MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Dangerous Game ♦ WALL-EVE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3117
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Jeu 28 Déc 2017 - 23:49


we play dangerous games
Je crois qu'on est encore tombés dans un endroit louche...


Noël avait finit par se terminer en toute tranquillité. Ils avaient pu retourner au pied de leur sapin pour profiter de leur soirée avec leur petite fille. Et, aussi, boire ce chocolat chaud qu'il aimait tant accompagné des biscuits qu'il avait spécialement confectionné pour l'occasion. Les jours suivants s'étaient déroulées sans encombre et Wilson profitait de ses jours de repos bien mérités. Il avait fait en sorte d'avoir ses vacances suite à ce jour de fête familiale afin d'être certain de pouvoir passer le plus de temps possible avec les deux femmes de sa vie. Il ne portait pas un grand intérêt au Nouvel An qui approchait à grand pas. Ce n'était pas une célébration à ses yeux, plus une excuse pour voir ses amis. Il devrait retourner voir Jay bientôt, il ne l'avait pas croisé depuis longtemps. Et il fallait qu'il s'organise avec EVE pour inviter cette chère Deborah à venir dîner à la maison. Il le lui avait promit -presque- et cela faisait longtemps que personne n'était venu chez eux pour profiter d'un repas.

« Iris ! » s'exclama le robot, assis face à sa fille sur sa chaise haute.

Elle avait une certaine manie, ces derniers temps. A chaque fois qu'il lui donnait à manger de ces petits pots dont l'odeur ne le mettait pas du tout en appétit, elle s'amusait à lui en recracher le contenu à la figure avant d'éclater de rire. Si les premières fois l'avaient surprises et qu'il s'était essuyé en grimaçant, il avait maintenant apprit à esquiver ses attaques subtiles.

Il n'osait pas trop la réprimander, trouvant ces courts moments trop distrayants et trop adorables (tous les parents trouvent leur enfant adorables en toutes circonstances, les premières années). Puis, il le voyait comme une sorte de jeu. Et il comprenait, à la texture de la nourriture, aux couleurs étranges et à la saveur fade qu'elle n'ait pas envie de tout avaler.

« Bientôt, tu pourra manger tous les gâteaux que te fera papa. »

Elle pouvait déjà chercher à en goûter certaines saveurs mais il avait hâte de pouvoir lui faire des pièces montées majestueuses représentant tout ce qu'elle aimait. Que ce soit des princesses, des pirates ou des robots, il avait déjà milles idées en tête pour lui faire les plus grands gâteaux d'anniversaire au monde. Il essayait de ne pas penser au gâteau de mariage, c'était encore tellement prématuré, mais... il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir cette réflexion de temps à autre. Si il s'en inquiétait déjà, il n'imaginait pas à quel point les années à venir allait mettre ses nerfs à rude épreuve...

Il avait finit par la prendre dans ses bras, se rendant compte qu'elle se jouait de lui et n'avait aucunement faim, s'occupant de lui faire prendre son bain. Ce ne fut qu'en début d'après-midi qu'il la posa sur le tapis en compagnie de ses jouets alors qu'Evelyn était installée dans le salon. Furtivement, il déposa un baiser sur le front de sa belle en allant caresser ses cheveux avant de s'installer à ses côtés.

A cette période de l'année, les mêmes films étaient rediffusés en boucle comme si la malédiction était encore présente et qu'ils étaient obligés de tout revivre à l'identique à nouveau. Ce fut avec une moue quelque peu déçue que Wilson zappait sur les boutons de la télécommande, se rendant vite à l'évidence.

« On pourrait essayer la console qu'on a reçu, non ? »

Il s'était retourné vers Eve, les yeux pétillants d'impatience et d'excitation. Ils ne l'avaient pas allumé depuis ce matin étrange de réveillon et, si Iris n'était pas en âge de jouer, ce n'était pas leur cas.

« Il y avait une boite de jeu avec ! »

Son sourire était bien trop craquant pour que la jeune femme blonde puisse y résister. Il s'était déjà redressé, allant appuyer sur le bouton de démarrage et s'emparant de deux manettes, avant de se mettre en tailleur près d'Iris, à même le sol, tout près d'Evelyn également.

« Je sais que même si j'ai l'habitude des jeux, tu risques d'être meilleure que moi en moins de deux minutes, mais sait-on jamais, si tu as besoin d'aide je suis là. »

Il lui avait offert un sourire malicieux, retournant sa tête vers l'écran alors que le menu de début du jeu s'affichait. Il avait conscience qu'elle comprendrait rapidement le principe, quel que soit le type de jeu, et qu'elle serait loin d'avoir besoin de lui demander quoi que ce soit. Mais il aimait bien parfois, faire de ce genre de remarques. Ça leur donnait l'air d'une famille des plus normales, installés de la sorte et ayant ce genre de conversations.

Le jeu semblait des plus modernes, affichant en grand titre « Bienvenue dans la jungle » avec des arbres se mouvant tout autour. Il n'y avait pas beaucoup de possibilités, si ce n'était de sélectionner le champ « JOUER » qui captait le regard en lettres majuscules.

« J'ai pas lu le résumé, j'imagine que c'est un genre de multijoueur aventure dans un environnement hostile, vu l'ensemble... »

La sélection de personnages leur laissant le choix de choisir leur physique, qu'il garda semblable à celui qu'il avait en réalité. Il n'arrivait jamais à se projeter, sinon. Ils pouvaient choisir leurs capacités parmi plusieurs blocs possibles et Wilson se basa sur la force brute. C'était quelque chose qu'il n'avait pas réellement et dans un jeu d'action de ce type, il ne prenait pas trop de risques.

« Prête ? »

Son grand sourire et son ton rempli d'enthousiasme trahissaient son envie pressante de commencer la partie. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas touché une manette. Et, plus encore, il n'avait jamais vraiment partagé ce type de moment avec Evelyn. C'était nouveau.

« Voyons voir ce qu'il a dans le ventre... »

Il avait lancé la partie, baissant brièvement ses yeux sur la manette. Elle n'était pas ordinaire. Après tout, elle avait une origine divine, vue qu'elle était tombée du ciel... Il n'y avait pas fait attention avant ce moment précis, mais le bouton qui lui permettait de lancer le tout était d'un rouge étrangement lumineux. Il semblait comme animé. Il avait haussé les épaules avant d'appuyer dessus, ne s'interrogeant pas plus que cela.


Il sentit tout son corps être tiraillé dans tous les sens au moment où il le pressa. Un instant, il cru être en train de mourir. Il n'y avait plus d'air autour, il avait le souffle coupé et sentait comme une pression au niveau de sa poitrine. Ce n'était pour autant pas désagréable, simplement étrange. Il n'y avait pas la moindre douleur, juste une grande incompréhension et un peu de... panique.

Le robot tomba dans un bruit sec, grognant en percutant les branches qui recouvraient le sol. Ses yeux fermés, il prenait enfin une grande inspiration, sentant sa tête le lancer soudainement avant que ça ne s'arrête tout aussi brutalement. Il hésita à regarder autour de lui. Quelque chose lui disait que ça ne tournait pas rond. Déjà, il n'y avait pas cet odeur de bois et de feuillages chez eux. C'était le premier point inquiétant, en plus du fait qu'il sentait de la terre sous ses mains.

Il aurait dû se poser des questions, concernant cet étrange bouton.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 519
✯ Les étoiles : 2691




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 31 Déc 2017 - 17:04


« Dangerous Game »


Il avait eu les siens si brillants, le sourire si craquant... comment aurait-elle pu résister à sa demande, franchement ? Evelyn savait tès bien que dès qu'Iris serait en âge de jouer, son papa poule la préférerait à sa mère et cela lui convenait parfaitement. Wilson était le père que toutes les petites filles pouvaient rêver : aimant, attentionné, attentif, heureux à chaque exploit que son bambin pouvait réaliser. Alors lorsqu'il lui avait proposé de jouer avec lui, elle avait profité de cette opportunité avce joie et avait récupérer la seconde manette avec un grand sourire. Elle n'aurait vraiment pas dû craquer face à son visage attendrissant... Non, vraiment... ils n'en seraient pas là aujourd'hui.

Wilson avait appuyé sur le bouton et tout s'était passé très vite. Elle s'était senti comme aspirée vers la télévision, sans la possibilité de faire quoi que ce soit pour empêcher ce qui était en train de se passer. Elle avait juste pu tourner la tête pour voir l'image de Wilson devenir également floue, étrangement étirée. Prise de panique, elle avait tourné la tête vers sa fille pour la voir enfoncer consciencement toute sa main droite dans sa bouche, comme immunisé par l'étrange phénomène qui les touchaient tous les deux. Elle s'était mise à hurler et d'un coup, tout était devenu extrêmement silencieux.

EVE se releva d'un bond, comme paniquée, le souffle court et les oreilles aux abois, tandis qu'elle tournait la tête dans tous les sens pour appréhender son environnement. A la vue de toute cette verdure, des chants d'oiseaux exotiques et de la chaleur environnante, elle se trouvait dans une jungle tropicale, semblable à cette qu'elle avait vu sur l'écran de lancement du jeu... était-ce seulement possible ?

-Wilson ?

Elle avait beau regarder autour d'elle, elle ne trouvait aucune trace de son amoureux. Pourtant, il devait bien être là, quelque part. Il l'avait vu être frappée par l'étrange malédiction qui l'avait touchée également.La jeune blonde se releva d'un bond et se mit à courir dans un sens, puis dans un autre, cherchant désespérant une trace quelconque de vie, de chaleur humaine, ou bien même sa voix :

- WILSON ?? Aïe !


Elle venait de baisser la tête vers son genou, une douleur vive l'avait curieusement lancée. Elle se rendit alors compte qu'une ronce avait effleurée sa peau. Fronçant les sourcils, elle constata qu'elle ne portait plus son jogging de Noël. Elle porta ses mains à ses fesses puis à ses seins pour se rendre compte à quel points ils étaient effermés dans un minishort trop petit et dans un débardeur pas beaucoup plus grand, faisant ressortir exagérément ses attributs. Pas de doute, elle était devenue une espèce de Lara Croft blonde, elle avait même ses cheveux qui évaient poussés et qui étaient désormais noués en une tresse. Elle portait des grosses chaussures de randonnées brunes et constata qu'elle portait à sa ceintue un holster... vide bien sûr... sinon c'était pas drôle. Elle soupira de désespoir... décidément, rien ne pouvait se paser correctement dans leur vie... et il fallait à présent retrouver Wilson, comme au bon bieux temps. Le temps pressait, car au même moment, Wilson était en train d'être capturé par une tribu d'indigènes cannibales mais ça, elle l'ignorait encore. Et à vrai dire, elle avait également un problème de taille à régler. Le craquement d'une branche sèche la fit se retourner pour voir avec horreur que deux yeux jaunes la regardaient d'un air menaçant... Elle se figea instantanément tandis que le jaguar approchait lentement, le regard visiblement affamé.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Somewhere, beyond the sea
Somewhere, waiting for me... My lover stands on golden sands and watches the ships that go sailin'

©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3117
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Jeu 4 Jan 2018 - 0:53


we play dangerous games
Enfin quand même un peu normalement.

Wilson avait juste eu le temps de remarquer être habillé différemment, d'un simple tee-shirt et d'un pantalon aux poches bien trop nombreuses sans la moindre utilité. C'était ridicule. Qu'est-ce qu'il se passait, exactement ? Et pourquoi donc une telle forêt l'entourait à présent alors qu'il était dans son salon deux secondes plus tôt ? En se redressant, il sentit sa tête le lancer, le choc certainement. Il lui fallait le temps de s'adapter à la luminosité, aux bruits environnants, au climat. Tout était différent. Il s'était passé quelque chose, quand il avait lancé le jeu. Quelque chose d'étrange et de perturbant, sans le moindre doute. Restait à définir si c'était... une mauvaise chose ?

Il l'avait entendu crier. Il aurait reconnu le son de sa voix parmi des milliers. Le temps qu'il relève la tête, qu'il en cherche la direction, il était déjà trop tard. Il avait cru voir des yeux dans les buissons environnants, alors qu'il l'entendait de nouveau prononcer son nom. Il étouffa un juron, reculant quelque peu en voyant des silhouettes se dessiner tout autour de lui. En posant son regard derrière lui, il remarquait qu'il était encerclé. Ils étaient rapide, dis donc.

« Hum... Salut ? »

Il ne reçut pas de réponse, pas à proprement parlé. Juste des grognements sourds et des bruits de reniflement. Ouais, ils étaient clairement en train de le sentir. Comment ça pouvait les intéresser de savoir que son odeur corporelle était différente ? Ils le dévisageaient avec beaucoup trop de rigueur. Ça le mettait mal à l'aise. Leur peau était mat et leur regard sombre, leurs yeux semblaient sortir de leurs orbites, presque ensanglantés. Et les peintures qui recouvraient leur peau lui rappelait les histoires de tribus qu'il avait lu dans des bouquins d'Histoire ou encore des fictions sans queue ni tête.

« Je m'appelle Wilson. »

Le robot faisait de son mieux pour avoir un ton calme, amical. Mais l'allure de ces nouveaux arrivants ne lui inspiraient pas confiance. Ou peut-être était-ce le fait qu'ils se soient tous avancés, à peine à quelques centimètres de lui. E que deux d'entre eux, plus éloignés, soient en train de porter un jeune homme à peine moins grand que lui, bâillonné et accroché à un long bout de bois par les mains et les pieds.

Wilson déglutit, détournant son regard de ce spectacle qui ne lui donnait guère envie. Quelque chose lui disait que les minutes suivantes n'allaient pas très bien se passer.

« Ok... On reste calme. »

C'était davantage pour lui-même qu'il jugeait utile de prononcer ces mots. Et sachant pertinemment la réaction que cela allait déclencher, il ne se gêna pour autant pas pour crier :

« EVELYN ! »

Désespoir léger, inquiétude palpable et un brin d'excitation. Mine de rien, une aventure pareille, il n'y avait pas été confronté depuis des siècles. Il s'était bien passé quelques petites choses mais rien d'aussi... brutal. Un de individus s'approcha de lui, canif en main, dévoilant de son énorme sourire ses dents crochues. Will en lâcha une grimace. Il ne pourrait pas le tenir au corps à corps. Il ne pourrait en tenir aucun. Il n'avait plus les mêmes capacités qu'auparavant. Certes, il était physiquement entraîné mais... pas à ce point.

Pourtant, il para. Son avant-bras vint automatiquement bloqué l'attaque de front et il en profita même pour attraper l'homme de l'autre côté, lui tournant le coude, le forçant à plier les genoux d'un coup bien placé et lui arrachant l'arme des mains de l'indigène avant de l'écraser au sol d'un coup de pied.

« Wow. »

Il s'impressionnait lui-même. Un air ahuri sur le visage, n'arrivant pas vraiment à croire ce qu'il venait de faire et la vitesse à laquelle il l'avait exécuté. Il n'eut pas le temps de se féliciter, d'autres approchaient. Il réussit à en mettre quelques uns hors jeu mais le nombre jouait en sa défaveur et, fatalement, il se fit attraper. Ils ne lésinèrent pas sur le cordage, en mettant trois fois plus que pour l'autre homme capturé. Mais lui, on le traînait à pieds, au milieu du cortège. Certains venaient le voir de plus près, d'autres se permirent de toucher à ses cheveux, le rendant nerveux.

Il comprit bien vite de quoi il s'agissait. Il était leur prochain repas. Les dents accrochées à leur collier ne laissaient pas place à l'imagination, tout comme les morceaux de doigts qu'ils portaient en bracelet ou en boucle d'oreille. Le fait que certains de ces étrangers viennent lui lécher le visage comme pour tester la qualité de la viande l'avait également mit sur la piste, en effet. Ils devaient être dans le jeu. Il ne voyait pas d'autre explication à cette situation plus que compromettante et surtout à son élan d'énergie et de force qui lui avait permit de gagner un peu de temps. EVE était là, il le savait, il devait la trouver. Et si il se laissait amener à leur camp, il n'avait que très peu de chance d'y arriver.

Sur plusieurs mètres, il avait forcé pour faire céder les attaches qui tenait ses poignets. Il la sentait petit à petit céder. Il était bien content d'avoir eu le réflexe de garder de fortes capacités de force. Il n'aurait jamais réussi un tel exploit autrement. Il savait qu'il devrait courir très vite, une fois libéré. Et c'est ce qu'il fit, après s'être servi de la corde pour en faire trébucher certains sur son passage, donnant quelques coups de têtes pour ne pas être trop embêté et s'enfonçant dans les fourrées. Il regretta presque aussitôt. Il avait laissé l'autre inconnu derrière lui.

« EVE ! »

Crier n'était sans doute pas la meilleure des options. Il ne voyait pas d'autres moyens de l'attirer ou de la repérer que par le son, cela dit. Il entendait des bruits de courses effrénés derrière lui. Les prédateurs ne lâchaient pas leur déjeuner. Le jeune homme jetait des coups d'oeils affolés derrière son épaule, jurant en se fichant bien de faire du bruit sur les branchages. A un tournant, il décida d'arrêter de s'éloigner de la sorte. Il grimpa. Un arbre assez haut, assez touffu pour le dissimuler, lui permettant au moins de les semer un moment. La ruse, aussi basique soit-elle, sembla fonctionner. Il les voyait tous défiler sous ses pieds, affichant un sourire victorieux. Il était essoufflé. Il transpirait. Il avait eu la trouille, clairement. Et il ne savait toujours pas où était Evelyn. Oh mon dieu... Iris. Non, elle ne pouvait pas être ici. Si ses suppositions étaient les bonnes, elle n'avait aucune raison de participer à ce jeu. Il priait très fort pour que ce soit le cas.

« Pssssssst.... »

Le sifflement le fit vivement se retourner alors qu'il s'accrochait aux branchages de toutes ses forces, faisant de son mieux pour en éviter les craquements. Sourcils froncés, il chercha la source de ce son en se demandant si il ne s'agissait pas juste d'un stupide oiseau. Avant de discerner une forme dans un autre arbre face à lui, petite, difforme à cause du camouflage. Il ne vit que des yeux jaunes perçants en ressortir et devina une chevelure broussailleuse.

« C'la blonde que tu cherches ? »

Wilson ne savait pas si il devait être surprit d'une telle apparition et s'en satisfaire ou être méfiant. Après tout, il ignorait tout de cet endroit où ils avaient atterri.

« Je crois que j'sais où elle est, ça criait par là-bas. »

Comment.... Quoi... Qui criait où ?

« Et ben t'pas une lumière toi... T'veux y aller ou pas ? »

Le robot hocha la tête comme unique réponse. Même si ce n'était pas Evelyn, ça valait le coup de tenter. Au pire, ce gamin proche de l'adolescence allait le ramener chez les tarés cannibales et il devrait trouver un moyen de s'échapper à nouveau. Il avait vécu pire que ça. Il ne put s'empêcher néanmoins de soupirer. Il ne pensait pas que jouer à la console pouvait s'avérer être une activité si physique.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 519
✯ Les étoiles : 2691




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 7 Jan 2018 - 22:52


« Dangerous Game »


Les jambes légèrement pliés, les mains placées en avant, comme pour parer un éventuellement coup ou saut en sa direction, elle tenta de reculer lentement tandis que la bestiole sortait des fourrés d'un pas souples, la regardant avec un air qui ne disait rien de bon. Son pieds droit se posa alors sur une branche qui craqua, tirant un grognemet dangereux à l'animal. Décidément, il y avait du petit bois partout par ici. Elle n'osait plus crier, elle n'osait plus appeler, de peur d'énerver l'animal qu'elle avait en face d'elle. Respirant lentement, elle sentit que son corps s'était mis à trembler sous la peur. Elle avait tenté de reprendre le contrôle de son métabolisme et de transformer son bras en une arme quelconque mais elle constata avec horreur que si le jeu lui avait apporté de nouveaux habits, il lui avait aussi enlevé cette capacité, ce qui semblait logique en soit... son corps n'était pas vraiment là, ce n'était qu'une grande ligne de code qui se matérialisait dans ce monde également fait de code. Tiens... ça lui rappelait un autre pan de sa vie, dans un monde futuriste, où elle avait été un virus créé par Wilson pour anéantir le Marchand de Sable.

Elle avait tellement reculé que son dos se cogna brusquement violemment contre le tronc d'un arbre épais. Tentant de reprendre rapidement son équilibre, elle risqua un rapide coup d'oeil vers l'immense végétal. La première branche n'était pas trop haute. Et certains morceaux du tronc lui permettaient d'avoir une belle prise. C'était un coup à tenter mais pour cela, il lui fallait de l'élan et l'élan, elle ne pouvait le trouver qu'en se dirigeant vers le jaguar... Son regard se posa alors sur une grosse branche au sol qui pourrait bien lui faire office d'arme... Elle se saisit rapidement tandis que l'animal se jetta dans un même élan sur elle. Poussant un grognement d'effort, elle retourna sa masse de fortune contre la tête de l'animal qui s'effondra mais se releva aussitôt avec un feulement peu engageant. Evelyn se mit alors à courir le plus vite qu'elle le pouvait vers son point d'élan et fit volte-face à son arrivée pour ascéner un nouveau coup sur la tête de l'animal, puis un second, et un troisième. Avec toute la force que lui permettaient ses muscles. Le félin grogna de douleur en secoant sa tête comme pour se remettre de ses émotions, ce qui permit à la jeune femme de courir vers son tronc, sa branche toujours dans les mains.

Elle y était presque lorsqu'elle sentit les énormes pattes et les griffes du monstre s'enfoncer sur ses homoplates et la faire tomber à la renverse. Se retournant, elle eut juste le temps de caler le morceau de bois dans la gueule du jaguar avant que celle-ci se referme sur sa gorge. Grognant pour rassembler toutes ses forces, Evelyn tenta désespérément d'éloigner le félin qui mordait le gourdin avec une telle force qu'il menaçait de se briser à chaque instant. Elle se mit alors à taper du pied dans le ventre de l'animal, encore et encore et si fort que le jaguar lança d'abord sa griffe sur l'épaule de la blonde, lui décrochant une magnifique blessure avant de sauter en arrière.Evelyn profita de ce cours instant pour se relever, terminer sa course et elle parvint à s'accrocher à la première branche tandis que le félin abattait sa patte contre le tronc, malheureux de ne pas avoir atteint sa jambe.

La jeune femme en profita pour monter quelques branches, afin d'être sûre d'être hors de portée et posa son regard en contrebas, vers l'animal qui tournait en rond. Il allait certainement l'attendre. Alors comment s'en sortir? Elle en profita pour poser son regard vers sa blessure et constata qu'elle avait à présent 4 traits ensanglantés sur son épaule gauche. Elle oberva les dégâts avec une grimace mais n'osa pas toucher, de peur d'aggraver la situtation. Elle n'avait rien pour se soigner à présent, ni se défendre... elle ne pouvait qu'attendre...

Cela faisait peut-être une heure, deux ou même trois, elle n'avait plus la notion du temps, qu'elle attendait quand soudain, elle put appercevoir que quelque chose approchait dans sa direction. Elle pouvait voir les fourrées bouger et apparamment, le jaguar percevait aussi quelque chose puisqu'il s'était relevé, les oreilles aux aguets. Puis soudain, elle fit une toute petite chose se diriger vers l'animal à la vitesse d'un boulet de canon et quelques secondes après, la bestiole s'effondra, comme assomé. Une personne étrange sorti alors de la pénombre suivi de...

- WILSON !! OH MON DIEU WILSON !!

Les mains et les jambes tremblantes de soulagement, elle tacha de descendre de sa cachette le plus vite possible tout en prenant garde de ne pas tomber et de se tuer sur le coup. Une fois au sol, elle passa devant l'aborigène et sauta dans les bras de son amoureux, avant de l'embrasser sur la joue droite, la gauche, le front, le nez et d'enfermer ses joues entre ses mains.

- J'ai eu si peur de ne plus te voir. Qu'il te soit arriver quelque chose ou... ça va ? Tu vas bien ? On ne t'a pas fait de mal ?

Mais elle vit que son regard s'était aggrandi en se posant sur sa blessure. Elle ramena alors sa main droite devant pour la cacher :

- Oh ça ? C'est rien... c'est juste que le matou n'était pas vraiment content que je refuse de lui servir de nourriture.

Elle lui montra l'animal d'un signe de tête avant de lui sourire faiblement. Elle sentit alors l'indivivu l'attirer vers lui et observer à son tour la blessure :

- Il faut soigner ça au plus vite, avant que ça s'infecte. Rien n'est anodin ici... tout est fait pour vous tuer...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Somewhere, beyond the sea
Somewhere, waiting for me... My lover stands on golden sands and watches the ships that go sailin'

©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3117
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Ven 12 Jan 2018 - 0:47


we play dangerous games
On est foutus !

Elle était là. Il avait pensé que l'autre étranger l'avait mené en bateau pour faire de lui son repas. Il n'était pas certain que ce ne soit pas un cannibale, lui aussi. Mais finalement, elle était là. Et il s'était jeté sur elle comme si cela faisait une éternité qu'ils ne s'étaient pas vus – c'était ainsi qu'il le ressentait. Il avait copié son geste, venant tendrement caressé ses joues. Il l'avait observé sous toutes les coutures, ne prenant pas le temps de répondre à ses questions, s'inquiétant d'abord pour elle. Après tout, il s'en était bien sorti et elle n'avait pas de raisons de se faire du soucis. Alors que lui...

Ses sourcils s'étaient froncés en voyant la plaie sur la peau de sa belle. Il ne la voyait que rarement blessée. Il ne se souvenait pas que ce soit arrivé depuis un long moment. Elle avait cette capacité habituelle de pouvoir cicatriser très vite. Fatalement, il s'inquiéta dès qu'il la remarqua. Il se doutait de la manière dont c'était arrivé, puisque le jaguar traînait encore endormi à côté. Et il était rassurée de voir qu'elle n'avait pas subit pire que ça... Il aurait dû arriver plus vite. Qui sait ce qui aurait pu se passer.

Il fut immédiatement sur la défensive lorsque l'homme la lui enleva. Façon de parler. Il l'avait tiré pour l'observer à son tour, le regard grave, ses traits se faisant plus durs. Il avait l'air bizarre. Et il touchait Evelyn d'une manière que Wilson appréciait pas. Il se pinça les lèvres, allant chercher la main de la jeune femme pour la serrer dans la sienne. Cet inconnu l'avait peut-être aidé, mais il ne lui inspirait pas confiance. Il y avait quelque chose qui le dérangeait.

« Venez par là. »

Il ne prêtait guère attention au robot, s'adressant uniquement à EVE, la tirant par le bas près d'un arbre entouré d'arbustes. Il en prenait les feuilles, les frottaient les unes contre les autres, sortait des sortes de baies qu'il n'identifiait pas de ce qui semblait lui servir de sacoche en tissu improvisée. Délicatement, l'homme allait déposer la mixture finale sur l'épaule de la blessée. Doucement, avec patience et en la fixant un peu trop intensément.

« Hum... C'est pas grave ? »

« Je sais pas. Ça pourrait l'être. On sait jamais ici. »

Ok... ça ne l'avançait pas beaucoup. Il n'avait pas l'air de s'inquiéter outre-mesure, peut-être parce qu'il n'y avait pas de quoi en faire un drame, ou alors parce qu'il était habitué à l'endroit et qu'il avait un côté défaitiste. Ne sachant quoi en penser, Wilson préférait rester sur ses gardes et faire attention à la manière dont tout évoluerait.

« Et voilà ma belle, c'est terminé. »

Ce sourire qu'il adressa à la jeune blonde fit tirer une grimace à Wilson. Non mais c'était quoi cette façon de faire, sérieusement ?

« Si vous avez mal, n'hésitez pas à me le dire, je m'occuperai de vous. »

Non... ça allait trop loin à un moment donné.

« Je suis là, si elle en a besoin. C'est bon. On va se débrouiller. »

Le robot s'était raclé la gorge, comme pour bien insister sur le fait qu'il était présent lui aussi. Il fallait mieux ne pas l'oublier. Même si il ne doutait pas des capacités d'Evelyn à se défendre et encore moins à lui être fidèle, c'était plutôt son instinct de protection qui se réveillait.

L'homme se contenta de ricaner, se moquant ouvertement de lui.

« Bien sûr ouais... vous allez pas tenir deux heures tous seuls. Faut pas rêver. Je suis là depuis longtemps, sans moi vous allez vous perdre, vous blesser, crever. Et le jeu sera fini pour vous. »

Le jeu ? Ah oui... il en oubliait presque qu'il était dans un drôle d'endroit sorti tout droit de sa console. Heureusement, leur fille n'était pas là. Mais... elle était seule à la maison.

« Ça fait un moment que je suis seul. Un peu de compagnie... »

Il jetait un regard beaucoup trop lubrique en direction d'Evelyn. C'était sa tenue qui l'aguichait à ce point ? Wilson admettait en avoir été surprit, il ne pouvait pas le nier, il l'avait un peu dévisagé, mais ce n'était pas pareil quand c'était lui.

« … ça peut pas faire de mal, non ? »

Qu'il arrête de sourire comme ça, ça devenait gênant. Et qu'il s'écarte de la jolie femme aussi, ce serait mieux pour lui. Bien que Wilson pensait bien qu'il avait raison, que comme ils n'y connaissaient rien, ils n'iraient pas bien loin.

« Roh c'est bon, on se détend. »

Le gars s'était redressé, soupirant lourdement. Il n'avait pas l'air de trouver ses deux nouveaux compères très intéressants ou divertissants.

« Vous avez l'air tout crispés. Faut pas vous braquer pour ça. Faut me comprendre un peu, c'est pas souvent que je croise des spécimens pareils. »

Spécimens, manquait plus que ça. Il ne pouvait pas la désigner d'une autre façon ? De manière plus élégante ? Il devait être ici depuis trèèès longtemps en effet, pour avoir aussi peu de respect.

« Je m'en fiche totalement. Apprenez à vous retenir. »

Wilson était de nouveau venu se placer près d'Evelyn, s'accroupissant à ses côtés et passant une main sur son visage, s'assurant d'un regard que tout allait bien pour elle.

« Qu'est-ce qu'on doit faire ? »

« Vous ? J'en sais rien. Je sais pas pour moi non plus. »

Il avait l'air aussi paumé qu'eux, même si il était plus débrouillard.

« Enfin, si vous voulez dire ''Qu'est-ce qu'on doit faire pour partir là ?'' vous pouvez oublier. Y'a pas de sortie. Pas de sortie envisageable. »

Sa tête se tourna légèrement dans sa direction, intrigué. Qu'est-ce qu'il voulait dire par là ?

« Vous croyez quoi ? Qu'il y a un bouton déconnexion ? Faut pas rêver à un moment. »

Ce n'était pas rassurant. Il s'était passé une main dans les cheveux, cherchant le fonctionnement logique d'un tel jeu.

« Il doit bien y avoir des quêtes, quelque chose, quoi que ce soit. Et une fois qu'elle est terminée, c'est fini. Non ? »

« Oh... oui. J'imagine qu'il y a un genre de niveau suprême. Mais à votre place, je tenterai pas. Si vous crevez dans le jeu, vous crevez en vrai. C'est à vos risques et périls. »

Une expression reflétant sa réflexion passa sur le visage du jeune homme. Ils avaient peu d'options possibles. Et il ne lui semblait pas qu'il y en ait plusieurs à leur convenance. Il leva ses yeux vers Eve, inspirant profondément.

« On a pas le choix. On peut pas rester bloquer là. »

Déjà parce que lui, personnellement, n'en avait pas envie. Mais évidemment parce qu'il y avait leur fille. Il serait plus aisé d'ouvrir son esprit si elle n'entrait pas dans l'équation, cependant, rien que de l'imaginer seule dans l'appartement l'angoissait. Ils devaient se débrouiller pour faire au plus vite. Il ignorait comment le temps s'écoulait à l'extérieur, si il était semblable à ici, plus lent, plus rapide...

« On est plus à une aventure près. » lança-t-il avec un sourire, comme pour s'encourager.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 519
✯ Les étoiles : 2691




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 14 Jan 2018 - 22:02


« Dangerous Game »


Evelyn aurait du avoir l'habitude de ces hommes qui tentaient de "copuler" avec elle. Il fallait bien avouer que la Malédiction l'avait doué d'une carosserie nettement plus bosselée que celle qu'elle n'avait alors qu'elle n'était qu'un robot, mais qui plaisait aussi nettement plus à la gente masculine humaine. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de réagir toujours avec cette froide distance face à eux. Elle avait pourtant bien évoluée depuis son réveil, 4ans auparavant. Elle se souvenait encore de la fois où elle avait tenté d'exploser sans une once d'humanité ou de remords le dieu Dolos... Cette époque était loin... depuis, elle avait appris à être une humaine et se comportait simplement avec la plus grande indifférence envers tous ces regards doux et mots quelques peu déplacés. Ses grands yeux les observaient avec un certain étonnement et en silencepour éviter de repartir dans ses vieux démons. Elle ne pouvait pas ne serait-ce qu'imaginer la possibilité que l'un d'eux puisse avoir gain de cause. Il y avait Wilson... il y avait toujours eu Wilson, depuis le début et jusqu'à la fin, que ce soit sous ce nom ou celui de Wall-E. Il aurait été sans doute plus simple pour la jeune femme de se faire couper la tête, les mains et les pieds dans d'atroces souffrances plutôt que d'imaginer une seule seconde qu'il puisse disparaître ne serait-ce qu'un court moment de son esprit pour imaginer quelque chose avec quelqu'un d'autre. Toujours silencieuse, elle observa son amoureux et l'indigène l'un après l'autre à plusieurs reprises avant de retirer son bras de la prise de l'homme et de lui dire :

- Euuuh... merci pour les soins...

Elle serra d'autant plus la main de Wilson dans la sienne et lui lança un sourire pour lui faire comprendre que tout allait bien. Après tout, elle pouvait plus que comprendre l'énervement de son amoureux mais l'autochtone semblait en connaître un rayon sur le monde qui les entouraient et il fallait bien avouer qu'il risquait d'être d'une grande aide s'il ne se braquait pas, ce qui était plutôt mal parti à voir sa façon de réagir. Evelyn en profita pour se relever et lui dire :

- On n'est pas des spécimens vous savez... on est des humains, tout comme vous...

Elle hésita un moment avant de lui lancer :

- Vous aussi vous vous êtes fait enfermer dans le jeu, c'est ça ?
- P'tête bien...

Il avait haussé les épaules sans rien dire de plus mais pour la jeune femme cela valait tous les oui du monde et le souvenir de ce qu'il avait dit un peu plus tôt lui revint en plein visage. Il n'avait aucune idée de ce qu'ils devaient faire pour sortir parce que lui-même ne savait pas comment faire pour s'extirper de sa situation. Ils étaient foutus. Cette pensée lui glaça le sang instantanément et elle sentit ses yeux commencer à la picoter violemment. Mais il ne fallait pas qu'elle pleure, pas maintenant, pas comme ça, il fallait garder espoir... Pendant ce temps, c'est ce que Wilson avait fait, lui... Il avait posé plusieurs questions à l'homme, chose qu'elle avait entendu en toile de fond.

- On est plus à une aventure près.
- Iris...

C'était la seule chose qu'elle était parvenue à lui répondre, la gorge nouée.

- Nous on est ici... mais Iris semble être restée coincée dans notre salon.


Face au regard de Wilson qui ne semblait pas complétement comprendre la gravité de la situation, elle secoua la tête de gauche à droite en précisant :

- Elle n'est pas plus sauve que nous... elle a un peu près 1an et demi Wilson et elle est seule... comment va-t-elle se nourrir et vivre sans nous ?

Elle sentait de nouveau ses yeux la piquer mais face au regard d'horreur qu'affichait à présent le papa également, elle décida de se reprendre en secouant la tête de gauche à droite une nouvelle fois, mais plus résolue.

- Ca n'arrivera pas. On va sortir d'ici avant même qu'elle ai eu le temps de s'en appercevoir tu vas voir.
- Euh ça c'est pas dit qu'elle s'en ai pas apperçut... Vous savez, on perd la notion du temps ici, ça fait ptête déjà 3 jours que vous êtes part...

L'indigène jugea bon de se taire en voyant le regard dévastateur qu'Evelyn lui lança. C'était pas la peine de faire paniquer le père de sa fille, et elle par la même occasion, un peu plus. Elle ferma les yeux, inspira, expira et déglutit avant de les rouvrir :

- Bon. Je veux tout ce que vous savez sur ce jeu, sur nos facultés.
- Ben vos facultés... j'en sais rien moi... le jeu nous les attribuent de manière aléatoire à chacun d'entre nous... Mais si vous appuyé sur votre paume droite avec votre pouce gauche pendant 5 secondes, vos caractéristiques vont vous apparaître...

Sans attendre une seconde de plus, elle appuya sur sa paume avec son pouce et une petite fiche en hologramme vert apparu devant elle. Apparamment, elle était du type "combattante". Elle était vive, agile, douée avec les armes de courtes portées ou les armes de combat de corps à corps. Sa jauge de vie était en revanche normale et elle n'avait aucune connaissance sur les plans et les soins , ce qui était plutôt un comble pour elle. De même, sa force n'était pas très développée, ce ne serait donc pas elle qui allait porter les gros rochers... cela dit, elle comprenait un peu mieux pourquoi elle avait réussi à tenir tête à ce jaguar. L'homme avait également apuyé sur sa paume pour leur montrer l'exemple. Sa fiche semblait bleue de ce qu'elle pouvait voir... Ils n'étaient donc pas du même type. Observant son bandage, elle le regarda à nouveau.

- Vous êtes un type "soigneur" vous, c'est ça ?

Il hocha la tête avant d'ajouter d'une voix aguicheuse :

- Si vous avez encore besoin qu'on prenne soin de vous, n'hésitez pas...

Pour toute réponse, elle se tourna vers Wilson qui venait de faire disparaître sa fiche avant qu'elle n'eut le temps de la voir :

- Et toi tu es quoi ?

Elle lui lança un grand sourire avant d'ajouter :

- Et je te laisse nous dire ce que nous faisons maintenant, c'est toi le professionnel des jeux vidéos.

Elle était peut-être douée avec le digital, mais Wilson avait joué à bien plus de jeu qu'elle, ce qui en faisait à ses yeux un expert.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Somewhere, beyond the sea
Somewhere, waiting for me... My lover stands on golden sands and watches the ships that go sailin'

©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3117
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Dim 21 Jan 2018 - 1:21



we play dangerous games
Enfin quand même un peu normalement.

Iris ne resterait pas seule longtemps. En père surprotecteur qu'il était, il tentait de s'en convaincre. Evelyn avait posé les questions les plus pertinentes, le faisant douter, commençant à le faire paniquer, avant de tenter de changer de sujet pour le rassurer. Il avait soufflé un bon coup et avait cherché à réfléchir de la manière la plus logique qui soit. Ils avaient des amis. Si ils disparaissaient trop longtemps... quelqu'un s'en rendrait compte. Forcément. Ils avaient invité quelqu'un, aujourd'hui ? Il ne savait plus. Ils auraient dû. Cela lui aurait permit d'avoir la certitude qu'une personne finirait par arriver pour sa fille. Mais si jamais elle se mettait à pleurer, un voisin l'entendrait forcément. Elle ne pourrait pas souffrir de quoi que ce soit. Si ce n'était peut-être de leur absence soudaine... Wilson secoua la tête. Au lieu de s'interroger, il fallait trouver la sortie. Et vite.

Il préféra ignorer les remarques de l'autre « joueur », puisqu'il le considérait maintenant ainsi. Il avait l'air de connaître l'endroit, d'être là depuis longtemps, d'avoir plus d'expérience qui pouvait leur être utile. Il ouvrit à son tour ses caractéristiques, l'ombre d'un sourire se dessinant sur ses lèvres en lisant. Son hologramme n'était pas le même que celui d'EVE, se présentant d'une couleur rouge vive, et il en fit vite disparaître le descriptif.

« Endurant. Encaissements des coups, points de vie supplémentaires et parade. Sauf qu'apparemment, je fais pas très mal. On se complète bien. »

C'était ce qu'il avait vécu pendant des années, de tout prendre et de rester debout malgré tout, avec plus ou moins de difficultés. C'était quand même ironique que ce soit le profil qui lui était attribué.

« Si il y a un système d'entrée, il y en a un de sortie. C'est logique. »

Il avait regardé tout autour d'eux et, serrant de nouveau la main d'Evelyn, avait commencé à marcher.

« Faut pas qu'on reste sur place, non ? »

Il s'était retourné vers l'inconnu, cherchant son approbation sans vraiment l'attendre pour autant. Il ne supportait pas de rester sans bouger, il fallait qu'ils s'activent si il ne voulait pas s'inquiéter davantage pour ce qui se passait en dehors de ce jeu.

« L'idéal aurait été de pouvoir accéder au système de l'intérieur pour ne pas avoir à risquer notre vie mais... ça marche pas comme ça, cette fois. »

Une légère grimace s'afficha sur ses traits. Des souvenirs qui lui semblaient très lointain étaient remontés à la surface. Le Marchand de Sable. C'était un jeu, aussi. Un jeu divin de surcroît. Ils y avaient survécu mais la situation n'était absolument pas la même, ici. Eve n'était – heureusement – pas un programme qu'il avait crée. Il devait forcément y avoir une faille quelque part, comme là-bas...

« Vous êtes arrivés comment ici ? » lança-t-il soudainement à l'adresse de l'autre homme.

« J'aime pas en parler. »

« Si ça concerne un dieu ou un truc du genre, allez-y. On connaît. »

« Un dieu ? »

Oups. Il avait l'air surpris, les dévisageant tous les deux comme si ils étaient plus fous que lui.

« Nan, c'était pas ça... »

Il soupira, visiblement agacé par tant d'interrogations, finissant par passer sa main dans ses cheveux ébouriffés. Il ne devait pas avoir eu de discussions depuis longtemps. C'était compréhensible qu'il n'ait pas envie de partager son histoire. C'était juste mieux, aux yeux du robot, d'en savoir le plus possible.

« J'étais qu'un gosse. J'ai volé une console, mes parents pouvaient pas m'en acheter une. Je l'avais planqué pour pas qu'ils tombent dessus. Un jour, j'ai enfin pu lancer une partie... je me suis retrouvé là. Peut-être que vous avez raison, qu'il y a un truc divin là-dedans, j'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est que je suis bloqué avec des cannibales, des bestioles sauvages et des plantes carnivores depuis trop longtemps pour partager votre faible espoir de réussir à vous barrer. »

Wilson se sentit tellement coupable, soudainement, de s'être comporté de manière si distante avec lui. Il ne lui faisait toujours pas confiance – parce qu'il était méfiant de manière naturelle – mais si son récit avait l'air sincère... Il avait grandit ici ? Il préféra ne pas poser davantage de questions. Il se sentait mal à l'aise, à l'idée de l'interroger. Maintenant qu'il savait que ce n'était pas lié directement aux divinités, le fait que ça puisse être réglé en tentant d'en contacter une était à oublier. Il avait essayé d'appeler le Gardien d'Olympe dans son esprit, sans réussite. Ça avait valu le coup de tenter.

« Hum... »

Il ne savait plus où se mettre. Il ne savait plus quoi dire. Il avait ce tic nerveux de froncer le nez et de se mettre à sourire tristement en ne sachant plus où poser son regard.

Ce fut une alarme retentissante, résonnant tout autour d'eux, qui lui fit reprendre contenance. Elle semblait venir de partout et nulle part à la fois. Elle s'élevait à un volume sonore si élevé qu'il s'en boucha une oreille, son autre main tenant toujours celle d'EVE.

« Bon sang qu'est-ce que c'est ? »

L'autre n'en semblait pas étonné, comme si il l'avait déjà vécu. D'un côté, si il était là depuis si longtemps que ça... il avait quoi, la vingtaine ? Ça faisait plus de dix ans ?

« C'est la Chasse ! »

« Comment ? »

Il criait toujours plus fort pour tenter de passer au dessus du bruit qui couvrait leurs voix.

« Ça va s'arrêter d'ici deux minutes ! »

Le gars était en train de se préparer, remettant en place chacune de ses affaires, regardant d'un air suspicieux tout autour d'eux.

« Y'a pas que les sauvages dans le coin, y'a le côté des soldats ! »

« De quoi ? »

« Ils ont dû apprendre que des intrus étaient arrivés, ils vont chercher à vous attraper ! »

C'était pas possible d'être acharnés à ce point. Ils avaient rien demandé eux, ils étaient arrivés comme ça et si il y avait des clans ou quoi que ce soit d'autre, il n'avait absolument pas envie d'y être mêlé.

« Si on arrive jusqu'à la cascade, on peut se débrouiller pour s'en sortir. Ils vont jamais aussi loin. Mais va falloir courir vite ! Très vite ! »

Il ne comprenait rien à ce qu'il racontait. Qui voulait les manger ? Et c'était une genre de quête ? Ça rapportait des points ? Ou au moins des niveaux, un indice pour la sortie, quelque chose ?

« Allez les tourtereaux, faut se bouger maintenant ! »

Il les regardait de manière insistante, attendant une réaction de leur part. Il était prêt à rester avec eux, alors ? C'était peut-être parce qu'il s'ennuyait trop. Ou que, contrairement à ce qu'il disait, il n'avait pas perdu tout espoir sur le fait de rentrer chez lui. Wilson espérait que ce soit la deuxième option.
black pumpkin


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 519
✯ Les étoiles : 2691




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 21 Jan 2018 - 21:20


« Dangerous Game »


Le bruit était tellement assourdissant et strident qu'il révélait assez bien l'urgence et le danger qui les attendait. Mais à eux trois ils pourraient bien faire quelque chose, non ? Elle était plutôt douée pour attaquer, ce qui lui rappelait vaguement son ancienne vie, tout comme Wilson qui était de nouveau un défenseur. Cela lui avait toujours bien été. Lorsqu'elle l'avait trouvé sur terre, il était peut-être sale et cabossé mais il était surtout le dernier survivant de sa lignée, signe que le petit robot en avait sous le capot.

Bientôt, des cris de guerriers et des bruits d'avancés s'ajoutèrent à l'alarme. Toujours main dans la main, EVE se tourna vers Wall-E et après un signe de tête entendu entre les deux amoureux et sous l'impulsion de l'autochtone, les deux jeunes gens se mirent à courir aussi vite que leur jambes les portaient. Après quelques secondes de courses, l'homme se tourna vers eux et se mit à leur crier des instructions :

- Toi, il faut qu'on te trouve une arme ma jolie. Toi, tu ferais mieux de courir devant mon gars, t'es plus résistant que nous.

Allons bon, il pensait sincèrement qu'elle allait laisser Wilson leur faire bouclier ? Refermant un peu plus sa main sur celle de son amoureux pour le déconeiller d'oser se mettre dans une telle position de danger, elle demanda :

- Et les armes, on les trouvent comment dans ce jeu ?
- Il faut bien chercher, elles sont cachées un peu partout. Ou alors il faut tuer un ennemi et tu pourras lui prendre son arme. Mais je te déconseille de faire ça à mains nu avec un soldat, ces mecs sont surentraînés.

Alors mieux ne valait pas tenter le diable et continuer à courir en gardant les yeux bien ouverts. Comme en réponse à son questionnement intérieur, l'homme poursuivit :

- Il faut savoir que les soldats ont une très bonne tactique... ils font essayer de nous encercler. La cascade est encore à 800 mètres, si on s'arrête pas, on devrait y arriver. Essayer de rester le maximum à...

Couvert. C'était le mot qu'il avait voulu dire. Mais une balle venait de passer juste entre la tête d'Evelyn et de l'homme, ce qui l'avait couper dans son élan. Ils se rapprochaient. Evelyn sentit que la main de leur "guide" se refermait sur son poigné et il accéléra la cadence, les tira un peu derrière lui. Il courait visiblement le plus vite, ce qui semblait logique pour un soigneur. Evelyn en revanche, commençait à sentir que son endurance la perdait. La seule pensée de revoir un jour Iris sourire dans ses bras la poussa à continuer.

- On y est presque !!
- Et s'ils nous arrive par l'avant ?!
- Ca c'est impossible...

Il n'en avait pas dit plus mais le sourire malicieux qui s'était affiché sur son visage ne disait rien de bon à la blonde. Comme ça, c'était impossible ? Qu'est-ce qu'il fabriquait au juste ?! Elle comprit toute l'horreur de la situtation quand elle entendit son cri de victoire. Il n'y avait pas de raison de crier victoire... la cascade était toujours hors de vue mais le vide par contre... L'indigène s'arrêta dans un dérapage à la bordure de la falaise et Evelyn dut attraper Wilson de toute ses forces par les épaules pour l'éviter de finir son dérapage... en bas de la falaise. Complètement essoufflée et choquée par la hauteur à laquelle ils se tenait, elle observa Wilson dans les yeux tout en inspirant et expirant grandement. Effectivement, les soldats ne pouvaient par leur venir par l'avant mais ils pouvaient les entendre approcher à toute allure dans leur dos.

- Non mais c'est quoi ce bordel ? Vous m'expliquez ?

Pour toute réponse, il pointa son doigt en contre-bas. Ils étaient au-dessus de la cascade... il leur suffisait de sauter pour la rejoindre.

- Il faut passer derrière, il y a une grotte où on sera en sécurité. Généralement y'a un pack de vie et quelques trucs sympas... Bon, y'a 15 mètres de chute alors on fait bien attention...

Il passa les 10 secondes suivantes à leur expliquer avec un débit ahurissant comment ils devaient sauter pour éviter de se réceptionner en bas avec les jambes cassées ou le crâne fracassé. Sans vérifier que les deux avaient tout bien compris et parce qu'un soldat venait de sauter vers eux de derrière un buisson, Evelyn et Wilson sentirent les mains de l'homme s'abattre sur leur dos et les pousser dans le vide.
Jamais la blonde n'avait autant hurler que pendant cette chute de quelques secondes. Sa main toujours dans celle de son amoureux, elle ferma les yeux en voyant l'eau approcher dangereusement, pris sa respiration et... La violence de l'impact la fit lâcher la main de Wilson. Une fois l'eau calmée et ses repères retrouvées, elle se dépêcha de rmonter à la surface pour reprendre sa respiration et regarder autour d'elle. Elle vit d'abord l'indigène qui haletait etenfin elle le fit. En deux coups de bras dans l'eau, elle le rejoignit et se dirigea vers l'eau grondante.

- Faut plonger pour passer les remous... une fois de l'autre côté, vous remontez à la surface.

L'homme disparut et après quelques secondes de doutes où le couple se regardait, elle par lui dire :

- Bon... on se retrouve de l'autre côté, d'accord ?

Sans un mot de plus, elle plongea et aperçu au fond du bassin un tunnel assez large pour y laisser passer un homme. Accélérant la cadence, elle s'engouffra à l'intérieur. C'était main, cela empêchait l'eau qui s'effondrait en cascade de matraquer la personne qui tentait de passer en dessous. Une fois de l'autre côté du tunnel, elle remonta, pris une grande respiration et nagea jusque la rive avant d'aider Wilson qui venait d'apparaître à se hisser sur terre aussi.

- Tout va bien ?

Elle attendit qu'il reprenne sa respiration et qu'il lui assure que tout allait avant de se relever. Un petit bruit sonore retentit et un message en lettre verte pixelisé apparut en gros devant eux :

"MISSION REUSSIE !"


Une espèce de rosace apparut alors dans les airs à la place de la phrase, comme s'il y avait un chargement. Evelyn poussa un cri de joie et sauta sur Wilson.

- On a réusssiiiiiii !!! C'est fini !!!
- Non. Ca c'est pour moi.

La blonde se retourna brusquement vers l'indigène qui souriait d'une étrange façon, comme sous le choc et écrasé sous le poids d'un bonheur sans nom.

- C'était ma mission... C'était vous que j'attendais depuis le début... Il fallait que j'aide deux étrangers à passer le premier succès.
- Donc... vous allez sortir du jeu ?
- Je crois pas... en arrivant ici, une femme m'a aidé. Elle aussi avait une mission à effectuer. Elle m'a dit que lorsqu'il réussissait des missions, on passait des niveaux... elle savait pas combien y'en avait mais chaque niveau passé permettait de se rapprocher de la sortie... j'avais fini par croire que c'était qu'une connerie... que cette femme était un artefact du jeu... mais non. C'est bien vrai... J'ai réussi...
- Et ... donc vous allez ...
- J'me casse d'ici... pour le prochain niveau, ouais.
- Et nous ?
- Vous ? Ben vous allez recevoir votre mission et c'est pas tout, vous avez de la chance.

D'un signe de tête il leur montra une étrange lumière qui luisait au fond de la grotte.

- Le jeu est toujours branché à votre salon. Quand vous passez un niveau, vous avez le droit d'accéder à la Lucarne... C'est l'écran de vot' télé... cequi vous permet de voir le vrai monde...
- Iris !
- Ouais voilà... Lisez surtout bien la mission qui vous attends ! Sans elle, vous passerez pas les niveaux !

Evelyn hocha la tête d'un air entendu. La rosace de chargement s'était figée. Puis l'homme avait commencé à se dépixéliser, comme un millions de poussière de pixel. Il semblait heureux. En quelques secondes, il avait disparu. La blonde dégluti, regarda Wilson et comme d'un seul homme, les deux se mirent à courir droit vers la lumière. La lucarne était au fond du tunnel, bien caché, comme une récompense de succès, mais visible. Un pistolet se matérialisa alors au holster à la taille d'Evelyn... un second cadeau de succès. Wilson reçut un gilet par balle et pour courroner le tout :

- Iris !!! Iris ma chérie !!!

La bouille toute ronde de leur fille leur était apparu par la Lurcane comme si la petite s'était appuyé sur l'écran de la télé. Evelyn sentit les larmes lui monter aux yeux immédiatement, elle allait lui parler une seconde fois quand ce qu'elle vit l'horrifia tellement qu'elle en eut le souffle coupé. Deux jambes venaient d'apparaître derrière sa fille et des mains l'aggripèrent avant de la soulever de terre. Elle allait hurler de rage contre le voleur quand soudain celui-ci s'assit sur le canapé derrière, en compagnie de la petite et que son visage apparut à la Lucarne :

- Calliope ???


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Somewhere, beyond the sea
Somewhere, waiting for me... My lover stands on golden sands and watches the ships that go sailin'

©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Calliope Lloyd-Webber


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emmy Rossum

Ѽ Conte(s) : Coraline
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Coraline Jones, la fillette trop curieuse et qui a deux mamans

✓ Métier : Co-gérante du Rabbit Hole et Strip-teaseuse :pervers:
☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 753
✯ Les étoiles : 6602




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mar 23 Jan 2018 - 23:11



Mais je te dis que je gère !
Ça faisait exactement... trois minutes et quarante-quatre secondes que j'appuyais sur le bouton de la sonnette, que je frappais à la porte de mon poing fermé et que j'essayais de défoncer le bois avec le talon de ma chaussure pour que Evelyn vienne enfin m'ouvrir. Mais que ce qu'elle fichait ? Elle avait conscience qu'elle laissait sa seule et unique amie dehors, dans le froid, alors qu'elle était supposée m'accueillir avant même que j'arrive devant la maison, avec un verre de whisky à la main et le visage tartiné de maquillage bien gras type clownesque pour que je me sente moins complexée par sa blondeur fatale ? Est-ce qu'au moins elle avait lu le dossier de trente pages que j'avais rédigé pour qu'elle sache comment interagir correctement avec moi ? Non. J'étais sûre que non. Après tout, elle était blonde. Lire devait pas faire parti de ses capacités mentales. Son cerveau s'était probablement désintégré et transformé en gras pour aller se loger dans sa poitrine beaucoup trop bien bombée.

J'en avais marre d'attendre. Une minute, c'était déjà long. Deux minutes, c'était une éternité. Alors quasiment quatre... le monde avait du prendre trente ans dans les dents depuis que je donnais des coups de pieds dans la porte sans avoir le droit à aucune réponse. Ma blondasse détestablement préférée était quand même pas en train... de m'éviter ? Si ? Non ? Non. J'espérais pour elle que c'était pas le cas. Sinon, je me verrai dans l'obligation de la punir. Déguisée en Princesse Leïa, à me servir des cocktails, elle serait parfaite. J'étais sûre de pouvoir la forcer à jouer ce rôle pendant au moins six mois. Et à se teindre les cheveux en châtain clair moche au passage.

- Iriiiiiis ! Ne ramène pas tes petites mains dégoûtantes par ici, tu risques de te trancher tous les doigts et tes parents m'empailleront pour pouvoir m'exposer dans leur chambre à coucher !

La vraie question, c'était de savoir si la chambre leur servait à quelque chose. En gros, est-ce qu'ils couchaient ? Je me doutais bien que leur alien personel avait pas été emmené par une cigogne, mais j'avais des doutes concernant les scéances de cabrioles au lit des deux machines électroménagères. Sérieusement. Wilson avait quoi ? Quatorze ans à tout casser ? Personne ne voudrait faire mumuse en tirant sur ses bouclettes de bébé mouton frêle.

- Elle est où ta mère ? Il faut que je la kidnappe et que je lui fasse porter un bikini doré pas du tout confortable. Si tu acceptes de trahir ta mère, Tata Callio t'emmènera avec elle au Rabbit Hole draguer les pères de famille. Alors, ça te dit ?

Comme je m'y attendais, elle ne fit même pas l'effort de me répondre. Ça disait quelques mots pour se donner en spectacle, mais par contre quand il fallait aider sa fausse tante préférée, elle essayait même pas de prononcer plus de deux syllabes à peine compréhensibles !

- Merci de ta collaboration, espèce de laideronne. Je vois que je peux te faire confiance !

Les lèvres pincées, j'allais la récupérer dans mes bras pour qu'elle arrête de baver sur l'écran de la télé. Lequel des deux débiles avait laissé la petite regarder des programmes pourris ? Il était jamais trop tôt pour commencer la saga Marvel. Dommage, j'avais pas emmené mon DVD de Civil War. J'aurai pu lui faire du bourrage de crâne pour que, quand elle serait en âge de s'entraîner à rouler des pelles sur un poster, elle craque sur n'importe quel super-héro sauf mon Captain America.

- C'est dingue quand même que tes parents te laissent sans surveillance alors que tu es même pas capable de te préparer un sandwich à l'omelette toute seule. Moi à ta place, j’appellerai S.O.S enfant battu. Si tu veux, la prochaine fois je te ramènerai le numéro. Ou alors fais une fugue et viens chez moi. Il y a une place de libre sur le tapis à côté de mon lit, si ça te dit.

Iris serait bien mieux chez une personne aussi cool et géniale que moi. La pauvre, elle était condamnée à vivre aux côtés d'un ado éternel et d'une Marilyn Monroe améliorée. Moi à sa place, je les ferais passer pour des criminels, histoire de m'en débarrasser.

- Eeeeeeveee ? Blondiiiiiie ? Blondasseeeee ?

Assise sur le canapé avec la naine sur les genoux, je hurlais d'une voix suraiguë pour attirer l'attention de sa mère qui devait être en train de se goinfrer de gâteau sans prendre un gramme. Mon dieu. Cette petite devait déjà tellement la détester.

- Evelyn ? C'est toi qui passe à la télé ? Tu participes à Pékin Express ?

Je comprenais mieux maintenant. La Blonde Fatale était en train de parcourir le monde avec un gros sac à dos en mode aventurière en compagnie de Wi-Wi le tout petit robot ! Et elle me l'avait pas dit ? Pourquoi elle m'avait rien dit ? C'était trop difficile d'envoyer un texto avec ses doigts mécaniques éplucheurs de patates ?

- C'est diiingue ! Votre télé fait passer les conversations en direct ! Tu m'en offriras une à mon anniversaire ? Ou même dès que tu rentreras ?

Elle parlait. Elle parlait beaucoup. Sûrement que c'était pas très intéressant. J'étais tentée de mettre le son en mode muet, mais j'avais trop peur que l'écran soit aussi en réalité augmenté et qu'elle puisse passer à travers pour venir s'en prendre à mon visage presque aussi beau que le sien.

- D'ailleurs, quelqu'un a défoncé la fenêtre du salon. Je sais pas qui c'est, mais j'ai bien fait de passer par là dit donc. Juste à temps avant qu'ils embarquent Iris pour la revendre sur un marché d'esclave !

Quel talent. L'innocence était présente dans ma voix, palpable même. Qui aurait pu se douter que c'était moi qui avait balancé une statuette en forme de lapin trouvé dans un jardin voisin pour éclater le verre de la fenêtre et m'introduire chez eux malgré la porte verrouillée ?

- Oh et puis si tu pouvais rentrer vite aussi, ça serait top. Déjà, je suis pas certaine que Iris puisse survivre toute seule. Je sais, je suis pas maman, tout ça, tout ça. En tout cas pas encore. Mais je suis presque sûre qu'elle risque de mourir si personne lui ouvre le frigo pour qu'elle puisse s'y servir. Tu as vu sa taille minuscule ? Même mon soutif est plus long qu'elle !

Ce qui était normal. Elle ne pouvait pas rivaliser contre mes deux armes fatales et leur armure imposante.

- Ensuite, j'ai besoin que tu me donnes ton avis sur les tenues que je lui ai préparé pour quand elle fêtera son anniversaire. Tu préfères un look Barbie, rock 'n roll ou plutôt j'ai-l'air-coincée-mais-en-vrai-un-jour-je-serai-une-bombasse ?

C'était une question d'une importance capitale. Vitale, même. Bien plus que ce qu'ils essayaient de me dire depuis tout à l'heure. Ils voulaient quand même pas qu'elle se mette la honte devant tous ses amis ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Are You Afraid of the Dark ?
○ Party girls don't get hurt, can't feel anything. When will I learn ? I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone's blowin' up, they're ringin' my doorbell, I feel the love. 1,2,3 drink. Throw 'em back, till I lose count.

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3117
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Jeu 25 Jan 2018 - 19:48


we play dangerous games
Enfin quand même un peu normalement.

Il n'avait pas eu le temps de digérer la disparition de leur compère. Ils se retrouvaient seuls maintenant. Même si il ne le trouvait pas des plus agréables, il devait admettre que l'avoir avec eux représentait un certain avantage. Il était là depuis plus longtemps, il connaissait l'endroit, il pouvait les guider. Et, même si il leur avait donné des informations importantes, ne plus l'avoir à leur côté n'était pas des plus rassurants.

Wilson n'eut pas le temps de s'attarder sur ses interrogations. Il s'était jeté sur la lucarne à la même vitesse qu'Evelyn, rassurée de voir que son bébé était bien là et qu'elle ne courrait aucun danger... Enfin, c'était vite dit. Il avait déjà vu cette femme, il l'avait croisé parfois en bas de l'immeuble. Calliope. Est-ce qu'elle s'y connaissait assez en enfant pour bien s'occuper d'Iris ? Il fallait voir le bon côté des choses. Au moins, la petite n'était pas seule et elle courrait forcément moins de risques accompagnée d'une adulte... n'est-ce pas ? Il fallait qu'ils rentrent vite. Plus elle parlait, moins il était confiant. Son regard inquiet se posa un instant sur Evelyn, alors que la brune qui était chez eux ne pensait qu'aux tenus d'anniversaire d'Iris. Elle ne trouvait pas ça... bizarre ? Elle ne se demandait pas pendant juste une seconde ce qui était en train de se passer ? Parce que lui, si il rentrait chez quelqu'un (c'était quoi cette histoire de vitre cassée d'ailleurs?) et qu'il voyait le propriétaire dans un écran... il serait pas à comparer la taille d'un enfant à celle d'un soutien-gorge.

Il avait passé une main sur son visage, partagé entre ce soulagement intense et cette crainte de n'avoir pas encore fait face au pire.

« Ok. On va faire simple. » murmura-t-il plus pour lui-même, avant de relever la tête vers la lucarne, sans même savoir si elle pouvait réellement les comprendre.

« Bonjour ! » C'était la moindre des choses, mine de rien. Il essayait de sourire, mais le résultat était peu convaincant. « Merci de t'occuper d'Iris, on te revaudra ça, mais il suffit pas de lui ouvrir le frigo, elle sait pas encore très bien manger toute seule, d'accord ?.Tous les paquets avec une tête de bébé dessus, c'est pour elle. »

C'était quand même le plus important, il avait peur que leur fille ne meurt de faim si Callio se contentait de lui demander de choisir ce qu'elle voulait.

« On est bloqués dans la télé, c'est pas vraiment volontaire. »

Il hésita un instant, avant de secouer la tête.

« Hum... Tu peux prendre la manette, peut-être que tu peux nous aider, mais par pitié... »

L'écran était devenu noir devant eux.

« … ne déconnecte rien. » finit-il dans un soupir contrarié et paniqué.

Il n'imaginait pas une seule seconde rester là pendant le reste de son existence, c'était simplement impossible. Il craignait que si le moindre branchement était touché, leur sort soit bien moins favorable.

« Oh bon sang. »

Le jeune homme passa une main dans ses cheveux, respiration plus vite.

« Est-ce qu'elle nous entend encore ? Tu crois qu'elle nous voit toujours ? On fait quoi maintenant ? »

Il s'était retourné vers Evelyn, prenant sa main par réflexe. C'était rassurant, c'était apaisant et ça lui permettait de se raccrocher à sa présence. Heureusement qu'il n'avait pas lancé ce jeu pendant une journée où il se trouvait seul à la maison. Quoi que, si EVE l'avait remarqué dans la télé... elle aurait réussi à trouver un moyen de l'en sortir. Rien n'était moins sûr concernant Callio, pour l'instant.

Il releva les yeux lorsque de grandes lettres vertes apparurent à nouveau devant eux.

MISSION : infiltrer le camp et tuer le Chef.

Hein ? Qu'est-ce que ça voulait dire ? Une carte apparue en dessous, des lignes rouges allant d'un point à un autre, comme pour leur indiquer la route à prendre. Quel camp ? Vu le symbole représentant un crâne et des os, il supposait qu'il devait s'agir des cannibales.

« Mais... on a qu'une arme... »

Ses sourcils s'étaient froncés et il tentait d'enregistrer au mieux le chemin qui leur était indiqué. Elle disparut bien trop vite, en même temps qu'une lumière s'activait sur sa paume. En appuyant longuement dessus, il put remarquer qu'en plus de son hologramme et de ses caractéristiques, une miniature de la carte était maintenant visible.

« Très bien... »

Il commençait à se sentir mal. C'était quoi ce plan ? C'était quoi cette mission ?

« J'aurai préféré avoir un truc du genre ''trouver dix plantes vertes en moins d'une heure'' ou alors ''faites votre premier feu''... Ça je peux faire. »

Il ferma les yeux brièvement, déglutissant péniblement en fixant la jeune femme une fois cet instant d'intense détresse passé.

« On peut pas y aller tout de suite. On est pas prêts, on va y passer si on se lance comme ça. »

Il devait bien y avoir un moyen de s'équiper avant de se jeter dans la gueule du loup.

« Infiltrer... ça veut dire qu'on peut le faire furtivement ? »

Le terme ne pouvait être choisi au hasard. Ce n'était pas « attaquer ». Ce n'était pas non plus « détruire ». Il essayait de trouver de l'espoir où il pouvait en voir.

« Au moins, Iris n'est pas seule. Calliope va bien s'en occuper ? »

C'était sa principale préoccupation malgré ce qui leur arrivait. Il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter à son sujet, le fait de ne rien pouvoir faire le mettait dans un état proche de la folie.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Dangerous Game ♦ WALL-EVE





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations