Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 [Fe] Evénement #83 : Magic League, Mission Russie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage

Anastasia Romanov


« Totalement Perdu !
☜-(ΘLΘ)-☞ »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia

☞ Surnom : Anya

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4970
✯ Les étoiles : 2945




Actuellement dans : « Totalement Perdu ! ☜-(ΘLΘ)-☞ »


________________________________________ Dim 10 Sep 2017 - 20:02

A nous deux, songea la rouquine, les mains resserrées sur l'arme géante. Elle n'avait pas peur. Ou pas, trop du moins. Anastasia avait déjà affronté des trains fous, des cauchemars réels et des chevaux géants. Ce robot n'était jamais plus qu'un nouveau défi pour lequel elle était littéralement armée. Mais l'arrivée de Wonder Jezabel - dans un piteux était mais vivante - lui mit du baume au cœur et accru sa confiance plus qu'elle ne l'aurait imaginé.
La jeune femme écarquilla les yeux :
- Qu'est-ce qui vous est arrivé ? s'enquit-elle sans savoir si elle devait s'inquiéter ou non.
Sous cette couche de saleté et de sang, il était difficile de voir si elle était blessée ou pas. Mais Jezabel tenait debout, ce qui était un bon signe.
- Oh c'est rien, un petit souvenir de Cold, répliqua l'intéressée en balayant les inquiétudes de la rouquine d'un revers de la main.
Anastasia opina, songeuse. Cold était probablement mort, tué par son égo démesuré, sans doute. Les hommes ne changeraient-ils donc jamais ?
Pas le temps de réfléchir davantage à cette question car déjà Ultron grandeur nature s'approchait
- Je crois que vous me raconterez la fin de Cold plus tard, coupa Anya en reportant ses yeux aciers sur la machine.
- Oui, c'est pas un épisode très joyeux ! Oh, voilà le magnéton, compléta Jezabel, parée à l'attaque elle aussi.
Ultron venait en effet d'atterrir à quelques mètres des deux héroïnes et s'élançait en courant dans leur direction.
Il avait l'intelligence de courir en zig zag, ce qui rendait tout tir beaucoup plus difficile, qui plus est pour une néophyte en la matière. Il allait vite, qui plus est, le bougre !
Anastasia coula un regard dans la direction de Jezabel. L'heure était venue. Elle vissa alors ses lunettes high-tech sur son nez en trompette, prête à passer à l'action. Les lunettes ne tardèrent pas à s'activer pour lui indiquer que l'écran implanté au niveau du coude de sa combinaison n'avait pas fini de révéler ses fonctionnalités. Il était apparemment en mesure d'émettre des ultrasons, ce qui équipait Anastasia de deux armes.
- J'ai un nouveau gadget à tester ! annonça-t-elle en direction de Jezabel.
Sans attendre de réponse, la jeune fille visa le robot pour le mitrailler d'ultrasons. Si la plupart ne l'atteignirent pas, ceux qui réussirent à le toucher le ralentissaient. Anastasia disposait à présent de deux armes : l'une pour le contrer, l'autre pour le tuer.
Au contact des ultrasons, le robot s'était éloigné de la jeune femme, repoussé. Anya disposait d'un bon moyen d'assurer un périmètre de sécurité mais ce n'était pas suffisant : il fallait mettre ce robot hors d'état de nuire. La vitesse de Jezabel ne serait pas de trop dans cette entreprise.
- Tu as encore de la réserve pour courir lui faire sa fête ? demanda-t-elle avec un signe de tête en direction de leur ennemi commun.
- Tant que je ne suis pas morte morte je peux encore courir ! assura l'intéressée alors qu'Anya écarquilla les yeux.
C'était effectivement une façon de voir les choses.
Wonder Jezabel partit comme une flèche à la rencontre d'Ultron et lui sauta dessus. Le robot riposta, tentant de la combattre, ce qui le contraignait à rester à l'arrêt. Tirer devenait plus envisageable, mais pas encore totalement : Anastasia risquait de toucher Jezabel. Alors la rouquine se contentait pour le moment de le ralentir à l'aide des over-ultrasons pendant que la jeune femme l'immobilisait du mieux qu'elle pouvait en retenant ses bras vers l'arrière. C'était une excellente idée, songea Anya.
Jezabel était très forte, parvenant à esquiver brillamment les coups du robot tout en se plaçant correctement pour le priver d'une bonne partie de ses mouvements. Une héroïne, une vraie, même si elle était très sale.
Quand le robot fut suffisamment immobilisé, Anastasia leva son arme vers lui, prête à faire feu. Un puissant rayon bleu jaillit du viseur et la jeune femme fit quelques pas en arrière, surprise par la puissance de l'arme. Le temps de s'y adapter et elle visait le torse du robot pour le perforer lentement mais sûrement. Il fallait maintenir la position en dépit de la puissance du jet. Anya sentait ses muscles se raidir et avait la désagréable sensation d'en découvrir certains mais elle ne cilla pas.
Elle y était presque. Encore quelques instants et...
... C'eut été trop facile, n'est-ce pas ? Le robot n'avait en effet pas dit son dernier mot et attrapa Jezabel pour la soulever dans les airs, à quelques centimètres du rayon mortel. Aussitôt, Anya en dévia la trajectoire, le temps de réfléchir à un plan B.
Son regard croisa celui de Jezabel et s'y vissa. Elle attendait les ordres. Anastasia pouvait tirer mais risquait de la toucher et ne prendrait cette décision qu'avec son accord explicite.
- Tire Anya ! T'en fais pas pour moi, vas y ! lui cria Jezabel avec une assurance désarmante (seulement métaphoriquement, ndlr).
La jeune femme se mordit la lèvre, hésita encore un instant puis obéit, envoya toute la puissance dont son arme était capable.
Le robot s'en trouva perforer de part en part mais ce fut également le cas du buste de Jezabel qui tomba lourdement au sol, suivie de près par la carcasse d'Ultron dont toutes les lumières s'étaient éteindre. Il n'était pas évident de comprendre que l'ordinateur qui le contrôlait venait de griller, tuant par la même occasion son intelligence artificielle.
Anastasia lâcha aussitôt son arme pour se précipiter près des restes fumants de la machine et tenter d'en extraire Jezabl.
Avait-elle bien fait de lui faire confiance ? Peut-être aurait-elle dû chercher une autre solution.
- Oh la vache ! râla une voix par dessous les décombres.
Jamais Anastasia n'avait été aussi contente d'entendre quelqu'un râler.
- J'en ai marre ! grommela-t-elle encore tandis qu'Anya continuait à la dégager de là dessous.
- Mais comment tu as fait pour pas mourir, bon sang ?! J'ai cru que t'étais suicidaire ! s'écria Anya, à la fois fâchée d'avoir eu si peur et terriblement soulagée.
Elle distinguait à présent le visage de son alliée.
- Quoi parce que t'étais pas au courant de ce pouvoir ? Ca voulait dire que si je te disais de tirer quitte à mourir tu l'aurais fais ? s'indigna la jeune femme décidément bien vivante.
- Tu me dis de tirer, je tire, je te fais confiance ! Je peux pas deviner que t'es vraiment Wonder Woman ! répliqua Anya sur le même ton.
- Oh c'est trop beau, merci, se radoucit la jeune femme, touchée.
Anya ne put s'empêcher de sourire franchement tandis qu'elle terminait de déblayer un passage pour Jezabel.
- Bon beh après les tripes, la boite de conserve ! s'exclama celle-ci une fois sortie de sous les décombres en observant son costume abimé et le robot mort.
Jezabel était encore plus crasseuse qu'avant, ce qui paraissait pourtant impossible. Elle essayait tant bien que mal de retirer un peu de saleté, alors Anya proposa :
- Viens, maintenant qu'on en a fini de lui on devrait aller te débarbouiller.
Ces mots résonnèrent encore dans le paysage quand Ali ressortit de la bulle irréelle, une Livewire inconsciente dans ses bras. Anastasia arqua un sourcil sceptique et coula un regard vers Jezabel.
Les deux femmes ne firent aucun commentaire car la douce voix d'Alfred leur parvenait une nouvelle fois aux oreilles.
- Les gars, Spiderman ne me répond plus, annonça-t-il sans parvenir à masquer son inquiétude.
- Oh mais il fait quoi encore cet idiot ? Bon beh on repassera pour la douche ! marmonna-t-elle
Sans attendre, Jezabel s'élança vers la bulle alors qu'Anastasia ramassait son arme, juste au cas où.
- Tu veux pas lui remettre un coup ? Je crois qu'il a cligné des yeux ! commenta Jezabel avec un signe de tête en direction de l'arme d'Anastasia qui l'avait entre temps rejointe près de la bulle.
Cette dernière sourit, complice, puis se tourna vers Ultron pour en remettre une couche, juste pour le plaisir et se rassurer. Puis les deux femmes s'élancèrent à la recherche de Spider Dyson.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Maara Blackhunter


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Katie McGrath

Ѽ Conte(s) : Les 5 Légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightmare

☞ Surnom : Licia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 86
✯ Les étoiles : 6




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Dim 10 Sep 2017 - 22:33


Magic League, Mission Russie
Feat la Magic League



Jezabel allait bien. C'était une bonne nouvelle. La moins bonne, c'était que mon ennemie adorée s'était relevée. Et qu'elle était prête à détruire Magneto son père et tout le monde avec. Ah sérieux, les relations familiales... J'étais bien placée pour les comprendre. Surtout les relations père-fille. Ceci dit, moi j'avais beau avoir des soucis avec mon père, ça n'était pas pour autant que j'en voulais à la terre entière. Manifestement, j'étais moins méchante que je ne le pensais parfois... Bref, quoi qu'il en soit, même si le corps de Reverse Flash était entrain de se vider de son sang et du reste, on en avait encore d'autres sur les bras.

"Il faut que vous les teniez à distance, et qu'éventuellement vous les empêchiez de me tuer, je vous en serez éternellement reconnaissant. J'ai peut être un plan qui va aider Spiderman et toi en même temps." Nous ordonna Alfred.

Vu qu'Harley s'occupait du Joker, il me restait ma copine. Chouette alors, j'allais pouvoir jouer ! Pendant qu'Alfred allait vers la machine à mutation, je m'occupais de la Sorcière Rouge. Un coup d'éclair par-ci, un coup d'éclair par-là... Bref, autant dire que je la faisais aller d'un coin à un autre, sans que cela ne m'empêchait de surveiller un peu Alfred. Le vieux parlait tout seul. Enfin, ça en donnait l'impression, mais il devait sans doute parler à Dyson.

"Pendant quelques secondes, je vais amplifier l'énergie de cette machine. Les pouvoirs de Scarlet deviendront incontrolabe pendant un laps de temps très bref. Sois prête, il va falloir que tu l'étouffe comme la dernière fois, et cette fois-ci ça sera plus compliqué, si tu te rate, elle nous fera tous exploser. Si tu réussis, sa magie sera si forte qu'elle devrait perdre connaissance. Spiderman, Raven, êtes-vous prêt ? Spiderman... ?" Nous prévint-il, mais sans réponse de la part de Dyson. Merde. "Zut, on a plus le temps. Maintenant !"

