Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Merry Christmas
- bientôt -


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 Deux jambons au lieu d'un! [PV Alexis Child + Invité Mystère]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jack Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 705
✯ Les étoiles : 936




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 6 Juin 2017 - 12:29



HE ARRETEZ MOI CE NIGAUD !


Jack était las. Las de courir après ces nouveaux soldats que l’on appelait typiquement ici « policiers ». Cela faisait maintenant quasiment une semaine qu’il était arrivé à Storybrooke, échoué sur la plage, il ne savait comment. Ce monde semblait si différent du sien qu’il commençait à le rendre malade. Il s’était vite rendu compte que les règles étaient très strictes ici. Qu’il fallait un travail, pour gagner de l’argent et vivre. Celui qui ne se soumettait pas aux règles avaient affaires à ces hommes en bleus. Il était hors de question qu’il se soumette. Le Capitaine Jack Sparrow faisait de la liberté sa règle numéro une, et elle était extrêmement mise à mal dans ce monde qu’il détestait par dessus tout. La mer lui manquait, la piraterie lui manquait. Mais il fallait courir. Courir et voler pour vivre dans ce monde de fou. Un jambon de plusieurs kilos sous le bras ainsi qu’une bouteille de Rhum, il était sorti à toute vitesse de chez son pire ennemi du moment : l’épicier. La police était désormais à nouveau à ses trousses et en tant que récidiviste, il avait droit à tout un bataillon ainsi que plusieurs chiens qui lui courraient après. De sa démarche propre, il courait de toutes ses forces en hurlant. Il détestait les chiens. Mais ils avaient pour particularité de courir bien plus vite que lui. Maudits clébards. Alors qu’il longeait le trottoir en courant, une idée de génie lui vint. Comme à son habitude, il était capable de profiter au maximum de son environnement. Une espèce de grosse calèche que l’on appelait « autobus » se présenta non loin de lui et dans un saut habile, il s’accrocha à l’arrière, manquant de tomber, il se resaisit et se retourna pour voir les policiers courir du mieux qu’ils pouvaient.  Les chiens quand à eux, arrivaient à garder la distance, si bien qu’au terme d’une autre idée merveilleuse, il dégaina son épée et la frappa au sol. Une pluie d’étincelle se formèrent et tombèrent directement sur les chiens qui s’arrêtèrent en glapissant de peur.

« Ah ah ah ! Maudits bâtards galeux ! Ce jambon est pour celui que vous avez failli capturer ! Soyez fiers d’avoir manquer le Capitaine !… »

Le bus freina sans crier garde à un arrêt, sa tête percuta le vitre arrière et il s’effondra au sol, son jambon lui tomba des bras et un des chiens plus courageux que les autres se saisit du jambon.

« Le Capitaine Jack Sparrow... »

Marmonnant ces dernières paroles de colère, il sortit son pistolet et tira entre les deux pattes du chien qui lâcha le jambon et qui parti apeuré dans la direction opposé.

« Bas les pattes vieille canaille poilu ! »

Ramassant le jambon, il se redressa en se massant le dos et regarda autour de lui. La cavalerie arrivait déjà. Une dizaine de policier s’avancèrent vers lui en courant. Cela lui redonna du baume au coeur et il se mit à courir vers le premier bâtiment. Sans regarder où il était rentré, il percuta plusieurs personnes qui l’insultèrent et s’exclamèrent de sa stupidité. Certains avaient des chaussures extrêmement bizarres, avec des lames semblables à des épées en guise de semelle. Il ne prit pas le temps de s’attarder, et commença à monter dans les gradins occupés par quelques personnes. Au milieu de cette immense salle, un grand lac glacé se tenait là comme par enchantement et plusieurs personnes étaient en train de glisser avec leurs chaussures. Tout en courant, il les observa glisser avec merveille… C’était très gracieux !
Il sauta de gradin en gradin avec son agilité hors du commun, les policiers commençaient à réduire la distance… Il leva alors les yeux au ciel. C’était parfait. Un câble métallique partait du haut des gradins et partait dans les autres gradins, passant au dessus de ce lac gelé. Il avait sa chance. Il se saisit du pull d’un jeune homme sans lui demander son avis, sortit son épée, empala le jambon et l’accrocha à sa ceinture. Une fois les deux mains libres, il passa le pull par dessus le câble en acier et se laissa glisser sur la nouvelle tyrolienne inventée. Les gens l’observaient avec admiration, alors qu’il traversait la salle, ses jambes se balançant dans le vide. Une fois arrivée au milieu de la patinoire, il tomba sur la glace avec lourdeur et amortit sa chute en glissant sur les fesses sur plusieurs mètres, son jambon devant lui. Son jambon devant lui ? Ce diable était tombé de sa ceinture. Il tendit les bras, glissant à plat ventre sur la glace et se saisit du jambon avec un signe triomphal dans le regard et hurla sans regarder devant lui !

« Je te tiens cuisse maudite ! »

Mais il ne vit pas qu’une personne était en train de faire du patin devant lui. Il eut juste le temps de se mettre assis, les jambes écartées devant lui. Une jeune femme lui tomba dans les bras et son butin parti à plusieurs mètres encore… Un peu sonné mais vivant, il observa la jolie jeune femme qu’il tenait dans les bras et ricana.

« Hé bien on dirait que ce bon vieux Jack a gagné deux beaux jambons au lieu d’un… Désolé chérie mais j’ai pas pu résister... »

Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow En ligne

Alexis E. Child


« Alive, it's alive ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4341
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Mer 7 Juin 2017 - 22:38




Je suis plutôt du genre putative


C’était un de mes jours de congés… j’avais décidé de pour l’occasion d’aller patiner. C’était un sport que j’aimais bien, le patinage. Regina avait toujours veillé à ce que ses enfants soit bons à l’école, qu’ils mangent à leur faim et de manière équilibré et qu’ils fassent du sport… enfin, le sport qu’elle avait décidé bon pour eux… Ben ouais, elle était comme ça Regina, qu’est-ce que vous voulez, on devient pas démocratique du jour au lendemain, surtout quand on a été un jour une reine tyrannique et tueuse à grand coups de pommes empoisonnées. Donc pour moi, ça avait été le patinage, entre autre. Et avec le recul, je devais bien admettre que c’était pas une mauvaise idée, j’aimais bien la sensation de liberté qu’on ressentait quand on glissait sur la glace, l’impression de voler si on fermait les yeux et qu’on avait un tant soit peu d’imagination. Oui, le patinage avait fini par me manquer et il était pas rare que lorsque j’avais besoin de me ressourcer, de réfléchir, d’être seule, je finissais pas récupérer mes patins et je fonçais vers la patinoire de Storybrooke.

Malheureusement, c’était à croire que je ne pouvais jamais être tranquille et en pleine réflexion dans cette foutue ville. A croire que j’avais signé un contrat à la fin de la malédiction « bienvenue dans un nouveau monde où on te foutera jamais la paix ! » Quand je devenais pas déesse magique, c’était mon meilleur ami qui était dépressive, quand il était heureux, c’était son père qui m’agressait sexuellement, quand j’en avais enfin fini avec Hadès, on me volait ma licorne et quand Pétunia était à l’abri à la maison… ben visiblement on me percutait de plein fouet. J’avais accusé le choc me venant directement des chevilles ce qui était nettement pas pratiquement pour tenter de rester debout… J’avais étouffé un petit cri de surprise tout en faisant des moulinets avec mes bras, comme si ça allait m’aider à retrouver ma stabilité… mais c’était loin d’être efficace. Je m’étais effondré lamentablement, quoi que ma chute quelque peu amorti par des bras assez puissants bien que hésitant. Son souffle glissa sur mon cou lorsqu’il prononça son petit cri de victoire et je pu y percevoir l’odeur pestilentiel de l’alcool en digestion. Ce type était tellement plein que j’osais à peine faire un petit éclair de peur qu’on fasse exploser toute la ville.

- Hé bien on dirait que ce bon vieux Jack a gagné deux beaux jambons au lieu d’un… Désolé chérie mais j’ai pas pu résister...
- C’est MOI que t’appelle le jambon ?! Et je suis pas ta chérie !

Je m’étais débarrassé de ses bras aussi vite que j’avais pu avant de me relever tant bien que mal. Au loin j’entendais des cris et je m’aperçut assez vite que c’était des policiers qui hurlaient un truc à mon attention ou sans doute plus à l’attention du mec qui m’avait percuté. Ils l’avaient vraiment poursuivi jusqu’ici ? Alors pourquoi ils venaient pas sur la glace ?! Ils étaient plus à ça près ! J’étais peut-être la fille de la maire mais j’allais pas non plus faire leur job, non mais ! Avec un regard de dégoût, je posais les yeux sur mon agresseur. J’avais l’habitude des bourrés qui me parlaient comme à une poupée, je bossais au Rabbit Hole après tout. Mais lorsque je vis son visage et ses habits, je pu m’empêcher de complétement buger, la bouche légèrement entrouverte, les yeux écarquillés.

- Oh putain de merde… c’est pas vrai…

J’avais pas juré à voix haute, c’était bien plus un murmure que je m’adressais à moi-même. Je n’avais pas l’immense habitude d’être vulgaire, c’était plutôt dans les cordes de Robyn ça mais la vision d’horreur que j’avais en face des yeux en valait le coup… Sois j’avais un échappé de Disneyland devant moi, soit j’avais le Capitaine Jack Sparrow… et pourquoi ça m’étonnait tant franchement ?! Avec tous ces personnages de contes qui m’entouraient, un peu plus, un peu moins… Mais là, j’arrivais plus à réagir… il sortait d’où comme ça ?! Parce qu’à en juger par son vocabulaire, sa gestuelle mythique et ses vêtements, il avait pas vécu la malédiction comme nous lui… et puis je l’aurais déjà vu au Rabbit Hole dans le cas contraire alors quoi ?! Il sortait d’où ?!

- Vous… Vous êtes le capitaine Jack Sparrow ?

Mon regard passa de l’homme au jambon et du jambon aux flics avant de revenir au pirate avec un regard blasé.

- Me dîtes pas qu’ils vous courent après pour un jambon ?! C’est n’importe quoi… On vous nourrit pas d’où vous venez ?!


J’avais croisés les bras en le toisant en contre-bas. J’étais maintenant solidement sur mes patins. Il était hors de questions que je l’aide à se relever, je le connaissais l’énergumène, un geste brusque et hop c’était limite si c’était pas moi qui me retrouvait coursée par les flics alors non merci, c’était mon jour de repos bordel !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Jack Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 705
✯ Les étoiles : 936




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 8 Juin 2017 - 9:45



Jack laissa la jeune femme partir une fois qu’il eut repris un peu ses esprits. Malgré la glace et son âge, il se releva avec un agilité démesurée, pour se retrouver debout face à elle. Elle l’avait appelé par son nom, son prénom et… Son titre ? Il était connu ici aussi visiblement. C’est avec un ton enjoué qu’il répondit :

« Ah ! Enfin quelqu’un qui vous a parlé de moi en bien ! Et ne t’offusque pas chérie, j’appelle tout le monde chérie. Même les singes. Oh, tu n’es pas un singe, sauf si tu prends mal la remarque ce qui veut dire que tu as été singe dans une autre vie. Ca m’est arrivé avec une lionne y’a pas si longtemps qu’hier. J’aurai bien taillé la bavette avec toi, tu as l’air vraiment charmante, mais là tu vois je suis un peu pressé ! Place au Capitaine Jack Sparrow ! »


Il essaya d’avancer mais manqua de glisser comme une bouse sur le sol. Il se rattrapa et garda l’équilibre. Sans patins, c’était impossible de sortir d’ici sans appui. Il commença à paniquer. Il était hors de question qui finisse un jour de plus en prison. Il s’en était déjà évadé, ce n’était pas pour y retourner…. Il observa les alentours, réfléchissant rapidement alors que les chiens galéraient à sortir de la patinoire en couinant et en essayant de retrouver leurs maîtres. Certains policiers tentaient déjà de pénétrer sur la patinoire. Les autres les observaient et murmuraient quelques mots inaudibles. Jack tourna la tête, observa la jeune femme qui lui faisait face en lui croisant les bras. Il finit par tendre l’oreille et capta la conversation d’une jeune fille qui disait à une copine :

« Mais qu’est ce que la fille du Maire fait avec ce pirate ? Vraiment de pire en pire celle là... »

Un sourire mauvais se dessina alors sur les lèvres de Jack Sparrow. Une de ces idées qu’il improvisait à la minute venait de jaillir de manière quasi-divine dans son esprit. La fille du Maire ? C’était donc pour ça que les policiers qui peinaient, faisaient de grands signes avec les bras pour dire à la jeune femme de s’écarter de lui. Charmant. Il chassa une mouche imaginaire, fit un clin d’oeil à la demoiselle et lui répondit :

« Vous savez… Ceux qui croisent les bras, sont en général soit frustrés, soit en manque de confiance en eux pour prouver aux autres leur supériorité… J’espère pour toi ma belle que ce n’est ni l’un ni l’autre. Bon je sais je semble t’assommer avec mes paroles à peine compréhensible, mais ça fait parti du plan j’t’assure. Bien, avant qu’on commence à danser comme des démons toi et moi, sache dans un premier temps que je suis quelqu’un de bien, et que je ne te veux aucun mal. Dit ça à ta maman quand tu la verras, ça m’évitera d’avoir des ennuis, sur ce, larguons les amarres ensemble moussaillon ! »

C’était sa spécialité. Endormir son interlocuteur avec un discours à la grammaire étrange et au vocabulaire qui demandait réflexion, car comme disait son Oncle Jack « Si t’as du verbe et une épée aiguisée, tu peux t’en sortir petit ! »
Aussi, sans crier garde et à la vitesse de l’éclair il dégaina son épée qui refléta les lumières de la salle dans les yeux d’Alexis pour l’éblouir. Puis en moins d’une seconde, il se pourfendit vers l’avant, frappant dans un arc de cercle parfait la lame des patins à glace d’Alexis. Le choc de l’acier sur le métal fit jaillir une pluie d’étincelles. La jeune femme sembla basculer à la renverse, mais avec son autre main libre, Jack l’attrapa par le poignet. Fin danseur, Jack la tira vers lui, la fit tournoyer et la colla à lui. Puis il leva sa lame directement sous sa gorge. La cabriole venait d’avoir l’effet escompté. Tous les policiers se figèrent sur place.

« Ne tirez pas, ne faites rien, c’est la fille du Maire ! »

Jack eut un petit ricanement sournois. La première partie de son plan avait fonctionné. La deuxième était peut être plus complexe, car elle nécessitait la coopération parfaite de son otage, qui devait se servir de ses patins pour sortir d’ici. Il fallait donc convaincre la jeune femme d’obéir. Il se mit à murmurer à son oreille de manière étonnamment gentille :

« Rassure toi, je ne te veux aucun mal et je ne blesse jamais les innocents. Donc il semblerait que tu sois la fille du Maire et que ce que je viens de faire ait déclenché la paralysie générale. Donc tu es quelqun de très important à leurs yeux… On va faire un marché, un deal. Crois moi c’est très simple, tu m’aides à m’enfuir, et je t’offre une dette en échange. Une dette de Pirate. Une liberté contre une liberté… Alors je t’explique le plan ou je suis forcé de brutaliser ce corps merveilleux ? Je déteste ça, et une coopération m’arrangerait… C’est comme l’histoire des deux ânes, qui étaient reliés par une corde, avec deux tas de foins opposés, tu vois… Soit les deux ânes s’entendent et profitent des deux tas d’foins, soit les deux ânes s’opposent et tirent fatalement sur la corde sans manger un brin d’paille. Et oui, j’adore les métaphores.. ! »

Attendant sa réponse, il se servit avec délicatesse du corps de sa prisonnière pour faire opposition aux autres.
Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

On aurait dit un moineau.

Quand tu m'as voué à la mort sur cette île maudite nappée de sable, tu as oublié un truc primordial, camarade: je suis le capitaine Jack Sparrow!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow En ligne

Alexis E. Child


« Alive, it's alive ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4341
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Sam 10 Juin 2017 - 23:45




Je suis plutôt du genre putative


Mais qu’est-ce qu’ils avaient TOUS à penser que j’étais frustrée ?! Il avait pris un verre avec Hadès ou quoi ? J’étais PAS frustrée, ma vie sexuelle et non sexuelle allait très bien, MERCI qu’on me foute la paix à la fin !! J’allais lui sortir tout ça en vrai sauf qu’il me laissait pas en placer une. Je me contentais alors de froncer les sourcils avec la bouche légèrement entrouverte, prête à sauter sur l’infime moment de silence qu’il voudrait bien me laisser. Il respirait jamais ce type ou quoi ? Peut-être qu’il était toujours maudit ? Ce qui voulait dire qu’il était… mort ? Euuurk… il avait pas l’air très décomposé pour un mort, j’en avais vu des biens pire que lui qui m’avaient envoyé tout droit sur Neverland. Danser comme des démons ?! Euuuh pardon quoi ?! Il voulait dire coucher ensemble ?! Mais ça va pas la tête ?! J’avais jamais vu un truc aussi sale de ma vie, c’était hors de question qu’il tente quoi que ce soit, j’avais pas envie de me choper la Syphilis ou je sais pas qu…

Okay… point pour lui et balle au centre, celle-là je l’avais pas vu venir. Tout s’était passé tellement vite que j’étais déjà collée contre lui et la lame sous ma gorge que j’en étais encore à me demander ce qui s’était passé. Des lumières, des étincelles et des voltiges et voilà que je me retrouvais dans une posture délicate, je pouvais le sentir, pas vraiment le voir mais la posture et le regard figé des policiers en face de nous me faisait quand même bien comprendre la situation. J’essayais de me détacher de mon agresseur mais rien n’y faisait, il serrait mon poignet beaucoup trop fort et une petite douleur à la gorge me fit comprendre que je faisais mieux de ne pas trop bouger pour éviter d’avoir la carotide coupée.

- Mais vous êtes un grand malade !! Lâchez-moi tout de suite et rendez ce jambon, tout ça pour une pauvre cuisse de porc, nan mais j’te jure…

J’essayais au moins de retirer mon poignet de sa main, l’idée d’être dans une position aussi… rapproché avec lui me gênait vraiment mais son murmure à mon oreille fut la cerise sur le gâteau. J’eu d’ailleurs à l’occasion un petit frisson et je tentais de me concentrer sur ses paroles pour rester solidement campée sur mes patins… la moindre glissade et c’était moi qui finissait en jambon, il en avait conscience de ça ?! Il me voulait pas de mal, mon œil ouais…

- Je vois ça que vous aimez les métaphores, vous devriez penser à vous inscrire à la fac de lettres un de ces quatre, vous auriez un diplôme, un boulot et vous pourriez acheter tout le jambon que vous voulez, elle est pas belle la vie ?

Je soupirais en repensant à tout ce qu’il venait de me dire, la peur ça vous en faisait retenir des choses, moi je vous le dis !

- Une dette de pirate ?

J’avais eu un petit ricanement mauvais.

- Vous pensez que vous êtes le premier pirate que je rencontre ? Je sais que ça vaut une dette de pirate, autant que la parole d’un pirate, à savoir rien du tout !

Je soupirais une nouvelle fois. En même temps… est-ce que j’avais le choix ? Il avait parlé de me violenter et moi non plus j’aimais pas trop l’idée… Et puis si je l’aidais je passais pour une froussarde, ce que j’étais, et c’était pas puni par la loi… j’avais qu’à retourner chez l’épicier une fois qu’il m’aurait lâché la grappe et je le rembourserai et au moins le tour était joué, non ? Nouveau soupire. J’avais humidifié mes lèvres comme à chaque fois que j’étais aux prises d’une intense réflexion pour j’avais fermé les yeux avant de lui murmurer à toute vitesse :

- Bon ok, je veux bien vous aider… et je vous jure que je vous suivrez jusqu’en Enfers pour récupérer ma dette… on fait quoi ?

Punaise j’étais vraiment douée pour me faire des amis, des mauvais amis. Après une petite arnaque à Rome je me retrouvais au milieu d’un kidnapping pirate. Bonnie est morte, vive Bonnie ?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Jack Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 705
✯ Les étoiles : 936




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 11 Juin 2017 - 9:47



Jack commença à glisser en arrière, prenant bien soin de se protéger en s'aidant du corps de la jeune femme. Ils progressaient lentement, mais ça lui donnait le temps de réfléchir. Bien, l'extérieur devait être gardée, car en plus d'un jambon volé, là il avait kidnappé la fille du Maire. Il aurait donc peut être un peu plus de volaille à ses trousses. Elle utilisa des gros mots du style "fac de lettre", "diplôme" ou encore "boulot". D'ailleurs elle commençait légèrement à le fatiguer. Elle parlait quasiment autant que lui, et déjà qu'il avait du mal à se supporter. Ce qu'il avait compris de ces premières phrases, c'était qu'il devait trouver un travail pour gagner sa vie, et recevoir une éducation. Alors qu'ils étaient presque arrivés à la sortie de la glace, un sourire assez mauvais se dessina sur ses lèvres, il lui murmura :

" Bien sûr, je pourrai trouver un travail. Je pourrai faire des études. Quoi d'plus beau que les études hein?! On vous forme à devenir un parfait petit travailleur docile et facilement exploitable. On travaille pour gagner un peu d'argent, mais en réalité on en a fait rapporter 6 fois plus que ce que pourquoi on est payé... Le travail, c'est une jolie prison, sans barreau et sans cage où l'homme pense qu'il a absolument besoin d'être pour survivre... Et moi tout c'qui bloque liberté chérie, ça m'fait vomir... "


Ils arrivaient hors de la glace. La suite de l'opération allait être plus facile pour lui que pour elle. Aussi, de sa main qui ne la menaçait pas avec son sabre, il lui saisit la taille pour la soulager de son propre poids et ainsi allez plus vite. Les policiers avaient sorti leurs armes à feu. Ils ne courraient plus mais attendaient que quelque chose se passe avec impatience. Il traversa les portes automatiques donnant sur l'extérieur. Il tourna légèrement la tête. Personne. Il continua à progresser gentiment vers l'arrière, les passants les observaient étrangement alors qu'ils arrivaient vers la rue. Un des flics, surement le chef lui hurla en pointant son arme sur lui :

" Allez, c'est fini ! Relâche là ! Tu ne peux aller nulle part ! Abandonne et les charges contre toi seront moins lourdes ! "


Il n'avait pas répondu lorsqu'elle lui avait parlé de dette, de pirates et de ce qu'on allait faire. Il réfléchissait en même temps, que fallait-il faire désormais? Il regarda autour de lui. Il en profita pour lui répondre en ricanant :

" Oui mais je ne suis pas n'importe quel pirate ma jolie, je suis le Capitaine Jack Sparrow... Et je t'assure que je paie toujours, enfin quasiment toujours mes dettes... Mais rassure toi, tu seras tellement contente que je te libère que la dette sera oubliée... Et de toute manière, il n'y a pas de hasard dans la vie chérie. Si je t'ai choisi plutôt qu'une autre c'est parce que c'était notre destin. Je suis sûr que tu as un goût prononcé pour l'aventure non? Réfléchis bien... Tu es tout le temps dans ce genre de situation non? C'est p't'être inconscient, tu en as peut être juste besoin... Et pour répondre à ta dernière question, non, on ne va pas aux Enfers. Mais sûrement pas très loin! "

Il avait une solution. De son bras qui ne lui bloquait pas son sabre sur la gorge, il sortit son pistolet et tira à l'aveuglette sur une bouche à incendie. Comme par enchantement et par chance miraculeuse, la bouche à incendie s'ouvrit et l'eau sous pression projeta le chef de la police en arrière. Profitant de la confusion générale, Jack lâcha la pression sous la gorge d'Alexis, la pris par le poignée dans la confusion la plus totale.
Sans crier garde, il ouvrit la portière conducteur d'un 4x4, menaça de son arme le propriétaire qui s'en alla en courant, jeta la jeune femme au volant, puis sauta sur le toit pour atterrir rapidement côté passager. Il s'installa, retint la jeune femme qui essaya de s'enfuir par le poignée. Puis arma son pistolet dans un "clic" significatif.

" Hé ! N'abandonne pas, on y est presque ! Bien j'espère que tu sais conduire cette chose affreuse. Amène moi loin d'ici et tu es libre. "


Il la menaçait de son arme, mais bien évidemment elle n'était pas chargé. Il avait déjà tiré, et il n'y avait qu'une seule balle dans ce genre d'appareil. Mais ça elle n'était pas sensé le savoir...

" Dépêche toi ma belle, visiblement on n'peut pas être belle et savoir conduire ici!"

Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow En ligne

Alexis E. Child


« Alive, it's alive ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4341
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Dim 20 Aoû 2017 - 20:00




Je suis plutôt du genre putative


Oublier ma dette ? Besoin d’aventures ? Il me connaissait mal lui… Moi je n’oubliais pas quand on me devait quelque chose, surtout quand j’avais dû le faire sous la menace d’une épée bien callée au niveau de ma gorge… je m’étais mise à courir en me concentrant autant que je le pouvais pour éviter de trébucher à chaque pas. C’est qu’il me tenait fermement le poignet et qu’il ne semblait pas du tout décidé à se soucier de moi ! Si jamais je tombais, j’étais sûre qu’il me trainerait derrière lui comme son maudit jambon plutôt que de tenter de me relever.

Je sursautais tandis qu’il tirait dans la bouche à incendie, propulsant le policier un peu plus loin. Ce pirate était un malade, un vrai malade… Johnny Depp n’était qu’une pâle copie de son personnage et en toute honnêteté je commençais sérieusement à me dire que toutes les filles qui bavait sur lui en pirate devaient vraiment songer à rencontrer le capitaine Jack Sparrow…. C’était clairement pas une partie de plaisir. En moins de temps qu’il n’en avait fallu pour le dire, il avait chassé un pauvre homme de son 4x4 pour me balancer dedans avec violence. Je tentais de reprendre mes esprits tandis qu’il s’installait sur le siège passager.

- Bon ben c’est bon non ? Vous avez mis tous les flics K.O, je suis sûre que vous pouvez vous en sortir seule, moi je me caaaaaa…

J’avais brusquement tourné la tête vers mon poignet quand je m’étais sentie tirée en arrière. C’est qu’il m’empêchait carrément de m’en aller ! Je m’apprêtais à lui lancer une réplique cinglante, les sourcils froncés car soudain le « clic » de son révolver refroidit toutes mes ardeurs de rébellion.

- Hé ! N'abandonne pas, on y est presque ! Bien j'espère que tu sais conduire cette chose affreuse. Amène-moi loin d'ici et tu es libre.

Je soupirais tout en me remettant bien sur mon siège conducteur. On pouvait pas dire que ma dernière conduite avait été récente, ce qui faisait clairement trembler mes mains. La marche, le vélo, la téléportation, c’était plutôt ça mes moyens de transports récemment… Fébrilement, j’avançais ma main vers le contact pour tourner cette maudite clé qui… n’était pas là ! Et meeeerde on faisait quoi maintenant ?!

- Dépêche toi ma belle, visiblement on n'peut pas être belle et savoir conduire ici!
- Hé ho, on va se calmer avec les répliques machistes et rapidement hein ! Y’a pas la foutue clé, je peux pas démarrer !!

Les mains de plus en plus tremblantes à mesure que je sentais son impatience, je tentais de les chercher dans le petit réceptacle sous l’autoradio mais rien. Complétement paniquée, je posais plusieurs fois les mains sur le volant en les retirant à chaque fois.

- Mais c’est pas vrai c’est pas vrai c’est pas vrai…

Un éclair se libéra de ma main droite pour rencontrer le contact du véhicule et la voiture se mit à vrombir d’un coup. Un peu ébahit par ce que je venais de faire, je posais le regard sur le capitaine qui semblait encore plus choqué que moi… Il allait pas me brûler vive comme les sorcières.

- Vous inquiétez pas, c’est normal, on bouge !!

J’appuyais de toutes mes forces sur l’accélérateur en plaçant le levier de vitesse correctement (dieu merci, c’était une automatique !). Je fonçais à toute allure en tentant de m’éloigner au maximum de la ville, ce qui ne fut pas bien compliqué, la patinoire n’étant pas spécialement au centre-ville. Nous roulâmes quelques minutes avant que j’atteigne la cime de la forêt et que j’arrête brusquement la voiture.

- Bon… C’est bon ? Je suis libre ? Ou il faut encore que je vous dépose quelque part ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Jack Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 705
✯ Les étoiles : 936




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 22 Aoû 2017 - 11:26



Jack Sparrow observa la jeune femme avec attention. Elle semblait assez fougueuse pour le renvoyer dans les cordes. Grimaçant et observant les policiers arriver en courant vers eux, Jack tapota avec colère sur le tableau de bord avec son pistolet, dans l’espoir que cette maudite machine se mette en route. Coïncidence ou non, Jack s’apprêta à hurler sur la jeune femme pour qu’elle fasse quelque chose quand soudain un petit éclair jaillit de ses doigts, enveloppa toute la carrosserie comme dans une cage de Faraday, puis se dirigea droit vers le moteur pour qu’il puisse vrombir. Souriant comme un enfant à qui on venait d’annoncer le début de son anniversaire avec mois à l’avance, il déclara d’un ton enjoué quand la voiture démarra à toute allure :

« J’adore les surprises dans ce genre chérie ! C’est dans ces moments là que je me dis que si je n’étais pas le Capitaine Jack Sparrow, il y a longtemps que je serai soit en prison ! Soit mort ! »


Mais son humeur changea progressivement alors que la voiture circulait à toute allure dans la ville. Il n’était pas particulièrement ça, mais il fut content de constater que les policiers s’en allèrent progressivement et perdirent leurs traces. Une fois à l’arrêt, elle lui demanda si elle était libre. Avec un regard ravi et enjoué il déclara :

« Bien sûr que tu es libre ma jolie ! Je te signale que si tu peux lancer des éclairs avec tes mains, tu es libre depuis le début… En réalité, j’ai bien l’impression que t’es venue ici de manière volontaire hein ! On a du mal à résister à l’adrénaline à s’que j’vois ! Réfléchis-y hein, si t’es là, c’est bien de ton plein gré ! Allez on descend ! »


Une fois descendu tous les deux, il commença à pousser la voiture un peu dans la forêt. Cette dernière commença à dévaler la pente, puis prit de la vitesse pour enfin disparaître au bout de la falaise. Avec un regard satisfait, il se tourna vers la jeune femme. Ce qu’il venait de gfaire était très stupide, car ils étaient désormais coincés ici. Cependant, pour se justifier, il prit un ton autoritaire :

« Oui je sais c’était complètement… Stupide ! Sauf qu’en occurrence tu as devant toi le Pirate le plus célèbre et le plus doué des caraïbes ! Et crois moi, quand on a les autorités aux fesses et qu’on les a semé, le plus simple est de se débarrasser du navire et de continuer à pieds ! »

Il croisa les bras et la fixa avec un air de défi.

« Bon, et maintenant ? On va où ? T’as une p’tite cabane où on peut s’faire des calins en attendant que l’orage soit passé ? »


Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

On aurait dit un moineau.

Quand tu m'as voué à la mort sur cette île maudite nappée de sable, tu as oublié un truc primordial, camarade: je suis le capitaine Jack Sparrow!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow En ligne

Alexis E. Child


« Alive, it's alive ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4341
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Dim 10 Sep 2017 - 19:51




Je suis plutôt du genre putative


- Bon par contre on va arrêter les cours de psychanalyse à deux balles hein ? Moi je suis pas en train de vous expliquer que vous vous soulez pour oublier que vous n’aimez pas qui vous êtes alors arrêtez un peu de me dire que tout ça c’est moi qui le cherche !

Je l’avais regarder bien droit dans les yeux en croisant les bras. La voiture était à l’arrêt donc on ne craignait rien après tout ! Mais j’aurais bien freiné d’un coup sec pour lui faire bien comprendre mon mécontentement. Il ne me connaissait pas, il avait pas besoin de faire semblant de lire en moi comme dans un livre ouvert… Ils avaient quoi tous à me dire la même en ce moment ?!

- Si je vous ai pas électrocuté, c’est uniquement parce que j’ai des valeurs MOI. Je tue pas les gens comme ça, sur un coup de tête, sous prétexte qu’ils me mettent un couteau sous la gorge et qu’ils me kidnappent…

A mesure que je parlais je me rendais compte qu’en définitive c’était une très bonne raison pour se servir de ses pouvoirs… mais on pouvait pas non plus dire que je les contrôlais à la perfection et puis… j’étais une humaine moi, pas une X-woman, je pensais pas à cette solution à chaque instant de ma vie bon sang ! N’empêche que ça lui donnait un peu raison sur le fait que la situation dans laquelle j’étais à présent était autant de ma faute que de la sienne… Je soupirais en me faisant cette réflexion tout en décroisant les bras et en secouant la tête. Sans le regarder, j’ajoutais :

- Et oui ! Bien sûr que j’aime bien l’aventure et l’adrénaline… ça nous aide à nous sentir vivants ! Mais c’est franchement pas à vous que je vais l’apprendre…

J’avais sauté hors du 4x4 et je mettais mise à l’aider à pousser la voiture. Mais lorsque je le vit la pousser dans le ravin d’un air satisfait, je n’avais pas pu empêcher un air de dépit. Alors non seulement on avait officiellement plus aucun moyen de rentrer chez nous mais en plus de ça, non content de l’avoir volé, il avait bousillé la voiture d’un pauvre innocent. C’était vraiment pas un pirate pour rien… Aucune empathie pour les autres… et dire que toute mon enfance, je les avais trouvé cool et que j’avais eu envie de faire partie de leur bande… ce qui était peut-être pas complétement fini de manière ferme et définitive dans un sens… mais disons que je revoyais ma façon de faire de la piraterie : avec gentillesse et valeur… C’était bien aussi comme ça…

Je l’avais regardé avec des yeux ronds et je n’avais pas pu m’empêcher de laisser échapper un petit pouffement de rire. Une cabane où on pouvait se faire des câlins. Il fallait qu’il se réveille, on était au 21e siècle… on vivait plus dans des cabanes et… on connaissait bien des choses sur des IST et quelque chose me disait que je pouvais en attraper une rien qu’en le regardant un peu trop longtemps.

- Non j’ai pas de cabane… et il est hors de question que je fasse des câlins avec vous… vous m’avez pris pour quoi ? Je suis serveuse, pas prostituée… ou une fille facile si vous aviez pas l’intention de me payer.

Je sortais mon téléphone portable pour composer un numéro connu. Il avait qu’à la trouver tout seul sa cabane.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Jack Sparrow


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : Rémi

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 705
✯ Les étoiles : 936




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 16 Oct 2017 - 19:49



Jack observa avec attention le 4x4 sombrer au fond du ravin. Une fois qu’il fut sur que plus personne ne pouvait l’accuser, il reporta son attention sur Alexis. Elle ne voulait donc pas lui faire de câlin ! Les femmes de ce monde résistaient toutes à ce bon vieux Jack Sparrow. A croire aussi qu’elles étaient toutes portées sur l’hygiène car ce n’était pas la première remarque de ce genre qu’il avait du subir. Haussant les sourcils, il plaça ses bras dans un geste faussement offusqué. Reniflant d’un air dédaigneux, il poursuivit :

« Saches que je ne t’ai jamais pris pour une prostituée, tu ne sembles pas encore assez perdu dans ta vie pour en être à s’stade là ! Tu n’sais pas s’que tu perds ma belle. C’est pas tous les jours qu’on peut voguer sur un lit avec un forbans sans coeur et sans âme. Mais soit, utilise donc ton appareil de malheur et sauve toi comme tu peux ! Tant qu’tu peux surtout ! Mais j’te signale que c’est pas d’ma faute si tu vis des aventures. Tu vis des aventures, p’t’être parce que tu l’mérites ! Alors arrête de t’plaindre, sur ceux, bon vent ! »


Non mais ho. Pour qui elle se prenait ? Il avait acquis une réputation excellente et ce n’était pas réellement le moment qu’elle devienne obscure. Ruminant pour lui même, il avança le long d’un chemin à la lisière de la forêt. Une fois qu’il fut sûr qu’elle ne pouvait plus l’observer, il sortit son compas. S’arrêtant, il l’observa tourner au creux de sa main un long moment puis indiquer une direction précise. Marchant droit devant lui, compas ouvert, il poursuivit sa route à grande enjambée. Se tournant brusquement, il se mit à lui hurler dessus.

« ET MOI AUSSI J’SAIS CRIER ! Mais saches une chose ma jolie ! Si tu as rencontré ma route c’est pas par hasard ! Ca n’existe pas ces vieilles conneries ! Un jour viendra où t’auras certainement besoin d’moi ! Et quand ce jour viendra, j’poserai mes conditions ! T’as intérêt à avoir tes sous-vêtements bien accordés parce que ça t’servira certainement ! Si t’as pas encore compris que j’aspirai la chance, trace ta route seule ! Mais j’te donne pas dix minutes sans moi ! J’suis un vrai criquet, mais t’as raison fui ! N’ai pas l’courage d’aller jusqu’au bout ! »


Et il termina sa phrase en se prenant les pieds dans une branche, son compas roula devant lui et il jura en trois langues différentes.

Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

On aurait dit un moineau.

Quand tu m'as voué à la mort sur cette île maudite nappée de sable, tu as oublié un truc primordial, camarade: je suis le capitaine Jack Sparrow!

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow En ligne

Alexis E. Child


« Alive, it's alive ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4341
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Dim 12 Nov 2017 - 21:55




Je suis plutôt du genre putative


J'avais dégaîné mon téléphone, refusant d'écouter ou même de répondre à ce qu'il était en train de me dire. Il commençait à me taper sur les nerfs et on n'arrivait de toute façon pas à s'entendre. Un dialogue de sourd, comme dans les vaudevilles. Je composais la fin du numéro tandis qu'il me demandait d'arrêter de me plaindre et de me souhaiter bon vent et je le collais à mon oreille tout en croisant les doigts pour prier qu'il me répondre. A la seconde sonnerie, j'entendis alors sa voix, légèrement précipitée et essouflée, ce qui me réchauffa le coeur instantanément.

- Salut Jack, c'est... C'est Alexis. Je sais pas si t'avais déjà rentré mon numéro dans ton répertoire ou... enfin bref...


Ben ouais, on s'envoyait des sms mais peut-être qu'il ne l'avait pas enregistré, peut-être qu'il se contentait de répondre d'un air nonchalant et ennuyé à mes messages ? Et m'envoyer de lui même des messages nonchalants et ennuyés quand il commençait une conversation... enfin bref on s'en foutait.

- Euuh écoute, j'aime pas trop demandé de l'aide généralement, surtout qu'on se connait pas des masses, je sais même pas pourquoi c'est toi que j'appelle mais euh... voilà... je ...
- ET MOI AUSSI J’SAIS CRIER ! Mais saches une chose ma jolie !

Roooooh mais il pouvait pas se taire lui!! Je lui faisais des grand geste de la main pour lui demander de fermer sa bouche mais il avançait déjà, dos à moi, au fin fond de la forêt.Lui tournant le dos, je me bouchais l'oreille libre pour éviter d'entendre la suite de ses cris et me concentrer sur Jack.

- Voilà... euh... dis-moi... Tu connais Pirates des Caraïbes ? Ben j'ai Jack Sparrow avec moi... mais le vrai hein... genre il vient de débarquer à Storybrooke je ne sais comment, il sait pas trop où il est et... c'est un peu flou mais il a volé un jambon et pour échapper aux flics il m'a enlevé... du coup on est à la frontière de la ville, j'ai plus vraiment de moyen de transport et... Allô ? ALLÔ ?

Je rêvais où il venait de me raccrocher au nez?! Légèrement surprise, je regardais l'écran de mon téléphone pour voir que Jack avait effectivement raccroché. Un peu groggy sous cet effet, je ne pris pas la peine de le recontacter. Après tout, peut-être était-il sur la route ? Ou alors, il avait tout simplement eu marre de m'entendre, ce qui le rendait tout de même sacrément malpoli. Sans compter qu'il me le devait bien, il avait volé ma licorne tout de même ! Je tournais la tête vers le pirate qui venait de s'étaler de tout son long et avec une moue atteré et un soupir qui en disait long, je me dirigeais vers l'homme pour l'aider à se relever. Et moi qui avait cru son personnage exagérément burlesque pour faire rire le publique... et ben non, il était vraiment comme ça et... il avat vraiment le compas.

- Cooool...


Je l'avais enjambé pour récupérer l'objet qui était tombé non loin de lui. Je l'avais ramassé et le regardait à présent avec attention tandis que l'aiguille s'était mise à tourner rapidement, sans trouver une destination. Soudain, Jack me l'arracha des mains et je l'observais, légèrement outré :

- Ca vaaaa ! J'allais pas vous le voler, je le regardais par curiosité.


Une chose était sûre, j'avais jamais vu quelqu'un se relever aussi vite, surtout pour récupérer un truc. Je soupirais en secouant la tête de gauche à droite en lui précisant :

- Vous feriez mieux d'attendre avec moi, vous avez pas l'air super doué dans une forêt. Quelqu'un doit normalement venir me cherch... Jack !

Je l'avais vu apparaître derrière nous et se diriger vivement vers notre destination tandis que je l'observais avec un sourire. Donc il m'avait raccroché au nez pour aller plus vite... je préférai ça.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories
 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Deux jambons au lieu d'un! [PV Alexis Child + Invité Mystère]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ La patinoire