Ombres
& Poussières
de seb

Réunion
d'Outre-Tombe
de Dyson

Universal Show
de Robyn Candy


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ The Universal Horror Show ☆ Evénement #91
Une mission de Robyn Candy - Ouverture : 20 février 2018
« Aryana, Sasha, Gaston, Arthur, Emmet & Robyn partent se faire éclater la tête ! »

Partagez | .
 

 A chaque génération, son Bowman ! [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6376
✯ Les étoiles : 8421




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Jeu 25 Jan 2018 - 20:18





« Des yeux sont rivés sur vous... »
« ...femme d'Hadès, mère d'Autumn... Rebelle Infernale ! »


    Il en fallait peu pour être heureux ! L'une des meilleures sources de jouissance, c'était un compliment sur sa beauté, émanant de la bouche de la femme qu'on aime. Quand elle prononçait ces mots, elle terriblement sexy et me mettait dans tous mes états. Est ce qu'elle se rendait compte de ce pouvoir qu'elle avait sur moi ? Bien entendu. Et elle en jouait même !

    Je m'étais approché d'elle, observant quelques instants sa tenue, avant de porter mon attention sur Autumn. Elle venait de poser sa tête tout contre Merida et je lui avais fait un petit câlin dans le dos. Puis, jetant mon dévolu sur sa maman, je l'avais observé quelques instants, avant de faire glisser mes doigts le long de son avant bras, jusqu'à son coude. J'avais une idée derrière la tête. Elle n'était pas la seule à se jouer de moi.

    « J’adore ton coude droit, il est tellement doux. Tu mets de la crème ? » lui demandais-je avec l'air le plus innocent possible.

    C'était un compliment sur sa tenue qu'elle voulait ? Qu'elle aille se plaindre d'avoir un homme qui faisait des compliments originaux ! C'était pas ce Miro qui lui en aurait fait un pareil. Non, lui se serait contenté de dire qu'elle avait de belles cuisses, de belles fesses et qu'il la prendrait bien derrière le rideau là bas, près de la cheminée ! C'était un rustre, un monstre et... si je revenais là où j'en étais ?

    « Quant à ta robe... je dirais que oui. C'est pas mal. J'aime bien. Tu arrives à la mettre en valeur. »

    Ne pouvant pas m'empêcher de rire, je l'avais regardé droit dans les yeux avec un air totalement heureux et apaisé. Mon dieu qu'elle était belle ! Et grande - malheureusement. Pour ça que d'ordinaire je me tenais éloigné d'elle quand on se parlait. Ca m'évitait de lever la tête. Comme je le pensais souvent, on a beau rêver, cette déesse dépasse le rêve !

    « Tu es un péché à toi toute seule. Un excès de beauté. » lui dis-je avant de m'avancer pour lui faire une bise sur les lèvres.

    Car quand elle tenait Autumn dans les mains, j'allais rarement plus loin. Fallait garder une bonne image face à sa fille. Les chaines, les menottes et le fouet c'était quand elle n'était pas dans la même pièce.

    « A propos ! » m'exclamais-je en me tournant vers Elinor. « Merida n'était pas une stripteaseuse. Elle était la meilleur stripteaseuse. Non seulement les clients étaient comblés, mais certains venaient uniquement pour elle ! Et vous avez de la chance qu'elle ne les prenait pas en privé comme certaines, car là elle aurait cassé votre image princière. Du coup, vous devriez plutôt la féliciter d'avoir un corps de rêve qui fait fantasmer tous les hommes de la terre et principalement les storybrookiens ! »

    Elinor était partie en direction de la cuisine, un air outré sur le visage. Qu'est ce que j'avais dit ? Pourquoi on ne reconnaissait jamais mes compliments à leur juste valeur ?

    « Tiens en fait, tu as remarqué ? »
    demandais-je à Merida. « Heureusement que ce type n'était que ton plan cul. Car quelqu'un qui oublie ses enfants, pour moi c'est tout sauf un bon père. Tu vois, tu as tiré le bon numéro ! »

    J'étais fier de pouvoir l'admettre haut et fort : j'étais le père de l'année ! Merida avait une chance folle ! Quant à Fergus, il nous avait adressé un regard plein d'amour avant d'aller chercher les toast. Les gosses s'amusaient avec leurs jouets tandis que Miro revenait avec ses enfants. Mais je ne lui avais pas adressé le moindre regard. C'était un mauvais père ! Je n'allais tout de même pas l'en féliciter. Au lieu de cela, j'avais rejoins Elinor dans la cuisine pour l'aider à préparer le repas. Oui, sérieusement !

    « Ca sent super bon. Je vois que Fergus a encore fait des merveilles ! »

    Ok, elle avait prétendu avoir elle même tout préparé, mais quand on était que tous les deux, elle pouvait très bien dire la vérité. Je savais depuis tout ce temps que c'était Fergus qui cuisinait. Ca ne pouvait être que lui. C'était l'homme parfait. Il était mon idole ! Et c'était vraiment rare que je trouvais un simple mortel mieux que moi. A dire vrai il était le seul.

    « Alors fiston, on veut goûter un des toasts au saumon ? C'est moi même qui les ai fait ! »

    Je lui avais fait un petit clin d'oeil avant d'en prendre un. Il prétendait avoir fait que les toasts, mais je savais très bien que c'était faux. Il faisait trop. Il bossait trop ! Elinor allait le tuer à la tâche. Quoi qu'il en soit, j'avais porté le toast à mes lèvres avant de me rendre compte du goût bizarre. .

    « C'est quoi ça ? »

    « J'ai testé avec de la purée d'avocat entre le pain et le saumon. »

    Mon dieu que c'était écœurant. Mais par respect pour Elinor, qui était tout de même la mère de Merida, je l'avais mangé intégralement. Pauvre Fergus. La seule chose que Elinor avait cuisiné, il prétendait que c'était lui, sachant pertinemment que c'était dégueulasse et sans la moindre saveur. C'était vraiment quelqu'un de bien qui pensait aux autres avant de penser à lui. Je lui avais pris le plateau des mains avant de rejoindre Merida, Autumn, Hubert, Miro et les mioches.

    Une fois à proximité d'eux, j'avais tendu le plateau à Miro, l'éloignant de Merida qui avait déjà tendu sa main libre afin d'en prendre un. Elle voulait mourir jeune ? Miro lui pouvait tout manger. D'ailleurs, en lui mettant le plateau dans les mains, je lui avais adressé un grand sourire.

    « Un autre arrive pour nous. » dis-je à Merida tout en faisant apparaître une coupe de champagne dans sa main et la mienne.

    Puis, j'avais adressé mon attention au chat humain.

    « Alors, ton ex femme se tape quelqu'un d'autre pour les fêtes, c'est ça ? Ca doit faire bizarre. Se dire que là en ce moment, un autre mec prend son pied avec elle. Se demander si il est plus doué que soi même ou pas. Ca doit être les poils, c'est ça ? Elle n'aimait pas trop ? »

    J'ouvrais la discussion d'une manière fort agréable. Ah ben tiens, les jumeaux étaient juste à côté !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« C'est pas parce que je jardine, »
« qu'il y a d'autres fleurs que toi dans mon coeur ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Hope Bowman


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Karen Gillan *.*

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7222
✯ Les étoiles : 19798




Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Mer 31 Jan 2018 - 17:50


« La soirée s'annonce... agitée. »

Le premier compliment n'était pas top, heureusement Hadès s'était amélioré ensuite. Malgré tout, ça m'avait fait un petit quelque chose qu'il dise du bien de mon coude droit. Jamais personne ne m'avait complimentée sur cette partie de mon anatomie. J'aimais quand c'était original.

Par contre, il aurait pu s'abstenir de préciser à ma mère mes talents de stripteaseuse. Ce n'était pas le genre de choses qui risquait de la mettre de bonne humeur. Et puis surtout, ça ne regardait pas ma famille ce que j'avais fait de mes fesses quelques années plus tôt ! Surtout que c'était avec un autre corps, donc ça ne comptait plus vraiment.

Imperturbable, je passai une main dans mes cheveux et relevai fièrement la tête. Autumn s'acharnait à vouloir décrocher le froufrou de ma robe qui habillait l'une de mes épaules. Elle allait le déchirer si ça continuait.

"Tumtum, ne me déshabille pas !" la réprimandai-je gentiment tout en tirant sur sa petite main qui se cramponnait à la dentelle noire. "Je suis plus stripteaseuse, c'est fini tout ça !"

Voulait-elle que je reprenne mon ancien job ? Ca aurait été curieux ce genre de demande de la part de ma fille. J'essayais de comprendre le langage et le comportement de mon bébé du mieux possible. Pour être une bonne mère, il fallait être à l'écoute au maximum. J'avais lu ça dans un magazine. Je décidai de mettre cette supposition de côté pour l'instant. Si Autumn voulait vraiment que je redevienne stripteaseuse, elle me le ferait comprendre par d'autres signes. Mais j'espérais que non, car j'aimais bien mon rôle de Chewbacca à Disneyworld. C'était bien payé, pas trop crevant, et au moins, aucun mec ne me mettait la main aux fesses. Et question vêtements, j'avais super chaud, même si je n'étais pas du genre frileuse.

Hadès avait rejoint ma mère dans la cuisine alors que Miro était revenu avec ses fils. Les jumeaux hauts comme trois pommes marchaient de façon hésitante et maladroite. Les triplés s'approchèrent d'eux et les prirent aussitôt en amitié. Harris s'empressa de tartiner les cheveux d'un des jumeaux avec une sorte de mousse verte qui sentait l'avocat. J'eus un petit rire affectueux.

"Mes frères sont doués pour se faire des potes."
dis-je avec une moue assurée. "Le masque capillaire à l'avocat, un secret ancestral dans la famille. Si Harris en offre un à ton fils à peine arrivé, c'est qu'il le trouve cool."

"Ah, chouette..." fit Miro tout en jetant un regard soucieux à Hammish qui s'appliquait à faire des peintures de guerre vertes sur le visage de son second fils.

Hadès revint à cet instant et colla un plateau de petits fours dans les bras de mon ex. J'aurais aimé en goûter un mais il fit apparaître une coupe de champagne dans ma main libre. Fronçant les sourcils, contrariée, je me penchai pour confier le verre à Harris qui s'empressa de le vider, l'air ravi. Puis me redressant, je me saisis d'un petit four, car j'avais envie de manger, nom d'un ours !

La conversation du dieu infernal me fit rouler des yeux, alors que Miro affichait une moue crispée.

"Lâche-le, à la fin !" fis-je à Hadès. "Tu ne crois pas que c'est déjà suffisamment difficile pour lui ? Mange, Miro. Ca ira mieux."

"Laisse, c'est pas grave." dit mon ex avec un sourire entendu. "Je sais ce que c'est de défendre son territoire."

Je l'observai d'un air songeur, tout en berçant légèrement Autumn dans mes bras. Il était tellement cool ! Il prenait tout de façon décontractée, tout le contraire du dieu à côté de moi qui était aussi tendu qu'un string.

Me souvenant que j'avais toujours le petit four dans la main, je le mis en bouche. Une explosion de saveurs titilla mon palais. Un mélange de saumon fumé, d'avocat et de pain.

"Ch'est chucculent !" m'extasiai-je, en écarquillant les yeux. "Faut que tu goûtes !"

J'en attrapai un autre que je fourrai aussitôt dans le gosier d'Hadès, avant qu'il ait pu réagir. Mais apparemment, il n'était pas aussi comblé que moi. Il ouvrit des yeux ronds et commença à tousser. Puis, il devint de plus en plus livide. Non... il était vraiment en train de s'étrangler ?

"C'est sérieux là ?" fis-je, indécise.

Ca pouvait vraiment arriver, un dieu qui s'étouffe avec un petit four ?

Les triplés avaient cessé de jouer avec les jumeaux et fixèrent Hadès avec des yeux ronds, avant d'éclater de rire.

"Tonton Hadès est tellement drôle !" lança Hubert en le désignant.

"Est-ce qu'il y a un médecin dans la salle ?" fis-je, exaspérée. "Ah oui."

Je pivotai vers Miro, nullement anxieuse, et lui jetai un regard entendu.

"Tu vas l'attraper par derrière et le soulever pour lui faire recracher le petit four, c'est ça ? Comme dans Mrs. Doubtfire."

"Affirmatif."
dit-il avant de poser le plateau sur la table pour s'approcher de Hadès.

Je roulai de nouveau des yeux tout en rehaussant Autumn dans mes bras. Vu que le dieu avait entendu la suite des évènements, il ne tenait qu'à lui de cesser de faire le pitre maintenant.

"C'est ça, continue de faire ton intéressant."
soupirai-je alors qu'il faisait toujours semblant de s'étouffer. "Miro va te prendre par derrière et tu auras tout gagné."

Il allait vraiment le laisser faire ? Ca cachait quelque chose... En tous cas, tout le monde observait la scène. Même Maman et Papa étaient sortis de la cuisine et attendaient le dénouement, perplexes.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You've arrived at panic station
Ooo 1, 2, 3, 4 fire's in your eyes and this chaos, it defies imagination. Ooo 5, 6, 7, minus 9 lives ▬ Doubts will try to break you. Unleash your heart and soul. Trouble will surround you. Start taking some control.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6376
✯ Les étoiles : 8421




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Dim 4 Fév 2018 - 13:47





« Des yeux sont rivés sur vous... »
« ...femme d'Hadès, mère d'Autumn... Rebelle Infernale ! »


    J'avais adressé un magnifique sourire à ma fille. Autumn avait totalement rejoins ma cause. Je savais que je pouvais compter sur elle ! Ma petite Princesse comprenait que Miro était dangereux pour notre petite famille. Elle tentait de déshabiller Merida, afin de lui faire comprendre que ce qui importait, c'était l'intimité entre ma rebelle et moi même. C'était un simple geste qui montrait bien ce côté nudité, qu'on partageait uniquement elle et moi. Miro ne faisait pas, ou plutôt - ne faisait plus partit de cette équation. Merida + Nudité = Hadès. C'était pas plus compliqué à comprendre, et pourtant ça ne lui sautait pas aux yeux à Merida, quand Autumn la mettait en garde !

    « Comment ça ? Je ne suis pas censé défendre mon territoire. Mon territoire n'est pas menacé ! Pourquoi devrais-je le défendre ? »
    dis-je en plissant les yeux à l'attention du dit homme qui pensait croire que je devrais faire attention à mon territoire. « Un homme sait quand son territoire risque de diminuer. Il n'est pas obligé d'avoir le corps recouvert de poils un jour sur deux et manger de la pâtée pour chat. Et là, je crains rien pour mon territoire. Mon territoire a la bonne taille, la bonne proportion, le bon corps, y'a pas besoin de le changer et encore moins de craindre qu'il... »

    Je m'étais fait couper par mon territoire Merida, qui m'avait mis un petit four en bouche. Bon sang, c'était le truc écoeurant d'Elinor. Pourquoi elle tenait de me tuer ? Devais-je me sentir menacer ? En parlant de ça, je sentais que la chose coulait légèrement le long de ma gorge, mais tentait d'agripper mes parois afin de ne pas rejoindre mon estomac. Du coup, le goût était encore plus intense. C'était de pire en pire ! J’eus un petit haut le coeur, puis je me mis à tousser. Une fois. Deux fois. Bon sang, qu'est ce qui m'arrivait ? Pourquoi ça ne voulait pas descendre ?

    A peine on me disait de défendre mon territoire que c'était tout mon être qui était menacé ! Il avait voulu me tuer ? Bien sûr que non ! C'était pas lui. C'était elle qui m'avait mis le petit four en bouche. Je l'avais observé, regardé, contemplé... du mieux que je pouvais, tandis que je sentais que mon corps me lâchait. Il allait me prendre par où ? Comment ça me prendre ? Comment ça par derrière ? Bon sang... je n'allais pas mourir ? Pas comme ça ? C'était si débile comme mort ! Tout ça parce qu'elle avait tenté de me tuer. Que dis-je ! Elle avait réussi ! Je préférais encore me laisser mourir que me faire prendre par derrière par ce type. D'ailleurs, après m'être retrouvé à genoux, totalement rouge, j'avais levé les yeux une dernière fois vers Merida, avant de tomber en cendres.

    « Doit-il toujours se donner en spectacle ? » entendis-je de la part de Elinor quand j'étais apparu dans la cuisine.

    Elle avait rejoins le salon et assisté à ma mort. Comme sa fille, elle devait avoir apprécié le spectacle. Si ça se trouve, c'était un coup monté entre les deux. Elles voulaient me remplacer par Miro. C'était pour ça que la jeune femme l'avait fait venir et qu'Elinor avait parlé de l'ancien métier de Merida. Elle voulait lui rappeler cette époque très lointaine où elle se tapait ce chat ! C'était des monstres. Toutes les deux ! Revenant dans le salon, j'avais fusillé Merida du regard, en faisant de même à l'intention d'Elinor. Elles pensaient vraiment que je pouvais mourir d'étouffement ? Mais j'allais rien dire ! Ne rien laisser paraître ! Un petit fusillement de regard et on passerait à autre chose.

    Me dirigeant vers le saladier à chips, j'en avais pris une poignée et j'avais commencé à en manger comme si de rien était. Ils n'avaient qu'à reprendre le fil de leur vie. Le fil de leur conversation. Ils n'avaient qu'à plus se soucier de moi. Ils pouvaient aisément se passer de moi. De toute façon j'étais quoi ? Juste un dieu qu'on pouvait tuer quand on en avait envie ? Monstrueux ! Monstres !

    « Je n'apprécie pas cette façon de se débarrasser de moi. » dis-je en coupant la parole à Elinor qui s'était remise à parler.

    Elle voulait quoi ? Qu'on lui porte toute l'attention ? Eh ben allez ! C'était pas moi qui allait l'en empêcher.

    « Je me suis jamais autant impliqué dans une relation qu'avec toi. »
    coupais-je une nouvelle fois Elinor.

    Elle avait beau me regarder de la sorte, ça ne changerait rien. Si elle voulait se faire passer pour la plus intéressante, elle pouvait. Je n'avais aucun intérêt de ramener l'attention de tout le monde sur moi.

    « Vous voulez que je développe ? Je vais le faire ! »
    répondis-je à Elinor qui cette fois ci n'avait même pas ouvert la bouche pour parler.

    Je m'étais adressé à tous, mais principalement à Merida.

    « Tu n'es pas seulement un coup d'un soir, comme tu l'étais avec ce type. Ou une partie de jambe en l'air derrière une église, ou sous ce toit sans que tes parents le sachent ! D'ailleurs avec moi c'était pas contre un mur de l'église, mais dans l'église. C'était bien plus intense ! » précisais-je. « Mais arrêtez de vous montrer offusquer ! On a tous fait des choses de ce genre. Même si dans votre cas, ça remonte sans doute à plusieurs siècles ! »

    Je m'étais adressé à Elinor qui semblait offusqué que je dévoile certaines choses sur sa fille. Comme si sa mère était chaste... franchement... des triplés, dont un Hubert, et ensuite une Merida. Ca voulait bien dire qu'elle avait du passer beaucoup de temps dans un lit. Surtout que vue comme est dévergondé sa fille, elle ne peut pas être une mère chaste !

    « Nous deux c'est du sérieux. C'est du lourd. Du puissant ! On a une fille ! Une vraie fille ! »
    insistai-je.

    Car oui, avec mes précédentes conquêtes, j'avais eu de faux enfants. Enfin un faux garçon...

    « Je me suis mis à la mairie pour offrir un meilleur avenir à notre fille ! J'ai renoncé à tuer Apollon, alors que j'avais un plan vraiment bien élaborer. Il n'avait même pas vue ce que j'avais déjà mis en place. Ca aurait paru naturel ! Mais j'ai renoncé à tout ça. Pourquoi ? Pour que tu vois que j'ai changé ! Parce que j'ai plus besoin de tuer les autres, ou de me taper tout ce qui bouge. J'ai trouvé la seule personne que j'ai envie de me taper, et que j'ai envie de tuer ! »

    Pourquoi ? Pourquoi ?

    « Pourquoi vous prenez encore cet air offusqué ? » m'emportais-je à l'intention d'Elinor. « Ne me dites pas que vous n'avez jamais songé à tuer Fergus ! C'est quand on veut tuer la personne avec qui on est, que ça prouve à quel point on tient à elle ! »

    Pourquoi elle ne pouvait pas comprendre cela ? C'était logique pourtant !

    « Tu es ma drogue ! Plus efficace que n'importe quelle autre drogue. J'ai envie d'être avec toi, de respirer à tes côtés, de te regarder dormir même quand je pourrais passer mon temps à faire autre chose. J'ai envie de perdre mon temps avec toi ! J'ai envie de vivre à fond ma dernière vie avec toi ! »

    Et pas qu'elle me remplace par le premier chat venu ! C'était pas compliqué de se consacrer qu'à une personne, si ? Et c'était pas compliqué non plus pour Elinor d'arrêter de me regarder comme ça, SI ?

    « Quoi ? C'est le mot drogue ? » demandais-je, vue qu'elle était choquée pour un rien. « Ou la dernière vie ? Et alors ? Je fais ce que je veux, n'est ce pas ? C'est pas parce que je suis immortel que je suis obligé de vivre éternellement ! Et ça c'est pas ma faute hein, c'est la faute de ces imbéciles de gens incapable de trouver une solution pour rendre un mortel, immortel ! Et c'est pas faute d'avoir essayé ! Je suis allé voir des sorciers, incapables comme pas deux, mais aussi des scientifiques, des bouddhistes, un Titan et même un belge ! »

    Anatole avait commencé à me parler d'un certain Mathias, si bien que je m'étais dit que si un Titan s'intéressait à lui, c'est qu'il devait être quelqu'un de puissant. Mais non. On avait bu une bière et j'avais tenu un rôle de figurant dans une scène qu'il tournait.

    « Alors inutile d'essayer de me tuer pour te débarrasser de moi ! T'as qu'à attendre de mourir et tout le monde pourra se débarrasser du grand Hadès ! »

    Voilà ! Si elle voulait me tuer, qu'elle le fasse bien. C'était pas compliqué. Une maladie incurable, un accident de voiture, une pneumonie ou je ne sais quoi ! On pouvait mourir si facilement. Si elle n'était pas pressée, elle pouvait même attendre de mourir de vieillesse. J'avais aucune idée d'à quoi je ressemblerait vieux. C'était une bonne façon de le découvrir. Mais ça, c'était si elle n'était pas pressé bien entendu.

    « Je disais quoi ? Ah oui ! Ce type n'est pas bon pour toi. » dis-je en pointant du doigt le chat. « Il a eu sa chance. Il aurait pu voir au delà du sexe avec toi. Il aurait pu voir ce que je vois quand je te regarde, et pas seulement imaginer l'orgasme qu'il allait obtenir une fois la séance terminée ! C'est fini pour lui. Il a fait son temps. Et il a échoué. Il n'a pas tiré le meilleur de toi. Mais bon, si tu préfères roucouler avec lui, vas y ! » dis-je en détournant mon regard d'elle pour prendre un toast.

    J'étais en train de le porter à mes lèvres, quand Hubert m'agrippa le bras.

    « Ca va encore te tuer. » dit-il d'un ton fataliste.

    Je n'avais pas compris de suite. Puis, observant le toast que je tenais dans les mains, j'avais constaté que c'était le même - responsable de ma mort prématuré. Secouant la tête, j'avais fixé droit dans les yeux la jeune femme.

    « Ca ne dépend que de toi. » lui dis-je avec un air de défi.

    Elle voulait être avec Miro ? Ok. Dans ce cas là elle n'avait qu'à me le dire et je pourrais manger ce petit four, et recommencer ma vie ailleurs avec quelqu'un d'autre. Mon dieu que cette scène était dramatique. J'en ressentais toute l'intensité. Ca me donnait des frissons ! Ca m'excitait aussi un peu. Sans doute cette robe qu'elle portait et le fait que Autumn s'était remise à mâchouiller le haut de la jeune femme. Peut-être qu'elle lui montrait une nouvelle fois sur quelle équation il fallait miser !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« C'est pas parce que je jardine, »
« qu'il y a d'autres fleurs que toi dans mon coeur ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Hope Bowman


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Karen Gillan *.*

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7222
✯ Les étoiles : 19798




Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Ven 9 Fév 2018 - 17:31


« Il était une petite poussetteuh
qui n'avait ja-ja jamais navigué... »

Okay, c'était super embarrassant.

Je savais que Hadès était une diva et qu'il aimait se donner en spectacle, mais à un moment donné, il fallait mettre le couvercle sur la cocotte-minute qu'était son crâne. Il venait de dire des trucs carrément gênants devant mes parents -pour pas changer- et Miro avait l'air tout aussi mal à l'aise. Quant aux triplés, ils fixaient Hadès avec des yeux ronds comme des billes. Hubert était cramponné à sa manche alors que le dieu avait pris un autre petit four saumon-avocat. J'attendis de voir s'il aurait le cran de le faire. Ca venait de le tuer et il voulait recommencer ? Libre à lui. Ce n'était pas mon problème.

"C'est quoi un orgasme ?"
demanda Harris, l'air interrogateur.

Hammish pouffa de rire. Apparemment, lui était au courant.

"Hadès, ça suffit maintenant !" s'écria ma mère, révoltée en marchant droit sur lui. "Vous avez corrompu ma fille, mais je ne vous laisserai pas faire de même avec mes fils ! Je suis dans le regret de vous... jeter dehors !"

Elle parlait avec une voix blanche mais assurée, et des éclairs dans les yeux. Ouuuh... quand elle regardait quelqu'un comme ça, c'était carrément flippant. Elle ne se rendait pas compte que j'étais déjà corrompue avant qu'il arrive dans ma vie ? Ce n'était pas lui qui m'avait demandée d'aller faire des strip-teases pour gagner ma vie... Je l'avais décidée tout seule, comme une grande. Apparemment, elle n'avait pas imprimé, ou alors, elle n'avait pas voulu.

Sentant l'orage approcher, je me plaçai entre Hadès et elle.

"Eh ! On se calme ! J'ai un bouclier bébé !"
fis-je en désignant Autumn qui machouillait toujours la dentelle de ma robe. "Je vais l'emmener prendre l'air. Il n'a pas fait sa promenade aujourd'hui, c'est pour ça qu'il est un peu à cran."


J'avais précisé ça à l'adresse de Miro qui se contenta de sourire d'un air incertain.

"Je vais peut-être m'en aller moi aussi, parce que..."

"Voyons Miroslav, vous êtes plus que bienvenu ici." coupa ma mère d'une voix radicalement plus douce, tout en jetant un coup d'oeil plein de défi à Hadès. "La dinde est presque prête, ce serait dommage de manquer ça."

"Tant pis, on la loupera."
lançai-je tout en attrapant Hadès par le bras pour l'entraîner vers la porte.

"C'est quoi un orgasme ?" insista Harris d'une voix plus autoritaire.

Ils allaient bien s'amuser en notre absence, je le sentais. Une fois dans le hall d'entrée, je plaçai Tumtum dans la poussette, l'emmitoufflai sous pleins de couvertures, attrapai mon manteau que j'enfilai et me saisis de mon écharpe. Après quoi, je sortis dehors, Hadès sur les talons. Il me suivait, c'était déjà une bonne chose.

"C'était nul cette idée de fêter noël en famille." déclarai-je d'un ton désinvolte au bout de quelques pas. "Les repas comme ça, ça finit toujours à couteaux tirés."

Je poussai le landau tout en marchant d'un pas énergique, mon écharpe posée sur le rebord. Constatant que le dieu était trop silencieux, je me stoppai net, me saisis de l'écharpe et la passai autour du cou de Hadès pour l'entraîner vers moi.

"Allez, fais pas la tête." fis-je, mutine. "C'était cool ce que tu as dit. Pas forcément nécessaire, mais on peut dire que j'ai kiffé."

Mon regard brûlant plongea dans le sien et je l'embrassai, mes mains s'écartant de l'écharpe pour caresser les petits cheveux dans son cou. J'entendis le son caractérisque de sa tête qui prenait feu et j'esquissai un sourire, avant de m'éloigner de lui. C'était pratique en plein hiver, ce chauffage portatif.

"Alors comme ça, je suis ta drogue ?"
lançai-je, mon sourire s'accentuant.

Je l'observai, toujours aussi espiègle, en secouant légèrement la tête.

"Tu me qualifierais plus de marijuana ou de LSD ? Quoique, j'ai aussi un petit côté ecstasy je trouve..."

Il fallait que je me penche sérieusement sur la question.

"Bon, tu veux manger où ? J'ai grave la dalle et comme je préfère éviter les histoires de dinde chez mes parents, autant se trouver un autre endroit sympa où fêter noël en famille ! Parce qu'on est une famille aussi, tous les trois..."

J'étais en train de raconter quoi, là ? Je fronçai les sourcils, déstabilisée. Quoique, c'était pas faux. On avait construit une famille avec l'arrivée d'Autumn. Ce n'était pas pour autant que l'on n'avait plus besoin de mes parents et de mes frères, c'est juste que l'on pouvait aussi vivre sans eux, de temps en temps. Et ne penser qu'à nous.

Un bruit oscillant me ramena à la réalité. Ca venait de derrière moi. Je me retournai et m'aperçus qu'Autumn était en train de se barrer ! La poussette s'en allait toute seule, de plus en plus vite. Nom d'un ours ! La rue était en pente et je ne m'en étais pas rendue compte !

"Tu n'as pas mis les freins !" m'écriai-je en plaquant les mains contre ma bouche. "Espèce de père indigne !"

Ok c'était moi qui conduisais le landau, et alors ? Je ne pouvais pas penser à tout non plus ! Sans attendre, je m'élançai à la suite de la poussette qui devait faire au moins du vingt kilomètres heure. Bien entendu, il fallait que la rue se termine par un cours d'eau. POURQUOI LE CHEMIN SE TERMINAIT-IL PAR UN FOSSE ? C'était une mauvaise blague ou quoi ?

Malgré tout, je me sentais confiante, même si je paniquais aussi. Je faisais de la course à pieds chaque matin, enfin... depuis mon lit, car me lever à six heures, ce n'était pas humain. Emmet était taré de se réveiller aussi tôt juste pour courir. Pourquoi ne pas faire ça à une heure normale, genre midi ?

Quoi qu'il en soit, la poussette prenait de plus en plus d'avance. Même si j'avais de grandes jambes, ça ne faisait pas tout, apparemment.

"TUMTUM, SAAAAUTE !"
criai-je à ma fille tout en tendant les bras vers elle.

Pourquoi n'avait-on pas breveté un siège éjectable dans cette fichue poussette ? Et surtout... pourquoi Hadès ne se téléportait-il pas pour la secourir ? Il fabriquait quoi ? J'aurais pu tourner la tête vers lui mais j'étais trop focalisée sur le landau en perdition. Ca devenait tendu là, quand même.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You've arrived at panic station
Ooo 1, 2, 3, 4 fire's in your eyes and this chaos, it defies imagination. Ooo 5, 6, 7, minus 9 lives ▬ Doubts will try to break you. Unleash your heart and soul. Trouble will surround you. Start taking some control.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6376
✯ Les étoiles : 8421




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Dim 18 Fév 2018 - 13:28





« Des yeux sont rivés sur vous... »
« ...femme d'Hadès, mère d'Autumn... Rebelle Infernale ! »


    La poussette fit un bond en avant et alla se cracher beaucoup plus loin avec un magnifique bruit d'explosion. Il y eu de la fumée tout autour et des flammes qui dansaient au-dessus du landau. C'était vraiment très beau à voir. J'étais assis sur un banc à contempler le spectacle, sous les yeux ébahis de Merida. Au début, elle semblait épouvantée. Sans doute du à la perte tragique de notre fille. Puis, je n'arrivais pas à distinguer si c'était de la colère ou du soulagement dans son regard. Quoi qu'il en soit, assis sur ce banc, j'avais Autumn tout contre moi.

    « Pourquoi installer des freins ? T'imagines si ça se stoppait brusquement, elle partirait en avant et serait expédié hors du berceau, se prenant le trottoir. Tu veux du mal à notre fille ? » dis-je en caressant la tête de la petite demoiselle qui venait de gazouiller. « Il n'y a pas meilleur freins que les bras de son papa. N'est ce pas ? »

    J'avais adressé un sourire à Autumn, tout en la berçant délicatement et en me levant du banc. La vue était magnifique. Pas celle du berceau enflammé, mais des flammes qui continuaient de danser en inscrivant en lettres enflammés : « Autumn Forever » au dessus du reste de cendres. C'était majestueux !

    « On se rend compte de la chance d'être père que quand on a son propre bébé dans les bras. » murmurais-je en souriant cette fois ci à ma moitié.

    Ma double moitié. Car j'en avais deux maintenant. C'était beaucoup plus compliqué en calcul. Quoi qu'il en soit, l'adage disait vrai. A chaque génération, il y avait son bowman. Et cette génération allait être la meilleure de toute. Elle était encore qu'un bébé, mais tellement éveillé. Et puis on voyait que ça allait être une rousse fatale ! Elle ferait tomber toutes les têtes et peut-être même dans tous les sens du terme. Après tout, si j'avais eu une sorte d'Elliot ou un truc de ce genre, avec plein de pouvoirs, j'imaginais pas ce que elle, elle pourrait accomplir. Peut-être qu'elle s'occuperait du grand d'ailleurs. Faudrait que je teste ses pouvoirs quand elle sera plus grande. En attendant, elle passerait ses journées à mes côtés.

    « Tu sais quoi ? Je pense que je vais le faire. Y'a pas de raisons qu'il en soit autrement. Un bébé doit porter le nom de son papa. » affirmais-je.

    Je voulais que ma fille porte mon nom. Ca n'était pas pour affirmer à la vue de tous qu'elle m'appartenait, mais plus pour montrer notre attachement mutuel. Un nom c'était important. Il fallait bien le choisir. Surtout quand comme moi, on avait la chance de pouvoir faire notre choix. Ce qui importait là maintenant, c'était de faire le bon choix. Et j'avais le nom parfait en tête.

    « Je sais ce que tu vas dire. Que tu ne changeras pas de nom, et que celui qu'Autumn a lui va à merveille. Mais c'est pas un soucis. Car de toute façon, je ne voulais pas vous faire changer de nom. A dire vrai, je me disais que ça serait plutôt moi qui en changerait. Hadès Bowman ça serait pas mal, n'est ce pas ? Ca sonne bien je trouve. Et puis, c'est un nom qui en jette. »

    Je ferai un tour je ne sais où afin de signer le papier officiel. Enfin si ça convenait à tout le monde. Autumn semblait ok. Il n'y avait pas de raisons qu'elle ne le soit pas. Quant à Merida, elle n'aurait pas de raisons de refuser. La seule question que je me posais pendant qu'on faisait route vers le restaurant, c'était si... enfin ça me paraissait évident... mais mieux valait m'en assurer...

    « Vue que je porte le nom Bowman ? Ca inclus un titre ? Genre, je suis Prince ? Roi ? Empereur ? J'aimerais juste pas être considéré comme Pharaon, car je l'ai déjà été dans une autre vie. Mais Prince ça m'irait bien. Ca me rajeunirait. C'est pas comme si j'en avais besoin, mais bon. »

    En réalité, c'était pas pour le rajeunissement. C'était plus pour que ça colle... ben oui, parce que...

    « Vous en pensez quoi Princesse Merida ? »

    Prince, ça allait parfaitement avec Princesse...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« C'est pas parce que je jardine, »
« qu'il y a d'autres fleurs que toi dans mon coeur ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

A chaque génération, son Bowman ! [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Bowman