Alors je lâchais le paquet. Pire encore que la dernière fois, j'y mettais deux fois plus d'énergie. Scarlett ne devait plus s'allier aux autres et la machine ne devait pas servir de nouveau. C'était inacceptable. D'autant qu'après, ils se prenaient vraiment pour les méchants des comics. Pathétique, ils n'avaient aucune histoire, aucune volonté propre au final. Et ça m'agaçait de savoir que ma meilleure ennemie n'était qu'un reflet d'un personnage de comic... Scarlett et le Joker étaient au sol. Hors d'état de nuire. Alfred nous regarda, Harley et moi avec un grand sourire.

"Vous êtes en train de gagner !" Nous dit-il avant d'ajouter avec un regard un peu inquiet. "Dyson est peut être mort, cela dit."

Ah non ! Merde avec ces conneries-là !

- Il a pas intérêt, les morts, c'est pas mon trip. Dis-je en me retournant et en me dirigeant vers l'endroit où Dyson était censé être.

Vie : 70%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm the fear... But I'm not so bad...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63732-vous-avez-peur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63752-liens-de-maara

Jezabel Chapman


« Si on schtroumpfait ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

☞ Surnom : June.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3792
✯ Les étoiles : 1266




Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Lun 11 Sep 2017 - 20:40



Magic League
But for now, it's time to run, it's time to run...


Oh sympa la nouvelle déco ! Je m'étais arrêter sur un pont blanc, cerner par l'océan. Alfred avait encore des goûts du luxes ! C'est bête que Mina n'était pas là pour voir ca, je m'ennuyais un peu sans elle, mais Anya comblait ce vide à sa manière. C'était quand même très particulier comme paysage, sachant qu'à l'extérieur c'est un désert de glace. Je levais la tête, Magnéto était dans les airs, faisant tournoyer du métal tout autour de lui. Oh la jolie voiture !

Oh un lampadaire. Vous croyez qu'on pouvait jouer au golf avec ? Bah quoi ? Plusieurs structure métallique tournoyait autour de lui. J'espère que lui non plus allait pas me refaire la garde robe ! Entre les tripes de Cold et la poussière d'Ultron, j'étais gâté. On me reconnaissait même plus en temps que Wonder Woman ! C'était triste. J'attrapais le bras d'Anya pour lui désigner la belle météorite qui tombait dans l'eau. Ah, pardon, on me dit dans le creux de l'oreille que c'est pas une météorite mais Dyson qui a oublié de mettre son bikini. C'est pas croyable !

« Je vais essayer de le retenir ! » m'infirma Anya, visant Magnéto avec son arme. La décharge que reçu Magnéto fut suffisante pour l'arrêter quelque seconde et le ralentir.

« D'accord, bon behn, allons sauver les jouvancelles en détresses ! »
déclarais-je d'un sourire fourbe, me penchant pour analyser le contre bas. Là ou Dyson avait attérit. Je grimaçais, j'étais pas une adepte des profondeurs. C'était tout noirs et on avait pas pied ! Je pris mon elan et m'élançait dans l'eau – comme une déesse sisi- avant que mon corps ne soit avaler par les profondeurs de l'ocean. L'eau était vachement froide quand même ! Mais moi, ca me posait pas de problème. Je retenais ma respiration autant que possible, avant de battre des pieds et des mains vers Dyson qui coulait lentement dans les abymes.

J'avançais d'une nage hyper rapide, attrapant sont bras pour le tirer contre moi, et remonter le plus rapidement possible vers l'air frais. Lorsque je revins à la surface, j'avalais une goulée d'air frais, les poumons en feu. Dyson saignait du torse et en plus son costume était encore plus moche que le mien. C'était pas une douche que je réclamais tout à l'heure ? Bah là j'étais servis ! Le sable et le sang séché devint visqueux, encore pire qu'avant ! Puuuah.

« Eh, Cendrillion, on ce réveille ? »
Lui dit-je en le secouant de toute mes forces. Pourquoi il dort ? Fallait qu'il ce réveille ! Je lui mis une première baffe. «  Hehooo ! Allo ! Alohaaaa ! A l'huile ? Au beurre ? DEBOUT LA DEDANS !!! » Et VLAM. Une deuxième, ainsi qu'une troisième alors qu'il était déjà réveillée le pauvre. «  Oh pardon. Je croyais que tu dormais encore. » me défendis-je d'un sourire gênés.

« Jezabel... oh ça y est, je suis mort, je suis au paradis. Avec toi. C'est beau et dramatique. » Euh … Le kraken l'avait bercé un peu trop prêt du mur ou quoi ? Un grand bruit raisonna du coté du pont. Je tournais la tête vers Anya, qui était en train de mettre une raclé du tonnerre à Magnéto à elle toute seule ! J'étais fière d'elle. « Attends, c'était chez les vivants ça ! Je suis totalement vivant ! » Oui, oui. Je parlais en connaissance de cause, il était bien vivant ! C'est moi ou il avait l'air un peu trop heureux de me voir ? « Et ça veut dire que... Nom d'un pinceau, Jezabel ! J'ai eu super peur ! Tu avais crié et... » euh. Alerte. Il est tout cassé. Magnéto l'avait cours circuité le pauvre. On faisait comment pour le réparé maintenant hein ? C'est malin ! « Je vois que notre amie se bat sans nous. On l'aide ? » Ah ca, c'était pas de refus par contre ! Il commençait à me faire peur. Je suis certaine qu'avec de la glace et Titanic il serait à point.

« Anya, je crois qu'il l'a cassé il bécasse des drôles de trucs ! » Lui hurlais-je en jetant un œil désespérée dans sa direction. Puis je me retournais vers Dyson. « T'es pas mort idiot, y'a que moi qui suit morte ici ! je t'avais dis d'emporter ta boué ! » le rouspétais-je. « Rah ses jeunes ils écoutent pas leur ainés ! » Dis-je d'une lueur malicieuse et d'un sourire fourbe.

« Cherche pas, c'est un homme, c'est normal chez eux ! » Répondit t-elle. Ahhh comme les filles quand elles sont de mauvaises humeurs à cause de leurs mauvais jours ? Moi j'avais pas ce problème !
« Ahhhh c'est héréditaire ? » Insinuais-je, toujours amusée.

« Je ne suis pas d'accord avec ça ! Enfin, sauf quand elle a dit que je suis un homme. Haha ! Vous l'admettez enfin. » Ah bon elle a dit ca ? Je m'en souvenais pas. Anya roula des yeux. J'étais d'accord avec son mouvement faciale.

« Moi j'ai rien dit pour ma défense ! » intervenais-je. Ce serait trop facile de dire qu'il est un homme. Il en était toujours pas un. Quand il arrêtera de le hurler sur tout les toits, je serais peu être plus compréhensible !

« C'est ce qu'on va voir ! Overwatch, vous seriez une sainte si vous continuez à lui bombarder la tronche pour le moment. » Oui parce que c'est pas que j'aimais faire trempette, mais j'avais pas que des poissons chats à fouetter ! Oh moins j'étais moins crasseuse et mon costume ce voyait un peu plus. « J'emmène Jezabel dans le ciel. Pas dans le sens que j'aurai préféré, mais je sens que mademoiselle va adorer approcher notre aimant préféré. » Quéhhhh parrdonn ? Je crois que ma cervelle venait de bugger . Il a bien osé dire que ce je pense qu'il a osé dire ?

« Ehnnnnn ! » protestais-je alors que j'avalais subitement la tasse au passage. PUUUUAH les poissons c'est pas bon. Et cette eau est dégoutante ! Il tendit la mains dans ma direction, alors qu'il avait tiré une toile sur un objet en métal dans le ciel. Je le regardais faire, avant de baisser les yeux sur ses mains.

« Vous prenez Air Spidy ou pas ? » me proposa t-il. Je me saisie de sa mains, un sourire amusé au lèvres.

« Première classe je vous prie ! » demandais-je. Je m'accrochais à sa nuque, alors que l'océan nous tiraient de l'eau et qu'il disparaissait sous nos pieds. C'était comme les manèges à sensation, j'adorais ca ! Des fois j'aimerais bien pouvoir voler, juste pour voir.

« Overwatch, ne soyez pas jalouse, la compagnie aérienne de Spidy reviendra pour vous très vite ! » Je jetais un coup d'oeil vers Anya qui continuait de bombarder Magnéto avec son arme. Celle ci ce contentait de rouler une nouvelle fois des yeux. J'aimais bien cette expression faciale, Maria le faisait souvent. Faudrait que j'essaie. Dyson nous lâcha sur une voiture qui tournoyais dans le ciel. Je baissais la tête pour voir l'ocean en contre bas. Questiooon ! Si on tombe à l'eau, à quel point ca va faire mal ? Je serrais les dents, ne préférant pas y pensée. Je me relevais titubante, évitant un maximum de ne pas tomber avec cette voiture peu équlibré. Je me tournais vers Dyson qui essayait de me faire un topo du plan qu'il avait concocter. « Alfred va le transformer en aimant surpuissant, le but était de l'entourer de près de ses jouets en métal. Mais vous avez deviné que je me suis un peu foirer. Mais tous ensemble, on peut le faire. » Ah, d'accord. Pas mal. Je regardais les morceaux de métals. Courir dessus pour entourer Magnéto … ca devrait pas être difficile !

« C'est partis ! Désolé mon gaillard, tempête tropical ce soir ! » Criais-je à Magnéto. Je quittais la voiture pour sauter sur un bout de planche métallique. Vue au ralentis, j'avais l'impression d'être dans l'oeil d'une tornade. Je sautais de bout métallique à bout métallique, projetant autant de vitesse que possible, tournoyant autour de Magnéto jusqu'à l'enfermer avec moi dans une tornade électrique et bleutée. Je sautais sur des lampadaires, des voitures, me projetant le plus loin possible pour le destabilisé par les vents que je provoquais. Est -ce que j'avais dis qu'un lampadaire serait utile pour jouer au golf ? Je donnais un coup exprès dans le lampadaire, qui envoya un bout de féraille sur magnéto. Je sautais de petit bout de féraille à petit bout de féraille pour les luis envoyer dans le visage. Ahah, il l'avait pas vue venir celle là ! Celle là non plus ! Oh oh, le regard qui me lançait faisait peur quand même.

SpyderDyson envoyait des projectiles à l'aide de ses toiles, et même Overwtach parvenait à tirer avec facilité tellement Magnéto s'affaiblissait. Punaise, il était fort quand même celui là. Et canon. Pourquoi les méchants étaient tous canon ? C'est d'une injustice ! Une des voitures fusa vers le bas, directement sur Anya. Heureusement Gambit avait lancer une décharge d'énergie à l'aide de son baton. Tiens, je l'avais pas vue rentré dans la bulle ! Je m'écartais lorsque la voiture explosait. Certains objet en métal tombèrent vers la mer, mais remontaient très vite grâce au pouvoir de Magnéto. D'un coup de pied, je shootais dans un vélo qui partis à vive allure vers lui. Si je pensais que j'allais jouer au foot avec un vélo ! Je lâchais un rire amusé lorsque Gambit attrapa un métal pour remonter très vite vers le ciel, comme un ascenceur. Sympa ce jeux là !

« Overwatch, le sol semble bien périlleux pour vous. Venez, on s'amuse si bien dans le ciel. » Proposa Dyson, pendant de sa toile comme une araignée. Beuh, les araignées ! J'avais pas peur, mais je trouvais ca laid ! Anya ce laissa monté vers le ciel, après avoir arrêter quelque projectile avec son arme. « Il a des difficultés, au signal, on lui envoie tous une décharge. » Hein ? J'observais des bombonnes de gazs. Moi aussi j'en voulais ! Bon beh tanpis ! Je fixais mes mains, des décharges léchaient mes doigts. Une curiosité m'animait. Je me demandais si je pouvais jouer avec elles, comme je jouais avec le feu. 

Je continuais de courir, attendant le signal de Dyson. « Maintenant ! » D'un geste, je lançais mes mains en direction de Magnéto. Les décharges s'envolèrent directement vers lui, alors qu'Anya et Dyson le bombardaient et les décharges énergétique de Gambit le percutait. Des drôles de couleurs ce mirent à faire illuminer Magnéto comme un lampadaire. Sympa le feu d'artifice, ca me plait ! Sauf que les couleurs oranges, rouges et bleus l'animaient. Genre beaucoup. Mais c'est quoi ca, c'est une explosion ? Je lâchais un hurlement de surprise alors qu'elle fonçait vers nous.

« Opération de sauvetage Jezabel enclenché ! 
» hurlais-je en récupérant tous le monde comme je le pouvais, l'explosion s'approchant lentement de nous. Enfin, à vue de mon œil !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Run boy run, running is a victory
This is how you bring me back to life ▬ I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Dyson Walters


« A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9131
✯ Les étoiles : 666




Actuellement dans : « A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


________________________________________ Mar 12 Sep 2017 - 0:06

above the clouds.
Stronger together. Giants reunited.



L'ascenseur émotionnel était assez violent. Dans la même minutes, j'étais mort et revenu à la vie. Ce qui n'était pas totalement vrai, mais c'était l'effet que ça m'avait fait lorsque j'étais lamentablement tombé de l'eau avant d'en être sorti, sauvé par Jezabel, que je croyais morte. Ce qui était le cas, et fort heureusement pour moi, elle semblait s'en foutre totalement de ce qu'il fallait faire quand on est mort en temps normal.

Puis ce regain de puissance que j'avais senti ensuite, entouré de la Magic League, était magnifique. Sauf quand notre propre puissance semblait vouloir nous assassiner. J'avais du avoir une expression peu gracieuse dans la seconde où j'avais compris que l'explosion grandiose qu'on avait provoqué sur Magneto avait un rayon assez grand dans lequel nous nous trouvions.
Mais encore une fois, cette sensation, celle de renaitre, alors que la seconde d'après, nous étions plus loin, debout, triomphant sur ce qu'il restait d'un camion, à observer que le nuage explosif ne disparaisse pour montrer ce qu'il rester de notre ami le magnet à pattes.

Et alors que nous étions là, admirant le feu d'artifice Magneto, une voix, plus bas, dans notre dos, familière, aussi espiègle que déçu, se fit entendre.

Oooh ils ne nous ont même pas attendu pour faire la fête...

Raven et Harley Quinn venaient de nous rejoindre. Parfait ! Il ne manquait plus qu'elles pour nous amuser. J'eus un sourire à travers mon masque à moitié déchiré. Je me sentais déjà puissant en combat avec Overwatch, Wonder Woman et Gambit. Avec elles deux pour compléter le tableau, même les Avengers se prendraient pour des chanteurs de chorale de lycée.
Raven prit donc appui sur un peu toute la ferraille flottant dans le ciel, grâce à l'énergie de ses gants, afin qu'elles deux puisse profiter de la danse dont nous attendions la suite, dans le ciel.

Bienvenue, mesdemoiselles. Vous tombez à pique, on aller passer au plat de résistance.

Magneto finit par émerger, alors que les dernière volutes de fumées disparaissaient. Affaiblis, mais toujours debout, tenant toujours dans le ciel en prenant appui sur ses capacités à manier le métal qui l'entourait. Raven ne perdit pas de temps pour diriger son énergie vers lui. Après tout, c'était à elle de jouer, on avait commencé l'apéro sans elle. Ses éclairs entourèrent Magneto sans qu'il puisse réagir.

Feu d'artifiiiiiice !
Raven souriait. C'est si gentiment demandé.

Suite à ça, elle serra alors notre frigidaire parlant dans sa balets d'éclairs impressionnant, et une fois immobilisé, Harley Quinn réclama lui aussi sa part en s'approchant de lui, pour le frapper à plusieurs reprises de son maillet surdimensionné.
Le sourire qui se dessinait sur mon visage était de plus en plus grand. Parfait. Magneto prenait de plus en plus cher, ça allait être de plus en plus facile d'emprisonner Magneto dans une sphère de métal. Parce que oui, Alfred avait déjà tenté de mettre son plan à exécution, amplifier le pouvoir de Magneto pendant quelques secondes pour l'emprisonner assez violemment dans le métal qu'il contrôler, pour pouvoir lui faire perdre connaissance. Mais ça avait foiré puisque j'étais parti vérifier si la bulle arrivait aussi à créer des poissons dans l'eau (je ne savais pas, j'étais finalement occuper à mourir quand j'étais dedans).
Donc, Magneto en prenait de plus en plus cher, ce qui allait être de plus en plus facile de l'atteindre. Et c'est ce qu'il fallait faire pour réussir à créer cette sphère de métal qui s'écrasera sur lui : l'atteindre tous en même temps, si bien qu'il devrait en perdre la tête, submergé par tant d'éléments.

Mais, ça aurait été trop facile qu'il se laisse faire. Et ça n'aurait pas fait un bon scénario de film de super-héros. Pour montrer qu'il était toujours totalement en état de combattre, qu'il était toujours menaçant, il dégagea Harley en lui envoyant une barre de fer dans la tête, la laissant retomber sur la structure d'un panneau publicitaire couché à l'horizontal dans les airs. Mais elle non plus ne se laissa pas faire : je n'eus pas le temps de réagir, tout comme personne dans le groupe, qu'elle lui envoya une de ses petites bombes, dont il évita l'explosion en se servant d'une plaque de métal comme bouclier, la plaçant dans ce qui devait être leur sphère.

Il se protège ! Fis-je dans mon oreillette à l'intention de tous. Ils avaient l'air de comprendre. Si on l'attaquer tous de projectiles, il se protégerait, créant lui même la sphère qu'on tente de faire pour le vaincre. Pour le ralentir, il fallait aussi réussir à l'atteindre lui tout de même dans nos coups. Et nous était assez pour le submerger à la tache. Harley ne se fit pas prier, continuant à lui lancer ses bombes pour lui faire payer la barre de métal qu'elle s'était prise. Raven chargea son baton d'onyx, et nous offrit un impressionnant spectacle d'explosion d'éclair qui vinrent attaquer Magneto, en même temps que les toiles que je lui lançaispour le provoquer et le bousculer (quand je ne m'en servais pas pour monter sa sphère métallique), ou les projectiles énergiques qu'Ali lui lançait sans cesse également. Tout cela était jouissif, d'agacer leur ennemi et lui faire perdre la tête. C'était vraiment un joyeux défouloir. Et petit à petit, nous réussissions.

Overwatch s'était concentrée dans le piratage de ce qui pouvait être en état d'être piraté aujourd'hui, et c'est une voiture assez moderne qu'elle réussissa à démarrer dans les airs. Dans les airs ! Overwatch, qui avait déjà gagné une centaine de points, venait d'en gagner un nouveau. Son arme, toute une voiture qui se déplacer dans le ciel donc, s'avançait vers Magneto, alors que Wonder Woman fonçait dessus, arrachant le capot pour le lancer à notre ennemi, qui esquiva pour aller, sans qu'il ne le sache, rejoindre cette sphère qui se formait de plus en plus. Toute excitée, Wonder Woman rentra même dans la voiture du ciel. J'étais un peu jaloux, moi aussi j'aurai bien voulu rentrer dans la voiture !
PAF ! L'avant de la voiture vient violemment percuter le crâne de Magneto, et pris de colère, celui-ci reprit le controle du véhicule avec ses pouvoirs, la rangeant (toujours dans la sphère) ailleurs. Il était débordé, avec les attaques de chacun, il semblait avoir trop de trucs à gérer, et était donc bien bien bien plus lent dans ce qu'il tentait.
Cependant, il réussit à commencer l'écrasement de la voiture, menaçant Wonder Woman, et à arracher le moteur, dans le but, ça se voyait bien dans son regard, de s'en servir pour la faire exploser sur le reste du groupe.

J'avais donc compris que c'était maintenant ou jamais.

Alfred, on a réussi, c'est maintenant ou jamais ! Wonder Woman sors de la voiture !
A mon signal, vous reculez et cessez de tirer, répondit Alfred à chacun dans la seconde qui avait suivi. MAINTENANT !

Alors que Wonder Jez sortait de la voiture, et que nous cessions de lui tirer dessus, nous tous avions reculé d'instinct, le plus loin de la sphère qui s'était formé, pour ne pas perdre un membre de notre anatomie.
Et ce qu'on avait attendu s'était produit : Magneto devint un aimant géant, et, affaibli par toute la Magic League en plus d'être piégé, il ne put rien faire. La sphère se referma violemment sur lui, dans un choc extrême, alors que toute la feraille sous nos pieds chutait (et donc nous avec).

Prenant appui sur ce qui tombait, j'avais réussi à entoiler tout le monde, pour les tirer vers le pont immaculé.
Geronimooooo ! S'était écriée, joyeuse, Wonder Jez.
La grosse pépite de métal s'écroula dans l'eau, alors que l'effet lancé par Alfred se dissipait déjà, ce qui était visible par le métal qui se détachait de son corps, nous permettant de le voir de nouveau, flottant, et totalement assommé.


Nous étions là, à l'observer, dans un silence surprenant. Nous... avions gagné ! Plus personne ne disait rien, alors qu'on n'osait à peine croire que ça y est, on avait gagné. Mais ça se lisait, on était tous fier de ce qu'il venait de se passer.

Et de 5 ! Alfred venait de rentrer dans la bulle, pour rejoindre le groupe. J'avais ramené notre ennemi avec une toile à nos pieds, permettant à notre chauffeur de lui passer des menottes qui brillait, dont le mécanisme biologique semblait bloquer son ADN muté. Le Joker, Scarlet Witch et Livewire qui attendant dans la limousine ont les menottes assorties.

Jezabel brisa alors le silence qui régnait : La vache, il était titanesque celui là !
Alfred se releva, nous regardant tous avec un air joyeux, commençant par nous applaudir. Magic League, vous avez officiellement sauvé la Russie.

Il sorti une télécommande de sa poche, pour appuyer sur un bouton. Toute la bulle se désactiva, nous laissant au plein milieu du désert glacé de Russie, avec la limousine à quelques mètres, à l'arrière de laquelle se trouvait nos ennemis encore en vie, vaincus et menottés.

Ca y est ! Nous avions gagné, c'était fait ! Soulagé et heureux, j'avais serré Jez dans mes bras, sans me maitriser, avant de prendre conscience de ce que je faisais et de la libérer, bredouillant des excuses maladroites.
On est les meilleurs ! Fis-je à tout le monde autour de moi. Vous êtes les meilleurs. Maintenant, je crois qu'on a mérité un peu de tourisme dans le vrai Moscou avant de partir. Qui est partant ?

Alors que Maara haussa simplement les épaules, Anastasia n'hésita pas à lever la main, sans cacher son enthousiasme.
Alfred ?
Aidez moi à embarquer ce type et je vous emmène à l'entrepot pour vous changer. Vous méritez bien un verre, s'inclina-t-il.
Ah nan la bouteille carrément !
Bien dis ! Venez que je nous vide un bar ! Pour une fois que ce n'était pas Derek & Duncan qui allait se servir de ma carte bleue ! Je garde le coca par contre, j'aime pas l'alcool.
Jez en rit. Ce qui n'était totalement pas juste ! Petit garçoooonnnn !

Je me renfrognai, un air boudeur sur le visage, avant de comprendre que c'était justement ce qu'elle disait en se moquant. Prenant un air plus sérieux et mature, je me défendais : Même pas vrai. J'y peux rien si ça a un gout atroce.
Au moins avais-je le soutien d'Anastasia qui me tapota l'épaule. Jezabel, elle, se contenta de m'ébouriffer les cheveux.
C'est pas grave Dydy ! On est pas obligé de voir pour être un homme !

Je ne dissimulais pas mon grand sourire satisfait suite à cette remarque.

Vodka pour moi, rajouta Maara. On est en Russie, autant tester la vraie.

J'étais vraiment content de tout ça. Cette joie, ce sentiment de victoire. J'avais besoin, après toutes ces semaines, de me sentir comme ça. Nous allions donc entrer dans la limousine, une fois Magneto rangé à l'arrière avec les autres, lorsqu'Ali me demanda une dernière chose.

Dyson j'aurais besoin que tu me promettes un truc a propos de... Oula, il semblait gêné. Il allait pas me sortir tout ce qu'il m'avait fait de terriblement gênant depuis le début de l'aventure ? Parce que ça allait gâcher toute la victoire. Livewire, j'aimerais qu'elle soit traitée comme une princesse, et j'aimerais avoir une fois de temps en temps des nouvelles...

J'avais haussé les sourcils, devant une demande aussi... bizarre.

Euh... Livewire comme ses coéquipiers rejoindront les cellules sécurisées de Storybrooke, ils seront nourris comme le veut le protocole, et leurs capacités seront bloquées. Je peux te garantir qu'ils ne seront pas torturer, mais non, on n'ira pas lui donner un confort princier, c'est pas vraiment le principe de la prison, précisai-je sur un ton évident. Et non, en tant que dangereux criminels ils n'auront droit à aucune visite, désolé.

Il rentra alors dans la limousine, déçu. Mais tant pis. Moi, j'étais plus heureux que jamais.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Down with the king !

WHEN YOUR TIME COMES TO DIE, BE NOT LIKE THOSE WHOSE HEARTS ARE FILLED WITH FEAR OF DEATH, SO THAT WHEN THEIR TIME COMES THEY WEEP AND PRAY FOR A LITTLE MORE TIME TO LIVE. SING YOUR DEATH SONG, AND DIE LIKE A HERO GOING HOME. c)lazare.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink En ligne

Ali Nacer


« J’suis pas un vaurien
et j’ai pas de puces ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Deniz Akdeniz

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aladdin

☞ Surnom : Ali



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1999
✯ Les étoiles : 5821




Actuellement dans : « J’suis pas un vaurien et j’ai pas de puces ! »


________________________________________ Mer 13 Sep 2017 - 4:13

Surprise :
 


Aladdin est  officiellement un Super-Héros. Il avait sauvé un royaume, malgré les obstacles ,les tourments qui hantera toujours son coeur et sa tête. Mais lui il pense qu'il est  un gros loser, qu'il n'a pas su conquérir la Princesse de ce royaume. Décidément c'est compliqué , surtout quand tu es un séducteur maladroit. À contre coeur , il  a dût condamnée une vilaine Reine électrisante, qui voulait devenir une déesse à l'image de Zeus et gouverner sur le monde . Au fond de lui, il aurait voulu lui laisser une seconde chance. Tout le monde, mérite une seconde chance même lui. Mais il attendra sagement, dans sa chambre que cette chance cogne à sa porte. Parce que comme la citation parle d'elle -même « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »



Aladdin est un homme qui se cache derrière un déguisement. Que ça soit celui d'un super-héros ou d'un prince. Il restera cet homme au double visage , avec sa double vie. Parce que quand il a voulu dire la vérité. Qu'il a essayé de faire voir le va-nu-pied. On la jeté et il est redevenu l'homme masqué. Simplement parce que trois petits mots qui devait être magique, se sont transformer en un cauchemar bleu. Mais il continuera de rêver à son rêve arc-en-ciel. Il continuera à fantasmer sur cette princesse, parfaite à ses yeux.  

Et continuer d'espérer le toc-toc à sa porte, en guise d'espoir de se faire pardonner et aimer en tant Va-Nu-Pied. Mais va-t-il  avoir le courage d'enlever le costume cette fois-ci ? Va-til faire confiance de nouveau au mot Je t'aime ? Fera-t-il les premiers pas vers les Princesses ? La réponse est Non ! Il redeviendra ce qu'il a toujours été : L'Orphelin des Rues d'Agrabah. Un vagabond indépendant et survit à sa plus grande faiblesse : L'amour.

Ali sera toujours un homme de paroles.  Il tiendra sa promesse, qu'il avait promis avec ses larmes.  En silence, il allait suivre le petit groupe, gardant ses distances.  Sauf si on décidait de l 'aborder, de l'attirer dans un délire, ou de le faire porter les paquets quand ça sera le temps du magasinage. Tout simplement pour le plaisir et être galant.  Il regardera une dernière fois Livewire gardant un bon souvenir de leurs petits jeux, surtout celui-ci: Jouer au chat et au rat. Parce que ce jeu faisait parti de sa vie depuis trop longtemps. C'était le jeu auquel il jouait le plus souvent avec les demoiselles.Ensuite,  Il en voudra un peu à Dyson, qui préférait choisir le sens du devoir et au lieu de choisir la voie du coeur concernant LiveWire.
  
Au moment de revêtir sa tenue civile, il sera un peu perdu, de délaissé son costume de Super-héros qui représentait une partie de lui . À Storybrooke, il fera son dernier adieu à son costume. Espérant le revêtir un jour. Et si il n'a pas cette chance, il tentera peut-être sa chance de cambrioler la l'entrepôt appartenant à la mairie, même si l'endroit ou sera rangé les costumes seraient hyper sécurisée. Est-ce que c'est un problème pour le roi des voleurs ? Non ! Parce que c'est une injustice de ne pas pouvoir garder le costume.Malgré le BLABLABLA de Dyson, du pourquoi on ne peut pas. Pourquoi il pète sa bulle d'Ali . Il se sentait le coeur lourd et vide, sans lui. Adieu Gambit ! 

Mais il pourra revêtir de nouveau le déguisement invisible du Prince Ali, pour combler le vide de Gambit. Mais il gardera un souvenir de son Marvel : Les Gants . Les lentilles étaient intéressantes, mais elle lui portait la poisse. Il gardait aussi quelques souvenirs qu'il avait mit dans ses bagages : Son fusil (Souvenir d'avoir mis pour la première fois des hommes KO) , Une bouteille d'Alcool (Souvenir de la limousine) ,  Un morceau de miroir ( Souvenir de son aventure torride dans la salle de bain ) Une Bande dessinée ( Souvenir du Bureau) et un souvenir qui ne peut pas mettre dans son sac. Une plaie profonde au coeur et à la cuisse qui sera le symbole d'un Je t'aime désastreux.  

Il sera quand même heureux de vérifier sa blessure, se faisant de nouveau un pansement temporaire le temps d'arriver à Storybrooke. Mais allait-il se faire soigner de ses blessures ? Non, parce qu'il s'était toujours débrouillé seul en cas de problèmes. Il pouvait enfin être au chaud , car il avait été trempé du début à la fin . Il avait grelotter de froid tout le long de la mission.  Il avait hâte de retrouver ses couvertures, son confort et un peu de chaleur. Il aurait enfin l' occasion de nettoyer ses blessures superficielles. Et de revenir un beau gosse bien soigné.

Pendant la nuit , il ne dormira pas , car il pensera. Il ne dormira pas aussi parce que dormir était une manière d'être vulnérable, à frôler encore la mort, pour  une septième fois. Il avait aperçue la faucheuse sept fois juste dans la mission. Elle l'avait rejetée aussi.  Il restera sur ses gardes, sauf si une princesse le séduit pour mieux l'achever.

10 heures l'heure du magasinage, il s'arrêtera dans quelques boutiques pour quelques souvenirs à ses proches : Lena, Nylla , Park et Alex.  Il s' achètera, grâce à son salaire de mannequin , quelques cadeaux surprises  pour Mina.  Qu'elle aura, quand le moment sera venue.  Il volera quelques babioles intéressantes dans les boutiques, pour se remplir les poches, parce que c'était plus fort que lui. Ressentir l'adrénaline de se faire prendre , lui faisait du bien. Il avait tendance à toucher à tout.  Et avoir les poches vides ce n'était pas son genre.  Il allait finalement s'acheter son FUNKO POP  tant désiré. 

Il faisait pleins de choses jusqu'au moment de la Terrasse, ou Dyson voulait payer une tournée pour tout le monde. Aladdin allait s'abstenir de boire de l'alcool. Parce que juste le mot '' Alcool'' lui donnait le gout de vomir encore ! Il allait se contenter d'un jus orange, avant de s'éclipser à la salle de bain. Mais en vrai , il s'éclipsait  quelque part dans la Russie pour un dernier délire . Pour faire quoi ?  Faire ce qu'il avait eu envie de faire avec Mina. Il allait peinturer illégalement une Murale sur un mur d'un batiment ou tout le monde pourrait voir son oeuvre.  Mais c'était quoi son oeuvre ?  Gambit accompagnée d'une Super-héroïne sans visage.  Un jour elle aura peut-être un visage, si une artiste passe par là et décide de lui donner le visage de son avenir. 

Il allait revenir à temps pour le retour en avion pour le retour à  Storybrooke. Il allait s' asseoir tranquille dans son coin. Écoutant son mp 3 , jouant à des petits jeux avec son téléphone portable, il textait même un ami pour lui proposer un projet.  Mais quel projet ? À ce moment là, il allait regarder quelques brochures de destinations de voyages.  La Russie , son histoire avec Mina lui avait donner l'envie de voir les milles et une merveille du monde.  Il allait partir faire un petit tour du monde, attendant le jour du  TOC-TOC à sa porte.  


À Storybrooke , après quitté le groupe et de jeter un regard discret à sa colocataire Mina. Il partira se balader un peu dans la ville, avant de retourner dans son palace, sa chambre à coucher. Pour s'endormir profondément et faire ce qui faisait de mieux : RÊVER 


   
Un jour peut-être ..


27 jours plus tard à Storybrooke
Alors qu'il préparait ses valises pour ce fameux tour du monde.  Pour vivre le voyage bleu avec son meilleur ami. Il eut une pensée pour sa princesse Arc-en-ciel. Il attendait que son heure sonne, et qu'elle vienne par elle-même le retrouver.  En attendant ,une nouvelle aventure allait retardée son désir d'être un voleur en cavale.  Il allait vivre un rêve bleu ou un cauchemar bleu chantant ?  Pitié pas encore des Princesses ! Devinez quoi ? Il allait  revoir mon ex Princesse.  Pourquoi ? Parce que les Princesses c'était sa petite malédiction à lui..Il était damné par l'amour.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Broken Dream
Comme les rêves sont cruels , qui nous laissent entrevoir des merveilles pour mieux nous en priver ! Je sais que je me relèverais, j'avancerai, je survirais. Chaque jour j'aurais le mal de toi.Rêver seul ne reste qu'un rêve. Rêver à deux devient une réalité.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72168-ali-nacer-alias-aladd http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72666-shake-it-cessez-de-faire-ta-beyonce-idiot-et-secoue-le-snake http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72688-aladdin-en-quete-d-un-nouveau-reve-mai-2017-a-aujourd-hui En ligne

Anastasia Romanov


« Totalement Perdu !
☜-(ΘLΘ)-☞ »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia

☞ Surnom : Anya

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4970
✯ Les étoiles : 2945




Actuellement dans : « Totalement Perdu ! ☜-(ΘLΘ)-☞ »


________________________________________ Mer 13 Sep 2017 - 20:30

Tout était bien qui finissait bien. Pour les gentils, du moins. Du point de vue des super méchants, la conclusion était sans doute toute autre mais Anastasia s'en souciait peu. Tout ce qui comptait était qu'ils allaient tous plus ou moins bien et qu'elle reverrait bientôt Abigaëlle et Dimitri, le tout sans la moindre égratignure.
La jeune femme n'en revenait presque pas de revenir en aussi bon état. Elle pouvait certainement être fière d'elle et songeait qu'au moins une autre personne le serait également, eut-elle pu avoir vent de toute cette aventure.
De retour au hangar, elle retourna dans les toilettes désaffectées pour repasser ses vêtements civils, ne regrettant pas réellement son costume d'Overwatch - en dépit de ses nombreux avantages. Anastasia aimait bien n'être qu'Anya, la fille normale à la vie ordinaire.
Dans son tee-shirt et son jean, la jeune femme s'approcha de l'avion pour y faire charger ses affaires, ne gardant que son sac à main et ses effets personnels. Quand tout le monde fut fin prêt, ils se mirent en route pour Moscou, certains sans idées bien précises de ce qu'ils voulaient y faire quand elle savait pertinemment ce qu'elle cherchait. Une promesse est une promesse, après tout.
Anya entra dans le premier magasin de jouets locaux qu'elle aperçut, se souciant peu d'être suivie ou non par les autres.
La jeune femme y déambula quelques instants, ses yeux à l'affût de la peluche parfaite qui s'avéra être un gros nounours blanc et duveteux. Abigaëlle allait l'adorait, elle en était certaine. Alors Anastasia n'hésita guère plus longtemps et l'attrapa. Elle fit volte face en direction des caisses et aperçut Jezabel en train d'examiner un petit robot :
- Eh regarde on dirait Ultron ! s'amusa-t-elle en le mettant en marche.
Jezabel reçut un faux missile en plastique dans la figure.
- Même pas mal !
- Je vais me contenter de la peluche, sourit Anya.
- C'est vrai qu'elle est mignonne, approuva la jeune femme. C'est pour ton petit frère ?
- C'est pour ma petite fille. Abigaëlle, irradia Anya. J'avais promis.
- Oh c'est trop chou ! Elle va être contente de revoir sa maman !
Anastasia murmura qu'elle l'espérait puis se dirigea vers les caisses, contente et nostalgique de manipuler des roubles à nouveau.
- C'est pour offrir ? demanda la caissière d'une voix morne.
Anya opina tandis que la femme en face d'elle rajoutait un nœud décoratif autour de la tête du nounours. Ca avait sans doute son charme, mais Anastasia aurait préféré un emballage, juste au cas où. Mais la chance avait souri à Anya jusqu'à présent : pourquoi en serait-il autrement ?
La rouquine ressortit de la boutique et suivit les autres parmi d'autres boutiques et jusqu'à un café devant lequel Dyson s'arrêta, visiblement passionné par la carte qu'il ne comprenait pas. Ce fait arracha un sourire amusé à la Russe qui allait combler les quelques pas qui les séparaient quand finalement le jeune homme se tourna vers le petit groupe :
- Nous y voilà, ce que vous avez mérité ! déclara-t-il avec enthousiasme. Vodka pour mademoiselle, dit-il encore regardant Maara. Coca pour moi. Je vous invite, c'est ma tournée. Vous voulez quoi ? Faites vous plaisir !
- Je vous propose de passer moi-même la commande, intervint Anastasia avant d'étayer son propos. Les Russes n'aiment pas parler autre chose que le russe. Ils voient les étrangers d'un mauvais œil... [ndlr : merci mes copines qui sont allées en Russie et m'ont raconté tout ça!]
- Après tout on les a tous tués dans une réplique de la ville alors j'suis bien d'accord pour se la jouer safe. Merci, répondit Dyson.
Anya sourit, prit les commandes des uns et des autres puis s'en alla au bar les donner. Elle revint alors s'asseoir entre Maara et Dyson, à une table où la conversation battait son plein. La solitaire commençait à apprécier ce drôle de petit groupe hétérogène mais ne fut pas mécontente d'apprendre que l'heure du retour avait sonné. La jeune femme sortit son téléphone et y tapa un message bref :

Je rentre bientôt et je vais bien, pas le moindre égratignure. A dans 6h.
xoxoxo

Elle avait hâte, peut-être bien plus qu'elle ne l'aurait admis devant lui.

***

Dans l'avion, Anastasia avait essentiellement récupéré de cette aventure, histoire d'être en forme à son arrivée. Elle s'était vantée de ne pas avoir la moindre égratignure, ce n'était pas pour avoir l'air d'un zombie à son arrivée !
Le nounours n'avait pas quitté le siège d'à côté, empêchant, par contre, un autre d'y prendre place. Par chance, le jet était suffisamment grand.
Une fois débarquée, la jeune femme suivit Dyson vers un entrepôt appartenant à la mairie, comprenant qu'il était temps de mettre Overwatch au placard.
- Avec Géo, on s'est mis d'accord pour garder toutes les affaires de la Magic League dans cet entrepôt, expliqua justement le jeune homme, faisant écho aux pensées de la rouquine. Pour plus de sécurité. Tout sera gardé sous protection. Les costumes seront ressortis à chaque nouvelle mission Magic League. Maiiiiis... vous avez fait du bon boulot. Je peux vous laisser garder un truc de vos costumes.
Anastasia s'en trouva déstabilisée. Elle avait certes promis à Dimitri de revenir en costume sexy mais ils savaient tous les deux que c'était une blague, non ? De toute façon, celui d'Overwatch n'avait rien de spécialement aguicheur : il était pratique, étanche et couvrant. Haussant les épaules, la jeune femme opta tout de même pour les lunettes - qui étaient certainement l'objet le plus pratique de tout le costume.
Au cas où, songea-t-elle.
- Bien... Je crois qu'on a fait le tour, commenta-t-elle en s'adressant à tous mais surtout à Dyson. Je... je voudrais pas me vanter mais je crois que ma présence n'a pas été superflue. Ca a été un plaisir de vous aider, ajouta la jeune femme en lui tendant sa main droite pour la lui serrer. Il se crispa sous la poigne d'Anya mais ne pipa mot, tenant à son honneur de mâle.
- Elle ne l'a pas été du tout, merci beaucoup, Anastasia, approuva le jeune homme, sincère. C'est presque dommage que vous soyez mariée, vous avez beaucoup impressionné Alfred.
Anya déglutit, coulant un regard vers l'intéressé.
- Non merci. Par contre... vous croyez qu'il peut me déposer chez moi ?
- Bien sur, si j'ai bien compris Géo a utilisé ma carte bleue pour l'employer comme chauffeur à la base. J'ai l'habitude, y a pas de soucis. Il doit bien avoir sa voiture. Alfred ?
Sans un mot, l'homme désigna un 4x4 garé plus loin.
Anya se tourna une dernière fois vers le groupe, son énorme nounours sous le bras.
- A... bientôt, je suppose. Jezabel... Si jamais tu vois Maria, tu pourras la saluer de ma part ? Ca fait longtemps, elle et moi. Bref. Si vous avez besoin d'une traductrice, vous savez tous où me trouver,conclut gauchement la jeune femme avant de se diriger vers la voiture.
Anastasia fut rapidement devant chez elle. La rouquine remercia Alfred encore une fois puis courut vers sa maison, les clé de la porte déjà en main. Une fois n'est pas coutume, elle prit soin d'arriver à pas de velours dans le salon où jouait Abigaëlle. C'était parfois délicat, car les jouets jonchaient souvent le sol, mais la jeune maman réussit à pénétrer dans la pièce sans déranger sa petite tête rousse. Alors Anastasia s'accroupit, pour se mettre à hauteur de l'enfant, et prit soin de cacher la peluche dans son dos.
- Abigaëlle ? Tu fais un bisou à maman ? demanda-t-elle doucement.
Le visage de la petite fille sembla s'illuminer et elle tendit ses petits bras en direction d'Anya qui réalisait seulement à quel point ce simple contact lui avait manqué.
- Tu as été sage avec papa ? reprit Anya tandis que l'intéressé les rejoignait, ayant sans doute entendu les bribes de leur conversation.
Abigaëlle opina vivement, sur quoi Anya coula un regard vers Dimitri dont l'expression ne contredisait pas les allégations de leur fille.
- Alors maman a une surprise pour toi, révéla Anastasia en sortant la peluche de derrière son dos, pour le plus grand bonheur de la petite.
- Pelusssssssssssssssssse ! s'écria l'enfant en câlinant le nounours.
Elle ne se formalisa pas du nœud qui la décorait et oublia presque ses parents. Alors Anastasia se releva pour embrasser Dimitri.
- J'ai été tellement badass, t'as même pas idée, souffla-t-elle après une étreinte passionnée.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Maara Blackhunter


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Katie McGrath

Ѽ Conte(s) : Les 5 Légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightmare

☞ Surnom : Licia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 86
✯ Les étoiles : 6




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Mer 13 Sep 2017 - 22:15


Magic League, Mission Russie
Feat la Magic League



Nous avions vaincu. Est-ce que ce sentiment d'euphorie est commun à tous les héros une fois leur devoir accompli ? Je me posais la question puisqu'après tout, moi je n'y connaissais rien du tout. C'était la première fois que j'étais dans le camp des gentils. Et je m'étais relativement amusée. Ce qui contrebalançait assez les blessures que j'avais reçu ou bien les épisodes dont je me serais bien passée, comme Ali qui avait vomi sur mes chaussures. Bref. Grâce à notre travail d'équipe - et je n'avais plus fait équipe avec qui ce que soit depuis la bataille contre les Gardiens - nous avions emprisonné tous les méchants. Il était donc temps de savourer tout cela. Dyson nous proposa du tourisme et d'aller fêter ça. Je ne savais pas trop comment me comporter avec eux, je devais bien l'admettre. Avant, j'aurais accompli le boulot et je serais partie, tout simplement. Mais la vie n'était plus aussi simple. Et maintenant, j'avais envie de poursuivre l'expérience, de voir ce qui allait se passer une fois que les super-héros retiraient leur cape...

Quoi qu'il en soit en attendant, je profitai du verre que nous avez payé Dyson. La vodka, c'était bien la première fois que j'en buvais une. Je n'étais pas fan d'alcool, mais cela m'avait semblé approprié de boire à notre victoire avec l'alcool du pays. Za vache zdorovie. Ou un truc comme ça. Heureusement que je n'avais rien prononcé à haute voix, j'étais certaine qu'Anastasia en aurait fait un malaise. Je ne savais même pas où j'avais entendu cette expression. Bah, aucune importance de toute façon, je n'avais rien dit à haute voix...

Après un petit moment à profiter, nous étions tous repartis pour l'aérodrome. Il était temps de rentrer chez nous. Je devais bien avouer que je ne rêvais que d'une chose : prendre un bon bain bouillant et me mettre sous ma couette. Toute cette énergie dépensée m'avait affaiblie et j'estimais à avoir le droit à du repos. Malheureusement, en arrivant, il fut très vite évident que le repos devrait attendre encore un peu : il fallait rendre nos costumes. Et bizarrement, je n'étais pas franchement à l'aise de le rendre. Je crois que je m'y étais attachée. Ce qui était tout de même assez ridicule. Ce n'était qu'un costume. Une parenthèse dans ma vie... Je respirais un peu mieux quand Dyson nous proposa de conserver quelque chose de cette aventure. Si je lui demandais un fragment de peau de Scarlett, il me le donnerait ? Sans doute pas non... Alors pour continuer l'expérience, il n'y avait qu'une solution...

- Je vais conserver le bâton... Déclarai-je doucement.

Après avoir eu l'accord et avoir rendu le reste, je regardais un peu tout le monde. L'aventure avait été facile à débuter. Elle me paraissait maintenant bien compliquée à terminer. Avais-je envie de les revoir ? En avaient-ils envie eux ? Les relations sociales, j'avais vraiment beaucoup de mal avec...

- À un de ses quatre... Dis-je avec un signe de la main.

Non vraiment, je n'étais pas faite pour ça. À ce stade, même Pinpin était plus social que moi...

Vie : 70%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm the fear... But I'm not so bad...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63732-vous-avez-peur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63752-liens-de-maara

Midnight A. Storm


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Conte(s) : Aucun
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown/ Katerina Valeriùs/ Midnight Storm

☞ Surnom : Kath/Kitty Kate

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2398
✯ Les étoiles : 756




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Jeu 14 Sep 2017 - 16:43



A NON PAS ENCORE !?
A force, c'est même plus drôle...

Feat. des vacanciers comme moi (Spider-Dydy, Wonder-Jez, Anya-Watch, Black-Raven et Gambit- Ali).

.




Et si j’ai pas envie hein ? Tu vas faire quoi ? Tu vas appeler ta maman peut-être ? Microbe. Je tire la langue et croise les bras contre ma poitrine. Il était hors de question que je rende ce qu’on m’avait donné.

Puis d’ailleurs, pourquoi je devais la rendre hein ? Elle était super cette tenue ! En plus, elle m’allait bien… Le style Harley Quinn était clairement fait pour moi. Ses joujoux aussi d’ailleurs !!! Les boites surprises, les fumigènes festifs, le gaz hilarant, le gaz hallucinogène, la batte, le maillet et les flingues… C’était tout moi ça !!!
Utile en toute circonstance, que ce soit pour dévivanter des gens ou exprimer mon art. Et ce vilain, CES VILAINS, comptaient vraiment me les reprendre ? Il en était HORS DE QUESTION !

Et s’ils étaient pas contents, c’était la même chose. Non mais !

Et puis, qui nous dit que tu vas pas y aller en douce pour les enfiler de temps en temps hein ? Espèce de gros dégoutant ! Tu crois que j’ai envie que tu portes ma tenue moustique ? Ou que Fido aille la sentir quand personne ne regarde ? Non, je crois pas. Alors rentre toi bien ça dans le crâne, c’est MA tenue à MOI compris ? Donc si elle est à moi, JE LA GARDE.

Alejandro entre les mains, j’étais prête à frapper tous ceux qui tenteraient de se mettre en travers de mon chemin pour me voler mes précieux joujoux. En tant que jeune maman, je ne pouvais pas imaginer ma vie sans eux. Et puis, on avait tellement de chose à faire ensemble, comme refaire la déco des magasins qu’on allait visiter par exemple ! Il était donc impensable que j’abandonne mes pauvres bébés ici, avec des types super louche en plus !

Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Je lui demande les sourcils froncés, irritée.

Qu’est-ce qu’il espérait au juste ? Que je change d’avis ? Et puis quoi encore ? J’avais une tête à changer d’avis parce qu’il voulait pas arrêter de me regarder et d’attendre que je change d’avis ? NON ! Pas du tout. Alors s’il avait du temps à perdre, parfait ! J’étais sa femme ! De toute façon, j’étais pas du tout pressée de retourner à Sotrybrooke même si j’avais hâte de passer plus de temps avec Jezabel. Je l’aimais bien cette fille. Elle était sympathique et savait s’amuser, tout le contraire de l’autre débile de clown.


***

« Nous y voilà, ce que vous avez mérité ! Vodka pour mademoiselle, Coca pour moi. Je vous invite, c'est ma tournée. Vous voulez quoi ? Faites vous plaisir ! »

Ta tête au bout d’une pique. Je réponds de mauvaise humeur. Et avec ça, je prendrais ce qu’ils ont de plus fort et de plus cher. J’me fiche de ce que c’est, tant que c’est pas une boisson pour fillette dans ton genre, et que ça coute la peau du cul. C’est noté ou t’as besoin que je te le grave quelque part ? Je demande avec un large sourire mauvais, tandis que je joue avec le canif que j’ai volé à l’un des nombreux débiles que j’ai croisé durant la mission.


Mon costume, mes bébés… Ils m’avaient tout prit, tout. Mais je n’en avais pas terminés avec eux pour autant. A contre-cœur, car il était difficile de choisir entre tous mes adorable bébés, j’avais récupéré la petite caméra que j’avais utilisé tout le long de la mission pour faire des photos et des vidéos dans l’idée de me venger de moustique et de l’autre traître de Fido. Comment avait-il pu me faire ça hein ? A moi, sa muse, sa folle adorée qui avait déjà tenté par deux fois de le dévivanter hein ? Quel monstre…
Dans tous les cas, ils allaient voir ses deux là. D’après Jez, j’avais largement de moi me venger et même faire chanter le petit moustique, sans doute l’avait elle emprunté une fois ou deux sans que je ne m’en rende compte. En tout cas, j’avais vraiment hâte de voir ce qu’il y avait là-dedans. Et dès que je trouverais un truc intéressant, hop, je balancerais tout sur le net. On verra après ça qui rira le dernier…

Mais en attendant, j’étais triste. C’est vrai, c’était super de faire du shopping et de m’amuser avec Jez, mais il me manquait quelque chose. Même ma tenue que j’avais imaginée dans le style de celui d’Harley Quinn et le nouveau nom que je m’étais choisie « Harlina » n’arrivait pas à me rendre heureuse. Je n’arrivais plus à m’amuser, pourtant, c’était pas faute d’avoir essayé hein ? Mais c’était plus pareil sans eux. Et puis, les barbares d’ici étaient tellement… pfff…

C’est pour cette raison, qu’une fois arrivée à Storybrooke, j’ai donné rendez-vous à Jezabel dès le lendemain, même si j’étais sure de craquer bien avant, puis j’ai pris la direction du quartier de Billy pour lui raconter tout ce qui c’était passé. Et lui prendre son ordinateur pour fouiller dedans, télécharger les fichiers de la mini caméra et commencer à répondre des rumeurs –qu’elles soient vraies ou fausses je m’en fichais royalement – sur le site de la Mairie ainsi que sur internet, concernant mini D2, lorsque j’ai ressentie une sensation de froid dans tout le corps. Ce qui voulait dire…

Ah non pas encore !? Je proteste irrité. Tu peux pas me laisser un peu tranquille oui ? J’ai envie de m’amuser avec Jezabel moi !! Allez…. Laisse moi… PARTIR !!!

J’avais beau protester de toutes mes forces, ça n’avait aucune importance. J’étais coincée ici et ça risquait de durer longtemps. Oh non…

Pfffff. C’était vraiment pas mon jour. Je termine boudeuse avant de disparaitre dans une tornade de vent glacé.

HP: A partir du moment où Harlina ressent un intense froid dans tout le corps, elle n'est plus à Storybrooke. La disparition de Mina est donc officiel. Félicitation. Maintenant, va falloir venir la chercher...

.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WHY SO SERIOUS ?
Maybe there's crazy in my blood, but i don't care. ∞ Sign by Most Wanted Bann
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61346-mina-we-share-an-instant-of-private-darkness#582231

Jezabel Chapman


« Si on schtroumpfait ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

☞ Surnom : June.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3792
✯ Les étoiles : 1266




Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Jeu 14 Sep 2017 - 23:54



Magic League
But for now, it's time to run, it's time to run...


Quoi c'était finit ? Y'avais déjà plus de méchants ? Donc la baston était vraiment finit de finit ? Je regardais le feu d'artifice que provoquait Maara, des étoiles dansaient dans mes yeux, un rayon éxcité traversait mes prunelles. C'était trop géniale ! J'adorais ses pouvoirs. Elle était trop badass. J'hurlais en sautillant et en frappant dans mes mains, fixant d'un œil brillant Magnéto partir vers d'autres cieux. Haha ! Dans sa tronche ! On les avaient tous eu ! J'avais sauté sur Mina en la bombardant de '' Ta vue ? On leurs a fait leurs fête ! Ta vue ta vue ?'' et en la secouant par les épaules. Cependant je me permettais de lâcher un hurlement scandalisée lorsqu'on nous annonçait qu'on allait garder qu'une chose de nos costumes. Mes protestations ce joignirent à celles de Mina. Non mais je veux tout garder ! Je pourrais pas me séparer de mon bouclier ! Ni même de mon lasso et encore moins de mon armure !

« Mais c'est horrible ! On dirait que tu me demande de choisir entre Callio et le café ! »
m'exclamais-je, indigné. Je pourrais jamais me passer des deux. Le choix était impossible à réalisé ! J'exprimais une mine profondément indigné, alors que j'avais croisé les bras sur ma poitrine, joignant les bouderies de Mina au mienne, fixant d'un œil meurtrier Alfred avec celle ci. « C'est pas juste, je pourrais jamais faire un choix ! » grommelais-je dans ma barbe. Puis de toute façon, je pourrais revenir piquer ma tenue sans qu'ils ne s'en aperçoivent ! Voilà ! Je restais quelque seconde mitigé, clignant des yeux, hébété. « Mais je choisis quoi moi ? Je peu pas m'en séparé ! » Mon bouclier aimant était trop cool. Mon lasso serum de vérité géniale, mes brassard par balle avec ma tenue badass. Et mon épée sympathique. Mais cette dernière n'était pas ma préféré.

« T'es un gros sadique Alfred. Même Ramsay Bolton n'est pas aussi cruelle !' » m'indignais-je de nouveau. Je jetais un coup d'oeil à celui ci, tenter de voler toute la panoplie de Wonder Woman. Mais il semblait m'observer avec méfiance. «  On ce calme, je vais pas tout prendre ! » le réconfortais-je. J'attendis qu'il détourne les yeux pour ajouter : «  Pas tout de suite en tout cas ... » Il me jeta un coup d'oeil dans ma direction avec amusement. Je touchais mon collier en or, je le sentais chauffer entre mes paumes. « J'en ai marre de vivre dans le mensonges Alfred. » lui confiais-je en me tournant vers lui. «  Beaucoup de personnes me mentent et ce servent de moi. » je tirais sur mon collier, devenant plus imposant pour y faire naître le lasso, pendant au creux de ma mains. « Et je compte bien me protéger dorénavant. » dis-je d'une voix triste, mes yeux reposant sur cette texture en or. Melody. Xibalba. Maria. Beaucoup trop de personne. Je rangeais le lasso pour le redonner à Alfred. Si je devais déceler qui me mentait, je le ferais seule. mon choix ce tournait vers mon bouclier que je gardais en forme de bague, un sourire maternel envers lui. Je le gardais. je ne pouvais m'en séparer.

« Je suis triste de le quitter. » murmurais-je, la gorge serrée et un sentiment douloureux au ventre. J'espèrais pouvoir le retrouver très vite. Lui, et son lasso géniale, et ses brassards géniaux. Non je devais pas en parler ce serait trop douloureux. Retrouver des vêtements normaux était plutôt bizarre. Je me sentais vide et inutile sans mon uniforme. C'était bête. D'avoir cette sensation d'exister à travers un costume. J'avais suivie Anya dans le magasin, à la recherche de quelque chose que je pourrais peu être ramener à Callio et Jamie. Jusqu'a ce que je tombe sur le mini robot Ultron qui m'avair défoncé le crâne. Alors qu'Anya c'était dirigé vers les caisses, j'avais faufiler un doigt pour faire exploser la tête du jouet ni vue ni connue. «  Oups pardon. Jouet défaillant. » murmurais-je d'un mauvais sourire. Bah quoi ? Ces répliques de minie ultron m'agaçaient ! J'aimais pas les robots. Parce que c'est vicieux et sa risque de vouloir dominer le monde à notre place. Et celle des chats.

« Nous y voilà, ce que vous avez mérité ! Vodka pour mademoiselle, Coca pour moi. Je vous invite, c'est ma tournée. Vous voulez quoi ? Faites vous plaisir ! »

Je lâchais un ricanement à la réplique de Mina. Elle c'était toujours pas remise de son absence de costume la pauvre. Je m'étais mise avec elle, trinquant la votka pure et dur avec Maara au passage. Cette sensation d'équipe avait le don de faire naître une chaleur dans ma poitrine. Je pense que ca voulait dire '' chaud au cœur'' si j'en avais un. Des fois je me demandais ce que ca faisait d'avoir un cœur qui battait. D'avoir des sensations qui palpitait à l'intérieur de la poitrine. C'est pas que ca me rendait triste cette absence de sentiments, mais j'aurais aimer quand même connaître la sensation que cela procurait.

« A... bientôt, je suppose. Jezabel... Si jamais tu vois Maria, tu pourras la saluer de ma part ? Ca fait longtemps, elle et moi. Bref. Si vous avez besoin d'une traductrice, vous savez tous où me trouver. »
Maria ? Je clignais des yeux, j'en aurais presque grimacé si ca n'aurait pas été Anya qui m'aurait parlé. Je me sentais encore rancunière vis à vis d'elle. Mais comme j'aimais beaucoup Anya, je lui promettais de lui transmettre. Au pire des cas, je ferais le pigeons voyageur en volant à la porte de Maria et Tara, en leur adressant le message et en repartant vite fait bien fait. Oui, ca me paraissait un bon plan.

« T'en fais pas, je lui dirais. J'espère qu'on ce reverra bientôt ! » lui répondit-je, un pincement dans la poitrine de la regarder elle et Maara partir. Je lâchais un soupire, même Gambit était une part importante de l'équipe. Enfin je pense. On va dire qu'il avait quand même son utilité quand il y mettait du sien ! J'avais pris le numéro de Mina, parce qu'il m'était impossible de pensée à l'idée de me séparé d'elle. Je l'aimais beaucoup trop pour ca et c'était avec plaisir que j'acceptais de la revoir demain. Mais avant, je devais faire un saut quelque part. Je me tournais vers ceux qu'il restait. Je sautillais pour atteindre la taille d'alfred et lui ébouriffait les cheveux avec un sourire espiègle.

« On va bientôt ce revoir, faut pas pleurer ! Tiens, je t'offre mon dernier cookie ! Et ta interêt à prendre soin de mon costume ! » lui expliquais-je d'un sourire malicieux. Il semblait content de manger son cookie. «  Tu vas quand même me manquer. Je veux un valet aussi maintenant, c'est utile. » fis-je remarqué, songeuse. Même si il venait de me rabrouer qu'il n'était pas un valet. Bah c'était pareil ! Il faisait ce qu'on lui disait de faire, donc en gros, un valet ! Je me tournais vers Dyson. « C'est bon, la puberté est passée ? » dis-je d'un sourire sournois, alors qu'il semblait s'offusqué. Je déposais un baiser sur sa joue, hilare. « Tu l'a quand même mérité ! » ajoutais-je d'un clin d'oeil, glissant un papier au creux de sa mains furtivement au passage [ndlj : Défi Action : Rencard mdrrr] Indiquant un certain lieux, pour une certaine date. Rien d'inquiétant, juste deux amis qui mange une pizza.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
« C'est là que je regrette de ne pas avoir Alfred... » grommelais-je, tenant sévèrement un chiffon pour essayer de nettoyer les dégats causer dans ma morgue. Vous vous souvenez de l'explosion, des tripes du sang ? Voilàààà bibi pensait qu'il y aurait une femme de ménage, bah non. Je préférais nettoyer tout cela à toute vitesse et rentré pour de bon en suite. Mais devais avouer que j'avais pas vraiment le cœur au ménage. Ce fut la présence dans mon dos qui me fit dévisser la tête vers la porte qui c'était refermer sur une petite silhouette droite. Mes yeux reconnurrent le visage de Maria, et je lâchais un soupire emprunt d'humeur.

« Qu'es ce que tu veux ? » dis-je d'un ton agressif, retournant à mon travail. Elle descendit les escaliers timidement.

« Qu'es ce qu'il c'est passé ici ? » Demanda t-elle, les yeux exorbidés.

« Rien qui t'interesse. » dis-je froidement. Ca me faisait mal de lui parler comme ca. Mais elle avait eu que ce qu'elle méritait. Elle ce renfreigner à mon ton, lâchant un soupire désespérée.

« Ecoute ... »

« Y'a Anastasia qui te passe le bonjour. Maintenant va t'en. » lui ordonnais-je, continuant de gratter le sol. Une lueur heureuse dansait dans ses yeux, mais je ne lui laissais pas le temps de la savourer.

« Bien. Comme tu voudra. » répondit t-elle, avant de refermer la porte. J'aurais utilisé le lasso sur elle. Mais j'en avais pas envie. Ni de la voir, ni de lui parler. Je voulais juste qu'elle me laisse tranquille.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Alors celle ci, si les journeaux ne s'étripe pas pour l'avoir, franchement je comprend pas ! » déclarais-je en désignant une photo du pauvre Dyson que j'avais attrapé quand je l'avais affronté dans notre test. J'étais pas certaine que ce soit bien que Mina mette ca sur internet, ou même à la Mairie. Mais je devais avouer que ca me faisait quand même bien rire. J'avais réussis à prendre toute sorte de cliché pendant que je courrais, et je n'avais loupé personne. Pas même leur visage et position comprometteuse.

« – Ah non pas encore !? Tu peux pas me laisser un peu tranquille oui ? J’ai envie de m’amuser avec Jezabel moi !! Allez…. Laisse moi… PARTIR !!! » Je fixais Mina sans vraiment comprendre ce qui était en train de ce passer, jusqu'à ce qu'un vent de glace ne vienne l'englober pour laisser une chaise vide en face de moi. Je savais pas si c'était une bonne chose. Je restais hébété sur ma chaise, fixant celle d'en face.

« Euh ...Mina ? T'es ou ? T'es pas là ? Mais si t'es pas là, alors t'es ou ? T'es ou si t'es pas là ? » débitais-je, nerveuse. Oh. Je crois pas que c'était normal ca. Faudrait peu être que j'en touche quelque mot à Dyson. Si jamais quelqu'un avait fait du mal à Mina, j'allais lui casser les dents avec ma nouvelle arme super cool. Ou fair eun barbecue géant avec ses tripes. On ne touche pas MES amies.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Run boy run, running is a victory
This is how you bring me back to life ▬ I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Dyson Walters


« A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9131
✯ Les étoiles : 666




Actuellement dans : « A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


________________________________________ Ven 15 Sep 2017 - 11:22



Magic League, Nouvelle Mission

Quelques heures plus tard...

J'avais quand même l'impression de regarder un cadavre prêt à se relever d'entre les morts pour venir m'étouffer dans mon sommeil. Jezabel et Anastasia avaient fait un job parfait sur lui : il était totalement détruit. Et pourtant, son corps, entreposé avec le reste des affaires de la Magic League, m'intimidait un peu. Et nos trois ombres, face à la lumière qui passait depuis la porte devant laquelle nous étions, se tenaient debout sur le mur, et surplombaient le corps sans vie du robot avec presque une posture inquiète, peu sereine.

C'est sûr qu'il n'y a aucun risque qu'Ultron se réveille et détruise Storybrooke hein ?

Nous regardions tous les trois le crâne détruit de la machine, s'imaginant son réveil au plein milieu d'une nuit, pensées qui n'avaient pas rendu Ultron moins inquiétant.

Non, Wonder Woman et Overwatch ont fait exactement ce qu'il fallait. Elles ont détruit son coeur artificiel qui l'alimentait, fit Géo à ma droite pour briser cette ambiance un peu glauque. Pour qu'Ultron se réveille, il faudrait des réparations qui prendraient des semaines, et une quantité d'énergie qui prendrait encore plus longtemps à charger. Et tu es le seul à avoir accès à l'entrepôt. Donc à moins que tu n'amènes toi même du personnel pour réparer Ultron, il n'est plus un danger pour personne.

J'avais senti Alfred hausser les épaules à ma gauche. C'est dommage, on aurait peut-être pu trafiquer son intelligence artificielle et en faire un super-robot pour la Magic League.

Étonnement, nous avions pris de longues minutes de silence pour considérer cette idée. Mais le choix était vite fait, puisque nous nous étions tous trois souvenu du même film.

Non, j'aimerai pas me retrouver avec une apocalypse de robot. On a déjà réussi à empêcher une troisième guerre mondiale, ne prenons pas de risque, fit Géo d'une voix presque sage.

J'avais tourné mon regard vers les mannequins sur lesquels étaient fièrement posés nos costumes. Spiderman, Wonder Woman, Overwatch, Gambit, Harley Quinn, et Raven, les premiers membres de la Magic League. Un sourire se posait sur mon visage. Ce que j'avais voulu depuis que je m'étais transformé était arrivé. J'avais accompli quelque chose, et j'en étais fier. Certes, entre le costume crade de Wonder Woman, ou le mien, celui de Spiderman, déchiré et également imbibé de mon sang, et... un peu tous, encore salis par la neige, les costumes ne resplendissaient pas, il faudra que Géo arrange tout ça, ce qu'il allait faire. Mais déjà, cette image était parfaite.

Pas uniquement parce que j'avais l'impression d'être dans un film de super-héros où nous avions triomphé. Mais parce que nous avions réussi à accomplir quelque chose de fort... à devenir quelque chose de fort. Je n'avais aucune honte à me clamer membre de la Magic League, et j'espérais qu'eux également, sauront le porter avec fierté. Et un jour, je le savais, la Magic League sera grande.

* *
*

Les nuits étaient encore un peu chaudes, même si l'automne se posait délicatement sur Storybrooke. Sous la brise légère et agréable, je marchais, serrant le papier dans ma main avec une grande joie. Je fredonnais Hooked On a feeling que je tenais des Gardiens de la Galaxie, marchant en dansant légèrement, quand je cherchais le nom d'un de mes frères dans le répertoire de mon téléphone.

Allo ?
Yanis, c'est moi ! Fis-je, content.
Ahah, Daphnée ! Se moqua-t-il de ma soeur qui devait se trouver dans la pièce. J'ai gagné le pari, c'est bien Dyson qui appelle !
Hein ? Fis-je en fronçant les sourcils, ne comprenant pas.
On avait parié, elle pensait que quelqu'un appelait pour annoncer ta mort.
Super sympa, merci petite garce !
Pardon Dydy ! Je sais ce que tu vaux à la guerre en temps que lapin à Wasteland, en tant qu'araignée en Russie j'en savais trop rien ! Se rattrapa-t-elle en criant pour se faire entendre.
Spider Lapin va-t-il nous faire l'honneur de sa présence ?
Oui, je passe chercher mes enfants, ils mangent avec nous ce soir. Je t'appelle pas pour ça, sache que ton frère à un rencaaaard ! M'écriai-je avec la plus grande satisfaction du monde.
Comment Walter peut avoir un rencard alors qu'il fait rien d'autre que manger en longueur de journée ?
Quoi, Walter a un rencard ? Mais comment il a fait ?
Petit con ! Je te parle de moi !
Dyson, c'est encore moins crédible que Walter, haha !
Enfoiré.
Ca grandit vite tout ça, tu vas bientôt être plus grand que Kara ! C'est Lukas qui va être triste de voir son petit père grandir à cette vitesse !
Mais ferme là !
Et qui est l'heureuse élue ?
Wonder Woman mon pote. Elle s'appelle Jezabel, et elle est géniale. Elle au moins, a fini par voir l'homme que je suis, ELLE.
C'est trop mignon. Daphnée rit pas si fort tu vas le vexer. Tu m'appelles parce que tu flippe à mort n'est-ce pas ?
OUI ! Faut faire quoi à un rencard bordel ? Je m'habille comment ? Et je sais pas quoi dire !
J'avais presque entendu les yeux de Yanis se lever vers le ciel. T'aider pour le discours que tu devais faire pour le mariage de Regina, je veux bien, mais maintenant, va falloir que tu deviennes un homme, morveux. Allez, à tout à l'heure.
Connard, fis-je quand il me raccrocha au nez.

J'avais relu le papier, réchauffé par la paume de ma main, à la fois heureux et un peu perdu. Mais je n'eus de toute façon pas le temps d'y réfléchir davantage. Les voitures que je longeais, garées à côté du trottoir, avaient commencé à avoir une fine couche de glace sur le pare-brise. Toute l'atmosphère s'était refroidie d'un coup, et les passants que je pouvais voir s'étonnaient aussi de la baisse de température aussi brusque. Ce n'était vraiment pas normal pour un début d'automne.

Oula.
J'avais serré les poings. En deux secondes, il avait fait encore plus froid qu'en Russie, et avec mon simple T-shirt à manches courtes, je n'étais vraiment pas habillé pour une telle température. De même que pour tout le monde qui se trouvait dans les rues autour de moi. Ma respiration créait un petit nuage à chaque expiration, alors que j'avais l'impression que mon sang était en train de se transformer en glaçon à l'intérieur de mes veines. Tout le centre-ville avait du ressentir ce froid, les vitres des maisons s'étaient gelées également, et on pouvait entendre l'horloge de la tour peiner à avancer.
Je m'avançais au milieu de la route, observant de tous les côtés pour voir ce qu'il se passait. Je ne pensais pas que le réchauffement climatique ait des répercussions aussi brusques et rapides. Quelque chose était en train de se produire.

Puis je le vis : à l'intersections des routes, au milieu, quelque chose d'étrange brouillait l'atmosphère. A cet endroit précis, ma vue était floue, l'image était indistincte, comme si quelque chose de solide mais de presque invisible était en train de se former. Je m'étais approché doucement, et quand la chose s'ouvrit soudainement, j'étais tombé au sol, rencontrant l'asphalte malheureusement très, très froid.
Je fixais avec des yeux rond ce qui venait d’apparaître.


Cette chose bleue s'agrandissait à vue d’œil, laissant entrevoir de plus en plus une ouverture au milieu. Et derrière cette ouverture, je voyais comme... une silhouette humaine. Et peu à peu, l'image se précisa, j'avais vue sur une grande pièce gelée, et au premier plan se trouvait une grande table de commande, avec une femme, couverte pour la température, observant dans ma direction. Je compris rapidement qu'elle ne me regardait pas. Elle regardait la même chose que moi : cette chose bleue qui nous séparait.

J'ai réussi ! Je l'ai fait ! J'ai vraiment réussi ! Sa joie était immense, et je pouvais y déceler un grand soulagement.
Est-ce que... c'est un portail vers un autre monde ?

La femme me vit enfin, et je pus remarquer qu'elle fut soudainement très heureuse de me voir. Oui ! On l'a entendu parler, il décrit notre monde comme "un monde des contes". Je... je n'ai pas beaucoup de temps, nous sommes en grand danger, êtes-vous membre de la Magic League ?

Ca m'avait étonné, le décor dans lequel elle se trouvait, quoique très froid, ce qui avait refroidi considérablement le centre-ville de Storybrooke, était moderne. Peut-être beaucoup plus que chez nous, ça me faisait penser à un film...

Je... oui. A qui ais-je l'honneur ?
Ecoutez, nous devons faire vite ! Le Joker est arrivé chez nous, à Central City... il était accompagné d'une mutante aux pouvoirs de glace, et d'une sorcière aux pouvoirs rouges. Ils ont appelé notre monde "Terre-2". En un temps record, il a pris le control de STAR Labs, c'est là où ils sont arrivés, et avec l'accélarateur de particules, ils ont crée une armée énorme de mutants... Central City est tombée sous son regne de terreur, et Gotham City, là où je me trouve, est la prochaine sur la liste, nous sommes déjà menacés... Nos héros, les Indestructibles ont disparu, nous sommes livrés à nous même. S'il vous plait, nous avons besoin de...

AAAAAAAH !

J'étais de nouveau tombé sur les fesses, le coeur battant à 100 à l'heure, alors que le pic de glace avait traversé le portail pour atterrir à mes pieds. J'avais levé un regard horrifié vers la femme qui m'avait parlé, observant la quantité de sang qui coulait sur la glace qui venait de traverser son corps.

Et bien et bien... On appelle des amis sans le dire à Frosty ? Killer Frost est fâchée ! Fit une voix horrible, froide, derrière la femme qui était en train de mourir devant moi.
Celle-ci, en dernier geste, leva la main vers le tableau de commande, et je pus lire sur ses lèvres son dernier message : Sauvez-nous. Puis le portail se referma, faisant disparaitre la température hivernale de Storybrooke, dont le givre avait fondu immédiatement.

J'étais au milieu de la route, les fesses froides, face à une pointe de glace pleine de sang.
Central City, STAR Labs, Gotham City, Terre-2, Les Indestructibles. Je connaissais tous ces termes et ce n'était pas censé exister.
Puis je revins sur le plus grave. Le Joker... LE JOKER ?

Je m'étais levé, horrifié, me repassant en mémoire les dernières heures de la journée. Nous avions remis les criminels dans l'avion avant d'aller boire un coup à Moscou, et une fois arrivés ici, j'ai remis Scarlet Witch, Magneto, et Livewire dans leurs trois nouvelles cellules et...

PUTAIN DE MERDE MAIS JE SUIS CON ! M'étais-je soudainement écrié au milieu de la route. Peu m'importait, les passants autour de moi venaient de regarder quelqu'un se faire assassiner par de la glace, ils avaient d'autres préoccupation que de regarder l'adjoint du maire hurler dans la rue.

Le Joker n'a jamais fait le voyage retour, à AUCUN moment il était dans l'avion, et je remarquais ça que MAINTENANT ?

Je prenais mon téléphone pour taper d'une main tremblante le numéro laissé par la prison psychiatrique. J'ai besoin que vous alliez vérifier les cellules des trois prisonniers que j'ai amené. J'attendis quelques instants avant d'entendre quelques bruits, puis on me répondit. Magneto est toujours là.... Livewire est toujours là...... Qu'est-ce que... Oh non. Appelez la sécurité !

Je frappais le sol avec colère. PUTAIN ! Pas la peine de chercher Scarlet Witch, elle est partie dans un autre monde. J'avais soudainement raccroché pour rappeler Alfred. Tu es avec Géo ?
Euh... oui. Ca va ? Tu à l'air...
Le Joker nous a échappé, par je-ne-sais quel miracle il est parti dans un autre monde, qui ressemble au notre et qui est rempli de super-héros, sauf qu'il n'y a plus de super-héros là-bas, les Indestructibles auraient disparu, je n'en sais trop rien, tout s'est passé très vite. Le Joker a ramené Scarlet Witch sur Terre-2, ainsi qu'une nouvelle, Killer Frost, et ils sont en train de terroriser ce monde. On DOIT trouver un moyen d'y aller.

Géo et Alfred mirent quelques instants, en silence, pour se faire à toutes ces infos.

Whaou... Ca devient gros là Dyson. Tu veux pas informer Apollon ? C'est lui qui est à l'origine du projet Magic League alors peut-être que...
Non ! J'AI fait la plus grosse connerie, pas eux, c'est à moi de trouver un moyen. Tu n'as pas entendu l'information qui court depuis des semaines ? Un Zeus aurait tué deux dieux déjà, alors ils ont autre choses à faire. C'est de la Magic League dont Terre-2 a besoin.
D'accord. Mais je ne sais pas faire de portail entre les mondes, va falloir chercher comment faire et...
Et bien on va commencer à chercher dès maintenant.



MAGIC LEAGUE 2

Pour le destin d'un monde entier

EN 2018


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Down with the king !

WHEN YOUR TIME COMES TO DIE, BE NOT LIKE THOSE WHOSE HEARTS ARE FILLED WITH FEAR OF DEATH, SO THAT WHEN THEIR TIME COMES THEY WEEP AND PRAY FOR A LITTLE MORE TIME TO LIVE. SING YOUR DEATH SONG, AND DIE LIKE A HERO GOING HOME. c)lazare.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 7 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

[Fe] Evénement #83 : Magic League, Mission Russie





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Le Reste du Monde