Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Banzaï ! ✿ LILY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Elliot Sandman


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

☞ Surnom : Natoune

Meilleur duo Awards

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5211
✯ Les étoiles : 1018




Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Mar 17 Oct - 22:55


« Un safari en pleine cambrousse... parce que je t'aime. »

"Wouaaaaah... y a des girafes ! Tu as vu, Lily ? Elles ont trop la classe ! Et regarde là-bas ! C'est quoi ? C'est quoi, hein ? Des éléphants !"

J'étais au bord du siège, sur la banquette arrière d'une Jeep qui roulait à travers la brousse africaine. Même si ce n'était pas poli envers les animaux qui évoluaient autour de nous, je les montrais du doigt avec un sourire émerveillé. Depuis le début de notre route, qui remontait à une bonne heure, nous avions déjà aperçu trois antilopes, deux girafes et à présent, nous pouvions assister au déplacement majestueux de cinq éléphants. C'était absolument magnifique de voir ces pachydermes se déplacer en totale liberté dans leur milieu naturel. Ca n'avait plus rien à voir avec le zoo. Je ne pensais pas que cela produirait un tel effet sur mon propre esprit. J'avais l'impression que mon coeur était devenu un ballon sur le point d'imploser. Des larmes émues me montaient aux yeux. Mince, je n'allais quand même pas chialer en voyant des éléphants marcher en Afrique ? Puis, je songeai que Lily ressemblait au plus petit d'entre eux quand elle vivait dans le monde des contes, et cela m'aida à relativiser. J'étais de nouveau maître de mes émotions. Ouf.

"Alors, ça te plaît ?" demandai-je en passant un bras autour des épaules de la femme de mes rêves.

Elle était assise à mes côtés, sur la banquette arrière de la Jeep. Le véhicule était dépourvu de vitres, ce qui laissait entrer un courant d'air chaud qui soulevait ses doux cheveux bruns. Elle avait des lunettes de soleil sur le nez et un gloss à la cerise qui rendait ses lèvres rouges et brillantes. J'en adorais le goût, mais ce n'était pas l'unique raison qui me poussait à l'embrasser à répétition.

"Joyeux anniversaire, Lily Jolie."
murmurai-je à son oreille avant de déposer un baiser dans son cou.

Cela m'avait semblé un cadeau à la hauteur de sa perfection. J'avais insisté pour que ce voyage soit exceptionnel : au lieu de nous téléporter d'un bout à l'autre de l'Afrique, j'avais préféré utiliser une voiture, un guide et une carte bancaire. Un voyage en amoureux, seuls, comme des gens ordinaires. Ca me semblait beaucoup plus magique que n'importe quoi. De toutes façons, Lily sublimait tous les périples.

Le guide, notre conducteur, arrêta la Jeep à une dizaine de mètres du groupe d'éléphants qui continuaient leur vie en nous ignorant.

"Si vous voulez les voir de plus près, il va falloir me suivre attentivement." déclara-t-il avant de sortir de la voiture.

"Alors, tu en dis quoi ? On suit le monsieur ou tu préfères les contempler d'ici ?"
demandai-je à Lily. "C'est toi qui choisis. C'est ta journée et... Aïe !"

Je plaquai une main contre ma joue. Quelque chose venait de me piquer ! Bientôt, une douleur aiguë et lancinante battit à l'intérieur de ma chair. Je grimaçai, hébété avant d'entendre le bourdonnement distinctif d'un très gros moustique autour de moi.

"Sale bestiole !" grommelai-je en massant ma joue endolorie. "Quand j'étais petit, j'étais allergique aux piqûres d'insectes, mais heureusement c'est parti en même temps que l'asthme quand je suis devenu super divin !"

N'empêche, ça faisait un mal de chien. J'avais l'impression d'avoir reçu un coup de poing. Plus les secondes passaient, et plus je nourrissais des doutes sur mon immunité divine. Ca pouvait avoir des ratés ou pas ? Peut-être avait-elle été déréglé depuis que j'étais redevenu un petit garçon asthmatique en Australie ?

Je tapotai ma joue qui semblait enfler sous mes doigts. La peau devenait dure et de plus en plus douloureuse. Mon regard angoissé croisa celui de Lily.

"Ch'ai une bachoue de hamshter !"
fis-je, anxieux.

Le gonflement m'empêchait de parler correctement. Mais j'oubliai ma douleur en apercevant le gros moustiquer voleter près de la tête de la jeune femme.

"Lily... ne bouche pas..."

Tout en parlant, je levai le doigt et décrivis de petits cercles en ciblant l'insecte. Un petit coup de foudre partit de mon index, frôla la bestiole et poursuivit sa route fulgurante jusqu'aux... fesses du guide qui tomba raide sur le sol, inconscient. A croire que les moustiques ont un trop bon ange gardien pour qu'on puisse les buter.

Consterné, j'observai mon doigt avant de soupirer. On était en plein safari, sans plus personne pour nous faire visiter, avec un moustique qui se tapait l'incruste et une piqûre carabinée. Le seul point positif, c'est que la lumière provoquée par le petit éclair avait attiré les éléphants qui s'approchaient lentement mais sûrement de la Jeep. Comme quoi, je n'avais pas tout gâché... pour une fois.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Rock you like a hurricane
My body is burning, it starts to shout. Desire is coming, it breaks out loud. Lust is in cages till storm breaks loose.
Just have to make it with someone I choose.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮

Fondateur Disney Rpg

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4912
✯ Les étoiles : 3288




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Ven 27 Oct - 15:49





« Pourquoi il y a une baignoire sur... »
« la voiture du Shérif de Storybrooke ? ...pour la sirène ! »



    C'était en été que les gens aimaient changer de coupe. Pour ma part, ça se produisait tout au long de l'année. Je venais tout juste de passer sous les ciseaux de mon coiffeur préféré et adoré, Balthazar, fin prête à rejoindre Elliot et à entamer le long voyage qu'il avait prévu. Je ne comprenais pas pourquoi il avait préféré prendre la manière humaine, au lieu de celle divine, afin de nous rendre sur place. Mais passer autant de temps à ses côtés, ça ne me dérangeait pas plus que ça. J'avais pris dans mon sac à dos absolument tout ce qu'il me fallait pour passer une bonne journée. J'avais un crayon, un cahier où gribouiller, des ciseaux, un tube de colle, une barre céréales, un paquet de chips, une brosse à dent et surtout... oh mon dieu non ! J'avais oublié le dentifrice !

    Tentant de faire comme si de rien était, alors que mon esprit était totalement concentré sur cet oubli, j'avais fait mine de me réjouir devant les girafes. N'empêche, elles étaient véritablement magnifiques et ce voyage était une parfaite idée. Comme quoi ça lui arrivait aussi d'avoir de bonnes idées ! La brousse africaine c'était une expérience unique et nouvelle pour moi. J'aurai bien aimé que Melody m'y amène la dernière fois où elle m'avait kidnappée, mais ça ne s'était pas fait. Elle avait choisi une autre destination. Je lui suggérai celle là pour la prochaine fois.

    « C'est magique ! » m'exclamai-je en réponse à mon homme, tout en réfléchissant à ce qui pourrait bien remplacer le dentifrice.

    Il n'y avait pas de réelles recherches sur un remplaçant, ou alors je n'avais pas eu vent de l'article y faisant allusion. Je savais qu'on pouvait se passer de brosse à dent. On le faisait pour les bébés. Mais le dentifrice était l'élément important. C'était comme si demain je demandais à Robyn de cuisiner sans avoir Lucille à proximité. Elle ne pourrait pas le faire. Quoi qu'il en soit, mon anniversaire s'annonçait bien et j'allais le fêter avec le plus canon de tous les hommes !

    « On va le suivre ! » m'exclamai-je une nouvelle fois.

    Elliot m'avait laissé choisir et le choix était tout fait. Bien sûr que je voulais approcher de ces magnifiques animaux et de toute la flore sauvage présente ici. On aurait pu demander à Cassie de venir avec nous. Une sortie en famille ça aurait été extraordinaire. On aurait même pu prendre Robyn et aussi Ellie. Ca me manquait de ne plus les voir aussi souvent qu'avant. Ellie avait pris la décision de quitter la maison pour voler de ses propres ailes. Je l'avais accepté. Mais pourquoi avait-elle préféré vivre avec Jules plutôt qu'avec nous ? A croire Cassie, c’était ses hormones qui parlaient. Mais j'avais plutôt la sensation que Jules en avait après une toute autre jeune femme. Est ce que son but était de me voler tous mes amours ? D'ailleurs, il passait beaucoup de temps avec Elliot.

    « Qu'est ce qui t'arrive ? » demandai-je au jeune homme qui venait de se gifler la joue.

    A dire vrai il avait juste tenté d'écraser un moustique. Mais ce dernier était plus rusé que le dieu de la Renaissance. Car il avait réussi à s'échapper. Le jeune homme avait tenté de le foudroyer, mais c'était notre guide qui était tombé.

    « Non d'une cacahuète ! » m'exclamai-je.

    Comment allait-on s'en sortir sans un guide pour quitter cette jungle ? Elliot serait capable de nous guider dans cette brousse ? Je ne doutais pas de ses facultés, mais j'étais pas confiante. Voilà qu'il tentait une nouvelle fois d'abattre le moustique et au lieu de ça, il avait juste réussi à faire s'approcher un groupe d'éléphants.

    « Non, non... » murmurai-je.

    Je connaissais cette façon d'agir. Ils avaient été alerté par les petits éclairs. Ils ne venaient pas du tout nous dire bonjour. On nous prenait pour cible. Y'avait qu'à voir ceux qui s'approchaient. Les enfants restaient à l'écart, et c'était les adultes qui venaient vers nous. Bon sang Elliot, qu'est ce qu'il avait encore fait ?!

    « On ferait mieux de descendre. » dis-je en le tirant vers moi et en quittant la jeep par l'autre côté de la voiture.

    Une fois au dehors, je constatai que les éléphants continuaient à avancer. Est ce qu'ils allaient sentir mon aura ? C'était des éléphants d'Afrique et moi j'étais un éléphant de cirque. On n'était pas réellement de la même famille. Je ne savais pas comment ils allaient réagir. Il étaient à l’opposé de bébé Candy ou de tout autre éléphant qu'on avait au zoo. Eux, ils étaient... agressifs. Agrippant mon Elliot au col de son haut, afin de lui dire qu'on ferait mieux de courir, c'était tout autre chose qui était sortit de ma bouche.

    « J'ai pas mon dentifrice ! J'ai pas mon dentifrice ! »

    J'avais répété cela à plusieurs reprises. C'était pas une information importante pour le moment. Ce qui comptait, c'était de courir !

    « On en reparle après. Viens ! » dis-je en l'attirant vers moi et en nous mettant à courir le plus loin possible de la voiture.

    Au bout de quelques minutes de courses sous la chaleur, j'avais repris mon souffle et Elliot aussi. On s'était tourné pour voir au loin les éléphants saccager la voiture. Ou du moins c'était l'impression que ça donnait d'ici. J'espérais qu'ils ne feraient pas de mal au guide. Pourquoi on ne l'avait pas ramassé et prit avec ? Blottis contre le roché ou on s'était arrêté, je m'étais redressé afin de prendre le plus d'air possible. Puis, j'avais tourné la tête vers mon homme.

    « C'était une bonne idée ces vacances... mais la prochaine fois, on se fait le safari sur ta wii. »

    o_O Je comprenais enfin le sens du langage des jeux vidéos. Ca m'était venu comme ça, comme par magie. o_O

    « Dommage que Melody soit pas là, elle aurait adoré ! »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Y'a un clown qui m'a proposé d'aller flotter... »
« ...en bas avec lui ! Il a l'air sympa. »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

☞ Surnom : Natoune

Meilleur duo Awards

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5211
✯ Les étoiles : 1018




Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Dim 5 Nov - 11:11


« Everything I do, I do it for you! »

"C'est ouf les orages en Afrique ! Il fait super sec et boum, un éclair vous foudroie comme ça, sans prévenir !" lançai-je d'un ton faussement choqué.

"En vingt ans de carrière, jamais vu la foudre tomber avec un ciel bleu."
répliqua le guide en se massant le crâne prudemment. "Y avait grand soleil, pas un nuage noir..."

"Faut vivre avec son temps mon bon monsieur."
appuyai-je avec conviction. "La météo devient dingue. Reposez-vous, vous en avez besoin."

L'homme grisonnant au teint buriné m'observa avec tristesse depuis son lit d'hôpital.

"C'est que partie remise, gamin. Vous avez payé le safari. Dès que je suis sur pieds, je vous envoie un mail pour vous prévenir ! Je suis moderne, vous savez. Si ça vous va de repasser par l'Afrique dans pas longtemps, si vous avez les moyens..."

Le pauvre semblait sincèrement peiné de nous avoir fait rater notre voyage. Je me mordis les lèvres, me sentant encore plus coupable de l'avoir foudroyé sans faire exprès. Des gens qui aiment autant leur travail, ça ne court pas les rues.

A l'instant où les éléphants avaient continué de nous charger, j'avais téléporté Lily en sécurité, ailleurs. Nous avions essayé de fuir mais cela avait été bien trop ridicule. Puis j'avais fait de même avec notre guide, toujours inconscient. Il avait repris ses esprits après plusieurs heures au sein d'un hôpital à Burkina Faso. Je m'étais senti soulagé, mais ça n'atténuait pas l'intense culpabilité que j'éprouvais. Tout ça pour flinguer un moustique que j'avais loupé ! Mes pouvoirs étaient vraiment trop hors de contrôle.

"Reposez-vous, monsieur." répétai-je en tapotant légèrement le drap qui recouvrait ses jambes. "On trouvera bien un créno pour revenir. Ne vous inquiétez pas pour ça."

Je jetai un coup d'oeil un peu trop insistant sur le bandage qui recouvrait son crâne, puis désignai le paquet posé sur la desserte.

"C'est un petit quelque chose pour vous remercier de nous avoir conduits dans la cambrousse."
expliquai-je. "Ca vous occupera pendant vos jours de convalescence."

Je fis rouler la desserte vers lui. Le guide me renvoya un regard perplexe.

"T'es-t'y pas fou, gamin ? Je peux pas accepter."

"J'insiste."

C'est un si petit dédommagement...

Le guide grommela quelque chose dans sa langue natale tout en ouvrant précautionneusement le paquet. Il poussa une exclamation en découvrant de quoi il s'agissait : une X Box One avec un jeu Call of Duty. De la belle bécane pour s'éclater en solo.

"Y a l'option "fusillade en ligne" vu que je sais que vous avez le net."
dis-je tout en plaçant les mains dans mon dos, embarrassé.

"Gamin, reprends ça ! Je peux pas accepter ! Revends-ça, garde tes sous, et reviens me voir dans quelques mois !" fit-il, bourru et décidé.

Malgré ses protestations -qui lui valurent une piqûre de la part d'une infirmière pour le calmer- j'installai la console de jeux en dessous de la télévision accrochée au mur puis lançai le jeu. Une fois qu'il eut la manette en main, il devint totalement serein.

"T'es-t'y pas fou...!"
marmonna-t-il tout de même pour la forme.

Avec un sourire, je lui promis de revenir, que j'allais simplement m'acheter un café au distributeur du rez-de-chaussée. Dès que je quittai la chambre, je rejoignis Lily dans le couloir. Je ne savais pas si elle avait regardé notre échange à travers la vitre de la paroi.

"On y va ?" suggérai-je avec un sourire qui ressemblait plus à une grimace. "Je ne suis plus trop safari en plein air. En revanche, on peut se lancer là-dedans sur la Wii, comme tu l'as dit !"

Je glissai sa main dans la mienne et nous fis apparaître dans notre salon. Retour à Storybrooke. Je voulais mettre le plus de distance possible entre l'Afrique et moi. Le guide aurait pu y passer par ma faute. Un type en âge d'être grand-père, un brave gars qui gagnait sa vie en faisant des safaris.

"Tu veux qu'on invite Melody ?" demandai-je en me souvenant de ce qu'elle avait dit dans la cambrousse.

Mince, je ne pensais pas qu'elle aurait préféré un anniversaire avec ses proches. D'un autre côté, j'aurais dû m'en douter. Lily était très chaleureuse et conviviale, elle aimait être entourée par ses amis et sa famille lors des grandes occasions. Hélas, il était un peu tard pour que j'organise une méga fiesta. Il faudrait que prévoie ça pour le week-end à venir. En attendant, j'avais pris la résolution de poursuivre l'anniversaire à la maison ! C'était bien plus prudent. Et ça pouvait être très fun aussi !

Je m'élançai vers les différentes consoles empilées sous le meuble télé et les allumai une à une, car selon la bécane, il n'y avait pas les mêmes jeux. Comme ça, nous aurions l'embarras du choix. Je fis apparaître ensuite un gâteau personnalisé sur la table basse, très vite entouré par un saladier de Curly et deux grands verres de lait frais.

"On joue à ce que tu veux !" proposai-je en ouvrant de grands yeux dans sa direction. "Ca... n'existe pas les safaris sur la Wii mais si tu veux, je peux en inventer un ! Ca va me prendre... quelques heures mais ça te laisse le temps de manger tout ce qu'il y a là !"

Nerveux, je passai une main dans mes cheveux tout en me mordant les lèvres. Cet anniversaire était un vrai fiasco, hein ? J'avais l'impression que tout était en train de s'écrouler. Et dire que si je n'avais pas fait le con, nous serions à l'heure actuelle en train de prendre des photos avec des girafes et des éléphants en liberté... Au lieu de ça, il y avait juste un pachyderme sur un gâteau sûrement pas très bon puisqu'il ne venait pas de chez Robyn, et un mec bancal qui servait de mari à Lily. Vraiment, je ne la méritais pas.

A cet instant, la sonnette de la porte se fit entendre. C'était le jingle de James Bond. J'aimais bien changer la sonnerie de la maison fréquemment selon mes inspirations du moment. Celle-ci était un peu longue mais au moins, on ne pouvait pas faire autrement que de l'entendre !

Curieux, je me dirigeai vers la porte d'entrée et l'ouvris. De l'autre côté se trouvait un type habillé avec de vieux vêtements trop larges. Je mis quelques secondes à me souvenir de qui il s'agissait. C'était le coiffeur gay de Lily. Qu'est-ce qu'il fabriquait ici ?

"Qu'est-ce que vous faites là ?" fis-je, surpris et méfiant.

"Bonjour monsieur Sandman." déclara-t-il placidement.

"Oui, bonjour." grommelai-je, agacé.

Je n'aimais pas qu'on me corrige sur le pas de ma porte.

"J'apporte la lotion que votre femme a oubliée dans mon salon, ce matin. Il est important qu'elle l'utilise à chaque shampoing pour que la couleur fixe correctement le cheveu. D'où mon empressement à vous la remettre." expliqua-t-il d'un ton neutre.

Je remarquai alors qu'il tenait une sorte de soin capilaire dans la main, qui ressemblait à un spray pour laver les vitres. Je haussai un sourcil. Il était sûr de son coup, là ?

"Chouette !" fis-je en lui prenant la lotion des mains. "Merci."

Il n'avait rien d'autre à faire que de porter des affaires chez les gens, celui-là ? Soit il était vraiment très conscienceux, soit il n'était pas si gay que ça. Je restai un instant à le fixer, les yeux plissés, avant de secouer la tête : non, il l'était forcément. Peut-être même les deux à la fois.

Je me mordis les lèvres de plus belle en jetant un coup d'oeil vers le salon, là où était restée Lily. Je me souvins de sa volonté d'avoir des gens autour d'elle pour son anniversaire. Elle appréciait tellement son coiffeur -elle m'en parlait un peu trop souvent. Cela lui ferait plaisir s'il restait quelques heures ? Pas trop non plus, fallait pas abuser.

"Vous voulez entrer deux minutes ?" demandai-je en l'attrapant par le bras pour l'emmener à l'intérieur.

Bon, je ne lui avais pas tellement laissé le choix. Je l'avais emmené jusqu'au salon, même s'il avait eu plusieurs fois un mouvement de recul et qu'il avait tenté de résister. Comme quoi ça sert d'avoir une poigne divine parce que sinon physiquement parlant, on était aussi épais l'un que l'autre.

"Regarde qui est là, Lily ! Ton coiffeur ! Et il t'a même apporté un cadeau pour ton anniversaire !"
fis-je en agitant la lotion avec un grand sourire.

Avant que l'homme ne réplique quoi que ce soit, je m'écartai de lui et ajoutai en vitesse :

"On a prévu une après-midi jeux vidéo ! Que du lourd ! Ca va le faire. Vous savez zapper à la télé ? Tenir une manette c'est presque pareil. Et histoire de se mettre bien dans l'ambiance, on va commencer par..."

Et là : pause indispensable. Je réfléchis à ce qui plairait le plus à Lily. Elle n'était pas très jeux vidéo, hormis un seul, qui me fit frémir d'effroi rien que d'y penser, mais comme c'était sa journée...

"Tu veux jouer à Just Dance 2017 ?" proposai-je avec un grand sourire crispé.

J'avais pris sur moi pour dire un truc pareil. Mais pour elle, j'étais capable de tout. Même de danser sur du Nicki Minaj.

Du coin de l'oeil, je remarquai que le coiffeur avait fait demi tour vers la porte. Apparemment, tout ceci n'avait pas l'air de l'emballer. L'espèce de dégonflé.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Rock you like a hurricane
My body is burning, it starts to shout. Desire is coming, it breaks out loud. Lust is in cages till storm breaks loose.
Just have to make it with someone I choose.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮

Fondateur Disney Rpg

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4912
✯ Les étoiles : 3288




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Sam 11 Nov - 19:12





« Il aimerait animer des soirées au Zoo ! »
« Et j'ai trouvé l'idée trop énorme ! »



    « Et là ton coiffeur est arrivé cocote ? »

    « Il est arrivé. » dis-je à Eddie tout en me grattant la tête.

    Je n'avais rien contre les lotions capillaires, mais celle là me grattouillait depuis que je l'avais mise. Est-ce que c'était le bon dosage ? Balthazar n'aurait pas pu faire une erreur sur le soin de sa cliente préférée et amie. Ca devait venir du fabriquant des produits de base. Je passerai demain à sa boutique pour lui en parler et peut-être me faire raccourcir un peu les mèches.

    « Wouah ! C'est grave naze ! Et vous avez joué au jeu ? »

    « Pas vraiment. » dis-je en affichant une petite moue.

    « Quoi ? Même au lit il n'a pas assuré ? »

    « Non ça c'était bien ! Mais on n'a pas joué à Last Dance. »

    « Ah ouais d'accord, ça se comprend. »

    Pourtant il ne semblait pas comprendre. Mais je n'avais pas la force de lui expliquer. Tout ça c'était hier et une page s'était tournée. Je venais de prendre un an dans la trompe, boom !

    « Tu sais quoi ? Laisse tout tomber. On va se faire une journée de folie ! »

    « J'attends Elliot. » dis-je.

    « Parce que vous êtes encore ensemble ? »

    Comment ça ? Il voulait en venir où ? Est-ce qu'il avait écouté ce que je venais de lui dire ? On avait passé la vieille, le jour de mon anniversaire à faire la fête jusqu'à pas d'heure. On s'était retrouvé dans un bar, on avait picolé, le coiffeur était avec nous et on avait fini la soirée au lit avec une magnifique partie de câlins - tous les deux cela dit et heureusement ! Mais... quelque chose n'allait pas. Ce n'était pas la soirée en elle même, c'était plus le fait que j'avais pris un an et que j'aurai bien voulu m'éclater une dernière fois en tant que jeune femme.

    « Elliot est l'homme idéal ! Je te l'ai déjà dit un million de fois. »

    « Ok, ok... ! Ca va, je te crois. Mais ça n'explique pas ce que fait cette girafe bleue dans le salon. »

    J'avais tourné la tête vers la girafe qui grignotait le géranium. A dire vrai, je ne savais pas non plus ce que cette plante faisait là. Tout était un peu trop confus.

    « T'as de la chance que je passais par là par hasard et qu'on se soit croisé dans le hall d'entrée ! D'ailleurs, pourquoi il t'a emmené ici ? »

    « Dans cette chambre ? Je ne sais pas. Je pense que c'est parce que c'était la plus grande suite de l'hôtel. »

    « Ca je veux bien te croire ! Mais quand tu as des pertes de mémoire parce que t'as trop bu et que ton mec a disparu, qu'il y a une girafe bleue dans ta chambre et que les toilettes sont bouchés... tu t'attends à te réveiller à New Dehli ou à Las Vegas, pas ici. »

    « J'aime bien ici. » dis-je en regardant la chambre tandis que Eddie se levait pour aller ouvrir les rideaux. « Héééé... non d'une cacahuète, n'y va pas aussi fort. »

    C'était pas facile d'ouvrir grand les yeux à cause de la lumière. Je sentais encore un peu les effets trempette de la nuit passée.

    « Va falloir te bouger ma belle si tu veux retrouver ton homme. Hawkins c'est grand ! »

    Je m'étais levé du mieux que je pouvais, tenant mon verre de lait vide en main. Il était bien sec. Depuis quand je le tenais ? Ca remontait à la veille ? Je me souvenais qu'Elliot m'en avait tendu un. Mais ça voulait dire quoi ? Que je n'avais pas bu une seule goutte d'alcool. Et pourquoi Hawkins ? Ce nom me disait quelque chose. D'ailleurs, que faisait Eddie ici ?

    « Ne te pose pas la question, je ne suis pas vraiment là. Je suis le fruit de ton imagination. Mais t'inquiète, Elliot va prendre le relai. »

    « Ah ? » dis-je surprise en souriant.

    Elliot était donc là ? J'avais vraiment la sensation de ne plus avoir toute ma tête. C'était bien la première fois !

    « Il est coincé dans le placard, mais ne t'inquiète pas, je lui ai laissé de la lumière. »

    Quel placard ? M'approchant du dit endroit, j'avais ouvert les portes et découvert mon homme juste derrière, les yeux grands ouverts comme si il avait vue un fantôme. Il tenait une guirlande électrique dans les mains.

    « Elliot ? Tu fais quoi avec cette guirlande ? »

    J'eu un mouvement de recul quand elle s'était soudainement allumée. Bon sang ! Il produisait tellement d'énergie qu'il arrivait à allumer une guirlande électrique !

    « Eddie ? Viens voir ! Elliot clignotte ! »

    Ou plutôt la lampe qu'il tenait dans les mains. Eddie s'était approché et penché pour regarder le petit gars.

    « Bon sang, qu'est ce qui t'es arrivé ? »

    « Ah ben oui, attends, c'est pas normal. Et finalement il te voit ou pas ? »

    « A dire vrai et à bien y réfléchir, je crois que je suis là. On s'est vraiment croisé dans le hall. Désolé ma belle, je pensais que j'étais qu'une hallucination, mais je me suis trompé. »

    « Je préfère comme ça. On s'était pas vue depuis longtemps. D'ailleurs t'as des nouvelles de Bodhi ? Il ne répond plus à mes textos ni à mes appels. »

    « Attends, on essaye déjà de comprendre ce que fait ce gamin dans ta penderie et on en reparle ensuite. »

    « Ca marche ! » dis-je en m'approchant une nouvelle fois d'Elliot. « Elliot ? Tu te souviens de ce qui s'est passé ? Et je ne me souvenais pas que t'avais les cheveux aussi long quand t'étais petit. »

    J'avais passé une main dans ses cheveux. Ah oui... mon homme devait être désormais deux fois moins âgé que moi. C'était qu'un petit bout de chou. Mais on allait comprendre. On allait finir par comprendre ! Et Eddie venait tout juste de disparaître.

    « Ah ben tiens, c'était bien une hallucination. » dis-je sereine à Elliot.

    « Non, non ! Je suis juste allé pisser ! Et faut trouver une solution pour la chasse d'eau vue que c'est bouché ! »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Y'a un clown qui m'a proposé d'aller flotter... »
« ...en bas avec lui ! Il a l'air sympa. »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

☞ Surnom : Natoune

Meilleur duo Awards

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5211
✯ Les étoiles : 1018




Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Dim 12 Nov - 23:17


« Everything I do, I do it for you! »

Les lumières clignotaient de différentes manières, sans suite logique. Ce n'était pas normal. Je dormais dans le placard quand la guirlande avait commencé à faire des siennes, me réveillant en sursauts. Je m'étais redressé d'un bond et j'avais grimacé, car mon corps recroquevillé était tout ankylosé d'avoir passé quelques heures dans une très mauvaise position.

Plusieurs questions m'avaient alors traversé l'esprit : pourquoi étais-je dans un placard ? Que faisais-je avec une guirlande de noël dans les mains ? Je n'avais que quelques souvenirs flous de la nuit passée, quand j'avais décidé de donner à Lily l'anniversaire qu'elle méritait. Je nous avais conduits dans un hôtel et on avait fait la fête tant et si bien que je m'étais électrocuté. Peut-être même avec cette guirlande, ce qui expliquait à quel point j'y étais attaché. J'avais une sorte de lien affectif avec elle, désormais.

Fasciné, le cerveau encore engourdi, je me laissais hypnotisé par les petites lumières multicolores quand la porte du placard s'ouvrit en grand. Un flot de lumière s'engouffra d'un coup et je plissai des yeux en sursautant. Comme par provocation, la guirlande se mit à clignoter à un rythme effrené.

Je levai les yeux vers Lily, qui me semblait incroyablement grande.

Eddie ? Eddie était ici ? Je ne m'en souvenais pas. Je le cherchai du regard avant de réaliser que ma femme parlait toute seule. Elle avait l'air vraiment persuadé que le copain de Bodhi était dans la chambre. C'était chelou. Avait-elle reçu un coup sur la tête la veille ? A un moment donné, tout un cirque avait débarqué dans la chambre, alors peut-être que quelqu'un l'avait frappé sans que je m'en aperçoive. J'aurais dû faire plus attention. Après tout, c'était à cause du bac des otaries que j'étais mort. Si je n'avais pas voulu tenir l'équilibre sur un gros ballon rouge tout en agitant la fameuse guirlande, je ne serais sûrement pas tombé dans l'eau. Et couic !

"Ah ça y est, je me souviens !"
dis-je avec un sourire songeur, et le son de ma voix beaucoup plus aigu termina de me rappeler la veille.

Lorsque j'avais perdu la vie, j'avais tenté de revenir plus jeune. Beaucoup plus jeune. Juste pour voir si j'étais capable de faire comme Ellie et ça avait été le cas ! J'avais retrouvé l'apparence de mes dix ans, et ce, sans besoin de me taper un détour par l'Australie. La fête avait continué et je m'étais éclaté comme jamais.

J'attendis que Lily ait fini sa conversation avec personne pour me relever en tenant toujours la guirlande clignotante.

"Je crois que je l'ai détraquée en mourrant avec, hier."
déclarai-je en désignant l'objet dans mes mains. "Un peu de moi a dû entrer en elle. Ca perturberait n'importe quoi, je pense."

Je levai la tête pour adresser un sourire à la jeune femme. C'était bizarre de devoir presque se dévisser le cou afin de la regarder. J'étais vraiment minuscule étant petit.

"Tu ressembles vraiment à un ange."
songeai-je à haute voix.

Je laissai échapper un soupir en entendant ma voix enfantine. Ok, c'était carrément bizarre.

"Bon, tu veux faire quoi aujourd'hui ? Ton anniversaire continue ! Choisis une destination et on y va ! C'était cool le cirque d'intérieur hier soir, non ?"

Je mis les mains sur mes hanches avec un grand sourire enthousiaste que je perdis très vite en me souvenant brusquement d'un truc.

"Le coiffeur !" fis-je en passant une main dans mes cheveux vraiment trop longs. "Il est passé où ? Il était avec nous hier, non ? Je sais plus, c'est tellement flou dans ma tête ! Ca doit être à cause de ma régénération chelou, j'ai zappé des choses importantes !"

Je le cherchai des yeux puis, ne le trouvant pas, me dirigeai vers quelques coussins pour les soulever, regardai sous le lit, retournai voir dans le placard, et finalement me plantai au milieu de la pièce, l'air embêté.

"Ok, il est pas là. Mais t'inquiète, on va le retrouver ! Tu te rappelles pas s'il t'a dit un truc particulier ? Un endroit où il serait allé ? Parce que c'est bizarre mais j'arrive pas à sentir son aura... Peut-être parce que je suis trop petit. Le truc c'est que j'ai pas spécialement envie de re-mourir tout de suite pour grandir." fis-je avec une moue. "Ca fait mal quand même à chaque fois. Je préfère éviter. On va le faire à l'ancienne !"

Ca n'allait pas être compliqué ! Il suffisait de réunir toutes les pièces du puzzle que formait la nuit dernière et le tour serait joué !

"On est dans Very Bad Trip 4 et on cherche Doug, sauf qu'il a changé de nom et qu'il ne se marie pas."
me dis-je tout en me massant les tempes. "Quand l'as-tu vu pour la dernière fois, Lily ? C'était avant ou après la guirlande ?"

Soudain, un détail attira mon attention : des Smarties disposés sur le sol comme s'ils formaient un chemin, à l'identique du film ET.

"Ton coiffeur... c'est un geek ? Il serait capable de laisser un message comme ça pour qu'on le retrouve ?"
fis-je à Lily, dubitatif.

J'avais le vague souvenir de l'avoir vu avec un sachet de Smarties en main, la veille. Ou alors c'était un clown du cirque qui en avait un. Je ne savais plus. Fichue mémoire ! Je me donnai un petit coup contre le front mais cela n'aida pas à faire remonter les souvenirs. Apparemment, mon cerveau n'était pas comme un tube de ketchup : ça ne servait à rien d'appuyer dessus.

"Ou alors, quelqu'un du cirque l'a embarqué en partant et il a semé des Smarties pour laisser une trace."
poursuivis-je tout en m'agenouillant prêt des pièces à conviction, dans une pose très sérieuse à la Sherlock Holmes. "A moins que ça ne soit juste une farce des clowns. C'est vicieux, un clown."

Un frisson parcourut ma nuque. J'avais toujours eu peur des clowns et d'ailleurs, je venais de me souvenir pourquoi j'avais perdu l'équilibre sur le ballon et m'étais retrouvé dans le bac des otaries... c'était arrivé au moment où les clowns avaient débarqué. A peine j'étais revenu à la vie que j'avais voulu les congédier, mais ils avaient pris les protestations du gamin que j'étais pour de la plaisanterie. Quand ils avaient voulu m'offrir un ballon, j'avais manqué de m'évanouir et je m'étais réfugié dans le placard avec la guirlande pour me tenir compagnie. Tout compte fait, à mesure que le brouillard se levait sur ma mémoire, je trouvais que la fête de la nuit dernière n'avait pas été si cool que ça.

Me redressant, je posai mon regard déterminé sur Lily.

"Il va nous falloir élucider ce mystère. C'est une affaire pour Elliot Holmes et Lily... Poirot."

J'avais hésité sur le dernier mot. Je ne m'y connaissais pas suffisamment en littérature. C'était plus le domaine d'Ellie, ça. Lire un bouquin dans lequel le personnage principal porte un nom de légume, ça reflète juste le fait que le livre est un navet.

"Tu peux emmener ton Eddie imaginaire avec, si tu veux." proposai-je à la jeune femme tout en lui tendant mon petit bras avec un sourire enthousiaste.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Rock you like a hurricane
My body is burning, it starts to shout. Desire is coming, it breaks out loud. Lust is in cages till storm breaks loose.
Just have to make it with someone I choose.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮

Fondateur Disney Rpg

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4912
✯ Les étoiles : 3288




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Lun 20 Nov - 8:56





« Il aimerait animer des soirées au Zoo ! »
« Et j'ai trouvé l'idée trop énorme ! »



    Déterminée à vouloir retrouver mon coiffeur, j'avais ramassé les Smarties. Elliot avait fait de moi son docteur Poirot. J'avais toujours cru que Sherlock Holmes s'entourait du docteur Watson, mais comme je n'étais pas autant geek qu'Elliot, c'était sans doute le surnom que Sherlock lui donnait en privé, ou alors le nom de son ancien ou nouveau partenaire d'enquête. Si on voulait devenir de grands enquêteurs, il allait falloir s'équiper pour. Et ici, dans cette suite d'hôtel, je doutais de pouvoir trouver les vêtements adéquates. Heureusement... chaque hôtel de ce standing possédait une boutique ! Et pour venir en aide à Balthazar, rien de mieux que de faire du shopping ! Si ça se trouvait, il avait eu la même idée.

    « Vous savez quoi monsieur détective Holmes ? Je pense qu'on va descendre le grand escalier menant jusqu'au grand hall et là bas on y trouvera la grande boutique, pour nous équiper grandement ! »

    Pourquoi il fallait que je mette l'adjectif grand à tout ce que je disais ? Surement parce que la petite taille d'Elliot, dans ce petit corps d'Elliot, avec ces petits vêtements d'Elliot, me perturbait un tout petit peu.

    « Dis, tu ne vas pas te diviser à nouveau ? Changer de sexe ou quelque chose de ce genre ? C'est pas que je ne suis pas fan, c'est juste qu'un Elliot, petit ou grand et une Ellie petite, même si au fond d'elle, elle est très grande, c'est largement suffisant. »

    Je préférais exposer à mon homme mes envies et attentes. Car si il pensait qu'un jour j'aimerai le voir se multiplier à nouveau, il se trompait. Il était parfait comme ça. Il était même très mignon. Bien que je le préférais plus grand et sexy. Mais petit, ça m'allait très bien aussi pour ce genre de journée où on allait élucider un crime ! Oh mon dieu ! J’espérais qu'il n'était rien arrivé à Batlhazar ! Il allait falloir le retrouver encore plus vite, car si tel était le cas, je ne savais pas précisément combien de temps un corps pouvait rester mort avant de se décomposer. Une fois décomposé, ça serait beaucoup plus dur de l'identifier.

    « Eddie ? Tu viens avec nous ? » demandais-je au jeune homme tandis que je venais de prendre la main d'Elliot.

    « Ouais, pourquoi pas. Ca sent le renfermé ici de toute façon et puis j'ai pas encore fait ma promenade ce matin. »

    Il me donna sa main, et je sortis de la chambre accompagné de mes deux loustiques. Une fois au dehors, on avait descendu le grand escalier, on était arrivé dans le grand hall - car tout se passait comme prévu - et on venait d'arriver devant la grande boutique, découvrant le grand panneau avec indiqué dessus : "fermé pour travaux". Là il nous fallait une autre grande idée. Faisant une moue, je lâchais la main de mes deux compagnons et en passait une sur le front. Réfléchir autant ça donnait faim.

    « Dites, vous pensez qu'un coiffeur ça peut tenir combien de temps sans manger ? Parce que comme il se dépense beaucoup, il doit consommer plus d'énergie, mais il a aussi ce côté un peu... discret. »

    « Coincé. » précisa Eddie.

    « Non, non, discret. » confirmai-je. « Du coup, il a peut-être besoin de moins d'énergie qu'un corps ordinaire. »

    C'était une véritable question et un très bon débat. Mais on n'avait pas spécialement le temps d'y répondre de suite, car son corps venait peut-être déjà de rentrer en décomposition. Bon sang que la vie était cruelle, car on n'avait jamais le temps de prendre le temps.

    « Vous savez quoi ? On va se mettre de suite à sa recherche ! Je pense qu'il faudrait déjà aller voir à la réception si Balthy n'est pas passé déposer un mot ou autre. Ils ont peut-être un indice pour nous. » dis-je en faisant un clin d'oeil à petit Elliot.

    Au bout de quelques minutes, on s'était retrouvé assis à une table en train de grignoter un croissant au chocolat et de boire un chocolat chaud. Enfin on n'avait pas oublié mon coiffeur, car même si avec Elliot on était assis là, Eddie, quant à lui, il se trouvait devant la réception à demander des informations sur Batlhazar. D'ailleurs le voilà qu'il revenait.

    « Alors ? Tu as appris quelque chose ? »

    « Négatif ma Princesse ! Ils font la sourde oreille. »

    Rooh c'était pas gentil de leur part d'ignorer mon ami et de faire comme si il n'était pas là. Glissant la main dans ma poche pour aucune raison en particulier, mais juste parce qu'il fallait faire avancer l'enquête, j'avais sortit une boite d'allumette. Dessus était indiqué : "Hooper Striptease".

    « Non d'une cacahuète ! Tu as vue ça ? » dis-je à Elliot.

    Ca y est, le mystère se résolvait petit à petit !

    « Balthazar travaille la nuit dans une boite à striptease et on a du l'accompagner hier soir ! Si ça se trouve, il est juste rentré chez lui. »
    dis-je dubitative.

    Mais ça ne collait pas. Je ne voyais pas cette personne un peu trop discrète se déshabiller. Coincé ! Non, discrète, dis-je par la pensée à Eddie. Oh bon sang ! Il était aussi dans ma tête ! Comment qu'il faisait ? J'espérais qu'il n'allait pas tout déranger, car les filles aimaient un peu trop faire la fête quand il y avait un inconnu dans mon cerveau.

    « Elliot ! » m'exclamai-je soudainement. « Regarde l'adresse, c'est juste à côté ! »

    Je ne connaissais pas les noms de rues, mais sur la boite c'était noté que le bar en question se trouvait juste à côté du grand hôtel. Et le grand hôtel, ça devait être celui ci. Faisant rapidement le ménage dans ma tête vue que Eddie avait un peu trop perturbé les petites Lily qui s'y trouvait, j'avais entrainé mon homme par la main jusqu'au dehors en n'oubliant pas de prendre avec son croissant. Il était encore petit, il devait prendre des forces. Je lui avais découpé un petit morceau que je lui avais tendu. Je lui en donnerai petit à petit pour qu'il prenne le temps de bien mâcher. Et ça y est, on venait de trouver le bar !

    « Regarde c'est ici ! » m'exclamai-je en arrivant devant un grand type noir et baraqué qui servait de videur.

    « Ca ne va pas le faire. » nous dit-il.

    « Mais on doit retrouver un ami ! C'est important ! »

    « Je suis désolé, mais ça ne va pas le faire. » répéta t'il.

    Il fallait trouver une solution. J'aurai bien demandé à Elliot de nous téléporter à l'intérieur, mais si on apparaissait comme ça en plein milieu d'un striptease, je ne savais pas comment on expliquerait cela aux gens autour. Il fallait être discret sur nous pouvoirs. Enfin, sur ses pouvoirs. C'était un truc que j'avais bien enregistré !

    « Ecoutez, je vous explique. Avec Eddie et Elliot, on doit se rendre à l'intérieur, car on a perdu Balthazar et il doit être tout seul et apeuré. On l'y a laissé toute la nuit, vous comprenez ? »

    L'homme nous observa à tour de rôle, avant de se pencher vers moi.

    « Vous êtes leur mère ? »

    « Non ! L'un est mon coiffeur, l'autre c'est un bon ami qui avait besoin de faire sa promenade, et le dernier c'est mon homme ! »

    Il semblait sceptique.

    « Je ne peux pas vous laisser entrer. Je suis désolé. »

    « Mais pourquoi ? » implorai-je comme pour lui faire comprendre qu'il n'y avait aucune raison de nous empêcher de rejoindre notre ami.

    « Parce qu'on est en pleine dératisation madame ! »

    Ah oui effectivement... je n'avais pas vue la pancarte et le fait que la porte était bloquée. On voyait même un peu de fumée s'échapper de sous la porte. D'ailleurs, le type qui se tenait face à nous était petit, maigre et habillé tout en blanc avec un calepin en main et un appareil de dératisation. Une sorte de pchiit... Pourquoi j'avais cru voir un grand noir barraqué ? Sans doute l'habitude d'en voir devant les boites de nuit. Il était arrivé quoi ici ?

    « Et c'est fermé depuis longtemps ? »

    « Ca fait trois jours. Mais des gamins sont venus hier pour je ne sais quoi faire et du coup on doit tout recommencer. Ils ont laissés des smarties un peu partout. Je me demande comment ils ont pu entrer et sortir sans qu'on les voit. »

    Je me posais la même question avant de me rendre compte que c'était peut-être nous !

    « Oh mon Elliot... je crois que j'ai compris ! Quelque chose me revient ! » dis-je à mon homme tout en prenant une nouvelle fois sa main et en m'éloignant du bar.

    Une fois à quelque pas, quelque chose m'était revenu.

    « Hier soir... on est venu dans cet hôtel et on a remarqué le bar fermé à côté. Et là je crois que tu m'as dit que ça serait marrant d'aller fêter mon anif dans un bar de ce genre et que ce serait toi qui ferait le striptease. Vue qu'il n'y avait personne, on y est allé et... oh non... »

    Je sentais que ce que j'allais lui dire n'allait pas lui plaire. Ca me perturbait au plus haut point. Plongeons mon regard dans le siens, je lui avouais enfin la chute de mon histoire.

    « Elliot... » murmurai-je.

    Il fallait se montrer forte. Il allait devoir reste fort lui aussi.

    « Je crois qu'on a perdu Eddie. »

    Car oui, en racontant mon histoire, j'avais remarqué l'absence de Eddie. Ca allait faire deux personnes à devoir retrouver au lieu d'une.

    « Yo ! Ca avance ? »

    Après avoir sursauté en entendant Eddie parler juste à côté de moi, j'avais soupiré et fait un grand sourire.

    « Ca va ! On en a retrouvé un sur deux. Maintenant faut retrouver l'autre ! Je sens que cette enquête avance à grand pas ! »

    J'étais fière de nous.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Y'a un clown qui m'a proposé d'aller flotter... »
« ...en bas avec lui ! Il a l'air sympa. »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Banzaï ! ✿ LILY





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Le Reste du Monde