Magic
League 3

de Dyson

MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


14.11.18
Disney Rpg


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 Réunions des Saoulés Anonymes... Ou pas } Amelia & Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1528
✯ Les étoiles : 2125




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Ven 22 Sep 2017 - 11:49

 
Non mais en vrai, on craint M'dame.

Pour la quatrième fois de la semaine, Jamie soupira en descendant de son pick-up, à 22h30 précise. C’était terminé pour ce soir, il le savait bien. Sa joueuse était une régulière, en semaine, elle se couchait toujours autour de 23h précise. Or, elle n’avait même pas ouvert le moindre fichier Word. C’était pour cela qu’il s’était permis de quitter son poste plus tôt que prévu. En réalité, son contrat prévoyait qu’il devait rester dans le studio de création jusqu’à l’extinction de l’ordinateur de sa joueuse, mais il commençait à la connaître. Et puis bon, pour une fois, il pouvait bien ! Y avait quand même peu de chance qu’une inspiration soudaine lui vienne d’un coup…

Elle n’avait pas écrit à son sujet depuis au moins deux semaines. Au moins. Il ne savait pas vraiment en vérité, il n’avait pas eue le coeur à vérifier. Entre l’autre imbécile trop parfait en mission et la petite ingénue en grande découverte du monde, il devait bien admettre qu’il ne faisait pas le poids. Il fallait bien avouer qu’Evangeline était super mignonne, dans son côté bougon, et quand elle était en cours d’écriture d’un nouveau poste, Jamie devait avouer qu’il prenait plaisir à la voir faire, même souffler des idées à leur joueuse.

Par contre pour Carlisle, il n’avait absolument pas le moindre atome crochu. A part être né du même esprit, ils n’avaient rien en commun et ne comptaient rien avoir. Ciao bonsoir. Ce mec était d’un pédant et d’une suffisance… Rien qu’à le voir siroter son cognac tout en sifflant des ‘non’ ou des ‘hors de question’ à leur joueuse quand elle tentait d’imaginer ses réactions, Jamie avait envie de le gifler. C’était dingue quand même, cette suffisance ! Il se croyait où, nom d’une nébuleuse ! C’était pas permis une telle prétention !

Refermant son veston, Jamie ne pu s’empêcher de grimacer en pensant à cet imbécile, avant de fouiller dans ses poches. Sa joueuse avait beau dire que Jamie ne fumait plus tant que ça, lui fumait comme un pompier dès l’extinction de son ordinateur. C’était fou, le bien que cela pouvait lui provoquer, une fois seul. Ça lui donnait du corps. L’impression qu’il ne s’effaçait pas encore.

Avec une mine renfrognée, il alluma sa cigarette, avant de se diriger vers le bar. Il aurait probablement du rentrer, mais il était à peu près certain de trouver au moins un pnj pour lui signaler qu’il avait finit tôt aujourd’hui, ou pire ! Il aurait pu tomber sur Hadès. Ou Melody. Ou Kida, ou encore Emily. Enfin, sur un Personnage de Staffeur. Et ça, c’était très, très mauvais pour ses affaires. Alors il avait choisit le bar. C’était pas interdit ça, qu’il sache.

Et puis, c’était rare les gens qui finissaient aussi ‘tôt’ que lui. Il y en avait toujours, mais en général, ils étaient contents de le voir. Histoire de pas rester seuls jusqu’à 1h du mat. Ou alors, il y avait les pnjs, toujours plutôt content aussi de voir ‘d’autres gens’ que ceux auxuquels ils étaient affiliés. Comme Adèle, qui était toujours ravie de voir du monde, en chantant sur scène jusqu’à parfois complètement oublié qu’elle devait se trouver dans un post. Et puis il y avait… Les Dévalidés. Pour être tout à fait franc, Jamie avait une vraie affection pour ces Comptes, désormais sans couleur. Bon, ok, sauf pour Connor peut-être. Lui c’était comme Carlisle, y avait pas moyen. Mais North était cool. Il l’aimait vraiment bien, et puis il avait une sacrée descente.

S’arrêtant devant le bar, il se demanda si North était d’ailleurs de sortie ce soir, où si il était en train de passer un entretien, sur il ne savait plus quel forum. Il lui en avait parler, mais c’était la semaine dernière, du coup il avait un doute. Il redoutait franchement de voir Connor, et ses questions sur sa mère. Putain, qu’il pouvait le gonfler quand il agissait comme le dernier des trouducs. Comment Opy et lui pouvait partager la même joueuse, ça, Jay ne comprenait pas…. Mais bon. C’était comme Opy et Adam. Carlisle devait avoir de sacrés soucis de partages des infos parfois…

Portant sa clope à sa bouche, il eue un soupir, crachant sa fumée vers le ciel, tout en se frottant les bras. Il faisait fichtrement froid quand même ! A se demander si il allait finir sa clope ou non. A côté de la porte, en se dandinant d’un pied sur l’autre, il jeta un coup d’oeil par la fenêtre, constatant que North n’était en effet pas là ce soir. Flûte ! Il allait devoir attendre presque 1h pour espérer voir Opy ! C’était con. Qui allait donc devenir son compagnon de beuverie ce soir alors ? Clopant une nouvelle fois, il se redressa en entendant le crissement de pneu sur l’asphalte, constatant qu’une jolie voiture tout mimi venait de se garer non loin. C’était bizarre ça. Entre le Hummer de Coco et son pick up pourri, la voiture faisait office d’ingénue sur le parking du bar !

Pourtant, la jeune femme qui en sortit était tout aussi mimi que sa voiture. Quoi qu’un peu renfrognée. Enfin, elle faisait un genre de moue, lèvre pincée. C’était… Courant, ici. En général, on venait au bar « Fin de soirée » qu’en cas d’envie soudain de relâcher la pression. Ou de se bourrer allègrement la gueule.

Ça le rendit triste. Elle avait l’air gentille, cette fille. C’était dommage qu’elle ai de telles envies. Bon ok, au fond, c’était aussi triste pour lui mais il était un personnage triste. C’était son job. Autant le faire bien, non ?

D’un geste, il attrapa la poignée de la porte, ouvrant galamment l’antichambre de la beuverie à la jeune femme.

-J’vous en prie, fit-il, en crachant sa fumée dans l’autre sens, quand la jeune femme le dévisagea.

Il crut entendre un merci, mais Adèle s’égosillant sur scène l’empêcha d’en être certain. Il lui sourit, refermant la porte derrière elle, avant de terminer sa clope et de rentrer à son tour.

-Skyrunner ! Désolé ta mère est toujours pas arrivée !

-Ta gueule Connor.

Les formalités d’usage. Vivement que Deborah débarque, qu’il devienne moins chiant. C’était dingue l’effet de cette rousse sur ce trouduc. Sans même regarder le dieu déchu, Jamie se rendit au bar, levant deux doigts à l’intention du barman.

-Un double s’il te plait.

Mord’hu acquiessa, allant chercher le whisky, déposant au passage un verre devant une autre pauvre âme attablé sur le comptoir. Jamie la reconnu de suite, n’ayant pas de gros problèmes de mémoires. Elle avait l’air franchement remonté.

-Vous venez pas régulièrement ici, vous, non?

Autant engager la conversation, non ? D’un geste, il lui tendit la main.

-Jamie Skyrunner. Le Cavalier de l’Apocalypse de l’Intrigue Divine du forum. Personnage injoué depuis deux semaines.

Comment ça, il faisait du mélodrame ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Screaming to the stars just to feel alive. Maybe one more chance and we'll get it right. I won't believe, that all these days 
and all these dreams were only meant to fade, meant to fade. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Amelia Peters


« You Are Not Alone »


avatar


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3570
✯ Les étoiles : 3069




Actuellement dans : « You Are Not Alone »


________________________________________ Ven 22 Sep 2017 - 14:14

Amelia était au chômage technique, ce qui lui arrivait souvent. Pas le moindre rp en vue, rien, nada, niet. Heureusement, elle était assurée d'une réponse par semaine minimum grâce à une quête d'écriture que sa joueuse faisait depuis une cinquante de semaines. Déjà. Heureusement que sa joueuse avait eu la bonne idée d'accorder le poste vacant du ship d'Amelia à une personne aussi rapide qu'organisée, sinon Amy, qui était pourtant l'incarnation de la joie et de l'enthousiasme, aurait fini en dépression. Au moins.
Voilà ce que c'est que d'avoir The Flash pour propriétaire. Amelia n'était pas certaine de connaitre ce héros mais elle avait saisi le principe : c'était comme Speedy Gonzales mais en plus grand et plus rouge et, surtout, c'était une image qui circulait fréquemment lorsqu'on parlait de la vitesse d'exécution des rps de sa joueuse - ce dont Amelia n'était pas peu fière, en fin de compte. C'était grisant de savoir qu'on était imbattable sur quelque chose, même si parfois (souvent) sa joueuse et elle attendaient plusieurs jours dans le moindre rp - ce qui ne faisait qu'accroitre la vitesse de réponse en fin de compte. Le manque de rpg était une maladie très puissante.
Ce soir-là, 22h30, Amelia savait qu'elle n'aurait plus de travail pour la journée, inutile d'attendre indéfiniment. Sa joueuse était bien trop occupée à finir les instructions d'un post de sa mission et devrait ensuite entamer le sien, avec Anastasia, l'un des deux autres comptes de sa joueuse.
Amelia aimait bien Anastasia. Elle était badass, jolie et gentille et avait un ship... plus qu'intéressant. Amelia aimait aussi bien l'autre personnage, Deborah, la dernière arrivée au fort caractère qui n'avait pas la langue dans sa poche. Elle savait que Deborah, elle, ne l'aimait pas et la trouvait trop niaise, sinon carrément "conne". Sa joueuse aussi semblait d'accord sur ce dernier point. Mais il faut dire qu'Amelia aimait en principe tout le monde et ne se formalisait pas des opinions des uns et des autres. Elle aimait, d'ailleurs, également sa joueuse, qu'elle la trouve quiche ou non.
En fait, Amelia aimait être le personnage "pas prise de tête" et "foufou", celui qui détend et fait sourire. Elle avait l'air appréciée par les autres joueurs mais savait qu'elle n'était pas la préférée de sa joueuse. Des fois, l'une s'ennuyaient avec l'autre et l'autre ne savait pas quoi faire pour y remédier. Amelia voulait plus, elle voulait être autre chose que la quiche qui fait sourire et fait des gâteaux car elle savait qu'elle n'était pas que ça. Et elle savait que sa joueuse le savait aussi.
Mais... et les autres ? Le savaient-ils ?
Amelia était accoudée au bar, le regard dans le vide, sans prêter attention au reste de la salle, quand une voix inconnue l'apostropha. La pâtissière sursauta et mit quelques instants à sourire, un temps qui lui suffit à comprendre que le personnage en face d'elle la connaissait - de réputation, du moins. Elle, elle n'avait jamais vu ce jeune homme, ou alors elle avait mauvaise mémoire.
Amy attrapa la main tendue et la serra avec tout l'enthousiasme dont elle était capable.
- Salut, moi c'est Amelia Peters, ancienne lionne de la LKF et... c'est tout. Je suis dans aucune intrigue pérenne. Mais j'ai fait Zootopie 1 & 2 récemment et j'ai même pas eu à gagner ma place pour le 2 ! Cadeau du fondateur, je sais pas trop pourquoi... Personne injoué depuis... quelques jours seulement mais ça me parait une éternité, en fait !
Amelia marqua une pause.
- Je suis désolée que tu ne sois pas joué depuis deux semaines. C'est super long ! Tu t'occupes comment, du coup ? Tu veux un câlin ? Je veux dire... Cavalier de l'Apocalypse ou pas, on est en pause donc même si t'es un méchant en temps normal là tout de suite t'es pas dans ton rôle, hein ? hésita la jeune femme.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Free hugs & eternal blessing avaible
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Deborah Gust


« Cowabungaaaa ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Catherine Tate

Ѽ Conte(s) : Inside Out
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Disgust

✓ Métier : Dégoûtée professionnelle
☞ Surnom : Deb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4211
✯ Les étoiles : 510




Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Sam 23 Sep 2017 - 0:56

Objectivement, je suis le meilleur personnage de ce forum. Si les autres pensent autrement, c'est parce qu'ils se voilent encore la face. Mais ça ne durera pas éternellement. Un jour, la vérité leur sautera au visage. En attendant, je supporte la population locale qui est, ma foi, fort ennuyeuse dans sa grande majorité. 
Il est difficile, j'en conviens, de créer un personnage à ma hauteur (d'ailleurs, il n'y a peut-être que ma joueuse qui avait les qualités nécessaires à ma naissance scénaristique) mais tout de même : quelques efforts seraient appréciés. Vivement.
Ce soir, je sors d'une journée productive et stimulante pour mon esprit délicat. J'ai retrouvé mon fidèle ami, celui qui me comprend le mieux parmi ces êtres vils et sans intérêt : Carlisle Evil. Nos joueuses ont décidé que notre duo - qui se présentera sans nul doute aux prochains Awards que nous gagnerons haut la main - s'appelait Perfection et je ne peux que les remercier de cette finesse d'esprit.
Il est 22h30, j'ai fini mon service, je peux profiter, retrouver les autres et leur faire sentir que je suis au-dessus d'eux. Ce que je peux aimer cette sensation !
J'ouvre la porte de l'endroit à grands fracas, de sorte à être bien annoncée, auprès de tous, et malgré la chanson d'Adèle - qui n'est pas mauvaise, soit dit en passant. 
- Poussez-vous les nases, la meilleure fait son entrée.
Je toise la foule : j'en connais certains (malheureusement), je ne veux pas en connaître d'autres. Il y a Jamie, le pouilleux à l'élastique rose que j'ai croisé en mission au début de l'année, Amelia, qui partage ma joueuse (même si, vu comme elle est stupide, on se demande parfois comment c'est possible, à croire que, décidément, ma joueuse sait tout faire - le talent, sans doute), d'autres gens sans intérêt et...
- Tiens, Connor, susurrai-je, mielleuse. Alors ? On est toujours aussi mort dans l'intrigue divine ? Je veux pas dire mais moi, je suis vivante. Et je suis un personnage d'intrigue. Je voudrais pas me vanter, mais moi j'ai encore un travail. 
Ma joueuse me tuerait si elle pouvait lire ces mots. Il se trouve, en effet, qu'elle appréciait ce personnage. Il se trouve que moi aussi je l'appréciais. Mais il faut bien que je donne le change, non ? Ces piques étaient nos façons de nous saluer, une façon bien à nous, certes, mais une façon tout de même. Je suis peut-être une garce mais je suis une garce polie. Et frustrée d'avoir perdu un lien aussi horripilant que jubilatoire. 
Je n'ai jamais rencontré le grand manitou, celui qu'ils appellent tous "Seb" et qui dirige l'intrigue divine, mais si nos chemins viennent à se croiser, j'aurais deux mots à lui dire. 
C'est peut-être pour ça que j'ai commencé à fréquenter cet endroit dans lequel nous nous retrouvons tous, sans distinction de couleurs et de mises à jour. Ou peut-être simplement pour leur rappeler à tous ma supériorité sidérante, allez donc savoir. 
Toujours est-il que nos regards se sont croisés un moment certain - durant lequel le pouilleux au chouchou n'a pas manqué de me regarder, ce qui, je l'espère, va l'inspirer hygiéniquement et classieusement parlant - avant que je ne choisisse un siège et commande une tequila sunrise.
C'est une boisson idéale pour 22h30. Mais la pauvre Amelia ne l'a pas compris et sirote un diabolo fraise. Je pose sur elle un regard plein de jugement. 

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
(Practically) perfect in every way...

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1528
✯ Les étoiles : 2125




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mar 3 Oct 2017 - 22:46

 
Non mais en vrai, on craint M'dame.

Malgré lui, Jamie eue une sorte de rire. C’est vrai que sa joueuse avait un sacré soucis avec ça, le contact. A croire qu’elle avait décidé de le faire moine ! Bon, pas qu’il s’en plaigne foncièrement, mais au fond, Jamie aimait vraiment les câlins. Tenir une main dans la sienne. Pire des clichés sans doute, mais vu que sa joueuse avait décidé que Jamie avait une sacro-sainte trouille des contacts du fait d’avoir été un Cavalier buteur de populace.

Bon okay, en un sens, il pouvait la comprendre. Un peu de cohérence que diable ! Il ne pouvait décemment pas apprendre qu’il allait tuer Neil façon Oberyn-tartare et après ça vivre totalement heureux, sain d’esprit et réciter de la poésie par dessus le marché ! Mais quand même. Il y avait des jours, il aurait bien aimé avoir un petit, un tout petit contact humain. Voir un câlin.

Et si on le proposait si gentiment..

-Pour être tout à fait honnête… Je suis pas contre, fit-il, un peu penaud. Ma joueuse a décidé que je détestais ça alors que non, en fait. C’est juste pour la cohérence. Mais en vrai j’aime bien et ça doit faire…. Trois mois! fit-il, après avoir rapidement calculé sur ses doigts, que j’ai touché quelqu’un en rp. Alors oui, franchement, si vous n’avez rien contre...

Oui, il l’avait vouvoyé alors qu’elle non. Ça, sa joueuse ne l’avait pas inventé. Il était d’une politesse à tout épreuve, qui plus est envers les dames. Surtout si il faisait une demande aussi étrange. Pourtant, cela ne sembla pas du tout déranger la jeune femme, qui après un sourire encourageant, se pencha pour passer ses bras autour de ses larges épaules. Bon sang, que ça pouvait faire du bien ! C’était tout simple, tout bête, mais Jamie pouvait déjà sentir un peu de la tension de ses épaules se défaire. Un peu. Mais c’était déjà énorme.

-En vrai, fit-il quand ils se séparèrent, sous le regard peu avenant de Deborah, qu’ils ne virent ni l’un ni l’autre, je n’ai rien de dangereux. Mes ‘’pouvoirs’’ c’est ma joueuse qui les gère. Et donc me les donne. Mais au quotidien, je suis plutôt inoffensif!

Il eue un rire, bien plus détendu.

-Pas comme les autres personnages de ma joueuse… Si vous les voyiez ! Il y en a un, je vous jure si je pouvais le…. Ugh!

Il eue un petit geste, explicite, comme pour mimer un demi étranglement, avant de hausser les épaules en souriant.

-Mais je dois vous embêter, navré. Déjà que je vous importune avec mon curriculum vitae ! Quelle illustre façon de faire la conversation!

Avec un petit sourire d’excuse, il reprit son verre, pour en boire une gorgée, détournant les yeux pour croiser ceux, perçant, de Deborah, que Jamie mit une outrageuse seconde de trop à reconnaître, ce qui lui valut un fusillement en règle, avant que le regard de la rousse ne dévie vers Amelia, qui eue pour elle un sourire aussi doux que le regard de Deborah fut glacé.

-Une de vos ‘collègues’? ne put s’empêcher de relever Jamie, avec douceur.

Ce genre de regard voulait tout dire. Tout et rien à la fois cela dit. Mais il avait bien l’impression de voir la même animosité dans le regard de Deborah qu’il n’en avait pour Carlisle.

-Vous êtes pas obligé dans parler si vous ne voulez pas.

Après tout il comprendre. Les joueurs, les bons, avaient cette capacité a créer dans un même esprit des caractères des plus différents. Voir même contradictoire ! Rien que lui et Carlisle ! Bon sang, combien de fois Jamie avait-il voulu emplâtrer cet énergumène ? C’était vraiment plus fort que lui ! De son port de tête à sa manière de parler tout, absolument tout, donnait à Jamie l’envie de crever les pneus de son cabriolet hors de prix ! Dieu merci, sa joueuse n’avait pas décrété qu’ils s’aimaient bien ! Ça, c’était bien la seule chose qu’il eue pu refuser à sa joueuse. Catégoriquement.

Pour Evie, c’était encore différent. Elle, c’était une forte tête. Une fille à fleur de peau, parfois même un peu trop, difficile à vivre. Mais il lui suffisait de sourire, même maladroitement et elle devenait la plus adorable des collègues ! Même aux pauses midis, quand Adam l’avait énervée. Elle pestait, bruyamment, mais dès qu’elle avalait une part de cake au citron, elle finissait toujours par lui demander comment il allait. Au fond c’était quelqu’un de vraiment tendre. De gentil. Jamie l’aimait bien. Vraiment.

Et ils venaient tout trois du même esprit.

-Nous on est trois. Quatre bientôt, le dernier est en cours de fignolage. Un autre mec. J’ai qu’une fille comme collègue. Je sais pas, ma joueuse doit avoir un soucis avec sa féminité. Pas que je la trouve mauvaise hein ? Au contraire. Elle écrit les hommes avec une certaine justesse. Et même Evie au fond, elle est très masculine.

Il eue un petit sourire entendu.

-ça fait quelques mecs sur le forum, c’est pas si mal. Vu qu’apparemment c’est la pénurie...


Elle eue une sorte de sourire, la blague étant plutôt connu de tous ici. Les joueurs se comptaient sur les doigts d’une seule main. Et les joués célibataires semblaient être encore moins nombreux...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Screaming to the stars just to feel alive. Maybe one more chance and we'll get it right. I won't believe, that all these days 
and all these dreams were only meant to fade, meant to fade. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Amelia Peters


« You Are Not Alone »


avatar


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3570
✯ Les étoiles : 3069




Actuellement dans : « You Are Not Alone »


________________________________________ Mer 4 Oct 2017 - 0:23

L'accord pour un câlin n'était pas tombée dans l'oreille d'une sourde (même si Amelia l'avait été le temps de quelques posts d'une mission non officielle avec une MJ peu compétente) et elle se dépêcha d'éteindre Jamie.
Car Amelia aimait les câlins. Mieux : elle les adorait, elle les vénérait. Plus généralement, elle aimait être gentille, douce, tendre et souriante. Elle aimait répandre des sourires, semer du bonheur et aurait bien pavé les rues de paillettes mais ce n'était pas cohérent avec son personnage. Par contre, elle pouvait cuisiner des gâteaux qui sentaient et goutaient bons (même si cette tournure n'est pas vraiment française) et ça, c'était déjà très bien pour rendre le monde meilleur.
Amy avait aussi le don d'oublier les détails qui ne l'arrangeaient pas pour se concentrer sur ce qui lui plaisait. D'ailleurs, quand elle étreignit Jamie, elle oublia totalement qu'il était un Cavalier apocalyptique parce que ce n'était, de son point de vue, pas compatible.
Ou alors si mais elle ne le savait pas, ce qui était également possible.
- Trois mois c'est quand même beaucoup, observa Amelia pendant l'étreinte.
En lui tapotant affectueusement le dos, elle ajouta :
- Si tu veux je vais aller parler à ta joueuse ? Avec un sourire gentil et des cupcakes ça la convaincra peut-être !
Amelia tâchait de se montrer encourageante car elle était programmée pour ça. Et elle aimait tout cela. Ca faisait partie de son contrat de "personnage délire". Pour résumer, elle était totalement inutile, surtout du point de vue de la sacro-sainte intrigue dont tout le monde était friand. Son but, ce n'était pas d'être badass ou particulièrement intelligente mais d'être détente, sans prise de tête, idéale à retrouver après une dure journée de boulot ou un rp plus sérieux et déprimant. Parfois, certes, elle se prenait à rêver de plus de profondeur, voire d'un peu de drama mais elle n'en voulait pas trop non plus. Elle savait que son coeur ne supporterait pas qu'un de ses liens principaux meurt dans d'atroces souffrances. Mais elle aurait aimé recevoir un peu plus de considération et transcender, parfois, le délire. Juste un peu. Sans avoir des pouvoirs à gérer forcément. Elle avait une pelle à tartes, c'était déjà beaucoup.
- C'est surement pas plus mal que ta joueuse gère tout ça, ça doit faciliter la vie, je pense, acquiesça-t-elle. Je suis un "personnage délire" alors de ce côté la mienne est tranquille. Je suis là pour dire tout ce qui me passe par la tête, c'est assez facile. Mais parfois je passe un peu pour une conne, ce qui ne me plait pas. Je veux dire, je pense pas être bête, tu vois ?
Maintenant qu'ils avaient lancé la conversation, cette bavarde d'Amelia avait déjà commencé à raconter sa propre vie et fut bien étonnée que Jamie s'excuse de faire de même. Elle balaya son excuse d'un revers de la main (qui ne faillit pas renverser sa boisson, contrairement à ce que sa joueuse aurait pu écrire) et but une gorgée bien fraiche.
Puis elle suivit le regard du jeune homme vers Deborah et opina vivement.
- Oh oui, je la connais. On vit dans la même tête mais elle ne m'aime pas trop. Voire pas du tout. Moi je l'aime bien parce que j'aime quasiment tout le monde mais... C'est pas grave si elle me le rend pas, l'amour ce n'est pas forcément un rapport égal.
Plus bas, en se rapprochant de Jamie, elle ajouta d'un air complice :
- En fait je pense qu'elle a besoin de câlin et de douceur et je lui en donnerai bien si ça vient de moi elle acceptera pas. C'est dommage. Moi je veux bien câliner tout le monde. Sauf... Judah Weeds. J'avoue qu'il me met mal à l'aise. C'est bizarre, je sais. Mais après, je veux pas juger sans connaitre.
Naturellement, Amelia n'avait pas prêté attention au fait qu'elle n'était pas obligée de parler. La plupart du temps c'était le cas et elle parlait tout de même. Cette fois, elle était contente de confier ses pensées sur Deborah. D'autres fois, elle meublait les rps qui n'avançaient pas grâce aux conneries verbales que lui faisaient dire sa joueuse. Ca n'aidait pas réellement à arranger sa réputation d'idiote heureuse mais cela rendait le rp intéressant.
Et bref, au lieu de juger et de digresser 150 ans comme Amelia savait le faire, elle écouta Jamie parler de ses collègues à son tour, ce qu'elle trouva très intéressant. Elle ne retint pas son sourire à la petite blague d'initiés sur les personnages masculins car elle voyait bien par elle-même qu'il y en avait peu sur le forum. Elle savait aussi que beaucoup de filles estimaient ne pas savoir jouer les hommes. Sa joueuse, notamment. Elle avait un PNJ masculin récurrent mais n'avait pas l'envie d'en faire un personnage à part entière. Certains trouvaient cela dommage mais la joueuse campait sur sa position. Elle voulait jouer des femmes et Amelia n'était pas mécontente de ses collègues.
- Chez moi on est trois personnages à temps plein et pas mal de PNJ, expliqua la jeune femme. Y a moi, le perso délire, Deborah le personne intrigue même si c'est pas de l'intrigue divine et que je crois que du coup c'est moins bien (Deborah n'est pas de cet avis, par contre) et y a Anastasia, son compte principal et sa préférée. Deborah est la 2e préférée et moi je viens juste après mais je ne lui en veux pas. Je suis un personnage délire, après tout, pas sa princesse préférée ni son émotion préférée. Moi j'aime tout le monde pareil. Ensuite on a les PNJ : Gringoire le troubadour du Moyen-Âge. Il est très gentil mais il est un peu trop comme moi donc elle veut pas le jouer à temps plein. Velma et Declan, mes enfants, parce que personne ne veut les jouer. Marie Romanov pour la même raison. Et Abigaëlle, le bébé de Dimnya. Elle est adorable. Sérieusement, c'est le plus beau bébé du forum et je ne dis pas ça pour faire plaisir à ma joueuse en train d'écrire mon texte. Ah et... sinon j'ai un ship mais on vit plus trop d'aventures en ce moment et je sais pas comment nous rendre plus intéressants. Ma joueuse non plus.
Amelia haussa de nouveau les épaules.
- Désolée, je parle trop. Je suis écrite comme ça. Quand je commence je sais pas m'arrêter. Ta joueuse doit être douée pour écrire des hommes ! La mienne elle ose pas. Elle le sent pas, tu vois ? Puis elle préfère jouer les femmes, aussi... Tiens, maintenant que j'y pense, ma joueuse et ta joueuse ont déjà rp ensemble, non ? Je crois que Deb aime bien le monsieur un peu hautain et qu'Anastasia l'a aussi croisé. J'espère que je confonds pas ! Si tu préfères tu peux me parler de ton ship ? Comme t'es un garçon tu dois en avoir un, non ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Free hugs & eternal blessing avaible
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Deborah Gust


« Cowabungaaaa ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Catherine Tate

Ѽ Conte(s) : Inside Out
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Disgust

✓ Métier : Dégoûtée professionnelle
☞ Surnom : Deb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4211
✯ Les étoiles : 510




Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Mer 4 Oct 2017 - 23:46

- Mais tu n’es pas un personnage divin donc, qu’est-ce que c’est censé me faire ? demanda Connor qui sirotait son verre de whisky tranquillement. Ton intrigue est en train de couler, au fait, me nargua-t-il, ravi de me donner cette information.
J'arquai un sourcil sceptique.
- C'était aux informations du bar, précisa-t-il, voyant que je ne répondais (pour le moment) rien, avec son air faussement peiné. J’espère que tu ne seras pas supprimée ou oubliée dans un coin au moment des comptes, ajouta-t-il, faisant à présent parler la petite peste qui sommeillait en lui.
Comme quoi, il avait du potentiel. Quand il s'en donnait la peine. Ce qui était rare. Et peu surprenant, en fin de compte.
Mais s'il croyait me déstabiliser, il se fourrait le doigt dans l'œil. Jusqu'au coude. Et quand on voit l'épaisseur de ses bras, on sait à quel point cela peut-être douloureux pour lui de se voiler la face
- Qu'est ce que tu n'irais pas imaginer pour que je vienne te tenir compagnie plus souvent..., soupirais-je, faussement désolée pour lui et ses stratagèmes enfantins. C'est presque mignon. Dommage que je sois inoubliable. L'intrigue peut bien couler, j'ai appris à nager.
Inutile de vous préciser que j'étais particulièrement fière de ce trait d'esprit et reconnaissante d'être jouée par une personne suffisamment intelligente pour m'écrire des lignes dignes de celle que j'étais. Car j'ai une réputation à tenir, chers amis. Et j'entends bien m'y attacher scrupuleusement !
Contrairement à certains (suivez mon regard), je n'avais pas la réputation d'être rustre et de mauvais poil. J'étais simplement exigeante, incroyablement sarcastique, subtile comme personne et extraordinairement intelligente. Et humble, aussi. Ca c'est une vanne que ma joueuse aime ressortir de temps en temps. C'est un running gag, pour ceux qui parlent un peu anglais.
Bref. Revenons à Connor puisqu'il est dans le paysage et que vous voulez connaître la suite. Bande de voyeurs
Le dieu déchu (notez l'allitération) haussa un sourcil, se penchant sur la table où il était installé et où j'avais pris place, en face de lui. Oui, je le mentionne seulement maintenant, et alors ? Dans les rps what if, de toute façon on fait ce qu'on veut. 
- Alors ça, j’aimerais bien voir. Toi, nager ? Ca empièterait sur ton brushing impeccable.
La moquerie n'était pas voilée - il ne prenait jamais la peine d'autant de subtilité, pour les raisons évoquées plus haut. Il a été écrit comme ça, on ne peut pas lui en vouloir. Je suppose - vaguement - que ça fait partie de son charme. S'il en a. Il a, en tout cas, un avatar acceptable. Il ne le vêtit certes pas des bons vêtements, des bonnes textures et des bonnes couleurs mais si on enlève quelques couches de tissus, je pense que c'est acceptable. Pour peu qu'on daigne revoir ses prétentions à la baisse.
- Je constate que toi et les métaphores c'est toujours pas ça... commentai-je, absolument ravie de pouvoir me moquer à mon tour.
J'étais peut-être en pause, mais mon sarcasme officiait à toute heure du jour et de la nuit. Ca s'appelle le talent. Désolée pour vous si vous faites partie de ces personnages qui n'en ont pas.
Après un instant calculé, je me penchai vers lui pour poursuivre dans un murmure :
- Mais pour ta gouverne, je suis un personnage plein de surprises. Tu n'as encore rien vu. Sans vouloir me vanter.
Ca aussi, c'est un running gag que je tiens de ma joueuse. Elle a de l'humour. Et elle en a beaucoup. Je serais presque fan si je n'étais pas trop occupée à m'aimer, moi. Je ne voudrais pas la vexer mais je pense, sincèrement, que la création (moi) a dépassé le maitre (elle).
Je me permets de préciser pour les lents d'esprit qui pourraient lire ce rp passionnant. Pour mes fans les plus crétins, en somme. Ou les gens de passage légèrement illettrés. Car il y en a sur ce forum, sinon ma joueuse (cette divinité presque aussi bien que moi) ne serait pas Grammar Nazie en chef. C'est logique. Si on prend la peine de connecter ses neurones.
Et donc Connard, puisqu'on ne peut pas parler que de moi ici. C'est dommage, mais c'est comme ça. Ma joueuse s'est échinée à obtenir du dialogue sur ses heures de taf, autant que ça serve.
Donc Connor m'adressa un énième sourire narquois, avec peut-être une idée en tête. Ou juste le goût du challenge et de l'affrontement. Ca lui irait bien, d'ailleurs. La guerre, normalement c'est son dada. Ou c'était. Je ne sais pas ce qu'il fait de son temps libre maintenant qu'il est mort pour l'intrigue.
- Tiens donc…
Il se rassit contre le dossier de sa chaise.
- Eh bien, surprend moi !
Bah voyons.
J'aurais dû aller voir le Pouilleux mal coiffé et la Quiche pâtissière et lancer un pari. Je les aurais plumés et elle aurait peut-être même pleuré.
Roh n'allez pas dire que c'est méchant. Amelia est là pour ça. C'est un personnage délire, celle à qui il arrive tout et n'importe quoi. Elle l'a dit dans son post. Bon, pas strictement comme ça, mais c'était l'idée.
- Vas-y, je te regarde. C’est pas comme si j’avais des tonnes de choses à faire ici au lieu de bavasser mais, si tu lances de telles promesses… Je suis toutes écoutilles ouvertes.
Je notai - et appréciai - la métaphore filée.
J'aimais nos joutes verbales et elles avaient commencé à me manquer dans les vrais rps. Heureusement, il y avait les heures de pause et les nuits pour assouvir mes desseins de personnage frustré par l'intrigue divine.
Mon sourire en coin lui indiqua que j'acceptai le défi.
Lentement, je me levai pour contourner la table qui nous séparait. Puis, arrivée à sa hauteur, je m'installai - sans demander la permission, si déjà Môsieur voulait être surpris, qu'il se laisse surprendre, que diable ! - sur ses genoux, lui faisant ostensiblement comprendre qu'il avait intérêt à se décoller de la table et de son foutu whisky. Sauf s'il ne tenait pas réellement à ce que je relève le défi. Après tout, un dieu de la guerre poltron, ce ne serait jamais pire qu'un dieu des arts pédophile. Les divins avaient suffisamment de tares pour que j'en imagine chaque jour de nouvelles.
En attendant, je passai mes bras autour de ses larges épaules et plantai mon regard assuré dans le sien.
- Alors vous voulez être surpris, Connor Williams ? Et vous croyez vraiment que je n'en suis pas capable ?
Repasser au vouvoiement m'avait paru utile afin d'apporter quelque peu d'emphase à mon discours.
Mais le temps des palabres était terminé et sans m'annoncer je plaquai un long baiser mordant sur ses lèvres avant de gagner le reste de la bouche.
Au final, il avait sensiblement le même goût que Tara et Elsa mais en moins délicat.
Après un moment suffisamment long pour que cette image s'imprime sur la rétine de tous les clients et de Connor, je rompais notre étreinte, sans pour autant quitter ses genoux.
Parce que pourquoi pas. Ma scénariste aime l'idée et j'aime ma scénariste.
- Ceci fut-il suffisamment surprenant ? m'enquis-je en faisant l'innocente. J'aimerais savoir si je dois recommencer ou si je peux aller me laver les dents. Sait-on jamais. Je ne connais pas les pratiques hygiéniques des ex dieux qui s'habillent mal.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
(Practically) perfect in every way...

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1528
✯ Les étoiles : 2125




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Dim 15 Oct 2017 - 10:36

 
Non mais en vrai, on craint M'dame.

Malgré lui, Jamie passa une main dans sa nuque, comme gêné soudain.

-En vérité, j’en ai eue deux, mais aucun n’a été très concluant. Faut croire que je ne suis pas vraiment un personnage ‘shippable’ si même en pénurie, je ne parviens pas à en avoir un.

Il a un rire, forcé, avant de boire un peu de son verre. Depuis sa création, il avait eue deux ships,dont un qui avait presque duré un an. Mais aucun des deux n’avait vraiment avancé. Sa première ‘copine’ s’était contenter de l’embrasser une fois avant de lui coller moult baffe, et la seconde, eh bien, ils s’étaient embrassés et puis basta. Pour être franc, Jamie se sentait un peu vexé de cet état de fait, mais aussi blessé. C’était quoi son problème à la fin ?! Même en étant un mec dans une pénurie de mec, il n’arrivait pas à garder un ship ! Il devait franchement avoir une pancarte ‘mec à jeter’ autour du cou…

-Mais bon, je vais pas m’apitoyer sur mon sort -parait que ma joueuse le fait déjà bien assez pour moi... continua-t-il, en savourant la morsure de l’alcool dans sa gorge. Ah c’est plutôt cool d’avoir des Pnjs! confirma-t-il.

Jamie avait toujours aimé ces gens embauchés en interim, qui apparaissait parfois, au gré des envies de leurs écrivains.

-Ma joueuse en a pas beaucoup non plus, elle a Adele, qui est la secrétaire de Adam, de ce que je sais. Cette fille est une crème, je la trouve géniale. Bon elle est un peu bizarre, elle a des soucis de mémoires, mais en vrai c’est la personne la plus adorable au monde ! Elle a toujours le mot gentil à dire, l’attention sympathique. Je sais pas, je crois que j’adore cette dame.

Au fond c’était peut-être à elle qu’il aurait du demandé un ship…

-En autre Pnj, c’est surtout Môssieur Carlisle qui en a plein… Y a Louis, son garde du corps, qui en fait est un connard, y aussi Labibah, une shaman nigérienne, qui a du tabac première classe, y a Mère, mais elle c’est une tarée finie, je crois que c’est le personnage le plus noir que ma joueuse est parvenue à créer, y aussi ses sœurs maintenant, qui ont perdus leur couleur, donc qui sont devenus des sortes de Pnjs, y a aussi Thomas Schubner et Katheleen Schubner, son meilleur pote et sa femme qui sont -est-ce que Deborah est en train d’embrasser Connor?!!

Sa voix partie littéralement dans les aiguës, forçant Amelia à se retourner pour constater que la rousse était bel et bien en train de rouler un patin endiablé à cet enfoiré de Dieu. Non mais putain, même ‘mort’ et déchu de sa couleur, il avait plus de vie sexuelle/amoureuse/de ship que lui !!

-Mon Dieu, elle a eue un problème passager de vision et elle l’a prit pour Brad Pitt ou bien…?

Connard de Dieu. De nouveau, Jamie avala un graaaaande gorgée d’alcool, avant de faire signe au barman.

-La même chose, sans glaçon cette fois.

Tout ça le déprimait. Vraiment. A croire que tout était en train de vraiment partir à la ramasse sur ce forum. Il eue un soupir, long, avant de se tourner vers Amelia, tenta de reprendre un visage cordial.

-Donc vous avez des enfants ? C’est cool. Vous les faîtes participer des fois où vous préférez les préserver de tout ça?

Lui ne savait pas comment il réagirait, puisque ses chances de procréer avoisinait le nul. Voir le très très nul.

-Je comprends ce que vous voulez dire. Moi tout le monde doit me prendre pour un égocentrique dramaturge et dépressif, donc le personnage à éviter. En même temps, c’est vrai, je suis une victime, je plombe l’ambiance sans même le vouloir. Donc je comprends votre ressenti mais si ça peut vous rassurer, vous ne m’avez pas l’air conne. Du tout.

Il le dit avec une réelle gentillesse, avant de remercier du menton le barman, qui un jour avait été prévu comme figure paternelle de Jamie, avant qu’il ne perde sa couleur lui aussi. De fait, Jamie appréciait Mor’dhu, et inversement.

-Après malheureusement, on peut pas trop dire ce que les lecteurs pensent, hein ? dit-il, en levant l’index vers le plafond, comme si il eue parler de Dieu lui même. Je sais pas commence fonctionne la vôtre, mais la mienne a tendance à lire que certains personnages, parce qu’elle les apprécie, pour l’histoire du rp. D’autres par contre, elle n’y arrive pas. Parce que c’est trop compliqué, y a des sous-entendus qu’elle capte pas vu que ça remonte à un rp perdu dans les méandres… Mais bon, ça l’empêche pas d’essayer. Parfois.

Il haussa les épaules, avant de lever son verre à l’intention d’Adele, qui se remit à chanter, plus doucement cette fois.

-Vous avez déjà fait des missions ? Ma dernière remonte à loin, comme dit, je suis pas son personnage le plus actif. Mais je crois qu’elle aime bien ça, dans une certaine mesure. Carlisle est en mission en ce moment, il arrête pas de râler parce que pour une fois, c’est notre joueuse qui s’impose un peu. Je crois que c’est rapport à du chant, un truc comme ça. Monsieur est musicien, pas chanteur, alors qu’il chante très bien, alors qu’il arrête de casser les pieds ! Moi je sais chanter que de la country, alors qu’il la ferme un peu.

Oui, il n’aimait pas Carlisle et il assumait. En même temps, ils se le rendaient bien….

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Screaming to the stars just to feel alive. Maybe one more chance and we'll get it right. I won't believe, that all these days 
and all these dreams were only meant to fade, meant to fade. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Amelia Peters


« You Are Not Alone »


avatar


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3570
✯ Les étoiles : 3069




Actuellement dans : « You Are Not Alone »


________________________________________ Lun 16 Oct 2017 - 0:28

Amelia avait l'habitude d'être un personnage qui tombait toujours à côté quand elle faisait une supposition et ne fut pas surprise que ce soit aussi le cas en dehors des heures de travail. Il faut croire que ce trait était gravé dans son ADN et qu'elle ne pouvait pas lutter contre. Ce qui ne l'empêcha pas de grimacer et d'autant plus quand elle nota la gêne de Jamie le cavalier.
Zut.
Elle avait vraiment le chic pour dire ce qu'il ne fallait pas. Il faudrait qu'elle en parle à sa joueuse pour essayer de négocier une évolution de personnalité. Et Amelia savait déjà quels arguments mettre en avant : l'ennui qu'elle faisait parfois ressentir à sa joueuse et l'âge du personnage. Ensuite, elle aviserait.
Doucement elle posa une main amicale sur son avant bras et lui sourit :
- Je suis sûre que tu es un excellent ship. Je ne connais pas les circonstances de ces "ruptures" mais je ne pense pas que ce soit de ta faute. Il faut pas désespérer. Tu sais, mon ship c'est un poste vacant et j'ai eu trois joueurs avant de trouver quelqu'un de stable pour nous faire avancer. Si ça se trouve la prochaine sera la bonne ? Il faut jamais désespérer de rien. Enfin, je dis ça parce que je suis une éternelle optimiste, c'est dans mon caractère - littéralement, sans doute - mais j'y crois pour du vrai.
Amelia but une nouvelle gorgée de sa boisson, ce qui laissa le temps à Jamie d'enchainer sur les PNJ. Et là-dessus, ils étaient du même avis, ce qui l'enchanta. Amelia commençait à regretter que sa joueuse ne la fasse pas rp avec Jamie, même si, a priori, ils avaient peu de choses en commun. En fait, ils n'en avaient sans doute aucune.
D'un côté, un cavalier de l'intrigue divine avec moult pouvoirs et liens importants. De l'autre, un personnage semi canon qui faisait des gâteaux et des câlins. Ils n'appartenaient assurément pas au même monde, bien qu'il fut fictif.
- Adele a l'air d'une chouette femme, confirma Amelia. D'après ma fiche de présentation je pense qu'on est un peu semblable même si moi c'est plus des problèmes de maladresse. Ca se rejoint, non ?
La question était aussi rhétorique que lasse. Amelia n'aimait pas ce trait de caractère, même si, par chance, elle ne l'avait pas en cuisine. Sans aller jusqu'à être badass à plein temps, elle aurait aimé ne pas être le boulet de la LKF.
Puis l'explication - passionnante - reprit. Amelia avait lové sa tête dans le creux qu'une de ses paumes pour être plus à l'aise. Elle adorait les histoires et aurait aimé avoir plus de temps pour lire les rps des autres mais sa délectation fut brutalement brisée quand Jamie changea totalement de sujet.
Deborah ? Connor ? Embrasser ?
L'ancienne lionne ouvrit de grands yeux et tourna la tête. Il fallait qu'elle voit ça pour le croire. Depuis le temps que sa joueuse en avait envie ! Depuis le temps que Deborah était frustrée d'avoir perdu ce lien si intéressant à un moment où il était en plus redevenu célibataire ! Pourtant, jamais elle n'aurait cru que Deb ferait un truc pareil en public. Ceci étant dit, comme elle ne pouvait pas le faire en rp, il fallait bien qu'elle trouve un moment et les pauses semblaient toutes désignées pour ce faire. En fait, c'était logique, réalisa-t-elle après un temps, imaginant que Brocoli - c'était le surnom affectueux que tout le monde donnait à Deb - et leur joueuse devaient jubiler. Et qu'on ne tarderait pas à le voir dans le post suivant, puisque ladite joueuse postait avec deux comptes dans le présent rp.
La réflexion de Jamie amusa la pâtissière qui reporta son attention sur son nouvel ami.
- Hmm... D'après ce que je sais, ma joueuse et elle en rêvent depuis un sacré moment. Sauf qu'avant y avait le War Duck et que ma joueuse aimait bien le War Duck et comme elle a un peu de morale, elle n'a rien fait car ce ne serait pas correct. En plus, elle adore la joueuse d'Emily donc ce ne serait doublement pas correct. Et puis ils ont rompu, ce qui nous a toutes surprises, et a donné une occasion sauf que... il a perdu sa couleur. Je crois que Broco... je veux dire Deborah est très frustrée de tout ça. Il a dû la mettre au défi et elle en aura profité. Mais je peux me tromper hein ! En tout cas... j'aimerais bien embrasser mon ship aussi torridement dans un rp.
Amelia n'aimait pas la jalousie alors elle chassa rapidement cette idée de son esprit. Et comme s'il avait senti le malaise, Jamie aussi passa à autre chose.
- Oui j'ai des enfants, reprit-elle, le visage illuminé. La dernière fois que je les ai eus en PNJ c'était dans le rp de groupe de mon mariage. Et encore on les a vite laissés de côté. Pour le moment ils font décor. C'est méchant à dire parce que je les aime mais c'est comme ça.
Amelia grimaça, désolée, à la fois pour lui qu'on prenait pour un dépressif et pour ces propres soucis à elle, puis vida son verre avant de reprendre de nouveau, un peu émue :
- C'est gentil. Vraiment. Y a pas grand monde qui me dit clairement que je ne suis pas conne. Sauf Wyatt mais c'est mon ship alors c'est normal, je crois.
Elle aussi leva les yeux au plafond, se demandant si les lecteurs pouvaient la voir ou non. Puis, n'arrivant pas à se décider, elle baissa le regard car Jamie était plus intéressant que le plafond.
- Ma joueuse lit tous les rps de Dimitri parce qu'elle est littéralement folle amoureuse de lui. Dans sa globalité. Elle est sûrement en train de me regarder pour me dire "t'as pas le droit d'en dire plus c'est privé" donc je vais pas en dire plus parce qu'elle est très pudique sur ces choses-là. Sinon elle picore par ci par là. Comme elle est cheffe du contexte - même si je crois que personne ne le sait vraiment - elle lit les missions parce que c'est son taf. Et sinon elle lit ce dont on lui parle mais elle ne lit pas s'il y a trop de fautes parce que ça lui gâche le plaisir. Elle est vraiment très chiante avec ça. Je suis sûre que les autres joueurs pensent pareil alors que... c'est pas vraiment sa faute, je crois. Y a aussi des gens qu'elle n'aime pas lire mais elle essaye de pas le dire vu que c'est pas gentil. Sauf qu'elle est un peu trop franche donc peut-être que ça se sait déjà et ça me ferait de la peine que les autres l'aiment pas à cause de ça.
Amelia fit la moue, se rendant compte qu'elle aimait beaucoup sa joueuse et peut-être plus que sa joueuse ne l'aimait elle. Ce qui n'était en soi pas grave, c'était juste un fait.
- Oh oui Carlisle est dans Sing On ! Ma joueuse adooooore le lire là dedans, elle trouve ça trop marrant et je crois que ta joueuse aussi donc c'est cool. Sauf pour Carlisle, nuança Amelia. C'est ma joueuse le MJ. Oh je suis tellement fière d'elle parce qu'au début elle voulait pas faire de missions et je trouvais ça dommage. Puis on a fait Day of the Dead ensemble - j'ai été son premier personnage en mission, tu n'imagines pas l'honneur que c'était - et ensuite elle en a refait régulier. Et elle est même devenue MJ comme dit ! Elle a fait 4 missions et je suis sûre que la 5e sera énorme. Si j'ai de la chance elle me prendra comme personnage MJ et même qu'on fera peut-être le Roi Lion ! Récemment j'ai fait Zootopie donc c'était déjà dans l'animalier alors je me dis que c'est possible d'aller voir des animaux dans la savane. Mais le truc c'est que ma joueuse préfère avoir Anya en MJ. Donc c'est un peu mort pour le moment. Mais bon. Elle aime bien me mettre dans les trucs délires. Ca n'aide pas ma réputation de fille pas intelligente mais c'est fun, se consola la pâtissière.
Elle marqua une pause, sourit au jeune homme et reprit :
- J'aime bien la country moi. Tu veux pas qu'on demande à Adele de nous laisser la scène 5 minutes ? Je veux dire on pourra toujours parler juste après, hein ! Puis c'est dans mon caractère, je suis spontanée alors j'ai dit la première chose qui est venue dans ma tête mais j'ai pas réfléchi.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Free hugs & eternal blessing avaible
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Deborah Gust


« Cowabungaaaa ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Catherine Tate

Ѽ Conte(s) : Inside Out
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Disgust

✓ Métier : Dégoûtée professionnelle
☞ Surnom : Deb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4211
✯ Les étoiles : 510




Actuellement dans : « Cowabungaaaa ! »


________________________________________ Lun 16 Oct 2017 - 22:55

Connor me fixa, les mains en l’air comme s’il hésitait à les poser sur mes hanches puis… esquissa un sourire narquois, un de ceux dont il avait le secret et la manie.
- Recommence donc, je suis pas sûr d’avoir bien compris la manœuvre. 
Bah voyons. En rp on fait genre qu'on est le plus intelligent de tous les dieux réunis mais dès que ça devient arrangeant on admet soudainement qu'on est intellectuellement limité.... Je soupirai, levant les yeux au ciel en signe de désespoir. Feint, certes, mais tout de même. Il fallait que le lectorat ne me croit pas acquise, qu'il commence à lire le post de plus en plus rapidement, avide de connaître la suite : l'embrassera-t-elle de nouveau ? s'en ira-t-elle dans sa grâce légendaire ? Nous étions certes en pause mais les habitudes des rps classiques me collaient à la peau.
- Puisqu'il le faut, consentis-je avant de m'exécuter.
Encore.
J'avais pleinement conscience qu'une large partie de la salle nous observait et je ne m'en délectais que plus. J'aimais être le centre de l'attention, celle qu'on remarque, celle qui marque les esprits. J'avais conscience que j'allais les marquer - et durablement - par ces enchainements de baisers et je regrettai presque que nous ne les ayons pas faits en mission divine. Certes, pour cela il aurait fallu que Connor ait encore sa couleur et que ma joueuse tente de gagner une place et l'ait (ce qui s'avère particulièrement difficile par ici). Mais nul doute que si ces conditions avaient été réunies, nous aurions fait le buzz de l'année, sinon du siècle. Voire du millénaire mais je peux me contenter du siècle car je ne suis pas si imbue de moi qu'on peut le croire. Bref, tout ça pour dire que le divin ça fait des vues (ma joueuse n'a jamais trop compris pourquoi mais ça c'est une autre paire de manches, elle est peut-être plus bête que moi, allez savoir) et que ce baiser aurait donc été d'autant plus médiatisé. Mentionné dans un top 11. Ou un choc actu. Ou sur le groupe Facebook. To name but a few. Oui j'aime me la péter en parlant subitement anglais. Et alors ?
Donc, je reprends.
Cette fois, Connor me rendit mon baiser en posant ses mains sur mes hanches. Je pourrais écrire que cela me fit éprouver un petit quelque chose pas désagréable mais je n'en ai pas envie. Tout comme je pourrais également dire que j'aimais notre soudaine proximité physique, à la limite de l'indécence, mais je n'en ferai rien non plus. J'ai une réputation à tenir, moi ! Même sur l'heure de pause.
Je préférais savourer les regards choqués d'Amelia et Jamie. La première allait faire une syncope (notez que ça ne causera pas de gros dégâts à son cerveau limité). Quant au deuxième, il avait verdi et vomirait probablement bientôt.
- Et une fois de plus je suis le centre de toute l'attention de ces crétins. J'adore ça, fanfaronnai-je après avoir longuement regardé la salle avec suffisance.
Connor me fixa intensément, probablement subjugué par mes paroles. Ce qui explique sans doute la suite des événements : au lieu de dire "oh oui Deborah tu es tellement parfaite qu'ils te jalousent tous" (ce qui était une réplique appréciable mais peu crédible dans sa bouche, j'en avais conscience), il dit :
- Ca peut s’arranger.
Et sans attendre de réponse, de consentement ou d'autre forme de procès, il nous téléporta sur Olympe, dans une chambre. La sienne, je suppose. Et ne me demandez pas comment je sais que nous étions arrivés sur Olympe. C'est un what if. Opy et Anya ont discuté par Skype de ce post. Opy lui a dit. Donc j'ai décidé que je le savais.
Maintenant, reprenons.
J'observais la pièce presque nue, meublée en tout et pour tout d'une commode grise, d'un grand lit moderne et d'une fenêtre. On faisait difficilement plus sommaire. Pour l'antre des dieux, c'était un peu décevant. Pour faire plus ample connaissance, c'était suffisant. D'ailleurs, la téléportation dans cet endroit laissait passer un message plutôt clair.
Les lèvres pincées, je gardai le silence un moment avant de finalement commenter :
- Au final je ne suis même pas surprise par ta déco. Ca aurait pu être pire. Ca aurait pu être franchement mieux.
Notez que j'avais été sympa. J'aurais pu dire que c'était moche. Ce n'était pas tant la question, c'était surtout que la décoration était fade. Mais plus de négativisme aurait sans doute rompu le charme, ce dont je n'avais pas envie. Et le lectorat non plus, ne vous mentez pas à vous-mêmes, vous, derrière votre écran.
Je m'assis sur le lit - étonnamment confortable pour un lieu aussi austère - et reprit :
- Je suppose que tu n'as jamais pensé à faire redécorer ?
- A quoi ça sert de décorer ? Je n’y viens jamais.
- Un point pour toi, concédai-je. Alors pourquoi m'y emmener ? Pour me montrer l'Olympe backstage sans choisir la meilleure pièce ?
Je souris, exigeante sans en avoir l'air.
- Je peux te montrer d’autres pièces… LA salle du trône te tente ? proposa Connor.
VOILA. Mon visage venait de s'illuminer. Ca c'était digne de moi. La joueuse de Connor avait dû le briefer sur mon standing afin que ce post soit encore plus plaisant qu'il ne l'est déjà mais surtout afin que le lectorat revienne la prochaine fois connaître la suite.
- Vendu ! m'exclamai-je avec un peu trop d'enthousiasme que je n'en mets en principe en rp (réputation, toussa, toussa). Surtout si on peut fomenter un putsch où je deviens reine de l'univers. On s'en fout, c'est un what if. Personne viendra crier au scandale.
J'avais presque honte de parler aussi familièrement. Par chance, nous étions en pause et il était dévalidé. Je pourrais toujours dire que ces propos n'étaient que l'expression de l'enthousiasme peu contrôlé de ma joueuse qui peut réellement se prendre de passion pour le rp. Ou alors je ne dirai rien et je snoberai tout le monde, ce qui me va toujours au teint.
Dans tous les cas, je tendis mon bras à Connor (pour qu'il nous téléporte : tant qu'à faire un what if autant ne pas perdre du temps en marchant : on est pas non plus en mission exploration sur 5 pages avant que la vraie aventure ne commence).
- Exactement ! répondit Connor d'un air amusé en nous téléportant.
Nous décidâmes alors que clore le post à ce moment laisserait le public sur sa fin et l'obligerait à revenir la prochaine fois.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
(Practically) perfect in every way...

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1528
✯ Les étoiles : 2125




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mer 8 Nov 2017 - 18:28

 
Non mais en vrai, on craint M'dame.

Jamie prit plusieurs secondes pour réfléchir à sa proposition avant de porter son verre à ses lèvres, avalant cul-sec le peu de boisson qu’il lui restait.

-Vous avez déjà chanter de la country? demanda-t-il, un regain de joie lui traversant brusquement le torse.

Oh, oh. Voilà qui était plutôt bon signe. Il savait très bien ce que ce genre de ‘sensations’ typique de personnage signifiait, et c’était extrêmement agréable. Plus encore que le goût de l’alcool qui ravissait ses papilles et qui réveillait son corps, c’était une sorte de joie tranquille, apaisante, de celle qui devait probablement traverser les ‘vrais’ gens quand leur parents les regardaient avec un regard emplit de fierté ou les couvant d’amour. Celui de la sécurité. De la fierté. Peut-être un peu de tendresse aussi.

-Les affaires reprennent! lança-t-il à Mord’hu qui, en bon gros ours, se contenta d’un sonore ‘umpf’, cependant que Jamie se levait, accompagné d’Amelia.

La scène n’étant pas très éloignée du comptoir, ils n’eurent pas à marcher longuement et Jamie ne remarqua même pas l’absence de Connard et Deborah en passant devant leurs sièges vides. A cet instant, il se sentait pour la première fois depuis longtemps léger et Adèle eue un sourire immense en le voyant s’approcher d’elle.  D’un mouvement de mains, elle fit voler ses mèches bouclées, terminant sa phrase avec une espièglerie si vive que Jamie se dit vraiment, l’espace d’un instant, qu’il devrait peut-être épouser cette femme. Avant de se rappeler que c’était une mauvaise idée et que sa joueuse prévoyait d’ailleurs un background amoureux à sa pnj avec le pnj-chauffeur-de-bus de la joueuse d’Adam. N’empêche qu’il la trouvait superbe, et il attendit sans réelle impatience qu’elle termine sa chanson, avant d’applaudir et de siffler comme tout bon cow-boy-gentleman se devait de le faire.

-Oh merci ! Merci beaucoup ! s’exclama Adele, en rosissant adorablement, avant de faire une petite courbette. Et maintenant les amis, je vous demande d’accueillir chaleureusement notre cow-boy préféré ! A toi Jay ! ajouta-t-elle, en lui désignant le micro avec un immense sourire.

-Merci Adele. Merci. Salut tout le monde lança-t-il, réalisant joyeusement que quelques ‘saluts’ s’élevèrent dans le bar. Je vous présente Amelia, qui va être ma partenaire pour la chanson qui suit et -oh, merci Adele, se coupa-t-il, en prenant la guitare sombre qu’elle était aller lui chercher derrière le comptoir.

Définitivement il fallait qu’il parle à sa joueuse de cette demande de ship.

D’un geste extrêmement doux, il caressa sa guitare. Oui, la sienne. Un des rares privilèges d’être un ‘vieux’ personnages, on obtenait quelques avantages. Lui c’était une guitare et des clopes. Pas glorieux, mais c’était déjà ça. Voyez ça comme des récompenses de niveaux. Chaque année, actions, impact sur un forum débloquait des bonus, et lui avait hérité de la musique et d’une protection totale des poumons. Enfin. Sauf si sa joueuse décidait de virer de nouveau dans le drama glauque mais apparemment elle avait eue sa dose pour un moment.

Il pouvait le sentir. Dans chaque fibres de sa création. Quelque chose était en train de changer. Une… Attention nouvelle lui était porté. Il n’était pas fou, il l’avait bien vu en se nettoyant le visage dans sa salle de bain. Son rang qui s’était mit à vaciller. Sa couleur à se faner. Sa joueuse qui ne le jouait plus et ne lui cherchait plus de liens. Il savait très bien ce que cela augurait, voulait dire. Et très franchement, il avait même songer à postuler comme barman ici et à commencer à faire copain-copain avec Connor. Entre futur coéquipiers de non couleur…

Mais cela changeait. Etait en train de changer. Il ne savait pas ce qui l’avait décidé, ce qui l’avait fixé, ce qui avait fait pencher la balance mais il pouvait sentir le regard de sa joueuse sur lui même à cet instant.

Empli de bienveillance.

-La chanson qui suit s’appelle Give into me. Oui, je sais c’est une chanson d’amour, je plaide coupable, plaisanta-t-il en entendant quelques sifflements arriver du fond de la salle. Et soyez indulgent avec Amelia, elle n’a jamais chanté cette chanson. Les paroles sont juste dans l’écran là, précisa-t-il pour la brune, en désignant le petit écran faisant office de prompteur.

Amelia acquiesça joyeusement, et Jamie commença à gratter un peu sa guitare, l’accordant rapidement avant de s’asseoir sur le haut tabouret qui se trouvait derrière lui. Rapidement, il ferma les yeux, inspirant profondément l’odeur du bar, du bois et du malt, du houblon et des ampoules vieillottes prêtes à griller. Goûtant le silence relatif, de celui qui précède l’entrée en scène d’un artiste de petite envergure sur une petite scène. Et soudain, se surprit à sourire, en sentant presque la main de sa joueuse le poussant un peu en avant, avec un sourire d’excuse.

Vas-y Jay.

-I'm gonna wear you down...
I'm gonna make you see,
I'm gonna get to you.
You're gonna,
Give in to me...
I'm gonna start a fire,
You're gonna feel the heat,
I'm gonna burn for you,
You're gonna melt for me...




Il eue un sourire, rouvrant les yeux pour fixer les visages, d’abord un à un, puis l’ensemble, puis plus rien vraiment, se sentant simplement prit dans ce ‘rôle’ de vieux crooner qu’il adorait être. Qu’il était. Et qui aujourd’hui avait le soutient de celle qui l’avait crée.

Excuse moi Jamie. Je sais que j’aurais du me battre plus tôt. Je n’aurais pas du songer à… Mais tu sais, je suis.. Enfin. Tu sais. Mais t’inquiète. Je vais prendre soin de toi. Promis.

Comme pour lui même, il hocha la tête, la secouant au rythme de sa guitare, se sentant soudainement extrêmement tranquille. Serein. Calme. Enfin.

-You're gonna take my hand...
Whisper the sweetest words,
And if you're ever sad,
I'll make you laugh,
I'll chase the hurt…
My heart is set on you...
I don't want no one else.
And if you don't want me,
I guess I'll be all by myself...


Mais plus vraiment. Ni dans les rps. Ni sur scène. Il eue d’ailleurs un grand sourire à l’adresse d’Amelia, qui semblait se prendre au jeux, chantant scrupuleusement les paroles qu’on lui offrait sur le prompteur. Elle avait une jolie voix, plus aigue que celle de la chanteuse, mais plus douce, moins ‘cassée’. C’était très bien comme ça.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Screaming to the stars just to feel alive. Maybe one more chance and we'll get it right. I won't believe, that all these days 
and all these dreams were only meant to fade, meant to fade. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Réunions des Saoulés Anonymes... Ou pas } Amelia & Jay





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: Ϟ La Grande Régalade Rpgique :: ➹ What If