« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
 

 Somewhere, beyond the sea... • Greg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Somewhere, beyond the sea... • Greg Eddashley

Somewhere, beyond the sea... • Greg 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 7057



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Mer 5 Juil 2017 - 21:43 « Men are such babies »

Hoover était une bonne pâte placide et affectueuse qui aurait suivi Anastasia jusqu'au bout du monde. Dès les premiers temps, un lien étrange semblait l'avoir liée à sa maîtresse et c'était tout naturellement qu'elle s'était donné pour devoir de protéger Abigaëlle, si bien qu'il était parfois difficile pour le bouvier bernois de choisir entre l'irrésistible envie de suivre sa maîtresse partout et son enthousiasme à jouer avec la petite fille qui aimait particulièrement se blottir dans ses longs poils soyeux. Alors la chienne appréciait tout particulièrement quand elle n'avait pas à choisir, ce qui s'avéra être le cas ce jour-là.
Avec l'arrivée de l'été dans le Maine, les températures avaient augmenté et Anastasia avait changé d'itinéraire pour sa promenade de l'après-midi. Plutôt que de bifurquer vers le centre-ville bruyant, elle préférait ces jours-ci la quiétude de la plage dont le sable humide étouffait le bruit de ses pas pendant que la bise maritime balayait ses longs cheveux roux.
Abigaëlle, pendant ce temps, courrait sur ses deux petites jambes qui s'écrasaient parfois dans le sable, sous l'œil avisé de sa mère et de Hoover. La chienne laissait parfois échapper un jappement de contentement et courant dans les vagues quand elle avait l'assurance que la petite fille était occupée ailleurs.
Anastasia ne se lassait pas de ces instants calmes qui laissait le loisir à son esprit de s'envoler très loin avant de revenir plus serein. Elle croisait finalement peu de monde, car la plage, bien qu'à tous, était suffisamment grande pour que chacun en fasse son chez lui. La jeune femme ne prêtait jamais réellement attention aux badauds.
Pourtant ce jour-là, une silhouette grande et immobile tournée vers l'eau attira son attention. Il ne fallut pas bien longtemps à Anastasia pour reconnaitre ses habits élégants mais datés, son port de tête altier et son aura particulière. Et cependant, la folie qu'elle lui connaissait semblait avoir fait place à une sérénité méditative uniquement bercée par le bruit des vagues.
Ils auraient pu en rester là si la jeune femme n'était pas aussi curieuse, sinon effrontée. Arrivée à portée de voix, plutôt que de continuer sa route sans se faire remarquer, Anastasia déclara, factuelle, dans un russe impeccable qui signalerait qui elle était à son interlocuteur sans qu'il ne se retourne :
- Tiens, c'est vous. Peut-être étions nous destinés à nous recroiser en dépit du désastre de la dernière fois et des fois précédentes.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Invité
Invité

Anonymous



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Ven 21 Juil 2017 - 12:57



Beyond the sea

Greg s'investissait vraiment à la tache. Tenter de se mêler à la ville, s’intéresser à son activité, ses événements, mais ce n'était pas de tout repos. Il avait, par chance, rencontré quelqu'un dans la forêt, un environnement assez calme, ce qui l'avait fait plaisir. Mais l'activité ambiante de la vie en ville l'étourdissait encore un peu, même des mois après son arrivée. Pourtant, il n'avait pas le souvenir d'une vie calme. La Russie de son ancienne vie était en empire vaste et vivant. Il n'avait pas le souvenir d'une grande quiétude, mais il en avait la sensation... Au fond de lui, c'était comme s'il avait passé des siècles isolé dans une bulle de silence et la solitude pour seule amie.

Il ne savait pas d'où cela venait. Enfin... il s'en doutait, mais avait choisi d'oublier cette période de sa vie. Ce qui pouvait semblait facile, étant donné qu'il a littéralement oublié, mais cela n'empêchait pas d'être une source de hantise.
Il n'y pensait plus. Cela ne servait à rien d'y penser, et son objectif était de réussir à tourner la page.

C'est pourquoi il aimait parfois prendre l'air dans les endroits calmes de la ville. Car il y en avait d'autre que la forêt. Des petits recoins de la ville d'une extrême douceur qui rajoutait son charme au petit royaume. Il avait ainsi choisi d'étaler ses pensées sur la plage, le long de l'océan jusqu'à son horizon, de respirer son air iodé et de laisser celui-ci enivrer son inspiration. Il creusait au plus profond de ses souvenirs sans avoir en mémoire un instant passé semblable à celui-là. Storybrooke lui avait offert la première plage de son existence, sa première vue sur un océan. Jusque là, il en avait connu à travers tableaux et récits, fictifs ou historiques, mais l'observer était différente. La mer était à la fois remplie d'une énergie sempiternelle qu'elle recrachait sans cesse en même temps qu'un silence extrême qui charmait au gré de ses murmures. En soi, la plage de Storybrooke, aussitôt découverte, était devenue l'un de ses endroits favoris. Certainement son endroit favoris précisément.

Une voix soudaine, qui n'était pourtant pas déchirante mais rassurante, le surprit et l'arracha à ses pensées. Il avait su qui était son interlocutrice avant même qu'il ne se retourne pour la voir. Un sourire sur son visage se dessina alors qu'il la saluait d'un mouvement de tête respectueux. Les choses n'étaient pas simples entre eux, mais Greg espérait vraiment que leur relation puisse trouver une amitié.

Certainement, je ne crois pas aux coïncidences. Peut-être ce même destin a l'intention de me donner la chance de me rattraper ? C'est un plaisir de vous voir Anastasia. Votre chien est magnifique, continua-t-il vers un mouvement de tête vers l'animal qui l'accompagnait.



Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Somewhere, beyond the sea... • Greg Eddashley

Somewhere, beyond the sea... • Greg 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 7057



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Sam 22 Juil 2017 - 0:01 « Men are such babies »

Aussitôt qu'il s'était retourné, Abigaëlle s'était précipitée contre sa maman, agrippant sa main aussi fermement que sa petite poigne en était capable. Hoover sentit le changement d'attitude de la fillette et cessa ses batifolages pour se placer à côté d'elle, aux aguets. Placide et obéissante, la chienne n'aurait jamais pris la décision d'attaquer sans l'aval d'Anastasia à qui elle lança un regard interloqué.
Contre toute attente, la jeune femme ne fit aucun signe, se contentant de garder la main de sa fille dans la sienne, ce qui laissa l'animal perplexe. Hoover choisit finalement de coller sa truffe humide dans l'autre petite main d'Abigaëlle qui semblait se détendre légèrement. Puisqu'Anastasia ne donnait pas l'alerte et qu'elle avait elle-même engagé la conversation, la chienne s'autorisa à reporter toute son attention sur la fillette, tout en se promettant cependant de veiller au grain. Juste au cas où.
Hoover n'avait certes pas conscience des événements particuliers qui avaient conduit à la rencontre entre Abigaëlle et l'ancien sorcier mais cela ne l'empêchait pas de sentir l'appréhension de l'enfant. Abigaëlle était peut-être encore jeune mais, quelque part dans son cerveau en plein développement, elle se rappelait de l'homme effrayait qui criait et de l'endroit froid qui lui était associé. Et sa mère aussi s'en souvenait. Comment Anastasia aurait-elle pu oublier que son ennemi de toujours avait kidnappé la chair de sa chair, son petit trésor d'innocence, à quelques jours de Noël dans le but de l'atteindre, elle ?
Il n'y avait sur cette plage qu'une personne qui avait oublié et, pour une fois, ce n'était pas elle.
Et pourtant, elle avait engagé la conversation et l'observait le visage fermé quand lui souriait.
Il parlait comme si rien n'était jamais arrivé et pourtant, on devinait au fond de sa voix qu'il avait pleinement conscience de ce passé qui lui faisait défaut. Ceci étant dit, ils étaient pour la première fois sur la même longueur d'onde : Anastasia non plus ne croyait pas aux coïncidences. Pas dans cette ville, du moins.
- C'est possible, répliqua-t-elle platement, sa voix presque couverte par un aboiement d'Hoover.
La chienne n'avait rien perdu du mouvement de tête de Raspoutine dans sa direction mais Anya n'aurait su dire si cet aboiement était un salut ou une mise en garde. Pour le moment, elle décida de ne pas y penser, tout comme elle décida de ne pas s'étendre sur les présentations d'Hoover, persuadée que le bouvier bernois ne lui en tiendrait pas rigueur.
- Donc vous voulez vous rattraper ? reprit-elle, faussement nonchalante, dans une tentative plus ou moins brillante de masquer sa curiosité. Allez-y. Comment voyez vous les choses ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Invité
Invité

Anonymous



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Mer 26 Juil 2017 - 13:55



Beyond the sea

L'expression d'Anastasia n'était pas ouvert à la sympathie. Greg pouvait le comprendre, il pouvait s'y attendre. Après avoir appris ce qu'il avait fait durant ces années disparues, il savait qu'elle ne pouvait pas l’accepter facilement. Surtout après leur dernier échange, qui, en plus de cela, avait été quelque peu forcé par Anita, que Greg avait totalement gâché en se vidant d'un poids considérable de pensées. Il était allé trop loin, il le savait. Il avait donc, volontairement, rappelé sa volonté de se racheter.

Il y avait déjà réfléchi. Il avait appris déjà de bien des façons qu'une rédemption allait être compliquée à obtenir, et son chemin allait être une longue pente de montage qu'il faudra escalader au prix d'efforts considérable. Il avait déjà essayé de trouver les premiers outils pour démarrer cette ascension, mais en vérité, il cherchait encore le moyen de trouver le pardon entier d'Anastasia. Il ne savait pas vraiment comment.

Et bien... je ne suis pas seul, pour commencer. Pendant ces derniers mois j'ai essayé de découvrir la vie de Storybrooke et de rencontrer quelques personnes. J'ai de l'aide, pour m'aider à avancer convenablement sans plier sous le poids d'un passé confus. On sait tous les deux qu'il y a encore quelques améliorations à faire sur ce point là, dit-il en faisant allusion à son égarement quelques mois plus tôt. Le psychologue Aloysius Black avait commencé à l’accueillir dans son cabinet pour quelques séances. C'était tout nouveau pour Greg, et assez étrange, mais il considérait que c'était nécessaire.

A vrai dire, je cherche encore ce qui pourra me permettre de vous prouver mes bonnes intentions et mon amitié. La chance de se racheter est bien compliquée à obtenir.



Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Somewhere, beyond the sea... • Greg Eddashley

Somewhere, beyond the sea... • Greg 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 7057



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Mer 26 Juil 2017 - 23:21 « Men are such babies »

Des améliorations à apporter ? Oui, c'était le moins que l'on pouvait dire et la rouquine ne se priva pas pour le signifier d'un regard appuyé. Puis elle acquiesça ostensiblement, contente de le voir aussi lucide.
S'il y avait une chose qu'Anastasia n'avait jamais faite, c'était sous-estimer ses ennemis. Raspoutine était peut-être amnésique, il n'en était pas moins intelligent. Et ce n'était pas parce qu'elle ne l'avait jamais craint qu'elle ne lui avait jamais reconnu cette qualité. Il avait eu la patience d'attendre de regagner ses pouvoirs pour fomenter son projet de revanche puis avait pris le temps de laisser grandir Abigaëlle pour le mettre à exécution. Il était certes un peu barré et mégalo - ou l'avait été, du moins - mais la stupidité profonde ne faisait pas partie de ses attributs.
- Vous avez raison, reprit Anastasia sans rompre le contact visuel.
La main de sa fille était toujours dans la sienne et elle sentait la présente apaisante et vigilante d'Hoover. La conversation était cordiale - ferme et formelle, mais cordiale. Il n'y avait aucune raison pour qu'elle se dégrade ou prenne des tournure gênantes. Ils avaient déjà testé et ne voulaient, l'un comme l'autre, pas retenter l'expérience.
- Ce n'est pas toujours facile de se racheter, poursuivit la jeune femme d'un ton détaché, autorisant ses yeux bleus à se perdre dans le vague de la mer avant de se poser à nouveau sur Raspoutine. Mais tout dépend des crimes à racheter, je suppose, dit-elle alors abruptement en arquant un sourire.
Puis les traits de son visage se détendirent.
Ni Anya ni Abigaëlle n'étaient en danger. Elle le savait et lui sans doute aussi. La jeune femme n'avait pas tenté le diable en l'interrogeant sur l'étendue de sa perte de mémoire, de peur de réveiller quelque chose mais elle était sûre d'une chose : il était avant tout un homme perdu loin de son monde et de son époque. La magie, en fin de compte, venait bien après.
- Vous pourriez commencer par me parler de mon passé. Vous étiez au palais quand j'étais enfant. Vous devez vous en souvenir puisque vous vous souvenez de mes parents, ajouta la jeune femme. C'est un bon début, non ?
"Parents". Mieux valait rester large et ne pas explicitement mentionner sa mère en faisant comme si rien n'avait jamais été dit d'inconvenant à ce sujet. Anastasia avait longtemps chasser des fantômes du passé sans jamais les rencontrer. Jusqu'au Noël dernier. Mais en fin de compte, cette escapade n'avait pas combler les trous de mémoire qu'elle avait encore, elle n'avait fait que poser de nouvelles questions sur le passé, des questions pour lesquelles il avait des réponses. Peut-être pourraient-ils voir là-dedans un moyen pour "Greg", comme il se faisait appeler à présent de rendre un peu ce qu'il lui avait pris.
- Et donc... vous avez de nouveaux amis qui vous aident ? Peut-être que je les connais, ajouta-t-elle aussi nonchalamment que possible, peu désireuse de s'abaisser à poser une question plus directe.
Anastasia était une femme excessivement fière, un trait qu'elle avait semble-t-il hérité de sa mère. Si elle mourrait d'envie de connaitre les fréquentations de Raspoutine, elle ne pouvait pas l'obliger à en parler ouvertement. Elle pouvait simplement espérer, ce qui l'agaçait un peu.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Invité
Invité

Anonymous



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Jeu 27 Juil 2017 - 13:56



Beyond the sea

Greg avait sourit à la proposition d'Anastasia. Oui, c'était une très bonne idée. Il allait s'en donner à cœur joie, se perdre dans les merveilleux récits de sa contrée et de sa famille... Il voyait bien que c'était quelque chose qui pouvait faire plaisir autant à lui qu'à elle. C'était un merveilleux plan que voilà.

Oui, c'est même un très bon début, répondit-il, satisfait. Que voulez-vous que je vous raconte en premier ? Cela nous donnera de très belles conversation autour d'un thé, proposa-t-il alors.

Si la tache pouvait lui permettre de se sentir de nouveau comme celui qu'il était, autrefois, au service des Romanov, il n'hésiterait pas. Il baissa les yeux vers l'enfant, encore timide (ou apeurée), un regard bienveillant sur le visage. La petite Abigaelle aurait ainsi l'occasion d'en savoir plus sur les racines de sa famille, ce qui faisait d'elle et de son âme une Romanov.
Aussi, avoir l'opportunité de parler du passé allait lui donner, l'espace de quelques instants, la possibilité de ne plus penser à la part de la vie qu'il n'avait plus en lui.

Il y a quelques temps, je m'étais blessé dans la forêt. J'ai rencontré quelqu'un de fort sympathique, qui m'a aidé, du nom de Tara Duncan. La connaissez-vous ?



Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Somewhere, beyond the sea... • Greg Eddashley

Somewhere, beyond the sea... • Greg 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 7057



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Jeu 27 Juil 2017 - 23:27 « Men are such babies »

Aller boire un thé avec Raspoutine ? Anya ne put s'empêcher d'arquer un sourcil sceptique devant cette proposition. Voilà un scénario qu'elle n'aurait jamais imaginé plausible - pas sans l'intervention d'Anita et le confort de sa maison.
Mais la rouquine était curieuse. Maladivement curieuse. Et elle aimait le thé, ce qui était aussi utile dans ce genre de situation. Hors de question cependant de l'inviter chez lui. Elle pouvait se montrer courtoise, oui, mais elle ne souhaitait pas l'inviter dans sa vie privée plus qu'il ne l'était déjà. Il faudrait un terrain neutre, donc. Et public, juste au cas où, décida Anastasia quand il posa les yeux sur Abigaëlle.
La petite fille l'observait de ses grands yeux clairs curieux et effrayés à la fois. Elle n'avait pas lâché sa maman, tout comme Hoover n'avait pas quitté leurs côtés. La fillette était en proie à d'intenses questionnements qu'elle n'avait pas encore la capacité de formuler et qui tenaient sans doute plus de l'instinct de conservation.
Comment un homme aussi effrayant qui l'avait arrachée à son nid douillet une nuit d'hiver pouvait-il la regarder de cet air aussi gentil et inoffensif ? Même sa mère avait remarqué ce regard qu'elle ne connaissait pas à Raspoutine. Elle était décontenancée mais n'osait pas l'avouer.
C'était la première fois qu'elle pouvait imaginer la confiance que son petit frère Alexis avait pu placer en lui, la première fois qu'elle entrevoyait le bel homme charismatique qu'il était et qui avait séduit à la fois son père et sa mère - à des degrés différents et pour des raisons également différentes, certes.
Anastasia ne parvenait pas à se décider : était-ce bien ou mal ? Quand elle entendit le nom de Tara, la balance pencha en faveur du bien. Pour le moment, du moins.
- Oui, je connais Tara, nous sommes amies, expliqua simplement la jeune femme.
Elle aurait pu s'étendre sur les circonstances un peu particulières de leur rencontre mais elle ne possédait pas encore le degré d'intimité nécessaire à ce genre de révélation avec Raspoutine et n'était pas certaine de vouloir le posséder un jour. Il n'avait pas besoin de savoir que Dimitri avait manqué de franchir le point de non retour. Il n'avait pas besoin de savoir que cela avait rendu Anastasia faible et vulnérable. Il n'avait pas besoin de deviner par quelles étapes elle était lentement passée en compagnie de Tara pour redevenir la femme forte et indépendante qu'elle était et recoller les morceaux brisés de ses rêves.
S'ils étaient pour l'heure du même coté, nul ne savait si Raspoutine retrouverait ses souvenirs un jour. Mais si ce jour venait, Anastasia ne voulait pas qu'il ait en sa possession des informations aussi cruciales sur ses points faibles, même s'il pouvait les deviner en partie.
- On devrait aller prendre ce thé dont vous parliez, reprit résolument la rouquine en se persuadant que c'était une bonne idée. Venez, je connais un endroit, ajouta la jeune femme en prenant la direction de la ville.
Ils firent quelques pas en silence avant qu'elle ne rompe la glace, une fois n'est pas coutume :
- Alors vous connaissez Tara ? Décidément. J'imagine qu'elle a été parfaite pour votre cheville. C'est son truc, le médical. C'était le vôtre également, si je ne m'abuse, ajouta Anya pour ramener lentement mais surement la conversation sur ce qui l'intéressait elle : son passé.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Invité
Invité

Anonymous



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 13:48



Beyond the sea

Acquiesçant avec plaisir à sa proposition, Greg lui emboîta le pas alors qu'Anastasia commençait à le guider vers la ville. Voilà au moins un plaisir de l'existence qui n'avait pas changé à travers les époques et les mondes. Prendre le thé en compagnie de quelqu'un pour accompagner une discussion. Il était convaincu que ça les aiderait, dans leur relation encore quelque peu compliquée. Il y avait toujours, même par delà les mers, une tasse de thé qui nous permettrait de mettre tous les problèmes sur pause.

Vous la connaissez bien. Tara est formidable, et est tout autant sympathique.

Greg haussait les sourcils à la fin de la phrase d'Anastasia. Elle avait raison, c'était le sien, dans cette vie si lointaine. Il avait fini, au fil des semaines passées ici, à comprendre que ça lui manquait. Ce monde et cette vie cependant, avait vu les choses plus loin. Plus précises et plus complexes. Les découvrir semblait fascinant, et remarquablement impressionnant, mais ça n'était pas facile. Rien ne l'était vraiment, finalement.

C'est exact, c'était le mien. J'espère qu'un jour je pourrai me rapprocher de cette carrière.

Il ne reprit la parole qu'après quelques pas silencieux, ayant, pour quelques secondes, écouté le doux bruit environnant.

Ici c'est différent. Ce qui n'est pas moins plaisant. Ca l'est sans doute plus, même s'il m'aurait beaucoup plu de pouvoir de nouveau assurer la santé de la famille impériale. Il s'éclaircit la gorge, décidant d'éviter le sujet. A vrai dire, tout est différent ici. Il semblerait que chaque habitant de ce monde ait pensé à une innovation moderne pour faciliter la vie. Des moyens de transport aux plus petits détails. Je dois avouer que je ne trouve pas tout absolument parfait cependant. Avez-vous déjà senti l'odeur de ce que beaucoup de personnes fument ? Pardon, je m'égare.



Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Somewhere, beyond the sea... • Greg Eddashley

Somewhere, beyond the sea... • Greg 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 7057



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 22:22 « Men are such babies »

Anastasia arqua un sourcil, un peu sceptique. Il avait beau avoir été admis à la cour pour soigner son jeune frère, il avait commis des choses horribles depuis, aussi, Anya avait-elle du mal à l'imaginer en docteur. N'était-ce pas une profession trop bonne pour un être comme lui ? La rouquine n'en fit pas la remarque mais elle avait légèrement pincé les lèvres et ne lâchait pas la petite main d'Abigaëlle.
Ces temps-ci, la petite éprouvait une joie indicible à marcher sans cesse et refusait sa poussette. Mais sa maman n'était pas dupe : viendrait un moment où elle serait fatiguée et il faudrait la porte. Elle devenait un peu lourde pour Anastasia, ce qui serait potentiellement un problème pour rentrer. Mais ils n'y étaient pas encore et la pause goûter en perspective permettrait peut-être de ne pas y arriver, d'ailleurs.
Pour l'heure, la jeune femme écoutait attentivement Raspoutine - qu'elle refusait d'appeler Greg - et l'observait du coin de l'œil. Hoover trottait quelques pas devant eux, se retournant parfois pour voir si ses maitresses la suivaient encore. La chienne était intelligente, peut-être même avait-elle compris où ils se rendaient. Anya, en tout cas, n'aurait pas été surprise de l'apprendre.
La mention de la famille impériale, sa famille, la surprit, en revanche et Anastasia du retenir un rire jaune et ironique. Comment pouvait-il regretter de ne plus assurer la bonne santé d'une dynastie qu'il avait détruite ? C'était l'hôpital qui se foutait de la charité. Anastasia se raidit, soudain tendue, méfiante. Elle baissa les yeux vers sa fille, comme pour s'assurer qu'elle était encore là. Juste au cas où.
Raspoutine sembla percevoir ce changement dans l'atmosphère car il n'épilogua pas. Bien. Au moins avait-il l'intelligence, cette fois, de ne pas tirer sur la corde. Mais la conversation n'en devient pas moins étrange. A se demander si le sort noir n'avait pas altéré quelques unes des capacités mentales du guérisseur. Mais pourquoi donc avait-il choisi de parler de cigarettes ?
Anastasia s'arrêta pour l'observer d'un air préoccupé.
- Vous êtes sidérant, finit-elle par commenter après un si
Raspoutine.
Une fois ce constat fait, la jeune femme reprit sa route. Ils n'étaient plus loin à présent.
- Mais oui, dans l'absolu, vous avez raison. Pour l'odeur, je veux dire, précisa-t-elle. Mais je ne me sens pas tellement concernée par c...
Anya ne termina jamais sa phrase.
Alors qu'ils avaient commencé à traverser en direction du petit salon de thé excentré qu'elle aimait bien, Abigaëlle s'était laissée distraire. Résultat : elle avait oublié la marche et était tombée sur ses petits genoux délicats, lâchant au passage la main de sa maman.
S'il y a une chose que les mamans redoutent, c'est sans doute les larmes de leur bébé. Anastasia ne faisait pas exception. Elle se sentait particulièrement démunie face à la douleur de sa petite fille et s'agenouilla immédiatement pour la prendre dans ses bras. Quant à Hoover, elle était revenue sur ses pas, inquiète.
- T'en fais pas ma chérie, c'est pas grave. Regarde, maman te fait un bisou magique, ajouta-t-elle en embrassant ses mains écorchées.
Puis elle fouilla dans son sac à main à la recherche de sparadrap quand une main affirmée l'interrompit. Elle leva les yeux vers Raspoutine.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Invité
Invité

Anonymous



Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________ Mer 6 Sep 2017 - 16:03



Beyond the sea

Greg sourit à la remarque d'Anastasia, décidant de bien le prendre. Mais il n'y pouvait rien, ce monde avait toujours quelque chose de surprenant à lui montrer. L'innovation qui pouvait être à la fois agréable ou dérangeante restait surprenante. Le souligner était plus fort que lui.
Il s'avérait qu'aujourd'hui une de ces étonnantes innovations allait lui rendre service aujourd'hui. Lorsque la petite Abigaelle tomba, et que les larmes commençaient à mouiller son visage, quelques souvenirs envahissaient la mémoire de Greg. Il s'en voulut une seconde, de ce sentiment égoïste, car pendant une seconde, ce fut un sentiment agréable qui l'avait envahi. Pas de voir cette adorable petite souffrir, mais de pouvoir proposer son aide, comme il avait fait autrefois pour le petit Alexis. Il avait honte de ressentir cela à cet instant, de trouver une douce et agréable nostalgie dans la douleur de cette fille.
Toutefois, son plaisir de l'aider ne cessa pas.

Pourrions-nous rapidement avoir une bouteille d'eau s'il vous plait ? S'empressa-t-il de demander au serveur qui s'était approché.
De nos jours, plus personne n'utilise de mouchoir en tissu, fit-il en sortant un paquet de mouchoirs que l'on appelait kleenex. Je trouve ces petits mouchoirs magiques, dit-il avec une douce voix à l'enfant, alors qu'on lui tendant une bouteille d'eau. Une fois mouillés avec de l'eau, il mêla le geste à la parole en mouillant le mouchoir qu'il tenait, ils deviennent enchantés et ont le pouvoir de guérir de toutes les blessures.

Greg déposa ainsi le mouchoir avec une grande délicatesse afin qu'elle n'en souffre pas, même pas un peu. Il tourna la tête vers Anastasia. L'eau nettoiera la plaie, des petits caillou se mêlent si facilement à la blessure. Il reporta un regard bienfaiteur à l'enfant. Mais rien ne viendra te blesser grâce à ce petit papier enchanté.

Lorsqu'il jugea que la plaie soit nettoyée, il sortit un autre mouchoir, à défaut d'un pansement, qu'il posa sur la blessure. Il ne faut pas laisser la blessure à l'air libre. Mais désormais, tu n'auras plus mal.

Se relevant alors, il tendit la main à la petite fille.






Contenu sponsorisé




Somewhere, beyond the sea... • Greg _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Somewhere, beyond the sea... • Greg





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage