« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -26%
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
Voir le deal
199 €

Partagez
 

 La course aux cadeaux [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

La course aux cadeaux [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

La course aux cadeaux [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

La course aux cadeaux [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Ven 20 Oct 2017 - 12:45



« Tu crois que ça plairait à Elliot ?
Je suis ta mère, Elliot... »




    Jules, le bibliothécaire d'Olympe, m'avait donné accès à un livre sur la tradition de Noël. Dedans, il y était expliqué que Noël était en réalité une fête d'origine romaine que l'on célébrait encore chaque année. Dans la Rome antique, les Saturnales qui se déroulaient du 17 au 24 décembre, s'accompagnaient de grandes réjouissances et d'échanges de cadeaux. Ces fêtes en l'honneur du dieu Saturne avaient pour but d'assurer symboliquement la vitalité de la nouvelle année. Par la suite, elles sont devenues chrétiennes pour finalement être adapté à un peu toutes les sauces.

    On était le 3 décembre 2017 et cette année, j'avais décidé de m'y prendre tôt pour les cadeaux de fin d'année. C'était mon second Noël à Storybrooke. L'an passé, je l'avais en grande partie fêté seule. Si on pouvait appeler ça "fêter". Car Aphrodite, la maman d'Elliot et aussi la déesse de l'Amour, avait eu la bonne idée de m'inviter de force à sa soirée afin de me faire tomber dans les bras d'une émotion. C'était lui qui représentait la peur, et pourtant c'était moi qui m'était retrouvée tétanisée. Mais ce décembre, ça allait être différent. Ca allait être un grand Noël !

    Accompagnée de ma meilleure amie, je m'étais rendu dans les grands magasins et plus précisément, dans l'immense centre commercial de Storybrooke qui se composait de deux étages. Il y avait comme dans la ville, des espaces totalement décorés de boules de Noël, de guirlandes lumineuses et de grands sapins. Cette période de l'année avait un petit côté magique. On s'était arrêté devant un stand de pâtisseries pour en acheter quelques unes. C'était des petits bonhommes en pain d'épices. Robyn apportait elle même ses pâtisseries d'ordinaire, mais pour une fois, on s'était mis d'accord pour acheter tout sur place. Ca permettrait de goûter d'autres saveurs, même si ils étaient moins réussis que ceux de la jeune femme.

    « On a eu raison de s'y prendre tôt. Il y a déjà beaucoup de monde. »

    C'était le premier dimanche d'ouvert. Comme tous les ans, tous les dimanches de décembre avant la grande fête, les magasins ouvraient leurs portes. Cela permettait d'augmenter leurs recettes mais aussi de permettre à tout le monde de bénéficier du plus grand nombre de jours d'ouvert, afin de prendre son temps pour faire ses emplettes. D'ailleurs en parlant d'elles, j'avais une liste de personnes à qui je comptais offrir un cadeau. Il y avait déjà Apollon pour m'avoir accueilli chez lui, à Olympe et m'avoir permis de prendre le temps de m'adapter à la ville, à ce monde et à tout ce qui le composait. Je me sentais bien mieux aujourd'hui qu'à mon arrivée. Ces derniers mois m'avaient permis de me ressourcer totalement et de... grandir ?

    Ensuite, il y avait Jules. Il m'avait prêté beaucoup de bouquins et m'avait guidé dans la bibliothèque au dédale des rayons. Il était d'une aide précieuse et maintenant qu'il se trouvait seul là haut, je voulais lui montrer qu'il y avait d'autres personnes à Olympe sur qui il pouvait compter. Je voulais aussi trouver un cadeau à Elliot. Ca allait être compliqué, car notre relation était compliquée, mais j'avais envie de lui montrer que je ne lui en voulais pas. Qu'avec le temps j'avais compris certaines choses et que je tiendrais ma promesse. Si il avait besoin de moi, je serai son homme le moment venu. Du moment qu'il ne finirait pas comme ce monstre de Surt. Je me devais aussi de trouver un cadeau pour Lily. C'était important. Elle était adorable et elle me faisait beaucoup rire à chaque fois qu'on se croisait.

    Il y avait une autre personne à laquelle j'avais pensé, mais j'avais déjà une idée précise de ce que je lui ferais. Et puis de toute façon, je ne me voyais pas acheter le cadeau de Robyn quand elle était juste à côté de moi. J'avais hésité aussi à faire un cadeau à Anatole, mais c'était compliqué. On ne s'était pas beaucoup croisé depuis son retour. A chaque fois qu'il venait à Olympe, je m'arrangeais pour ne pas être là. C'était compliqué nous deux. Il m'avait annoncé qui était ma mère et qui j'étais réellement. Mais il restait encore beaucoup de questions sans réponses. Et puis, j'avais la sensation qu'il ne m'avait pas tout dit. Mais je l'acceptais. Ce n'était pas encore le bon moment pour tout savoir. En tout cas, je me voyais mal débarquer chez lui avec un cadeau dans les bras. J'avais besoin de temps le concernant. Juste un tout petit peu de temps...

    Ca en faisait du monde à qui je devais trouver un cadeau. Il y aurait bien eu quelqu'un d'autre encore, mais... je préférais ne pas y penser, car je ne savais pas comment le lui donner. Ce n'était plus aussi simple aujourd'hui et puis... Je n'étais même pas sûre que j'avais le droit de lui offrir quelque chose. Apple me manquait. J'habitais seule depuis déjà plus d'un mois. Je n'avais pas déménagé d'Olympe, car je m'y sentais bien. Mais plus le temps passait, plus je me rendais compte qu'il allait falloir tôt ou tard que je prenne des décisions sur mon avenir et que je quitte cet endroit, même si il me plaisait. J'avais obtenu ce que je voulais de mon passage ici. Le moment allait venir de devoir passer à autre chose et de peut-être se construire une vie stable et solide ?

    « Tu penses quoi de ça ? »
    dis-je en maniant ce qu'ils appelaient un sabre laser.

    Un faisseau lumineux de couleur bleur était apparu. Ce n'était pas de la magie. Le tuyau qui servait d'arme s'était tout simplement illuminé. Ca allait surement plaire à un de mes amis.

    « Tu crois qu'Elliot en a déjà un ? C'est plutôt classe. »

    On pourrait facilement le comparer à un bâton. D'ailleurs, on était l'une de ces nombreuses journées où je ne sortais plus avec mon bâton. Il était resté dans ma chambre. La ville était un lieu plutôt sûr d'ordinaire, même si on n'était jamais à l'abri d'une apocalypse...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Sherlock n'est pas quelqu'un de compliqué...
...sauf quand il ouvre la bouche et qu'il se met à parler... !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


Robyn W. Candy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robyn W. Candy

| Avatar : Jennifer Lawrence.

La course aux cadeaux [Fe] Tumblr_mla75qJF8s1s9j8ldo1_500

PANIQUEZ PAS J'VIENS JUSTE CHERCHER UN TRUC DANS MA BOITE MP
(Et ouais du coup j'en profite pour faire un tour et mâter les profils, z'allez faire quoi pour m'en empêcher hein ?)

| Conte : Les mondes de Ralph.
| Dans le monde des contes, je suis : : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

La course aux cadeaux [Fe] 908819teamewok

| Cadavres : 963



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Mar 24 Oct 2017 - 22:52


Si toi aussi t'aimes que Noël soit en avance tape dans tes mains !

Mais pourquoi j'avais accepté d'aller faire les magasins avec Nora? Hein? Pourquoi? Que ce qui s'était passé dans ma petite tête remplie de ce qui devait être un gros bonbon en gélatine pour que je me mette à penser qu'aller faire des courses de Noël serait une méga bonne idée? J'étais peut être malade. Ou alors je me ramollissais. J'en savais rien trop rien. Mais ce qui était sûr, c'était que je pouvais plus faire marche arrière. J'étais condamnée à déambuler dans le centre commercial décoré pour l'occasion, les dents serrées, un sourire vissé aux lèvres et l'envie de vomir qui me retournait l'estomac alors que je venais de croquer la tête d'un bonhomme en pain d'épices. C'était dégueulasse. Immangeable. Je savais que ça serait dix mille fois mieux si j'apportais ma propre bouffe! Mais non, j'avais voulu faire plaisir à Nora. Sacrée moi!

- Ouais. Je suis sûre à 110% qu'il en a un. Vu qu'il a la maturité d'un gamin de douze ans, c'est même obligé. Sûrement qu'il en a même un vrai de vrai, qui fait des bruits chelous et qui peut couper une plaquette de beurre en deux super facilement même si on l'a pas sorti du frigo à l'avance.

Le plus discrètement possible, je crachais mon bout de biscuit dans une serviette en papier, que je roulais en boule et balançais dans une poubelle décorée de guirlandes. Putain, même elle avait pas pu y échapper. Ça lui retirait son petit côté dégueu.

M'essuyant la bouche du dos de la main, en grimaçant de dégoût, je retournais aider Nora à choisir des cadeaux pour tout un tas de personnes qui ne méritaient pas toutes qu'on leur en offre. Non, je visais absolument pas le girafon à qui elle avait voulu acheter un sabre laser destiné aux gamins de cinq ans. Pourquoi j'aurai fais ça? C'était pas du tout mon genre. Mais alors pas du tout, voyons.

- Si tu veux vraiment lui faire plaisir, offre lui un rasoir. Ce sera son tout premier et pour une fois il pourra ressentir ce que ça fait d'être un homme, un vrai.

J'avais dis ça sur le ton le plus innocent qui soit, en adressant un sourire angélique à Nora. Manquait plus que l'auréole au dessus de la tête et les ailes dans le dos.

- Et puis si ça se trouve, en rasant le seul poil qu'il a sur le menton, ça va créer un choc dans son corps et il va enfin muer! T'imagines un peu le truc? Il aurait une vraie voix, et plus celle d'un écureuil qui fume de l'hélium!

Bah quoi? C'était marrant d'imaginer le Girafon en Chipmunk. Non? Mouais. Finalement, pas tant que ça. Se moquer d'Elliot avait de moins en moins de saveur. C'était comme manger une tarte aux citrons qui ferait pas frémir les papilles. C'était triste, quoi.

- Plus sérieusement. Oublie le laser. Il en a forcément un. Par contre les playmobils façon SOS Fantômes, ça m'étonnerait.

Je retirais du rayon une grosse boîte de jouets pour la montrer à Nora. J'étais pas sûre qu'elle connaissait le film, mais j'étais certaine que Elliot oui. Et même moi je trouvais ça vachement cool. Y avait le gros marshmallow géant, c'était délire! J'avais toujours trouvé que ce machin avait un sacré potentiel de flippe. Il était pas marrant. Il était même pas appétissant. Il était juste glauque au possible. Et le jouet représentait plutôt bien cet aspect là qu'on retrouvait dans le film. Ou alors c'était juste moi qui avait des peurs un peu chelous. Mais vu le nombre de ses semblables version minis que j'avais fait fondre et que j'avais bouffé sans aucune hésitation, j'avais le droit de ressentir un léger malaise en voyant un bonbec s'animer et tout détruire sur son passage.

- Mais au fait... Pourquoi tu veux lui offrir un cadeau? T'es amie avec lui? Tu lui as reparlé depuis l'accident du "bisou sur la bouche"?

La boîte bien calée sous le bras, je mimais des guillemets avec mes doigts, en exagérant bien. Je la jugeais pas, ça arrivait à tout le monde ce genre de truc. J'avais bien embrassé plusieurs fois la femme du fameux Girafon. Mais du coup, je la fuyais toujours, la Lily. C'était pas facile d'être amie avec quelqu'un pour qui on avait ressenti des émotions assez fortes. Ou même qu'on avait embrassé. Soit on passait au stade au dessus, soit on mourrait lentement mais sûrement de gêne et un peu d'effroi en se demandant pourquoi on avait osé ressentir ça. Je commençais à être une experte, à force.

- Si toi tu lui offres un cadeau, faudrait pas que je lui en prenne un aussi? C'est pas l'amour de ma vie ni mon meilleur ami, mais je serai une connasse si lui offrais même pas un petit truc à la con, non?

Ok, j'avais un doute là. Peut être que j'aurai dû garder l'idée des Playmos pour moi, au final. Si j'étais venue de base, c'était surtout pour tenir compagnie à Nora. Vu qu'elle était partie vivre ailleurs comme la traîtresse qu'elle était. Ce qui m'empêchait pas de l'aimer quand même. Pour les quelques personnes à qui j'avais prévu d'offrir quelque chose, je comptais sur internet. C'était pratique, rapide et y avait pas besoin de se coltiner les magasins. Mais du coup, maintenant que j'étais là, ça vaudrait peut être le coup de faire une repérage en live.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

La course aux cadeaux [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

La course aux cadeaux [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

La course aux cadeaux [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Jeu 26 Oct 2017 - 11:33



« Tu crois que ça plairait à Elliot ?
Je suis ta mère, Elliot... »




    Après avoir reposé le sabre laser dans le rayon, je m'étais laissé porté par les idées de Robyn qui se résumaient en un rasoir afin de faire muet Elliot et une boite de playmobil. Je n'avais pas pu m'empêcher de sourire en secouant la tête. Elle était toujours grognon quand il s'agissait du girafon - comme elle aimait bien l'appeler. Elliot était quelqu'un de bien, de vraiment bien. Mais il n'était pas facile à cerner ou alors justement un peu trop et c'était ça qui posait problème. Car quand une personne était trop prévisible, on pouvait aisément être blessé si ce qu'on pensait qu'il ferait, ou qu'il ressentait, n'était pour une fois pas ce à quoi on avait songé.

    « C'est Noël. » me contentai-je de répondre à mon amie.

    Car oui, elle, elle était mon amie. Et Elliot ne l'était peut-être pas au même point qu'elle, mais c'était Noël. Et j'avais appris que ce moment était magique. Tout le monde s'offrait des cadeaux, se faisait plaisir et on oubliait nos différents. Est ce qu'un gros monstre blanc avec un homme qui lui tirait dessus avec des filaments de toutes les couleurs symbolisait le cadeau idéal pour Elliot ? J'étais sceptique quand au choix de la jeune femme.

    « Tu peux lui faire si tu veux. Je vais chercher autre chose. Et je pense que oui, ça serait bien que tu lui prennes quelque chose. Faut se montrer généreuse à Noël. »

    J'avais la sensation que je devenais bizarre à Noël. Mais ça allait être la première véritable fois où je le fêterai. Et puis... j'étais heureuse. J'étais véritablement heureuse aujourd'hui.

    « Wouah ! Regarde moi ça ! »

    Je m'étais approché d'un rayon de peluches et j'avais attrapé un éléphant. On l'appelait Dumbo si mes souvenirs étaient bons.

    « Tu penses que ça plairait à Lily ? Elle était un éléphant c'est bien ça ? »

    Observant la dite peluche, j’affichai un grand sourire, avant de prendre un air plus sceptique.

    « C'est peut-être déplace, non ? Tu en penses quoi ? Offrir une peluche représentant ce qu'elle était avant d'être celle qu'elle est, ça ne se fait pas, si ? Ca serait bizarre je trouve. Mauvaise idée. » dis-je en replaçant la peluche dans le rayon sans laisser à Robyn le temps de répondre.

    Mon regard s'était illuminé en voyant encore autre chose à proximité.

    « Il est trop mignon !! » dis-je en montrant à Robyn une nouvelle peluche.

    Je l'avais tourné dans tous les sens pour regarder les coutures. C'était un véritable travail d'artiste. Et ses oreilles étaient beaucoup trop amusantes. Je l'avais agité devant la jeune femme en lui faisant un grand sourire.

    « Tu en penses quoi ?? »

    J'avais le droit de me faire un cadeau, n'est ce pas ? D'un côté je n'avais pas pris beaucoup d'argent, car je n'en avais pas gagné des masses ces derniers temps. Il allait falloir se serrer pour offrir un cadeau à tout le monde. J'avais tout de même regardé l'étiquette pour voir à combien il était, puis je m'étais empressé de le reposer.

    « Hum... on va peut être commencer par Elliot et on verra ensuite. »
    dis-je catégorique en tournant la tête vers d'autres jouets et cadeaux possibles.

    Face à nous se tenait une étagère de choses bizarres.

    « Y'a des gens qui achètent ça ? »

    Et bien sûr c'était à moitié prix de la peluche que j'avais vue.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Sherlock n'est pas quelqu'un de compliqué...
...sauf quand il ouvre la bouche et qu'il se met à parler... !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


Robyn W. Candy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robyn W. Candy

| Avatar : Jennifer Lawrence.

La course aux cadeaux [Fe] Tumblr_mla75qJF8s1s9j8ldo1_500

PANIQUEZ PAS J'VIENS JUSTE CHERCHER UN TRUC DANS MA BOITE MP
(Et ouais du coup j'en profite pour faire un tour et mâter les profils, z'allez faire quoi pour m'en empêcher hein ?)

| Conte : Les mondes de Ralph.
| Dans le monde des contes, je suis : : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

La course aux cadeaux [Fe] 908819teamewok

| Cadavres : 963



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Mar 31 Oct 2017 - 15:51


Si toi aussi t'aimes que Noël soit en avance tape dans tes mains !

Oula. Elle prennait pas toute cette histoire de Noël un peu trop à coeur? Fallait qu'elle se calme. Qu'elle souffle un coup et qu'elle comprenne que même si elle choisissait un cadeau tout pourri, bah c'était pas bien grave. La personne en face était obligé de rien dire, de toute façon. C'était aussi ça, la magie de Noël. T'as un cadeau à la con genre bonnet de bain? Tu fermes ta gueule, tu dis merci, tu fais genre que t'es content et le lendemain tu le revends sur Ebay. Simple, rapide et efficace. Faut juste penser à inventer un mensonge passable genre "je l'ai accidentellement laissé sur la gazinière et il a cramé du coup j'ai dû le jeter. C'est craignos, je sais. Et non, pas la peine de m'en offrir un autre pour le remplacer. Mon processus de deuil sera plus efficace si j'ai pas un remplaçant pour éclipser l'ancien." Si même moi j'étais capable de le faire, Nora aurait aucun mal elle non plus.

- Eh mais relax! Débranche ton cerveau et vas-y à l’instinct. Quoi que garde quand même quelques neurones de connectés. On sait jamais, ça peut toujours servir. Mais si t'as envie d'offrir une peluche Dumbo à Lily ou même une peluche d'alien chelou tout bleu qui fait un câlin à une poupée vaudou... Bah vas-y, fais toi plaisir! Ou plutôt fais leur plaisir. Hésite pas.

J'avais récupéré la peluche Stitch pour la lui rendre, en plantant mon regard dans le sien avec un air des plus sérieux. Je voulais la voir zen, maintenant. Sinon elle allait encore plus me stresser et je l'étais déjà assez comme ça. C'était même surprenant que je sois encore en bonne santé vu à quel point le stress avait tendance à me grignoter l'estomac.

- Attends, tu connais pas Furby?

Elle était sérieuse? Probablement que oui. Elle venait pas de la même planète que nous, donc elle avait sûrement jamais voulu un Furby pour Noël. Alors que moi, perso, j'aurai pas dis non quand j'étais gamine. Ou ado, plutôt.

- À l'époque, ça avait un succès dingue. Bon je sais pas ce que c'est supposé être comme bêbête, mais y en avait de toutes les couleurs et c'était trop cool. Je savais pas que c'était encore vendu.

Faut dire aussi que j'allais pas souvent dans les magasins de jouets ou même dans les magasins tout court à Noël. Et vu que j'avais pas de gamins, je recevais pas non plus les catalogues de jouets. Du coup là j'étais surprise d'en voir encore en vente.

Déposant les Playmos à mes pieds, je pris un Furby noir et marron avec une petite houppette absolument pas classe pour l'examiner. Il cligna tout à coup des yeux, ses grosses paupières en plastique jaune s'abaissant et se relevant dans un bruit mécanique absolument pas rassurant.

- J'avais oublié qu'ils étaient aussi flippants. Dans ma tête, ils étaient plutôt du genre mignons façon Candy quand il prend son bain. Mais là... J'ai pas des masses envie de lui faire un câlin.

Au mot "câlin", le Furby s'anima de nouveau. Ses paupières se remirent en marche et cette fois son bec s'ouvrit en grand comme un oisillon qui attend sa fournée d'asticots. Mais au lieu de réclamer de la bouffe en piaillant, une voix électronique et aussi flippante que celle du tueur dans Scream qui demande à sa victime quel est son film d'horreur préféré se fit entendre.

- Mamaaaan...

Aussitôt, je balançais le jouet dans l'étagère, en m'écartant le plus vite possible et en chopant Nora par le bras pour l'emmener jusqu'au bout du rayon. Parce que... Nop. Ça, c'était le summum du creepy.

- Je déteste les jouets qui parlent. C'est trop... trop flippant! On se croirait dans un film d'horreur. Comme dans Small Soldiers.

Qui n'était pas vraiment un film d"horreur, mais ça Nora était pas obligée de le savoir. Et puis la scène avec les Barbies défigurées aurait pu traumatiser n'importe qui.

- Et puis vu le coin où on vit, ça m'aurait pas étonné que tout à coup il devienne vivant, qu'il me considère vraiment comme sa mère et bam! Je me serai retrouvée avec un Furby adoptif qui me suivrait partout et qui m'appelerait maman. Ce qui est hors de question. Donc changeons juste de rayon le temps qu'il se... rendorme ou je sais pas quoi. OK? D'ailleurs, pourquoi on est au rayon des jouets? On est pas supposé acheter des jouets pour des adultes. Ou du moins des personnes qui ont un certain âge.

Parce que non, certains pouvaient pas être rangés dans la catégorie "adulte". Ils étaient pas assez matures pour ça. Valait peut-être mieux chercher côté nouvelles technologies et déco non? Voir même des fringues, peut être?

- Psss.

Quelqu'un me tapota sur l'épaule. Je me retournais tellement vite que mes cheveux me fouettèrent le visage. Et celui du petit type rabougri qui était un peu beaucoup trop proche de moi.

- Vous cherchez un cadeau original à offrir à vos proches?

Euh.... il se prenait pour qui? Le Père Noël qui aurait fusionné avec un de ses lutins? Je m'écartais de quelques pas, histoire de mettre un peu de distance entre lui et moi. Un type chelou avec un long manteau noir et qui se tient pas droit? Je le sentais pas.

- Non.

Bah non. On cherchait pas de l'original. Pas forcément. Y avait pas besoin de faire dans l'originalité pour plaire. Genre moi on m'offre un rouleau à pâtisserie bah je suis contente. Mais le mec avait l'air de s'en foutre sévère de mon avis.

- Alors j'ai ce qu'il vous faut.

Il avait écouté ce que je venais de lui dire? Ces trois pauvres petites lettres lui disaient rien? Apparemment pas. Vu qu'avec un grand sourire qui dévoilait ses dents toutes jaunes et qui partaient un peu en vrille, il commença à écarter les pans de son manteau. Si il était à poil dessous, il allait pas aimé. J'étais prête à cacher les yeux innocents de Nora au cas où, quand il sortit de son manteau, comme par magie, une... peluche? Un chien? Une chauve-souris? Je savais pas trop ce que c'était, mais ses grandes oreilles façon Yoda s'agitaient tandis qu'il penchait la tête sur le côté pour nous observer de ses grands yeux un peu globuleux. Le type avait placé sa main au dessus de sa tête, pour lui faire de l'ombre et le cacher de la lumière. Je penchais pour la chauve-souris peluche vivante, du coup.

- Si ça vous intéresse, j'ai tout un élevage.

Pourquoi il avait l'air aussi fier de lui? Alors ouais, c'était mignon comme tout, cette bestiole. Mais il avait conscience qu'on s'en foutait? J'avais pas prévu d'offrir un animal vivant à qui que ce soit. Et je pensais pas que Nora était tentée. Surtout par une espèce inconnue dont on connaissait que dalle. Si fallait choisir, je préférais encore déposer sous le sapin un bébé éléphant.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

La course aux cadeaux [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

La course aux cadeaux [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

La course aux cadeaux [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Jeu 2 Nov 2017 - 16:23



« Mais il est trop mignon !
On peut en avoir un ? Dit, on peut ?? »




    Je m'étais retrouvé avec la petite peluche bleue dans les bras. Elle était tellement adorable. Robyn avait raison, si j'avais envie d'offrir un Dumbo à Lily, je pouvais le faire. Tout comme si j'avais envie de me faire plaisir, je pouvais également... mais le Stitch était vraiment trop chers. Discrètement, quand elle avait pris une peluche dans les bras, j'avais reposé la mienne. Au revoir petite peluche bleue. Puis, elle m'avait agrippé la main et m'avait tiré à sa suite le long du rayon pour s'éloigner le plus vite possible de cette chose qu'elle avait prise dans les mains et qui s'était mise à l’appeler maman. Je la comprenais, moi aussi j'aurai flippé. Qui avait idée de faire des peluches parlantes ?

    « C'est pas moi. » dis-je sur la défensive, tandis qu'elle n'avait même pas tilté pourquoi je disais ça.

    Cachant discrètement la peluche dans mon dos, car oui... je l'avais reprise ? Mais c'était pas ma faute. Elle était trop choupi. Et puis je pouvais très bien me balader avec dans le magasin et la reposer ensuite. Quoi qu'il en soit, si Robyn ne m'avait pas écouté, c'était qu'elle était bien trop concentré sur autre chose. Par conséquent, je l'avais écouté à mon tour attentivement. Déjà j'avais aucune idée de ce qu'était Small Soldier. Mais mentalement, je tentais de me le noter quelque part, histoire de le regarder un jour prochain. Aucune idée de si il y avait John Wayne dedans ou pas, mais j'en doutais.

    « Psss. »

    Quelqu'un venait de nous interrompre et s'était même permis de tapoter l'épaule de mon amie. J'avais légèrement agrippé la main de la jeune femme, sachant pertinemment qu'elle était du genre direct. Du coup, je pourrai l'empêcher de taper le pauvre petit homme. Mais quand elle s'était tourné pour lui faire face, il avait déjà eu un coup - involontaire - mais un coup de cheveux quand même.

    « Vous cherchez un cadeau original à offrir à vos proches ? » dit-il tandis que je tenais toujours la main de Robyn.

    Qu'est ce qu'il allait bien nous proposer ? Cet homme ne ressemblait pas à un vendeur et très franchement... je ne le sentais pas. Quand il avait ouvert son manteau, dessous se trouvait une sorte de petit animal... adorable ! Il ressemblait un peu à la peluche que je tenais toujours de ma main droite dans mon dos. Mais lui n'était pas bleu.

    « Si ça vous intéresse, j'ai tout un élevage. »
    ajouta t'il.

    J'avais adressé un regard à Robyn. Le petit animal c'était mis à siffloter. Il était tellement craquant.

    « Tu as vue ? Il chantonne. »
    dis-je en tendant ma main, et plus précisément mon index sous le menton de la petite peluche vivante.

    Je lui avais grattouillé les poils, tandis que l'homme regardait autour de lui. Est ce qu'il avait peur qu'on nous observe ? Je m'étais reculé, prenant un air sceptique.

    « Ca cache quoi ? Vous l'avez volé ? »

    « Absolument pas ! Ca ne va pas de penser ça ? » dit-il en posant sa main sur l'une des oreilles de l'animal. « Ne lui mettez pas des idées pareils dans la tête ! »

    Désolé... pensai-je. Mais tout ceci paraissait suspect. Il avait une nouvelle fois regardé autour de nous, avant de se pencher dans notre direction. Allez savoir pourquoi, mais quand quelqu'un fait ça, on a toujours tendance à faire de même. D'une main, je tenais toujours celle de Robyn et de l'autre, je tenais ma peluche. Mais mes deux yeux était figés sur l'homme en face de nous, attendant poliment ce qu'il avait à nous dire. Pourquoi ça m'intriguait tant ?

    « Si vous le prenez, il faut savoir qu'il ne supporte pas la lumière du jour. »
    débuta t'il.

    « Pourquoi ? »

    « Euh... ben il ne la supporte pas. C'est pas plus compliqué. Je peux continuer ? »

    J'avais soupiré, perdant un chouilla mon self contrôle. Est ce qu'il ne pouvait pas se montrer plus polis ?

    « Ensuite... vous ne devez surtout pas le mouiller. C'est important. »

    « Il n'aime pas l'eau ? »

    « Il ne doit jamais être en contact de l'eau ! » répondit-il catégorique.

    « Faut pas le sortir sous la pluie. »
    dis-je à Robyn comme si on avait déjà pris notre décision d'adopter ce petit animal. « Mais du coup il ne doit pas boire ? »

    L'homme eu une seconde d'hésitation.

    « Si. Mais vous ne devez pas le mouiller. »

    « Et si il se mouille en buvant ? »

    « Je peux continuer ? »

    J'avais la sensation que son charabia ne voulait rien dire. Pourquoi il donnait des règles, si elles n'étaient pas logiques ?

    « Et la dernière, la plus importante de toutes... »

    Il s'était stoppé en m'observant. Quoi ? Oh... il pensait que j'allais encore dire quelque chose. Mais non... comme quoi il était vraiment mal polis. Si l'animal n'était pas aussi mignon, je serais partie.

    « Bien. La dernière consigne qui est la plus importante, c'est qu'il ne faut surtout jamais, mais vraiment jamais... même si il vous supplie... le nourrir après minuit ! »

    J'allais ouvrir la bouche, mais je l'avais refermé aussi tôt. Il avait attendu quelques secondes, avant de soupirer et de me fixer droit dans les yeux.

    « Quoi ? »

    « Rien... enfin c'est juste que... jusqu'à quelle heure ? »

    « Comment ça jusqu'à qu'elle heure ? » demanda t'il surpris.

    « Ben oui... n'importe quelle heure se situe après minuit. Du coup, jusqu'à qu'elle heure ? »

    Il eu un nouveau moment d'hésitation avant de poursuivre.

    « En gros tant qu'il fait nuit, vous le nourrissez pas ! »

    « Donc avant minuit ? »

    « Roooh putain ! »

    Ben quoi ? Je posais juste une question. C'était pas ma faute si il disait des choses pas cohérentes.

    « Vous le voulez ou pas ? »

    Est ce qu'on le voulait réellement ? Je m'étais tourné vers Robyn. Tout ceci me paraissait bien compliqué. Pourquoi on devait respecter des règles de ce genre pour avoir cet animal ? Il avait quoi de différent avec les autres ? Ne connaissant pas bien les risques, je préférais laisser décider la jeune femme. Après tout, c'était mon amie. Du coup, je lui faisais confiance.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Sherlock n'est pas quelqu'un de compliqué...
...sauf quand il ouvre la bouche et qu'il se met à parler... !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


Robyn W. Candy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robyn W. Candy

| Avatar : Jennifer Lawrence.

La course aux cadeaux [Fe] Tumblr_mla75qJF8s1s9j8ldo1_500

PANIQUEZ PAS J'VIENS JUSTE CHERCHER UN TRUC DANS MA BOITE MP
(Et ouais du coup j'en profite pour faire un tour et mâter les profils, z'allez faire quoi pour m'en empêcher hein ?)

| Conte : Les mondes de Ralph.
| Dans le monde des contes, je suis : : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

La course aux cadeaux [Fe] 908819teamewok

| Cadavres : 963



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Ven 3 Nov 2017 - 15:57


On va vraiment garder Machin ?

Il avait plutôt intérêt à prendre ses gouttes l'autre con, parce que si il continuait à mal parler à Nora j'allais finir par lui faire bouffer un Furby. J'écoutais en essayant de rester calme, civilisée et aimable, histoire de respecter la tradition et de transpirer l'amour. Alors pour le bien de tous et surtout la sensibilité des plus jeunes, je lui conseillais mentalement de fermer sa gueule. Normal qu'on lui pose trente mille questions! Ses explications voulaient rien dire! Genre faut pas que sa bestiole soit en contact avec de l'eau mais faut quand même qu'elle boive? C'était méga con et illogique au possible! D'ailleurs pourquoi on continuait à écouter ses conneries alors qu'on pourrait plutôt se débarrasser de la corvée cadeau?

- Non, on le veut pas.

Qui voudrait d'une bestiole pareille qui était certes super mignonne et qui savait chanter mieux que moi mais qui avait une liste longue comme le bras de règles à respecter pour qu'il puisse vivre sa vie tranquilou? Moi pas, en tout cas. J'avais assez à faire avec Candy. Même si il vivait plus à la maison depuis que j'avais déménagé. Il me manquait, mais je me voyais pas le remplacer par une peluche chauve-souris.

- Enfin moi je le veux pas. Mais toi tu le veux?

J'avais tourné la tête vers Nora pour avoir son avis. Si elle avait pas été intéressée, elle aurait pas posé pleins de questions. Il lui avait tapé dans l'oeil, ça j'en étais sûre. Et c'était normal. Après tout, elle avait pas d'animal de compagnie juste à elle. Elle avait que son bâton, mais c'était pas le genre de truc auquel on fait un câlin quand on se sent pas très bien. Peut être qu'avoir une bestiole, ça lui ferait du bien, justement.

- Elle le veut. Ou plutôt je le veux. Je le prends. Il est à combien?

Oui, le choix était fait. C'était peut être stupide, peut être que je faisais une grosse erreur, mais je sentais que le type était à deux doigts de péter un câble et de se casser de là avant qu'on ait vraiment eu le temps de se décider à 100%.

- Il est pas à vendre. Je vous l'offre.

Hein? Il était sérieux? Non mais c'était encore plus louche cette histoire tout à coup. Le niveau de bizarrerie était déjà assez élevé, mais là le compteur venait d'exploser. Pourquoi refiler son animal gratis alors qu'il était éleveur, que c'était les fêtes de fin d'années et qu'il aurait pu en demander un bon prix? C'était vraiment un commerçant de merde!

- Mais pourquoi?

- Pourquoi quoi?

Il avait déjà oublié ce qu'il avait dit trente secondes plus tôt?

- Bah pourquoi nous l'offrir?

- Mais c'est dingue ça! Je dois me justifier pour tout avec vous ou quoi? Je peux vivre ma vie sans que vous vous en meliez avec vos questions bêtes? Je vous l'offre alors prennez le !

Oula. Lui aussi il avait un problème avec la détente. Si il traitait tout le monde comme ça, fallait pas qu'il s'étonne d'avoir du mal à refiler ses bestioles. Si il m'avait pas refourgué la créature dans les bras, je l'aurai envoyé se faire foutre et j'aurai acheté un poisson rouge à Nora. Mais maintenant c'était trop tard, le Machin était blotti dans mes bras et cachait sa tête sous mon écharpe en laine pour échapper aux lumières des gros néons accrochés au plafond du magasin.

- N'oubliez pas: Pas de lumière, pas d'eau et pas de nourriture après minuit. Et non je sais pas jusqu'à quand c'est alors pas la peine de me reposer la question!

Il nous hurla une dernière fois dessus en marchant à reculons, pendant que Nora et moi restions plantées là, avec Machin qui s'amusait à jouer avec les pompoms noirs de mon écharpe. Finalement, le type disparu au coin du rayon, avant de réapparaître au bout de quelques secondes en agitant les mains et en prenant un air qui devait être menaçant. À moins qu'il ait une poussière dans l’œil et que c'était pour ça qu'il écarquillait à ce point les yeux.

- N'oubliez paaaas....

Il continua à secouer ses bras dans tout les sens façon pieuvre qui essaie de choper un poisson tout en disparaissant lentement. En espérant que cette fois c'était pour de bon.

- On vient vraiment de faire un trafic d'animal non-identifié avec un inconnu chelou et qui...

- N'oubliez paaaaas....

- Bon ça va putain! On a compris! Casse toi maintenant!

Je balançais sur la tronche du type qui était une nouvelle fois apparue au coin du rayon une balle en mousse chopée dans un bac en plastique qu'il reçu en pleine gueule. Je l'entendis pousser un cri, suivi d'un grand fracas façon verre qui se brise puis d'un autre cri mais cette fois ultra aigu et du genre à exprimer la douleur.. Tant pis pour lui hein.

- Normalement là il viendra plus nous faire chier. On peut donc revenir au sujet qui nous intéresse. Donc ceci. Qui se trouve être ton cadeau de Noël de ma part. Joyeux Noël en avance! T'avais l'air de le trouver mignon, je me suis dis que ça te ferait plaisir d'avoir ton p'tit animal de compagnie. Et... ça te fait plaisir? Ou je le rapporte au type qui doit être toujours dans le rayon d'à côté?

Y avait pas de ticket de caisse ni rien, mais vu que l'autre abruti continuait à gémir de l'autre côté du mur de jouets, y avait toujours possibilité de le lui rendre. Même si ça serait dommage. Parce que même si Machin voulait pas nous montrer sa bouille, il était vachement mignon.

- Tu veux le prendre dans tes bras? Dans ma tête je l'appelle Machin, mais faudrait lui trouver un autre nom si tu le gardes. Et faudrait aussi qu'on aille au rayon animalerie pour lui prendre des trucs, histoire qu'il soit bien installé dès que tu le ramèneras chez toi.

J'avais failli dire chez nous, avant de me rappeler que j'allais pas pouvoir l'aider avec Machin vu qu'elle vivait plus avec moi. Ça faisait déjà un petit bout de temps maintenant, mais je le digérais toujours pas très bien. La course aux cadeaux [Fe] 2852471132 La course aux cadeaux [Fe] 2724229657



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

La course aux cadeaux [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

La course aux cadeaux [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

La course aux cadeaux [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Mar 7 Nov 2017 - 13:04



« Mais il est trop mignon !
On peut en avoir un ? Dit, on peut ?? »




    Je ne voulais pas hurler en plein milieu du magasin, ni même donner l'impression que j'étais trop heureuse, car sinon on allait me prendre pour une folle. Mais à l'heure actuelle, je me sentais pousser des ailes dans le dos tellement j'étais heureuse de ce cadeau ! C'était la toute première fois qu'on m'offrait un petit animal dont je pourrai m'occuper et en plus il était tellement adorable ! Oh et puis tant pis ! J'avais hurlé ! Enfin, je m'étais exclamé à voix haute. J'avais besoin que ça sorte. Et sans laisser à Robyn le temps de dire ou faire quoi que ce soit, je l'avais prise dans mes bras, la serrant contre moi avant d'entendre un petit bruit provenant de son ventre. C'était à cette hauteur que ce tenait machin. Me reculant rapidement, je l'avais pris dans mes bras, affichant toujours le même sourire.

    « Bonjour machin. »
    lui dis-je en me retenant d'extérioriser ma joie une nouvelle fois.

    Il était tellement adorable et... rond. Un vrai petit doudou qui pourrait passer les soirées à regarder des Western avec moi. J'avais toujours dans mon autre main la peluche que j'avais prise dans un rayon voisin, et je m'étais tourné afin de trouver un emplacement ou le ranger. C'était pas une bonne idée de faire double emplette. Et puis Robyn m'avait offert quelque chose de bien mieux qu'une peluche, car cette petite bouille était vivante !

    « On dirait un chauve souris avec ses grandes oreilles ! »

    Je l'avais mis de façon à ce qu'il soit bercé et puis une panique intérieure m'avait gagné. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir offrir à mon amie pour compenser un tel cadeau ? Elle avait mis la barre vraiment très haute !

    « On continue les emplettes ? Tu crois qu'il a faim ? Il n'est pas encore minuit, du coup on peut largement le nourrir. Mais ça mange quoi ? Un bretzel ? Y'en a là bas. Ou des gaufres ? Tu penses que le sucre est bon pour lui ? »

    Ca faisait beaucoup trop de questions. Au final, j'avais une idée toute simple et j'avais entraîné mon amie jusqu'à la boutique de livres la plus proche. A peine arrivé, qu'on était tombé sur un étalage de romans d'aventures. Et parmi eux... "20.000 lieues sous les mers" avec inscrit en grand : "Jules Verne".

    « Tu crois que ça lui fait quoi de voir ses romans exposés dans un magasin ? »

    Je ne m'étais jamais posé la question. A dire vrai, je n'écrivais pas. C'était pas mon domaine. Mais j'avais la sensation que ça devait lui faire plaisir de voir ses romans exposés et surtout achetés par diverses personnes. Est ce qu'elle était elle aussi heureuse de voir le nom de Jules un peu de partout dans les librairies ? Je ne savais pas trop où ça en était entre elle et lui. Il y avait des bruits de couloirs comme quoi ça flirtait. Mais elle ne m'en avait pas parlé dans les détails. C'était peut-être le moment où jamais de glisser cela dans la conversation.

    « J'avais en tête de trouver un livre sur machin. Ca nous donnerait des informations sur comment le nourrir et ce qui irait avec. Et du coup ça nous laissera aussi du temps pour parler de n'importe qui. Même de lui si ça te tente. » dis-je en pointant du doigt le livre.

    Est ce qu'elle en avait envie ? Robyn prenait souvent la mouche quand on parlait de choses qui la mettait mal à l'aise. Enfin bon... j'étais son amie, je pouvais absolument tout me permettre. N'est ce pas ?

    « Tu fêtes Noël avec lui cette année ? » m'informai-je en toute innocence.

    D'ailleurs elle comptait lui faire un cadeau ? Et quoi ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Sherlock n'est pas quelqu'un de compliqué...
...sauf quand il ouvre la bouche et qu'il se met à parler... !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


Robyn W. Candy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robyn W. Candy

| Avatar : Jennifer Lawrence.

La course aux cadeaux [Fe] Tumblr_mla75qJF8s1s9j8ldo1_500

PANIQUEZ PAS J'VIENS JUSTE CHERCHER UN TRUC DANS MA BOITE MP
(Et ouais du coup j'en profite pour faire un tour et mâter les profils, z'allez faire quoi pour m'en empêcher hein ?)

| Conte : Les mondes de Ralph.
| Dans le monde des contes, je suis : : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

La course aux cadeaux [Fe] 908819teamewok

| Cadavres : 963



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Ven 10 Nov 2017 - 15:41


*Ci-gît Robyn, décédée d'une surdose de flippe dans un grand magasin*

Elle comptait vraiment l'appeler Machin? Alors ouais, c'était plutôt original et pas porté par beaucoup d'animaux de compagnie, mais c'était pas top non plus. Oh et puis je m'en foutais. C'était sa bestiole, elle l'appelait comme elle voulait. J'aurai bien aimé qu'elle lui donne un petit nom en rapport avec de la bouffe et du sucré, mais comme dit quelques phrases plus haut, elle faisait ce qu'elle voulait. Mais si jamais elle pensait à lui donner un autre nom et qu'elle cherchait des propositions pour l'aider à faire son choix, qu'elle hésite pas à me demander hein.

- J'en sais que dalle, j'ai jamais vu un animal pareil. Il a effectivement un petit côté chauve-souris, mais en même temps on dirait un ourson en peluche chelou. Ça m'étonnerait qu'il bouffe des insectes ou qu'il boive le sang d'animaux. Il a pas non plus l'air d'avoir les dents pointus de vampire pour pouvoir nous déchiqueter le cou et nous vider les veines. Donc on peut essayer les gaufres. Au pire si il est malade il va vomir quoi.

Candy aimait bien les gaufres avec du beurre de cacahuètes. Le véto avait dit que trop de sucre c'était pas bon pour lui, mais j'avais continué le régime gâteaux et cacahuètes, et il allait très bien. Je voyais pas pourquoi ça serait pas non plus le pour Machin.

J'aurais pas dit non à une gaufre aussi. Avec une tonne de chantilly et une méga tonne de Nutella pour noyer le goût de cette douceur qui aurait probablement été dégueulasse vu que les gens savent jamais comment faut préparer correctement une pâte à gaufres. Mais Nora préféra me traîner jusqu'à des bouquins plutôt que de nous nourrir, moi et Machin. Tout ça en plus pour me parler... de Jules.

- Euuuuh.... Sûrement? Il a l'air d'avoir les chevilles du genre hyper enflées, donc voir ses bouquins continués à être vendus ça doit pas aider à les faire retrouver une taille correcte.

Changer de sujet. Je devais changer de sujet. Ou me barrer dans un autre rayon, ça pourrait être pas mal aussi. Pour pouvoir trouver un potentiel bouquin sur Machin et surtout éviter que...

- Que... Quoi?

Je manquais de m'étouffer en avalant ma salive. Je me mis à tousser, en devenant cramoisie, mais pas parce que j'avais du mal à respirer. Mes joues avaient tendances à devenir aussi brûlantes qu'une plaque de cuisson quand on me lançait sur le sujet "Auteur plus que sympathique dont on ne citera pas le nom pour éviter encore plus de gêne".

- Non mais t'es folle! Non! Ah non! Jamais! Non mais... non!

Ma tête arrêtait pas de se secouer de gauche à droite pour bien faire comprendre que non, je passerai pas Noël avec Jules. Elle avait fumé quoi? La Moquette? Pourquoi elle me posait cette question? Est-ce qu'elle savait quelque chose? Oh putain. Est-ce qu'elle était au courant pour l'affaire du sauna, que j'avais passé la nuit chez lui et qu'en plus de ça... je lui avais préparé le petit dej? Bordel. Oh bordel. J'allais finir par crever si je me remettais pas à respirer.

- Que ce qui te fait croire que je voudrais passer Noël avec Jules? C'est bizarre que tu puisses penser ça. Pourquoi tu penses à ça?

C'était louche. Très louche. On fête Noël avec ses proches, sa famille, ses amis. Pas avec un Jules. Ça serait illogique. Et stupide. Et dangereux. Et un peu suicidaire. J'étais pas comme ça. Moi je voulais juste ouvrir mes cadeaux tranquilou avec une Nora à mes côtés. Idéalement. Parce que peut être qu'elle me posait la question parce qu'elle comptait manger des biscuits avec ses nouveaux copains Olympien, et qu'elle cherchait à se débarrasser de moi. Raison de plus pour pas voir Jules le 24 Décembre.

- Attends... regarde moi dans les yeux...

Je m'étais approchée d'elle pour l'attraper par les épaules et planter mon regard soupçonneux dans le sien. Elle me fixait en cillant de temps en temps, mais pas trop. Mais son regard était pas fuyant. Comme si elle avait aucune honte. Comme si elle assumait certaines choses...

- Tu sais? C'est ça? T'es au courant? Putain. T'es au courant. Putain! Je savais que ça finirait par arriver mais... quand même! Pourquoi tu me l'as pas dit plus tôt? Pourquoi tu m'en parles maintenant? Comment t'as sû? C'est lui qui s'est vanté ou un truc du genre? Je suis sûre qu'il serait capable. Ça m'apprendra à l'embrasser, c'est pas un truc à faire avec n'importe qui aussi...

Cette dernière phrase avait été marmonné, mais pourtant je vis, pile au moment où je prononçais à voix haute le deuxième verbe non conjugué, les yeux de Nora s'écarquiller. Machin qui se faisait toujours bercé regarda Nora, l'observa quelques secondes et décida que l'imiter ça serait une bien chouette idée. Alors il tourna sa tronche velue vers moi et écarquilla les yeux, comme sous le choc. Merde.

- Tu savais pas. Oh bordel. Tu savais pas et je viens de te le dire. Et maintenant t'es au courant. Tu sais que j'ai... Oh bordel. Je me sens pas bien.

J'attrapais un bouquin qui trainait sur une étagère pour l'agiter devant mon visage et essayer de me faire de l'air. Mais quand je me rendis compte que j'avais choisi une des oeuvres de Monsieur Verne lui même, je le laissais tomber comme si la couverture était aussi brûlante que mon visage. Mais putain! C'était quoi ce cauchemard bordel de merde!

- T'avais un air de coupable! J'ai cru que tu savais! Mais tu sais pas! Mais maintenant si tu sais!

Elle savait. Le magasin tout entier devait le savoir aussi. Les clients et les vendeurs devaient tout avoir entendu. Et ils allaient rentrer chez eux. Le dire à leurs proches. Et bam! Tout le monde saurait que la pâtissière avait embrassé l'écrivain. J'allais crever de combustion spontanée, j'en étais sûre. Ou étouffée, vu que de nouveau j'arrivais plus à respirer.

- Joyeux Noël Mesdemoiselles ! Vous avez besoin d'aide pour trouver le parfait cadeau à déballer sous le sapin ?

Je lançais un regard plein d'incompréhension au vendeur en veste rouge et au bonnet de Père Noël sur la tête qui était apparu aux côtés de Nora, avec un grand sourire joyeux et en essayant de pas trop fxer Machin qui gazouillait comme si tout allait bien.

- Je dirai pas non à une télécommande pour remonter le temps et changer le futur. Ou une corde pour me pendre, ça serait cool aussi. Ou un billet de train pour aller vivre en Laponie et élever des rennes jusqu'à ce qu'on oublie qu'on oublie mon existence.

Ou alors le truc des Men In Black pour effacer les mémoires. Tout et n'importe quoi pour m'éviter la honte éternelle et le désespoir infini.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

La course aux cadeaux [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

La course aux cadeaux [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

La course aux cadeaux [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Sam 11 Nov 2017 - 13:00



« Mais il est trop mignon chiant !
On peut SURTOUT NE PAS en avoir un ? Dit, on peut ?? »



- Ailleurs, avec une limace
Un petit instant je vous prie. Pourquoi une « limace ? »
- Parce que c'est ce qui lui correspond le mieux.
- Je ne comprend pas. C'est méchant « limace ».
- C'est justifié surtout ! Et puis tu m'as demandé de l'aide pour le rp, du coup assumes.
- Mais je ne veux pas être méchante.
- Regarde ce type... il a la tête d'une limace, le corps d'une limace, le cerveau d'une limace. Y'a bien ses fesses qui compensent un peu, mais...
- Je ne vous permets pas !
- Mais chuuut ! Ca commence...
- Toujours ailleurs et toujours avec une limace monsieur Verne, Gardien d'Olympe.
- Ah oui, là de suite... ça fait plus péteux... Ca lui correspond bien aussi !
-_-



    Elle n'était pas au courant que je savais pour elle et Jules ? A dire vrai je ne savais pas grand chose. Rien de plus que ce que Jules m'avait lui même confié. Et encore, ce n'était pas réellement quelque chose d'important. Ca lui avait échappé. Ce n'était pas sa faute. Tout avait commencé à Olympe, dans la Bibliothèque, il y avait quelque jours de cela, quand je lui avais posé tout bêtement une question. Ou plutôt qu'il me l'avait posé lui. C'était peut-être effectivement de sa faute.

    « Sans indiscrétion aucune, où vas tu passer Noël ? »

    J'avais réfléchis à la réponse. Cette année je ne voulais surtout pas le fêter avec Aphrodite. Ca m'avait bien trop cassé l'an dernier. Et puis de toute façon, on n'accrochait pas elle et moi. Il était inutile de se forcer sous prétexte qu'on habitait dans la même ville et que j'avais une part divine en moi.

    « Je pense proposer à Robyn. »

    C'était ma véritable amie. Celle sur qui je pouvais compter. La réponse m'avait paru évidente. Mais la réaction de Jules n'était pas celle que j'avais imaginé. Il s'était mis à entasser plusieurs livres qui étaint disposés sur la table un peu en fourre tout. Je l'avais sentis nerveux.

    « Oh. Bien. Très bien même. » avait-il répondu sans me regarder, focalisé sur les livres.

    « Est-ce une mauvaise idée ? » m'inquiétais-je. « Robyn est une amie précieuse. J'ai déjà souvent passé du temps avec elle. »

    Beaucoup la trouvait brutale parfois. Mais pour ma part, elle s'était toujours comporté amicalement avec. Même si il lui arrivait d'enchaîner parfois les grossiertés quand quelque chose n'allait pas. Mais elle n'avait jamais eu besoin de sortir la terrible Lucille face à moi.

    « Non, c'est une excellente idée. »
    dit-il avec un sourire crispé. « D'ailleurs, je passerai surement les fêtes avec les personnes qui me sont chères. Tout du moins si elles ne sont pas occupées ailleurs. »

    Il se mordit les lèvres tout en prenant la pile de livres et en voulant s'en aller. Ce que j'avais dit était sortit tout seul.

    « Alors c'est donc vrai... »

    Ca m'avait véritablement échappé. On disait beaucoup choses dans les couloirs. Enfin, j'en entendais beaucoup. Olympe était un hall de gare. Le véritable domaine de toutes les commères de Storybrooke et du monde sans doute. Il m'était arrivé de surprendre une conversation entre Cassandre et le maître des lieux, mais je n'en avais pas tenu compte. Cela dit... est ce que c'était vrai ? Robyn et Jules ? Un petit sourire s'était dessiné sur mon visage.

    « Plait-il ? » lança t'il en pivotant vers moi.

    « Hum... ça remonte à quand ? Et il n'y a pas de soucis pour Noël. Je ne lui ai pas encore demandé. Ca me paraît évident que vous passiez prioritaire. Du moins si c'est... sérieux ? Vous l'aimez ? »

    J'allais trop loin ? Mais je voulais en profiter pour en savoir le maximum. Non, cette facheuse manie de tout vouloir savoir sur tout n'était pas inné chez tous les divins. Peut-être légèrement contagieux à force ce cotoyer Apollon.

    « Tu l'aimes ? » demandai-je à Robyn.

    Car oui, en sortant de mes pensées, je m'étais retrouvé au même endroit qu'avant, c'est à dire face à la jeune femme. Le souvenir de ma discussion avec Jules n'était pas si important que ça. J'avais entendu sa réponse, mais celle qui m'importait réellement était celle de la jeune femme. On avait été interrompu par un homme qui comptait nous vendre quelque chose. Je lui avais montré la peluche vivante que je tenais dans les bras.

    « On a déjà tout ce qu'il nous faut. Merci. Maintenant allez vous en. »

    Je ne voulais pas me montrer désagréable, mais il fallait qu'on discute. Elle m'avait avoué bien plus que ce qu'avait dit Jules. Il n'avait pas parlé du bisou. Il m'avait juste dit si oui ou non il l'aimait et ce qu'il ressentait ou pas pour elle. Cela dit, c'était une autre histoire.

    « C'est pas grave de l'avoir embrassé. J'ai fait pire en embrassant Elliot. »
    lui confiais-je en me voulant rassurante. « Et puis lui au moins était libre. Si t'as envie d'être avec lui tu peux. T'as pas besoin de te cacher ou de te mentir à toi même. »

    J'avais tendu le Guizmo au vendeur en lui demandant de ne pas bouger le temps que je prenais un livre sur divers animaux. Je voulais voir si il était dedans. On était là pour ça après tout. Mais ça ne nous empêcherait pas de poursuivre la conversation.

    « Je vais chercher à chauve souris, ça nous aidera peut-être. Et si tu veux me confier quoi que ce soit, n'hésites pas. Peut-être moins fort pour pas alerter tout le monde, mais tu peux y aller. »

    Sans la regarder, j'avais commencé à feuilleter les pages. Ca ne racontait rien d'intéressant. Les chauve souris ne ressentaient pas d'émotions et n'embrassaient pas de célèbres auteurs. Comme quoi il y avait des choses bien plus croustillantes à apprendre en dehors de ces pages.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Sherlock n'est pas quelqu'un de compliqué...
...sauf quand il ouvre la bouche et qu'il se met à parler... !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


Robyn W. Candy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robyn W. Candy

| Avatar : Jennifer Lawrence.

La course aux cadeaux [Fe] Tumblr_mla75qJF8s1s9j8ldo1_500

PANIQUEZ PAS J'VIENS JUSTE CHERCHER UN TRUC DANS MA BOITE MP
(Et ouais du coup j'en profite pour faire un tour et mâter les profils, z'allez faire quoi pour m'en empêcher hein ?)

| Conte : Les mondes de Ralph.
| Dans le monde des contes, je suis : : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

La course aux cadeaux [Fe] 908819teamewok

| Cadavres : 963



La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________ Dim 12 Nov 2017 - 21:26


Père Noël ? Est-ce que c'est toi ?

J'étais en plein cauchemar. J'allais me réveiller. C'était obligé. Tout ça... ça pouvait pas être vraiment en train de se passer. Tout était trop horrible. Surtout chacun des mots qui sortaient de la bouche de Nora, qui en en général disait jamais autant de conneries. Mais là... Oh putain... Elle venait de gagner une médaille en chocolat. Comment elle avait pu s'imaginer que... que je... Non mais sérieux?

- Gné?

C'était tout ce que j'avais réussi à répondre à tout son discours, pendant que j'arrêtais pas de papillonner des cils parce que je comprenais plus trop ce qui était en train d'arriver. C'était une caméra caché? Ça devait être une caméra caché. Nora avait été payé par des producteurs d'émissions à la con pour me faire croire qu'on était en train d'avoir une discussion sur les soit disant sentiments que j'éprouvais pour quelqu'un alors que c'était pas du tout vrai. Ça pouvait être que ça. Ou un rêve. Mais j'avais beau me pincer le dos de la main jusqu'à ce que la peau soit toute rouge, j'arrivais pas à me réveiller. Du coup je laissais tomber l'idée du cauchemar. Pas assez crédible.

- Gné?

Cette fois j'avais essayé de dire que j'avais tout compris, que ahah c'était vachement drôle, elle m'avait bien eu... Ou un truc du genre. J'étais pas sûre. Mon cerveau avait du mal à se reconnecter, il était plus trop au top de sa forme. On se demandera pas pourquoi. Mais encore une fois, les mots s'étaient changés en un espèce de gargouillis débile qui donnait très légèrement l'impression que je bêlais.

J'ouvris une nouvelle fois la bouche mais, pour pas changer, les mots restèrent bloqués dans ma gorge. Comme l'air, en fait. J'arrivais plus à respirer. J'étais juste debout, à faire des clins d'oeil chelous, la bouche grande ouverte et l'impression que je commençais à voir flou. Parce que ça commençait à faire un bon petit bout de temps que j'avais arrêté de remplir mes poumons. Allez savoir pourquoi. Peut être parce que mes quelques neurones encore en état de marche étaient trop occupés à repasser en boucle cette phrase à la con que m'avait sorti Nora.

Non mais sérieusement quoi. Tu l'aimes? Qui? Jules? Pourquoi je l'aimerai? Parce que je l'avais embrassé une fois? Ok peut être deux. Voir plus. Mais c'était pas le sujet alors on va pas me faire chier avec ça aussi. J'aimais bien Jules, c'était un secret pour personne. C'était un ami. Avec qui j'avais été un peu beaucoup proche mais quand même. Ça restait un ami. Que j'avais embrassé. Mais j'avais fait pareil avec Lily. Et plusieurs fois aussi. Et je l'avais vraiment aimé mais encore une fois, c'était pas le sujet. En fait j'aurai dû choisir un autre exemple parce que ça m'embrouillait encore plus l'esprit. J'avais l'impression d'avoir des oeufs brouillés dans le crâne.

Est-ce que j'avais envie d'être avec lui? Pfff, non! Pourquoi je voudrais être avec lui? C'était trop spé! Le genre de truc qui arrive jamais. Sauf au reste de la population, mais on pouvait pas comparer. J'avais pas envie d'être avec Jules. Alors ouais, j'avais une légère tendance à penser souvent à lui, ce genre de choses. Mais ça avait rien à voir. Mais genre vraiment. Je pensais souvent à Nora, c'était pas pour autant que j'avais envie d'être avec elle, du moins pas dans le sens qu'elle laissait sous entendre. Raaah mais pourquoi elle m'avait parlé de tout ça? Pourquoi j'avais ouvert ma gueule? Pourquoi putain, pourquoi!

Je me rendis pas compte que ma tête était devenue tout à coup extrêmement lourde, façon sac de farine qui pèse deux tonnes. Je captais même pas que j'étais en train de tomber. Tout mon corps était comme enveloppé dans une épaisse barbe à papa qui amortie la chute tandis que quelqu'un éteignait la lumière. C'était pas désagréable, mais je comprenais pas trop ce qu'il se passait.

- Je crois qu'elle revient à elle...

Mes paupières se soulevèrent difficilement, et je regrettais aussitôt? Qui avait rallumé la lumière, bordel! Aveuglé, j'essayais de soulever mon bras pour me protéger de la luminosité qui me cramait les rétines, mais impossible de le bouger. Très lentement parce que j'avais mal au cou, je tournais la tête sur le côté pour voir ce qui allait pas. J'étais saucissonnée dans ce qui un pull de Noël moche et qui puait l'huile de friture. C'était quoi encore cette merde?

- Et moi je crois que je vais vomir.

J'avais effectivement super mal au coeur. Impossible de savoir si c'était à cause de l'odeur, de mon mal de tête ou le bruit de mastication que faisait Machin, qui était assis à côté de ma tête et qui me machouillait les cheveux. Apparemment, il avait l'air de les trouver à son goût.

- Elle va vraiment vomir? Oh non pitié! Voir les gens vomir ça me rend toujours...malade!

C'était qui ce type au dessus de moi qui était devenu tout blanc tout à coup, qui avait eu un haut-le-coeur, qui avait plaqué sa main sur sa bouche et qui s'était enfuit en courant? Aucune idée. Je savais pas non plus qui étaient les autres tout autour de moi. Je reconnaissais juste Nora. Pourquoi elle avait l'air inquiète?

- Vous allez bien? Vous vous êtes évanouie, apparemment vous aviez arrêtez de respirer pendant trop longtemps. Ça vous arrive souvent? De vous évanouir et/ou de bloquer votre respiration de cette manière?

Gné? Que ce qu'il disait le monsieur déguisé en Père Noël? Je m'étais évanouie? C'était pas possible. Je m'évanouissais jamais. Je pouvais être assomée, ok. Mais je m'évanouissais pas. J'étais pas une gonzesse. D'ailleurs j'avais très mal à la tête mais je me mettais pas à gueuler comme un veau. Je me contentais de grîmacer et d'essayer de me dégager du pull qui me retenait prisionnière. J'étais sûre que j'avais été victime d'un espèce de kidnapping par un fétiche de Noël qui avait dû m'abattre un bouquin sur la tête, ce qui expliquait que j'ai perdu connaissance. Je voyais pas du tout d'autre explication plausible.

- Vous savez vous si elle est fréquemment sujette à ce genre de malaise?

Comme je lui répondais pas, Père Noël s'était adressé à Nora. Si elle pouvait défendre mon honneur ça serait cool parce que moi pour l'instant j'en étais incapable. J'étais trop occupée à essayer de comprendre ce qui s'était vraiment passé.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.


Contenu sponsorisé




La course aux cadeaux [Fe] _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

La course aux cadeaux [Fe]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial