MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


CHATPERLI :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ ChAtPeRlIpOpEtTe ☆ Evénement #102
Une mission de Saoirse A. Bennet - Depuis le 3 décembre 2018
« La mission qui a du chat... ! »

Partagez | .
 

 Let it freeze ▬ Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Anastasia Romanov


« Dis-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6555
✯ Les étoiles : 7537




Actuellement dans : « Dis-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Lun 13 Nov 2017 - 0:07


Comme chaque novembre, et ce pour toute la durée de la saison hivernale, Storybrooke avait réinstallé sa patinoire en centre-ville. D'ordinaire, c'était quelque chose qu'Anastasia remarquait à peine, ayant oublié depuis bien longtemps les joies de ce sport d'hiver. Et pourtant, dieu sait les heures qu'elle avait pu passer, accompagnée de son père le tsar et de sa fratrie, sur un lac gelé, à patiner jusqu'à ce que ses orteils ne soient complétement congelés.
La rouquine savait patiner d'aussi loin que remontait sa mémoire, même si ces souvenirs avaient mis un moment à émerger jusqu'à sa conscience. A présent pourtant, aidée sans doute pas les années et les récits de sa grand-maman, elle se rappelait nettement de ces longues après-midi faites de joies, de courses et de quelques chutes inévitables.
La jeune femme se rappelait aussi de l'orphelinat et du lac gelé sur lequel elle avait patiné, parfois, avec les autres enfants, réalisant qu'on lui avait un jour appris, même si elle ne se rappelait alors pas de qui cela pouvait bien être. Son talent avait parfois susciter quelques jalousies, auxquelles l'amnésique avait répondu d'un haussement d'épaules. Qu'y pouvait-elle de toute façon puisqu'elle ne se rappelait pas ?
Aujourd'hui, elle regardait la patinoire de Storybrooke avec méfiance et des souvenirs précis de la dernière fois où elle s'y était rendue, près d'un an plus tôt. Sa consolation était de savoir Raspoutine amnésique et en ville, de sorte qu'il soit parfaitement incapable de lui proposer un rendez-vous sous ou sur la glace.
Mais tout de même, elle n'avait pas prévu d'y remettre les pieds, juste au cas où.
Ca, c'était bien sûr sans compter sur Abigaëlle dont le regard vif avait parfaitement capté l'agitation que provoquer l'attraction. Il ne lui en fallut pas beaucoup plus pour attirer l'attention de sa maman sur cet étrange endroit et lui manifester un intérêt certain.
- C'est une patinoire, lui expliqua sa maman. Ca sert à glisser sur la glace pour s'amuser.
L'idée d'amusement ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde et c'est ainsi que les deux rouquines se retrouvèrent à observer les quelques patineurs sur la glace. Abigaëlle gloussait, visiblement très divertie par ce spectacle et ces rires étaient bien suffisant à rendre Anastasia heureuse et lui faire oublier ses mésaventures glacées de l'année passée.
- Nous aussi ! s'écria Abigaëlle après un moment, tournant de grands yeux auxquels il était bien difficile de dire non vers sa maman.
Anya mordit sa lèvre inférieure. Elle avait sottement espérer que le spectacle suffirait à sa fille. Manifestement, ce n'était pas le cas.
A en juger par les occupants de la patinoire, les enfants présents étaient tous bien plus âgés. Et si Abigaëlle se trouvait déjà grande d'avoir presque deux ans, sa maman était d'avis qu'elle était encore son bébé - et le resterait probablement à jamais.
Mais ce regard, ce regard... A présent, Anastasia comprenait mieux pourquoi son père lui avait passer tant de choses. Comment pouvait-elle lutter face à cette supplique silencieuse ?
- On va voir si c'est possible, conclut Anastasia avant de se diriger vers le propriétaire. Excusez-moi ? Vous auriez des patins à sa taille ?
L'homme d'âge moyen se tourna vers elles et les détailla pendant près d'une minute avant de marmonner dans sa barbe quelque chose à propos des enfants et de la responsabilité pour finalement demander la pointure des deux clientes. Il s'éclipsa alors quelques instants et revint avec deux paires d patins à glace puis leur indiqua des bancs en bois où elles pouvaient les enfiler. Mais au moment de tendre le matériel, il en cracha le prix :
- C'est dix dollars et j'suis pas responsable si elle tombe et qu'elle pleure, OK ?
Anastasia paya sèchement. Lui, sans attendre son reste, il tourna les talons vers d'autres clients pendant qu'Anastasia le suivait du regard, médusée.
- Ce n'est peut-être pas étonnant que l'endroit soit désert, finalement, siffla-t-elle entre ses dents. Viens ma grande, on va enfiler tes patins.
Abigaëlle n'avait absolument pas calculé le vendeur de patin : tout ce qui comptait, c'était d'aller glisser sur la glace. La fillette fut donc particulièrement attentive aux consignes de sa maman et la laissa la chausser sans broncher. Moins de cinq minutes plus tard, la mère et la fille étaient sur le bord de la patinoire, Anastasia regrettant de ne pas se rappeler la façon dont son père lui avait appris.
- Très bien, que la leçon commence, s'encouragea-t-elle après une longue inspiration.
Nous passerons sur les détails ennuyeux de cette leçon car la personne qui rédige ce post ne sait pas faire de patin à glace et en viendrons donc à la partie intéressante : Abigaëlle appliquait aussi scrupuleusement que les possibles les conseils de sa maman et n'était pas encore tombée une seule fois. Anya était, par conséquent, sans doute le parent le plus fier à des kilomètres à la ronde. Mais ce qui devait arriver arriva (notamment afin de provoquer la rencontre censée se produire dans ce rp) ; ayant pris trop de confiance, Abigaëlle perdit l'équilibre et tenta vainement de se raccrocher à la première chose que sa petite main gantée trouva : la jambe d'un jeune homme. Anastasia n'avait absolument pas eu le temps d'intervenir que déjà les deux se trouvaient sur la glace, Abigaëlle assise et confuse et le jeune homme sans doute surpris par cette rencontre.
- Désolée, grimaça Anastasia en remettant Abigaëlle sur ses pieds. Ca va ? Tu t'es pas fait mal ?
La petite hocha négativement la tête, Anya opina également puis se rappela du jeune homme impliqué dans l'accident et reporta son attention vers lui. Tendant la main, elle offrit :
- Je vous aide ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1129
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 20 Nov 2017 - 1:18





Let it freeze

Jack & Anya




Ah... la patinoire. Enfin elle se remplissait a nouveau. Certes, il aimait avoir la glace pour lui tout seul en été, mais rien ne valait les cris, murmure continue de centaines de voix qui résonnaient sous le dôme. Adossé contre la paroi de la patinoire, il observait les gens. C'était amusant de voir comment certains types, si sur d'eux sur la terre ferme devenaient doux comme des agneaux une fois qu'on les mettait sur la glace. Eh oui ne plus avoir ses appuis ca pouvait rendre les choses difficiles. Mais bon la plus part des gens n'étaient pas de mauvais bougres, juste des.. gens.

J'adorais aller a la patinoire. De base déjà j'y venais pour l'entretiens, je veux dire pouvait être plus qualifié que moi pour prendre soin de l'endroit ? Mais en plus ? Je pouvais frimer a mort. Je veux dire, j'étais doué, genre vraiment ! J'arrivais a faire des figures tellement complexes que j'aurais sans peine pu participer a un tournois olympique ! Et sans utiliser mes pouvoirs en plus. On appelle ca le talent.
Mais bon, c'était plus simple de faire ce genre de figures quand il n'y avait personne sur la glace, on ne risquait pas de trancher la main de quelqu'un avec les lames dans ce cas là.

Je m'étais tout de même décidé a venir sur la glace, pour me préparer, me mellant aux quelques personnes qui glissaient. Me préparer a quoi ? Au concours pardi ! J'avais tellement insisté auprès des propriétaires, de bons amis, qu'ils avaient finit par dire oui. Je veux dire je me voyais mal faire des compétitions officielles en dehors de Storybrooke, J'aurai bien aimé mais en fait non, je veux dire je m'amusais pour patiner pas pour avoir a être sous pression 24h sur 24 ! Et en plus j'aurais eut l'impression de tricher. Je veux dire vouloir battre le gardien de l’hiver sur la glace c'était comme faire un concours d’apnée avec une sirène. C'était débile.

Quoi que maintenant que j'y pensais....

Je sentis un choc contre mes jambes – Pardon, ma jambe gauche – et m'étalais de tout mon long sur la glace. Perdu, je relevais la tête et me la dévissait a moitié pour voir une petite bouille toute adorable me regarder avec de grands yeux. Misère qu'elle était choute. C'était pas légal de laisser des enfants aussi mignons en liberté ! Le jeune homme leva les yeux vers la femme qui l'accompagnait et eut un sourire en la voyant relever sa fille. Non parce que ca se voyait quand même que c'était pas sa nounou, les parents avaient un lien particuliers avec leurs enfants, ca se voyait.

J'attrapai la main que la jeune femme me tendait et me redressais.

« Ca va merci. Je suis désolé j'avais pas vu cette adorable demi portion. »


Je m'accroupis devant elle et lui tendit la main.

« Je m'appelle Jack »
fis je en refermant doucement mes doigts sur la moufle d'Abbigaëlle. « Et toi comment tu t'appelles ? »

Elle continuait de me fixer silencieusement avant de jeter un regard a sa maman.

« Abigel ! »
répondit elle finalement.

J'eus un sourire.

« Tu te débrouilles pas mal sur la glace »
repris je avec un sourire. « Tu dois avoir ca dans le sang, faut que tu continue a t’entraîner ! »

Oui parce que ce genre de choses n'arrivaient pas toute seules, on apprenait difficilement en se trompant et en tombant. J'avais posé rapidement une main sur la tête « d'Abigel » avant de me relever et de me tourner vers sa mère. Je lui attrapais doucement la main et posais un baiser furtif sur son gant avant de ramener mon autre main devant moi pour lui mettre une rose de glace sous le nez.

« Jack Frost, gardien de la joie et de l'hiver, enchanté. A qui ais je l'honneur ? »
Je lui avais fais un sourire en entendant sa réponse avant de me tourner rapidement en sentant quelque chose tirer sur mon sweat. La petite voulait me parler :

« Mama ! Maama ! C'est de la cher (sneg) ! »


J'ouvris de grands yeux. Elle parlait russe ? Enfin elle essayait ? Enfin... j'avais tourné les yeux vers Anastasia rapidement avant de revenir vers Abbigaëlle .

« Décidément tu es pleine de surprise petite... »
répondis je en russe a mon tour, alors qu'un rire m'échappa avant de tendre la main vers elle.

Quoi ? J'étais un gardien de l'hivers, j'avais passé une bonne partie de ma vie a voyager et notamment dans les pays ou la neige était un élément naturel pour les gens. D'un claquement de doigts, elle se retrouva soudains sous un petit nuage de neige scintillante qui tombait doucement autour d'elle. Mon autre main c'était agitée et j'avais brusquement fait apparaître des élans, des lapins et des créatures de glace qui c'étaient mis a courir doucement dans l'air autour de la petite. La joie et l'admiration qu'elle ressentait a cet instant était magique, et pourtant elle n'était visiblement pas la seule a aimer le spectacle.

J'avais laisser Abbigaëlle essayer d'attraper les animaux pour me tourner vers la jeune femme dans mon dos.

« Vous lui apprenez déjà a patiner a ce que je vois... vous ne perdez pas de temps ! Vous venez souvent ? »


Je commençais a bien les aimer toutes les deux. J'avais peut être une idée...

« Comment vous vous débrouillez ? »




©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Anastasia Romanov


« Dis-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6555
✯ Les étoiles : 7537




Actuellement dans : « Dis-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Lun 20 Nov 2017 - 22:32

- Je crois qu'elle non plus ne vous avait pas vu, sourit Anastasia. Moi, d'ailleurs, ajouta la rouquine en grimaçant.
Au moins Abigaëlle n'avait pas provoqué trop de dégâts chez le jeune homme, qui, une fois debout, dominait Anya de plus d'une tête. Comme beaucoup d'homme, d'ailleurs. Mais plus important encore - du moins du point de vue de la maman - Abigaëlle se portait comme un charme. C'était à peine si elle avait eu conscience de tomber, là où d'autres enfants auraient hurlé à la mort. Mine de rien, Anastasia se félicitait d'avoir mis au monde un petit ange de perfection.
Et de politesse.
Après une hésitation et un regard en direction d'Anya, elle avait serré la main du fameux Jack, ou plutôt, sa moufle.
Surplombant la scène, Anya souriait, songeant qu'il savait y faire avec les enfants. Ca avait l'air facile pour lui, presque inné, quelque chose qu'elle avait rarement observé de façon aussi flagrante. Il aimait les enfants, la rouquine en était certaine. Elle n'avait jamais vu sa fille aussi rapidement à l'aise avec un inconnu, ce qui était un fort indicateur du degré de réussite de Jack. Abigaëlle irradia de plaisir (et Anya de fierté) quand il la complimenta sur sa façon de patiner. C'était probablement plus une gentillesse que le constat qu'elle serait un jour championne olympique, mais àa faisait toujours plaisir.
A la vérité, Jack se débrouillait très bien en compliments et Anastasia n'était pas au bout de ses surprises.
Jack s'était tourné vers Anastasia pour lui reprendre la main, qu'elle pensait lui serrer officiellement mais sur laquelle il posa un baiser. L'intéressée écarquilla les yeux, surprise. Elle était certes de sang royal et avait été habituée - ou plutôt conditionnée ? - à réagir et attendre ce type de comportement en sa présence mais elle pensait que dans ce monde, entre gens lambdas (ou du moins en gens qui prétendaient l'être) ces manière n'avaient plus court. Même si elle avait quelque chose de charmant, en plus d'être déconcertantes, un peu.
Elles ne l'étaient en tout cas pas moins que la rose glacée que le jeune homme plaça sous son nez quelques instants plus tard. D'étonnée, son regard devint émerveillé.
- Ca doit faire un malheur pour draguer, ce tour-là ! ne put-elle s'empêcher de siffler en prenant délicatement la rose. C'est magnifique, ajouta-elle, sincère et impressionnée.
Mais quand Anya sut à qui elle avait affaire, elle comprit pourquoi il était aussi doué avec la glace. En tant que gardien de l'hiver, c'était un peu son boulot, comme le sien était de parler russe, en tant que princesse de là-bas.
- Anastasia Romanov, Grande Duchesse de toutes les Russies, répondit la jeune femme en s'inclinant, comme Vlad le lui avait appris pour faire la révérence comme une dame (ce que, entre nous, elle ne faisait absolument jamais).
Cette fois pourtant, elle s'était prise au jeu des manières grandiloquentes et démodées. Il fallait bien, question d'orgueil à préserver, rivaliser avec le gardien.
- Vous pouvez m'appeler Anya, précisa néanmoins la rouquine avec un air mutin.
Abigaëlle et sa joie interrompirent la conversation des adultes pour la focaliser sur la neige. Apparemment, du moins. La petite avait énormément de vocabulaire mais s'embrouillait un peu parfois entre ses deux langues. Comme là. C'était incroyablement adorable.
Toute à son adoration, Anya ne fit presque pas attention à la langue - le russe - dans laquelle Jack s'adressa à sa fille. Ce ne fut que quelques instants plus tard qu'elle tiqua, arquant un sourcil, mais son attention était déjà détournée par la neige qui tombait sur Abigaëlle et les petits animaux de glace qui couraient autour d'elle. Aurait-elle pu être plus heureuse ?
Anastasia, attendrie, l'observait du coin de l'œil tout en poursuivant sa conversation avec Jack le gardien.
- Moi aussi j'ai appris à patiner tôt. Je suppose que c'est de famille... Alors, oui, je suppose que je me débrouille, répliqua la jeune femme en haussant les épaules. Ca fait un moment que je n'ai pas patiné. On patinait sur un lac gelé près de chez moi. C'était un peu différent, quoique pas tant que ça. La glace ça reste de la glace, non ? Enfin c'est vous le spécialiste...
Anastasia sourit, tourna sur elle-même avec grâce et reprit :
- Et donc vous parlez russe ? C'est assez peu courant dans le coin. Mais j'imagine que c'est un truc de gardien de l'hiver ? Comment ça se passe, y en a un pour chaque saison ? Et... attendez, pourquoi vous souriez comme ça ?
Anya avait froncé les sourcils, suspicieuse. Il était le gardien de la joie, certes, mais, là, tout de suite, il avait l'air un peu trop heureux et content de lui. Or, Anastasia était loin d'être idiote... Mais elle avait précieusement gardé la rose glacée avec elle car c'était quand même une œuvre d'art.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1129
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 26 Nov 2017 - 17:59





Let it freeze

Jack & Anya




J'avais haussé les épaules. Parler russe, c'était une habitude pour moi. J'avais passé tellement de temps dans les pays du Nord, là où la neige tombait toute l'année et ou la glace était dans les jeux favoris des enfants, que c'était devenu comme une seconde nature. J'avais vu les civilisations s'élever, les langues se former. À vrai dire, je ne savais pas combien de langues je pouvais comprendre, mais le Russe était l'une de celle que je connaissais le mieux. En même temps, en sachant le temps que j'avais passé la bas...

J'avais fait un clin d'œil à Anastasia quand elle m'avait dit que c'était un truc du gardien de l'hiver. Je ne pouvais pas vraiment la contredire sur ce point-là, et j'aimais bien la vivacité d'esprit qu'elle avait l'air d'avoir. Un partie de moi cependant se disait que son nom ne m'était pas inconnu et je cherchais dans ma mémoire ou j'avais pu l'entendre. Ca remontait a loin...

« Mon sourire n'est pas bien ? »
Demandais je avec un sourire.

Malgré moi, je n'avais pas pu m'empêcher de penser à la possibilité qu'il y avait, de pouvoir faire équipe avec ces deux-là. Certes, Abbigaëlle ne nous serait pas très utile en tant que patineuse de haut niveau, mais je savais que les enfants avaient toujours un don particulier pour se développer dans des situations les plus extrêmes.

« Je me disais simplement que je pourrais mettre vos talents de patineuse à profit » lachais je avec un sourire. « Il y a un petit concours qui est organisé par la patinoire, et c'est sûrement le destin qui vous a envoyé jusqu'à moi ! Vous ne refuse riez pas un petit défi, si ? »

J'avais jeté un coup d'œil dans la salle des lots, juste au cas où, pour voir s'ils étaient intéressant. Certains l'étaient vraiment, d'autres un peu moins et je n'étais même pas sûr d'avoir légalement le droit d'avoir été là-bas. Mais ce n'était pas grave ! Après tout, j'étais le gardien de l'hiver et je pouvais faire ce que je voulais. J'avais tourné les yeux verts Anastasia.

« Si vous voulez, je vous laisserais gagner le lot ! Je ne suis pas très intéressé par l'argent et tout ce genre de truc, j'ai juste envie d'en mettre plein la vue ! Et puis ça montrerai à votre fille l'esprit de compétition ! Apres tout, en temps que « grande duchesse de toutes les russies » vous devriez être capable de vous en sortir non ? »


J'avais regardé Abbigaëlle se mettre a essayer de patiner derrière un petit pingouin de glace qui glissait devant elle, puis j'avais a nouveau tourné les yeux vers Anastasia, essayant de voir a travers son regard... quelque chose, je ne savais pas quoi.

« Est ce qu'on se serait pas déjà vu ? »
demandais je en murmurant.

Je ne parlais pas de Storybrooke mais d'ailleurs, du monde des contes... C'était impossible parce qu'a l'époque, les gens ne croyaient pas en moi et ne me voyaient pas, surtout les adultes. Alors pourquoi j'avais l'impression de la connaître ? De l'avoir déjà vue, entendue ?

Peu a peu, une image c'était formée dans mon esprit et j'avais eut la vision très claire d'une petite fille aux cheveux longs qui courrait. Mais ce n'était pas possible...

« Est ce que si je vous parle de... »


Je m'arretais sans finir ma phrase. Est ce que c'était réélement une bonne idée ? Est ce que j'avais vraiment connu cette fille dans le passé ? Est ce que je l'avais vraiment aidé ? Je me souvenais avoir passé un moment dans un grand palais russe, je me souvenais de la révolution qui avait éclaté, du froid que j'avais relâché pour essayer de calmer les gens...

« Bah, laissez tomber ».
Fis je finalement. « On s'inscrit ou pas finalement ? » J'avais jeté un coup d'oeil a Abbigaëlle qui avait finit par attraper ma main pour éviter de se casser la figure. « Vous êtes vraiment Anastasia ? La Anastasia ? Avec tout ce qui c'est passé ? »


©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Anastasia Romanov


« Dis-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6555
✯ Les étoiles : 7537




Actuellement dans : « Dis-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Dim 26 Nov 2017 - 23:38

Les yeux plissés, Anastasia jaugea le gardien, étudiant chaque parcelle de son visage, notamment son sourire enjôleur et pseudo innocent. Elle ne pipait mot, écoutant attentivement les arguments qu'il énonçait nonchalamment.
La rouquine devait bien admettre qu'il était doué. Jouer sur le table de l'éducation parentale mais aussi sur l'orgueil de la jeune femme, c'était convaincant. Mais il eut été bien trop facile de lui donner satisfaction et d'accepter son "défi" aussi facilement. Après tout, Anastasia aussi savait jouer avec les gens et appréciait particulièrement de les faire mariner.
Anastaia croisa les bras, la moue sceptique et laissa son regard vagabonder dans la direction d'Abigaëlle, du pingouin en glace et de tout le reste. Est-ce que ça aussi ça pouvait faire partie du concours ? Car nul doute qu'avec de pareil talents en sculpture sur glace, Jack gagnerait haut la main. La reine des neiges aussi, sans doute, mais ce n'était pas vraiment le sujet.
Machinalement, Anya avait commencé à sourire dès que ses yeux bleus s'étaient posés sur sa fille. Parfois, elle se demandait même comment elle parvenait à la rouspéter quand la demoiselle se faisait chipie - ce qui était rare mais arrivait néanmoins.
Puis elle releva son regard vers Jack qui, voyant qu'elle le laissait égrener ses arguments sans répondre, avait changé de disque - curieusement d'ailleurs.
Anastasia arqua un sourcil. Etait-ce encore une tactique de drague ? La rouquine avait parfois vu faire ça et trouvait l'idée absolument pathétique. Cependant, à bien l'observer, elle comprit rapidement que ce n'était nullement un plan foireux mais une véritable question. Cela se lisait - furtivement, certes - dans les yeux du jeune homme, ce qui attisa la curiosité d'Anastasia. Il n'aurait pas été le premier qu'elle aurait effacé de sa mémoire, malgré elle, d'ailleurs. Il ne put d'ailleurs que sentir son intérêt grandissant mais coupant court à sa question, avant même qu'Anya n'ait pu répondre.
Si ça c'était pas frustrant.
- On s'inscrit... si vous me dites qui je vous rappelle ou où vous pensez m'avoir vue, pourquoi, comment et avrez tous les détails, ajouta Anya en le gratifiant d'un grand sourire, presque aussi charmant et retors que celui de Jack. Et si vous me promettez que vous ne comptez pas mettre Abigaëlle en danger parce qu'elle vous aime bien (en témoignait la main qu'elle lui avait si facilement donnée) et que ce serait bien qu'elle continue comme ça. Moi aussi, d'ailleurs. Ce seront mes deux conditions. Les lots... je ne sais pas s'ils m'intéressent, si c'est pour avoir un bibelot qui prend la poussière sur le manteau de cheminée, bof... Mais voir ce que le fameux - je suppose - gardien de l'hiver vaut en compétition, ça, c'est beaucoup plus tentant.
S'il la prenait par les sentiments, elle avait bien le droit de faire de même, non ? Cela ne pourrait pas lui faire de mal de piquer son orgueil pour le pousser à donner le meilleur de lui. Car s'il concourraient, ce n'était pas pour la médaille en chocolat ! Surtout pas si elle s'associait au gardien de l'hiver en personne.
- Ah et oui, je suis cette Anastasia là. Entre nous, j'aime mieux me faire appeler Anya. Grande duchesse c'est... pompeux. Présomptueux. Franchement est-ce que j'ai l'air d'une grande duchesse ? questionna Anastasia en secouant les pans de son manteau vert bouteille tout en s'observant des pieds à la tête. J'en déduis que vous connaissez mon histoire, donc ? Et puisque vous parlez russe et venez, vu votre intitulé, également du monde des contes, que vous avez fait un tour par ma Russie ? Mais je suis désolée si je devrais me souvenir de vous. Si vous connaissez aussi bien l'histoire que vous en avez l'air, vous savez que j'ai perdu la mémoire. Et tout est loin d'être revenu, croyez moi.
Anya haussa les épaules, résignée. Elle n'y pouvait pas grand chose et la plupart des gens étaient suffisamment intelligents pour le comprendre. Elle aurait nettement préféré que sa famille ne se fasse pas exterminer par un sorcier avide de pouvoir et de vengeance et qu'ils puissent tous couler des jours heureux. Mais le destin en avait décidé autrement. Et sans lui, peut-être n'aurait-elle pas connu Dimitri ni mis Abigaëlle au monde.
Mieux valait pourtant ne pas se perdre dans pareils raisonnements.
- On a un deal ? reprit la rouquine en tendant sa main gantée dans la direction de Jack. Si oui, je crois qu'il nous faudra un nom d'équipe. Que diriez-vous de Winter is coming ? De mon point de vue ça fait assez vainqueurs.
A cet instant, une voix dans les hauts-parleurs, manquant d'interrompre la suggestion d'Anastasia, annonça que les inscriptions pour le concours seraient bientôt clôturées, comme si le destin avait décidé de leur mettre un coup de pression.
Un jeune homme sembla se réveiller à cette annonce et quitta précipitamment l'autre bout de l'étendue gelée pour se diriger vers l'une des sorties... un peu trop rapidement. Il s'étale de tout son long et glissa sur presque toute la longueur de la piste, si bien qu'Anastasia ne put que le reconnaitre. Ces longues boucles brunes, cet air rêveur et ce costume débraillé...
- Sans déconner, mais qu'est-ce qu'il fiche ici ? ne put-elle s'empêcher de commenter à haute voix.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1129
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 3 Déc 2017 - 22:04





Let it freeze

Jack & Anya





Mais c'est qu'elle aimait marchander et la petite demoiselle ! J'eus un sourire , amusé par la réaction d'Anastasia. Honnêtement , je me voyais mal lui déballer que , esprit invisible que j'étais alors, je l'avais guidé à moitié délirante dans la neige jusqu'à un orphelinat mal famé. Même si j'aimais qu'on me jette des fleurs, ce n'était pas un acte intéressé ou duquel j'aimais particulièrement parler. Ce n'était pas le genre d'acte qui faisait sourire. Je n'aimais pas l'endroit ou je l'avais envoyée mais au moins, je savais qu'elle y serait en sécurité, que personne ne la chercherai la bas.

Cet épisode de sa vie avait été douloureux, et il l'avait aussi été pour moi. Moins sans le moindre doute, mais j'avais passé de longs moments à me promener dans les couloirs de la famille impériale, à les observer, a les voir rire. De toute façon à l'époque, je n'étais qu'un courant d'air ! Mais j'avais appris a les aimer et l'attaque du chateau avait été difficile a accepter.

Enfin bref , je ne me voyais pas raconter ca comme ça . Et puis ça allait plombier l'ambiance ! Je tendis la main vers Anastasia comme pour accepter son marcher... avant de la retirer juste avant qu'elle ne referme ses doigts dessus, le tout avec un grand sourire.

"Non, on va faire un truc un peu plus amusant. Je vous raconte tout ce que vous voulez si vous arrivez à me battre pendant cette compétition"
fis je en faisant un clin d'œil à Abbygaëlle qui me regardait avec de grands yeux . "Mais sinon, pour vous donner un avant gout... oui je suis passé en russie au moment ou vous y viviez et je vous ai vu la bas de nombreuses fois."

Pourtant , l'échange plus rapidement interrompu par la magnifique et bruyante glissade d'un jeune homme qui s'était étalé de tout son sur la glace . Rapidement je le rejoignis et l'aidais a se relever. Il avait l'air à l'ouest. Genre vraiment a des kilomètres de l'endroit ou était son corps.

"Eh bien mon gars ! Je ne sais pas ce que tu as pris , mais ça devait être sacrément fort ! Ca va ?"


Pourtant, envoyer le visage d'Anastasia, je ne pux m'empêcher de revenir à celui de l'inconnu. Tiens tiens... Ca promettait de rendre les choses intéressantes .

"Vous avez l'air de vous connaître tous les deux" lachais je avec un grand sourire avant de me tourner vers le nouveau venu.en lui tandant à main

"Jack, enchanté. Vous vouliez participer au concours a ce que je vois ? C'est parfait , nous aussi ! Anastasia aura besoin d'un partenaire à la hauteur pour essayer de me tenir tête.. Quand a moi , je vais faire équipe avec... Abby ! Il faut faire des équipes de deux de tout façon."


Je m'étais pencher vera Abby et et m'étais mis à son niveau avant de lui demander :

"Ça te tente peux faire équipe avec moi ? Tu as maman ne sera pas loin. Et si elle est d'accord et n'as pas trop peur de perdre face a moi bien sur"






©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Anastasia Romanov


« Dis-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6555
✯ Les étoiles : 7537




Actuellement dans : « Dis-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Lun 4 Déc 2017 - 21:02

L'expression d'Anastasia lorsque sa main se referma sur du vide valait sans doute mille discours. On dit souvent, après tout, qu'une image vaut mille mots et c'est sans doute aussi le cas d'une tête qu'on peut tirer à un moment T.
Il ne perdait vraiment rien pour attendre, songea la rouquine, sans pour autant faire davantage paraitre son ressenti. A bien des égards, il lui rappelait Dimitri, mais en pire. Restait à voir si c'était pour le meilleur ou pour le pire. Dans le fond, ils ne valaient pas mieux l'un que l'autre : l'un marchandait un billet pour Paris et l'autre des souvenirs de Russie. En fin de compte, Anya en revenait toujours au même point : qui était-elle vraiment ?
Elle aurait pu s'en aller, tourner les patins et entrainer Abigaëlle ailleurs mais elle n'en fit rien et l'écouta, se demandant si ce n'était pas la chose la plus idiote à faire. Mais elle l'avait aussi faite pour Dimitri et, au final, les conséquences n'avaient pas été si désastreuses que ça.
- Votre avant goût ne me dit rien qui vaille et votre marché encore moins, commenta Anastasia sans ciller. Mais soit. Vous tenez à vos secrets, alors patinons au moins puisque nous sommes ici pour ça.
Et tout aurait presque pu s'arrêter là si Gringoire ne s'en était pas mêlé. Pour la première fois de sa vie, Anastasia comprenait l'agacement de Dimitri quand il croisait son chemin, à semblait-il tous les détours de portes. Pourtant, elle n'en dit rien, gardant un visage de marbre à l'exception du regard qu'elle lança à Jack.
Une fois de plus (et ça commençait à faire pas mal de fois, voire trop), son air ne lui disait rien de bon. A se demander s'il n'était pas non plus un esprit frappeur, en plus d'être celui de l'hiver.
Et, sans surprise, ce qui devait arriver arriva. Le facepalm aurait été de rigueur mais Anya avait encore un peu de dignité, même si Jack avait décidé de jouer avec ses nerfs voire de pousser ses limites. Il était d'ailleurs étonnant de croire qu'Abigaëlle, bien que facétieuse, ne la testait pas autant. De là à penser que Jack avait la mentalité d'une enfant de deux ans, il n'y avait qu'un pas...
Toujours un peu sonné, Gringoire finit cependant par se présenter, ce qui tira Anastasia de ses pensées.
Tant bien que mal, il avait rajusté sa tenue, bombé le torse et gratifia Jack d'une révérence bancale (car il se tenait au rebord de la patinoire pour ne pas tomber) en se présentant :
- Maitre Pierre Gringoire, pour vos servir.
Abigaëlle pouffa, le trouvant sans doute amusant. D'aucuns auraient dit grotesque mais elle ne connaissait pas ce mot. Puis elle s'égaya quand Jack se mit à sa hauteur pour lui faire sa nouvelle proposition indécente. Anya manqua de soupirer, blasée.
Par chance, comme Jack était encore un peu un inconnu, même si sa maman avait l'air de lui accorder une certaine dose de confiance, Abigaëlle leva d'abord des yeux - plein d'étoiles, soit-dit en passant - vers Anastasia, demandant silencieusement la permission. Elle était évidemment trop jeune pour interpréter le sourire en coin de Jack comme dissimulant aussi autre chose qu'un simple sourire. Elle n'avait vu que la neige magique et les animaux de glace et avait sans doute l'impression d'avoir été projetée dans La Reine des Neiges, un de ses dessins animés préférés. Il ne manquait qu'à lui donner un Kinder et c'eut été parfait.
- Je vous déteste, soupira Anastasia en détachant ses yeux de sa fille. Comment voulez-vous que je dise non sans passer pour une mère indigne ? Mais je vous préviens, si il lui manque ne serait qu'un cheveu, qu'une cellule de peau ou qu'un atome... Je ne sais pas encore ce que je vous fais mais je peux vous dire que ce sera douloureux.
Puis elle se tourna vers Gringoire qui, toujours à l'ouest, n'avait pas l'air de saisir les enjeux en instance.
- J'espère que vous patinez aussi bien que vous glissez sur le ventre, déclara un peu froidement la rouquine.
Ce ton qu'il ne lui connaissait pas déstabilisa davantage Gringoire.
- Je ferai de mon mieux, Mademoiselle Anastasia ! s'écria-t-il, la main sur le cœur.
Sans perdre de temps, le petit groupe prit le chemin des inscriptions. Anya espérait que Jack n'avait pas pris ses menaces pour des plaisanteries car elle n'avait jamais confié sa fille à une autre personne qu'un membre de sa famille. Si on omettait Héra, certes, mais les conditions n'avaient pas été les mêmes. Jack était un gardien. Il avait intérêt à garder sa parole et sa fille en état.
Une fois devant le comptoir, Anya inscrit son équipe :
- Anastasia Romanov et Pierre Gringoire. Et Winter is coming pour le nom d'équipe, ajouta-t-elle, sans appel et sans concerter le poète.
Elle le laissa s'inscrire à son tour puis s'adressa de nouveau à lui :
- N'allez pas me prendre pour une buse. Je sais pertinemment que je ne peux pas gagner contre vous - et pas avec Gringoire en partenaire d'autant plus, si sympathique soit-il. Vous ne voulez pas me rendre mes souvenirs, ça vous regarde. Mais je fais ça pour Abigaëlle alors soyez au moins à sa hauteur.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1129
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 17 Déc 2017 - 22:01





Let it freeze

Jack & Anya





- Je vous déteste. Comment voulez-vous que je dise non sans passer pour une mère indigne ? Mais je vous préviens, si il lui manque ne serait qu'un cheveu, qu'une cellule de peau ou qu'un atome... Je ne sais pas encore ce que je vous fais mais je peux vous dire que ce sera douloureux.


J'avais fais un grand sourire a la mère inquiete avant de me tourner vers Abigaëlle.

« Yeaaah !!!! On est ensemble ! Tu vas voir on vas tout déchirer !!! »
je m'étais penché vers elle et je lui avait tendu la main, dans laquelle elle avait tapé avec sa moufle d'un air enthousiaste.

Il avait laissé Anastasia et Gringoire s'éloigner vers les tables ou se faisaient les inscriptions, et c'était accroupis face a la petite.

« Alors tu veux qu'on s'appelle comment ? »


Abigaëlle se plongea dans une réflexion intense, laissant a Jack le loisir de jeter un coup d'oeil vers Anastasia. Elle avait grandit, c'était devenu une belle jeune femme, une mère accomplie... et elle avait toujours ce même caractère entêté ! Mais en la regardant, il ne pouvait s’empêcher de ressentir un petit pincement au cœur. Une mélancolie triste qui ne partait pas. Proposer le concours comme moyen de gagner ses souvenirs avait été la seule ruse qu'il avait trouvé pour remettre ces explications a plus tard. Elle méritait de savoir, c'était certain, et il savait qu'il n'avait, de base, pas le droit de lui cacher certaines informations sur son passé... mais pas maintenant. Avant tout, il voulait s'amuser, jouer.

Rapidement, en tenant Abby par la main, je m'étais dirigé vers la table d'inscription.

« On sera les Patineurs du Pôle Nord  »
lachais je avec un grand sourire. Le nom avait été trouvé par Abigaëlle après que j'ai négocier pour éviter : « les princesses de la reine des neige ».

« N'allez pas me prendre pour une buse. Je sais pertinemment que je ne peux pas gagner contre vous - et pas avec Gringoire en partenaire d'autant plus, si sympathique soit-il. Vous ne voulez pas me rendre mes souvenirs, ça vous regarde. Mais je fais ça pour Abigaëlle alors soyez au moins à sa hauteur. »

J'avais tourné la tête vers Anastasia. Mon visage avait perdu toute traces de joie, de bonheur. Je la regardais l'air neutre, sans laisser voir ce que je pensais.

« Tu réfléchis trop. »
dis soudainement. « Je comprends que tu veuilles tes souvenirs mais... et si tu profitais du moment sans te prendre la tête ? Sérieusement, tu abandonnes avant même d'avoir essayer ? C'est quoi ca ? Depuis quand tu es comme ca ?  »

Je tendis la main et la posais sur son bras rapidement, avant de m'approcher doucement :

« Tu ne t'es pas dis que je n'avais pas forcément envie d'évoquer tout ca moi aussi ? Que je pouvais vouloir gagner du temps ? »
J'avais poussé un petit soupire. "Tu devrais profiter de l'instant présent tu sais ?"

Rapidement, j'avais reculé et je m'étais approché d'Abigaëlle.

« Allez miss ! On vas s’entraîner un peu !"


Les vingt minutes suivantes, je les passais a m’entraîner avec la petite, lui posant des questions, lui faisant faire des figures pas trop compliqué.. j'applaudissais a ses performances et jouais une grosse comédie lorsqu'elle me mit un coup de patin dans le tibia, faisant semblant d'agoniser sur le sol pour la laisser approcher jusqu'à lui bondir dessus pour la chatouiller. Je lui avais expliqué notre plan, notre chorégraphie, maintenant il ne restait plus qu'a passer a la casserole.

* * *


« Equipe numéro 17, les Patineurs du Pole Nord »


« En piste Abigaëlle ! »


Nous nous élançâmes sur la glace. Rapidement, la musique qu'on avait choisit résonna dans la patinoire et je pris de la vitesse, laissant Abigaëlle au milieu de la piste. Elle me jeta un regard inquiet et d'un clignement d'oeil je la rassurais, lui montrant d'un signe de la main le début de la chorégraphie qu'elle devait exécuter. Elle me sourit et la commença. Ca allait, elle avait l'air adorable aussi concentrée... Moi, j'étais parti c'était bon. J'avais commencé par un Lutz, puis un flip pour enchaîner sur un double Axel directement. J'avais fais en sorte de me rapprocher d'Abigaëlle qui me jetait de petits regards éberlués. Rapidement, elle avait tendu la main et je l'avais attrapée.

D'une pression du bras, je l'avais fait tourner sur elle même tout en la faisant sauter. Elle tourna sur elle même et atterrir dans mes mains, les bras tendus au dessus de moi alors que je patinais en arrière. Sans hésiter, je l'envoyais a nouveau en l'air, la rattrapant en suite.

« Ca va aller ? »
demandais je rapidement.

Bizarrement oui il semblait. Elle poussait de petits cris mais c'était des cris de surprise et d'amusement, donc ca allait. Rapidement en même temps que la musique, j’accélérais et fit faire un tour a Abigaëlle alors qu'elle tendait les bras de part et d'autre. Le moment le plus difficile fut de faire des sauts avec elle mais rapidement, je les avais enchaîner sans trop éprouver de difficultés. Nous avions finis notre chorégraphie chacun un bras tendu vers la foule, exténués.

Rapidement j'étais revenu sur le bord de la patinoire, éssoufflé mais le visage rayonnant alors que la foule nous applaudissait, pour rendre la fille a sa mère.

« T'as été top Abby ! »




©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Anastasia Romanov


« Dis-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6555
✯ Les étoiles : 7537




Actuellement dans : « Dis-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Lun 18 Déc 2017 - 0:19

Anya n'en revenait pas. Non mais quel toupet ! Décidément, ce Jack lui rappelait de plus en plus tout ce qu'elle avait un jour profondément détesté chez un certain Dimitri... avant de s'éprendre éperdument de lui. De là à dire qu'elle allait apprécier Jack sur la durée... C'était vraiment à voir. Il était agaçant avec son sourire malicieux en coin et ces secrets qu'il distillait quand bon lui semblait, en paroles sibyllines qui embrouillaient encore davantage l'esprit de la rouquine.
Jack mettait Anastasia en colère. De quel droit, non mais de quel droit, osait-il lui faire la morale ? Savait-il au moins ce que c'était que de passer sa vie à courir après son passé ?
A présent, la jeune femme était quasiment certaine que Jack l'avait connue avant, quand elle était encore une enfant - sinon, elle se serait rappelée, c'était une évidence. Sinon, il n'aurait pas employé cette formulation, ce reproche surpris et un peu vexant qui donnait à Anastasia une furieuse envie de le laminer. Même si c'était absolument impossible avec Gringoire, non qu'elle soit (réellement) mauvaise perdante. La vie, par contre, avait fait d'Anya une personne réaliste et la réalité voulait que Gringoire ne soit pas Brian Joubert.
La main de Jack sur son bras la fit sursauter. Ses paroles la firent réfléchir, un peu. S'il ne voulait pas en parler, il n'aurait jamais dû lancer le sujet. Voilà ce que ses lèvres brûlaient de répliquer. Mais le pouvait-elle ? C'eut été ingrat. Il se montrait plutôt gentil, à sa façon.
- Très bien, soupira Anya en roulant des yeux. Gringoire... Nous avons du pain sur la planche.
Par chance, les candidats pouvaient s'échauffer, ou s'entrainer ou peu importe, avant le concours. Cela laissait le maigre espoir de ne pas totalement se ridiculiser sur la glace devant... assez peu de monde, mais quand même. L'orgueil mal placé était peut-être une caractéristique génétique imposée aux princesses ?
Jovial, Pierre Gringoire avait suivie Anya avec entrain et reproduisait avec une volonté ferme chaque pas qu'elle lui enseignait. Il tomba une fois - sur elle - et ce fut gênant, mais un peu amusant aussi.
Pendant tout l'entrainement, Anastasia ne manqua pas d'observer Jack et sa fille. Ils s'amusaient bien, c'était indéniable. Maman ne manquait même pas à Abigaëlle mais la réciproque n'était pas tout à fait la même. Un éclair mélancolique illumina le regard d'Anya l'espace d'un instant. Puis la rouquine secoua la tête. Etait-ce si important ?
- Quelque chose ne va pas ? demanda Gringoire, préoccupé.
- Oh... euh... non, rien, se reprit Anastasia en lui adressant un sourire. C'est juste que je pensais avoir un autre élève aujourd'hui. Mais... vous êtes loin d'être mauvais, c'est certain.
Sur ces mots, Anya s'éloigna du poète et exécuta une pirouette.
- Et ça, vous sauriez le faire ? demanda-t-elle à l'attention de son ami.
Ce fut au tour du poète d'être dérangé de sa rêverie. Lui aussi avait observé Jack et Abigaëlle. Il avait la sensation de comprendre quelque chose sans pour autant totalement le saisir. Lui qui s'estimait doué pour lire les émotions s'en trouva bien frustré et s'en retourna patiner, sans pour autant que les rouages de son esprit ne cessent de tourner. Il savait qu'il passait à côté de quelque chose et craignait que ce soit parce qu'il n'était qu'un être de papier - limité, aussi bien écrit eut-il été.

***

Pour le moment, Pierre Gringoire et Anastasia étaient accoudés au bord de la piste. Leur tour viendrait, comme il était venu pour déjà 16 équipes, mais c'était pour le moment à Abigaëlle et son partenaire d'entrer en piste. Sa mère ne pouvait s'empêcher d'appréhender un peu, en dépit des talents certains de Jack. Et si elle tombait ? Anya ne pourrait même pas aller la consoler. Après ça Jack voulair qu'elle profite du moment. Bah voyons. On voyait bien qu'il n'était pas papa car la rouquine avait l'impression de lui avait confié sa vie aveugélement sur un fil transparent suspendu dans le vide. Ou presque. Il était possible qu'Anastasia se fasse des films.
- Tout ira bien n'est-ce pas ? demanda-t-elle, désinvolte autant que faire se peut, à Gringoire.
Pour toute réponse, le poète lui pressa le bras, un sourire triste sur les lèvres. Jusqu'à présent, il ne lui avait manqué que les connaissances techniques, jamais les connaissances émotionnelles et sémantiques pour réagir à une situation si bien qu'il se demandait s'il ne ferait pas mieux de lire le dictionnaire de cette année-là, juste au cas où.
Abigaëlle était incroybalement mignonne dans ses petites patins, à effectuer ses petites figures sur la glace. Ses cris de ravissement étaient une douce musique aux oreilles de sa maman.
- Elle est douée, commenta Anya à la fin de la prestation, à la fois incroyablement fière de sa fille et incroyabement triste de ne pas avoir partagé ce moment avec elle.
Ce premier moment
Il n'y aurait plus de premier concours de patinage. Mais Abigaëlle s'était amusée, c'était le principal.
Le speaker annonça l'équipe suivante - la leur - et Anastasia inspira un grand coup. En sortant sur la glace, elle envoya un baiser dans la direction d'Abigaëlle et la félicita d'avoir été aussi brillante. Puis elle gagna le centre de la patinoire, accompagnée par le poète.
La musique démarra et le couple commença à patiner, enchainant pirouettes et autres figures qu'Anastasia avait réussi à apprendre au poète. Il était un peu cripsé par moments et manqua plusieurs fois de perdre l'équilibre mais prenait, malgré tout, un immense plaisir en découvrant ce nouvel art. Car l'art tenait une place primordiale dans sa vie. La cinquiette pirouette fut pourtant celle de trop. La tête tournante, Gringoire chuta au sol mais se releva presque aussitôt, dans sa démarche clownesque et gratifia les spectateurs d'une révérance bouffonne telle qu'on en voyait dans les farces de son temps.
Il avait toujours été derrière la scène, ou plutôt à côté. Jamais dessus, jamais sous les feux des projecteurs. Or, le maître avait toujours souhaité la reconnaissance de son talent - d'écrivain, de préférence - et éprouvait une sensation grisante qui le conduisit à prendre quelques libertés artistiques sur la chorégraphie prévue. Si Anya fut surprise - ce que ses yeux écarquillés ne manquèrent pas de lui apprendre - elle sourit bientôt et le laissa mener la fin de la danse.
Quand la musique s'arrêta, le duo était au centre de la patinoire. Anya attrapa la main de poète et ensemble ils gratifièrent la foule d'une révérence. Pierre Gringoire prit ensuite la liberté de baiser la main d'Anastasia puis il l'escorta jusqu'au bord de la piste.
- On peut dire que vous étiez vraiment enthousiate, nota Anastasia.
- L'art, quelle que soit sa forme, mérite toujours le plus grand des enthousiasmes. Sauf s'il s'agit de mauvaises pièces de théâtre.
Anya pouffa, roula ensuite des yeux, amusée puis suivit Gringoire jusqu'à Abigaëlle et Jack.
- Encore bravo ma chérie, tu as été formidable ! s'exclama la maman en embrassant la petite fille. Pas mal non plus, Jack, ajouta-t-elle en levant les yeux vers lui (ce qui était certes un euphémisme). Mais mon cœur penche en la faveur de votre partenaire de talent.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost



☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1129
✯ Les étoiles : 2086




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Jeu 11 Jan 2018 - 12:43





Let it freeze

Jack & Anya




J'étais allé prendre des boissons chaudes au distributeurs pour les ramener a tout le monde. Sur mon chemin, pas mal de jeunes filles m’avaient félicité pour ma prestation avec Abygaelle, et je leur avais fais un petit sourire en les remerciant pour leur soutiens alors quelles me souhaitaient bonne chance pour les votes des jury. Malgré moi je e pouvais pas m’empêcher d'éprouver un peu d'amusement en pensant aux résultats.

"Et voila !
" fis je en déposant le plateau en glace que j'avais fais apparaître sur la table autour de laquelle nous nous étions tous installé en attendant les résultats. Doucement, j'avais attrapé le gobelet de chocolat chaud que je destinais a Abby avant de souffler doucement dessus, le faisant instantanément tomber a une température acceptable pour un enfant. Quand a sa mère et a Gringoire, ils pouvaient bien se débrouiller seuls non ?

Je me laissais tomber dans le canapé avec un soupire de satisfaction, alors qu'un couple faisait des pirouettes sur la glace, et tranquillement je posais mes yeux sur Anastasia.

"Vous vous êtes bien débrouillé"
fis je en portant mon gobelet en plastique a mes lèvres avant de boire le chocolat. Mouais, il était pas mauvais, mais clairement il y avait mieux. Enfin bon, ce n'était pas le sujet pour le moment. Anastasia. Je devais revenir a elle. Franchement oui, sa prestation avait été pas mal, et j'avais particulièrement aimé l'étincelle qu'avait apporté Gringoire. Mais elle... Je la trouvais étrange, elle manquait de... de combativité, voila. Elle manquait de combativité. J'aurai aimé la voir s'enflammer, mais non. A croire que toute son énergie était passée dans la petite.

A elle, j'avais rapidement expliqué la situation, je lui avais dis que ce qui comptait ce n'était pas de gagner mais de participé. Je lui avais dis que je n'avais pas le droit de faire le concours... Je pouvais participer, faire une prestation mais je ne serai pas pris en compte. Aprés tout j'étais l'esprit de l'hiver, franchement ç’aurait été trop injuste. Et elle, elle était bien trop jeune pour compter comme participant. Bref, on avait patiné sans faire le concours, juste pour le fun. Anastasia ne pouvait pas le savoir mais ca me désolait de me souvenir des paroles qu'elle avait dit. C'était dommage de se résigner comme ca, sans même combattre ou espérer gagner. Ah la la...

Finalement, les gens avaient commencé a se diriger vers la patinoire car les concurrents étaient tous passés, et les juges délibéraient. J'avais tourné la tête vers Gringoire après de longues minutes ou nous avions discuté de nos performances respectives.

« Tu peux me laisser un moment avec elles s'il te plais ? Je dois dire deux mots a « l'impératrice » »
ajoutais je avec un petit sourire en coin.

J'avais attendu qu'il s'éloigne dans une courbette bouffonne et d'un geste, j'avais fais apparaître de petites créatures de glaces qui semirent a caracoler auour d'Abby.

« Bon, chose promise chose due, je vais répondre a tes questions.. que veux tu savoir ? »




©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Let it freeze ▬ Jack





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives