MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


CHATPERLI :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ ChAtPeRlIpOpEtTe ☆ Evénement #102
Une mission de Saoirse A. Bennet - Depuis le 3 décembre 2018
« La mission qui a du chat... ! »

Partagez | .
 

 La course aux cadeaux [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Nora


« Il a une serviette !
Replions-nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ



☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9956
✯ Les étoiles : 23816




Actuellement dans : « Il a une serviette !Replions-nous ! »


________________________________________ Mar 14 Nov 2017 - 19:11



« Tu crois que ça plairait à Elliot ?
Je suis ta mère, Elliot... »




    « Attends. » murmurai-je à Robyn tout en m'accroupissant à côté de Robyn.

    Je l'avais aidé à retirer le pull qu'on lui avais mis dessus pour pas qu'elle ait froid. Elle semblait avoir retrouvé ses esprits et récupéré ses forces. Il était inutile de continuer à la compresser comme si elle était une personne infirme. J'avais tendu le pull au monsieur qui nous avait aidé à s'occuper d'elle quand elle était tombé et je l'avais remercié, avant de reporter mon attention sur mon amie.

    « Tout va bien. Tu as fait... une mauvaise chute. » dis-je en sentant qu'elle était déjà assez gênée comme ça.

    Elle n'avait pas besoin d'entendre une nouvelle fois qu'elle s'était évanouie. J'avais sortit un morceau d'une barre chocolatée que je gardais toujours sur moi. Un jour on m'avait dit que ça pourrait m'être utile d'en avoir toujours une à porté. Ca remettait d’aplomb de suite.

    « Tiens, ça va te redonner du punch. » précisai-je. « C'est Anatole qui m'a dit de toujours en avoir sur moi pour quand j'ai un manque de tonus ou juste un petit creux. C'est du chocolat noir 70%. Le meilleur. »

    J'avais bien compris que lui parler de Jules n'était pas une bonne chose et du coup, évoquer Anatole qui était un ami à elle lui ferait sans doute du bien. C'était dingue que ça l'avait mise dans un tel état de parler de son amant. Enfin, si il était son amant. Je lui avais fait un petit sourire avant de me redresser pour l'aider à se relever.

    « Fait doucement, on sait jamais. »

    Une fois debout, j'étais resté à proximité d'elle. L'homme qui nous avait porté assistance s'en était allé et les gens arrêtaient de nous observer comme si on était dans le zoo de Lily. Ils s'en étaient allés et il ne restait plus que nous deux et le petit Machin que je venais de prendre dans mes bras.

    « Ca te tente qu'on marche un peu avant de poursuivre les emplettes ? Et on ne parlera pas. A moins que tu ais envie de parler de quelque chose de précis. »

    Je ne voulais pas dire quelque chose qui la mettrait à nouveau dans cet état. J'avais bien compris que Jules était un sujet tabou. Quand elle aurait envie d'en parler, elle le ferait d'elle même.

    « J'ai tenté de tricoter une écharpe, mais ça n'a rien donné de bon. »

    Du coup je n'avais pas d'écharpe fait main. Par contre ça me donnait un sujet de conversation autre que celui qu'on avait eu.

    « Tu sais déjà où tu vas fêter Noël ? T'as prévu quelque chose ? »

    Parce que j'avais envisagé qu'on pourrait le fêter ensemble... J'avais réellement failli dire cela, avant de me rappeler de la réaction de Jules. J'aurai pu enchainer en lui disant que lui aurait bien aimé le fêter avec elle, mais il était le centre du sujet tabou. Ca allait être compliqué.

    « Euh... tu sais j'ai réfléchis aussi. Et peut-être qu'on pourrait lui faire gouter plusieurs choses pour voir tout simplement ce qu'il préfère ? »

    Je parlais bien évidemment de Machin. D'ailleurs ça serait quand même bien de lui trouver un véritable nom.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Soyez prêtes à un Magrathéa Aphrodisiaque...
...ou la tentation ne laisse plus la place à la raison ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323

Robyn W. Candy


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2245
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Jeu 16 Nov 2017 - 18:13


C'est pas moi j'ai rien fait !

Peut être que tout ce qui s'était passé avait été qu'un très mauvais rêve. Parce que depuis que je m'étais réveillée, Nora était redevenue Nora. Elle disait de nouveau des trucs intelligents et elle faisait pas des remarques totalement inappropriés concernant certaines personnes. Je préférais vraiment cette Nora là. Avec elle au moins, je pouvais respirer en paix et parler de choses lambdas. Et même manger du chocolat. Ouais, cette Nora c'était la meilleure de toutes.

- Ouais, allons marcher. C'est bien ça. Super programme.

C'était même pas ironique quand je disais ça. Je trouvais réellement que c'était une bonne idée. Être de nouveau debout, à grignoter un carré de chocolat et à quitter ce rayon pleins de souvenirs pas cool, ça faisait un bien fou. J'avais plus mal aux poumons et mes joues me cuisaient plus. Je pouvais donc répondre à ces nouvelles questions dans le calme et la sérénité.

- T'essaie de faire une écharpe pour qui?

Sur le moment j'avais pensé à Machin, sauf qu'il venait tout juste de débarquer dans nos vies. Si ça se trouvait, c'était pour quelqu'un que je connaissais pas. Mais qui? Une nouvelle pote? Le cuistot sur Olympe? Ou pire... un mec? Tiens. Est-ce qu'elle voyait quelqu'un et elle me l'avait pas dit? Je l'aurai bien cuisiné comme elle l'avait fait pour en savoir plus, mais je m'étais dit que ça aurait fait trop peste. Et sûrement qu'elle aurait menti comme tout le monde le fait.

- Je sais pas du tout pour Noël. J'aime pas prévoir à l'avance. Et puis j'ai pas l'impression qu'on va avoir le droit à une méga soirée en France comme l'année dernière avec Elliot et tout. Donc à voir. Tu sais avec qui tu vas passer le réveillon?

Je lui aurai bien demandé si ça la tentait qu'on passe cette soirée là ensemble, mais si jamais la réponse était négative je savais d'avance que je le prendrais pas très bien. L'année dernière, j'avais pas eu la chance d'ouvrir mes cadeaux avec elle. J'aurai bien aimé me rattraper cette fois, mais j'avais trop peur qu'elle soit rancunière ou un truc du même genre.

- Bonne idée! On s'installe au stand là bas?

Y avait un petit chalet en bois couvert de fausse neige et entourée d'une terrasse en bois méga enguirlandée. Manquait plus que le sapin pour que... Ah merde. Y avait bien le sapin. Bon. Je pouvais bien faire l'effort d'aller acheter une gaufre, un beignet, des churros trempés dans du chocolat, un cookie aux pépites de chocolat blanc et une pomme d'amour préparé pour qu'elle ait l'air d'une tête de renne. J'avais laissé Nora et Machin s'installer sur une des tables et je m'étais occupée d'aller passer commande. Même si j'avais eu du mal à lâcher mon billet. Et dire que j'enrichissais des cons qui préparaient des soit disant "pâtisseries" avec pleins de conservateurs et de trucs dégueus dedans... ça me brisait le coeur.

- J'espère qu'il va rien aimer. Ça prouvera qu'il a bon goût.

Un plateau à la main sur lequel s'empilait tout un tas de sachet en papier huileux, je rejoignis Nora. Machin jouait à ses pieds, en tapotant avec une cuillière en plastique sur le bout de ses chaussures. Il avait l'air aussi intelligent qu'un gosse. On devait s'en inquiéter ou pas?

- Vaut mieux pour lui qu'il apprécie le gras et les quantités excessives de sucre. Rien qu'avec une bouchée, il va avoir du choléstérol.

Avec un grimace dégoûtée, je me laissais tomber sur une chaise. J'essuyais ma main qui avait été en contact avec un énorme beignet au Nutella sur mon pantalon, en croisant les bras et en me renfrognant un peu. J'aurais dû proposer d'aller à ma pâtisserie, pour donner à Machin des produits de qualité et qui valent vraiment le coup. Là il allait s'habituer à bouffer de la merde. Quoi que pour l'instant, il avait plutôt l'air de vouloir aller copiner ailleurs.

- Putain mais je rêve où il se casse?

Il se cassait pas vraiment, mais y avait une seconde il était par terre assis tranquilou, et maintenant il courrait sur ses pattes trop courtes vers une table occupée par un type et son bébé. Il avait l'air complètement obnibulé par la peluche du gosse, qui lui s'en foutait sévère et s'amusait à secouer dans tout les sens son biberon. Il allait vraiment falloir que Nora le dresse et lui apprenne à pas aller voir n'importe qui.

- Tu crois qu'il faut le punir? Genre... comme un chien?

J'avais jamais eu de chien. Donc je pouvais pas trop savoir. Avec Candy c'était facile, suffisait de lui gueuler dessus pour qu'il comprenne. Il était sacrément intelligent, mon éléphant.

- Oh bordel!

Ma chaise se renversa en faisant un boucan pas possible, tandis que je me levais pour rejoindre Machin qui était passé de "je veux un copain" à "Je souffre bordel de merde!" Vu qu'il était pas loin du tout, j'avais juste eu à faire quelque pas. Mais étant donné l'état dans lequel il était, j'osais pas trop le toucher pour le coup. Il se tortillait dans tout les sens et de la fumée s'échappait de son tout petit corps pelucheux. Avec horreur, je me rendis compte que tout autour de lui, y avait une multitude de gouttelettes. Oh merde. Fallait pas qu'il entre en contact avec l'eau si c'était pas pour boire. Ou un truc du genre. Mais oh merde!

- Putain mais vous pouvez pas faire comme tout le monde et donner du coca à votre môme?

Je fusillais du regard le type qui avait prit son bébé dans les bras et qui osait pas non plus s'approcher. Non mais il pouvait pas carrément foutre le camp? Ça devenait un peu gore là en plus, il pensait pas à emmener son gosse ailleurs? Parce que ouais, là Machin il se la jouait à la Alien. Y avait quelque chose qui avait l'air de vouloir sortir de son dos.

- Dis toi bien que ce qui arrive n'est pas de ta faute.

Vu la tête que tirait Nora, je préférais préciser. Même si je comprenais l'horreur absolue que c'était. Machin continuait à gémir et à se tordre dans tout les sens, avec un truc qui faisait gonfler son dos. Et à part mâter, bah on pouvait pas faire grand chose de plus.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Nora


« Il a une serviette !
Replions-nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ



☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9956
✯ Les étoiles : 23816




Actuellement dans : « Il a une serviette !Replions-nous ! »


________________________________________ Lun 20 Nov 2017 - 19:04



« Tu crois que ça plairait à Elliot ?
Je suis ta mère, Elliot... »




    « L'écharpe elle est pour... Heimdall. » dis-je d'un ton peu assuré.

    Ca aurait fait bizarre de dire que je me faisais une écharpe pour moi même. Elle avait posé la question comme si c'était forcément un cadeau pour quelqu'un. Pourquoi on ne pouvait pas se faire un cadeau à soi même ? J'avais lu dans un magazine à Olympe laissé par Cassandre Sandman, que se faire un cadeau pour les fêtes nous permettait d'avoir une meilleure image de nous même. C'était peut-être étrange, mais j'avais envie de tester.

    Elle évoqua le Noël passé où elle l'avait fêté aux côtés d'Elliot. A ce que j'avais entendu, c'était une grande soirée dans un chalet où ils étaient tous ensemble. J'avais fait une petite moue en me remémorant le Noël de l'an dernier. Ce n'était pas à ce genre de soirée que j'avais eu le droit. De toute façon, ce qui importait c'était que cette année ça allait être un grand Noël ! Restait juste à trouver quoi faire. Et là sur le coup, vue que Robyn serait surement occupé avec Jules, je ne savais pas du tout ce que j'allais bien pouvoir faire et où le fêter. Si ça se trouvait je resterais sur Olympe. Est ce que Heimdall fêtait Noël ? Déjà que je devais lui faire une écharpe... ou peut-être Tony ? Des boulettes de viande en sauce tomate pour Noël, ça serait pas mal du tout ! Du coup, je n'avais pas répondu à la question de Robyn et on s'était dirigé à un stand. La jeune femme était partie passer commande, quant à moi je m'occupais de Machin.

    « C'est pas une bonne idée. Jules compte lui demander. Et puis on pourra fêter Noël tous les deux. T'en penses quoi ? » demandai-je à mon nouveau compagnon.

    Car oui au pire, il me restait Machin pour une soirée en tête à tête. D'ailleurs, le voilà qu'il s'agitait. Il s'était approché du bord de la table pour observer le sol. Je l'avais descendu et posé à mes pieds, avant d'être attiré par les décorations au loin. Le sapin était magnifique. Faudrait que je suggère à Apollon d'en installer un à Olympe. A moins que c'était déjà prévu.

    « Le cholestérol c'est mauvais, c'est ça ? » m'inquiétais-je auprès de mon amie qui venait d'évoquer cette chose que je ne connaissais pas, mais qui revenait souvent dans les discussions des gens.

    Robyn aurait pu me répondre, mais elle s'était précipité là où se trouvait Machin. Je l'avais suivie avec la même rapidité. Le petit gars était allongé par terre en train de se tortiller dans tous les sens. Ses petits poings serrés se cognaient contre le sol. Il ne semblait pas aller bien du tout et de son dos on voyait une multitude de bosses se former.

    « Tu crois que c'est l'eau ? Ca ne peut pas être l'eau qui lui fait ça ! C'est que de l'eau ! » m'exclamais-je tandis que mon amie m'assurait que ce qui allait se passer n'était pas de ma faute. « Faut qu'on fasse quelque chose ! On ne peut pas le laisser comme ça ! »

    « Poussez vous je suis médecin ! »
    dit une voix derrière nous.

    A peine s'était il penché pour voir notre Machin qu'il avait eu un mouvement de recul.

    « Attendez... mais c'est pas un gamin déguisé ? C'est un animal ?! »

    Il ne semblait pas vouloir s'en occuper, du coup tandis qu'il allait se retirer, je lui avais agrippé la cravate, le forçant à se pencher une nouvelle fois au dessus de nous. On s'était tous retrouvé accroupis autour de mon nouvel ami.

    « Faites quelque chose pour lui ou je vous accroche au sapin avec votre cravate ! » lui grognais-je dessus.

    L'homme semblait me prendre au sérieux, car il s'était approché davantage pour tenter de toucher Machin. Ses doigts se posèrent sur son dos juste au moment où des choses en furent expulser. Une petite boule de poils gluante passa à quelques centimètres de mon visage et alla s'écraser contre le grand sapin, tandis qu'une autre se dirigeait vers une table voisine, et encore une autre dans un récipient de pate qui servait à faire des crêpes. Qu'est ce qu'on venait de faire ?

    « Regarde, ça a l'air d'être fini ! » dis-je à Robyn tout en portant mon attention sur la petite peluche qui se redressait tout doucement.

    Elle n'avait plus de boules dans le dos et sept projectiles avaient quittés son corps. C'était que des boules de poils gluantes. Ca voulait dire que l'eau lui procurait une allergie ?

    « Tu vas mieux ? C'est maman, n'ait pas peur. » lui murmurais-je tout en le prenant dans mes bras, avant d'adresser un regard à Robyn au sujet du sois disant "maman". « Ils disent souvent ça dans les films. Et puis j'ai entendu des gens aussi le dire... »

    Je tentais de me justifier du fait que je le considérais comme un bébé ? Mais il était tout petit et encore quelques instants avant, Robyn le traitait de la même manière. Peut être que le "maman" était en trop. Je pourrais juste lui dire que je suis Nora. Ca suffirait amplement.

    « Ca va aller. On va te sécher. »

    Il était déjà quasi plus mouillé. J'avais retiré mon bonnet pour lui mettre dessus. Ca le couvrirait. L'avantage c'est qu'il n'était pas très grand et que par conséquent le bonnet arrivait à le recouvrir quasi intégralement.

    « J'espère qu'il ira mieux maintenant. T'as vue ce qui s'est passé ? C'était atroce. Il faut peut-être mieux le ramener à la maison et le mettre au chaud. On s'occupera de le nourrir ensuite. »

    Me relevant, j'avais attendu que Robyn fasse de même, puis pendant un instant j'avais eu la sensation que Machin n'était plus dans mes bras, mais sur une table au loin. Mais à dire vrai, ce n'était pas mon Machin qui se trouvait là bas. A die vrai, tout autour de nous, à divers endroits, se trouvait sept petits Machins. Je les avais tous observés, sentant mon Machin à moi se blottir tout contre moi. Tournant la tête vers Robyn, je tentais de voir si elle semblait rassurée ou inquiète.

    « Tu te souviens qu'il nous ait parlé de quelque chose de ce genre le mec qui nous a offert Machin ? » demandai-je inquiète.

    Car oui, moi je l'étais à fond !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Soyez prêtes à un Magrathéa Aphrodisiaque...
...ou la tentation ne laisse plus la place à la raison ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323

Robyn W. Candy


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2245
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Mar 21 Nov 2017 - 12:08


Hasta la vista, baby

Maman? Sérieusement? Ça faisait même pas une heure qu'elle l'avait et elle lui parlait déjà comme si c'était son bébé. Eh bah dit donc. J'avais bien fait de le lui offrir, c'était l'amour fou. Fallait que je me sente menacer par Machin aussi du coup?

- On devrait l'emmener chez le véto, pour le faire examiner. Parce qu'il vient d'expulser des trucs dégueulasses de son corps et aux dernières nouvelles, c'est tout sauf normal. Au passage, on pourra peut être savoir aussi ce que c'est comme animal.

J'étais pas une experte, mais je voyais quand même que Machin était pas du tout comme le reste de la faune qu'on pouvait habituellement croiser. Il nous avait pas très légèrement arnaqué, le type qui nous l'avait refilé? Il aurait au moins pu le fournir avec un manuel ou un autre truc du même genre!

- Euh... il avait pas précisé qu'on allait se retrouver avec une meute de Machin si jamais il entrait en contact avec de l'eau. Mais ouais, je me souviens qu'il avait dit par contre que ça serait la merde.

Et effectivement, ça l'était. Un peu partout, tout autour de nous, y avait des Machins. Mais pas le Machin de Nora. Ces Machins là avaient pas l'air aussi mignon que le notre. Ils se tenaient debout sur les tables, sur les chaises, sur le stand de bouffe... Et nous fixaient de leurs gros yeux globuleux en souriant d'un air sournois. Parce que ouais, très clairement, ils étaient en train de sourire. Même que certains se marraient. Autant Machin je l'aimais plutôt bien, autant ceux là ils me foutaient mal à l'aise.

- Tu crois qu'on devrait appeler un dératiseur ?

Je m'étais légèrement penchée vers Nora pour qu'elle seule puisse entendre. J'avais comme l'impression que les Machins analysaient chacun de nos gestes et chacune de nos paroles. Celui le plus proche, assis sur un verre qu'il avait retourné, avait plissé les yeux avec un air mécontent. La crête blanche qu'il avait sur la tête s'agita quand il se pencha légèrement vers l'avant pour ramasser dans une de ses petites mains un morceau de crêpe laissée là par un client qui devait avoir eu peur de l'accident Machin. Heureusement qu'il était pas plus de minuit, parce que ce petit con était en train de se goinfrer comme si il cherchait à faire des réserves pour l'hiver.

- Je pense qu'on devrait surtout y aller. On se tire, et après on appelle un exterminateur.

Je le sentais pas. Mais alors vraiment pas. Tout ces yeux de la taille de balles de tennis qui nous fixaient... c'était hyper gênant. J'agrippais le bras de Nora, pivotais pour faire demi tour... et m'arrêtais pour loucher sur les pointes d'une fourchette en plastique avec laquelle un des Machins me menaçait. Sérieusement?

- Mais t'es complètement con! À peine t'es né que déjà tu te prends pour un Hooligan? Ça c'est confisqué!

Pas contente, je lui arrachais la fourchette des mains et la fourrait dans la poche de mon blouson. Bon on aurait pas risqué grand chose avec un pauvre couvert en plastique, mais fallait bien lui faire comprendre que c'était pas lui qui faisait la loi. Les jeunes de nos jours étaient des sacrés petites racailles!

- Eh oh? L'autorité ça te dit quelque chose?

Apparemment la réponse était non. Le machin à la fourchette venait de casser une bouteille de coca cola contre le bord de la table et nous menaçait désormais avec un bout de verre bien pété et donc bien coupant. C'était moi qui était pas du tout impressionnante? Il allait être insupportable à ce point là avec tout le monde?

- Putain!

Quelque chose venait de s'écraser dans ma tignasse. Je me retournais pour lancer un regard assassin au Machin à crête qui s'amusait à lancer des morceaux de crêpes comme projectiles. Les autres avaient l'air de trouver ça hilarant, vu qu'ils se tordaient au sol en ricanant, les mains sur le ventre tellement c'était drôle. Nora m'en voudrait si je les écrabouillais ou pas?

- Maintenant ça suffit! La SPA va venir vous chercher, et ça va mal finir pour vous tou....

Toujours agrippée à Nora, je m'apprêtais à les menacer à coup d'euthanasie quand je me sentie décoller du sol. Mes mains étaient encore en train de tenir le bras de ma pote, mais sinon le reste de mon corps venait de s'envoler. C'était tellement spé que même les Machins avaient arrêtés de ricaner pour fixer avec un peu d’appréhension la chose qui venait de m'attraper pour me porter comme si j'étais une mariée sur le point de franchir le seuil de sa nouvelle maison. Euh... WTF?

- Je crois que tu t'es trompé, je suis pas ta môme.

Je relevais la tête pour croiser un regard imperturb... Ou plutôt des lunettes de soleil. Quoi que j'étais certaine que sous les verres fumées, y avait un regard imperturbable. Je comprenais pourquoi cette personne m'avait confondu avec sa fille. Elle frôlait les 1m90. Sa machoîre était carrée, ses bras assez musclés pour me porter sans problème et les abdos que dévoilait son blouson en cuir de motard me filèrent des complexes. J'étais dans les bras de Terminator là en fait. Sauf que c'était pas Scharzy, mais une femme. Une super grande tige mince et musclée, aux longs cheveux noirs et qui à part son fameux blouson trop grand, ses lunettes de soleil et des bottes en cuir épaisses... bah elle avait pas l'air de porter grand chose d'autre. En gros, elle était mi-habillée, mi-à poil (Et non, pas Apoil ). Euh... WTF?

- OK, t'es en bad trip, c'est ça ? Je veux pas être mêler à ce genre de truc, alors repose moi.

- Non.

Putain, même sa voix faisait peur ! On se serait cru à l'armée. J'avais l'impression de m'être faite engueuler. Je rentrais la tête entre les épaules, surtout en sentant les muscles de ses bras se contracter. Elle aurait pu m'écrabouiller sans problème.

- Non quoi? Non t'es pas en bad trip ? Ou Non tu veux pas me reposer?

C'était pas très logique tout ça. Fallait qu'elle soit un peu plus bavarde parce que sinon ça allait pas le faire.

- Non. Je ne vous reposerais pas. Vous êtes en danger. Je dois vous garder en sécurité.

Gné? Depuis quand quelqu'un voulait me garder en sécurité? Et surtout depuis quand quelqu'un que je connaissais pas s'inquiétait de ma petite personne? Ce quelqu'un avait l'air d'avoir du mal à parler, d'ailleurs. Elle prenait son temps pour choisir soigneusement ses mots et sa voix était un peu mécanique. Comme Terminator, en fait.

- Je pense que tu te trompes de personne. J'ai jamais eu besoin de garde du corps et... Putain! Mais tu fous quoi là! Arrête toi! Y a ma Nora dans la merde! Il est hors de question que je la laisse là! Pareil pour Machin! Mais putain!

Terminator venait de se mettre en marche. Elle comptait se barrer de là, avec moi dans ses bras. Elle pensait vraiment que j'allais laisser Nora derrière moi? Entourée de Machins insupportables? Elle était vraiment conne! Mais j'avais beau m'agiter dans tout les sens, essayer de lui foutre des coups de coude dans les côtes et me tortiller comme un asticot, y avait rien à faire. Elle restait imperturbable, ses deux bras me compressant contre son torse plus musclé que celui de pas mal de mecs. Elle était insensible à la douleur ou quoi?

J'étais en train de mordre son bras, beaucoup trop bien protégé par la manche de son blouson méga épais, quand elle finit par s'arrêter, juste devant un escalator. Elle capitulait enfin? Elle avait ressenti mon coup de dents? Elle venait de capter que sortir d'un magasin les fesses quasi à l'air ça serait une super mauvaise idée?

- Un bad trip. Que ce que c'est ?

Que... Quoi? Elle se foutait de ma gueule là? Vivement qu'elle finisse fondue dans de l'espèce de lave en fusion. Et elle aurait pas intérêt à faire le coup du "I'll be back".



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Nora


« Il a une serviette !
Replions-nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ



☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9956
✯ Les étoiles : 23816




Actuellement dans : « Il a une serviette !Replions-nous ! »


________________________________________ Jeu 23 Nov 2017 - 20:01



« Tu crois que ça plairait à Elliot ?
Je suis ta mère, Elliot... »




    La situation nous échappait totalement. Ca avait débuté par notre Machin qui s'était fait mouillé par un gosse, pour finir par se multiplier. Ils étaient tous là à nous regarder avec leurs grands yeux et même à nous menacer avec divers ustensiles et des bouteilles de Coca brisé. Le Coca c'était sacré. Cassandre me l'avait souvent répété quand je lui avais dit que je n'étais pas spécialement fan de cette boisson. Bien trop gazeuse, ça me donnait des gargouillis dans le ventre. Mais je respectais ses convictions et j'avais pris soin de ne jamais faire le moindre mal à une bouteille de Coca Cola. Eux par contre, ils ne s'en privaient pas.

    Voilà qu'ensuite une femme musclée avait débarquée et elle avait kidnappée mon amie. Cette dernière m'avait gardé la main dans les siennes jusqu'au tout dernier moment. J'aurai voulu la suivre immédiatement et la libérer de son agresseur, mais c'était sans compter la présence de ces petites boules de poils qui avaient tentés de m'en empêcher. Ca avait débuté par trois morceaux de crêpes que j'avais reçu les unes après les autres sur le visage, pour finalement s'achever par de la confiture sur mon haut. Là ça allait bien trop loin. M'approchant à grand pas du premier truc poilus que je trouvais sur ma route, je l'avais pris par le col et je l'avais soulevé à plusieurs mètres du sol. Il se débattait, mais j'étais la plus forte.

    « C'est fini vos caprices ? » dis-je d'un ton agressif à la petite créature sans défense.

    Pourquoi j'avais agrippé la seule qui n'était pas armé ? Tandis que je lui parlais, je sentais quelqu'un tenter d'agripper le bas de mon pantalon. En penchant la tête, j'avais vue qu'il s'agissait de Machin. Quand il avait réussi à attirer mon attention, il en avait profité pour pointer quelque chose du doigt. J'avais suivi son regard et remarqué que les autres boules de poils s'étaient rassemblés et tentaient de rejoindre la porte la plus proche. Ils n'allaient pas quitter le centre commercial quand même ! C'était pas du tout une bonne idée.

    « Hé ! Arrêtez vous ! » leur hurlais-je dessus avant de voir au loin deux policiers les observer. « Vous là bas ! Qu'attendez vous ? Faut les stopper ! »

    Je ne leur hurlais pas dessus. Je parlais juste fort pour qu'ils m'entendent.

    « Ah non ma petite dame. On a vue le film, nous on ne bouge pas d'ici. »

    De quoi parlaient-ils ? Comme on ne pouvait pas compter sur eux, j'avais gardé en main le truc méchant et je m'étais penché en direction de Machin.

    « Garde un oeil sur Robyn. Suit la et ne parle à personne. Je vais tenter de rattraper les autres. Je te rejoins juste après. »

    Lui faisant une petite caresse sur la tête et le voyant se dandiner, je l'avais laissé là. Une fois en direction des autres créatures, j'avais tourné la tête. Machin était en train de courir du mieux qu'il pouvait dans la direction où Robyn était partie. Il avait compris, c'était le petit compagnon idéal. J'avais repris la route pour rejoindre le groupe de monstres. Ils venaient d'arriver devant les portes du centre qui s'ouvraient quand on arrivait devant. Mais là, un bug faisait que ça ne marchait pas. Sans doute à cause de leur petite taille. Arrivant juste derrière eux, je les avais fixés tous et ils avaient pivotés dans ma direction.

    « Vous ne passerez pas cette porte. »
    leur dis-je avant de voir au loin un type passer avec une poubelle. « Elle est pleine ? » lui demandais-je.

    « Euh non... je viens juste de commencer mon service. Mais c'est pas ma faute. Y'a eu ce type qui s'est jeté devant le bus et on a été retardé. Mais promis monsieur, ça ne se reproduira plus. »

    Qu'est ce qui lui prenait à ce gus ? Il me parlait comme si j'étais son chef et surtout comme si j'étais un homme. Je ne ressemblais pas à un homme.

    « Mon-sieur. » marmonna d'un ton moqueur le truc moche avec une mèche blanche.

    Je l'avais fusillé du regard.

    « Ouvrez cette poubelle ! » ordonnais-je au gus qui s'était exécuté de suite, pensant sans doute que je pouvais le faire virer.

    En passant près de lui, j'avais déposé le truc que je tenais dans la main avant de me diriger vers le groupe, de les prendre les uns après les autres et de les mettre à leur tour dans la poubelle. Certains se débattaient, mais rien à faire, j'étais la plus forte. Et voilà comment liquider le problème de la multiplication.

    « Ne bougez pas d'ici et gardez cette poubelle fermée jusqu'à mon retour. » exigeais-je de la part de l'employé, avant de prendre la route opposée pour rejoindre Robyn.

    Mais au bout de quelques pas, je m'étais tourné vers le gars et je lui avais adressé un petit sourire.

    « Moi c'est Nora. Merci pour ton aide. »

    Pourquoi avait-il rougit ? Je me montrais juste gentille. Voilà qu'il remettait bien sa casquette où était indiqué le nom du magasin et qu'il me faisait un petit coucou de la main.

    « Alex. Et je suis cool. »

    J'avais plissé les yeux sans comprendre ce qu'il disait. Pourquoi il était cool ? Ou plutôt dans quel but il me précisait cela ? Je voulais quelqu'un de compétent et professionnel qui ferait ce que je venais de lui demander. Pas quelqu'un de cool. Sans perdre davantage de temps, j'avais fait route vers l'escalator et j'étais arrivé face à Robyn et une fille qui l'empêchait de bouger.

    « Pourquoi on ne peut pas tranquillement faire les boutiques pour préparer Noël ? » dis-je d'un ton las. « Ca serait trop demandé de pour une fois ne pas se retrouver dans un autre endroit que celui que l'on souhaite ? Et sans avoir besoin de combattre qui que ce soit ? Je voulais juste une journée avec mon amie ! »

    Mais non, ce n'était pas possible. Car après les petits bonhommes, voilà qu'on se retrouvait avec cette folle musclée. Voyant que Machin nous avait rejoins - attendez... pourquoi était-il arrivé après moi ? Est-ce que ça avait un rapport avec cette banane qu'il tenait en main ? Faudrait que je pense à lui demander, mais là pour le moment, il y avait autre chose à gérer.

    « Tu vas lâcher ma meilleure amie. Tout de suite ! »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Soyez prêtes à un Magrathéa Aphrodisiaque...
...ou la tentation ne laisse plus la place à la raison ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323

Robyn W. Candy


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2245
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Mer 29 Nov 2017 - 13:01


Hasta la vista, baby

Comment j'étais censée expliquer à une gonzesse en train de me kidnapper ce qu'était un Bad Trip? Au début, je m'étais contentée de continuer à me démener comme une malade pour échapper à ses bras plus puissants qu'un piège à ours. Mais rien à faire. Elle réagissait même pas. Non mais sérieux. Elle bougeait pas du tout. C'était comme emprisonnée dans l'étreinte d'une putain de statue en granit pesant quelques tonnes. J'essayais de lui faire mal, mais au final, c'était moi qui allait me retrouver avec des bleus. Sa peau paraissait insensible à mes coups, alors que mes poings hurlaient à la mort.

Vu que ça menait à rien, ça paraissait être une idée envisageable de prendre le temps de lui donner la signification de Bad Trip. C'était pas comme si j'avais mieux à faire.

- Euuuuh... T'as vu le film "Very Bad Trip"? Ouais. Non. C'est logique en fait. Question conne, zappe la. En gros, c'est quand t'as pris un peu trop de drogues, bu beaucoup trop d'alcool, et que au final tu te retrouves à faire des conneries dont tu te souviens rarement au réveil.

J'étais pas sûre de mon coup. J'étais pas du genre à consommer des substances illicites, je me contentais en général d'un bon gros paquet de bonbons et tout un tas de sucre pour être surexcitée. Si elle voulait la réponse d'une experte, je pouvais lui refiler le nom d'une strip-teaseuse.

- C'est bon? T'as compris que t'étais pas dans ton état normal? Tu peux me reposer maintenant?

Fallait peut être qu'elle ait conscience de son état pour sortir de cet état. Ou un truc du genre. Ça valait le coup d'esssayer hein. Je commençais à avoir mal au cou à force de devoir me tortiller pour essayer de croiser son regard caché par les lunettes. Putain, mais qui porte des lunettes de soleil en plein hiver aussi?

-... Drogues?

Ok. Terminator avait l'air encore plus perdue. D'où elle débarquait, cette gonzesse? J'avais pas la force de devoir lui expliquer ce que chaque mot voulait dire. Elle me prenait en otage en plus! J'avais aucune raison d'être patiente et sympa!

- Eh ! Eh j'ai dis! Putain connard! Tu pourrais au moins m'aider! Je suis en train de me faire kidnapper!

J'essayais de donner un coup de pied au type qui venait de contourner Terminator pour pouvoir s'engouffrer dans l'escalator, en mode tranquilou la vie. Il était sérieux lui? Y avait un monstre de quasi deux mètres, les fesses à l'air et une victime dans les bras, et il en avait absolument rien à foutre?

- Déso, j'ai pas le temps.

Les yeux rivés sur l'écran de son portable, il disparu dans les escalators, sans même penser à appeler la police ou au moins aller voir si Nora s'en sortait. Non mais il s'en battait vraiment les oréos. C'était dingue quand même!

- Ah! Y a Nora! Elle est vivante, elle est venue me chercher donc maintenant t'es gentille et tu me lâches. Lâche moi j'ai dis!

Nora était en effet apparue dans toute sa splendeur, accompagnée de Machin qui trottinait vers nous en bouffant tranquilou une banane. Donc il aimait les fruits. Ok. Je me sentais un peu trahie là.

- La prochaine fois, on se casse dans un endroit où y a personne. Comme ça, tout se déroulera super bien et on pourra profiter de notre amitié dans la joie, la bonne humeur et la tranquilité.

Bon je savais pas trop où on allait pouvoir trouver un endroit pareil, mais ça j'y repenserai plus tard. Quand Terminator se déciderait enfin à me relâcher, ce qui était pas gagné pour l'instant.

- Non.

J'allais finir par m'arracher les cheveux si elle se décidait pas à dire "oui". "Oui, je le veux". "Oui, j'accepte". C'était tout ce que je voulais entendre, putain!

- S'il te plaît, défonce lui sa gueule de robot. Je te fais confiance!

Dommage que Nora ait pas emporté son bâton. Ça aurait été tellement pratique. Bam, un petit coup de bâton dans la machoîre, et Terminator aurait été trop occupée à ramasser ses dents pour pouvoir continuer à me garder en otage.

Mais ma pote avait même pas pu faire frémir un seul de ses muscles. Quoi qu'elle avait eu l'air de contracter un peu son biceps. Mais ça avait pas été assez. Terminator venait de refermer sa grosse main sur le sommet de son crâne pour... la porter. Ouais. Elle tenait Nora par la tête. Ses pieds touchaient vraiment plus le sol. C'était en train de partir complètement en beurre de cacahuète !

- Lui explose surtout pas le crâne ! Ou je jure que cette fois je viserai la jugulaire!

Y avait des limites à pas franchir. Comme toucher à Nora. Et là, la grosse main de Terminator était beaucoup trop en contact avec ses cheveux et le haut de sa tête. J'étais pas d'accord. Elle devait s'en foutre sévère de mon avis, mais ça m'empêchait pas de pas être d'accord et de fulminer dans ses bras.

- Putain mais c'est quoi cette merde encore?

J'en avais un peu beaucoup marre là. C'était déjà assez difficile de gérer le problème "Madame Géante". Pourquoi en plus fallait rajouter une couche avec le problèm numéro 2 "Les Machins sont de retour"? Parce que ouais, ils étaient bien tous de nouveau là. Ils hurlaient, ricanaient, balançaient des déchets sur les clients qui sortaient des boutiques pour venir voir ce qui se passait, tout ça en étant aggripés au rebord d'une poubelle tirée par un pauvre type exploité, comme si il était un renne ou un chien de traineau. On aurait pas pu se contenter de faire nos courses de Noël en ligne?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Nora


« Il a une serviette !
Replions-nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ



☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9956
✯ Les étoiles : 23816




Actuellement dans : « Il a une serviette !Replions-nous ! »


________________________________________ Lun 11 Déc 2017 - 17:10



« Tu crois que ça plairait à Elliot ?
Je suis ta mère, Elliot... »




    « COUPEZ !! » hurla un homme qui venait d'apparaître juste face à nous. « Oh putain que c'était bon ! Robyn ! Tu as été extra ! Sensationnel ! Merveilleuse ! J'en reviens pas de dire ça ! Qu'est ce que tu pouvais cacher ton jeu. Je te prenais que pour une emmerdeuse, grincheuse, grossière, mais putain que t'étais bonne dans ton rôle ! »

    C'était quoi ce délire ? La fille qui m'avait prise par la tête venait de me relâcher, tandis qu'un autre type avec un petit air bizarre et la tête rasée s'approchait de moi.

    « Bravo Bianca ! Tou a été mervilleuse !! »

    C'était qui Bianca ? Je ne comprenais pas grand chose à ce qui nous arrivait.

    « Ah et l'improvisation ! Chapeau ! Les petites créatures un peu de partout. J'adore quand on rajoute sa touche personnelle. Faudra penser à les récupérer, car ils lancent de la nourriture sur l'objectif des caméras, et ça coûte chers ces choses là. »

    J'avais tourné la tête vers mon amie. Est ce qu'elle comprenait quelque chose à tout ça ? Au loin des gens approchaient avec diverses caméras et le logo Slife sur un brassard autour de leur bras. C'était quoi ce délire ? Slife ce n'était pas la chaîne de télévision de Storybrooke ? On avait été filmé ?

    « T'étais au courant ? » demandais-je à mon amie.

    « Bien sûr qu'elle l'était ! Elle a signé un contrat. Et toi aussi d'ailleurs. »

    « Quel contrat ?? » m'emportais-je un peu trop.

    « Oooh doucement ! Pas besoin de s'exciter ! Tu seras payé de toute façon. On paye toujours nos acteurs. Tiens regarde, c'est noté là. »

    Il avait fait apparaître un contrat et me l'avait montré. Il s'agissait bien d'une feuille indiquant qu'on acceptait de tourner dans cette production.

    « C'est pas nom dessus ! » m'exclamais-je.

    « Ben si... » protesta le gars chauve.

    « Ben non ! Y'a noté Bianca Diadermène. Moi c'est Nora ! »

    Il eu un moment d'absence avant de tourner la tête vers le second type.

    « Et Muerté ! C'est pas Bianca ? »

    « Si si ! » dit-il en nous rejoignant et en prenant le contrat en main. « Regardi si sa photo ! »

    Il eu un petit moment d'hésitation. Quant au type qui se tenait à côté de lui, il avait passé une main dans ses cheveux avec un air sceptique.

    « Tu as perdu du poids récemment ? Et... tu as changé de couleur de peau ? »

    J'aurai bien voulu leur donner une bonne leçon, mais je n'avais pas mon bâton. Et puis, je devais me contrôler.

    « Ok, y'a peut être eu une petite erreur, rien de grave. Je comprends un peu mieux qui étaient ces deux filles quand on tournait qui ont voulu nous interrompre. On les a mises où ? »

    « A li poubelle ! »

    « Arf... j'espère qu'elles ne porteront pas plaintes. Bon les filles, vous avez été excellentes ! » dit-il en nous reportant toute son attention. « Je vous amènerai un autre contrat pour que vous soyez payé pour cette participation. Et toi Kendra, tu as été énorme aussi ! »

    C'était qui ça Kendra ? Peut-être la fille qui nous avait soulevé de sur terre. Et elle était passé où ?

    « Dit, tu te souviens d'avoir embauché cette Kendra ? »

    « Ji crois pas. Ci you ! »

    « J'en ai pas le moindre souvenir. Laissons les récupérer leurs animaux pendant qu'on va chercher les deux filles dans la poubelle au dehors. »

    Passant une main dans mes cheveux, je m'étais laissé glisser le long du mur. Une fois à terre, j'avais ramené mes jambes vers moi et j'avais posé ma tête dessus quelques instants. Puis, la relevant, j'avais jeté un regard en direction de Robyn.

    « Une journée normale. Un jour. Ca serait bien. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Soyez prêtes à un Magrathéa Aphrodisiaque...
...ou la tentation ne laisse plus la place à la raison ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323

Robyn W. Candy


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2245
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Jeu 14 Déc 2017 - 11:03


Hasta la vista, baby

Muerté? Bianca? Slife? Type chiant qui m'avait souvent fait chier? Caméras? Mais putain, que ce qu'ils foutaient tous là? Elle était où la géante preneuse d'otage? Et Nora? Elle était où Nora? Ah, elle était juste là. Avec l'air perdu d'un chiot abandonné dans la rue, sous la pluie, l'oeil triste. Manquait plus que les cheveux trempés et les orages en bruitage. On se serait cru dans un film pour môme genre "Beethoven".

Toute aussi perdue qu'elle, je me laissais tomber à ses côtés, pour m'asseoir contre un mur. Les jambes tendues devant moi, j'attrapais Machin qui trottinait vers nous, la tête à moitié enfouie dans une casquette sur laquelle était inscrit le logo Slife. Je le tendis à Nora, pour qu'il puisse s'asseoir sur son épaule et commencer à lui nouer les cheveux en natte. Ou plutôt il essayait. Mais c'était mignon quand même.

- Je suis pas sûre que ça soit possible, en fait.

Pour répondre à sa demande. Ça me faisait mal de lui dire ça, parce que moi aussi j'aurai adoré passer une journée tranquilou avec elle, sans que ça parte en vrille.

- On est trop exceptionnelles, comme personne. Le normal veut pas de nous.

C'était peut être ça, le secret. Je disais ça pour lui remonter le moral, mais j'étais à moitié convaincue. Quoi que la théorie se tenait. Faire du shopping de Noël entre filles, c'était pas pour nous.

- Mais au final, c'était pas si mal que ça. Si on oublie cette... émission chelou, l'autre géante tarée et la nuée de Machins à la con.

Surtout les Machins. D'ailleurs l'équipe de tournage avait vachement de mal à les récupérer. Un pauvre type hurlait, les cheveux en feu, pendant que les autres essayaient de les faire descendre des sapins géants qui décoraient le magasin. D'ici, on pouvait même voir un duo en train d'essayer d'écraser une gonzesse avec un caddie. Au final, j'étais contente de rien avoir à gérer.

- Si la journée avait pas dégénéré, t'aurais jamais eu Machin. Et tu l'aimes bien Machin, hein?

J'avais un doute, tout à coup. Elle avait été à fond au tout début, maintenant elle avait juste l'air complètement crevée. Comme une jeune mère dont le gamin fait pas ses nuits. Si elle était déjà épuisée alors qu'elle l'avait depuis même pas deux heures, ça allait être dur de tenir le rythme d'ici les prochaines années. D'ailleurs, ça vivait combien de temps les machins comme Machin? Une semaine? Deux mois? Soixante ans? Ça aurait été bien de trouver de quelle espèce il faisait parti. Histoire de savoir si il bouffe autre chose que des bananes et si il risque pas de se transformer en Godzilla si il regarde une émission à la télé après dix-sept heures.

- En tout cas, on va réclamer du fric auprès de ces cons. Beaucoup de fric. Voir même un petit séjour tout frais payés dans un super hôtel, à la montagne, loin du reste de l'univers et sans personne dedans. Comme ça, le pire qui pourrait nous arriver, ça serait de manger de la raclette pendant toute une semaine. T'en dis quoi?

La tête tournée vers elle, j'attendis sa réponse. C'était trop triste de la voir dans un état pareil. J'hésitais à lui faire un câlin, mais j'étais pas sûre que ça soit le bon moment. Et puis Machin lui faisait déjà des papouilles, en frottant sa tête contre sa joue et en lui chantant une chanson. Hum... il allait quand même falloir qu'il se calme. Si il donnait trop d'affection à Nora, j'allais devenir quoi moi?

- On les a tous chopés!

Un type avec une coupe à mulet dégueulasse leva comme un trophée un énorme sac en plastique dans lequel s'agitait ce qui devait être toute la bande des vilains Machins. Il les balança sur son épaule façon sac à patate, sorti une clope qu'il coinça au coin de ses lèvres et se dirigea vers nous, avec l'air fier du mâle qui ramène la bouffe à la maison. Eh oh! Il allait arrêtait de fixer Nora comme ça lui? Putain, c'était dingue quand même! Hors de question qu'un espèce de dératiseur aux fringues trop grandes et qui puaient le tabac secoue les sourcils comme ça à l'attention de ma pote.

- Je vois qu'il en manque encore un... T'es douée pour choper la vermine toi dit donc. Maintenant tu me le refiles, beauté?

J'allais vomir. C'était trop... yeurk! En plus on était toujours assises, alors la vue d'ici, c'était encore plus terrible. Si Nora pouvait l'envoyer balader vite fait bien fait. Ça serait cool. Merci bien. Enfin... si elle comptait l'envoyer bouler... Mais oui. Elle allait pas lui refiler son Machin. Ça serait juste trop horrible. Hein?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Nora


« Il a une serviette !
Replions-nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ



☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9956
✯ Les étoiles : 23816




Actuellement dans : « Il a une serviette !Replions-nous ! »


________________________________________ Jeu 14 Déc 2017 - 20:51



« Tu crois que ça plairait à Elliot ?
Je suis ta mère, Elliot... »




    J'étais partagé entre l'envie de sourire ou de me contenter de lever un sourcil. C'était pas tous les jours que j'entendais quelque chose tel que "beauté". Du coup quand ça sortait, je le prenais généralement bien. Mais là j'étais un chouilla trop hs pour encaisser le compliment. Qui plus est, j'avais déjà quelqu'un qui me chantonnait une douce musique dans mes oreilles. C'était un machin qui demandait de plus en plus d'attention. Je l'avais pris dans mes bras - le machin, pas le type - et je l'avais posé sur mes genoux, avant de l'observer quelques instants.

    « Qu'est ce qu'on va faire de toi ? Tu sais qu'entre les mains d'une fille normale, tu aurais sans doute une vie bien plus agréable ? » lui dis-je.

    Il avait pris mon petit doigt de la main gauche et l'avait serré bien fort. J'aimais quand il tortillait mes cheveux ou quand il chantonnait. J'adorais son nouveau look avec sa casquette bien trop grande pour lui. En quelque heures seulement, j'étais totalement devenue accroc à machin. Et puis, je lui avais déjà promis de passer Noël ensemble. Je ne pouvais pas revenir sur ma parole. J'avais adressé un regard à Robyn.

    « Il fait partie de la famille. » conclus-je avec un petit sourire.

    Ca voulait tout dire. Si bien que le mec avait compris lui aussi le message. Il s'était tout de même approché pour déposer un petit carton sur mes genoux, juste à côté de machin. Puis, il nous avait salué et il était partit. J'avais pris machin que j'avais tendu à Robyn, avant de lire ce qui était noté sur le petit carton. Puis, j'eus un fou rire.

    « C'est un numéro ! » dis-je à mon amie. « Il m'a donné son numéro comme dans les films ! »

    Ca m'amusait beaucoup. J'avais souvent vue ça à la télé et je me demandais toujours ce que ça me ferait si ça venait à m'arriver. J'aurai jamais pensé une seule seconde que ça me provoquerait un fou rire. Quoi qu'il en soit, j'avais plié le petit bout de papier, avant de me tourner vers mon amie.

    « Tout le monde au un téléphone de nos jours ? » lui demandais-je.

    Car dans mon cas, ce n'était pas le cas. Du coup je ne savais pas trop quoi faire de ce bout de papier. Et à dire vrai, ce garçon ne m'intéressait pas du tout. Par contre, je savais qu'il y avait d'autres garçons intéressants dans la nature. Et même si c'était pas trop mon genre de vouloir fréquenter un garçon depuis les péripéties de Meter aux côtés d'Elliot, je savais que quelqu'un était intéressé...

    « Tu devrais inviter Jules pour Noël. Faire quelque chose avec lui. Je sais qu'on ne doit plus en parler, donc je me contenterais juste de te dire ça. Je sais qu'il en a envie, mais qu'il n'ose pas te demander. » confiais-je à mon amie tout en approchant ma main de machin pour lui caresser la tête.

    Puis, j'avais relevé les yeux vers Robyn et j'avais penché ma tête afin de l'appuyer quelques instants tout contre son épaule. On était bien là. Assises toutes les deux avec machin sur les genoux, et ma tête reposant sur son épaule. Ca faisait du bien après toutes ces péripéties.

    « Tu veux dormir à Olympe ce soir ? » murmurais-je, avant de me redresser. « Apple n'est plus avec moi dans la chambre depuis que... enfin tu vois. Et je me dis que de temps en temps, comme là ce soir, on pourrait faire comme ils font dans les films. »

    C'était quelque chose que je n'avais encore jamais testé. Ca me tentait bien. Et Robyn était la partenaire idéale pour ça.

    « Une soirée pyjama. Tu vois ce que c'est ? Tu en as déjà fait ? »

    On pourrait se prendre un bon film, passer par sa pâtisserie récupérer de véritables pâtisseries et peut-être même inviter des amis. Ca pourrait être marrant de demander à Tony et à Cookie de nous rejoindre. Voir même à Jules. Ou alors on pourrait rester entre nous. Dans tous les cas, à défaut de pouvoir vivre en colocation, j'aimerai bien de temps en temps partager ces moments là avec elle. Elle était ma meilleure amie, peut-être même bien plus à mes yeux. Je me souvenais de la première fois où on s'était vue sur les lunes de Vigrid. Dès qu'on était rentré, elle m'avait offert le cupcake de l'amitié. Ou plutôt celui de bienvenue. Je n'avais pas la sensation que c'était quelque chose qu'elle faisait avec tout le monde. Et j'aimais bien ça. C'était une relation privilégié que j'avais avec elle. J'étais chanceuse. Je le savais.

    « Faudrait aussi qu'on trouve un véritable nom à machin. C'est pas que ça ne lui va pas, mais peut-être que quelque chose de plus passe partout serait mieux. »

    J'avais beau l'observer, il n'y avait rien qui me venait. C'était pourtant pas si difficile de trouver un prénom à quelqu'un, si ? Il parait que les mamans en trouvaient un de suite à la naissance de leurs petits. Ce n'était pas mon bébé, mais il faisait partit de la famille. Voyons... il avait deux couleurs bien distinctes, dont une proche du caramel. Mais à bien y regarder, le blanc dominait pas mal. Ca faisait très chocolat blanc. Fallait un nom se rapportant au chocolat. Et puis sa tête ressemblait à celle de ces acteurs avec un air un peu bizarre, et aux yeux allongés comme Jackie Chan. J'aimais beaucoup les pirouettes qu'il faisait dans ses films.

    « Michoko ? » dis-je sans trop de convictions.

    Il était un mélange de chocolat et d'autre chose. Du coup "mi" et "choco" ?

    « Machin Michoko. »
    conclus-je. « Il a un prénom et un nom. »

    C'était pas bien trouvé ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Soyez prêtes à un Magrathéa Aphrodisiaque...
...ou la tentation ne laisse plus la place à la raison ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74522-fiche-personnage-nora-sinmora#815323

Robyn W. Candy


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2245
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Sam 6 Jan 2018 - 22:33


Rien à battre, un jour je t'adopterai

Apparemment, elle avait l'air de vouloir rester célibataire. Bien. Très bien. Je préférai ça. Manquerait plus qu'elle m'abandonne pour aller se pâmer devant un mâle vachement moins intéressant que sa meilleure amie la pâtissière qui lui avait offert le Machin le plus mignon de l'Univers. J'étais plus que ravie de découvrir son sens des priorités.

Bon par contre il allait juste falloir qu'elle apprenne à arrêter de parler de Jules. Je comptais plus le revoir. Genre plus jamais, ça serait l'idéal. Le destin était joueur, je sentais gros comme une maison qu'il allait réapparaître dans ma vie de temps en temps pour mon plus grand malheur. Alors à choisir, je préférai passer Noël avec quelqu'un d'autre. Ou si c'était pas possible, je me contenterai d'une assiette de nouilles trop cuites baignant dans une surdose de ketchup et de gruyère rapé tout fondu. Tout plutôt que de bousiller mon Noël avec une surdose de regret.

- Ouais, je vois ce que c'est. Je crois que c'est un truc de gonzesses. Genre on se met en pyjama, on bouffe à gogo et on ricane comme des hyènes en papotant de mecs et autres.

J'étais pas méga emballée. Ça avait quand même l'air drôlement naze. J'avais jamais eu l'occasion d'en faire et je prenais ça pour une chance. Mais Nora, sa tête sur mon épaule, avait l'air toute excitée par l'idée de faire une bataille de polochon en mini-short cotonneux. Je soupirais, me sachant d'avance trop faible pour lui refuser une soirée pareil.

- Mais si tu veux, on en fera une. Pas ce soir, par contre. Je sais pas toi, mais là moi je suis au bout de ma vie. J'ai hâte d'aller me foutre au lit et d'être à demain. Et si on s'en organisait une dans les semaines à venir ? Mais genre une vrai de vrai ? Pas un truc improvisé à la va-vite, qui finirait sûrement par partir en vrille sans qu'on puisse rien y faire.

C'était l'histoire de notre vie. Y avait toujours un moment où un truc sympa, genre une sortie entre filles pour faire les achats de Noël, nous pétait à la gueule sans aucune raison valable.

- On va rentrer chez nous. Tu vas faire visiter Olympe à Machin. Habitue le à vivre parmi les dieux, ça serait con qu'il propose une banane à un garde et qu'il pense que c'est une arme.

Ils avaient l'air assez débiles pour pas faire la différence entre un fruit et un révolver. Je les trouvais encore plus imcompétents que moi sur pas mal de points, preuve qu'ils servaient à que dalle.

- Eh mais c'est énorme comme nom! En plus les Michoko c'est méga trop bon !

Je levais le pouce pour féliciter Machin Michoko premier du nom, qui m'imita en chantonnant joyeusement. Elle aimait. Il aimait. J'adorais. C'était officiel là, elle était encore plus à fond que tout à l'heure et la bestiole était bonne pour s'incruster pour de bon dans nos vies. Enfin surtout la sienne, mais je comptais bien profiter aussi des massages du cuir chevelu qu'il était en train de s'amuser à faire à Nora pendant qu'on discutait. Ça avait l'air carrément détente.

- Ce que je vous propose, c'est de se casser maintenant. Tant pis pour les cadeaux, on repassera un autre jour. Ou alors on les commandera sur Amazon. Tu verras, c'est vachement cool comme site. On trouve de tout, c'est encore mieux qu'un magasin ! Et là au moins, on risquera pas de se faire agresser par des Machins diaboliques ou une équipe de télé chelou. Et puis comme ça on pourra passer à la pâtisserie prendre une part de cake au nutella et à la banane pour faire découvrir à Machin Michoko de la vraie bouffe qui vaut vraiment le coup.

Il était hors de question qu'il se contente de fruits. Il connaissait sûrement pas les véritables plaisirs de la vie qu'étaient les pâtisseries délicieuses que proposait ma boutique. Mais ça allait pas tarder. D'abord, fallait se lever. Ensuite, prendre la main de Nora pour qu'elle puisse quitter aussi le sol. Et pour finir, direction la pâtisserie Candy. Y avait rien de mieux pour finir une journée tarée comme celle-ci. Et puis que ce qui pourrait arriver de si terrible là bas ? Que Machin aime pas mes gâteaux ?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

La course aux cadeaux [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives