçais les sourcils soudain, manquant de m'étouffer par la même occasion. Qu'est ce que le moutonneux avait a voir dans notre histoire ? Il voulait se battre ? Et ça y est elle se mettait aussi a me comparer avec Elsa.

"Je suis mieux que ta sœur !"
Tachais je d'un ton boudeur en posant mon bol sur la table basse. "Au moins je prends pas ke risque de déclancher des avalanches en braillant dans la montagne moi...."

Bon, ça y étais elle m'avais perdue. Ok Anna essayais de me dire un truc, mais elle faisait tellement de détours que j'en perdais le fil. On avait déjà eut cette discutions a propos d'Elsa - enfin plus ou moins, j'avais râle et elle avait fait semblant de m'écouter en faisant la vaisselle avec la télé allumée - donc pourquoi elle reposais e sujets sur le tapis ?

"Tu ferais mieux de respirer Anna. Comme les humains, inspirer et expirer avant de parler. En général, ça aide, sinon tu vas tomber dans les pommes et je serai obligé de te faire du bouche a bouche."
lâchais je avec un sourire un peu moqueur.

Quoi pour une fois que je pouvais profiter de la situation...

Même si ce qu'elle me dit après me fit l’effet d'une douche froide. Enfin pas froide mais ça faisait un sacré coup. J'avais senti mes yeux piquer, mais comme j'étais un homme un vrai, j'avais refoulé mes larmes pour garder un visage le plus sec possible. Pourtant mon cœur c'était soudainement gonflé de sentir que je comptais autant pour elle, que j'avais ma place. En théorie je le savais, mais me dire que je faisais partie de sa "famille" comme elle faisait partie de la mienne... Ca faisait un choc quoi...

"Je suis enceinte, et je veux que tu sois le parrain."


Les mots sonnaient.. creux. J'aurais aimé pouvoir sauter de joie, bondir dans ses bras et la câliner de toutes mes forces. J'aurais aimé pouvoir la féliciter, lui dire a quel point cette nouvelle m'emplissait de joie... sauf que non. Non, je ne sentais qu'un immense vide, un immense froid que je n'avais plus ressentis depuis.. depuis l'homme de la Lune. Depuis des années. Je ne m'en étais pas rendu compte mais la température autour de nous avait brusquement chuté et sur les vitres, de petites plaques de givres avaient fait leurs apparitions.

"Je sais."


J'avais serré les poings, avant de me laisser tomber en arriéré dans le canapé, le visage rivé sur la télévision.
Seiya et les autres discutaient face a un nouvel ennemie qui, je le savais allais leur poser un sacré problème. Deathmask. Le psychopathe des chevaliers d'or. Je ne voulais pas affronter Anna. Pas maintenant, je savais que c'était important comme moment pour elle mais... Mais je ne pouvais pas. J'avais trop enfouis tous ces sentiments au fond de moi, j'avais joué la comédie assez longtemps. En soit ce n'était pas gravissime mais... Mais c'était Anna quoi.

"J'ai vue l'émission quand elle est sortie."
annonçais je d'une voix monocorde. "Je suis au courant depuis le début...j'ai rien dis parce que je voulais que tu me l'annonce toi même, et j'ai attendue."

Je sentais la température de la pièce continuer a descendre, pourtant, je n'avais nullement envie d’arrêter ça. J'avais envie de rien, juste envie... d'exploser. de crier, de hurler a la face du monde. De la secouer par les épaules pour lui demander des explications. J'eus un sourire terriblement triste. Un sourire un peu brave mais dans lequel il n'y avait aucune joie, seulement de la tristesse... Je levais les yeux vers elle, le regard humide mais pas de joie cette fois. De tristesse. Pensait elle que je n'avais rien remarqué ? Que depuis trois cent trente ans que je vivais je ne connaissais pas les symptômes ? Et même si je comptais autant pour elle, pourquoi n'avait elle rien dit ?

"Je sais Anna. C'est super pour toi, vraiment. Je suis heureux que tu vive ça, tu sera une super maman j'en suis sur..."


Je m’arrêtais soudain, incapable de parler, de prononcer un mot. Une boule dans la gorge m'empechait de parler, de lui dire. pourtant, j'en avais une folle, une terrible envie....

"Mais je comprends pas. Pourquoi tu m'as rien dis ? Pourquoi t'as attendue aussi longtemps ?"
Je déglutis. Allez Jack, t'as préparé ça depuis le jour ou tu as compris qu'elle ne voulait pas te le dire.

Je me redressais en expirant a fond, les yeux clos. Immédiatement, l'air se réchauffa et le givre disparut nous laissant dans une ambiance bien moins glaciale. C'est avec un calme qui m'étonna moi même que je lâchais finalement :

"Écoute, t'es pas obligée de m'expliquer ou de me prendre comme parrain si t'as pas envie, te sens obligée de rien... Je te laisserai l'appart t'en fais pas, j'ai toujours l'appart au dessus de la glacerie, t'auras une chambre en plus comme ça"


De toute façon, ce ne serai pas super long de faire mes valises.


©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna



☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1022
✯ Les étoiles : 2590




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 26 Juil 2017 - 18:26





I'm pregnant And you're the godfather

En gros ça veut dire que tu vas être tonton quoi

Je n'avais pas bronché, lorsque j'avais senti la température de la pièce brutalement chutée. Pour une raison totalement inconnue, je ne me sentais pas menacée par ce froid. Peut-être que j'étais un peu noeud-noeud sur les bords, à bien y réfléchir. La dernière fois qu'il s'était passé un truc du genre, j'avais fini avec le coeur gelé. Et on va dire que ce n'était pas méga pratique de se retrouver avec un coeur de glace. Déjà, parce que ça voulait dire que j'allais immanquablement y passer. Et que pour éviter d'en arriver à une telle extrémité, il fallait un acte d'amour sincère pour le dégeler. Autant dire que depuis le coup de salaud que m'avait fait Hans, j'avais un peu tendance à me méfier :

- Tu sais que le temple du Verseau c'est pas tout de suite ? Fût la seule réponse qui franchit mes lèvres. J'aurais pu j'sais pas moi, le rassurer, lui dire qu'il y avait rien de dramatique. Que personne, n'allait lui piquer sa place, si c'était ce qu'il craignait. Non, non à la place j'avais fait une remarque débile, sur le manga qu'il regardait....Et après je traitais ma soeur d’inadaptée sociale.

Ok, pour ma défense, Elsa était VRAIMENT une inadaptée sociale. Sérieusement, elle se croyait encore au Moyen Âge. Autant dire qu'elle, je lui annoncerais pas de suite qu'elle allait être Tata. J'étais pas cinglée non plus. Je pouvais me poser des questions sur ma couleur de cheveux. Mais, je n'étais pas débile au point de le lui dire là maintenant dans les trente secondes qui suivent.

- Temps mort ! M'exclamais-je finalement, alors que Jack partait dans son délire de déménagement. On va reprendre les questions dans l'ordre si tu veux bien. Donc pourquoi je ne te l'ai pas dit plus tôt. À ton avis ? J'ai appris que j'étais enceinte dans une émission à la con ! J'veux dire tu l'as vu, tu t'es fait une idée du niveau d’intellect qui régnait. On s'est retrouvé, dans une chambre d'hôtel, à Tokyo sans aucun souvenir de qui on était, tout ça pour se rendre compte qu'il s'agissait d'une émission de télé réalité à la con ! Et le pire dans tout ça, c'est que l'émission c'était un cadeau du père d'Aaron. Un cadeau pour moi ? Non mais sérieux ! Est-ce qu'être un dieu ça fait cramé tous les neurones ou quoi ?

Je m'interrompis brusquement, me rendant compte que j'étais en train de m'énerver toute seule. J'avais dit au père d'Aaron, que l'éponge était passée, du moment qu'il ne cherche plus à me faire plaisir. Mais en fait, j'étais toujours méga furax contre lui.

- Désolée marmonnais-je à l'adresse de Jack. J'ai pas encore vraiment digéré la pilule. Tu sais, à un moment, j'ai cru que c'était toi qui serais derrière tout ça. Pas l’émission, le voyage à Tokyo. Et, j'sais pas j'étais tellement heureuse sur le coup. Avant qu'ils ne gâchent tout, et qu'en fait ça soit juste une idée à la con du père d'Aaron.

J'inspirais, portant une main à mon ventre. Pas de stress, c'était mauvais pour le bébé. Fallait, que j'explique les choses calmement. J'avais vraiment pas envie de me disputer aujourd'hui. J'veux dire, à un moment ça va les disputes. on passait quasi notre temps qu'à ça avec Aaron en ce moment. J'avais juste pas envie de rajouter mon meilleur ami à la liste :

- Quand je l'ai su, j'étais genre méga heureuse. Après, j'ai flippé, j'veux dire. Et si Aaron, lui n'en voulait pas du bébé. J'aurais fait comment ? Je pouvais pas avorter, je m'en sentais pas capable. Alors, qu'est que j'allais faire . L'élever toute seule ? J'ai paniqué, et je voulais pas en parler à qui que ce soit, avant d'avoir mis ça à plat avec lui. Puis, après on a parlé d’échographie et de trucs comme ça.

Et on s'est encore disputé, par la même occasion. Mais, ça j'le gardais pour moi. Je...Préférais éviter de le dire à Jack. Non parce qu'il avait des fois tendance à ne pas comprendre que dans une dispute on était deux, et que donc les responsabilités sont du 50/50. Surtout quand ça concernait Aaron. En réalité, je le soupçonnais fortement, de faire porter le chapeau à Aaron uniquement parce qu'il ne l'aimait pas. Mais, ce n'était là que des soupçons. Rien de bien concret en soi.

- Et, je ne me sens pas "obligé" de faire de toi le parrain. Je VEUX que tu sois le parrain, dis-je en insistant bien sur le verbe il y a une nuance. Si vraiment, j'avais voulu me forcer, j'aurais dit à Aaron que non, on demande pas à Melody d'être la marraine mais à Elsa.


Là, franchement j'aurais été à cataloguer dans la catégorie "mère indigne". Je, ne pouvais décemment pas infliger ça à mon bébé. Mel, était le meilleur choix de ce côté-là pas de doute.

- C'est normal, je trouve de demander à son frère d'être le parrain de son enfant. Après, peut-être que t'as une vision différente des choses, mais moi c'est comme ça que je vois le truc.

Ouaiiiis, j'étais pas méga sur de la cohérence de mon discours. J'avais toujours l'impression de paumer les gens quand je parlais. Un, jour je devrais peut-être sérieusement m'interroger sur le sujet. Mais là, c'était ni le lieu ni le moment.

- Tu es ma famille Jack, repris-je c'est pour ça que je voulais que tu fasses partie de cette aventure avec moi. Je voulais être sûr, quand je te l'annoncerais. Sur, qu'Aaron comprenait la place que tu avais dans ma vie, sûr que lui et moi soyons à peu près sur la même longueur d'onde pour ce bébé. Parce que j'ai l'air hyper zen comme ça. Mais au fond, j'suis méga morte de trouille.

Et, c'était peu dire. J'avais toujours, été la plus jeune, la plus insouciante. Je, n'avais pas de responsabilité qui reposait sur mes épaules. Du moins, pas entièrement. Celle à qui l'on mettait la pression c'était Elsa. Parce que c'était elle l'héritière, elle qui devait devenir reine. Pas moi. Aussi, avais-je appris le sens des responsabilités un peu tardivement. En réalité, je l'apprenais encore. Alors, devenir mère, ça avait un peu été la dernière chose envisageable à l'heure actuelle :

- Et puis, il n'est PAS QUESTION, que tu partes, m'indignais-je. Tu es ici chez toi aux dernières nouvelles. Cet appart, on paye les factures à deux. En plus c'est toi qui l'as trouvé, alors s'il y en a un des deux qui doit partir c'est plutôt moi que toi. De toute façon, j'en suis pas là pour le moment.

Je triturais ma mèche blanche, comme à chaque fois que je me sentais nerveuse. Parce que on va pas se voiler la face, j'avais l'air hyper calme comme ça, mais au fond j'en menais pas large. Et, c'était souvent ce genre de tic qui me trahissait. Soupirant à nouveau, je me décidais à délaisser ma mèche :

- Il m'a fallu le temps, de réaliser ce qu'il m'arrivait, et disons de savoir comment les choses allaient se faire. Et puis, j'en étais pas à deux jours de grossesse quand je l'ai appris mais à quatre semaines déjà. Donc, je n'ai pas non plus attendu trois mois pour te le dire, vu que quatre semaines c'est un mois et qu'actuellement bah je commence tout juste le second mois.

Moui, c'était pas franchement mieux, mais là, j'avais épuisé le stock d'argument. J'en avais pas d'autres pour la bonne et simple raison que j'avais exposé toutes les raisons concernant le fait, qu'il n'ait pas été mit au courant dans les 30 secondes suivant mon retour. Je commençais petit à petit à réaliser l'ampleur de ce qui nous attendait avec Aaron, et c'était juste le bon moment pour commencer à parler de tout ça avec les gens qui comptaient pour moi. Jack, en tête de liste. Il arrivait, même avant ma soeur c'est pour dire :

- J'veux pas qu'on se dispute dis-je finalement.

Je venais de croiser les bras sur ma poitrine, jetant un regard sur le poste de télé, qui retransmettait le combat de Shiryu contre le chevalier d'or du cancer. Si Sailor Moon était sans conteste mon manga préféré, j'adorais aussi Saint Seiya. Non, j'adorais surtout le regarder en compagnie de Jack et faire des commentaires débiles tout le long. Ou bien se refaire les dialogues de la série abrégée par-dessus ceux de l'anime.

- Je suis désolée, dis-je sincèrement je n'ai jamais voulu que tu sois triste ou que tu penses que j'ai voulu te mettre de côté, parce que ce n'est pas vrai. Tu es mon frère, et je t'aime. Personne, ne pourra jamais prendre ta place. Tu es unique pour moi.

Que je m'ouvre et me confie à ce point, c'était rare. Mais, c'était un de ces moments, où il fallait que je partage un peu de ce que je ressentais avec les autres. Et, mon meilleur ami, avait toujours eu cette capacité étrange à me faire parler de manière spontanée.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1131
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 6 Aoû 2017 - 1:54





I'm pregnant And you're the godfather

Jack & Anna



Comment j'étais censé réagir face a ça hein ? Comment j'étais censé lui en vouloir sérieux ? Quand elle me regardait avec ces yeux la, quand elle me faisait un discourt pareille... franchement s'en était presque déprimant ! Je me levais brusquement a mon tour, envoyant valser le coussin que je tenais contre moi a l'autre bout de la pièce, pour aller s'écraser sur mes statuettes de Hunter x hunter.

"Aaaah !!!!! Mes figuriiiiines !!!!!"
Je me précipitais vers elles pour les ramasser précautionneusement avant de me stopper. Zut, j'en avais oublié Anna... Je me relevais d'un bond et me tournais vers elle, en pointant un doigt accusateur dans sa direction.

"T'as pas le droit de me sortir des trucs comme ça !"
M'écriais je d'un ton totalement indigné. Non mais vraiment ! "Comment je fais moi après hein ? J'veux dire tu te ramène, tu me fais ton speech larmoyant... mais après un discourt pareille je vais passer pour un monstre moi si je t'en veux ! J'ai une image a conserver bon sang ! "

Je m'étais avancé et j'avais sauté par dessus le canapé pour me mettre en face d'elle (en gardant la table basse entre nous deux au cas ou, j'étais pas suicidaire non plus ), les mains sur les hanches et un air revêche sur le visage.

"Moi j'ai envie qu'on se dispute ! J'ai besoin qu'on se crie dessus !"
m'écriais je brusquement. "Comment tu veux que j’extériorise toute cette... jackassitude sinon !" demandais je en levant mes mains devant moi, les paumes vers le ciel. "Moi j'y arriverai pas en chantant "libéré délivré" après avoir gelé toute la ville !"

Non mais c'était vrai en plus... quoi que, je pouvais bien essayer non ? Au pire, je ne pourrais jamais être plus ridicule que dans les fan fictions qu'on écrivait sur moi. Vraiment.
Je m'étais renseigné.

"Le pire c'est que je t'en veux pas vraiment a toi je suis juste méga en colère ! Parce que même si soit disant je suis ton frère, tu m'as rien dit ! Et puis... Aaron ! Franchement t'aurais pas pu trouver mieux ? Ton gosse va ressembler soit a une morue, soit a un mouton si il hérite ds gènes de son père ! Et si c'est pas son physique, ce sera son cerveau et... "

Je m’arrêtais une seconde, prenant mon menton entre mes doigts pour réfléchir

"Non, en fait vaut mieux qu'il hérite de rien du tout du coté paternel, vraiment."


Je laissais passé quelques instants avant de secouer la tête. Bah, c'était pas le moment de penser a ça, je m'éloignais du sujet principale. J'avais levé les yeux vers Anna e l'étudiant.

"Tu veux que je t’amène un truc a boire ?"
demandais je. "Non parce que tu dois rester hydrater, et comme ça je pourrais râler tout mon soul sans craindre que tu te change en momie devant moi. Et puis faut prendre soin du futur Jack Junior N°2. Vas y assied toi, je reviens"

J'avais hoché la tête d'un air entendu, de toute façon je le protégerai au péril de ma vie contre des prénoms du type "Barry" ou "Gus". Pas que je doute des goûts d'Anna et Aaron (quoi que...) mais on ne savait jamais. Tranquillement j'avais fais demis tour pour aller jusqu’à la cuisine et avais attrapé une canette de Coca qui était posé sur l'une des armoire. D'un souffle glacé je l'avais refroidit et je l'avais rapporté a Anna, avec une barre de céréales. Au cas ou elle ait faim.

"C'est bon, t'as tout ce qu'il te faut ?"
demandais je en étendant un plaid sur ses jambes avant de revenir a ma position initiale, c'est a dire de l'autre coté de la table basse. Elle était mignonne comme ça, assise dans le canapé, j'avais presque l'impression qu'elle aurait pu pendre du pop corn. J'avais hésité a lui ramené ça mais la barre de céréale c'était certainement mieux pour le bébé. Comme quoi même en colère je restais un tonton irréprochable !

"Bien, on peut reprendre.. ou on en était déjà ? ... Ah oui !"
Je fis un signe de la main vers ma chambre et tout a coup, un calendrier en survint, porté par une petite bourrasque "Même sans l'émission je m'en serai rendu compte, regarde j'ai toutes les dates précises de tes semaines de règles ! C'est facile de voir que tu les a louper bon sang ! Même moi je m'en suis rendue compte, et je suis pas toi ! "

En effet, on voyait précisément sur le calendrier des jours entourés au feutre rouge avec marquer : DANGER : Furie. Quoi ?! C'était une question de survie pour un mec comme moi ! Je me devais de savoir quand je pouvais me montrer insupportable et quand il valait mieux que je ne fasse pas trop le malin. De temps en temps, il m'arrivait d'avoir un minimum d'instinct de survie, oui.

"Et puis... excuse moi de revenir sur le sujet mais.. AARON quoi ! C'est le type le plus... lui même que je connaisse !"
Bon, j'étais pas sur que ce soit une insulte mais dans ma tête ca l'était presque. "Est ce que c'est un bon coup au moins ? Je veux tout savoir." Je laissais passer quelques secondes de reflection avant d'agiter ma main devant moi. "Non, en fait je veux rien savoir du tout. Garde ca pour toi, hein ?"

Je soupirais et m'assis soudain sur la table basse en m'éventant avec un magazine. Dans mon dos j'entendais les chevaliers continuer leur périples. Comme moi ils avaient des ennemis a combattre... Mais heureusement pour eux, pas de nanas a gérer.

"Wahou ca crève de laisser sortir toute ma Jackasitude...La prochaine fois j'irai faire comme ta soeur tiens, pour voir si sa marche vraiment."
Pfiou ! Je laissais passer quelques instants, profitant du calme momentané qui était survenu dans l'appart pour qu'un paquet de pop corn vienne doucement se poser entre mes mains. Je l'ouvris d'un geste et plongeais une main dedans avant de le porter a ma bouche.

"Et donc c'est Melody qui sera la marraine ? Sérieux tu veux que ton bébé souffre ou quoi ? Heureusement que je suis la pour contre balancer un peut tout ca. T'en fais pas je lui enseignerai l'art d'être cool, tout ca... c'est un garçon ou une fille ? Non parce que si c'est un mec il faut obligatoirement qu'il s'appelle Jack Junior Deuxième du nom."


J'avais fais un geste et tout a coup, un petit paquet était sortit de sous le canapé pour se poser dans les bras d'Anna. Il y avait un cadeau dedans que j'avais demandé a une de mes amies de m'aider a faire. Comme ca il serait toujours protéger du mal.


©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna



☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1022
✯ Les étoiles : 2590




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 23 Aoû 2017 - 22:03





I'm pregnant And you're the godfather

En gros ça veut dire que tu vas être tonton quoi

Heeeeu okay la conversation était doucement en train dévié là. Jackassiquoi ? Qu’est qu’il était en train de me sortir ? J’étais un chouilla larguée là. Mais, je me contentais de faire bonne figure en hochant la tête. Un truc qu’on m’avait appris quand j’étais gamine. Si je captais pas très bien de quoi on parlait, fallait hocher la tête avec un air concerné. J’avais toujours trouvé ça débile, et aujourd’hui encore je devais pas avoir l’air quiche à appliquer ce machin. D’ailleurs l’image mentale d’un Jack en train de brailler « libérée délivrée » à plein poumon en gelant la ville, faillit me faire perdre toute ma concentration. J’étais en train d’estimer si il le faisait vraiment, à combien de vue pourrait monter une vidéo posté sur youtube. Lui qui était en perpétuel « conflit » de popularité avec ma frangine, ce serait un bon moyen de les départager non ?

En revanche s’il voulait crier il pouvait le faire, mais moi je le ferais pas, j’en avais ma claque des disputes ça va j’avais eu mon lot avec Aaron. Et encore, j’avais réussis à enrayer la dernière en détournant la conversation. Ce qui était un petit miracle en soit. En revanche, je retins même pas mon air blasé, lorsqu’il se mit à aborder la question de la génétique. Et allé, Aaron en prenait ENCORE pour son grade. En même temps, c’était pas étonnant. Mon meilleur ami le portait pas franchement dans son cœur quoi

- Du moment qu’il hérite rien de son grand père ça me convient
grommelais-je

Je connaissais pas franchement la mère d’Aaron, à vue de nez comme ça, elle avait l’air cool. Mais alors, son père…Vraiment, j’allais continuer de prier très fort tous les dieux d’Arendelle pour que mon bébé n’hérite d’aucun gêne de François Sandman. Brrr, rien que d’envisager la possibilité contraire me collait des frissons de dégouts :

- Hey ! M’indignais-je je ne vais PAS me transformer en momie, et pour le choix du prénom, j’crois qu’il va falloir que tu prennes un ticket et que tu fasses la queue comme tout le monde.

Puisqu’il avait vu l’émission, il devait savoir que Hope et le père d’Aaron avaient apparemment, déjà décidé de mettre une option sur le prénom de ce bébé. Est-ce que tous mes proches allaient réagir comme ça ? Non parce que si c’est le cas, je prends mes jambes à mon cou direct quoi. Et je déconnais pas là-dessus. Pourquoi quand on était enceinte les gens se croyaient obliger d’être aussi intrusif ? C’était pas le moment de me prendre la tête avec ce genre de question, de toute façon, le voilà qui revenait avec une canette de coca et une barre de céréales. Impossible de ne pas sourire, même en colère, mon meilleur ami restait quelqu’un de génial. Ça m’étonnait qu’il ait personne d’ailleurs. Elle fichait quoi la population féminine de Storybrooke ? Je secouais la tête, tandis-que qu’il continuait son speech. Pour une fois, je ne m’étouffais pas avec ma nourriture, ni ma boisson. Nope, à la place ma mâchoire manqua de se décrocher. DE QUOI ??? Depuis quand est-ce qu’il avait un calendrier avec la date de mes règles. Non mais il avait sniffé de la glace pilé ou quoi ? J’écoutais à peine la fin de son discours, trop occupé par cette info qui avait sérieusement du mal à passer dans mon esprit :

- Je peux savoir depuis quand t’as ce machin ? Et d’ailleurs, j’allais certainement pas te raconter si Aaron était un bon coup ou pas. Je t’adore mais pas à ce point t’es gentil.


Je grimaçais, beurk, beurk il y avait VRAIMENT des gens qui se racontaient ce genre de choses ? Mais eux aussi ils avaient fumé la moquette ou bien…Je voulais même pas le savoir en fait. Vite, changeons de sujet sinon j’allais devoir me regarder tous les épisodes de la première saison de Sailor Moon pour m’enlever ça de mon esprit.

- Si tu tiens vraiment à brailler « libérée délivrée » dans tout Storybrooke, embarque une caméra avec toi, sait-on jamais, tu deviendras peut-être plus populaire qu’Elsa si tu poste ça sur youtube. Et Melody sera une très bonne marraine. T’imaginais qui dans ce rôle ? Ma soeur ? Non seulement c’est une inadaptée sociale mais en prime elle a peur de son ombre. J’avais pas spécialement envie qu’elle lui apprenne à rejeter sa famille et allé s’exiler seule dans les montagnes.

D’ailleurs note à moi-même, ne pas laisser trop mon bébé au contact de sa tante. Sait-on jamais, des fois qu’elle ait la brillante idée de lui apprendre ce genre de choses :

- J’ai la première échographie début de semaine prochaine, mais on ne saura pas le sexe avant le prochain mois de grossesse. Et, je te l’ai dit, pour le nom je prends note de tes suggestions, comme de celles de Hope et du père d’Aaron –j’avais un mal fou à l’appeler par son prénom, sans doute le fait qu’il me tape royalement sur le système- et on verra ça ensemble avec Aaron.

Même si j’avais des doutes concernant le fait que « Jack junior » soit accepté. Déjà, qu’Aaron se faisait des films pas possibles concernant mon meilleur ami, j’avais pas spécialement envie de déclencher un incident diplomatique. Un coup d’œil direction de la télé, et je remarquais que Seiya and co en étaient à la maison du lion. Aiolia –et non pas Ayor, Ayora ou je ne sais quel autre bêtises du doublage- sous l’emprise du grand pope allait leur faire passer un sale quart d’heure. Ils allaient méchamment déguster. Néanmoins mon attention fût rapidement détournée par un paquet que Jack, venait de me tendre. Je défis religieusement l’emballage comme s’il s’agissait d’une quelconque relique sacrée :

- Jack…Dis-je toute émue, t’es le meilleur des meilleurs amis ! M’exclamais-je en le serrant

Si je me mettais subitement à pleurer, est-ce que je pouvais déjà mettre ça sur le compte des hormones ? Non mais c’est que j’aimais pas pleurer comme ça. Je trouvais que ça faisait tarte. Et ok j’étais vraiment, émue, et vraiment contente aussi. Mais c’était quand même pas une raison mince !

- Mais va quand même falloir qu’on rediscute de ce calendrier
dis-je pointant un doigt accusateur dans sa direction. Je ne suis PAS une furie d’une c’est totalement faux. J’ai…Simplement des sautes d’humeurs un peu plus élevée qu’à l’accoutumé. Et de deux, t’as sniffé trop de glace pour avoir une idée pareille ?

Je secouais la tête, il y avait bien que lui, pour avoir des idées pareils franchement

- J’te préviens t’as pas intérêt à tenir un calendrier ou je ne sais quoi concernant les hormones de grossesses repris-je suspicieuse. Je suis encore en état de t’assommer avec un coussin. Je ressemble pas encore à une baleine échouée sur la plage

Ce serait pas avant plusieurs mois, bien heureusement.

- Quant au choix des parrains/marraines c’était cinquante, cinquante dis-je pour en revenir au sujet principal. Aaron choisissait la marraine, moi le parrain. Me dit pas que t’aurais préféré l’inverse quand même ?

Je mis mes mains sur mes hanches dans une attitude faussement indignée, avant de me réinstaller sur le canapé :

6 J’suis désolée encore une fois. J’ai jamais voulu que tu sois mis à l’écart tu sais. Mais, ce genre de truc c’est jamais simple à gérer. J’crois que bêtement, je voulais pas que t’ai mes angoisses de femme enceinte à gérer. T’as souvent tendance à en faire beaucoup pour les autres, et eux en retour ils te le rendent pas forcément alors que tu le mérite pourtant.

Des fois, je me dit qu’il devrait je sais pas…Ne pas accepter la situation aussi facilement. Du moins, c’était comme ça que je voyais les choses. Souvent il en faisait des tonnes pour les gens, qui en retour ne le remerciaient pas forcément. Oubliant très vite que s’ils allaient mieux, c’était grâce à Jack. Ma vision des choses était peut-être tronqué, puisque je le considérais comme mon frère, c’était sans doute, ma manière à moi de vouloir, le protéger, le préserver je suppose.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1131
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Jeu 14 Sep 2017 - 14:34





I'm pregnant And you're the godfather

Jack & Anna




«  Je peux savoir depuis quand t’as ce machin ? Et d’ailleurs, j’allais certainement pas te raconter si Aaron était un bon coup ou pas. Je t’adore mais pas à ce point t’es gentil. »

« Mais tu compends pas ? C'est une question de survie ! Je veux dire... Tu te rends pas compte d'a quel point t'es flippante quand tu es...Enfin voilà quoi. »


C'est bon on allait pas rentrer dans les détails en plus, si ? Non parce que la on en avait our des heures a ce que je lui explique les techniques de survies des mecs. Bon, heureusement Anna était beaucoup moins chiante que la plus part des nanas, donc vivre avec elle c'était cool. Mais de temps en temps, il fallait admettre que le CDM ( Code de Survie des Mecs) était bien pratique.

« Si tu tiens vraiment à brailler « libérée délivrée » dans tout Storybrooke, embarque une caméra avec toi, sait-on jamais, tu deviendras peut-être plus populaire qu’Elsa si tu poste ça sur youtube. Et Melody sera une très bonne marraine. T’imaginais qui dans ce rôle ? Ma soeur ? Non seulement c’est une inadaptée sociale mais en prime elle a peur de son ombre. »


« PARDON ? MELODY ? Tu veux dire... Melody sérieux ? Mais tu veux pas qu'il passe les trois mois ton gamin ou quoi ? Okay Elsa c'est la boulette de service, mais quand même ! Rha mais zut je l'aime pas cette fille ! Elle est trop.. Elle fait tout le temps la geule. »


Voila ! Si ca c'était pas un argumnt convainquant je savais pas ce qu'il lui fallait ! Mais bon en même temps avec Elsa...

« Tu sais quoi ? T'aurais du prendre un nom au pif dans les pages jaunes, ca aurait très bien suffit crois moi ! »


Enfin bon. Fallait quand même calmer le jeu non ? Ma « peluche » eut l'air de faire son petit effet et j'eus un sourire en la voyant aussi émue. Avant de sentir un vent de panique passer dans ma tête. Non, elle n'allait pas.. Pas maintenant, sérieux ? Non j'étais pas prêt a me farcir les cries de larmes et tout le tintouin. Bientot, elle allait me sortir que notre fauteuil – celui dans lequel on s'asseyait jamais, le canapé c'était mieux – ne vivait pas sa vie de fauteil et fondre en larmes devant. Ou alors elle allait me demander une tartelette aux fraises en plein milieu de la nuit.

Je sentais que j'allais bientôt déserter l'appart moi... Non ! C'est bon on a éviter l'incident diplomatique ! Hourra ! Houra !

« Mais va quand même falloir qu’on rediscute de ce calendrier dis-je pointant un doigt accusateur dans sa direction. Je ne suis PAS une furie d’une c’est totalement faux. J’ai…Simplement des sautes d’humeurs un peu plus élevée qu’à l’accoutumé. Et de deux, t’as sniffé trop de glace pour avoir une idée pareille ? »


« Hey ! T'es pas un mec t'as pas le droit de me juger ! Normalement je connais les dates mais comme je fais jamais gaffe aux dates a part mon anniversaire et Noël... Je préfere le noter. »


« J’te préviens t’as pas intérêt à tenir un calendrier ou je ne sais quoi concernant les hormones de grossesses. Je suis encore en état de t’assommer avec un coussin. Je ressemble pas encore à une baleine échouée sur la plage »


Je mis ma main devant ma bouche en faisant mine de tousser.

« Pas.. tousse Encore.. touss »

Est ce que je devais lui dire que j'avais commencé des recherches pour savoir a partir de quand j'allais devoir m'exiler a l'autre bout du monde ? Non il vallait mieux pas pour le moment. J'étais pas encore en zone safe.

« Quant au choix des parrains/marraines c’était cinquante, cinquante dis-je pour en revenir au sujet principal. Aaron choisissait la marraine, moi le parrain. Me dit pas que t’aurais préféré l’inverse quand même ? »


J'hésitais et finis par hausser les épaules. Je préférais ne pas répondre. Pour moi, le plan parfait aurait été qu'Aaron et Mel dégagent de l'équation et que je vive seul avec Anna en devenant un tonton gâteau. J'aurais appris des tas de tours a Jack Junior et on se serait amusé comme des dingues ! Mais au fond de moi, je savais que ce ne serai pas bon. On ne pouvait pas privé un gosse de son père de cette façon, je n'étais pas assez égoïste pour ca, même si j'aimais le faire croire. Dommage. Malgré moi, je savais qu'Aaron serait nécessaire a J-J et que l'en privé serait néfaste pour les deux, et Anna aussi probablement.

Un soupire m'échappa. J'étais jaloux c'était dingue. Et hyper possessif aussi, zut. Mais ca faisait partie de mon charme. Non ? Je savais qu'Anna devrai partir a un moment ou un autre, mais je préférais éviter cette question pour le moment. Une partie de moi ne voulait pas connaître la vérité.

« J’suis désolée encore une fois. J’ai jamais voulu que tu sois mis à l’écart tu sais. Mais, ce genre de truc c’est jamais simple à gérer. J’crois que bêtement, je voulais pas que t’ai mes angoisses de femme enceinte à gérer. T’as souvent tendance à en faire beaucoup pour les autres, et eux en retour ils te le rendent pas forcément alors que tu le mérite pourtant. »


J’écarquillais brusquement les yeux et sentit une boule se former dans ma gorge.

« Hey la séance émotion est finie, t'as pas vue ? »
fis je avec un sourire forcé.

Je ne voulais pas trop me pencher sr la question. Je ne voulais pas gratter le mur de papier que j'avais mis en moi. Je ne voulais pas me laisser aller. Pas maintenant. Au fond j'étais toujours blesse mais les mots d'Anna avaient réussis a m'apaiser, pour un temps. Je savais que tôt ou tard la magie disparaîtrait et que je devrais y faire face, mais... pas maintenant. Pas alors qu'elle était avec moi, maintenant.

Je tendis les bras au dessus de ma tête et m'étirais.

« Bon ! Maintenant que tout ca c'est géré, que dirais tu d'aller faire une balade dehors ! »


Quoi ? Comment ca je fuyais le sujet principal ? Comment ca je me carapatais allégrement ? Bah ! Personne ne le saurai de toute façon, et puis j'étais presque certain d'avoir entendu parlé d'un type qui avait dit « courage, fuyons ! » Alors je me devais de suivre son enseignement, non ? J'avai tourné les yeux vers le reste de l'appartement.

« On pourrait déjà voir comment on vas aménager tout ca non ? Je veux dire, si on doit avoir une grenouille baveuse a l’appart, autant sécuriser un peut tout ca non ? Et puis faut qu'on lui trouve une chambre. On pourrait peut être abattre ce mur et faire une chambre a part non ? »


Ouais, bon, faudrait peut être en parler avec le proprio a un moment ou a un autre mais je pouvais bien commencer a faire des plans non ? Et puis au pire on déménagerai. Déja mentalement je disais au revoir a mes statuettes de St Seiya parce que je savais que le microbe allait allégrement baver dessus et arracher bras et jambes avec un grand sourire. Alors autant essayer de préserver un peu tout ca avant que ca n'arrive...

Je jetais un regard furtif a Anna en me balancant sur mes jambes avec un sourire un peu géné. Rapidement, j'avais passé une main dans mes cheveux pour les remettre en arrière. Je me voyais mal dire a haute voix ce que je pensais tout bas. En moi, je m'étais répété le serment que j'avais dit le jour ou j'étais devenue gardien. Je le lui adressai, a elle et a son enfant, promettant de le protéger pour les jours a venir.

Pourtant, je ne pu m'empecher de me retourner vers Anna.

« Mais franchement... Melody, t'es sure ? Et puis... Non plus important. Aaron, est ce que tu l'aime ? »



©Finnou
[/quote]

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna



☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1022
✯ Les étoiles : 2590




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 5 Nov 2017 - 17:56





I'm pregnant And you're the godfather

En gros ça veut dire que tu vas être tonton quoi

Vivre avec Jack, c'était pas souvent de tout repos. Heureusement, pour moi j'avais rapidement compris son mode de fonctionnement et surtout comment m'y prendre avec lui. En l’occurrence, j'avais une technique qui consistait à le laisser parler dans le vide, quand j'estimais que ses arguments n'étaient pas recevable. Genre maintenant quoi. Son argument contre Mel, c'était qu'elle faisait tout le temps la tronche. Si, la situation n'était pas celle qui était actuellement. Je n'aurais pas hésité à rétorquer que lui c'était bien une tronche de congelo qui savait pas réglé la douche correctement mais que je l'aimais quand même. Mais, je sentais qu'il fallait que je sois un brin...Diplomate enfin moins moi même quoi. D'ordinaire mon mot d'ordre c'était je fonce et je réfléchis après. Ce qui faisait que bien souvent, Jack se foutait royalement de moi. Ça se finissait d'ailleurs souvent en bataille de coussin cette affaire là. Pour Aujourd'hui, j'allais devoir jouer dans un tout autre registre. C'est sans doute pour ça, que j'avais rapidement attrapé un des coussins du canapé, lorsqu'il avait embrayé sur ce que j'avais dit quant à ma corpulence. Attention, Jack. Meilleur ami ou pas, tu n'échapperais pas à mon coussin vengeur.

De toute façon, on commençait à laisser la « séquence émotion » comme il l’appelait de côté. Je suppose, qu'il faudrait du temps pour que tout redevienne comme avant. Mais, pour le moment. Ni l'un ni l'autre ne semblait vouloir y penser. On avait le temps, enfin je suppose. C'était jamais facile, ce genre de situation, et oui je m'en voulais un petit peu de pas lui avoir annoncé de suite. Mais, j'étais la reine des catastrophe et du « mettons les pieds dans le plat ». Alors, il y avait plus qu'à espérer que je ne gâche pas tout.

- Dehors sortir ? Enfin je veux dire sortir dehors me repris-je. Pas ma faute, Jack m'avait surprise en plein dans mes pensées. Fallait jamais me surprendre en plein dans mes pensées ! Après, je mélangeais tout parce que j'étais totalement ailleurs, et ça donnait bah...Ça quoi. Autrement dit, j'étais totalement ridicule. C'est bon, je pouvais partir m'enfoncer dans un trou de souris maintenant ? J'étais sur que Jack allait pas laisser passer ça, et qu'il hésiterait pas à me le ressortir, au moment où je m'y attendrais le moins. Quel fourbe ! Je...Oui, oui ! Excellente idée ! Ce sera mieux que de rester là, à essayer de rattraper les pots cassés haha.

….Quelqu'un pouvait m'apporter, une corde et un tabouret que je me pende maintenant pour arrêter le massacre ? J'avais dit quoi déjà ? Ah oui, du tact, de la diplomatie. Ne SURTOUT pas mettre les pieds dans le plat. Ouais bah pour tout ça on repassera. Admirez Anna, la pro pour tout foutre en l'air ! Alors là, félicitation vraiment. En nullité, je méritais un dix sur dix.

J'étais là, à songer au meilleur moyen de mettre fin à tout ça -je songeais à aller m'enterrer quelque part- lorsque Jack posa une question, à laquelle je ne m'attendais bah....Pas du tout en fait. Si bien, que je restais là à le fixer avec des yeux ronds comme des billes. Sans doute que je devais faire concurrence à un poisson hors de l'eau ou je ne sais quoi en tout cas c'était pas brillant. Ca c'était la première réaction. La seconde, fût de prendre jusqu'à la racine des cheveux une superbe couleur tomate s'accordant à merveille avec la couleur de mes tifs. Quant à la suite j'hésitais : soit j'éclatais d'un rire nerveux, soit je cachais tant bien que mal mon malaise en lui balançant un coussin dessus et en beuglant que c'était pas ses oignons. Soit....Soit j'en savais rien en fait.

Je réfléchissais toujours sur la marche à suivre, quand quelque chose me frappa. Il, attendait une réponse. Une vrai réponse. J'veux dire, il avait l'air subitement plus sérieux. J'le connaissais bien maintenant depuis le temps. Et, je savais que lorsqu'il faisait ça on cessait généralement tous les deux de se comporter....Comme on se comportait d'habitude.

J'avais pas changé de couleur, au passage. J'étais toujours aussi rouge. Et toujours aussi gênée. Mais, comme il y a des jours comme ça où on doit prendre son courage à deux mains. Je me donnais trente seconde supplémentaire afin de me mettre en accord avec moi même sur ce que j'allais dire et me lançait. Le seule soucis, c'est que sa question m'avait littéralement coupé le sifflet. Aussi, me contentais-je d'un hochement de tête en évitant de le regarder dans les yeux. Trop gênée pour ça. Je me trouvait gourdasse au possible et absolument pas dégourdit. Mais, la question avait été trop subite pour moi. Et en plus, ben j'étais pas du genre à crier mes sentiments sur tous les toits. Généralement, j'essayais de les garder pour moi. Disons, que si j'avais un peu plus gardé mes sentiments pour moi, lors du bal du couronnement d'Elsa on en serait peut-être pas là aujourd'hui. Bon, en soit la situation aurait sans doute été pire, je l'admettais bien volontiers. Niveau com, ma frangine était pas la plus douée du monde. Même, si je perdais pas espoir qu'un jour elle bouge son auguste derrière de reine et qu'elle arrête de flipper pour tout.

Je priais les dieux d'Arendelle dès que je le pouvais, pour ce faire, mais jusqu'ici mes prières n'avaient jamais été exaucé comme de bien entendue. A croire que même les divinités, avaient catalogués Elsa comme « cas désespérée ». En résumé donc, soit j'étais franchement naïve, soit je me voilais totalement la face. Pour être franche, j'ignorais laquelle des deux possibilité était la pire, et je ne voulais surtout pas le savoir. Qu'on vienne pas me casser mes espoirs, c'était tout ce que je demandais :

- C'est un bébé m'indignais-je finalement pas une grenouille baveuse. Et à ta place, si j'veux faire des travaux je demanderais d'abord au proprio.

Est-ce que je réagissais avec trois ans de retard ? Oui tout a fait ! Mais, c'était le seule truc qui m'avait fait sortir de mon mutisme. On avait pas idée de demander à sa meilleure amie, si elle était amoureuse du type avec qui elle sortait ! Alors, okay étant donné la situation je comprenais, qu'il veuille s'en assurer mais quand même quoi.

- Bon heu, j'vais me préparer dis-je finalement en désespoir de cause. Si jamais tu parle de ça à qui que ce soit, j'te le ferais regretter le menaçais-je tout de même.

Il fallait sauver l'honneur -et le peu de dignité- qui me restait avant de filer direction ma chambre, pour y attraper vite fait mes affaires et accessoirement me calmer. C'était une attaque en traître ça ! Il avait pas le droit de le faire. Maintenant je devais ressembler à une tomate, et il allait falloir que j'attende un peu avant que mon visage ne soit plus aussi rouge.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you


Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

I'm pregnant And you're the godfather ๑ Jack





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives