MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 THE BEST PARTY EVER [Fe ZOOTOPIE & Plus encore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

D&D Hatters


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : K.J. Apa

Ѽ Conte(s) : Alice au pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je suis Dee, je suis Dum, nous sommes les Tweedles Twins !

✓ Métier : Pompiers, mais aussi informaticiens, roboticiens et mécaniciens indépendants !


☞ Surnom : Tweedles Twins, Double D, Wonder Twins, vas-y on adore les surnoms !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1172
✯ Les étoiles : 6699




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mar 19 Sep - 20:50



THE BEST PARTY EVER !

J'allais commencer par : Les jumeaux étaient surexcités. Mais cela n'aurait eu aucun intérêt puisque cette phrase n'aurait rien apporter de nouveau. De manière générale, les jumeaux étaient surexcités.
Alors imaginez les maintenant avec ENCORE le plan le plus génial de l'univers. D'un côté, un Dyson qui s'est transformé et qui est devenu bien moins relou, de l'autre de vrais zootopiens chez eux ET MEME un furet comme petit garçon. Le retour de Zootopie avait marqué toute une liste de nouveaux amis. Nick était d'ailleurs revenu avec eux, redonnant aux jumeaux une mission : lui faire ouvrir les yeux, à Judy aussi, sur leur amour, parce que les jumeaux étaient les meilleurs êtres du monde. Il y avait aussi Flash, le paresseux le plus GENIAL de l'univers ! Vous devriez le voir depuis que les jumeaux ont piqué les clés de voiture de Dyson. Il ne s'en est toujours pas rendu compte d'ailleurs. Et Benji et Helmut aussi ! Benji était le meilleur des policiers gourmands que la Terre ait porté. Helmut, lui, était le meilleur des ours.

Mais tu rigole ! Faut que tu en fasse au moins 100 de biscuits comme ça !
100 ? S'écria Dyson, le cuisinier pour la fête de ce soir. En plus du reste ?! Mais vous ramenez combien de personnes dites donc ?!
Considères que y a plus d'estomacs que de personnes. Nous deux réunis ça en fait déjà 30. Tu rajoute Finnick (j'suis sur qu'il mange beaucoup lui), Dexter, Benji, la déesse Amelia, et... et tout le monde en fait, ça en fait 10 000 au moins. Tu ne vas pas décevoir Nick en ne lui donnant pas assez de donuts hein ?
Alleeeeez, tu es riche et tu as du temps à perdreeeeuh ! Tu nous adores non ?
J'vous permets pas ! J'ai une super vie bien remplie !
Tu ne viens pas ce soir pour aller travailler avec Géo, quelle super vie, travailler le soir !

Bref. La discussion avait de toute façon duré toute la durée de la préparation du repas, et comme Dyson était chargé de faire 100 amuses-gueules de 10 variétés de biscuits différents, plus le repas et le dessert pour "10 000", c'était long. Très long. Passons donc.
Voilà pourquoi les jumeaux étaient particulièrement surexcités ce jour là : parce qu'ils organisaient la meilleure fête du monde, pour fêter l'arrivée des Zootopiens, la création de nouveaux liens d'amitié, et parce que les fêtes c'est génial, et parce que les jumeaux étaient géniaux.

Toutefois, ils s'y étaient pris un peu tard pour les invitations, puisque c'est trois heures avant le début de la fête qu'ils sortirent pour inviter le monde qu'il fallait. Ils devaient donc trouver Aloysius, Benji, Helmut, Lana, Mulan, et Amelia pour les inviter à faire la fête. Aucun soucis : si c'était une fête des jumeaux, tout le monde voudrait certainement, on ne refuse jamais ce qui était parfait.
Sauf qu'ils ne surent pas où tout le monde se trouvait. Et au lieu de faire du porte-à-porte dans toute la ville, ils eurent la méthode la plus radicale : prendre la voiture de Dyson, mettre Flash au volant, et parcourir la ville en hurlant à chaque rue :

ALOYSIUS, BENJI, HELMUT, LANA, MULAN, AMELIA, ET LES AUTRES TANT QUE VOUS Y ETES, SONT INVITES CHEZ LES JUMEAUX BYROM. VOUS CHERCHEZ LA MAISON DES MEILLEURS JUMEAUX DE LA VILLE ET C'EST LA ! CE SOIR 20 HEURES ! RAMENEZ DES CADEAUX SI VOUS VOULEZ NOUS FAIRE PLAISIR. ON A PAS D'ALCOOL, RAMENEZ LE VOTRE SI VOUS Y TENEZ !

Message précis, clair, et sonore. La meilleure façon d'inviter des gens chez soi.

Mi casa es... euh.. rentrez ! S'écria joyeusement Derek alors que les premiers invités, à 20heures précises commençaient à arriver.

Les jumeaux avaient serrés dans leurs bras les premiers arrivés, ne leur en déplaise ou non, avec un grand sourire. C'est trop cool que vous soyez venus ! Vous allez pas regretter la meilleure fête de tous les temps !

Dyson, qui était bien content de ne pas pouvoir transpirer, était encore en train de mettre les amuses-gueules en place, alors qu'il regardait d'un oeil méfiant la superposition d'objets bancale que les jumeaux se faisaient pour pouvoir mettre leur guirlande lumineuse en hauteur.

Ca ne va jamais tenir votre truc là, vous allez vous blesser !

Têtus, ils ne prirent pas l'avertissement en compte et montèrent sur leur échelle de fortune pour accrocher la guirlande lumineuse. Les petits détails font les grandes fêtes, disaient-ils toujours, ils y tenaient à cette guirlande.
Si Derek fut assez chanceux qui son estrade bancale, celle de Duncan n'eut pas assez de force pour le supporter. Il manqua de chuter, tenta de se rattraper mais ne fit rien d'autre que de s'emmêler dans la guirlande, avant de finalement tomber, sur le pauvre Benji qui se trouvait là.

Désolé ? fit-il avec un sourire maladroit en le voyant lui aussi emmêlé dans sa guirlande. M'enfin, ça aurait pu être pire : les guirlandes, c'est beau, c'est déjà ça de gagner, n'est-ce pas ? Il tentait d'enlever la guirlande qui semblait bien têtue.

Je m'en vais, tout est prêt, lui chuchota Dyson. Faites attention à vous.
Bien sur chef ! Répondirent les jumeaux en coeur.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
    we've got four eyes to you
    papa gave us his blue eyes, to make you smile everyday, everytime. mama gave us her green lost ones to give you hope as much as she wanted us happy.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69406-guess-who-s-wh

Amelia Peters


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3198
✯ Les étoiles : 869




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Mar 19 Sep - 23:23

Amelia n'avait revu personnes de ses compagnons d'aventure zootopienne depuis leur retour rocambolesque mais se rappelait parfaitement de ce moment riche en émotions. Ce n'était pas tous les jours qu'elle était persuadée de frôler la mort, merci pour elle. En conséquence, cela pouvait laisser des souvenirs marquants. Mais parce qu'elle était une femme pleine de résilience et d'optimisme, la pâtissière avait rapidement tiré un trait sur les mauvais moments pour n'en garder que le meilleur. Parfois, d'ailleurs, elle y repensait.
Mais pas ce jour-là.
A cet instant précis, Amelia était sortie de sa boutique, deux gros sacs poubelles à la main, et se dirigeait vers les bennes à ordures quand un message pour le moins étrange lui vrilla - presque littéralement - les tympans. La lionne pâtissière y avait reconnu les voix excités de deux rouquins jumeaux qu'elle connaissait bien (même si elle ne les savait pas capables de crier aussi fort) ainsi que les noms de compagnons d'aventure dont elle se souvenait tout aussi bien : comme nous le disions plus haut, l'aventure à Zootopie avait été marquante.
Naturellement, Amelia s'empressa de noter l'heure du rendez-vous et le lieu, si peu précis soit-il.
Par chance, Amelia avait des ressources et trouva facilement cette fameuse maison. Elle y arriva à 20h pétantes et fut accueillie à bras ouverts (assez littéralement) par les jumeaux et un Benjamin enguirlandé, lui aussi, assez littéralement.
- Viens, je vais t'aider à enlever tout ça ! offrit-elle en déposant les boissons qu'elle avait apportées sur la table basse.
Il était inconcevable pour Amelia de venir à une soirée les mains vides et elle se rappelait avoir avoir entendu parler de boissons. Alcoolisées, certes, mais ce n'était pas trop son dada. Pourtant, elle avait fait une barrique de punch et une autre barrique de thé glacé. On avait jamais trop à boire, songea-t-elle, en observant les deux cuves qui cachaient à présent la table basse.
Amelia se demandait encore comment elle avait pu porter tout ça. Dans la réalité, elle n'aurait sans doute pas eu la force physique, mais nous sommes dans un rp et je fais ce que je veux.
Une fois Benjamin débarrassé, Amelia sourit et emporta ses boissons auprès du jeune homme qui s'occupait des amuses-bouches.
- C'est marrant parce que je suis traiteur donc d'habitude c'est moi qui m'occupe de toutes ces bonnes choses. C'est très bizarre pour moi de venir les mains quasiment vides à une fête. Mais j'ai ramené des boissons, signala-t-elle (elle avait, entre temps, reposé ses affaires près du reste de la nourriture). Au fait, moi c'est Amelia. Vous travaillez pour qui ?
- Dyson, se présenta le jeune homme. Je travaille au service de l'esclavage et de l'amitié je suppose ? C'est un plaisir de vous connaitre, c'est gentil de votre part.
Amelia ouvrit des yeux ronds.
- Oh... c'est... Je devrais pas dire ça mais si vous voulez moi je peux embaucher et chez moi les gens font les 35h... En tout cas bon courage... J'aimerais rester avec vous mais... Je vais aller saluer mes autres amis, s'excusa la pâtissière, un sourire contrit sur les lèvres.
Elle se dirigea alors vers les autres personnes qui arrivaient, trop heureuse de tous les revoir.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Free hugs & eternal blessing available
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Nick Wilde


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Theo James

Ѽ Conte(s) : Zootopia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nick Wilde

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 40
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 20 Sep - 21:50

The Best Party Ever

“Zootopiens et plus encore...”


La fête... Les jumeaux la leur avaient promis et s'ils avaient mis le temps, au final ils avaient réussi à organiser les choses comme ils le souhaitaient. Nick aurait bien participé aux préparatifs, mais il passait le plus clair de son temps dehors : il appréciait les jumeaux et ce qu'ils faisaient pour eux tous, mais l'inactivité commençait à peser à Nick. Le renard n'avait pas du tout l'habitude de rester ainsi sur le banc de touche. Lui qui avait systématiquement un plan avant qu'il ne bosse avec Judy, se retrouver sans rien, c'était subitement très étrange.

Quoi qu'il en soit, à 20h tapantes, il était au salon et sourit en voyant Benjamin se faire enguirlander par les jumeaux alors qu'Amelia franchissait déjà les portes de la demeure des fous furieux. Il la salua d'un signe de tête, un verre à la vin. Il ne savait pas trop quoi faire à cette fête. Alors le renard avait décidé d'en profiter et de ne pas se mettre martel en tête : si les gens venaient lui parler, pas de souci, mais sinon, il n'allait pas être celui qui leur courrait après. Ce n'était pas son habitude à la base et il n'allait pas changer sur ce point.

- Vous croyez vraiment que les gens vont réussir à trouver la maison ? Demanda-t-il en se postant près des jumeaux. Je suis persuadé que vous n'avez pas fait une annonce très claire non ? S'enquit-il. Et si des gens que vous avez pas invité viennent, vous allez faire quoi ?

Là, c'était plus pour savoir s'il allait y avoir de l'action. Une petite bagarre... Nick ne serait pas compte. Même que ça lui plairait sans doute et que ça le changerait un peu ! Mais bon, il ne fallait pas trop compter dessus... Le renard se demandait tout de même qui allait oser venir à dire vrai. Ce n'était pas comme s'ils étaient tous amis après tout. L'ancien flic s'était surtout servi des gens de Storybrooke pour récupérer Judy...

crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Nick Wilde

Benjamin Clawhauser


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 413
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 21 Sep - 18:50


Best Party ever...



La vie réservait parfois de drôles de choses. A aucun moment, je n'aurais imaginé que je puisse être moi dans un autre corps que celui d'un léopard un peu enrobé. Pourtant aujourd'hui, je devais apprendre à me regarder dans un miroir sans sursauter à chaque fois que je croisais mon regard dans le miroir. La transformation était radicale. J'étais un humain plutôt mignon, je le concédais mais ce qui était surtout frappant c'était l'absence du surpoids qui m'avait toujours caractérisé. Étais-je toujours moi même dans ce corps ? Il ne me semblait pas que mon caractère avait changé mais je sentais qu'avec mon nouveau physique beaucoup de portes s'ouvriraient à moi. Je pouvais devenir qui je voulais et cette situation me réjouissais au plus haut point.

Les premiers jours de ma nouvelle vie furent assez mouvementés, je savais que je ne pourrais pas rester éternellement chez Aloysius mais je n'avais aucune idée d'où se trouver les autres. Je n'avais pas encore retrouvé Nick et Judy. Je ne savais pas comment trouver les jumeaux ou même Amelia. D'ailleurs me reconnaîtraient-ils ? Rien n'était moins sûr. Alors je me rongeais les sangs en espérant trouver une solution à mes problèmes. Mais cette dernière apparut comme par magie alors que je me décidais à sortir faire un tour en ville. Une voiture roulant à vive allure et toutes fenêtres ouverte m'apporta les réponses à mes questions. Un immense sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je reconnus la voix des jumeaux et au voulant un homme avec un air qui me disait quelque chose. De toute façon, il n'y avait qu'une seule personne pour rouler aussi vite au volant d'une voiture.

Je venais de retrouver Flash et les jumeaux. Enfin presque... Parce qu'ils disparurent presque aussitôt ne me laissant qu'une invitation à une fête. Cela ne me donnait pas l'adresse de Derek et Duncan ce qui était finalement assez problématique. Je me mis donc en quête d'une personne capable de m'orienter. Mes recherches se montrèrent infructueuses jusqu'à un ce qu'un grand type avec un immense sourire et une tête rigolote de gens qui aime la vie me montre le chemin avec de grands mouvements excités. A tout les coups, il faisait parti des amis des jumeaux. Ou de la même bande de gens surexcités par tout. Mais c'était trop cool de voir des gens heureux dans cette ville. Depuis que j'étais arrivé ici, j'avais l'impression que tout le monde faisait la tête. C'était rassurant de voir que des gens savaient rire aussi dans cette ville.

C'est donc tout guilleret que je me rendis vers la maison des jumeaux. Ce n'est qu'une fois arrivée devant la porte d'entrée que la nervosité s'empara de moi. Et si ils ne me reconnaissaient pas ? Et si Nick, Judy et les autres n'étaient pas là. Et si c'était un piège des Tarmalyen qui m'avaient retrouvé et voulaient se venger ? Mes peurs s'envolèrent dès que la porte s'ouvrit sur Duncan ou Derek, j'avoue que je ne savais pas vraiment qui était qui. Un grand sourire se dessina sur mes lèvres et j'allais me présenter lorsque le rouquin m'interrompit en passant un bras autour du coup en me faisant entrer à l'intérieur. Visiblement, il m'avait reconnu. J'étais soulagé, si lui pouvait me reconnaître, les autres pourraient le faire aussi. Mon regard parcourut le salon à la recherche de visages connus. Je crus reconnaître le chef Bogo à son allure imposante, Flash à son sourire béat, Finnick à sa petite taille mais surtout à son air renfrogné, Nick à son sourire en coin si caractéristique et Judy... Parce que c'était la seule fille du lot. Je leur adressais un petit coucou et allait me diriger vers eux pour me présenter officiellement quand quelqu'un me tomba dessus lourdement.

Je perdis l'équilibre sous le poids de Duncan alors qu'une longue guirlande s'entortillait autour de moi me laissant dans une position plus qu'inconfortable. Une peur soudaine s'empara de moi et si il était arrivé quelque chose à mon nouveau corps ! Un bleu ou un truc encore plus grave. Je commençais à gigoter dans mes liens involontaire lorsque Amelia se précipita vers moi. Je lui adressais un sourire de remerciements rempli de gratitude. Je me relevais difficilement avant de me palper à la recherche de la moindre fracture ou bobo potentiel. Quand j'arrivais à la conclusion que tout allait pour le mieux, je me précipitais vers Nick et lui sautait au cou.

"Niiiiiiiick ! Je suis siiiiiiii content de te voir !!!!"

S'il savait à quel point. Il n'était plus seul et isolé, il avait retrouvé sa famille. Il pouvait à nouveau vivre, rire et profiter de la vie et surtout de la nourriture qui se trouvait sur le buffet. Une merveille !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Heshvan Chase


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jack Falahee

Ѽ Conte(s) : Robin des Bois.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Son fils Flint, qui a continué de faire vivre la légende après son père.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 362
✯ Les étoiles : 2012




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 22 Sep - 0:00



Party hard
Are you kidding me ?


Mais ...Pourquoi ? Pourquoi diable s'acharnait t-elle à le poursuivre toute sa vie de la sorte ? Donc la dernière fois, quand la voiture avait finit dans l'eau et que ca avait été un travail extrême de s'en extirper, ca ne lui avait donc pas suffit ? Heshvan avait juste entendu sa porte sonnée. Bizarrement, il ce méfiait des Manticore au esprits étroitement sournois avec le manque de plomb dans la cervelle. Il c'était avancé avec curiosité,plissant les yeux dans la petite ouverture qui lui permettait de voir le visage des gens. Quand ce le visage mesquin et narquois de Blake, Heshvan eu un mouvement de recul. Non. Il ouvrira pas la porte. Avec un peu de chance, elle allait courir après une pelotte de laine qui passerait par là. Puis les chats, ca finissait toujours par ce désintéressée quand ca n'avait pas ce qu'ils voulaient, non ? Le pire, c'est qu'il savait pertinemment que c'était finit pour lui. Elle avait du surement entendre qu'il était derrière la porte.

▬ « Qu'es ce que tu veux ? » lui cria t-il, croisant les bras avec un sourcil relevé. Bizarrement, il avait cette terrible envie que quoi qu'il arrive, il ne céderait rien. Juste pour l'ennuyer, juste pour la voir rechigner. Sa grande insolence intérieur avait juste envie de faire tourner Blake en bourrique. C'est pour ca qu'il était surement tenter d'aller chercher quelque chose à boire pour s'intaller contre la porte, et écouter les atrocités qu'elle allait lui servir. Que serait le menue ? En entrée il pariait sur une bombe dissimulée quelque part dans l'immeuble. Ce qui était carrément flippant. En déssert, une voiture encore plus rapide que sa précédente, et elle avait juste envie de lui faire tester son nouveau jouet. En dessert, surement une grosse fête dans les parages, ce qui serait logique au vue de l'heure. Du moment qu'elle ne lui foutait pas une araignée devant la porte, tout devrait bien ce passer.

▬ « Ouai, c'est ca. Ta pas une boite de thon à aller piller ? » Railla t-il, un sourire creusant chaque recoins de ses joues, les yeux aussi sournois que l'était probablement ceux de Blake. Il l'entendait dire des '' steuplaitsteuplaitsteuplaitsteuplait.'' Sauf qu'en fait, il se désintéréssa complétement de la porte, veillant à ce qu'elle reste fermé. Buckingham le fixait, ce mettant à aboyer contre la porte. Brave petit. Heshvan était sur qu'elle ne renterait pas si le chien était à la porte. Et ô, malheur, comme c'était la sous-estimer. Alors qu'Heshvan avait décidé de laisser Blake jacasser toute seule derrière la porte – la voir tourner en bourrique lui était très, TRES plaisant, il aurait été toutefois plus surpris de la voir battre en retraite. Une idée germait dans son esprit. Il était sur d'avoir une pelotte dans laine quelque part, qui trainait dans son appartemment. Il fouina pendant un labs de seconde, avant de l'attraper, d'ouvrir la porte furtivement et de la lancer dans le couloir.

Paix au voisins qui allaient surement entendre une boule de bowling contre leurs portes. Bien qu'Heshvan était fière de son sale coup et persuadé qu'elle allait le laisser tranquille, il fut surpris de voir ca porte de démolir sous ses yeux. Il resta quelque seconde le visage prit d'une surprise tellement grande, que sa mâchoire aurait pu ce décroché qu'il ne l'aurait pas remarquée. Elle avait démolit sa porte. SA PORTE. Ca faisait quoi ...deux fois ? Heshvan songeait sérieusement à changer d'appartement, et à donner la nouvelle adresse uniquement à Emily, et au personnes proches. Pas à Blake ; au grand jamais. Il s'abstient de commentaire, trop sidérée et attristé par l'etat de sa porte. Est-ce qu'il lui avait dit que cette porte ne lui appartenait pas, qu'il était pas riche comme elle ? Qu'il allait encore avoir des ennuies ? Il laissa à Buck le loisir de sauter sur Blake par pure vengeance, avant de s'aventurer à la cuisine. Il laissa sa mains s'aventurer sur un lazer qu'il glissait dans sa poche. Vous savez, les petits trucs rouge qui bouge un peu partout, et qui fait beaucoup d'effet aux chats.

▬ « Blake ? Regarde, la jo... » trop tard. Il n'eut même pas le loisir de comprendre ce qui venait de ce passer, qu'elle lui sautait dessus avec un costard dans les bras. Ca devenait une habitude, après la douche... Dans ses moments, il maudissait Blake d'avoir cette espèce de force surhumaine qu'il pouvait contrer. Mais il n'avait pas dit son dernier mot, mieux encore, la vengeance vient à point à qui sait attendre. « Non, Blake, non ! » Sauf que dans sa tête, ca voulait surement dire oui. Bref. Le visage sournois de Blake était assez explicite pour savoir qu'il allait douloureusement souffrir dans les minutes à venir. C'est comme ca qu'Heshvan ce fit enlever par une folle furieuse, et qu'il ce retrouva trainer malgrès lui jusque dans une voiture luxueuse au point que ca le dégoutait. Au final, il n'était peu être pas contre un nouveau plongeons dans le lac. Apparemment, ca calmait les manticores ce genre de truc. Il aurait peu être du penser à prendre un pistolet à eau. Oui. Un sourire vicelard s'installait sur ses lèvres. Ca maison allait grouiller de canon à eau. Après tout, il ne fabriquait pas des armes pour du flan. Bien qu'en soit, embrasser Blake n'avait pas été aussi horrible qu'il l'aurait pensée. Non. Elle embrassait bien la petite vache.

Au moins, le costard qu'il portait était vraiment agréable. Comment avait t-elle eu ses mensurations ? Alors là, franchement, il tenait pas à le savoir du tout. Mais alors PAS DU TOUT. Il n'aimait pas avoir l'air d'un riche. Ca le dégoutait au plus au point. C'était à cause d'eux qu'il avait du apprendre à survivre dans les bois, et à aider les gens. Bon dieu qu'il détestait tout ce luxe. Ca lui faisait naître une certaine hostilité. Alors que Blake – comme à son habitude- ne respectait pas les limitations de vitesse, ils finirent par s'arrêter devant une maison. Heshvan sortit de la voiture, bien décidé à ce débarassé de la reine du machiavélisme le plus vite possible. La porte s'ouvrit sur un rouquin qui vint entortiller ses bras autour de son cou. Il eu un peu de mal, car Heshvan était assez grand de taille. Il repoussa le rouquin avec un regard déconcerté.

▬ « Euh...Salut ? » Fit t-il, dont la voix n'était sur de rien. Ca ressemblait juste à une bonne fête de famille. Pourquoi portait-il un costard alors qu'ils étaient tous habillé ...simplement ? Il pensait qu'elle l'aurait emmener dans un bal de la haute '' dignité'' au vue des vêtements qu'il portait. Mais au final non, et c'était très bien ainsi. Bien que son costard qui le mettait en valeur, lui donnant un coté ténébreux, lui était étrangement gênant. Il entra dans la maison, apercevant les visages dont il n'avait aucune connaissance. Point positif : Au moins, il n'était pas entouré que de fille. Et ca, franchement, c'était bien. Point négatif, qu'il ignorait encore : C'était tous des anciens bestiaux. Une chose qu'il avait tendance à attirer. « Je suis Heshvan. »ce présenta t-il. Et victime de harcélement, accessoiremment. Et de kidnapping. «  Personne aurait de l'eau par hasard ? » Dis t-il d'un sourire narquois. Juste une petite allumette, pour attiser les flammes qui ce trouvaient juste derrière lui.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


 
It ain't never gonna be enough
“Memories of the days Climbing up to this place We live nights in the flame Bold dreams in our brain We know we're okay Just like a storm is rising Lights up the spark inside us Don't act like it's surprising Pop the champagne star a fire we made it we're on top of the world ” (c) crackle bones



Judy Hopps*


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maggie Duran

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Judy Hopps

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 47
✯ Les étoiles : 2450




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 22 Sep - 18:41



THE BEST PARTY EVER !

Depuis qu'elle était à Storybrooke avec ses amis, Judy se faisait un plaisir de tout visiter et de profiter au maximum de tout ce que cette nouvelle vie pouvait lui offrir.

Ce jour là, les jumeaux s'étaient mis en tête d'organiser une fête afin de faire en sorte d'intégrer les zootopiens à la ville. Et bien évidemment, l'ancienne lapine n'avait pas pu décliner l'invitation. D'autant plus que Nick serait présent en plus !

La soirée arriva bien vite et les invités ne tardèrent pas à arriver. Judy les salua tous d'un grand sourire, alors qu'une bonne ambiance commençait à s'installer. Du moins, tout aurait bien pû se passer si Nick ne cherchait pas les ennuis un peu plus loin. La brunette leva donc les yeux au ciel, avant de se diriger vers le petit groupe, en retenant un rire en voyant Benjamin totalement enguirlandé. C'était bien son genre ça.

Elle lui fit un coucou de la main, avant de s'approcher à la hauteur de son coéquipier de toujours, innocemment, en lâchant :

- Relax Nick ! Tu sais bien que plus on est de fous, plus on rit ! Et puis, il y a largement assez à manger pour toutes les personnes qui veulent venir, non ?


Alex Jayden


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

✓ Métier : (pseudo)-Médium.
☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 247
✯ Les étoiles : 3764




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 24 Sep - 19:07


L'Art de se taper l'incruste... × Zootopiens et Cie !

Best Party Ever !

Alex s'était enfin persuadé de quitter son appartement pour mener à bien sa mission. De quoi s'agissait-il, exactement ? Et bien, cela consistait en l'effort surhumain de se rendre dans un bureau de tabac pour s'acheter un de ses précieux paquets de cigarettes - le dernier s'étant tristement éteint et consummé dans une bâtisse de l'angoisse... Et pourquoi il qualifiait ceci de surhumain ? Voyez vous, il possédait une des meilleures hygiène de vie de tout Storybrooke, si bien que les jours où l'on pouvait le trouver levé avant midi se comptaient sur... Les doigts d'une main. Mais d'une main extra-terrestre. Qui ne possèderait que trois doigts - et encore, deux d'entre eux risqueraient d'être de trop. Ça vous donnait une bonne représentation de ses habitudes de sommeil, tout ça. Toujours est-il qu'on approchait des 17 heures, et que notre Licorne adorée découvrait seulement les rues pas si peuplées que ça. Au moins, ça l'arrangeait : il n'aurait pas à saluer la petite vieille du troisième qui devait probablement regarder une de ses séries du genre Plus Belle La Vie, et son voisin était porté disparu depuis deux jours. Peut-être que lui aussi avait croisé la route d'une téléporteuse peu fiable...

Le trajet et ses achats - en plus de son paquet, il avait pris quelques comics qui traînaient sur un pauvre présentoir esseulé, ce qui présentait trop de peine pour son pauvre petit coeur - ne lui avaient pris que quelques minutes, et lorsqu'il quitta la petite boutique pour s'engager sur un passage piéton il manqua - une fois encore, à croire qu'écraser les licornes étaient un sport régional dans cette ville - de se faire renverser par une voiture filant à vive allure aux travers des rues, deux têtes rousses aux vitres annonçant à vive voix qu'une fête aurait lieu le soir-même, chez eux, à vingt heure. Le tout accompagné d'une liste bien précise d'invités... Quoi que, elle s'achevait par un "et les autres tant que vous y êtes". Alors, il ne savait pas vraiment ce qu'il devait en déduire. Est-ce que cela signifiait qu'il pouvait se pointer sans se faire éjecter d'un bon coup de pied au derrière ? Parce qu'après tout, aux dernières nouvelles, il n'était pas les deux tornades rousses, et les deux tornades rousses n'étaient pas lui, alors le rapport d'autre était bien respecté. On pouvait même en déduire que leur altérité était totalement prouvée et vérifiable. Donc il pouvait bien appartenir à cette catégorie d'autre, et...

Et il décida de stopper ses réflexions, avant de réussir à s'infliger un mal de tête des plus atroces. Dans tous les cas, il avait pris sa décision : il irait à cette fête. Ceux qui s'occupaient des invitations lui semblaient dignes de confiance et, pour une raison qui lui échappait quelque peu, ils lui apparaissaient comme étant familier. Une sorte de déjà-vu inexplicable. Ils dégageaient une aura de purs survoltés, et un petit grain de folie particulier, qui lui rappelait sans mal sa vie à Wonderland, où tout était si follement perché, et si délicieusement à l'ouest. Alors, forcément, ça le mettait en confiance d'office.

Il rangea son paquet de cigarettes dans une poche, gardant les comics sous son bras, et il se précipita à vive allure à la supérette la plus proche. Il se devait de faire quelques achats ! Il ne pouvait pas s'imaginer se pointant en parfait inconnu, les mains dans les poches. Alors, sans tenir compte des instructions qu'il avait entendu un peu plus tôt - il se voyait mal rapporter de l'alcool, ça faisait... Pas bon genre. Et puis, il lui semblait qu'il y avait des tas d'autres façons de participer à une fête, et plusieurs de ces façons n'incluaient pas de boissons. Et ça lui semblait une meilleure idée, il se connaissait bien assez pour savoir qu'après plusieurs verres - assez pour vider une bouteille - il devenait... Comment dire... Incontrôlable. Et pour une première impression, ce ne serait pas l'idéal. Mais alors, pas du tout. Il parcourut les rayons, empilant dans un panier plusieurs paquets de marshmallow, ainsi que de la barbe à papa dans son petit seau de plastique transparent.

Il y ajouta des M&M's, des smarties et autres chocolats en tout genre - il parvint même à mettre la main sur deux pommes d'amour, si c'était pas la classe ! -, avant de s'interroger sur le cadeau qu'il pourrait offrir aux hôtes. Sa réflexion ne fut pas des plus longues, et il se décida à se séparer de ses comics nouveaux-nés, estimant que cela ferait un chouette cadeau. Sérieusement, il avait quand même pris Iron Man, Wonder Woman, Spider Man et Hulk ! Des trucs qui déchirent ! Il se hâta de régler ses quelques achats, avant de regagner son appartement au petit trot. Il voulait se rendre présentable, et cela incluait les faits de prendre une douche, de se coiffer, de se raser, d'essayer d'avoir l'air un peu plus réveillé, aussi, et... Quoi d'autre ? Ah, bah peut-être de s'habiller, aussi. Il n'était pas sûr de se faire bien accueillir s'il débarquait dans son plus simple appareil. Aussitôt pensé, aussitôt appliqué : en une demi-heure bien tassée il parvint à faire tout ce qu'il avait à faire, ce qui lui laissa le temps d'improviser un emballage fait maison à base de papier journal pour les comics. La grande classe.

Et ce fut à cet instant qu'il se rendit compte d'un truc. Pas un simple détail, hein, non, non, loin de là. C'était, genre, un GROS truc : il n'avait absolument aucune idée de l'endroit où pouvaient vivre "les meilleurs jumeaux de la ville".

« Oh mais nooooooon... »

Un véritable cri du coeur. Il voulait participer à cette fête, lui ! Mais comment il pouvait faire, avec si peu d'infos sous la main ? Il réfléchit quelques instants, avant d'avoir un début de plan. Il attrapa les bandes dessinées avant de quitter les lieux à toute vitesse, claquant la porte derrière lui. Des jumeaux, il ne devait pas y en avoir des centaines en ville. Et la première partie de son plan consistait à aller voir la petite mamie du troisième. Vu le temps qu'elle passait à guetter dehors, elle aurait forcément une idée de l'endroit où la trouver ! Il tambourina un temps certain à la porte - la pauvre petite dame devait être bien sourde -, avant de l'ensevelir sous une avalanche de questions, dont elle ne dut comprendre que la moitié. Et encore.

Toujours est-il qu'elle parvint à l'aiguiller maladroitement, puisqu'elle n'était pas bien sûre de ses informations. Mais au moins, il avait un semblant de piste, cela lui suffisait amplement ! En guise de remerciement, il lui laissa un paquet de marshmallow, avant de repartir à toute vitesse. Bon, il se rendit vite compte que mémé du troisième yoyotait un peu de la touffe, parce que bon, il dut traverser plusieurs quartiers sans grand résultat, avant qu'un monsieur du voisinage ne daigne lui indiquer le chemin à suivre : il n'était plus qu'à cinq minutes de la fête !

Au final, il repéra la maison grâce à un groupe de ballons accroché à une boîte aux lettes, et il arriva à bon port avec une quinzaine de minutes en retard - c'était pas génial, mais il avait fait pire. Il s'assura qu'il n'avait rien oublié en jetant un oeil dans le sac à dos qui l'accompagnait - les bonbons, check, les chocolats, check, les pommes d'amour, check, le cadeau, check -, avant de se passer une main dans les cheveux dans une tentative de les arranger au mieux, puis il se décida à toquer.

Ce ne fut pas les deux rouquins qui lui ouvrirent, mais un autre homme - et plutôt beau, cet homme, s'il devait être tout à fait honnête - et il lui adressa un grand sourire.

« Hellooooooo ! J'ai appris qu'il y avait une fête alors... Je suis venu. Il fit sa plus belle tête de chien battu. Je peux entrer, diiiis ? »

Cela sembla suffisant puisque le monsieur-joli-minois le laissa venir. Il commençait déjà à y avoir un peu de monde - dont deux super bien habillés, à croire qu'ils s'étaient soit trompés d'endroit, soit ils voulaient snober, et dans ce cas là c'était pas super gentil - mais il ne lui fallut quelques secondes pour repérer ceux qui se trouvaient dans le véhicule. Et, enfin, le déclic se fit dans son petit cerveau.

« Oh mais ce sont les jumeauuuuuuuux !!! »

Il venait enfin de remettre un nom - ou plutôt, deux pour l'occasion - sur les visages : il s'agissait de Derek et Duncan, les fameux Tweedle Dee et Tweedle Dum de son Wonderland natal. Il n'avait pas eu l'occasion de les revoir depuis leur périple au monde des liliputiens. Il se jeta donc sur eux, en les serrant dans ses bras.*

« J'suis trop, trop content de vous revoir ! Ça faisait un bail ! Ah, d'ailleurs... Il commença à fouiller dans son sac pour en sortir son cadeau et le leur tendre. Je vous ai apporté quelque chose ! J'espère que ça vous plaira. Et pis... Cette fois-ci, il sortit toutes les friandises qu'il avait apporté. J'ai pris ça, aussi. Je vais les mettre sur la table basse, avec le reste. »

EEt, sitôt dit, sitôt fait. Il se sentait rassuré de connaître des gens, et ça lui faisait d'autant plus plaisir de savoir qu'il s'agissait d'amis !

(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Blake Malone


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Gal Gadot

Ѽ Conte(s) : légendes antiques
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la Manticore



☞ Surnom : Bekah, Winnie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1149
✯ Les étoiles : 2979




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 24 Sep - 22:47

The Best Party Ever
Enfin ça c'est à moi d'en juger,
j'ai une certaine expérience dans le domaine

Je m’ennuiiie… Affalée de tout mon long sur le sofa, je fixais le plafond d’un air las. Cela faisait maintenant quatre heures que le déjeuner était fini, et depuis que je m’étais réveillée de ma sieste post-prandiale, je m’ennuyais comme un rat mort. J’avais déjà zappé au moins trois fois toutes les chaînes de télévision, j’avais checké et rechecké toutes mes messageries. J’en étais arrivée à un point où je me sentais presque capable de prendre la serpillère pour faire le ménage. Mais même ça, Griselda s’en était déjà occupé. Comment allais-je tuer le temps jusqu’au prochain repas ? Prenant mon courage à deux mains, je me traînai jusqu’à la fenêtre la plus proche et me vautrai dessus, les bras ballant dans le vide. Dans dix secondes mon calvaire se finit. 10… 9… 8… Je fermai les yeux, me persuadant du mieux que je le pouvais que dans un instant ma vie reprendrait un sens. … 3… 2… 1… Une fête ? Quelle splendide idée. Je ne connaissais ni la maison ni les hôtes, mais quelle importance ? J’avais enfin trouvé de quoi m’occuper. ALFRED ! hurlai-je à travers mon immense salon. J’avais à peine fini de prononcer son nom que mon majordome était déjà là. Sors les meilleures bouteilles de la cave, ce soir c’est fiesta ! Je n’allais quand même pas arriver les mains vides. Ma présence était un cadeau amplement suffisant, certes, mais je ne plaçais aucune confiance dans les connaissances alcooliques de ces fameux jumeaux. Bien. Il était à présent temps d’aller chercher mon encas pour la soirée.

Mon doigt resta appuyé sur la sonnette bien plus longtemps que ne l’exigeait le respect des oreilles sensibles. Après plusieurs minutes de négociations, je faillis passer à l’acte et défoncer la porte lorsque celle-ci s’ouvrit. Soudain, mes yeux se mirent à briller. PELOTE. DE. LAINE. C’était mesquin de jouer avec les faiblesses des gens. Je me ruai sur la boule de cordons dans un miaulement enjoué. Dans ces moments-là, j’en oublie vite ma dignité. Bref. Ladite pelote rebondit contre une porte et, prise dans mon élan, je me jetai dessus et emportai la planche de bois avec moi. Les gonds lâchèrent dans un craquement retentissant. Oups. Roh ça va, ce n’était qu’une porte, pas de quoi en faire un fromage. Fromage. J’avais envie de fromage. Il fallait que je pense à dire à Alfred de m’en préparer.
Une fois ma crise passée, je me désintéressai de la pelote de laine pour revenir à l’objectif principal de ma venue dans ce taudis : Heshvan. Mon sourire s’agrandit alors que lui balançai une housse de vêtements. Faisant fi des protestations du brun, je commençai par lui retirer son t-shirt. Tandis que je le délestais de sa tenue de prolétaire, je chantonnai, toute guillerette. Je lui avais commandé un costume sur mesure pour ce genre d’occasions. Hors de question de me trimballer avec un pouilleux. Comment avais-je obtenu ses mensurations exactes ? J’avais un bon œil pour ça. A force d’examiner des carrés de viande, vous savez…
J’en étais à présent à la phase de rhabillage. J’avais quand même hésité à le laisser en sous-vêtements. Je reboutonnai sa chemise de bas en haut. Puis je passai la cravate autour de son cou, le fixant dans les yeux. Mes doigts glissaient sur la soie de l’étoffe. Hesh devait se demander si j’allais l’étrangler. Je m’amusais beaucoup à lui donner des sueurs froides en me contentant de sourire. Une fois mon travail terminé, je lissai le pli du col et époussetai les manches de la veste. Une moue satisfaite aux lèvres, je dégainai mon arme maîtresse (non pas mon charme ravageur, une autre) : un peigne. D’un geste expert, je domptai une mèche rebelle qui sévissait sur le crâne d’Heshvan. Et voilà, enfin sortable.

Je garai ma voiture en dérapage contrôlé devant le lieu des festivités. Mon instinct m’avait menée jusqu’ici. J’avais un don pour repérer les endroits où ça allait bouger. Hesh n’attendit même pas que je coupe le contact pour bondir hors de la voiture et filer vers la porte. Message reçu : je sortirai les bouteilles toute seule. La galanterie se perd. Je partis donc plonger dans le coffre pour en extirper les deux caisses entières de champagnes, vins, alcools forts et cocktails fruités. Si les invités ne tenaient pas bien l’alcool, on allait bien se marrer.
Je traversai la pièce sans prendre la peine de me présenter ou de dire bonjour. Qui serait assez important pour que je m'attarde ? Je fonçai droit vers le buffet et y déposai mes affaires. J’en profitai pour chiper deux ou trois (ou dix) petits fours. Les personnes présentes m’avaient l’air d’être une belle brochette de bras cassés. J’espérais qu’au moins l’un d’entre eux serait capable de mettre l’ambiance, sinon j’allais retomber dans un ennui profond. La déco laissait clairement à désirer. Et qu'est-ce que c'était que ce délire avec les guirlandes ? Ma me brûlait devant un assortiment de couleurs aussi... aléatoire. Tiens, ça sent comme… est-ce qu’il y aurait du lapin au menu ? Je ne rêvais pas, ça sentait le lapin. J’aimais bien le lapin. Ah mince, y a déjà plus de petits fours.

Emi Burton


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t67861-termine-blake-o-every http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t68224-blake-o-oh-baby-it-s-a-wild-world http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t68225-our-cracking-bones-make-noise

Benjamin Clawhauser


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 413
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 25 Sep - 23:27


Best Party ever...



A Zootopie, on mangeait de la viande. Enfin pas de la vraie viande avec des vrais animaux hein. Non ça aurait été trop cruel. Rien que le fait d'imaginer manger mon voisin m'horrifiait. Ça aurait été du cannibalisme pur et simple. Donc non, la viande à Zootopie, ce n'était pas de la vraie viande, c'était un truc moléculaire avec le goût de la vraie viande et pas du tout animal. Et c'était franchement méga bon, on faisait pas la différence. Enfin en vrai, j'en savais rien, j'avais jamais mangé de bœuf. Mais j'imaginais que c'était pareil. Donc pourquoi à Storybrooke, ils mangeraient de la vraie viande aussi ? Ils étaient pas cruels avec les animaux les hommes, en tout cas, je n'en avais pas eu l'impression au cours de notre enquête à Zootopie. Donc pour moi, le barbecue n'était composé que de brochettes de faux bœuf et de saucisses de faux cochons. C'était logique non ?

C'est donc avec appétit que je me dirigeais vers le buffet et me servais copieusement en tout. Je croquais avec appétit dans tout ce que je pouvais trouver. Des petits cakes en passant par les petits fours et les petites verrines. C'est avec gourmandise que je levais une brochette à l'air appétissante pour croquer à pleine dents dedans quand je surpris le regard réprobateur du chef Bogo sur moi. Je le fixais intrigué tout en continuant à mâcher, l'interrogeant du regard avant de reprendre une bouchée de brochette. Qui était d'ailleurs succulente. Je n'avais jamais rien mangé d'aussi bon. C'était un délice pour les papilles. Je poussais d'ailleurs un petit soupir d'aise devant autant d'excellence. Mais le regard du chef commençait vraiment à devenir gênant. Je lui adressais un petit sourire et lui tendait une brochette. Après tout, peut-être que c'était ça qu'il voulait.

"Dégage ça de mon nez Clawhauser ! Non mais t'as pas honte de manger ça devant moi ?"

"Maiiiiis pourquoi vous dites ça chef ?"

"Tu manges du boeuf triple andouille ! Du vrai ! Tu es... en train de me manger !"

Il se pencha vers moi en me fusillant du regard, le regard menaçant avant de se redresser, de me tourner le dos et de s'éloigner d'un pas raidi par la colère. De stupeur, je lâchais ma brochette dans l'herbe. Comment ça du vrai bœuf ? Les humains étaient donc si horrible que ça ? Je sentis les larmes me monter aux yeux alors qu'une violente envie de vomir me submergea. Je posais une main sur ma bouche pour retenir tout mon écœurement. Comment avais-je pu me fourvoyer à ce point ? Le pauvre chef Bogo... Et je venais de lui mettre sous le nez ses congénères grillés. Comment les jumeaux avaient-ils pu me faire ça ? La honte et le dégoût de moi-même m'entraînèrent vers les boissons. Il paraissait que l'alcool était capable de faire disparaître les pires tourments.

Pour être franc, je n'avais aucune idée de si c'était vrai mais c'était le moment de le découvrir. J'avais vu une femme brune mettre des bouteilles sur la table et cela ressemblait fortement à la description qu'on m'avait faite de "l'alcool". Je pris donc l'une des bouteilles et m'en servit un verre plein avant de le boire cul-sec. Grossière erreur ! Ma bouche, mon œsophage, tout mon corps brûlait de l'intérieur. Ma tête me tournait violemment et ma gorge me faisait mal. Vite, il me fallait du jus de fruits ! Quel idée d’amener des trucs aussi forts ?! Elle était folle ? Elle voulait tuer tout le monde avec son breuvage du démon ? Je cherchais désespérément quelque chose se rapprochant à du jus de fruits alors que ma température corporelle montait en flèche. Je commençais à sentir les gouttes de sueurs perler le long de mon front. J'envisageais donc d'enlever ma chemise pour faire baisser un peu la température. C'est donc torse nu que je finis par dénicher un grand saladier rempli de jus d'orange. Un sourire ravi s'étira sur mes lèvres alors que je me servais allègrement avant de boire goulûment.

Aaaah ça faisait du bien. Un peu de sucre et de douceur... Je me resservis généreusement plusieurs autres verres avant de perdre notion du monde m'entourant. C'était normal que tout tourne comme ça ? C'était vraiment que du jus de fruits ? Pourtant ça en avait le goût, c'était bizarre. Je m'éloignais légèrement de la table des boissons en la fixant méchamment. C'était quoi toutes ces boissons de traîtres ? Pourquoi que j'avais la tête qui tournait comme ça ? C'était trop bizarre. Au secours quelqu'un ! N'importe qui ! Alors que je m'éloignais à reculons de plus en plus de cette table horrible, je m'emmêlais les pieds et percutais violemment un homme de taille moyenne, les cheveux très foncés avec un joli petit collier de barbes. Je me fis la réflexion qu'il était quand même vachement mignon avant de me rappeler qu'il était arrivé avec la brune qui avait amené des alcools super méga fort. C'était de sa faute alors... Indirectement... Enfin bref, en tout cas, sans faire exprès, je lui suis tombé dessus. Et comme c'était franchement pas de chance déjà de tomber sur un mec mignon tout plein, il a fallu que je le fasse tomber sur la table des amuses-bouches.

Je venais de ruiner deux trucs méga importants ! Et là, c'était trop la honte. Déjà, je pouvais même plus regarder le gars trop mignon tellement j'étais trop gêné et ensuite... JE VENAIS DE RUINER LA TABLE DES PETITS FOURS !!!! C'était la fin du monde ! Une catastrophe interplanétaire nucléaire !!! J'étais bon à pendre et à fouetter et à brûler en place publique. J'étais un boulet. Non pire que ça, une calamité. J'étais un raté trop nul de la vie. Je craignais et je devais être maudit sur cent milles générations. Sauf que moi, j'avais pas envie d'être maudit. Je sentis les larmes me monter aux yeux alors que je commençais à pleurer chaudement, je me blottis dans les bras du premier venu. J'avais besoin d'un câlin. Et d'un groooos. Je collais ma tête dans le creux du cou d'un type que je connaissais même pas. Plutôt bien proportionné. Je pouvais sentir les muscles de son torse sous sa chemise. Je collais ma poitrine dénudé un peu plus contre lui alors que mon étreinte se resserrait encore davantage sur lui. Mes larmes continuant de couler abondamment.

"Je suiiiis un grooooos nuuuuuul. Je suis désoléééééééé.... Je voulais paaaaaaaaas."

Bon là c'était fini... C'était décidément vraiment TROP la honte. Et j'aurais de la chance si le type me repoussait pas violemment en me prenant pour un fou. L'alcool, c'était clairement pas pour moi !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Xi-Feng Wei


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jamie Chung

Ѽ Conte(s) : Mulan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La guerrière, Mulan

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 311
✯ Les étoiles : 864




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 26 Sep - 18:26

Xi-Feng
&
des fous
THE BEST PARTY EVER
Xi-feng était encore en service dans les rues lorsqu'elle entendit les jumeaux hurler son nom. Décidément, ils ne pouvaient pas s'empêcher d'utiliser son ancien nom. Cela ne la dérangeait pas tellement à vrai dire mais cela était assez étrange pour elle que des gens l'utilisent encore. Elle n'avait jamais renié son nom, loin de là, après tout n'était-il pas le nom d'une des plus grandes légendes vivantes ? Pourquoi voudrait-elle l'effacer ? A vrai dire c'était aussi très pratique à utiliser devant certaines petits joueurs au poste. En même temps elle les comprenait, ce n'est pas tout les jours qu'on pouvait se permettre de rencontrer une guerrière.

Bon, ce n'était peut-être pas le bon moment pour faire une éloge à son nom en plein milieu de la rue alors que les jumeaux hurlaient à plein poumon les informations importantes pour la soirée. La jeune chinoise soupira en les entendant, elle appréciait beaucoup les jumeaux pour ce qu'ils étaient mais leur côté naïf risqueraient de les perdre un jour. Et si quelqu'un de malveillant choisissait de venir s'inviter ? Ils devaient faire attention à cela, même si elle savait qu'ils étaient aussi policier qu'elle ( enfin par on ne sait quel miracle).

Mais là n'était toujours pas le problème. Elle comptait bien aller à cette soirée, seulement il y avait trois légers contretemps. Le premier était qu'elle ne savait pas où habitaient Derek et Duncan mais le problème se réglerait facilement, elle avait juste à regarder dans la base de donner du poste de police. Le deuxième ? C'était qu'elle serait en retard et elle n'aimait pas vraiment ça, enfin depuis la marieuse elle évitait de l'être car cela se finissait généralement en catastrophe lorsqu'elle l'était. Mais elle allait devoir faire avec. Le troisième était qu'elle n'avait jamais fait de fête à proprement parlé. Les seuls qu'elle avait faite était celle qui réunissait souvent les guerriers dans une taverne après une bonne bataille. Alors elle savait qu'il fallait amener de l'alcool mais l'ancienne guerrière ne pensait pas que cela était une bonne idée de ramené ce genre de chose alors qu'elle avait une image de flic à tenir. Tant pis, elle viendrait les mains vides. Elle espérait que cela ne dérangerait pas trop les jumeaux puisqu'elle n'avait pas vraiment le temps de passer à une épicerie. Peut-être pourrait-elle ramener à manger ?

Comme prévu, Mulan était en retard à la soirée. Elle avait dû s'occuper d'une déposition à la dernière minute avant de pouvoir partir. Elle n'avait hélas pas eu le temps de se changer et arrivait chez les jumeaux vers 21h en tenu de simple civil ( avec une simple chemise et un jean), heureusement pour elle, beaucoup étaient venu en décontracté, elle n'avait finalement pas eu besoin de faire de grands efforts.

Par culpabilité, Mulan était quand même passé dans une petite épicerie du coin afin de rapporter quelques gâteaux. Bon ce n'était pas de la grande pâtisserie mais cela ferait sans doute l'affaire.

La jeune femme s'approcha des jumeaux en premier même si elle reconnaissait certaines personnes avec qui elle avait partagé l'aventure de Zootopie. Elle irait sans doute les saluer plus tard. Quant à d'autres elle ne les connaissaient pas. D'ailleurs l'homme qui venait de tomber dans la table lui avait l'air familier dans sa façon d'être mais elle n'arrivait pas à remettre un nom dessus. Le pauvre, il venait sans doute de découvrir les effets de l'alcool, si tôt dans la soirée cela était vraiment rapide.
CODAGE PAR AMIANTE

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Police de
Storybrooke
La cavalerie arrive
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44234-une-guerriere-ancestr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57853-je-ne-veux-plus-jamais-voir-un-homme-nu-de-ma-vie

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 4
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

THE BEST PARTY EVER [Fe ZOOTOPIE & Plus encore]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives