Gravity
FALLS !

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

L'Héritage
Perdu !
de seb


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ L'Héritage Perdu ! ☆ Evénement #97
Une mission de Lily Olyphant - Ouverture : 4 juillet 2018
« La Vérité sans Compromis ! »

Partagez | .
 

 You know nothing, Jon (presque) Snow ✘ Alex la Licorne à paillettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Calliope Lloyd-Webber


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emmy Rossum

Ѽ Conte(s) : Coraline
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Coraline Jones, la fillette trop curieuse et qui a deux mamans

✓ Métier : Co-gérante du Rabbit Hole et Strip-teaseuse :pervers:
☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 951
✯ Les étoiles : 6602




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Lun 13 Nov 2017 - 23:42



Be my GPS

Il était très tard. Ou très tôt. Je savais pas trop. Je savais plus. Ou plutôt j'en savais rien? Il y avait un peu de lumière qui éclairait la rue mais j'arrivais pas non plus à savoir si elle venait d'un réverbère, d'une guirlande de Noël ou si c'était déjà le soleil qui se levait. Il était quelle heure? J'aurai bien regardé ma montre pour le savoir, mais je m'étais rappelée que j'avais pas de montre. Normalement j'avais un portable, mais lui non plus je savais pas où il était. Je savais pas grand chose ce soir. Ou ce matin. Si Ygritte avait vraiment existé, elle m'aurait sûrement balancé une flèche après m'avoir lancé un tout aussi douloureux "You know nothing, Callio".

Je trébuchais contre le rebord du trottoir et manquais de m'affaler à côté d'une poubelle éventrée. J'avais perdu ma chaussure à talon droite. Elle s'était envolée! Pouf! Disparue comme par magie! Comme pour Cendrillon! Ça voulait dire qu'un prince allait me la ramener? Qu'on allait se marier et vivre heureux pour toujours? On allait aussi avoir pleins de gamins que je devrais moi même éjecter de mon corps pendant que lui il se contenterait de regarder? Oui mais non en fait. Qu'il garde ma chaussure. Il pouvait la renifler sans arrêt ou l'essayer, moi je m'en fichais. Tout ce que je voulais, c'était dormir. J'avais besoin de dormir.

- Je veux dooooormir !

Mon cri de détresse se répercuta contre les maisons tout autour de moi. Je savais pas où j'étais. Je savais pas pourquoi y avait toutes ces maisons autour de moi. À la base, j'avais quitté la soirée pour rentrer dans mon chez moi douillet, où je pourrai me laisser masser le dos par le Chat qui me chanterait la chanson de la pub Ricoré pour m'aider à m'endormir en moins de cinq secondes. Mais pour ça, faudrait déjà que je retrouve ma rue. Elle était passée où ma rue? Quelqu'un avait fait des travaux vite fait pendant que j'étais en train de rouler une pelle au beau roux avec une barbe qui sentait le whisky?

- Appaaaart! Où tu es appaaaart? Pitit pitit ! Viens là!

Je laissais tomber par terre mon sac à main couvert de miettes d'apéritif pour me pencher vers l'avant et tapoter mes genoux pour essayer de faire venir mon appartement. Mais même si je le sifflais et je lui criais dessus, il voulait pas se montrer. Je fis quelques pas sur le trottoir, en balançant ma tête de gauche à droite, les yeux plissés pour essayer de voir si je reconnaissais mon chez moi même si je voyais tout flou. J'avais un peu beaucoup abusé sur la tequila ce soir. Tequila... Il me restait de la tequila quelque part? J'aurai bien aimé un dernier petit verre pour terminer la soirée... Ou bien commencer la journée? Et si au lieu de rentrer je retournais au bar? Oh oui! Ça serait bien! Trop bien même!

Allez, demi-tour! Je tournais sur moi-même, failli tomber une nouvelle fois, me rattrapais à un conteneur et essayais de froncer les sourcils mais j'avais trop mal à la tête pour les faire bouger. C'était par quel chemin le bar déjà?

- Eeeeh! Monsieur! Ou Madame qui ressemble à un Monsieur de dos! Tu sais où il est le bar? T'es un GPS humain? Tu m'emmènes boire un verre?

Vacillant sur mon unique talon, l'autre jambe repliée en arrière, je fis un coucou mou de la main à l'attention de la personne qui venait d'apparaître au coin du trottoir. Waouuuuh! C'était sûrement un magicien! Il apparaissait comme par magie! Il pouvait pas aussi sortir une bouteille du chapeau qu'il avait pas?

[Je m'essaie au RP en mode libre! Est accepté un suicidaire prêt à endurer Callio et qui a pas trop peur du nawak ]


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Are You Afraid of the Dark ?
○ Party girls don't get hurt, can't feel anything. When will I learn ? I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell, I feel the love. 1,2,3 drink. Throw 'em back, till I lose count.

Alex Jayden


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

✓ Métier : (pseudo)-Médium.
☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 434
✯ Les étoiles : 3764




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 14 Nov 2017 - 2:05


Calliope & Alex.

Be my GPS... Attends, GPS ? Mais je suis capable de me paumer au Carrefour !

Alex était sorti faire la tournée des bars de Storybrooke. Oui, l'idée de faire un bar-athon lui était apparu comme une évidence, et il n'avait pas cherché à débattre des possibles retombées qu'un tel comportement pouvait avoir d'une part parce qu'il n'avait personne avec qui en parlait et, même s'il avait tenté d'en causer avec lui-même cela menait à son d'autre part : il était déjà tombé d'accord avec son propre plan, sans éprouver le besoin de s'en persuader au préalable. La bonne affaire ! En plus, il possédait THE excuse qui pouvait justifier ses déboires : Noël approchait. Noël is coming. Tous au abri !! Sa haine farouche à l'encontre de cette maudite fête n'étant plus à prouver, il était bon de pouvoir noyer sa notion du temps bancale dans un verre ou deux... Voire quatre... Puis une bonne dizaine en fait.

Du moins, il croyait. Il devait avouer qu'il avait rapidement perdu le compte, mais que cela n'était pas un problème pour lui : le principal, c'était d'avoir une bonne dose de vodka dans son verre - la vodka devait être magique, d'ailleurs : elle revenait d'elle-même, sans qu'il n'ait besoin de prononcer le moindre mot, ni qu'il soit obligé de faire une parfaite imitation de Thor, à coup de verres envoyés au travers de la salle et de « Encore ! » tonitruant. S'il pouvait au moins conservé l'usage de sa voix, à défaut de celui de ses neurones, ce serait déjà une victoire en soi. Il avait souvenir de beuveries qui avaient clairement mal tournées, le propulsant derrière les barreaux après avoir provoqué - ou disputé ? Il ne savait plus exactement - la bagarre de trop. Et les cellules de dégrisement, ce n'était pas franchement la joie. Alors s'il pouvait les éviter, il n'en serait que trop heureux : il aurait bien besoin de ses mots enjôleurs au possible pour se défaire d'éventuels policiers, si jamais il venait à croiser leur route.

Ce qui pouvait, éventuellement, se produire bien plus vite que prévu : si on lui laissa le temps de terminer paisiblement son verre - sans que la vodka magique ne daigne réapparaître cette fois-ci, non mais quelle honte -, on lui demanda toujours aussi poliment de quitter les lieux.

« ... Gné ? »

Ah, ça y était : ses neurones - du moins, le peu qui lui restait - commençaient déjà à s'emmêler les pinceaux. Un coup d’œil aux alentours lui apprit qu'il ne restait plus que lui dans la salle.

« Mais... Ils sont passés où, les autres ? »

« Monsieur... Ça fait bien une bonne demi-heure que vous êtes seul, ici. Il faudrait songer à partir, maintenant... C'est pas qu'on veut vous pousser dehors, mais on ferme nous. »

... Ah. Effectivement, ça posait problème. Mais au moins, cette nouvelle avait un aspect réjouissant : il avait définitivement paumé son sens du temps pour une durée indéterminée ! Youhou ! Avec un peu de chance, il parviendrait peut-être à rester dans cet état jusqu'à la fin des fêtes... Ouais, non. Fallait pas rêver non plus. Ce retour à la réalité lui tira un soupir las, alors qu'il s'apprêtait à payer ses consommations du soir - consommations qui, soi dit en passant, allaient lui coûter le peu d'argent qui lui restait encore sur son compte bancaire. Ouch, encore une réalité qui allait faire bien mal quand elle parviendrait à trouver son chemin au travers de tout cet épais brouillard qui enveloppait son esprit...

Enfin, pour le moment c'était bien loin d'être le cas ! Autant en profiter ! Faisant au revoir au gentil barman qui lui avait tenu compagnie une bonne partie de la soirée - la vodka magique n'était peut-être pas si magique que cela, tout compte fait - il manqua de se ramasser en ratant le trottoir. Non mais quelle idée d'avancer à reculons dans son état, aussi... Au lieu de se sermonner, il partit d'un grand éclat de rire enfantin, qui trahissait quelque peu les verres un peu trop nombreux qu'il s'était enfilé. Mais mieux valait en rire qu'en pleurer, pas vrai ?

Loin de vouloir s'arrêter en si bon chemin, il choisit de poursuivre son bar-athon... A condition de trouver un établissement encore ouvert à cette heure-ci. Pourtant, il n'était pas si tard... Enfin, si ses souvenirs étaient bons. Une grande horloge montrant les une heure du matin bien tassée virevoltait devant ses yeux, et il ne lui semblait pas l'avoir halluciné : elle devait sûrement se trouver dans le bar qu'il venait de quitter.... Un bar de petits joueurs, si on lui demandait son avis ! Franchement, quelle idée de fermer si tôt ?!

Il partit donc à la recherche de son Saint Graal à lui, bien que son allure se montrait parfois un peu hésitante, ce qui ne l'empêcha pas de parcourir son petit bonhomme de chemin, jusqu'à assister à une scène pour le moins étrange : une femme s'était figée en plein milieu d'une route, et semblait appeler son chat... Chat qui répondait au doux sobriquet d'"Appart'". Si c'est pas étrange, comme prénom ! Quoi que. Niveau originalité, on trouvait pas mieux : difficile de le confondre, vous en connaissez beaucoup des gens qui veulent prénommer leur précieux félin appart, vous ? Parce que lui, non. Du coup, il ne pouvait que saluer cette idée de génie. Mais il ne se sentait pas d'une grande utilité pour cette dame : le seul chat qu'il connaissait, lui, avait forme humaine à présent. Et c'était son ami. Et il était sûr qu'il ne s'appelait pas "Appart'", pour le coup. D'un haussement d'épaules, il se détourna de cette scène, se remettant gentiment à longer le trottoir pour éviter de subir une embuscade malvenue, quand on l'interpella... Enfin, il supposait que c'était à lui qu'on parlait, puisqu'il n'avait vu personne d'autre. Et en plus, on parlait de bar ! Le rêve !

En compagnie d'une bonne volonté toute renouvelée, il se rapprocha de la femme - qui semblait avoir abandonné l'idée de retrouver son chat. Mais il savait de source sûre que ces bestioles n'étaient pas si bêtes, et qu'il ne tarderait probablement pas à rentrer.... Ou elle, d'ailleurs. Appart', ça ne renseignait pas vraiment sur le sexe de la bébête. Il lui rendit son salut, tout sourire.

« Heeeey ! J'ai jamais fait GPS de ma vie. C'est une bonne situation tu crois, ça, GPS ? Mais je suis aussi à la recherche d'un bar alors... On peut sûrement faire équipe ! On aura plus de chance d'en apprivoiser un, comme ça. On pourrait être... Les aventuriers du bar perdu !! »

Sérieusement, ce nom en jetait un max. Il l'adorait déjà, même s'il en était l'inventeur. ... A condition de s'en souvenir quand il aurait traversé la douloureuse épreuve de la gueule de bois. Mais cette pensée s'envola presque aussitôt, dans la tumulte qu'abritait sa tête. A la place, il se concentrait déjà sur autre chose.

« Dis... Il lui est arrivé quoi, à ta chaussure ? Tu veux qu'on parte à sa recherche avant d'accoster un bar ? »

[Alex vient déposer son CV en tant que suicidaire prêt à supporter Callio ! Je sens que ce duo peut potentiellement créer des étincelles ! ]

(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Calliope Lloyd-Webber


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emmy Rossum

Ѽ Conte(s) : Coraline
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Coraline Jones, la fillette trop curieuse et qui a deux mamans

✓ Métier : Co-gérante du Rabbit Hole et Strip-teaseuse :pervers:
☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 951
✯ Les étoiles : 6602




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Jeu 16 Nov 2017 - 15:29



Je sais ! Je sais ! Ah non je sais pas.

Mais il était meugnon le Monsieur qui n'était pas une Madame! Il était auréolé de lumière, comme un ange descendu du ciel pour me prendre par la main et m'emmener au Paradis, là où la tequila coule à flot aussi bien dans le verre que dans les rivières. Avec air béat, je l'observais flotter jusqu'à moi, buvant ses paroles et hochant la tête presque religieusement à chacune de ses questions. Je me souvenais pas de tout ce qu'il avait dit, mais quelques mots ici et là avaient éveillé un minimum d'intérêt dans ma petite tête toute vide. Il était GPS. Il voulait bien qu'on aille au bar. Il avait l'air intéressé par ma chaussure. Et c'était normal, parce que ma chaussure elle était trop trop belle! Et puis il parlait encore de bar. Il avait le sens des priorités dit donc! Est-ce que c'était lui le prince charmant supposé me sauver de ma future gueule de bois?

- Elle est partie. Je sais pas pourquoi. Je pense que c'est un fétichiste des pieds que me l'a volé. Ou alors je l'ai fait tomber dans le caniveau. Ça m'est déjà arrivé, la fois où j'ai crû voir au fond un bébé crocodile qui y nageait. On m'a dit que c'était pas possible parce que les crocodiles, bah ils vivent pas dans les égouts. Mais des gens riches en ont bien dans leur piscine pour faire manger leurs ennemis! Donc pourquoi pas? Moi je suis sûre que c'est possible. J'y crois!

Peter Pan il croyait bien au fée. Alors moi je pouvais croire aux bébés crocodiles qui vont manger les fesses des gens dans leurs toilettes. C'était moins magique, mais c'était quand même plus réaliste que des insectes avec une poitrine et une robe ras le fessier!

- Alors GPS? On va au bar? Tu as dis qu'on irait. Je suis sûre que tu l'as dis. Si si! Ne me mens pas. J'aime pas quand on me ment. Si tu mens je vais être très méchante! Même que je te tirerai les cheveux et que je dirai au monde entier que t'es un mauvais coup!

Il avait bien parlé d'un bar non? Oui. Oui? Mais oui! Pour bien lui montrer quand même que je plaisantais pas, j'appuyais le bout de mon index contre son torse. Le but, c'était de lui faire mal. Comme ça il savait qu'il fallait pas m'arnaquer ! Mais j'avais du mal à appuyer. À chaque fois que j'essayais d'ajouter un peu de pression, je tenais plus du tout droite. Mon corps parfaitement parfait arrêtait pas de vaciller à gauche, puis à droite, et en arrière... C'était dur de rester debout quand on se tenait sur une mini-échasse !

- Tu veux bien m'aider à marcher? Je vais devoir clopiner avec mon talon jusqu'au bar. J'ai un super physique et des super beaux muscles mais quand même, ça fait super loin. D'ailleurs GPS, tu sais où il est le bar alors?

Bah oui. Il avait parlé de bar. Donc il savait où il était. N'est-ce pas? ( ) Avec un peu de chance, il serait pas loin. Il était peut être même dans la rue et je l'avais juste pas vu? J'avais quand même pas besoin de lunettes? Je voulais pas ressembler à une secrétaire, même si j'aurai été la plus sexy des secrétaires du monde!

- AAAAAAAAAAAAAAAH!

Je hurlais. Je hurlais tellement fort que je me fis mal aux oreilles. Je venais de me rendre à moitié sourde moi-même là, non? Tout en continuant à hurler, je me jettais dans les bras de GPS pour m'aggriper à lui comme un koala à sa branche de bambou (Parce que c'est bien connu, c'est là qu'on trouve les koalas hein...). Hum... il avait paru plus musclé de loin. J'étais déçue.

- Ils nous entourent! Ils nous surveillent! Ils nous ont prit au piège!

D'une main tremblante, je montrais à GPS les jardins de l'autre côté de la rue. Comment ça se faisait que je les avais pas vu avant? Pourtant ils étaient nombreux. Ils étaient colorés! Ils étaient aussi moches que des bébés boudinés! Avec leurs bonnets pointus et leurs petites brouettes peintes... Je savais ce qu'ils voulaient, ces nains de jardin! Ils voulaient nous dévorer et stocker des morceaux de nos cadabres dans leurs seaux et leurs fichues brouettes! Parce c'est ce que font, comme tout gens intelligents le savent, les nains de jardin! Surtout ceux de l'espèce "ventrus et barbus"!


[ Prépare toi à souffrir ! ]


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Are You Afraid of the Dark ?
○ Party girls don't get hurt, can't feel anything. When will I learn ? I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell, I feel the love. 1,2,3 drink. Throw 'em back, till I lose count.

Alex Jayden


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Matt Ryan. :chat:

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Licorne.

✓ Métier : (pseudo)-Médium.
☞ Surnom : Si Alex vous semble vraiment trop long, vous pouvez toujours l'appeler Al'. / Licornette.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 434
✯ Les étoiles : 3764




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 14 Jan 2018 - 3:12


Calliope & Alex.

Be my GPS... Attends, GPS ? Mais je suis capable de me paumer au Carrefour !

La jeune femme qui lui faisait face semblait on ne peut plus ravie de le voir et, vraiment, tant de joie ça lui faisait chaud au cœur ! Ce n'était pas tous les jours que sa simple présence produisait une telle réaction mais il ne prenait pas ça pour son ego, non, il était juste heureux d'apporter un peu de joie autour de lui. S'il pouvait faire ça jusqu'à la fin de ses jours - mais si elle pouvait arriver dans longtemps, sa fin, s'il vous plaît - cela lui convenait totalement !

Son amie du soir semblait avoir un débit de paroles aussi important que le sien, et cela l'enchantait : il adorait quand on lui parlait, et il était très très doué pour écouter, aussi. C'est comme ça qu'il appris que la chaussure était soit volée par un fétichiste, soit par un crocodile en manque d'accessoires de mode de top qualité d'après ce qu'il voyait. ... Mais c'était pas très, très gentil tout ça. Il pencha la tête sur le côté, abordant une moue assez triste.

« Ben dis donc... Ils sont pas très gentils, ces crocodiles. Tu crois que c'est un moyen de se venger ? Comme on se sert d'eux pour faire des sacs à main, ils volent les jolis chaussures pour en faire de même ? C'est quand même pas mature cette histoire... Attends un peu, j'ai peu être une idée pour la faire revenir. »

Et, plein de bonne volonté, il ramassa quelques cailloux sur la route pour les lancer les unes après les autres, de toutes ses forces, sur la bouche d'égoût qui se trouvait à une dizaine de mètres de lui à présent. Comme si une présence mystérieuse la protégeait, la majeure partie des pierres ne la toucha même pas, mais deux remplirent leur divin objectif, leur renvoyant un son métallique qui le fit sourire.

« Hey, les crocodiles !! Vous pouvez nous rendre la chaussure ? On est gentil, nous, on touche pas vos congénères ! Alors soyez cool, vous aussi. »

Il aurait adoré que sa bonne humeur et ses gentilles paroles fassent le job mais plusieurs minutes s'écoulèrent sans leur offrir le moindre semblant de réponse. Embarrassé, il se retourna vers la jeune femme.

« Je suis navré. Je crois qu'ils ne veulent pas nous voir. Peut-être qu'ils boudent...»

Mais la perte de sa chaussure ne semblait pas l'attrister tant que ça, puisqu'elle reparla de leur but commun : les bars. Pendant un temps, elle le soupçonna de vouloir lui mentir, et il l'en dissuada bien vite.

« Ah mais non, non, non ! Pas besoin de t'inquiéter ! Je t'ai dit qu'on irait au bar, et je t'y emmènerais ! Même si je dois traverser un désert. Je suis un homme de paroles. »

Et il fit le même signe que lorsque l'on proclammait solennellement "croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer !". Mais cela ne l'empêcha pas de grimacer lorsqu'un index menaçant vint s'appuyer contre son plexus. Il lui servit sa plus belle tête de licorne battue pour la convaincre de sa bonne foi, espérant qu'il parviendrait à gagner sa confiance. Il allait l'emmener au bar le plus proche, c'était sa mission de preux chevalier ! Et il l'escortait tellement bien que personne n'oserait venir embêter sa demoiselle en détresse ! ... Demoiselle en détresse qui semblait peiner avec son unique talon haut. Une fois encore, il pencha la tête sur le côté, comme si ça l'aidait à mieux irriguer son petit cerveau.

« Mais... Ce serait pas mieux de la retirer ? Tu marcherais mieux comme ça. Et je veux bien la porter pour toi si tu veux ! »

Il acquiesça vivement lorsqu'elle lui demanda assistance dans la tâche difficile que constituait la marche : il tenait absolument à lui rendre service, et ce qu'elle lui demandait pour l'instant, ce n'était pas grand chose ! Par contre, lui donner la localision exacte du bar s'avérait être un peu plus compliqué que prévu. Plissant les yeux, il se concentra et observa rapidement les alentours pour tenter de se repérer... Et, contre toute attente, cela fonctionna ! La Sainte Bière et ses Compagnons devaient être de leur côté dans cette quête périlleuse !

« Si je ne me trompe pas, il y en a un trois rues plus haut ! Ça ira, le trajet, ou tu veux que je te porte sur mon dos ? »

Son équilibre était un peu plus stable qu'avant, alors il se sentait capable de cette action. ... Il ne parvint pas à savoir si c'était sa proposition qui lui déplaisait tant que cela, mais sa partenaire in crime poussa un hurlement... Avant de l'escalader rapidement avec une aisance surprenante au vu de son équilibre rendu précaire par la chaussure manquante. Vraiment, il était impressionné. Et peut-être un peu sourd, aussi, mais c'était le cadet de ses soucis. Cela voulait dire que ce n'était pas son offre qui l'avait outrée de la sorte... Mais... Du coup... De quoi pouvait-il bien s'agir ? Ils étaient attaqués ? Vraiment ?! Par quelle bande de lâches étaient-ils attaqués ? Qu'ils se montrent ! La licorne était bien décidée à les réduire en bouillie, rien que pour la forme !

Et les ennemis se montrèrent bien vite ! Peut-être n'étaient-ils pas si lâches, tout compte fait... Mais cela ne changeait rien au terrible sort qui les attendait ! La demoiselle lui montra leur position et il put ainsi découvrir, horrifié, une bande de nains de jardin composée de deux demi-douzaine d'individus. Comment avaient-ils fait pour être si nombreux en si peu de temps ?! S'agissait-il d'un guet appens murement réfléchi ? Mais comment pouvait-on être aussi cruel envers eux, pauvres innocents qui ne cherchaient qu'à boire un peu ?

« Ennemis reperés !! annonça-t-il à voix basse. Que doit-on faire, Commandant ? L'attaque est-elle de mise ? »

Dans le doute, il la soutenait d'une main tandis qu'il se penchait un peu pour ramasser d'autres cailloux.

« Feu !!! »

Et, sans hésitation aucune, il en lança plusieurs vers les figures de porcelaine à l'air malsain. Cinq d'entre eux succombèrent en une myriade de petits éclats, et d'autres se couchèrent pour se mettre à l'abris. Dans tout les cas, ce premier assaut se montrait prometteur ! Alors qu'il s'apprêtait à passer au second, les lumières du jardin s'allumèrent brusquement tandis qu'un individu non identifié sortait de la maison, un poing menaçant levé en leur direction.

« Mais qu'est-ce que vous fabriquez ?! Il sembla constater les dégats, bouche bée, avant de reprendre plus vivement encore. Bande de petits voyous, vous allez payer ça !! »

Gloups. C'était hostile également.

« Mayday, mayday, le repli est demandé. Je répète, le repli est demandé. L'ennemi a des espions dans nos rangs, ce n'était pas prévu. Pas prévu du tout. Fuyooooons !!! »

Et, sans demander son reste, il déguerpit à toutes jambes, emmenant la demoiselle en détresse avec lui. Il eut la bonne idée de partir dans la direction du bar, leur faisant ainsi gagner une avance d'une rue. N'en restaient plus que deux... Il fallait seulement espérer qu'elles ne soient pas piégées, elles aussi.

[100 % prête pour la souffrance ! ]

(c) crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On part à LAS VEGAS !
Rappel moi, qui a eu cette idée ? ... De toute façon, on s'en moque, la ville nous appartient ! × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72985-quoi-tu-cherches-la-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61525-have-i-gone-mad http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63494-les-rp-s-de-la-licorne#612428

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

You know nothing, Jon (presque) Snow ✘ Alex la Licorne à paillettes





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville