Gravity
FALLS !

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

L'Héritage
Perdu !
de seb


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ L'Héritage Perdu ! ☆ Evénement #97
Une mission de Lily Olyphant - Ouverture : 4 juillet 2018
« La Vérité sans Compromis ! »

Partagez | .
 

 21 Guns {Emily - Jamie}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Emily Lame-Duck


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Britt Robertson

Ѽ Conte(s) : Le vilain petit canard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le vilain petit canard



☞ Surnom : Lou / Loulou / Pollen / Coin-coin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2516
✯ Les étoiles : 1252




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Ven 10 Nov 2017 - 14:06



21 Guns
Emily & Jamie
Do you know what's worth fighting for,
When it's not worth dying for ?



Ce n'était qu'un nom et qu'une adresses, gribouillés sur un bout de papier graisseux. ce n'était rien de plus que quelques lettres écrites a la vas vite, entre deux coups d'oeil furtifs après quelques verres. C'était peu. Mais c'était tout ce qu'elle avait. Emily referma la main et rangea le papiers au fond de la poche de sa veste en cuir. Elle avait plaqué un bonnet par dessus ses cheveux et enroulé son cou dans une écharpe. Elle n'aimait pas l'hiver. De un, parce qu'il faisait froid, mais aussi parce que ca lui rappelait le nombre de fois ou elle avait du rester a l’extérieur dans la neige, manquant de congeler parce qu'elle ignorait qu'elle pouvait migrer. Ah, les joies de la vie animale... Elle leva les yeux au ciel et soupira, adossée a sa nouvelle voiture. Une impala 67 noire qu'elle c'était vue contrainte d'acheter d'occasion lorsqu'un télépathe particulièrement puissant et de mauvaise humeur lui avait envoyé son ancienne voiture dessus. Elle avait encore mal a l'épaule a cause de ce crétin...Elle avait bien sa moto mais lorsqu'il s'agissait de transporter des gens, les voitures étaient plus pratiques.

Emily attrapa une cigarette et l’alluma, tirant de sa poche briquet et une vielle photo imprimée sur une feuille blanche. Son regard passa rapidement du jeune homme qui traversait la rue a la feuille avant qu'elle ne la range. Oui, c'était bien lui. Jamie Skyrunner c'était ca non ? Enfin c'était ce qui était marqué sur la feuille, quand a savoir qui il était réellement dans le monde des contes... est ce que c'était vraiment important ? Elle ne le pensait pas. Et puis ca ne l’intéressait pas donc bon. D'une impulsion elle s'éloigna de la voiture et se mit a marcher, laissant derrière elle un nuage de fumée pour se diriger ver le bâtiment dans lequel le jeune homme était entré. Elle jeta un coup d’œil a l'adresse, la confirma et passé quelques minutes, écrasa sa cigarette sur le mur avant de laisser le mégot tomber sur le sol. Ses mains étaient gelées... Emily poussa la porte de l'immeuble et grimpa les marches jusqu'a l'étage souhaité; elle s’arrêta devant la porte, jeta un coup d'oil a droite et a gauche avant d'inspirer un coup. Elle vérifia rapidement qu'elle pouvait attraper son arme facilement et se décida finalement a frapper. Bon sang pourquoi ils avaient pas de chauffage dans ce couloir ?

"Jamie Skyrunner ?"
demanda elle lorsqu'un jeune homme lui ouvrit la porte. "Bonjour, je m'appelle Emily Lame-Duck. Je peux entrer ? Je voudrais vous parler d'une déposition faite a la police..." ajouta elle en voyant son air intrigué.

Elle passa la porte et retira son bonnet, embrasant l’intérieur de l'appartement d'un oeil critique. Sans même le faire volontairement elle nota les "sorties de secours" qu'elle pourrait emprunter si le choses dégénéraient. L'endroit ici lui semblait un peu vide, impersonnel. A croire que ce type n'était pas le plus grand décorateur du monde. Enfin bon pour ce que ca lui faisait... Elle se tourna vers lui, s'adossant a une surface de travail en croisant les bras devant elle. C'était mieux de rester debout. Elle examina le jeune homme avant de se décider a reparler pour lui expliquer les raisons de sa présence.

"On a signaler a la police un cas de harcèlement vous concernant"
commença elle. Elle n'aimait pas prendre de gants. "A en croire la déposition, on vous a suivit et espionné pendant une longue période et..."

Emily s’arrêta et fronça les sourcils, fixant le jeune homme.

"Vous ne voyez pas de quoi je veux parler ?"


Non sérieux ? Comment il avait fait pour se rendre compte de rien ? Enfin quoi, si une gamine s'en était rendu compte il avait forcément du le voir aussi... Bon. elle ouvrit sa veste et attrapa une feuille pliée qu'elle avait dans une poche intérieur pour en sortir un cliché qu'elle tendit a Jamie.

"Vous reconnaissez cet homme ?"
fit elle en revenant a sa place initiale. "Il vous suit a la trace."

Elle soupira, laissant une moue ennuyée passer rapidement sur son visage avant de reprendre.

"En soit ce n'est pas réellement "illégal" mais... Comment dire, c'est un peu complexe a expliquer."
Elle re croisa les bras en se mordillant la lèvre avant de soupirer. Autant faire au plus simple. "Je suis chasseuse de primes, je travaille en collaboration avec la police de Storybrooke, et je dois attraper cet homme."

Bon, elle n'allait pas lui dire aussi que ca faisait des mois qu'elle lui courrait après sans pouvoir l'approcher, niveau crédibilité on avait vu mieux.

"La déposition a été faite par Maya Cliché, vous connaissez ?"
Devant la réponse négative, elle retint un soupire. "C'est une journaliste de bas étages, elle voulait faire un article sur je ne sais plus quoi quand elle a remarqué cet homme. Au début elle a cru qu'il la suivait elle mais en suite elle c'est rendu compte qu'il s'agissait de vous. Vous êtes sur que vous ne l'avez jamais vu ? Pourquoi s’intéresserait il a vous ?"

Elle pesta nerveusement. Elle n'aimait pas ca. Ce genre de situations, de comportement pouvaient devenir incontrôlable très rapidement. Elle en avait fait les frais bien trop souvent. Elle jeta un regard vers Jamie, presque en colère. Pas contre lui, après tout il n'y était pour rien, mais d'un autre coté, ne pouvait il pas se rendre compte de la situation ? Elle réfléchissait a toute allure. Au poste, la situation n'avait pas été prise au sérieux, au vue du ombre de fois ou Maya avait fait des dépositions burlesques... Mais elle avait été mise au courant. Apporter un café par ici, déposé une boite de donuts par la... Les informations allaient vite a Storybrooke quand on savait ou chercher. Elle n'avait pas réellement enquêter sur Jamie, après tout il s'agissait simplement de la victime... et en réalité elle n'avait tout simplement pas pris le temps.

Enfin bon, ce gamin n'avait pas l'air méchant, bien que « gamin » ne soit peut être pas le terme adéquat. En réalité, elle aurait pu partir. Elle aurait DU partir. Faire demi tour, retourner au poste et enfoncer la plainte de Maya dans le gosier du flic qui avait décidé que ce n'était pas une menace importante jusqu’à ce qu'il revoit son avis. Qui était il pour décider de ca ? Savait il a quel point ce genre de situation pouvait devenir dangereuse, violente et destructrice ? Elle ne connaissait pas Jamie. Mais d'une certaine façon, elle ne voulait pas le laisser tomber. Elle ne lui devait rien, mais en même temps....

« La police m'a chargé de m'assurer que vous ne courriez aucun danger, je vais donc rester avec vous pendant quelques temps et assurer votre sécurité monsieur Skyrunner.  »


Et comme ca si il se repointait elle pourrait le coffrer et tout le monde serait content. Bon, ok, la police ne lui avait rien demandé, mais elle se voyait mal expliquer le pourquoi du comment elle allait rester a un type qui ne se rendait même pas compte qu'il était suivit. Quoi que même ca, ça pouvait être un argument. Elle leva les yeux, les laissa dériver un instant avant de brusquement froncer les sourcils en voyant un sac de voyage qu'elle n'avait pas remarqué auparavant.

« Vous allez quelque part ? »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Looks like a Girl but she’s a Flame

Everybody stands as she goes by
Cause they can see the flame that’s in her eyes
Watch her when she’s lighting up the night
Nobody knows that she’s a lonely girl
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t50590-coin-coin-pres http://imghttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duckahttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duck15.hostingpics.net/pics/951307Emily.png

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1524
✯ Les étoiles : 1825




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Dim 19 Nov 2017 - 21:59

Where there is a flame, someone's bound to get burned but just because it burns, doesn't mean you're 
gonna die.  You gotta get up and try.

Dire que Jamie ne s’attendait pas à recevoir la moindre visite aurait été le plus minime des euphémismes. En réalité, il avait même prévenu de ne pas chercher à le voir pour les deux prochaines semaines. Il avait quitté son job chez Granny depuis cinq jours, et avait décidé de prendre de longues vacances, histoire de se recentrer -et d’étudier la proposition qu’Adam lui avait fait aussi, même si il refusait d’y penser en réalité. Il devait y aller petit à petit. Reprendre peu à peu le cours des choses. Après ce qu’il avait faillit faire, il se le devait bien. Le risque était cependant toujours là, bien présent dans son esprit malgré les sourires, et les changements drastiques qu’il avait effectué ces derniers temps.

Déménager avait été nécessaire. Les filles avaient été plutôt tristes, mais au fond elles avaient comprit. Jamie se demandait parfois à quoi ressemblait désormais son vieil appartement, abandonné aux pâtes de ces tornades ambulantes, mais contrairement à ce qu’il avait songé au départ, cela ne lui faisait pas de mal. Un peu de nostalgie tout au plus, mais il était réaliste. Il ne pouvait pas sclérosé de la sorte toute sa vie. Fixer ce plafond ad vitam eterna en espérant que le pire viendrait. Non. Il avait fait le bon choix, et au plus profond de lui, il arrivait à en être convaincu. Ce qui était déjà un grand pas.

Ce qui expliqua également le relatif dénuement dans lequel son appartement se trouvait quand la jeune femme se présenta devant sa porte. Il avait emménagé depuis trois jours, mais n’avait pas encore pu faire grand-chose de plus que d’installé son canapé et sa sono, ainsi que le micro-onde et la machine à pain qu’il avait acheté sur un coup de tête. Même sa chambre approchait au maximum de la définition de ‘caverne’ tant elle était en fouillis. Son lit n’était encore monté qu’à moitié -ce qui expliquait la présence de couverture et de couette sur le canapé, et il fut assez reconnaissant à la jeune femme -Emily donc- de ne pas le relever.

-Je vous demande pardon? fut tout ce qu’il parvint à dire, ouvrant de grand yeux face à son discours.

Lui, suivit ? Sérieusement ?

-Attendez, je… Je ne comprends pas bien. Vous êtes en train de me dire que j’ai été… Suivi par quelqu’un ? Mais… dans quel but? Ça n’a… Aucun sens.

Jamie écarquilla de grands yeux, tout en secouant la tête, désabusé. Qui donc pouvait bien avoir le temps de le suivre ou même de l’épier ? Sa vie récente relevait du néant absolu ! Du désintérêt le plus complet. Il n’y avait strictement rien digne du moindre intérêt même anthropologique dans sa vie, alors pourquoi  est-ce que l’on voudrait fournir un effort pour épier son vide existentiel ?

-Vous devez faire erreur sur la personne, je… Je vous assure. Il n’y a strictement aucune raison de m’épier ou même de me… Suivre. C’est… Enfin, ça n’a pas la moindre logique.

Même en cherchant, vraiment, il ne voyait pas et même en y repensant, non, il n’avait vraiment pas souvenir d’avoir vu une personne le suivre. Bon il devait bien avouer qu’il avait eue d’autre ‘priorité’ que celle de vérifier qu’il n’était pas suivit mais tout de même.

-Oh ça? fit-il après un temps, en soulevant le sac de voyage qu’il avait à la main. Je pars en voyage pour quelques jours. Hors du pays, précisa-t-il, ce qui fit froncer le nez à la jeune femme.

Il n’en revenait toujours pas d’ailleurs, et comptait bien profiter de l’aubaine qu’Adele lui avait offert sur un plateau. Quand elle avait mentionné ce ‘léger problème’ que constituait le pèlerinage obligatoire qu’elle allait devoir annulé en raison de son travail monumental prévu avec une certaine Miss Joane et Adam, de ce qu’il avait cru comprendre, Jamie s’était aussitôt porter volontaire. Dépressif en rémission ou pas, un voyage en Ecosse ne se refusait certainement pas. Surtout pas quand la ‘monnaie’ à fournir était juste de s’assurer du bon état de la demeure familiale -et de son caveau, aussi. Pas exactement l’activité la plus fun, mais Jamie n’avait pas eue besoin de le lui faire redire deux fois. Et puis, elle avait l’air tellement heureuse qu’il l’aide que cela fallait bien une petite piqûre de rappel.

-Je dois me rendre en Ecosse pour une quinzaine de jours, donc je pense que vous n’avez pas à veiller sur moi Mademoiselle. Je vous assure, ça doit juste être un canulars, ou une mauvaise blague de votre journaliste là. Il n’y a aucune raison pour...

La grimace qu’elle effectua le fit aussitôt cesser de parler. Visiblement, ce n’était pas du tout la réponse qu’elle attendait ni même une réponse qu’elle allait accepté. Et malgré lui, Jamie se mit à faire rouler ses clefs dans sa main. Ce n’était pas que la présence de la jeune femme le dérangeait, c’est juste que cela lui paraissait tellement improbable comme problème !…

-Ecoutez Mademoiselle, j’ai mon avion dans deux heures, je dois vraiment y aller. Je vous assure que ça n’a pas la moindre logique et que vous pouvez rentrer chez vous. Je ne suis pas la cible de voyeur, et même si c’était le cas, eh bien, voilà, je pars deux semaines, vous aurez tout le temps de l’attraper d’ici à ce que je reviennes! lança-t-il sur le ton de la plaisanterie, ce qui ne fit pourtant pas rire du tout la jeune blonde.

Mordillant l’intérieur de sa joue, Jamie la fixa avec une forme d’impatience. Il voulait bien trouver gentil de sa part de s’en faire pour lui, mais il comptait bien aller réfléchir sur sa vie loin d’ici et si elle ne le laissait pas passer, cela risquait d’être un peu compromis.

-Excusez-moi, fit-il en lui forçant légèrement le passage, la faisant reculer dans le couloir. Je m’excuse vraiment, que vous ayez du vous déplacer pour venir jusqu’ici, ajouta-t-il, en verrouillant son appartement, deux fois, mais je ne risque rien. Si ce n’est de louper mon avion. Et puis, c’est pas comme si ce voyeur fictif allait me suivre de l’autre côté de l’océan n’est-ce pas ?

De nouveau, il prit le ton de la boutade, et de nouveau, elle grimaça. Jamie eue pour elle un petit sourire, avant de faire une petite moue.

-Je vous raccompagne en bas? proposa-t-il aimablement, dans un tout dernier recours.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Emily Lame-Duck


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Britt Robertson

Ѽ Conte(s) : Le vilain petit canard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le vilain petit canard



☞ Surnom : Lou / Loulou / Pollen / Coin-coin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2516
✯ Les étoiles : 1252




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Dim 26 Nov 2017 - 21:10



21 Guns
Emily & Jamie
Do you know what's worth fighting for,
When it's not worth dying for ?



L'Écosse. Non mais franchement, qui allait en Écosse à une période de l'année comme celle-là ? Le seul truc qu'il allait trouver là-bas, c'était du brouillard de la pluie et de la boue. Évidemment monsieur Skyrunner n'aurait pas pu choisir une destination un peu plus amusante comme par exemple Hawai ou une île tropicale solitaire ! Mais non, il avait fallu qu'il décide d'aller en Écosse !  Elle avait fini par descendre de son appartement et par sortir, ne souhaitant pas s'imposer plus que nécessaire. Si elle se sentait responsable de lui, après tout elle était assigné à sa protection, cela l'agaçait prodigieusement qu'il ne lui prête pas attention ou plutôt, ils ne prennent pas au sérieux ce qu'elle essayait de lui dire. Son but n'était pas de le terroriser, si elle pouvait garder le peu d'habitants innocent qui restait a Storybrook innocent, elle le ferait. Mais comment était elle sencé attraper ce type si son appas se cassait ? Surtout quand elle savait que si, le type qu'il suivait était parfaitement capable de payer un billet pour l'Écosse juste pour le suivre.

En plus, c'était toujours comme ça. Dès qu'on laissait l'appas ou la personne en danger s'éloigner du flic ou du type qui devait le protéger, il finissait invariablement avec des problèmes. Ou mort. Éviter ce genre de situation lui paraissait donc un minimum important.

Émily l'avait laissé aller vers l'aéroport, puis quelques minutes après était monté dans son Impala et c'était mise en route vers l'aéroport à son tour. Arrivé là-bas, elle avait payé une place de parking les yeux de la tête, passé un coup de fil, et, après avoir eu une réponse, c'était pas acheter un billet pour le vol vers l'Écosse. Le peu de place disponible qui restait l'avait forcé à prendre un billet plein tarif en première classe.
Lorsque l'embarquement se fit, la jeune femme grimpa à bord de l'avion et se dirigea automatiquement vers la classe économique. Elle repéra le jeune Skyrunner au milieu des siège, s'approcha de son voisin et lui fit un sourire charmant

« Salut. »


« Salut.. »


« Je t'échange mon billet en premiere classe contre le tiens ici. »


« Sérieux ? Et pourquoi ? »


« Pose pas de questions, c'est oui ou non ? »


« Ouais carrément ! »

L'homme hésita à peine un quart de seconde, et lui tendit son propre billet, attrapa ses affaires et se dirigea tout naturellement vers la première classe. Émily se laissa trouver à côté du siège de Jamie en soupirant.

« Quoi ? »
Fit elle avisant la mine surprise de son voisin. « Vous ne pensiez quand même pas que j'allais vous laisser partir comme ça sans protection ? Vous avez vraiment pas l'air de comprendre dans quel pétrin vous êtes... Franchement, vous devriez me remercier au lieu de me fixer avec un regard de merlan frit comme celui-là. »

Elle n'avait eu le temps de rien. Pas d'affaires, seulement sa veste et son porte-monnaie comme bagage. Heureusement qu'elle avait encore son casque et son mp3, sinon le voyage aurait été vraiment compliqué. Déja qu'elle avait du laisser ses armes dans l'impala au risque de ne pas pouvoir passer...

« Oh, vous pensez vraiment être à l'abri ? Je vais vous dire : j'ai eu à passer un coup de fil pour savoir où se trouvait l'homme qui vous suit. Vous savez où c'est ? En Écosse quelle surprise ! Bon, je ne dis pas que qu'il savait que vous alliez prendre en avion et partir pour l'Écosse mais quand même, qu'il soit parti il y a 2 jours et une sacrée coïncidence je trouve. Pas vous ? Alors soyez gentil, et laissez-moi faire mon travail. Et une fois que ce sera fait vous aurez le plaisir de ne plus jamais me revoir. »


Sur ces quelques mots, elle mit son casque sur les oreilles, lanca la musique, et ferma les yeux.

« Prévenez-moi quand on arrive. »


* * *

L'avion avait été plutôt agréable. Elle avait dû rembarrer un passager qui s'était montré un peu intrusif, mais dans l'ensemble les choses c'étaient relativement bien passé. En plus son client n'était pas encore porté disparu . C'était une bonne nouvelle non ?

Le trajet en bus, puis la longue marche qui avait suivi ne lui avait par contre pas réellement plus. Elle suivait Jamie, évitant de lui parler tout en gardant un œil sur lui. Après tout, comme elle le lui avait dit, elle n'était pas là pour gâcher ses vacances mais simplement pour assurer sa sécurité. Tout en attrapant un psychopathe au passage, mais ce n'était qu'un détail. Et puis même, en dehors du territoire américain, « attraper » quelqu'un c'était compliqué. Elle devait, pour le moment, s'assurer que Jamie rentrerait en vie c'était tout.

Émily s'arrêta un instant devant l'immense maison qui était planté devant elle. Au loin, le lac du Loch Ness était visible, se détachant sous le ciel. La maison quand a elle était grande, et clairement ça avait l'air d'être un truc de fils de riche. Bon, ce n'était pas foncièrement hyper joyeux et hyper vert, mais franchement il y avait pire.

« C'est ici que tu vas crecher ? Ok, parfait. »

Elle avait jeté un regard autour d'elle, aperçu un chemin qui descendait vers un village en contrebas. Les mains dans les poches, elle resta quelques instants à contempler la maison avant de sortir un paquet de cigarettes et d'en prendre une. D'un geste négligeant, elle le tedit a Jamie lui en proposant une silencieusement. Puis, elle alluma son briquet, et observa le lac au loin. L'envie d'aller piquer une tête la prenait brusquement. Ça faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas nager totalement librement dans un endroit... Peut-être qu'elle en aurait l'occasion pendant cette surveillance pénible. Même si au fond, elle savait qu'il ne fallait pas trop y compter.

« Faut qu'on fasse le tour de la maison avant de s'installer, histoire de voir si il y a pas de mauvaise surprise. »
fit-elle. « En suite on ira au village acheter de la bouffe/. »

Elle plongea la main dans sa veste, et lui tendit une carte

« C'est mon numéro, enregistre-le.  » fit elle avant de se diriger vers les grandes portes. "C'est pas un truc de fillettes comme baraque. Pourquoi tu vis dans un appart aussi petits si tes parents ont une baraque comme ca ?"

Est ce que au moins ils prenaient les dollars dans le coin ?
[/quote]

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Looks like a Girl but she’s a Flame

Everybody stands as she goes by
Cause they can see the flame that’s in her eyes
Watch her when she’s lighting up the night
Nobody knows that she’s a lonely girl
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t50590-coin-coin-pres http://imghttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duckahttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duck15.hostingpics.net/pics/951307Emily.png

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1524
✯ Les étoiles : 1825




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Ven 5 Jan 2018 - 20:43

Where there is a flame, someone's bound to get burned but just because it burns, doesn't mean you're 
gonna die.  You gotta get up and try.

Avec un soupir un peu étouffé, Jamie se massa l’épaule, observant l’énorme pièce dans laquelle ils venaient d’entrer. Pour être franc, Jamie n’était pas franchement ravie d’avoir de la compagnie. Il avait prévu d’utiliser le temps en solitaire passé ici pour essayer de réfléchir sur lui même, et la présence d’une totale inconnue ne le ravissait pas plus que cela. D’autant qu’elle avait l’air d’avoir un caractère à peu près aussi facile qu’Adam dans ses grands jours.

-Je n’ai jamais dis que c’était ma maison, marmonna-t-il, s’avançant de quelques pas dans ce qui devait être un… Hall ? C’est la maison d’une amie à moi. Enfin de ses parents, ou de sa famille. Un truc comme ça, éluda-t-il en la voyant le regarder comme si il était le dernier des demeurés.

Adele lui avait dit que c’était une grande maison familiale, mais jamais Jamie n’aurait imaginer un truc aussi grand. Certes elle ne faisait ‘que’ deux étages, mais sur une telle surface… C’était plus une maison, mais un ranch quoi ! Manquait à peine l’immense molosse et les chevaux quoi. Et puis le…

-Normalement, il y a un gardien, mais Adele m’a dit qu’il ne travaillait pas le week-end, du coup on risque de ne le voir qu’après-demain.

Pourquoi est-ce qu’il l’informait de ça, aucune idée. Mais vu sa tête, il se dit qu’il avait bien fait, parce qu’elle avait l’air du jour à tirer sur le premier venu osant poser son pied à un miles de la propriété. Sérieux, elle devait vraiment se faire des illusions. Lui, suivit ? La seule chose qui le suivait, c’était une poisse improbable. Rien de plus. Et puis, franchement, qui voudrait lui faire du mal ? Même Famine, Cavalier de l’Apocalypse de son état, s’était désintéressé de lui ! C’était dire ! Mais bon… Pas sûr que si il lui sortait cet argument, elle soit de son avis. Elle allait plutôt plaider la folie pour lui et le ramener aussi vite dans le Maine. Or il avait promit à Adele d’y passer au minimum une semaine, histoire d’être en mesure de lui assurer que la maison restait dans un état acceptable, que Jeffrey, le gardien, faisait un bon boulot et qu’elle pouvait y organiser la future réunion de famille sans risque.

Doucement, il s’approcha de la pièce la plus à sa gauche, dépourvue de porte mais pourvue de la cheminée la plus country qu’il lui ai été donné de voir ! Toute en pierre brute, en bois sombre et surmontée d’un trophée de chasse clichée (une paire de bois de cerf aussi massive qu’épaisse et visiblement très lourde), Jamie ne rêvait que d’y allumer un feu, d’allumer une cigarette et de s’endormir dans le canapé qui lui faisait face. Chose qu’il aurait fait, sans déballer ses affaires, si il avait été seul. Sauf qu’Emily lui passa devant, venant se placer devant l’une des hautes fenêtres, en pinçant les lèvres. Ce qui brisa légèrement le charme, et Jamie s’appuya contre le chambranle de la porte, bras croisés, l’observant ‘inspecter’ la pièce dans les moindres détails. Lui, tout ce qu’il remarqua, ce fut l’absence de poussières. Jamie ignorait si il s’agissait du travail du gardien ou si il engageait une femme de ménage, mais franchement, c’était pas mal du tout. Mieux que chez lui certains jours. Enfin chez lui… Avant.

Avec un soupir, il se surprit à songer que ça serait peut-être mieux désormais, dans son appartement solitaire. Seul. Plus entouré de deux, charmantes, furies. Ça allait lui faire du bien. Probablement. Enfin il espérait. Il voulait y croire. Il était temps… De changer.

-Les chambres sont à l’étage, annonça-t-il, se détachant du chambranle pour retourner sur ses pas, attrapant la lanière de son sac de voyage. T’as qu’à.. Faire tes trucs, moi je monte.

Il n’attendit pas sa réponse, commençant déjà à grimper l’escalier sans vraiment regarder derrière lui, Jamie n’était pas franchement habitué aux grandes maisons, aux grands espaces à vivre, mais le couloir dans lequel il s’avança lui sembla étrangement… familier. Nourrit de tous les fantasmes qu’il avait pu créer, affalé dans son sofa à écouter tous les albums de country qui lui passait sous la main. Couleurs sourdes, verte, pourpre, brune, bois brut, décoration rustique, parfois ça et là, quelques photos. Doucement, Jamie s’approcha de l’une d’elle, observant le portrait familial, son coeur se serrant d’une pointe envieuse avant de reposer la photo, n’y reconnaissant pas qui que ce soit, pour pousser la première porte venue.

-Puuuuuutain...

Le sifflement lui échappa totalement, ses lèvres se fendant d’un espèce de sourire admiratif. C’était littéralement la chambre du crooner country par excellence. Du tissus de la literie à la commode basse en chêne, c’était le plus summum des clichés. Et bon sang, qu’est-ce que ça pouvait être classe ! Avec la même prévenance tintée d’admiration, Jamie déposa son sac sur le seuil de la pièce, avant de faire une sorte de bond sur le côté, en réalisant qu’Emily se trouvait juste derrière lui.

-Putain ! Mais annonce toi, j’ai faillis faire une syncope! s’exclama-t-il, avant de froncer les sourcils. Qu’est-ce que tu fais là, tu… Vérifiais pas le rez de chaussé?

Elle eue une sorte de moue, le bousculant à demi pour rentrer dans la pièce, pousser les rideaux observer d’un œil critique l’espace existant entre le lit et le mur. Regard que Jamie ne connaissait que trop, ayant été le protecteur de trop de gamin durant sa vie à l’orphelinat.

-Tu comptes quand même pas dormir par terre?! s’écria-t-il, posant ses mains sur ses hanches. C’est hors de question ! Si je suis venu ici à la base c’est pour être seul et réfléchir alors c’est hors de question que tu dormes dans la même pièce que moi!

Elle lui adressa un regard noir très explicite, mais Jamie croisa les bras sur son poitrail, relevant un sourcil.

-Non. Je suis désolé, mais j’ai déjà pas porté plainte pour harcèlement alors que t’as décidé de t’incruster dans mes vacances alors c’est juste absolument hors de question que tu dormes par terre dans ma chambre.

Elle aurait pu objecter qu’il ne s’agissait pas de sa chambre, proprement dit, mais ce n’était pas franchement le propos.

-Et je refuse que tu dormes dans le même lit que moi! rajouta-t-il en la voyant prête à répliquer. Je te le répète je suis venu prendre des vacances ici, j’ai besoin de… réfléchir. A plein de trucs. Vraiment important. Alors… s’il-te-plait. Non. Prend n’importe laquelle de ces chambres, mais s’il te plait, pas la mienne.


Il se remettait à peine de ses insomnies chroniques, alors il escomptait bien ne pas laisser son sommeil être mit à mal par une espèce de têtue blonde beaucoup trop caractérielle.

-Je t’assure qu’il n’y a aucune raison pour qu’on me prenne pour cible. Vraiment. Je ne risque rien. Rien du tout.

Rien de pire que ce qu’il s’était déjà fait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Emily Lame-Duck


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Britt Robertson

Ѽ Conte(s) : Le vilain petit canard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le vilain petit canard



☞ Surnom : Lou / Loulou / Pollen / Coin-coin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2516
✯ Les étoiles : 1252




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Lun 29 Jan 2018 - 14:08



21 Guns
Emily & Jamie
Do you know what's worth fighting for,
When it's not worth dying for ?



Il y avait beaucoup trop de portes et e fenêtres dans cette baraque. En cas d'attaque, ils seraient fichus... bon, elle n'en était pas au point de croire que la moitié de la mafia russe allait leur tomber dessus, mais de base elle préférait être dans un environnement qu'elle pouvait contrôler et dont elle pouvait facilement se faire une carte mentale. Ici, ce n'était pas le cas, dommage...

Elle passa au rez de chaussé rapidement a l'oeil avant de monter rejoindre le jeune homme pour voir la chambre qu'il avait choisit et retint un soupire en voyant la décoration. Franchement, c'était moche ! Comment on pouvait avoir une telle tête béate devant ca ?

« Putain ! Mais annonce toi, j’ai faillis faire une syncope! Qu’est-ce que tu fais là, tu… Vérifiais pas le rez de chaussé? »


Elle eut un sourire qu'elle dissimula rapidement. Et aprés il demandait pourquoi elle devait garder un œil sur lui ? Il n'était même pas capable de sentir les gens approcher dans son dos franchement. Rapidement elle entra dans la chambre et commenca a zieuter la place avant de se faire interrompre.

« Tu comptes quand même pas dormir par terre?! C’est hors de question ! Si je suis venu ici à la base c’est pour être seul et réfléchir alors c’est hors de question que tu dormes dans la même pièce que moi! »

Non mais et puis quoi encore ?

« T'as peur de quoi, que je te saute dessus ? »
répliqua elle du tac au tac.

« Non. Je suis désolé, mais j’ai déjà pas porté plainte pour harcèlement alors que t’as décidé de t’incruster dans mes vacances alors c’est juste absolument hors de question que tu dormes par terre dans ma chambre. »


Ok, super mais...

« Et je refuse que tu dormes dans le même lit que moi! »
Elle ouvrit de grands yeux ronds. Alors elle n'avait jamais eut cette idée en tête mais.. Ca l'horrifiait a ce point ? Sympa …. « Je te le répète je suis venu prendre des vacances ici, j’ai besoin de… réfléchir. A plein de trucs. Vraiment important. Alors… s’il-te-plait. Non. Prend n’importe laquelle de ces chambres, mais s’il te plait, pas la mienne. »

Emily soupira et leva les yeux au ciel.

« On se calme princesse, je compte pas dormir avec toi, c'est bon t'es rassuré ? Je suis pas la pour te sauter dessus bon sang, rentre toi ca dans le crane ! Tu crois que ca me fais plaisir de me retrouver dans ce coin paumé ? Non, alors rassure toi je ne vais pas envahir ton « espace personnel », je vais te foutre la paix t'es content ? »

Peut être qu'il arrêterai de gémir après ca ! Rapidement la jeune femme sortit et quitta la chambre d'un pas rapide en... claquant la porte derrière elle. Voila, il l'avait sa tranquillité ! Merci, elle avait bien compris qu'elle le gênait. Bon ca changeait pas de d'habitude mais tout de même ! Rhaa ca l'énervait ! Quoi, il pensait qu'elle avait envie d'être la ? Qu'elle le suivait pour son bon plaisir ? Parce qu'elle avait rien d'autre a faire de sa vie ? Pfeu ! L'idée de laisser Figue seule a l'appartement lui filait de l'urticaire. Si l'appart n'avait pas brûlé a son retour, ca relèverai du miracle !

Elle se retrouva devant la maison et expira rapidement pour ne pas... Frapper quelque chose. Bon, ca allait mieux. Allez, c'était pas sa faute, il se rendait pas compte... et elle exagérait peut être un peu. Emily jeta un regard au loin et se rapprocha de la maison, passant la tête dans l’entrebâillement de la porte pour crier en direction de l'étage :

« Je sors ! »


Quoi qu'il doive se passer, ca n'arriverai pas aujourd'hui elle en était sure. Et puis comme elle lui avait dit, elle n'était pas la pour lui pourrir son séjour mais pour surveiller que personne ne s'en prenne a lui. Au de la de ca, il était parfaitement capable de se débrouiller tout seul. Oserait elle assumé que 'eau qui brillait au loin faisait naître en elle le désir indomptable de courir vers la et de plonger la tête la première ? De retrouver enfin un élément avec lequel elle faisait corps...

Emily marcha un moment, sentant au fil des secondes les battements de son cœur s’apaiser, comme calmés par le paysage autour d'elle. Un long moment après, elle arrivait sur les bord d'un immense lac au milieu duquel elle pouvait voir de petites barques de pécheurs. Elle jeta un regard a droite, puis a gauche avant de se décider a retirer ses vêtements pour rester en sous vêtements. Elle planqua ses fringues derrière un bosquet et se dirigea vers l'eau. Doucement elle posa un orteil dans l'eau et sentit un frisson délicieux lui remonter le long de la jambe. L'eau était glaciale. Plus que ca même, elle était a deux doigts de se congeler. Aucun humain ne s'y serait risqué mais... Elle avait l'habitude. L'eau, froide ou chaude, avait toujours été sa compagne dans le monde des contes.

Emily avança doucement en riant intérieurement de retrouver enfin un endroit ou elle se sentait bien, en sécurité. Quelques instants plus tard, elle avait plongé et nageait avec délice dans l'eau. Celle ci l'entourait de toutes parts et elle sourit en s’enfonçant sous l'eau, a la recherches de poissons. Elle nagea la un long moment, ne remontant que de temps en temps a la surface pour reprendre sa respiration, au point ou on aurait pu la croire noyée. Mais la jeune femme pouvait retenir sa respiration un long moment alors elle en profitait. Elle ne savait pas combien de temps elle était restée la, mais en revenant vers la berge, elle se sentait carrément mieux.

Presque libre.

Pourtant... elle fronça les sourcils en voyant au loin une silhouette qui ne lui était pas inconnue. Le bas du pantalon retroussé, il marchait en se penchant près de a berge a la recherche de... de quelque coquillage sans doute. La jeune femme nagea jusqu'à son coin a l’abri des regards et sautilla sur place en essayant d'enfiler son pantalon qui lui collait a la peau, avant de rapidement mettre son t-shirt par dessus la tête et de rejoindre le jeune homme.

« Salut, tu fais quoi ? J'pensais que tu resterais dans ta piaule a regarder tes décos... »
demanda elle.

Pour une fois elle ne se montrait pas... agressive. Pas de demande de compte, simplement une question polie. Elle aurait cru que Jamie serait resté a la maison pour se reposer du voyage, aussi le retrouvé ici était il assez surprenant. Surtout avec un seau a coté de lui. Ou est ce qu'il avait trouvé ca ?

Emily s’assit sur le bord d'un rocher, tenant encore ses bottes dans sa main alors que ses cheveux dégoulinaient sur ses épaules. Le soir tombait...
Pourquoi lui ? Qu'est ce qu'on lui voulait ? A la limite elle aurait pu le laisser venir ici, mais d'un autre coté... elle avait besoin de lui ; ce n'était pas tout le monde qui était a ses trousses. Soudain, elle releva la tête.

« T'as des liens avec la mafia ou un truc comme ca ? Ton père est gouverneur de chaispasquoi ?  »
Elle leva les mains devant elle lorsqu'il se tourna. « J'demandais juste hein, j'essaie de comprendre, c'est tout. »

Ouais, parce que c'était grave louche non ? Que LE type sur lequel elle essayait de mettre la main depuis des mois se prenne subitement d’intérêt pour ce garçon la laissait perplexe. Qu'est ce qu'il avait de spéciale ? Brusquement elle tourna la tête en arrière et plissa les yeux.

« T'attendais quelqu'un ? »
fit elle d'un ton méfiant. « Parce qu'il y a une bagnole devant la barraque. Une bagnole trop friquée pour que ce soit la femme de ménage... »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Looks like a Girl but she’s a Flame

Everybody stands as she goes by
Cause they can see the flame that’s in her eyes
Watch her when she’s lighting up the night
Nobody knows that she’s a lonely girl
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t50590-coin-coin-pres http://imghttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duckahttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duck15.hostingpics.net/pics/951307Emily.png

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1524
✯ Les étoiles : 1825




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mer 28 Fév 2018 - 14:28

 
Where there is a flame, someone's bound to get burned but just because it burns, doesn't mean you're 
gonna die.  You gotta get up and try.

La voir s’énerver de la sorte manqua de peu de lui faire lever les yeux au ciel. Avait-elle seulement la moindre idée de ce qu’il avait traverser ? Avait-elle la moindre idée de combien ce petit moment de paix comptait pour lui ? Non, bien sûr que non. Personne ne pouvait savoir. Jamie n’en avait jamais parler autour de lui et ne le ferait jamais. Tout ce qui était arrivé dernièrement...Etait comme une plaie encore ouverte au milieu des cicatrices hideuses qui recouvraient son âme. Il lui fallait du temps, seul. Beaucoup de temps. Pour être franc, il n’était toujours pas certain de ne plus vouloir attenter à ses jours alors au fond, peut-être que la présence de cette nana un peu trop brusque était une bonne chose ?

Avec un soupir, Jamie passa une main dans ses mèches, désormais plus courtes et brossées. Penser au présent. Aux gestes qu’il effectuait. Chaque instant, il devait se concentrer pour ne pas se laisser happé par la ouateuse léthargie qui avait été son quotidien pendant de longs mois. C’était parfois extrêmement difficile, parfois beaucoup moins. Probablement le début de ‘réminiscence’ dont avait parler le docteur. Après les examens qu’il avait fait, le ‘bilan’ qu’il avait voulu dressé pour mesurer l’étendue des dégâts, il avait du se rendre à l’évidence. Il n’était plus qu’un amas de chaire, de sang, et d’os. C’était tout. Pas même de muscles, ceux-ci s’étant atrophiés sous l’effet de l’anorexie. Son état était ‘préoccupant’. ‘Dangereux’. Pourtant, le docteur avait souligné le côté ‘miraculeux’ de son allure générale. Bien que hirsute et maigre, habillé Jamie avait presque l’air normal. Un peu trop pâle sans doute, mais c’était surtout ses jambes et son torse qui étaient marqués par la maladie.

Vous êtes solide, Monsieur Skyrunner, lui avait dit le médecin, comme un encouragement. Jamie avait du retenir un ricanement sec. Cette solidité, il ne l’avait du qu’à Famine, il en était persuadé. Quelle meilleure façon de passer inaperçu que de préserver la façade de son hôte ? Mais il s’était tût, acquiesçant mollement. Si son corps avait été solidifié de l’intérieur, alors il devait en trier profit. C’était ce qui avait mener le médecin à lui parler de la ‘méditation’ et du ‘moment présent’. Précepte farfelue dont il avait déjà entendu auprès de Jez, pour ses problèmes de concentrations, mais à cet instant, cela lui apparut comme une très bonne idée. Se concentrer sur l’instant présent. Sur le moment. Sur les gestes, les sensations. La respiration. Les couleurs, les sons, les textures. Observer le monde, et en prendre compte.

Cela restait par moment un véritable discours de hippies, mais Jamie tâchait d’y consacrer un peu de son esprit chaque jours. Ce jour là, ce fut lors du déballage de ses affaires. Des gestes simples, mais effectués en entier. Des aller-retour utiles. Ses vêtements pliés et entreposés en ordre, puis son livre. Son carnet, à la couverture de cuir. Son ipod. Son appareil photo, acheté sur un coup de tête à l’aéroport. Et enfin, une petite photo, de lui, Loki et Opy. Un instant, il faillit s’attarder dessus, mais il ne s’en sentit pas la force. Pas encore. A la place, il s’assit tranquillement sur son lit, fermant les yeux un dernier instant. Il était encore perclus de crampes. Ses bras étaient fatigués d’avoir portés, soulevés, pliés. Ses jambes, d’avoir marchés. Mais à cet instant, Jamie se sentait plutôt bien. Et c’était important de le noter.

Doucement, il se releva, ressortant de le couloir dans l’idée de sortir du manoir. La bâtisse était immense, mais il ne se sentait pas encore de l’explorer, le soleil encore haut de l’après-midi l’entraînant plutôt au dehors. Il prit cependant le temps d’observer l’un des tirages photos posés sur l’un des meubles en bois du couloir, dans un cadre en écaille. Adele souriant largement auprès d’un jeune homme taciturne, au regard sombre. Adele ne lui avait jamais parlé de sa famille, mais vu les traits, il aurait pu parier qu’il s’agissait de son frère. Ou d’un cousin, peut-être. Son air perdu et sombre le différenciait quand même beaucoup de la jeune femme souriante. Secouant la tête, Jamie se dit qu’il essaierait de lui poser la question, si il n’oubliait pas d’ici là et après avoir enfiler sa veste, il finit par sortir du Manoir, sans même penser à refermer derrière lui.

Après tout, il était absolument seul au monde dans cette lande, non ?

Bon, si ce n’était cette Emily, bien sûr…

Sans vraiment faire attention, Jamie prit d’instinct le chemin de glaise qui partait vers la gauche du manoir, en pente douce. Quand Adele lui avait dit que le Manoir donnait sur le Loch, elle n’avait pas menti ! Entre deux branchages d’épineux courbes, le Loch se dessinait comme une tache d’argent sous le soleil. Les reflets de l’eau étaient presque métalliques, et l’air froid qui soufflait depuis le centre du Loch ébouriffait autant ses mèches que l’herbe vert foncé autour de lui. Si tout autour d’eux, le Loch était entouré d’à-pic, autour du Manoir, l’eau affleurait à même la terre, dans un ressac entêtant mais plutôt apaisant. Au loin, avait-il lu dans la brochure disposée dans l’avion, il pourrait apercevoir, si la brume n’était pas trop épaisse, les ruines du château d’Urquhart, seul château présent dans le Loch, plutôt colonisé par les clans que par les rois. A cet instant, Jamie n’en vit pas même l’ombre d’une tour, le centre du Loch étant obscurcit par une brume grisâtre, qui ne prédisait rien de bon pour la soirée mais pour l’heure, il se contenta de s’approcher de l’eau et d’y plonger la main.

Plus que les reflets, c’était le touché du métal que l’eau possédait. Froid et coupant comme une lame d’acier trempé, même les petits cailloux sous sa paume semblaient presque aussi coupant que des éclats de verre. Pourtant, quand il en sortit un de l’eau, il constata bien vite ses côtés émoussés et arrondis. Malgré lui, Jamie eue un sourire. Le Loch n’avait rien de coupant, ce n’était que les légendes le peuplant qui le rendait effrayant et menaçant. En réalité, il ne s’agissait que d’une poche d’eau, un bras entre la mer et Inverness.

Rien de plus.

Rapidement, il ôta ses bottes, les abandonnant sur le talus, avant de retrousser son pantalon jusqu’aux genoux, et, sans hésitation, il sauta à pieds joints dans l’eau glacée. Le frisson qui remonta le long de son échine lui fit un bien fou. Ressentir…. Enfin. A force de ne plus rien ressentir, Jamie avait fini par croire avoir perdu toutes onces d’humanité. Pourtant, quand il rouvrit les yeux, il du bien se l’avouer, à cet instant, Jamie ressentait une sorte sourde d’apaisement. Il ne pouvait pas vraiment mettre le doigt dessus, c’était encore ténu et dissimuler dans les méandres du vide, mais c’était là. Cela pulsait, quelque part, loin derrière son plexus.

Et c’était déjà ça.

Tranquillement, il se mit à marcher, se penchant par instant pour recueillir tel ou tel caillou, fougère, fleur, disséminer sur son chemin, se surprenant vite à claquer des dents. Après un petit instant, il finit même par dégoter un seau en ferraille, probablement abandonné par des enfants des dizaines d’années auparavant. Le fer rouillé grinça quand il l’attrapa, examinant rapidement son contenu avant de relever les yeux quand Emily, aux bout des mèches trempés d’eau, apparut entre les buissons. Le réflexe vint de lui même, Jamie sourit. Enfin, tenta de sourire. Une mince ligne tordue sur son visage. Mais c’était déjà beaucoup.

-Salut, répondit-il, s’arrêtant au milieu de l’eau. Je me suis juste installé, je n’avais pas trop envie de me balader à l’intérieur. Pas quand y a ça sous mes yeux, ajouta-t-il en désignant le Loch du menton.

Elle eue une sorte de moue, comme pour acquiescer et Jamie haussa un peu les épaules.

-J’ai des liens avec personne, surtout pas dans ce genre. La personne la plus criminelles que je connaisse vole du jambon et c’est un chat errant. Je t’assure, ça n’a aucun sens.

D’un geste, un se pencha pour ne pas trop perdre l’équilibre, revenant se mettre sur l’herbe. La blonde eue une sorte de hochement de tête, comme pour elle même, réfléchissant à son tour avant de brusquement froncer les sourcils, désignant la voiture qui venait de se garer devant le Manoir. Aussitôt, Jamie fronça les sourcils. Ça, il était bien d’accord, c’était bizarre. Et elle n’avait pas tord, ce n’était pas le genre de voiture à appartenir à un employé. Plutôt un employeur… Se redressant, Jamie jeta un regard à Emily, qui porta directement sa main derrière elle avant de jurer, visiblement nerveuse.

-Si ça se trouve, c’est son frère qui vient faire un tour? proposa-t-il, un peu à l’aveugle. Adele a des soucis de mémoires, elle ne m’a pas dit si elle avait de la famille, ni si elle devait débarquer ce week-end, précisa-t-il, en se tournant vers Emily, qui le fusilla du regard comme si il était le dernier des idiots.

Malgré lui, Jamie ouvrit les mains, comme pour signifier son impuissance face à la situation, avant que soudainement, une silhouette finisse par s’extirper de la voiture, se découpant dans le vert de la lande. Il était trop loin pour que Jay en distingue les traits, mais visiblement c’était un homme. Pas mal grand. Enfin plus grand que lui. L’homme eut un regard circulaire, avant de s’attarder sur eux… Et de les fixer. Un long moment.

-Tu proposes qu’on fasse quoi? chuchota Jamie, à l’intention d’une Emily réfléchissant visiblement à mille à l’heure.

Mais avant qu’elle ne puisse émettre le moindre son, l’homme claqua la porte de la voiture, la contournant pour se diriger vers le chemin de terre qui serpentait vers le Loch. Malgré lui, Jamie tendit aussitôt la main vers Emily, comme pour la protéger, la faisant un peu reculer avant que brusquement l’homme ne se dessine entre les épineux. Un large sourire venait étirer son visage anguleux.

-Enfin, je t’ai retrouvé!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Emily Lame-Duck


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Britt Robertson

Ѽ Conte(s) : Le vilain petit canard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le vilain petit canard



☞ Surnom : Lou / Loulou / Pollen / Coin-coin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2516
✯ Les étoiles : 1252




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mar 27 Mar 2018 - 12:24



21 Guns
Emily & Jamie
Do you know what's worth fighting for,
When it's not worth dying for ?



Bon sang c'était une erreur de débutant ! Comment avait elle fait pour ne pas la prendre ? Quelle idiote ! Elle c'était fait avoir par le lac, elle avait baissé sa garde, elle avait cédé a un caprice et maintenant elle devait en assumer les conséquences. Si Jamie était blessé, si il y avait le moindre problème ce serait de sa faute. Sa faute a elle, a elle seule qui aurait été incapable de le protéger uniquement parce qu'elle avait cédé a une faiblesse. Quelle idiote !

Elle fixa l'homme qui approchait avec un regard sombre, la mâchoire sérrée.

-Enfin, je t’ai retrouvé !


Emily inspira et se retint de se jeter sur lui avant de passer directement devant Jamie sans prendre garde a ce qu'il voulait, et se posta devant l'homme, les bras coisés et l'air venimeux.

« Dégage. »
fit elle simplement d'un ton sec.

L'homme cligna des yeux, comme surprit.

« Excusez moi ? »


« Je vais te simplifier le message, t'en fais pas. Tu dégages d'ici et tu ne t'approches plus de ce gars sauf si tu veux que je te pète les rotules, je suis assez claire comme ca ? »
elle s'approcha de lui jusqu'à n'être séparé de l'homme que par quelques centimètres : « Je sais ce que tu fais. Et je ne te laisserai pas faire. »

Il y eut, pendant un instant, un éclair d'incertitude dans son regard qui passa si rapidement qu'elle douta elle même de l'avoir vu. Le visage de l'homme était a présent calme et seuls ses yeux plissé trahissaient son irritation face aux menaces de la jeune femme. Sa mâchoire se serra et il réfléchissait visiblement a un moyen de renvoyer la jeune femme sur les roses sans être trop vulgaire. Elle l'avait énervé c'était visible et claire comme de l'eau de roche. Pourtant il se maîtrisa et la toisa de toute sa hauteur.

« Je vous prierai mademoiselle de me libérer le passage. Cette histoire ne vous concerne pas. »


Emily soutint son regard et lui fit un sourire provocateur.

« Et sinon quoi ? Tu vas me suivre et camper devant chez moi ? »


L'homme serra les poings et cracha :

« Vous ne comprenez rien. »


Emily haussa les épaules avec un sourire toujours aussi moqueur avant de se retourner vers Jamie. Bon, visiblement il voulait lui causer, ou au moins entendre ce que l'autre avait a dire, donc autant le laisser faire non ? Mais maintenant il savait a quoi s'attendre. Elle haussa les épaules et se décala d'un pas, laissant enfin Jamie face a l'homme. Celui ci l'observa pendant quelques secondes comme si il le voyait pour la première fois, comme si il voulait graver ses traits dans son esprits avant de lui faire un petit sourire géné.

« Ce n'est pas comme ca que j'imaginais les choses... »
lâcha il avec un petit rire. « Je.. hum... tu as tellement grandit. Je voulais être sûre avant de venir te voir. »

Il avait l'air ému, au point ou Emily croisa brusquement les bras sur sa poitrine comme pour se protéger de ces sentiments. La bouche pincée, les sourcils fronça qui formaient un petit plis sur son front elle n'arrivait pas a définir exactement ce que ce type voulait.

« Je... Je suis ton père Jamie. »


Emily jeta un regard surpris a Jamie alors que dans ses bras, ses ongles s’enfonçaient dans sa chaire.

* * *

Elle avait lancé un feu de cheminé et c'était installée devant le canapé, sur le tapis moelleux avec une clope a la main, les yeux rivés sur les flammes depuis un si long moment que sa cigarette n'était plus qu'un trait de cendres qui ne tenait en place que grâce a son immobilité. Elle était perdue dans ses souvenirs, dans ses réflexions les plus profondes, ses sentiments inavoués, ses craintes mais surtout... ses espoirs qu'elle avait toujours tenté de faire taire, qu'elle avait toujours tenté d'éteindre sans jamais y parvenir.

Sa famille ne reviendrait jamais, sa famille l'avait abandonnée avant même qu'elle ne naisse, elle n'avait aucune chance de les revoir, jamais. Et pourtant...
Aprés leur retour a la maison, elle avait fait les choses simplement et c'était installée dans le salon alors que Jamie était partit... elle ne savait pas trop ou. Elle n'avait pas voulu l'interroger immédiatement, elle n'avait pas voulu être trop intrusive. Après tout n'était elle pas censé être la seulement pour assurer sa sécurité ? Personne ne lui avait demandé d'être la, non ? Et même Jamie semblait gêné par sa présence, donc elle n'allait pas essayer de jouer les psy. Pourtant... pourtant une partie d'elle mourrait littéralement d'envie de lui poser la question, de comprendre, de savoir.

D'essayer de voir si il y avait quelqu'un comme elle au final.

Elle entendit un pas venir vers le salon et sans bouger lacha :

« Y a un truc pour toi. »


Sur la table basse, juste devant elle se trouvait une enveloppe blanche qu'elle avait récupéré un peu avant. Le père présumé de Jamie l'avait déposé, une simple invitation a venir le voir ce soir chez lui. Il voulait « parler », et voir Jamie. Emily se redressa et précautionneusement, jeta sa cigarette dans l’âtre avant d’attraper son paquet et de s'en prendre une qu'elle alluma. Elle inspira puis exhala un nuage de fumée qu'elle souffla vers le plafond en se détendant au maximum. Ses yeux bleus fixèrent Jamie un instant avant qu'elle ne finisse par lâcher, d'un ton étrangement calme :

« Tu vas faire quoi ? »


Elle aurait pu lui demander comment ca allait, comment il vivait les choses mais son regard seul suffisait a répondre. Elle aurait voulu le clouer sur place, pouvoir voir a travers lui son ame a nu, essayer de voir si il était aussi perturbé qu'elle, aussi... mis a mal par la vie. Elle ouvrit la bouche et la referma. Puis elle détourna les yeux et inspira une bouffée de fumée avant de la relâcher pour calmer les battements de son cœur.

« C'est... »


A nouveau elle referma la bouche avant de soupirer. Il n'y avait pas de bonne facon de demander ce genre de choses, autant y aller franco comme avec un sparadrap.

« Qu'est ce qui c'est passé ? Pourquoi tu le connais pas ? »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Looks like a Girl but she’s a Flame

Everybody stands as she goes by
Cause they can see the flame that’s in her eyes
Watch her when she’s lighting up the night
Nobody knows that she’s a lonely girl
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t50590-coin-coin-pres http://imghttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duckahttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duck15.hostingpics.net/pics/951307Emily.png

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

21 Guns {Emily - Jamie}





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives