Intrigues
Disney Rpg

Au Violent de
nos Songes
Juin 2017


Par delà
les Mers

Juillet 2017

Zootopie II
#ZozoTopie
Juillet 2017


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Par delà les Mers - le 81ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Ellie Sandman ♥ - Maître du jeu : Anatole Cassini ♥
La mort est une journée qui mérite d'être vécue !

Partagez | .
 

 Above the best, improve yourself [Emily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jezabel Chapman


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3313
✯ Les étoiles : 416




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Lun 17 Juil 2017 - 14:55


Above the best, improve yourself


Je suis plus rapide qu'une voiture. Je suis plus rapide que n'importe qui ici. Pourquoi est-ce que j'essayais de me convaincre ? Ah oui. Surement parce que Callio avait fait un pari, et que je me devais de le remplir pour ses honneurs. J'étais en position, à coté d'une chevrolet, le regard concentré sur la route. Si je gagnais, Callio gagnait le pari. Si je perdais ...Eh bien non. Je peu pas perdre. Sinon je mérite même pas d'être la personne la plus rapide au monde. Je jetais un regard bref au pilote, un sourire étirait mes lèvres. Je lui laisse de l'avance pour être bonne joueuse ? Oh allez, un peu d'espoir ne peu pas lui faire de mal ! Un homme baissa un drapeau blanc vers le bas, alors qu'un son retentit dans l'air pour donner le départ. C'est partis ! Je décollais du sol, courant jusqu'à ce que le paysage devienne flou, et que des lumières bleutés ne m'entoure. Je regrettais presque les pétales que je laissais sur mon chemin il y'avait longtemps maintenant. Depuis que je m'étais pris le dôme dans le corps, je laissais trainer que des éclairs bleutés derrière moi lorsque je courrais. Etrange, non ?

▬ « Chauffeur, chauffeur si t'es champion, appuie sur le champignon ! » lui chantais-je en lachant un rire, avant de lui faire un signe de salut et de redoubler de vitesse, le dépassant à merveille, parcourant les rue de storybrooke dans une vitesse qui ne permettait pas au personnes de me distinguer. J'aimais courir. J'aimais sentir le vent me soulever. J'aimais cette idée que le monde m'appartenait dans un grain de seconde. Je me sentais libre, car personne ne pouvait m'atteindre. Je revins en quelque seconde à l'arrivé, m'arrêtant toute sourire. Ils me dévisagèrent, surprit, alors qu'au loin, la voiture ce faisait entendre. «  Elle aura quelque minute de retard ! » les prévint-je, ironique. Bon, et bien, ca c'est fait ! Callio avait gagné son pari, et je pouvais repartir tranquillement à la morgue ! L'homme s'inclina devant ma rapidité, alors que je les quittais, décollant de nouveau du sol, disparaissant du port de storybrooke pour réapparaître devant la morgue. L'appartement était calme depuis quelque jour. Je m'ennuyais après Jamie. Le fait qu'il soit dans un coma à l'hopital me peinais. Je n'avais pas envie de perdre mon grand frère.

« Jez ? Il faut que nous entreprenons une discussion. » Alors que j'allais passer la porte, perdu dans mes pensées, je me retournais pour apercevoir le visage de Maria. Je lui lachais un sourire enthousiaste. Ca faisait longtemps que je ne l'avais pas vue ! Depuis qu'elle était devenu prof d'histoire, elle était trop occupé pour venir me voir. C'est triste, j'avais l'impression qu'elle me lachait. Je me dirigeais vers elle dans le but de la prendre dans mes bras, sautillante, mais lorsque je voulu reserrer mes mains autour d'elle, elle attrapa mes bras pour me reculer doucement. Je la regardais sans comprendre. Elle était en colère non ? J'aimais pas sa tête, c'était la tête de '' Ta fais une connerie et je suis venue pour te faire la morale.'' J'étais blessé de ce rejet, mais je le dissimulais à travers mon sourire.

▬ « J'aime pas ton visage. Tu fais souvent ce visage quand tu t'apprête à me faire la morale. » murmurais-je, bougonne. Non seulement je la voyais presque plus, mais en plus il fallait qu'elle vienne me gronder dessus quand elle venait me voir ! J'étais pas une petite fille, je savais assumer mes propres actes ! Maria fit un visage surpris et me dévisagea.

« Qu'elle visage ? » demanda t-elle. Je désignais mon propre visage avec ma mains, en prenant un air autoritaire.

▬ « Ce visage. » répondit-je, avant de reprendre un air guilleret. Elle leva les yeux au ciel, alors que j'entrepris d'ouvrir la porte de ma morgue pour rentrer à l'intérieur. Il faisait tellement chaud ses derniers temps, que la morgue était un refuge parfait ! Il faisait froid, ca faisait carrément du bien ! Maria me bloqua le passage en ce faufilant devant moi. « Eh ! » m'ecrias-je. « Bon beh va y, gueule moi dessus qu'on en finisse, j'ai trop chaud je vais mourir ! » dit-je en croisant les bras. Si je n'étais pas déjà morte bien entendu. Maria lacha un soupire.

« Il y'a pas longtemps, j'ai été coincé sur une ile avec neuf personne et Loki. » commença t-elle. J'haussais les sourcils. Si elle comptait me raconté une histoire, elle ne pouvait pas le faire à la morgue ? Non mais parce que j'étais certaine que ca allait être long. Je suivais du regard un papillon qui passa au dessus de nos têtes. Maria me frappa le front pour que je reste concentré. Je reportais mon attention sur elle en lachant une plainte. « Ecoute moi ! Sur cette île, il y avait un meurtrier d'accord ? Quelqu'un qui tuait tous ceux qui ont tuer ses proches ! » Je fixais Maria. On dirait un œuvre sortie tout droit des Agatha Christies. Et alors ? C'était pas mon problème, elle semblait aller très bien !

▬ « Et alors, ta tuer personne, si ? » hésitais-je. Avec sa machette maléfique, j'étais certaine qu'elle avait tuer plein de gens ! Ca m'aurait pas étonné qu'elle face partie de ses gens ! Quoi que, j'étais un peu trop dur là, je devrais peu être pensé autrement …

« Non Jez, c'est toi ! » Je la regardais, surprise de sa voix qui venait de monter d'un niveau. Je sentais mon cœur s'emballer sans comprendre. J'avais tuer personne ! J'étais pas une meurtrière !

▬ « Tu raconte n'importe quoi ! » aboyais-je, la dévisageant à mon tour. De quel droit ce permettait t-elle de m'accuser ainsi ? Je tuerais jamais personne. Je n'étais pas une meurtrière, je n'étais pas comme ca ! Je me souciais de la vie des gens.

« Non Jez. Madame Martin. Hopital de Storybrooke. Réfléchis bien. » Alors que ca me semblait insensé, je reculais de quelque pas, dérouté. Je me souvenais pas d'un hopital, ni même d'une ...l'asile. Mon cœur tomba lourdement dans ma poitrine, alors que je semblais une panique me serrer la gorge. Avec Callio, j'avais sans faire exprès provoqué une crise cardiaque à une vieille dame. Et elle était morte. Maria s'approcha lentement dans le but de me ressaisir, mais je dégageais ses mains pour qu'elle ne me touche pas. « Jez, j'ai faillis mourir à cause de ton étourderie. J'ai faillis payée pour ton acte ! Loki aussi ! » je secouais la tête, refusant toute part de vérité.

▬ « C'était un accident, un accident ! Je ne suis pas une meurtrière ! Je ne veux de mal à personne ! » Pourquoi c'était toujours ma faute ? Pourquoi les gens m'en voulaient toujours ? Perosnne ne me comprenait ! J'en faisais tout le temps de trop pour tout le monde, mais jamais personne ne ce préoccupait de moi. J'ai donnée ma vie plus d'une fois, mais on s'en foutait. Alors à quoi bon ? On pouvait m'accuser de toute sorte de choses, on pouvait me reprocher autant qu'on le souhaitait, ca m'atteindrait plus !

« Je veux juste que tu réfléchisse au conséquences de tes actes Jezabel ! Tu dois grandir, prendre du recul, et réfléchir avant de foncer tête baissé ! » Sa voix ce hissait autant que la mienne pour ce répercuté en écho sur les murs. Je sentais mes prunelles bruler, les flammes enveloppants la partie bleutée de mes yeux.

▬ « C'est toujours de ma faute de toute façon ! Je le sais que tu m'en veux, Maria ! Tu me crois idiote ? Tu m'en veux depuis que j'ai choisis Manolo en champion ! Et tu pense que c'est de ma faute si il est mort ! » hurlais-je, mes mains devenant brûlante. Les flammes lèchèrent mes doigts. Maria paru surprise, et resta quelque seconde dénouée de parole.

« Oui. Mais je passe au dessus de ca. Et parfois tu devrais apprendre à faire de même. » M'expliqu'a t-elle. Non. Ce n'est pas juste. Je sentais la colère gronder en moi. Un brasier m'animait. Je n'arrivais pas à faire la différence entre la colère, l'injustice, le chagrin. Je détestais ses émotions qui me submergeait. Elles faisaient mal, trop mal. Je serrais les dents, fixant Maria d'un œil noir. « Jez, calme toi. Tu vas finir par blesser quelqu'un. On peu en parler d'accord ? Baisse tes mains. » Elle avait plaquer les mains en avant, alors que les miennes étaient illuminé, crépitant de flamme.

▬ « Non. J'aide toujours les autres. Mais personne ne m'aide moi. » lachais-je d'un ton glaciale, avant de m'en aller en courant, emporté par ma super vitesse. C'était assez. Assez qu'on m'en veuille toujours. Assez qu'on ce moque de moi, assez qu'on m'utilise, et qu'on me lache sans aucune once de pitié. Assez que me reproche des choses, qu'on reconsidère mes actes. C'était toujours moi qu'on rejetait ! Je parcourais la ville en courant, passant entre les voitures, avant de m'arrêter sur le route, le souffle court. Je m'étais sacrifé, je m'étais poignardé pour sauvé Pitch. Mais tout le monde s'en moquait. J'avais été tuer juste pour être l'objet de Xibalba. Y'avais donc personne pour me comprendre ? Je sentais une rage inouie remonté dans ma gorge, elle me brûlait les poumons, et je n'avais envie que d'une chose : Crier. Crier ma colère, accablé les autres de l'injustice dont il faisait preuve.

▬ « Ta pas le droit de me reprocher d'être incontrôlable ! »
hurlais-je à plein poumon. Ma vois stridente ricocha dans les paroie de la ville, et mes mains lachèrent un nuage de déflagration de flamme qui vinrent percuté une voiture. Elle valsa dans l'air avant de tomber brusquement sur le toit. Elle m'emporta également, et je sentis mon dos rebondir contre le mur d'un immeuble, avant de tomber brusquement sur le sol. Le choc me laissa confus, alors qu'un mal de crâne raisonnait dans les parois de mon esprit. Je relevais difficilement la tête. Des flammes lèchèrent les murs de l'immeuble, et elles avaient egalement noircie la route. Un nuage de fumé montait dans le ciel. Mon dos souffrait d'une douleur horrible. Je laissais retomber ma tête sur le sol, confuse.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

this is how you bring me back to life
I did my part I tried my best the things I'm fighting to protect always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596
 Page 1 sur 1

Above the best, improve yourself [Emily]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville