Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Merry Christmas
- bientôt -


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 Ulysse, rien à voir avec le grec [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Ulysse Travel


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ulysse, pirate, explorateur, mais rien à voir avec le grec

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 42
✯ Les étoiles : 177




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 0:35


    Ulysse Travel
« No matter what, I'll follow the sun »

Fiche Technique.


    ♠️ Surnom(s) → C'est toi qui voit ma jolie
    ♠️ Age → 28 ans

    ♠️ Occupation / Emploi → Moi, j'explore les mondes. Enfin, là tout de suite, j'essaye en tout cas

    ♠️ Votre personnage est-il tiré d'un conte ? : Nope, monsieur est unique, pour vous servir !
    ♠️ Si oui, lequel et qui est-il dedans ? : Ulysse, tout est dans mon nom, mon p'tit

Vous.


    Caractère → Courageux ╰☆╮ Soif insatiable pour l'aventure ╰☆╮ Sage, agit avec réflexion ╰☆╮Joueur ╰☆╮ Provocateur ╰☆╮ Ironique ╰☆╮ Regarde toujours vers l'avenir, en gardant toutefois l'importance du passé en tête ╰☆╮ Déterminé dans ses objectifs et ses rêves ╰☆╮ Curieux
    Une Particularité ? → Sur son poignet, il a le tatouage d'un crâne brisé, symbole de son premier capitaine.


Votre Vie dans le monde des contes.


    Cette région du monde des contes était marquée par la floraison du domaine des sciences. Peu marqué par la magie, ce continent avait fini par nier son existence, car, éloigné des terres où la magie abondait, tout ce qui se racontait à propos de celles-ci, des dragons, des sorcières, des sortilèges, et plus encore, tout cela n'était plus rien d'autre que des légendes chez eux. Les découvertes scientifiques, quant à elle, fascinaient les centaines d'habitants de cet endroit.
    Ulysse avait commencé à percer dans les sciences très jeune, bercé par les passions de sa famille. Il étudia l'astronomie, et avait même étudié les façons qu'utilisaient les explorateurs pour se guider avec les étoiles, ce qui servait uniquement à son savoir et son plaisir culturel, car nul ne voyageait jamais ici. Il étudiait également la géologie, se fascinait de la complexité du sol, ainsi que de la vie qui habitait leur environnement. Quelques domaines l’intéressaient moins, comme la chimie, mais ne s'en dispensait pas pour autant.
    En résumé, Ulysse a grandit dans ce cadre scientifique, sans magie, avec peu de place à l'imagination à part celle que les possibilités et théories scientifiques permettaient, et était totalement rationnel. C'était un homme sans grand intérêt pour l'étranger. Ce continent était l'exemple type d'un endroit banal, guidé par le même professionnalisme sans grande fantaisie, avec les mêmes habitudes, les mêmes humeurs.

    Sauf, une personne.

    Tout le monde connait cet homme. Un vieux que tout le monde disait fou, qui jurait l'existence des licornes, des trésors magiques au pieds des arcs-en-ciel, des mondes fantaisistes, des milliers de sorts et malédictions que possédaient la magie. Un vieux qui était évité de tous, qui vivait dans la rue, que personne n'approchait, dont tout le monde ignorait le nom. Il était juste le cinglé, le fou, le grand malade. On ne savait pas trop quelles étaient ses ambitions, parfois il partait errer dans les montagnes désertes, revenait rassasié. A vrai dire... on ne savait même pas comment il se nourrissait. Lui, il disait manger les fruits lumineux qu'il trouvait sous-terre, qui auraient la vertu de nourrir pour un mois entier. Personne ne connaissait la vérité. Si quelqu'un s'y intéressait ? Non.

    Le cinglé n'est pas le personnage principal de notre histoire. Mais pourtant, tout commence avec lui. Tout ce qu’abrite son esprit, les récits d'aventure, de magie, et bien plus encore, est le reflet du conte que vous êtes en train de lire. Pourquoi alors faire d'Ulysse, jeune homme si ennuyant, le personnage central ? Car Ulysse avait un esprit différent, écho de son prénom lui-même dont personne ne connaissait la réelle signification. Tout simplement, rien n'avait réveillé cet esprit.

    Jusqu'à aujourd'hui.

    Notre histoire commence un jour relativement ensoleillé. Ulysse était assis sur un banc, se reposant de son labeur, en s'autorisant un sandwich au fromage. Comme la journée précédente, à la même heure, de même que tous les jours avant cela. Ca aurait pu être le cas des lendemains, mais plus maintenant.

    Les pierres qu'tu creuses, moi j'en connais des jaunes, des bleus, leur couleur jte jure, elle est tellement éclatante qui faudrait pas trop la r'garder dans l'noir pour pas s'en aveugler !

    Ulysse soupirait, n'osant plus bouger, si ce n'était pour prendre une bouchée de son sandwich, espérant au plus profond de lui-même que le cinglé allait partir. Des centaines de gens habitaient la région, pourquoi devait-il venir l'importuner, lui ?

    Ignore-le Ulysse, lança Stanford, son père, qui était en face de l'allée, en train de travailler la terre afin d'en sortir quelques pierres si réputées du parc. Il s'était levé, d'un œil méfiant envers le cinglé. Toi, pourrais-tu cesser de lancer tes histoires puériles à tout le monde ? Personne ne veut les entendre, ici, on t'appelle tous Le Cinglé.

    Ulysse avait le rouge qui montait au visage. D'ordinaire timide, voilà que du monde affluait de plus en plus autour d'eux. C'était justifié : personne n'avait eu l'audace jusque là de dire le fond de la pensée générale à haute voix. Stanford, énervé, s'était décidé à le faire aujourd'hui. Dans l'espoir de tout faire cesser.

    Alors tu vas arrêter de raconter tes histoires à deux balles. Tu dérange mon fils, tu dérange ma femme, tu dérange toute ma famille, mes amis, et tout le monde autour de nous. Si tu es si bien dans tes mines inexistantes dans la montagne, vas vivre là-bas. Tes cailloux te supporteront peut-être.

    Le vieil homme, loin de s'en vexer, le regardait d'un air provocateur, avant de couler ces mêmes yeux sur Ulysse, puis un par un sur les personnes autour d'eux, qui reculaient, par précaution.

    C'que j'pense, c'est qu'vous avez la trouille ! Vous savez bien qu'j'aurai du clamser y a longtemps, vous m'voyez jamais manger, vous voulez jamais rien m'donner ! Si vous êtes vraiment de si grands scientifiques, pourquoi qu'vous y allez pas, dans les montagnes, pour vérifier mes mines ? C'parce que vous avez la trouille ! Vous voulez toujours découvrir vos p'tites théories sur le monde mais un jour, vous allez plus rien trouver mon p'tit ! Parce que vous avez la trouille de vous bouger le cul dans ce que vous connaissez pas !

    Et à vrai dire... ça avait fonctionné. Le Cinglé voulait provoquer, ils étaient provoqués. C'est Axel, un minier particulièrement fier de lui en règle général, qui s'avança, vers le barbu, sur les nerfs.

    Ah ouais ? Tu vas voir si on a la trouille. On va y aller, dans tes pseudos-mines de malheur ! Et si y a rien, et on sait tous que y aura rien, on te réglera ton compte une bonne fois pour toute.

    Une petite dizaine de personnes autour d'eux approuvaient. Ulysse pouvait donc aisément deviner qu'ils étaient d'accord pour le suivre. Stanford, cependant, hocha la tête négativement, levant les mains.

    Y a pas moyen que je vous suive là-dedans. Vous voulez suivre un dingue, allez-y, mais sans moi.
    Moi j'irai !

    La voix d'Ulysse, que peu entendait d'habitude, avait surpris tout le monde. Désormais tous les regards étaient rivés sur lui, dans un grand silence qui dura quelques longues minutes, pendant lesquelles les joues du jeune homme se rougissaient de nouveau, avant que son père ne brise cet instant gênant.

    Ulysse ! Puis-je te rappeler que tu es fiancé ?
    Son fils lui sourit. Dites lui que je serai à l'heure pour le mariage.

    C'était ainsi qu'Ulysse avait rejoint cette étrange expédition minière guidée principalement par la provocation du vieux fou. Alors que le groupe se dirigeait déjà vers la montagne, derrière lui, son père l'observait, après avoir levé les yeux vers le ciel. Son fils s'était permis un rêve. Ce n'était qu'un moment d'égarement qui allait passer, selon lui.
    A vrai dire, le jeune Ulysse ne savait pas vraiment pourquoi il s'était engagé là-dedans. De toute façon, se rassurait-il, ce n'était qu'un voyage de quelques heures, le temps qu'ils prouvent que l'histoire de cinglé était fausse. Mais au fond de lui, il y avait un étrange et inconnu sentiment qui s'éveillait. Une chaleur au creux de l'estomac qui l'avait poussé partir pour ce petit périple.

    Tous marchaient d'un pas déterminé, derrière cet homme qui semblait prendre le trajet à la légère. Pour lui, ce n'était qu'une question d'habitude. A vrai dire, il semblait presque fier. Alors que chaque personne derrière lui s'impatientait d'en découvre, il y a cependant Ulysse qui marchait avec curiosité. Jamais encore je n'avais eu un intérêt aussi particulier, s'en étonnait-il.
    Pendant plusieurs heures, ils marchaient sur les chemins dangereux et déserts de la montagne. Personne ne se plaignait, mais Ulysse voyait bien au regard de plusieurs les signes de la faim, ou encore de l'agacement. Certain semblait être prêt à abandonner. Mais ils avaient trop de fierté, fierté parfaitement provoquée par le cinglé qui les avait désormais à sa botte.

    Et alors que la tension était à son paroxysme, le trajet s'arrêta brusquement alors que... leur guide disparaissait soudainement sous terre. Tout le monde fixait la soudainement ouverture sombre qui s'était fait dans le sol. C'était si... brusque, que personne n'y croyait. Cette histoire finissait vraiment ainsi ? Le cinglé était mort comme ça ? Lui, que tout le monde croyait malheureusement immortel à force de survivre sans manger ?

    Mais bon sang c'que vous êtes peureux ! Vous allez v'nir ou c'est qu'y vous faut l'appel d'une sainte ?

    Ulysse se décida finalement à avancer, devant tout le monde encore figé par la stupeur, la surprise, l'incompréhension. Il s'assit sur le bord du trou, avant de se dire que si un vieil homme aussi fébrile que le cinglé était descendu brusquement sans avoir mal, il pouvait bien risquer de sauter. Ce qu'il fit donc, se glissant délicatement dans l'ouverture, pour finalement lui aussi disparaître.

    Alors que derrière lui, les autres commençaient à arriver à son tour, Ulysse tentait d'analyser l'environnement dans lequel il se trouvait. De toute évidence, c'était une caverne, une grotte. Mais ils n'y voyaient rien, ce qui était déjà en soit quelque chose d'étrange : ils étaient juste en dessous de l'ouverture, et pourtant la lumière du jour n'éclairait pas en bas. Comme si la lumière se heurtait à un filtre, un obstacle, une sorte de bouclier qui voulait garder le mystère d'ici bas.

    C'est ça ton arnaque ? Nous ramener dans une grotte noire ? Râlait Axel.
    A toujours vous plaindre vous serez ridés quand vous s'rez vieux. Suivez les bruits de pas, j'vous emmène aux pierres si c'est d'la lumière qu'vous voulez.

    Ils n'eurent de toute évidence pas le choix. Et personne n'avait regretté d'être contraint. Car très vite, les parois commençaient à s'illuminer de lumières étincelantes, rouges, jaunes, bleues et oranges qui provenaient de pierres qui ornaient les parois. Tout le monde était bouche bée, exceptions faite au vieux cinglé qui n'avait qu'un sourire fier.

    Vous êtes contents maintenant ? Allez bandes de fou, fit-il non sans grande fierté de pouvoir les appeler comme ça, les r'gardez pas trop longtemps, on est dans l'noir, vos yeux sont pas habitués pour ça, vous allez perdre la vue.

    Il sortit un sac en toile de sa veste déchirée, afin d'y ranger une poignée de roches lumineuses. A travers le sac, la lumière était moins forte, mais sans doute plus supportable pour leurs yeux qui n'avaient jamais observés la lumière qu'il y avait sous-terre.

    Leur voyage sous-terrestre avait ainsi débuté. Guidé dans les mines à la lueur des pierres, ils avançaient toujours plus loin, pour découvrir, après des minerais extraordinaires, une flore extraordinaire. Des arbres géants, qui n'avaient aucun couleur et qui poussaient à la simple lumière des herbes luminescentes qui parcouraient désormais la grotte. Des champignons, des fleures géantes, parfois hostiles, avant de découvrir les fameux fruits magiques qui permettait de rassasier n'importe quel estomac pendant des semaines.

    Ce fruit à le gout des tartes de ma grand mère ! S'était écriée une chimiste d'ordinaire peu agréable.
    Moi j'ai l'impression de boire mon thé en mangeant ce truc !
    Les fruits ont le gout de ce qui vous fait le plus plaisir !

    Ulysse n'avait pas partagé comme les autres ce qu'il gouttait. Il s'étonnait à vrai dire de ce qu'il avait senti : jamais dans sa vie il avait goutté quelque chose comme ça : un gout salé, qui rappelait les côtes, et qui en avait l'odeur.

    Sans qu'ils ne s'en rendirent compte, le voyage duraient plusieurs jours. Comme ils n'avaient pas besoin de repos ou de repas grâce aux fruits mangés au début de l'aventure, et qu'ils avaient toujours la même luminosité minérale, ils ne pouvaient prendre conscience du temps qui passait. Le voyage devenait dangereux tout de même, les chemins étroits, parfois ils frôlaient des vides abyssales dans lesquels ils avaient manqué de tomber plusieurs fois.
    Ils finirent par découvrir une faune exceptionnelle : des papillons qui compensaient le manque de lumière par leurs ailes, des espèces chevalines, canines, félines de toutes tailles avec milles-et-unes caractéristiques fabuleuses jamais vu auparavant..., sans parler de la vie aquatique, lorsqu'ils avaient découvert un lac géant ! Tout leur voyage contredisait les grandes lois scientifiques qui avaient régit leurs existences. Ulysse avait même cru reconnaître des animaux qu'il connaissait dans les manuels mais qui étaient supposées éteints.

    'Tention les yeux ça va piquer, héhé ! S'était écrié le vieux sans prévenir, juste avant qu'une lumière aveuglante n'agresse leur regard...

    Après quelques secondes, ils avaient reconnu le parc, à l'endroit précis où avait commencé l'histoire... quelques jours plus tard cependant.

    Ulysse ! Stanford, qui travaillait toujours dans la terre du parc à la recherche de pierres, s'était relevé, surpris par l'arrivée anormale du groupe. Vous êtes... apparus ! Comment...
    Papa ! C'était incroyable, tout ce que le Cinglé avait dit, tout était réel, on vit entouré de magie depuis le début ! Tiens, regarde ça ! Il avait pris le sac en toile que lui tendait volontiers le vieil homme. Les pierres, elles existent ! Elles font vraiment de la lumière !

    Stanford observait son fils, puis les pierres, puis le cinglé, puis les autres... Ils avaient haussé les épaules, avouant qu'ils avaient eu tort.

    Et... c'était tout. Rien de plus extraordinaire chez eux à cet instant. Le vieil homme avait donné les pierres à Ulysse, et ce dernier avait eu une certaine notoriété et reconnaissance pour détenir ce trésor que nul autre n'avait eu l'audace d'aller chercher car... la vie avait repris son cours.
    Le vieil homme, on ne le revit plus, Ulysse était persuadés qu'il était partit dans les mines pour y vivre. Ou y mourir.

    Désormais, la vie d'Ulysse avait repris le calme habituel. Leurs préoccupations étaient désormais la science, et son mariage qui approchait à grand pas.

    Assis sur son balcon, d'où il avait une vue sur la mer, il était songeur, fixant l'horizon, se remémorant sans cesse du gout et de l'odeur de ce fruit qu'il avait mangé.
    Sa fiancé, l'ayant rejoint avec un plateau sur lequel elle portait le thé, le regardait quelques secondes, avant de sourire. Elle avait compris ses nouveaux rêves.

    Mon amour, pars.

    Ulysse, surpris, avait levé des yeux vers elle, sans comprendre. Pardon ?

    Je le vois depuis que tu es revenu de ton voyage. Elle passa devant lui pour prendre les pierres lumineuses posées sur la table, afin de les lui montrer. Tu as vécu, pour la toute première fois, un voyage magnifique qui a changé toutes tes croyances. Tout est revenu à la normale mais... Ulysse, si je t'aime, c'est que tu es différent. Toi, tu as besoin de plus. Tu as besoin de partir. Explorer le monde par delà les mers et découvrir toutes les légendes que nous trouvions absurde.

    Mais... tu me demande de te quitter !

    Elle l'embrassa sur le front. Et de ne jamais revenir s'il te plait. Ulysse, je t'aime, et lorsque l'on aime, on doit laisser partir. C'est ce qui te rendra heureux, rien ici ne le peut désormais. Pas même moi, je ne suis pas faite pour voyager.
    Mais je t'aime !
    C'est ce qui sera encore plus beau. Je te promets d'être heureuse ici, en te sachant heureux là-bas. Tu prendras le train, et tu iras au plus loin. Lorsqu'il s'arrêtera, ça sera à toi de continuer ton périple, comme tu le souhaite. Réalise tes rêves, et découvres tout ce qui est faisable là bas !
    Mon père va me tuer...
    Ne lui dis rien ! Je lui dirai la vérité deux jours après ton départ. S'il t'aime, il comprendra. S'il s'énerve... il sera obligé de venir de te chercher, et de vivre ton aventure. Alors il comprendra.

    Ulysse lui souriait avec une reconnaissance infinie.
    Le lendemain, il s'était retrouvé dans un train, laissant l'amour derrière lui pour le réel sens de sa vie.
    Au fait... Ulysse veut dire Voyage, lui avait-elle murmuré à l'oreille avant de partir.

    Ses pierres dans son sac, il devenait depuis ce jour l'explorateur qu'il voulait désormais devenir. Après le train, il avait continué en cheval, avant d'arriver sur les côtes d'un pays qui se trouvait à des milliers de kilomètres du sien. Il se trouvait déjà dans une région qui se connaissait pas celle d'où il venait. Qu'il ait des pierres lumineuses dans son sac ? Ce n'était rien d'extraordinaire ici.
    Il y était : là où ce qui était basique était magique.

    Le prochain chapitre de cette histoire débute dans un port, chapitre qui allait poursuivre le changement d'Ulysse, à partir duquel son esprit ne cessera plus jamais de vagabonder sur les mers.
    La région dans laquelle il se trouvait désormais semblait l'avoir fait voyager dans le temps. Ce pays, comme presque tous ceux qu'il visitera, avait une allure davantage médiévale, reflet des grandes histoires et épopées magiques qu'il avait eu le loisir de lire durant son voyage.
    Ce chapitre commence donc près de la mer, aux quais d'une ville portuaire. Assis sur un banc, Ulysse eut le loisir d'observer la vie marine, les navires arriver ou s'en aller, les manœuvres expertes de la préparation des trois-mâts, vaisseaux qui le fascinaient. A la longueur de la journée, il avait assisté à l'arrivée de quelques pirates, simplement arrêtés pour le ravitaillement, avant de repartir, quelques heures plus tôt.
    C'est l'un d'entre eux qui importait.

    Attiré par le bruit d'une lutte, Ulysse vit un corps tomber à l'eau, entouré de son sang, poussé depuis le navire pirate qu'il observait. L’Éternel, était le nom choisi pour le Trois-Mâts.

    Que les témoins prennent actes des conséquences lorsque l'on me trahit. Il y a-t-il d'autres volontaires ?

    Le Capitaine, un homme mat de peau qui se situait dans la quarantaine, dont le blanc de la chevelure reflétait la lumière du soleil, observait son équipage d'un œil perçant, autoritaire, qui inspirait le respect à son équipage. Autour du bateau, plusieurs personnes regardaient également la scène avec intimidation ou peur. Mais cela ne dura que quelques secondes. Comme si ce genre de meurtre était à l'habitude de tous, la vie reprit autour du vaisseau. A l'exception d'Ulysse, qui fixait toujours le Capitaine de l’Éternel, si bien que celui-ci finit par croiser son regard.
    Celui-ci finit par s'avancer vers lui.

    Toi. Qui es-tu ?
    Je m'appelle Ulysse, répondit-il, jugeant prudent de répondre clairement à une question d'un tel homme. Capitaine, rajouta-t-il après avoir hésité sur la façon dont il devrait s'adresser à lui.
    Que fais-tu "Ulysse" de tes journées ?
    Je voyage monsieur... capitaine ? Je n'ai pas de but précis, je veux juste découvrir le monde.
    Comme tu l'as vu à l'instant, j'ai une place vacante sur mon bateau. Veux-tu devenir un éternel ?

    Etre un éternel signifiait donc faire partir de l'équipage de son bateau. Oh je ne sais pas vraiment, commença Ulysse avant de s'interrompre. L'appréhension du pirate l'avait fait parler, mais après tout, cet homme n'était-il pas un éternel voyageur ? Ulysse ne connaissait pas la vie en mer. Quant à la suite de son voyage ? Cela faisait déjà deux semaines qu'il se trouvait dans cette ville, vivant de l'argent qu'il se faisait en nettoyant un bar. D'accord. J'accepte l'honneur de vous rejoindre, fit-il finalement.

    Un sourire sur le visage, l'homme ouvrit les bras, pour lui faire signe de venir. Ulysse prit donc son sac, et monta sur l’Éternel. Voilà comment sa nouvelle vie avait singulièrement débuté.
    Les premières semaines n'avaient rien d'exceptionnelles. Quelques jours de tempêtes avaient agité la vie sur le navire, mais rien de plus. Pourtant, Ulysse était loin de s'en plaindre. Jamais dans sa vie aurait-il espérer vivre sur la mer. Ainsi, il servait l'homme qui était donc son capitaine sans rechigner.

    Capitaine ? Capitaine ! L'interpella-t-il, au milieu d'une nuit.

    Le capitaine, qui était distrait par le fil de ses pensées, ne tenait qu'artificiellement le gouvernail, l’œil sur l'horizon ne fixant que le vide.
    La voix d'Ulysse le ramenait à l'instant présent. Oui ?
    Je n'ai pas pu m'empêcher que nous avons changé de cap. Il me semble que notre destination se situe au nord, et si j'en crois à ce que j'observe sur les étoiles...
    Nous sommes en train de tourner à l'ouest, l'interrompit-il. Très juste.

    Il s'assura donc de reprendre le bon cap. J'aime bien tenir me tenir ici la nuit. Les souvenirs du passé m'ont rattrapé. Viens avec moi.

    Il quitta le gouvernail pour se diriger dans ses quartiers, faisant signe à l'un de ses hommes de venir également, avec Ulysse qui le suivait. Dans son bureau, il sortir une fiole d'encre noire, qu'il tendit à l'homme qui avait déjà du matériel avec lui.

    Tu as sans doute remarqué que chaque membre ici est tatoué d'un crâne brisé, sur le poignet droit, ce qui signifie qu'on m'est loyal.
    En effet.
    Je crois qu'il est temps que tu aies le tien.

    Se tatouer le poignet était très douloureux. A vrai dire, il n'avait aucun élément de comparaison, étant son premier tatouage.

    Deux mois s'étaient alors écoulés depuis lors, avant que l'attaque n'ait lieu. C'est un coup de canon qui avait fracassé la figure de proue de l’Éternel qui avait réveillé Ulysse, comme beaucoup d'autres membres de l'équipage. D'après les dires du capitaine, ils faisaient face au combat de leur vie, contre ses grands ennemis. Ulysse attacha l'épée qu'on lui avait donné, avec laquelle il s'était entraîné pendant de longues semaines, avant de rejoindre la salle des canons, pour répéter les gestes qu'on lui avait appris. Il y eut plusieurs tirs des deux côtés, avant que l'abordage ne soit possible, et ordonné.

    Ça s'était passé si vite. Ulysse n'aurait pas cru s'en sortir à l'épée. Deux heures plus tard, ils étaient victorieux. L’Éternel avait perdu deux membres de son équipage, qui retournèrent à la mer avec les hommages, mais le navire continuait vers le Nord, victorieux.
    En quelques années, Ulysse était devenu quelqu'un d'assuré et de brave aux côtés de son capitaine. Un caractère bien différent de celui qu'il avait au tout début de son histoire.

    Puis un jour, il commençait à reconnaître les paysages qui se dressaient au loin. La nouvelle destination que le pirate convoitait était un pays duquel on disait qu'un groupe de scientifiques avait ramené de sous-terres des pierres précieuses qui ne se trouvaient nulle part ailleurs.
    Son pays.
    Ulysse observait la terre qui approchait de plus en plus avec appréhension. Il n'avait jamais cru revoir cette terre un jour.

    Mais son voyage fut cours. Le pirate, une fois débarqué, n'a pas mis longtemps avant d'entendre la vérité. Qu'Ulysse cachait les pierres avec lui. Il s'était retourné contre lui avec haine, le considérant comme traître.
    Lui, comprendra plus tard que son capitaine, qui lui avait offert le meilleur des trésors, à savoir l'aventure, n'avait jamais été quelqu'un de bien. Guidé par la perversion de la puissance, son plus grand ennemi qu'ils avaient affronté quelques années auparavant n'était que la tentative de justice et Ulysse avait contribué à sa perte.

    Il avait donc levé son épée contre le capitaine, sur son propre navire. Refusant de le tuer, il s'était contenter de le pousser par dessus bord alors qu'ils étaient à quais, avant de lever l'encre.
    On se retrouvera chez les morts un jour ! Lui fit-il avec un clin d’œil.

Votre Vie à Storybrooke.


    Le sort noir avait visé juste lorsqu'il a maudit Ulysse.
    Il était fait pour voyager. Pour naviguer. La malédiction l'avait enfermé.

    En soit, il n'a rien connu de Storybrooke. Les coutumes, les habitudes de la Terre, des Etats-Unis, de Storybrooke, il n'en savait rien. Ulysse avait perdu son identité, enfermé dans les cellules psychiatriques de la ville. Pourquoi ? Qu'avait-il fait ? Si un jour on le lui avait dit, dans les souvenirs artificiels de la malédiction, il ne s'en souvenait pas. Il ne se souvenait plus de rien. Le fil des années avait fini par le vider de toutes pensées.
    Il ne se rappelait pas avoir de la famille. Il ne devait pas en avoir, puisqu'il ne recevait jamais de visite. Était-ce possible d'avoir des visites ? Il n'avait même pas conscience du type d'établissement dans lequel il se trouvait.

    C'était une âme voyageuse qu'on avait enfermé. Ça l'avait détruit, le pire était qu'il ne savait pas pourquoi. Il ne savait pas qu'il avait un jour goûté à l'aventure sur les mers et sur les terres de bien des pays, dans un autre monde.

Votre vie après la malédiction.


    Et un jour sa raison commençait à se reconstruire d'elle même. Était-il en train de rêver ? Sa folie lui donnait-elle les visions d'une aventure formidable pour remédier à son malheur.
    Non. Au bout d'une semaine, on avait commencé à libérer ceux qui étaient retenus injustement à cause de la malédiction. Ulysse. Ayant autrefois voyagé dans divers pays avec la contrainte de toujours s'adapter à des coutumes, des paysages ou des températures différentes, il ne mit pas longtemps pour s'adapter à Storybrooke. Son pays natal y ressemblait de loin, mais la Terre était bien plus moderne.
    Il était seul cependant. Ce pays natal était si loin des terres purement magiques qu'il était d'ailleurs certain que sa famille n'ait même pas été touché par la malédiction. De même que son capitaine, s'il était resté là-bas.

    Ulysse retrouva son épée chez l'antiquaire décédé de la ville. Ses pierres cependant avaient du rester à Storybrooke. Il n'avait plus son trésor ni son navire. Il aurait pu quitter la ville, un jour, un sorcier le permit. Mais il avait préféré attendre. Il s'était documenté sur l'histoire de ce monde, étant témoin au fil des mois de surprenants événements dans la ville. Il voulait bien plus qu'explorer les Etats-Unis. Il voulait trouver un moyen de retrouver l'aventure à laquelle il avait goutté dans sa vie précédente.

    Puis un jour il entendit parler, de ceux qui revenaient parfois de ces expéditions étranges, de la Reine des Pirates. Une certaine Wendy Darling.
    La retrouver, et faire un jour parti de son équipage fut le nouvel objectif de sa vie.


©️ CREDIT Bazzart



Administration


Célébrité de votre Avatar : Sam Claflin
Est-ce un poste vacant ? : Nein

Multicompte ? : Quelque chose sur le forum me trahit. Et sinon, si tu sais vraiment pas... allez, c'est pas si dur

Entre nous


Pseudo / Prénom : Haha, l'autre, il croyait me piéger en me demandant le prénom
Votre avis sur le forum : J'y suis, c'est dingue !
Comment l’avez vous découvert : J'ai un jour suivi un terrier, et je suis tombé dans son lapin

Si vous deviez choisir entre héros, vilain, magique, prince(sse), contes de fées, Roi Lion, Ancien animal, rebelle, ou wonderland pour votre team vous choisiriez quoi ? : A pirate goes by Neverland, miss

Le mot de la fin : J'ai bien aimé cette fiche de présentation. Toi aussi ? C'est fou tous les points communs qu'on a déjà !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Don't stop. Tomorrow, we'll find a new face of the world. Of the life.
©crackintime

Emily Lame-Duck


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Britt Robertson

Ѽ Conte(s) : Le vilain petit canard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le vilain petit canard

☞ Surnom : Lou / Loulou / Pollen / Coin-coin

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2438
✯ Les étoiles : 1752




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 10:43

Bienvenue !!!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On the Road

Elle n'avait nulle part où aller. Alors elle est allée partout, et ainsi elle a continuer à rouler sa bosse sans trève sous les étoiles
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t50590-coin-coin-pres http://imghttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duckahttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duck15.hostingpics.net/pics/951307Emily.png

Eloise A. St-James


« La colère consume
et n'illumine pas. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

☞ Surnom : Licia



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7301
✯ Les étoiles : 851




Actuellement dans : « La colère consume et n'illumine pas. »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 11:18

Re bienvenue

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm a murderer... And I like that !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Jezabel Chapman


« Si on schtroumpfait ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

☞ Surnom : June.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3792
✯ Les étoiles : 1266




Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 12:20

Je sais pas qui sait mais le vava est super canon Et ca fait bizarre de voir l'acteur vue que c'était mon ancien ship

Re

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Run boy run, running is a victory
This is how you bring me back to life ▬ I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Ulysse Travel


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ulysse, pirate, explorateur, mais rien à voir avec le grec

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 42
✯ Les étoiles : 177




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 12:28

Merci vous

Et merci Jez Si tu veux un indice, c'est grâce à toi que j'ai pu faire mon vava

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Don't stop. Tomorrow, we'll find a new face of the world. Of the life.
©crackintime

Anatole Cassini


« Courir ou se faire ramollir ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : ➹ Dylan O'Brien

Ѽ Conte(s) : ➹ Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Un mystère

☞ Surnom : ➹ seb



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8572
✯ Les étoiles : 1660




Actuellement dans : « Courir ou se faire ramollir ! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 13:03

Ca ne sent pas bon. Quelqu'un qui dit d'entrée de jeu "rien à voir avec le grecque", c'est forcément quelqu'un qui veut que son perso devienne divin. C'est obligé ! Du coup, désolé, mais tu ne pourra pas être validé ! D'ailleurs, pour plus de précautions, l'intégralité de tes comptes vont être supprimés du forum !

Enfin... tu peux garder un faux compte histoire de ne pas nous priver de Choc Actu. Mais sinon au revoir !

*clique* *clique* Qui a bloqué le bouton delete ? J'arrive pas à le bannir.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Tu penses que ça sent mauvais, Cassandre ? »
« ...hum... en fait oui t'as peut-être pas tord... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74304-anatole-le-titan-fan- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74304-anatole-le-titan-fan-de-columbo#811943

Calliope Lloyd-Webber


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emmy Rossum

Ѽ Conte(s) : Coraline
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Coraline Jones, la fillette trop curieuse et qui a deux mamans

☞ Surnom : Even

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 867
✯ Les étoiles : 442




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 13:03

Il est absolument sublime ton vava! *-*

Reeew Ulysse est un prénom beaucoup trop beau

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Thank god I'm not you
○ You could all me narcissistic, you could say I'm of no worth. You could call me the scorn of Satan. But I could be so much. I'm such a sinner and I have been since birth. Full of greed and full of lust. But I could be so much worse.

Ulysse Travel


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ulysse, pirate, explorateur, mais rien à voir avec le grec

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 42
✯ Les étoiles : 177




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 13:06

J'ai mis un dislike sur ton message Je suis divinement parfait Tu ne peux pas me supprimer parce que je suis essentiel à ta vie

merci Even

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Don't stop. Tomorrow, we'll find a new face of the world. Of the life.
©crackintime

Xi-Feng Wei


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jamie Chung

Ѽ Conte(s) : Mulan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La guerrière, Mulan

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 314
✯ Les étoiles : 558




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 13:13

AAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH !!! REBIENVENUE !!!
Tu l'as enfin fait !!
Ok tu donnes trop envie rien qu'avec ce début

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
impossible
Un nouveau départ pour une nouvelle vie. ▬ bat'phanie
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44234-une-guerriere-ancestr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57853-je-ne-veux-plus-jamais-voir-un-homme-nu-de-ma-vie

Rebekah Stormborn


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Cintia Dicker.

Ѽ Conte(s) : folklore germanique & légendes phéniciennes.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : une nixe, la fille du Léviathan.

☞ Surnom : Bekah.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1275
✯ Les étoiles : 591




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 13:17

Oh. my. gad. J'aime déjà ce perso
T'as intérêt à me réserver un lien, sinon je te bouderai et je te souhaiterai pas la re-bienvenue

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t33258-rebekah-lachowski-ou- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t47291-rebekah-lachowski-daughter-of-the-sea http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t33455-les-rps-de-bekah
 Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Ulysse, rien à voir avec le grec [terminée]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Bienvenue à Storybrooke :: ♥ Présentation :: ➹ Persos validés